MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le vendredi 10 Shaban 1441, sur MouslimRadio.

Flash info pour le vendredi 10 Shaban 1441, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
 

http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/

Assalam aleykoum,

Nous sommes le vendredi 10 cha bann 1441.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
Le doyen des fonctionnaires de Gaza : les mesures de Shtayyeh sont racistes.
Le doyen des fonctionnaires dans la bande de Gaza, Aref Abou Jrad, a dénoncé les mesures « répressives » entreprises par le gouvernement de Mohammad Shtayyeh envers les fonctionnaires gazaouis.

Expert juridique: l’Arabie saoudite viole le droit international en arrêtant constamment des Palestiniens.
L’expert en droit international, le Dr Anis Fawzi Qassem, a affirmé que les autorités saoudiennes devraient immédiatement libérer tous les détenus palestiniens et jordaniens, en particulier que le processus d’arrestation s’est déroulé sans aucun motif juridique, exigeant qu’ils soient extradés vers la Jordanie.

L’Euro-méditerranéen : Faire chanter Gaza pour lutter contre le coronavirus est immoral.
L’Observatoire Euro-méditerranéen a dénoncé les déclarations du ministre de guerre israélien, Naftali Bennett, qui a lié les aides pour lutter contre la propagation du coronavirus dans la bande de Gaza à l’affaire des soldats israéliens détenus par la résistance.

Des organismes palestiniens demandent aux organisations internationales de protéger les prisonniers.
Les organismes palestiniens ont appelé les organisations internationales à assurer la protection des prisonniers et à les libérer, à la lumière du mépris et de l’indifférence que les autorités d’occupation israéliennes pratiquent envers les prisonniers, notamment au cours de la propagation de l’épédimie du coronavirus.

Lancement de la campagne humanitaire internationale # Siege_ Epidemic pour lever le siège de Gaza.
Une Campagne humanitaire internationale pour la levée du siège imposé sur Gaza, intitulée # Siege_ Epidemic, a été lancée aujourd’hui, jeudi 2 avril 2020, en coopération et participaion de plus de 60 institutions internationales et des médias.

Coronavirus: 160 personnes inféctées en Cisjordanie.
Le porte-parole du gouvernement palestinien, Ibrahim Melhem, a annoncé, jeudi après-midi, que 5 nouveaux cas de coronavirus avaient été enregistrés en Cisjordanie occupée, portant le total des personnes infectées en Palestine à 160.

Berawi: La situation sanitaire à Gaza nécessite une intervention internationale urgente.
Zahir Birawi, chef du Comité international pour briser le siège de Gaza, a souligné que la détérioration de la situation humanitaire et sanitaire, dans la bande de Gaza, nécessite une intervention internationale urgente, pour lever le siège israélien et approvisionner le secteur en médicaments et fournitures médicales, en particulier avec la propagation de l’épidémie de Coronavirus dans le monde, et l’annonce de quelques victimes à Gaza.

Les détenus d’Ofer montent le ton contre les autorités pénitentiaires israéliennes.
Les détenus du pavillon 14 de la prison d’Oufer ont refusé de prendre leurs gamelles protestant contre le refus des autorités pénitentiaires de leur faire les tests du coronavirus après la contamination de leur camarade Sarsour.

Le Hamas tient Israël responsable de toute propagation du virus à Gaza.
Le Mouvement Hamas a tenu l’État d’occupation israélien entièrement responsable des conséquences de toute épidémie de coronavirus dans la bande de Gaza assiégée.

21 nouveaux cas de Coronavirus, 155 au total en Palestine.
Aujourd’hui, jeudi, le ministère palestinien de la Santé a annoncé l’enregistrement de 21 nouveaux cas de coronavirus, portant le total à 155.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

..



Suivez-nous sur TheSkuran
LES TAGS
flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice,Association France Palestine Solidarité,AFPS,theshukran

Autorité Palestinienne

Flash info pour le 25 Rajab 1441, sur MouslimRadio.

Flash info pour le 25 Rajab 1441, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
 

http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/

Assalam aleykoum,

Nous sommes le 25 Rajab 1441.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.
Gaza : L’UNRWA utilise les écoles pour distribuer les produits alimentaires.
L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a décidé d’utiliser temporairement douze écoles de la bande de Gaza pour distribuer des aides alimentaires et ce dans le cadre des mesures préventives contre la propagation du Coronavirus.

Gaza : les nouveaux tests du Covid-19 sont avérés négatifs.
Le directeur des laboratoires du ministère de la santé dans la bande de Gaza, Amid Mochtaha, a déclaré que le laboratoire central a effectué des tests pour 53 cas soupçonnés contaminés par le Coronavirus et n’a détecté aucune contamination.

Pas de contaminations par le coronavirus parmi les détenus palestiniens.
Des responsables palestiniens ont assuré l’absence de contaminations par le coronavirus parmi les détenus palestiniens dans les prisons d’occupation israéliennes, déniant ainsi les rumeurs véhiculant la contamination de quatre détenus.

Abu Homes : Israël met en Å“uvre un projet d’isolement des villages et des quartiers de Jérusalem.
Muhammad Abu Al-Homes, membre du Comité de suivi de la ville d’Al-Issawiya à Jérusalem occupée, a révélé que l’occupation israélienne avait commencé à mettre en Å“uvre un plan de colonisation juive pour Jérusalem occupée, visant à isoler les villages, les villes et les quartiers autour de la mosquée Al-Aqsa, les uns des autres.

L’ONU nomme Lazarini nouveau président de l’UNRWA.
L’ONU a nommé, mercredi soir, un nouveau commissaire à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine « UNRWA », après la démission de son ancien président, Pierre Krähenbühl, au milieu d’accusations de mauvaise conduite.

L’occupation détruit deux maisons et une bergerie à Sawahrah.
Aujourd’hui, jeudi, les forces d’occupation israéliennes ont démoli deux maisons et une bergerie dans le désert de la ville orientale de Sawahrah, au sud-est de Jérusalem occupée.

Appel urgent à libérer les détenus palestiniens en Arabie saoudite.
La campagne « Liberté pour Al-Khoudari et les détenus palestiniens en Arabie saoudite » a appelé à la libération de tous les détenus palestiniens en Royaume, à leur tête le Dr Muhammad Al-Khoudari.

Al-Qassam : Les prisonniers sont une ligne rouge et nous tenons l’occupation responsable de leur sécurité.
Aujourd’hui, jeudi, les Brigades des Martyrs, Izz al-Din al-Qassam, ont tenu l’occupation sioniste entièrement responsable de la vie, de la sécurité et de la santé des prisonniers palestiniens dans ses prisons.

Hamas : Les affrontements d’al-Issawiya montrent la détermination de notre peuple à expulser l’occupant.
Le Mouvement de résistance islamique, le Hamas, a déclaré que les affrontements continus dans la ville d’Al-Issawiya à Jérusalem occupée « expriment l’esprit de résistance qui ne s’affaiblit pas chez les masses de notre peuple ».

Aucun cas de Coronavirus à Gaza, 787 habitants en quarantaine.
Mercredi soir, le centre d’information du gouvernement dans la bande de Gaza a confirmé qu’il n’y avait pas de cas d’infection au Corona à Gaza, notant que 787 citoyens étaient en quarantaine.

.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

..



Suivez-nous sur TheSkuran
LES TAGS
flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice,Association France Palestine Solidarité,AFPS,theshukran

Autorité Palestinienne

Flash info pour le 19 Sha’ban 1439.

Flash info pour le 19 Sha’ban 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Histoire : Les musulmans arrêtés à Poitiers ? Mythe ou réalité ?
Quoi qu’en dise l’Histoire, l’avancée du monde musulman en Occident a de loin dépassé Poitiers.
En effet, l’installation de musulmans est relevée sur les terres narbonnaises ainsi qu’en Provence. Ce que l’on sait par contre beaucoup moins, c’est que ces mêmes musulmans se sont aussi installés à Paris.
Des statuts promulgués par la prévôté de Paris entre 1258 et 1302 nous informe de la présence d’une « corporation de tapissier de tapis sarrazinois ».
La présence de Sarrasins laisse suggérer que les membres de cette corporation étaient musulmans.
Un second élément vient prouver l’islamité des concernés : le témoignage en 1632 d’un certain Pierre du Pontdit dans son livre de la Stromatourqie :
« Il est à présumer qu’après l’entière ruine des Sarrasins par Charles-Martel en l’an 726 quelques-uns d’iceux qui sçavoient faire de ces tapis, fugitifs et vagabonds, ou possible rechappés de sa defaite, s’habituèrent en France pour gagner leur vie et commencèrent à faire et establir cette manufacture de tapis sarrazinois. De savoir de quelle fabrique ni de quelle metode ou estoffe estoient faits les dits’ tapis, on n’en peut que juger, sinon que l’on voit par ladite sentence de 1302, que ces tapissiers sarrazinois sont institués beaucoup devant les tapissiers de haute lisse et estoient en possession de longtemps, mais sur leur déclin et que les dits tapissiers de haute lisse commençoient à naistre pour, ensevelir et mettre hors lesdits sarrazinois comme ils ont fait . »
Au XVIIe siècle, Turcs et musulmans sont amalgamés dans l’esprit occidental. Le dictionnaire de Richelet paru dans la même période donne pour définition à « Musulmans » : Turcs.
Les tapisseries dites sarrasines étaient inspirées de cette région et la technicité nécessitait des artisans spécialisés en la matière, cela rappelle l’importation d’ouvriers mozarabes pour l’édification d’églises de style roman dans la même période.
Ce que l’on sait, c’est que la tapisserie orientale était fortement utilisée par la cour et que de nombreux esclaves musulmans étaient débarqués par les ports de Méditerranée.
On est sur maintenant que les premiers musulmans de Paris étaient des marchands de tapis.

L’Arabie Saoudite poursuit sa lancée et célèbre le street art.
L’Arabie Saoudite vit un tournant décisif depuis l’arrivée au pouvoir du prince héritier Mohamed ben Salmane.
Nous avons découvert les nombreux changements opérés dans le pays tant au niveau économique, social ou encore culturel.
Et dans cette transformation à grande échelle, le Street art n’est pas en reste.
En effet, dans le centre historique de la ville de Djeddah, les artistes ont pu s’en donner à cœur joie en y trouvant un lieu d’expression et une vaste scène à leur imagination débordante. Via l’exposition « Inner Voices », les artistes d’art urbain du Royaume ont transformé les murs de la cité.
Notamment l’artiste du collectif Dhad Family à Djeddah, Deyya Rambo. Un look à l’image des « graffiti artist », Rambo est originaire des faubourgs de Djeddah
Il a présenté, au Palais de Tokyo à l’occasion des Journées saoudiennes, la dernière collaboration de son collectif d’artistes.
« Nous avons travaillé avec Midwam (un studio saoudien de création digitale) pour créer quelque chose de nouveau », explique le jeune saoudien, avant d’ajouter :
« Le concept, c’est de développer ses compétences dans le graffiti grâce à la technologie » . Il s’agit d’un jeu de réalité virtuelle en trois dimensions où on enfile un casque VR peint grâce à deux joysticks.
Une création qui est loin d’être une nouveauté, mais pour le Royaume il s’agit d’un vrai challenge dans l’esprit d’innovation voulu et organisé par le prince héritier.
L’Arabie Saoudite est restée durant des années, hermétique à toutes formes d’art, aujourd’hui le pays s’ouvre aux autres en offrant une réelle opportunité de changement à la jeunesse saoudienne. Rappelons que 70% des Saoudiens ont moins de 30 ans.
Plusieurs événements ont eu lieu en quelques mois seulement, festivals, concerts, cinéma, autant d’interdits qui ont trouvé une nouvelle légitimité.
Deeya Rambo et son acolyte Abdulaziz Hassan connaissaient déjà une notorité internationale, lorsqu’ils prirent notamment part au projet Tour Paris 13, en graffant le 9e étage de la fameuse tour du 13e arrondissement parisien.
« C’était la première fois que nous peignions à l’étranger. C’était une belle expérience parce que nous avons côtoyé différents artistes et cultures ». a déclaré l’artiste.
Les deux acolytes ont ouvert, en 2013, la première boutique de graffiti de Djeddah, ils ont pu alors constater le « vif intérêt de la jeunesse djedienne pour l’art de rue ».

Sur oumma.com, voici les titres.

Yémen : L’histoire touchante d’un père yéménite portant son fils handicapé sur son dos.
Un homme âgé porte son fils sur son dos. Savez-vous ce que révèle cette image ? Le bonheur mêlé de fierté d’un père yéménite pour son fils handicapé, fraîchement diplômé du Centre Al-Noor, un établissement spécialisé de renom.
C’est à Sanaa, la capitale du Yémen, que cette scène touchante a été immortalisée, lors d’une cérémonie de remise de diplômes chargée d’émotion.
La vue de ce papa heureux de la réussite scolaire de son enfant pas comme les autres, dans un Yémen miné par la pauvreté et en proie à un conflit mortifère, a bouleversé les réseaux sociaux yéménites et du monde arabe.
reportage a voir sur oumma.com.

France : Un élu toulousain assène “Trop d’Arabes à Toulouse”, le maire demande sa démission.
« Trop d’Arabes à Toulouse ». Ces propos éminemment condamnables et foncièrement anti-républicains ont été tenus, la semaine dernière, par Aviv Zonabend, un conseiller municipal toulousain en tout point indigne de sa mission auprès de ses concitoyens, au micro d’une radio israélienne.
Cette petite phrase choc, aux forts relents islamophobes, qui bafoue les valeurs cardinales de la France, a été assénée en hébreu et non dans la langue de Molière, ce qui est l’argument massue utilisé par son auteur pour se dédouaner de tout dérapage verbal…
En effet, Aviv Zonabend ne nie pas avoir prononcé ces paroles abjectes, qui provoqueraient une levée de boucliers si elles vouaient aux gémonies une autre communauté, mais assure que sa langue a fourché, car maîtrisant mal l’hébreu. Il fallait, selon ses dires, entendre le mot « islamistes » au lieu « d’arabes ». Pas de chance, c’est bien le vocable « arabes » qui a été perçu très distinctement. Il s’agirait donc, d’après lui, d’un simple lapsus, mais ô combien révélateur…
Sa défense, guère audible, a laissé de marbre le maire de Toulouse, Jean-Luc Moulenc, qui l’a convoqué hier, jeudi 3 mai, après avoir pris connaissance de la traduction assermentée en français de son interview donnée à la radio israélienne Galatz. Le doute n’étant plus permis, le premier magistrat de la ville rose a laissé 24 heures à son conseiller municipal pour démissionner, ainsi que l’a rapporté La Dépêche.
Voici le communiqué officiel du maire de Toulouse, en proie à une consternation certaine :
« La traduction assermentée de l’interview donnée par Aviv Zonabend, conseiller municipal délégué, à la radio israélienne Galatz, m’est parvenue aujourd’hui. Elle confirme, hélas, ses propos tenus en hébreu comme relaté par The Times of Israël dans son article du 26 avril.
Ces paroles sont en violation profonde avec l’esprit de tolérance et de respect qui constitue la boussole de mon engagement et de celui de toute mon équipe dans sa diversité. Et, même si elles sont en rupture avec les positions qu’a toujours exprimées notre collègue jusqu’ici, il n’en demeure pas moins qu’elles ont été effectivement prononcées, qui plus est dans le cadre où Aviv Zonabend était présenté comme élu municipal de notre ville.
En conséquence, en vertu du principe de responsabilité et conformément à mon échange avec lui vendredi dernier, j’ai informé aujourd’hui Aviv Zonabend qu’il a le devoir de présenter, sous 24h, sa démission de ses mandats d’élu municipal et métropolitain. A défaut, je prendrai mes responsabilités en lui retirant l’ensemble de ses délégations exercées tant à la Mairie de Toulouse qu’à Toulouse Métropole ».
Loin de faire amende honorable, alors que l’opprobre général s’abat sur lui, Aviv Zonabend a clamé haut et fort : « Je ne démissionnerai pas ! ».
Une bravade que n’a pas dû apprécier François Briançon, le président du groupe socialiste au conseil municipal de Toulouse, si l’on en juge par sa déclaration indignée : « Les propos tenus par Aviv Zonaben sont, quel que soit leur contexte, irresponsables et condamnables. Nous les dénonçons avec force. En lui demandant de démissionner, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a fait le choix qui s’imposait ».

Sur le muslim post.com, voici les titres.

France : L’annonce de la date de Ramadan 2018 fixée au 15 mai.
La Nuit du Doute aura lieu le mardi 15 mai. C’est à la Grande mosquée de Paris que les représentants des différentes fédérations musulmanes de France se réuniront pour cette « Nuit de l’annonce ». Le début du mois de ramadan 2018 sera donc annoncé de concert par Dalil Boubakeur et par le Conseil français du culte musulman (CFCM), entre autres.
Mais si la date du 15 mai semble définitive, rien n’est certain concernant le début du jeûne. C’est le principe de l’observation lunaire. En effet, si ce soir-là un croissant de Lune est aperçu, le ramadan 2018 débutera alors le lendemain, soit le 16 mai. Si tel n’est pas le cas, il faudra alors attendre 24 heures de plus et le jeûne commencera donc le 17 mai.
Les représentants des fédérations musulmanes se réuniront dès 18h30 le mardi 15 mai. Un point presse permettra ensuite d’officialiser la décision, après l’observation lunaire. La Grande mosquée de Paris annonce, lors de cet événement, la présence des « représentants de la communauté musulmane dans toute sa diversité, des imams, des responsables de mosquées et des fidèles. »
Pour rappel, le Conseil théologique musulman de France (CTMF), qui calcule scientifiquement chaque année les dates du mois sacré, a déjà acté sa décision et fixé la date du début de ramadan au 16 mai.

Palestine : La France boycottera-t-elle l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem ?
La France ne semble pas prête à accepter une quelconque invitation américaine pour l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis, qui sera transférée de Tel-Aviv à Jérusalem et qui devrait être officiellement ouverte dans quelques jours. Selon la journaliste Ariane Bonzon, il n’est « pas question que la France soit représentée le 14 mai à l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. »
L’ancienne correspondante en Israël pour la Télévision suisse romande indique que, si Emmanuel Macron ne sera pas présent, aucune délégation n’est prévue : « Ni l’ambassadeur de France à Tel-Aviv, ni le consul général de France à Jérusalem ne s’y rendront », assure Ariane Bonzon, « de source très informée. »
Quelques jours avant l’annonce de Donald Trump de transférer son ambassade à Jérusalem, le président français avait affirmé sa « préoccupation. » Dans une communication, l’Elysée avait indiqué que le président français avait appelé son homologue américain : « Emmanuel Macron a rappelé que la question du statut de Jérusalem devra être réglée dans le cadre des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, visant en particulier l’établissement de deux Etats vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Jérusalem pour capitale. »
Lors du dîner du CRIF, en mars dernier, Emmanuel Macron avait critiqué la décision de Donald Trump. « Je pense qu’il n’a pas aidé à la résolution du conflit, à la situation, je ne pense même pas qu’il a aidé à l’amélioration de la situation sécuritaire », a-t-il indiqué, parlant de « véritable erreur. »
Voici le texte de Macron :
Quand le Président Trump a annoncé de façon unilatérale la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël il n’a pas aidé à la résolution du conflit. Si la France suivait cette voie, elle perdrait le rôle de facilitateur, qui est le seul utile pour la région.
fin du texte.

Sport : Le ramadan s’invite pour la finale de la Ligue des Champions.
Mohamed Salah a illuminé la saison du FC Liverpool. En grande forme depuis plusieurs mois, l’attaquant égyptien multiplie les buts : le natif de Basyoun a marqué 43 buts en 49 matches. Un record. Rien qu’en Ligue des Champions, l’Egyptien a inscrit 11 buts en 13 matches. Autant dire que la finale qui se profile contre le Real Madrid s’annonce grandiose. Le 26 mai prochain, le club espagnol affrontera Liverpool sur la pelouse du Stade olympique de Kiev.
Mais une question taraude désormais les supporters britanniques : l’attaquant sera-t-il à 100 % de ses capacités physiques ? Car au moment de fouler la pelouse de Kiev, les joueurs musulmans auront commencé le ramadan depuis une dizaine de jours. Ce qui pourrait donc perturber leur préparation. Si Mo Salah est concerné, c’est également le cas de Sadio Mané.
Un programme allégé pour Mohamed Salah.
Le magazine espagnol Sport indique cependant que les deux joueurs britanniques pourraient suspendre leur jeûne au moment de voyager à Kiev, comme les textes sacrés les y autorise. Mais quoi qu’il arrive, Mané et Salah devront, lors des dix jours qui précèdent la finale, changer leurs habitudes d’entraînement.
L’un des coéquipiers de Mohamed Salah, Alberto Moreno, affirme que l’Egyptien bénéficiera d’un programme spécifique. Il ne devrait en effet pas s’entrainer autant qu’aujourd’hui, de peur de finir blessé. D’autant que la saison a été éprouvante et que la Coupe du Monde démarre mi-juin. Du côté de Madrid, certains joueurs sont également concernés par le ramadan, comme Karim Benzema.

Polisario : pourquoi le Maroc a rompu ses liens avec l’Iran.
Mardi dernier, Rabat annonçait la rupture de ses relations diplomatiques avec Téhéran. Le problème ? Selon le Maroc, le Hezbollah libanais, soutenu par l’Iran, aurait apporté un soutien militaire au mouvement indépendantiste sahraoui. Or, le Polisario est soutenu par l’Algérie, combattu par le Maroc. Depuis plusieurs mois, Rabat tente de rallier ses voisins et d’autres pays à sa cause.
Alors, quand le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a indiqué qu’il avait des « preuves irréfutables » de l’ingérence iranienne au Sahara Occidental, Rabat ne s’est pas fait prier pour couper ses liens avec l’Iran.
Riyad et Israël soutiennent Rabat.
Selon le Maroc, le Hezbollah aurait facilité la livraison d’armes, mais pas seulement. Rabat assure que des membres de l’organisation libanaise se seraient rendus régulièrement dans les camps de Tindouf pour former des combattants du Polisario, aussi bien militairement que dans le domaine du renseignement. Des accusations démenties par le Hezbollah, par Téhéran et même par Alger.
Rabat a rapidement reçu le soutien de Riyad — les deux pays sont déjà engagé ensemble dans la guerre au Yémen — et ses alliés du Golfe. C’est une véritable partie de poker menteur qui se joue : les Etats-Unis et Israël poussent leurs potentiels alliés à se désolidariser de l’Iran, comme ils l’avaient d’ailleurs fait avec le Qatar au début de la crise du Golfe.
le coordinateur du Front Polisario avec la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara-Occidental (Minurso) accuse le Maroc d’obéir « à un ‘petit opportunisme politique’ visant à ‘contourner la reprise des négociations politiques directes demandée par l’Onu’ pour le règlement du conflit du Sahara-Occidental, à travers un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, un processus en cours depuis le cessez-le-feu de 1991. »
Rabat veut rallier les Etats-Unis à sa cause.
Le politologue Rachid Grim, interrogé par TSA, estime que « le Maroc brasse de l’air. » Selon lui, « avec la rupture de ses relations avec l’Iran, le Maroc ne fait que suivre les autres pays du Golfe. » Et ce en vue d’une réunion qui abordera le sujet du Sahara Occidental dans quelques mois à l’ONU. « Le Maroc, continue le politologue, a besoin de rallier le plus grand nombre de pays à sa cause et notamment les Etats-Unis qui sont toujours neutre par rapport à cette question. Aujourd’hui, cela risque de changer avec Donald Trump. » Et l’Iran pourrait jouer un rôle déterminant dans la future décision des Etats-Unis de soutenir le Maroc au Sahara Occidental.

Suisse : En Suisse, les associations musulmanes ne veulent pas d’une laïcité à la française.
Après des heures et des heures de débat, le Grand Conseil a décidé d’adopter la loi sur la laïcité à 63 voix pour, contre 25 refus. Lors des discussions, il a notamment été question du port de signes religieux ostentatoires dans l’espace public. Et c’est cette question qui a le plus agité les débats. Au final, expliquent ses partisans, cette loi a pour objectif de donner aux autorités cantonales et communales une définition claire au principe juridique de la laïcité.
Mais mercredi soir, les opposants au texte ont décidé de lancer une grande offensive. Lors d’une réunion, les contestataires ont décidé de former une coalition chargée de récolter des signatures pour organiser un référendum. Le député de gauche Pierre Vanek estime que « l’Etat ne devrait pas intervenir et légiférer spécifiquement sur la question religieuse », et qu’il faut donc lancer une votation.
Les musulmans ne sont pas pour une version à la française
Certaines associations sont encore réservées quant à l’organisation d’un référendum. Mais elles dénoncent le contenu du texte, notamment l’interdiction, pour les élus du parlement cantonal, les élus communaux et les fonctionnaires de porter des signes religieux ostentatoires. Selon l’Association islamique et culturelle d’Ahl-el-Bayt, « il s’agit d’une atteinte à un droit fondamental et d’une ingérence de l’Etat à l’encontre du choix des électeurs. » L’Union des organisations musulmanes de Genève n’a pas encore décidé si elle participerait à la coalition pro-référendum.
Ce qui gêne plus globalement les instances musulmanes suisses, c’est qu’il a été question d’Islam plus que de laïcité lors des débats à propos du texte. « L’Islam a été mis au centre du débat. On nous a pointé comme le problème, indique le président de l’Association islamique et culturelle d’Ahl-el-Bayt. Nous sommes pour une laïcité inclusive et non pas pour une version à la française. »
D’ailleurs, dans certaines communes, le texte déplait. A Onex, la maire Carole-Anne Kast affirme qu’il y a actuellement « cinq ou six mamans de jour voilées » dans sa commune et que la loi vient « à l’encontre de la liberté religieuse. » Pour l’élue, la question qui se pose est simple : « Pour ces femmes, c’est soit le chômage, soit le voile. »
Le parti de gauche Solidarités et ses alliés, notamment les Verts, décideront, dimanche, ce qu’ils font. Outre la possibilité d’organiser un référendum contre cette loi, la coalition pourrait proposer un recours en justice.

Birmanie : La Birmanie veut « faire disparaître » les Rohingyas.
Lors d’un discours fort, le président de l’Arakan Rohingya national organisation, Nurul Islam, est revenu sur l’épuration ethnique dont sont victimes les Rohingyas. Alors que se profile la mousson, à la frontière du Bangladesh, l’homme a dénoncé les injustices et la volonté, de la part des autorités birmanes, de vouloir « faire disparaître » les Rohingyas.
C’est lors d’une conférence internationale sur Arakan qui avait lieu mercredi en Allemagne que le leader Rohingya s’est exprimer. Et il n’a pas mâché ses mots : « L’objectif est d’éradiquer la communauté musulmane d’Arakan », a ainsi déclaré Nurul Islam, qui a rappelé que « les Rohingyas sont la population autochtone d’Arakan, leur statut a été reconnu dans un rapport publié par le gouvernement colonial britannique en 1840 et tous les accords le confirment. »
Les Rohingyas moins bien traités que les animaux
Le président de l’Arakan Rohingya national organisation accuse l’armée birmane d’avoir « semé l’hostilité parmi les habitants d’Arakan » et de travailler désormais « à détruire notre peuple. » Pour ce faire, dit-il, les autorités « interprètent les lois pour leur propre bénéfice et l’injustice ethnique, religieuse et politique continue, dans le but d’éradiquer la communauté musulmane d’Arakan. »
Les Rohingyas sont « privés de leurs droits à la liberté depuis soixante ans », déplore Nurul Islam, qui estime que la population musulmane a encore moins de droits que les animaux : « Les animaux ont le droit de passer d’un pâturage à un autre, mais nous n’avons pas le droit de bouger et même le droit à la vie nous est refusé », a-t-il affirmé.
Depuis qu’ils ont fuit, les Rohingyas n’ont pas vu leur situation s’améliorer. Nurul Islam indique en effet que des tentatives pour expulser les Rohingyas sont régulièrement mises en place. Malgré l’autorisation de revenir en Birmanie, les Rohingyas « seraient placés dans des camps de détention » s’ils revenaient chez eux, a prévenu le leader birman qui veut que son peuple « bénéficie des même droits que les autres groupes ethniques du pays. »

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Maariv : Trump a l’intention de donner 4 quartiers de Jérusalem à l’Autorité Palestinienne
.
Le journal Maariv a rapporté, vendredi matin, que le nouveau plan de paix du président américain Donald Trump inclurait le fait de donner à l’Autorité Palestinienne quatre des quartiers arabes de Jérusalem.
.
ONU: Le régime syrien interdit l’accès des aides au camp de Yarmouk
.
50 Palestiniens tués par l’armée israélienne depuis le début de la grande marche du retour
.
Le mufti condamne les attaques quotidiennes contre le cimetière de la miséricorde ​
.
Campagne qatarie pour nourrir un million de Gazaouis pendant le Ramadan
.
Manifestation à Dimra par solidarité avec la marche du retour à Gaza
.
Des civils arrêtés, et une mère battue par des soldats israéliens à l’aube
.
L’occupation arrête un étudiant au passage de Karama
.
Le Comité de Coordination appelle à participer massivement au « vendredi des travailleurs de la Palestine »
.
Les fonctionnaires à Gaza: Abbas nous punit
.
Deux enfants blessés par l’occupation israélienne à l’est de Khan Younis ​
.
Un cerf-volant provoque un incendie dans l’une des colonies proches de Gaza
.
FPLP : les actions de l’Autorité Palestinienne poussent vers un effondrement complet à Gaza
.
Lavrov : Jérusalem doit être la capitale des trois religions
.
Palestine : Des parlementaires marocains à Ramallah pour réitérer le soutien du royaume
.
Erekat rejette les accusations d’antisémitisme faites à l’encontre de Mahmoud Abbas
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Flash info du 2 Joumada al Awwal 1439.

Flash info du 2 Joumada al Awwal 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Le Maroc sous la neige et des milliers de kilomètres de routes fermées.
Des conditions météorologiques exceptionnelles que le Maroc a rarement l’occasion de vivre. Des chutes de neige d’une rare intensité sont tombées ces derniers jours sur le Royaume contraignant les autorités à fermer plus de 5.000 kilomètres de routes nationales, régionales et provinciales.
Le ministre de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara a répondu aux questions des parlementaires concernant les mesures prises pour déneiger les régions visées. Il a affirmé que 956 engins dont 117 engins de déneigement ont été mobilisés pour venir à bout des chutes de neige.
Des communiqués alertant les citoyens sur les conditions météorologiques ont été publiés, ainsi que plusieurs applications, dont « ma route » ont été mises à la disposition de la population.
Le ministère de l’Intérieur a ordonné aux walis et gouverneurs d’activer les centres de commandements provinciaux afin de prendre les mesures nécessaires protéger les populations les plus démunies.

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journal du musulman.fr, rien de neuf.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Selon le Secours Catholique, les migrants à Calais sont victimes “d’une maltraitance institutionnelle”.
Le Secours Catholique a critiqué les forces de l’ordre dans leur travail au quotidien contre l’installation de migrants. Le responsable du SC a évoqué une “maltraitance institutionnelle” au nom de la lutte contre “les points de fixation”.
Vincent de Coninck au micro de BFMTV a indiqué que le Secours Catholique attendait une condamnation du Président de la République suites aux violences faites aux migrants. Il a également indiqué qu’une plainte avait été déposée.
La situation à Calais continue d’alimenter les débats entre associatifs et les autorités sans qu’une solution ne soit trouvée.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Syrie / Idleb : offensive meurtrière des bombardiers russes et de l’armée de Bachar . VIDEO.
La guerre en Syrie continue malgré un silence médiatique étrange. Des centaines de personnes sont mortes ces derniers jours après des bombardements des avions russes et de Bachar.
Après Alep, l’armée de Bachar et ses alliés souhaitent reprendre Idleb au main d’une coalition de rebelles. En quelques jours, le camp de Bachar s’est rapproché à grande vitesse d’un des derniers bastions de la rébellion syrienne.
Les civils sont les premières victimes de ces combats puisque les avions russes n’hésitent pas à bombarder des zones où vivent les civils. On compte déjà des centaines de morts dont des dizaines d’enfants.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Aide à la Palestine : les Etats-Unis gèlent un versement de 65 millions de dollars. VIDEO.
L’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) est confrontée à sa “plus grave crise financière” en presque 70 ans d’histoire après l’annonce par l’administration Trump du gel de plus de la moitié de ses versement prévus, a dit son porte-parole mercredi.
Donald Trump a décidé de geler le versement de 65 millions de dollars qui étaient réservés à l’UNRWA. Une mesure qui vient quelques semaines après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne par les Etats-unis et les critiques de Mahmoud Abbas envers Trump, jugé partial dans le conflit.
Une mesure qui pourrait avoir des conséquences importantes sur l’UNRWA qui dépend en partie de ces aides américaines. Mais c’est avant tout les réfugiés des camps palestiniens qui vont souffrir de cette nouvelle mesure pro-israélienne de l’administration Trump.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Turquie : des éboueurs ouvrent une bibliothèque publique en ramassant les livres jetés.
Cette initiative en Turquie mérite amplement d’être exportée. Des éboueurs travaillant à Ankara ont eu la bonne idée d’ouvrir une bibliothèque en collectant des livres jetés dans les poubelles afin de leur offrir une seconde vie.
C’est dans le quartier de Çankaya, dans la capitale turque, que la bibliothèque a ouvert ses portes en septembre 2017, après plusieurs mois de ramassage et de tri des livres.
Initialement réservée aux éboueurs de la ville et à leurs familles, le lieu est finalement ouvert au grand public, avec la bénédiction de la municipalité de Çankaya, qui n’est pas peu fière de cette initiative de ses employés.
Des habitants, charmés par cette initiative, ont décidé également de contribuer en faisant don de livres pour remplir les rayons.
Ce sont aujourd’hui plus de 6 000 ouvrages de 17 catégories (jeunesse, littérature, histoire…), qui sont disponibles et ouverts au prêt, pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Pakistan : viols et meurtres d’enfants en série, terreur sur la ville.
Selon les autorités pakistanaises, Zainab (ici à l’image) est la 12e enfant attaquée en deux ans dans un rayon de 2 kilomètres dans la ville de Kasur, frontalière avec l’Inde.
Au Pakistan, le district de Kasur, dans le nord-est du pays, est secoué par une série de viols et de meutres d’enfants. La dernière affaire en date a provoqué l’indignation générale.
Zainab n’avait que sept ans lorsqu’un homme a décidé de lui ôter la vie, non sans lui avoir causé d’atroces souffrances. La fillette, qui a été enlevée alors qu’elle se rendait à des cours d’apprentissage du Coran, a été violée puis tuée. Son petit corps a été retrouvé dans une benne à ordures quatre jours après sa disparition le 4 janvier.
Lors de sa disparition, ses parents étaient en Arabie Saoudite pour accomplir le petit pèlerinage (omra).
Un suspect a été arrêté mercredi 17 janvier, queques jours après que des centaines de personnes en colère contre les autorités ont manifesté contre l’inaction du gouvernement. Deux prostataires ont été tués dans les heurts avec la police.
Selon les autorités, Zainab est tout de même la 12e enfant attaquée en deux ans dans un rayon de 2 kilomètres. Les enquêteurs ont retrouvé le même ADN dans au moins six cas.
Seule une fillette de six ans a survécu à son agresseur. Elle avait été enlevée en novembre 2017 tout près de chez elle. Violée puis laissée pour morte, elle a été retrouvée dans une décharge dans un état atroce. Elle est aujourd’hui totalement paralysée, dans l’incapacité de parler et même de reconnaîtte les siens.
Selon la presse pakistanaise, ce sont même plus de 700 cas de viols qui ont été répertoriés en trois ans à Kasur. Un sursaut de conscience des autorités doit être urgente tant l’épidémie d’abus sexuels est forte.
La ville, située près de la frontière indienne, est tristement célèbre depuis la révélation en 2015 d’un scandale d’abus sexuels sur mineurs impliquant des centaines d’enfants. Les sévices sexuels à leur encontre ont même été filmés. Les coupables présumés faisaient même chanter des parents de victimes afin de leur extorquer de l’argent, menaçant de vendre les vidéos pornographiques au prix modique de 40 roupies (0,30 €) en cas de refus.

Pakistan : une fatwa contre les attentats-suicides signée par 1 800 religieux musulmans.
Une fatwa condamnant les attentats-suicides a été dévoilée mardi 16 janvier par le président pakistanais Mamnoon Hussain (débout à l’image).
Le Pakistan fait partie des pays les plus touchés par des attaques terroristes, perpétrés par divers groupes extrémistes que le gouvernement n’arrive pas à éradiquer à ce jour.
Des fatwas contre le terrorisme existent déjà. Une nouvelle interdisant fermement les attentats-suicides à la bombe a néanmoins été rédigée, cette fois signée par plus de 1 800 dignitaires et savants musulmans. Elle a été présentée mardi 16 janvier par le gouvernement lors d’une cérémonie dévoilant un livre contre l’extrémisme intitulé Paigham-e-Pakistan (Le message du Pakistan).
« Cette fatwa offre une base solide pour la stabilité d’une société islamique modérée », a fait savoir le président pakistanais Mamnoon Hussain, qui espère par ce biais pouvoir « construire un récit national visant à contrer l’extrémisme en accord avec les principes d’or de l’islam ».

Sonny Bill Williams, star des All Blacks, en pèlerinage à La Mecque .
Le rugbyman Sonny Bill Williams s’est rendu en Arabie Saoudite pour accomplir un petit pèlerinage (omra).
Après s’être rendu à la mosquée du Prophète dimanche 14 janvier, c’est en pèlerin qu’il est allé à La Mecque cette semaine, comme en témoignent des photos – sensées être interdites dans les lieux saints – postées sur les réseaux sociaux du joueur néo-zélandais star des All Blacks.
Converti à l’islam en 2009, Sonny Bill Williams est le premier musulman membre des All Blacks avec qui il a remporté la Coupe du monde de rugby en 2015. Il est aussi connu en France pour avoir joué au Rugby club toulonnais de 2008 à 2010.

Sur oumma.com, voici les titres.

Royaume-Uni: la première députée sikh s’oppose à l’interrogatoire des écolières musulmanes voilées sur le port du hijab.
Elle est entrée par la grande porte dans l’histoire du Royaume-Uni, Preet Gill, 44 ans, la première députée britannique d’origine Sikh, ne décolère pas depuis qu’elle a appris qu’un de ses pairs malintentionnés souhaitait faire le tour des écoles primaires de Birmingham pour soumettre les petites écolières musulmanes à un véritable interrogatoire.
Parmi les questions tendancieuses qui taraudent ce parlementaire des West Midlands, celle de savoir pourquoi des petites filles revêtent le voile l’obsède littéralement…
Une question que la directrice académique, Amanda Spielman, ne trouve absolument pas déplacée, pas plus qu’elle ne s’offusque d’une telle initiative auprès de jeunes enfants fort impressionnables, car elle nourrit elle aussi une obsession contre le voile et considère que, porté très tôt, il est le signe de « la sexualisation des jeunes filles ». Dans une société décadente de consommation, où l’hypersexualisation des jeunes filles en fleurs s’est banalisée de manière alarmante, celle-ci serait bien avisée de balayer devant sa porte…
Mais c’était sans compter la vive indignation générale que cette démarche déplorable a suscitée à l’échelle de la région, teintée d’écoeurement en ce qui concerne Preet Gill, la députée travailliste d’Edgbaston. Très impliquée dans la protection de l’enfance, elle s’est aussitôt insurgée contre une chasse aux sorcières qui ne dit pas son nom.
Cette fille méritante d’un chauffeur de bus, sortie victorieuse des urnes après avoir siégé au Conseil municipal, s’est fendue d’un courrier de protestation auprès de Justine Greening, la secrétaire générale de l’Education nationale, afin de lui faire part de « la consternation d’un grand nombre de ses électeurs » et de lui demander instamment d’agir dans le seul intérêt des enfants, en l’occurrence des écolières musulmanes du comté.
« Il est intolérable que des enfants puissent subir des interrogatoires inutiles et préjudiciables », a-t-elle écrit en préambule. « Je suis sûre que vous serez d’accord avec moi sur le fait que les enfants devraient être libres de pratiquer leur religion sans interférence indue. Je souhaiterais que vous puissiez vous assurer que les jeunes filles musulmanes de la région sont en mesure de pratiquer leur religion sereinement, sans souffrir de discrimination », a exigé Preet Gill, fermement résolue à se dresser contre ceux de ses pairs islamophobes qui se sentent l’âme de grands inquisiteurs.

Une publicité pour les soins capillaires met à l’honneur une célèbre blogueuse voilée.
Une femme voilée, égérie d’une campagne publicitaire vantant les propriétés des soins embellisseurs de cheveux ? Oui, c’est possible pour l’industrie de la beauté qui ne voit là rien d’antinomique, ni d’incongru, et encore moins une reddition devant « l’islamisation » de la société !
En ces temps troublés par les farouches croisades anti-voile et la déshumanisation de celles qui l’arborent, au point d’oublier que ce sont des femmes comme les autres, soucieuses de la bonne santé de leur chevelure comme la plupart de leurs congénères, la nouvelle publicité britannique de L’Oréal Paris célèbre la diversité envers et contre tout, en mettant en valeur différents types de cheveux, même ceux que l’on ne voit pas.
Pour cette grande première en matière de soins capillaires, c’est à Amena Khan, une blogueuse beauté qui a le vent en poupe de l’autre côté de la Manche, qu’est revenu l’insigne honneur d’incarner l’inclusion selon le géant des cosmétiques, au milieu d’un casting chevelu où elle fait sensation, sous son voile.
Enthousiaste et fière à la fois d’avoir été choisie pour louer les vertus de la gamme de produits Elvive World of Care, conçue pour des cheveux exigeants, le nouveau visage de l’Oréal profite d’être sous les feux des projecteurs pour battre en brèche les préjugés tenaces accolés aux femmes dont la chevelure ne s’expose pas aux yeux de tous.
« Ce n’est pas parce que l’on ne montre pas ses cheveux, que l’on ne prend pas soin d’eux ! », s’exclame-t-elle, renchérissant : « Dès que je retire mon voile, je veille à entretenir ma chevelure pour la rendre plus radieuse. N’est-ce pas ce que nous souhaitons toutes ? ».
Difficile de ne pas être d’accord avec Amena Khan sur ce point, sauf, bien sûr, si l’on appartient à la catégorie de ceux qui hurlent avec les loups et ont le poil hérissé par des cheveux qui se dérobent aux regards….

Les philosophes arabes contre le dogmatisme religieux – Averroès.
Pourquoi lire les philosophes arabes ? Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie à l’université de Paris-Est, retrace ici le sens de l’engagement des philosophes arabes dans la recherche de la vérité. Lire les philosophes arabes médiévaux avec l’oeil de la philosophie contemporaine pour y trouver des affinités de méthode et de doctrine : tel est le parti pris de ce livre. Lire ces philosophes arabes, c’est aussi les inscrire dans la tradition et le patrimoine de l’humanité, car ils ont su ménager des accès multiples à la vérité où religion et philosophie sont pensées de manière conjointe. Leurs travaux dans de nombreux domaines, comme la médecine, la logique ou l’histoire continuent de nous interpeller comme ils ont contribué à la formation de la pensée européenne. Le médiéval rejoint alors le contemporain dans cette riche histoire qui est celle de l’humain et de l’intellect.
reportage a voir sur oumma.com.

