MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 26 Shawwal 1438.

Flash info du 26 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Le Sénat adopte le très controversé projet de loi antiterroriste… après l’avoir modifié.

A partir du 1er novembre, le texte veut pérenniser dans le droit commun certaines dispositions exceptionnelles de l’état d’urgence. Il sera débattu en octobre à l’Assemblée nationale.

Le Sénat a adopté le nouveau projet de loi antiterroriste, dans la nuit du mardi 18 juillet au mercredi 19 juillet. Avec ce texte, le gouvernement veut remplacer le régime exceptionnel de l’état d’urgence à partir du 1er novembre, en pérennisant et en inscrivant dans le droit commun certaines de ses mesures.

Cinq questions sur le projet de loi antiterroriste du gouvernement.

L’ensemble de la droite sénatoriale LR et centriste, majoritaire, mais aussi les sénateurs En marche ! et ceux du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), à majorité PRG – soit 229 élus – ont voté en faveur du texte, en première lecture. En revanche 106 ont voté contre : les socialistes, les communistes et deux anciennes membres du groupe écologiste désormais disparu, Aline Archimbaud et Esther Benbassa. Le texte sera débattu en octobre à l’Assemblée nationale.

Plusieurs mesures inscrites dans le droit commun.

Le projet de loi pérennise le système de suivi des données des dossiers de passagers aériens (PNR) et autorise la création d’un nouveau traitement automatisé de données à caractère personnel pour les voyageurs de transports maritimes. Il instaure également un nouveau cadre légal de surveillance des communications hertziennes et élargit les possibilités de contrôle dans les zones frontalières.

Le Sénat a proposé des mécanismes d’évaluation et d’encadrement des associations de prévention et de lutte contre la radicalisation et autorisé les agents des services de sécurité de la SNCF et de la RATP à transmettre en temps réel les images captées par leurs caméras individuelles lorsque leur sécurité est menacée.

La commission des Lois arrache des modifications.

Par ailleurs, le Sénat a validé des modifications apportées au projet de loi par sa commission des Lois, en mettant en avant la défense des libertés publiques. Les sénateurs ont ainsi limité dans le temps, au 31 décembre 2021, l’application des dispositions qui autorisent les mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance et de procéder à des visites domiciliaires et des saisies. Le projet de loi initial, lui, ne fixait pas de date limite dans le temps. Chaque année, une évaluation devra évaluer l’utilité de ces mesures.

Prévus pour sécuriser des lieux potentiellement sous la menace d’actes terroristes, les périmètres de protection ont été circonscrits par la commission des Lois. Celle-ci a considéré que le risque devait être « actuel et sérieux » et les a donc encadrés plus strictement. Les sénateurs ont aussi renforcé les garanties relatives à la vie privée, professionnelle et familiale des personnes contrôlées au sein de ces périmètres.

Un projet de loi qui fait débat.

Le texte avait été dénoncé par plusieurs organisations, dont Amnesty International France, la Ligue des droits de l’homme ou le syndicat de la magistrature, mais aussi des personnalités comme le Défenseur des droits, Jacques Toubon, la juriste Mireille Delmas-Marty et le commissaire européen aux droits de l’homme, Nils Muiznieks. Une centaine de manifestants ont d’ailleurs défilé devant le Sénat, à l’appel de plusieurs associations et syndicats.

Etat d’urgence : le transfert du dispositif dans le droit commun est d’une certaine façon scandaleux.

La menace terroriste « est là, toujours prégnante », répond le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. « Nous voulons sortir de l’état d’urgence, mais nous ne pouvons le faire sans adapter notre dispositif de lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré. « La France ne peut se démunir contre le terrorisme, approuve François-Noël Buffet (LR). Il fallait donc ce texte ».

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Jérôme Jarre en Somalie: «Plus j’en apprends sur l’Islam, plus je trouve paix, amour, valeurs et respect dans cette religion. Bismillah.».

Jérôme Jarre profite de sa notoriété sur les réseaux sociaux pour faire passer des messages humanitaires.
Dernièrement, le jeune français âgé de 27 ans s’est rendu en Somalie, pays ravagé par une famine sans précédent, pour tenter d’éradiquer la crise alimentaire à sa manière.

Depuis, le début de son périple, il ne cesse de publier des photographies et des vidéos fortes en émotions relatant ses incroyables rencontres.
Grâce à sa motivation et les nombreux internautes qui le suivent, il a réussi à réunir une somme assez importante pour pouvoir affréter 60 tonnes de vivres à distribuer à une population de 3 millions de personnes souffrant d’une faim extrême.
Dans l’attente de la réception de ce généreux colis, il a également fait distribuer plus de 60 tonnes de nourriture sur place ainsi que de nombreuses citernes d’eau potable.

Un échange naturel a pris forme puisque Jérôme Jarre apprend l’arabe en contact d’une population somalienne très reconnaissante.
Récemment, il a envoyé un message destiné à tous ceux qui critiquent l’Islam. En effet, il s’est filmé en pleine récitation de la Al-Fatiha, le premier verset du Coran et en a profité pour déclarer: «Plus j’en apprends sur l’Islam, plus je trouve paix, amour, valeurs et respect dans cette religion. Bismillah».
Cet as du storytelling a démontré qu’il été possible de faire autre chose sur les réseaux sociaux que des placements de produits…

AJIB.FR
***


Connaissiez-vous l’importance du chiffre 7 dans le Coran ?

Pour ceux qui associeraient l’Islam aux autres religions monothéistes, il est important de souligner le caractère scientifique omniprésent dans le Saint-Coran.
L’un des aspects les plus probant, est la présence du chiffre 7 qui tient une place incontournable dans Notre Livre Saint, ainsi que dans la nature environnante créée par Allah soubhanou wa ta’ala.

Dés la première sourate, ce chiffre tient un statut privilégié puisque Al Fatiha est composée de sept verset à l’exceptionnelle sonorité.
Ce chiffre est plusieurs repris également lors des références au Pèlerinage:
– le pèlerin durant chaque jour de Tachriq, lapide les 3 stèles de Mina, d’abord la plus petite, puis la médiane et enfin la plus grande, celle de Aqaba. Sur chacune, il jette 7 cailloux en disant : «Allahou Akbar» (Allah est le plus Grand)…
– les sept rondes autour de la Kaaba (tawaf : circumambulation).

Dans les moments des récits de la vie du Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam):
– le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a accordé dans ses Hadiths une grande importance au chiffre sept : «Allah le Très-Haut mettra sous Son ombre sept catégories de personnes…», «Évitez les sept péchés funestes (Moûbiquât)…» Il dit aussi: «Le Coran a été révélé en sept lettres» (c’est-à-dire sept langues / manière de récitation du Noble Coran). «Il m’a été ordonné de me prosterner sur sept os.»
– le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a cité également, des multiples de sept : «La bonne action est récompensée par dix à sept cents fois sa valeur» (donc, le nombre sept cents est multiple de sept). Et : «Certes, quiconque jeûne un jour pour la satisfaction d’Allah ; Allah l’éloignera (littéralement, éloignera son visage) de l’Enfer d’une distance de soixante dix ans (littéralement automnes).» (donc, le nombre soixante-dix est multiple de sept).

Un autre pan du chiffre 7 est aussi associé à Allah (soubhanou wa ta’ala) car il y a sept sourates qui commencent par l’expression «Gloire à Allah»:
– Al Isra (Le Voyage nocturne),
– Al Hadid (le Fer),
– Al Hashr (l’Exode),
– As- Saaf (Les Rangs),
– Al Jumu’a (Le Vendredi),
– Saba,
– Al A’la (Le Très-Haut).

On retrouve le chiffre sept dans la symbolique des sept cieux:
«Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir.» (Coran 65 /12).
Il existe aussi sept sourates salvatrices utilisables lors de la roqya pour combattre la sorcellerie (sourate as-Sajdah (la prosternation) [32], sourate Yâsîn [36], sourate ad-Dukhân (la fumée) [44], sourate al-Wâqi’a (l’inéluctable) [56], sourate al-Mulk (La royauté)[67], sourate Al-Insân (l’homme) [76], sourate Al-Burûj (les constellations) [85]).

La symbolique de l’entier naturel 7 est perçue de manière récurrente dans les éléments de la nature tels que les sept couleurs de l’arc en ciel ou encore les sept couches de la croûte terrestre.
Ce chiffre plus que fascinant, peut également être aperçu dans l’étude de l’atome puisqu’il est composé de sept couches électroniques. Cette convergence mathématiques avec le Saint-Coran démontre que l’existence d’Allah (soubhanou wa ta’ala) est à la fois une conviction spirituelle mais aussi une certitude scientifiquement prouvée.

Soyons attentifs à tous les signes offerts par Allah !

AJIB.FR
***


France : Une expertise démontre qu’Adama Traoré est mort avant l’intervention des secours.

Un an après la mort d’Adama Traoré, de nouveaux éléments de l’affaire sont révélés mercredi 19 juillet, date anniversaire de la mort du jeune homme de Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise). L’Obs a eu accès à une retranscription des enregistrements sonores des échanges du Samu le soir du décès.

A la demande de l’avocat de la famille Traoré, celle-ci a pu obtenir cette expertise auprès des magistrates parisiennes en charge d’instruire l’affaire. « Ces éléments me font dire une nouvelle fois que les forces de l’ordre n’ont pas aidé mon frère à vivre. Et nous confortent dans nos accusations de non-assistance à personne en danger à l’égard des gendarmes », estime Assa Traoré, la sœur de la victime.

Des médecins « envoyés sur un faux truc ».

Les échanges radio évoquent à 17h43 « un truc bizarre, en tout cas, c’est à la gendarmerie et c’est une interpellation et il a fait un malaise inconscient dans la cour ». Puis, à 17h58, suite à une « demande de renfort par la radio » de la part des pompiers, le Samu envoie une équipe. L’agent de régulation indique l’adresse du 26 avenue Jean-Jaurès à Persan, mais les informations ne sont pas claires : « Je sais pas si c’est une association, un pavillon ou autre, ils ont rien noté les pompiers. »

C’est à 18h30 qu’un membre du Samu, arrivé sur place il y a déjà une trentaine de minutes, appelle le régulateur. Il explique se trouver dans une gendarmerie, ce qui semble l’étonner ainsi que son interlocuteur. Il ajoute que, contrairement aux informations données, « le mec, il convulse pas, il est mort, il est en arrêt (…). On sort pas pour ça, on sort pour une crise convulsive (…) Ça change tout, voilà. Donc le contexte est un peu tendu parce que c’est une interpellation ». Le médecin précise ensuite qu’il y a eu « une interpellation des gendarmes, ils l’ont ramené chez eux, enfin chez eux, à la gendarmerie, et puis dans la voiture, je sais pas, dans la voiture il (Adama Traoré) a dit « J’ai du mal à respirer », c’est tout confus, et puis voilà (rires) il a perdu connaissance. A priori, il a pas convulsé… ».

