MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 8 Ramadan 1438.

Flash info du 8 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ramadan : soyons parmi les gens du Coran.

Le mois de Ramadan est tel un champ fertile. Et parmi les actions les plus recommandées et les plus profitables à accomplir en ce mois béni, on compte bien évidemment la lecture du Coran Bien évidemment?…Oui, car nul ne saurait oublier l’évènement majeur grâce auquel ce mois a pris toute sa valeur et toute son importance. L’évènement qui changea le cours de l’Histoire de l’humanité et qui inonda cette dernière de son étincelante lumière. Il s’agit de la dernière révélation divine faite au dernier des Prophètes envoyés aux Hommes, la révélation du livre sacré d’Allah, le Coran.

Le Coran, une révélation Divine.

Au milieu d’un désert aride et de l’hostilité des Hommes, dans une partie du monde méprisée, témoin des sombres excès de ses pairs et de l’insoutenable obscurité des puissances avoisinantes, seul, enveloppé des ténèbres silencieuses d’un petit coin de grotte, du fond de cette nuit de l’an 610 ap. JC., soudain eut lieu par ce mot détonant « Iqra » (« Lis ») la révélation de la parole souveraine, divine et exaltée, que ne cerne jamais ni le faux ni le mensonge; ce fut le Coran.
{1. Ha Mim. 2. Par le Coran explicite. 3.Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit, 4. durant laquelle fut décidé et détaillé tout ordre sage.} (sourate La fumé v.1 à 4).
{Nous l’avons fait descendre (le Coran) pendant la nuit du Destin} (sourate Al Qadr v.1).

Ainsi, Allah fit descendre le Coran en totalité et en une seule fois, durant cette nuit, de la Tablette Gardée auprès de Lui à la Maison de l’Honneur (baytul ‘izza) située dans le premier ciel. Par la suite, et pendant vingt-trois années, l’archange Jibril (saw) descendait auprès du Messager d’Allah lui récitant ce qu’Allah lui ordonnait de versets. (Tafsir Al Qourtoubi v. 185 Al Baqara). On comprend mieux alors toute la place que devrait occuper dans notre organisation personnelle la lecture avec profondeur, recueillement et méditation de la parole d’Allah.

Se fixer des objectifs.

Il ne s’agit pas simplement de se limiter à l’écoute du Coran pendant les prières du tarawih, même si cela est en soi une bonne chose. Ce mois nous offre l’occasion de nous dépasser et de sortir de notre routine habituelle. Du coup, le moment semble opportun pour que chacun d’entre nous commence dès à présent à se fixer des objectifs de lecture. Le minimum serait alors d’envisager de clore une lecture complète au moins une fois pendant le mois, ce qui équivaut à la lecture de deux parties (hizb) par jour sur tout le mois.

De plus, une lecture supplémentaire peut être rajoutée pendant les prières de nuit accomplies à titre individuelle en plus du tarawih. N’oublions pas les récompenses liées à la lecture du Coran, récompenses qui sont encore plus multipliées grâce à la générosité de ce mois. Ainsi, selon Ibn Mas’oud (rah) le Prophète (saw) a dit: « Celui qui lit une lettre du Coran se verra inscrit une bonne action, et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que Alif, Lam, Mim (Lettres se trouvant au début de certaines sourates) est une lettre, mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre. (Rapporté par At-Tirmidhi)

Qu’ Allah nous fasse parmi les gens du Coran.

AJIB.FR
***


Adoptez un nouveau rythme pendant le mois de Ramadan: voici quelques conseils.

Lors du mois sacré du Ramadan, il est primordial pour le musulman de garder un rythme de vie équilibré et organisé. L’énergie doit être utilisé à non escient, et la paresse bannit de nos vies pour laisser place aux bonnes actions.

D’abord, le jeûneur est dans la nécessité d’apprendre à gérer son sommeil.
En effet, nous sommes à une période de l’année où les journées sont longues et les nuits très courtes.
Ainsi, pour éviter les coups de fatigue, on peut faire de petites siestes pendant la journée pour permettre à notre corps de se régénérer et mieux affronter la nuit.
L’idéal serait de faire une sieste de trente minutes en début d’après-midi, entre 14 et 16h.
Ensuite, le sport n’est pas interdit mais même il fait diminuer au maximum les efforts physiques. Les moments favoris pour pratiquer des activités sportives sont après le shour ou un peu avant Maghreb.

Le croyant doit continuer à surveiller son alimentation en évitant les aliments trop riches et préservant les protéines, les sucres lents et le sucre naturel.
Pendant l’Iftar, il faut rompre le jeune avec des dattes et du lait (ou de l’eau), comme recommandé par le Prophète sallAllahou ‘alayhi wa salam.
Ses bienfaits sont primordiaux puisque le fructose contenu dans ce fruit alimente rapidement le cerveau et augmente graduellement le taux de sucre dans le sang, ce qui réduit la sensation de faim et le besoin de grandes quantités de nourriture.
Les dattes permettent aussi à l’estomac à se préparer à digérer le reste de l’alimentation ingérée.
Le Prophète sallAllahou ‘alayhi wa salam a dit: «Une maison où il n’y a pas de dattes est une maison dont les habitants ont faim». (Mouslim)

«Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification.» (Abou-Daoud et at-Tirmidhi).

Pour éviter la déshydratation en période de forte chaleur, le jeûneur doit aussi éviter de s’exposer au soleil pendant la journée et boire beaucoup d’eau en dehors des repas (entre 1 litre 1/2 et 2 litres).

Enfin, le musulman peut concevoir un planning afin de lire le Saint-Coran en un mois.
Le lecture entière du livre sacré n’est pas une obligation, mais celui qui ne le fait pas se prive d’une grande récompense !

AJIB.FR
***


Afghanistan : Un attentat horrible s’est produit à Kaboul.

Toujours victime de plusieurs conflits terroristes, l’Afghanistan est encore la scène d’un attentat atroce.

Le mercredi 31 mai 2017 la ville de Kaboul s’est réveillée sous le choc d’une déflagration énorme (une tonne et demi d’explosifs). Un chauffeur Kamikaze s’est infiltré dans le quartier des ambassades, zone hautement sécurisée, a actionné un camion piégé, causant par conséquent une centaine de morts et 400 blessés.

Selon le Quai d’Orsay, l’ambassade de France a subi des « dégâts matériels importants ». Le ministre allemand des affaires étrangères a annoncé le décès d’un gardien afghan de l’Ambassade de l’Allemagne. L’ONG Amnesty International a déclaré que cet attentat montrait que « le conflit en Afghanistan ne faiblit pas mais s’étend dangereusement………. ».

Le Pape François dénonce une « attaque abjecte ». Le président américain Donald Trump réfléchit à l’envoi de milliers de militaires supplémentaires. Ashraf Ghani, le président Afghan, quant à lui, a assimilé l’attentat à un « crime de guerre ».

L’Afghanistan est un pays qui semble être condamné à un contexte de détérioration sécuritaire et de grande incertitude.

katibin.fr
***


Birmanie : Facebook interdit une insulte anti-musulmane.

Facebook, face aux plaintes de nombreux Rohingyas, a décidé d’exclure ses fans islamophobes utilisant le mot « kalar » en Birmanie.

Ce mot est une insulte désignant généralement les musulmans à l’aspect indien, notamment les Rohingyas.

Le peuple Rohingyas est en proie à une véritable épuration ethnique en Birmanie menée par la junte militaire et des religieux boudhistes.

Malgré les preuves vidéos de ces massacres incessants, la communauté internationale persiste à se taire et encense la nouvelle présidente birmane tout aussi islamophobe que ses prédécesseurs.

Une situation qui risque de voir tout simplement la fin définitive de l’existence des Rohingyas musulmans en Birmanie et cela dans la plus grande indifférence de tous …

islametinfo.fr
***


La Chine interdit le Ramadan aux Ouighours.

Depuis des décennies la Chine communiste s’ingénie à détruire l’identité musulmane du peuple Ouighour.

Ainsi une série de mesure vise à exclure toute visibilité musulmane dans certaines provinces. Le port de la barbe et du hijab sont ainsi punis.

Le mois de Ramadan est donc pour les commissaires politiques communistes une occasion d’étendre leur tyrannie en empêchant les musulmans de jeûner.

On interdit donc la pratique du jeûne aux fonctionnaires ouighours et on organise des activités « sportives et de propagandes » pour les étudiants spécifiquement pendant la prière traditionnelle du vendredi.

Les mosquées sont également profanées par des portraits de leaders communistes et les imams forcés à réciter la doctrine communiste et à apostasier en public.

Une situation qui créera sans aucun doute une réaction … que l’occident condamnera aussitôt.

islametinfo.fr
***


Allemagne : Des morceaux de porc sur une Mosquée.

C’est à Elfurt que ce sont déroulés l’acte islamophobe.

Sur le site de la nouvelle Mosquée, la police a pu constaté que des morceaux de porc étaient disséminés sur tout le terrain.

C’est ainsi qu’une tête, des entrailles, des pattes et autres ont été disposés sur des piquets en bois d’un mètre cinquante sur le site de la future Mosquée. C’est évidemment les groupes identitaires locaux qui sont en cause dans cette nouvelle affaire d’islamophobie et la police a ouvert une enquête.

Cet acte islamophobe répond à des mythes colportant sur Facebook que les musulmans ne pourraient plus construire de Mosquée sur un terrain souillé par du porc … Une ignorance qui encore une fois est la mère de toutes les haines.

Une attaque dont sont coutumières les Mosquées françaises souvent abandonnées par les pouvoirs publiques face à ces attaques répétées.

islametinfo.fr
***


Uber en pénurie et pour cause… le Ramadan.

Uber, service de transport, a constaté une baisse des chauffeurs disponibles en milieu de soirée depuis le premier jour du mois de Ramadan.

C’est ainsi que depuis samedi, les utilisateurs réguliers d’Uber se plaignent de ne pas trouver de véhicule aux alentours de 21h30, c’est à dire à l’heure où le soleil se couche.

Une pénurie qui a une incidence sur les tarifs car l’entreprise incite ses conducteurs à travailler en augmentant le prix de la course.

Pourtant, même s’il est vrai que certains chauffeurs vont manger en famille puis reviennent assurer leur course, d’autres mangent sur place rapidement puis reprennent leur travail après une journée de jeûne de plus de 18 h sous un soleil de plomb.

Ils espèrent ainsi concilier travail et Ramadan…

islametinfo.fr
***


Syrie : La faim tue en Syrie.

Alors qu’en cette période de mois de Ramadan béni, nos tables sont pleines à craquer de différents mets aussi succulents les uns que les autres, les enfants en Syrie meurent de faim.

Il est temps d’agir et de faire preuve de générosité, devoir pour chacun de nous.

L’ONG Syria Charity vous propose d’inviter les syriens à partager un repas. Le défi étant de nourrir 150 000 personnes à l’intérieur de la Syrie, au cœur des zones sinistrées.

Organisez un IFTAR (repas) collectif pour 50 ou 150 personnes.

Ne laissons pas ces enfants mourir de faim.

Agissez, Faite un don, Allah vous le rendra : https://www.syriacharity.org
.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Palestine : Une petite palestinienne insultée alors qu’elle agonise.

Près de Jénine, une petite palestinienne de 15 ans a été abattu par l’armée colonisatrice israélienne.

Alors que celle-ci souffre, agonise et se vide de son sang, les israéliens l’insultent et ne lui prodiguent aucun soin :

« Crève pute ».

Cette petite gamine palestinienne voilée n’est pas la première qui est ainsi abattue froidement par les colons israéliens en Palestine occupée.

Les petites filles voilées sont souvent la cible des militaires islamophobes israéliens qui prétextent l’attentat pour pouvoir assassiner impunément.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Attentat de Manchester : la mosquée centrale refuse d’enterrer le kamikaze.

La mosquée centrale de Manchester, l’une des plus importante de la ville chargée d’organiser la majorité des funérailles religieuses de la communauté musulmane locale, a affirmé qu’elle ne s’occupera pas du corps de Salman Abedi, le terroriste qui a tué 22 personnes le 22 mai dernier.

La décision, qui a été rendue public mercredi 31 mai, émane du comité exécutif de l’institution religieuse, qui a fait savoir qu’elle refuse de procéder aux rites funéraires du jeune kamikaze si sa famille, actuellement en Libye, en faisait la demande.

Selon le Manchester Evening, le corps de Salman Abedi est conservé dans une morgue de la région de Manchester et que les autorités feraient « tout ce qui est en leur pouvoir » pour empêcher son enterrement dans la ville. « Juste comme Ian Brady (un meurtrier qui a sévi dans les années 1960, ndlr), tous les efforts sont déployés pour s’assurer qu’il n’y ait pas une chance pour qu’Abedi ne soit enterré ou incinéré à Manchester et dans ses environs », a déclaré une source des autorités locales.

saphirnews.com
***


Algérie : une caméra cachée visant un écrivain athée crée un scandale .

Les réactions de colère et d’indignation se multiplie en Algérie suite à l’humiliation et les violences exercées à l’encontre de l’écrivain Rachid Boudjedra lors d’un programme de caméra cachée diffusé sur la chaîne privée Ennahar TV mercredi 31 mai.

Agé aujourd’hui de 75 ans, l’auteur de La Répudiation, militant de la guerre d’indépendance algérienne, est connu pour son athéisme assumé. Dans les années 1990, il avait notamment été condamné à mort par le Front islamique du salut (FIS). En avril 2015, Rachid Boudjedra avait choqué une partie de l’opinion publique algérienne en déclarant à la télévision : « Je ne crois pas en Dieu, ni en la religion musulmane, je ne crois pas en Muhammad comme Prophète (…), (de nombreux autres Algériens) sont athées mais n’osent pas l’afficher par peur de l’opprobre de la société.»

La chaîne Ennahar TV a diffusé un canular dans lequel on voit l’écrivain algérien se faire prendre au piège d’une fausse interview. Le faux animateur demande à Rachid Boudjedra de dire « Allahou Akbar » et de prononcer la « chahada » qui est la profession de foi musulmane. Un faux policier débarque ensuite sur le plateau et procède à un contrôle d’identité puis pose des questions à l’auteur concernant une accusation d’intelligence avec l’étranger. L’homme de lettres, sous pression, se soumet ensuite aux demandes du faux animateur en répétant haut et fort « Dieu est Grand » ainsi que la chahada.

Mais Rachid Boudjedra perd patience et décide de quitter le plateau et insulte les faux journalistes et le faux policier. Mais l’écrivain est retenu par les comédiens qui tentent de l’empêcher de quitter le studio. Les noms d’oiseaux fusent et le septuagénaire est censuré à de multiples reprises par des bips sonores dans la vidéo diffusée à l’antenne.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Palestine : Les Etats-Unis renoncent à déplacer leur ambassade à Jérusalem .

Le président américain Donald Trump avait promis pendant sa campagne électorale de transférer l’ambassade des Etats-Unis dans la ville de Jérusalem. Le siège de la diplomatie américaine aurait alors quitté Tel Aviv où siège l’ensemble des ambassades du pays pour rejoindre la ville sainte.

Donald Trump a signé, jeudi 1er juin, une exemption qui permet de passer outre le Jerusalem Embassy Act. En novembre 1995, le congrès américain établissait que la représentation diplomatique de Washington dans l’Etat hébreu doit se trouver à Jérusalem, reconnaissant ainsi cette ville comme la capitale d’Israël. Mais, depuis la fin des années 1990, tous les présidents américains signent tous les six mois une clause dérogatoire afin de bloquer l’application de cette loi. Le milliardaire excentrique a finalement décidé de suivre ses prédécesseurs. « Le président Trump a pris cette décision pour maximiser les chances de négocier avec succès un accord entre Israël et les Palestiniens », justifie la présidence dans un communiqué.

Les réactions des officiels israéliens et palestiniens ne se sont pas fait attendre. Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a affirmé, dans un communiqué, que « la position constante d’Israël est que l’ambassade américaine, comme les ambassades de tous les pays avec qui nous avons des relations diplomatiques, devrait être à Jérusalem, notre capitale éternelle » car « maintenir les ambassades ailleurs que dans la capitale éloigne encore la paix en maintenant le fantasme palestinien selon lequel le peuple juif et l’Etat juif n’ont pas de connexion à Jérusalem ». Nir Barkat, le maire de la ville « trois fois sainte » s’est dit déçu mais reste optimiste : « Je continuerai à fournir de l’aide à l’administration américaine, et à faire tout ce que je peux pour garantir que le déplacement se produise dès que possible. »

Le docteur Husam Zomlot, nouvel envoyé de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) aux Etats-Unis, a estimé que la décision est « conforme à la politique américaine de longue date et au consensus international, et elle donne une chance à la paix ». « Nous sommes prêts à commencer le processus de consultation avec l’administration américaine. Nous sommes sérieux et sincères sur la conclusion d’une paix juste et durable », a-t-il ajouté. Le porte-parole des Nations-Unis, Stéphane Dujarric a salué « une sage décision », précisant que « le statut de Jérusalem est un problème essentiel qui ne peut être résolu que par un règlement politique négocié » du conflit israélo-palestinien.

saphirnews.com
***


Trois jeunes indonésiennes luttent contre les clichés au son puissant du Heavy metal.

C’est peu dire que l’on n’attendait pas trois jeunes indonésiennes, pleines de fraîcheur et revêtues d’un hijab, dans un registre musical décoiffant et très masculin, dont l’intensité sonore déchire le silence : le Heavy metal !

Depuis 2014, ces jeunes filles en fleur, inséparables à la scène comme dans la vie, forment le trio détonnant « Voice of Baceprot », en ne craignant pas de bousculer les mentalités au son de leurs guitares électriques qui envoient les décibels.

Pleinement épanouies sous leur hijab qu’elles sont fières d’arborer, elles font vibrer leur fibre féministe avec une grande virtuosité à chacun de leur concert, à mesure qu’elles conquièrent le cœur d’un jeune public, d’abord scotché, puis très vite emballé.

Les trois adolescentes ne se contentent pas de produire une rythmique puissante, elles l’utilisent sciemment afin d’éradiquer les clichés qui entourent la femme musulmane et de se faire les porte-voix des sans-voix. « Je pense que nous devons soutenir l’égalité des genres, parce qu’on peut explorer sa créativité et être, en même temps, une femme musulmane qui respecte ses obligations », a récemment expliqué la chanteuse du groupe, Firdda Kurnia, 16 ans, à Reuters.

Leur succès grandissant les conforte dans le bien-fondé de leur démarche artistique, les jeunes de leur âge se montrant particulièrement réceptifs à leur style inimitable, aussi détonant soit-il dans le plus grand pays musulman du monde, et à leur Heavy metal engagé.

« Aucune loi n’interdit aux femmes portant le hijab de jouer de la musique hardcore. Puis, ça a aussi à voir avec les droits humains. Si une femme musulmane a le talent pour jouer de la guitare ou de la batterie, devrait-on lui interdire ? », a déclaré un lycéen visiblement enthousiasmé par leur prestation donnée lors d’une soirée de remise de diplômes dans une école à Java, là où elles résident et sont en passe de devenir de vraies stars.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Egypte : la dictature d’Al-Sissi se durcit, à travers une loi liberticide visant la société civile.

L’Egypte dirigée d’une main de fer par l’auteur du putsch militaire de l’été 2013, Abdel Fattah Al-Sissi, voit son espace d’expression se réduire comme peau de chagrin et ses libertés fondamentales, acquises à la faveur de la révolution de 2011, être constamment rognées jusqu’à n’être plus qu’un lointain souvenir, au nom d’une « sécurité nationale » qui sert de paravent au durcissement de son règne autocratique.

Droit dans ses bottes, le Maréchal Sissi a frappé un grand coup, lundi 29 mai, de nature à porter un coup fatal à la société civile, à travers la promulgation d’une loi qui encadre étroitement l’activité des organisations non gouvernementales (ONG), condamne à la disparition les associations de défense des droits de l’homme et entrave sérieusement l’action des groupes caritatifs, même apolitiques.

L’Egypte placée sous le joug de la tyrannie de son nouvel homme fort, tombeur du président Morsi démocratiquement élu et considéré par beaucoup, à ce titre, comme parfaitement illégitime, contraint désormais les membres des 46 000 ONG égyptiennes à limiter leurs activités aux secteurs du développement et des questions sociales, sous peine d’encourir cinq ans de prison. Les ONG étrangères seront, quant à elles, contrôlées par une instance composée de représentants de l’armée, du renseignement et du ministère de l’Intérieur.

« C’est la pire [loi] de l’histoire », s’est insurgé auprès de l’AFP Mohamed Zaree, directeur de l’Institut pour les études des droits de l’homme du Caire, frappé d’une interdiction de sortie du territoire et dont l’organisation est poursuivie « pour avoir reçu des fonds d’entités étrangères nuisant à la sécurité nationale ». Dans le collimateur des autorités, les militants pour les droits civiques craignent, quant à eux, le pire. « On pourrait finir en prison (…) et voir disparaître toute la société civile bâtie au cours des trente dernières années », s’alarmait Hossam Bahgat, fondateur de l’Initiative égyptienne pour les droits personnels, avant que cette loi liberticide ne porte le coup de grâce à tous les espaces d’expression libre et à la dissidence.

Derrière le paravent utile de « la sécurité nationale », Al-Sissi a rétabli sans sourciller la censure. Pas moins de 62 journalistes croupissent aujourd’hui dans des geôles infâmes, selon le Réseau arabe pour l’information sur les droits de l’homme (Anhri).

Amnesty International a récemment dénoncé la nouvelle vague d’arrestations visant au moins 36 personnes dans 17 villes d’Egypte, dont 26 sont toujours détenues pour des charges antiterroristes ou pour « insulte au président » sur les réseaux sociaux. Toutes appartiennent à des partis et à des groupes de jeunes liés à l’opposition de gauche et libérale. Le 19 mai, le ministère de l’Intérieur avait déjà annoncé l’arrestation de 40 personnes accusées d’« incitation à la violence » sur les réseaux sociaux. Le Parlement entend désormais légiférer pour contrôler l’accès à des sites comme Twitter et Facebook.

« La répression contre les militants politiques est un nouveau signe du désir des autorités égyptiennes d’écraser toute opposition pacifique et d’étouffer toute vision alternative », déplore vivement Najia Bounaim, directrice d’Amnesty pour l’Afrique du Nord. Des dizaines d’anciens révolutionnaires croupissent déjà en prison pour avoir bravé l’interdiction de manifester.

Le procès qui s’est ouvert au Caire, le 29 mai, contre l’avocat des droits de l’homme et activiste de gauche, Khaled Ali, 45 ans, en est la triste illustration. En effet, ce dernier se retrouve aujourd’hui sur le banc des accusés pour « outrage à la morale publique » en raison d’une photo, dont il réfute l’authenticité, le montrant en train de faire un geste obscène après avoir obtenu gain de cause auprès de la justice pour bloquer le projet du président Sissi de rétrocéder à l’Arabie saoudite les îles de Tiran et de Sanafir, situées au large de Charm el-Cheikh. Mais cette décision a été finalement annulée par une justice aux ordres.

L’impopularité de cette volte-face judiciaire a été telle auprès de la population qu’elle a fait grimper en flèche la courbe de popularité de Khaled Ali, cet ex-candidat à la présidentielle de 2012 qui ne désespère pas de se présenter à nouveau à l’élection suprême l’année prochaine. Pas question que sa notoriété et ses ambitions fassent de l’ombre au despote Sissi, ou contrarient ses sombres desseins, aussi en le mettant à l’ombre, les fers aux pieds, la dictature égyptienne le musellerait pour de bon.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une palestinienne succombe à ses blessures infligées par les forces d’occupation
.
Une fille palestinienne âgée de 16 ans, Nouf Abdul Jabar Enfei’at, a été déclaré morte vendredi matin à l’hôpital de Jaffa, où elle a succombé à ses blessures près de la colonie israélienne de Dotan, à Jénine.
.
Le Hamas salue la décision suisse de considérer la poursuite judiciaire contre Livni
.
En dépit des restrictions israéliennes, des milliers de fidèles affluent vers al-Aqsa
.
L’occupation arrête une palestinienne au poste de contrôle de Qalandia
.
Le Congrès des Palestiniens en Turquie organise le dîner d’Iftar pour les institutions palestiniennes à Istanbul
.
Le transfert de l’ambassade US reporté à 6 mois
.
Les habitants de Qaryout se plaignent de la prolifération des sangliers dans leurs terres
.
Condamnation du plan de judaïsation de l’éducation dans les écoles de Jérusalem
.
Suisse: plainte pénale contre Tzipi Livni pour crime de guerre
.
L’occupation réprime une soirée du Ramadan à Jérusalem
.
La Maison Blanche étudie une déclaration de principes pour les négociations de paix
.
L’occupation rase des terres dans le site archéologique de Sebastia
.
Plus de 3000 colons ont pris d’assaut la mosquée al-Aqsa en mai dernier
.
Marche de commémoration pour le Mavi Marmara à Istanbul
.
Racheq met en garde contre le silence face aux mesures de l’occupation à Jérusalem
.
La Jordanie proteste contre les invasions continues dans al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 6 Ramadan 1438.

Flash info du 6 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Le Jeûne du mois de Ramadan : présentation et sagesses.

Il nous paraît essentiel de revenir sur la question du Jeûne, sur son importance, sur ses conditions, sur ses caractéristiques ainsi que sur les éléments qui se situent autour de lui. Certes, nous jeûnons mais donnons-nous toute son importance à ce pilier de l’Islam ? Quelles sont les sagesses que sous tend le Jeûne ? Faisons-nous tout ce qui est en notre pouvoir afin d’accomplir un Jeûne digne de ce nom ? Retour sur un des cinq piliers de l’Islam, afin de nous armer moralement, spirituellement et physiquement.

Notre rappel se base essentiellement sur « Le Jeûne, la prière de Tarawih et la Zakât » de Cheikh Mohamed ibn Sâlih Al-‘Uthaymîn (qu’Allah lui fasse miséricorde). Le sujet est très long à exposer, ainsi, nous nous contenterons de définir le Jeûne et d’en exposer quelques bénéfices.

Le Jeûne en Islam.

Le jeûne est un des cinq piliers de l’Islam, autrement dit une obligation incontestable pour tout musulman. Cela est prouvé par la Parole d’Allah : {Ô vous les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, pour que vous atteigniez la piété, pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal de jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter (qu’avec grande difficulté), la compensation est de nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est un bien pour lui. Mais il est meilleur pour vous de jeûner, si vous saviez ! (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la guidée et du discernement. Quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal de jours. Allah veut pour vous la facilité et non la difficulté, afin que vous en complétiez le nombre et que vous proclamiez la grandeur d’Allah pour vous avoir guidés, et afin que vous soyez reconnaissants !} (Sourate 2 : versets 183 à 185). Le jeûne du mois béni de Ramadan nous a donc été prescrit par notre Seigneur. Nous devons donc nous y soumettre en étant convaincu que cet ordre émane de Lui.

Cette obligation est également souligné par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui dit : « L’Islam est bâti sur cinq piliers : l’attestation qu’il n’y a de divinité qu’Allah et que Mohamed est le messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, le don de la Zakât, le jeûne [du mois] de Ramadan et le pèlerinage à la Maison [sacrée de la Mecque]. » (Al Boukhari et Muslim). Le jeûne est donc un pilier de l’Islam que nul ne peut contester ou remettre en cause.

Le jeûne du mois de Ramadan est obligatoire pour tout musulman ayant atteint la puberté. Cependant, il ne l’est pas pour celui qui a perdu la raison ou pour la personne âgée qui ne distingue plus les choses.

Les sagesses du Jeûne.

Allah a imposé le Jeûne à Ses serviteurs car ce dernier sous tend de nombreux bénéfices. En effet, lorsque le serviteur jeûne, il se rapproche de Son Seigneur. Il délaisse tout ce qui le fait jouir en ce bas-monde comme la nourriture, afin de plaire à Allah et d’être récompensé dans l’au-delà. De plus, le jeûne entraîne une crainte du serviteur pour Allah car ce pilier ne consiste pas seulement à se priver de manger et de boire. Bien plus que cela, le jeûne est un acte de piété, de soumission et d’obéissance totale à Allah. En ce sens, dans un hadith rapporté par Al-Bukhari, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui ne délaisse pas le mensonge, les mauvais actes et la bêtise, Allah n’a pas besoin qu’il s’abstienne de manger et de boire. » Le jeûne induit donc un comportement noble et une conduite qui vise à se détacher de tous les vices car le jeûneur craint Allah et Sa Colère.

Par ailleurs, le jeûne nous permet de contrôler notre âme afin de l’éloigner des passions. L’âme du jeûneur tend donc vers le bien d’ici bas et de l’au-delà, vers ce qu’Allah a autorisé et s’éloigne de ce qu’Allah a prohibé. L’âme du jeûneur devient donc maîtrisable et de ce fait, elle tend vers la pureté et la piété.

Enfin, lorsque l’on jeûne, notre corps ressent les bénéfices d’une alimentation réduite notamment le fait que l’appareil digestif soit au repos durant un certain temps. Le jeûne est un pilier de l’Islam qui possède de nombreuses sagesses. Cela semble évident à partir du moment où l’on prend en compte le fait que cet ordre émane du Sage.

Qu’Allah nous permette de jeûner ce mois sacré dans l’espoir d’obtenir Sa récompense. Puisse-t-Il nous éloigner des tentations et nous pardonner, par son infinie Clémence.

AJIB.FR
***


La magnifique récitation de la sourate Al-Ikhlas par ces enfants !

L’Islam considère les enfants comme un dépôt précieux qu’Allah (soubhanou wa ta’ala) a accordé à chaque homme.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa sala) a dit:
«Traitez bien vos enfants, ils sont des dons pour vous». [Ibn Majah].
Dans la vidéo suivante, on peut découvrir la très jolie récitation de la sourate Al-Ikhlas (Le Monothéisme pur) par deux jeunes enfants.

Ce petit garçon et cette petite fille nous font partager leurs émouvantes voix associées aux magnifiques paroles du Saint-Coran.
La sourate Al-Ikhlas comporte de nombreux mérites puisqu’à elle seule, elle équivaut au tiers du Saint-Coran.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


Le comportement à adopter pendant le mois béni de Ramadan.

Le mois de Ramadan possède une valeur unique. Nous nous devons donc d’adopter un comportement particulier en ce mois béni. Mais que convient-il de faire au quotidien ? Quelles sont les actions qui nous permettront d’améliorer notre conduite ? De la multiplication des actes d’adoration à l’augmentation des aumônes, nous revenons sur ce qui permet d’avoir un bon comportement en ce mois béni.

Multiplier les actes d’adoration.

Le mois de Ramadan représente une bénédiction. En effet, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit d’après Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) « quand vient Ramadan, les portes du ciel s’ouvreront » (Sahih Al Boukhari). Nous devons donc profiter de cette occasion afin de nous rapprocher de notre Créateur. Pour ce faire, il convient d’effectuer de nombreux actes d’adoration, tant que notre corps en est capable al hamdouliLlah.

Le jeûne est un acte d’adoration en soi. Le fait de faire d’autres actes d’adoration nous permettra de nous rapprocher davantage d’Allah. Nous devons donc nous y appliquer durant le mois de Ramadan car il est le mois béni al hamdouliLlah.

Parmi les actes d’adoration, nous pouvons citer la prière. Pendant le mois béni, nous devrions multiplier les prières surérogatoires, notamment durant la nuit. En effet, ces dernières sont très méritoires. Allah a d’ailleurs décrit Son serviteur qui se lève la nuit afin de L’adorer en ces termes : {Ou est-ce que celui qui est en dévotion, la nuit, prosterné ou debout, craignant l’au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur…} (Sourate 39 : Verset 9). Si nous espérons la miséricorde de notre Seigneur, qu’attendons-nous pour effectuer des prières surérogatoires pour Lui ? Le mois béni de Ramadan durant lequel les portes du ciel sont ouvertes semble être le moment opportun afin de redoubler d’effort dans les actes d’adoration…

L’évocation (dhikr) constitue également un acte d’adoration. Cet acte contient de nombreux mérites, tout comme la prière surérogatoire. L’un des mérites les plus importants de l’évocation d’Allah est qu’elle nous protège du châtiment d’Allah car il est Très Miséricordieux mais Il est également dur en punition. En effet, Allah dit : {Et sachez qu’Allah est dur en punition} (Sourate 2 : Verset 196). Cependant, nous pouvons nous protéger de Son châtiment. C’est en ce sens que Mu’adh ibn Jabal (qu’Allah l’agrée) a dit que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Pour se sauver du châtiment d’Allah, le fils d’Adam n’accomplit pas une œuvre plus salutaire que le dhikr d’Allah. » SobhanAllah ! En évoquant notre Seigneur, nous nous protégeons de Sa Punition. Nous devrions profiter de ce mois béni afin de nous protéger du châtiment de notre Créateur. L’évocation d’Allah représente un moyen de parvenir à cet objectif. À nous de multiplier le dhikr pour nous sauver du châtiment, le Jour où ni les biens ni les enfants ne nous seront d’aucune utilité.

Avoir la main sur le cœur afin de purifier nos cœurs.

Durant le mois de Ramadan, nous devons être plus généreux que durant le reste de l’année. Le fait de faire des aumônes durant ce mois béni, ne fera qu’augmenter notre récompense auprès d’Allah, par Sa volonté. En effet, Il a dit : {Et pour tout ce que vous dépensez de vos biens, vous serez pleinement récompensés et nullement lésés.} (Sourate 2 : verset 272). Nous devrions tout mettre en œuvre, particulièrement durant le mois de Ramadan, afin de mériter la récompense de notre Seigneur. Les aumônes volontaires permettent, entre autres, d’accéder à cette récompense.

Le fait de donner une partie de nos biens à nos frères nous permettra de nous protéger du châtiment de l’Au Delà. En effet, ‘Adi Ibn Hâtem (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Protégez-vous du feu (de l’Enfer) ne serait-ce que par un morceau de datte. » L’aumône envers nos frères possède donc un mérite incommensurable : la protection du feu de l’Enfer. Le mois de Ramadan s’avère être un moment idéal afin de faire preuve de générosité en aidant les plus démunis, « ne serait-ce que par un morceau de datte ». En effet, durant ce mois béni, certaines familles peinent à se nourrir. Nous devons donc leur venir en aide incha Allah car le mois béni est également un mois de partage, de générosité et de dons.

Ce mois béni a pour bienfait de nous éloigner des tentations. En effet, le fait d’être en état de jeûne nous empêche de céder aux diverses tentations. Cela semble donc être un moment propice afin d’effectuer des aumônes volontaires. L’aumône se situera dans la continuité de notre état de jeûne car elle représente un détachement par rapport aux biens matériels. Cela nous permettra donc de compléter notre état de jeûneur et de le parfaire incha Allah. Par le biais des aumônes volontaires, notre âme se détache des biens éphémères et notre cœur ne peut qu’en être purifié.

Ainsi, nous devrions profiter de ce mois béni afin d’effectuer des actes d’adoration et des aumônes volontaires. D’une part, cela participera au bon comportement et d’autre part, cela nous permettra de nous protéger du châtiment d’Allah tout en étant récompensés. Et nous savons qu’Il est dur en châtiment et généreux en récompense.

Qu’Allah nous permette de multiplier les actes d’adoration en ce mois béni. Qu’Il nous facilite l’accomplissement de l’aumône et nous accorder Son Paradis.

AJIB.FR
***


Hongrie : le pays recrute des « chasseurs de migrants ».

En Hongrie, la police recrute des volontaires pour empêcher l’intrusion des migrants.

De nouvelles patrouilles aux frontières.

En août 2016, le gouvernement a annoncé la création d’un nouveau corps de police appelé « Chasseurs frontaliers ». L’objectif affiché est de recruter 3 000 personnes pour faire face à « la pression de l’immigration clandestine ». Ces volontaires patrouillent ainsi depuis le 2 mai aux frontières serbe et croate, armés d’un spray de gaz poivré, d’une matraque et d’un revolver. « On leur enseigne tout pour assurer la défense de la frontière, dans le respect de la loi », affirme la personne chargée du recrutement.

Comment attirer de nouveaux volontaires.

Des vidéos de promotion montées comme des bandes-annonces de films d’action sont diffusées sur Facebook pour encourager les éventuels volontaires. De même, des opérations de recrutement sont menées dans les supermarchés, les lycées et sur les places publiques. Ce qui motive le plus reste le salaire plus que tentant, puisque les volontaires sont payés le double du salaire minimum en Hongrie.
Plus de 900 millions d’euros auraient été investis dans ce projet que beaucoup dénoncent et considèrent comme un véritable gaspillage. Plus loin que ça, nous pouvons nous demander dans quelles conditions sont réellement effectuées les arrestations des migrants.

katibin.fr
***


Canada : Le Premier ministre canadien fête le ramadan 2017.

Le 26 mai 2017, Justin Trudeau a fait une déclaration pour souhaiter aux musulmans un très joyeux ramadan.

Avec un discours rassembleur et en toute ouverture d’esprit, Justin Trudeau s’est adressé aux musulmans pour leur souhaiter un joyeux ramadan 2017. Il a commencé son discours par « Salam Alaykoum » et l’a terminé par « Ramadan Mubarek ».

« Les canadiens de confession musulmane apportent une contribution énorme à notre pays et aident à faire du Canada le pays le plus fort ……….. », a-t- il dit.

En 2016, il a partagé la rupture du jeûne avec ses amis musulmans. Il a écrit sur son compte Twitter : « c’était un plaisir de célébrer le ftour et de rompre le jeûne avec les membres musulmans de notre parti ».

Heureusement, le leader du parti libéral voit dans la présence des musulmans au Canada une source de fierté et de force.

katibin.fr
***


France : La SNCF condamnée à 40 000 euros pour discrimination .

La SNCF est encore une fois mêlée à une affaire de discrimination. Le conseil des prud’hommes de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a condamné l’entreprise de réseau ferroviaire à verser plus de 40 000 euros à un salarié dans une décision du 23 mai dont l’AFP a pris connaissance mardi 30 mai. L’employé a été « victime de faits de discrimination en raison de son origine » au technicentre Paris Saint-Lazare.

Embauché en 2002, le salarié en question n’aurait pas eu l’évolution de carrière qu’il pouvait escompter. Il a « fait l’objet d’une agression de la part de deux collègues » et « subi sur une longue période des propos blessants et dégradants ». Ainsi, le tribunal a estimé que « les mesures prises par l’employeur sont insuffisantes pour atténuer un climat propice à des propos offensants ».

La SNCF a été condamné à verser des dommages et intérêts au titre de « au titre du préjudice moral qu’il a subi et du fait de la discrimination dont il a été victime ». Le conseil des prud’hommes a jugé que « les mesures prises par l’employeur sont insuffisantes pour atténuer un climat propice à des propos offensants », estiment les prud’hommes.

Un « harcèlement discriminatoire » selon le Défenseur des droits
Saisi, le Défenseur des droits Jacques Toubon avait conclu en novembre 2015 que cet agent avait été « victime d’agissements pouvant revêtir la qualification de harcèlement discriminatoire en raison de son origine » et a « subi une discrimination en matière d’évolution professionnelle ».

Pour Avi Bitton, avocat de la victime, ce sont les relations humaines dans l’entreprise ferroviaire qui est en cause : « on peut légitimement s’interroger sur la gestion des ressources humaines au sein de la SNCF. » L’avocat se dit « régulièrement contacté par des agents de la SNCF d’origine maghrébine qui se plaignent de discrimination dans leur évolution de carrière ».

En septembre 2015, la SNCF avait également été condamné pour discrimination dans l’affaire des chibanis. Après avoir fait appel de cette décision, les plaignants devront attendre janvier 2018 pour être fixé sur leur sort.

saphirnews.com
***


France : Le site Riposte laïque menace de mort une candidate aux législatives portant un voile.

A la suite de la parution de l’interview à coeur ouvert que nous a récemment accordée Sandra Fourastier, une jeune française convertie à l’islam qui se présente aux législatives en tant que suppléante, sous les couleurs de l’Union des Démocrates Musulmans Français, dans la première circonscription des Hauts-de-Seine, le site Riposte Laïque, citant notre article, a immédiatement riposté comme il sait si bien le faire : de manière infâme et, pire encore, pousse-au-crime.

Un palier dans l’abjection, tombant sous le coup de la loi, a été franchi par l’auteure de cette prose fielleuse, Sophie Durant, qui s’est autorisée non seulement à inciter à la haine envers Sandra Fourastier, qualifiée de « traître », mais aussi à inciter au meurtre à son encontre en précisant que les traîtres « finissent avec une balle dans la nuque ».

La rédaction d’Oumma, profondément choquée, tient à assurer Sandra Fourastier de tout son soutien, en ayant une pensée pour Abdelmajid Aodella, le candidat avec lequel elle forme un binôme courageux et déterminé à ne pas se taire, Nagib Azergui, président de l’UDMF, et l’ensemble des candidats et militants du parti.

Nous publions le communiqué de l’UDMF

Menaces de mort d’un site extrémiste à l’encontre de notre candidate Sandra Fourastié

Le site d’extrême droite Riposte laïque, coutumier d’articles nauséabonds à l’encontre des musulmans, a réagi hier à la candidature de Sandra Fourastié dans la première circonscription des Hauts-de-Seine.

L’article y reprend les grands clichés de base dont sont victimes les citoyens de confession musulmane et qui ont fait le succès et la renommée du site. En revanche, chose beaucoup plus inadmissible, c’est l’incitation à peine voilée au meurtre à l’encontre de notre candidate.

Ci-dessous un extrait de l’article de Sophie Durant intitulé « Faisons barrage à Sandra Fourastier et à l’imposture du voile à l’Assemblée » :

“Sandra Fourastier, au beau nom bien français, est une petite convertie de 21 ans qui ignore comment finissent en général les traîtres : avec une balle dans la nuque“.

Que Riposte Laïque, qui n’a de laïc que son nom, soit choquée de voir une candidate voilée se présenter aux élections Législatives n’est pas un scoop en soi.

Que ce blog de la fachosphère ignore les règles de ladite laïcité et même les règles les plus fondamentales du code électoral, n’est pas non plus très surprenant, et illustre parfaitement le niveau de méconnaissance de ces sujets par ce groupuscule.

Si la liberté d’expression est également une liberté protégée dans notre République, elle est néanmoins limitée par certains principes élémentaires comme notamment l’incitation à la haine raciale et au meurtre.

Ces deux règles fondamentales ont, largement, été transgressées ici.

Sandra Fourastié et le parti ont décidé de plainte contre Riposte Laïque et Sophie Durant concernant ces deux chefs d’accusation : Incitation à la haine raciale et au meurtre.

Nous avons également sollicité le CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France) pour nous assister sur ce dossier.

” Ces menaces, tentatives d’intimidation totalement contraires à l’esprit Républicain doivent être condamnées afin que plus jamais une candidate, comme moi, ne soit inquiétée par des extrémistes de tous bords dans notre pays”.

L’Union des Démocrates Musulmans de France.

oumma.com
***


Maroc : la contestation populaire ne faiblit pas à Al Hoceima et dans d’autres villes du royaume.

Située en plein cœur de la région du Rif, Al Hoceima est le théâtre de grandes manifestations protestataires qui, depuis dimanche 28 mai, ont fait tache d’huile dans plusieurs villes du royaume de l’Atlas, dont Marrackech, Casablanca, Fès, Oujda, appelant, sans faiblir, à la libération de Nasser Zefzafi (photo ci-dessus), le leader de la fronde nord-marocaine interpellé lundi par les forces de l’ordre.

Alors que la grogne est montée d’un cran tout au long d’un week-end houleux dans la capitale de la province du Rif, marqué par l’arrestation d’une trentaine d’activistes et émaillé de heurts avec la police marocaine, les milliers de manifestants en colère ont dénoncé le tournant sécuritaire pris pour mettre fin au mouvement citoyen Hirak, actif depuis six mois, né de la contestation populaire que la mort atroce du poissonnier Mouhcine Fikri, broyé par une benne à ordures, a déclenchée en décembre dernier. Le malheureux homme contestait la saisie et la destruction de sa marchandise avant que cela ne tourne au drame.

