MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Shawwal 1438.

Flash info du 18 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Face aux drames des migrants en Méditerranée, Emmaüs lance la campagne Article 13.

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays », stipule l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

En cette période de trêve estivale, synonyme de vacances pour une partie des Français, Emmaüs a lancé, lundi 10 juillet, la campagne Article 13 pour défendre la liberté de circulation pour tous.

« La France est en vacances mais l’actualité ne fait pas de pause. N’oublions jamais que l’horreur, elle, ne prend jamais de vacances et que la tragédie continue en Méditerranée », rappelle l’organisation caritative.

Alors qu’une majorité de Français vont passer leurs vacances au bord de la Méditerranée chaque été, « les meilleures conditions en mer ne font qu’augmenter le nombre de migrations et donc la probabilité de nouveaux drames en Méditerranée », devenu un immense cimetière. Depuis le début de l’année 2017, plus de 2 250 morts ont été recensés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Pour sensibiliser les internautes et appeler à l’application de l’article 13, Emmaüs a diffusé un spot de campagne, réalisé par l’agence La Secte. On y voit des vacanciers prenant du bon temps au bord de la plage ; autour d’eux, se trouvent des dizaines de corps recouverts de draps blancs, qui symbolisent la tragédie des migrants.

Le spot est « le premier acte d’une vaste campagne de communication qui se prolongera durant tout l’été », et ce jusqu’à la traversée, à la nage et en kayaks, du détroit de Gibraltar par une quarantaine de compagnons, bénévoles et salariés du Mouvement Emmaüs en septembre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Royaume-Uni : le premier mariage homosexuel impliquant un musulman célébré.

Sean Rogan et Jahed Choudhury lors de leur mariage civil à Walsall (Royaume-Uni) © Express and Star News
Légalisé en 2014 en Angleterre et au Pays de Galles, la première union civile dont l’un des marié est musulman vient d’être célébré en Angleterre. Jahed Choudhury, 24 ans, et Sean Rogan, 19 ans, se sont dit oui à Walsall, une ville située à 200 kilomètres de Londres.

Jahed Choudhury, jeune marié musulman d’origine bangladaise, a confié qu’il se sentait gay depuis très jeune mais qu’il n’a commencer par assumer son orientation sexuelle qu’à partir de l’âge de 16 ans lorsqu’il a fait son coming out auprès de sa famille.

Selon Express & Star, il aurait, pendant une période, voulu changer son orientation sexuelle en ayant une petite amie, en changeant son cercle social, en prenant des médicaments et même en faisant un pèlerinage à la Mecque et au Bangladesh. Rien n’y a fait.

Jahed Choudhury dit avoir été agressé dans la rue par des personnes de confession musulmane et la mosquée qu’il fréquentait depuis 15 ans ne l’aurait plus laissé entrer depuis qu’il assume ouvertement son homosexualité. Il aurait même tenté de se suicider mais sa rencontre en 2015 avec celui qui deviendra son compagnon lui a redonné le goût de vivre malgré le rejet de sa famille, qui a d’ailleurs refusé d’assister à la cérémonie. « Nous allons montrer au monde entier que vous pouvez être gay et musulman », a-t-il déclaré.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Affaire de la sextape : la Cour de cassation invalide l’enquête contre Karim Benzema.

L’international français Karim Benzema a obtenu mardi 11 juillet, l’invalidation de l’enquête opérée à son encontre dans le cadre de l’affaire de la tentative de chantage à la sextape contre son coéquipier Mathieu Valbuena.

Mis en examen en novembre 2015 pour « tentative de chantage ou complicité et participation à une association de malfaiteurs» en compagnie de son ami Karim Zenati, l’attaquant du Real Madrid avait contesté la légalité de l’enquête car, selon lui, certaines écoutes étaient litigieuses. La cour d’appel de Versailles a validé la procédure en décembre 2016 mais le footballeur s’est ensuite pourvu en cassation.

Maitre Patrice Spinosi, son avocat, a mis en cause la « loyauté de la preuve » car un policier aurait incité Karim Benzema et son ami à passer à l’acte. L’avocat a fait valoir que le policier sous couverture, qui a servi d’intermédiaire entre Mathieu Valbuena et les présumés maîtres chanteurs, a été si actif qu’il a « provoqué » la commission de l’infraction, en relançant « à certains moments un processus (de négociation) qui ne devait plus avoir de suite ».

L’attaquant français reste cependant mis en examen. La cour d’appel de Paris doit de nouveau statuer sur l’enquête. Me Spinosi juge que désormais toute la procédure d’enquête doit être rendue nulle au vue de l’invalidité des écoutes téléphoniques.

Benzema est sélectionnable en équipe de France.

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), s’est exprimé assez rapidement : « Je me réjouis pour Karim Benzema. J’ai toujours souhaité que ce garçon se porte bien. Si on pouvait ne plus parler de lui dans cette affaire-là, je serais ravi. C’est une décision qui le soulage et on est plutôt content pour lui. Mais ce qui ne veut pas dire que j’oublie Mathieu Valbuena. La Fédération reste solidaire de ses joueurs. »

Depuis novembre 2015, le joueur du Real Madrid n’a plus été appelé en équipe de France. Le président de la FFF n’exclut pas un retour de l’attaquant en bleu. « Cela ne change rien pour nous. Karim Benzema n’est pas suspendu par la Fédération, je l’ai dit 50 000 fois. Il est sélectionnable. Nasri est sélectionnable, Ribéry est sélectionnable, et plein d’autres », déclare-t-il.

saphirnews.com
***


Tunisie : pourquoi la venue de Michel Boujenah fait polémique.

Michel Boujenah fait face à une vive polémique déclenchée à l’annonce de la programmation de son spectacle « Ma Vie rêvée » lors de la 53e édition du Festival international de Carthage, en Tunisie, mercredi 19 juillet. Plusieurs organisations ont appelé à l’annulation et au boycott du spectacle du comédien franco-tunisien. Parmi elles, on retrouve le parti politique Al Joumhouri, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), principal syndicat du pays, et le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), qui s’opposent tous à la normalisation des relations avec Israël.

« Nous ne voulons pas de sionistes, quelque soit leur nationalité, sur nos scènes et dans nos festivals », ont déclaré ces trois organisations dans une lettre ouverte adressée au ministère de la Culture et à la direction du Festival de Carthage le 26 juin. Elles ont appelé à l’annulation du spectacle de Michel Boujenah sur la base de ses déclarations publiques favorables à Israël, et ce malgré ses exactions commises à l’encontre des Palestiniens depuis près de 70 ans.

« Le spectacle à Carthage se fera ».

Dans une interview accordée à Nice Matin, le comédien a affirmé que son spectacle est maintenu : « Le spectacle à Carthage se fera. Mais ce n’est pas mon métier de parler de tout ça. Moi, je suis un artiste, je ne suis qu’un clown, pas un homme politique ni un économiste ». « Mon amour pour la Tunisie est indéfectible et ceux qui me connaissent savent que je ne milite que pour la paix, depuis toujours », a-t-il ajouté.

Michel Boujenah peut compter sur le soutien de Mokhtar Rassaa, directeur du Festival de Carthage. Le 24 juin, dans une interview accordée à Radio Mosaïque FM, il défendait le comédien en précisant qu’il n’était « ni un grand sioniste, ni un leader du sionisme ! C’est un juif, il a un attachement à Israël, comme nous, musulmans, avons un attachement à La Mecque ».

« Etre juif et être sioniste, ce sont bien évidemment deux choses distinctes »
Une comparaison qui ne convainc pas les partisans de l’annulation du spectacle. Accusés d’être des « partisans de Daesh », des « islamistes » ou même des « antisémites », les organisations ont rappelé, le 4 juillet une tribune, que « être juif et être sioniste, ce sont bien évidemment deux choses distinctes. Il y a une grande différence entre une foi et une idéologie politique ».

Quant à ceux qui disent que « Michel Boujenah est Tunisien avant tout », elles répondent : « Est-ce que le fait qu’il soit un concitoyen rend ses positions pro-sionistes plus politiquement correctes ? (…) Qu’ils le veuillent ou pas, l’appel au boycott est un type d’actions politiques tout à fait légitime et qui a précédemment montré son efficacité dans les luttes anti-ségrégationnistes. » Les signataires de la tribune interpellent en outre le ministère de la Culture, estimant que les déclarations pro-sionistes du comédien « sont en porte-à-faux avec la Constitution tunisienne qui affirme dès son préambule l’engagement anticolonial de la Tunisie, notamment son soutien à la cause palestinienne ».

Le gouvernement a affirmé dès le 5 juillet le « soutien inconditionnel » de la Tunisie à la cause palestinienne mais a indiqué qu’il n’intervient plus – comme ce fut le cas sous l’ère Ben Ali – dans le choix de la programmation du Festival de Carthage et qu’il n’en a donc pas la responsabilité. Selon des médias tunisiens, tous les billets pour le spectacle de Michel Boujenah ont été vendus.

saphirnews.com
***


Brahim Zaibat condamné en appel pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen.

Le danseur Brahim Zaibat a perdu le procès qui l’opposait à Jean-Marie Le Pen. Vendredi 7 juillet, la cour d’appel de Paris a confirmé la condamnation de l’ancien « b.boy » du Pockemon Crew.

Le 12 décembre 2015, il avait publié sur les réseaux sociaux un selfie qu’il a pris avec le fondateur du Front national, profitant de son sommeil dans un avion. Sur le cliché, publié la veille du premier tour des élections régionales, on peut voir l’octogénaire, les yeux fermés et la bouche ouverte, accompagné du message : « Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle !!! »

Le tribunal a jugé que le sommeil est, « à l’évidence, un moment de relâchement et d’abandon personnel », qui relève de la vie privée. L’ex de Madonna a été condamné à verser 3 000 euros de dommages et intérêts à Jean-Marie Le Pen. En première instance, en février 2016, il n’avait écopé que d’un euro symbolique à verser car le tribunal avait jugé que le cliché n’était « ni dégradant ni malveillant ». La photo n’est cependant pas prête à disparaître du Web.

saphirnews.com
***


Angleterre : Londres : le terroriste néo-fasciste, auteur de l’attaque à l’acide contre deux cousins musulmans, comparaît devant la justice.

Près de trois semaines se sont écoulées depuis ce mercredi 21 juin, à Londres, où leur vie a basculé dans le drame, Jameel Muhktar, 37 ans, et sa cousine Resham Khan, 21 ans, grièvement brûlés par l’attaque à l’acide sulfurique qui les a pris par surprise à l’intérieur de leur véhicule, trouveront peut-être un certain apaisement en apprenant la comparution de leur agresseur devant la Cour des magistrats de Londres.

Totalement dévastés par ce qu’ils dénoncent comme étant un acte terroriste mû par une islamophobie vengeresse, ces deux parents proches de confession musulmane, atteints de graves lésions corporelles, ne seront assurément plus jamais les mêmes, tant physiquement que psychologiquement.

Profondément meurtris dans leur chair et leur âme, les deux cousins qui se disent « émotionnellement détruits et souffrant le martyre », puiseront-ils dans la condamnation de John Tomlin, 24 ans, un terroriste d’extrême droite ivre de haine, une source de réconfort dans le malheur qui les frappe ?

L’avenir que la jeune Resham Khan, défigurée, scrute avec angoisse en se demandant de quoi demain sera fait, le dira peut-être… Quant à son cousin Jameel, sa ligne d’horizon ne s’éclaircira que lorsque l’horreur de leur agression sera officiellement qualifiée par les autorités britanniques d’acte terroriste à caractère islamophobe.

oumma.com
***


Etats-Unis : l’agresseur d’un couple musulman plaide non coupable en larmes.

Alors que les habitants de Portland, dans l’Oregon, songent encore avec effroi au destin foudroyé de Ricky John Best, 53 ans, et de Taliesin Namkai-Meche, 23 ans, ces deux héros locaux d’un quotidien endeuillé par la haine meurtrière – ils ont été tués à coups de couteau par un suprémaciste blanc, le 26 mai dernier, pour avoir volé à la rescousse d’une jeune musulmane voilée victime de la fureur raciste de ce dernier – les larmes de Frederick Nolan Sorrell, accusé d’un crime de haine à caractère islamophobe, n’ont guère ému le tribunal du comté de Multnomah, lundi matin.

Près de deux mois après ce double homicide abominable, la comparution dans le prétoire, la mine contrite, de cet Américain de 49 ans qui s’est déchaîné fin mai contre un couple musulman, pétrifié par sa folle course poursuite en voiture et le flot d’injures qui sortait de sa bouche, a échoué à convaincre la justice de l’honnêteté de sa ligne de défense : il plaide en effet non coupable, en dépit de preuves et de témoignages accablants.

Si Frederick Nolan Sorrel a pleuré devant le juge du tribunal de Multnomah, c’est surtout sur son sort, à la consternation des responsables du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) présents à l’audience. Ceux-ci ont été effarés de le voir davantage s’apitoyer sur lui-même que sur ses victimes musulmanes, dont les nuits sont désormais hantées par le souvenir de cette agression pleine de bruit et de fureur.

Niant avoir pointé une arme sur le couple, contrairement à ce qu’affirment catégoriquement le mari et la femme visiblement traumatisés, il reconnaît toutefois leur avoir crié dessus, mais en ayant, comme par hasard, oublié les propos menaçants hurlés en plein jour, sous les yeux de témoins apeurés. « Enlève ta burka, ici c’est l’Amérique, retourne dans ton pays ! », vociférait-il, tout en donnant de grands coups de pied à leur véhicule. Mais là encore, il est frappé opportunément d’une amnésie passagère…

« Je suppose que c’est ma peur et la paranoïa qui m’ont fait agir ainsi. J’ai juste crié », s’est défendu Frederick Nolan Sorrel, sur un ton larmoyant, devant les médias, ajoutant en feignant de battre sa coulpe : « Je suppose que mon ignorance et ma bêtise sont les raisons pour lesquelles j’ai ouvert la bouche. Je ne souhaite pas la mort de ces personnes ».

Sorti libre du tribunal pour avoir joué la carte de l’innocence, avec l’interdiction formelle d’alimenter sa page Facebook sur laquelle ses commentaires orduriers ne laissent subsister aucun doute sur l’islamophobie primaire qui l’anime, il empruntera à nouveau le chemin du prétoire en août prochain, afin de savoir si ses larmes de crocodile ont plaidé ou non en sa faveur.

Elles ont en tout cas laissé de marbre Zakir Khan, le porte-parole de l’antenne du CAIR en Oregon, qui a vivement remercié le maire et la police de Portland pour la diligence avec laquelle ils ont traité cette affaire. Celui-ci nourrit l’espoir que l’arrestation de ce dangereux individu aura des effets dissuasifs sur les islamophobes de son espèce, prêts à passer à l’acte et à commettre l’irréparable.

oumma.com
***

 


Le 11 juillet 1995, débuta le massacre de 8 000 musulmans à Srebrenica.

Il y a 22 ans jour pour jour, débutait le génocide des musulmans de Srebrenica à l’issue de 40 mois de siège. Ce jour-là, les forces serbes ont systématiquement massacré les hommes et les garçons musulmans de cette ville, qui était pourtant sous la protection des forces de l’ONU (400 Casques bleus néerlandais). En quelques jours, plus de 8 000 musulmans ont péri.

Après avoir pris d’assaut la ville, les troupes Serbes menées par le général Ratko Mladic rassemblent alors la population. Le 13 juillet 1995, les femmes et les enfants sont évacués vers les zones musulmanes, alors que les hommes et les adolescents sont entraînés vers les forêts environnantes pout y être exécutés.

Le même jour, les combats entre la colonne et les forces serbes sont extrêmement violents. C’est durant cette journée du 13 juillet que le plus grand nombre de prisonniers est capturé. Ils sont systématiquement transférés vers Bratunac. Dans l’après-midi a lieu le premier massacre : un important groupe de prisonniers est exécuté dans un hangar à Kravica. Le 14 juillet au matin, l’ensemble des prisonniers se trouve à Bratunac. Ils sont visités par le général Mladic qui leur soutient qu’ils seront l’objet d’un échange de prisonniers. Le 14, les prisonniers sont embarqués vers différentes destinations plus au Nord où sont perpétrées des exécutions de masse. Les bulldozers creusent des fosses communes pour les cadavres. Les massacres se poursuivent le 15 et 16 juillet, l’évaluation portant à 1 200 le nombre des morts sur le lieu dit de Branjevo. Le 17 juillet, les massacres sont terminés et les fosses communes refermées.

A ce jour, 6471 victimes ont été exhumées de fosses communes, identifiées et enterrées dans le centre mémoriel de Potocari, près de Srebrenica. Plus de 2 000 personnes sont toujours portées disparues.

Les principaux responsables de ce massacre ont été arrêtés et jugés. Radovan Karadzic a été condamné à 40 ans de prison en mars 2016, Ratko Mladić risque la perpétuité (procès en cours). Pour sa part, Slobodan Milosevic, qui était alors président de l’ex-Yougoslavie, a été accusé de génocide pour sa responsabilité dans ce massacre. Son procès a toutefois avorté, puisqu’il est mort en prison le 11 mars 2006.

Fin juin, le tribunal de La Haye a déclaré l’Etat néerlandais civilement responsable de la mort de plus de 300 hommes et garçons musulmans dans le massacre. L’institution a souligné en effet que les «casques bleus» néerlandais auraient dû protéger ces civils.

Puisse Allah accorder Sa miséricorde et le Paradis aux martyrs de Srebrenica et aux autres.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’Autorité Palestinienne réduit les allocations sociales de 80 000 familles pauvres à Gaza
.
Un haut responsable a dévoilé une décision de l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, de suspendre les allocations sociales à plus de 80 000 familles dans la bande de Gaza bloquée.
.
Les ex-prisonniers protestent contre leurs indemnités suspendues depuis 24 jours
.
L’occupation ouvre le feu sur un véhicule palestinien et arrête son conducteur
.
Mohammed Allan interrompt sa grève de la faim en prison
.
La Jordanie nie tout rapprochement entre l’Etat d’occupation et des pays arabes
.
Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions
.
Al-Hindi : Les mesures du responsable palestinien contre Gaza sont des
.
Kayali: Notre visite au Caire est une réussite
.
114 colons profanent la mosquée al-Aqsa
.
Silwan: Un enfant palestinien blessé par les balles des soldats d’occupation
.
Une délégation médicale palestino-européenne arrive à Gaza et Jérusalem
.
Issawiya: Démolition d’un immeuble palestinien de 4 étages
.
Le seul passage commercial de Gaza brutalement fermé par l’armée israélienne
.
Président de Côte d’Ivoire: La solution des deux Etats reste la seule issue réaliste au Moyen-Orient
.
Un ex-général israélien interrogé pour corruption
.
Les détenus libérés exhortent le Caire à intervenir pour résoudre le problème de leurs allocations
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 8 Shawwal 1438.

Flash info du 8 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Le mensonge : ses méfaits et ses remèdes.

Le mensonge, péché dont nous devons tous nous préserver, fait malheureusement partie du quotidien de nombreux musulmans. Certains ne considèrent pas la gravité de cet acte, d’autres en sont conscients mais jouent la carte de l’ignorance. Mais savons-nous réellement ce qu’est le mensonge et ce qu’il entraîne comme châtiment ? Comment bannir le mensonge afin de purifier notre cœur et protéger notre âme ? Nous apporterons des éléments de réponses à ces interrogations, par le biais de l’ouvrage « Le mensonge, aspects et remèdes » écrit par Cheikh Mohamed ibn Ibrahim al Hamad.

Qu’est ce que le mensonge ?.

« Le mensonge est un antonyme de la vérité » a affirmé Ibn Manzhur, un des grands savants de la langue arabe. Le mensonge est définit par le fait de « fournir une information différente de la réalité au sujet d’un fait ». Fournir une information ne se résume pas seulement aux paroles prononcées mais comprend également les gestes de la main, de la tête ou encore le silence. Ainsi le mensonge n’est pas uniquement verbal mais peut être gestuel ou silencieux.

« Le mensonge mène à la perversion ».

Le mensonge est un acte que l’on doit bannir car « il fait partie des signes distinctifs des hypocrites, et des branches de la mécréance ». Le mensonge n’est permis que dans trois cas d’après un hadith rapporté par Muslim. Ainsi, il est autorisé en temps de guerre, pour réconcilier les gens et dans les paroles entre un homme et sa femme (couvrir les défauts, se complimenter) afin de maintenir une bonne relation de couple. En dehors de ces trois cas, le mensonge doit être délaissé car il n’apporte que doutes et malheurs tout en éloignant de la sérénité et de la piété.

C’est en ce sens que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Prenez garde au mensonge, car le mensonge mène à la perversion, et la perversion mène au feu. Et l’homme ne cesse de mentir jusqu’à être inscrit comme menteur auprès d’Allah » (Al Boukhari et Muslim). Ainsi, le mensonge est une des voies qui mène à l’enfer. Éloignons-nous du feu éternel en bannissant le mensonge incha Allah !

Le mensonge est un mal en soi, pour chaque serviteur et pour ses frères. Comme l’a souligné Al Mawardi : « Le mensonge englobe tous les maux et il est la source de toute chose blâmable, en raison des mauvaises conséquences et des suites néfastes qui en découlent. En effet, celui-ci engendre la calomnie, la calomnie entraîne la haine, et la haine mène à l’animosité. Et lorsque l’animosité apparaît, il n’y a ni paix ni répit. C’est pour cela qu’il a été dit : « Quiconque ne manifeste que peu d’honnêteté n’a que peu d’amis » ». Au delà d’entraîner des conséquences néfastes pour celui qui ment, le mensonge engendre des maux au sein de la relation entre les musulmans car la suspicion et le doute s’installent progressivement… Une relation dénuée de confiance n’a d’autre destination que l’échec.

Différents mensonges mais un même châtiment.

Il existe différentes catégories de mensonges. Cheikh Al Hamad en dénombre vingt-deux. Parmi elles, nous pouvons citer le mensonge pour semer la discorde entre les gens, le mensonge pour faire rire les autres et faire l’intéressant, le mensonge pour se vanter et montrer qu’on est le meilleur, le mensonge par jalousie et le mensonge lors d’un achat ou d’une vente. Tous ces types de mensonges entraînent la colère d’Allah et l’éloignement du noble comportement.

Cela dit, le mensonge le plus dur en châtiment est celui proféré à l’encontre d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam). En effet, ce mensonge est le plus détestable car il consiste à émettre un jugement, une parole ou un avis au sujet de la religion d’Allah et de Son Envoyé (‘alayhi salat wa salam). La pire des conséquences est l’égarement des musulmans par le biais de ces fatwas mensongères. Allah a dit à propos de ces menteurs : {Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : « Ceci est licite, cela est illicite », forgeant ainsi un mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas.} (Sourate 16 : Verset 116). De même, ceux qui mentent au sujet du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) seront menés en enfer, qu’Allah nous en préserve. C’est ainsi que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quiconque ment intentionnellement à mon sujet, qu’il prépare sa place en enfer » (Al Boukhari et Muslim). Le mensonge par ignorance n’entraîne pas le châtiment mais le mensonge intentionnel mène vers la pire des destinations ! Cela devrait nous suffire afin de bannir le mensonge à tout jamais incha Allah.

L’abandon du mensonge : un pas vers la sincérité.

Le fait d’abandonner le mensonge nous permet de compter parmi les sincères incha Allah. La sincérité s’oppose au mensonge car c’est le fait d’être « conforme à la réalité des faits, sans ajouter ni retrancher quoi que ce soit ». Nous devons nous parer de cette noble qualité, d’autant plus qu’Allah nous a ordonné d’être avec les véridiques. En effet, Il a dit : {Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques} (Sourate 9 : Verset 119). Cet ordre émane donc de notre Créateur mais également de Son Envoyé (‘alayhi salat wa salam) qui a dit : « Je vous commande d’être sincère, car la sincérité mène à la piété, et la piété mène au paradis. Et l’homme ne cesse d’être sincère jusqu’à être inscrit auprès d’Allah en tant que tel ». (Al Boukhari et Muslim). Le fait d’être sincère est un devoir que nous devons tous accomplir et une qualité dont nous devons nous saisir car cela est meilleur pour nous.

La sincérité peut paraître difficile car Shaytan embellit le péché et nous dissuade d’être bons. Cela dit, certains facteurs peuvent nous aider à être sincère incha Allah. Parmi eux, nous pouvons évoquer le fait de demander l’aide d’Allah, d’avoir le sentiment qu’Allah nous surveille en tout temps et tout lieu, de penser aux conséquences néfastes du mensonges, de fréquenter des personnes sincères et véridiques, d’éduquer les enfants à être honnêtes en leur donnant le bon exemple, de prendre l’habitude de dire la vérité et d’en faire une routine et enfin, de lire régulièrement le Saint Coran tout en méditant sur ses versets et en cherchant à comprendre ses sens.

Il ne fait aucun doute que la sincérité est bien meilleure pour nous car Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam) nous l’ont ordonné. De même, la sincérité apporte une certaine sérénité, une tranquillité d’esprit, une vie agréable, une grandeur d’esprit et une confiance que nos frères auront placée en nous.

Ainsi, bannissons le mensonge qui est un acte vil, un défaut détestable et un péché qui nous mènera en enfer. Préférons à cela la sincérité qui éloignera les maux et apportera le bien être et la tranquillité vis à vis d’Allah, de nos frères et de nous-mêmes incha Allah. Nous avons tous menti plus d’une fois dans notre vie et nous avons tous des frères qui en ont fait autant donc abandonnons le mensonge dès à présent et encourageons nos proches à atteindre la sincérité. Quant à ceux qui ne s’avouent pas avoir menti, rappelons qu’un homme a dit à l’imam Abu Hanifa : « Je n’ai jamais menti une seule fois ». Il répondit : « Ceci en est déjà un ».

Qu’Allah nous permette d’abandonner le mensonge et de compter parmi les véridiques. Qu’Il nous accorde Son Pardon et nous éloigne des tentations diaboliques.

AJIB.FR
***


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : son linceul et son enterrement.

Dans notre série de rappels concernant la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam), nous avons précédemment évoqué le pressentiment de sa fin proche. Nous avons également exposé le début de sa maladie et ses soins, sa douleur et ses derniers propos ainsi que ses paroles lorsque son regard se fixa. Aujourd’hui, nous poursuivons ce rappel en nous intéressons au jour de sa mort (‘alayhi salat wa salam), à son linceul, à la salat janaza faite sur lui ainsi qu’à sa tombe.

Il mourut un lundi.

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décédé des suites de sa maladie. Il était en effet touché par de fortes douleurs pendant plusieurs jours. Il était soigné chez son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). Après avoir enduré les affres de la mort, il s’éteignit (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi qu’Anas (qu’Allah l’agrée) raconte : « La dernière fois que j’ai vu le Messager d’Allah, il tira le rideau alors que les gens étaient en rangs, derrière Abu Bakr. Ce dernier voulu reculer, mais il leur fit signe de rester en place et il relâcha le voile. Il mourut à la fin de ce jour, qui était un lundi ». (Ahmed et Tirmidhy).

Lorsque l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) rendit l’âme, ses épouses et ses compagnons, ainsi que l’ensemble de la communauté, furent touchés et fortement attristés. Son compagnon le plus fidèle, Abu Bakr As Siddiq (qu’Allah l’agrée) fut celui qui l’embrassa alors qu’il venait de mourir. C’est ainsi que sa fille, ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) raconte : « Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) embrassa le Prophète (‘alayhi salat wa salam) entre les deux yeux lorsqu’il mourut » (An Nasa’i et Ibn Majah).

Le compagnon Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) raconte également que ce fut Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) qui embrassa le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) et ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapportent ainsi : « Abu Bakr embrassa le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsqu’il mourut » (Al Boukhari).

Nous savons donc, chers frères et soeurs que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) mourut un lundi, après avoir observé sa communauté en train de prier. Lorsqu’il rendit l’âme, son plus fidèle ami et son successeur au califat l’embrassa entre les deux yeux. Rappelons qu’Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) fut extrêmement touché par la perte du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Sa mort entraîna d’ailleurs une grande tristesse dans le cœur de tous les musulmans.

Il fut enveloppé dans son linceul.

Lorsqu’il mourut, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un linceul comme tout musulman. Mais comment était son linceul ? La mère des croyants (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le Messager d’Allah fut enveloppé, quand il mourut, dans un vêtement appelé hibara » (Al Boukhari et Muslim). L’imam An Nawawi (qu’Allah lui fasse miséricorde) explique qu’il s’agit d’un vêtement d’origine yéménite.

Savez-vous quel âge avait le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsqu’il rendit l’âme ? Son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) nous a informés de cela dans sa parole : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) décéda alors qu’il avait soixante-trois ans » (Al Boukhari et Muslim).

Concernant le linceul du Prophète (‘alayhi salat wa salam), la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte également : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un linceul constitué de trois vêtements blancs yéménites en coton, sans qamis ni turban ». Elle souligne aussi : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut enveloppé dans un vêtement hibara, puis on le lui ôta » (Ahmed et Abu Dawud). Le Prophète (‘alayhi salat wa salam), décéda alors qu’il avait soixante-trois ans et fut enveloppé dans un linceul d’origine yéménite.

La prière sur lui, le creusement et le lieu de sa tombe.

Lorsque le Prophète (‘alayhi salat wa salam) mourut, on demanda à Abu Bakr (qu’Allah l’agrée) : « Ô compagnon du Messager d’Allah, devons-nous prier sur le Prophète ? » Il répondit : « Oui ». Ils s’informèrent : « Comment devons-nous prier sur lui ? » Il répondit : « Que certains entrent et qu’ils fassent le takbir et des invocations, puis qu’ils sortent, et que d’autres leur succèdent » (Ibn Majah). C’est ainsi qu’a eu lieu, chers frères et soeurs la prière sur le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Savez-vous, chers frères et soeurs, comment fut creusé la tombe du Prophète (‘alayhi salat wa salam) ? ‘Amir ibn Sa’d nous informe de cela. C’est ainsi qu’il relate que Sa’d a dit : « Que l’on pratique pour moi le lahd et que l’on pose ensuite des briques comme on l’a fait pour le Messager d’Allah » (Muslim).

Le lieu de sa tombe est bien connu mais la décision de l’enterrer à cet endroit a été prise par Abu Bakr (qu’Allah l’agrée), conformément à la volonté divine. Salim ibn ‘Ubayd raconte l’instant où fut prise la décision de l’enterrer à cet endroit : « Quand le Prophète mourut, ils commandèrent : « Ô Salim ! Rends-toi chez les compagnons du Prophète et appelle-le ». Je sortis alors et trouvais Abu Bakr debout, dans la mosquée. Il posa alors sa main sur mon avant-bras, puis il se mit en marche jusqu’à ce qu’il entra. On lui fit place pour qu’il aille auprès du Prophète. Il se pencha sur lui et constata qu’il était mort. Abu Bakr déclara alors : {En vérité, tu mourras et ils mourront eux aussi} (Sourate Zummar : Verset 30). Ils s’enquirent : « Ô compagnon du Prophète, le Prophète doit-il être enterré ? ». Il répondit : « A l’endroit où Allah a pris son âme, car elle ne l’a été que dans un endroit pur ». Ils surent alors qu’il devait en être ainsi ». Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc enterré à l’endroit où il mourut, dans la chambre de son épouse ‘Aïsha (qu’Allah l’agrée).

Concernant l’enterrement du Prophète (‘alayhi salat wa salam), Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a dit : « On posa un vêtement rouge sous le Messager d’Allah, lorsqu’il fut enterré » (Muslim).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur Son Prophète et Messager. Qu’Il nous accorde une belle fin et nous rapproche de Lui et Son Envoyé.

AJIB.FR
***


Lettre à ma sœur, à mon frère : apaise les conflits conjugaux.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui pour évoquer un aspect de ta vie de couple. La vie à deux n’est pas sans embûche wal hamdouliLlah. Il nous faut donc être patients face aux conflits conjugaux et tendre ensemble vers la réconciliation. Laisse moi, te conseiller en ce sens, à la lumière du Saint Coran et de la Sunna.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, que le mariage est une institution des plus nobles en Islam. Elle représente la moitié de la foi pour celui qui fait preuve de patience et qui considère le mariage à sa juste valeur. Le mariage est un bienfait pour le musulman. Notre Seigneur n’a-t-il pas révélé : {Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous des épouses afin que vous éprouviez le repos auprès d’elles et Il a mis entre vous amour et miséricorde} (Sourate 30 : Verset 21) ? Ce verset prouve à lui seul le bienfait que représente le mariage pour notre communauté. Ainsi, lors de conflits conjugaux, souviens toi de l’importance du mariage. Combien de nos frères et soeurs vivent dans le célibat et sont éprouvés par cette situation ? Regarde le bienfait par lequel ton Seigneur t’a comblé(e), ma chère sœur, mon cher frère et considère le dans toute sa grandeur. Ainsi, pourras-tu prendre du recul lors de conflits conjugaux et réaliser que ton Seigneur t’a comblé(e). Proclame donc Sa grandeur et prosterne toi pour Le remercier comme le faisait notre prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam).

Oukhty, akhy, les conflits conjugaux constituent un phénomène tout à fait normal puisque tous les couples sont touchés par les tensions. Mais garde à l’esprit que tout conflit provient de Shaytane le lapidé, qu’Allah nous en préserve. C’est lui qui insuffle le mal dans l’oreille du croyant et qui le pousse ainsi à virer dans la désobéissance et la colère. Jabir (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Iblis pose son trône sur l’eau puis envoie ses troupes. Les plus rapprochés de lui sont ceux qui causent le plus grand trouble. L’un d’eux vient le trouver et dit : « J’ai fait ceci et cela » mais il lui répond : « Tu n’as rien fait ». Puis l’un d’eux vient le trouver et dit : « Je ne l’ai délaissé jusqu’à l’avoir séparé de son épouse ». Alors, il le rapproche de lui et dit : « Toi tu es bien » et il le serre contre lui ». (Muslim). Nous savons donc, ma sœur, mon frère, que la séparation d’un homme et sa femme provient de Shaytane et ses associés. Mais avant la séparation, le couple traverse des conflits qui eux aussi, sont causés par les ruses de Shaytane. C’est ainsi qu’il te faut, ma chère sœur, mon cher frère, garder en tête que tout conflit provient de lui. En cas de conflit conjugal, il te faut donc demander refuge auprès d’Allah et te montrer sincère dans tes invocations : invoque Allah pour qu’Il préserve ton couple, qu’Il l’éloigne de la turpitude et des tensions et que Shaytane ne puisse pas s’immiscer dans ton union. Sois convaincu(e) qu’Allah écoute tes invocations et qu’Il les exaucera car Il ne se détourne pas du cœur d’un serviteur pieux et sincère.

Ma chère sœur, mon cher frère, lorsque survient un conflit dans ton couple, médite sur ton comportement et remets-toi en question car personne n’est sujet à la perfection. Les torts sont souvent partagés : bien que l’un ait eu tort en premier, l’autre ne doit pas le suivre dans cette tension et doit le rappeler vers Allah. Nous devons adopter un bon comportement et faire preuve de patience, quand bien même notre conjoint se laisse emporté par ses émotions. Cheikh Muqbil (qu’Allah lui fasse miséricorde) a conseillé aux couples musulmans : « Ce que nous recommandons aux époux c’est de s’entraider dans le bien et la piété et je leur conseille également d’adopter un bon comportement des deux côtés, le Shaytane cherche à séparer la femme de son mari. L’homme doit bien se conduire avec sa femme comme vous avez pu l’entendre dans les Hadiths « Comportez-vous bien avec les femmes » […] La femme également doit craindre Allah à travers son mari ». Ainsi, chacun des deux membres du couple a des droits sur l’autre mais également des devoirs envers lui. Tu te dois donc, ma sœur, mon frère, de mettre en pratique tes droits et devoirs tout en respectant ceux de ta moitié. Ton couple n’en sera que plus apaisé inchaAllah.

Enfin, n’oublie pas, oukhty, akhy, que tous les couples sont touchés par les tensions mais qu’il faut accueillir cela comme une épreuve à surmonter et un moyen de te rapprocher, avec ta moitié, du Tout Puissant. Le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) rencontrait également des tensions avec ses épouses (qu’Allah les agrée) mais il faisait en sorte de les apaiser. Il prenait sur lui, rassurait ses épouses, les taquinait et les faisait sourire lorsque celles-ci ressentaient de la colère contre lui. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui a dit : « Ô Aisha, je sais quand tu es en colère contre moi et quand tu es contente. – Comment sais-tu cela ? Demanda-t-elle. – Lorsque tu es contente, dit-il, tu jures en disant : « Certes non, par le Seigneur de Mohamed ! » mais lorsque tu es en colère tu dis : « Certes non, par le Seigneur d’Ibrahim ». Elle dit : « C’est vrai, mais par Allah, je n’abandonne que ton nom ».(Al Boukhari et Muslim). Malgré les conflits, les tensions et les désaccords qui peuvent subsister au sein du couple, l’union de deux êtres est un bienfait émanant de notre Seigneur. Il te faut donc considérer ce bienfait dans toute sa splendeur, ma chère sœur, mon cher frère, t’éloigner autant que possible des insufflations et demander protection à Allah. Et lorsque le conflit survient, prends du recul, remets-toi en question, dialogue avec ton conjoint et rapprochez-vous ensemble de Celui qui vous a unis dans le bien.

J’espère que ces quelques paroles sur les conflits conjugaux et le comportement face aux tensions, te permettront de prendre du recul au quotidien et de faire preuve de patience dans ta vie de couple.

Qu’Allah éloigne nos couples de la turpitude, des conflits et des tentations. Qu’Il préserve et augmente l’amour entre conjoints et apaise les tensions.

AJIB.FR
***


Angleterre : Attaqués à l’acide, un musulman et sa cousine veulent savoir pourquoi leur agresseur n’est pas qualifié de terroriste.

Jameel Muhktar et sa cousine Resham Khan ont été attaqués à l’acide à Londres. Jameel, âgé de 37 ans, et Resham, 21 ans, ont été aspergés d’acide au visage, alors qu’ils étaient à bord de leur voiture.

Les deux musulmans étaient arrêtés à un feu rouge, mercredi 21 juin 2017, lorsqu’un homme a frappé à la vitre du véhicule puis les a aspergés d’acide sulfurique.

Jameel Muhktar pensait au départ qu’il s’agissait d’une mauvaise blague avant d’entendre sa cousine gémir de douleur.

« Il a juste jeté ce liquide clair sur nous, ce qui m’a semblé être de l’eau jusqu’à ce que ma cousine commence à crier », a-t-il ajouté.

L’agresseur est revenu une nouvelle fois à la charge pour s’en prendre à Jameel. Les deux victimes ont tenté de se sauver mais ils ont fini par faire un accident, tellement la douleur était horrible. Les deux cousins sont alors sortis de la voiture pour appeler au secours puis ils ont été conduits à l’hôpital. La jeune femme a été aveuglé temporairement, elle souffre actuellement de sévères brûlures à son visage, ses bras et ses jambes. Quant à son cousin, il a été mis dans un coma artificiel à son arrivée à l’hôpital.

Nous avons été visés parce que nous sommes musulmans.

« C’est un vrai crime de haine. Nous avons été visés parce que nous sommes musulmans, cette attaque est due à l’islamophobie », a déclaré Jameel Muhktar dans un entretien diffusé par la chaîne Channel 4 News.

La police britannique a indiqué que l’auteur de l’attaque est un dénommé John Tomlin, âgé de 24 ans.

Selon The Independent, plusieurs messages postés et partagés sur les réseaux sociaux par John Tomlin indiquent sa proximité avec l’extrême-droite anglaise.

journaldumusulman.fr
***


France : Institut Niçois En-Nour : la complicité de deux imams avec Estrosi dénoncée.

Dans un long texte publié sur son site, l’Institut Niçois En-Nour à nouveau menacé de fermeture dénonce la complicité de deux imams niçois avec le maire Christian Estrosi depuis le début de ce bras de fer. En-Nour explique qu’il a « passé ces trahisons sous silence jusqu’à présent pour ne pas alimenter les divisions et la fitna », et d’inviter « tous les membres de la communauté musulmane niçoise à leur demander des comptes ». Malheureusement, certains « responsables » musulmans préfèrent collaborer avec les fachos islamophobes que de soutenir leurs cor-religionnaires. Total soutien aux fidèles et responsables de l’Institut En-nour ! Il est temps d’éjecter ces collabos hors de leurs postes.

Voici le texte complet..

Lors du conseil municipal du vendredi 23 juin 2017, le maire de Nice Christian Estrosi à nouveau signifie que ses décisions relatives aux questions du culte se faisaient en accord avec l’imam Bekri et l’imam Aissaoui. En déclarant notamment que parce ce que ce sont les représentants de « 90% des musulmans ».

Nous ne pouvons plus accepter que ces deux représentants acceptent de se faire instrumentaliser pour détruire notre mosquée, votre mosquée, la mosquée de tous les musulmans. Les musulmans de Nice ont le droit de savoir ce qui se passe dans leur dos.

Car déjà il y a un an, lors de la procédure qui nous a opposé au maire de Nice, Monsieur Estrosi pour dire que notre mosquée devait fermer, à donné aux juges du Tribunal Administratif et du Conseil d’État, deux attestations qui ont faillis empêcher la mosquée d’ouvrir.

L’Association des Musulmans de Nice Ouest (dépendant de l’UMAM) et la mosquée As-Salam des Moulins (dépendant du CRCM) ont données Mr Estrosi des attestations qui disaient qu’il n’y avait aucun besoin d’ouvrir une nouvelle mosquée, puisque dans les deux mosquées, il y avait largement la place.

Commençons par l’AMNO qui affirme « disposer d’une salle de prière de 1000m2 qui n’est pleine qu’à 50% » et sous-entend donc que les fidèles d’En-nour pourraient être accueillis là-bas.

1000 m² ? C’est faux. Cette salle de prière qui n’est qu’un préfabriqué ne fait que 350 m². Pleine à 50% ? C’est faux aussi.

Mais peu importe, à partir du moment où ils font plaisir à Mr Estrosi, certains oublient que la vérité est essentielle.

Vient ensuite les mensonges de la mosquée As-Salam, qui écrit pouvoir recevoir « l’ensemble des fidèles des quartiers ouest de Nice ». Nous aimerions savoir comment ils pourraient tous entrer dans une salle de 60m2 aux pieds d’une tour du quartier des Moulins. Actuellement nous sommes déjà plus de 800 tous les vendredis à En-nour.

Il est inacceptable que des responsables religieux fournissent des attestations mensongères pour empêcher une mosquée d’ouvrir, à un maire qui n’a cessé de multiplier les procédures pour faire fermer la mosquée En-nour et la mosquée Imen de la rue Pegurier. Lors d’un tract électoral, le maire de Nice se félicitait d’avoir fait fermer 15 salles de prières sur Nice.

Nous avions passé ces trahisons sous silence jusqu’à présent pour ne pas alimenter les divisions et la fitna. Mais là c’est trop, nous avons appris que des collectes ont commencées. Le CRCM et l’UMAM souhaitent financer le projet de mosquée à Nice Ouest sur le terrain que Mr Estrosi a promis de leur louer s’il parvient à faire fermer l’Institut En-Nour et détruire sa mosquée.

Il semble très clair maintenant que ces deux organisations se sont donc entendues avec le maire de Nice pour faire croire qu’ils vont construire une nouvelle mosquée à Nice Ouest sur le dos de l’institut En-Nour, qu’ils tentent à tout prix et depuis des années de détruire. La promesse d’Estrosi d’une nouvelle mosquée à l’Oued, ne se fera jamais. Il faut qu’ils trouvent 10 000 000 €. L’UMAM n’arrive déjà pas à trouver 50 000 € pour arranger leur mosquée de la Madeleine et veulent trouver 10 000 000 € pour l’an prochain !

La mosquée En-nour fermée, jamais de nouvelle mosquée à Nice, ce qui, par conséquent, obligerait les musulmans Niçois à revenir prier dans des caves tant qu’Estrosi restera maire de Nice.

Trop c’est trop. En tant que musulmans niçois, chacun d’entre vous a le droit de savoir que ceux qui se prétendent représentants de la communauté musulmane des Alpes-Maritimes ne font que baisser la tête, trahir et provoquer la fitna.

Comment peut-on accepter que ceux qui prétendent représenter l’Islam sur Nice et le département tels que Mr Othmane Aïssaoui et Mr Boubekeur Bekri, ce qui est encore plus grave pour Mr Bekri car il a une reconnaissance officielle en tant que CRCM, comment ces deux personnages peuvent ils par leur participation appuyer Mr Estrosi dans son bon vouloir d’expulsion et de destruction de l’Institut En-Nour ?

Nous invitons tous les membres de la communauté musulmane niçoise à leur demander des comptes…

En-nour est votre mosquée, ne vous laissez pas expulser. Alors même que l’ancien préfet à permis l’ouverture. Alors même que le tribunal administratif de Nice à ordonné l’ouverture.
Alors même que le Conseil d’État à ordonné l’ouverture. Estrosi oublie que nous sommes en France et qu’en France il y à des droits et que nous n’avons pas peur de nous battre pour la justice et le droit.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation veut adopter une loi pour accélérer le rythme de la colonisation
.
Le Comité ministériel israélien des affaires législatives prévoit de discuter d’un nouveau projet de loi demandant au gouvernement d’accélérer le rythme de la construction de colonies sur le territoire de Jérusalem et de la Cisjordanie occupée.
.
L’occupation empêche 69 palestiniens de voyager
.
Peine de prison réimposée à un Palestinien libéré en 2011
.
Les prisonniers du Hamas interdits de visites familiales
.
L’occupation confisque 47 dunums pour l’expansion de l’Université d’Ariel
.
Danon condamne le « Forum des Nations Unies sur les 50 ans d’occupation »
.
Des dizaines de fidèles accomplissent la prière du vendredi à al-Aqsa
.
L’occupation arrête un Palestinien aux frontières de Gaza
.
En réponse à la démolition: un monument commémoratif pour le martyr Nazzal à Ramallah
.
Arrestation du fils de cheikh Abou Hija lors d’une perquisition de son domicile à Jénine
.
L’Occupation envahit des terres au nord de Jénine
.
Abou Marzouk: « L’accord du siècle » ne passera pas
.
L’occupation arrête un palestinien au sud de Jénine
.
Un Palestinien blessé lors de la répression des marches hebdomadaire de Kafr Qadoum.
.
Mort d’un malade à Gaza après le retard de son transfert
.
Mladinov visite Haniyeh dans la bande de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 29 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 29 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Du bon comportement envers les personnes âgées en Islam.

Quels sont les droits des personnes âgées en Islam et quelle est leur importance au sein de notre communauté ?

Les droits des personnes âgées en Islam.

Avant toute chose, les personnes âgées doivent bénéficier d’un profond respect, du fait de leur âge. Bien plus qu’un devoir que nous avons envers eux, le fait d’honorer la personne âgée en Islam fait partie de la gloire à notre Seigneur. D’après Abu Mussa Al Ashari (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Parmi les choses qui font partie de l’exaltation d’Allah, honorer les personnes âgées musulmanes et celui qui a mémorisé le Coran – sans faire preuve d’exagération ou de négligence, et honorer le gouverneur équitable » (Abu Dawud).

Le fait d’être bienveillants et patients envers les personnes âgées fait également partie de leurs droits en Islam. Bien qu’il soit parfois difficile de faire preuve de patience pour certains, il faut prendre en considération l’état des personnes âgées mais également le fait que cela fait partie de leurs droits en Islam. Ils ont le droit à ce que nous soyons compatissants et cléments envers eux. Cette clémence envers les personnes âgées est d’une telle importance en Islam que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) s’est désavoué de ceux qui ne manifestent pas cette patience envers eux. Il a en effet dit d’après Anas (qu’Allah l’agrée) : « N’est pas des nôtres celui qui n’est pas clément envers les plus jeunes d’entre nous et ne respecte pas le digne rang des plus âgés d’entre nous » (At Tirmidhy). La personne âgée doit être honorée et respectée en Islam. Nous ne devons en aucun cas la blâmer, la dénigrer ou la rabaisser.

Rappelons que l’Islam est la religion du bon comportement envers autrui, de la bienfaisance, de la bonté, de la miséricorde. Ainsi, les droits des personnes âgées en Islam se confirment de par les valeurs présentes dans notre religion. Il est donc triste de constater chers frères et sœurs, que certains membres de la communauté perdent patience face aux personnes âgées, parfois même au point de hausser le ton sur eux, qu’Allah nous en préserve. Tâchons de respecter les droits des personnes âgées, tout en suivant les qualités de notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) qui était l’incarnation de la bonté.

L’importance des personnes âgées en Islam.

Les personnes âgées en Islam possèdent une place essentielle et sont d’une importance cruciale pour le bien être de la communauté. Le fait d’être bienveillants envers les personnes âgées nous permettra de bénéficier de cette même bienveillance une fois plus âgés inchaAllah. C’est en ce sens qu’Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il n’y a pas un jeune qui honore un vieillard à cause de son âge, sans qu’Allah ne l’honore lorsqu’il atteint l’âge de la vieillesse » (At Tirmidhy).

L’importance des personnes âgées en Islam est également prouvée par le fait qu’il nous faut les saluer en premier. En effet, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit d’après Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) : « Le plus jeune salue le plus âgé, celui qui est sur une monture salue celui qui est à pied… » (Al Boukhari et Muslim).

Les personnes âgées ont une place particulière en Islam et cela est reflété par leur rôle dans les assises. Lors d’un rassemblement, les plus jeunes laissent la parole aux plus âgés comme cela nous a été demandé par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui a dit à Abd Ar Rahman ibn Sahl lorsqu’il voulut s’exprimer : « Les aînés d’abord, les aînés d’abord ». L’importance des personnes âgées en Islam est telle qu’elles ont la priorité sur les plus jeunes, même dans la possession du Siwak. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a demandé en effet à ce qu’on donne le Siwak au plus âgé lorsque deux personnes se présentent à nous (Al Boukhari et Muslim).

Les compagnons et pieux prédécesseurs s’appliquaient à accorder aux personnes âgées toute l’importance de leur statut. C’est ainsi que Malik ibn Mughawwal raconte dans un récit rapporté par Al Khattib al Baghdadi : « Alors que je marchais accompagné de Talha ibn Musarraf, nous arrivâmes à proximité d’un chemin très étroit. Il passa devant moi et me dit : « Si j’avais su que tu étais plus âgé que moi, ne serait-ce que d’un jour, je ne t’aurais pas devancé »« .

De même, Fadl ibn Musa relate : « J’étais avec Abd Allah ibn Moubarak lorsque nous arrivâmes devant un pont en arc. Je lui dis : « Passe le premier », il me répondit : « Passe le premier », je lui demandai donc son âge et il s’avéra que j’avais deux ans de plus que lui ». (Al Khattib al Baghdadi).

L’importance des personnes âgées en Islam et leur statut particulier a été rapporté dans de nombreux récits comme nous l’avons illustré. Tout musulman se doit d’être bon envers chacun mais il doit redoubler de patience et de bonté avec les personnes qui lui sont plus âgées. Gardons à l’esprit qu’un jour inchaAllah, nous serons également des personnes âgées, désireuses d’être entourées de jeunes pleins de bonté.

Qu’Allah nous permette d’être patients et bons envers les personnes âgées. Qu’Il préserve nos grands parents et fasse miséricorde à ceux qu’Il a rappelés.

AJIB.FR
***


Le saviez-vous ? Jabir ibn Hayyan et la distillerie.

Abou Abdallah Jabir bin Abdullah al-Azdi est considéré comme un éminent érudit musulman excellait dans la chimie, l’astronomie, l’ingénierie, la métallurgie, la philosophie, la médecine et la pharmacie.
Connu dans le monde occidental sous le nom de Geber, il est né à Tus (Région du Khorassan en Iran) en 721 et il est mort en 815 à Koufa en Iran.

L’alchimiste musulman d’origine yéménite a grandit dans une famille issue de
tribu al-Báriqi al-Azdi. Jabir Ibn Hayyan fut envoyé en Arabie pour étudier le Coran et les mathématiques.
Tout le long de son périple scientifique, il a souhaité mettre en avant l’importance de l’expérimentation. A ce sujet il avait déclaré: «La première chose essentielle en alchimie, c’est que vous devez effectuer des travaux appliqués et des expériences, car celui qui n’effectue pas de travail appliqué et d’expérience n’atteindra jamais les plus hauts degrés de la connaissance.»
Ses travaux sont d’une grande richesse puisqu’il a écrit une centaine de traités sur des sujets variés, dont 22 ouvrages traitant de l’alchimie.
Ses recherches ont marqué l’histoire de l’alchimie pendant des siècles grâce à ses écrits sur la systématisation des procédés chimiques fondamentaux utilisés par les alchimistes, tels que la cristallisation, la distillation, la calcination, la sublimation et l’évaporation. Ses livres influencèrent nettement les alchimistes européens et justifièrent leur quête de la pierre philosophale.

On lui attribue l’origine de nombreux procédés utilisés en laboratoire comme l’acide chlorhydrique et l’acide nitrique, la distillation et la cristallisation, qui devinrent les fondements de la chimie et du génie chimique modernes.
Jâbir ajouta quatre propriétés à la physique d’Aristote : le chaud, le froid, le sec et l’humide.
Chaque élément de la physique d’Aristote était caractérisé par ces propriétés : le Feu était chaud et sec, l’Eau froide et humide, la Terre froide et sèche et l’Air chaud et humide. Dans les métaux, deux de ces propriétés étaient intérieures et deux extérieures. Par exemple, le plomb était froid et sec, et l’or chaud et humide. D’après la théorie de Jâbir, il devrait être possible en réarrangeant les propriétés d’un métal d’en créer un nouveau.

On peut comprendre combien ces découvertes scientifiques ont été fondamentales pour les multiples avancées dans le domaine métallurgique.

AJIB.FR
***


Les clés de l’éducation : Montessori ou l’éducation par les sens.

Aller à l’école sans cartable ça vous dit ?

Si tu es un parent en pleine réflexion sur l’éducation à apporter à ton enfant, encore tout petit, prends juste quelques minutes pour lire ce qui suit.

Les méthodes éducatives Montessori sont issues d’une longue expérimentation menée par le docteur et pédagogue Maria Montessori, en 1896 auprès d’enfants retardés mentaux, travail qui la poussera à développer sa propre théorie sur l’éducation pour tous les enfants.

Mais alors Montessori c’est quoi ?

C’est une approche très en vogue en ce moment. Contrairement à l’éducation classique, qui offre un panel de notions abstraites à comprendre par la raison, avec bien plus tard des manipulations, éduquer façon Montessori c’est laisser l’enfant dans un environnement conçu spécialement pour le stimuler et éveiller ses sens.

Un enfant avec cette approche touche, observe, écoute. D’abord, il ressent puis comprend !

Quels avantages avec cette pédagogie ?

L’éducation par l’expérimentation a l’avantage d’encourager l’enfant à l’autonomie. Chaque activité sensorielle étant rangée de manière soignée pour stimuler son appétit d’apprendre, l’enfant a la possibilité d’aller et choisir ce qui lui plaît jusqu’à en saisir le fonctionnement. L’auto correction est la base de son développement, puis il remet le plateau à sa place.

Comme le répétait Maria Montessori :

« l’enfant nous demande à agir seul».

Avec cette pédagogie du libre agir, l’enfant apprend qu’il est digne de penser seul, et de se corriger. Il n’est pas jugé dans ce qu’il fait. L’environnement dans lequel il évolue est son moteur, ses erreurs et auto corrections sont ses cahiers d’exercices et l’éducateur qui l’accompagne, plutôt que l’instruire, est un regard bienveillant qui l’encourage.

Mais Montessori ce n’est pas que des avantages.

Alors quels sont les inconvénients ?

La plupart des écoles Montessori ne sont pas accessibles à toutes les bourses. Les prix sont exorbitants et tout le monde ne peut pas offrir à son enfant une telle éducation en structure.

La méthode a un type de fonctionnement type comme décrit ci-dessus, ce qui implique qu’un éventuel retour à l’éducation classique pourrait se révéler frustrant pour l’enfant.

A cela, de plus en plus de parents ont trouvé une parade : la formation.

Des éducateurs et éducatrices comme la sœur Alima Diarra, à Pierrefitte-sur-Seine (93) diplômée de l’AMI ( Association Internationnale Montessori) offre des formations adultes aux méthodes Montessori dans ses locaux ainsi qu’en déplacement. Propulsée par le concours Créo Révélateur de talents en 2014, pour son entreprise Gribouille, elle ne cesse, depuis, de former professionnels de la petite enfance et particuliers, car elle est convaincue que Montessori c’est aussi possible partout comme à la maison !

En complémentarité avec l’école publique et la richesse de ses enseignements, les méthodes Montessori peuvent renforcer la confiance en soi et l’appétit d’apprendre pour leur donner envie de continuer à faire seul et mieux, plutôt que de jouer à faire comme les grands.

Lorsque l’on compte le nombre de personnalités célèbres ayant reçu une éducation Montessori, comme Larry Page et Sergey Brin, co fondateurs de Google, Jeffrey P. Bezos, le fondateur d’Amazon, Jimmy Wales le fondateur de Wikipédia, William Wright fondateur du jeu populaire The Sims, pour ne citer qu’eux, on se dit que nos enfants aussi, amana qu’Allah nous a donné, méritent d’avoir leur créativité boostée.

AJIB.FR
***


France : Colombes : le conseil municipal dérape « On n’est pas au bled ici ! »

Le journal Le Parisien rapporte qu’un conseiller municipal LR s’est plaint du bruit durant un conseil municipal et aurait crié « On n’est pas au bled ici ! »

Dans la salle du conseil de la mairie de Colombes (Hauts-de-Seine), des manifestants de l’école Simone-Veil se sont mis à chanter dans l’optique de dénoncer la mauvaise isolation du bâtiment. Le conseil est donc interrompu, pause qui a engendré une dispute entre Aïssa Ben Braham (PCF) et Jean Lorrain (LR) qui s’esclaffe : « On n’est pas au bled ici ! »

L’ancien maire (PS) évoque des propos « racistes » et les élus d’opposition demandent des excuses.

“L’échange n’a pas été enregistré. Je n’étais pas là. Je ne peux pas lui demander de présenter ses excuses pour quelque chose que je n’ai pas entendu” soutient le maire Nicole Goueta.

Afin de dénoncer cette parole mal venue et odieuse de la part d’un élu qui ne souhaite pas s’excuser, les conseillers d’opposition ont quitté la salle.

islametinfo.fr
***


Angleterre : Une mère de famille musulmane demande à la justice de libérer son agresseur.

Une mère de famille de 39 ans attendait son mari avec sa fille de neuf ans lorsque Peter Scotter, âgé de 55 ans, s’approcha d’elle et lui arracha son voile. L’attaque soudaine l’a jetée à terre, lui causant une blessure au cou.

Scotter aurait crié: «Tiens, prends ça … Tu es dans notre pays maintenant, stupide musulmane… »

La victime a maintenant peur de quitter sa maison:

«Je ne me sens plus en sécurité quand je sors. Parfois, je demande à mon mari de marcher devant moi parce que je suis tellement inquiète que ça se reproduise et je sens que j’ai besoin de lui pour me protéger. », explique-t-elle.

Malgré cela, cette mère de famille a plaidé aux tribunaux pour ne pas emprisonner son agresseur après avoir appris qu’il a une tumeur cancéreuse à la bouche.

«Je ne savais pas que l’homme avait un cancer, je ne veux pas qu’il aille en prison. J’aimerais que le juge en tienne compte lorsqu’il le condamne. »

« Il a fait une mauvaise chose sous l’état de la colère, je ne sais pas pourquoi il a choisi de faire ce qu’il m’a fait, ça m’a fait mal et m’a fait peur, mais je ne cherche pas une quelconque revanche pour ça. Je ne veux pas qu’il souffre, je voudrais qu’il soit libre de vivre le reste de sa vie dans la paix et la tolérance, pas dans la colère et l’amertume. »

Elle plaide également en faveur d’un vivre-ensemble sans haine et ressentiment en Angleterre.

Elle conclut en valorisant l’amour entre chacun.

« Je veux montrer de l’amour et ne pas être rancunière, je veux être le genre de personne qui fait la différence dans ce monde ».

islametinfo.fr
***


France : Un bagne pour jihadistes en Guyane ? Les regrets (tardifs) de Nicolas Dupont-Aignan0

Alors que la Guyane est traversée par une crise sociale sans précédent, Nicolas Dupont-Aignan a choisi ce moment pour formuler ses regrets quant à une de ses propositions faite en 2014 : ouvrir un centre de détention de Cayenne, chef-lieu du département d’outre-mer, afin d’accueillir les anciens combattants partis en Syrie et en Irak et les éloigner ainsi de la métropole.

« Je propose qu’on rétablisse à Cayenne un centre de détention qui permette d’isoler ces fous furieux », avait-il alors déclaré. Ses propos avaient alors choqué les Guyanais, considérant la proposition de l’homme politique comme représentative de sa totale déconsidération envers leur territoire. Cayenne est en effet connu pour avoir longtemps abrité un bagne. Des prisonniers politiques y étaient envoyés depuis 1852 jusqu’à sa fermeture en 1938 .

A moins d’un mois de la présidentielle, le président de Debout la France a regretté, lundi 27 mars, une erreur, estimant avoir « blessé les Guyanais ». Sa proposition n’en est pas moins morte. « Je pense plutôt qu’il faudra un territoire vide. J’ai pensé aux Îles Kerguelen », un archipel français au sud de l’océan Indien, a-t-il indiqué.

saphirnews.com
***


France : La Guyane en grève générale, une délégation de ministres en vue.

« J’appelle au dialogue, à la responsabilité et à l’apaisement », a déclaré le Premier ministre lundi 27 mars à propos du mouvement social qui agite la Guyane depuis une semaine. Le département d’outre-mer est paralysé par des barrages qui bloquent les principaux axes routiers ainsi que le port de commerce. Depuis jeudi 23 mars, les établissements scolaires et les administrations sont fermés tandis que les stations-services sont au bord de la pénurie. La grève générale a été décidée ce weekend, pour la journée du lundi. Les vols moyens ou long-courriers ont aussi été annulés à l’aéroport.

Face aux conséquences que produit la grève générale promises par les syndicalistes, Bernard Cazeneuve a annoncé qu’une délégation ministérielle se rendra en Guyane « avant la fin de la semaine ». Il accède ainsi à l’une des revendications des syndicats locaux qui ne voulaient pas discuter avec la délégation interministérielle de haut-fonctionnaires missionnés sur place depuis samedi après-midi. « Cela fait six jours qu’on réclame la venue de ministres de très haut niveau pour entamer les discussions », déclare au Monde Antoine Karam, sénateur socialiste de la Guyane. La grève générale se poursuit pour autant

Le 17 mars, à Cayenne, un groupe d’une quarantaine de personnes cagoulées se sont introduites dans l’immeuble de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) alors que se tenait une conférence sur la protection des fonds marins présidée par Ségolène Royal. Il s’agissait du collectif des 500 Frères, créé pour dénoncer l’insécurité locale. La Guyane, frontalier avec le Brésil, est le territoire le plus meurtrier de France avec 42 homicides en 2016.

« Il y a eu, depuis 20 ans, de nombreuses marches blanches contre la violence, personne n’a été entendu », explique Zadkiel Saint-Orice qui ajoute que « la cagoule en plein état d’urgence, c’est juste pour attirer l’attention, faire quelque chose de différent ».

Les 500 Frères se sont alliés au syndicat de l’Union des travailleurs guyanais d’EDF et aux Toukans. Les premiers bloquent le rond-point à l’entrée du Centre spatial guyanais à Kourou, alors que les seconds exigent le gel de la vente de l’hôpital de Kourou par la Croix-Rouge à un opérateur privé. La coalition se soulève également contre le taux de chômage qui s’élève à près de 22 %. Par ailleurs la question de l’accès à l’électricité et à l’eau est problématique. 15 % des Guyanais n’ont pas d’accès à l’eau potable. La Guyane est le territoire français le plus pauvre de France après Mayotte.

saphirnews.com
***


Angleterre : Des femmes musulmanes forment une grande chaîne humaine sur le pont de Westminster.

Alors que Londres tente de panser ses plaies, sur le pont en berne de Westminster, des femmes musulmanes ont formé dimanche une grande et belle chaîne humaine, en hommage aux victimes innocentes fauchées, quatre jours auparavant, par la course meurtrière de la voiture lancée sur la foule par Khalid Masood.

Au moment où Ben sonnait 16 heures, ces citoyennes britanniques voilées se sont inclinées devant la mémoire des disparus, tout en se dressant, main dans la main, contre le terrorisme aveugle, unies par un même puissant sentiment de révolte face à l’innommable, et de résistance à la division et à la peur.

Sur le pont emblématique de la cité phare du royaume devenu lieu de douleur, elles sont apparues revêtues de la couleur bleu, symbole de la paix pour la royauté et pour l’Europe, et ont été rejointes par des concitoyennes non musulmanes, très touchées par leur démarche, qui ont serré les rangs à leurs côtés, au-dessus de la Tamise.

« Quand une attaque a lieu a Londres, c’est une attaque contre moi », a insisté Sarah Waseem, 57 ans, avant de renchérir : « Contre nous tous. L’islam condamne toute sorte de violence. » Un peu plus loin, Afriha Khan, 40 ans, a confié avec émotion : « Le sentiment de ce qui s’est passé ici mercredi est très fort. Nous avons pensé à tous les gens ordinaires qui étaient là et ont été fauchés, debout comme nous, c’était très émouvant ».

oumma.com
***


France : Eric Cantona tacle Fillon en beauté.

Il n’est pas homme à user de périphrases pour dire ce qu’il a sur le cœur, Eric Cantona a dénoncé le deux poids deux mesures qui gangrène la France à la manière d’un beau tacle envoyé à François Fillon, le seigneur de la Sarthe et grand donneur de leçons devant l’Eternel, et au cynisme confondant avec lequel ce dernier a fait sien le vieil adage : faites ce que je dis et pas ce que je fais…

« La France est un pays vraiment étrange… Si vous êtes accusé, vous êtes exclu indéfiniment de l’équipe nationale [comme Karim Benzema], mais vous pouvez encore vous présenter à l’élection présidentielle… François Fillon a un jour suggéré d’annuler un match si des gens manquaient de respect à l’hymne. Je suggère que nous annulions l’élection quand les candidats se montrent irrespectueux envers la morale et l’éthique », a lâché l’ancienne star de Manchester United avec sa verve inimitable.

Qui mieux que Cantona, ce fervent soutien de la cause palestinienne, ayant appelé avec force à la libération du jeune footballeur Mahmoud Sarsak et à l’interdiction de la tenue de la Coupe d’Euro Junior en Israël en 2013, pouvait renvoyer dans ses buts le champion disqualifié des « Républicains » ? Un champion dont les beaux serments sur la probité, l’éthique et la responsabilité individuelle ont été engloutis sous l’avalanche de casseroles politico-financières.

oumma.com
***


Vasco de Gama, explorateur, et tueur de musulmans à ses heures.

Figure majeure de l’histoire du Portugal, Vasco de Gama, si il n’a pas « découvert » les Indes, est néanmoins considéré comme le premier européen ayant rejoint par la voie maritime cette partie de l’Asie en 903 de l’hégire (1497). Grand explorateur, il organisera plusieurs expéditions à destination du sous-continent indien, ceci en vue de rivaliser avec la poussée exploratrice espagnole en la matière, permise grâce à Christophe Colomb.

Empruntant le Cap bonne espérance en passant par l’Afrique du Sud, les portugais, empêchés de pouvoir correctement commercer en passant par les territoires désormais ottomans, tenteront, en cette fin du Moyen Age, de s’accaparer l’Océan Indien alors aux mains des musulmans. Si ils entretiennent de bons rapports diplomatique avec les royaumes et Etats islamiques autour du Mozambique, point nécessaire de ravitaillement, les choses tourneront rapidement au vinaigre avec non seulement l’un d’être eux, mais surtout avec Calicut, capitale du monde musulman indien connu.

Déjà avant de rejoindre l’Inde, un premier conflit éclate avec les populations musulmanes de Malindi dans l’est africain. Les circonstances sont assez floues mais l’on sait que des locaux furent capturés et admirent sous la torture que le souverain projetait de les faire tuer. Après de courtes batailles rangées, ils arrivent à quitter l’Afrique et gagner la côte indienne grâce à Ahmed ibn Majid, célèbre poète et écrivain – prêté, ou arraché des siens l’on ne sait trop – mais aussi navigateur hors pair, qui prendra même la barre de son bateau se guidant grâce aux astres. Mais après quelques mois sur place, Vasco repartira déçu vers son Portugal natal. En effet, les portugais, recherchant désespérément le royaume de Jean, mythe populaire d’un Etat chrétien au confins du monde, ne rencontreront non seulement guère de chrétiens, mais surtout peu d’individus enclins au commerce international. Menaçant les indiens de pillage suite au refus du souverain local de leur accorder un traitement de faveur, Vasco et son équipage se feront même un temps arrêtés avant d’être libérés.

Accueilli tel un roi à son retour, accompagné du fameux Gaspar, juif indien converti au christianisme, il retentera l’aventure en 907 de l’hégire (1502). Une seconde expédition qui sonnera comme un début réel d’entreprise coloniale, que d’autres, plus tard, se chargeront de rendre réalité.

En Inde, le contact avec les portugais restés sur place et d’autres ayant suivis, s’est détérioré. Des violence éclatent. En représailles, Vasco en arrivant près de Calicut, fait bombarder la ville, déjà bombardée quelque mois plus tôt par une expédition tierce. Il lance alors un ultimatum au Zamurin de Calicut en lui ordonnant de tuer tous les Musulmans de la ville. Refusant d’abord de capituler, Vasco ira jusqu’à présenter plusieurs dizaines de ses captifs indiens sur le pont, à la vue des habitants du rivage, avant de tous les faire exécuter. Comble de l’horreur, il découpera les corps en morceaux et fait parvenir les corps démembrés au rivage, les plaçant dans une barque.

Ajoutons à cela le triste épisode du Miri, gros navire marchand ayant eu le malheur de croiser la flotte de Vasco de Gama. Parmi les 250 à 400 passagers, de riches marchands, des femmes et des enfants, tous musulmans, rentrent du Pèlerinage. Le Miri fait savoir qu’il ne veut pas combattre et propose même une rançon. Vasco refuse et fait brûler le navire, ses occupants à bord.. »Certaines femmes prenaient leurs jeunes enfants à bout de bras, et nous comprenions qu’elles nous faisaient signe d’avoir pitié de ces innocents », racontera Tomé Lopes, membre de l’équipage et grâce à qui les travers de l’explorateur seront mis sur écrits.

« Fou de Dieu », avide d’argent et d’honneur, le personnage est très décrié par nombre d’historiens. Pour obtenir le titre de comte, on dit qu’il était même prêt à faire chanter le roi en menaçant de quitter le Portugal et de se mettre au service de Charles Quint, voisin espagnol…

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Hamas: les menaces de Lieberman d’assassiner Haniyeh sont une preuve du terrorisme d’Israël
.
Gaza : Des groupes spécifiques autorisés de voyager à travers le passage de Beit Hanoun
.
Un jeune arrêté au sud de Naplouse sur un soupçon d’attaque au couteau
.
19 Gazaouis visitent leurs proches captifs à Ramon
.
Al-Aqsa : Les gardiens empêchent un archéologue israélien de voler une pierre de la mosquée
.
L’occupation attaque le village d’Iraq Bourin au sud de Naplouse
.
Le Hamas organise une réunion de deuil au Liban pour le martyr Fuqha
.
Hamas: Les déclarations d’Abbas sont un crime national
.
Accord Trump : Une colonie de substitution pour Amona
.
Lieberman: nous poursuivons une politique complètement différente à l’égard du Hamas
.
L’occupation arrête le dirigeant au Hamas, Raafat Nassif
.
L’occupation prolonge la détention administrative du député Natcheh
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne remet deux colons israéliens qui se sont infiltrés à Akroba
.
Arrestation du prisonnier libéré Abou Arqub d’Hébron
.
Libération de deux prisonniers d’Hébron
.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 8 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 8 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************

France : Pierre Laurent sur les assassinats ciblés: « on ne peut pas s’asseoir sur le droit ».

Selon un livre publié ce mercredi, François Hollande aurait donné son feu vert à une quarantaine d’assassinats ciblés pendant son quinquennat contre des cibles terroristes au Sahel ou en Syrie.

« On ne peut pas s’asseoir sur le droit », a estimé le patron du PCF Pierre Laurent jeudi sur BFMTV et RMC en écho aux assassinats ciblés autorisés par François Hollande. « La guerre est déjà quelque chose de terrible: on ne peut pas la faire n’importe comment. (…) Ces révélations montrent l’extrême danger à s’engager sans cesse dans des logiques de guerre », a-t-il aussi jugé.

Surtout, pour Pierre Laurent ces révélations posent aussi la question de la stratégie. « Depuis 2001 on nous dit qu’on va résoudre tout ça (les attentats terroristes, ndlr) par la guerre. En réalité ces logiques ont tout amplifié », assure-t-il. « Il faut combattre les terroristes en mettant fin à l’engrenage de la guerre. Je crois que le temps est de revenir le plus vite possible à des logiques de paix ».

Selon le livre Erreurs fatales de Vincent Nouzille, paru ce mercredi, le chef de l’État aurait donné son feu vert à une quarantaine d’assassinats ciblés pendant son quinquennat contre des cibles terroristes au Sahel ou en Syrie.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Etats-Unis : Une pancarte interdit aux Musulmans d’entrer dans une épicerie.

Dans l’Etat du Nouveau-Mexique, l’épicier du coin est islamophobe et ne le cache pas. Il a installé une pancarte qui interdit l’accès aux Musulmans tout comme à Barack Obama.

« Obama et les autres musulmans ne sont pas les bienvenus ici ».

Acte purement islamophobe et raciste, l’épicerie de la ville de Mayhill n’est pas prête de servir tous ses clients. Parmi l’affichage dense de sa vitrine, se trouve un message indiquant que toutes les personnes ne sont pas les bienvenues dans le commerce. On peut y lire très précisément : « Obama et les autres musulmans ne sont pas les bienvenus ici ». D’ailleurs même ceux et celles qui dénoncent ce message n’ont pas le droit d’entrer. De son côté, l’organisation The Council on American-Islamic Relations a demandé au propriétaire de retirer sa pancarte dans un souci de vivre-ensemble.

L’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche donne de plus en plus de place aux discours racistes et notamment islamophobes. Que nous réserve donc la suite ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Facebook et Google favorisent Israël et oublient les Palestiniens.

Il n’y a pas que sur le terrain que les Palestiniens sont lésés. Facebook et Google s’y mettent sur la toile.

Facebook et Google font la promotion d’Israël.

Sur Facebook, des publicités pour des projets immobiliers dans des colonies israéliennes se trouvant dans les Territoires Occupés Palestiniens apparaissent régulièrement. Avaaz.org a lancé une pétition pour que ces annonces soient purement et simplement supprimées puisque contraires au droit international. Les colonies elles-mêmes sont illégales au regard de ce droit. Des juristes en Cisjordanie ont aussi saisi le dossier pour peut-être attaquer Facebook en justice. Du côté de Google, ce sont cette fois-ci les villages en Cisjordanie qui sont oubliés tout en indiquant les routes autour des colonies. Là encore une campagne Avaaz a été lancée. .

En Israël, le gouvernement a approuvé un projet de loi pour que Facebook supprime photos ou vidéos violentes. Les documents pouvant montrer des scènes de violation des droits de l’homme de la part de Tsahal en font donc partie. Un moyen en moins pour dénoncer !

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Le maire de Six-Fours-Les-Plages ne veut pas de cours d’arabe et envoie la police.

A Six-Fours-Les-Plages, les cours d’arabe à l’école ont eu un accueil mitigé. En effet, la police municipale a été envoyée à l’école pour montrer l’opposition du maire.

Faire intervenir la police pour des cours d’arabe.

A la rentrée 2016, les réseaux sociaux s’affolent au sujet de ces fameux cours d’arabe. Les parents ne souhaitent pas voir leurs enfants étudier cette langue. A Six-Fours-Les-Plages, dans le sud de la France, le député-maire Jean-Sébastien Vialatte du parti Les Républicains informe l’inspecteur d’académie qu’il ne laissera pas ces cours se tenir. Il demande l’intervention de la police municipale à l’école et auprès du professeur. Les forces de l’ordre interviennent à deux reprises. Pour rappel, ces cours d’arabe sont organisés en dehors des heures de classe et sont non obligatoires.

Dans cette affaire, le tribunal administratif de Toulon a déclaré qu’il n’y a pas eu « d’obstacle effectif à l’exercice de l’enseignement ». Le maire a indiqué que le professeur d’arabe n’intervient plus à l’école.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Kal Penn gagne MasterChef et donne 25000$ à l’UNRWA pour les réfugiés palestiniens.

L’acteur Kal Penn qui vient de participer à l’émission de cuisine MasterChef a remis le prix qu’il vient de remporter à l’Agence aux réfugiés palestiniens (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees). La somme totale est de 25000$.

Les réfugiés palestiniens sur le devant de la scène.

Ce geste est aussi une manière de mettre la situation des réfugiés palestiniens sur le devant de la scène. L’UNRWA prend en charge ces réfugiés en Syrie, au Liban, en Jordanie mais aussi dans la bande de Gaza et en Cisjordanie (vivant auparavant à l’intérieur des frontières qui sont celles d’Israël aujourd’hui). L’agence gère les questions de santé, d’éducation notamment. Sur les réseaux sociaux, les messages de gratitude n’ont pas manqué : « Merci monsieur pour votre générosité. La Palestine et tout son peuple partout dans le monde apprécient ce que vous avez fait, que Dieu vous bénisse » , avait par exemple écrit un utilisateur sur Facebook .

Par ailleurs l’émission MasterChef réunissait des personnalités connues et chacune avait choisi une association à qui remettre les gains de sa victoire. Sur son compte Twitter Kal Penn a aussi appelé ses followers à faire des dons à l’UNRWA.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Le sort des musulmans en France est comparable à celui des juifs sous Vichy selon Peillon.

Invité de l’émission « Entretien politique » ce mercredi sur France 2, Vincent Peillon, a comparé la situation actuelle des musulmans en France avec celles juifs sous le régime de Vichy dans les années 1940.

L’ancien ministre de l’Éducation a fustigé ceux qui « veulent utiliser la laïcité – ça a déjà été fait dans le passé – contre certaines catégories de populations ». « C’était il y a quarante ans (sic) les Juifs, à qui on mettait des étoiles jaunes, c’est aujourd’hui un certain nombre de nos compatriotes musulmans, qu’on amalgame d’ailleurs souvent avec les islamistes radicaux: c’est intolérable », a poursuivi le candidat à l’élection présidentielle.

Vincent Peillon a tenu a rappeler que la laïcité est un « instrument de liberté » qui vise à assurer la liberté de conscience et la neutralité de l’État vis-à-vis des religions tout en déplorant qu’elle soit aujourd’hui détournée de son sens pour cibler les musulmans.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Palestine : les juges ayant condamné un soldat israélien pour homicide volontaire menacés de mort.

Ces deux personnes, un homme et une femme, auraient publié sur les réseaux sociaux des messages de haine et même des menaces de mort à l’encontre de juges. Ces juges militaires ont présidé le procès d’Elor Azaria, ce soldat israélien accusé d’avoir achevé un activiste palestinien.

Dans un de ces messages postés sur Facebook, il est question d’éliminer « à la grenade » l’un des juges. Des menaces de mort prisent au sérieux par le pouvoir israélien qui craint de nouvelles manifestations de violences.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Avec l’affaire Cédric Herrou, le délit de solidarité de retour.

« Ce que je fais n’est pas un sacrifice, c’est un honneur », a déclaré Cédric Herrou avant son procès. Près de 300 personnes avait fait le déplacement au palais de justice de Nice ce mercredi 4 janvier pour soutenir l’agriculteur.

Le procureur de la République a requis huit mois de prison avec sursis contre cet Azuréen de 37 ans. Son crime ? Avoir aidé 200 personnes en situation irrégulière à passer la frontière franco-italienne. L’agriculteur, qui a fondé l’association Roya Citoyenne pour porter secours aux migrants de passage dans la vallée de la Roya, est aussi poursuivi pour avoir ouvert un camp illégal avec 57 migrants dans un bâtiment désaffecté de la SNCF, à Tende, en octobre 2016, pour les soigner, les héberger et les aider à repartir.

« J’ai ramassé des gamines qui ont tenté 12 fois de passer la frontière, il y a eu des morts sur l’autoroute… J’ai fait ce que j’ai fait parce qu’il fallait le faire. Mon inaction me rendrait complice d’un État qui met des frontières en place mais qui ne gère pas du tout leurs conséquences », s’est-il défendu. Avec cette affaire, Cédric Herrou bénéficie d’un soutien populaire. En décembre, plus de 4 000 internautes de Nice-Matin l’élisaient « Azuréen de l’année ».

Le procureur de la République Jean-Michel Prêtre y voit pour sa part un militantisme actif de la part de l’accusé qui aurait voulu ce procès, « qui procède d’une stratégie générale de communication, de portage militant d’une cause et qui fait que la justice est saisie aujourd’hui de faits reconnus ».

« Cédric Herrou a clairement revendiqué son action et reconnu avoir violé la loi. Cette audience procède d’une intention générale de communication. C’est une tribune politique. Mais ce n’est pas à la justice de donner une leçon de démocratie. On peut critiquer les lois, mais tant qu’elles ne sont pas modifiées, elles doivent être appliquées », a-t-il déclaré.

Pourtant, fin 2012, le gouvernement supprimait le délit de solidarité. Auparavant, les individus ou associations qui venaient en aide à un clandestin risquaient jusqu’à cinq ans de prison et 30 000 euros d’amende. Cependant, la loi abrogée concernait l’aide au séjour et non l’aide à l’entrée et à la circulation dans le pays à laquelle Cédric Herrou pourrait bien être condamné.

« Je risque la prison pour avoir aidé des migrants : je ne regrette rien et je continuerai », a fait savoir l’agriculteur dans une tribune à L’Obs dans l’attente du verdict qui aura lieu le 10 février. « Moi, j’attends la relaxe : c’est l’État qui est dans l’illégalité, et tous les habitants de la vallée en sont témoins. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : l’université de Berne veut former des aumôniers musulmans .

L’université de Berne, en Suisse, ouvrira en été 2017 une formation continue en aumônerie qui s’adressera, entre autres, aux cadres musulmans. « Je reçois constamment des demandes de la part d’institutions concernées, c’est-à-dire des hôpitaux, des prisons et de responsables sécuritaires, qui réclament une meilleure formation des responsables religieux en milieu institutionnel » autres que chrétiens, explique Isabelle Noth, présidente de la formation, dans un entretien accordé au Temps mercredi 4 janvier.

« Nous vivons dans une société multiculturelle, c’est un fait, mais nous mettons du temps à nous adapter à cette réalité. L’université de Berne est la seule en Suisse à offrir une spécialisation en aumônerie. Jusqu’ici, cette offre se limitait aux représentants chrétiens », a-t-elle expliqué.

Les cours ont vocation à aider les cadres religieux à mieux prévenir la radicalisation tout en veillant « à ce que l’aumônerie ne serve pas d’instrument de chasse aux islamistes ». Des examens sont prévus pour les candidats. « Cette évaluation devra nous permettre de vérifier les compétences psycho-sociales des candidats : écoute, capacité de gestion des conflits. Mais aussi leurs positions à l’égard de la violence, des femmes, ou du fondamentalisme », annonce Isabelle Noth.

Les aumôniers qui n’auront pas suivi ce cursus pourront toujours exercer sous certaines condition, mais « les institutions concernées – prisons et hôpitaux – auront intérêt à engager du personnel au bénéfice d’une solide formation ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Une requête judiciaire contre un document sur la radicalisation en milieu scolaire rejetée.

L’affaire qui remonte au mois de novembre 2014 avait fait grand bruit : l’académie de Poitiers avait distribué un document controversé sur la « prévention de la radicalisation en milieu scolaire ». Le tribunal administratif de Poitiers a rendu son verdict mardi 3 janvier, rejetant une requête déposée voilà deux ans par la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI).

L’association souhaitait l’interdiction du document car elle refusait d’accepter « la démarche infamante d’une administration de l’Etat qui stigmatise toute la communauté musulmane ». Le PowerPoint incitait les enseignants à détecter certains signes de radicalisation tels que la « perte de poids liée à des jeûnes fréquents », « une barbe longue non taillée (moustache rasée) », un « repli identitaire », une « exposition sélective aux médias » et « une rhétorique politique » sur les sujets ayant trait à la Palestine, à la Tchétchénie ou à l’Irak.

La justice a justifié le rejet de la requête par le caractère interne du document qui est « dépourvu de tout effet juridique » et ne comporte « aucune disposition impérative ». Selon le tribunal, le document « se borne à apporter des éléments d’information, pour maladroits qu’ils puissent être perçus, dont les chefs d’établissement peuvent tenir compte pour apprécier, au sein d’un faisceau d’indices, la situation individuelle d’un élève et se forger une opinion personnelle sur l’utilité d’un éventuel signalement d’un risque de radicalisation religieuse ».

La CRI ne fait pas appel.

« On savait déjà que ce n’était pas un document public mais notre plainte les a amenés à en réduire la portée. Ils pensaient le généraliser mais notre réaction a tempéré leur élan », estime Abdelaziz Chaambi, président de la CRI, qui indique à Saphirnews que son association n’entend pas faire appel de la décision. « On va se contenter d’en rester là car on n’aura pas de chance d’obtenir plus vu le climat et la paranoïa entretenue », affirme-t-il, tout en dénonçant « une islamophobie institutionnelle » à travers cette affaire.

L’académie a précisé lors de la présentation du document en novembre 2014 qu’il a été conçu grâce aux contributions de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), du CNAPR (Centre national d’assistance et de prévention de la radicalisation) et du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l’islam (CPDSI) de Dounia Bouzar. Cette dernière avait dénoncé « l’amalgame élaboré dans ce PowerPoint », ajoutant qu’« arrêter de stigmatiser, de discriminer, de considérer les citoyens de référence musulmane comme des gens « à part » est une des conditions de base pour désamorcer l’autorité des discours radicaux ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : une jeune femme voilée traitée de « terroriste » filme son explication avec son agresseur.

Lorsque la Texane de confession musulmane, Shifa Abuzaid, 21 ans, a annoncé à ses parents sa décision de porter le hijab en mai dernier, après avoir longuement mûri la question, ce n’est pas l’étonnement qu’elle a lu sur leur visage mais l’inquiétude qui en avait crispé les traits, en ces temps tourmentés où la bête immonde de l’islamophobie rôde partout, même à Houston, et peut surgir à chaque coin de rue.

C’est précisément au moment où les parents de la jeune femme pensaient que leurs craintes étaient exagérées, voire infondées, que la dure réalité du racisme anti-musulmans a frappé, leur donnant tristement raison en ce samedi 31 décembre qui ne présageait rien de bon pour l’avenir, à quelques heures de la célébration de la nouvelle année…

La journée de leur fille avait pourtant bien commencé, sans nuages à l’horizon, et s’était poursuivie agréablement, entourée de ses plus jeunes frères et sœurs, ainsi que de cousins, autour d’un déjeuner en famille, très animé, dans un restaurant situé en plein cœur de Sugar Land Town, une localité au sud-ouest de Houston.

Mais les choses se gâtèrent en sortant, quand la joyeuse petite bande, emmenée par l’aînée Shifa Abuzaid, la seule à être voilée, eut le malheur de croiser le chemin d’un couple de cinquantenaires dont le mari s’écria à sa vue : « Terroriste ! »

A ces mots outrageants, les sourires disparurent et les rires se turent, laissant percevoir l’immense choc ressenti par la jeune femme et les siens, tandis que son petit frère, âgé de 15 ans, défiait l’homme du regard, avant d’être violemment bousculé par ce dernier.

Le pire dans l’histoire, comme le confiera plus tard Shifa Abuzaid qui vit désormais dans la peur que son islamité visible ne se retourne contre elle, c’est qu’elle arborait son plus gracieux sourire en voyant le couple approcher, s’apprêtant même à les saluer en les laissant passer. Mais son amabilité, pleine de civisme, fut refroidie par la terrible insulte qui jaillit de la bouche de son interlocuteur fulminant.

L’émoi des premiers instants passé, elle puisa en elle des ressources insoupçonnées, se mettant à suivre son agresseur jusqu’à l’intérieur du magasin où il était entré avec sa femme, afin de lui demander poliment les raisons de son hostilité à son égard.

Filmée par son cousin, la scène de cette franche explication qui a tourné au dialogue de sourds – où l’on entend l’un des proches de Shifa Abuzaid s’emporter « Vous ne pouvez pas traiter une personne de terroriste parce qu’elle porte un foulard sur la tête ! », et son interlocuteur lui répondre, narquois, « Vous polémiquez » – a fait le buzz sur les réseaux sociaux, nombreux étant les internautes qui ont reproché vertement à la police locale d’avoir refusé de recueillir sa plainte et d’ouvrir une enquête.

Condamnée avec vigueur par le maire de Houston, Joe Zimmerman, qui a qualifié cette agression verbale d’ « inacceptable », la confrontation de Shifa Abuzaid et de ses proches avec la détestation de l’altérité a fait monter au créneau l’influent Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), par la voix de Mustafa Carroll, son directeur général au Texas. « Houston n’échappe pas au racisme anti-musulmans, et cette agression intolérable nous prouve qu’il y a encore beaucoup trop de gens qui haïssent les musulmans ici », a-t-il déploré, en tirant la sonnette d’alarme.

Alors que 2016 s’est achevée brutalement, en lui laissant des bleus à l’âme, les premiers jours de 2017 ont fait renaître une petite lueur d’espoir chez Shifa Abuzaid, après que le chef de la police locale l’ait appelée pour lui fixer une entrevue, en se montrant particulièrement rassurant : « Si le crime de haine est avéré, nous diligenterons une enquête », lui a-t-il promis.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Les forces israéliennes tirent vers les agriculteurs à l’est de Gaza
.
Mechaal et al-Ahmed discutent de la réconciliation et de la prochaine réunion du CNP
.
L’occupation interdit à un malade de se soigner en Turquie
.
Un colon israélien poignarde un palestinien à Ashdod
.
L’occupation pulvérise des pesticides mortels à la frontière de Gaza
.
Le prisonnier blessé Nafa’a transféré à la clinique de la prison de Ramleh
.
Le Djihad islamique accepte de participer à la réunion de réconciliation à Moscou
.
Deux enfants jérusalémites condamnés à deux ans de prison
.
L’armée israélienne tire sur la voiture du sous-secrétaire du ministère de la Santé en Cisjordanie
.
Affrontements après l’installation d’un checkpoint militaire à l’est d’Hébron
.
Esam Yousuf appelle le Qatar et la Turquie à améliorer l’électricité à Gaza
.
Des colons envahissent Kifl Haris pour effectuer des rites religieux
.
L’assassin d’al-Sharif condamné pour homicide involontaire
.
L’occupation arrête 5 Palestiniens et saisit des fonds à Hébron
.
Arrestation d’environ 20 palestiniens dans le camp de Shuafat
.
Abou Marzouk: la relation avec l’Egypte est une nécessité nationale
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Bonne nouvelle, 6 mois de prison ferme pour l’agresseur d’une musulmane voilée

Le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné un homme à six mois de prison ferme pour avoir frappé une musulmane voilée. L’agresseur s’en est également pris à l’époux de cette dernière.

L’agression a eu lieu un samedi à l’arrêt de bus Quatre-Chemins de Colombes dans les Hauts-de-Seine (92). Alors que la mère de famille prenait le bus, Philippe, 54 ans, qui montait également, lui a mis un coup de coude dans le ventre en lui criant :

« Vous êtes des diables ! Toi, tu ne montes pas. »

La jeune femme, enceinte, a vacillé mais son mari l’a rattrapée. Ce dernier a alors demandé des explications à Philippe qui, alcoolisé, a crié des insultes en faisant référence au jihad. Il a ensuite attrapé la barbe du mari en lui criant : « Je vais raser ta barbe ! ».

L’époux lui a alors mis une gifle pour le repousser et Philippe a été interpellé par les policiers. Selon le parisien, il a traité l’un d’entre eux de « négro ».

Le couple de musulmans a déposé plainte pour agression à caractère islamophobe mais malgré les faits qui sont pourtant très clairs, le procureur n’a pas retenu le caractère raciste et islamophobe de l’agression.

L’avocat du couple, Me Guezguez, s’est dit « scandalisé » par les réquisitions : « Le prévenu s’en est pris à une barbe et à un voile. C’est clairement un acte islamophobe ».