Un bilan médical qui ne correspondait pas à la réalité.

Le médecin régulateur fait un point avec le médecin à la gendarmerie sur le dossier médical du défunt. « Ben si tu veux nous, on a une crise convulsive, durée trois minutes, pas de perte d’urine ni morsure, arrête de convulser, antécédent épilepsie… », affirme le premier tandis que le second lui répond : « Qui c’est qui te donne ce bilan ? (…) Nous, on a (si tu veux) donc 24, 25 ans, il est archiconnu de la gendarmerie (…), il est consommateur d’alcool, consommateur de stupéfiant. (…) Et puis il a des piqûres, enfin des points d’injection au niveau du bras (…) Donc est-ce-que c’est monté, enfin comme une tachycardie qui se transforme. Est-ce que c’est de la coke, est-ce que… je sais pas, en tout cas, c’est mal barré, ben clairement… »

Mais ces informations sont erronées. Le dossier médical d’Adama Traoré ne fait aucune mention d’une épilepsie. Les analyses toxicologiques prouveront plus tard que le jeune homme n’était pas sous l’emprise d’alcool ou de cocaïne ce jour là. A 18h48, bien que le pouls du Val d’Oisien soit inerte, les médecins opèrent une demande d’ECMO, un dispositif d’assistance cardio-respiratoire auprès du Samu de Paris tout en sachant que cette démarche est inutile. Le médecin qui est à la gendarmerie lance encore un appel au régulateur et déclare avoir échangé de nouveau avec les pompiers. Il informe que « ils ont jamais perçu de pouls (…). Ils ont vu un vieux tracé sur leur Scop (appareil de monitoring cardiaque) qui faisait des ondes tu vois, donc clairement on considère que depuis 18h02 il est en arrêt ».

D’après Assa Traoré, « tout cela signifie que, bien que mon frère soit mort, les gendarmes n’ont pas voulu lui retirer ses menottes, puisqu’on sait que les pompiers ont dû leur demander à deux reprises avant qu’ils obtempèrent ». La sœur de la victime prépare un grand événement commémoratif en l’honneur d’Adama Traoré samedi 22 juillet à Beaumont-sur-Oise. L’occasion de sensibiliser les soutiens de la famille sur cette affaire mais également sur les cas de son frère Bagui Traoré, emprisonné pour outrage à agent.

saphirnews.com
***


France : Islamophobie : un septuagénaire raconte son agression à la sortie d’une mosquée.

Dans un communiqué en date du 18 juillet, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) relate l’agression d’un père de famille de 77 ans à la sortie d’une mosquée à Auneau, en Eure-et-Loire.

Les faits remontent au 2 juillet dernier. Dans une vidéo du CCIF lancé cette semaine, le père de famille témoigne avec son fils de manière anonyme. Alors qu’il quittait la mosquée après la prière de l’asr, le septuagénaire, en béquille, est pris à parti par un homme qui l’interpelle avec des insultes comme « sale bougnoule », « sale Arabe » ou encore « sale musulman ». « Il m’a poussé au niveau du dos, puis il m’a fait tomber, et à ce moment, il m’a frappé au visage. Je ne le connais pas. Il ne me connait pas », raconte la victime en arabe.

Roué de coups par son agresseur, Lahbib rentre chez lui et n’ose pas annoncer à sa famille ce qui lui est arrivé. C’est son fils qui remarque des traces sur le visage de son père et qui l’encourage à aller chez un médecin. Après un premier constat qui lui atteste huit jours d’ITT, Lahbib passe une radio qui révèle que son nez est cassé. Le médecin lui rajoute 15 jours d’ITT supplémentaires. Une plainte a été déposée à la gendarmerie et son fils saisit le CCIF pour un soutien juridique, qui rapporte que le maire d’Auneau a rendu visite au père de famille deux jours après le dépôt de plainte. « Il nous a dit que ça n’allait pas rester impuni », raconte le fils.

saphirnews.com
***


L’émoji d’une femme en hijab dévoilé par Apple, plus inclusif .

Un émoji représentant une femme voilée sera prochainement disponible dans les smartphones. Il figure parmi les 55 nouveaux émojis dévoilés cette semaine par Apple à l’occasion de la Journée mondiale de l’émoji.

C’est Rayouf Alhumedhi, une Saoudienne de 16 ans vivant à Vienne (Autriche), qui en a fait la proposition en 2016. Voulant un émoji « qui pourrait la représenter », l’adolescente a soumis l’idée au Consortium Unicode, une organisation privée sans but lucratif en charge des émojis et émoticônes.

Elle a découvert que sa proposition a été validée lundi 17 juillet à travers l’annonce de Tim Cook, le directeur général d’Apple. Une annonce qui l’a ravie. N’en déplaise aux islamophobes qui ont ouvertement critiqué le choix inclusif d’Apple.

saphirnews.com
***


Irlande : le gardien d’une mosquée calme un cambrioleur en lui offrant un petit-déjeuner.

En voilà un cambriolage qui prend une tournure insolite. Les faits se passent à Dundrum, dans la banlieue de Dublin, en Irlande, en novembre 2016 lorsque Ali Yassine, gardien dans une mosquée, a surpris un voleur sous une des tables de son lieu de culte. En lui demandant de partir, l’inconnu l’agresse avec un couteau avant d’essayer de s’échapper par une fenêtre.

La suite des événements est pour le moins surprenante puisque Ali Yassine maîtrise son agresseur avant de… lui concocter un petit-déjeuner à base d’œufs brouillés afin de le calmer. Le cambrioleur, âgé de 28 ans, s’est alors confié à lui, en lui expliquant sa situation : il sortait de prison, était sans domicile fixe et avait des problèmes avec sa petite amie.

Ali Yassine ne s’est rendu compte qu’après coup que le cambrioleur, un certain Stefan Boyle, avait volé deux téléphones dans le lieu de culte. C’est en allant dans le centre-ville deux jours plus tard pour suspendre les lignes téléphoniques qu’Ali Yassine croise par hasard le voleur. Ce dernier décide de lui rendre les biens volés et lui présente ses excuses.

Selon Irish Independent qui a révélé l’affaire fin mai, Stefan Boyle est un récidiviste. Il a un casier judiciaire chargé qui ne compte pas moins de 110 condamnations dont 63 pour cambriolage.

Stefan Boyle, arrêté huit jours après son délit, a plaidé coupable en mai à la Cour criminelle de Dublin, et se justifiait du cambriolage par la nécessité d’avoir de l’argent pour se procurer de la drogue. Il a également déclaré que la conversation avec le gardien – qui avait tout de même duré une bonne demi-heure – lui a fait oublier de rendre les téléphones au gardien au moment de son départ.

La juge Karen O’Connor a accepté, début juillet, d’ajourner l’affaire à janvier 2018 afin de permettre à Stefan Boyle de suivre une cure de désintoxication et ainsi mieux préparer sa défense avant le rendu du verdict. « C’est vraiment votre dernière chance », lui a déclaré la juge. Une chance qu’il ne devra alors pas gâcher.

saphirnews.com
***


Arabie Saoudite : Une jeune femme en mini-jupe choque l’Arabie Saoudite.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux fait scandale en Arabie Saoudite. On y voit une jeune femme en mini-jupe, sans voile, marchant dans un site historique, au nord de la capitale Ryad. Une tenue “indécente” pour les autorités saoudiennes, qui ont ouvert une enquête et envisagent des poursuites judiciaires. Cette vidéo sonne comme un nouveau pied de nez à l’égard du Royaume wahhabite, où les femmes jouissent de peu de libertés.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***

 


Palestine : Maintenant en Israël les touristes peuvent faire semblant de tuer des Palestiniens pour 115 $ seulement.

Ces « camps de terroristes » mi-propagande, mi-fantaisie morbide, procurent aux touristes une chance de jouer le rôle de soldats des forces d’occupation israéliennes dans des situations dramatiques.

Combats rapprochés.

Les vacances consistent à s’amuser, découvrir de nouveaux endroits et se détendre au soleil. Pourtant, la dernière attraction en Israël semble être à l’exact opposé.

Apparemment, une demie douzaine de camps de terroristes fictifs ont poussé en Israël et en Cisjordanie offrant aux touristes du monde entier une chance de faire semblant de tuer des terroristes, qui ressemblent étrangement à des Arabes palestiniens, pour 115 $ seulement par personne.

Ces installations permettent aux visiteurs de s’entraîner comme les soldats des FDI (forces d’occupation israéliennes) et d’agir dans toutes sortes de situations proposées – dont une explosion sur un marché de Jérusalem, une attaque au couteau, une compétition de tireurs d’élite et une démonstration en direct avec des chiens d’attaque.

Le « camp d’entraînement » de deux heures, qui est franchement mi-propagande, mi distraction morbide, offre aux voyageurs « un parfum de l’expérience militaire israélienne », selon Haaretz.

Calibre 3 dans le bloc de colonies israéliennes de Gush Etzion en Cisjordanie est censé être le plus populaire de ces camps « anti-terroristes ». Dès 2003, le colonel des forces d’occupation israéliennes, Sharon Gat a fondé ce dispositif qui, plus tard, en a inspiré plusieurs autres à travers le pays. Il a dit qu’environ 15.000 à 25.000 touristes viennent à Calibre 3 tous les ans et que la majorité des visiteurs sont des Juifs américains.

Pourtant, ces dernières années, ces sites de simulation militaire, qui ne font rien d’autre que promouvoir le sentiment anti-palestinien, ont gagné une énorme popularité auprès de voyageurs venus du Brésil, d’Argentine, de France, d’Italie, de Russie et de Chine – même de ceux qui sont en voyage d’affaires ou en pèlerinage religieux.

Il est aussi important de noter que les touristes se servent de vrais fusils et sont pilotés par d’anciens soldats et des fonctionnaires à la retraite.

Alors qu’est-ce qui a donné à Gat l’idée d’organiser un centre d’activité aussi macabre ?

« Un jour, j’étais assis là me demandant si un Juif dans le camp de la mort d’Auschwitz aurait jamais pu rêver qu’une académie comme celle-ci existerait un jour en Israël et entraînerait des membres de l’armée allemande », a-t-il expliqué. « Et alors, je me suis dit que j’allais ouvrir ce lieu au public pour lui montrer quel chemin le peuple juif avait parcouru en 75 ans. »

Comme le montre la vidéo ci-dessus, les cibles sont généralement des silhouettes d’Arabes palestiniens, qui sont fréquemment visés par les soldats israéliens de la façon la plus inhumaine et la plus brutale.

En plus de l’entraînement des touristes, des sites comme Calibre 3 servent à l’entraînement du personnel de sécurité et vendent le noyau dur de l’équipement militaire – ainsi que des T-shirts et autres marchandises.

Par ailleurs, l’installation de Gat propose aussi un camp d’été pour jeunes garçons adolescents. Ce camp de trois mois comprend l’entraînement et des cours sur le sionisme et les techniques de survie, selon RT.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une fillette palestinienne renversée par un colon
.
Une fille palestinienne de 10 ans, Wijdan Faris Nasser Al-Jabari a été renversée, ce matin, dans la ville d’Hébron au sud de Jérusalem par un véhicule conduit par un colon israélien, lui causant des blessures décrites comme modérées.
.
L’occupation empêche les familles des détenus d’entrer au tribunal militaire de Salem
.
L’Egypte met en garde Israël contre les répercussions de ses mesures dans la mosquée al-Aqsa
.
Des affrontements entre les étudiants de Birzeit et l’occupation
.
Vallée du Jourdain: L’occupation confisque l’équipement du pompage de l’eau
.
Abbas ne tient pas compte de l’escalade de l’occupation contre la mosquée Al-Aqsa
.
Les colons prennent d’assaut la mosquée al-Aqsa
.
L’Irlande accueille chaleureusement le co-fondateur de BDS
.
Une journaliste affirme que les Palestiniens n’existent pas, ces réponses sont juste parfaites
.
L’Autorité Palestinienne réclame l’intervention de la communauté internationale pour sauver al-Aqsa
.
Amnesty: La vie de patients gravement atteints à Gaza est en jeu
.
Depuis la fermeture d’Al-Aqsa, 14 blessés sionistes et 7 attaques
.
Gaza: les attaques sionistes contre al-Aqsa vont enflammer toute la région
.
Les forces d’occupation libérent le plus jeune prisonnier palestinien
.
La Chine accueille Abbas et soutient la solution à deux Etats
.
Appels à se révolter pour soutenir à al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 8 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 8 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************

France : Pierre Laurent sur les assassinats ciblés: « on ne peut pas s’asseoir sur le droit ».

Selon un livre publié ce mercredi, François Hollande aurait donné son feu vert à une quarantaine d’assassinats ciblés pendant son quinquennat contre des cibles terroristes au Sahel ou en Syrie.

« On ne peut pas s’asseoir sur le droit », a estimé le patron du PCF Pierre Laurent jeudi sur BFMTV et RMC en écho aux assassinats ciblés autorisés par François Hollande. « La guerre est déjà quelque chose de terrible: on ne peut pas la faire n’importe comment. (…) Ces révélations montrent l’extrême danger à s’engager sans cesse dans des logiques de guerre », a-t-il aussi jugé.

Surtout, pour Pierre Laurent ces révélations posent aussi la question de la stratégie. « Depuis 2001 on nous dit qu’on va résoudre tout ça (les attentats terroristes, ndlr) par la guerre. En réalité ces logiques ont tout amplifié », assure-t-il. « Il faut combattre les terroristes en mettant fin à l’engrenage de la guerre. Je crois que le temps est de revenir le plus vite possible à des logiques de paix ».

Selon le livre Erreurs fatales de Vincent Nouzille, paru ce mercredi, le chef de l’État aurait donné son feu vert à une quarantaine d’assassinats ciblés pendant son quinquennat contre des cibles terroristes au Sahel ou en Syrie.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Etats-Unis : Une pancarte interdit aux Musulmans d’entrer dans une épicerie.

Dans l’Etat du Nouveau-Mexique, l’épicier du coin est islamophobe et ne le cache pas. Il a installé une pancarte qui interdit l’accès aux Musulmans tout comme à Barack Obama.

« Obama et les autres musulmans ne sont pas les bienvenus ici ».

Acte purement islamophobe et raciste, l’épicerie de la ville de Mayhill n’est pas prête de servir tous ses clients. Parmi l’affichage dense de sa vitrine, se trouve un message indiquant que toutes les personnes ne sont pas les bienvenues dans le commerce. On peut y lire très précisément : « Obama et les autres musulmans ne sont pas les bienvenus ici ». D’ailleurs même ceux et celles qui dénoncent ce message n’ont pas le droit d’entrer. De son côté, l’organisation The Council on American-Islamic Relations a demandé au propriétaire de retirer sa pancarte dans un souci de vivre-ensemble.

L’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche donne de plus en plus de place aux discours racistes et notamment islamophobes. Que nous réserve donc la suite ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Facebook et Google favorisent Israël et oublient les Palestiniens.

Il n’y a pas que sur le terrain que les Palestiniens sont lésés. Facebook et Google s’y mettent sur la toile.

Facebook et Google font la promotion d’Israël.

Sur Facebook, des publicités pour des projets immobiliers dans des colonies israéliennes se trouvant dans les Territoires Occupés Palestiniens apparaissent régulièrement. Avaaz.org a lancé une pétition pour que ces annonces soient purement et simplement supprimées puisque contraires au droit international. Les colonies elles-mêmes sont illégales au regard de ce droit. Des juristes en Cisjordanie ont aussi saisi le dossier pour peut-être attaquer Facebook en justice. Du côté de Google, ce sont cette fois-ci les villages en Cisjordanie qui sont oubliés tout en indiquant les routes autour des colonies. Là encore une campagne Avaaz a été lancée. .

En Israël, le gouvernement a approuvé un projet de loi pour que Facebook supprime photos ou vidéos violentes. Les documents pouvant montrer des scènes de violation des droits de l’homme de la part de Tsahal en font donc partie. Un moyen en moins pour dénoncer !

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Le maire de Six-Fours-Les-Plages ne veut pas de cours d’arabe et envoie la police.

A Six-Fours-Les-Plages, les cours d’arabe à l’école ont eu un accueil mitigé. En effet, la police municipale a été envoyée à l’école pour montrer l’opposition du maire.

Faire intervenir la police pour des cours d’arabe.

A la rentrée 2016, les réseaux sociaux s’affolent au sujet de ces fameux cours d’arabe. Les parents ne souhaitent pas voir leurs enfants étudier cette langue. A Six-Fours-Les-Plages, dans le sud de la France, le député-maire Jean-Sébastien Vialatte du parti Les Républicains informe l’inspecteur d’académie qu’il ne laissera pas ces cours se tenir. Il demande l’intervention de la police municipale à l’école et auprès du professeur. Les forces de l’ordre interviennent à deux reprises. Pour rappel, ces cours d’arabe sont organisés en dehors des heures de classe et sont non obligatoires.

Dans cette affaire, le tribunal administratif de Toulon a déclaré qu’il n’y a pas eu « d’obstacle effectif à l’exercice de l’enseignement ». Le maire a indiqué que le professeur d’arabe n’intervient plus à l’école.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Kal Penn gagne MasterChef et donne 25000$ à l’UNRWA pour les réfugiés palestiniens.

L’acteur Kal Penn qui vient de participer à l’émission de cuisine MasterChef a remis le prix qu’il vient de remporter à l’Agence aux réfugiés palestiniens (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees). La somme totale est de 25000$.

Les réfugiés palestiniens sur le devant de la scène.

Ce geste est aussi une manière de mettre la situation des réfugiés palestiniens sur le devant de la scène. L’UNRWA prend en charge ces réfugiés en Syrie, au Liban, en Jordanie mais aussi dans la bande de Gaza et en Cisjordanie (vivant auparavant à l’intérieur des frontières qui sont celles d’Israël aujourd’hui). L’agence gère les questions de santé, d’éducation notamment. Sur les réseaux sociaux, les messages de gratitude n’ont pas manqué : « Merci monsieur pour votre générosité. La Palestine et tout son peuple partout dans le monde apprécient ce que vous avez fait, que Dieu vous bénisse » , avait par exemple écrit un utilisateur sur Facebook .

Par ailleurs l’émission MasterChef réunissait des personnalités connues et chacune avait choisi une association à qui remettre les gains de sa victoire. Sur son compte Twitter Kal Penn a aussi appelé ses followers à faire des dons à l’UNRWA.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Le sort des musulmans en France est comparable à celui des juifs sous Vichy selon Peillon.

Invité de l’émission « Entretien politique » ce mercredi sur France 2, Vincent Peillon, a comparé la situation actuelle des musulmans en France avec celles juifs sous le régime de Vichy dans les années 1940.

L’ancien ministre de l’Éducation a fustigé ceux qui « veulent utiliser la laïcité – ça a déjà été fait dans le passé – contre certaines catégories de populations ». « C’était il y a quarante ans (sic) les Juifs, à qui on mettait des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans, qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux: c’est intolérable », a poursuivi le candidat à l’élection présidentielle.

Vincent Peillon a tenu a rappeler que la laïcité est un « instrument de liberté » qui vise à assurer la liberté de conscience et la neutralité de l’État vis-à-vis des religions tout en déplorant qu’elle soit aujourd’hui détournée de son sens pour cibler les musulmans.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Palestine : les juges ayant condamné un soldat israélien pour homicide volontaire menacés de mort.

Ces deux personnes, un homme et une femme, auraient publié sur les réseaux sociaux des messages de haine et même des menaces de mort à l’encontre de juges. Ces juges militaires ont présidé le procès d’Elor Azaria, ce soldat israélien accusé d’avoir achevé un activiste palestinien.

Dans un de ces messages postés sur Facebook, il est question d’éliminer « à la grenade » l’un des juges. Des menaces de mort prisent au sérieux par le pouvoir israélien qui craint de nouvelles manifestations de violences.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Avec l’affaire Cédric Herrou, le délit de solidarité de retour.

« Ce que je fais n’est pas un sacrifice, c’est un honneur », a déclaré Cédric Herrou avant son procès. Près de 300 personnes avait fait le déplacement au palais de justice de Nice ce mercredi 4 janvier pour soutenir l’agriculteur.

Le procureur de la République a requis huit mois de prison avec sursis contre cet Azuréen de 37 ans. Son crime ? Avoir aidé 200 personnes en situation irrégulière à passer la frontière franco-italienne. L’agriculteur, qui a fondé l’association Roya Citoyenne pour porter secours aux migrants de passage dans la vallée de la Roya, est aussi poursuivi pour avoir ouvert un camp illégal avec 57 migrants dans un bâtiment désaffecté de la SNCF, à Tende, en octobre 2016, pour les soigner, les héberger et les aider à repartir.

« J’ai ramassé des gamines qui ont tenté 12 fois de passer la frontière, il y a eu des morts sur l’autoroute… J’ai fait ce que j’ai fait parce qu’il fallait le faire. Mon inaction me rendrait complice d’un État qui met des frontières en place mais qui ne gère pas du tout leurs conséquences », s’est-il défendu. Avec cette affaire, Cédric Herrou bénéficie d’un soutien populaire. En décembre, plus de 4 000 internautes de Nice-Matin l’élisaient « Azuréen de l’année ».

