Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Lundi 12 Dhou Al Qiddah 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Lundi 12 Dhou Al Qiddah 1445, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,
Voici le Flash info pour le Lundi 12 Dhou èl Qidah 1445, sur MouslimRadio.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
……..Lazzarini : La moitié de la population à Gaza sont obligés de se déplacer sans trouver de lieu sûr.
dimanche 19-mai-2024.
Le commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a déclaré qu’en dépit de tous les appels de la communauté internationale, Israël avait envahi et attaqué la ville de Rafah forçant la moitié de la population de Gaza à fuir.
Lors d’une conférence de presse conjointe ce dimanche à Amman avec le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi, Lazzarini a précisé que les gazaouis ne trouvent plus de lieux sûrs dans la bande de Gaza où ils peuvent se refugier se voyant contraints de retourner à leurs maisons détruites pour fuir le nouveau massacre qui plane sur Rafah.
Le chef de l’UNRWA a noté que « 198 employés de l’UNRWA avaient été tués, 160 sites avaient été complètement ou partiellement détruits, et des employés avaient été arrêtés, torturés et forcés d’avouer des crimes qu’ils n’avaient pas commis ». Il a assuré que l’agence onusienne poursuit son émission quoique les aides humanitaires n’arrivent que par gouttes à la bande de Gaza.
Le ministre jordanien des Affaires étrangères a indiqué de son côté que l’UNRWA affronte une tentative d’assassinat politique bien avant le 7 octobre et que la Jordanie continuait à la soutenir pour accomplir son rôle qui « ne pouvait être supprimé ou remplacé par aucune autre entité ».
Le chef de la diplomatie jordanienne a assuré que les accusations contre l’UNRWA s’étaient avérées fausses et que les tentatives de l’assassiner ont échoué. Il a ajouté que les habitants de Gaza affrontent une catastrophe humanitaire sans précédent d’où la nécessité d’arrêter l’agression israélienne et d’ouvrir tous les passages.
Sans un cessez-le-feu permanent la dégradation de la situation chaotique se poursuivra, a indiqué Safadi tout en appelant à mener une enquête internationale sur les crimes de guerre israéliens et traduire en justice les responsables de ces crimes à Gaza.
….Gaza :Huit massacres israéliens et 70 martyrs au cours des dernières 24 heures.
dimanche 19-mai-2024.
Le ministère de santé dans la bande de Gaza a déclaré que l’occupant israélien a commis huit massacres contre les familles palestiniennes dans la bande de Gaza au cours de ces dernières 24 heures, faisant au moins 70 martyrs et 110 blessés.
Le ministère a précisé que le bilan des victimes palestiniens depuis le début de l’agression israélienne sur la bande de Gaza s’élève désormais à 35456 martyrs et 79476 blessés alors que des milliers de citoyens sont encore sous les décombres des maisons ou perdus ou coincés ne pouvant quitter leurs quartiers encerclés par l’armée d’occupation qui entravent les agents de Protection civile d’intervenir.
Les victimes de l’agression d’occupation israélienne qui entame son huitième mois sont majoritairement des enfants, des femmes et des personnes âgées, au moment où les dirigeants israéliens parlaient d’une guerre dont le but est d’éradiquer la résistance palestinienne et leurs bras armés dont à leur tête les brigades d’al-Aqsa et Saraya al-Quds.
En plus des milliers de civils, l’armée d’occupation a ravagé environ 70% des constructions y compris les hôpitaux, les écoles, les lieux de culte, les usines et les boutiques…
….L’occupation tire sur un Palestinien pour tentative d’attaque au couteau.
dimanche 19-mai-2024.
Un Palestinien a été blessé, dimanche, après que les forces armées d’occupation terroriste sioniste ont ouvert le feu sur lui, près de la ville d’Abou Dis, à l’est de Jérusalem occupée, sous prétexte qu’il tentait de commettre une attaque au couteau.
Le journal hébreu « Maariv » a déclaré : « Un Palestinien est arrivé au point de contrôle de Kiosk, près d’Abou Dis, a sorti un couteau et a tenté de poignarder des soldats des gardes-frontières. »
Il a ajouté que les soldats avaient ouvert le feu sur l’attaquant, mais qu’aucune victime n’avait été signalée parmi les soldats présents sur les lieux.
Le journal n’a pas précisé la nature de la blessure du Palestinien et l’étendue de sa gravité, ni aucune information sur son identité.
.UNRWA : 800 000 personnes contraintes de fuir Rafah et il n’y a aucun endroit sûr à Gaza.
dimanche 19-mai-2024.
L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a déclaré que près de la moitié de la population de Rafah (et des personnes déplacées là-bas), soit 800 000 personnes, se trouvent sur les routes, après avoir été forcées de fuir la région, depuis le début de l’opération militaire des forces armées d’occupation, le 6 mai.
L’UNRWA a déclaré dans un communiqué : « En réponse aux ordres d’évacuation d’occupation sioniste exigeant que les gens fuient vers des zones dites sûres, les gens se sont dirigés principalement vers les zones centrales et Khan Younis, y compris les bâtiments détruits. »
Elle a souligné que depuis le début de la guerre à Gaza, les Palestiniens ont été contraints de fuir, à plusieurs reprises, à la recherche d’une sécurité qu’ils n’ont jamais trouvée, notamment dans les abris de l’UNRWA, notant que lorsqu’ils se déplacent, ils courent des risques, sans passage sûr ni protection.
« Chaque fois, ils sont obligés de laisser derrière eux leurs quelques biens : matelas, tentes, ustensiles de cuisine et fournitures de base qu’ils ne peuvent pas transporter ni payer pour le transport. À chaque fois, ils doivent recommencer à zéro. » A-t-elle dénoncé.
Elle a noté que les zones vers lesquelles les gens fuient actuellement ne disposent pas d’approvisionnement en eau potable ni d’installations sanitaires.
Al-Mawasi, par exemple, selon le communiqué, s’étend sur 14 kilomètres carrés de terres agricoles sablonneuses, où les gens sont laissés à l’air libre, avec peu ou pas de bâtiments ni de routes.
La région ne dispose pas des conditions minimales nécessaires pour fournir une aide humanitaire d’urgence de manière sûre et digne.
Avant l’invasion de Rafah, la zone abritait plus de 400 000 personnes. L’endroit est bondé et ne peut pas accueillir un plus grand nombre de personnes, et c’est également le cas à Deir al-Balah, dans les régions centrales, selon l’UNRWA.
Elle a souligné que l’affirmation selon laquelle les habitants de Gaza peuvent se déplacer vers des zones « sûres » ou « humanitaires » est une fausse affirmation. Et à chaque fois, il met gravement en danger la vie des civils. La déclaration réitère : Il n’y a pas de zones sûres à Gaza. Il n’y a pas d’endroit sûr. Personne n’est en sécurité.
L’UNRWA a déclaré : « La situation s’aggrave encore en raison du manque d’aide et de fournitures humanitaires de base, tandis que la communauté humanitaire n’a plus d’autres fournitures à fournir, notamment de la nourriture et d’autres articles essentiels. »
Elle a souligné que les principaux points de passage menant à Gaza sont toujours fermés ou dangereux car situés à proximité ou à l’intérieur des zones de combat.
Elle a ajouté : La distribution de l’aide est presque impossible en raison de l’entrée irrégulière du carburant, de l’instabilité des télécommunications et de l’opération militaire en cours.
Depuis le 6 mai, seuls 33 camions humanitaires ont pu atteindre le sud de Gaza. Il s’agit d’une baisse au milieu des besoins humanitaires croissants et des déplacements massifs.
Bien que l’UNRWA se soit félicité des informations faisant état de l’arrivée des premières cargaisons au nouveau quai flottant, elle a souligné que les voies terrestres constituaient le moyen le plus pratique, le plus efficace, le plus sûr et le plus efficace pour acheminer l’aide.
Elle a souligné la nécessité de rouvrir les points de passage et d’y assurer un accès sûr, soulignant que sans la réouverture de ces routes, l’état de refus d’assistance et les conditions humanitaires catastrophiques perdureront.
Elle a déclaré : Le passage rapide et sans entrave de l’aide humanitaire doit être autorisé pour tous les civils dans le besoin, où qu’ils se trouvent, et cela doit être facilité.
« La population déplacée doit avoir accès aux éléments de base nécessaires à sa survie, notamment la nourriture, l’eau et un abri, ainsi qu’à l’hygiène, à la santé, à l’assistance et, surtout, à la sécurité. » A-t-elle poursuivi.
Elle a souligné la nécessité pour les équipes de secours humanitaires de se déplacer librement et en toute sécurité, pour atteindre ceux qui ont besoin d’assistance et de protection, où qu’ils se trouvent.
L’UNRWA a conclu qu’il était temps avant tout de s’entendre sur un cessez-le-feu, avertissant que toute nouvelle escalade des combats ne ferait qu’entraîner davantage de destructions pour les civils et rendrait impossible l’instauration de la paix et de la stabilité.
.Médias du gouvernement : L’occupation empêche l’entrée de 3 000 camions humanitaires à Gaza.
dimanche 19-mai-2024.
Le service de presse du gouvernement a déclaré que l’occupation « néonazie sioniste » empêche l’entrée de 3 000 camions d’aide, empêche des centaines de malades et de blessés de voyager pour se faire soigner à l’étranger, en raison de la fermeture des points de passage de Rafah et Kerem Shalom, pour le 13e jour consécutif, ce qui double la profonde crise humanitaire.
Le bureau a ajouté dans un communiqué : Pour le 13e jour, l’occupation « terroriste sioniste» empêche l’entrée de nourriture et de fournitures, d’outils et de fournitures médicales, et empêche l’entrée de carburant dans les hôpitaux et les équipements qui fournissent des services humanitaires pour les les blessés déplacés et des malades, après le contrôle par l’occupation du poste frontalier de Rafah et la fermeture du poste de Kerem Shalom, ce qui aggrave profondément la crise humanitaire de la bande de Gaza.
Il a souligné que l’administration américaine, l’Union européenne et la communauté internationale n’ont pas fait leur devoir et n’ont pas joué le rôle qui leur était demandé pour prévenir le génocide, mais ont plutôt donné le feu vert à l’occupation néonazie sioniste pour poursuivre le crime atroce de génocide, et poursuivre les politiques de famine et de siège en violation flagrante des règles du droit international et du droit international humanitaire.
Il a tenu l’occupation « terrosite sioniste », l’administration américaine, l’Union européenne et la communauté internationale entièrement responsables de la poursuite de la guerre génocidaire, et a condamné la poursuite de ce crime dans tous les termes.
Il a appelé tous les pays du monde libre et les organisations internationales à condamner ce crime qui se poursuit pour le 8e mois consécutif.
Il a également appelé tous les pays du monde libre et les organisations internationales à faire pression sur l’occupation sioniste, afin de mettre fin à la guerre génocidaire, d’ouvrir les passages immédiatement avant que la catastrophe humanitaire ne se produise et de permettre l’entrée de l’aide à plus de 2 000 000 de personnes et 400 000 personnes vivant dans la bande de Gaza, dont 2 000 000 de personnes déplacées qui dépendent principalement de l’aide humanitaire.
….Euro-Med exige le retour de centaines de milliers de personnes déplacées de force de Gaza et de son nord.
dimanche 19-mai-2024.
L’Observatoire Euro-Méditerranéen (Euro-Med) des Droits de l’Homme a appelé la communauté internationale à prendre des mesures urgentes et sérieuses pour obliger « l’entité usurpatrice sioniste » (Israël) à cesser de commettre le crime de déplacement forcé qu’il commet contre les habitants de la bande de Gaza, de manière systématique, généralisée et répétée, depuis le 7 octobre dernier.
Euro-Med a souligné dimanche dans un communiqué que des centaines de milliers de personnes déplacées devraient être autorisées à retourner dans leurs zones de résidence dans le gouvernorat de Gaza et le gouvernorat du nord de Gaza, d’où elles ont été déplacées de force vers le sud de la vallée de Gaza, au cours de la même période. Ces derniers mois, en particulier après le début de l’attaque militaire d’occupation sioniste sur Rafah, qui a mis fin de manière effective et officielle à la soi-disant zone de sécurité, qui était le dernier refuge pour les personnes déplacées de force, de diverses parties de la bande de Gaza, et il n’y a maintenant aucun autre endroit vers lequel se tourner pour se réfugier.
Euro-Med a surveillé le déplacement de plus de 700 000 personnes de Rafah, depuis que l’armée d’occupation terroriste sioniste a émis les derniers ordres de déplacement forcé, le 6 mai, et le déplacement forcé se poursuit dans des circonstances très difficiles, qu’il s’agisse de trouver un endroit où s’installer, comme c’est le cas actuellement. Aucun endroit sûr dans la bande de Gaza, ou trouver une tente pouvant abriter la famille déplacée, ou fournir des moyens de transport et couvrir les frais de déplacement.
Il a souligné que les derniers ordres de déplacement interviennent 8 mois après le début du génocide, qui a détruit les moyens de subsistance des familles et laissé la plupart d’entre elles sans travail, en plus des expulsions répétées et des déplacements forcés, qui ont causé les souffrances de ces familles qui ont perdu une grande partie de leurs biens et le peu de vivres qui leur restait.
L’Euro-Med a indiqué que ses estimations indiquent qu’environ 150 000 personnes avaient déjà été déplacées de force de Rafah, au cours des semaines qui ont précédé les ordres officiels de déplacement forcé, en raison d’un torrent de menaces d’occupation terroriste d’envahir la ville frontalière.
Il a expliqué que la majorité de ces personnes déplacées ont été contraintes de quitter Gaza et son nord, en octobre dernier après que l’armée d’occupation néonazie sioniste a émis des ordres de déplacement forcé à grande échelle, incluant tous les résidents des deux gouvernorats, le 13 octobre 2023, qui stipulaient : « Un avertissement urgent aux habitants de la bande de Gaza. Votre présence au nord de Wadi Gaza met votre vie en danger. Quiconque choisit de ne pas évacuer le nord de la bande de Gaza vers le sud de la vallée de Gaza pourrait être identifié comme complice d’une organisation terroriste. »
Il a souligné que plus de 1 200 000 de Palestiniens ont déjà été déplacés, au cours des mois en raison des mesures de déplacement forcé adoptées par les forces d’occupation terroriste, que ce soit par des ordres directs de déplacement forcé ou par la création d’un environnement coercitif qui expulse la population par de violents bombardements, intimidations, assaut sur les maisons et les centres d’hébergement, et forçant ceux qui s’y trouvent à se déplacer vers le sud, alors qu’il reste près de 400 000 personnes, la plupart d’entre elles étant déplacées à l’intérieur du pays dans les quartiers de Gaza et du nord.
Euro-Med a averti de l’aggravation de la famine et de la souffrance des milliers de familles déplacées et le grave risque sur leur vie, dénonçant l’utilisation de la famine comme une arme de guerre, pour achever le crime de génocide contre les Palestiniens.
….Médias hébreux : la désintégration du « cabinet de guerre » est plus proche que jamais.
dimanche 19-mai-2024.

Lire la suite

Flash info pour le Dimanche 11 Dhou Al Qiddah 1445, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Dimanche 11 Dhou Al Qiddah 1445, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information


L'agence de presse palestinienne 'WAFA

Assalam aleykoum,
Voici le Flash info pour le Dimanche 11 Dhou èl Qidah 1445, sur MouslimRadio.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres de l’agence de presse palestinienne ‘WAFA’.
.
..
………Saraya al-Quds tirent une salve de missiles en direction d’Ashkelon.
samedi 18-mai-2024.
Saraya al-Quds, bras armés d’al-Jihad islamique, ont déclaré avoir bombardé avec une salve de missiles la ville d’Ashkelon tout en menant un nombre d’opérations pour contrer les infiltrations des forces d’occupation israélienne dans la bande de Gaza.
Saraya al-Quds ont précisé que les tirs des missiles interviennent pour riposter aux crimes de l’ennemi israélien dans la bande de Gaza.
Saraya al-Quds ont ajouté que leurs combattants ont ciblé avec des roquettes lourdes les attroupements des soldats israéliens et de leurs engins dans le quartier d’al-Tannour, à l’est de Rafah, alors que violents combats de distance zéro se déroulent dans la même région.
A l’est du camp de Jabalya, au nord de la bande de Gaza, les combattants de Saraya al-Quds ont pris pour cible avec une bombe « Barq » un char Merkava.
….Abu Obeuda : Netanyahu pousse ses soldats pour être tués dans les ruelles de Gaza au lieu d’un échange de détenus.
samedi 18-mai-2024.
Le porte-parole des Brigades d’al-Qassam, Abu Obeida, a déclaré que les dirigeants de l’ennemi israélien poussent leurs soldats dans les ruelles de Gaza pour les faire rentrer dans des cercueils, et ce à la recherche des dépouilles des détenus qu’eux-mêmes les ont tués.
Dans une déclaration laconique diffusée ce samedi, Abu Obeida a ajouté que Netanyahu préfère voire ses soldats tués à la recherche des dépouilles et des cadavres que d’aller vers un échange de détenus qui ne sert pas ses intérêts politiques.
L’armée d’occupation a déclaré ce samedi la mort de l’un de ses soldats lors d’une mission de recherche des cadavres de trois détenus dans la bande de Gaza.
Après plus de sept mois, toutes les tentatives des forces d’occupation pour récupérer des détenus israéliens, morts ou vivants, dans la bane de Gaza avaient échoué, pire encore les forces spéciales s’étaient piégées dans les embuscades des résistants qui ont fait un nombre supplémentaires de morts parmi officiers et les soldats.
….15 soldats sionistes éliminés par Al-Qassam dans une embuscade à l’est de Rafah.
samedi 18-mai-2024.
Les Brigades Al-Qassam, la branche militaire du mouvement Hamas, ont tué 15 soldats sionistes dans une embuscade spécifique à l’est de Rafah, au sud de la bande de Gaza.
Les Brigades Al-Qassam ont déclaré dans un communiqué militaire que ses moudjahidines ont réussi à tué 15 soldats sionistes, après qu’un groupe d’Al-Qassam a ciblé une maison dans laquelle un grand nombre de soldats étaient barricadés avec un dispositif antipersonnel «Raed».
Elles ont ajouté : Ensuite, nos combattants ont pris d’assaut la maison et se sont affrontés avec les soldats restants avec des mitrailleuses légères et des grenades à main, dans le quartier d’Al-Tanour, à l’est de la ville de Rafah, au sud de la bande de Gaza.
Les Brigades Al-Qassam ont également ciblé un char sioniste « Merkvah 4 » avec un obus « Al-Yassin 105 » dans le quartier d’Al-Tanour, à l’est de la ville de Rafah.
….L’armée d’occupation prend d’assaut la mosquée Ibrahimi et empêche l’appel à la prière maghrébin.
samedi 18-mai-2024.
L’armée d’occupation néonazie sioniste a pénétré dans la mosquée d’Al-Ibrahimi à Hébron, au sud de la Cisjordanie, vendredi, expulsant les employés du ministère des dotations islamiques et interdisant l’appel à la prière et la prière du Maghreb.
Ghassan al-Rajabi, directeur des Waqfs à Hébron, a déclaré à l’agence Anadolu que « les forces armées d’occupation sioniste ont empêché les employés des Waqfs d’entrer et les ont expulsés de la mosquée, interdisant également l’appel à la prière et la prière du Maghreb. »
Il a ajouté que « l’intrusion est survenue de manière inhabituelle un vendredi, et semble avoir été préparée pour l’intrusion d’une personnalité importante, apparemment dans la mosquée, parcourant toutes ses sections et ses cours intérieures. »
Il a poursuivi en disant que « l’interdiction d’entrée dans la mosquée est restée en vigueur jusqu’à l’heure de la prière du soir, puis les portes ont été ouvertes devant les fidèles. »
Depuis 1994, Israël a divisé la mosquée en 63% pour les Juifs, comprenant la salle de l’appel à la prière, et 37% pour les musulmans, suite à un massacre perpétré par un colon qui a tué 29 fidèles.
Les autorités israéliennes ferment également la mosquée pendant 10 jours chaque année (pendant diverses fêtes) aux musulmans et l’ouvrent aux colons dans le cadre de sa division continue à la fois temporelle et spatiale, tandis qu’elle la ferme complètement pendant 10 jours par an, qui sont des occasions religieuses pour les musulmans.
….L’occupation arrête des travailleurs de Gaza à Beit Rima et mène des raids en Cisjordanie.
samedi 18-mai-2024.
Les forces armées d’occupation néonazie sioniste ont arrêté tôt ce samedi matin un groupe de travailleurs de Gaza, tandis qu’elles menaient une campagne de perquisitions dans divers endroits de la Cisjordanie, marquée par des incursions domiciliaires et des affrontements dans plusieurs axes.
À Jenine, les forces armées d’occupation terroriste sioniste ont arrêté des travailleurs de la bande de Gaza dans la ville de Beit Rima, isolée derrière le mur de séparation et l’expansion raciste, au sud de Jenine.
Des sources locales ont rapporté que les forces armées d’occupation fasciste ont envahi la ville et arrêté des travailleurs de la bande de Gaza à l’intérieur d’un immeuble résidentiel, après les avoir violemment battus, en plus de perquisitionner plusieurs maisons de citoyens.
Les forces nationales et islamiques dans le gouvernorat de Jenine ont annoncé une grève générale pour demain samedi en deuil du martyr le commandant Islam Khmaisah, qui a été tué suite à un bombardement aérien de l’armée d’occupation
À Qalqilya, les forces armées d’occupation ont fait une incursion dans la ville de Habla, au sud de Qalqilya.
Des sources locales ont indiqué que les forces armées d’occupation terroriste ont perquisitionné plusieurs maisons de citoyens dans la ville, sans rapporter de blessés ou d’arrestations.
Les forces armées de l’ennemi occupant néonazi sioniste ont également fait une descente dans la maison de tareq Dawoud dans le quartier de Ja’ide à Qalqilya, et ont tiré des grenades assourdissantes sur les jeunes lors de leur incursion dans la ville.
Les forces armées d’occupation fasciste sioniste ont également fait une descente dans le camp de réfugiés de Balata à l’est de la ville de Naplouse, ainsi qu’une incursion dans la ville de Al-Mughayyer au nord-est de Ramallah.
À Naplouse, les résistants ont visé les forces armées d’occupation avec un engin explosif lors de l’incursion dans Barqah, au nord-ouest de Naplouse. Elles ont également fait une incursion dans la ville de Qusra au sud de la ville.
Les mosquées de la ville d’Yamoun au nord-ouest de Jenine ont pleuré la mort du leader martyr Islam Khmaisah, assassiné par un raid aérien sioniste sur le camp de Jenine.
.L’Espagne interdit aux navires d’armes à destination d’Israël d’accoster dans ses ports.
samedi 18-mai-2024.
Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albarez, a annoncé vendredi que son pays n’autoriserait pas les navires transportant des armes vers l’entité usurpatrice sioniste « Israël » à accoster dans ses ports, après que l’Espagne a refusé d’autoriser un navire à accoster dans le port de Cartagena, dans le sud-est du pays.
Albarez a souligné que le navire était le premier navire à être empêché d’accoster dans un port espagnol, notant que cela est cohérent avec la décision du gouvernement de ne pas accorder de licences pour exporter des armes vers l’entité usurpatrice sioniste, depuis le 7 octobre, parce que l’Espagne « ne veut pas contribuer à la guerre. »
De son côté, le ministre espagnol des Transports, Oscar Puente, a annoncé que le navire Marian Danica transportait une cargaison d’armes à destination de l’occupation sioniste, et avait demandé l’autorisation de s’arrêter au port de Cartagena, le 21 mai, mais l’Espagne a refusé.
La journal El País a mentionné que le navire transportait environ 27 tonnes de matériaux explosifs.
Le Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères, Josep Borrell, a déclaré lors d’une interview à la radio espagnole « RNE » que l’Espagne reconnaîtrait l’État de Palestine le 21 mai courant, selon le ministre des Affaires étrangères espagnol.
Le responsable européen a confirmé que des pays européens tels que Malte, l’Irlande et la Slovénie étaient en passe de reconnaître l’État de Palestine, sachant que ces pays ont annoncé dans une déclaration commune le 22 mars qu’ils étaient convenus de prendre les premières mesures vers la reconnaissance d’un État palestinien.
….Le martyr d’un commandant de la brigade de Jenine lors d’un raid israélien.
samedi 18-mai-2024.
Le ministère de la santé palestinien a déclaré ce vendredi soir qu’un raid de l’armée d’occupation israélienne a fait un martyr et huit blessés dans la ville de Jenine.
Des sources médiatiques ont révélé que le martyr est Islam Khmaisa, il est l’un des commandants de la brigade de Jenine et il a été assassiné lors d’un raid mené par un drone ciblant le quartier d’al-Damaj au camp de Jenine.
L’armée d’occupation israélienne a assuré qu’un avion de combat a bombardé « un objectif » dans la ville de Jenine.
…..L’armée d’occupation reconnait la mort d’un soldat de la brigade des parachutistes au nord de Gaza.
samedi 18-mai-2024.
L’armée d’occupation israélienne a reconnu, vendredi, la mort d’un soldat des brigades des parachutistes lors des combats contre la résistance palestinienne.
L’armée d’occupation a déclaré que le sergent Ben Afichay (20 ans) est un soldat de la troupe de technologie d’information des brigades des parachutistes avait péri lors d’une bataille au nord de la bande de Gaza.
Hier, jeudi, l’armée d’occupation a déclaré la mort de cinq soldats et la blessure de neuf autres au cours des combats dans la bande de Gaz.
Le porte-parole de l’armée sioniste a indiqué que les soldats morts sont de la brigade 202 des parachutistes et qu’ils ont été tués lors des batailles de Jabalya au nord de la bande de Gaza, alors que neuf autres soldats ont été blessés, quatre parmi eux sont dans un état grave.
….Le martyr du militant d’al-Qassam Shurahbil al-Sayed lors d’un raid d’occupation sur le Liban.
vendredi 17-mai-2024.
Les Brigades d’al-Qassam, bras armés du Hamas, ont annoncé vendredi le martyr de l’un de leurs commandants au Liban, Shurahbil Ali al-Sayed lors d’un raid de l’armée d’occupation israélienne sur le Liban.
« Les Brigades d’al-Qassam annoncent, avec fierté et honneur, au peuple palestinien et à notre Nation arabe et islamique le martyrs de son commandant Shurahbil Ali al-Sayed (alias Abu Amrou) », ont déclaré les Brigades tout en précisant que les avions d’occupation israélienne ont ciblé le martyr dans la plaine de la Bekaa ouest au Liban.
Sur le front gazaoui, les forces d’occupation poursuivent leur guerre génocidaire tuant 35 303 palestiniens et blessant 79 261 autres jusqu’à maintenant alors qu’environ 1.7 million citoyens ont été déplacés de leurs régions sous les menaces des bombardements et du feu de l’armée sioniste.
…..Sommet arabe de Manama…parade verbale et promesses creuses.
vendredi 17-mai-2024.
On a beau pensé que le contexte dans lequel a été tenu le 33éme sommet, avec les atrocités révoltantes commises envers Les civiles hommes, femmes et enfants, et les crimes nazis abattus sur tout genre d’infrastructure écoles, universités et institutions de santé. On avait crédulement pensé qu’on allait assister à une réaction digne de dirigeants respectueux, à un bouleversement des discours tendres caressant l’ordre international dans le sens du poil.
En fait cette attente était d’autant plus justifiée qu’au moment même de l’ouverture du sommet, l’appareil criminel néonazi continue sans arrêt à déverser des torrents de frappes sous forme de lignes de feu sur Jabalia et tout autour, sur Deis El-Balah et sur le quartier azzaytoun, tuant des centaines de vies humaines, détruisant maisons, marchés et mosquées. C’est le genre de crimes odieux susceptibles de révolter les plus hébétés des êtres humains, mais ce n’était pas le cas de l’esprit, du déroulement et du contenu du sommet.
Concernant le contenu des speechs des différents intervenants, les discours donnés n’ont pas été ce qui est attendu de résolutions claires, fermes, soutenables et surtout réalisables. En réalité on a eu droit à la même rengaine qui n’attire l’attention d’aucun, ni personnes politiques ni instances internationales ou de quelconques analyses diplomatiques. Le discours dominant au sommet n’avait rien de nouveau et n’était autre qu’une répétition de clichés désuets et sans valeur, du genre « Paix équitable et durable » « La solution des deux états » « L’initiative de paix arabe »…
A propos de la guerre génocidaire de l’entité sioniste contre Gaza, Le sommet a clôturé ses travaux en adoptant la « déclaration du Bahreïn », appelant au déploiement de forces internationales de maintien de la paix en territoires occupés relevant des Nations unis, en attendant la mise en œuvre de la solution à deux états avec l’impératif d’établir un échéancier pour finir ce processus. Cette déclaration rappelle bizarrement celle de l’années 2002 qui a promis un état palestinien en 2005 etbien sûr qui n’a pas été tenue, ce qui, par analogie, confirme que ce genre de promesse dépendent essentiellement de la mise en pratique de l’engagement à respecter de l’entité sioniste, or les évènements adteuels de l’agression, le rejet sioniste de la loi internationale, des décisions de la cour international de justice, et de ce qui sera certainement le cas concernant les décisions attendues de la cour pénale internationale. On peut alors deduire que les données réelles prouvent que ce genre de résolutions arabes ne sont que des slogans creux et du pur baratin.
A ne pas manquer, en parlant du contenu des discours, de remarquer le discours de Sissi d’Egypte, qui a prononcé un discours fort envers l’entité sioniste utilisant des termes dont le Sissi n’avait pas l’habitude d’utiliser. En fait ce changement verbal utilisé par la personne sus citée demande un article à lui seul, mais disons que ce discours a d’autres causes qu’une fermeté nouvellement acquise, dont le moindre de ces causes est le différend entre l’administration américaine et l’entité sioniste, ce qui a encouragé ou probablement poussé Sissi à tenir ce discours nouveau, en plus que c’est par réaction à la menace que Sissi a commencé à ressentir après l’attaque de Rafah.
Mais sans aucun doute la « perle ! » incontestée des interventions est le discours d’Abbas, alias « Abbas de Keith Dayton », qui a carrément incriminé Hamas d’attaquer les territoires occupés sans concertation concertation préaleble avec son « autorité », et d’avoir causer les souffrances du peuple palestinien (des propos inutile d’en parler ni de commenter).
Le sommet de Manama n’a rien apporté de nouveau, ni en forme ni en contenu, et n’apportera probablement rien de substantiel à la glorieuse résistance. D’ailleurs le sommet précédant a été tenu lorsque le nombre des martyrs avait déjà atteint 11.000, et a pratiquement pris des promesses semblables à celle d’aujourd’hui sans être capable de les tenir, d’où la certitude que Le sommet actuel se tient avec le scandaleux bilan de plus de plus de 35.000 martyrs sana pouvoir changer le cours des massacres par des résolutions sans demain.
Le sommet de manama regroupant des Représentants qui ont des relations diplomatiques avec l’ennemi, des protecteurs de lieux saints et le président du Comité Al-Qods qui se sont tous éclipsés pendant le génocide, et des adhérents à la nouvelle hérésie abrahamique, n’est pas un sommet en mesure d’entreprendre une action noble en faveur de la résistance.
Fort heureusement que la résistance ne prend plus sérieusement ce genre de parade, et ne compte que sur ses propres forces. .
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com et encore bien d’autres sur http:// french wafa.ps

flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo,wafa

 

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://french.wafa.ps/Pages/LastNews
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

Article complet sur :

Home


et
https://french.wafa.ps

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste #juif #hebron #cisjordanie #Bethléem #Naplouse #jenine #liban #jericho #Tulkarem #Qalqiliya #Beitunia #Beyrouth #Ramallah #Rafah #colon