Aux cris de « Nous sommes tous Zefzafi », « Dignité pour le Rif » ou encore « Halte à la militarisation », et sous des banderoles à l’effigie de l’insurgé charismatique du Rif marocain qui s’est attiré les foudres des autorités pour avoir récemment interrompu un prêche de la grande prière dans une mosquée d’Al Hoceima, des milliers de personnes ont envahi à nouveau les rues de la ville, proclamant « Libérez les prisonniers, ou mettez nous tous en prison ! », tout en interpellant durement ceux qui les gouvernent, au risque d’être accusés de crime de lèse-majesté : « Êtes-vous un gouvernement ou une bande de corrompus ? ».

Pour Nezha, une jeune fille de 20 ans d’origine berbère, la stigmatisation insupportable de sa communauté est institutionnalisée : « Avec le gouvernement, il n’y a rien qui marche, toujours les mêmes problèmes, toujours la pauvreté, tu n’as pas le choix. On est toujours rejetés », déplore-t-elle vivement, tandis que pour Adeal, la quarantaine, un acteur associatif dans le milieu culturel, témoigner de sa solidarité était essentiel « non seulement à l’égard des Rifains, mais à l’égard de tous les Marocains ». « Il s’agit de services publics, d’éducation, de santé, de justice. On ne comprend pas qu’il y ait des injustices sociales, alors que nous ne sommes pas un pays si pauvre que cela », a-t-il insisté.

De son côté, Omar, un activiste proche du 20-Février, le mouvement contestataire qui a fleuri lors des « printemps arabes », considère que les événements d’Al Hoceïma sont tragiquement révélateurs. « Ce qui se passe dans la région du Rif est d’une gravité exceptionnelle vu le degré de militarisation de la région et le retour de l’arbitraire », pointe-t-il du doigt, avant de renchérir : « On est plus au moment des promesses du roi pendant l’année 2011 d’un avenir meilleur radieux, etc. D’où le besoin de solidarité, de monter des résistance”.

oumma.com
***


France : Un habitant d’Evry à Valls: “Arrêtez la politique, vous êtes une girouette!”

Manuel Valls éprouve quelques difficultés à se déplacer dans sa ville d’Evry où il est candidat. Alors qu’il se rendait hier soir à un iftar (repas de rupture du jeûne) organisé par les habitants des Pyramides, il a de nouveau été interpellé par un habitant de cette ville qui n’ a guère apprécié le nouveau positionnement politique de Valls en faveur du partie “La République en Marche”. “Arrêtez la politique, vous êtes une girouette, vous n’avez pas de fierté (…) vous avez foutu la merde partout” a t-il notamment lancé à l’ancien Premier ministre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Le Mossad perd un procès à 1 milliard de dollars contre Facebook accusé de relayer la communication du Hamas.

Le groupe d’avocats israélien Shurat HaDin, lié au Mossad, a engagé des poursuites d’un milliard de dollars contre Facebook, aux USA, en l’accusant de servir de plateforme à la propagande du Hamas. Et il a perdu.

’ officine israélienne accusait le directeur de FB, Mark Zuckerberg, de “faciliter la communication terroriste du Hamas” et de ’violer la législation anti-terroriste” .

Un tribunal fédéral de New York a débouté les parties civiles, estimant que que Facebook ne peux être tenue pour responsables de l’activité de ses utilisateurs.

Shurat HaDin poursuivait Facebook au nom de familles américaines de 5 victimes d’attaques soi-disant menées par le Hamas, en essayant de s’engouffrer dans la législation américaine anti-terroriste.

C’est raté ! Le juge Garaufis a également débouté Israel sur d’autres poursuites engagées par le même groupe d’avocats (qui avait déjà perdu contre l’universitaire australien Jack Lynch dans une affaire de boycott universitaire d’Israël) au nom de 20.000 Israéliens qui se disaient “menacés par la violence virtuelle de propos présents sur Facebook”.

Le tribunal a estimé irrecevable cette plainte, car les parties civiles n’avaient subi aucune blessure ni autre dégât liés aux activités de Facebook.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement israélien s’en prend à Facebook., qui est l’objet d’une intense campagne de dénigrement. L’an dernier, le ministre israélien de la “sécurité”, Gilad Erdan, l’avait accusé d’être responsable des attaques contre les Israéliens dans les territoires palestiniens occupés.

Et en plus des procès, Israël avait financé une campagne d’accusation en placardant des affiches en face du domicile personnel de Mark Zuckerberg.

Terrorisez, terrorisez, il en restera toujours quelque chose. C’est la doctrine israélienne de hacèlement systématique et par tous les moyens de tous ceux qui laissent le moindre espace d’expression aux Palestiniens ou à leur cause, afin de mettre en place une censure ou une autocensure permettant de faire disparaître la Palestine des radars.

L’omertà actuelle est déjà énorme, comme on a pu le constater avec le non traitement par la plupart des médias de la grève de la faim des prisonniers palestiniens. Mais ce n’est jamais assez pour Israël, qui exige un négationnisme à la hauteur de sa propre propagande.

oumma.com
***


Une pénurie de taxis Uber se fait sentir en cette période de Ramadan.

Dans une société française où l’ubérisation, ce néologisme désormais passé dans l’usage courant, révolutionne doublement la langue de Molière et l’économie nationale, la célébration du Ramadan est une parenthèse sacrée, hors du temps, à laquelle aspirent fortement les chauffeurs de taxi musulmans « ubérisés ».

Aussi, dès que le soleil décline à l’horizon, ils sont nombreux à privilégier une rupture de jeûne en famille, infiniment plus régénérante que peuvent l’être les courses nocturnes sous la casquette Uber, au grand dam des utilisateurs du désormais célèbre service de VTC, dont plusieurs se sont plaints d’une certaine pénurie de véhicules sur le coup de 21h30.

« Que les gens ne soient pas contents parce qu’il y a moins de voitures et que ça coûte plus cher, je m’en fous. On n’est pas un service public. J’ai besoin de respecter ce moment et j’en ai aussi envie », a lâché Samy dans les colonnes du Parisien, l’un de ces chauffeurs de taxi que la crise endémique qui frappe durement les banlieues a poussé à s’ubériser.

Ce que révèle le Ramadan, outre la grande attente qu’il cristallise et la joie qu’il met dans les cœurs, c’est le profil type des conducteurs Uber que Grégoire Kopp, le responsable de la communication de la branche française de l’entreprise, avait déjà dressé en 2016 : «La majorité des chauffeurs qui travaillent avec nous sont originaires des banlieues, potentiellement d’origine maghrébine et de confession musulmane », déclarait-il à Capital.

Si les chauffeurs de taxi musulmans « ubérisés » ont à cœur de concilier foi et travail, autant que faire se peut, et de respecter l’instant précieux de l’Iftar, ils ne rangent pas pour autant leur voiture au garage. Nombre d’entre eux reprennent le volant, tard dans la nuit, pour assurer la subsistance de leur famille, comme le souligne Sayah Baaroun, secrétaire général du syndicat SCP-VTC, à la fois très remonté contre des clients éternellement insatisfaits et une « ubérisation » des plus sournoises, qui tend à rendre sa main d’œuvre corvéable à merci.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un prisonnier de Jénine transporté à l’hôpital immédiatement après sa libération
.
Les autorités d’occupation israéliennes ont libéré hier mardi le prisonnier Amar Hamamera du village de Juba’a au sud de la ville de Jénine dans le nord de la Cisjordanie occupée et a été transféré immédiatement à l’hôpital pour le traitement des conséquences de sa grève de la faim.
.
Les colons attaquent les véhicules des Jérusalémites à Silwan
.
L’occupation arrête un Palestinien de Toulkarem
.
Libération du pêcheur Abou Warda au nord de Gaza
.
IIH : Nous ne cesserons pas de soutenir la cause palestinienne
.
Abou Salmia : les remarques de Mladenov reflètent l’échec international pour Gaza
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête un journaliste et convoque un ex-détenu à Hébron
.
Des dizaines de colons prennent d’assaut al-Aqsa
.
Des palestiniens lancent un cocktail Molotov à l’intérieur d’une colonie à Hébron
.
Une ONG turque appelle Erdogan à mettre fin aux crises aggravées de Gaza
.
L’occupation renvoie les prisonniers transférés dans leurs prisons
.
Libération d’un prisonnier de Bethléem après 12 ans de détention
.
Le Forum des journalistes condamne l’arrestation de leurs collègues par la sécurité de l’Autorité Palestinienne
.
Arrestations lors de raids en Cisjordanie
.
L’occupation attaque les gardiens d’al-Aqsa et protège l’invasion de 161 colons
.
Un pêcheur palestinien blessé par les tirs de l’occupation au nord de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Le 19, 20 et 21 mai 2017, La Mosquée Ibnou Massaoud fait appel à votre générosité pour continuer et terminer leurs travaux

Événement à ne pas manquer avant le début de ce mois de ramadan, au profit du Centre islamique Ibnou Massaoud.

Un week-end de récolte de fonds, le 19, 20 et 21 mai 2017, de 17h00 à minuit.

Objectif : achever les travaux, refaire l’ancien bâtiment de l’école arabe, équiper la cuisine, la salle de sport, escalier de secours et la cour pour notre futur école libre subventionnée de confession musulmane.

« Ces travaux sont importants car ils nous permettrons de profiter pleinement d une infrastructure moderne pour y mettre en place des projets d’enseignement et d accompagnement ».

N’attendez pas le mois de ramadan pour faire des bonnes actions, la mort ne prévient pas !

Adresse :
107, rue de fierlant,
01190, bruxelles,
Belgique
.

Pour plus d’information :
Facebook: Centre Islamique Ibnou Massaoud
Téléphone : 00 322 537 35 00 .
Email : contact@ibnoumassaoud.be .
Pour vos dons : code iban, BE19, 363, 439, 164, 712

Site internet : www.ibnoumassaoud.be
.
Soyez nombreux à participer, innch Allah
.

Flash info du 8 Cha’ban 1438.

Flash info du 8 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : quand son regard se fixa…

Durant les semaines précédentes, nous nous sommes intéressés à la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi que nous avons évoqué le pressentiment de sa fin proche, le début de sa maladie et ses soins, ainsi que sa douleur et ses derniers propos. Nous nous penchons aujourd’hui, mes frères et soeurs, sur les propos qu’il a tenus quand son regard se fixa ainsi que sur les dernières personnes à l’avoir vu (‘alayhi salat wa salam).

Quand son regard se fixa.

Lorsque la mort vint à lui, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) eut le regard qui s’est fixé. Il tint alors des propos que ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) a rapportés puisqu’elle était auprès de lui lorsqu’il a commencé à tomber malade jusqu’à ce que la mort l’emporte.

Elle relate ainsi : « Ce jour-là, le Messager d’Allah tomba malade et il coucha dans ma demeure. Un homme de la famille al Bakr entra chez moi avec en main un siwak vert. Le Messager d’Allah y posa son regar et je sus qu’il le voulait. Je demandai : « Ô Messager d’Allah ! Aimerais-tu que je te donne ce siwak ? ». Il répondit : « Oui ». Elle continue : « Alors, je le pris et l’assouplis, ensuite je le lui remis. Il l’utilisa comme je ne l’avais jamais vu le faire auparavant. Puis, il le posa et je trouvai le Messager d’Allah, affaibli, dans mon giron. Je voulus regarder son visage mais son regard restait figé, alors qu’il répétait : « Plutôt vers la compagnie la plus éminente, au Paradis ». Je dis alors : « Tu as eu le choix et tu as choisi, par Celui qui t’a envoyé avec la vérité ! ». Puis le Messager d’Allah mourut » (Al Boukhari). Lorsque son regard se figea, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) demandait à Allah de se retrouver avec la meilleure des compagnies qui puisse être au Paradis.

Il faut également savoir, chers frères et soeurs, que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), contrairement au commun des humains, a eu le choix entre rester sur terre et retourner auprès de notre Créateur. C’est en ce sens que la mère des croyants raconte : « J’entendis que le Messager d’Allah ne pouvait pas mourir avant d’avoir eu le choix entre ce monde et l’au-delà. C’est alors qu’il fut pris par un enrouement durant la maladie qui causa sa mort. Je l’ai entendu dire : « Avec ceux que Tu as comblés de Tes bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là ! » Je pensais alors qu’il avait reçu le choix. Le Prophète perdit connaissance dans mon giron. Je me suis mise à essuyer son visage et à invoquer pour qu’il guérisse. Il se réveilla et dit : « Je demande plutôt à Allah, de jouir de la compagnie la plus éminente et heureuse, celle de Jibril , de Mikail et d’Israfil« . (Ahmed). Il a ainsi fait le choix de retourner auprès d’Allah, tout en lui demandant la meilleure des compagnies qu’est celle des anges, il a d’ailleurs même cité leurs noms.

Quand la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) approcha à grands pas, il le sentit et fit des invocations. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J’ai entendu le Messager d’Allah implorer au moment de sa mort : « Ô Allah, pardonne-moi, accorde moi Ta miséricorde et fais-moi rejoindre la compagnie la plus éminente »« (Al Boukhari et Muslim).

Lorsqu’il mourut, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était auprès de son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). C’est ainsi que la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte : « Le Messager d’Allah mourut alors qu’il se trouvait entre mon ventre et mon menton. Jamais je ne serai autant touchée de voir les affres de la mort de quelqu’un, après avoir vu celles du Messager d’Allah« (Al Boukhari). La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc un instant extrêmement touchant et douloureux pour tous les musulmans.

Les dernières personnes à l’avoir vu.

Plusieurs personnes ont visité le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) avant sa mort, d’autant plus qu’il était malade. Ces compagnons l’ont ainsi vu comme Anas (qu’Allah l’agrée) qui rapporte : « La dernière fois que j’ai vu le Prophète c’était quand il tomba malade. Il ordonna à Abu Bakr de diriger les gens dans la prière. Tandis que nous accomplissions le dhohr, le Prophète souleva, de sa main, le rideau de l’appartement de ‘Aisha et contempla les gens. Je vis alors son visage. Il était telle une page du mushaf » (Al Boukhari et Muslim). Cette précision concernant le visage du Prophète (‘alayhi salat wa salam) signifie qu’il avait un visage resplendissant car la comparaison avec une page du Saint Coran suggère qu’il était lumineux. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), qui pourtant était souffrant, a ressenti ce besoin de voir sa communauté prier, comme il le lui a enseigné. Ce récit est touchant car il reflète la compassion que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) ressentait pour sa communauté et ce, jusqu’à son dernier souffle sobhanAllah.

D’après Oum Salama, le dernier a avoir vu le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut son compagnon, cousin et gendre ‘Ali ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée). Oum Salama (qu’Allah l’agrée) raconte ainsi : « Par Celui par lequel Oum Salama jure, le dernier à avoir vu le Messager d’Allah fut ‘Ali. Le matin de sa mort, le Messager d’Allah envoya quelqu’un le chercher. Je pense qu’il le fit mander pour un besoin particulier. Il se mit alors à questionner, à trois reprises : « ‘Ali est-il arrivé ? ». Celui-ci vint avant le lever du soleil. Quand il arriva, je sus qu’il avait besoin de lui. Alors, nous sortîmes de la maison. Ce jour-là, nous avions rendu visite au Messager d’Allah dans la demeure de ‘Aisha. Je fus la dernière à sortir de la maison. Ensuite, je pris place au plus près de la porte. ‘Ali se pencha vers lui et il fut le dernier à le voir. Il lui confia des propres secrets, il lui fit des confidences » (Ahmed).

Nous savons à présent quelles furent les paroles du Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsque son regard se fixa ainsi que les personnes qui l’ont vu avant qu’il ne meurt. Nous poursuivrons prochainement, mes frères et soeurs, ce rappel sur la mort du meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète bien aimé. Qu’Il fasse de lui notre compagnon le jour où nous serons ressuscités.

AJIB.FR
***


Lettre à ma sœur, à mon frère : apaise les conflits conjugaux.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui pour évoquer un aspect de ta vie de couple. La vie à deux n’est pas sans embûche wal hamdouliLlah. Il nous faut donc être patients face aux conflits conjugaux et tendre ensemble vers la réconciliation. Laisse moi, te conseiller en ce sens, à la lumière du Saint Coran et de la Sunna.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, que le mariage est une institution des plus nobles en Islam. Elle représente la moitié de la foi pour celui qui fait preuve de patience et qui considère le mariage à sa juste valeur. Le mariage est un bienfait pour le musulman. Notre Seigneur n’a-t-il pas révélé : {Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous des épouses afin que vous éprouviez le repos auprès d’elles et Il a mis entre vous amour et miséricorde} (Sourate 30 : Verset 21) ? Ce verset prouve à lui seul le bienfait que représente le mariage pour notre communauté. Ainsi, lors de conflits conjugaux, souviens toi de l’importance du mariage. Combien de nos frères et soeurs vivent dans le célibat et sont éprouvés par cette situation ? Regarde le bienfait par lequel ton Seigneur t’a comblé(e), ma chère sœur, mon cher frère et considère le dans toute sa grandeur. Ainsi, pourras-tu prendre du recul lors de conflits conjugaux et réaliser que ton Seigneur t’a comblé(e). Proclame donc Sa grandeur et prosterne toi pour Le remercier comme le faisait notre prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam).

Oukhty, akhy, les conflits conjugaux constituent un phénomène tout à fait normal puisque tous les couples sont touchés par les tensions. Mais garde à l’esprit que tout conflit provient de Shaytane le lapidé, qu’Allah nous en préserve. C’est lui qui insuffle le mal dans l’oreille du croyant et qui le pousse ainsi à virer dans la désobéissance et la colère. Jabir (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Iblis pose son trône sur l’eau puis envoie ses troupes. Les plus rapprochés de lui sont ceux qui causent le plus grand trouble. L’un d’eux vient le trouver et dit : « J’ai fait ceci et cela » mais il lui répond : « Tu n’as rien fait ». Puis l’un d’eux vient le trouver et dit : « Je ne l’ai délaissé jusqu’à l’avoir séparé de son épouse ». Alors, il le rapproche de lui et dit : « Toi tu es bien » et il le serre contre lui ». (Muslim). Nous savons donc, ma sœur, mon frère, que la séparation d’un homme et sa femme provient de Shaytane et ses associés. Mais avant la séparation, le couple traverse des conflits qui eux aussi, sont causés par les ruses de Shaytane. C’est ainsi qu’il te faut, ma chère sœur, mon cher frère, garder en tête que tout conflit provient de lui. En cas de conflit conjugal, il te faut donc demander refuge auprès d’Allah et te montrer sincère dans tes invocations : invoque Allah pour qu’Il préserve ton couple, qu’Il l’éloigne de la turpitude et des tensions et que Shaytane ne puisse pas s’immiscer dans ton union. Sois convaincu(e) qu’Allah écoute tes invocations et qu’Il les exaucera car Il ne se détourne pas du cœur d’un serviteur pieux et sincère.

Ma chère sœur, mon cher frère, lorsque survient un conflit dans ton couple, médite sur ton comportement et remets-toi en question car personne n’est sujet à la perfection. Les torts sont souvent partagés : bien que l’un ait eu tort en premier, l’autre ne doit pas le suivre dans cette tension et doit le rappeler vers Allah. Nous devons adopter un bon comportement et faire preuve de patience, quand bien même notre conjoint se laisse emporté par ses émotions. Cheikh Muqbil (qu’Allah lui fasse miséricorde) a conseillé aux couples musulmans : « Ce que nous recommandons aux époux c’est de s’entraider dans le bien et la piété et je leur conseille également d’adopter un bon comportement des deux côtés, le Shaytane cherche à séparer la femme de son mari. L’homme doit bien se conduire avec sa femme comme vous avez pu l’entendre dans les Hadiths « Comportez-vous bien avec les femmes » […] La femme également doit craindre Allah à travers son mari ». Ainsi, chacun des deux membres du couple a des droits sur l’autre mais également des devoirs envers lui. Tu te dois donc, ma sœur, mon frère, de mettre en pratique tes droits et devoirs tout en respectant ceux de ta moitié. Ton couple n’en sera que plus apaisé inchaAllah.

Enfin, n’oublie pas, oukhty, akhy, que tous les couples sont touchés par les tensions mais qu’il faut accueillir cela comme une épreuve à surmonter et un moyen de te rapprocher, avec ta moitié, du Tout Puissant. Le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) rencontrait également des tensions avec ses épouses (qu’Allah les agrée) mais il faisait en sorte de les apaiser. Il prenait sur lui, rassurait ses épouses, les taquinait et les faisait sourire lorsque celles-ci ressentaient de la colère contre lui. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui a dit : « Ô Aisha, je sais quand tu es en colère contre moi et quand tu es contente. – Comment sais-tu cela ? Demanda-t-elle. – Lorsque tu es contente, dit-il, tu jures en disant : « Certes non, par le Seigneur de Mohamed ! » mais lorsque tu es en colère tu dis : « Certes non, par le Seigneur d’Ibrahim ». Elle dit : « C’est vrai, mais par Allah, je n’abandonne que ton nom ».(Al Boukhari et Muslim). Malgré les conflits, les tensions et les désaccords qui peuvent subsister au sein du couple, l’union de deux êtres est un bienfait émanant de notre Seigneur. Il te faut donc considérer ce bienfait dans toute sa splendeur, ma chère sœur, mon cher frère, t’éloigner autant que possible des insufflations et demander protection à Allah. Et lorsque le conflit survient, prends du recul, remets-toi en question, dialogue avec ton conjoint et rapprochez-vous ensemble de Celui qui vous a unis dans le bien.

J’espère que ces quelques paroles sur les conflits conjugaux et le comportement face aux tensions, te permettront de prendre du recul au quotidien et de faire preuve de patience dans ta vie de couple.

Qu’Allah éloigne nos couples de la turpitude, des conflits et des tentations. Qu’Il préserve et augmente l’amour entre conjoints et apaise les tensions.

AJIB.FR
***


Somalie : pour la première fois en 6 ans, il est de nouveau question de famine.

Plus d’un million d’enfants risquent d’être touchés par une malnutrition aiguë en 2017 selon l’UNICEF. C’est la première fois depuis 6 ans que le mot famine resurgit.

La définition d’une famine est caractérisée par un accès très réduit à la nourriture de base par plus de 20% d’une population, un taux de mortalité supérieur à 2 personnes pour 10 000 par jour et une malnutrition aiguë touchant plus de 30% de la population.

Les enfants sont comme toujours les premiers touchés par cette tragédie et connaissent des risques très élevés de mourir d’après le Fonds des Nations unies pour l’enfance.

« La projection du nombre d’enfants qui souffrent ou souffriront de malnutrition aiguë a augmenté de 50 % depuis le début de l’année, à 1,4 million », d’après une porte-parole de l’Unicef, Marixie Mercado, faisant allusion aux projections pour 2017. Plus de 275 000 d’entre eux « souffrent ou souffriront de malnutrition aiguë sévère en 2017 », a-t-elle précisé lors d’un point de presse.

Les enfants touchés par la malnutrition aiguë sévère connaissent des risques neuf fois plus élevés de mourir que les enfants bien nourris.

Cette situation fait échos à celle de 2011 durant laquelle 260 000 personnes sont mortes dont la moitié était des enfants de moins de cinq ans.

Une sécheresse d’envergure majeure touche la Corne de l’Afrique ce qui a obligé 615000 personnes à se déplacer en plus des 1,1 million déjà déplacés.

« La combinaison sécheresse, maladies et déplacements est mortelle pour les enfants, et nous avons besoin de faire beaucoup plus, et plus rapidement, pour sauver des vies », a affirmé le représentant de l’Unicef en Somalie, Steven Lauwerier. L’Unicef souligne également que « les femmes et les enfants qui se déplacent, bien souvent à pied, vers des lieux où ils espèrent trouver de l’assistance, soient souvent victimes de vol ou pire, aussi bien durant le trajet que dans les camps ».

islametinfo.fr
***


France : Présidentielle 2017 : ni FN ni abstention, crie la Fédération du scoutisme français.

Depuis le premier tour qui a annoncé le duel entre Emmanuel Macron et Marine le Pen, de nombreuses personnalités et associations ont donné aux citoyens des consignes de vote pour le 7 mai prochain.

« Allons voter, le pire est possible. » La Fédération du scoutisme français a lancé un appel au vote mardi 2 mai. Parmi les signataires figurent les sept représentants des associations de scoutisme en France : Elsa Bouneau, présidente de la Fédération du scoutisme français, Isabelle Dhoyer, présidente des Éclaireuses Éclaireurs De France, Jérémie Haddad, président des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France, Bastien Isabelle, président des Éclaireuses Éclaireurs de la Nature, Pierre Msika, président des Éclaireuses Éclaireurs Unionistes de France, Gilles Vermot- Desroches, président des Scouts et Guides de France, et Abdelhak Sahli, président des Scouts Musulmans de France.

« En tant que scout, guide, éclaireur et éclaireuse, nous passons du temps à éduquer des enfants et des jeunes à devenir des citoyens libres, heureux, utiles, actifs et artisans de Paix et l’ambition du projet scout s’oppose à la vision défendue par le front national », explique la fédération. « Le 7 mai prochain, il ne s’agira pas juste d’une élection présidentielle, il s’agira d’un choix de société, d’un choix décisif, d’un choix qui nous engage. Une société ne se construit pas uniquement par les hommes et les femmes politiques, elle se construit aussi parce que chacun de nous prend une part active dans la construction de notre avenir. »

« Que l’on soit partisan de l’autre projet présent au second tour ou pas du tout, il n’y a aujourd’hui qu’une solution sûre pour repousser celui du FN : voter pour son adversaire le 7 mai. Directement ou par procuration », indique-t-elle, appelant ainsi à voter en faveur d’Emmanuel Macron sans pour autant le citer nommément.

« Avec plus de 50 millions d’autres scouts et guides dans le monde, lutter contre la haine, la peur, le repli sur soi, le rejet de l’autre, nous le faisons tous les jours et nous apprenons aux enfants et aux jeunes à se construire un esprit critique, à être fidèle à la promesse scoute », signifie la fédération, qui rappelle qu’elle a été créée en 1941, « en pleine Seconde guerre mondiale, en partie pour défendre l’un de ses membres, les éclaireurs israélites ».

Voter blanc ou s’abstenir ne fait pas partie non plus des recommandations des responsables du scoutisme. « S’abstenir c’est refuser de choisir et renvoyer dos à dos ce qui n’est pas de même nature. L’alternative du second tour ne permet pas ce « non choix » », estime-t-elle, appelant les citoyens à se mobiliser pour les élections législatives, qui « pourront rouvrir alors d’autres choix ».

saphirnews.com
***


France : Isère : un homme en flagrant délit de tags sur une mosquée.

Dans la nuit de samedi 29 avril au dimanche 30 avril, un jeune homme a été surpris en flagrant délit de tags sur la mosquée Abou Bakr, située à Bourgoin-Jallieu, dans l’Isère. Il avait inscrit sur les murs de la mosquée « Islam hors de l’Europe » ainsi que des propos anti-Macron à côté d’une croix celtique.

Sous emprise de l’alcool au moment des faits, l’homme ne s’explique pas son geste mais a reconnu avoir tagué les murs de la mosquée Abou Bakr avant d’expliquer aux enquêteurs,selon France 3, ses liens avec un groupe d’extrême droite lyonnais.

Interrogé par France Bleu, un des responsables de la mosquée a déclaré que « l’alcool n’excuse pas tout ». Les inscriptions ont été enlevées dans la journée de dimanche. Une plainte a été déposée par la direction de la mosquée Abou Bakr.

saphirnews.com
***


France : Marine Le Pen serait une descendante du Prophète Muhammad .

L’information prête à rire mais elle nous est délivrée par l’AFP sur la base de déclarations du généalogiste Jean-Louis Beaucarnot. L’auteur du Dictionnaire étonnant des célébrités a déclaré auprès de l’agence que Marine Le Pen est une descendante du roi Louis VI le Gros et… du Prophète Muhammad.

Si la généalogie de son père Jean-Marie Le Pen est « 100% bretonne », celle de sa mère Pierrette Lalanne possède en revanche « des ancêtres variés et parfois surprenants ». En se penchant du côté de sa grand-mère maternelle, on découvre « une famille Foulquier, dont les aïeux étaient marchands au XVIIe siècle à Pousthomy », dans l’Aveyron.

Puis, en remontant la lignée, on tombe sur une certaine Anne de Roquefeuille qui « descend du roi de France Louis VI le Gros, des rois d’Angleterre – par Henri II et Aliénor d’Aquitaine – mais aussi des anciens rois d’Espagne et, par ces derniers, des Omeyyades d’Andalousie, des califes de Damas et, à la 50e génération… de Mahomet lui-même ! », assure Jean-Louis Beaucarnot.

Emmanuel Macron n’a pas non plus à rougir de son ascendance puisqu’on trouverait parmi ses ancêtres, une branche Le Vaillant, seigneurs du Buisson et de la Pucelle, à Douai (Nord), par laquelle il descend du fondateur de la dynastie des capétiens, Hugues Capet. Jean-Louis Beaucarnot s’amuse de découvrir également, dans l’ascendance d’Emmanuel Macron, « quelques patronymes pittoresques, comme Dugland, Courtecuisse ou Nibard, ainsi qu’une belle et longue lignée de… Bosseur, à Launoy, dans l’Aisne ».

Mise à jour : L’AFP a annulé sa dépêche, évoquant une erreur de publication. « Il s’agit d’une version validée par erreur », a-t-elle indiqué, jugeant avoir fait preuve d’un manque de « mise en perspective à J-4 du second tour ». Elle ne dit cependant pas que l’information est bidonnée.

saphirnews.com
***


Indonésie : le premier congrès national de savantes musulmanes initié.

Une première dans le plus grand pays musulman au monde. L’indonésie a organisé fin avril son premier congrès national des femmes savantes (oulémas). Près de 300 théologiennes et responsables religieuses musulmanes se sont donnés rendez-vous pendant trois jours à Cirebon, dans le nord-ouest de l’île de Java. La majorité des participantes sont indonésiennes mais plusieurs d’entre elles ont fait le déplacement depuis le Nigeria, le Kenya, le Pakistan ou encore l’Afghanistan.

Les discussions ont porté sur trois grandes thématiques : la question des dégâts environnementaux, les violences sexuelles et le mariage des enfants. A l’issue de ce congrès, les participantes ont émis une fatwa contre le mariage des enfants en Indonésie. Les responsables religieuses ont demandé au gouvernement de relever l’âge du mariage à 18 ans pour les femmes aujourd’hui fixé à 16 ans. Il est fixé à 19 ans pour les hommes. Lukman Hakim Saifuddin, ministre indonésien des Affaires religieuses, a indiqué qu’il allait porter les recommandations du congrès au gouvernement.

La décision a été saluée par l’UNICEF. « C’est un moment marquant dans les efforts visant à mettre fin au mariage des enfants en Indonésie, où en moyenne plus de 3 500 filles sont mariées tous les jours », a déclaré Gunilla Olsson, représentante de l’Unicef en Indonésie. Selon l’organisation, une Indonésienne sur six serait en effet mariée avant l’âge de 18 ans. Chaque année, près de 340 000 jeunes filles seraient ainsi concernées.

« C’est le moment de reconnaître l’existence des femmes savantes et d’apprécier la contribution du clergé féminin », a déclaré à la BBC Badriyah Fayumi, une des organisatrices du congrès.

saphirnews.com
***


Législatives en Algérie : Le Premier ministre invite les femmes à battre leurs maris s’ils refusent de voter.

Pas facile de convaincre les 23 millions d’électeurs algériens d’accomplir leur devoir civique demain, jeudi 4 mai, lors d’un scrutin législatif sur lequel plane l’ombre d’une forte abstention.

Alors que le gouvernement a élaboré un véritable plan d’attaque pour dissuader la population de céder aux sirènes du boycott, à grand renfort de spots publicitaires et d’affiches incitant à voter, le Premier ministre en personne, Abdelmalek Sellal, sans doute à bout d’arguments, a opté pour une boutade diversement appréciée dont il a le secret.

Dimanche 30 avril, à Sétif, devant un auditoire féminin qui lui était entièrement acquis, ce haut personnage de l’Etat a recommandé aux femmes de battre les maris récalcitrants à l’aide d’un bâton et de les « traîner » vers les bureaux de vote, au cas où ils se perdraient en chemin…

Coutumier des plaisanteries de plus ou moins bon goût, Abdelmalek Sellal a manifestement déclenché l’hilarité générale en lançant : « Et celui qui ne vote pas, frappez-le avec un bâton ! ». Reste à savoir si la menace du rouleau à pâtisserie poussera vers les isoloirs ces époux peu dociles qui les fuient…

oumma.com
***


Suède : des femmes musulmanes manifestent pour le 1er mai pour le droit de travailler voilées.

En Suède, la célébration de la Fête du travail, lundi 1er mai, a pris une coloration revendicative inédite, sous l’impulsion de femmes musulmanes qui ont profité de cette journée internationale des travailleurs pour briser la chape de plomb du silence qui a entouré l’arbitrage rendu, le 14 mars dernier, par la Cour de justice européenne (CJUE) au sujet du port du voile dans la sphère professionnelle et pèse désormais sur elles.

De Stockholm à Malmö, en passant par Göteborg, Vasteras, Sala et Umea, elles sont descendues nombreuses dans les rues pour exprimer leur mécontentement, teinté d’inquiétude, face à une décision judiciaire qui autorise les employeurs du secteur privé à interdire les signes religieux au sein de l’entreprise, en d’autres termes qui légalise la mise à l’index des femmes revêtues d’un hijab dans le monde du travail.

Alors que leurs concitoyennes non musulmanes se heurtent encore et toujours à des plafonds de verre indestructibles, ces Suédoises voilées, à l’instar de leurs coreligionnaires disséminées dans les autres pays européens, sont confrontées à des freins non pas invisibles, mais bel et bien visibles, qui nuisent à leur accession à l’emploi dans l’indifférence générale, voire pire encore, avec l’assentiment du plus grand nombre.

« Mon hijab n’est pas votre affaire », ou encore « Travailler, c’est notre droit », c’est en scandant ces slogans à la forte résonance qu’elles ont manifesté dans l’ensemble du pays, se mêlant à une foule hétéroclite mue par d’autres exigences, emmenées par leur chef de file, Maimuna Abdullahi, l’une des chevilles ouvrières de ce rassemblement qui a déjà fait date.

« Les femmes musulmanes n’ont pas l’habitude de participer à des manifestations, d’autant plus de cette ampleur, et il était essentiel qu’elles aient une visibilité, en ce 1er mai emblématique, parmi les autres manifestants, issus de tous les horizons, qui luttent traditionnellement pour les droits du travail », a expliqué Maimuna Abdullahi dans un entretien accordé à Al Jazeera.

« J’ai marché parce que j’ai le droit de m’habiller comme bon me semble. Cette marche avait vocation à éveiller les consciences et à rompre l’omerta qui entoure les droits des musulmanes dans l’entreprise », a insisté Khaali Mohammed, tandis que Maimuna Abdullahi déplorait, de son côté, l’inertie avec laquelle la Suède, « ce pays salué pour son respect des droits de l’Homme », a accueilli le verdict de la Cour de justice européenne, tombé comme un couperet sur les minces espoirs des femmes voilées.

Toutes deux arboraient fièrement à leur boutonnière le logo spécialement conçu pour la manifestation par Aftab Soltani, représentant une femme musulmane « visiblement forte et engagée », capable de lutter pour ses droits fondamentaux, à mille lieues de l’image dévalorisante de la femme musulmane, éternelle victime expiatoire, qui est ancrée dans l’inconscient collectif.

« Lorsque nous avons téléchargé une vidéo appelant à l’action le 1er mai, plusieurs personnes à travers le pays, musulmanes et non musulmanes, nous ont contacté pour organiser leur propre marche, conscientes que cette décision judiciaire est foncièrement injuste », s’est réjouie Maimuna Abdullahi, heureuse que ce premier rassemblement, placé sous le signe de la défense des droits des travailleuses voilées sérieusement mis à mal, ait à ce point marqué les esprits.

oumma.com
***


Des Saoudiennes exhortent les autorités à assouplir l’obligation du Mahram (tuteur).

Trop, c’est trop ! Des Saoudiennes en colère montent actuellement au créneau contre une mise sous tutelle qui les poursuit sans jamais relâcher la pression, jusqu’à s’immiscer dans le simple renouvellement d’un passeport, ce parcours administratif semé d’embûches quand, comme elles, on aspire à assouplir la règle du Mahram.

Confrontées à l’obligation d’être chaperonnées à chaque instant de leur vie, y compris devant le Département des passeports et de l’Etat civil, elles sont plusieurs à s’insurger contre les obstacles infranchissables que les institutions publiques dressent devant elles, sans considération aucune de leur situation personnelle.

Déplorant vivement que le nombre croissant de femmes recrutées dans les différentes entités gouvernementales n’ait nullement desserré le carcan d’interdits qui les emprisonne, ces frondeuses du royaume wahhabite exhortent aujourd’hui les autorités compétentes à déroger à un principe immuable afin de leur faciliter les choses.

Elles en appellent donc au bon sens et au pragmatisme de l’administration saoudienne pour leur permettre de renouveler leurs documents d’Etat civil sans avoir besoin de l’approbation d’un membre masculin de leur famille, notamment pour celles d’entre elles qui n’ont plus de parents vivants.

« Ces ministères ne tiennent pas absolument pas compte du fait que certaines femmes n’ont plus de famille pour les accompagner. Nous sommes toutes logées à la même enseigne », a critiqué Umm Faisal, la figure de proue de ce mouvement de contestation, devant la presse locale, renchérissant : « Nous comprenons que, en cas de voyage à l’étranger, les femmes doivent obtenir l’approbation de leur Mahram par courrier, mais il faut une certaine souplesse en ce qui concerne les autres cas de figure et autres problèmes que rencontrent les femmes ».

Elle est l’autre fer de lance de la protestation, Hadeel Al-Yusuf regrette fort, pour sa part, que les femmes employées dans de nombreux bureaux du ministère des Passeports soient peu qualifiées, et par conséquent pas habilitées à délivrer ou renouveler le précieux sésame. A ses yeux, il est impératif que les lois liées aux femmes soient reconsidérées, en moins liberticides, tout en estimant, elle aussi, parfaitement compréhensible que le consentement d’un Mahram soit exigé en cas de séjour à l’extérieur des frontières saoudiennes.

Face à une administration arc-boutée sur des règles gravées dans le marbre et en dépit du dialogue de sourd qui s’est établi avec le Directeur du ministère des passeports, le général Suleiman Al-Suhaibani, ces Saoudiennes ne se démontent pas, déterminées à faire entendre et valoir leurs doléances.

oumma.com
***

Un virus ce propage sur FaceBook très rapidement, et il infecte votre ordinateur,tablette et même votre téléphone.

Comment cela marche ?

Un message privé vous est envoyé sur votre compte FaceBook de la part d’un parfait inconnu vous signalant qu’une vidéo dans laquelle votre nom est présent et elle circule sur le réseaux, mais au moment de cliquer sur le lien de la vidéo pour la regarder, un message apparait vous demandant d’installer une extention FaceBook pour voir cette vidéo, et une fois cette installation terminer, le virus ce propage à tout vos contacts et ouvre les portes aux pirates informatique qui utilise a distance votre ordinateur, pour attaquer des serveurs…

Solution ? Ne jamais installer cette FAUSSE extention FaceBook.

Cette extention porte le nom de EKO , et si part un malheureux hazard vous l’avez déjà installer, il faut la retiré.

Les navigateur les plus infecté sont les plus connu, Firefox, Chrome, et Edge ( internet explorer).

Faites circuler l’info, innch Allah.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le Président du Parlement arabe, Mechaal Messalami a appriécié l’approbation du Conseil exécutif de l’UNESCO de la décision confirmant la nullité des mesures d’état de l’occupation israélienne dans la ville de Jérusalem.
.
Mechaal invite le monde à saisir l’occasion de traiter avec le Hamas
.
Les Palestiniens à l’étranger invitent leurs ambassades à activer la question des prisonniers
.
Blessés lors d’affrontements avec les forces d’occupation au nord de Hébron
.
50 dirigeants du mouvement captif rejoignent la grève de la faim illimitée
.
Rwaidy: Israël veut réduire la présence palestinienne à Jérusalem à 15%
.
Des résistants ouvrent le feu sur une tour militaire israélienne au sud d’Hébron
.
Khalil al-Hayya appelle les jeunes de la Cisjordanie à confronter l’occupation pour soutenir les prisonniers
.
Affrontements avec l’occupation au sud de Jénine
.
Al-Qassam accorde 24 heures à Israël pour répondre aux demandes des prisonniers
.
Incursion israélienne limitée à l’est de Khan Younès
.
Naplouse: Rituels et actes provocateurs des colons au carrefour de Yitzhar
.
L’occupation a arrêté 60 enfants en avril dernier
.
L’occupation arrête des civils palestiniens du camp de Fawar à Hébron
.
L’UNESCO considère Jérusalem comme une ville occupée
.
Un colon israélien tué par erreur au barrage de Hazma
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 5 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 5 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Encore un vol d’argent à la Mosquée El Amel de Colmar.

Au cours de la prière de joumou’a, ce vendredi 03 mars 2017, un responsable de la mosquée El Amel à annoncé une bien triste nouvelle.

En effet, la mosquée a été victime d’un vol d’argent, au cours de cette semaine. Une personne c’est introduite dans la mosquée et a fracturé les caisses destinées à recevoir les dons des fidèles, se trouvant dans la salle de prière des hommes et aussi celle des femmes.

Comme le rappel ce responsable, il s’agit malheureusement du 4ème vol commis au cours de cette année. Les consignes de prudence et de respect des règles dans la mosquée on été rappelé aux fidèles.

Pour finir, le responsable rappel que « si une personne est capable de volé dans une mosquée,, que pouvons-nous attendre d’une tel personne ? »

Qu’Allah nous protège des méfaits d’une tel personne.

Source : Daoud de MouslimRadio.info

***


France : Calais : la maire interdit la distribution de repas aux migrants.

La maire LR de Calais, Natacha Bouchart, a pris un arrêté pour interdire «les occupations abusives, prolongées et répétées dans la zone industrielle des Dunes», a rapporté «La Voix du Nord», jeudi. Cette décision vise à empêcher les associations de distribuer des repas aux migrants présents dans ce secteur, voisin de l’ancienne «jungle de Calais».

En visite dans la sous-préfecture du Pas-de-Calais mercredi, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, avait expliqué qu’il s’opposerait à tout nouveau campement dans la ville. Il avait, en revanche, précisé qu’il n’empêcherait pas la distribution de repas. Se disant «personnellement opposée, même si c’est humainement difficile à dire», à tout dispositif humanitaire, Natacha Bouchart avait réagi en annonçant un arrêté dans ce sens.

Pour justifier sa décision, la ville explique que les regroupements de migrants «sont de nature à engendrer des tensions permanentes entre les ethnies en présence et ont pas le passé dégénéré en rixes».

Avant la signature de l’arrêté, les associations, toujours citées par «La Voix du Nord», avaient expliqué qu’elles ne renonceraient pas à fournir des repas aux migrants. Dans le quotidien, Gaël Monzy, coordinateur d’Utopia 56, avait ainsi réagi : «On distribue de la nourriture de jour comme de nuit depuis deux moisn et on continuera à le faire pour une simple raison : les gens ont faim».

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Tir de Flash-Ball mortel à Marseille : le policier condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Le policier marseillais Xavier Crubezy, qui avait tué un homme, en 2010, d’un tir de Flash-Ball, lors d’une interpellation mouvementée, a été condamné ce vendredi à 6 mois de prison avec sursis. Il était jugé pour homicide volontaire. Récusant la thèse de la légitime défense avancée par le fonctionnaire de police, le procureur avait requis 18 mois de prison avec sursis à son encontre.

Le 12 décembre 2010, ce fonctionnaire avait voulu maîtriser Mustapha Ziani, 45 ans, résident d’un foyer de travailleurs de Marseille, en tirant en direction de son thorax avec son flash-ball. Mustapha Ziani venait de blesser l’un de ses voisins à coups de couteau, s’était retranché dans sa chambre et avait jeté une tasse à la face du policier. Il est décédé le lendemain d’un arrêt cardiaque.

Pas de mention au casier judiciaire.

L’enquête a démontré que Xavier Crubezy avait utilisé son flash-ball à environ 4,40 mètres de la victime, alors que l’administration exige une distance minimale de 7 mètres.

Le tribunal a également prononcé la dispense de mention de cette peine sur le casier judiciaire du fonctionnaire, présent à l’énoncé du délibéré.

«On est forcément déçu, on estimait effectivement que, dans le dossier, il n’y avait juridiquement aucun obstacle objectif à ce que la relaxe soit prononcée. Ce n’est pas le cas, nécessairement on est déçu», a réagi son avocate, Me Sandrine Pauzano. Xavier Crubezy, qui exerce aujourd’hui dans les CRS, a fait valoir son «devoir de réserve» et refusé de commenter la décision. Il a 10 jours pour faire appel du jugement.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Bruxelles menace de sanctions les pays n’accueillant pas de réfugiés.

La Commission européenne a durci le ton jeudi face aux Etats membres de l’UE, en menaçant de sanctions ceux qui refusent d’accueillir des réfugiés, tout en appelant à durcir les mesures nationales contre les migrants irréguliers.

Sur ces deux facettes de sa politique migratoire, la Commission s’est voulue ferme, sur fond d’arrivées incessantes sur les côtes italiennes et de fragilité du partenariat noué avec la Turquie pour mettre fin aux traversées massives en mer Egée.

« Il en va de notre devoir de pouvoir affirmer clairement, aux migrants, à nos partenaires dans les pays tiers et à nos concitoyens, que si des personnes ont besoin d’aide nous les aiderons, sinon elles doivent rentrer », a insisté le vice-président de la Commission, Frans Timmermans.

L’exécutif européen « n’hésitera pas » à lancer des procédures d’infraction contre les pays refusant d’accueillir des demandeurs d’asile depuis l’Italie et la Grèce, a prévenu devant la presse le commissaire chargé des migrations, Dimitris Avramopoulos.

Le commissaire avait jusque-là surtout insisté sur sa préférence pour le dialogue afin de « les convaincre ».

Quelque 13.500 demandeurs d’asile ont pour l’heure été « relocalisés » depuis la Grèce et l’Italie (dont environ 9.600 depuis la Grèce), alors que les pays européens s’étaient engagés en septembre 2015 à en accueillir jusqu’à 160.000 en deux ans.

– ‘Plus d’excuses’-

Ce plan, réservé aux migrants quasiment certains d’obtenir un statut de réfugiés (principalement les Syriens et les Eyrthréens), visait à la fois à montrer la solidarité de l’UE avec ceux qui fuient la guerre et à soulager l’immense pression sur Athènes et Rome.

Mais la Hongrie, l’Autriche et la Pologne « refusent toujours de participer au programme », tandis que d’autres (la République tchèque, la Bulgarie, la Croatie et la Slovaquie) « n’y prennent part que dans une mesure très limitée », a déploré la Commission.

De fait, les objectifs du plan, contesté en justice par la Hongrie et la Slovaquie, ont été considérablement réduits: 54.000 places (sur 160.000) ont été rendues disponibles pour des « réinstallations » de Syriens depuis la Turquie, dans le cadre du pacte migratoire scellé en mars 2016 avec Ankara.

Et ce même accord a considérablement fait chuter les arrivées en Grèce, avec des « traversées quotidiennes entre la Turquie et les îles grecques qui sont passées de 10.000 personnes par jour en octobre 2015 à 43 par jour aujourd’hui », selon la Commission.

Le nombre de personnes éligibles à une « relocalisation » se trouvant en Grèce est désormais estimé à environ 20.000 par la Commission, contre plus de 5.000 en Italie, où la plupart des arrivants sont considérés comme des migrants économiques à renvoyer.

« Il n’y a plus d’excuses » pour les Etats membres, a insisté M. Avramopoulos.

-‘Rétention’-

Bruxelles a aussi présenté un « plan d’action » pour renvoyer de manière plus systématique les migrants irréguliers.

Plus de 530.000 ont fait l’objet d’une décision de renvoi en 2015 par les pays de l’UE, mais seulement 36,4% de ces décisions ont été appliquées, déplore la Commission.

Elle souligne que les Etats membres pourraient « avoir plus d’un million de personnes à renvoyer » parmi les migrants arrivés ces deux dernières années et dont les demandes d’asile ont été ou vont être rejetées.

La Commission, qui a proposé de mettre à disposition 200 millions d’euros en 2017, demande notamment aux Etats membres de raccourcir « les délais de recours » contre les décisions de retours, qui ne doivent plus « comporter de date d’expiration ».

Elle a pressé tous les Etats membres de placer « en rétention les personnes auxquelles une décision de retour a été signifiée », dès lors qu’il y a un « risque de fuite », et à autoriser des durées de rétention d’au moins six mois.

Les centres de rétention ne doivent pas « être considérés comme quelque chose ressemblant à des camps de concentration, ce qui serait très éloigné de nos principes », s’est défendu M. Avramopoulos.

Les négociations d’accords de réadmission avec des pays tiers doivent être accélérées, a également demandé l’exécutif européen, appelant « à la conclusion rapide » avec le Nigeria, la Tunisie et la Jordanie, et à « nouer un dialogue avec le Maroc et l’Algérie ».

Interrogé sur la possibilité d’installer des camps de migrants en Afrique, où l’UE ferait le tri entre réfugiés et migrants économiques, M. Avramopoulos a assuré qu' »on n’en est pas encore arrivé à ce stade ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Tunisie : Un crocodile du zoo de Tunis tué à coups de pierres par des visiteurs.

Un crocodile du zoo de Tunis a été tué à coups de pierres par des visiteurs mardi en fin d’après-midi, a annoncé mercredi 1er mars la municipalité sur sa page Facebook, en dénonçant « un comportement sauvage ». Deux grosses pierres ont atteint le reptile près d’un œil, ce qui a causé une hémorragie interne fatale.

Le comportement de nombreux visiteurs du zoo du Belvédère, situé dans un grand parc éponyme du centre de la capitale tunisienne, est régulièrement dénoncé dans les médias et sur les réseaux sociaux.

« Des citoyens laissent derrière eux des déchets, des sacs plastique (…). Ils lancent des pierres sur les lions et les hippopotames, explique le docteur Amor Ennaifer, vétérinaire et responsable du zoo. Certes, il y a des panneaux et des gardiens, mais ce n’est pas suffisant, surtout en cette période de vacances scolaires. Mais il y a plus de 150 espèces dans le zoo, nous n’allons pas mettre un gardien devant chaque cage. Il faut que les gens prennent conscience qu’il faut respecter les animaux. »

L’an dernier, des images montrant le zoo jonché de détritus, comme des bouteilles en plastique dans les bassins, avaient fait scandale. La direction avait dit le nettoyer quotidiennement et estimé que les visiteurs étaient responsables de cette « situation catastrophique ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Facebook : voici comment signaler les fausses informations.

Il est désormais possible de signaler sur Facebook les publications qui semblent être des “fake news”. Des médias partenaires sont alors chargés de vérifier l’information.

Les fausses nouvelles se propagent comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et ont de véritables conséquences. D’abord sur l’opinion des internautes, évidemment, mais également sur le porte-monnaie de ceux qui les publient. La plupart des sites fallacieux retirent en effet des bénéfices financiers en affichant des publicités aux côtés des hoax. C’est pour ces raisons que Facebook a décidé d’agir en activant son nouvel outil de fact-checking en France, déployé progressivement depuis ce vendredi.

Le réseau social propose ainsi un véritable service à l’internaute. Ce dernier peut en premier lieu signaler les publications qui lui semblent fausses afin qu’elles soient vérifiées. Pour cela, il suffit de cliquer sur la petite flèche en haut à droite de la publication, cliquer sur “signaler la publication” et sélectionner l’option “il s’agit d’une fausse information”. Suite à cette action, l’article partagé sera soumis à des médias partenaires (AFP, BFMTV, L’Express, France Médias Monde, France Télévisions, Libération, Le Monde, 20Minutes).

Si deux d’entre eux estiment qu’il s’agit d’une fausse information, la publication sera identifiée comme tel : un pictogramme indiquera dans le fil que “l’information est contestée” et un lien vers une page d’explication sur l’un des médias sera proposé. Ce n’est pas tout… Si un utilisateur de Facebook décide de relayer tout de même la publication, un message lui rappellera qu’elle est “contestée par des tiers”. Enfin, la visibilité de la fausse information pourra être réduite dans les fils d’actualité.

Cet outil n’est pas le seul angle d’attaque adopté par Facebook pour lutter contre les “fake news”. Le réseau social participe également au projet Cross Check lancé par le réseau de fact-checking First Draft et le Google News Lab. Il s’agit cette fois d’alimenter une plate-forme de vérification animée par une vingtaine de médias internationaux, nationaux et locaux. Avec une fois de plus l’ambition de stopper la propagation des fausses nouvelles.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Discothèques: alcool, musique, mixité… le danger de ce lieu de débauche.

« On ne vit qu’une fois ! » Combien de fois n’avons-nous pas déjà entendu l’un de nos proches prononcer cette célèbre citation ?

Bien trop souvent malheureusement car elle sous-entend qu’avant de mourir il faudrait profiter de la vie de toutes les manières possibles et inimaginables. Pourtant, l’Islam distingue le « halal » et le « haram », l’un et l’autre sont clairement définis. Tout ce qui conduit au « haram » est à proscrire et tout ce qui conduit au « halal » est à encourager.

Il existe différentes sortes de divertissements, mais de nos jours beaucoup de nos frères et sœurs pensent que profiter de la vie c’est sortir, s’habiller, fréquenter un ou une petit(e) ami(e) hors du cadre du mariage, fumer, consommer de l’alcool, aller danser en discothèque etc…
Se divertir ne veut pas dire se pervertir, nos obligations de musulmans nous incitent à respecter le cadre islamique quelles que soient les circonstances, à savoir éviter les endroits malfamés comme les discothèques, les bars où l’alcool coule à flot, c’est-à-dire tous les endroits où les tentations sont bien réelles, car Allah Soubhana wa ta’ala a dit : « L’homme a été créé faible » (Sourate An-Nissa verset 22).

Malgré la plus grande vigilance, le musulman est souvent confronté aux épreuves. Prenons pour exemple la fête de l’Aïd, une fête qui convie le fidèle au recueillement et à préserver les liens familiaux. Pourtant à l’occasion de chaque fête, une soirée exceptionnelle est organisée lors d’un concert spécial dans une boîte de nuit… Ce type d’annonces émises par les radios locales arabes font désormais partie de nos habitudes et ne nous choquent même plus.

Durant le mois béni de Ramadan, nous écoutons le Coran, l’appel à la prière et les prêches grâce aux stations de radio, mais ces dernières vont nous convier de la même manière à venir fêter « dignement » la fin du Ramadan en allant danser au spectacle d’une telle ou d’un tel.
Soudain les fêtes religieuses se transforment insidieusement et sournoisement à nos dépens et deviennent un prétexte pour le « haram ».

D’après Abou Malik Al Ach’ari (qu’Allah l’agrée), le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : « Il y aura des gens dans ma communauté qui vont rendre licite l’adultère, la soie, le vin et les instruments de musique » (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5590).
« Et, parmi les hommes, il est [quelqu’un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant . » (Sourate 31, Luqman, verset 6).

L’Islam n’interdit pas l’amusement, la distraction ou la joie, tout cela est toléré tant que nous évitons l’illicite. Notre Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) qui est notre modèle était jovial et souriant, il aimait plaisanter sans toutefois transgresser.
Les lieux de débauche mènent à la turpitude et à la fornication l’un des plus grands péchés. Allah Soubhana wa ta’ala interdit la fornication et les voies qui y mènent :
« Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin ! » (Al Isra, 32).

Qu’Allah nous guide et augmente notre foi in sha Allah.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le jeûne obligatoire et surérogatoire en Islam.

Le mois de Ramadan approche à grand pas. Le jeûne du mois de Ramadan est le quatrième pilier de l’Islam, après la profession de foi, la prière, la zakat et avant le pèlerinage. Jeûner c’est s’abstenir d’accomplir une chose qui est en notre pouvoir, il s’agit d’une soumission à Allah Soubhana wa ta’ala par la proclamation de Sa Grandeur pour nous avoir guidé dans le Droit chemin de l’Islam.

Pour se rendre compte de l’importance de ce mois béni il suffit de lire le verset 185 de la Sourate Al Baqarah, c’est durant le Ramadan « au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour l’humanité et preuves claires de la bonne direction et du discernement ».
Bien d’autres versets coraniques mettent en évidence la portée du Ramadan et ses bienfaits, ils annoncent son caractère obligatoire et ses exceptions.
Durant le mois béni de Ramadan, le croyant sincère est plus enclin à l’indulgence et au recueillement, un comportement qui va créer une proximité, voire une intimité avec Allah liée au contexte hautement spirituel de ce mois béni. Allah nous a ordonné de nous priver de choses agréables à notre âme durant les journées de Ramadan afin d’alléger la part de désirs et de passions de ce bas monde pour nous permettre d’être à l’écoute de notre esprit et de notre cœur et nous rappeler notre statut de serviteur d’Allah.

Les compagnons du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) l’attendaient avec impatience, si bien qu’ils imploraient Allah, six mois avant sa venue, afin que dans Sa grande mansuétude Allah Subhana wa ta’ala prolonge leur vie jusqu’à l’arrivée du mois béni.
De nombreux hadiths du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam ) annoncent la place particulière que tient ce mois par rapport au reste de l’année.
Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) nous dit : « Si seulement ma communauté savait ce qu’est le Ramadan, elle aurait souhaité que toute l’année soit Ramadan . »

Le Ramadan est une opportunité que le croyant doit saisir pour se rapprocher davantage d’Allah, renouveler sa confiance en Lui et espérer l’absolution de ses péchés ainsi qu’une récompense que seul Allah connaît.
Dans un hadith qudsî le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) nous rapporte qu’Allah dit : « toute œuvre du fils d’Adam lui appartient, sauf le jeûne, il M’appartient, et c’est Moi seul qui le récompense à sa juste valeur . »

« Quiconque jeûne Ramadan comme un acte de foi pour lequel il ne compte de récompense qu’auprès d’Allah, verra ses péchés précédents expiés ».

Au-delà du Ramadan et de son caractère obligatoire, il existe d’autres événements qui nous permettent de jeûner volontairement en dehors de la période de Ramadan.
Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) nous a recommandé le jeûne surérogatoire qui n’est pas obligatoire mais qui présente cependant beaucoup de mérites.
Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Allah, exalté soit-Il, dit : “Mon Serviteur ne cessera de se rapprocher de Moi en exécutant ce que Je lui ai ordonné, et il ne cessera de se rapprocher de Moi par des surérogations jusqu’à ce que Je l’aime. Et si Je l’aime, Je deviens l’ouïe par laquelle il entend et la vue par laquelle il voit” (…)… » (Rapporté par Boukhari).
Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :« Le poids de la terre en or n’égalerait point la récompense réservée, le Jour de la Résurrection, à quiconque jeûnerait une journée volontairement ». (Rapporté par Abou Ya’la Al-Mawsili dans son Mousnad et déclaré authentique par Al-Hafidh Ibn Hajar).
Les occasions de jeûner ne manquent pas et tout au long de l’année nous avons la possibilité de suivre les traces du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), Messager d’Allah qui ne se privait pas de jeûner afin d’atteindre la plénitude devant son Seigneur. Nous ne pouvons dès lors que suivre ce modèle parfait de soumission à Allah soubhana wa ta’ala.

Voici les jours à privilégier pour le jeûne :

Six jours de chawwal : Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Quiconque jeûne le Ramadan et le fait suivre par le jeûne de six jours de Shawal est comme quelqu’un qui a jeûné tout le temps ». (Rapporté par Mouslim).

Première décade de dhoul-hidja : Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Il n’y a pas de jours où les bonnes œuvres sont mieux agréées par Allah autant que les dix premiers jours de Dhoul-Hidja » (Rapporté par Boukhari).

Le jour de ‘Arafah : Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Le jeûne du jour de `Arafah est une expiation pour [les péchés commis au cours de deux années ] ; l’année qui le précède et l’année qui le suit. » (Rapporté par Mouslim).

Mouharram : On demanda au Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) quel est le meilleur jeûne après celui du Ramadan ? « C’est le jeûne du mois d’Allah appelé “Al Mouharram” ». Répondit-Il. (Rapporté par Mouslim et Abou Dawoud).

‘Achoura et Tassou’a : Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui jeûne le jour de ‘Arafah, aura ses pêchés de l’année précédente et de la suivante, tous pardonnés. Et celui qui jeûne ‘Arafah, aura ses pêchés de l’année précédente et de la suivante, tous pardonnés. Et celui qui jeûne le jour de ‘Achoura (10 de Mouharram) sera pardonné pour les péchés d’une année ». (Rapporté par At-Tabarani).

La première quinzaine de Cha’ban : Mois qui précède le Ramadan. Aïcha a dit : « Je n’ai pas vu le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) jeûner un autre mois que celui du Ramadan, et je ne l’ai pas vu jeûner plus de jours qu’au mois de Cha’bane. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Le jeûne des jours de pleine lune : Abou Ad-Darda, qu’Allah soit satisfait de lui a dit : « Mon bien aimé (le Prophète, salallahu ‘alayhi wa salam ) m’a recommandé de faire trois choses que je ne laisserai jamais tant que je suis vivant : de jeûner les trois jours blancs de chaque mois, de faire la prière d’al-douha et de ne pas me mettre au lit avant que j’effectue le Witr (un nombre impaire de raka’a) ». (Rapporté par Mouslim).

Chaque lundi et jeudi : Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Les œuvres sont présentées [à Allah] le lundi et le Jeudi et j’aime bien que mes œuvres soient présentées alors que je jeûne ». (Rapporté par Tirmidhi).

Un jour sur deux : Le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Le jeûne le plus agréé d’Allah est celui de David. La prière la plus agréée d’Allah est celle de David. Il dormait la moitié de la nuit, veillait un tiers, puis il se recouchait le sixième de la nuit. Il jeûnait un jour et rompait son jeûne le jour suivant. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Et Allah est le Plus Savant…

Clic pour voir la Source de l’article

***


En 2050, l’Inde deviendra le pays avec la plus grande population mondiale.

Parce qu’ils ont l’âge médian le plus jeune (30 ans) de tous les groupes religieux, les musulmans sont le groupe aussi avec la plus forte croissance dans le monde, et en 2050, l’ Inde sera le pays avec la plus grande population musulmane dans le monde, a déclaré le think tank américain Pew Research Center.

Alors que l’ Islam est actuellement la deuxième plus grande religion du monde après le christianisme, elle est aussi la religion avec la plus forte croissance. Et si les tendances démographiques actuelles se poursuivent, il est prévu que la population musulmane dépasse celle des chrétiens d’ici 2070.

Il y avait 1,6 milliard de musulmans dans le monde en 2010 – environ 23 pour cent de la population mondiale – selon une estimation de Pew. À l’ heure actuelle, l’ Indonésie possède la plus grande population musulmane du monde.

Au moins 63% de la population musulmane du monde vit dans la région Asie-Pacifique. Cela comprend de grandes populations comme en Indonésie, en Inde, au Pakistan, au Bangladesh, en Iran et en Turquie indique le think thank américain. L’ Indonésie est actuellement le pays avec la plus grande population musulmane du monde mais selon Pew Research Center, l’Inde devrait la dépasser en 2050 avec 300 millions de musulmans.

Actuellement, les musulmans sont persécutés en Inde où le parti nationaliste hindouistes est au pouvoir. Les fidèles des autres religions du pays tels que le christianisme et l’islam sont en victimes de violences.

« La population musulmane en Europe est également en croissance, nous prévoyons que 10% de la totalité des Européens seront musulmans d’ici 2050», a déclaré Pew. Le nombre de musulmans devrait croître dans toutes les régions du monde sauf en Amérique latine et les Caraïbes, où relativement peu de musulmans vivent.

Clic pour voir la Source de l’article

***


En 2070, l’Islam deviendra la première religion mondiale.

Si les tendances actuelles se poursuivent, l’Islam surpassera en nombre de fidèles le christianisme dans 53 ans.

Selon une étude réalisée par le Pew Research Center , basé à Washington DC, les musulmans seront plus nombreux que les chrétiens en 2070. Seulement 30 ans plus tard, soit en 2100, le nombre de croyants musulmans dépassera celui de chrétiens de 1%…

L’une des principales raisons de cette augmentation de nombres de fidèles musulmans est l’immigration en Europe et en Amérique du Nord.

« Bien que cela ne change pas la population mondiale, la migration contribue à accroître la population musulmane dans certaines régions, notamment en Amérique du Nord et en Europe. »

Les recherches identifient également les musulmans en tant que groupe religieux ayant la plus forte croissance sur la planète.

Selon l’étude, les femmes musulmanes ont également plus d’enfants que d’autres groupes religieux. Le taux moyen de la progéniture pour une femme musulmane est de 3,1, alors que la moyenne est à seulement 2,3 pour tous les autres groupes combinés.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La start-up Copélican remporte la finale de la StartUpper Academy.

Quelque 300 personnes pleines d’enthousiasme se sont retrouvées, jeudi 2 mars, pour la finale du concours StartUpper Academy à la Micro Folie de Sevran, sous les yeux de son maire Stéphane Gatignon et de la préfète délégué à l’Egalité des chances Fadela Benrabia.

Parmi les quatre start-ups de la Seine-Saint-Denis qui concourraient, c’est finalement CoPélican, représentée par Maâde Guettouche, qui l’a remporté. Dans une ambiance chaleureuse, les candidats se sont affrontés au cours de battles de pitchs, chacun bénéficiant de trois rounds d’une minute pour convaincre le public et le jury de professionnels.

Diplomée d’HEC Paris, Maâde Guettouche a fondé CoPélican, une entreprise qui permet de faciliter l’envoi de colis entre particuliers de façon rapide, peu coûteuse et sans casse.

En remportant la finale de ce concours, elle empoche avec son associée Saliha Chekroun un chèque de 10 000 euros qui lui offriront la possibilité de lancer le recrutement, ainsi qu’un accompagnement par la Station F, l’incubateur numérique fondé par Xavier Niel. La jeune start-up ambitionne de se développer à l’international et de proposer des transferts de colis du Nord au Sud en ciblant la diaspora africaine en particulier.

Quant au concours de la StartUpper Academy, il devrait pouvoir être dupliqué dans d’autres départements d’Ile-de-France. Du moins, telle est l’ambition affichée à suivre !

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Marseille : un ado écope de 7 ans de prison pour agression antisémite .

Les faits remontent à janvier 2016. L’agression à la machette d’un enseignant de l’Institut franco-hébraïque de La Source, une école confessionnelle juive située à Marseille, par un adolescent de 15 ans avait suscité une vive émotion dans l’opinion publique.

Jugé par le tribunal pour enfant de Paris, l’agresseur a écopé jeudi 2 mars d’une peine de sept ans de prison et cinq ans de suivi socio-judiciaire. Cette peine ne s’ensuit pas d’une privation de liberté mais comporte certaines obligations, notamment de scolarisation et d’indemnisation de la victime.

Le procès s’est déroulé à huis clos. Benjamin Amsellem, la victime, avait été blessé au dos et à la main, il aurait eu la vie sauve grâce à un exemplaire de la Torah, dont il s’est servi pour se protéger. L’adolescent avait affirmé lors de son interpellation avoir agi « au nom d’Allah » et de l’Etat islamique.

A 20 Minutes, Benjamin Amsellem déclarait avant le procès : « J’aimerais que mon agresseur ait beaucoup réfléchi et qu’il se rende compte de la gravité de la chose. Qu’il s’excuse, ce serait bien. Je souhaite qu’il ait compris. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les musulmans de l’Oklahoma font entendre leurs voix au cœur du pouvoir local.

L’effervescence des grands jours régnait jeudi autour de l’Assemblée législative de l’Oklahoma, alors que près de deux cents citoyens américains de confession musulmane se pressaient à ses portes pour prendre part à la troisième édition de la Journée annuelle des Musulmans.

Venus seuls, en famille ou accompagnés de concitoyens non musulmans solidaires, tous ont répondu à l’appel lancé avec une solennité particulière par Adam Soltani, le directeur régional du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR), conscients de l’importance de se fédérer pour faire entendre leurs voix sous l’imposant dôme blanc du pouvoir local.

En ces temps troublés par l’avènement retentissant de Donald Trump et son islamophobie d’Etat qui ne relève pas du mythe mais de l’effarante réalité, Adam Soltani, l’air grave, avait appelé ses coreligionnaires à profiter de ce jour spécial qui leur était dédié pour sensibiliser les élus aux menaces qui pèsent sur eux dans une Amérique qui met à mal ses valeurs cardinales.

« Les Musulmans ont été les cibles de prédilection de la haine attisée par Trump durant des mois. La seule façon de voir un changement s’opérer dans notre Etat, c’est de provoquer un sursaut de conscience chez nos représentants politiques, de leur ouvrir les yeux sur le sort peu enviable qui nous est réservé. Il faut briser le silence et élever nos voix », a exhorté Adam Soltani, en se réjouissant d’avoir été largement entendu par ses concitoyens musulmans.

Avec à leur tête l’imam Imad Enchassi, ce groupe d’hommes et de femmes, dotés d’un sens aigu du civisme et animés d’une curiosité insatiable, a pénétré dans le temple législatif de l’Oklahoma avec le respect dû à une enceinte publique prestigieuse, heureux de découvrir l’ensemble de ses bureaux et de ses salles de réunion, avant de se rendre dans la rotonde située au quatrième étage où ils ont été autorisés à prier collectivement.

« C’était incroyable ! », s’est exclamée Hannah Zeidan, 17 ans, une lycéenne étudiant à l’école islamique de Tulsa, enchantée de sa toute première visite dans le saint des saints du pouvoir local, et plus encore par l’accueil interconfessionnel chaleureux qui, à l’extérieur, saluait et applaudissait les musulmans à leur entrée et sortie de l’Oklahoma State Capitole.

Parmi les habitants non musulmans de Oklahoma City qui formaient, ce jour-là, une grande chaîne de la solidarité sous les fenêtres de l’Assemblée du comté, Kim Roberts arborait fièrement son T-shirt aux couleurs de l’étendard national sur lequel était inscrite une formule éloquente : Les droits des Musulmans sont des droits humains ». « Je suis ici, avec tant d’autres, pour témoigner mon soutien à la communauté musulmane », a-t-il expliqué avec un enthousiasme communicatif, avant de déplorer : « Le climat politique actuel pollue l’unité et encourage les discours et comportements délétères qui sont propices à la division ».

Provoquant une forte dissonance, des slogans orduriers ont malheureusement fusé d’une foule hétéroclite où s’étaient faufilés des islamophobes primaires. Contrairement au but recherché par ceux qui les ont proférées, leurs paroles outrageantes ont inspiré le plus grand mépris à Sheryl Siddiqui, la présidente du Conseil islamique, qui leur a opposé une tolérance et un légalisme à toute épreuve…

« S’ils se retranchent derrière le premier amendement de la Constitution pour nous insulter, grand bien leur fasse », a-t-elle rétorqué, résolue à ne pas donner prise à l’expression de la haine et à ne pas faire ce plaisir à ceux qui la sèment pour récolter la tempête.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Crise migratoire : l’Algérie, pays de transit vers l’Europe.

Parmi les routes d’immigration illégale en partance d’Afrique subsaharienne et à destination de l’Union européenne, celle qui traverse l’Algérie du Sud vers le Nord est sans doute l’une des moins bien documentée. Et pour cause: il est difficile pour les journalistes d’y travailler, les autorités algériennes se montrant très méfiantes. Notre reporter, Denia De la Rive, s’est penchée sur les situations difficiles auxquelles les migrants illégaux sont confrontés.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Les forces israéliennes répriment la marche de solidarité avec les prisonniers de Qalandiya
.
Le prédicateur d’Al-Aqsa: Le peuple de Jérusalem paye pour sa fermeté
.
L’occupation arrête 3 jeunes de Gaza
.
Une délégation de la jeunesse palestinienne quitte Gaza pour se rendre en Egypte
.
Les forces de l’AP arrêtent deux étudiants
.
Détérioration de l’état de santé des grévistes de la faim dans les prisons israéliennes
.
L’OCI condamne la décision du tribunal israélien concernant al-Aqsa
.
Les forces d’occupation arrêtent un jeune palestinien à Ramallah
.
20 palestiniens enlevés en Cisjordanie dans plusieurs rafles
.
Khalil al-Hayya: Nous refusons tous les projets de réinstallation
.
Un checkpoint installé à l’entrée d’Hébron et un jeune étudiant arrêté
.
Une délégation de jeunes devrait quitter Gaza pour se rendre en Egypte demain
.
L’artillerie de l’occupation cible deux sites de la résistance dans le nord de Gaza
.
77 violations contre les journalistes en février 2017
.
L’occupation tire sur les maisons et les terres palestiniennes au nord de Beit Lahiya
.
11 palestiniens blessés lors d’affrontements à Jérusalem-Est
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com