Le procureur de la République Jean-Michel Prêtre y voit pour sa part un militantisme actif de la part de l’accusé qui aurait voulu ce procès, « qui procède d’une stratégie générale de communication, de portage militant d’une cause et qui fait que la justice est saisie aujourd’hui de faits reconnus ».

« Cédric Herrou a clairement revendiqué son action et reconnu avoir violé la loi. Cette audience procède d’une intention générale de communication. C’est une tribune politique. Mais ce n’est pas à la justice de donner une leçon de démocratie. On peut critiquer les lois, mais tant qu’elles ne sont pas modifiées, elles doivent être appliquées », a-t-il déclaré.

Pourtant, fin 2012, le gouvernement supprimait le délit de solidarité. Auparavant, les individus ou associations qui venaient en aide à un clandestin risquaient jusqu’à cinq ans de prison et 30 000 euros d’amende. Cependant, la loi abrogée concernait l’aide au séjour et non l’aide à l’entrée et à la circulation dans le pays à laquelle Cédric Herrou pourrait bien être condamné.

« Je risque la prison pour avoir aidé des migrants : je ne regrette rien et je continuerai », a fait savoir l’agriculteur dans une tribune à L’Obs dans l’attente du verdict qui aura lieu le 10 février. « Moi, j’attends la relaxe : c’est l’État qui est dans l’illégalité, et tous les habitants de la vallée en sont témoins. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : l’université de Berne veut former des aumôniers musulmans .

L’université de Berne, en Suisse, ouvrira en été 2017 une formation continue en aumônerie qui s’adressera, entre autres, aux cadres musulmans. « Je reçois constamment des demandes de la part d’institutions concernées, c’est-à-dire des hôpitaux, des prisons et de responsables sécuritaires, qui réclament une meilleure formation des responsables religieux en milieu institutionnel » autres que chrétiens, explique Isabelle Noth, présidente de la formation, dans un entretien accordé au Temps mercredi 4 janvier.

« Nous vivons dans une société multiculturelle, c’est un fait, mais nous mettons du temps à nous adapter à cette réalité. L’université de Berne est la seule en Suisse à offrir une spécialisation en aumônerie. Jusqu’ici, cette offre se limitait aux représentants chrétiens », a-t-elle expliqué.

Les cours ont vocation à aider les cadres religieux à mieux prévenir la radicalisation tout en veillant « à ce que l’aumônerie ne serve pas d’instrument de chasse aux islamistes ». Des examens sont prévus pour les candidats. « Cette évaluation devra nous permettre de vérifier les compétences psycho-sociales des candidats : écoute, capacité de gestion des conflits. Mais aussi leurs positions à l’égard de la violence, des femmes, ou du fondamentalisme », annonce Isabelle Noth.

Les aumôniers qui n’auront pas suivi ce cursus pourront toujours exercer sous certaines condition, mais « les institutions concernées – prisons et hôpitaux – auront intérêt à engager du personnel au bénéfice d’une solide formation ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Une requête judiciaire contre un document sur la radicalisation en milieu scolaire rejetée.

L’affaire qui remonte au mois de novembre 2014 avait fait grand bruit : l’académie de Poitiers avait distribué un document controversé sur la « prévention de la radicalisation en milieu scolaire ». Le tribunal administratif de Poitiers a rendu son verdict mardi 3 janvier, rejetant une requête déposée voilà deux ans par la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI).

L’association souhaitait l’interdiction du document car elle refusait d’accepter « la démarche infamante d’une administration de l’Etat qui stigmatise toute la communauté musulmane ». Le PowerPoint incitait les enseignants à détecter certains signes de radicalisation tels que la « perte de poids liée à des jeûnes fréquents », « une barbe longue non taillée (moustache rasée) », un « repli identitaire », une « exposition sélective aux médias » et « une rhétorique politique » sur les sujets ayant trait à la Palestine, à la Tchétchénie ou à l’Irak.

La justice a justifié le rejet de la requête par le caractère interne du document qui est « dépourvu de tout effet juridique » et ne comporte « aucune disposition impérative ». Selon le tribunal, le document « se borne à apporter des éléments d’information, pour maladroits qu’ils puissent être perçus, dont les chefs d’établissement peuvent tenir compte pour apprécier, au sein d’un faisceau d’indices, la situation individuelle d’un élève et se forger une opinion personnelle sur l’utilité d’un éventuel signalement d’un risque de radicalisation religieuse ».

La CRI ne fait pas appel.

« On savait déjà que ce n’était pas un document public mais notre plainte les a amenés à en réduire la portée. Ils pensaient le généraliser mais notre réaction a tempéré leur élan », estime Abdelaziz Chaambi, président de la CRI, qui indique à Saphirnews que son association n’entend pas faire appel de la décision. « On va se contenter d’en rester là car on n’aura pas de chance d’obtenir plus vu le climat et la paranoïa entretenue », affirme-t-il, tout en dénonçant « une islamophobie institutionnelle » à travers cette affaire.

L’académie a précisé lors de la présentation du document en novembre 2014 qu’il a été conçu grâce aux contributions de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), du CNAPR (Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation) et du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI) de Dounia Bouzar. Cette dernière avait dénoncé « l’amalgame élaboré dans ce PowerPoint », ajoutant qu’« arrêter de stigmatiser, de discriminer, de considérer les citoyens de référence musulmane comme des gens « à part » est une des conditions de base pour désamorcer l’autorité des discours radicaux ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : une jeune femme voilée traitée de « terroriste » filme son explication avec son agresseur.

Lorsque la Texane de confession musulmane, Shifa Abuzaid, 21 ans, a annoncé à ses parents sa décision de porter le hijab en mai dernier, après avoir longuement mûri la question, ce n’est pas l’étonnement qu’elle a lu sur leur visage mais l’inquiétude qui en avait crispé les traits, en ces temps tourmentés où la bête immonde de l’islamophobie rôde partout, même à Houston, et peut surgir à chaque coin de rue.

C’est précisément au moment où les parents de la jeune femme pensaient que leurs craintes étaient exagérées, voire infondées, que la dure réalité du racisme anti-musulmans a frappé, leur donnant tristement raison en ce samedi 31 décembre qui ne présageait rien de bon pour l’avenir, à quelques heures de la célébration de la nouvelle année…

La journée de leur fille avait pourtant bien commencé, sans nuages à l’horizon, et s’était poursuivie agréablement, entourée de ses plus jeunes frères et sœurs, ainsi que de cousins, autour d’un déjeuner en famille, très animé, dans un restaurant situé en plein cœur de Sugar Land Town, une localité au sud-ouest de Houston.

Mais les choses se gâtèrent en sortant, quand la joyeuse petite bande, emmenée par l’aînée Shifa Abuzaid, la seule à être voilée, eut le malheur de croiser le chemin d’un couple de cinquantenaires dont le mari s’écria à sa vue : « Terroriste ! »

A ces mots outrageants, les sourires disparurent et les rires se turent, laissant percevoir l’immense choc ressenti par la jeune femme et les siens, tandis que son petit frère, âgé de 15 ans, défiait l’homme du regard, avant d’être violemment bousculé par ce dernier.

Le pire dans l’histoire, comme le confiera plus tard Shifa Abuzaid qui vit désormais dans la peur que son islamité visible ne se retourne contre elle, c’est qu’elle arborait son plus gracieux sourire en voyant le couple approcher, s’apprêtant même à les saluer en les laissant passer. Mais son amabilité, pleine de civisme, fut refroidie par la terrible insulte qui jaillit de la bouche de son interlocuteur fulminant.

L’émoi des premiers instants passé, elle puisa en elle des ressources insoupçonnées, se mettant à suivre son agresseur jusqu’à l’intérieur du magasin où il était entré avec sa femme, afin de lui demander poliment les raisons de son hostilité à son égard.

Filmée par son cousin, la scène de cette franche explication qui a tourné au dialogue de sourds – où l’on entend l’un des proches de Shifa Abuzaid s’emporter « Vous ne pouvez pas traiter une personne de terroriste parce qu’elle porte un foulard sur la tête ! », et son interlocuteur lui répondre, narquois, « Vous polémiquez » – a fait le buzz sur les réseaux sociaux, nombreux étant les internautes qui ont reproché vertement à la police locale d’avoir refusé de recueillir sa plainte et d’ouvrir une enquête.

Condamnée avec vigueur par le maire de Houston, Joe Zimmerman, qui a qualifié cette agression verbale d’ « inacceptable », la confrontation de Shifa Abuzaid et de ses proches avec la détestation de l’altérité a fait monter au créneau l’influent Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), par la voix de Mustafa Carroll, son directeur général au Texas. « Houston n’échappe pas au racisme anti-musulmans, et cette agression intolérable nous prouve qu’il y a encore beaucoup trop de gens qui haïssent les musulmans ici », a-t-il déploré, en tirant la sonnette d’alarme.

Alors que 2016 s’est achevée brutalement, en lui laissant des bleus à l’âme, les premiers jours de 2017 ont fait renaître une petite lueur d’espoir chez Shifa Abuzaid, après que le chef de la police locale l’ait appelée pour lui fixer une entrevue, en se montrant particulièrement rassurant : « Si le crime de haine est avéré, nous diligenterons une enquête », lui a-t-il promis.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Les forces israéliennes tirent vers les agriculteurs à l’est de Gaza
.
Mechaal et al-Ahmed discutent de la réconciliation et de la prochaine réunion du CNP
.
L’occupation interdit à un malade de se soigner en Turquie
.
Un colon israélien poignarde un palestinien à Ashdod
.
L’occupation pulvérise des pesticides mortels à la frontière de Gaza
.
Le prisonnier blessé Nafa’a transféré à la clinique de la prison de Ramleh
.
Le Djihad islamique accepte de participer à la réunion de réconciliation à Moscou
.
Deux enfants jérusalémites condamnés à deux ans de prison
.
L’armée israélienne tire sur la voiture du sous-secrétaire du ministère de la Santé en Cisjordanie
.
Affrontements après l’installation d’un checkpoint militaire à l’est d’Hébron
.
Esam Yousuf appelle le Qatar et la Turquie à améliorer l’électricité à Gaza
.
Des colons envahissent Kifl Haris pour effectuer des rites religieux
.
L’assassin d’al-Sharif condamné pour homicide involontaire
.
L’occupation arrête 5 Palestiniens et saisit des fonds à Hébron
.
Arrestation d’environ 20 palestiniens dans le camp de Shuafat
.
Abou Marzouk: la relation avec l’Egypte est une nécessité nationale
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com