MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Shawwal 1438.

Flash info du 18 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Face aux drames des migrants en Méditerranée, Emmaüs lance la campagne Article 13.

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays », stipule l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

En cette période de trêve estivale, synonyme de vacances pour une partie des Français, Emmaüs a lancé, lundi 10 juillet, la campagne Article 13 pour défendre la liberté de circulation pour tous.

« La France est en vacances mais l’actualité ne fait pas de pause. N’oublions jamais que l’horreur, elle, ne prend jamais de vacances et que la tragédie continue en Méditerranée », rappelle l’organisation caritative.

Alors qu’une majorité de Français vont passer leurs vacances au bord de la Méditerranée chaque été, « les meilleures conditions en mer ne font qu’augmenter le nombre de migrations et donc la probabilité de nouveaux drames en Méditerranée », devenu un immense cimetière. Depuis le début de l’année 2017, plus de 2 250 morts ont été recensés par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Pour sensibiliser les internautes et appeler à l’application de l’article 13, Emmaüs a diffusé un spot de campagne, réalisé par l’agence La Secte. On y voit des vacanciers prenant du bon temps au bord de la plage ; autour d’eux, se trouvent des dizaines de corps recouverts de draps blancs, qui symbolisent la tragédie des migrants.

Le spot est « le premier acte d’une vaste campagne de communication qui se prolongera durant tout l’été », et ce jusqu’à la traversée, à la nage et en kayaks, du détroit de Gibraltar par une quarantaine de compagnons, bénévoles et salariés du Mouvement Emmaüs en septembre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Royaume-Uni : le premier mariage homosexuel impliquant un musulman célébré.

Sean Rogan et Jahed Choudhury lors de leur mariage civil à Walsall (Royaume-Uni) © Express and Star News
Légalisé en 2014 en Angleterre et au Pays de Galles, la première union civile dont l’un des marié est musulman vient d’être célébré en Angleterre. Jahed Choudhury, 24 ans, et Sean Rogan, 19 ans, se sont dit oui à Walsall, une ville située à 200 kilomètres de Londres.

Jahed Choudhury, jeune marié musulman d’origine bangladaise, a confié qu’il se sentait gay depuis très jeune mais qu’il n’a commencer par assumer son orientation sexuelle qu’à partir de l’âge de 16 ans lorsqu’il a fait son coming out auprès de sa famille.

Selon Express & Star, il aurait, pendant une période, voulu changer son orientation sexuelle en ayant une petite amie, en changeant son cercle social, en prenant des médicaments et même en faisant un pèlerinage à la Mecque et au Bangladesh. Rien n’y a fait.

Jahed Choudhury dit avoir été agressé dans la rue par des personnes de confession musulmane et la mosquée qu’il fréquentait depuis 15 ans ne l’aurait plus laissé entrer depuis qu’il assume ouvertement son homosexualité. Il aurait même tenté de se suicider mais sa rencontre en 2015 avec celui qui deviendra son compagnon lui a redonné le goût de vivre malgré le rejet de sa famille, qui a d’ailleurs refusé d’assister à la cérémonie. « Nous allons montrer au monde entier que vous pouvez être gay et musulman », a-t-il déclaré.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


Affaire de la sextape : la Cour de cassation invalide l’enquête contre Karim Benzema.

L’international français Karim Benzema a obtenu mardi 11 juillet, l’invalidation de l’enquête opérée à son encontre dans le cadre de l’affaire de la tentative de chantage à la sextape contre son coéquipier Mathieu Valbuena.

Mis en examen en novembre 2015 pour « tentative de chantage ou complicité et participation à une association de malfaiteurs» en compagnie de son ami Karim Zenati, l’attaquant du Real Madrid avait contesté la légalité de l’enquête car, selon lui, certaines écoutes étaient litigieuses. La cour d’appel de Versailles a validé la procédure en décembre 2016 mais le footballeur s’est ensuite pourvu en cassation.

Maitre Patrice Spinosi, son avocat, a mis en cause la « loyauté de la preuve » car un policier aurait incité Karim Benzema et son ami à passer à l’acte. L’avocat a fait valoir que le policier sous couverture, qui a servi d’intermédiaire entre Mathieu Valbuena et les présumés maîtres chanteurs, a été si actif qu’il a « provoqué » la commission de l’infraction, en relançant « à certains moments un processus (de négociation) qui ne devait plus avoir de suite ».

L’attaquant français reste cependant mis en examen. La cour d’appel de Paris doit de nouveau statuer sur l’enquête. Me Spinosi juge que désormais toute la procédure d’enquête doit être rendue nulle au vue de l’invalidité des écoutes téléphoniques.

Benzema est sélectionnable en équipe de France.

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), s’est exprimé assez rapidement : « Je me réjouis pour Karim Benzema. J’ai toujours souhaité que ce garçon se porte bien. Si on pouvait ne plus parler de lui dans cette affaire-là, je serais ravi. C’est une décision qui le soulage et on est plutôt content pour lui. Mais ce qui ne veut pas dire que j’oublie Mathieu Valbuena. La Fédération reste solidaire de ses joueurs. »

Depuis novembre 2015, le joueur du Real Madrid n’a plus été appelé en équipe de France. Le président de la FFF n’exclut pas un retour de l’attaquant en bleu. « Cela ne change rien pour nous. Karim Benzema n’est pas suspendu par la Fédération, je l’ai dit 50 000 fois. Il est sélectionnable. Nasri est sélectionnable, Ribéry est sélectionnable, et plein d’autres », déclare-t-il.

saphirnews.com
***


Tunisie : pourquoi la venue de Michel Boujenah fait polémique.

Michel Boujenah fait face à une vive polémique déclenchée à l’annonce de la programmation de son spectacle « Ma Vie rêvée » lors de la 53e édition du Festival international de Carthage, en Tunisie, mercredi 19 juillet. Plusieurs organisations ont appelé à l’annulation et au boycott du spectacle du comédien franco-tunisien. Parmi elles, on retrouve le parti politique Al Joumhouri, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), principal syndicat du pays, et le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), qui s’opposent tous à la normalisation des relations avec Israël.

« Nous ne voulons pas de sionistes, quelque soit leur nationalité, sur nos scènes et dans nos festivals », ont déclaré ces trois organisations dans une lettre ouverte adressée au ministère de la Culture et à la direction du Festival de Carthage le 26 juin. Elles ont appelé à l’annulation du spectacle de Michel Boujenah sur la base de ses déclarations publiques favorables à Israël, et ce malgré ses exactions commises à l’encontre des Palestiniens depuis près de 70 ans.

« Le spectacle à Carthage se fera ».

Dans une interview accordée à Nice Matin, le comédien a affirmé que son spectacle est maintenu : « Le spectacle à Carthage se fera. Mais ce n’est pas mon métier de parler de tout ça. Moi, je suis un artiste, je ne suis qu’un clown, pas un homme politique ni un économiste ». « Mon amour pour la Tunisie est indéfectible et ceux qui me connaissent savent que je ne milite que pour la paix, depuis toujours », a-t-il ajouté.

Michel Boujenah peut compter sur le soutien de Mokhtar Rassaa, directeur du Festival de Carthage. Le 24 juin, dans une interview accordée à Radio Mosaïque FM, il défendait le comédien en précisant qu’il n’était « ni un grand sioniste, ni un leader du sionisme ! C’est un juif, il a un attachement à Israël, comme nous, musulmans, avons un attachement à La Mecque ».

« Etre juif et être sioniste, ce sont bien évidemment deux choses distinctes »
Une comparaison qui ne convainc pas les partisans de l’annulation du spectacle. Accusés d’être des « partisans de Daesh », des « islamistes » ou même des « antisémites », les organisations ont rappelé, le 4 juillet une tribune, que « être juif et être sioniste, ce sont bien évidemment deux choses distinctes. Il y a une grande différence entre une foi et une idéologie politique ».

Quant à ceux qui disent que « Michel Boujenah est Tunisien avant tout », elles répondent : « Est-ce que le fait qu’il soit un concitoyen rend ses positions pro-sionistes plus politiquement correctes ? (…) Qu’ils le veuillent ou pas, l’appel au boycott est un type d’actions politiques tout à fait légitime et qui a précédemment montré son efficacité dans les luttes anti-ségrégationnistes. » Les signataires de la tribune interpellent en outre le ministère de la Culture, estimant que les déclarations pro-sionistes du comédien « sont en porte-à-faux avec la Constitution tunisienne qui affirme dès son préambule l’engagement anticolonial de la Tunisie, notamment son soutien à la cause palestinienne ».

Le gouvernement a affirmé dès le 5 juillet le « soutien inconditionnel » de la Tunisie à la cause palestinienne mais a indiqué qu’il n’intervient plus – comme ce fut le cas sous l’ère Ben Ali – dans le choix de la programmation du Festival de Carthage et qu’il n’en a donc pas la responsabilité. Selon des médias tunisiens, tous les billets pour le spectacle de Michel Boujenah ont été vendus.

saphirnews.com
***


Brahim Zaibat condamné en appel pour son selfie avec Jean-Marie Le Pen.

Le danseur Brahim Zaibat a perdu le procès qui l’opposait à Jean-Marie Le Pen. Vendredi 7 juillet, la cour d’appel de Paris a confirmé la condamnation de l’ancien « b.boy » du Pockemon Crew.

Le 12 décembre 2015, il avait publié sur les réseaux sociaux un selfie qu’il a pris avec le fondateur du Front national, profitant de son sommeil dans un avion. Sur le cliché, publié la veille du premier tour des élections régionales, on peut voir l’octogénaire, les yeux fermés et la bouche ouverte, accompagné du message : « Mettez les KO demain en allant tous voter. Pour préserver notre France fraternelle !!! »

Le tribunal a jugé que le sommeil est, « à l’évidence, un moment de relâchement et d’abandon personnel », qui relève de la vie privée. L’ex de Madonna a été condamné à verser 3 000 euros de dommages et intérêts à Jean-Marie Le Pen. En première instance, en février 2016, il n’avait écopé que d’un euro symbolique à verser car le tribunal avait jugé que le cliché n’était « ni dégradant ni malveillant ». La photo n’est cependant pas prête à disparaître du Web.

saphirnews.com
***


Angleterre : Londres : le terroriste néo-fasciste, auteur de l’attaque à l’acide contre deux cousins musulmans, comparaît devant la justice.

Près de trois semaines se sont écoulées depuis ce mercredi 21 juin, à Londres, où leur vie a basculé dans le drame, Jameel Muhktar, 37 ans, et sa cousine Resham Khan, 21 ans, grièvement brûlés par l’attaque à l’acide sulfurique qui les a pris par surprise à l’intérieur de leur véhicule, trouveront peut-être un certain apaisement en apprenant la comparution de leur agresseur devant la Cour des magistrats de Londres.

Totalement dévastés par ce qu’ils dénoncent comme étant un acte terroriste mû par une islamophobie vengeresse, ces deux parents proches de confession musulmane, atteints de graves lésions corporelles, ne seront assurément plus jamais les mêmes, tant physiquement que psychologiquement.

Profondément meurtris dans leur chair et leur âme, les deux cousins qui se disent « émotionnellement détruits et souffrant le martyre », puiseront-ils dans la condamnation de John Tomlin, 24 ans, un terroriste d’extrême droite ivre de haine, une source de réconfort dans le malheur qui les frappe ?

L’avenir que la jeune Resham Khan, défigurée, scrute avec angoisse en se demandant de quoi demain sera fait, le dira peut-être… Quant à son cousin Jameel, sa ligne d’horizon ne s’éclaircira que lorsque l’horreur de leur agression sera officiellement qualifiée par les autorités britanniques d’acte terroriste à caractère islamophobe.

oumma.com
***


Etats-Unis : l’agresseur d’un couple musulman plaide non coupable en larmes.

Alors que les habitants de Portland, dans l’Oregon, songent encore avec effroi au destin foudroyé de Ricky John Best, 53 ans, et de Taliesin Namkai-Meche, 23 ans, ces deux héros locaux d’un quotidien endeuillé par la haine meurtrière – ils ont été tués à coups de couteau par un suprémaciste blanc, le 26 mai dernier, pour avoir volé à la rescousse d’une jeune musulmane voilée victime de la fureur raciste de ce dernier – les larmes de Frederick Nolan Sorrell, accusé d’un crime de haine à caractère islamophobe, n’ont guère ému le tribunal du comté de Multnomah, lundi matin.

Près de deux mois après ce double homicide abominable, la comparution dans le prétoire, la mine contrite, de cet Américain de 49 ans qui s’est déchaîné fin mai contre un couple musulman, pétrifié par sa folle course poursuite en voiture et le flot d’injures qui sortait de sa bouche, a échoué à convaincre la justice de l’honnêteté de sa ligne de défense : il plaide en effet non coupable, en dépit de preuves et de témoignages accablants.

Si Frederick Nolan Sorrel a pleuré devant le juge du tribunal de Multnomah, c’est surtout sur son sort, à la consternation des responsables du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) présents à l’audience. Ceux-ci ont été effarés de le voir davantage s’apitoyer sur lui-même que sur ses victimes musulmanes, dont les nuits sont désormais hantées par le souvenir de cette agression pleine de bruit et de fureur.

Niant avoir pointé une arme sur le couple, contrairement à ce qu’affirment catégoriquement le mari et la femme visiblement traumatisés, il reconnaît toutefois leur avoir crié dessus, mais en ayant, comme par hasard, oublié les propos menaçants hurlés en plein jour, sous les yeux de témoins apeurés. « Enlève ta burka, ici c’est l’Amérique, retourne dans ton pays ! », vociférait-il, tout en donnant de grands coups de pied à leur véhicule. Mais là encore, il est frappé opportunément d’une amnésie passagère…

« Je suppose que c’est ma peur et la paranoïa qui m’ont fait agir ainsi. J’ai juste crié », s’est défendu Frederick Nolan Sorrel, sur un ton larmoyant, devant les médias, ajoutant en feignant de battre sa coulpe : « Je suppose que mon ignorance et ma bêtise sont les raisons pour lesquelles j’ai ouvert la bouche. Je ne souhaite pas la mort de ces personnes ».

Sorti libre du tribunal pour avoir joué la carte de l’innocence, avec l’interdiction formelle d’alimenter sa page Facebook sur laquelle ses commentaires orduriers ne laissent subsister aucun doute sur l’islamophobie primaire qui l’anime, il empruntera à nouveau le chemin du prétoire en août prochain, afin de savoir si ses larmes de crocodile ont plaidé ou non en sa faveur.

Elles ont en tout cas laissé de marbre Zakir Khan, le porte-parole de l’antenne du CAIR en Oregon, qui a vivement remercié le maire et la police de Portland pour la diligence avec laquelle ils ont traité cette affaire. Celui-ci nourrit l’espoir que l’arrestation de ce dangereux individu aura des effets dissuasifs sur les islamophobes de son espèce, prêts à passer à l’acte et à commettre l’irréparable.

oumma.com
***

 


Le 11 juillet 1995, débuta le massacre de 8 000 musulmans à Srebrenica.

Il y a 22 ans jour pour jour, débutait le génocide des musulmans de Srebrenica à l’issue de 40 mois de siège. Ce jour-là, les forces serbes ont systématiquement massacré les hommes et les garçons musulmans de cette ville, qui était pourtant sous la protection des forces de l’ONU (400 Casques bleus néerlandais). En quelques jours, plus de 8 000 musulmans ont péri.

Après avoir pris d’assaut la ville, les troupes Serbes menées par le général Ratko Mladic rassemblent alors la population. Le 13 juillet 1995, les femmes et les enfants sont évacués vers les zones musulmanes, alors que les hommes et les adolescents sont entraînés vers les forêts environnantes pout y être exécutés.

Le même jour, les combats entre la colonne et les forces serbes sont extrêmement violents. C’est durant cette journée du 13 juillet que le plus grand nombre de prisonniers est capturé. Ils sont systématiquement transférés vers Bratunac. Dans l’après-midi a lieu le premier massacre : un important groupe de prisonniers est exécuté dans un hangar à Kravica. Le 14 juillet au matin, l’ensemble des prisonniers se trouve à Bratunac. Ils sont visités par le général Mladic qui leur soutient qu’ils seront l’objet d’un échange de prisonniers. Le 14, les prisonniers sont embarqués vers différentes destinations plus au Nord où sont perpétrées des exécutions de masse. Les bulldozers creusent des fosses communes pour les cadavres. Les massacres se poursuivent le 15 et 16 juillet, l’évaluation portant à 1 200 le nombre des morts sur le lieu dit de Branjevo. Le 17 juillet, les massacres sont terminés et les fosses communes refermées.

A ce jour, 6471 victimes ont été exhumées de fosses communes, identifiées et enterrées dans le centre mémoriel de Potocari, près de Srebrenica. Plus de 2 000 personnes sont toujours portées disparues.

Les principaux responsables de ce massacre ont été arrêtés et jugés. Radovan Karadzic a été condamné à 40 ans de prison en mars 2016, Ratko Mladić risque la perpétuité (procès en cours). Pour sa part, Slobodan Milosevic, qui était alors président de l’ex-Yougoslavie, a été accusé de génocide pour sa responsabilité dans ce massacre. Son procès a toutefois avorté, puisqu’il est mort en prison le 11 mars 2006.

Fin juin, le tribunal de La Haye a déclaré l’Etat néerlandais civilement responsable de la mort de plus de 300 hommes et garçons musulmans dans le massacre. L’institution a souligné en effet que les «casques bleus» néerlandais auraient dû protéger ces civils.

Puisse Allah accorder Sa miséricorde et le Paradis aux martyrs de Srebrenica et aux autres.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’Autorité Palestinienne réduit les allocations sociales de 80 000 familles pauvres à Gaza
.
Un haut responsable a dévoilé une décision de l’Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, de suspendre les allocations sociales à plus de 80 000 familles dans la bande de Gaza bloquée.
.
Les ex-prisonniers protestent contre leurs indemnités suspendues depuis 24 jours
.
L’occupation ouvre le feu sur un véhicule palestinien et arrête son conducteur
.
Mohammed Allan interrompt sa grève de la faim en prison
.
La Jordanie nie tout rapprochement entre l’Etat d’occupation et des pays arabes
.
Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions
.
Al-Hindi : Les mesures du responsable palestinien contre Gaza sont des
.
Kayali: Notre visite au Caire est une réussite
.
114 colons profanent la mosquée al-Aqsa
.
Silwan: Un enfant palestinien blessé par les balles des soldats d’occupation
.
Une délégation médicale palestino-européenne arrive à Gaza et Jérusalem
.
Issawiya: Démolition d’un immeuble palestinien de 4 étages
.
Le seul passage commercial de Gaza brutalement fermé par l’armée israélienne
.
Président de Côte d’Ivoire: La solution des deux Etats reste la seule issue réaliste au Moyen-Orient
.
Un ex-général israélien interrogé pour corruption
.
Les détenus libérés exhortent le Caire à intervenir pour résoudre le problème de leurs allocations
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 17 Shawwal 1438.

Flash info du 17 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************

Sting reverse plus de 100 000 euros à des réfugiés en Suède.

Connu pour promouvoir le respect des droits de l’homme dans ses chansons, le chanteur britannique Sting a annoncé, lundi 10 juillet, reverser l’argent du prix suédois Polar Music – un million de couronnes, soit environ 109 000 euros – à une association d’aide aux réfugiés en Suède.

« J’ai été très honoré d’avoir reçu le prix Polar Music cette année et c’est avec plaisir que je reverse aujourd’hui l’argent du prix au projet de jeunesse suédois Songlines », a déclaré le chanteur de 65 ans.

Le Polar Music est un prix décerné chaque année à l’Académie royale de musique de Suède. Il récompense les artistes (des groupes ou des institutions) pour leur contribution exceptionnelle à la musique durant l’année. En juin, Sting et le saxophoniste de jazz americain Wayne Shirter ont été récompensés. Avant eux, des artistes tels que Paul McCartney et Bob Dylan ont respectivement reçu ce prix en 1992 et 2000.

saphirnews.com

***

Canada : Un premier cimetière musulman dans la région Québec inauguré.

Les premiers carrés musulmans dans le cimetière de Saint-Augustin-de-Desmaures ont été inaugurés dimanche 9 juillet. © Radio Canada
Des centaines de carrés musulmans de la région de Québec ont été inaugurés dimanche 9 juillet. C’est Saint-Augustin-de-Desmaures qui accueillera les premiers défunts enterrés selon les rites islamiques.

500 places du cimetière Les Jardins Québec appartenant à l’entreprise funéraire Lépine Cloutier Athos ont été réservées. Le nombre sera susceptible d’être augmenté selon les demandes.

Six mois après l’attentat à la grande mosquée de Québec, l’ouverture de carrés et cimetières musulmans était des plus attendus. Les seuls en exercice de la région à l’heure actuelle étaient dans les environs de Montréal, obligeant souvent les familles vivant loin de cette métropole à rapatrier leurs morts à l’étranger.

L’initiative opérée à Saint-Augustin-de-Desmaures est indépendante du projet mené par le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) à Saint-Apollinaire, située à une quarantaine de kilomètres plus loin.

saphirnews.com

***

France : Texas : les musulmans, sous le choc de l’assassinat de Nabra Hassanen, créent des cours d’auto-défense pour les femmes.

Dans une Amérique épouvantée par la mort insoutenable de Nabra Hassanen, une lycéenne voilée d’origine bangladaise résidant en Virginie, enlevée au sortir de la mosquée, en plein Ramadan, avant d’être battue à mort par son bourreau, le Salvadorien Darwin Martinez Torres, comment ne pas craindre le pire à chaque coin de rue quand on est une femme musulmane facilement identifiable à son hijab ?

Face à une islamophobie, lâche et sauvage, qui s’abat sur les victimes expiatoires que sont les musulmanes voilées, poussant l’horreur jusqu’à supplicier récemment une malheureuse jeune fille qui avait la vie devant elle, la peur paralysante s’est emparée des Américaines dont l’islamité visible en fait désormais des proies toutes désignées dès qu’elles mettent le pied dehors.

Au Texas, la fin tragique de Nabra Hassanen a provoqué un violent électrochoc parmi la communauté musulmane, à tel point que l’idée de créer des formations d’auto-défense dédiées à la gent féminine a germé dans les esprits, faisant rapidement consensus.

« L’assassinat effroyable de Nabra Hassanen a causé un très grand choc au sein de notre communauté, à travers tout le pays. Les actes islamophobes sont en recrudescence ici, en Amérique, ils sont de plus en plus violents, et ce meurtre atroce nous a glacé le sang », a confié encore sous le coup de l’émotion Altamshali Hirani, le président du Conseil du culte musulman du Texas.

Celui-ci se fait le fervent promoteur des cours de self-défense censés redonner confiance aux femmes musulmanes, jeunes et moins jeunes, tout en leur faisant prendre conscience qu’elles ont non seulement le droit de se défendre face à des assaillants déterminés à nuire, mais qu’elles en ont aussi la capacité.

Pour que vaquer à leurs occupations quotidiennes, en dehors de chez elles, ne s’apparente pas à une aventure périlleuse de tous les instants, dans la jungle Du monde extérieur, l’Association des étudiants musulmans du Texas, en étroite collaboration avec plusieurs mosquées et organisations locales, ont uni leurs forces afin d’inaugurer, samedi 15 juillet, les premières cessions gratuites de formation sur les tatamis.

Bouleversée par l’assassinat de la jeune Nabra, Sidrah Shah, une étudiante voilée poursuivant son cursus universitaire à Austin, n’a pas été la dernière à s’inscrire à ces cours inédits d’auto-défense dont elle espère qu’ils dissiperont son sentiment prégnant d’insécurité, à mesure qu’ils lui enseigneront comment s’extraire des griffes d’agresseurs à la force décuplée par la haine.

« Les crimes haineux commis contre les musulmans, et en particulier contre les femmes musulmanes, n’ont cessé d’augmenter. Nous vivons dans un monde dangereux », se désole-t-elle, en insistant sur le fait que sa petite taille la rend particulièrement vulnérable dans l’infiniment grand de l’espace public.

Alors que l’initiative, dont il a été l’un des principaux artisans, est déjà couronnée de succès en terme de participation, Altamshali Hirani se réjouit d’avoir réussi un joli doublé en déclenchant une vraie prise de conscience chez les autorités locales quant à la recrudescence de l’islamophobie violente.

C’est bien la première fois de sa vie que le président du Conseil du culte musulman du Texas est heureux de crouler sous les appels téléphoniques, car ils sont annonciateurs de la volonté politique de créer des synergies avec la communauté musulmane texane sur le plan de la prévention, du traitement et de l’éradication d’un fléau du racisme contemporain..

Mais en France, rien ne se passe, l’inactivité de la communauté musulmane fait froid dans le dos. Sans doute attendent-ils encore quelque agression violente, pour enfin réagir, et prendre conscience du danger de vivre en France, sans apprendre à ce défendre…

oumma.com

***

Palestine : Les enfants de Gaza atteints de mucoviscidose en danger de mort !

Ne disposant plus d’aucun traitement en raison du blocus de Gaza, les enfants de Gaza souffrant de mucoviscidose sont en train de mourir, nous alertent les médecins de Gaza.

Muhammad al-Yaqoubi, père d’un enfant de 6 ans atteint de mucoviscidose indique que son état s’est gravement détérioré depuis qu’il ne reçoit plus les comprimés Cryon.

“Il y a 321 enfants et adultes en danger de mort en ce moment à Gaza, car ils ont besoin de leurs comprimés Cryon, mais les pharmacies hospitalières sont désespérément vides depuis la mi-juin”, alerte le président de l’association des patients atteints de mucovicidose à Gaza, Ashraf al-Shanti.

Les parents des enfants atteints de mucoviscidose traités à l’hôpital Abd al-Aziz al-Rantisi à Gaza indiquent que ce médicament vital est devenu “un rêve lointain” et que les “traitements alternatifs” proposés par le ministère de la santé sont en train d’aggraver la santé de leurs enfants.

“J’avais l’habitude d’emmener mon fils à l’hôpital al-Shifa pour qu’on lui administre son médicament, mais il est indisponible depuis 6 mois, et mon fils risque de mourir d’un moment à l’autre”, explique Muhammad al-Yaqoubi.

Son fils aîné, qui était également atteint de cette maladie, en est mort faute de traitement et alors qu’israel refusait de le laisser accéder à des hôpitaux israéliens.

“Pourtant nous ne faisons pas de politique. Pourquoi nous punir ainsi nous et nos enfants ?”, demande ce père à la communauté internationale.

Umm Moyad Moussa, mère d’un autre enfant atteint de mucoviscidose, indique que le traitement de substitution actuellement proposé par les hôpitaux publics est deux fois moins efficace que les comprimés devenus introuvables.

“Les enfants, ne parviennent pas avaler les nouveaux comprimés nettement plus gros, qui perdent leur efficacité, s’ils sont fractionnés ou broyés, et qui risquent de provoquer des irritations du système respiratoire et digestif.”

oumma.com

***

Angleterre : Londres : un fidèle, jugé trop couvert, menotté et interpellé à deux pas de la mosquée.

Emmitouflé dans ses vêtements sous une chaleur accablante de juillet, un musulman qui pressait le pas pour assister à la grande prière collective du vendredi a éveillé les soupçons de la police londonienne, sur les dents depuis la série d’attentats sanglants qui ont frappé le royaume britannique en plein cœur.

Jugé un peu trop couvert pour être foncièrement inoffensif, cet infortuné fidèle a vu brusquement fondre sur lui deux agents de police, alors qu’il approchait à grand pas de la mosquée située près de Regent’s Park, se retrouvant menotté et interpellé en moins de temps qu’il ne lui en aura fallu pour comprendre ce qui lui était reproché.

Abasourdi par son arrestation menée au pas de charge, après avoir subi une fouille au corps offensante sur la voie publique, il est resté sans voix lorsqu’il a entendu l’allégation fallacieuse portée contre lui : « la police m’a accusé de cacher une arme sur moi », s’est-il indigné dans un communiqué publié par l’association luttant contre l’oppression des musulmans (DOAM).

Suspecté d’être un terroriste en puissance au seul motif que sa couche de vêtements semblait trop épaisse aux yeux de deux policiers sur le qui-vive, ce dernier peine à se remettre de son interpellation aussi musclée que totalement infondée.

« Ils m’ont fouillé et n’ont rien trouvé, comme d’habitude. Ils ont pris mon nom, mon adresse, ma date de naissance et m’ont finalement laissé partir », a-t-il relaté avec amertume, redoutant des lendemains qui déchantent de l’autre côté de la Manche, à l’heure où la psychose post-attentats fait des ravages dans les esprits.

oumma.com

***

Irak : Mossoul libérée !

La fin d’une longue bataille contre le terrorisme islamiste. Le premier ministre irakien proclame la victoire dans Mossoul “libérée”. Dès hier , la libération est déjà largement célébrée par les forces irakiennes dans la deuxième ville d’Irak. Neuf mois après le début de l’offensive, les drapeaux de l’EI ont changé de main. Ils sont exposés comme des trophées, par ceux qui ont écrasé l’Etat islamique.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com

***

Irak : Mossoul, ville martyre.

Le Premier ministre irakien a donc annoncé officiellement aujourd’hui la « libération » de Mossoul. Mais de quelle libération parle-t-on, si ce n’est de celle d’une ville-fantôme réduite en cendres ?

Au terme d’une bataille proverbiale de 256 jours – plus longue que Stalingrad – qui aura vu l’armée irakienne, saignée à blanc, perdre près de 50% de ses forces spéciales, les chiffres des destructions sont effarants : 80% de la partie Ouest de la ville, où les combats ont été les plus durs, a été rasée. Selon la défense civile de Mossoul, on compte pas moins de 308 écoles, 11.000 maisons, 4 stations électriques, 6 stations d’épuration d’eau, 63 mosquées et églises historiques, 29 hôtels, la poste centrale ainsi que l’immeuble des télécommunications, détruits.

Comme un symbole, le célèbre minaret penché de la grande mosquée al-Nûrî, construit par l’émir Nûr ad-Dîn az-Zengi et symbole du passé de grande métropole sunnite de Mossoul, a également succombé aux frappes américaines. Quant à la population civile, rien ne lui a non plus été épargné : le phosphore blanc et les 29.000 bombardements aériens de la coalition, les 1160 frappes de l’artillerie française et les exactions de l’armée irakienne autant que des milices ont fait au moins 7000 victimes civiles – et certains officiels affirment que plus de 4000 cadavres pourraient encore être sous les décombres. Plus de 700.000 habitants, sur une ville qui en comptait environ un million, ont été déplacés, et des expulsions de familles entières par les nouveaux occupants sont signalées chaque jour.

En un mot, Mossoul a été littéralement rasée – symbole de l’acharnement que subit tout le pays sunnite irakien depuis l’invasion américaine et les premiers soulèvements de Fallujah. Le juif Bernard-Henri Lévy, comme les propagandistes de « l’axe de la résistance à l’Empire », dans un bel unanimisme, ont tous salué la victoire de la coalition – prélude à une mise au pas de toute la région. L’Occident s’est acheté, à coup de chair à canon chiite ou kurde, un triomphe temporaire. Mais pour combien de temps ? Dans les camps de réfugiés et de déplacés, grandissent & naissent chaque jour des enfants aux mères violées, aux pères disparus et aux maisons détruites qui ne rêveront que de revanche face à la terrible injustice que le monde aura fait s’abattre sur eux…

desdomesetdesminarets.fr

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Projet « Grand Jérusalem » .. 100 000 Palestiniens exclus de la ville sainte
.
Le journal Yediot Aharonot a révélé un projet de loi qui sera présenté à la Knesset par le Parti sioniste « Likoud » , le lundi, appelant à l’expansion de l’influence de la région de Jérusalem et déclarée une grande ville
.
Un palestinien tué et un soldat sioniste blessé dans une attaque à la voiture bélier près de Bethléem
.
La famille d’un soldat capturé incite à utiliser les prisonniers palestiniens comme moyen de pression
.
L’envoyé spécial de Trump arrive à Tel-Aviv pour relancer les négociations futiles
.
La prison Damon: les prisonnières torturées et agressés par les geôliers
.
La punition collective intensifiée contre les Jérusalémites
.
Début du procès du militant palestinien Issa Amro
.
Bahar: La suspension des salaires des députés est une punition collective qui devrait ête rejetée
.
L’occupation encercle la région du monastère au nord de la vallée du Jourdain
.
Être une femme en Palestine – Une interview de la psychiatre Samah Jabr
.
Des colons sionistes envahissent la mosquée sainte d’al-Aqsa.
.
France: La colonisation menace gravement la solution des deux Etats
.
Le Premier ministre hollandais fustige le démantèlement par Israël d’un projet solaire en Cisjordanie
.
Issa Amro, figure du combat palestinien contre l’occupation
.
Un palestinien blessé après avoir été chassé par les forces d’occupations
.
L’occupation arrête le fils du cheikh Jamal Abu Hija en Cisjordanie.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 7 Shawwal 1438.

Flash info du 7 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) : quand son regard se fixa…

Durant les semaines précédentes, nous nous sommes intéressés à la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam). C’est ainsi que nous avons évoqué le pressentiment de sa fin proche, le début de sa maladie et ses soins, ainsi que sa douleur et ses derniers propos. Nous nous penchons aujourd’hui, mes frères et soeurs, sur les propos qu’il a tenus quand son regard se fixa ainsi que sur les dernières personnes à l’avoir vu (‘alayhi salat wa salam).

Quand son regard se fixa.

Lorsque la mort vint à lui, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) eut le regard qui s’est fixé. Il tint alors des propos que ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) a rapportés puisqu’elle était auprès de lui lorsqu’il a commencé à tomber malade jusqu’à ce que la mort l’emporte.

Elle relate ainsi : « Ce jour-là, le Messager d’Allah tomba malade et il coucha dans ma demeure. Un homme de la famille al Bakr entra chez moi avec en main un siwak vert. Le Messager d’Allah y posa son regar et je sus qu’il le voulait. Je demandai : « Ô Messager d’Allah ! Aimerais-tu que je te donne ce siwak ? ». Il répondit : « Oui ». Elle continue : « Alors, je le pris et l’assouplis, ensuite je le lui remis. Il l’utilisa comme je ne l’avais jamais vu le faire auparavant. Puis, il le posa et je trouvai le Messager d’Allah, affaibli, dans mon giron. Je voulus regarder son visage mais son regard restait figé, alors qu’il répétait : « Plutôt vers la compagnie la plus éminente, au Paradis ». Je dis alors : « Tu as eu le choix et tu as choisi, par Celui qui t’a envoyé avec la vérité ! ». Puis le Messager d’Allah mourut » (Al Boukhari). Lorsque son regard se figea, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) demandait à Allah de se retrouver avec la meilleure des compagnies qui puisse être au Paradis.

Il faut également savoir, chers frères et soeurs, que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), contrairement au commun des humains, a eu le choix entre rester sur terre et retourner auprès de notre Créateur. C’est en ce sens que la mère des croyants raconte : « J’entendis que le Messager d’Allah ne pouvait pas mourir avant d’avoir eu le choix entre ce monde et l’au-delà. C’est alors qu’il fut pris par un enrouement durant la maladie qui causa sa mort. Je l’ai entendu dire : « Avec ceux que Tu as comblés de Tes bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là ! » Je pensais alors qu’il avait reçu le choix. Le Prophète perdit connaissance dans mon giron. Je me suis mise à essuyer son visage et à invoquer pour qu’il guérisse. Il se réveilla et dit : « Je demande plutôt à Allah, de jouir de la compagnie la plus éminente et heureuse, celle de Jibril , de Mikail et d’Israfil« . (Ahmed). Il a ainsi fait le choix de retourner auprès d’Allah, tout en lui demandant la meilleure des compagnies qu’est celle des anges, il a d’ailleurs même cité leurs noms.

Quand la mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) approcha à grands pas, il le sentit et fit des invocations. ‘Aisha (qu’Allah l’agrée) rapporte : « J’ai entendu le Messager d’Allah implorer au moment de sa mort : « Ô Allah, pardonne-moi, accorde moi Ta miséricorde et fais-moi rejoindre la compagnie la plus éminente »« (Al Boukhari et Muslim).

Lorsqu’il mourut, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était auprès de son épouse ‘Aisha (qu’Allah l’agrée). C’est ainsi que la mère des croyants (qu’Allah l’agrée) raconte : « Le Messager d’Allah mourut alors qu’il se trouvait entre mon ventre et mon menton. Jamais je ne serai autant touchée de voir les affres de la mort de quelqu’un, après avoir vu celles du Messager d’Allah« (Al Boukhari). La mort du Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut donc un instant extrêmement touchant et douloureux pour tous les musulmans.

Les dernières personnes à l’avoir vu.

Plusieurs personnes ont visité le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) avant sa mort, d’autant plus qu’il était malade. Ces compagnons l’ont ainsi vu comme Anas (qu’Allah l’agrée) qui rapporte : « La dernière fois que j’ai vu le Prophète c’était quand il tomba malade. Il ordonna à Abu Bakr de diriger les gens dans la prière. Tandis que nous accomplissions le dhohr, le Prophète souleva, de sa main, le rideau de l’appartement de ‘Aisha et contempla les gens. Je vis alors son visage. Il était telle une page du mushaf » (Al Boukhari et Muslim). Cette précision concernant le visage du Prophète (‘alayhi salat wa salam) signifie qu’il avait un visage resplendissant car la comparaison avec une page du Saint Coran suggère qu’il était lumineux. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam), qui pourtant était souffrant, a ressenti ce besoin de voir sa communauté prier, comme il le lui a enseigné. Ce récit est touchant car il reflète la compassion que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) ressentait pour sa communauté et ce, jusqu’à son dernier souffle sobhanAllah.

D’après Oum Salama, le dernier a avoir vu le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fut son compagnon, cousin et gendre ‘Ali ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée). Oum Salama (qu’Allah l’agrée) raconte ainsi : « Par Celui par lequel Oum Salama jure, le dernier à avoir vu le Messager d’Allah fut ‘Ali. Le matin de sa mort, le Messager d’Allah envoya quelqu’un le chercher. Je pense qu’il le fit mander pour un besoin particulier. Il se mit alors à questionner, à trois reprises : « ‘Ali est-il arrivé ? ». Celui-ci vint avant le lever du soleil. Quand il arriva, je sus qu’il avait besoin de lui. Alors, nous sortîmes de la maison. Ce jour-là, nous avions rendu visite au Messager d’Allah dans la demeure de ‘Aisha. Je fus la dernière à sortir de la maison. Ensuite, je pris place au plus près de la porte. ‘Ali se pencha vers lui et il fut le dernier à le voir. Il lui confia des propres secrets, il lui fit des confidences » (Ahmed).

Nous savons à présent quelles furent les paroles du Prophète (‘alayhi salat wa salam) lorsque son regard se fixa ainsi que les personnes qui l’ont vu avant qu’il ne meurt. Nous poursuivrons prochainement, mes frères et soeurs, ce rappel sur la mort du meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam).

Que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète bien aimé. Qu’Il fasse de lui notre compagnon le jour où nous serons ressuscités.

AJIB.FR
***


Portrait de femme: Amani Khathatbeh, un titan du web.

Amani Khathatbeh n’était qu’une adolescente quand elle a lancé son blog MuslimGirl. C’était un passe-temps à l’époque. Aujourd’hui c’est devenu son métier. Le besoin de transmettre de la force aux femmes musulmanes qui a fait de son travail une référence dans le milieu de la technologie au point que le New-York Times l’a surnomme lui-même » un titan des médias « .

Si au départ, le site n’était que la volonté d’une ado de lutter contre ce qu’elle considérait comme l’image de la jeune musulmane sans droit à la parole, aujourd’hui, MuslimGirl.net et sa fondatrice de 23 ans sont une référence que l’on s’arrache aux Etats-Unis. Invitée à Los Angeles à la Women’s Mosque of America, elle donnait un discours dans lequel elle comparait la situation des musulmans de l’après 11/09 à Batman et le ravin dans The Dark night Rises. Elle explique que les musulmans peuvent se relever de cette haine constante et se sortir de cette épreuve pour devenir encore meilleurs.

MuslimGirl.net en chiffres cela donne cela: 1 000 000 de vues uniques par mois, 50 rédactrices qu’elle peut enfin payer comme il se doit car auparavant » elles travaillaient par amour « . Mais son principal objectif, avec cette aventure qui évolue d’une manière qui dépasse toutes ses attentes, est de faire de ce site une source durable d’autonomisation pour les femmes musulmanes.

» Je crois que cela peut être transformateur d’avoir des femmes de couleurs, des femmes musulmanes, et surtout des femmes musulmanes voilées dans le domaine des technologies. Nous devons accroitre notre visibilité. Notre visibilité est cruciale ».

AJIB.FR
***


Lettre à ma sœur, à mon frère : pare-toi de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t’écris aujourd’hui afin d’évoquer une vertu dont tu dois te parer en tant que musulman(e) : la pudeur. Cette qualité qui nous distingue des personnes décomplexées. La pudeur est une sorte de réserve, de discrétion dans ton comportement, tes paroles et tes actions. C’est cette pudeur qui te permettra d’enrichir ta personne par une valeur noble, en ressemblant au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Laisse moi te conseiller dans cette voie, ma sœur, mon frère, pour que l’on puisse œuvrer dans le bien et parfaire notre foi, inchaAllah.

Il te faut savoir, ma chère sœur, mon cher frère, que la pudeur fait partie intégrante de ta foi. Cette vertu est si importante que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a mis en garde ceux qui ne la possédaient pas. Il a ainsi dit : « Parmi les choses que les gens ont retenu des premières prophéties : si tu n’as aucune pudeur, fais ce que tu veux » (Al Boukhari). Ce hadith a été expliqué par le fait que la pudeur est une qualité du croyant. S’il délaisse la pudeur, il ouvre la porte qui le mènera à commettre les péchés et donc à faire « ce qu’il veut ». La pudeur est donc cette frontière qui nous sépare, toi, comme moi, de l’interdit. Cette frontière se doit d’être infranchissable pour nous oukhty, akhy, car elle nous permettra d’œuvrer dans le bien et d’éviter les grands péchés. Savais-tu que la pudeur était une vertu que les prophètes (‘alayhim salam) avant Mohamed (‘alayhi salat wa salam) avaient transmise ? Cela prouve l’importance que revêt la pudeur pour le croyant sobhanAllah.

Prenons comme exemple le père des hommes, le Prophète Adam (‘alayhi salam). Il fut l’exemple et l’essence même de la pudeur de l’homme. Lorsqu’il mangea de l’arbre interdit avec son épouse Hawa (qu’Allah l’agrée), leur nudité leur est apparue et ils ont donc tenté de la cacher, par pudeur. C’est ainsi qu’Allah a révélé : {Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leur nudité leur apparut et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : « Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ?»} (Sourate 7 : Verset 22). Ce verset relève que la pudeur est une caractéristique humaine, qu’elle est propre à l’homme et qu’elle le différencie donc de l’animal. Cela prouve également le fait que le premier des hommes et des Prophètes (‘alayhi salam) ainsi que son épouse (qu’Allah l’agrée) étaient dotés de cette noble vertu qu’est la pudeur. Ne devons-nous pas, ma chère sœur, mon cher frère, prendre exemple sur eux ? Faisons ainsi preuve de pudeur avec notre corps, cela est bien plus sage et correspond à l’image du croyant.

Sache, ma chère sœur, mon cher frère, qu’il te faut faire preuve de pudeur vis-à-vis de notre Seigneur. Qui mérite plus que Lui que nous fassions preuve de pudeur face à lui ? Le fait d’être pudique envers Allah te permettra, oukhty, akhy, de délaisser les grands péchés, de t’éloigner au mieux des actes blâmables et de te rapprocher de lui, en toute sincérité et ce, dans tous tes actes d’adoration inchaAllah. La pudeur vis-à-vis d’Allah nous a été ordonnée par Son Messager (‘alayhi salat wa salam) dans sa parole : « Éprouvez de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit. Que celui qui éprouve de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit préserve sa tête et ce qu’elle contient, son ventre et ce qu’il renferme, qu’il se souvienne de la mort et de l’épreuve, et que celui qui désire l’au-delà délaisse la parure de ce bas monde. Celui qui fait cela aura éprouvé de la pudeur vis-à-vis d’Allah comme il se doit » (At Tirmidhy et Ahmed).

Oukhty, akhy, sais-tu que la pudeur te permettra d’accéder à de nombreux mérites inchaAllah ? Cette vertu est en effet un moyen de bénéficier de l’amour d’Allah. Permets-moi de te rappeler cette parole de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam) : « Allah est pudique et décent, Il aime la pudeur et la décence » (Abu Dawud et Ahmed). La pudeur est donc une qualité de notre Créateur. Elle est également une qualité qu’Il apprécie sobhanAllah. Ces deux mérites devraient à eux seuls nous pousser à nous parer de la pudeur.

Ma chère sœur, mon cher frère, garde à l’esprit que la pudeur est une qualité propre à l’Islam et aux musulmans. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit en ce sens : « Chaque religion a une caractéristique et le caractère de l’Islam est la pudeur » (Ibn Majah). Le fait que la pudeur fasse partie de l’Islam démontre le rôle primordial que doit jouer cette qualité dans notre quotidien, en tant que musulmans. Rappelle-toi également, ma chère sœur, mon cher frère, cette célèbre parole prophétique : Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) est passé devant un homme des Ansars qui exhortait un de ses frères à la pudeur. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) lui dit : « Laisse-le, car la pudeur fait partie de la foi » (Al Boukhari). Le degré de ta foi est donc dépendant de la pudeur que tu manifesteras dans ton comportement, ton lien avec Allah et ta relation avec les autres.

J’espère que ces quelques paroles te permettront de méditer sur l’importance de la pudeur pour toi ma chère sœur, mon cher frère. Au delà du fait d’être une caractéristique propre à l’homme, la pudeur représente une qualité prophétique, un moyen d’accéder à l’amour d’Allah et une composante de ta foi.

Qu’Allah nous permette, à toi comme à moi, de faire preuve de pudeur. Qu’Il fasse de nous des serviteurs pieux, jusqu’à la venue de l’Heure.

AJIB.FR
***


France : Un homme tente de foncer en 4X4 sur la foule devant la mosquée de Créteil.

Un homme a tenté à plusieurs reprises de forcer les barrières de sécurité. Un homme à bord d’un véhicule 4X4 a tenté, ce jeudi soir, vers 18h30 de foncer sur la foule devant la mosquée située rue Jean Gabin à Créteil (Val-de-Marne).

« Ne parvenant pas à franchir les obstacles, le conducteur a poursuivi sa course, percuté un terre-plein, puis a pris la fuite », indique la préfecture de police dans un communiqué.

Aucun blessé parmi les fidèles n’est à déplorer. Le conducteur a été interpellé « sans incident » à son domicile, indique encore la préfecture de police.

journaldumusulman.fr
***


Angleterre : Deux musulmans attaqués à l’acide à Londres dénoncent l’islamophobie.

Deux Britanniques, une femme et un homme, ont été sauvagement attaqués à Londres le matin du 21 juin à l’acide alors qu’ils étaient à bord d’une voiture. Jameel Mukhtar et sa cousine Resham Khan, qui fêtait ses 21 ans peu après son retour d’une année d’échange universitaire à Chypre, ont été brûlés et défigurés.

« C’est certainement un crime de haine. Je crois que (cet acte) a quelque chose à voir avec l’islamophobie. (…) Je ne sais pas si des gens agissent en représailles. Nous sommes des gens innocents. Nous ne l’avons pas mérité », raconte Jameel Mukhtar, 37 ans, à Channel 4 vendredi 30 juin, après un temps passé dans le coma artificiel.

Alors que la voiture était arrêtée à un feu rouge, « j’ai ouvert la fenêtre en me demandant ce qu’il (l’agresseur) voulait parce que j’ai trouvé un peu étrange qu’il ait frappé à ma fenêtre et il a juste jeté ce liquide clair sur nous que je pensais être de l’eau », témoigne-t-il avec émotion.

Il a pensé que c’était une blague. « Jusqu’à ce que ma cousine commence à crier. Je la regardais brûler. Puis, j’ai brûlé et le gars s’est enfuit. » Des passants, en les voyant crier, ont réagi en leur jetant des seaux d’eau. Les deux victimes ont toutefois été grièvement blessées au visage et au corps.

L’assaillant présumé, que Jameel Mukhtar déclare n’avoir jamais vu de sa vie jusqu’au jour de l’attaque, est John Tomlin. L’homme de 24 ans n’a pas encore été arrêté et est activement recherché dans cette affaire.

Les vies de Jameel Mukhtar et Resham Khan sont changées à jamais. Les attaques à l’acide ont explosé en Grande-Bretagne.

En six ans, depuis 2011, plus de 1 500 agressions à l’acide sulfurique, libre de vente et souvent perpétrés entre gangs rivaux, ont été répertoriés rien qu’à Londres. 454 attaques à l’acide ont été recensés en 2016 selon la police londonienne.

saphirnews.com
***


Palestine : à Israël, l’ONU réitère son appel à mettre fin de l’occupation .

En finir avec l’occupation est le seul moyen de jeter les bases d’une paix durable répondant à la fois aux besoins de sécurité des Israéliens et aux aspirations des Palestiniens pour un Etat et une souveraineté, ont déclaré, jeudi 29 juin, le secrétaire général des Nations Unies António Guterres, et la vice-secrétaire générale Amina Mohammed.

Ce nouvel appel de l’ONU auprès d’Israël a été lancé à l’occasion d’un forum organisé au siège des Nations unies par le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien de l’Assemblée générale, pour marquer les 50 ans de l’occupation israélienne au-delà de la Ligne verte (Cisjordanie, Gaza, Jérusalem-Est).

« C’est le seul moyen d’atteindre les droits inaliénables du peuple palestinien », a souligné António Guterres, pour qui il est temps de revenir à des « négociations directes » pour résoudre toutes les questions de statut final « sur la base des résolutions de l’ONU, des accords et du droit international adéquats ».

Le chef de l’ONU, estimant qu’il est aussi temps de voir se créer un Etat palestinien indépendant, a rappelé que l’occupation a imposé « un lourd fardeau humanitaire et de développement au peuple palestinien ».

« Des générations de Palestiniens ont grandi dans des camps de réfugiés bondés, beaucoup dans une pauvreté abjecte et avec peu ou pas de perspective d’une vie meilleure pour leurs enfants », a déploré Antonio Guterres, déclarant que la résolution du conflit israélo-palestinien « éliminera le facteur de l’extrémisme violent et du terrorisme au Moyen-Orient ».

« Je comprends le profond sentiment de désespoir du peuple palestinien. Pendant trop longtemps, la communauté internationale n’a pas trouvé une solution juste et durable à leur déplacement », a aussi déclaré Amina Mohammed lors de ce forum.

« La vie de générations de Palestiniens et d’Israéliens a été confinée par un conflit qui a façonné le paysage physique et humain avec des murs en béton, des points de contrôle et des tours de surveillance, sous une forte atmosphère de peur, de méfiance mutuelle et de désespoir », a-t-elle ajouté.

« Une paix réelle ne peut être atteinte sans une résolution juste et durable », souligne la vice-secrétaire générale, prônant la solution à deux États comme « le seul moyen de faire en sorte que les Palestiniens et les Israéliens puissent réaliser leurs aspirations nationales et historiques et vivre dans la paix, la sécurité et la dignité ».

saphirnews.com
***


La présence de Michel Boujenah au Festival de Carthage suscite un tollé en Tunisie.

La perspective de voir Michel Boujenah se donner en spectacle sur la scène musicale du Festival International de Carthage n’a manifestement pas fait rire grand monde en Tunisie, et hormis quelques rires jaunes, la venue prochaine de l’humoriste français, d’origine tunisienne et de confession juive, a plutôt fait grincer des dents sur les réseaux sociaux du pays du jasmin…

Manquant cruellement d’humour ou d’auto-dérision, les positions « pro-sionistes et pro-Israël » du comique hexagonal, loin d’être jugées désopilantes de l’autre côté de la rive méditerranéenne, ont provoqué une levée de boucliers parmi de nombreux internautes tunisiens qui ont appelé au boycott, voire même à l’annulation de son one-man-show.

Michel Boujenah sera-t-il marqué au fer rouge de l’indésirabilité lors de la 53ème édition d’un prestigieux festival de musique ? Une lettre ouverte, signée de la filiale tunisienne de la campagne internationale BDS « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » contre l’impunité insolente d’Israël, est en tout cas arrivée sur le bureau du ministre de la Culture, ainsi que du Directeur du grand événement de Carthage, pour faire tomber le masque d’un amuseur public pas si drôle que ça…

« Michel Boujenah est connu comme l’une des plus grandes figures franco-tunisiennes sionistes qui ont toujours défendu Israël, ses guerres et son armée (surtout dans les médias français). Il se dit haut et fort et fièrement sioniste (dans diverses déclarations, dont celles publiées le 5 février 2013, sur JSS News), et ne cache pas sa loyauté envers Israël, où il avait présenté plusieurs spectacles (d’ailleurs, il se prépare à présenter le même spectacle programmé au festival de Carthage, à Tel Aviv le 25 juillet).

[…] Non seulement le comédien exprime cette admiration, mais il se considère aussi comme une partie du « peuple israélien ». Il considère également les criminels de guerre Ariel Sharon et Yitzhak Rabin comme les « plus grandes figures de paix » (dans une déclaration qui remonte à 2010, sur le site SVP Israël) », peut-on lire dans une missive qui appuie là où ça fait mal, tout en exhortant les autorités tunisiennes à assumer leurs responsabilités.

Si nombre de Tunisiens sont plus enclins à applaudir des deux mains à l’éviction de Michel Boujenah du Festival de Carthage qu’à sa présence sur une scène dont il serait le trouble-fête, certains, à l’image de Yamina Thabet, présidente de l’Association Tunisienne de Soutien des Minorités (ATSM), déplorent vivement l’ acharnement subi par celui qui, à leurs yeux, représente un formidable promoteur de la Tunisie partout où il se produit.

« L’appel à boycotter le spectacle de Boujnah , sous prétexte de lutte contre le sionisme , n’est rien de plus qu’un acte anti-juif quand on sait qu’il s’agit d’un Tunisien qui a toujours crié haut et fort son attachement au pays », a-t-elle lancé.

Michel Boujenah sera-t-il persona non grata à Carthage, comme le fut l’autre bateleur franco-marocain Gad Elmaleh au Liban, en 2009, lors du Festival Beiteddine ? Ce dernier, rappelons-le, n’a jamais fait mystère lui non plus de « l’intensité du lien affectif qui le lie à Israël et à Tel Aviv », profitant du capital sympathie dont il jouit auprès du public français pour se faire l’un des meilleurs ambassadeurs de l’Etat hébreu.

Voici, en substance, ce que déclarait un Gad Elmaleh dithyrambique en 2009, qui chantait les louanges d’un Etat d’Apartheid et vantait ses atouts touristiques, alors que les crimes de guerre à répétition perpétrés dans la bande de Gaza, placée éternellement sous son joug, et la colonisation illégale menée à marche forcée, le mettent d’office au ban des nations.

« Mes amis ont été très surpris par Israël, car ils allaient au-delà des images de télévision et de la vision des medias à travers lesquels ils imaginaient un autre Israël, les empêchant de cerner et d´entrevoir la réalité du pays. C´est une chose que nous tous, devons faire : inciter les gens à voyager pour ressentir et aimer ce pays. J´en parle tous les jours à mes amis et forcement aux artistes que je côtoie, notamment Gérard Depardieu qui raffole d´Israël et de Tel Aviv ».

oumma.com
***


Angleterre : Une Britannique, traitée de “terroriste” par son employeur en raison de son hijab noir, porte plainte pour discrimination.

Recrutée depuis plus d’un an au sein d’une agence immobilière ayant pignon sur rue à Bury, une localité située dans le comté du Grand Manchester, revêtue d’un voile noir qui n’avait pas été un frein à son embauche, quelle ne fut pas la stupeur d’une jeune femme musulmane d’être soudainement prise en grippe par sa hiérarchie, alors même que ses compétences, son adaptabilité et sa rigueur professionnelles n’étaient plus à prouver.

Sommée du jour au lendemain d’arborer un hijab d’une autre couleur que celle symbolisant désormais, dans l’inconscient collectif, les ténèbres du « terrorisme islamiste », cette employée modèle n’a pas supporté de faire subitement figure d’épouvantail sur son lieu de travail, s’entendant dire, effarée, par son directeur et l’un de ses collègues : « Vous ressemblez à une terroriste. La clientèle majoritairement blanche et non musulmane est intimidée et effrayée à votre vue ».

Elle qui se croyait parfaitement intégrée à l’entreprise, sans que son islamité visible n’ait jusqu’alors posé le moindre problème, a refusé de se plier à cette injonction jugée parfaitement discriminatoire et a présenté sa démission une semaine après une réunion particulièrement humiliante, au cours de laquelle le gérant de l’agence a cru bon de lui imposer le port de hijabs colorés choisis par ses soins.

« J’ai été extrêmement choquée par sa demande qui ne souffrait aucune discussion et plus encore par les raisons invoquées », a confié au journal The Independent cette négociatrice en immobilier voilée, passionnée par son métier, qui a immédiatement porté plainte auprès du tribunal administratif de Manchester pour avoir subi un traitement « intimidant, dégradant, hostile et offensant », se disant victime de « discrimination religieuse illégale ».

« Que je reçoive ou non une indemnité pour le préjudice moral et matériel qui résulte de cette triste affaire, ce n’est pas là l’essentiel à mes yeux », a-t-elle insisté, renchérissant : « Ce qui revêt une importance primordiale pour moi, c’est que mon cas serve d’avertissement aux employeurs, car une telle pression exercée sur un employé est absolument et catégoriquement inacceptable. Les jeunes femmes musulmanes, qu’elles soient écolières, lycéennes ou qu’elles essaient de se frayer un chemin dans la vie active ne doivent jamais sacrifier leurs croyances religieuses et leur identité musulmane sur l’autel d’une islamophobie banalisée ». Une islamophobie qui, en l’occurrence et comme cela se produit fréquemment, ne dit pas son nom…

Alors que la Cour européenne de justice, en mars dernier, a autorisé les employeurs à proscrire le port du voile dans l’entreprise, dans le cadre d’un règlement interne s’appliquant à tous les autres signes religieux et politiques, cette citoyenne britannique place tous ses espoirs dans le verdict qu’énoncera, le 20 juillet prochain, le tribunal administratif de Manchester.

Elle a en effet toutes les raisons de croire que son statut de victime d’une discrimination religieuse abusive sera reconnu par la justice, puisque pour plaider sa cause elle se réfère scrupuleusement aux règles d’or de son agence immobilière, gravées dans le marbre d’un petit manuel à usage interne, selon lesquelles « l’agence Harvey Dean s’engage à ne pas influer sur les choix individuels en ce qui concerne l’apparence extérieure de son personnel ». Une règle dont elle a constitué la flagrante exception…

oumma.com
***


Ramadan : Eux, ils ne reviendront plus à la mosquée.

Aïd El Fitr. Hommes et femmes se rendent à la mosquée pour y prier les deux unités voulues. Les gens se bousculent, nous sommes très nombreux, les rangs se forment, la prière démarre. Quelques louanges et invocations après, voilà que l’imam se tourne en direction de son auditoire et démarre son prêche écrit à l’occasion. Déjà, quelques-uns se lèvent et partent. Ont-ils plus important à faire ? Sûrement. Mais la chose ne plaît pas à tous. Des fidèles leur jettent un œil mauvais, certains soupirent, dépités à la vision de si empressés à rejoindre leurs mondanités. L’imam ne peut s’empêcher d’en faire des remarques, s’énerve et s’insurge. Remontrances et accusations diverses fusent. Acculés par la honte, eux qui souhaitaient quitter l’assistance sans trop se faire remarquer, culpabilisés par les propos et regards des uns et des autres, la prière de l’Aïd aura pour eux eu un goût amer. Ils avaient pourtant bien le droit de ne pas assister au prêche ce jour-ci. Est-ce au moins su de tous ? Pour quelques-uns, c’était la 1ère fois en une mosquée. Pour quelques autres, ce sera la dernière.

Combien sont en effet ressortis ainsi des maisons d’Allah refroidis par le comportement de leurs semblables, pour parfois ne plus en revenir ? Pensant retrouver une communauté et un semblant de fraternité, ils y retrouvent une horde d’anthropophages. On entends et observe ici et là des cas de femmes jetées par des consœurs des mosquées parce que ne portant pas le vêtement qu’il faut, d’hommes à qui les salutations ne sont pas rendues car étrangers au « minhaj ». Des enfants qui pour un bruit de trop se font hurlés dessus, et même des chrétiens curieux refusés à l’entrée par d’ignares prosélytophobes. Il y a des règles, certes, mais aussi l’esprit qui va avec. Notre noble Prophète, paix et salut soient sur lui, savait composer avec la personne qui lui faisait face. Doux ici, plus sévère là. On dit que là est la sagesse réelle. On dit même qu’il laissa en son temps un bédouin finir d’uriner en sa mosquée avant de gentiment le conseiller. Qu’en avons-nous retenu ?

Il est des gens très peu au fait de notre Sunna, des débutants, de frais repentis comme des pêcheurs qui ne se savent pas. Ce sont d’accompagnements, conseils, sourires et mains tendues dont ils ont besoin. Non de sourcils froncés et meuglements imbéciles pharisiens modernes. Le Malin sourit. On repousse des gens des mosquées sans qu’il n’en prenne trop part, des musulmans s’en chargent à sa place! « Montre-toi clément envers les croyants » annonce pourtant le Coran à notre Messager, paix et salut soient sur lui. Ailleurs. Il est dit de lui ceci : « Si tu avais été rude et insensible, ils t’auraient fui ». Si lui aurait pu faire fuir les gens, que dire alors de nous… Le croyant doit avoir aussi d’ancrer en son cœur le souci de vouloir le meilleur à son frère autant qu’il le souhaite pour sa propre personne. Ainsi, dans les limites du convenable, nous devrions savoir faire naître en nos coreligionnaires l’amour des mosquées, et non par des comportements stupides les en repousser. Sourions-nous, soutenons-nous, nos rangs ont besoin d’être remplis. Si conseils et corrections doivent se faire, que dans les règles de l’art cela se fasse. Les mosquées ne sont ni à nous, ni à toi, elles n’appartiennent qu’à Allah !

Que le Très Haut bénisse ceux qui travaillent, avec sourire et bonne intelligence, à faire aimer ces lieux aux hésitants et intéressés.

desdomesetdesminarets.fr
***


Ils s’attaquent à nos valeurs.

En Occident, à chaque attentat « islamiste », les faiseurs d’opinion assènent la même réthorique aux foules : les terroristes agissent ainsi par détestation de « nos valeurs », us et habitudes. Que des gens puissent apprécier un café en terrasse, se rendre à des concerts, les barbus en armes l’aurait en horreur et seraient pour cela prêt à tuer. Plus encore, c’est le modèle démocratique et libertaire qui serait visé. En éternels nombrilistes, les observateurs occidentalo-centrés en oublient presque que les dits attentats touchent aussi des gens aux antipodes de leurs personnes. Et donc aux modes de vie bien différents.

Lorsque l’Arabie saoudite est visée, des « groupuscules islamistes » là, des chiites ici, des sunnites là-bas, est-ce par défaut de valeurs et façon de vivre ? Quand dans la chaleur du Sahel, militaires et membres des gouvernements locaux sont visés, est-ce par anti-démocratisme et dégoût des plaisirs mondains ? Si tel était le cas, pourquoi dans ce cas certains pays, ô comment plus « dépravés » que la France ou les Etats-Unis, sont encore et toujours à l’abri des « fous d’Allah » ? Les brésiliens, néo-zélandais, ou vietnamiens semblent par exemple bien loin de tous ces soucis…

Sans chercher à excuser qui que ce soit, penser que les terroristes n’attaquent que par haine de l’altérité est d’une maladresse incroyable. Déjà car cela ne se vérifie pas dans les faits, mais surtout parce qu’ils le disent eux-mêmes : ils ne répondent qu’aux attaques dont ils sont la cible. Les communicants des diverses organisations terroristes sont très explicites en leurs documents envoyés ici et là – mais que personne ne diffuse (pourquoi ?) – ce n’est qu’en réponse aux bombardements et aux invasions subies qu’ils disent user de l’attentat.

Mais au-delà de savoir qui a commencé, qui seulement s’aventure à en venir à une telle réflexion ? Peu ou personne. Chercher raisons et explications relève pour beaucoup d’un presque délit. Ce serait excuser le meurtre d’innocents, donner raison à la barbarie. Bombardons! Posons des questions après. Le président Macron avait pourtant à plusieurs reprises affirmer que militairement intervenir n’était pas une solution à long terme, tout en prenant conscience da la responsabilité de la République et de la société en générale. D’autres experts, des vrais, donc moins porteurs d’intérêts pour les plateaux télé, en sont venus aux mêmes conclusions : plus l’Occident se fera le gendarme du monde, pillonant terres et peuples, maintenant des pouvoirs despotiques où on ne les veut plus, plus le terrorisme trouvera terreau favorable.

Comme l’explicitait un excellent article publié tantôt : (Comprenons bien que (…) l’OEI se moque bien de la démocratie, des libertés, des terrasses de bistrot ou de la tenue de concerts de pop stars (…) de ce que «sont» les Occidentaux. Mais pas de ce qu’ils «font» au Proche-Orient, des milliers de tonnes de bombes qu’ils y déversent, de leur soutien à des régimes qui le combattent ainsi qu’à toute forme d’opposition, même pacifique).

Mais ceci, nos instances gouvernementales, en dépit de leurs discours de façade, le savent très bien. Ainsi, pourquoi continuent-t-ils donc une entreprise qu’ils savent vouer à l’échec et entretenant ce constant climat de tensions et de guerres ?

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Mort d’un malade à Gaza après le retard de son transfert
.
Un malade de Gaza est mort ce vendredi à l’hôpital Rantissi, à cause d’un retard de 50 jours dans son transfert pour se faire soigner d’un cancer des ganglions lymphatiques, a confirmé le ministère de la Santé à Gaza.
.
Mladinov visite Haniyeh dans la bande de Gaza
.
Cheikh Sabri dénonce la judaïsation de la Porte des Maghrébins
.
Hamdan: l’entité sioniste est le véritable danger pour la sécurité de la région
.
Un jeune palestinien tué à Hébron
.
Liban: 3 morts suite à un accrochage armé dans le camp de Sabra
.
Gaza: création d’une zone-tampon sur les frontières avec l’Egypte
.
Un ministre sioniste appelle à envahir la mosquée al-Aqsa jeudi matin
.
Amnesty International visite la tente du sit-in des prisonniers libérés à Ramallah
.
Une palestinienne arrêtée sur un checkpoint au nord de Beithléem
.
Nouvelle offensive de l’UNESCO sur Jérusalem et Hébron
.
Le comité international pour briser le siège : Abbas mène une guerre contre la bande de Gaza
.
Mechaal: notre intérêt est dans l’union des pays arabes et du Golfe
.
Des jeunes palestiniens blessés et arrêtés à l’est de Ramallah
.
Blocus de Gaza : Trois bébés palestiniens morts en moins de 24h
.
Le Hamas à l’ambassadeur américain en Israël: Le siège de Gaza a révélé vos mensonges
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 29 Ramadan 1438.

Flash info du 29 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Samedi 24 juin 2017 : Nuit de l’Annonce de la célébration de l’Aïd Al Fitr.

Conformément à la tradition de l’Islam, la Nuit de l’annonce de la célébration de l’Aïd Al Fitr, aura lieu le samedi 24 juin 2017, correspondant au 29ème jour du mois de Ramadan de l’année hégirienne 1438.

Fidèle à la tradition de la Mosquée de Paris, qui remonte à sa création en 1926, comme chaque année à cette période si importante pour la vie religieuse des musulmans, une commission théologique se tiendra le samedi 24 juin 2017, à 19h00, à la Mosquée de Paris, pour déterminer le jour de l’Aïd Al Fitr.

Cette commission religieuse se tiendra en présence du président du Conseil français du culte musulman, des membres du bureau du Conseil français du culte musulman, des représentants des fédérations musulmanes, des représentants de la communauté musulmane dans toute sa diversité, des imams, des responsables de mosquées et des fidèles.

L’objectif de tous est d’unir dans une volonté commune et fraternelle l’ensemble des musulmans de France, autour d’une même date de la célébration de l’Aïd Al Fitr.

Nous implorons Allah Tout Puissant d’accepter notre jeûne
et de nous combler de Sa Clémence et de Sa Miséricorde.

Recteur Dalil Boubakeur.
Président de la Fédération nationale de la Grande Mosquée de Paris.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***

https://sd3.ajib.fr/wp-content/uploads/2011/05/lever-du-soleil.jpg
il n’y a pas de nationalisme en Islam !

Diviser pour mieux régner est un proverbe inconnu en Islam puisque le musulman doit combattre pour éviter de diviser sa communauté.
Le nationalisme est une doctrine étrangère à notre religion car il fait partie de la jahiliya (époque d’ignorance).

Le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit également :
«Celui qui lutte, sous un drapeau en faveur d’une cause partisane ou qui répond à l’appel d’une cause partisane ou pour aider une cause partisane et meurt par la suite, sa mort est une mort pour la cause de la jahiliya».

Les conséquences du nationalisme sont dévastateurs puisqu’il pousse les croyants à se disputer ou à commettre des crimes.

Le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«N’est pas des nôtres celui qui appelle à al ‘assabiyah [nationalisme / tribalisme…] qui combat pour la ‘assabiyah, ou qui meurt pour la ‘assabiyah». (Rapporté par Abou Daoud).

Dans un autre hadith, le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit :
«Délaissez-le (l’esprit tribal, nationaliste), c’est une pourriture».
(Rapporté par Muslim et al Boukhari).

Le nationalisme entraîne de graves dissidences et accentue les défauts humains tels que l’arrogance ou la fierté.
Les musulmans doivent se considérer comme des enfants d’Adam englobés dans un corps et une structure uni dans l’adoration d’Allah (soubhanou wa ta’ala).

«Un arabe n’est pas meilleur qu’un non-arabe. De même q’un non-arabe n’est pas meilleur qu’un arabe. Un homme de race rouge n’est pas meilleur qu’un noir excepté dans la piété. L’humanité descend d’Adam et Adam a été crée d’argile».
(Rapporté par al Boukhari et Muslim d’après Abou Houraira)
Ce hadith symbolise exactement l’état d’esprit à adopter par les musulmans.
Aujourd’hui les arabes ne sont que les habitants de la péninsule arabique.
Il existe des musulmans partout dans le monde (Europe, Afrique, Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud etc) sans limite de frontière spirituelle avec la même foi et la même dévotion envers notre Créateur.

Aucune nation n’est souveraine ou prédominante à une autre car le Tout Puissant est Allah (soubhanou wa ta’ala).
«Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez.» (Coran, 49/13).

AJIB.FR
***


France : Le chef de la task force contre Daesh condamné pour diffamation envers un imam.

Pierre de Bousquet de Florian a été condamné, jeudi 22 juin, à une amende de 500 euros avec sursis. Récemment intronisé à la tête du Centre national de contre-terrorisme, la fameuse task force créé par Emmanuel Macron pour lutter contre l’Etat islamique, l’ancien préfet du Hérault est accusé d’avoir diffamé Mohammed Khattabi.

L’imam de Montpellier avait été assigné à résidence par le préfet dans le cadre de l’état d’urgence en novembre 2015. Il reprochait à l’imam de tenir des « prêches anti-occidentaux, incitant au jihad et prônant l’usage de la violence ». Pierre de Bousquet de Florian s’était épanché sur le cas dans Le Figaro, affirmant que l’imam « a des paroles de haine contre notre mode de vie, pouvant être influentes sur les jeunes, il symbolise l’islam dont on ne veut pas dans ce pays ».

Il ajoutait en outre que la perquisition administrative du domicile de Mohammed Khattabi a permis de débusquer « le fraudeur et le tricheur ». L’imam était, selon lui, coupable d’une « fraude importante aux prestations sociales et familiales. (…) il vit en outre avec son épouse, qui touche une allocation de parent isolé ».

Le recteur de la mosquée Aïcha de Montpellier a vu son assignation à résidence abrogée par le ministère de l’intérieur dès le 11 décembre 2015. Il a en revanche été condamné en mai 2016 à six mois de prison avec sursis pour recel de fraudes aux allocations et de « travail dissimulé ». Il a fait appel de cette décision. « Aujourd’hui, l’Etat ne lui reproche aucune dangerosité et encore moins un lien avec le terrorisme », avance Arié Alimi, l’avocat de Mohammad Khattabi. Il ajoute que, « compte tenu de cette diffamation, la nouvelle task force commence un peu difficilement » sa tâche.

saphirnews.com
***


Incendie à Londres : ils ont choisi de rester avec leurs parents plutôt que de les laisser mourir seuls.

Les histoires relatives aux derniers moments vécus par les victimes de l’incendie de la tour Grenfell à Londres émergent doucement. Parmi elles, celle de la famille Miah dont cinq membres ont péri dans la nuit du 13 au 14 juin, en plein mois du Ramadan, est déchirante.

Trois jeunes adultes ont préféré mourir avec leurs parents plutôt que de les laisser mourir seuls dans leur appartement situé dans le 17e étage. Husna, 22 ans, et ses frères Hanif, 26 ans, et Hamid, 29 ans, ont choisi ce destin, préférant sacrifier leur vie que de vivre hantés le restant de leurs vies pour avoir abandonné père et mère qui n’étaient pas en capacité de s’enfuir. Kamru Miah, âgé de 82 ans, n’était en effet physiquement plus apte à marcher. Son épouse Rabeya, 65 ans, n’a pas voulu abandonner son mari.

Leurs enfants auraient pourtant pu s’en sortir, rapportent les médias britanniques. Ils avaient encore une heure devant eux avant qu’il soit impossible de sortir de la bâtisse. Conscients de l’issue fatale qui les attendait, ils ont consacré le temps qui leur restait à appeler leurs proches pour leur dire qu’ils ne pouvaient décemment pas laisser leurs parents périr seuls dans les flammes.

Samir Ahmad, un cousin de la famille, a témoigné auprès du Times que sa tante a parlé à Hanif et qu’il était « très calme » : « Il a dit que son heure est arrivée, qu’il ne fallait pas s’endeuiller pour eux et il nous a demandé de se réjouir pour eux car ils seront dans un lieu meilleur. » « La famille était très importante pour eux. Ils ont vécu ensemble et sont mort ensemble », a-t-il ajouté.

Husna Begum devait se marier à Leicester le mois prochain. Son fiancé et le reste de sa famille ont décidé de leur rendre hommage au cours d’une cérémonie de prière publique jeudi 22 juin. Parmi la fratrie, Mohammed Hakim est le seul survivant connu. Il aurait quitté l’immeuble quelques heures avant que l’incendie ne se déclare.

Le drame a provoqué la mort de 79 personnes. La Première ministre britannique Theresa May a présenté ses excuses mercredi 21 juin pour la gestion du sinistre, dénoncée par les habitants de la tour et leurs proches.

saphirnews.com
***


Victorieuse Syrie.

Comme par un matin calme, le paysage s’éclaircit peu à peu en Syrie. Partout à l’offensive, l’armée nationale a reconquis des milliers de kilomètres carrés de territoire à l’est d’Alep, de Homs et de Damas. Elle s’apprête à reprendre le contrôle intégral des frontières syro-jordanienne et syro-irakienne, traditionnelles voies de transit des mercenaires venus dévaster le berceau de la civilisation pour une poignée de pétrodollars. En restaurant la souveraineté de l’Etat sur le sol national, cette courageuse armée de conscrits inflige un camouflet à tous ceux qui rêvaient de détruire cet Etat récalcitrant, à tous ceux qui voulaient le mettre en charpie parce qu’il osait déjouer leurs plans néo-coloniaux.

Victorieuse sur le plan militaire depuis la libération d’Alep, la Syrie souveraine l’emporte aussi sur le plan politique. Le temps paraît lointain où “Le Monde diplomatique” pouvait prédire, sans craindre le ridicule, l’exil doré de la famille Assad quelque part en Sibérie. Ses adversaires, le président syrien les a vus défiler, qui psalmodiaient les mêmes stupidités sur un pays dont ils ignoraient tout. A en croire les Occidentaux, le départ de Bachar Al-Assad devait être un “préalable” à la solution de la crise. En réalité, c’était tout le contraire. La résistance de l’Etat syrien dont le président est la clé de voûte exigeait son maintien. Là où tant d’autres auraient pris la poudre d’escampette, le chef est resté à son poste, et il a bien fait.

Fervent admirateur d’Al-Qaida, Laurent Fabius estimait que le chef de l’Etat syrien “ne méritait pas d’être sur terre”. Mauvaise pioche ! Car si M. Fabius cultive son éthylisme mondain au Conseil constitutionnel, M. Assad, lui, est toujours aux commandes à Damas. Son armée élimine la nébuleuse de groupes sectaires dont l’ancien ministre espérait le triomphe, et le peuple syrien goûte l’espoir renaissant d’une issue à la guerre. Ce qui est frappant avec les dirigeants occidentaux, c’est leur tendance à parler trop vite. Pendant six ans, leur presse aux ordres répétait comme un mantra l’effondrement imminent du régime syrien. Heureusement pour les journalistes, ils ne sont pas payés au résultat.

Pour comprendre les raisons de cette résistance à une offensive internationale sans précédent, il suffisait de consulter des sources fiables et d’exercer son jugement critique. Les officines de propagande avaient beau prétendre qu’un peuple unanime se dressait contre le tyran, on pouvait voir sur “Al-Mayadeen”, en mars et octobre 2011, de gigantesques rassemblements populaires en faveur du “gouvernement et des réformes”. Clamant sa fidélité à l’Etat nationaliste laïc et son rejet de la charia wahhabite, la foule inondait les rues de Damas, Alep, Tartous et ailleurs. Mais les médias occidentaux préféraient braquer leurs caméras vers des attroupements de barbus en les faisant passer pour un soulèvement populaire.

Des faits majeurs, indispensables à l’intelligence des événements, ne firent donc l’objet d’aucune narration, tandis qu’on nous proposait une narration des “faits” qui consistait à les fabriquer pour les besoins de la cause. Les “rebelles modérés” massacraient les familles des fonctionnaires baasistes, par exemple, et ces horreurs étaient imputées à une armée nationale dont il était entendu qu’elle “tire sur les civils”. Les “neocons” de Washington étant à la manoeuvre, ce genre de supercherie était pourtant plus que prévisible. “Pendant que vous parlez de la réalité que nous produisons, nous produisons une nouvelle réalité”, disait Karl Rove, conseiller de George W. Bush et apôtre distingué du “chaos constructif”.

Heureusement, vient un moment où l’épreuve des faits dissipe les mensonges les plus grossiers. Difficile de répéter les sornettes habituelles lorsque les populations fuient manifestement les zones rebelles, l’armée reconquiert peu à peu le territoire national et le gouvernement syrien, à l’évidence, bénéficie du soutien sans faille de ses alliés. Après avoir renoncé à la formule rituelle sur le “régime aux abois”, la presse occidentale a fini par proscrire son ironie coutumière sur les “victoires en trompe-l’oeil” de Damas. Pour se divertir, il aurait fallu conserver les centaines d’articles expliquant que les Russes et les Iraniens allaient “lâcher Bachar”, que c’était cuit pour le “despote”, et autres prédictions dont a pu mesurer la vacuité.

Victorieuse sur le plan militaire face aux milices takfiristes, soutenue par la majorité du peuple syrien qui veut en finir avec cette tragédie, confortée par un jeu d’alliances qui penche en sa faveur, la Syrie souveraine entrevoit le bout du tunnel. L’impérialisme n’ayant pas l’habitude de lâcher le morceau, la route sera encore longue, mais l’évolution favorable de la “guerre du désert” laisse augurer une accélération des événements. Combat d’arrière-garde mené par une puissance en déclin, les provocations militaires US n’y changeront rien. La dernière agression, qui a vu un SU-22 syrien abattu par un F-16 près de Raqqa, a eu pour seul effet de torpiller les velléités de coopération russo-américaine contre Daech, Moscou ayant annoncé que tout aéronef étranger serait dorénavant ciblé par la DCA russe.

Cette provocation a aussi incité les Iraniens à effectuer leur premier tir de missile en territoire syrien contre Daech, l’implication militaire de Téhéran ayant fait preuve d’une discrétion qui n’est plus de mise dès lors que le bras de fer avec Washington atteint un seuil critique. En réalité, cette montée des tensions sert Damas, qui condamne fermement la présence occidentale sur le territoire national, et dont l’allié russe joue sa crédibilité à chaque provocation US. Même s’ils prennent Raqqa, les alliés arabo-kurdes des Etats-Unis vont se retrouver le bec dans l’eau, et l’armée syrienne y retournera sous peu. Bientôt chassé de ses pseudo-capitales (Mossoul et Raqqa), privé de ses voies de ravitaillement, pris en tenailles par les forces irakiennes et syriennes, Daech est en mauvaise posture.

Mais ce n’est pas tout. Une enquête du “Wall Street Journal” vient de donner de précieuses informations sur le soutien d’Israël aux rebelles syriens qui assurent la garde rapprochée du Golan occupé. Peu préoccupé par le sort de ces supplétifs, le journal de la finance new-yorkaise ironise sur le “cash” touché par les chefs de milices. Lorsque Damas en aura fini avec Daech, ces collaborateurs de l’occupant auront du souci à se faire. Quant aux pseudo-défenseurs de la cause palestinienne qui réclamaient des armes pour la “rébellion syrienne”, ils ont l’air malin. “Provoquer la chute de Bachar al-Assad est le meilleur moyen de protéger Israël”, écrivait Hillary Clinton. Après six années de mensonges, les masques tombent. La Syrie a affronté l’envahisseur sioniste en 1948-49, 1967, 1973 et 1982, et elle n’a jamais capitulé. Aujourd’hui, l’heure de vérité approche, mais on sait déjà qui a gagné la partie.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le Hamas appelle la Nation à soutenir la cause palestinienne et la résistance
.
Le mouvement de la résistance islamique « Hamas » a appelé toute la population de la Nation Arabe à supporter la Palestine et à soutenir la résistance de son peuple qui lutte bravement pour libérer sa terre de l’occupation israélienne.
.
Al-Qassam: La nation devrait éradiquer le « cancer sioniste »
.
Des députés israéliens incitent contre le soutien turc à la mosquée Al-Aqsa
.
Incursion des bulldozers israéliens au nord de Jabalia
.
Des militants soutiennent les détenus libérés privés de leurs allocations
.
Alain Gresh : « Le mouvement palestinien organisé n’est pas antisémite »
.
7000 nouveaux logements à Jérusalem
.
5 citoyens arrêtés en Cisjordanie et Jérusalem occupée
.
Des détenus libérés sur le bord de la route…qui les défendra ?
.
Lieberman : « Abbas veut pousser le Hamas à la guerre contre Israël »
.
6 500 palestiniens croupissent dans les prisons israéliennes à la veille de l’Aid al-Fitr
.
Hamas: Les menaces de l’armée israélienne ne font pas peur à notre peuple
.
Incursion limitée à l’est de Jabalya
.
Adouane: aucune information sur l’ouverture du passage de Rafah avant l’Aid
.
Al-Quds occupé: Arrestation de trois palestiniens dont une jeune fille
.
L’occupation réduit encore son approvisionnement en électricité à Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 28 Ramadan 1438.

Flash info du 28 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Najah : un Institut inédit de Sciences Islamiques, fait pour toi !

TOI qui lit cet article, en ayant le sentiment d’être quelque peu dépassé par toutes les sources d’informations religieuses que l’on peut trouver sur le net, TOI qui, à l’inverse, n’a jamais eu l’opportunité de te renseigner sur les exigences de Ton Seigneur, TOI qui a toujours désiré apprendre sincèrement ta religion sans jamais en avoir les possibilités, TOI qui au fond, n’aspire qu’à te rapprocher de Dieu, sache qu’avec l’Institut Najah, il est désormais possible pour TOI de te réconcilier avec toi-même en suivant des cours riches et accessibles de sciences islamiques !

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent » nous dit Dieu dans le Coran (Sourate 51, Verset 56)

Mais comment TOI qui lit ce verset, peux-tu adorer un Seigneur que tu ne connais pas ?

Il nous faut donc apprendre la science dans le but de répondre à l’appel de Dieu : raison pour laquelle l’Institut Najah a fini par voir le jour !
Mais qu’est ce que l’Institut Najah ?

L’Institut Najah est une plateforme d’enseignement en ligne visant l’émancipation du musulman. Elle permet à toute personne de bénéficier de cours de sciences islamiques quelles que soient ses contraintes de mobilité ou de disponibilité. Si auparavant, il fallait parcourir de longues distances pour apprendre auprès d’une personne qualifiée, aujourd’hui, avec l’Institut Najah, c’est la science qui vient à nous.
Le Sheikh docteur Mohamed Najah assure une formation riche et complète répartie sur plusieurs cycles d’étude. Au programme de la 1ère année : étude comparée du Fiqh selon les 4 grandes écoles pour une adoration conforme à la jurisprudence islamique, étude de la Aqida pour une meilleure compréhension des fondements de la croyance religieuse, étude de la Sira (biographie du prophète) pour un plus grand attachement au prophète Muhammad (PSSL), et enfin, Éducation islamique pour une meilleure spiritualité sur la voie du juste milieu.

Mais qui est le Sheikh Mohamed Najah ?

Sheikh Mohamed Najah est avant tout un homme de terrain qui, depuis 1985 vise à nourrir les cœurs des musulmans de France à travers des enseignements associant une conscience des obligations religieuses à celle de nos devoirs en tant que citoyen. De formation scientifique (Docteur en science physique), il a lui-même appris les sciences religieuses auprès de grands Sheikhs tel que le savant Sheikh Saïd Ramadan al Bouti. Au service de la communauté, Sheikh Mohamed Najah est aussi bien investi au sein des associations et des mosquées, que dans la transmission et le rayonnement du savoir islamique.
Khatib et Conférencier, membre fondateur du Conseil Théologique Musulman de France, enseignant de Sciences Théologiques à l’Institut Attabari, fondateur de l’Institut Najah, Sheikh Mohamed Najah est une personnalité estimée par ses pairs et qui par sa grande pédagogie, a su se faire aimer par ses élèves. Devenir à son tour son élève, c’est bénéficier d’une grande expérience, d’un vaste savoir, et d’une formule à succès élaborée au fil d’un immense travail préparatoire.

Mais quelles sont les avantages de l’Institut Najah ?

Souscrire à l’Institut Najah, c’est profiter de 4 modules de cours vidéo par semaine d’une durée de 30 minutes correspondant aux 4 matières fondamentales, c’est bénéficier aussi bien de supports écrits sous la forme de PDF, que de supports audios permettant un apprentissage dans les meilleures conditions.
Souscrire à l’Institut Najah, c’est disposer d’un suivi personnalisé ainsi que d’un accès libre et illimité à l’espace privé étudiant. C’est, à tout moment, avoir l’opportunité de prendre contact avec le Sheikh à travers la plateforme dédiée aux cours. Enfin, c’est avoir la possibilité de passer un examen facultatif annuel ouvrant droit à l’obtention d’une attestation de réussite décernée par l’Institut Najah.

Pour conclure…

Intégrer l’Institut Najah, c’est commencer une formation assurée intégralement en langue française, destinée à tous et à la portée de chacun.
Il s’agit d’une formation structurée en deux volets distincts qui permet, d’un côté, un rapprochement spirituel de l’étudiant vis-à-vis de son Seigneur au moyen de rappels de miséricorde, et qui favorise, de l’autre, l’ouverture d’esprit ainsi que la maturité scientifique de l’étudiant à travers l’étude comparée des arguments issus des différentes écoles.
Il s’agit d’une formation réunissant l’ensemble des sciences nécessaires à l’épanouissement spirituel de l’étudiant et à la bonne pratique du religieux au quotidien.
Il s’agit d’une formation conçue et adaptée aux besoins des étudiants souhaitant assurer leur développement personnel et aspirant à s’investir dans la transmission du savoir.

A toi qui hésite encore, sache que l’Institut Najah met en place une réduction spéciale pour cette fin de ramadan 2017. Ainsi, au lieu de 365€, toute inscription à l’Institut Najah revient à 199€ (soit environ 17€ par mois). Rendez-vous sur le site de l’Institut Najah. La promotion est limitée, alors dépêche-TOI de t’inscrire !

katibin.fr
***


France : Pris en flagrant délit de vol de dons dans la mosquée Al Kawthar à Grenoble.

Un individu a été pris en flagrant délit de vol dans la mosquée Al Kawthar de Grenoble ce lundi 19 juin.

La secrétaire a surpris le voleur, un homme âgé d’une soixantaine d’année, alors qu’il était en train de voler le contenu d’une boite de dons à l’intérieur du lieu de culte musulman.

200 euros en dons de fidèles.

La police a été immédiatement alertée. Sur place, le voleur de dons a été rapidement interpellé.

L’homme voulait subtiliser la somme de 200 € en dons de fidèles.

Selon France 3 région Rhône Alpes, le voleur serait un récidiviste. Il était déjà « connu des services de police pour des faits similaires commis en 2009 » d’après le site d’actualité.

journaldumusulman.fr
***


Attentat islamophobe à Londres : le message de la reine Elisabeth aux musulmans .

Le prince Charles s’est rendu à la Muslim Welfare House jeudi 22 juin pour adresser un message de solidarité de la reine Elisabeth aux musulmans après l’attaque à la camionnette à Finsbury Park. Ici aux côtés de l’imam Mohammed Mahmoud, qui a empêché des fidèles de passer à tabac l’assaillant le soir de son acte terroriste. © PA
Le prince Charles s’est rendu jeudi 22 juin à la Muslim Welfare House, la mosquée visée quelques jours plus tôt par une violente attaque à la camionnette alors qu’elle était bondée en pleine nuit du Ramadan.

Le prince héritier de la couronne britannique, qui a évoqué sa joie – « malgré de tristes et malheureuses circonstances » – de se retrouver dans une mosquée qu’il a visité 30 ans plus tôt, a délivré un message de la reine Elisabeth auprès des responsables du culte musulman et des fidèles.

« La reine m’a spécifiquement demandé de vous dire combien elle était choquée par ce qui s’est passé, d’autant plus que les victimes étaient des fidèles qui assistaient aux prières du Ramadan. Les pensées et les prières de Sa Majesté sont avec vous tous », a-t-il fait savoir, ajoutant que lui-même se joignait à ces prières.

Il a salué le geste de l’imam Mohammed Mahmoud, qui a permis à l’assaillant de ne pas se faire passer à tabac par des fidèles le soir même de son acte terroriste. « Dieu merci, nous avons de merveilleux leaders », a-t-il indiqué.

Cette visite intervient le jour où l’autopsie du corps de Makram Ali, 51 ans, a permis de confirmer qu’il est mort après avoir bien été fauché par la camionnette. Quatre blessés, dont deux sont dans un état grave, sont encore hospitalisés.

saphirnews.com
***


Amérique : Plus de 5 000 personnes aux funérailles émouvantes de Nabra Hassanen.

Les obsèques de Nabra Hassanen ont rassemblé, mercredi 21 juin, plus de 5 000 personnes à la mosquée All Dulles Area Muslim Society (ADAMS) à Sterling, en Virginie, où l’adolescente de 17 ans avait ses habitudes.

C’est l’imam Mohamed Magid qui a conduit la prière funéraire de cette jeune fille, décrite comme généreuse et aimée de tous. Il a déclaré que les personnes innocentes tuées de la même façon que Nabra sont destinées à entrer au Paradis, « sans aucune question qui ne leur soit posée ». « Qu’Allah, exalté soit-Il, la récompense à la hauteur de la peur qu’elle a eu avant sa mort. Car Allah, exalté soit-Il, apporte la paix le Jour du jugement dernier à ceux qui se sont sentis en insécurité dans cette vie », a invoqué l’imam.

Elle était l’aînée d’une fratrie de quatre enfants. Une cagnotte en ligne https://www.launchgood.com/project/for_nabra#/ lancée par des membres de la mosquée ADAMS a permis jusque là de récolté plus de 348 000 dollars pour sa famille.

Alors que la police a écarté la piste d’un meurtre à motivation raciste, la famille de Nabra estime que tel n’est pas le cas. Des organisations musulmanes comme le Conseil des relations américano-islamiques ont également penchent également de l’avis quant aux chances que l’adolescente ait été visée car musulmane.

saphirnews.com
***


France : Migrants de Calais : l’Etat interpellé par le Défenseur des Droits face à la gravité de la situation .

Le Défenseur des droits Jacques Toubon s’est sérieusement penché, depuis plusieurs semaines, sur les conditions de vie des réfugiés à Calais. Jeudi 22 juin, il en appelle à la responsabilité du gouvernement afin d’apporter des améliorations concrètes de leurs situations face à des « atteintes (aux droits fondamentaux) d’une exceptionnelle et inédite gravité ».

Il réclame qu’« un accès pérenne à l’eau soit rendu possible, ainsi que des distributions de repas adaptées aux besoins des exilés, dans des conditions dignes ». Il préconise de plus la garantie d’« un accueil de jour spécialisé et la mise à l’abri des mineurs et des femmes dans des locaux situés sur le territoire de Calais ou à proximité immédiate » ainsi qu’« un lieu où les exilés puissent se reposer, se laver et envisager la suite de leur parcours migratoire soit installé ».

Enfin, Jacques Toubon souhaite la mise en place d’un bureau permettant de réceptionner les demandes d’asile depuis Calais car, aujourd’hui, les migrants doivent se rendre à la préfecture de Lille située à plus de 100 km de « la Jungle ».

Pour Gérard Collomb, le problème est à voir du côté de l’Afrique
En octobre 2016, le gouvernement de Manuel Valls avait opéré à un grand démantèlement du bidonville de Calais. Mais la zone est de nouveau habitée par environ 600 personnes condamnées à errer, pourchassées par la police et empêchées de manger, boire et dormir. Les distributions de repas, organisées par des associations sont en effet perturbées par les forces de l’ordre qui en profitent ponctuellement pour procéder à des interpellations. Selon certaines associations, la situation dans le Calaisis est semblable à celle qui existait avant la mise en place d’un accueil de jour en 2015. Bondy Blog, a lancé vendredi 16 juin, une pétition à l’adresse du président Emmanuel Macron pour faire « cesser ces violences envers les migrants ». En près d’une semaine, elle a déjà récolté 24 000 signatures.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, qui estime que Calais ne devait plus être un « abcès de fixation » pour les migrants, a programmé de se rendre vendredi 23 juin dans cette ville. Selon lui, « le vrai problème est d’essayer de faire en sorte que ces routes de passeurs puissent être coupées. Qu’on n’ait pas en Europe des flux d’immigration qui ne sont plus des demandeurs d’asile mais de l’immigration économique que l’on n’arrive plus à gérer ». Déclarant vouloir se rendre prochainement en Afrique, il souligne la nécessité de passer des accords avec des pays africains « pour faire cesser le flux de migrants », sans évoquer de solutions pour les réfugiés déjà présents sur le territoire français.

Face aux critiques du Défenseur des droits et des associations, Emmanuel Macron a appelé jeudi 22 juin « à la plus grande humanité » dans la gestion des migrants, assurant que la réforme du droit d’asile faisait partie des « priorités du travail gouvernemental ».

saphirnews.com
***


Daesh détruit la grande mosquée Al-Nouri de Mossoul.

Un symbole est tombé. La grande mosquée Al-Nouri de Mossoul (Irak), bâtie entre 1171 et 1173, a été détruite mercredi 21 juin, par les forces de l’Etat islamique, selon l’armée irakienne.

Acculé par les offensives de la coalition militaire menée par les Etats-Unis, le groupe terroriste aurait signé là sa défaite dans la deuxième ville du pays. « Nos forces étaient en train d’avancer (…) dans la vieille ville. Lorsqu’elles sont arrivées à 50 m de la mosquée Al-Nouri, Daech (acronyme arabe de l’EI) a commis un nouveau crime historique », a déclaré le général Abdulamir Yarallah dans un communiqué. Aamaq, l’agence de presse de l’Etat islamique, accuse de son côté l’aviation américaine d’avoir bombardé la mosquée.

La mosquée Al-Nouri est chargée en symbole car c’est en son sein qu’Abou Bakr Al-Baghdadi, calife autoproclamé de l’Etat islamique, a fait son unique apparition publique connue, le 5 juillet 2014.

L’édifice tient son nom de Noureddine Al-Zinki, l’unificateur de la Syrie de l’Egypte et de l’Irak, qui ordonna sa transformation. Le bâtiment abritait auparavant le couvent chrétien des Quarante Martyrs avant de se voir notamment attribuer un minaret de 45 mètres, connu pour son aspect penché, à l’instar de la tour de Pise.

saphirnews.com
***


France : Roissy : l’ouverture controversée d’un tribunal pour étrangers.

Le projet avait provoqué un tollé chez les avocats et associations de défense des étrangers. Le tribunal pour étrangers organisera sa première audience test ce samedi 24 juin, avant son ouverture définitive en octobre. La nouvelle juridiction, une annexe du tribunal de Grande Instance de Bobigny, concernera les voyageurs non-admis sur le territoire français.

Il ne s’agit pas forcément de personnes en situation irrégulière, mais des individus arrêtés après l’atterrissage de l’avion ne remplissant pas les conditions d’entrée sur le territoire français.

Jusqu’alors, ces derniers étaient transférés dans la zone d’attente pour les personnes maintenues en instance (Zapi) avant de passer devant le juge des libertés et de la détention (JLD) à Bobigny, à une dizaine de kilomètres de l’aéroport. Près de 6 000 étrangers sont concernés chaque année.

Le tribunal, situé près des pistes aurait coûté plus de 3 millions d’euros. Le projet date de 2003, mais a été repoussé par les gouvernements successifs.

Une « justice d’exception »
Lundi dernier, avocats et associations de protection des étrangers s’étaient mobilisés contre l’ouverture de ce tribunal. « Le bâtiment se situe au milieu des champs de l’aéroport, sans trottoir. Les transports en commun sont partiels. Dans ces conditions, la présence des familles, des journalistes ou de simples citoyens est remise en question et, avec, la publicité du débat », confiait Valérie Grimaud, bâtonnier des avocats de Seine-Saint-Denis au Figaro.

Même son de cloche du côté des avocats du barreau de Seine-Saint-Denis, qui dénoncent une « justice d’exception ». Mardi, ils ont annoncé qu’ils ne participeraient pas aux audiences test de l’annexe du TGI de Bobigny à l’aéroport de Roissy.

Les avocats ont même écrit en juin à l’ex-ministre de la Justice, François Bayrou, pour lui demander de renoncer au projet et s’étaient rendus sur place le 29 mai avec des représentants nationaux de la profession pour marquer leur opposition.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon s’est saisi « d’office » fin mai afin de vérifier que les conditions soient réunies pour garantir le respect des droits. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a, quant à lui, plaidé mardi pour l’utilisation de cette salle d’audience. Elle constitue pour le ministre l’un des maillons de « la chaîne de l’accueil » des migrants.

Les prochaines audiences test auront lieu les 24 et 28 juin ainsi que le 8 juillet, avant l’ouverture officielle du tribunal en octobre.

saphirnews.com
***


Emirats arabes unis : une mosquée rebaptisée Marie, mère de Jésus.

Sur décision de Mohammed Ben Zayed Al Nahyan, l’une des mosquées d’Abou Dhabi m, aux Emirats arabes unis, s’appellera désormais « Marie, mère de Jésus ».

Le prince héritier et chef des forces armées émiriennes tenait ainsi à « renforcer les liens humains qui existent entre les fidèles des différentes religions ».

Les leaders chrétiens d’Abou Dhabi, où coexistent entre les mosquées une cathédrale catholique et une église anglicane, ont salué cette initiative. « Ce nouveau nom, « Marie, mère de Jésus » me remplit de joie. Notre cathédrale, située non loin de là, a déjà pour patron Saint Joseph : nous avons donc désormais un quartier de la Sainte Famille », déclare Monseigneur Paul Hinder, vicaire apostolique d’Arabie méridionale.

Dans le Coran, Marie est le personnage féminin dont le nom revient le plus souvent. Une sourate lui est même dédiée.

Ce changement entre dans le cadre des multiples efforts consentis par la monarchie autoritaire. En 2016, un ministère de la Tolérance a été lancé avec, à sa tête, une femme. Par ailleurs, la plus grande église anglicane du Moyen-Orient est en cours de construction aux Emirats. Elle doit accueillir en son sein un centre de dialogue interreligieux. Fin 2017, c’est un premier temple hindou qui devrait ouvrir ses portes.

saphirnews.com
***


France : Eric Zémmour condamnné pour incitation à la haine raciale.

L’écrivain et invité de nombreux plateaux de télévision a été condamné jeudi par la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris pour provocation à la discrimination et incitation à la haine et à la violence.

Ce raciste récidiviste était poursuivi en justice par CAPJPO-EuroPalestine, représentée par Me Bérenger-Tourné, pour les propos racistes qu’il avait tenus contre les musulmans sur le plateau de France 5.

Le 6 septembre 2016 au cours de l’émission C’ à Vous, Eric Zemmour y avait entre autres déclaré, à propos des musulmans, qu’il fallait « leur donner le choix entre l’Islam et la France ».

Il a été condamné ce jeudi à 5000 euros d’amende à 1euro de dommages et intérêt demandé par la partie civile, ainsi qu’à 2000 euros au titre des frais de justice à rembourser à notre association.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Alain Gresh : « Le mouvement palestinien organisé n’est pas antisémite »
.
Dans le cadre de la présentation de sa bande dessinée intitulée « Un chant d’amour: Israël-Palestine, une histoire française », Alain Gresh, journaliste français pro-palestinien, était l’invité de la chaine i24NEWS ce jeudi.
.
7000 nouveaux logements à Jérusalem
.
5 citoyens arrêtés en Cisjordanie et Jérusalem occupée
.
Des détenus libérés sur le bord de la route…qui les défendra ?
.
Lieberman : « Abbas veut pousser le Hamas à la guerre contre Israël »
.
6 500 palestiniens croupissent dans les prisons israéliennes à la veille de l’Aid al-Fitr
.
Hamas: Les menaces de l’armée israélienne ne font pas peur à notre peuple
.
Incursion limitée à l’est de Jabalya
.
Adouane: aucune information sur l’ouverture du passage de Rafah avant l’Aid
.
Al-Quds occupé: Arrestation de trois palestiniens dont une jeune fille
.
L’occupation réduit encore son approvisionnement en électricité à Gaza
.
Jérusalem: Israël menace de fermer les comptes bancaires d’institutions palestiniennes
.
L’occupation rase plusieurs villages à Naplouse à des fins colonialistes
.
La Cour sioniste prolonge la détention d’un prisonnier aveugle
.
Cisjordanie : L’Autorité Palestinienne arrête et convoque 7 citoyens
.
Une forte explosion a retenti à l’est de la bande de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information