MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone

Retrouvez-nous aussi sur les Réseaux Sociaux :

Découvrez aussi en bas de page de ce site, les Associations et ONG que nous soutenons

MouslimRadio – La Radio internet 100% Halal

Flash info pour le 6 Shawwal 1439.

Flash info pour le 6 Shawwal 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Santé : Découvrez quels sont les effets du jasmin sur votre santé.
De son nom scientifique «Jasminum officinale», le jasmin est une plante aux fleurs parfumées qui sont utilisées pour la préparation de tisanes.
Le jasmin est, avec la rose, pour ce qui est des espèces odorantes et capiteuses, une des deux fleurs reines de la parfumerie.
Depuis des siècles, le jasmin est considéré en Orient comme le symbole de la beauté et de la tentation féminine.
Le jasmin, issu du persan yasamin, est à l’origine du prénom arabe Yasmina (et également Yasmine et Yassmine)
En utilisation externe, elle est utilisée pour ses propriétés calmantes et apaisantes.
L’huile essentielle de jasmin aide aussi à désinfecter les plaies. En massage, elle soulage les crampes (y compris les crampes intestinales).
Le jasmin est également reconnu pour ses extraordinaires propriétés médicinales. En effet, le jasmin est un sédatif, un antidépresseur, un spasmolytique et aussi un antiseptique. Le jasmin blanc est traditionnellement utilisé pour restaurer l’équilibre des énergies dans le traitement de la gale et du zona.
Il est apprécié pour ses vertus relaxantes et sédatives. Une tisane ou un thé de jasmin officinal permet d’apaiser les tensions et de calmer les nerfs. Cette préparation est recommandée en cas d’insomnie, en particulier lors de troubles de l’endormissement. Le jasmin soigne la toux spasmodique.
Allah soubhanou wa ta’ala dit:
« Que l’homme considère donc sa nourriture: C’est Nous qui versons l’eau abondante, puis Nous fendons la terre par fissures et y faisons pousser grains, vignobles et légumes, oliviers et palmiers, jardins touffus, fruits et herbages. » (Coran, 80, versset 24 à 31).

Angleterre : UK : Theresa May rend un bel hommage aux musulmans à l’occasion de l’Aïd al-Fitr.
Chaque année, nous avons droit aux traditionnelles déclarations de vœux pour la fin du mois de Ramadan, tantôt équivoques, tantôt sincères.
Des célébrités, des dirigeants internationaux et des athlètes ont adressé leurs vœux aux musulmans qui célèbrent l’Aïd-al-Fitr dans le monde entier.
Le lauréat du prix Nobel Malala, le premier ministre britannique Justin Trudeau, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, l’ancien joueur de cricket Waqar Younis, l’acteur et réalisateur indien Farhan Akhtar sont parmi ceux qui ont envoyé des salutations de l’Aïd sur les réseaux sociaux.
Mais cette année, la déclaration de la première ministre britannique, Theresa May via une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux attire particulièrement l’attention.
Theresa May a souhaité aux citoyens britanniques de confession musulmane, un « Aïd Moubarak » qui a été apprécié de tous.
Elle a notamment rappelé la « contribution positive » de la communauté musulmane qui a fait « de cette nation un pays prospère et diversifié dont nous pouvons être fiers ».
Dans un contexte tendu après la vague d’attentats qui a frappé le Royaume-Uni, les paroles de la première ministre sont un véritable baume au cœur.
Parlant de la célébration à l’occasion de l’Aïd-al-Fitr, elle a déclaré : « C’est certainement une période de grande fête et de joie, comme nous l’avons vu dans les communautés musulmanes à travers le pays aujourd’hui ».
Elle a également dit : « Mais bien sûr, la fin du mois sacré du Ramadan ne se limite pas à s’amuser. C’est le moment pour les musulmans de se réunir avec leur famille, leurs amis et leurs voisins ». « C’est une opportunité de renouveau spirituel », avant d’ajouter : « C’est une chance d’aider les moins fortunés et de rendre grâce pour tout ce qui est bien dans votre vie ».
Voici un extrait de son discours :
« (…) Aux quatre coins du pays et dans tous les domaines de la vie, les musulmans britanniques apportent une contribution positive à leurs communautés et à leur pays, contribuant ainsi à faire de cette nation un pays prospère et diversifié dont nous pouvons tous être fiers.
Et c’est une opportunité pour nous tous, ici au Royaume-Uni, de réfléchir et de célébrer l’incroyable contribution de nos trois millions de musulmans à notre vie nationale.
Alors, comme les vêtements pour l’Aïd sont choisis, les cadeaux sont emballés et les friandises sont préparées, prenons tous un moment pour remercier – pas seulement pour ce qui est bien dans nos vies, mais pour les millions de Musulmans britanniques qui enrichissent la vie de nombreuses personnes ».
reportage a voir sur ajib.fr.

Sur Katibin.fr, voici les titres.

Journée mondiale des réfugiés : accompagner les plus vulnérables avec humanité.
Le 20 juin a été décrété par l’ONU, journée mondiale des réfugiés. Louable intention ! Au-delà des enceintes onusiennes, l’écho est faible. De toute part en Europe s’élève un même refrain : pas chez nous ! Le refus de laisser accoster l’Aquarius en Italie n’en est que l’ultime et pitoyable démonstration.
Accompagner les plus vulnérables avec humanité ; c’est le sens du soutien du Secours Islamique France (SIF) aux réfugiés et demandeurs d’asile.
Soutien aux réfugiés et personnes déplacées dans le monde
Plus de 28 000 personnes fuyant un conflit, des violences ou des persécutions sont contraintes à l’exode chaque jour, selon l’UNHCR. L’organisation onusienne chiffre à 63 millions le nombre d’exilés forcés. 40 millions de personnes dites « déplacées » ont trouvé refuge ailleurs dans leur pays et 22 millions au-delà des frontières, laissant tout derrière elles.
Depuis plus de 20 ans, le Secours Islamique France intervient pour soulager ces populations éminemment vulnérables. Le soutien apporté prend des formes diverses en fonction des besoins.
Pour les nouveaux arrivants dans des camps, il s’agira d’abord d’une aide d’urgence avec de kits de survie et d’hygiène comme pour les déplacés en Irak ou les réfugiés Rohingyas, lors de leur afflux massif au Bangladesh à l’automne 2017. Par la suite, l’ONG intervient pour améliorer les conditions de survie et d’hygiène à plus long terme, avec des installations sanitaires ou des puits comme dans le camp des réfugiés Rohingyas, ou bien la réhabilitation d’abris et d’écoles en Syrie.
Parce que les enfants sont les premières victimes, le Secours Islamique France a mis en place des centres psychosociaux intégrant suivi psychologique, soutien éducatif et jeux dans les camps de Malakasa en Grèce et de Kutupalong au Bangladesh.
Mise à l’abri et accompagnement social en France.
Doté d’une longue expérience dans la mise à l’abri des personnes sans domicile, le Secours Islamique France a répondu à la demande des autorités, d’accueillir des demandeurs d’asile provenant des camps démantelés à Paris. En juin 2018, le SIF gère quatre centres d’hébergement d’urgence dans la région parisienne, à Massy, Clamart, Aubervilliers et Thiais. Ils accueillent près de 300 migrants, hommes adultes isolés, originaires pour la plupart d’Afghanistan, du Soudan et de l’Erythrée.
Outre la mise à l’abri (hébergement, nourriture, hygiène), le SIF les accompagne dans leurs demandes d’asile et autres démarches administratives comme l’accès aux soins et, pour les réfugiés reconnus, la recherche d’emploi et de logement. Il les oriente également vers l’apprentissage du français.
Conçus à l’origine comme des dispositifs provisoires d’urgence, les CHUM se sont transformés en structure d’accueil de plus long terme. La moyenne du séjour pour un demandeur d’asile est de près d’un an, tandis que les réfugiés reconnus sont plus rapidement aiguillés vers d‘autres structures.
Plaidoyer pour un accueil digne.
Le Secours Islamique France se mobilise aussi en faveur des réfugiés avec des actions de plaidoyer auprès des pouvoirs publics et des instances internationales.
A l’heure où le projet de loi Asile-Immigration fait l’objet de discussions parlementaires en France et où l’ONU est sur le point d’adopter deux pactes mondiaux pour les réfugiés et les migrations, le SIF défend un accueil digne, respectueux et humain des personnes déplacées de force, conformément au droit international.
Journée mondiale des réfugiés.
Avec le Secours Islamique France, aidez à les secourir et à les accompagner avec humanité.

Ranim Shili: Portrait d’une lycéenne extraordinaire.
Le baccalauréat c’est maintenant. Des milliers de lycéens sont, en ce moment même, en train de se pencher sur leurs copies d’examens. C’est l’occasion pour vous parler de Ranim Shili, une jeune candidate au baccalauréat, dont le parcours a ému toute la Tunisie.
Un parcours semé d’embûches.
Ranim a 19 ans. Elle est lourdement handicapée et est paralysée des mains et des pieds. Mais cela ne l’a pas empêché de passer son baccalauréat en toute autonomie. En effet, la jeune femme a trouvé une astuce ingénieuse. C’est en tenant son stylo à l’aide de sa bouche que Ranim est en mesure de composer sur ses copies. La jeune femme l’affirme : “C’est un défi”
Un soutien de taille.
Malgré tout son courage et son mérite, Ranim a tenu à exprimer toute sa gratitude et rendre hommage à son bras droit: sa mère. Grâce à elle, Ranim a su prendre confiance en elle et dépasser son handicape. C’est elle-même qui, après avoir visionné un documentaire et s’en être inspiré, a appris à sa fille à utiliser sa bouche pour écrire, peindre mais aussi bricoler : “Elle est vite devenue habile pour utiliser sa bouche dans l’écriture, la peinture et le bricolage” explique sa mère en rajoutant que “l’handicap est dans l’esprit et non dans le corps.”
Ranim conclue avec ces paroles remplies de sagesse “rien n’est impossible. Je vais réussir et achever tous mes rêves”.
Un parcours inspirant qui nous redonne de l’espoir et de la force pour aller de l’avant malgré les difficultés et les obstacles que la vie nous impose.

Sur oumma.com, voici les titres.

Royaume-Uni : un islamophobe agresse une femme voilée, en tentant de vaporiser un produit détachant sur elle.
Chronique de l’islamophobie violente ordinaire au royaume de sa Gracieuse Majesté, la cliente voilée d’un supermarché a échappé miraculeusement à une agression mue par le racisme primaire, alors qu’elle déambulait tranquillement dans les rayons pour faire ses emplettes.
L’histoire, tristement édifiante, ne dit pas où cette scène prise sur le vif par son assaillant lui-même a été filmée, ni même si son acte intolérable et d’une infinie lâcheté a été signalé aux forces de l’ordre. De son côté, la presse britannique, qui a largement relayé l’affaire, ignore tout de ce dangereux individu qui a brusquement fondu sur sa proie facile, afin de vaporiser dans ses yeux un produit détachant aux effets toxiques.
Toujours est-il que ce sombre énergumène passé à l’acte, mais sans le succès escompté, a tenu à poster sur sa page Facebook son attaque au vaporisateur Vanish. La scène de son coup d’épée dans l’eau prêterait à sourire, si elle n’était aussi révélatrice de la haine implacable qui anime les islamophobes de son espèce, au point de se faire une gloriole d’une agression contre une femme voilée qui a pourtant tourné court…
Scandalisés par sa vantardise, de nombreux internautes anglais ont fait part de leur écoeurement après avoir visionné sa vidéo, appelant la police à remonter sa trace et à l’interpeller toutes affaires cessantes. Une vidéo qui ne laisse percevoir que son image floutée, mais dans laquelle on distingue nettement, au premier plan, le détachant rose qu’il pointe comme une arme sur sa victime toute désignée, laquelle lui tourne le dos, à mille lieues d’imaginer que le danger surgirait dans le rayon surgelés de son supermarché.
Ce citoyen britannique, si fier de son haut fait d’arme, n’avait pourtant pas de quoi pavoiser, car on l’entend dire en appuyant désespérément sur le flacon pulvérisateur : « voyons si cette chose f****** fonctionne ». « Non, non, ça ne marche pas ! », s’énerve-t-il, sans que sa cible ne se soit rendue compte de ce qui se tramait derrière elle.
« Il a pulvérisé un produit chimique sur quelqu’un. J’espère qu’il a été dénoncé à la police, ce qu’il a fait ici est illégal. C’est une agression », s’est ému un utilisateur de Twitter, tandis que CJ Welerman, un journaliste qui fut le premier à partager la vidéo, a écrit : « Bien que j’hésite à donner de l’importance à l’acte haineux de ce raciste, cela illustre la stigmatisation croissante à laquelle les musulmans britanniques sont maintenant confrontés ».
Cette agression islamophobe caractérisée vient s’ajouter à la longue liste des actes de haine anti-musulmans dûment recensés par Tell Mama, le premier service musulman d’assistance téléphonique du Royaume-Uni, dont le dernier rapport publié en 2017 a fait ressortir – témoignages et chiffres irréfutables à l’appui – que les femmes voilées sont les principales victimes de ce véritable fléau que rien, pour l’heure, ne parvient à juguler.
reportage a voir sur oumma.com.

Arabie saoudite : des détritus laissés dans une mosquée lors de l’Aïd déclenchent un tollé.
Outré par l’état déplorable dans lequel se trouvait une salle réservée aux femmes, à l’intérieur d’une mosquée locale, à l’issue de la prière de l’Aïd, un fidèle saoudien a saisi son smartphone pour filmer les détritus qui jonchaient le sol. C’est sur la caisse de résonance qu’est Twitter qu’il a souhaité faire partager largement son indignation.
Dans sa vidéo devenue virale, on entend très perceptiblement sa colère devant cet état des lieux consternant, tandis que l’on aperçoit des bouteilles d’eau et de jus de fruits vides, mais aussi des mouchoirs en papier et d’autres types de déchets laissés sur l’immense tapis rouge.
Les twittos saoudiens, hommes et femmes, ont été des centaines à fustiger les responsables de ce véritable « saccage », au mépris du respect de principes élémentaires, leur reprochant ouvertement « leur manque d’éducation et d’éthique », tout en rappelant avec force que c’est la maison de Dieu qui a été souillée, et non une vulgaire aire de repos ou de jeux…
Une poignée d’internautes a tenu cependant à minimiser l’incident, en appelant à faire preuve d’indulgence envers des « enfants sans doute un peu excités », mais sans évoquer la responsabilité de leur mère.
Leur clémence n’aura guère convaincu la twittosphère saoudienne qui, dans son ensemble, n’a trouvé aucune circonstance atténuante à celles et ceux dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils n’ont pas fait grand cas de la consigne suivante : « laissez l’endroit aussi propre que vous l’avez trouvé en entrant ». Et c’est d’autant plus impardonnable à leurs yeux qu’il s’agissait, en l’occurrence, d’une enceinte sacrée.
reportage a voir sur oumma.com.

La journaliste belgo-algérienne, Layla Lefèvre-Haddad, agressée à Bruxelles après avoir critiqué le gouvernement algérien.
La journaliste belgo-algérienne, Layla Lefèvre-Haddad, a été agressée physiquement à Bruxelles après avoir critiqué le gouvernement algérien. La FIJ, première organisation mondiale de la profession avec 600.000 membres, dénonce ces violences inacceptables et appelle les autorités algériennes à la raison.
Layla Lefèvre-Haddad, journaliste belgo-algérienne travaillant pour BBC Arabic et Al Hiwar TV, s’est exprimée il y a quelques jours sur sa page Facebook en s’adressant directement au président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika, afin de critiquer ses 19 années de pouvoir. Elle a reçu par la suite des menaces physiques et morales nécessitant des mesures de sécurité spéciales dans sa ville de résidence, Bruxelles.
« Le ministère algérien des Affaires étrangères, relayé par de nombreux médias officiels en Algérie, a publié des propos blessants et diffamatoires à mon encontre, dit la journaliste en poste à Bruxelles depuis 24 ans. Ces derniers jours, plusieurs membres de ma famille en Algérie ont subi des intimidations et des menaces directes et commencent à craindre pour leur vie. »
« Les agressions physiques dont a été victime il y a quelques jours à Bruxelles notre consœur Layla Lefèvre-Haddad sont inacceptables et nous demandons au gouvernement algérien de faire en sorte que cessent toutes intimidations à l’encontre de la journaliste, bien connue du parlement européen de Bruxelles », déplore Philippe Leruth, le président de la FIJ.
« Il est clair qu’il y a la volonté ici de faire taire une voix qui dérange, ajoute Anthony Bellanger, le secrétaire général de la FIJ. Mais la liberté d’expression et la liberté de la presse ne se négocient pas. Que nous soyons à Bruxelles ou à Alger. Elles s’imposent à tous les citoyens.»
La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) .

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Projet de loi organique sur l’exception d’inconstitutionnalité : L’indépendance de la justice est indispensable.
L’Assemblée populaire nationale (APN) a repris, hier ses travaux en séance plénière consacrée à l’examen du projet de loi organique fixant les conditions et modalités de mise en oeuvre de l’exception d’inconstitutionnalité..

EMIGRATION CLANDESTINE : Presse espagnole La traversée périlleuse vers l’Europe a un prix.
Selon le quotidien national espagnol »El Pais » , les côtes andalouses accueille 933 émigrés clandestin en moins de 48 heures.Le retour du beau temps réactive la route des embarcations de fortune vers les côtes espagnoles.Selon le même organe de presse » Ici arrivent des » Aquarius » tous les jours . .

BEM : 56,88 % de taux de réussite.
Le taux de réussite aux épreuves du brevet d ‘enseignement moyen (BEM) a atteint 56,88 % au niveau national, a annoncé dimanche la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, qualifiant ce taux d’acceptable par rapport à l’année précédente..

Hamel reçoit l’ambassadeur de la République Populaire de Chine YANG Guangyu : Consolider la coopération bilatérale.
Le directeur général de la sûreté nationale, le général major Abdelghani Hamel a reçu hier dans le siège de la DGSN, son excellence l’ambassadeur de la République Populaire de Chine YANG Guangyu. .

Près de 11 tonnes de résine de cannabis saisies en 4 mois à peine : La drogue marocaine inonde l’Algérie.
Près de 11 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant les quatre premiers mois de l’année 2018, dont plus de 72% dans l`ouest du pays, selon un bilan de l`Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), qui relève une légère augmentation des substances psychotropes saisies.

Préparation de la saison estivale : La destination Algérie en quête de valorisation.
Satisfaire les estivants et rehausser le tourisme national, tel est le vieuxnouveau défi que se lance l’Etat qui veut donner à la Destination Algérie le lustre qu’elle mérite en impliquant, notamment, les collectivités locales dans la valorisation de leurs potentialités touristiques.

Accident de la route en 24 h : 5 décès et 15 blessés.
Les unités de la protection civile ont enregistré 2588 interventions, durant 24h dans les différents types d’interventions pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuations sanitaire, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité… etc.

Grogne social au royaume chérifien : De mal en pis.
Le Maroc vit depuis le 20 avril dernier au rythme d’une campagne de boycott sans precedant,initiée essentiellement contre trois grandes marques, Afriquia, Sidi Ali et Centrale Danone qui sont parmi les plus importants groupe de l’industrie agroalimentaire ainsi que de la distribution du carburant dans le Royaume.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

« L’Islam, une menace pour l’Occident ? » Les drôles de questions posées par LREM à ses militants.
« L’Islam est une menace pour l’Occident. » Voilà l’une des affirmations sur lesquelles les militants de La République en marche sont invités à se positionner dans un sondage en ligne. Certes, les militants peuvent être en accord mais aussi en désaccord avec cette proposition, mais la façon dont le mouvement et l’institut de réflexion Terra Nova posent les questions laisse perplexe.
Outre cette question sur la menace islamique, on trouve d’autres affirmations sur lesquelles les militants sont invités à montrer leur accord ou désaccord : « On ne se sent pas chez soi comme avant », « Les enfants d’immigrés nés en France sont des Français comme les autres » ou encore « Il y a trop d’immigrés en France »…
Terra Nova demande, plus loin : « Avez-vous personnellement peur qu’avec la construction européenne on perde notre identité nationale et notre culture ? » Des affirmations tournées d’une façon particulière sur ce thème précis. Car sur les autres thèmes, comme sur l’homosexualité par exemple, les questions sont orientées de façon plus positive : « Les couples homosexuels doivent être autorisés à adopter des enfants ? », peut-on par exemple lire.
En 2011, Terra Nova regrettait que le débat sur l’Islam était « malheureusement instrumentalisé ad nauseam à des fins politiciennes, jouant sur les peurs et les conservatismes. » Sept ans plus tard, l’institut met les pieds dans le plat avec une série de questions à faire pâlir les sondeurs du Figaro.

Amérique : Immigration aux Etats-Unis : Trump veut continuer de séparer les enfants de leurs parents.
C’est déjà une réalité outre-Atlantique : des enfants sont séparés de leur famille dans le cadre de la politique d’immigration de l’administration Trump. L’information est partie d’un enregistrement dans lequel on entend des enfants pleurer et réclamer leurs parents. Du côté de la Maison-Blanche, on était visiblement au courant de cette politique, mais on ne pensait pas que les faits seraient à ce point médiatisés. Du coup, la secrétaire à la Sécurité intérieure, Kristjen Nielsen, a participé à une réunion de crise pour faire front face aux critiques.
La secrétaire à la Sécurité intérieure a d’abord tenu à rassurer : les enfants ne sont pas traités « de manière inhumaine », a-t-elle indiqué, faisant fi de l’enregistrement diffusé récemment. Elle assure que ses services ne font que « respecter la loi. » Une loi très dure : les adultes entrant illégalement aux Etats-Unis sont forcément poursuivis par la justice et leurs enfants placés en centres de rétention. Une politique d’immigration qui choque la majorité des Américains et qui, selon l’administration Trump, a pour objectif d’inciter les étrangers à ne pas franchir les frontières américaines.
Et l’enregistrement qui a choqué l’Amérique n’y changera rien : les Etats-Unis, explique Donald Trump, ne doivent pas devenir « un camp pour migrants. » Quant à la séparation des enfants et de leurs parents, elles risquent de continuer malgré les protestations de nombreuses personnalités, comme le porte-parole de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Eric Hawkins, qui estime que ces séparations sont « agressives et insensibles ». La politique de Donald Trump inquiète jusqu’à la prestigieuse American Academy of Pediatrics, dont la présidente tente de prévenir des conséquences dramatiques de tels actes.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des dizaines de colons profanent la mosquée Al-Aqsa
.
Des dizaines de colons ont pris d’assaut, mardi matin, la mosquée Al-Aqsa à travers la porte des Maghrébins, gardée par des éléments de l’occupation.
.
Arrestation de 13 personnes en Cisjordanie et des milliers de shekels confisqués
.
Qaraqe: Israël réprime délibérément les prisonniers pendant l’Aïd
.
Le Waqef islamique condamne les provocations israéliennes à la mosquée al-Aqsa
.
Hébron: Les forces d’occupation obligent les citoyens à se déshabiller
.
Nael Barghouthi: L’unité est un devoir national
.
Les cerfs-volants déclenchent de nouveaux incendies
.
Des avions israéliens bombardent un observatoire de la résistance à l’est de Khan Younis
.
Mort d’un enfant des suites de ses blessures dans les marches du retour à l’est d’al-Bureij
.
L’occupation prétend avoir démantelé une cellule du Hamas à Naplouse
.
L’occupation interdit à un palestinien de voyager pour un pèlerinage
.
Confrontations avec l’occupation à Azzun
.
L’occupation prolonge la détention du prisonnier blessé Nur Shinawi
.
Les forces d’occupation israéliennes arrêtent un palestinien à un point de contrôle militaire
.
5 Gazaouis blessés lors d’une tentative d’infiltration d’une barrière transfrontalière
.
L’occupation installe un point d’observation sur le toit de Bab al-Rahma
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Flash info pour le 5 Shawwal 1439.

Flash info pour le 5 Shawwal 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Khabib Nurmagomedov, entre boxe et Islam.
Champion incontesté et invaincu des poids légers à l’UFC, le Russe Khabib Nurmagomedov a aligné les victoires, il a terrassé ses adversaires un à un avant d’être sacré champion des poids légers à l’UFC 223.
26 victoires et 0 défaite tel est le palmarès du jeune Russe combattant de MMA du Dagestan. Il fait certainement partie des plus prometteurs en termes de performances mais au-delà de sa passion pour la boxe, Khabib est avant tout un musulman et en tant que tel, il n’oublie pas ses obligations de croyant.
Dans cette vidéo intitulée « Anatomy of a Fighter », on peut voir le jeune homme de 29 ans évoluer dans sa vie quotidienne au milieu des siens. On le voit notamment se rendre régulièrement à la mosquée pour y prier.
Lors d’une interview réalisée par le site « Blood & Sweat » en août 2013, le jeune « aigle » Russe explique comment il se prépare pour ses combats en plein mois de Ramadan.
Alors qu’il se prépare à combattre contre Pat Healy, il explique qu’il modifie ses heures d’entraînement afin d’être au mieux de sa forme.
« Nous construisons un processus de préparation spécifique pour le mois de Ramadan. De 18H00 à 19H30, c’est séance d’entraînement, et la rupture du jeûne est à 20h30. La deuxième session d’entraînement a lieu de minuit à 2h00, et la prière du matin de 3h00 à 3h40. C’est après l’entraînement que j’ai le temps de me laver et de manger. De manière générale, je passe en mode nuit. Vous savez, cela fait 5 ans que nous travaillons comme ça avec mon père ».
A la question de savoir quel rôle joue l’Islam dans sa vie, Khabib répond :
« L’Islam dans ma vie passe en premier. Je pense que la religion doit enir en premier chez chaque personne, sinon on devient vide ».
reportage a voir sur ajib.fr.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

France : condamné pour proxénétisme, l’ex-responsable d’une mosquée arrêté.
C’est la fin d’une cavale de quatre ans pour Abdeslam Bahiad, l’ancien gestionnaire de la mosquée Lumière de Dieu, à Orange (Vaucluse).
Après un mandat d’arrêt européen et international auxquels il a pu se soustraire depuis 2014 en ayant pris la fuite au Maroc, il a été cueilli à sa résidence familiale à Orange, à l’aube du jeudi 14 juin.
Présenté devant le parquet de Carpentras dans l’après-midi du 15 juin, il a tout de suite été conduit à la maison d’arrêt du Pontet, en application de la peine d’emprisonnement de six ans dont il a écopé en 2014. Les chefs d’inculpation pour lesquels il a été condamné : proxénétisme aggravé, blanchiment et immigration clandestine.
Revenu en France pour se faire opérer.
Tout a commencé en 2007 quand une jeune fille originaire du Maroc a témoigné sur des faits de proxénétisme contre cet ancien responsable de la mosquée d’Orange. Des voyages en France étaient alors organisés pour que des jeunes filles marocaines viennent se prostituer dans les appartements de la famille Bahiad en faisant des passes avec les clients du bar Le France, qui appartient aussi à la famille.
Au bout de deux ans d’enquête, Abdeslam et ses trois fils ont été interpellés et mis en examen pour proxénétisme aggravé, blanchiment et immigration clandestine, mais tous ont bénéficié d’une libération provisoire et d’un placement sous contrôle judiciaire.
Lors du procès de 2014, des peines d’emprisonnement ont été prononcées, mais Abdeslam Bahiad a profité d’un malaise pour prendre la poudre d’escampette alors que ses trois fils, condamnés à trois et deux ans de prison, ont déjà purgé leurs peines.
Profitant de ces derniers moments de liberté, l’ancien dirigeant de l’association Lumière de Dieu en a profité pour se cacher au Maroc. Toutefois, cet homme de 63 ans aujourd’hui, souffrant de thrombose, a dû revenir clandestinement en France pour se faire opérer.
Il a cependant pu être arrêté jeudi 14 juin. Bien qu’il se soit caché dans les toilettes pour tenter d’échapper à la police, il n’a pas vraiment opposé de résistance, rapporte La Provence. Après sa présentation devant le parquet, il a été conduit à la prison de Pontet pour purger sa peine.

Sur oumma.com, voici les titres.

France : Boucherie “Les Jumeaux”: une viande halal bio de très grande qualité .
Rencontre sur Oumma avec Karim Loumi, un des gérants de la boucherie “Les Jumeaux” qui vend une viande halal bio de très grande qualité, sans antibiotique, sans abattage industriel, et produite en respectant le bien-être animal.
reportage a voir sur oumma.com.

France : Des moutons à Aubervilliers : la fachosphère se ridiculise en “islamisant” une opération locale…
Toujours prompte à dégainer plus vite que son ombre contre l’islam, au risque de débiter des insanités et de se couvrir de ridicule chaque fois un peu plus, la fachosphère a été prise à son propre piège en voulant faire avaler une grosse couleuvre aux internautes, anxiogène à souhait…
Mais l’adage « plus c’est gros, plus ça passe » a toutefois des limites, que la mauvaise foi sans nom et l’islamophobie viscérale des extrémistes de droite ignorent. Des limites qu’ils ont franchies un peu trop allègrement mercredi dernier, en colportant une information aussi énorme que fallacieuse sur le Net, à partir d’une vidéo filmée dans les rues d’Aubervilliers, montrant la transhumance d’un petit troupeau de moutons.
Cette jolie scène pastorale qui a enchanté la Seine-Saint-Denis, entre Aubervilliers et Villetaneuse, et que l’on doit aux Bergers urbains, une association locale prônant une « agriculture urbaine dynamique, généreuse et abondante », a été aussitôt détournée par les scénographes de l’épouvante bien de chez nous.
De champêtre et joyeux, ce déplacement de moutons au cœur de la cité, appelé aussi « pâturage en parcours libre », a viré au cauchemar d’un parcours en file indienne les conduisant direct à l’abattoir de l’horreur… Certains sites identitaires ont même poussé la dramatisation jusqu’à évoquer la théorie fumeuse du « grand remplacement ».
A trop vouloir jeter de l’huile sur le feu, la fachosphère s’est carrément brûlé les ailes, démontrant une fois de plus, s’il en était besoin, la bassesse de ses méthodes et, pire encore, son ignorance crasse de l’islam.
« A Aubervilliers, les moutons prêts à se faire égorger pour l’Aïd en route vers le boucher », a tweeté frénétiquement l’eurodéputée Rassemblement national (ex-FN), Dominique Bilde, avant d’effacer précipitamment son mensonge grossier qui l’a discréditée aux yeux de tous.
Car, lors de la célébration de l’Aïd el-Fitr, aucun mouton n’est sacrifié. Un point de détail pour les extrémistes de droite du terroir, qu’ils auraient été bien avisés de prendre en considération, s’ils avaient voulu éviter d’être les misérables arroseurs arrosés de l’histoire…

France : Ahmet Ogras: “Nous allons lancer une consultation des musulmans de France”.
Rencontre sur Oumma avec Ahmet Ogras, président du Conseil français du culte musulman. A l’heure de dresser un bilan qui s’avère nécessaire, au terme de 15 ans d’existence, celui-ci annonce en primeur sur notre site le lancement d’une grande consultation des musulmans de France, à la fois sur internet et sur le terrain, en vue d’évaluer notamment l’image du culte musulman dans l’Hexagone.
A la lumière de cette analyse minutieuse, le CFCM travaillera à l’amélioration de son fonctionnement et à la réalisation d’objectifs cruciaux, en phase avec son temps et avec les attentes de la communauté musulmane française.
reportage a voir sur oumma.com.

France : La Flottille de la Liberté empêchée d’accoster : une honte pour la France et pour Paris !
Cette image restera pour longtemps une honte pour la France et une honte pour Paris. Non, ce n’est pas la marine israélienne qui cette fois s’attaque à la Flottille de la Liberté pour Gaza, c’est la police fluviale de la Préfecture de police qui l’empêche par la force d’accoster à Paris, alors qu’elle avait navigué sans encombre aux Pays-Bas et en Belgique.
Ce sont deux petits bateaux suédois de la Flottille 2018 qui traversent cette année l’Europe avant de rejoindre en Méditerranée deux bateaux plus importants également partis de Suède. En juillet, ils feront route ensemble vers Gaza pour dénoncer le blocus inhumain de la Bande de Gaza et apporter leur soutien aux pêcheurs de Gaza victimes des exactions quotidiennes de la marine israélienne.
300 personnes étaient venues sur les bords de Seine à deux pas de l’Institut du Monde Arabe pour les accueillir, les soutenir et les saluer. Le président de l’IMA, Jack Lang, a pu accéder aux quais pour tenter de les saluer, accompagné de l’ambassadeur de Palestine en France, Salman Al-Herfi, de Leila Shahid et de Esther Benbassa, sénatrice de Paris.
Et alors même qu’ils avaient à leur bord Raphaëlle Primet et Jérôme Gleizes, deux élu.e.s du Conseil de Paris, et Claude Léostic présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, les bateaux, cernés et poussés par les vedettes de la police fluviale, n’ont pas pu s’arrêter ni même ralentir.

C’est une grande colère qui s’est exprimée ensuite par les interventions de Bertrand Heilbronn, président de l’AFPS, Sarah Katz pour l’UJFP, Eric Coquerel député PG (groupe France Insoumise), Jean-Guy Greilsamer pour BDS France, Esther Benbassa, sénatrice EELV de Paris, Christiane Hessel, Camille Laîné secrétaire générale du MJCF.
Nous savons que l’ambassade d’Israël est intervenue partout pour empêcher que l’accueil de ces bateaux puisse se dérouler librement : c’est déjà en soi un scandale ! A La Rochelle, cela n’a pas empêché une mise à quai du bateau dans de bonnes conditions.
A Paris, nous sommes obligés de constater que les autorités françaises se sont objectivement rangées du côté des agresseurs. Après le tapis rouge déroulé le 5 juin par le président de la République sous les pieds de Benyamin Netanyahou, criminel de guerre, ce sont des attitudes que la grande majorité de l’opinion française, révulsée par l’ampleur des crimes commis par l’armée israélienne contre la population de Gaza, ne peut plus supporter.
Jusqu’à quand et jusqu’où les autorités françaises comptent-elles assumer une telle honte ?
Le Bureau national de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS)
le 17 juin 2018.

Sport : Mondial : élu “Homme du match”, le gardien égyptien refuse le prix sponsorisé par une marque de bière.
Si sa désignation d’« Homme du Match » contre l’Uruguay lui a certainement procuré une grande source de satisfaction, il n’en a pas été de même au moment de se voir décerner un prix certes honorifique, mais lui posant un vrai problème éthique.
Mohamed El Shenawy, 29 ans, le remarquable gardien de but des Pharaons, aura assurément marqué les esprits en ce début de Mondial, dans les coulisses du stade bien plus que sur la pelouse de ses exploits.
En effet, les médias ne retiendront de lui que son refus de recevoir une distinction dont l’activité du sponsor, qui n’est autre que le géant de la bière Budweiser, était incompatible avec sa foi et les préceptes islamiques auxquels il ne déroge jamais.
Immortalisé par l’objectif scrutateur des caméras, l’instant où le premier joueur musulman à être élu « Man of the Match » a décliné les honneurs de la FIFA a enflammé la cybersphère.
Si ses détracteurs, à la dent dure, ont jugé son geste « totalement déplacé » ou « ridicule », ils ont été nombreux à plaider pour sa « liberté de choix » et à saluer sa « défense de ses convictions personnelles », au risque de se retrouver sous la lumière crue des projecteurs.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Enfumades du Dahra : Un souvenir toujours vivace.
A lors que l’on parle en outre-mer d’aspects positifs de la colonisation française »gardienne des vertus républicaines » héritière de la philosophie des Lumières, l’Algérie commémore ce 18 juin le 173ème anniversaire d’un triste souvenir d’exactions et de brutales répressions, voire de crimes odieux subis par tout un peuple dans la nuit du 18 au 19 juin 1845 à Nekmaria.

En vue de sécuriser l’examen du bac : 18.000 policiers mobilisés.
Un important dispositif sécuritaire sera mis en place en prévision des examens du baccalauréat, prévus mercredi prochain, du 20 au 25 juin en cours. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé plus de 18.000 policiers de différents grades, déployés à travers le territoire national. Ce plan prévoit la sécurisation de 2108 centres d’examen à travers le territoire.

Permanence de l’Aid El Fitr : Le programme respecté à 99%.
Le ministre du Commerce, Said Djellab a fait savoir que le taux de réponse à Alger au programme de permanence durant les deux jours de l’Aïd El Fitr est estimé à 99% du nombre total des commerçants mobilisés au niveau national.

Protesta des médecins résidents : L’Etat sévit enfin…
Les médecins résidents candidatèrent au DEMS de chirurgie pédiatrique ont décidés de boycotter la 3éme session de l’examen dite rattrapage, indique un communiqué du syndicat posté avanthier, sur la page officiel du camra. » Nous rejetons catégoriquement cette session dite de rattrapage visant à établir unilatéralement un nouveau planning de l’examen du DEMS « , rapporte la même source.

Début à l’APN des débats autour du projet de loi de finances complémentaire : Un grand test pour les députés.
L’Assemblée populaire nationale (APN) reprendra, aujourd’hui ses travaux en séance plénière consacrée à l’examen du Projet de loi de finances complémentaire (PLFC) 2018 qui a suscité une grande polémique médiatique et politique mais aussi une vague d’indignation de la part des citoyens.

Toute initiative de plan de paix américaine est vouée à l’échec : Le » veto « palestinien.
L’arrogance du pays de l’Oncle Sam, demeure toujours présente à chaque fois qu’il est question de condamner l’entité sioniste pour ses crimes commis contre le peuple palestinien. Aussi, il y a qu’à constater les échecs diplomatiques et politiques de l’entité sioniste et de son allié américain qui se succèdent à l’échelle internationale au moment où les efforts palestino-arabes s’intensifient.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

France : Jamila El Barkaoui : « Ce qui est arrivé à mon frère ne doit pas susciter de haine ou de clivages ».
Le 20 mai dernier, à Ychoux dans les Landes, Saïd El Barkaoui était dans son jardin. Un de ses voisins arrivait alors en voiture et l’a insulté. « Il y avait des propos racistes depuis un petit moment, indique Jamila, la sœur de Saïd. Mon frère ne les avait jamais relevés car la personne était bien plus âgée que lui et il avait le respect des personnes âgées. Cet homme était connu pour ses propos racistes. » Mais ce jour-là, les actes dépassent les paroles : « Cette personne a attendu que mon frère relève la tête pour l’insulter. Mon frère n’a pas voulu répondre, la personne a pris une arme dans sa voiture et lui a tiré cinq balles dans le corps. »
Une marche blanche organisée en hommage à Saïd.
Saïd El Barkaoui est directement opéré la soir même pour extraire les balles dans la cuisse et l’avant-bras. « Les deux balles dans le dos étaient impossibles à enlever. Il est sorti de l’hôpital, est rentré deux semaines après pour se faire opérer du bras et qu’on lui retire la balle dans l’épaule, se souvient Jamila. Il est ressorti le samedi, trois jours après son opération. Le dimanche, il s’effondrait chez lui. » Depuis, le tireur a été mis en examen pour « tentative d’assassinat aggravée par une motivation à caractère raciste. » Ce dimanche, une marche blanche était organisée en sa mémoire à Ychoux, non loin du domicile de Saïd.
« Mon frère était bienveillant, joyeux, il donnait beaucoup de sa personne ».
Plus de 400 personnes se sont réunies ce dimanche, dans les Landes, pour honorer la mémoire de Saïd El Barkaoui et pour dire non au racisme. Mais pas question d’attiser la haine. « Je prône l’amour. Mon frère était bienveillant, joyeux, il donnait beaucoup de sa personne. Il avait beaucoup d’amis, de toutes confessions et cultures. Tout le monde était mélangé pour rendre hommage à mon frère. Je ne veux pas que ce qui est arrivé à mon frère suscite de la haine ou des clivages. On préfère prôner le vivre-ensemble », insiste Jamila qui assure avoir « confiance en la justice » et qui veut simplement « que l’on reconnaisse le caractère raciste » de cet acte.
« Je n’avais pas envie que cela soit passé sous silence ».
Après ce bel hommage, la sœur de Saïd El Barkaoui veut que l’affaire soit médiatisée. Devant le peu de réactions provoquées par cet assassinat, Jamila avoue qu’il y a eu « un peu de colère. » « Je n’avais pas envie que cela soit passé sous silence, dit-elle. Mais la journée d’hier a fait beaucoup de bien à ma famille, cela nous a apaisés. Cela a fait du bien de voir tout ce monde. » Aujourd’hui, Jamila et sa famille attendent le procès. Avant de pouvoir faire leur deuil : « Nous sommes dans une grande souffrance, mes parents sont affaiblis, ils ont perdu un second enfant. J’aimerais aujourd’hui que mon frère repose en paix. »

France : Bastamag lance une base de données sur les violences policières.
« En France, au cours des quarante dernières années, 478 personnes sont décédées à la suite d’une intervention des forces de l’ordre. » Fort de ce triste constat, le magazine en ligne BastaMag a compilé et analysé les données relatives aux violences policières. Tout est parti d’un postulat : « Il n’existe, pour l’instant en France, aucun recensement de ce type. » Car, précise Bastamag, « le ministère de l’Intérieur ne livre aucun chiffre officiel pour les personnes tuées par les forces de l’ordre. La seule donnée disponible est le nombre de tirs par armes à feu des fonctionnaires de police, répertorié depuis 2012 par le fichier ‘traitement relatif au suivi de l’usage des armes’. »
Tout pourrait bien changer puisque, continue le pure-player, « l’IGPN (la police des polices, ndlr) est censé publier prochainement ses premières données sur l’usage de la violence par les forces de l’ordre. » Actuellement, que ce soit en Allemagne, au Brésil, au Canada ou encore dans les pays anglosaxons, des chiffres officiels ou provenant d’organisations indépendantes sont disponibles. En France, ces données étaient jusque là indisponibles.
« Les femmes et les jeunes immigrés plus concernés par les violences policières ».
Bastamag débute son recensement en 1977 avec, pour objectif, d’« observer les évolutions sur le temps long. » Notamment « parce que l’accès aux sources et aux archives antérieures se révèlent plus fastidieux et demandera davantage de temps et de moyens pour compléter les informations. » Le magazine en ligne a décidé de remettre chaque décès par les forces de l’ordre dans son contexte : « Ces données intègrent donc des situations très diverses et ne préjugent en rien de la légitimité ou de l’intention de l’acte qui a mené au décès : qu’ils soient volontaires ou non (accidents), qu’ils relèvent ou non de la légitime défense. En dernier ressort, c’est à la justice, si elle est saisie, d’en juger », écrit Bastamag.
L’équipe du magazine explique avoir voulu faire ce recensement « pour une raison : un décret de 1995 dispose que les obligations du fonctionnaire de police ‘ne disparaissent pas après l’accomplissement des heures normales de service’. Depuis 2017, la loi autorise plus facilement les policiers à conserver leur arme en dehors de leur service. » Mais également pour montrer que les jeunes immigrés sont plus concernés que les autres quand il s’agit de violences policières. Par ailleurs, conclut Bastamag, « en quatre décennies, dix fonctionnaires ont été condamnés à de la prison ferme » pour ces actes.

Palestine : Israël réplique aux cerfs-volants palestiniens par des raids aériens.
Dans la nuit de samedi à dimanche, les Israéliens ont riposté à l’envoi de cerfs-volants palestiniens enflammés sur leur territoire. L’armée d’occupation a indiqué qu’« un avion de Tsahal a ciblé le véhicule de l’un des chefs des groupes qui ont lancé des ballons et des cerfs-volants incendiaires et explosifs dans le nord de la bande de Gaza. » L’homme touché affirmait être le leader de Cerfs-volants de feu, une organisation qui prétend être « l’unité des fabricants de cerfs-volants. » Selon des sources palestiniennes, au moins deux Gazaouïs auraient été blessés par l’attaque du drone israélien, du côté de Bureij.
Plus tôt dans ce mois de juin, de jeunes Palestiniens avaient conçu des cerfs-volants pour répondre aux pulvérisations de gaz lacrymogènes par l’armée israélienne. La technique est simple : les Palestiniens attachent des combustibles aux traînes de cerfs-volants et les laissent ensuite s’envoler de l’autre côté de la frontière de Gaza. Selon l’Etat hébreu, plus de 400 feux ont été enregistrés en Israël et plus de 2 500 hectares de champs ravagés en Israël. Les pertes estimées s’élèvent à un million d’euros. Le gouvernement israélien a promis aux agriculteurs de les indemniser.
L’armée israélienne a estimé que ces actes « mettent en danger les résidents israéliens vivant dans le sud d’Israël » et a indiqué qu’elle était « prête à agir avec détermination contre ces actes de terrorisme. » L’armée estime que le Hamas est derrière la fabrication de ces cerfs-volants, alors que les Palestiniens assurent n’appartenir à aucune organisation. Ce lundi, Israël a effectué un nouveau raid aérien et a frappé par moins de neuf cibles du Hamas, dont une unité de production d’armes, selon l’armée

http://www.mouslimradio.info/wp-content/uploads/2018/06/Gaza-La-guerre-des-cerfs-volants-video-non-hd-.mp4

reportage a voir sur le muslim post.com.

Au Yémen, la France de plus en plus complice de la coalition.
Mercredi dernier au Yémen, des forces pro-gouvernementales, largement aidée par les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite, ont lancé une offensive sur le port de Hodeida. Il s’agissait, pour la coalition, de chasser les rebelles Houthis. Or, le port de Hodeida est un lieu stratégique. Cet assaut pourrait provoquer une crise humanitaire encore plus importante au Yémen. Le Conseil de sécurité des Nations Unies, sur demande du Royaume-Uni, s’est réuni en urgence, jeudi.
Une urgence toute relative : depuis mars 2015, le Yémen subit les bombardement de la coalition saoudienne. Le pays est le théâtre d’une guerre à distance entre le royaume wahhabite et l’Iran, qui soutient les Houthis. En trois ans, près de 6 000 civils ont péri et plus de 22,5 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire vitale, que ce soit de la nourriture, de l’eau, un logement ou des services sanitaires.
Le 3 juin dernier, dans un article publié par le Huffington Post, Patricia Lalonde, députée européenne, membre de la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, estime qu’« il est urgent d’arrêter cette guerre qui a fait plus de 10 000 morts, 50 000 blessés, 3 millions de déplacés internes. » Selon l’élue européenne, « les acteurs régionaux de ce conflit (Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, Iran) et encore plus les acteurs internationaux (Etats-Unis, Europe, Russie, Chine) doivent encourager et respecter un processus de dialogue inter-yéménite. »
« Finalement, on est un peu complice, et on est complice de beaucoup de choses ».
La France pourrait jours un rôle dans ce conflit. Problème : selon la députée européenne, la France est aujourd’hui dans le mauvais camp. « Il faut que la France, pour qu’elle arrive à trouver une solution, à pousser pour un accord, parle à l’autre camp, aux Houthis, aux Iraniens. On ne peut pas discuter qu’avec les Emirats et l’Arabie saoudite dans cette affaire », explique-t-elle.
Reste une question centrale : l’Etat iranien est-il vraiment actif ay Yémen ? Les Houthis « défendent leur pays » contre des agresseurs extérieurs, selon Téhéran, qui assure que les accusations des Américains et des Saoudiens à son encontre sont des « mensonges. » Le blocus saoudien empêche d’ailleurs toute exportation d’armes iraniennes vers le Yémen. Et si la représentante permanente des Etats-Unis à l’ONU Nikki Haley affirme être certaines que les armes utilisées par les Houthis sont de conception iranienne, elle n’a jamais réussi à dater la fabrication de celles-ci.
Aujourd’hui, plus que de savoir quel est le rôle exact de l’Iran, la France a une obligation : celle de ne pas être complice de massacres. Le président français a « appelé les parties prenantes à la retenue et à la protection des populations civiles. » Mais les relations entre MBS et Macron sont aujourd’hui au beau fixe. Et l’attaque du port de Hodeida embête l’Hexagone : en passant des contrats d’armements avec les Saoudiens, les Français se sont empêtrés dans une situation dont il sera difficile de s’extirper. « C’est évident que de vendre des armes à l’Arabie saoudite actuellement, c’est grave. (…) Finalement, on est un peu complice, et on est complice de beaucoup de choses », estime Patricia Lalonde.

France : Racisme anti-Asiatiques : deux ans après le meurtre de Chaolin Zhang, le procès.
Vendredi, deux hommes comparaissaient devant la justice pour le meurtre de Chaolin Zhang en 2016. Ce dernier, un couturier chinois d’Aubervilliers, avait trouvé la mort. De nombreuses personnes de la communauté chinoise avait alors manifesté, dans la ville de Seine-Saint-Denis mais aussi dans la capitale. Reste à savoir si le caractère raciste de l’agression sera ou non retenu. Le verdict sera rendu ce mardi 19 juin.
Pour l’avocat de la famille, le caractère raciste de l’agression « ne fait aucun doute. Ils ont agressé Chaolin Zhang parce qu’il était d’origine chinoise et que, pour ces deux hommes, les Chinois ont de l’argent. » Me Calvin Job espère que ce procès permettra d’envoyer un message fort, car le drame qui a touché Chaolin Zhang est loin d’être isolé : plusieurs autres attaques contre des personnes d’origine asiatique ont eu lieu et la communauté avait même dû mettre en place des rondes d’autodéfense.
La communauté chinoise d’Aubervilliers assure que, deux ans après ce meurtre, les agressions continuent. L’un des deux accusés, lors du procès, a avoué que les deux hommes « avaient entendu dire qu’ils avaient beaucoup d’argent sur eux. » Si les agressions sont encore nombreuses, « depuis l’affaire, la situation s’est améliorée », admet Rui Wang, cofondateur de l’Association des jeunes Chinois de France qui assure que « l’affaire a libéré la parole des jeunes Français d’origine asiatique. » Mais le militant déplore cependant que, deux ans après ce meurtre, « on constate beaucoup de refus de prise de plaintes, déposées par des Chinois au commissariat d’Aubervilliers et concernant des vols ou des agressions sans blessures. »

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

La Palestine crée un précédent avec sa plainte en justice.
L’attention s’est focalisée sur la récente soumission par l’état de Palestine d’une requête à la Cour pénale internationale (CPI) alléguant que des responsables israéliens ont commis des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité envers le peuple palestinien. Pourtant, une autre plainte récemment déposée par l’état de Palestine a reçu beaucoup moins d’attention, bien que ses résultats soient importants pour la construction d’une base factuelle et juridique aux poursuites contre les responsables israéliens qui pourraient comparaître devant la CPI et d’autres forums — ainsi que contre l’état d’Israël lui-même si un avis consultatif était sollicité auprès de la Cour internationale de justice (CIJ).
La signification du dépôt de plainte de la Palestine au CERD.
En avril, la Palestine a déposé une plainte auprès du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations Unis (CERD), concernant de sérieuses violations des droits du peuple palestinien. Comme la requête à la CPI, elle allègue spécifiquement des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Pourtant le dépôt de plainte au CERD est notable pour trois raisons additionnelles : l’ « état de Palestine » est le plaignant ; l’action en justice est contre l’état d’Israël, non contre un individu ; et la procédure permet à des experts juridiques internationaux mandatés pour éradiquer le racisme, la ségrégation raciale et l’apartheid de rendre une décision sur les pratiques israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés (TPO), décision qui sera considérée comme faisant autorité par les organismes internationaux comme la CPI et la CIJ.
Ce dépôt de plainte est aussi innovant en ce que la plainte est la première de son espèce. Jamais auparavant un état n’a utilisé ce mécanisme pour se plaindre des violations des droits humains d’un autre état. Si la procédure continue et qu’un panel ad hoc d’experts du CERD est appelé à présenter ses conclusions, ceci réaffirmera le statut d’état de la Palestine et aussi que les TPO sont une unité territoriale de souveraineté palestinienne. Alors que la Knesset israélienne envisage l’annexion de tout ou partie de la Cisjordanie et que le Département d’Etat des Etats-Unis enlève les références à la Cisjordanie et à Gaza comme territoires occupés de ses rapports par pays, avoir un organisme juridique international qui réaffirme que la Palestine a un statut juridique en tant qu’état souligne la position palestinienne et l’illégalité de la conduite d’Israël dans les TPO.
Jamais auparavant un état n’a utilisé le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations Unies pour se plaindre des violations des droits humains d’un autre état Cliquez pour twitter
De plus, il n’y a jamais eu d’affaire juridique portée devant un forum international statuant sur les questions de droits humains ou de responsabilité criminelle internationale qui implique les états de Palestine et d’Israël comme parties adverses. Les mécanismes juridiques internationaux existants ne permettent pas à la Palestine de porter plainte contre Israël à propos de telles violations de droits. La CIJ n’a pas compétence pour traiter de litiges [entre deux états] sauf si tous deux acceptent sa juridiction [ce qui n’est pas le cas d’Israël]. Quant à la CPI, elle n’instruit que des affaires contre des individus.
Enfin, contrairement à l’Assemblée générale des Nations Unies ou le Conseil de sécurité des Nations Unies, qui sont des organes politiques composés d’états, le CERD est un « organe conventionnel » créé en appui de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale et il est composé d’experts juridiques internationaux du racisme et de la discrimination. La convention anti-raciste que le CERD est mandaté pour faire respecter est considérée comme un des instruments clés pour les droits humains. Tant la Palestine (en 2014) qu’Israël (en 1979) ont ratifié la convention, qui requiert des deux de respecter le principe d’égalité devant la loi et d’éradiquer les distinctions fondées sur la race, la couleur, ou l’origine nationale ou ethnique et toutes les pratiques de ségrégation raciale et d’apartheid, en particulier celles ayant lieu dans n’importe quel territoire sous leur juridiction.
Poursuivre l’action à la CPI mais se concentrer sur le CERD.
La requête récente de la Palestine à la CPI est importante et a suscité des attentes pour une possible reconnaissance de la responsabilité criminelle de dirigeants israéliens civils et militaires dans des violations des droits humains commis dans les TPO. C’est la première fois que la Palestine a requis que la CPI ouvre une investigation, même si elle avait auparavant fourni de la documentation à la CPI pour son « examen préliminaire » sur des actes commis par Israël depuis l’ Opération Plomb durci de 2014 – un examen qui a avancé à une allure d’escargot et n’a pas abouti à l’ouverture formelle d’une investigation.
D’autres forums internationaux s’appuient fréquemment sur les résultats factuels et les conclusions juridiques d’organes conventionnels des Nations Unies comme le CERD
La requête à la CPI inclut les violations pendant la suppression des manifestations à Gaza connues sous l’appellation de Grande Marche du retour, la politique de colonisation d’Israël dans les TPO, y compris Jérusalem-Est, et la violence persistante contre les Palestiniens dans le cadre de l’expansion territoriale d’Israël. La requête palestinienne aura de sérieuses ramifications pour l’avenir des relations israélo-palestiniennes et des efforts de paix, et conduira à des lois américaines qui exigent la suspension de l’aide à l’Autorité palestinienne et la fermeture du bureau de représentation de l’OLP à Washington, DC.
Pourtant l’importance de la plainte de la Palestine au CERD ne peut être surestimée. D’autres forums internationaux s’appuient fréquemment sur les résultats factuels et les conclusions juridiques d’organes conventionnels des Nations Unies comme le CERD. Un exemple notable est l’avis consultatif de la CIJ sur la légalité de la construction du mur de séparation d’Israël dans les TPO. Ainsi, si les résultats du CERD suivant la décision sur la plainte de la Palestine contre Israël sont rendus publics, tout avis consultatif futur de la CIJ pourrait potentiellement se fonder sur eux– et ils pourraient faire autorité dans le cas maintenant référé à la CPI pour que des responsables israéliens soient tenus pour criminellement responsables. Ceci fait du dépôt de plainte de la Palestine devant l’organe anti-racisme des Nations Unies quelque chose à suivre, particulièrement depuis qu’une des allégations faites dans la requête récente à la CPI est qu’Israël a établi un système d’apartheid dans les TPO..
Zaha Hassan, membre d’Al Shabaka, est avocate des droits humains et ancienne coordinatrice et conseillère juridique de l’équipe de négociation palestinienne lors de la candidature de la Palestine aux Nations Unies en 2010-2012. Elle est ME Fellow à la New America Foundation et directrice du Comité directeur palestinien pour la paix et la réforme. Elle a reçu un J.D. de l’université de Californie à Berkeley, un LLM en droit transnational et international de l’université Willamette, et un B.A. en sciences politiques et en langages et civilisations du Proche-Orient de l’université de Washington à Seattle.
Source : Al Shabaka.
Traduction : CG pour l’Agence Média Palestine.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation interdit à un palestinien de voyager pour un pèlerinage
.
Les autorités d’occupation israéliennes ont empêché dimanche un citoyen palestinien de la ville de Jénine, en Cisjordanie, de se rendre en Arabie saoudite pour effectuer la Omra, un pèlerinage mineur qui peut être entrepris à n’importe quel moment de l’année.
.
L’occupation prolonge la détention du prisonnier blessé Nur Shinawi
.
Les forces d’occupation israéliennes arrêtent un palestinien à un point de contrôle militaire
.
5 Gazaouis blessés lors d’une tentative de franchissement d’une barrière transfrontalière
.
L’occupation installe un point d’observation sur le toit de Bab al-Rahma
.
Gaza: Un jeune homme tué par l’armée israélienne
.
Les pays arabes mettent en garde contre les effets du déficit financier de l’UNRWA sur la stabilité de la région
.
30 colons extrémistes profanent la mosquée al-Aqsa
.
L’expansion de la colonie de Tzufim se poursuit sur les terres palestiniennes de Qalqiliya
.
Des drones israéliens attaquent deux sites près de la frontière de Gaza
.
L’armée de l’air israélienne lance 3 raids sur Gaza
.
L’ONU condamne la répression des manifestants à Ramallah par l’Autorité Palestinienne
.
Un drone israélien cible une voiture civile à Gaza
.
Deux palestiniens blessés dans une frappe aérienne israélienne à l’est de Gaza
.
La Campagne de Cisjordanie contre les sanctions de Gaza: les protestations se poursuivront
.
Hamas: La sécurité de l’Autorité Palestinienne fabrique des mensonges pour affecter les marches de La Cisjordanie
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice