MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Jeudi 25 Chawwal 1443, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Jeudi 25 Chawwal 1443, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Jeudi 25 cha’oual 1443.

.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..
Blessés à la suite d’affrontements à l’ouest de Bethléem.

De violents affrontements ont éclaté aujourd’hui, mercredi (25-5), après que les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut la ville de Doha, à l’ouest de Bethléem..

L’occupation envahit plusieurs zones du gouvernorat de Jénine.

Aujourd’hui, vendredi, les forces d’occupation israéliennes ont pris d’assaut plusieurs villes et villages du gouvernorat de Jénine..

Les autorités d’occupation démolissent une maison à Jérusalem et agressent ses propriétaires.

Les forces d’occupation israéliennes ont démoli, mercredi soir, une maison de deux étages dans le village de Safafa, au sud-est de Jérusalem..

Les autorités d’occupation bannissent la cheffe des gardiennes d’Al-Aqsa.

Les services des renseignements israéliens ont banni, mercredi, la cheffe des gardiennes de la mosquée Al-Aqsa, Zinet Abu Sabih, ainsi que la fidèle Ayda Sidaoui..

La marine israélienne vise les pêcheurs palestiniens au large de Gaza.

Les bateaux de la marine israélienne ont ouvert, mercredi, le feu de leurs mitrailleuses en direction des pêcheurs palestiniens dans la mer de Rafah, au sud de la bande de Gaza..

Les Factions de la Résistance : Les appels des groupes sionistes provoqueront une explosion qui va secouer l’entité sioniste.

Aujourd’hui, mardi, les factions de la résistance palestinienne ont annoncé qu’elles étaient en réunion permanente, pour suivre les développements à Jérusalem et prendre les mesures nécessaires pour répondre aux crimes de l’occupation..

Arrestation de 5 Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem occupée.

Les forces armées d’occupation israéliennes ont arrêté, aujourd’hui à l’aube, mercredi, 5 palestiniens de différentes parties de la Cisjordanie et de Jérusalem occupée, après avoir pris d’assaut et fouillé les maisons de leurs familles et saccagé leur contenu, avant de les transférer vers des destinations inconnues..

Naplouse: Un enfant tué et 75 blessés lors d’affrontements avec l’occupation.

Un enfant a été tué et des dizaines ont été blessés, mercredi à l’aube, lors de violents affrontements avec les forces armées d’occupation après qu’elles ont pris d’assaut la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée, pour sécuriser les colons qui prennent d’assaut la tombe de Youcef..

Un jeune palestinien blessé par les balles des forces israéliennes.

Un jeune palestinien a été blessé, mardi soir, par les balles des forces d’occupation israéliennes dans la rue de Shalaleh, au centre ville d’Hébron..

Mohjat Al-Quds : les chambres des détenus d’Al-Jihad dégénérées en cellules.

Mohjat Al-Quds, ONG palestinienne qui défend la cause des martyrs, des blessés et des détenus dans les prisons d’occupation israéliennes, a assuré que l’administration pénitentiaire de la prison désertique du Néguev a transformé les chambres des détenus du mouvement Al-Jihad islamique en vraies cellules après avoir retiré tous les objets électroniques et empêché les détenus de se déplacer tout en privant 77 détenus de tout contact.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

Covid-19 : deux nouveaux cas et aucun décès.

Le ministère de la Santé a annoncé, ce mercredi, dans un communiqué, que deux (2) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19) et deux (2) guérisons ont été enregistrés, alors qu’aucun cas de décès n’a été recensé ces dernières 24 heures en Algérie. Selon la même source, aucun patient n’est actuellement en soins intensifs.

Le total des cas confirmés s’élève ainsi à 265862, celui des décès demeure inchangé, soit 6875 cas, alors que le nombre total des patients guéris passe à 178399 cas.

Variole du singe : « l’Algérie n’est pas à l’abri », selon Dr Elias Akhamouk.

Plusieurs pays de l’Amérique du Nord et de l’Europe sont touchés par la variole du singe, une maladie rare, originaire d’Afrique.

Depuis le 14 mai, neuf cas ont été recensés au Royaume-Uni, cinq au Portugal, deux au Canada, un aux Etats-Unis, un en Italie, deux en Belgique, un en Suède et un cas en France. Des cas suspects sont en cours d’évaluation dans de nombreux pays et la situation évolue donc très rapidement, ont prévenu les autorités sanitaires.

En Algérie, l’Institut Pasteur (IPA) a assuré, hier dans un communiqué, qu’aucun cas suspect ou confirmé de cette infection n’a été détecté ou enregistré dans le pays. « Faisant suite à la note d’information publiée le 22 mai 2022 portant sur la variole du singe, l’Institut Pasteur d’Algérie informe qu’à ce jour aucun cas suspect ou confirmé de cette infection n’a été détecté ou enregistré en Algérie », selon le même communiqué..

Ce mercredi 25 mai, le Docteur Elias Akhamouk a indiqué que l’activité infectieuse s’accentue de plus en plus depuis ces deux dernières décennies. Encouragées par les différentes imprudences de l’être humain, les pandémies à l’instar de la Covid-19, tuent aujourd’hui le plus grand nombre d’individus en un temps record. Avec l’émergence de la variole du singe, l’Algérie n’est pas à l’abri.

Intervenant sur les ondes de la radio chaîne 3, l’infectiologue prévient contre l’éventuel relâchement dans la lutte contre ces épidémies. « Avec l’émergence de ces nombreuses maladies transmissibles, il est impératif d’installer des cellules de veille et de surveillance partout dans le pays », appelle-t-il.

Selon le chef du service des maladies infectieuses à l’EPH de Tamanrasset, la prévention demeure l’ultime arme contre les épidémies et les pandémies, notamment la variole du singe qui guette le monde. Il explique qu’il faut « installer des filtres dans nos frontières, comme a été le cas pour la Covid-19, mais aussi former le personnel de santé dans la prise en charge et le diagnostic de cette maladie. »

Le spécialiste pointe du doigt les rumeurs qui circulent à travers le monde sur l’apparition de ces pathologies. « Il n’est pas normal de dire que ces virus sont une fabrication des laboratoires. Cela peut prendre beaucoup de moyens pour mener des enquêtes approfondies à travers un traçage génétique », regrette-t-il.

BMS : Des pluies orageuses à partir de ce mercredi sur le Centre et l’Est du pays.

Des pluies parfois sous forme d’averses orageuses affecteront, à partir de ce mercredi plusieurs wilayas du Centre et de l’Est du pays, annonce un bulletin météorologique spécial (BMS) émis par l’Office national de la météorologie.

Il s’agit des wilayas de Tipaza, Alger, Blida, Boumerdès et le nord de Bouira, précise le BMS, placé au niveau de vigilance « Orange » et dont la validité s’étale de mercredi à 18h00 au jeudi à 12h00. Les quantités estimées se situent entre 20 et 40 mm, précise la même source.

Les wilayas de Tizi-Ouzou, Bejaia, Jijel, Skikda et le nord de Sétif sont également concernées par ces précipitations, de mercredi à 18h00 au jeudi à 15h00, avec des quantités attendues entre 20 et 40 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 50 mm.

Ces pluies seront accompagnées localement de chutes de grêle, note la même source, prévoyant également des rafales de vent sous orages.

Médéa : Un séisme de magnitude de 3,2 degré.

La wilaya de Médéa a été frappée ce mercredi 25 mai 2922, à 12h49 par un séisme de magnitude 3.2 localisée à 7 Km Nord ouest El Omaria (Medea), a indiqué le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Algérienne des Eaux : 10% d’augmentation du remplissage des barrages cette année.

Salah Eddine Charit, cadre central de l’Algérienne des Eaux (ADE), a déclaré que la situation actuelle des ressources en eau au niveau national est dans une relative stabilité par rapport à l’année dernière, ra3ce mercredi 25 mai 2022 la Radio nationale chaîne I.

Il a attribué cela à l’augmentation du taux de remplissage des barrages cette année, estimé à 10%, selon la même source.

Concernant la stratégie du secteur pour augmenter les capacités hydrauliques du pays, il a révélé l’existence d’un programme visant à mettre en place davantage d’usines de dessalement d’eau de mer.

En parallèle, a-t-il dit, le ministère a lancé un programme urgent de forage de 700 puits, car il connaît de grands progrès dans le processus d’achèvement, et devrait être achevé d’ici cet été.

Il a souligné qu’un programme similaire est actuellement mis en œuvre par les autorités locales à travers les wilayas du pays et comprend « le forage de 1200 puits supplémentaires, et ce programme est sur le point d’être achevé », selon la même source.

Il a rassuré les citoyens que l’Algérienne des Eaux a élaboré un plan d’urgence qui garantit l’approvisionnement en eau dans des proportions plus importantes pendant la saison d’été, et qui repose sur 3 axes :

La maintenance des structures de production et de distribution; la lutte contre le phénomène de l’eau non facturée, les fuites d’eau et la perte de quantités importantes annuellement, lutte contre les branchements illégaux et la suppression des compteurs.

Et enfin, le Lancement d’une campagne nationale de sensibilisation pour économiser la consommation d’eau et assurer la récupération et la réutilisation de grandes quantités afin d’améliorer le service public.

Le prix facturé actuel ne représente que le prix du service public, puisque le coût du mètre cube d’eau est actuellement de 68 dinars, alors que le prix facturé ne dépasse pas 24 dinars pour toutes les catégories de clients, ce qui ne couvre que 37% du coût de production, selonle même média.

Il a révélé que les dettes des clients dans diverses catégories s’élevaient à plus de 66 milliards de dinars en raison de la réticence à payer, expliquant qu’elles ont connu une augmentation significative lors de la pandémie du Covid-19, elles ont dépassé le plafond de 40 milliards de dinars, un augmentation de 68% par rapport à l’habituel.

Il a estimé les dettes des ménages et ceux qui n’ont pas payé à plus de 11 milliards de dinars, tandis que les dettes accumulées des administrations publiques ont dépassé 16 milliards de dinars, soit 25% de la totalité des dettes.

Protection de l’environnement : 20 investisseurs appelés à régler leur situation à Tipaza.

Une vingtaine d’investisseurs ont été invités par les services de la wilaya de Tipasa à présenter leur dossier relatif à la protection de l’environnement contre les risques éventuels pouvant résulter de leurs projets, afin de pouvoir bénéficier d’une autorisation d’exploitation, a-t-on appris, mardi, auprès du cabinet du wali.

Selon un communiqué émis par le cabinet du wali, il s’agit de 20 projets d’investissement classés (en catégorie deux et trois), en matière d’impact environnemental, ayant déjà bénéficié d’un accord préalable pour leur concrétisation, mais dont les promoteurs n’ont pas encore introduit de demandes pour l’obtention d’autorisations d’exploitation.

Les concernés sont appelés, a ajouté la même source, à se rapprocher des services de la direction de l’environnement pour introduire leurs demandes, et permettre, ainsi, à la commission de wilaya chargée du contrôle des établissements classés dans le cadre de la protection de l’environnement, d’effectuer une visite de terrain de leurs entreprises, avant de leur accorder les autorisations d’exploitation stipulées par la législation en vigueur.

« L’entrée en exploitation de tout investissement est conditionné par ce document confirmant sa conformité aux critères en vigueur en matière de protection de l’environnement », est-il souligné dans le même document.

Le communiqué a, également, appelé les investisseurs, en cas du constat de la présence d’obstacles entravant l’entrée en service de leurs projets, à se rapprocher des services de la direction de l’industrie et des mines ( Secrétariat de la commission de wilaya chargée de la levée des obstacles entravant les projets d’investissement non entrés en exploitation) pour la prise en charge de leurs préoccupations.

Il est à noter que ces mêmes projets ont déjà bénéficié, dans le cadre de la facilitation et simplification des procédures d’accompagnement des investisseurs, de permis de construction et d’attestations de conformité de leurs constructions, avant l’obtention d’un accord préalable du wali de Tipasa pour leur réalisation.

Ces investissements sont relatifs à plusieurs domaines d’activités, dont l’élevage animal destiné à la consommation, la transformation du plastique, l’incinération des déchets hospitaliers, l’industrie des huiles et parfums, la transformation de la pomme de terre, l’industrie du béton, l’industrie du plastique et l’agroalimentaire, outre la fabrication de matériaux de construction, et de complexes de stockage, la transformation du papier et la transformation des métaux non ferreux.

Visa pour la France : VFS Global lance un nouveau service.

Le prestataire chargé de la collecte des demandes de visas pour la France, VFS Global, a annoncé, lundi dernier, dans une note publiée sur sa page Facebook, le lancement d’un nouveau service spécial d’assistance personnalisée.

Ce nouveau service est destiné aux demandeurs qui ont besoin pour la consultation leur dossier et être guidé sur le système de prise de rendez-vous.

En février dernier, le centre VFS Global avait lancé un service de photographie, disponible à l’intérieur du centre. Le nouveau service vise à proposer aux demandeurs de visas une photographie correspondant aux normes de l’Espace Schengen.

Colza : Cevital achète la totalité de la production.

Alors que les agriculteurs ont commencé la moisson, il y a quelques jours, le problème de dépôt des récoltes de colza s’est pointé. En effet, ils ne savent pas où déposer leurs productions, parce que les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS) n’ont pas eu l’ordre d’ouvrir leurs dépôts aux récoltes du colza.

La première expérience de la culture du colza a été entamée durant la saison 2020/2021, avec l’emblavement de 3000 hectares, et une récolte de plus de 13.000 quintaux. Au cours la saison 2021/2022, la superificie emblavée a été étendue à 13.000 hectares.

« Il y a une contradiction flagrante », selon Nadir Ahcene Djaballah, le président de l’Association professionnelle pour l’orientation et la protection des fellahs (APOPF), cité par le quotidien national El Watan. Et d’expliquer : « D’un côté, la culture du colza est considérée comme un programme soutenu personnellement par le président de la République dans le but de limiter l’importation en devises fortes des oléagineuses pour leur transformation en Algérie. De l’autre, les CCLS, qui ont vendu aux fellahs la semence du colza au début de la saison et loué leurs moissonneuses pour la récolte, n’ont pas eu encore l’accord de la direction générale pour ouvrir les dépôts et recevoir les récoltes du colza. »

« Ce qui représente, selon lui, un risque pour la qualité de la graine en l’absence d’une bonne conservation. Pire, jusqu’à hier, aucune convention avec des transformateurs n’a été signée avec les CCLS. Quel sera, alors, le sort des récoltes du colza cette année, sachant que la superficie emblavée est pratiquement quatre fois plus importante que l’année dernière ». « Après ces blocages administratifs, le colza ne sera certainement pas cultivé, la saison prochaine, par un nombre important d’agriculteurs », a prévenu Nadir Ahcene Djaballah.

Dimanche dernier, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Henni, a assuré que que son département « ne compte pas renoncer à la culture du colza ». Il a assuré les agriculteurs qui se sont lancés dans cette culture qu’il y aura des facilitations en leur faveur. « Nous avons des contrats avec des transformateurs privés. Une solution finale au problème sera trouvée dans les plus brefs délais », a indiqué Abdelhafid Henni qui mise sur une semence nationale de colza.

Cevital s’engage à acheter la totalité de la production de colza.

Face aux difficultés rencontrés par les agriculteurs pour commercialiser leurs récoltes de colza cette saison, le groupe Cevital s’est engagé à acheter la totalité de la production estimée à 100.000 quintaux, rapporte ce mercredi Ennahar Online.

Le média a évoqué une réunion qui a lieu en début de la semaine en cours au siège du ministère de l’Agriculture et qui a regroupé des responsables de ce département et trois groupes agro-industriels.

Ont pris part à cette réunion, Issad Rebrab, PDG du groupe privé Cevital, les dirigrants de Agri Food, filiale de Madar Holding, un représentant du groupe spécialisé dans les pâtes alimentaires « SIM », le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et le directeur de l’Institut technique des grandes cultures (ITGC).

Selon la même source, le groupe Cevital a pris la décision d’acheter la totalité de la production de colza de cette saison, après que le groupe « SIM » a refusé d’acheter des quantités de colza en raison de pertes financières qu’il a subies l’année dernière, et que Madar a exprimé sa volonté d’en faire commande la saison prochaine.

Le PDG de Cevital, Issad Rebrab a proposé d’acheter les 100.000 quintaux pour 7.500 DA/quintal, rapporte le même média, qui ajoute que les agriculteurs bénéficieront d’une aide de l’Etat de 1 500 DA, portant le prix d’achat à 9.000 DA/quintal, et que le groupe Cevital bénéficiera d’une aide étatique de 500 DA sur chaque quintal acheté pour être transformé.

Selon Ennahar, les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS) devront dès aujourd’hui (mercredi) recevoir les premières quantités de colza pour être stockées en attendant leur transfert vers les unités du groupe Cevital.

.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

Flash info pour le Mercredi 24 Chawwal 1443, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mercredi 24 Chawwal 1443, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mercredi 24 cha’oual 1443.

.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..
Les autorités d’occupation valident l’installation d’un avant-poste à Hébron.

Les autorités d’occupation israéliennes ont validé, mardi, l’installation d’un avant-poste sur les terres palestiniennes du village de Doura, à l’ouest d’Hébron en Cisjoradnie occupée..

Des dizaines de colons prennent d’assaut Al-Aqsa.

Des dizaines de colons ont pris d’assaut, mardi matin (24-5), les cours de la mosquée Al-Aqsa, dans le cadre de la poursuite de la mobilisation des rabbins de l’occupation israélienne, pour prendre d’assaut ce qu’ils ont qualifié de « charnière » qui a lieu le dimanche 29 mai prochain..

Un bébé pulvérisé par le gaz poivre lors d’une attaque des colons à Naplouse.

Un bébé palestinien a été pulvérisé par le gaz piment lors d’une attaque des colons extrémistes, la nuit d’hier, à proximité de la région d’Al-Massoudiya au nord de Naplouse en Cisjoradnie occupée..

L’occupation assiège une maison dans le camp de réfugiés de Jénine et des affrontements armés avec les résistants.

Aujourd’hui, mardi, les combattants de la résistance palestinienne ont affronté la prise d’assaut par les forces d’occupation israéliennes de la périphérie du camp de Jénine et le siège d’une maison palestinienne..

L’occupation vise les bergers et les pêcheurs dans la bande de Gaza.

Aujourd’hui, mardi (24-5), les forces armées d’occupation israéliennes ont tiré à la mitrailleuse sur des bergers dans l’est du gouvernorat central et sur des pêcheurs, dans le nord de la bande de Gaza..

L’occupation revendique l’arrestation d’une cellule du Hamas à Jérusalem.

Mardi, les médias hébreux ont affirmé que les autorités d’occupation avaient arrêté cinq Palestiniens de Jérusalem occupée, qui prévoyaient de mener des attaques contre des cibles israéliennes..

Affrontements violents avec l’occupation lors d’une campagne d’arrestations en Cisjordanie.

Plusieurs axes en Cisjordanie ont été témoins de violents affrontements avec les forces d’occupation à l’aube d’aujourd’hui (24-5), y compris des affrontements armés, et des cocktails Molotov ont été lancés, en plus de l’arrestation de plusieurs citoyens..

Blessés et arrestations dans la répression d’une marche condamnant la judaïsation d’Ibrahim à Hébron.

Des affrontements ont éclaté, lundi soir, entre des jeunes hommes et les forces armées d’occupation israéliennes, après une marche contre les fouilles et la judaïsation dans la mosquée Ibrahimi de la ville d’Hébron, dans le sud de la Cisjordanie occupée..

Les États-Unis: Une campagne pour arrêter le déplacement des habitants de « Masafer Yatta » à Hébron.

Aux États-Unis, une campagne a été lancée pour arrêter l’expulsion forcée des habitants des villages de « Masafer Yatta » au sud d’Hébron (sud de la Cisjordanie), leur déplacement et la démolition de leurs maisons..

L’occupation agresse une fille à Hébron.

Aujourd’hui, lundi, les forces armées d’occupation israéliennes ont agressé une fille dans la vieille ville d’Hébron.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

Coronavirus : 5 nouveaux cas et aucun décès.

Le ministère de la Santé a annoncé, ce mardi, dans un communiqué, que cinq (05) nouveaux cas confirmés de Coronavirus (Covid-19) et quatre (04) guérissons ont été enregistrés, alors qu’aucun décès n’a été déploré, ces dernières 24 heures en Algérie. Slon la même source, aucun patient n’est actuellement en soins intensifs.

Le total des cas confirmés en Algérie s’élève à 265.860 cas, le nombre des décès est resté stable, soit 6.875 cas, tandis que le nombre de patients guéris a atteint 178.397.

Hadj 2022 : le coût fixé à 856100 Da.

Le coût du Hadj pour la saison 1443 / 2022, a été fixé à 856100,00 DA, frais de billet d’avion inclus, a annoncé, ce mardi, dans un communiqué, l’Office national du pèlerinage et de la Omra (ONPO).

« L’ONPO informe les pèlerins que le coût du Hadj pour la saison 1443 / 2022 a été fixé à 856100,00 DA, frais de billet d’avion inclus », a précisé le communiqué relayé par l’agence APS.

L’Office a appelé les pèlerins éligibles pour accomplir le Hadj cette année, à se rendre dans les meilleurs délais, dans les services communaux de leur résidence pour retirer le certificat d’éligibilité ou le livret du hadj avant de se présenter aux commissions médicales de wilaya en vue d’effectuer les examens médicaux et recevoir les vaccins requis.

Les futurs pèlerins vaccinés doivent se rendre dans les centres de vaccination anti-covid, munis du passeport biométrique et de la carte d’identité nationale, pour récupérer le pass sanitaire contenant le QR code.

Les candidats non vaccinés sont appelés à le faire pour obtenir le pass sanitaire.

D’autres démarches et procédures administratives seront annoncées ultérieurement dans les délais prévus, a conclu le communiqué.

Les postes frontaliers entre l’Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain.

Les deux postes frontaliers Chahid Mostefa Benboulaïd en cours de réalisation entre l’Algérie et la Mauritanie devront être réceptionnés en octobre prochain après la réduction des délais de réalisation de 24 à 12 mois.

C’est ce qu’a indiqué lundi le directeur des équipements publics de la wilaya de Tindouf, Fateh Slim, lors d’une visite d’inspection du Directeur général des Douanes, Noureddine Khaldi, rapporte l’agence APS.

Selon les explications fournies par M. Fateh Slim, l’Algérie prend en charge la réalisation de ses deux postes dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d’avancement de 60% avec une enveloppe financière de plus de 34 millions DA.

Inspectant les chantiers, le DG des Douanes a mis l’accent sur le respect des normes internationales dans la réalisation de ces infrastructures, formant le vœu de voir les entreprises de réalisation honorer leurs engagements quant au respect des délais.

M.Khaldi a visité auparavant le poste frontalier temporaire où il a suivi un exposé sur l’activité d’exportation via ce poste. Le bilan des services douaniers a fait état de l’exportation de plus de 10.000 tonnes de produits algériens vers la Mauritanie à travers ce poste durant les 4 premiers mois de 2022.

En détail, il s’agit de 240 opérations d’exportation effectuées par des opérateurs économiques algériens vers le marché mauritanien représentant une valeur de plus de 854 millions DA.

En 2021, les mêmes services ont enregistré 438 opérations d’exportation de quelque 14.000 tonnes pour une valeur de plus de 14,8 milliards DA. Concernant l’import autorisé depuis 2021, il s’agit de l’importation d’un volume dépassant 4,4 tonnes de produits, essentiellement des produits halieutiques pour une valeur de plus de 11 millions DA.

Dans une déclaration à la presse, le DG des Douanes a affirmé que cette visite intervenait sur recommandation des pouvoirs publics afin de booster le commerce extérieur et relancer les postes frontaliers du pays.

« Le poste frontalier Chahid Mostefa Benboulaïd avec la Mauritanie, pays frère, ne diffère point des autres postes terrestres. Nous espérons à travers cette visite inciter les cadres et agents douaniers au niveau de Tindouf à davantage de disponibilité, notamment au niveau de ce poste », a-t-il déclaré, relevant une grande mobilisation des autorités locales pour accélérer la réalisation des deux postes.

Une forte volonté anime également les corps de sécurité, en tête desquels l’Armée nationale populaire pour concourir à la réussite de cette importante réalisation, a ajouté M. Khaldi.

Il s’agit par cette visite, poursuit le DG des Douanes, de s’enquérir de l’état des unités des douanes à Tindouf, notamment au niveau du poste, assurant avoir donné des orientations quant à l’impérative accélération de l’opération de délivrance des déclarations douanières à l’import et à l’export.

Il a également donné des consignes pour oeuvrer à donner un nouveau souffle à ce poste qui aura certainement un impact positif sur les populations locales, en matière de résorption du chômage et l’augmentation de la dynamique commerciale vers la Mauritanie et les pays de l’Afrique de l’Ouest.

Les efforts se poursuivront pour atteindre l’objectif de réalisation de plus de 7 milliards USD, a-t-il affirmé.

Le premier responsable des douanes poursuit mardi sa visite dans la wilaya avec au programme l’inspection du siège de l’inspection des douanes en sus d’une rencontre avec les opérateurs économiques.

Le poste frontalier a été inauguré le 19 août 2018 par les autorités algériennes et mauritaniennes au niveau du point kilométrique PK-75 au Sud de Tindouf.

Cette infrastructure frontalière entre l’Algérie et la Mauritanie, constitue un apport qualitatif aux relations de coopération bilatérale et un moyen de facilitation des déplacements et passage des personnes et d’intensification des échanges commerciaux entre les deux pays d’une part, et avec les autres pays de l’Afrique de l’Ouest, d’autre part.

Il se veut aussi un moyen de consolidation de la coopération sécuritaire et de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, dans l’intérêt des deux pays.

Le président Tebboune entamera demain une visite d’État en Italie.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, entamera demain mercredi, une visite d’Etat de trois jours en Italie, un indiqué ce mardi 24 mai 2022 un communiqué de la Présidence de la République publié sur sa page Facebook.

Sur invitation du Président de la République italienne, M. Sergio Mattarella, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, entamera, à partir de demain, une visite d’Etat de trois jours en République italienne, précise le même communiqué.

La visite est d’une importance particulière, dans le renforcement des liens d’amitié historique et le renforcement des relations bilatérales dans de nombreux domaines, en particulier l’aspect économique, dans une nouvelle vision des deux présidents, visant à relancer une nouvelle dynamique de dialogue et de coopération stratégique entre les deux pays voisins et amis.

Baisse du prix du poulet : l’ONAB annonce des mesures au profit des aviculteurs.

Après plusieurs mois de flambée, le prix du poulet a considérablement baissé ces derniers jours. Une situation qui n’est pas une bonne nouvelle pour les aviculteurs, du fait que le prix de revient de l’élevage du poulet a déjà augementé en raison de la hausse des prix de l’aliment de volaille, notamment.

Durant le mois de ramadhan et avant, le prix du poulet s’était installé au-dessus des 400 dinars le kilo. Il a même atteint les 500 dinars le kilo dans certaines régions comme la capitale Alger. Ces derniers jours, le prix de la viande blanche oscille entre 270 et 300 dinars le kilo chez les détaillants et le prix de gros est à 210 DA/kg.

Face à cette situation, l’Officie national a prix des mesures au profit des aviculteurs. Dans un communiqué publié hier, il a annoncé l’achat du poulet de chair sur les petits aviculteurs au niveau de ses 13 abattoirs publics régionaux « à des prix adéquats ».

« Suite à la baisse des prix du poulet et en application des directives du ministère de l’agriculture, l’ONAB annonce sa disponibilité pour acheter le poulet de chair sur les petits agriculteurs », a indiqué l’Office dans un communiqué, invitant les aviculteurs à se rapprocher et contacter ses abattoirs aux adresses et numéros de téléphones mis à leur disposition.

Lutte contre la spéculation illicite : 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022.

Les services du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations ont enregistré 53 délits dans le cadre de la lutte contre la spéculation illicite, durant les quatre premiers mois de l’année en cours, selon un bilan du ministère transmis à l’APS.

Les services de contrôle relevant du ministère ont réalisé, entre janvier et avril 2022, en coordination avec les services de sécurité, dans le cadre de l’application des dispositions de la loi n 15-21 du 28 décembre 2021 relative à la lutte contre la spéculation illicite, 22.787 interventions qui ont permis d’enregistrer 53 délits donnant lieu à l’établissement de 78 procès-verbaux de poursuites judiciaires, précise la même source.

Ainsi, des mesures conservatoires administratives ont été prises par les services de contrôle, qui porte sur la saisie de marchandises d’une quantité estimée à 1.612,43 tonnes et 51.080 litres d’huile de table subventionnée, d’une valeur globale de 216,11 millions de dinars.

Les quantités saisies comprennent 843,49 tonnes de banane et 768,74 tonnes d’autres denrées alimentaires de large consommation telles que la semoule, la farine, le sucre, le lait, les pâtes alimentaires, la pomme de terre.

Selon le bilan du ministère, 79% des interventions concernent le commerce de détail avec 17.953 interventions, 16% pour le commerce de gros (3.662 interventions), 4% pour les entreprises de production (833) et enfin 1% pour les locaux des importateurs (339).

Projet d’extension du Métro d’Alger : le tunnelier arrive à l’aéroport d’Alger.

Une étape importante a été franchie lundi 23 mai 2022 dans le projet de réalisation de l’extension du métro d’Alger de la station d’El Harrach vers l’aéroport international d’Alger, avec l’arrivée du tunnelier au bout de ce tronçon.

La construction de la partie, qui comprend le tunnel et les stations entre Oued Smar et l’aéroport d’Alger, a été achevée avec la sortie de la foreuse à l’autre bout du tunnel au niveau de l’aéroport d’Alger.

Pour rappel, les travaux de réalisation du tronçon El Harrach-Aéroport d’Alger, confiés au groupe public de BTP Cosider, devraient coûter 170 milliards de dinars, et le projet devrait être réceptionné en 2026. Le tunnel reliant l’aéroport via Bab Ezzouar sera d’une longueur de 9,5 Km.

Importation d’équipements de production rénovés: mesures pour garantir la transparence.

Le ministère de l’Industrie a mis en place plusieurs mesures garantissant la transparence dans la mise en œuvre du cadre juridique régissant l’importation des équipements et chaînes de production rénovés, entré en vigueur dimanche dernier , rapporte ce mardi 24 mai 2022 l’agence officielle.

Pour encadrer l’importation des équipements et chaînes de production rénovés, le ministère a assujetti l’acceptation des demandes d’importation par les investisseurs à plusieurs conditions, notamment la vérification de leur état général, leur exploitabilité et leur maintenabilité.

Le nouveau cadre repose sur l’évaluation de conformité des chaînes et équipements de production avant importation réalisée par des bureaux d’expertise accrédités par l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC) ou d’autres organismes analogues dans les pays signataires d’un accord de reconnaissance d’accréditation mutuelle avec ALGERAC.

Le ministère de l’Industrie a également mis en place un mécanisme de contrôle a posteriori de l’importation des chaînes et équipements de production rénovés, exigeant de l’opérateur un certificat d’entrée en exploitation de l’équipement ou de la chaîne importé(e), établi par un expert assermenté résidant en Algérie, afin d’éviter l’importation anarchique et l’apparition d’intermédiaires et de spéculateurs sur le marché national.

Ces conditions permettent de garantir la transparence et d’éviter tout dépassement ou détournement des avantages accordés par l’Etat, selon le ministère de l’Industrie.

Par ailleurs, l’octroi de l’autorisation de dédouanement est assujetti à la présentation d’un dossier comportant notamment un formulaire de demande d’autorisation de dédouanement dûment renseigné, une copie du registre du commerce attestant de l’activité en relation avec la chaîne et les équipements à importer, une fiche technique détaillée de la chaîne et/ou équipements de production rénovés et une attestation de rénovation établie par l’organisme d’inspection et de contrôle accrédité par l’Organisme algérien d’accréditation ou d’autres organismes analogues signataires d’un accord de reconnaissance d’accréditation mutuelle avec ALGERAC.

Le dossier comprend également un document certifiant l’acquisition des chaînes ou équipements aux enchères ou auprès de l’entité ayant cédé les actifs ou auprès d’une entreprise cédante, outre une facture proforma accompagnée de la facture d’achat initial de la chaîne ou de l’équipement faisant ressortir les numéros de séries de tous les éléments composant la chaîne ou l’équipement ou d’une facture proforma de la chaîne ou de l’équipement équivalent à l’état neuf.
Le demandeur de l’autorisation d’importation doit présenter un document attestant, lorsque l’activité le justifie, l’existence d’infrastructures appropriées à la mise en exploitation de la chaîne ou de l’équipement de production rénovés.

Pour prendre en charge les demandes déposées par les investisseurs pour l’importation des chaînes et équipements de production rénovés, un comité technique est institué auprès du ministre de l’Industrie, composé de représentants des ministères de l’Industrie et des Finances et de l’Organisme algérien d’accréditation (ALGERAC).

Ce nouveau cadre juridique qui permet l’importation des chaînes et équipements de production rénovés, y compris le matériel agricole, intervient dans un contexte mondial marqué par une situation économique difficile en raison de la récession et de la crise sanitaire ayant entrainé la fermeture de plusieurs usines et unités de production et leur mise en vente à des prix concurrentiels.

Ainsi, ce régime permettra aux opérateurs d’exploiter les possibilités qui s’offrent sur les marchés mondiaux pour acquérir des équipements « pouvant renforcer les capacités de production, contribuer à la relance de la production nationale et réduire la facture d’importation des équipements », selon les explications du ministère.

Le ministère de l’Industrie a effectivement commencé à recevoir les investisseurs souhaitant acquérir ces équipements pour les orienter et s’assurer que ces derniers remplissent toutes les conditions requises pour la délivrance des autorisations d’importation.

Les pouvoirs publics misent sur ce régime comme un des mécanismes de relance de la production industrielle, de développement et de diversification des activités et des filières industrielles, de création de la valeur ajoutée et d’emplois dans le cadre des efforts pour booster l’économie et l’industrie nationales.

.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah