MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 12 Shawwal 1438.

Flash info du 12 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Mort d’Adama Traoré : l’asphyxie confirmée par une nouvelle expertise.

Près d’un an plus tard, la famille d’Adama Traoré continue son combat pour faire reconnaître la responsabilité des policiers dans la mort de ce jeune de Beaumont-sur-Oise, lors de son interpellation, en juillet 2016, au nord de Paris. Une nouvelle expertise, que les proches de la victime avait demandée, vient de confirmer la cause du décès : un « état asphyxique aigu », ce que l’avocat de la famille Traoré a toujours défendu. La cause de l’asphyxie – fragilité cardiaque ou violence des gendarmes? – reste encore à déterminer.

Ce rapport confirme l’autopsie, puis la contre-expertise de spécialistes de l’Institut médico-légal de Paris, qui avaient déjà toutes deux conclu à la mort par « syndrome asphyxique ». Le document écarte aussi l’existence de « lésions d’allure infectieuse », ce que mentionnait l’autopsie. Un point particulièrement sensible, car mis en avant par les autorités l’été dernier, et qui nourrissait la thèse d’un décès dû à la condition physique d’Adama Traoré. Le nouveau rapport contredit donc les explications de l’ancien procureur de Pontoise, Yves Jannier, qui affirmait le 21 juillet qu’Adama Traoré « avait une infection très grave ». Les proches de la victime pourraient désormais saisir le conseil de la magistrature « afin qu’Yves Jannier soit sanctionné pour ses déclarations contraires à la vérité », fait valoir Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille, auprès du Monde.

« Une des causes possibles de la mort, c’est le placage ventral des gendarmes ».

Est-ce alors la violence des gendarmes qui ont provoqué la mort d’Adama Traoré? La contre-expertise n’avait pas révélé de traces de violences, d’où la demande de la famille Traoré d’un nouveau rapport, accepté par les juges d’instruction en charge du dossier. Lors de son arrestation, le jeune homme de 24 ans avait été maintenu au sol sous « le poids des corps » de trois gendarmes, selon une source proche de l’enquête citant les déclarations de l’un des militaires, qui assurait n’avoir porté aucun coup.

Selon une source proche du dossier, la question de savoir si Adama Traoré est mort par asphyxie à cause d’une fragilité cardiaque ou d’une compression thoracique des gendarmes « n’est pas tranchée » à ce stade des investigations. « La cardiopathie n’existe pas dans ce rapport », assure Me Bouzrou. « Une des causes possibles de la mort, c’est le placage ventral des gendarmes qui contribue à une compression thoracique. »

Une autre interrogation perdure, sur les secours prodigués à Adama Traoré : les policiers avaient affirmé l’avoir placé en position latérale de sécurité lors qu’il avait fait part de ses difficultés à respirer. Une version mise à mal par le témoignage d’un sapeur-pompier arrivé sur les lieux, et qui avait trouvé le jeune homme « face contre terre, sur le ventre, mains dans le dos menottées. » Le décès d’Adama Traoré avait été constaté environ une heure et demie après son interpellation.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : Terrorisme : Macron lève l’état d’urgence, pas les inquiétudes.

Emmanuel Macron a annoncé lundi la levée prochaine de l’état d’urgence, mais plusieurs mesures d’exception pourraient entrer dès cet été dans le droit commun, provoquant l’inquiétude de plusieurs associations.

Emmanuel Macron a annoncé lundi au Congrès la levée prochaine de l’état d’urgence. « Je rétablirai les libertés des Français en levant l’état d’urgence à l’automne. Parce que ces libertés sont les garanties d’une démocratie forte », a déclaré le Président à Versailles. Depuis deux ans et les attentats de Paris, ce régime d’exception a systématiquement été reconduit. Il le sera à nouveau cette semaine pour la dernière fois, et ce jusqu’au 1er novembre. « Nous devons [aux victimes du terrorisme] la fidélité à nous-même, à nos valeurs, à nos principes. Renoncer, c’est concéder au nihilisme des assassins sa plus belle victoire », a argué Emmanuel Macron.

Plusieurs mesures reprises dans le projet de loi.

L’annonce a suscité certains remous dans l’opposition car cette levée de l’état d’urgence, présentée comme un rétablissement des libertés, se fera avec l’adoption par le Parlement d’une loi antiterroriste qui cristallise déjà les critiques. Or, plusieurs des mesures les plus contestées de l’état d’urgence sont reprises dans ce texte que le gouvernement va soumettre au vote cet été :

les perquisitions administratives de jour et de nuit, renommées « visites » et désormais soumises à l’autorisation d’un juge des libertés et de la détention.
les assignations à résidence élargies à un périmètre plus large avec comme alternative le port d’un bracelet électronique.
la fermeture de certains lieux de culte.
l’instauration de « périmètres de protection » pour sécuriser des événements.

Des oppositions farouches.

De nombreuses critiques font déjà surface. « Choisir, ce n’est pas écrire que l’Etat d’urgence n’a pas vocation à durer et, en même temps, vouloir graver des mesures d’exception dans le marbre du droit commun », a raillé Olivier Faure (président du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée) lundi au Congrès. Jean-Luc Mélenchon a dénoncé depuis la place de la République « un coup de force contre les usages de la démocratie ». Des critiques reprises depuis plusieurs jours déjà par des associatifs et surtout le Défenseur des droits Jacques Toubon. Ce projet est « une pilule empoisonnée […] une sorte de dissolvant de la cohésion nationale », avait-il dénoncé dans Le Monde fin juin. « Permettre que la loi ordinaire fasse courir le risque de cette dérive, c’est aller sur le terrain des barbares », avait-il estimé.

En novembre dans son livre Révolution, Emmanuel Macron écrivait : « Nous ne pouvons pas vivre en permanence dans un régime d’exception […] Il faut donc revenir au droit commun, tel qu’il a été renforcé par le législateur, et agir avec les bons instruments. » La semaine dernière, il assuré à une délégation d’associations et de personnalités du réseau « Etat d’urgence/antiterrorisme », dont Amnesty international France et Human Rights Watch, qu’il s’agirait de « la première et de la dernière loi » antiterroriste. Pas suffisant pour les opposants au texte qui ont manifesté samedi. De quoi parasiter l’étude du projet de loi ces prochaines

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : Quels vaccins vont devenir obligatoires en 2018 ?

« L’an prochain, les vaccins pour la petite enfance, qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé, deviendront obligatoires » a déclaré ce mardi Edouard Philippe, dans son discours de politique générale devant l’Assemblée. Le Premier ministre a argué que « des maladies que l’on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire, des enfants meurent de la rougeole aujourd’hui en France. Dans la patrie de Pasteur, ce n’est pas admissible ».

Edouard Philippe suit ainsi sa ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui avait indiqué le 16 juin réfléchir à rendre obligatoires 11 vaccins, « pour une durée limitée » de quelques années. L’objectif affiché est de lutter contre le faible taux de couverture vaccinale. La rougeole a par exemple causé la mort en France de 10 enfants depuis 2008, alors que le vaccin contre cette maladie existe. Il va aussi dans le sens de l’appel de 200 médecins pour une vaccination obligatoire, dans une période de défiance grandissante de la population contre les vaccins.

Seuls trois vaccins obligatoires aujourd’hui.

Mais quels seront les vaccins rendus obligatoires en 2018? Pour l’heure, seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires en France: contre la diphtérie (depuis 1938), le tétanos (depuis 1940) et la poliomyélite ou « polio » (depuis 1964). On parle communément du « DTP », qui est obligatoire dès la naissance avec des rappels de l’adulte recommandés à âges fixes: 25, 45, 65 ans, puis tous les 10 ans (voir ci-dessous).

À ces trois vaccins obligatoires, il faut ajouter celui contre la fièvre jaune pour toutes les personnes résidant en Guyane et celles voyageant en Afrique et en Amérique du Sud.

D’autres simplement « recommandés » à ce jour.

Le vaccin trivalent « ROR » pour la rougeole, les oreillons, la rubéole est recommandé à l’âge de 12 mois, avec une deuxième dose entre 16 et 18 mois.

Le fameux BCG contre la tuberculose: ce vaccin n’est plus obligatoire depuis 2007. Il reste fortement recommandé, dès la naissance, pour les personnes proches de populations « à risque » comme en Guyane, à Mayotte mais aussi en Île-de-France, en raison de la concentration de populations venant de pays où la tuberculose est encore très présente, notamment les zones tropicales.

La coqueluche: première injection recommandée dès l’âge de 2 mois, ainsi qu’à l’entourage du nourrisson, si leur dernier rappel de la coqueluche date de plus de 10 ans.

Les infections invasives à haemophilus influenzae de type B: injections à 2, 4 et 11 mois.

L’hépatite B aux même âges que mentionné ci-dessus.

Les infections à pneumocoque: deux injections recommandées à 2, 4 et 11 mois.

Les infections à méningocoque C: une injection à 12 mois, avec un rattrapage possible jusqu’à 24 ans inclus.

Le papillomavirus, qui augmente le risque de cancer du col de l’utérus. Ce vaccin est recommandé chez les jeunes filles de 11 à 14 ans, avec un rattrapage jusqu’à 19 ans inclus.

La grippe saisonnière. Un vaccin par an, recommandé pour les personnes à risques y compris les enfants à partir de 6 mois, les femmes enceintes et les personnes âgées de 65 ans et plus.

À ceux-ci, on peut ajouter la varicelle (vaccin entre 12 et 18 ans), la leptospirose pour les personnes travaillant dans les égouts ou dans des stations d’épuration, ou encore la rage pour les personnes travaillant auprès des animaux.

Le DTP, un cas à régler d’urgence.

Mais cette distinction entre vaccins obligatoires et recommandés est devenue largement théorique en France ces dernières années: en effet, pour recevoir les vaccins obligatoires, les enfants doivent aussi recevoir des vaccins censés n’être que recommandés.

Ainsi, depuis 2008, le DTP seul n’est plus commercialisé et les laboratoires l’associent à d’autres vaccins recommandés sous forme de vaccins polyvalents, vendus plus chers. Le Conseil d’État a fustigé cette incohérence en février, donnant six mois au ministère de la Santé pour la lever, soit jusqu’au 8 août. C’est peut-être cette injonction qui a incité la ministre à prévoir rapidement une loi.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : Henry de Lesquen expulsé de Radio Courtoisie.

A l’issue de l’assemblée générale des auditeurs de Radio Courtoisie, samedi 1er juillet, Henry de Lesquen n’a pas été reconduit à son poste de président. L’ancien conseiller municipal de la ville de Versailles dirigeait jusque là la radio de musique classique, orientée politiquement à l’extrême droite, depuis dix ans.

Un ancien cadre de la radio a rapporté les coulisses de cette éviction au journal Marianne : « Lesquen était très isolé. Les membres du conseil d’administration ont été en bonne partie nommés par lui, mais ils étaient las de ses déclarations et de son mode de relation aux autres. Quand Lesquen a compris qu’il allait être mis en minorité, il a tenté de nommer de nouveaux membres juste avant la réunion du conseil d’administration, mais celui-ci a bloqué la manœuvre et il s’est retrouvé en minorité. »

Président du Club de l’Horloge, un cercle de réflexion proche du Front national, il a décidé fin 2015 de se porter candidat à l’élection présidentielle, sans pour autant obtenir le nombre de signatures nécessaire pour participer à la course vers l’Elysée. Il est connu pour alimenter régulièrement les réseaux sociaux avec des saillies racistes.

Ainsi, le Versaillais prône la « réémigration » pour les Africains et les « congoïdes » en particulier. En janvier 2017, Henry de Lesquen a été condamné à 16 000 euros d’amende pour des tweets racistes. Il avait, en avril 2016, déclaré qu’il était « émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? », ajoutant ensuite l’exemple de « la plantureuse Simone Veil rescapée de la Shoah à 88 ans. À ma connaissance, elle va bien ». Cette icône politique française est morte le 30 juin.

Lors de sa dernière émission lundi 3 juillet, Henry de Lesquen a dénoncé à l’antenne un « putsch manigancé par un trio d’individus envieux et incompétents » et a fustigé « l’équipe de bras cassés qui me succède ». Sur Twitter, il annonce la sortie prochaine d’un livre. Dominique Paoli, secrétaire générale de Radio Courtoisie, a été promue au poste de présidente. La petite-nièce de Charles Maurras promet aux auditeurs, dans un communiqué, un « ton ferme et pondéré », « sans se laisser emporter par ses passions ou des querelles personnelles ».

saphirnews.com
***


France : Samuel Mayol réélu à la tête de l’IUT de Saint-Denis.

Candidat à sa propre succession, Samuel Mayol a été réélu au poste de directeur de l’IUT de Saint-Denis, dépendant de l’université Paris 13 fin juin avec 25 voix pour sur 27, apprend-t-on cette semaine. « Merci pour vos messages suite à ma réélection à la direction de I’@iutsaintdenis. Fier de poursuivre, animé par mes valeurs et engagements », avait-il tweeté.

Samuel Mayol était entré en conflit avec une association d’étudiants musulmans à l’IUT en 2014. Le directeur avait ordonné la fermeture de leurs locaux considérant que l’organisation ne respectait les principes de la laïcité au sein de l’établissement. A la même époque, après une alerte à la bombe, il déclarait que les autorités avaient trouvé des tapis de prières dans les locaux de l’association.

Le directeur de l’IUT avait été accusé de manipulation islamophobe et s’était mis à dos l’ancien président de l’Université Paris 13 Jean-Loup Salzmann, qui l’accusait d’avoir lui-même déposé ces tapis dans les locaux de l’association. L’ancien président affirmait s’appuyer sur une vidéo prouvant les faits et avait alors suspendu le directeur de l’IUT de ses fonctions.

La suspension de Samuel Mayol a duré huit mois jusqu’en juillet 2016, date à laquelle il se voyait relaxé par la commission disciplinaire de l’université de Bordeaux qui a été chargée de l’affaire. En novembre 2016, la justice avait ensuite estimé qu’il avait été suspendu « à tort » par la présidence.

« J’ai le sentiment que nous avons gagné la bataille de la laïcité à l’IUT de Saint-Denis », a déclaré dans une interview au Point Samuel Mayol, qui ne manque pas de rappeler le soutien public de Manuel Valls. Aujourd’hui, à ses yeux, « L’ambiance est paisible. L’association qui avait privatisé une salle pour en faire une salle de prière a été renvoyée ».

saphirnews.com
***


France : Voile ou châle, la députée Ramlati Ali répond aux attaques des identitaires.

Il en faut peu pour enflammer les réseaux sociaux. Cette semaine, c’est la députée LREM de Mayotte Ramlati Ali qui a été la cible sur la toile de l’extrême droite et des identitaires. Sur sa photo officielle, la députée a posé avec un châle couvrant une partie de ses cheveux.

Des internautes, dont Lydia Guirous, ex-porte-parole LR, et Aurélien Dutremble, responsable de la communication du FN dans l’Ain, ont dénoncé une atteinte à la laïcité par la députée. Pourtant, rien n’interdit à des parlementaires et à des élus de porter des signes religieux, voile compris.

Face à la polémique naissante, Ramlati Ali a répondu à cette polémique auprès d’Outre-mer 1ere: « Je suis Mahoraise et je me respecte en tant que Mahoraise. Ce n’est pas un voile, c’est mon châle de Mahoraise ». Voile ou châle, la sémantique ne change rien car Ramlati Ali a bien le droit de porter ce qu’elle souhaite, à l’instar des autres députés comme Meyer Habib et Claude Goasguen, qui sont apparus coiffés d’une kippa en janvier 2016 à l’Assemblée nationale.

« Dans l’hémicycle je me fonds dans la masse. Tout le monde n’a pas les mêmes opinions. Il ne s’agit pas d’aller faire un sujet autour de ma personne, mais de porter les sujets de Mayotte, des Outre-mer et de la nation », indique-t-elle pour couper court aux attaques.

Lorsque le journaliste lui a demandé si elle était agacée des fausses accusations à son encontre, elle répond sans détour : « Je trouve de la part de l’extrême droite que c’est de l’hypocrisie parce que Marine Le Pen est venue à Mayotte, elle a été trop bien reçue à mon sens par des femmes qui avaient des châles. Je crois qu’elle-même à un moment elle a été habillée en mahoraise et je ne l’ai pas entendu critiquer, ni quoi que ce soit ».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


France : Bac 2017 : le Défenseur des droits saisi par deux lycéennes musulmanes.

Deux lycéennes ont saisi le Défenseur des droits car elles estiment avoir subi des contrôles anti-fraude « humiliants » lors des épreuves anticipées du baccalauréat, à Paris en juin dernier. C’est Jacques Toubon lui-même, Défenseur des droits, qui a annoncé la nouvelle mercredi 5 juillet.

Randa, une élève de Premier ES, avait affirmé le 19 juin dernier, qu’elle avait fait l’objet, avec d’autres camarades, d’une « fouille corporelle » et cela, avant de passer les épreuves de français et de sciences et vie de la terre au sein du lycée Victor Hugo de Paris. La jeune fille est scolarisée dans un établissement privé hors contrat qui l’autorise à garder son voile. Elle affirme que, le jour de l’examen, les encadrants ont demandé à plusieurs jeunes filles de « retirer les voiles, détacher les cheveux et les secouer, retirer les gilets, soulever les robes pour vérifier les jambes et les fesses et vérification de la taille alors que je portais un pantalon ».

« Il n’y a pas eu de fouille physique », a répondu en retour à l’AFP une porte-parole du rectorat de Paris. Elle ajoute qu’ « il y a eu un contrôle comme on le fait systématiquement », précisant qu’ « on leur a demandé de retirer leur foulard pour vérifier qu’il n’y avait pas un portable caché ».

Une circulaire du 18 mai 2004 relative à la laïcité dans les établissements scolaires publics permet aux élèves non scolarisés dans le domaine public de conserver des signes religieux pendant les examens. Cependant, les candidats « doivent se soumettre aux règles d’organisation de l’examen qui visent notamment à garantir le respect de l’ordre et de la sécurité, à permettre la vérification de l’identité des candidats ou à prévenir les risques de fraudes ».

saphirnews.com
***


France : Arrêté contre les femmes voilées : le maire de Lorette condamné à verser 2 100 euros.

La période estivale n’inspire décidément pas de bons sentiments à certains maires de droite de nos villes et nos villages, mais plutôt des lois d’exception, farouchement anti-voile, sorties soudainement de leur chapeau dès que le soleil darde ses rayons, que les parasols fleurissent dans le paysage et que les plages artificielles municipales ouvrent grand leurs portes.

On ignore si Gérard Tardy, le premier magistrat de Lorette, une bourgade de 4 000 âmes nichée en plein cœur de la Loire, souhaitait marcher sur les traces de Richard Trinquier, le maire UMP de Wissous (Essonne), en livrant à son tour, sur le plan d’eau de sa commune, une chasse aux sorcières contre ses administrées voilées, toujours est-il qu’il vient de subir le même cuisant désaveu de la part de la justice…

Celui-ci, aveuglé par sa croisade anti-voile, n’a manifestement pas tiré les enseignements du camouflet infligé à son collègue par le tribunal administratif de Versailles en juillet 2014, qui n’a pas vu d’un bon œil l’interdiction faite aux femmes revêtues d’un hijab de profiter des joies de la baignade sur le sable fin de « Wissous Plage ».

L’arrêté liberticide et discriminatoire, pris alors par Richard Trinquier, avait été suspendu, révélant au grand public un maire, arc-bouté sur ses positions indéfendables, qui invoquait la loi du 15 mars 2004 contre le port du voile à l’école pour l’étendre à sa plage éphémère, de manière abusive et illégale.

Trois ans plus tard, Gérard Tardy, tenant, lui aussi, d’une laïcité dogmatique et répressive, a fait des femmes voilées les nouvelles pestiférées de sa commune, en leur interdisant non seulement l’accès au plan d’eau local, mais aussi d’y faire trempette.

Bien mal en a pris l’édile de Lorette qui, loin de se voir décerner une médaille pour cet ostracisme inacceptable, a été condamné lundi à verser 2 100 euros à trois associations, en dédommagement de leurs frais d’avocat, lesquelles s’étaient aussitôt tournées vers le tribunal de Lyon pour faire reconnaître le caractère discriminatoire de cette interdiction.

Bien que la justice ait tranché en sa défaveur, Gérard Tardy, qui a retiré son arrêté la mort dans l’âme, promet de ne pas en rester là et, pire encore, de raviver le brasier incandescent de la polémique lors du prochain conseil municipal, le 12 juillet prochain, soit à la veille du 14 juillet. Une bien curieuse manière de renforcer la cohésion sociale et de célébrer la devise républicaine au beau milieu des flonflons de la fête !

Mais le contraire eût été surprenant de la part de ce maire qui ne reconnaît pas tous ses administrés et a une fâcheuse tendance à stigmatiser ceux qui sont de confession musulmane, comme il s’y est employé dernièrement en leur demandant de faire moins de bruit pendant le Ramadan, à grand renfort de messages humiliants exposés aux yeux de tous, sur les panneaux publicitaires de la ville.

oumma.com
***


Les Français issus de l’immigration post-coloniale très défavorisés sur le front de l’emploi, selon une étude de l’Insee.

Dans une France minée par la plaie d’un chômage endémique qui gangrène son économie depuis plus de 30 ans, les descendants d’immigrés maghrébins demeurent, année après année, les parents pauvres de la crise et des politiques successives de l’emploi, comme le met en lumière la dernière étude de l’Insee “Emploi, chômage, revenu du travail” rendue publique mardi.

Relégués au rang peu enviable de citoyens de seconde zone, ils se heurtent continuellement à une « situation défavorable » dès leur entrée sur le marché du travail, enregistrant des taux de chômage supérieurs à leurs concitoyens sans ascendance migratoire (un écart de 20 points au cours des dix années qui suivent la fin des études), sans qu’aucune éclaircie ne soit perceptible dans leur horizon irrémédiablement bouché.

Briser les plafonds de verre qui les empêchent d’accéder à l’emploi, voire de gravir les échelons et monter dans l’échelle sociale relève de la gageure, si l’on en juge par les conclusions de l’Insee, selon lesquelles si le fossé se creuse inexorablement entre les Français issus de l’immigration post-coloniale et les autres, c’est en raison « principalement des difficultés » qui jalonnent leur parcours professionnel. Les différences liées aux diplômes, à l’ancienneté, à la situation familiale et au lieu de résidence entre ces deux groupes distincts « expliquent moins de la moitié » cette disparité criante face à l’emploi.

Dans ce sombre tableau, il n’y aucune embellie à entrevoir sur le plan de la rémunération, puisque, là encore, les hommes diplômés, aux racines méditerranéennes et portant des noms à consonance arabo-musulmane, sont confrontés à un indestructible « plafond de verre au sommet de l’échelle salariale ».

Ainsi, les 10 % des descendants d’immigrés maghrébins les mieux rémunérés perçoivent 18 % de moins que les 10 % des hommes sans ascendance migratoire les mieux payés, toujours selon l’étude édifiante de l’Insee qui s’est échelonnée sur trois ans, entre 2013 et 2016, auprès de personnes âgées de 18 à 59 ans, ayant terminé leurs études et vivant en France.

De leur côté, les femmes descendantes d’immigrés semblent être mieux loties que les hommes sur le front de l’emploi. En effet, si elles comptent parmi elles un plus grand nombre de femmes au foyer que les femmes sans ascendance migratoire, lorsqu’elles sont actives, elles décrochent plus facilement un travail que la gent masculine. En revanche, pour les plus qualifiées d’entre elles, l’invisible « plafond de verre » anéantit leurs espoirs d’obtenir des salaires plus gratifiants, mais à un niveau de rémunération plus élevé que chez les hommes.

En résumé, que l’on soit un homme ou une femme issus de l’immigration post-coloniale, la probabilité pour ces salariés de se voir accorder un salaire mensuel supérieur à 3.000 euros est plus faible que pour ceux sans ascendance migratoire.

L’enquête de l’Insee fait également ressortir que les descendants d’immigrés maghrébins sont globalement moins diplômés (un écart de 10 points les séparant des personnes sans ascendance migratoire), et qu’ils sont plus jeunes, comme l’attestent les 31% d’entre eux qui ont achevé leur cycle d’études depuis moins de dix ans, contre 21% des personnes sans ascendance migratoire. En outre, 13% les ont terminées depuis 30 ans ou plus, contre 31% de leurs concitoyens sans ascendance migratoire.

oumma.com
***


France: appel contre la venue du criminel Benjamin Netanyahou.

Nous nous élevons contre la venue en France de Benjamin Netanyahou, premier ministre du gouvernement colonial israélien. L’invitation qui lui est faite par Emmanuel Macron de venir commémorer la rafle du Vel d’Hiv est indigne.

Il est indécent pour les victimes de la Rafle du Vel d’Hiv, 13.000 Juifs dont une moitié d’enfants arrêtés à Paris et en banlieue entre le 16 et le 17 juillet 1942 par 7.000 policiers français pour être livrées aux nazis et déportées dans des camps dont moins d’une centaine reviendront, d’être représentées par un raciste à la tête d’un Etat terroriste qui persécute tout un peuple depuis des décennies.

Confier cette commémoration à celui qui s’est spécialisé dans l’enfermement du peuple palestinien, le massacre de populations civiles, la torture des enfants, et qui maintient hermétiquement fermé le ghetto de Gaza, est scandaleux.

D’autant que cette rafle de 1942 concerna essentiellement les Juifs étrangers, réfugiés en France, et on sait comment le gouvernement israélien traite les étrangers et les réfugiés, qu’il s’agisse des demandeurs d’asile africains, qualifiés de « cancer » par la ministre de la « culture » , ou des réfugiés palestiniens parqués dans des camps, privés de liberté de circulation, ou encore expulsés et bannis illégalement de leur propre pays.

Netanyahou, qui a remis à l’honneur le concept de races, qui pratique l’apartheid sur des bases ethniques et religieuses, n’a rien à faire dans un pays qui se présente comme un défenseur des droits humains et du droit international.

On ne peut pas dire “Plus jamais cela”, et dérouler le tapis rouge aux responsables d’un terrible nettoyage ethnique.

C’est pourquoi nous appelons à une manifestation de protestation la plus large possible

le samedi 15 juillet, veille de sa réception par le président de la République,

Rendez-vous à 15 H Place de la République à Paris le 15 juillet.

Premiers signataires : EuroPalestine, Droits Devant, Enfants de Palestine, Christine Delphy, Jacques-Marie Bourget, Mgr Gaillot, Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, Nanterre Palestine, PIR, Marie-Jeanne Manuellan, Odile Tobner, Fethi Chouder, Les Désobéissants, Comité Palestine Israël Chateaubriant, Samidoun, Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien, Alain Brossat, Paul Aries, Attac Paris Centre, Martine Sevegrand, Collectif Ni Guerre Ni Etat de Guerre…

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

6 000 nouveaux logements à Jérusalem d’ici fin juillet
.
Une sources dans la municipalité de l’occupation sioniste à Jérusalem occupée a révélé mercredi que la ville va connaitre une énorme vague de la colonisation ce mois-ci qui atteindra l’approbation de la construction de 6 000 unités de logement.
.
Les forces israéliennes saisissent des panneaux solaires à Khirbet Hima
.
L’occupation prend d’assaut le village d’Issawiya à Jérusalem et bloque la circulation
.
Rassemblement à Naplouse par solidarité avec les prisonniers Palestiniens
.
Arrestations et interrogatoires en Cisjordanie par les forces de l’Autorité Palestinienne
.
Le Hamas salue la décision de l’UNESCO rejetant la souveraineté israélienne sur Jérusalem
.
L’UNESCO rejette la souveraineté d’Israël sur Jérusalem
.
Libération anticipée du criminel de guerre Ehud Olmert
.
Caire: La délégation du Hamas discute du calendrier de l’application des accords
.
Appels à se solidariser avec les détenus dont les allocations ont été suspendues
.
Les navires israéliens ciblent les pêcheurs de Gaza
.
Les maisons des meurtriers d’Abou Khudeir ne seront pas démolies
.
Jérusalem occupée: L’occupation démolit les maisons des martyrs palestiniens
.
Le gouvernement d’Al-Hamdallah impose la retraite anticipée à 6 145 employés de Gaza
.
200 juifs d’Amérique du Nord émigrent à Tel-Aviv
.
Les forces israéliennes menacent de démolir 3 maisons palestiniennes à Ramallah
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 20 Ramadan 1438.

Flash info du 20 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Comment se nourrir pendant le mois de Ramadan ?

Durant le mois de Ramadan, nous nous privons de nourriture et de boisson jusqu’au coucher du soleil. Après quoi, nous pouvons nous nourrir afin que notre corps puisse jeûner les jours suivants. Mais savons-nous de quelle manière il convient de se nourrir durant ce mois béni ? Entre ceux qui mangent à l’excès et ceux qui jettent une grande partie de leurs plats, revenons sur le rapport que nous devrions entretenir avec la nourriture, en ce mois béni de Ramadan.

« Le croyant mange dans un seul intestin et l’impie mange dans sept ».

Il est regrettable de constater le nombre de musulmans qui mangent excessivement pendant le mois béni de Ramadan. Le soleil est couché et les voilà qui se nourrissent à l’excès. Est-cela le jeûne ? Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) nous a-t-il ordonné de manger démesurément ? Non ! Bien au contraire, il nous a demandé de limiter la nourriture. En effet, Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Le plat de deux suffit pour trois, et le plat de trois suffit pour quatre ». (Sahih al Boukhari). Ainsi, il ne faut pas manger à l’excès mais chacun d’entre nous doit manger pour moins d’une personne, si bien que le plat de deux personnes devrait suffire pour trois incha Allah.

De plus, le fait de trop manger est une des caractéristiques des infidèles. Cela devrait nous dissuader de consommer excessivement de la nourriture. En effet, Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) rapporte qu’il ne prenait pas son repas sans amener un pauvre pour manger avec lui. Un jour on lui amena un homme qui a trop mangé. Il dit à son domestique « La prochaine fois ne m’amène plus un homme comme celui-ci, car j’ai entendu le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dire : « Le croyant mange dans un seul intestin et l’impie mange dans sept » ». (Sahih al Boukhari). Sommes-nous des croyants ou des impies ? Cela ne fait aucun doute que nous souhaitons tous faire partie du premier groupe donc faisons en sorte de compter parmi eux incha Allah, en mangeant raisonnablement.

Par ailleurs, nous nous permettons de trop manger alors que le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) mangeait juste ce qu’il fallait afin de vivre. Certes, il était doté d’une humilité sans précédent dans tous les domaines y compris face à l’alimentation. En effet, ‘Aicha (qu’Allah soit satisfait d’elle) a rapporté : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) mourut alors que nous ne nous alimentions que de l’eau et de dattes ». (Sahih al Boukhari). Comment pouvons-nous abuser de la nourriture alors que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) se nourrissait peu. Nous ne pouvons pas prétendre lui ressembler mais nous pouvons tenter de suivre sa voie incha Allah. Cela passe entre autres par le fait de ne pas excéder dans la consommation de nourriture.

Enfin, le fait de manger en surabondance nous privera de l’amour d’Allah. En effet, notre Seigneur a clairement annoncé qu’Il n’aimait pas ceux qui exagèrent dans la consommation en ces termes : {Et mangez et buvez ; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès} (Sourate 7 : Verset 31). Notre but sur terre est d’adorer Allah et de gagner Son Amour. Or, l’excès de nourriture nous éloigne de cet objectif. De même, « l’Islam combat tout excès de nourriture et de boisson, de nature à exposer l’individu à toutes sortes de maladie. La médecine préventive actuelle ne fait que confirmer les enseignements de l’Islam, soucieux de préserver la santé de l’homme ». Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) avait d’ailleurs affirmé que « Quatre choses rendent le corps malade : trop parler, trop dormir, trop manger et trop se rassembler (avec les gens dans l’inutilité). » Bannissons donc la consommation avec excès pour notre bien sur terre et dans l’au-delà incha Allah !

Ainsi, durant le mois béni de Ramadan, cessons de manger démesurément. Suivons l’exemple de notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam), et soyons humbles face à la nourriture afin de ne pas compter parmi les impies.

« Avoir les yeux plus gros que le ventre ».

Une des mauvaises habitudes à bannir quant à la consommation de nourriture est le gaspillage, particulièrement pendant le mois béni de Ramadan. En effet, un ventre qui crie famine et des yeux plus gros que le ventre font croître les plats en abondance. Or, une bonne partie d’entre eux finissent malheureusement par être jetés.

Le gaspillage fait partie des actes les plus détestables. En effet, celui qui gaspille est considéré comme affilié aux diables, qu’Allah nous en éloigne ! C’est en ce sens que notre Créateur a dit : {car les gaspilleurs sont les frères des diables} (Sourate 17 : Verset 27). Allah déteste les gaspilleurs car Il les considère comme les frères des démons. Cela est un des statuts les plus vils qui puisse être. Éloignons-nous de cela en abandonnant le gaspillage incha Allah.

Le mois de Ramadan n’est pas un mois de nourriture et de gaspillage mais un mois dédiés aux actes d’adoration et au rapprochement d’Allah. Or, en gaspillant, nous nous inscrivons parmi ceux qu’Allah déteste et cela n’est pas la finalité de ce mois béni.

La faim mais à quelles fins ?

Afin de satisfaire Allah et Son Messager (‘alayhi salat wa salam) quant à la consommation de nourriture pendant le mois de Ramadan, il nous semble indispensable de revenir sur le fondement du jeûne. En effet, nous nous privons de nourriture pour Allah et afin de se soumettre à Ses ordres. Mais tout ordre émanant du Sage possède des sagesses dont certaines nous échappent. Parmi les sagesses du jeûne, nous pouvons citer la compassion envers les pauvres. Lorsque nous jeûnons, nous ressentons la faim et la douleur des nécessiteux. Cela nous permettra donc d’acquérir de la bonté envers nos frères qui sont dans le besoin. Ainsi, la faim durant le jeûne a entre autres, pour objectif de nous faire méditer sur la douleur de nos frères afin que nous soyons bons envers eux incha Allah. Or, si nous consommons de la nourriture dans l’excès et si nous la gaspillons, nous n’aurons pas saisi le véritable sens du jeûne et nous n’aurons pas acquis la compassion envers les nécessiteux.

De plus, le jeûne nous a été ordonné afin d’atteindre la piété. En effet, notre Seigneur a dit : {Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété} (Sourate 2 : Verset 183). L’une des finalités du jeûne est d’atteindre la piété incha Allah. Or, celui qui mange trop compte parmi les impies et celui qui gaspille est le frère des démons. Comment atteindre la piété durant ce mois béni si nous commettons ce qui nous éloigne d’Allah et nous prive de Son amour ? Ainsi, la faim que nous ressentons durant le jeûne doit faire de nous des serviteurs pieux. Cela passe donc par notre rapport à la nourriture incha Allah. À nous de faire en sorte que notre jeûne rime avec piété et compassion et non avec excès et démons.

Qu’Allah nous éloigne du gaspillage et de l’excès de nourriture. Puisse-t-Il nous faire goûter aux meilleurs mets dans la vie future.

AJIB.FR
***


Angleterre : Incendie à Londres : les musulmans réveillés pour le ramadan pourraient avoir sauvé la vie de beaucoup d’habitants.

D’après le quotidien britannique The independant, ces musulmans pourraient avoir aidé à sauver des vies après avoir remarqué l’horrible incendie à Londres.

Un incendie faisant 6 morts et des dizaines de blessés a ravagé un immeuble de 24 étages dans le district de Kensington à Londres. Vers une heure du matin, des musulmans réveillés pour le Ramadan ont donné l’alerte. D’après le quotidien britannique The independant, ces musulmans pourraient avoir aidé à sauver des vies après avoir remarqué l’horrible incendie à Grenfell Tower.

Les résidents ont raconté comment ils n’ont pas entendu les alarmes alors que l’incendie a balayé la tour à l’ouest de Londres. Les musulmans étaient parmi les premières personnes sur la scène lorsque le feu a éclaté peu de temps après minuit selon The independant.

André Barroso, 33 ans, a déclaré à The Independent : « Les musulmans ont joué un rôle important dans le sauvetage de beaucoup de gens ».

« La plupart des gens que je pouvais voir étaient musulmans. Ils ont également fourni de la nourriture et des vêtements ».

André Barroso affirme que beaucoup de gens cherchaient toujours des amis et des parents qui vivaient à l’intérieur de la tour.

« Tout le monde était main dans la main. »

Beaucoup de gens ont fait don d’eau, de nourriture et de vêtements à l’église St Clement, où les habitants se sont réfugiés. D’autres ont distribué des bouteilles d’eau à ceux qui attendaient à l’extérieur.

De nombreuses personnes sont encore portées disparues, selon le maire de Londres Sadiq Khan.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

journaldumusulman.fr
***

 


L’arnaque à la viande de porc.

Dans le milieu de la boucherie, on l’appelle «l’arnaque à la viande de porc». À l’insu des consommateurs, certains commerces mélangent au bœuf haché de la viande de porc, beaucoup moins chère.

3 emballages sur 4 contiennent du porc.

L’émission Le Québec Matin a fait le test en achetant quatre paquets de bœuf haché dans quatre supermarchés.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

journaldumusulman.fr
***


France : Voile chez H&M à Mandelieu : le courrier mal inspiré du maire.

Après avoir reçu des plaintes de clients ne supportant pas que des vendeuses chez H&M portent un foulard islamique, Henri Leroy a écrit aux gérants pour demander l’interdiction des signes religieux dans leur commerce. Mais il s’est basé sur des textes qui ne lui donnent pas raison.

Les notions de laïcité et de liberté religieuse continuent visiblement d’échapper à nombre de personnes, y compris celles censées incarner l’autorité. Il en va ainsi du maire LR de Mandelieu-la-Napoule, commune des Alpes-Maritimes. Dans le dernier numéro de MLN Mag, le journal mensuel de la mairie (à consulter ici en pdf), on trouve page 21 la reproduction d’un courrier adressé par Henri Leroy (le maire, donc) aux gérants du magasin de vêtements H&M installé dans la galerie marchande Géant-Casino de la ville. Diffusé sur Twitter ce mardi après-midi, ce courrier a fait réagir de nombreuses personnes, à commencer par Feïza Ben Mohamed, ancienne porte-parole et secrétaire générale de la Fédération des musulmans du Sud.

L’objet de ce courrier, daté du 24 avril, est le suivant : «Signalement de retours négatifs d’administrés». L’affaire relève, apprend-on en haut de la page où il est reproduit, de la «laïcité». De quoi s’agit-il donc ? De «nombreuses plaintes d’administrés et de clients, gênés par la tenue vestimentaire à caractère religieux de vos salariées», écrit le maire, qui invoquera plus bas «l’identité républicaine et la neutralité religieuse» auxquelles sa commune serait «attachée». On comprend alors que des clients du magasin se sont plaints du fait que des vendeuses portent un foulard islamique, ce que confirme la suite du courrier, qui y fait référence explicitement.

Car Henri Leroy tient à rappeler aux gérants du H&M qu’existent, selon lui, des textes en vertu desquels une entreprise peut interdire les signes religieux sur le lieu de travail. Il se permet d’ailleurs de citer deux sources. D’abord, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), qui a le 14 mars «estimé que le règlement interne d’une entreprise pouvait, sous certaines conditions, prévoir l’interdiction du port visible de signes religieux ou politiques, comme le foulard islamique.» Ensuite, l’article L1321-2-1 du code du travail, «créé spécifiquement par la loi Travail».

Des textes qui ne lui donnent aucunement raison.

Le problème, c’est que les textes sur lesquels s’appuie Henri Leroy ne lui donnent aucunement raison.

La CJUE, d’abord : le 14 mars, cette dernière a bien estimé (lire son arrêt) qu’il était possible pour une entreprise d’interdire le port visible des signes religieux, politiques ou philosophiques sur le lieu de travail. Mais, comme l’a relevé Henri Leroy lui-même, elle estime que cela n’est possible que «sous conditions». Notamment, il faut que cette interdiction soit «objectivement justifiée par un objectif légitime, tel que la poursuite par l’employeur, dans ses relations avec ses clients, d’une politique de neutralité politique, philosophique ainsi que religieuse, et que les moyens de réaliser cet objectif […] soient appropriés et nécessaires».

En fait, avec cet arrêt, la CJUE a vaguement précisé le droit du travail français. Lui dispose dans son article L1321-2-1, effectivement depuis l’entrée en vigueur de la loi travail : «Le règlement intérieur peut contenir des dispositions inscrivant le principe de neutralité et restreignant la manifestation des convictions des salariés si ces restrictions sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché.»

Pour donner raison à Henri Leroy, il faudrait donc que l’interdiction du port des signes religieux visibles chez H&M s’appuie sur : 1) le fait que le port du voile par des vendeuses porte atteinte à une liberté fondamentale de quelqu’un d’autre 2) que cela empêche l’entreprise de fonctionner correctement et surtout 3) que H&M ait envie de suivre son avis, puisque c’est à l’entreprise de déterminer elle-même sa «politique de neutralité», si tant est qu’elle veuille en avoir une.

Surtout, en citant la CJUE, Henri Leroy se prend les pieds dans le tapis. Car dans son autre arrêt du 14 mars (à lire ici), celle-ci a bien écrit que «la volonté d’un employeur de tenir compte des souhaits d’un client de ne plus voir les services dudit employeur assurés par une travailleuse portant un foulard islamique ne saurait être considérée comme une exigence professionnelle essentielle et déterminante». Autrement dit, en aucun cas les plaintes de clients ne supportant pas la vision d’une femme portant un voile ne sont un argument recevable pour interdire à cette personne de porter son voile.

H&M, une entreprise régulièrement visée.

En passant, relevons que dans son courrier, Henri Leroy indique avoir déjà écrit un courrier similaire aux gérants du H&M de Mandelieu en août 2016, avec les mêmes arguments. On se demande comment il a pu, alors, faire référence aux arrêts de la CJUE, qui ne seraient adoptés que sept mois plus tard.

Enfin, rappelons que la laïcité, telle que définie juridiquement en France, concerne en premier lieu l’Etat et ses relations avec les citoyens. Et non le fait religieux dans des entreprises privées.

Contacté, H&M n’a pas encore indiqué si les gérants du magasin de Mandelieu avaient répondu (et si oui, quoi), au courrier d’Henri Leroy. Mais les tensions autour du port de signes religieux par des salariées de la chaîne de prêt-à-porter ne sont pas nouvelles. Sur Twitter, il arrive régulièrement que des personnes s’en prennent à elles, photos à l’appui. En juillet dernier, à l’occasion d’une polémique de ce genre, l’entreprise avait soutenu la liberté vestimentaire de ses employés : «Nous n’imposons aucune restriction vestimentaire ou uniforme à nos employés. Ainsi, nos salariés ont des tenues vestimentaires variées et chacun peut venir habillé comme il le souhaite, dans les limites légales.»

Mise à jour le 14 juin à 10 heures : H&M répond à Libération la même chose, en substance, qu’à BuzzFeed l’année dernière : «Nous avons répondu au courrier du maire, en reprenant en substance les informations déjà communiquées, à savoir que notre règlement intérieur permet à chacun de nos collaborateurs de s’habiller comme ils le souhaitent dans les limites fixées par la loi. Notre règlement intérieur n’interdit rien que la loi n’interdise elle-même.»

journaldumusulman.fr
***


Par solidarité islamique, le Maroc envoie des avions chargés de produits alimentaires au Qatar.

Le Maroc enverra des avions chargés de produits alimentaires à destination du Qatar en conformité avec les préceptes de la sainte religion islamique.

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale a annoncé que le Maroc enverra des avions chargés de produits alimentaires à destination du Qatar, sur instruction du roi Mohammed VI.

Communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale:

« Sur instruction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc a décidé d’envoyer des avions chargés de produits alimentaires à destination de l’Etat du Qatar.

« Cette décision intervient en conformité avec les préceptes de la sainte religion islamique qui incite à la solidarité et l’entraide entre les peuples islamiques notamment en ce mois béni de Ramadan, conformément au verset coranique: « le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guidée pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement ».

« Cette décision intervient en conformité avec les préceptes de la sainte religion islamique qui incite à la solidarité et l’entraide entre les peuples islamiques notamment en ce mois béni de Ramadan, conformément au verset coranique : ‘le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guidée pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement’ », souligne le communiqué du Ministère marocain des Affaires étrangères.

journaldumusulman.fr
***


Angleterre : La mosquée de l’ouest de Londres ouvre ses portes aux victimes de l’incendie.

La mosquée Al Manaar à l’ouest de Londres a ouvert ses portes pour les personnes qui cherchent refuge après qu’un incendie ait dévasté la tour Grenfell à l’ouest de Londres.

La mosquée située à quelques minutes seulement de la tour fournit un toit mais également de la nourriture et de l’eau.

La mosquée a posté un message sur Facebook :

La mosquée et le centre d’Al-Manaar sont ouverts pour toute personne affectée par l’incendie à Grenfell Tower. Quelque soit votre foi, vous êtes le bienvenu si vous souhaitez vous reposer, dormir ou avoir de l’eau et de la nourriture.

Le personnel et les bénévoles d’Al-Manaar essaieront également de fournir de l’eau, des dattes et d’autres éléments essentiels d’urgence à la zone touchée.

Veuillez nous appeler: 02089641496 ou 07500223914 ou 07754271744. Courriel: info@mchc.org.uk
.
Notre adresse: 244 Acklam Road London W10 5YG
.
Beaucoup de résidents musulmans habitant la zone de l’incendie ont proposé également leur aide et leur soutien sur les réseaux sociaux. On pouvait notamment lire : « si quelqu’un a besoin d’habits, de prendre une douche ou toute autre chose, n’hésitez pas à me contacter ».

La solidarité est rare de nos jours. Il est bon de mettre en avant les bonnes œuvres notamment lorsque des musulmans agissent en conformité avec leur foi en aidant les personnes en difficulté.

islametinfo.fr
***


Royaume-Uni : une femme en niqab vient au secours d’une vieille dame, le cliché devient viral.

Un internaute a posté récemment sur les réseaux sociaux la photo d’une femme en niqab tenant la main d’une personne âgée ayant été victime d’un malaise. Le cliché a rapidement fait le buzz quelques semaines après les attentats de Londres et Manchester.

Hamza Bakri était dans le bus lorsqu’une femme d’un certain âge a fait un malaise dans le bus. Suite à une mauvaise manoeuvre du chauffeur, la femme de 85 ans a eu la tête coincée entre la porte du bus et un poteau métallique. Suite à ce choc, la personne s’est évanouie. Face à cela, une femme vêtue d’un niqab est rapidement venue lui porter secours en attendent les secours.

Pendant 20 minutes, la religieuse musulmane est restée aux côtés de la veille dame, la réconfortant et lui tenant la main. Une scène immortalisée par Hamza qui a publié cette photo sur les réseaux sociaux sans savoir qu’elle allait faire un véritable buzz. Plus de 60 000 personnes ont aimé la page et partagé le cliché.

L’islam se vit au jour le jour par les le cœur, les paroles et les actes. Un geste d’une grande humanité de la part de cette femme vêtue d’un niqab. L’islamophobie a fait trois pas en arrière. Merci.

islametinfo.fr
***


Le Rappeur Snoop Dogg dénonce les abus policiers et les discriminations contre les musulmans.

Dans son nouveau clip « Revolution », tiré de l’album « Neva Left » (Jamais parti) et dévoilé lundi 12 juin, le rappeur américain Snoop Dogg dénonce les violences policières aux Etats-Unis en établissant une comparaison avec les discriminations subies par les musulmans.

La vidéo met en scène un adolescent afro-américain, témoin d’une scène de violences policières et qui tente d’échapper aux forces de l’ordre après l’avoir filmé avec son smartphone. En parallèle, une jeune femme de confession musulmane passe son chemin dans le même quartier. Leur destin va se croiser à travers un miroir qui se brise. Les deux protagonistes se retrouvent face à face, une manière de montrer le parallèle entre les discriminations subies par leurs deux communautés, qui se croisent pour les Afro-américains musulmans) et qui doivent être amenées à batailler ensemble pour leurs droits.

En mai dernier, le rappeur s’en prenait ouvertement au président Donald Trump dans son clip « Lavender ». En 2009, Snoop Dogg déclarait publiquement appartenir à la Nation of Islam lors d’un rassemblement annuel du mouvement à Chicago, en présence de Louis Farrakhan, le leader de l’organisation. Il se serait converti à la religion musulmane la même année.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Ramadan: un jeu vidéo encourage les musulmans à se montrer généreux.

Pour vanter et encourager les valeurs de générosité et de solidarité qui doivent particulièrement se déployer durant le jeûne du mois de Ramadan, une chaîne de TV musulmane basée à Londres a diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo de 15 secondes reprenant le graphisme des jeux vidéos des années 80. Ce court extrait met en scène un musulman (ressemblant étrangement au personnage de Super Mario créé par Nintendo) qui réalise le parcours parfait en opérant les bons choix pour prélever les sommes d’argent qu’il remettra à la mosquée, laquelle se chargera ensuite de les verser aux plus démunis.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Palestine : “Mohamed est un porc” : ce que les soldats israéliens obligent des Palestiniens à répéter.

Un jeune palestinien de 19 ans, ayant participé à une manifestation dans le village de Nabi Saleh a été enlevé par l’armée, puis frappé, torturé et humilié pendant 7 heures par 10 soldats israéliens, dénonce l’organisation israélienne de défense des droits de l’Homme Bt’selem.

Baraa Kanan, du village de Beit Rima, près de Ramallah était dans une ambulance avec des blessés, lorsque l’armée d’occupation l’a fait descendre, et ayant trouvé un lance-pierres dans sa poche, l’a embarqué dans une jeep, yeux bandés et ligotté, vers une destination inconnue.

Arrivé dans une salle, les soldats l’ont frappé à la tête et sur la poitrine, lui ont craché dessus, l’ont forcé à rester dans des positions très douloureuses. Quand il a demandé un verre d’eau, un soldat a enfoncé une bouteille dans sa bouche et a déversé de l’eau jusqu’à ce qu’il s’étrangle.

Quand il est allé uriner, un soldat l’a fait tomber dans son urine pour que ses vêtements en soient imprégnés.

“Et pendant tout le temps, ils insultaient ma mère et me forçait à répéter sans cesse des phrases telles que “Les soldats sont mes amis”, “Mohamed est un porc”, “Mohamed est un chien”, rapporte Baraa.

“Ils m’ont coupé des touffes de cheveux, ils ont placé un pistolet sur ma tête en me disant : “Tu es un grand terroriste et on va te tuer”.

“Puis ils m’ont frappé à nouveau et recouvert mes jambes de terre, alors que j’avais toujours les yeux bandés. J’étais terrifié, d’autant qu’ils avaient tué un manifestant, Saba Abu Ubeid, et grièvement blessé deux autres, lors de la manifestation de Nabi Saleh.

Au bout de 7 H, ils m’ont jeté dans un endroit inconnu en me rendant ma carte d’identité, et en me disant “Vas-y, retourne à Nabi Saleh et dis leur ce qu’on t’a fait !”. Mais je ne savais pas comment retourner à mon village.

Il finit par rentrer chez lui en stop et fut hospitalisé pendant deux jours pour recevoir des soins sur tout le corps.

B’Tselem souligne dans son rapport qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé, mais d’un exemple parmi beaucoup d’autres, les soldats sachant que leurs sévices resteront impunis, et qu’ils peuvent compter sur le total soutien de leurs supérieurs.

Et on voudrait nous empêcher d’appeler au boycott d’Israël ? Quelle bonne blague !

oumma.com
***


Palestine : Les palestiniens étaient là avant nous, avoue Moshe Jivni, député israélien.

e président du Comité des finances de la Knesset, a déclaré que les palestiniens sont arrivés avant les juifs sur la terre de la Palestine.

Le député Moshe Jivni a affirmé : « Israël n’a pas le droit de négocier avec les Palestiniens, parce qu’ils étaient avant nous dans ce pays, et les Juifs les ont expulsés de leurs terres. »

Selon la 7e chaîne hébreu, le député a ajouté: « Il est important qu’Israël soit un Etat juif, et sinon, nous n’avons pas le droit de mener des négociations avec les Palestiniens, parce qu’ils étaient là avant nous, et nous les avons chassés d’ici. »

 » target= »_blank »>CLIC POUR VOIR LA SOURCE

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

ONU : 150 000 Palestiniens risquent de se retrouver sans aides à Gaza et en Cisjordanie
.
L’Organisation des Nations Unies a mis en garde contre la suspension de l’aide alimentaire à des centaines de milliers de Palestiniens, le mois prochain, dans la bande de Gaza et la Cisjordanie occupée, en raison d’un manque de financement.
.
L’occupation démolit les maisons d’al-Arakib pour la 114ème fois
.
Hamas: la soumission d’Abbas à la pression israélo-américaine porte atteinte au partenariat
.
Bo Shack: l’UNRWA a été fondée par une décision des Nations Unies
.
6 citoyens arrêtés et un activiste déporté à Gaza
.
Des blessés et des arrestations lors des affrontements avec l’occupation à Jénine
.
La marine israélienne attaque les pêcheurs au large de la mer de Gaza
.
Naplouse : 200 colons ont fait irruption dans la zone archéologique de Sebastia
.
47 colons israéliens envahissent la mosquée Al aqsa
.
Offensive et agression israéliennes contre les citoyens près de Jénine
.
Jihad islamique : Le blocus resserré sur Gaza est un crime de guerre déclaré et assumé
.
B’Tselem : l’armée d’occupation et les colons s’échangent les rôles dans leurs agressions contre les Palestiniens
.
Vallée du Jourdain : L’occupation rase des terres à Furush Beit Dajan
.
« Les Palestiniens à l’étranger » refusent de considérer le Hamas comme terroristes
.
Les palestiniens étaient là avant nous, avoue un député israélien
.
Abou Marzouk rencontre le directeur de la sécurité générale au Liban
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information