Critiquer Israël fait de vous l’homme à abattre.
Dans son dernier ouvrage au titre éloquent « Pascal antisémite Boniface », Pascal Boniface relate l’odieuse cabale qui l’a pris pour cible pendant 15 longues années, dénonçant l’acharnement à son encontre de ceux qui ont manœuvré et manoeuvrent toujours pour le calomnier et le détruire : les réseaux pro-israéliens en France. Son seul tort ? Avoir osé critiquer la politique colonialiste israélienne, avec constance, objectivité et de manière étayée. Il s’est alors attiré les foudres de ces réseaux très influents qui se sont ligués contre lui afin de nuire à l’homme, de porter atteinte à son honneur et d’entacher sa réputation ainsi que celle de l’IRIS, l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques dont il est à la fois le fondateur et le directeur.
Ce déchaînement de haine a eu des répercussions sur sa vie personnelle et, près de 16 ans après le déclenchement des hostilités, Pascal Boniface reste toujours dans le viseur des zélés propagandistes d’Israël en France.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur Mizane.info, rien de neuf.

Sur des domes et des minarets.fr, rien de neuf.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Harraga : Algérie, tes enfants te fuient !
Le phénomène de migration clandestine en Algérie dans la mer méditerranéenne fait encore parler de lui. Des centaines de familles accompagnées de leurs enfants mettent leurs vies en péril dans l’espoir de trouver une vie meilleure. Ce sujet épineux exige une prise en charge immédiate de la part des autorités compétentes, étant donne que ce phénomène prend des proportions alarmantes dans notre pays. Dans un communiqué de la ligue algérienne pour la défense des droits de l homme (LAADH), cette dernière a imputé les raisons de ce phénomène plusieurs facteurs notamment l’échec des politiques sociales et économiques sur lesquelles s’est basée l Algérien à savoir le chômage, la corruption, la chute des prix du pétrole. Laadh a fait état dans ce même document l’interception d’une embarcation, au large de Ain El Turk, dans les côtes oranaises par les gardes -côtes. Cette embarcation avait à leur bord treize migrants dont des jeunes filles. La même source a précisé que l’âge moyen des migrants varie entre vingt et un et trente ans. Ces derniers ont été remis aux autorités compétentes. Quant aux deux personnes décédées notamment d’origine et de Chlef, elles ont été transportées à la morgue. Par ailleurs, laadh a tenu à préciser que au mois de décembre de l’année précédente le nombre de migrants clandestins algériens a atteint dix sept milles qui ont essayé de joindre les rives européennes.

ANP : Un modèle de professionnalisme irréprochable.
Le quatrième et dernier jour de la visite de Monsieur le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire en 4e Région Militaire à Ouargla, s’est caractérisé par l’inspection de quelques unités de la Région et l’inauguration de quelques structures, ainsi que la tenue d’une réunion avec l’Etat-Major de la Région et les responsables des services de sécurité. En effet, Il avait poursuivi, l’inspection de quelques unités du Secteur Militaire de Biskra, où il avait examiné à l’entame le degré d’exécution du plan de développement de la Base Aérienne de Biskra, et avait visité ses différentes infrastructures, équipements et grands moyens. Et compte tenu de l’intérêt particulier qu’il accorde au développement et à la modernisation des capacités de nos Forces Aériennes, il avait exhorté l’ensemble des concernés à accélérer la cadence de l’exécution de tous les programmes dans les délais impartis, ainsi qu’au strict respect des impératifs et des exigences d’une préparation au combat réussie et efficace dans tous ses aspects, ses formes et spécialités, et au bon emploi des équipements et armements modernes dont disposent aujourd’hui nos Forces Aériennes dans toutes leurs composantes.

» Lâché » par Ouyahia : Ali Haddad perd un allié de taille.
« Aucune privatisation sans l’aval du Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika « , ce qui a été confirmée hier par le président du FCE, Ali Haddad, en marge de la séance d’ouverture des travaux de la première Conférence-exposition sur la réussite de la transition énergétique en Algérie, organisée par le FCO. Au sujet de l’annulation de la participation du Premier ministre M. Ahmed Ouyahia à la conférence-exposition que le FCE (Forum des chefs d’entreprise) organise conjointement avec la Sonatrach et la Sonelgaz, Haddad a affirmé qu’elle n’a aucune relation avec l’instruction du Président de la République Abdelaziz Bouteflika sur l’ouverture du capital de l’entreprise publique, petite, et moyenne. Dans le même sillage, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a lu un message du président de la république adressé aux participants dans lequel , il réitère toute la volonté politique et une » attention particulière » pour promouvoir les énergies renouvelables comme alternatives au fossile mais, tout en continuant à développer le secteur des hydrocarbures fossiles eu égard au potentiel que recèle le sol national. L’exploitation des énergies renouvelables, au demeurant un axe majeur du programme national permettra d’atteindre à l’horizon 2030 un volume de gaz naturel d’environ 300 milliards de m3 soit, 37% de la production nationale d’électricité. Ceci, en plus de l’éolien dont la part devrait avoisiner les 3% de la production d’électricité en 2030.

Enseignement supérieur et recherche scientifique : Préparation de nouveaux textes d’application.
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar a évoqué, mardi à Alger, les efforts du secteur pour l’élaboration des projets de textes d’application portant définition des contenus des programmes nationaux de la recherche scientifique, en consacrant les modalités de financement en fonction des objectifs. En réponse aux questions des membres de la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur le projet de loi de règlement budgétaire 2015, M Hadjar a fait état de la préparation en cours d’un ensemble de textes d’application relatifs à la loi d’orientation sur la recherche scientifique et le développement technologique et qui concernent essentiellement la définition des contenus des programmes nationaux de la recherche scientifique, tout en consacrant les modalités de financement en fonction des objectifs. La définition des contenus des programmes de recherche scientifique obéit à plusieurs critères, notamment « la détermination des priorités des domaines de recherche pour une meilleur valorisation des résultats au service de l’économie nationale et conformément aux exigences du marché », a précisé M. Hadjar. Le secteur oeuvre à la consécration des modalités de financement dans le domaine de la recherche scientifique en fonction des objectifs et au renforcement de missions des institutions ayant rapport avec la programmation des activités de recherche, leur exécution et l’évaluation de leurs résultats, a-t-il ajouté. Hadjar a expliqué que ces efforts s’inscrivaient dans le cadre du « renforcement de la relation entre les établissements de l’enseignement supérieur et le secteur économique, les entreprises industrielles et des services, notamment la création de pépinières d’innovation et réactivation des pépinières d’entreprises et centres de reconversion technologique ».

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Ouïgours : le Xinjiang, laboratoire de la répression high-tech en Chine.
En avril dernier, les autorités chinoises interdisaient les longues barbes et les voiles religieuxdans la province chinoise du Xinjiang, où vit la plus importante communauté musulmane du pays. La région autonome est, depuis plusieurs années, sujettes aux pires injonctions de la part du gouvernement chinois.
En juillet, les autorités montaient encore d’un cran dans leur répression en obligeant les habitants du Xinjiang à télécharger une application qui allait récolter toutes leurs données. Le début d’une répression qui devient de plus en plus high-tech, comme le résume Courrier International. La surveillance policière, mais aussi numérique, a pris un vrai virage, explique le mensuel.
Deux journalistes ont enquêté sur la surveillance des Ouïgours. Parmi eux, la ville d’Urumqi est, disent-ils, « probablement l’un des endroits les plus surveillés sur terre. » Avec notamment des scanners d’identification à l’entrée de la ville. Le concept est simple : le système fait de la reconnaissance faciale et peut donc surveiller les Ouïgours dans leurs allées et venues partout dans Urumqi.
Pire, poursuivent les journalistes, « la police utilise des appareils portables pour rechercher sur les smartphones des applications de discussion en ligne cryptée, des vidéos à caractère politique ou d’autres contenus suspects. » Des outils technologiques qui doivent permettre de faire taire les Ouïgours, qui rêvent d’indépendance.
A Urumqi, les caméras de surveillance sont nombreuses et il faut montrer patte blanche pour pouvoir se déplacer. Cartes d’identité, visages ou globes oculaires sont scannés dans toute la ville. Les autorités créent des listes noires. Accusés de terrorisme, les Ouïgours sont surveillés. Et ce sont ceux qui ne sont pas de souche chinoise Han l’ethnie majoritaire en Chine, qui en pâtissent le plus.
Les jeunes Ouïgours sont fliqués, leurs téléphones régulièrement scrutés. Un milliard de dollars a été investi dans des projets relatifs à la sécurité au Xinjiang rien que lors du premier trimestre 2017. Le Xinjiang est devenu un laboratoire. Et si l’expérience fonctionne, elle pourrait s’étendre au reste du pays. Le gouvernement disposerait de fiches très détaillées sur chaque Ouigour. Pour eux, faire la prière, se laisser pousser la barbe ou porter le voile représente un risque d’être arrêté. Les mosquées sont surveillées. Rien de bien nouveau au Xinjiang.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

La cour militaire israélienne refuse de relâcher Ahed Tamimi.
Ahed Tamimi, 16 ans, à la prison militaire d’Ofer près de ville de Ramallah, en Cisjordanie, avant son audience du 17 janvier durant laquelle un juge militaire israélien ordonna qu’elle reste en prison jusqu’à la conclusion de son procès militaire. (Oren Ziv/ActiveStills).
Une cour militaire israélienne a refusé de relâcher Ahed Tamimi, une jeune fille de 16 ans.
Lors d’une audience mercredi, les autorités d’occupation israéliennes ont requit qu’Ahed et sa mère Nariman Tamimi restent en détention pour 10 jours supplémentaires, jusqu’à la fin du procès.
Le procès d’Ahed commencera le 31 Janvier, le jour de ses 17 ans.
Les cours militaires israéliennes ne respectent pas les droits fondamentaux nécessaires à un procès et sont réputés pour leur taux de condamnation de Palestiniens proche des 100%.
Préoccupés par les violations systématiques d’Israël, 20 membres du Congrès soutiennent une loi qui interdirait qu’Israël utilise des subventions étatsuniennes pour la détention militaire, les maltraitances et la torture des enfants comme Ahed Tamimi.
Le procès de Nariman commencera le 6 Février, a publié sur Facebook son mari, Bassem Tamimi.
L’avocat des Tamimi, Gaby Lasky, exigea leur libération immédiate, ce que rejeta la cour militaire israélienne.
Bassem Tamimi, le père d’Ahed, a aussi écrit que sa femme Nariman souffre de fortes angoisses et de diabète, exacerbé par la mauvaise qualité et les faibles quantités de nourriture en prison.
Il ajouta qu’Ahed et Nariman sont constamment transportées d’un centre de détention à l’autre, ce qui est pénible pour les prisonniers.
“Ahed est transportée avec des criminelles qui l’intimident en la menaçant et l’insultant,” explique Bassem.
Il ajoute que sa femme et sa fille sont toujours en bonne forme, malgré leur calvaire.
“Pendant qu’elle est en prison, ma fille Ahed nous a informé qu’elle étudie les programmes des quatre années à venir, et qu’elle lit deux livres qui ne sont pas au programme de son année. En outre, elle nous a demandé de nous focaliser sur chaque femme et enfant emprisonnés et de travailler sur une campagne qui mettrait en lumière leur situation.”
Il y a actuellement 350 enfants et 58 femmes palestinien.ne.s en détention israélienne, selon l’association de droits des prisonniers Addameer.
Ce tweet montre une lettre écrite par Nariman à sa famille. Elle écrit “nous demeurons résilientes” derrière les barreaux.
Ahed a été arrêtée lors d’une rafle nocturne quelques jours après qu’elle et sa cousine Nour tentèrent de chasser deux soldats israéliens de la propriété familiale après qu’un soldat ait tiré sur leur cousin, Muhammad Fadel Tamimi, 15 ans, touché à la tête, lui causant de graves blessures.
On a pu voir Ahed gifler et bousculer un des hommes lourdement armés, dans une vidéo filmée par sa mère, Nariman.
L’armée israélienne a énoncé 12 chefs d’accusation contre Ahed le 1er Janvier.
Si elle était reconnue coupable des chefs d’accusation qui comportent jet de pierres, incitation, agression et menace à un soldat, la jeune fille de 16 ans pourrait rester en prison pendant des années.
Dans une vidéo de l’audience d’Ahed lundi, un journaliste lui demande si elle est fière de ce qu’elle a fait. Elle répondit oui en souriant.
La mère d’Ahed, Nariman, est accusée d’“incitation” pour avoir enregistré l’incident avec les soldats.
Sanction collective .
Le ministre israélien de la défense, Avigdor Lieberman impose une sanction collective sur la famille Tamimi et leur village Nabi Saleh, en Cisjordanie occupée.
Israël a déclaré Nabi Saleh zone militaire fermée afin d’empêcher les manifestations en soutien à la famille Tamimi et aux autres prisonniers politiques.
Lieberman a également publié un ordre militaire interdisant à Bassem Tamimi de voyager à l’extérieur de la Palestine. Il a aussi retiré 20 permis de travail israéliens à des membres de la famille d’Ahed, d’après Ma’an News Agency.
“Nous devons être sévères pour gérer Tamimi et sa famille, épuiser toutes les mesures légales et susciter de la dissuasion,” a déclaré Lieberman, comme l’a rapporté Samidoun, une association qui soutien les prisonniers palestiniens.
“La cour militaire a rendu justice,” a tweeté Lieberman mercredi, accueillant positivement la décision de garder Ahed en prison.
Une cour militaire israélienne a également prolongé la détention du cousin d’Ahed, Muhammad Bilal Tamimi, jusqu’au 25 Janvier.
Muhammad, 19 ans, a été fait prisonnier lors d’une rafle nocturne sur le village de Nabi Saleh le 11 Janvier.
Les forces israéliennes transférèrent Muhammad en isolement au centre de détention de Petah Tikva, près de Tel Aviv.
Les parents de Muhammad, Manal et Bilal Tamimi ne purent assister à son audience le 14 Janvier car elle eu lieu en Israël, et ils n’eurent pas le droit d’y entrer pour des “raisons de sécurité,” selon un post de Manal Tamimi sur Facebook.
Le transfert par Israël des prisonniers palestiniens dans des prisons à l’intérieur d’Israël est une violation flagrante de la Quatrième Convention de Genève, qui interdit “les transferts forcés d’individu ou de groupes, ainsi que les déportations de personnes protégées d’un territoire occupé au territoire de la puissance occupante.”
Rafles et meurtres nocturnes.
Israël a arrêté huit autres enfants lors d’une rafle nocturne mardi.
Ils avaient tous entre 11 et 17 ans, selon Ma’an News Agency.
Israël a également arrêté un enfant palestinien, Muhammad Samer Mansour, 14 ans, lors d’une rafle nocturne à Ramallah le 9 Janvier.
Mardi, Israël a tué un leader des étudiants palestiniens et ancien prisonnier Ahmad Abd al-Jaber Muhammad Salim, 28 ans, lors de confrontations à Qalqiliya, dans le Nord de la Cisjordanie occupée.
Salim était étudiant à l’université libre d’al-Quds à Qalqiliya et le secrétaire de la branche étudiante du Front Démocratique de Libération de la Palestine.
“Salim a été grièvement blessé à la tête par une balle réelle lors de heurts dans sa commune de Jayyous avant de succomber à ses blessures quelques minutes après,” rapporta Ma’an News Agency.
D’après des témoins, Ma’an explique que “les soldats israéliens ouvrirent le feu sur Salim à moins de 20 mètres, et que les forces armées empêchèrent les ambulances palestiniennes de parvenir jusqu’à lui en tirant des gaz lacrymogènes sur les ambulances et les ambulanciers.”
“Relâchez-là sans attendre”.
Le bureau de l’Union Européenne à Ramallah publia un communiqué “local” le 12 Janvier exprimant une “préoccupation” au sujet de l’arrestation d’Ahed Tamimi et le meurtre d’un autre enfant, Musab Tamimi, 16 ans, dans le village de Deir Nitham le 3 Janvier.
Mais l’ambassade de l’Union Européenne à Tel-Aviv ne fit pas mention de ce communiqué sur ses comptes de réseaux sociaux.
Israël a tué trois enfants palestiniens depuis le début de l’année.
Amnesty International demande la libération immédiate d’Ahed Tamimi.
“Il n’y a rien qu’Ahed Tamimi ait fait qui puisse justifier la poursuite de la détention d’une jeune fille de 16 ans,” a déclaré lundi l’organisation des droits humains. “Les autorités israéliennes doivent la relâcher sans attendre.”
Traduction: Lauriane G. pour l’Agence Média Palestine.
Source: Electronic Intifada.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des colons israéliens écrivent des slogans racistes sur les véhicules palestiniens près de Jérusalem
.
Un groupe de colons israéliens de la colonie de Ramot a tracé, hier à l’aube, des slogans racistes contre les Arabes et les Palestiniens sur 11 véhicules après avoir perforé leurs pneus dans le village de Beit Iksa au nord-ouest de Jérusalem occupée.
.
L’occupation prévoit de permettre aux colons de pénétrer à al-Aqsa par toutes les portes
.
Des centaines de manifestants à Gaza contre la réduction du financement de Trump à l’UNRWA
.
Greenblatt arrive en Israël aujourd’hui
.
Trump: L’ambassade US à Tel-Aviv ne sera pas transférée à Jérusalem cette année
.
Jérusalem International: Éteindre les lumières du Dôme du Rocher est une atteinte à la nation
.
Arrestations en Cisjordanie occupée
.
Le Hamas et les Comités de Résistance condamnent la coopération de sécurité de l’AP avec l’occupant
.
La Ligue arabe dénonce la réduction de l’aide américaine à l’UNRWA
.
Les Indiens protestent contre la visite de « l’assassin Netanyahu »
.
La Belgique verse 23 million de dollars à l’UNRWA
.
Un militant du Hamas tué et deux soldats sionistes blessés dans une fusillade à Jénine
.
Les Réfugiés au Hamas: réduire le soutien de l’UNRWA liquidera la cause palestinienne
.
Des résistants ciblent un véhicule de colons au sud de Jénine
.
L’UNRWA dans sa pire crise suite au gel de l’aide américaine aux Palestiniens
.
Abbas: « Jérusalem, une voie vers la paix ou la guerre: Trump doit choisir »
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours

Flash info du 10 Rabi al Thani 1439.

Flash info du 10 Rabi al Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.actualiteislamiquedebelgique.comwww.agencemediapalestine.fr

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Vanter ses mérites se retrouve sous 4 formes.
L’orgueil est l’un des défauts les plus dévastateurs.
En effet, ce péché est une barrière pour le Paradis et Allah soubhanou wa ta’ala nous informe que l’Enfer est la demeure de ceux qui ont l’orgueil (al kibr).
’Abdullah Ibn Mas’ud rapporte que le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«Quiconque a un atome d’orgueil dans le cœur n’entrera pas au Paradis.»
Un homme demanda : «Qu’en est-il d’un homme qui aime porter des beaux habits et de belles chaussures ?»
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) répondit : «Allah est beau et aime la beauté. L’orgueil est de rejeter la vérité et de mépriser les autres». (Rapporté par Muslim dans Son Sahih,1/65).
Quel est la position de l’Islam sur le fait de vanter ses propres mérites ?
Il s’agit de faire la distinction entre la vantardise orientée au profit d’Allah soubhanou wa ta’ala ou de la religion qui est permise et celle qui ne sert que les intérêts de la personne.
Allah soubhanou wa ta’ala dit:
«Ils te rappellent leur conversion à l’Islam comme si c’était une faveur de leur part. Dis: «Ne me rappelez pas votre conversion à l’islam comme une faveur. C’est tout au contraire une faveur dont Allah vous a comblé en vous dirigeant vers la foi, si toutefois vous êtes véridiques.» (Coran, 49/17).
Le fait de vanter ses mérites se retrouve sous quatre formes :
La première : lorsque la personne veut énumérer les bienfaits qu’Allah soubhannou wa ta’ala lui a octroyé tels que la piété et la foi.
La deuxième : lorsque la personne veut encourager ses frères à faire comme elle. Ces deux cas sont recommandés car l’intention est bonne.
La troisième : lorsque la personne vante ses mérites, s’enorgueillit et rappelle avec insistance son degré de croyance et de piété.
Ceci n’est pas permis selon le verset cité plus haut.
La quatrième : lorsque la personne veut simplement informer les gens sur son degré de foi.
Il est primordial que le musulman fasse l’effort sur le corps comme sur le coeur.
L’orgueil est un danger pour l’Islam car il mène à la mécréance et force à rejeter la vérité par arrogance.
Ainsi, le vaniteux se croit au-dessus des autres et essaye d’écraser les plus faibles à cause de ce sentiment de supériorité.
Le musulman doit opérer un travail personnel pour effacer ce défaut en purifiant l’âme grâce à l’humilité.

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journal du musulman.fr, rien de neuf.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Suède : Attaque terroriste à l’explosif contre une Mosquée. VIDEO.
La Mosquée de Saffle dans le sud de la Suède a subi une attaque terroriste islamophobe.
Selon les premiers témoignages l’engin explosif a projeté des bouts de métal mortels dans toute la salle de prière à l’instar d’une grenade. Heureusement l’attaque n’a pas fait de victimes mais le pire a été évité de justesse.
Il ne s’agit pas de la première attaque terroriste islamophobe contre une Mosquée en Occident mais jamais celles-ci ne sont jamais dénoncées comme telles …
Cette nouvelle passera évidemment comme inaperçue dans nos médias mainstream.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Sur saphirnews.com, voici les titres, rien de neuf.

Dubaï : un homme d’affaires jugé pour l’agression d’une femme en prière dans une mosquée.
Un homme d’affaire a été jugé, mardi 26 décembre, devant la Cour criminelle de Dubaï pour avoir violemment agressé une femme originaire du Bangladesh dans une mosquée, en pleine prière de l’après-midi du 11 décembre.
La victime, une domestique âgée de 43 ans, a été agressée car elle a refusé de coucher avec l’individu, lui-même âgé de 37 ans. Elle a été frappée plusieurs fois à la poitrine, au ventre mais surtout au visage, au point où sa mâchoire supérieure et son nez ont été fracturés, selon The Gulf Today. Elle a également subi de graves séquelles à l’œil droit.
L’homme d’affaires est accusé d’avoir pris le numéro de téléphone de la quadragénaire en prétendant l’aider à lui trouver un travail. Il lui en aurait proposé un par téléphone mais elle a décliné l’offre qui n’était pas compatible avec sa première activité. Il est revenu à la charge plus tard en lui faisant, cette fois, des avances sexuelles auxquelles la femme – par ailleurs mariée – a refusé de céder.
« J’ai refusé et lui ait dit que j’étais une personne âgée. Il a insisté alors j’ai raccroché », a-t-elle fait savoir dans un témoignage parvenu à la cour. C’est deux jours plus tard qu’elle a été agressée à la mosquée.
L’individu, qui ne serait pas Dubaiote, n’a pas reconnu les faits. Le parquet a réclamé une sanction exemplaire contre l’agresseur. Le verdict pourrait être rendu le 16 janvier.

Les joueurs d’échecs israéliens et qataris absents du tournoi en Arabie Saoudite .
L’Arabie Saoudite a refusé d’accorder des visas aux joueurs israéliens pour les championnats du monde d’échecs qui ont débuté mardi 26 décembre.
La fédération israélienne a réclamé des compensations financières à la Fédération internationale des échecs (FIDE) suite à cette décision. L’organisation basée à Athènes, en Grèce, n’a pas réagi à cette polémique.
Initialement, les joueurs qataris et iraniens avaient également été privés de tournoi mais ont finalement pu obtenir des visas après négociations, ce qui ne fut pas le cas pour les joueurs israéliens.
La fédération d’échecs du Qatar a finalement décidé de retirer ses joueurs de la compétition à la suite d’une demande des organisateurs de ne pas afficher le drapeau qatari pendant la compétition. L’Arabie Saoudite impose un blocus au Qatar depuis juin 2017.
L’Arabie Saoudite n’entretient officiellement aucune relation diplomatique avec Israël mais un rapprochement entre les deux pays est bel et bien entamé.
L’édition 2017 des championnats du monde d’échecs est aussi entachée par le boycott de l’Ukrainienne Anna Muzychuk, qui a décidé de ne pas défendre ses deux titres de championne du monde d’échecs de partie rapide.
« J’ai décidé de ne pas aller en Arabie saoudite, (…) de ne pas porter une abaya, de ne pas devoir sortir accompagnée et de ne pas me sentir comme une créature inférieure », a-t-elle assuré dans un message publié sur Facebook le 23 décembre. La FIDE avait pourtant assuré le port du un hijab ou d’une abaya ne sera pas obligatoire pour les femmes pendant la compétition, « une première pour une compétition organisée dans le pays ». Le tournoi « roi Salmane » de parties rapides prend fin le 30 décembre.

Sur oumma.com, voici les titres.

Palestine : Ahed Tamimi, l’icône angélique de la résistance palestinienne.
Boucle d’or de la Cisjordanie occupée, Ahed Tamimi est, à 16 ans, l’icône de la résistance palestinienne. La petite fille timide de Nabi Saleh, un village près de Ramallah, s’est muée à l’adolescence en héroïne.Témoin et victime de la cruauté d’Israël – 3 proches parents ont été tués et ses parents arrêtés à plusieurs reprises -, elle s’est dressée très tôt contre les soldats de l’armée d’occupation.
En 2012, à 11 ans, son stupéfiant face-à-face avec un soldat israélien a fait le tour du monde. La frêle fillette, d’une extraordinaire combativité, était entrée dans la légende. Symbole de l’enfance palestinienne sacrifiée sur l’autel de l’ultrasionisme, Ahed Tamimi a osé, à mains nues, violer les règles : elle a donné une gifle cuisante à la toute-puissance de l’armée israélienne !
Bête noire d’Israël, la jeune fille, blonde et aux yeux bleus, intrigue l’Occident et ses médias si prompts à diaboliser les Palestiniens. Sa jeunesse et son physique ne correspondant pas au profil-type de l’activiste palestinienne lui ont valu le surnom de « Shirley Temple », ou comment la réduire à une héroïne de pacotille. Elle est aussi traitée « d’enfant manipulée » dans une « guerre des images », ou comment nier ses propres souffrances et discréditer son combat en faveur de la Palestine martyrisée.
Honorée par Mahmoud Abbas, par le président turc Recep Tayyip Erdoğan et récompensée pour sa bravoure, elle a été arrachée aux siens, chez elle, dans la nuit lugubre du 18 au 19 décembre.
Ce que nos médias ne diront jamais, c’est que la jeune fille, filmée en train de s’en prendre à des soldats israéliens, hurlait sa révolte après les avoir vus tirer froidement sur son cousin de 14 ans, Mohammed Tamimi.
Alors que celui-ci lutte toujours contre la mort, Ahed Tamimi, sa mère Nariman et sa cousine Nour, 21 ans, ont été jetées dans les geôles israéliennes. Déchaînant la fureur de l’ultra-sioniste N. Bennett, ministre de l’Education, qui souhaite qu’elle « finisse ses jours en prison », elle a comparu le 20 décembre devant un tribunal militaire. Connus pour leurs parodies de procès et leurs violations des droits des enfants palestiniens, les juges israéliens ne lui ont fait aucun cadeau.
Emprisonnée seule dans 3 lieux sinistres différents, bien que mineure, la jeune fille au keffieh subit des conditions de détention inhumaines. Ahed Tamimi restera dans cet enfer carcéral pendant 10 jours de plus, avec gravée dans sa mémoire la phrase de sa maman : « La Palestine occupée est un lieu d’enfances massacrées ».
reportage a voir sur oumma.com.

Intolérance : un législateur veut criminaliser l’athéisme en Egypte.
Droit dans ses bottes, le député égyptien Amr Hamroush persiste et signe, insensible à la colère sourde qui gronde parmi les militants égyptiens des droits de l’homme qui s’inquiètent de son projet de loi jugé anticonstitutionnel, car sonnant le glas de la liberté de conscience : il veut légiférer à tout prix contre l’athéisme pour mieux le criminaliser.
Désireux d’imprimer sa marque sur une loi qui a déjà reçu l’aval de Al-Azhar, la plus haute autorité religieuse sunnite, dont il est tout à la fois le grand inspirateur et le rédacteur pointilleux, le parlementaire qui est à la tête du comité religieux du Parlement égyptien est convaincu qu’elle passera comme une lettre à la poste.
Sur la chaîne de télévision DMC, Amr Hamroush a cloué au pilori ceux de ses concitoyens pour qui Dieu ne représente rien dans leur vie, martelant : « Les athées doivent être criminalisés parce qu’ils n’ont pas de doctrine et insultent les religions abrahamiques ».
A la question de la présentatrice lui demandant comment il pouvait se targuer de préserver la liberté de croyance à travers une proposition de loi aussi répressive envers une certaine catégorie de la population, ce dernier a répliqué : « J’ai rédigé un document explicatif traitant de cette question en accord avec les lois et la Constitution du pays ».
Abondant pleinement dans son sens, Mohamed Zaki, chef du Conseil Suprême d’Al-Azhar, a déclaré : « Il est nécessaire de promulguer des lois qui dissuadent les gens de violer les instincts naturels de l’homme et de punir ceux qui ont été séduits par l’athéisme. La force de dissuasion doit être sévère pour empêcher la propagation de cette pensée empoisonnée parmi les musulmans, notamment les plus jeunes d’entre eux».
Face à ce projet de loi restrictif qui grignote un peu plus une liberté d’expression passablement mise à mal au pays des pharaons, les militants égyptiens des droits de l’homme s’accrochent à l’espoir qu’il se heurtera aux grands principes gravés dans le marbre de la Constitution.
« Toute cette idée va à l’encontre de la Constitution de notre pays. L’Egypte garantit la liberté de croyance », clame l’activiste Rami sur un ton ferme, mais dont certains tremolos trahissent son angoisse face à l’avenir.
« Le fait que Hamroush ait reçu le soutien de l’institution islamique égyptienne la plus importante et la plus puissante est un sombre présage, car ils ont accordé à sa loi le sceau d’approbation religieuse », s’est-il désolé, avant de se reprendre pour s’en remettre, confiant, aux textes fondateurs de la République arabe d’Egypte : « Notre Constitution stipule clairement que chaque citoyen égyptien est libre de choisir ses propres croyances et que, par conséquent, toute cette proposition serait inacceptable ».
reportage a voir sur oumma.com.

Maroc : manifestations à Jerada après de nouveaux décès dans les “mines de la mort”.
La mort de deux personnes, vendredi, dans des anciennes mines à charbon de Jerada, dans le nord du Maroc, a suscité colère et émoi. Des milliers de personnes manifestent depuis contre la “marginalisation” de leur région.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur Mizane.info, voici les titres.

Malek Bennabi ou le Coran comme vérité travaillante.
Jamel El Hamri est président-fondateur de l’Académie Française de la Pensée islamique de Paris, doctorant en histoire de l’islam contemporain à l’Université de Strasbourg et diplômé d’islamologie à l’École Pratique des Hautes Études (EPHE) à Paris. Il est aussi l’auteur de « Malek Bennabi, une vie au service d’une pensée », aux éditions Albouraq. Dans un nouveau texte publié par Mizane Info, il nous présente succinctement les grandes étapes de la pensée de Malek Bennabi et le contexte historique dans lequel elle s’est formée.
Malek Bennabi est un penseur humaniste musulman. Il naît à Constantine dans l’Algérie coloniale au début du XXe. Ce contexte de domination va jouer un rôle majeur dans son engagement et sa réflexion. Auteur prolifique de 27 ouvrages, dont le renommé, « Vocation de l’islam », il laisse un héritage intellectuel considérable.
Ecrire l’islam en langue française.
Malek Bennabi est né le 1er janvier 1905 à Constantine et il est mort le 31 octobre 1973 à Alger. Séjournant en Algérie, en France et en Égypte, Bennabi a vécu à la fois l’apogée du colonialisme français, l’éveil de la conscience musulmane, l’organisation du mouvement national algérien et l’indépendance de l’Algérie. Malek Bennabi s’inscrit dans le sillage du réformisme musulman orthodoxe (islah) incarné par Ibn Bâdîs tout en faisant partie de cette nouvelle génération d’écrivains algériens d’expression française après la Seconde Guerre mondiale.  C’est dans ce métissage et cette synthèse des genres que l’on trouve entre autres l’originalité de Bennabi : écrire à partir de l’islam en langue française au service d’une libération nationale et dans une perspective civilisationnelle.
Les trois phases de la civilisation musulmane.
Bennabi a proposé une nouvelle approche de l’Islam, à la fois historique et spirituelle, dans laquelle « l’idée religieuse » se prouve a priori dans sa révélation et a posteriori dans son efficacité sociale. La spiritualité est envisagée sous l’angle social, il analyse la civilisation musulmane à travers une esquisse de philosophie de l’histoire dans laquelle il observe des lois immuables, des lois divines. De ces lois, il dégage des règles de décollage d’une société vers la civilisation. Pour ce faire, Malek Bennabi dans son esquisse de philosophie de l’histoire considère ainsi que la civilisation musulmane est passée par trois phases. La première : la phase de l’âme : de la Révélation coranique (610) à la bataille de Siffin (657). La seconde : la phase de la raison : de la dynastie des Omeyyades (661) à la fin de la dynastie des Almohades (1269). La troisième : la phase des instincts primitifs : de la fin de la dynastie des Almohades (1269) au débarquement d’Alger (1830). Il conceptualise dès lors la notion de colonisabilité, une sorte de répertoire des complexes endogènes de l’homme musulman décadent, qu’il situe historiquement après la chute de la dynastie des Almohades en 1269, contemporaine de la chute de Bagdad en 1258. De là, il forge deux notions pour décrire cette décadence : la société post-almohadienne sans cohésion interne et l’homme post-almohadien sans mission sur terre.
Un théoricien de la colonisabilité.
C’est la raison pour laquelle Bennabi considère que la colonisabilité précède la colonisation française. Il ne veut en aucun cas justifier la colonisation mais, au contraire, il souhaite la relativiser dans le temps long. La colonisation est venue, selon lui, faire craquer cet ordre social passif et contemplatif qui a fait sortir l’homme musulman de l’Histoire.
Pour Bennabi, l’islam est une idée qui doit être vécue comme une « vérité travaillante », authentique et efficace au service des hommes, des sociétés et de la civilisation humaine. Elle détient en elle une promesse majeure : le paradis céleste et une promesse mineure : la civilisation. Si ce n’est plus le cas, un changement doit s’opérer dans l’âme humaine comme le verset coranique le mentionne : « Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci n’ait auparavant transformé son âme ».
Cependant, la renaissance musulmane, parce qu’elle n’envisageait pas le problème sous l’angle civilisationnel a sombré par ses deux réponses, moderniste et réformiste, dans les idées mortes et mortelles. Aucun mouvement, pas même le kemalisme, l’arabisme, le salafisme ou encore le wahhabisme, n’a pu, selon Bennabi, relever le défi du renouvellement de l’homme musulman « malade ». La culture de l’entassement leur fait penser que l’on faisait une civilisation en achetant des produits de l’Occident.
Filtrer les idées mortes et mortelles pour renaître de ses cendres.
Tout d’abord, pour Bennabi, ce sont les idées religieuses qui font l’histoire, elles ont un pouvoir de tension, d’intégration et d’orientation qui poussent les hommes à faire société, à prendre en main leur destin. Pour lui, l’islam est une idée qui doit être vécue comme une « vérité travaillante », authentique et efficace au service des hommes, des sociétés et de la civilisation humaine. Elle détient en elle une promesse majeure : le paradis céleste et une promesse mineure : la civilisation. Si ce n’est plus le cas, un changement doit s’opérer dans l’âme humaine comme le verset coranique le mentionne : « Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci n’ait auparavant transformé son âme »[1]. La société musulmane doit également faire un travail de reconstruction de la culture musulmane. Cela implique deux choses : 1) Le retour aux sources de l’islam qui consiste au dépouillement du texte coranique de sa triple gangue : théologique, juridique et philosophique 2) Le filtrage des idées mortes du patrimoine musulman et des idées mortelles de la civilisation occidentale.
Un projet de civilisation se fonde sur le vouloir et le pouvoir.
Ensuite, pour renouveler la société, la culture doit être envisagée non plus comme une science mais une ambiance dans laquelle s’épanouit l’homme qui porte en lui la civilisation. La culture est une doctrine de comportement général d’un peuple dans toute sa diversité et sa gamme sociale. Elle est à la fois : une éthique, une esthétique, une logique pragmatique, une technique. Enfin, pour promouvoir un témoignage en phase avec les valeurs morales et sociales de l’islam, la société doit porter un projet de civilisation qui est d’abord le produit d’un vouloir et d’un pouvoir. Synthèse bio-historique des richesses permanentes que sont l’homme, le sol et le temps mis en branle par un catalyseur représenté par « l’idée religieuse », il la pose en termes d’équation : Civilisation = homme + sol + temps + idée religieuse. Il aime rappeler l’exemple du Japon pour affirmer qu’un nouveau cycle de civilisation est possible.
La France, terre d’accueil des idées bennabiennes.
Dans un monde d’après-guerre, dont il pressent que ce dernier chemine lentement vers une civilisation humaine, le musulman lambda doit, selon Bennabi, réincarner l’idée originelle de l’islam, à l’instar du prophète Muhammad, pour pouvoir apporter une âme à la civilisation humaine. Un rôle de modérateur spirituel des excès de la pensée matérialiste et des égos nationalistes semble se dessiner dans l’esprit de Bennabi. Les musulmans doivent donc trouver les conditions nouvelles d’un mouvement, à partir de « l’idée religieuse », pour la collectivité humaine. Après sa mort en 1973, alors qu’aucun État, mouvement intellectuel ou religieux n’a concrétisé réellement sa pensée, elle semble bénéficier d’un regain d’intérêt depuis le 11 septembre et les révolutions arabes de 2011 dans l’ensemble du monde musulman. Cet intérêt touche également les musulmans de France qui cherchent à travers la pensée de Bennabi les moyens de sortir de l’ornière, une des voies du renouveau.

Sur des domes et des minarets.fr, rien de neuf.

Sur Actualite islamique de Belgique, rien de neuf.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Palestine : Video : un législateur israélien insulte des Palestiniens en les traitant d’ « insectes » et de « chiens ».
Le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a condamné un incident au cours duquel un législateur israélien est monté à bord d’un bus transportant des familles de prisonniers palestiniens de la Bande de Gaza et a commencé à les insulter.
« Le CICR déplore cet incident et rappelle aux autorités [israéliennes] qu’il est de leur responsabilité de s’assurer que les visites des familles aient lieu en toute sécurité et soient protégées des agressions de quelque sorte que ce soit », a dit l’organisation dans une déclaration envoyée par e-mail à The Electronic Intifada.
Les visites des familles sont coordonnées par la Croix Rouge.
« Les familles des Palestiniens de Gaza détenus en Israël voyagent pour rendre visite à leurs proches dans des bus qui sont escortés par la police », a déclaré la Croix Rouge. « La police n’a pas empêché le membre de la Knesset Oren Hazan de monter dans le bus et d’agresser verbalement la mère d’un détenu. »
Une vidéo de l’incident montre Hazan à bord du bus entouré par Media Monday et disant à la mère d’un prisonnier palestinien que son fils est un « chien » et un « insecte ».
Hazan a diffusé l’incident sur ses propres réseaux sociaux.
Extrémisme et provocations.
Selon The Jerusalem Post, Hazan a intercepté le bus à la frontière israélienne avec Gaza, accompagné avec d’ équipes de tournage .
Hazan était avec un groupe d’Israéliens se baptisant le Groupe de travail pour la libération des prisonniers et les personnes disparues (Task Force for the Release of Prisoners and Missing Persons) qui demandent vengeance contre les familles de détenus palestiniens en leur refusant des visites jusqu’à ce que les Israéliens détenus dans la Bande de Gaza soient relâchés.
Membre du Likoud, parti au pouvoir du Premier Ministre Benjamin Netanyahu, Hazan a un passé d’extremiste et de violent provocateur. Il a déjà appelé aux exécutions de masse des familles de Palestiniens accusés par Israël de « terrorisme ».
Il a été aussi inculpé déjà pour agression, s’est moqué publiquement d’un collègue handicapé et a lancé des insultes à caractère sexuel à des collègues femmes. Les médias israéliens ont rapporté qu’Hazan avait recruté des prostituées « pour ses amis et pris des méthamphétamines lorsqu’il dirigeait un casino en Bulgarie en 2013 ».
Le rétablissement d’une deuxième visite mensuelle pour les familles de Gaza est selon les rapports l’une des conditions acceptées par Israël pour mettre fin à la grève de la faim en masse des prisonniers palestiniens en mai dernier.
Violation du droit international.
Selon le droit international, les Palestiniens ont le droit de rendre visite à des parents détenus par la puissance d’occupation sans agression, ni provocation, comme celles de Hazan.
« Les personnes protégées ont le droit, en toutes circonstances, au respect de leurs personnes, de leur honneur, de leurs droits familiaux, de leurs convictions, de leurs pratiques religieuses, et de leurs moeurs et coutumes », dit la Quatrième Convention de Genève. « Ils doivent toujours être traités humainement et protégés particulièrement contre tous les actes de violence et les menaces, ainsi que contre les insultes et la curiosité publique ».
L’Association des prisonniers palestiniens a condamné l’action d’Oren comme « barbare » et affirme que son comportement est encouragé par le gouvernement israélien.
Qadoura Fares, le chef de l’Association, a appelé la Croix Rouge à faire davantage pour protéger les familles des Palestiniens transportés afin de rendre visite à leurs proches dans les prisons israéliennes. Il y a actuellement plus de 6000 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes, selon le groupe des droits des prisonniers Addameer.
Israël a intensifié sa campagne d’arrestations dans les dernières semaines afin d’écraser les protestations déclenchées par la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme sa capitale.
Traduction: Catherine G. pour l’Agence Média Palestine.
Source: Electronic Intifada.
reportage a voir sur agence media palestine.fr.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Al-Qassam défie les autorités d’occupation d’avoir le courage d’ouvrir le dossier de ses soldats kidnappés
.
Les brigades de Ezzeddine al-Qassam, bras armé du Hamas, ont répliqué à l’agression du membre de la Knesset israélienne, Oren Hazan, qui a insulté les familles des détenus palestiniens alors qu’elles étaient dans un bus pour visiter leurs proches dans les prisons d’occupation.
.
Mechaal: la réponse des musulmans à la décision de Trump est « courageuse »
.
L’armée israélienne prévient que la situation à Gaza pourrait exploser
.
L’ambassadeur américain à Tel-Aviv appelle à ne plus utiliser le terme « occupation »
.
Le Jihad islamique promet de répondre à l’agression du député israélien contre les familles des prisonniers
.
Cisjordanie: 4 Palestiniens arrêtés et des fonds confisqués
.
Appels à protéger les écoles en Cisjordanie contre les attaques de l’occupation
.
4 bulldozers israéliens pénètrent à l’est de Khouza’a
.
Un jeune homme arrêté et sa moto confisquée à l’ouest de Jénine
.
Mechaal visite le Maroc et la question de Jérusalem sur la table des discussions
.
Abu Marzouk: Les Israéliens devraient réfléchir avant d’imiter Hazan
.
L’étudiante Istibraq al-Tamimi condamnée à deux ans de prison
.
Libération du député Azzam Salhab des prisons israéliennes
.
4 palestiniens blessés lors d’affrontements avec l’occupation à Hébron
.
Des affrontements se renouvellent à Beit Furik
.
Pétition en ligne lancée par les personnes handicapées sur le chômage
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne