MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Association ACEF ( Association Culturelle d’Entraide et de Fraternité ), STOP aux Arnaques du HAJJ et de la Omra

Association ACEF

( Association Culturelle d’Entraide et de Fraternité )

http://www.ac-ef.fr/

Ajoutée le 22 avr. 2018


Chers Frères et Soeurs, chaque année, le constat est triste et amer. Des centaines de pèlerins ont été abusés par des agences sans scrupule. Les arnaques sont de tout genre : un gérant d’agence qui se volatilise quelques jours avant le départ, un hôtel à la Mecque complètement insalubre, un vol direct qui se transforme en vol avec escale, un voyage qui dure 20 jours au lieu de 25… Quelle grande déception pour les pèlerins ! Ils s’attendaient à accomplir les rites du Hajj en toute sérénité.

Les plaintes sont d’ailleurs très nombreuses :

– 2007 : une agence fermée à Paris, de nombreux pèlerins sont restés sur le carreau arnaqués,

– 2012 : des consommateurs ne sont pas remboursés après une arnaque,

– 2015-2017 : des départs sans contrat de voyage ni garantie, des espèces en quantité sans aucune traçabilité, des rabatteurs sans aucun statut juridique, des prix exorbitants (7000€ en 2018).

Combien parmi nous sont partis au pèlerinage à la Mecque et sont revenus avec le goût amer d’avoir été un peu bernés sur les prestations ? (Sans compter ceux qui, malheureusement chaque année, restent sur le carreau sans départ alors qu’ils ont dépensé des sommes astronomiques). Pour combattre ces pratiques et mettre un terme à cette flambée des prix, l’association ACEF mène, depuis maintenant 4 ans, un combat sans merci contre des agences sans foi ni loi. Au bout de 4 ans de recherche, d’étude juridique, d’étude du marché du Hajj et des pratiques frauduleuses pratiquées par ces agences ainsi que le recensement des témoignages de personnes arnaquées, l’association ACEF a mis au point un petit film de 9 mn vous permettant de comprendre le système du Hajj en France et tout ce qui l’entoure.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a déclaré qu’il annoncerait « dans les prochains mois » ses mesures pour « clarifier les règles de fonctionnement et de financement » des mosquées. « J’ai reçu le prince héritier d’Arabie saoudite, il y a deux jours. Je lui ai parlé et nous allons prendre des décisions aussi conjointement », a-t-il affirmé. Et de conclure : « Je ne veux plus de mosquées qui s’ouvrent avec des financements cachés. Je ne veux plus de gens qui utilisent l’argent du pèlerinage pour faire n’importe quoi » Il réclame le « contrôle par l’État » et de la « transparence ». Le Ministère du HAJJ (Arabie saoudite) a noté sa coopération étroite avec les autorités officielles Française et la prise de toutes les mesures nécessaires pour poursuivre les personnes impliquées à l’intérieur et à l’extérieur du Royaume soit en leur imposant des pénalités financières, soit en suspendant leur permis pour une saison ou plus ou en annulant leur permis.

Abou Sa‘id Al Khoudri -qu’Allâh l’agrée- rapporte qu’il a entendu le Messager d’Allâh -Paix et Bénédiction Sur Lui- dire : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main! S’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue! S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son cœur et c’est là le degré le plus faible de la foi. » (Rapporté par l’Imam Mouslim).

Si ce petit film explicatif vous a plu, l’association ACEF compte sur votre soutien pour continuer à mener ce combat collectif qui vise à défendre vos droits, celui de vos parents et vos enfants susceptibles un jour de partir visiter les lieux saints. Votre soutien nous permettra de financer les frais d’avocats et l’information à la communauté. Pour nous soutenir : www.cotizup.com/acef-film

De la patience et de l’exigence jaillit le succès ! (Association ACEF)

Flash info du 24 Shawwal 1438.

Flash info du 24 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Reconversion de Georges Green, l’ancien tour manager de Jay Z.

« Si Allah avait voulu, Il aurait certes fait de vous une seule communauté. Mais Il égarer qui Il veut et guide qui Il veut. Et vous serez certes, interrogés sur ce que vous faisiez. » (Coran, 16/93).
Dans la vidéo suivante, on peut assister à l’émouvante interview de l’américain Georges Green.

Ce nom peut paraître inconnu pour beau nombre de personnes mais derrière lui se cache l’organisateur des tournées de grandes stars américaines de l’univers du rap tels que Jay Z ou 50 cent.
Invité sur le plateau d’Eddie sur la chaîne “The Deen Show TV”, le « tour manager » raconte son long cheminement avant sa reconversion à l’Islam.
Lors d’un voyage professionnelle, il a pu rencontré de nombreux musulmans qui lui ont appris les valeurs de l’Islam.

Aujourd’hui, il souhaite qu’« Allah (soubhanou wa ta’ala) lui facilite les choses… car devenir musulman c’est un réel défi…un travail permanent, des prières constantes ».
Très loin du monde pernicieux de la musique, il est à présent focalisé sur sa foi afin d’établir une proximité avec Allah (soubhanou wa ta’ala).

AJIB.FR
***


Le jeûne des 6 jours de Chawwâl ainsi que son incroyable récompense.

Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
«Quiconque jeûne le mois de Ramadhân, puis le fait suivre des six jours du mois de Chawwâl ; son jeûne est considéré comme étant un jeûne
continu.» (Rapporté par l’Imâm Muslim dans son Sahîh).

Jeûner les six jours de Chawwal n’est pas un jeûne obligatoire, mais si le croyant souhaite effectuer ce jeûne surérogatoire il doit le faire rapidement et de manière continue ou discontinue.
Cependant, les mérites de ce jeûne lié à la Sunnah de Notre Prophète
(sallAllahou ‘alayhi wa salam) sont innombrables.
«Quiconque jeûne le Ramadan et le fait suivre par le jeûne de six jours de Chawal, c’est comme s’il avait jeûné toute l’année.» [D’après Abou Ayyoub et rapporté par Mouslim.

«Celui qui jeûne le mois de ramadan et 6 jours de chawal a certes jeûné toute l’année», [D’après Thawban et rapporté par Ibn Hibban].

«Le jeûne du mois de ramadan équivaut à dix mois et le jeûne de 6 jours équivaut à deux mois ainsi cela équivaut au jeûne de l’année.» [D’après Thawban et rapporté par Ibn Khouzeima].

D’autre part, grâce au jeûne du Chawwal, toutes les actions sont multipliées aux yeux d’Allah soubhanou wa ta’ala.
Ainsi,quiconque décide d’accomplir une bonne action et parvient effectivement à l’accomplir, Allah soubhanou wa ta’ala la lui inscrit de dix à sept cent fois sa valeur, et même plus encore.
Bien entendu, il convient de jeûner les jours manqués de Ramadan avant de jeûner les six jours de Chawwal.

Alors pourquoi se priver de tant de bienfaits ?

AJIB.FR
***


Philippines : face à Daesh, le président Duterte promet l’autonomie aux musulmans.

Le président philippin Rodrigo Duterte a promis, lundi 17 juillet, de soumettre au vote du Parlement un nouveau projet de loi visant à donner l’autonomie à la minorité musulmane dans le sud de l’archipel, ceci afin de contrer les milices islamistes anti-gouvernementales qui ont prêté allégeance à l’EI (Daesh) et qui ont pris le contrôle de la ville de Marawi en mai.

Un projet de loi fondamentale dit de Bangsamoro, du nom d’une région située sur l’île de Mindanao, a été rédigé en commun par des responsables du gouvernement et le Front de libération islamique Moro (Milf), le principal groupe rebelle musulman. Ce dernier a signé en 2014 des accords historiques avec les autorités philippines afin d’établir une paix durable dans la région, largement musulmane dans un pays à majorité catholique, après 30 ans de guerre. En échange de l’autonomie du sud de l’archipel, le Milf renonçait alors à ses ambitions séparatistes.

Des factions dissidentes, qui avaient prêté allégeance à Daesh, ont attaqué Marawi, dans l’Etat de Mindanao, déclenchant l’instauration de la loi martiale dans la région où les affrontements ont déjà fait plus de 500 morts et provoqué le déplacement de 260 000 personnes.

« C’est un pas en avant significatif dans notre quête visant à mettre fin à des siècles de haine, méfiance et injustice qui ont un coût et un impact sur des millions de vies de Philippins », a déclaré le président philippin dans un discours devant les dirigeants du Milf et des responsables du gouvernement.

« Nous vivons des temps très dangereux… Nous regardons avec un dégoût total la destruction que l’extrémisme violent inflige à la ville de Marawi », a déclaré Al Haj Ebrahim Murad, président du MILF. « Ces personnes égarées ont rempli le vide généré par notre incapacité à adopter la loi fondamentale et (elles) alimentent la frustration de notre peuple. »

La négociatrice gouvernementale de la paix Irene Santiago a affirmé espérer que la loi puisse être soumise au Parlement d’ici à un an.

saphirnews.com
***


Palestine : Deux mosquées attaquées dans le nord du pays.

Deux mosquées ont la cible d’attaques lundi 17 juillet dans la localité de Mughar, dans le nord d’Israël.

Peu avant l’aube, l’une des mosquées a été visée par une grenade assourdissante. Quelques heures auparavant, une autre avait été la cible de tirs dont une a cassé une fenêtre d’après une porte-parole de la police.

Ces assauts, qui n’ont fait aucune victime, interviennent après la mort de deux policiers israéliens, vendredi 14 juillet, à Jérusalem, tués par arme à feu par trois Arabes israéliens qui ont été abattus sur le champ. Un de ces policiers était de confession druze et vivait à Mughar.

Depuis, les tensions entre druzes et musulmans de Mughar sont montées d’un cran et les autorités s’inquiètent d’une possible escalade. Des forces de polices supplémentaires ont été déployées pour assurer la sécurité.

La minorité druze figure parli les seules communautés non-juives d’Israël à servir dans les rangs de l’armée. La police compte de nombreux druzes dans ses rangs.

saphirnews.com
***


Angleterre : Manchester : une mosquée sévèrement endommagée après un incendie suspect.

Quasiment deux mois jours pour jour après l’attentat de Manchester perpétré lors du concert de la chanteuse Ariana Grande, le centre islamique Nasfat de Manchester a été la cible d’un incendie dimanche 16 juillet, tard dans la nuit.

Selon le quotidien local Manchester Evening News, une trentaine de pompiers se sont attelés à éteindre les flammes. Le bâtiment, qui ne comptait heureusement personne en son sein, a été sévèrement endommagé.

« Nous ne savons pas pourquoi cela s’est produit. Nous faisons en sorte d’être de bons voisins et d’être impliqués dans notre communauté locale », a déclaré Shamusideen Oladimeji, porte-parole de la mosquée, qui a été prévenu dans la nuit de l’attaque du lieu de culte.

Le centre islamique Nasfat, ouvert depuis 2009, a déjà été la cible de plusieurs actes islamophobes, parmi lesquels une profanation l’an passé, deux têtes de porcs ayant été jetés dans le bâtiment alors que les gens priaient. Elle a également été la cible d’un incendie criminel en 2014, au cours de laquelle un minibus du centre a été détruit.

Si l’incendie est considéré comme suspect par les autorités, ces dernières restent tout de même prudentes. Une enquête est en cours pour déterminer s’il s’agit ou non d’un incendie criminel.

saphirnews.com
***


Inde : un musulman, accusé à tort de transporter du bœuf, battu à mort par une milice bovine.

Lynché à mort par quatre individus fous de rage, Salim Ismail Shah, un négociant en coton de confession musulmane, vient allonger la liste des victimes musulmanes pourchassées et persécutées par de redoutables milices bovines qui sévissent depuis plusieurs mois en Inde, jusqu’à sombrer dans la barbarie.

C’est à Jalalkheda, une localité située dans la province de Maharashtra, que le malheureux homme, qui transportait 15 kg de mouton sur sa moto et non de boeuf, a été roué de coups par quatre activistes transformés en meute sauvage, qui l’accusaient de convoyer et de consommer de la vache, l’animal sacré par excellence dans la religion hindoue. Par ailleurs, la loi de 1976 sur la préservation des animaux de Maharashtra interdit le meurtre de vaches et de veaux.

Il a eu beau clamer son innocence, tandis que ses bourreaux, aveuglés par la haine, l’encerclaient, le sort de ce père de famille a été scellé tragiquement : passé à tabac sous les yeux de badauds inertes qui ont assisté à cette effroyable scène sans lui prêter assistance, il a succombé à ses blessures irréversibles à l’hôpital.

Effondrée, son épouse a confirmé à la police locale que son mari transportait bien du mouton pour un « événement organisé par le comité de la mosquée locale ». De son côté, l’inspecteur Tiwari, déterminé à faire toute la lumière sur ce drame, a précisé : « Nous avons envoyé l’échantillon de viande à un laboratoire médico-légal pour savoir si c’était du boeuf ou autre chose. Nous n’avons, pour l’heure, enregistré aucune infraction contre Shah ».

Alors que les forces de l’ordre ont rapidement remonté la trace des quatre principaux suspects et les ont promptement interpellés à 35 km du lieu du crime, la presse indienne révèle que le défunt Salim Ismail Shah était un militant du parti BJP « Parti du peuple indien », le principal parti de l’Alliance démocratique nationale, une coalition au pouvoir depuis 2014.

Ce meurtre atroce survient peu de temps après que le Premier ministre indien, Narendra Modi, a déclaré du bout des lèvres : « tuer des personnes au nom de la protection des vaches n’est pas acceptable ».

Pas plus tard que le mois dernier, un adolescent de 15 ans, Junaid Khan, également accusé à tort de transporter du bœuf, a péri sous les coups de couteau assénés par des justiciers sanguinaires, se targuant d’appartenir à une autre milice bovine autoproclamée.

Nous diffusons la vidéo de ce lynchage, particulièrement difficile à regarder, qui a suscité un immense émoi sur les réseaux sociaux. Ames sensibles s’abstenir.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France : Rassemblement de protestation contre l’invitation de Netanyahu au Vel d’Hiv par le président Macron.

Maintenant qu’il est président de la République, Emmanuel Macron a fait clairement savoir qu’il ne fait aucun cas de l’opinion publique française, à propos de son invitation adressée à Netanyahou à l’occasion de la commémoration du Vel d’Hiv, dimanche 16 juillet, qui en a choqué plus d’un. Sarkozy, Hollande, Macron, faut-il s’attendre à autre chose de la part de ces hommes, qui font des grandes déclarations pendant les élections et qui narguent la population une fois élus ?

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupation envisage de détruire les maisons des trois martyrs de Jérusalem
.
Le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a déclaré dimanche qu’il allait envisager de détruire les maisons des trois martyrs palestiniens, qui ont été tués par les tirs des forces armées d’occupation israéliennes à l’intérieur de la mosquée sainte d’al-Aqsa, avant la fermeture de la mosquée sainte.
.
Des colons extrémistes profanent la mosquée Al aqsa
.
Hamas: Les portiques de l’occupation visent à renforcer son contrôle sur al-Aqsa
.
Deux pêcheurs blessés par la marine israelienne au large de la mer de Khan Younes
.
Le Jihad islamique de la Palestine met en garde Israël
.
Gaza : Un patient décède à cause du retard de son transfert
.
L’occupation vote la loi sur « Jérusalem unifiée »
.
Tunisie : L’UGTT dénonce fermement les pratiques sionistes à l’encontre du peuple palestinien
.
Sarayas al-Quds annonce la mort de l’un de ses fondateurs
.
L’occupation renouvelle la détention administrative du député Dahbour
.
La France appelle à une solution à deux Etats
.
L’occupation mène d’importants exercices militaires
.
Chercheur palestinien: Les crimes de l’occupation attirent les palestiniens vers al-Aqsa
.
L’initiative nationale appelle un sit-in de solidarité avec al-Aqsa et Jérusalem, ce soir
.
Ramallah: Appels à la jeunesse pour une marche à l’appui d’al-Aqsa
.
La détention de quatre détenu d’Umm al-Fahm renouvelée
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 12 Shawwal 1438.

Flash info du 12 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Mort d’Adama Traoré : l’asphyxie confirmée par une nouvelle expertise.

Près d’un an plus tard, la famille d’Adama Traoré continue son combat pour faire reconnaître la responsabilité des policiers dans la mort de ce jeune de Beaumont-sur-Oise, lors de son interpellation, en juillet 2016, au nord de Paris. Une nouvelle expertise, que les proches de la victime avait demandée, vient de confirmer la cause du décès : un « état asphyxique aigu », ce que l’avocat de la famille Traoré a toujours défendu. La cause de l’asphyxie – fragilité cardiaque ou violence des gendarmes? – reste encore à déterminer.

Ce rapport confirme l’autopsie, puis la contre-expertise de spécialistes de l’Institut médico-légal de Paris, qui avaient déjà toutes deux conclu à la mort par « syndrome asphyxique ». Le document écarte aussi l’existence de « lésions d’allure infectieuse », ce que mentionnait l’autopsie. Un point particulièrement sensible, car mis en avant par les autorités l’été dernier, et qui nourrissait la thèse d’un décès dû à la condition physique d’Adama Traoré. Le nouveau rapport contredit donc les explications de l’ancien procureur de Pontoise, Yves Jannier, qui affirmait le 21 juillet qu’Adama Traoré « avait une infection très grave ». Les proches de la victime pourraient désormais saisir le conseil de la magistrature « afin qu’Yves Jannier soit sanctionné pour ses déclarations contraires à la vérité », fait valoir Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille, auprès du Monde.

« Une des causes possibles de la mort, c’est le placage ventral des gendarmes ».

Est-ce alors la violence des gendarmes qui ont provoqué la mort d’Adama Traoré? La contre-expertise n’avait pas révélé de traces de violences, d’où la demande de la famille Traoré d’un nouveau rapport, accepté par les juges d’instruction en charge du dossier. Lors de son arrestation, le jeune homme de 24 ans avait été maintenu au sol sous « le poids des corps » de trois gendarmes, selon une source proche de l’enquête citant les déclarations de l’un des militaires, qui assurait n’avoir porté aucun coup.

Selon une source proche du dossier, la question de savoir si Adama Traoré est mort par asphyxie à cause d’une fragilité cardiaque ou d’une compression thoracique des gendarmes « n’est pas tranchée » à ce stade des investigations. « La cardiopathie n’existe pas dans ce rapport », assure Me Bouzrou. « Une des causes possibles de la mort, c’est le placage ventral des gendarmes qui contribue à une compression thoracique. »

Une autre interrogation perdure, sur les secours prodigués à Adama Traoré : les policiers avaient affirmé l’avoir placé en position latérale de sécurité lors qu’il avait fait part de ses difficultés à respirer. Une version mise à mal par le témoignage d’un sapeur-pompier arrivé sur les lieux, et qui avait trouvé le jeune homme « face contre terre, sur le ventre, mains dans le dos menottées. » Le décès d’Adama Traoré avait été constaté environ une heure et demie après son interpellation.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : Terrorisme : Macron lève l’état d’urgence, pas les inquiétudes.

Emmanuel Macron a annoncé lundi la levée prochaine de l’état d’urgence, mais plusieurs mesures d’exception pourraient entrer dès cet été dans le droit commun, provoquant l’inquiétude de plusieurs associations.

Emmanuel Macron a annoncé lundi au Congrès la levée prochaine de l’état d’urgence. « Je rétablirai les libertés des Français en levant l’état d’urgence à l’automne. Parce que ces libertés sont les garanties d’une démocratie forte », a déclaré le Président à Versailles. Depuis deux ans et les attentats de Paris, ce régime d’exception a systématiquement été reconduit. Il le sera à nouveau cette semaine pour la dernière fois, et ce jusqu’au 1er novembre. « Nous devons [aux victimes du terrorisme] la fidélité à nous-même, à nos valeurs, à nos principes. Renoncer, c’est concéder au nihilisme des assassins sa plus belle victoire », a argué Emmanuel Macron.

Plusieurs mesures reprises dans le projet de loi.

L’annonce a suscité certains remous dans l’opposition car cette levée de l’état d’urgence, présentée comme un rétablissement des libertés, se fera avec l’adoption par le Parlement d’une loi antiterroriste qui cristallise déjà les critiques. Or, plusieurs des mesures les plus contestées de l’état d’urgence sont reprises dans ce texte que le gouvernement va soumettre au vote cet été :

les perquisitions administratives de jour et de nuit, renommées « visites » et désormais soumises à l’autorisation d’un juge des libertés et de la détention.
les assignations à résidence élargies à un périmètre plus large avec comme alternative le port d’un bracelet électronique.
la fermeture de certains lieux de culte.
l’instauration de « périmètres de protection » pour sécuriser des événements.

Des oppositions farouches.

De nombreuses critiques font déjà surface. « Choisir, ce n’est pas écrire que l’Etat d’urgence n’a pas vocation à durer et, en même temps, vouloir graver des mesures d’exception dans le marbre du droit commun », a raillé Olivier Faure (président du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée) lundi au Congrès. Jean-Luc Mélenchon a dénoncé depuis la place de la République « un coup de force contre les usages de la démocratie ». Des critiques reprises depuis plusieurs jours déjà par des associatifs et surtout le Défenseur des droits Jacques Toubon. Ce projet est « une pilule empoisonnée […] une sorte de dissolvant de la cohésion nationale », avait-il dénoncé dans Le Monde fin juin. « Permettre que la loi ordinaire fasse courir le risque de cette dérive, c’est aller sur le terrain des barbares », avait-il estimé.

En novembre dans son livre Révolution, Emmanuel Macron écrivait : « Nous ne pouvons pas vivre en permanence dans un régime d’exception […] Il faut donc revenir au droit commun, tel qu’il a été renforcé par le législateur, et agir avec les bons instruments. » La semaine dernière, il assuré à une délégation d’associations et de personnalités du réseau « Etat d’urgence/antiterrorisme », dont Amnesty international France et Human Rights Watch, qu’il s’agirait de « la première et de la dernière loi » antiterroriste. Pas suffisant pour les opposants au texte qui ont manifesté samedi. De quoi parasiter l’étude du projet de loi ces prochaines

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : Quels vaccins vont devenir obligatoires en 2018 ?

« L’an prochain, les vaccins pour la petite enfance, qui sont unanimement recommandés par les autorités de santé, deviendront obligatoires » a déclaré ce mardi Edouard Philippe, dans son discours de politique générale devant l’Assemblée. Le Premier ministre a argué que « des maladies que l’on croyait éradiquées se développent à nouveau sur notre territoire, des enfants meurent de la rougeole aujourd’hui en France. Dans la patrie de Pasteur, ce n’est pas admissible ».

Edouard Philippe suit ainsi sa ministre de la Santé, Agnès Buzyn, qui avait indiqué le 16 juin réfléchir à rendre obligatoires 11 vaccins, « pour une durée limitée » de quelques années. L’objectif affiché est de lutter contre le faible taux de couverture vaccinale. La rougeole a par exemple causé la mort en France de 10 enfants depuis 2008, alors que le vaccin contre cette maladie existe. Il va aussi dans le sens de l’appel de 200 médecins pour une vaccination obligatoire, dans une période de défiance grandissante de la population contre les vaccins.

Seuls trois vaccins obligatoires aujourd’hui.

Mais quels seront les vaccins rendus obligatoires en 2018? Pour l’heure, seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires en France: contre la diphtérie (depuis 1938), le tétanos (depuis 1940) et la poliomyélite ou « polio » (depuis 1964). On parle communément du « DTP », qui est obligatoire dès la naissance avec des rappels de l’adulte recommandés à âges fixes: 25, 45, 65 ans, puis tous les 10 ans (voir ci-dessous).

À ces trois vaccins obligatoires, il faut ajouter celui contre la fièvre jaune pour toutes les personnes résidant en Guyane et celles voyageant en Afrique et en Amérique du Sud.

D’autres simplement « recommandés » à ce jour.

Le vaccin trivalent « ROR » pour la rougeole, les oreillons, la rubéole est recommandé à l’âge de 12 mois, avec une deuxième dose entre 16 et 18 mois.

Le fameux BCG contre la tuberculose: ce vaccin n’est plus obligatoire depuis 2007. Il reste fortement recommandé, dès la naissance, pour les personnes proches de populations « à risque » comme en Guyane, à Mayotte mais aussi en Île-de-France, en raison de la concentration de populations venant de pays où la tuberculose est encore très présente, notamment les zones tropicales.

La coqueluche: première injection recommandée dès l’âge de 2 mois, ainsi qu’à l’entourage du nourrisson, si leur dernier rappel de la coqueluche date de plus de 10 ans.

Les infections invasives à haemophilus influenzae de type B: injections à 2, 4 et 11 mois.

L’hépatite B aux même âges que mentionné ci-dessus.

Les infections à pneumocoque: deux injections recommandées à 2, 4 et 11 mois.

Les infections à méningocoque C: une injection à 12 mois, avec un rattrapage possible jusqu’à 24 ans inclus.

Le papillomavirus, qui augmente le risque de cancer du col de l’utérus. Ce vaccin est recommandé chez les jeunes filles de 11 à 14 ans, avec un rattrapage jusqu’à 19 ans inclus.

La grippe saisonnière. Un vaccin par an, recommandé pour les personnes à risques y compris les enfants à partir de 6 mois, les femmes enceintes et les personnes âgées de 65 ans et plus.

À ceux-ci, on peut ajouter la varicelle (vaccin entre 12 et 18 ans), la leptospirose pour les personnes travaillant dans les égouts ou dans des stations d’épuration, ou encore la rage pour les personnes travaillant auprès des animaux.

Le DTP, un cas à régler d’urgence.

Mais cette distinction entre vaccins obligatoires et recommandés est devenue largement théorique en France ces dernières années: en effet, pour recevoir les vaccins obligatoires, les enfants doivent aussi recevoir des vaccins censés n’être que recommandés.

Ainsi, depuis 2008, le DTP seul n’est plus commercialisé et les laboratoires l’associent à d’autres vaccins recommandés sous forme de vaccins polyvalents, vendus plus chers. Le Conseil d’État a fustigé cette incohérence en février, donnant six mois au ministère de la Santé pour la lever, soit jusqu’au 8 août. C’est peut-être cette injonction qui a incité la ministre à prévoir rapidement une loi.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


France : Henry de Lesquen expulsé de Radio Courtoisie.

A l’issue de l’assemblée générale des auditeurs de Radio Courtoisie, samedi 1er juillet, Henry de Lesquen n’a pas été reconduit à son poste de président. L’ancien conseiller municipal de la ville de Versailles dirigeait jusque là la radio de musique classique, orientée politiquement à l’extrême droite, depuis dix ans.

Un ancien cadre de la radio a rapporté les coulisses de cette éviction au journal Marianne : « Lesquen était très isolé. Les membres du conseil d’administration ont été en bonne partie nommés par lui, mais ils étaient las de ses déclarations et de son mode de relation aux autres. Quand Lesquen a compris qu’il allait être mis en minorité, il a tenté de nommer de nouveaux membres juste avant la réunion du conseil d’administration, mais celui-ci a bloqué la manœuvre et il s’est retrouvé en minorité. »

Président du Club de l’Horloge, un cercle de réflexion proche du Front national, il a décidé fin 2015 de se porter candidat à l’élection présidentielle, sans pour autant obtenir le nombre de signatures nécessaire pour participer à la course vers l’Elysée. Il est connu pour alimenter régulièrement les réseaux sociaux avec des saillies racistes.

Ainsi, le Versaillais prône la « réémigration » pour les Africains et les « congoïdes » en particulier. En janvier 2017, Henry de Lesquen a été condamné à 16 000 euros d’amende pour des tweets racistes. Il avait, en avril 2016, déclaré qu’il était « émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? », ajoutant ensuite l’exemple de « la plantureuse Simone Veil rescapée de la Shoah à 88 ans. À ma connaissance, elle va bien ». Cette icône politique française est morte le 30 juin.

Lors de sa dernière émission lundi 3 juillet, Henry de Lesquen a dénoncé à l’antenne un « putsch manigancé par un trio d’individus envieux et incompétents » et a fustigé « l’équipe de bras cassés qui me succède ». Sur Twitter, il annonce la sortie prochaine d’un livre. Dominique Paoli, secrétaire générale de Radio Courtoisie, a été promue au poste de présidente. La petite-nièce de Charles Maurras promet aux auditeurs, dans un communiqué, un « ton ferme et pondéré », « sans se laisser emporter par ses passions ou des querelles personnelles ».

saphirnews.com
***


France : Samuel Mayol réélu à la tête de l’IUT de Saint-Denis.

Candidat à sa propre succession, Samuel Mayol a été réélu au poste de directeur de l’IUT de Saint-Denis, dépendant de l’université Paris 13 fin juin avec 25 voix pour sur 27, apprend-t-on cette semaine. « Merci pour vos messages suite à ma réélection à la direction de I’@iutsaintdenis. Fier de poursuivre, animé par mes valeurs et engagements », avait-il tweeté.

Samuel Mayol était entré en conflit avec une association d’étudiants musulmans à l’IUT en 2014. Le directeur avait ordonné la fermeture de leurs locaux considérant que l’organisation ne respectait les principes de la laïcité au sein de l’établissement. A la même époque, après une alerte à la bombe, il déclarait que les autorités avaient trouvé des tapis de prières dans les locaux de l’association.

Le directeur de l’IUT avait été accusé de manipulation islamophobe et s’était mis à dos l’ancien président de l’Université Paris 13 Jean-Loup Salzmann, qui l’accusait d’avoir lui-même déposé ces tapis dans les locaux de l’association. L’ancien président affirmait s’appuyer sur une vidéo prouvant les faits et avait alors suspendu le directeur de l’IUT de ses fonctions.

La suspension de Samuel Mayol a duré huit mois jusqu’en juillet 2016, date à laquelle il se voyait relaxé par la commission disciplinaire de l’université de Bordeaux qui a été chargée de l’affaire. En novembre 2016, la justice avait ensuite estimé qu’il avait été suspendu « à tort » par la présidence.

« J’ai le sentiment que nous avons gagné la bataille de la laïcité à l’IUT de Saint-Denis », a déclaré dans une interview au Point Samuel Mayol, qui ne manque pas de rappeler le soutien public de Manuel Valls. Aujourd’hui, à ses yeux, « L’ambiance est paisible. L’association qui avait privatisé une salle pour en faire une salle de prière a été renvoyée ».

saphirnews.com
***


France : Voile ou châle, la députée Ramlati Ali répond aux attaques des identitaires.

Il en faut peu pour enflammer les réseaux sociaux. Cette semaine, c’est la députée LREM de Mayotte Ramlati Ali qui a été la cible sur la toile de l’extrême droite et des identitaires. Sur sa photo officielle, la députée a posé avec un châle couvrant une partie de ses cheveux.

Des internautes, dont Lydia Guirous, ex-porte-parole LR, et Aurélien Dutremble, responsable de la communication du FN dans l’Ain, ont dénoncé une atteinte à la laïcité par la députée. Pourtant, rien n’interdit à des parlementaires et à des élus de porter des signes religieux, voile compris.

Face à la polémique naissante, Ramlati Ali a répondu à cette polémique auprès d’Outre-mer 1ere: « Je suis Mahoraise et je me respecte en tant que Mahoraise. Ce n’est pas un voile, c’est mon châle de Mahoraise ». Voile ou châle, la sémantique ne change rien car Ramlati Ali a bien le droit de porter ce qu’elle souhaite, à l’instar des autres députés comme Meyer Habib et Claude Goasguen, qui sont apparus coiffés d’une kippa en janvier 2016 à l’Assemblée nationale.

« Dans l’hémicycle je me fonds dans la masse. Tout le monde n’a pas les mêmes opinions. Il ne s’agit pas d’aller faire un sujet autour de ma personne, mais de porter les sujets de Mayotte, des Outre-mer et de la nation », indique-t-elle pour couper court aux attaques.

Lorsque le journaliste lui a demandé si elle était agacée des fausses accusations à son encontre, elle répond sans détour : « Je trouve de la part de l’extrême droite que c’est de l’hypocrisie parce que Marine Le Pen est venue à Mayotte, elle a été trop bien reçue à mon sens par des femmes qui avaient des châles. Je crois qu’elle-même à un moment elle a été habillée en mahoraise et je ne l’ai pas entendu critiquer, ni quoi que ce soit ».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


France : Bac 2017 : le Défenseur des droits saisi par deux lycéennes musulmanes.

Deux lycéennes ont saisi le Défenseur des droits car elles estiment avoir subi des contrôles anti-fraude « humiliants » lors des épreuves anticipées du baccalauréat, à Paris en juin dernier. C’est Jacques Toubon lui-même, Défenseur des droits, qui a annoncé la nouvelle mercredi 5 juillet.

Randa, une élève de Premier ES, avait affirmé le 19 juin dernier, qu’elle avait fait l’objet, avec d’autres camarades, d’une « fouille corporelle » et cela, avant de passer les épreuves de français et de sciences et vie de la terre au sein du lycée Victor Hugo de Paris. La jeune fille est scolarisée dans un établissement privé hors contrat qui l’autorise à garder son voile. Elle affirme que, le jour de l’examen, les encadrants ont demandé à plusieurs jeunes filles de « retirer les voiles, détacher les cheveux et les secouer, retirer les gilets, soulever les robes pour vérifier les jambes et les fesses et vérification de la taille alors que je portais un pantalon ».

« Il n’y a pas eu de fouille physique », a répondu en retour à l’AFP une porte-parole du rectorat de Paris. Elle ajoute qu’ « il y a eu un contrôle comme on le fait systématiquement », précisant qu’ « on leur a demandé de retirer leur foulard pour vérifier qu’il n’y avait pas un portable caché ».

Une circulaire du 18 mai 2004 relative à la laïcité dans les établissements scolaires publics permet aux élèves non scolarisés dans le domaine public de conserver des signes religieux pendant les examens. Cependant, les candidats « doivent se soumettre aux règles d’organisation de l’examen qui visent notamment à garantir le respect de l’ordre et de la sécurité, à permettre la vérification de l’identité des candidats ou à prévenir les risques de fraudes ».

saphirnews.com
***


France : Arrêté contre les femmes voilées : le maire de Lorette condamné à verser 2 100 euros.

La période estivale n’inspire décidément pas de bons sentiments à certains maires de droite de nos villes et nos villages, mais plutôt des lois d’exception, farouchement anti-voile, sorties soudainement de leur chapeau dès que le soleil darde ses rayons, que les parasols fleurissent dans le paysage et que les plages artificielles municipales ouvrent grand leurs portes.

On ignore si Gérard Tardy, le premier magistrat de Lorette, une bourgade de 4 000 âmes nichée en plein cœur de la Loire, souhaitait marcher sur les traces de Richard Trinquier, le maire UMP de Wissous (Essonne), en livrant à son tour, sur le plan d’eau de sa commune, une chasse aux sorcières contre ses administrées voilées, toujours est-il qu’il vient de subir le même cuisant désaveu de la part de la justice…

Celui-ci, aveuglé par sa croisade anti-voile, n’a manifestement pas tiré les enseignements du camouflet infligé à son collègue par le tribunal administratif de Versailles en juillet 2014, qui n’a pas vu d’un bon œil l’interdiction faite aux femmes revêtues d’un hijab de profiter des joies de la baignade sur le sable fin de « Wissous Plage ».

L’arrêté liberticide et discriminatoire, pris alors par Richard Trinquier, avait été suspendu, révélant au grand public un maire, arc-bouté sur ses positions indéfendables, qui invoquait la loi du 15 mars 2004 contre le port du voile à l’école pour l’étendre à sa plage éphémère, de manière abusive et illégale.

Trois ans plus tard, Gérard Tardy, tenant, lui aussi, d’une laïcité dogmatique et répressive, a fait des femmes voilées les nouvelles pestiférées de sa commune, en leur interdisant non seulement l’accès au plan d’eau local, mais aussi d’y faire trempette.

Bien mal en a pris l’édile de Lorette qui, loin de se voir décerner une médaille pour cet ostracisme inacceptable, a été condamné lundi à verser 2 100 euros à trois associations, en dédommagement de leurs frais d’avocat, lesquelles s’étaient aussitôt tournées vers le tribunal de Lyon pour faire reconnaître le caractère discriminatoire de cette interdiction.

Bien que la justice ait tranché en sa défaveur, Gérard Tardy, qui a retiré son arrêté la mort dans l’âme, promet de ne pas en rester là et, pire encore, de raviver le brasier incandescent de la polémique lors du prochain conseil municipal, le 12 juillet prochain, soit à la veille du 14 juillet. Une bien curieuse manière de renforcer la cohésion sociale et de célébrer la devise républicaine au beau milieu des flonflons de la fête !

Mais le contraire eût été surprenant de la part de ce maire qui ne reconnaît pas tous ses administrés et a une fâcheuse tendance à stigmatiser ceux qui sont de confession musulmane, comme il s’y est employé dernièrement en leur demandant de faire moins de bruit pendant le Ramadan, à grand renfort de messages humiliants exposés aux yeux de tous, sur les panneaux publicitaires de la ville.

oumma.com
***


Les Français issus de l’immigration post-coloniale très défavorisés sur le front de l’emploi, selon une étude de l’Insee.

Dans une France minée par la plaie d’un chômage endémique qui gangrène son économie depuis plus de 30 ans, les descendants d’immigrés maghrébins demeurent, année après année, les parents pauvres de la crise et des politiques successives de l’emploi, comme le met en lumière la dernière étude de l’Insee “Emploi, chômage, revenu du travail” rendue publique mardi.

Relégués au rang peu enviable de citoyens de seconde zone, ils se heurtent continuellement à une « situation défavorable » dès leur entrée sur le marché du travail, enregistrant des taux de chômage supérieurs à leurs concitoyens sans ascendance migratoire (un écart de 20 points au cours des dix années qui suivent la fin des études), sans qu’aucune éclaircie ne soit perceptible dans leur horizon irrémédiablement bouché.

Briser les plafonds de verre qui les empêchent d’accéder à l’emploi, voire de gravir les échelons et monter dans l’échelle sociale relève de la gageure, si l’on en juge par les conclusions de l’Insee, selon lesquelles si le fossé se creuse inexorablement entre les Français issus de l’immigration post-coloniale et les autres, c’est en raison « principalement des difficultés » qui jalonnent leur parcours professionnel. Les différences liées aux diplômes, à l’ancienneté, à la situation familiale et au lieu de résidence entre ces deux groupes distincts « expliquent moins de la moitié » cette disparité criante face à l’emploi.

Dans ce sombre tableau, il n’y aucune embellie à entrevoir sur le plan de la rémunération, puisque, là encore, les hommes diplômés, aux racines méditerranéennes et portant des noms à consonance arabo-musulmane, sont confrontés à un indestructible « plafond de verre au sommet de l’échelle salariale ».

Ainsi, les 10 % des descendants d’immigrés maghrébins les mieux rémunérés perçoivent 18 % de moins que les 10 % des hommes sans ascendance migratoire les mieux payés, toujours selon l’étude édifiante de l’Insee qui s’est échelonnée sur trois ans, entre 2013 et 2016, auprès de personnes âgées de 18 à 59 ans, ayant terminé leurs études et vivant en France.

De leur côté, les femmes descendantes d’immigrés semblent être mieux loties que les hommes sur le front de l’emploi. En effet, si elles comptent parmi elles un plus grand nombre de femmes au foyer que les femmes sans ascendance migratoire, lorsqu’elles sont actives, elles décrochent plus facilement un travail que la gent masculine. En revanche, pour les plus qualifiées d’entre elles, l’invisible « plafond de verre » anéantit leurs espoirs d’obtenir des salaires plus gratifiants, mais à un niveau de rémunération plus élevé que chez les hommes.

En résumé, que l’on soit un homme ou une femme issus de l’immigration post-coloniale, la probabilité pour ces salariés de se voir accorder un salaire mensuel supérieur à 3.000 euros est plus faible que pour ceux sans ascendance migratoire.

L’enquête de l’Insee fait également ressortir que les descendants d’immigrés maghrébins sont globalement moins diplômés (un écart de 10 points les séparant des personnes sans ascendance migratoire), et qu’ils sont plus jeunes, comme l’attestent les 31% d’entre eux qui ont achevé leur cycle d’études depuis moins de dix ans, contre 21% des personnes sans ascendance migratoire. En outre, 13% les ont terminées depuis 30 ans ou plus, contre 31% de leurs concitoyens sans ascendance migratoire.

oumma.com
***


France: appel contre la venue du criminel Benjamin Netanyahou.

Nous nous élevons contre la venue en France de Benjamin Netanyahou, premier ministre du gouvernement colonial israélien. L’invitation qui lui est faite par Emmanuel Macron de venir commémorer la rafle du Vel d’Hiv est indigne.

Il est indécent pour les victimes de la Rafle du Vel d’Hiv, 13.000 Juifs dont une moitié d’enfants arrêtés à Paris et en banlieue entre le 16 et le 17 juillet 1942 par 7.000 policiers français pour être livrées aux nazis et déportées dans des camps dont moins d’une centaine reviendront, d’être représentées par un raciste à la tête d’un Etat terroriste qui persécute tout un peuple depuis des décennies.

Confier cette commémoration à celui qui s’est spécialisé dans l’enfermement du peuple palestinien, le massacre de populations civiles, la torture des enfants, et qui maintient hermétiquement fermé le ghetto de Gaza, est scandaleux.

D’autant que cette rafle de 1942 concerna essentiellement les Juifs étrangers, réfugiés en France, et on sait comment le gouvernement israélien traite les étrangers et les réfugiés, qu’il s’agisse des demandeurs d’asile africains, qualifiés de « cancer » par la ministre de la « culture » , ou des réfugiés palestiniens parqués dans des camps, privés de liberté de circulation, ou encore expulsés et bannis illégalement de leur propre pays.

Netanyahou, qui a remis à l’honneur le concept de races, qui pratique l’apartheid sur des bases ethniques et religieuses, n’a rien à faire dans un pays qui se présente comme un défenseur des droits humains et du droit international.

On ne peut pas dire “Plus jamais cela”, et dérouler le tapis rouge aux responsables d’un terrible nettoyage ethnique.

C’est pourquoi nous appelons à une manifestation de protestation la plus large possible

le samedi 15 juillet, veille de sa réception par le président de la République,

Rendez-vous à 15 H Place de la République à Paris le 15 juillet.

Premiers signataires : EuroPalestine, Droits Devant, Enfants de Palestine, Christine Delphy, Jacques-Marie Bourget, Mgr Gaillot, Collectif pour la Libération de Georges Ibrahim Abdallah, Nanterre Palestine, PIR, Marie-Jeanne Manuellan, Odile Tobner, Fethi Chouder, Les Désobéissants, Comité Palestine Israël Chateaubriant, Samidoun, Collectif 69 de Soutien au Peuple Palestinien, Alain Brossat, Paul Aries, Attac Paris Centre, Martine Sevegrand, Collectif Ni Guerre Ni Etat de Guerre…

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

6 000 nouveaux logements à Jérusalem d’ici fin juillet
.
Une sources dans la municipalité de l’occupation sioniste à Jérusalem occupée a révélé mercredi que la ville va connaitre une énorme vague de la colonisation ce mois-ci qui atteindra l’approbation de la construction de 6 000 unités de logement.
.
Les forces israéliennes saisissent des panneaux solaires à Khirbet Hima
.
L’occupation prend d’assaut le village d’Issawiya à Jérusalem et bloque la circulation
.
Rassemblement à Naplouse par solidarité avec les prisonniers Palestiniens
.
Arrestations et interrogatoires en Cisjordanie par les forces de l’Autorité Palestinienne
.
Le Hamas salue la décision de l’UNESCO rejetant la souveraineté israélienne sur Jérusalem
.
L’UNESCO rejette la souveraineté d’Israël sur Jérusalem
.
Libération anticipée du criminel de guerre Ehud Olmert
.
Caire: La délégation du Hamas discute du calendrier de l’application des accords
.
Appels à se solidariser avec les détenus dont les allocations ont été suspendues
.
Les navires israéliens ciblent les pêcheurs de Gaza
.
Les maisons des meurtriers d’Abou Khudeir ne seront pas démolies
.
Jérusalem occupée: L’occupation démolit les maisons des martyrs palestiniens
.
Le gouvernement d’Al-Hamdallah impose la retraite anticipée à 6 145 employés de Gaza
.
200 juifs d’Amérique du Nord émigrent à Tel-Aviv
.
Les forces israéliennes menacent de démolir 3 maisons palestiniennes à Ramallah
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Flash info du 11 Ramadan 1438.

Flash info du 11 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


L’importance de consacrer du temps à sa famille.

D’après Al Aswad, j’ai demandé à ‘Aïcha: «Que faisait le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans sa maison ?» Elle a dit: «Il était au service de sa famille et lorsque c’était le moment de la prière il sortait pour la prière.»
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°676).

Chaque musulman doit obéissance à ses parents et respect à l’égal des membres de sa famille. Donner une bonne image extérieure ne suffit pas, il faut s’attacher à se consacrer au bien-être de sa famille.
Le croyant doit satisfaire les besoins vitaux de sa famille (nourriture, boisson, vêtements, logement) et leur accorder du temps de manière quotidienne.
Les biens matériels ne suffirait pas à combler les besoins des membres d’une famille. Le musulman peut partager sa spiritualité avec ses parents, frères et sœurs, épouse ou enfants.
Les parents ont la tâche d’éduquer leurs enfants et leurs inculquer de nobles qualités.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit: «Honorez vos enfants et soignez leur éducation.» (Ibn Mâjah (2/1211), hadith nº 3671).

«Chacun de vous est un berger et il lui sera demandé compte de son troupeau : le gouvernant est un berger et il lui sera demandé compte de son troupeau. L’homme est un berger pour sa famille et il lui sera demandé compte de son troupeau. La femme est une bergère pour la maison de son mari et il lui sera demandé compte de son troupeau. Le serviteur est un berger pour les biens de son maître et il lui sera demandé compte de son troupeau.» (Al-Bukhârî (2/902), hadith nº 2419).

A l’image de notre meilleur exemple, l’Envoyé d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam), le musulman doit être au service de sa famille et de sa demeure.
L’homme peut sans complexe aider aux tâches ménagères ou cuisiner.

On a demandé à Aïcha (qu’Allah l’agréée): «Que faisait le Prophète dans sa maison ?»
Elle dit : «Il cousait ses vêtements, réparait ses chaussures et faisait ce que le hommes font chez eux.» (Authentifié par Cheikh Al-Albany dans sahih Al-Jam’i 4937).

En se consacrant à sa famille, le croyant est récompensé pour sa modestie et donnera l’envie à ses enfants de reproduire des gestes identiques pendant leur vie adulte.
Il apaisera sa femme qui souhaitera lui faire davantage plaisir.

Le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec son épouse et je suis très bon envers mes épouses.» (Tirmidhi, Ibn Mâdja).

AJIB.FR
***


TOUS ENSEMBLE SAUVONS UNE ECOLE.

Menacé de fermeture le 30 juin 2017, l’IPA lance du 1er au 30 juin une campagne nationale de mobilisation et d’appel aux dons avec une trentaine de mosquées partenaires : “ Tous Ensemble ! Pour sauver l’IPA ”.

L’objectif : collecter les fonds nécessaires pour éviter la fermeture de l’école.

Locataire depuis 2015, l’IPA souhaite devenir propriétaire afin d’assurer son indépendance et répondre à la demande croissante des parents en accueillant 180 enfants au lieu de 90 aujourd’hui.
Le propriétaire des locaux dont la valeur est de 750 000 euros a fixé un ultimatum au 30 juin 2017. Si à cette date la somme n’est pas versée, les enfants et les professeurs seront obligés de quitter les lieux et l’école fermera.

Depuis janvier 2017, grâce à de généreux donateurs 390 000 € ont été récoltés soit plus de 50 % de la somme.

Une campagne en deux temps.

Le 1er juin : mise en ligne d’une vidéo qui interpelle face à la situation urgente de l’IPA.

Dès le 1er juin, le coup d’envoi de la campagne est donné avec la mise en ligne d’une vidéo de sensibilisation, “ le réveil ”, afin d’interpeller le public à la situation urgente de l’IPA. Mettant en scène un élève se préparant pour la rentrée scolaire au sein de l’IPA, la caméra le suit de son réveil jusqu’à l’arrivée devant l’établissement. Un site web www.sauvonsipa.fr sera lancé et accueillera un compter à rebours indiquant la date butoir du 30 juin.

AJIB.FR
***


Yémen : les milices chiites houthis interdisent les prières de Tarawih.

Des séquences vidéo ont montré les milices Houthi empêchant les Yéménites sunnites d’effectuer les prières Tarawih dans plusieurs mosquées de la capitale Sanaa ces derniers jours.

Les imams de la mosquée ont été invités à signer des promesses de ne pas exécuter la prière Tarawih, les prières surérogatoires du mois sacré de Ramadan, selon des instructions strictes qui ont été distribuées par le ministère des Finances, actuellement sous contrôle Houthi.

Une vidéo montrent des Yéménites exécutant le Tarawih dans une des mosquées de Sanaa juste avant d’être stoppés et expulsés de la mosquée sur instructions directes du chef de la milice Abdulmalik al-Houthi.

Issa al-Athri, un proche associé de l’ancien président expulsé lors du Printemps arabe, Ali Abdullah Saleh, a publié une vidéo confirmant l’interdiction des prières Tarawih dans toutes les mosquées, à l’exception de la mosquée al-Saleh située dans la place Al-Sabeen.

« L’opprimé Sanaa! Nous avons une mosquée sans adorateurs ! Les Houthis empêchent les prières de Tarawih « , a déclaré l’ancien ministre de la Culture Khaled Al-Ruwishan sur Facebook.

Le Yémen est actuellement en pleine guerre civile après la rébellion chiite houthi contre le pouvoir de Sanaa. Les miliciens soutenus par l’Iran ont pris la capitale et une bonne partie du pays obligeant l’ancien président à fuir.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Angleterre : après l’attentat, une mosquée reçoit une lettre d’affection d’une anonyme non-musulmane.

Une lettre anonyme envoyée aux musulmans d’une mosquée anglaise a fait le buzz quelques jours après l’attentat de Manchester (Angleterre). On peut y lire un message de paix et de soutien face à l’islamophobie et aux amalgames.

Une femme a demandé à une musulmane en dehors de la mosquée Al Falah de Coventry (40 minutes de Leicester) de faire parvenir cette lettre aux responsables. Elle a ensuite pris dans ses bras la jeune femme en lui conseillant de ne pas s’inquiéter malgré l’actualité.

Dans cette lettre, l’auteure indique aux musulmans qu’elle ne fait pas l’amalgame entre les attentats et l’islam, « belle religion de paix ». « Je vous écris pour vous offrir mon amour, la paix et ma solidarité ». « Restez forts et gardez votre croyance ».

Les fidèles ont été agréablement surpris par la lettre qui envoie un message de positivité qui contraste avec certaines politiques islamophobes en Europe.

Pour en En savoir plus sur les musulmans en Angleterre : www.muslim-moves.com.

islametinfo.fr
***


Yémen : le choléra pourrait toucher 130 000 enfants dans deux semaines (UNICEF).

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a averti que l’épidémie de choléra au Yémen met en danger critique les enfants du pays, et le nombre de cas prévus devrait atteindre 130 000 en deux semaines.

La maladie a déjà coûté environ 600 vies dans le pays déchiré par la guerre, avec près de 70 000 cas de choléra déjà signalés, a annoncé vendredi l’agence.

« Le choléra n’a pas besoin d’un permis pour franchir un point de contrôle ou une frontière, ni distinguer les zones de contrôle politique », a déclaré Geert Cappelaere, directeur régional de l’UNICEF, après sa visite dans le pays.

« Le choléra se répand incroyablement vite au Yémen […] Le nombre de cas suspects devrait atteindre 130 000 dans les deux prochaines semaines », a-t-il averti.

Cappelaere a signalé avoir vu des enfants sévèrement touchés par la maladie, y compris les nourrissons pesant moins de deux kilos, luttant pour la vie dans les hôpitaux qu’il a visité.

« Mais ils sont les chanceux. D’innombrables enfants du Yémen meurent tous les jours en silence de causes qui peuvent être évitées ou traitées comme le choléra, la diarrhée ou la malnutrition », a-t-il déclaré.

En raison de la pénurie de fournitures médicales causées par des blocages et des sièges de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite – le président Abd Rabbo Mansoor Hadi – et les militants Houthi, les hôpitaux qui fonctionnent encore se battent pour faire face aux pénuries.

L’UNICEF a déclaré qu’il travaille avec ses partenaires pour fournir de l’eau potable à environ 1 million de personnes à travers le Yémen, après avoir livré plus de 40 tonnes de matériel médical.

La guerre civile a débuté au Yémen depuis septembre 2014 lorsque les rebelles chiites Houthi ont balayé la capitale Sanaa et ont renversé le gouvernement internationalement reconnu.

En mars 2015, une coalition saoudienne – soutenue par les États-Unis – a entamé une campagne contre les rebelles Houthi alliés au président déchu, Ali Abdullah Saleh. Depuis lors, les Houthis soutenus par l’Iran ont été délogés dans la majeure partie du sud, mais contrôlent toujours Sanaa et une grande partie du nord.

Pour Faire un don au Secours Islamique France : www.secours-islamique.org.

islametinfo.fr
****


Des hackers ( Pirates informatique ) révèlent des emails qui démontrent la coopération étroite entre les Emirats Arabes Unis et Israël.

Les pirates informatiques ont publié la première série de courriels provenant de la boîte de réception de l’ambassadeur des Emirats Arabes Unis aux États-Unis , Yousef al-Otaiba.

Le Intercept a rapporté samedi que les e-mails, dévoilés par un groupe appelé « Global Fuites » , montrent une relation étroite entre al-Otaiba et un think-tank néo-conservateur – et pro-israélien, la Fondation pour la défense des Démocraties (FDD).

Les courriels piratés, dont certains remontent à 2014, révèlent un haut niveau de coopération entre le Fondation pour la défense des Démocraties, financé par le milliardaire israélien Sheldon Adelson et les Émirats arabes unis .

Ils semblent également montrer une collaboration claire entre le Fondation pour la défense des Démocraties et les Emirats Arabes Unis sur une campagne visant à réduire l’image et l’importance du Qatar en tant que pouvoir régional et mondial, y compris la collusion avec des journalistes qui ont publié des articles accusant le Qatar et le Koweït de soutenir le «terrorisme».

Zaid Jilani, l’un des auteurs du rapport The Intercept, a déclaré à Al Jazeera que les courriels appuient les allégations précédentes « qu’il existe un axe croissant entre certains pays du Golfe, comme l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis et Israël ».

David Hearst, rédacteur en chef de Middle East Eye, a déclaré à Al Jazeera que les courriels ont mis en évidence le «mécanisme» derrière «une campagne d’enjeux très élevé lancée contre le Qatar».

Otaiba est une figure bien connue dans les cercles de sécurité nationale des États-Unis – il a été appelé «l’homme le plus charmant de Washington» – et a participé aux réunions de la stratégie du Pentagone suite à l’invitation des responsables de la défense.

La diffusion de ces courriels filtrés survient une semaine après un cyberattaque sur l’agence de presse officielle du Qatar, au cours de laquelle des critiques à l’égard de la politique étrangère américaine ont été publiées et attribuées à l’Emir du Qatar.

La fuite de courriers électroniques comprend un échange dans lequel le conseiller principal de Fondation pour la défense des Démocraties, John Hannah, ancien conseiller adjoint de sécurité nationale du vice-président Dick Cheney, se plaint à Otaiba que le Qatar organise une réunion du Hamas dans un hôtel appartenant à Emirati.

Otaiba répond que les Émirats arabes unis ne sont pas responsables et que le véritable problème réside dans la base militaire américaine au Qatar.

Il écrit: « Déplacez la base militaire puis nous allons déplacer l’hôtel 🙂 »

La fuite comprend également un ordre du jour proposé pour une prochaine réunion entre le Fondation pour la défense des Démocraties et le gouvernement des Emirats Arabes Unis prévu pour le 11 et 14 juin.

L’ordre du jour comprend des discussions approfondies sur le Qatar, y compris Al Jazeera, basée au Qatar, et ses liens avec les Frères musulmans .

Un point à l’ordre du jour est: « Al Jazeera comme instrument d’instabilité régionale ».

« Ils ont réellement discuté de la refonte d’Al Jazeera en tant que réseau perturbateur, un réseau qui cause l’instabilité et le chaos », a déclaré Jilani, de The Intercept, à Al Jazeera.

Les participants devant participer à la réunion de juin sont notamment l’ancien secrétaire américain à la Défense Robert Gates et Mark Dubowitz, PDG de Fondation pour la défense des Démocraties.

D’autres courriels de Fondation pour la défense des Démocraties demandent des rencontres avec des personnalités de haut rang, y compris Mohammed bin Zayed – le prince héritier qui gère les forces armées des Émirats arabes unis – ainsi que Mohammed Dahlan, un ancien homme fort du groupe palestinien Fatah qui vit maintenant à Abu Dhabi.

Hearst, du Middle East Eye, a déclaré à Al Jazeera qu’il croyait que les courriels divulgués présentaient un «programme» clair par des chiffres au pouvoir en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis et en Égypte.

Ils profitent de la présidence de Donald Trump aux États-Unis, « et maintenant ils l’utilisent comme un moyen d’accomplir le travail, ce qui comprend la libéralisation d’Al Jazeera … et aussi l’étouffement du Qatar ».

islametinfo.fr
***

Belgique : Durant le ramadan, des familles musulmanes rompent le jeûne avec tous ceux qui le désirent.
Pendant le mois de Ramadan, des familles musulmanes accueillent tous ceux qui désirent discuter et s’ouvrir à l’Islam. L’occasion pour des familles belges de découvrir comment vivent leurs concitoyens musulmans pendant le mois béni.

Ces rencontres se font grâce au site www.iftarons.be qui organise ces « iftar » un peu spéciaux depuis 2010. L’occasion de discuter et apprendre de l’autre le temps d’un repas.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Algérie : Après le Liban, Alger déprogramme le film « Wonder Woman » dont l’actrice est une ex-soldate israélienne.

Le film Wonder Woman vient d’être déprogrammé d’un festival à Alger. Après le Liban, l’Algérie pourrait interdire le film dans les cinémas en raison de la présence comme actrice principale d’une militante sioniste qui a combattu dans les rangs de Tsahal.

Le 8 juin, le film américan Wonder Woman devait être projeté lors du festival « Les Nuits du Cinéma » à Alger. Mais après la polémique au Liban autour de la présence de Gal Gadot dans le rôle principal de Wonder Woman, le Ministère de culture algérien aurait pu suivre la campagne de boycott.

Si pour l’instant rien n’est officiel, le Ministère de la Culture algérien étant injoignable au téléphone, l’Algérie pourrait être le deuxième pays musulman et arabe à interdire le film au cinéma. Une décision qui pourrait faire un effet domino dans de nombreux pays de la région.

Une mauvaise nouvelle pour les producteurs américains du film qui visiblement n’étaient pas suffisamment au courant du passé militant de Gal Gadot. Cette dernière qui a combattu pendant deux ans dans les rangs de l’armée israélienne avait également soutenu publiquement l’offensive meurtrière d’Israël à Gaza en 2014.

islametinfo.fr
***


Maroc , Rif : Des exactions policières dénoncées par Amnesty International.

Malgré l’arrestation du leader Nasser Zefzafi et des militants, la mobilisation n’a pas cessé dans le Rif et certaines villes marocaines.

Le mouvement qui réclame plus de justice sociale, moins d’injustices et réclame le respect culturel s’est même prolongé dans plusieurs villes européennes.

En Belgique, en Espagne, en Allemagne, en France des manifestations de soutien se sont déroulées ces derniers jours.

Mais dans plusieurs villes marocaines, les manifestations ont été réprimées. Les débordements policiers les plus significatifs ont été signalés dans la ville de Imzouren où les portes et les vitres des habitations ont été brisées indistinctement par les forces de l’ordre. On parle également de cas de violence contre la population.

Des exactions policières qui ont été dénoncées par l’institution Amnesty International qui s’inquiète du tournant répressif pris par les autorités dans cette affaire.

Par ailleurs l’avocat de Zafzafi a fait savoir que son client avait été violenté et insulté par la police de façon très dégradante …

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


islametinfo.fr
***


France : Quand Macron ricane des naufragés de la Françafrique.

“Le kwassa-kwassa pêche peu, mais il amène du Comorien”. Pour ceux qui avaient encore besoin d’une leçon de choses sur M. Macron, les voilà servis. Que des milliers de Comoriens aient péri noyés en cherchant à fuir la pauvreté d’une ex-colonie française, c’est tellement drôle ! Cette tragédie humaine devrait nous couvrir de honte. Mais non, voyons ! Des Africains engloutis par les flots à une encablure de Mayotte ? Pour M. Macron, c’est marrant. La mine réjouie, le potache fait une blague comme s’il racontait une partie de pêche au gros. Goguenard, le freluquet rigolard amuse la galerie avec sa vanne à deux balles.

Regardez bien la vidéo. Oui, c’est vrai, sa cour trouve ça drôle ! Lorsque le dandy lâche sa boulette, les joyaux lurons ricanent en choeur. Le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, fait partie de la bande. Il paraît qu’il représente la France dans le monde ! Quant à M. Macron, il ne faut pas trop lui en demander. Né avec une cuillère en argent dans la bouche, élevé en batterie chez Rothschild, il n’a pas la compassion facile. On connaissait déjà son mépris pour les illettrés, les fainéants qui n’ont qu’à “travailler pour se payer un costard”. On découvre son mépris pour les pauvres du Tiers-Monde, ces crève-la-faim qui frappent à nos portes pour échapper à la misère.

Comment ces gueux, d’ailleurs, mériteraient-ils notre respect ? Ils n’ont même pas de compte en banque ! Dans les salons cossus de l’oligarchie, ces histoires de rafiots qui se renversent avec leur cargaison humaine sont aussi drôles que “Tintin au Congo”. Qu’est-ce qu’on se marre, avec Manu, sur les Nègres en kwassa-kwassa ! Au passage, notez bien l’expression. “Le kwassa-kwassa amène du Comorien”. Pour Macron, le Comorien n’est même pas une marchandise. C’est un matériau informe. Il ne vaut rien, il ne compte pas, et d’ailleurs il se noie dans l’indifférence générale. Le Comorien, ce n’est rien. Ce n’est même pas de la poiscaille, à peine un déchet dont on rigole quand il coule à pic.

Lesté de violence symbolique, un tel sarcasme illustre le racisme structurel de la caste dominante. Ceux qui ont appelé à voter Macron pour battre Le Pen ont l’air fin. A force de pointer du doigt le racisme qui gangrène les couches populaires, on a oublié celui des riches. Ce racisme est plus discret, mais plus féroce. Il crache sur ceux qui luttent pour la survie, sur les gueux, les pouilleux. Ce racisme prospère sur l’ahurissante misère qui frappe les damnés de la terre. C’est le sarcasme des vainqueurs de la compétition planétaire. “Noyée dans les eaux glacées du calcul égoïste”, comme disait Marx, toute compassion s’évanouit, elle disparaît dans un rictus.

Ne reste que le mépris, de classe et de race à la fois, qui expédie les déshérités de l’hémisphère Sud dans les oubliettes de “l’humanisme” occidental. On omet alors de dire que les migrants qui bravent la noyade sont aussi les victimes du pacte néo-colonial. L’aurait-on oublié ? C’est la France qui a extirpé Mayotte de l’archipel des Comores. C’est elle qui a semé le chaos dans la région, au mépris du droit international. Mais peu importe. M. Macron tient tant à la Françafrique ! Pour l’oligarchie, ce continent n’est qu’un terrain de chasse. Les Africains, à ses yeux, n’existent que dans la mesure où ils la servent. En attendant, le blanc-bec de l’Elysée peut faire le mariole sur le dos des naufragés.

oumma.com
***

Attention aux dattes provenant des colonies israéliennes.

La culture des dattes est l’activité agricole principale de près de 50 % des colonies illégales de la vallée du Jourdain en Palestine occupée et contribue fortement à leur viabilité économique.

La vallée du Jourdain est la région la plus fertile de Palestine, mais à cause des restrictions d’accès, seule 4% de la terre est cultivée par des palestiniens et 86% des terres agricoles sont confisquées par les colons israéliens.

Les colons détournent aussi 80% de l’eau au profit de leurs colonies, et des palmeraies en particulier. Les colonies de la vallée du Jourdain bénéficient de 300 litres d’eau par personne et par jour, contre 20 litres pour la plupart des communautés palestiniennes (l’Organisation mondiale de la santé recommandant une consommation minimum de 100 litres par personne et par jour). La quasi-totalité des puits est à l’usage exclusif des colons.

Les Palestiniens de la vallée du Jourdain sont aussi soumis à des destructions d’habitation et d’infrastructures, amenant ainsi des déplacements forcés de population. Les écoles ne sont pas épargnées. Les exercices de l’armée israélienne ont amené le déplacement de 357 personnes entre janvier et juin 2016.

Dans l’impossibilité de cultiver leur propre terre, des centaines de travailleurs palestiniens – y compris des enfants – travaillent dans les colonies agricoles israéliennes. Au plus haut point de la récolte, ils peuvent travailler 12 heures par jour dans des conditions très difficiles.

Pour toutes ces raisons, solidaires du peuple palestinien spolié de son droit à vivre librement sur sa terre, nous appelons à boycotter les dattes de l’apartheid israélien.

Pendant le Ramadan en particulier, un grand nombre de commerçants proposent à leurs clients des dattes Medjoul en provenance des colonies installées dans la Vallée du Jourdain. Si l’origine de ces produits n’est pas toujours mentionnée afin de tromper le consommateur, les marques néanmoins sont connues : Mehadrin, Hadiklaim, Jordan Valley, Jordan Plains, Jordan River, Bet Sheva, Solomon…

Refusez-les ! N’hésitez pas à exiger poliment mais fermement du commerçant qu’il cesse de proposer ces produits de l’apartheid à la vente, en prenant les autres clients à témoin.

Quelles que soient leurs réponses, n’oubliez pas qu’en matière de commerce, le client décide, et que plus nombreux nous serons à nous exprimer ouvertement sur cette situation intolérable due à l’occupation israélienne, plus ces commerçants se poseront des questions sur la légitimité et la pertinence de la commercialisation de ces produits.

BDS FRANCE.

oumma.com
***


Appel aux dons pour un projet de mosquée et d’institut à Villeneuve-le-Roi.

Aujourd’hui, l’ACMUV (Association Culturelle Musulmane Villeneuvoise) qui existe depuis 2011 est en phase d’acquérir un bien immobilier d’une surface de 500 m² en vue du lancement prochain de son institut et sa mosquée. Après plusieurs années passées dans des locaux en location avec des charges exorbitantes mais aussi inadaptés et aux voisinage bruyant, l’association a enfin trouvé un bien approprié à ses besoins, une occasion en or.

Néanmoins le montant dépasse les prévisions budgétaires de l’association. Un appel aux dons vient d’être lancé sur les réseaux sociaux. Bilgin Sen, président de l’ACMUV espère collecter les 150 000 euros nécessaires d’ici la fin du Ramadan pour pouvoir signer le compromis de vente.

LE DON POUR UNE MOSQUÉE EST UNE AUMÔNE CONTINUE.

Nous ne tirons aucun profit matériel de cet article si ce n’est l’agrément d’Allah (swt).

Beaucoup d’entre nous œuvrent pour construire une maison ou s’acheter un appartement au «bled», mais nous sommes beaucoup moins motivés lorsque nous sommes appelés à participer à la construction d’une maison au paradis.

Rappelez-vous que le don pour une mosquée est une «aumône continue» qui œuvrera pour vous même après votre mort. Dans un Hadith rapporté par l’imam Moslim, le prophète (PBSL) dit : «Lorsque le fils d’Adam meurt, toutes ses œuvres s’arrêtent hormis trois : une aumône continue, un savoir utile et un enfant pieux qui invoque Allah en sa faveur».

Pour faire un don, rendez-vous sur leur Page Facebook de l’ACMUV : https://www.facebook.com/ACMUV/
.

desdomesetdesminarets.fr
***


Stationnement autour des mosquées : si vous vous comportez ainsi, priez chez vous !

Le stationnement sauvage autour des mosquées est un véritable problème qui touche beaucoup de villes en France en particulier en périodes d’affluence comme les vendredis et pendant le Ramadan. Il est important de rappeler aux fidèles qui viennent prier à la mosquée, que nuire aux autres (voisins, automobilistes, …), c’est nuire à votre prière. Il serait dommage, pour vous, de n’avoir prier pour rien !

Que dire à ce fidèle qui vient prier après avoir garer sa voiture devant le portail du commissariat avoisinant la mosquée, et en pleine prière, on entend la sirène du véhicule des policiers ne pouvant sortir car le véhicule du fidèle lui bloque la route ?! (histoire vraie).

Dans plusieurs hadiths authentiques, le prophète (ﷺ) dit : «Jibrîl n’a pas cessé de me recommander au sujet du voisin au point que j’avais pensé qu’il allait le compter au nombre des héritiers». Dans un autre, il dit (ﷺ) : «N’entre pas au paradis celui dont le voisin n’est pas à l’abri de son mal». Dans un autre encore : «Par Allah ! N’est pas croyant ! Par Allah ! N’est pas croyant ! Par Allah ! N’est pas croyant !» On lui demanda : «Qui, Ô Envoyé d’Allah ?» Il dit : «Celui dont le voisin n’est pas à l’abri de ses méfaits».

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré lundi que les autorités d’occupation ont repris la peine à la perpétruité contre le prisonnier Youssef Hassan Ahmed Abou al-Kheir, 74 ans, originaire d’Acre, qui a été libéré au cours de l’opération d’échange faite en 1983.
.
Ramallah: Une famille entière asphyxiée par du gaz lacrymogène
.
Ramon: Les prisonniers qui ont participé à la grève de la Dignité interdits de visites
.
L’occupation envahit le Kherbat Yanoun pour des fouilles archéologiques
.
Gaza : Deux blessés dans le renouvellement de manifestations
.
3506 réfugiés palestiniens tués en Syrie
.
Les colons vandalisent les véhicules palestiniens à Jérusalem
.
Une délégation du Hamas dirigée par Sinwar arrive au Caire
.
La marine israélienne vise les pêcheurs au large de Gaza
.
L’occupation démolit cinq centrales de charbon à Jénine
.
Salfit: Les colonies continuent à polluer l’environnement palestinien
.
Comité islamique: Le Mur d’al-Bouraq fait partie intégrante d’al-Aqsa
.
Quatre citoyens blessés dans des affrontements avec la sécurité de l’AP à Naplouse
.
Nouveaux soupçons de corruption affectant Netanyahu
.
Deux jeunes blessés dans des affrontements avec l’occupation près de Ramallah
.
7 blessés dans l’explosion d’un objet suspect au centre de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 19 Cha’ban 1438.

Flash info du 19 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Ce qu’il faut retenir de la matinée où Macron a été investi président.

Une semaine après avoir remporté le second tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron est devenu officiellement ce dimanche 14 mai 2017 le huitième président de la 5ème République. Il est arrivé à 10h à l’Elysée pour la passation de pouvoir. Après un entretien d’une heure avec François Hollande, hors des micros et des caméras, Emmanuel Macron a raccompagné ce dernier dans la cour d’honneur, jusqu’à sa voiture. Il a ensuite donné son premier discours et ravivé la flamme du soldat inconnu sur les Champs-Elysées.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Ce qu’il faut retenir de la matinée où Macron a… par BFMTV

oumma.com
***


“Les représentations de l’Autre : identités et altérité”, un livre à mettre entre toutes les mains.

A l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif « Les représentations de l’Autre : identités et altérité », riche de sens et d’enseignements, qu’il a publié en collaboration avec 11 chercheurs émérites, français, marocains et sénégalais – chacun d’entre eux ayant apporté son éclairage pertinent et nécessaire sur la question brûlante d’actualité -, Seydi Diamil Niane, doctorant en islamologie à l’Université de Strasbourg et contributeur régulier d’Oumma, dont les analyses et les diatribes sont elles-mêmes très éclairantes, a accepté de répondre à nos questions.

L’ouvrage collectif que vous avez dirigé « Les représentations de l’Autre : identités et altérité » est-il né d’une inquiétude commune et face à quel péril ?

Effectivement, l’ouvrage est né d’une inquiétude que j’ai en voyant les populismes et les idées réactionnaires gagner du terrain de plus en plus en France, mais aussi dans d’autres pays. Pour ce qui est de la France, depuis des années, la question identitaire occupe tout l’espace médiatique. Pour ce faire, les apologistes d’une identité française fantasmée ne cessent de produire et de reproduire des représentations caricaturales des « Autres » dont ils ne veulent pas, en l’occurrence, les étrangers et les musulmans.

C’est pour cela que j’ai fait appel à onze collègues universitaires pour réfléchir ensemble sur la manière dont on représente « l’Autre » à travers nos différentes spécialités. Ils ne partagent pas tous forcément la même inquiétude, sachant que quatre des contributeurs ne vivent pas en Europe et sont face à d’autres problématiques. Mais j’aimerais souligner que huit des onze autres contributeurs sont des jeunes chercheurs qui n’ont pas encore soutenu leurs thèses de doctorat. J’ai voulu montrer que la jeunesse a aussi son mot à dire sur le rapport entre identité et altérité.

Ces regards croisés sur l’Autre, sur l’Altérité et leur perception ont-ils une résonance particulière aujourd’hui et pensez-vous qu’ils feront écho auprès d’un large public ?

Tout à fait. Ils ont une résonance particulière dans la mesure où ils mettent en évidence la complexité de la question de l’identité et de l’altérité. Rappelez-vous tout ce débat sur la colonisation en France. Pour vanter l’identité française, certains vont jusqu’à nier à l’Autre, l’ex-colonisé, toute son histoire. Pour ce faire, certains font fi des millions de morts que la colonisation a causés pour parler d’un soi-disant « partage de culture » et des prétendus « bienfaits de la colonisation. » Du coup, comme on le voit souvent aujourd’hui, penser l’identité, surtout en France, nous oblige à avoir recours à une représentation de l’Autre, souvent décalée de toute réalité historique et scientifique.

Ainsi, je pense que les regards croisés que cet ouvrage propose, pourrait contribuer à l’apaisement du débat qui nous hante depuis des années.

Vous mettez en exergue la célèbre citation de Jean-Paul Sarthe « Si le juif n’existait pas, l’antisémite l’inventerait ». Est-ce à dire que notre identité est conditionnée par l’Autre, le regard qu’il porte sur nous et les préjugés qu’il nourrit ?

Tout à fait. L’exemple de Sarah Zouak que je cite dans l’introduction en est la preuve vivante. Elle dit par exemple : « J’avais 12 ans quand les attentats du 11-septembre ont eu lieu. À l’âge où l’on est en pleine construction, j’apprenais, malgré moi, à demander pardon pour des actes horribles que d’autres commettaient au nom de ma religion.

Avec un peu de recul, j’ai réalisé que ce sont en fait les autres qui m’ont toujours définie. Ce sont ces autres qui, insidieusement, ont nié mon individualité et l’expression de mes multiples identités. Et si je l’ai accepté aussi longtemps, c’est parce que j’avais bien compris que c’était ce que la société attendait de moi. »

Mais comme je le montre juste après, Sarah a pu dépasser la manière dont les autres la définissaient pour retrouver sa propre individualité. Mais tout le monde est-il capable de faire comme elle ?

A la lumière du chapitre intitulé « Juifs et Chrétiens dans le Coran et la tradition musulmane », pouvez-vous nous dire quelle est la perception coranique des autres Gens du Livre ?

Il s’agit d’un article de Musa-Philippe Belfort. Il met en évidence les points de divergence et de convergence entre les chrétiens, les juifs et les musulmans. Il rappelle aussi que les musulmans croient aux livres révélés, y compris la Bible hébraïque et le Nouveau Testament, et analyse le statut de ce que les textes classiques appelaient les Gens du Livre (Ahl al-kitāb) qui pouvaient vivre dans l’empire musulman (qui relève plus de l’histoire que de la religion), moyennant une taxe appelée jizya. Cela leur donnait le droit à la protection du pouvoir en place, à la liberté de religion, et ils ne se battaient pas à côté des musulmans.

« Vivre l’altérité, quand on est citoyen français et musulman », le dernier chapitre de votre ouvrage, est-ce une gageure ou un défi libérateur ?

« Vivre l’altérité, quand on est citoyen français et musulman », est la contribution de Jamel El Hamri de l’Académie française de la pensée islamique. En vérité, je pense que ce sont les deux en même temps. Il se questionne sur la manière dont celui qui est musulman et en même temps Français pourrait « vivre sereinement ces deux identités sans se sentir soi-même altérité. » Cela nécessite de réhabiliter l’esprit du pluralisme dans le contexte islamique et de s’ouvrir aux autres qui ne sont pas de la même religion.

Pour que vos lecteurs puissent avoir une idée de ce à quoi nous appelle Jamel El Hamri, je pense que ce passage de sa contribution pourra les aider : « Aucun musulman ne remettra en cause les Textes scripturaires de l’islam. Il est donc plus facile, pour un adepte de l’islam, de jeter l’anathème sur l’altérité religieuse que de remettre en question sa propre intériorité. On va même jusqu’à utiliser deux types de chantage pour contrer deux idées fondatrices de l’islam : unité et diversité des hommes. Le premier est le chantage à la division dès lors qu’une voix différente s’élève. Le second est le chantage à l’uniformisation saupoudrée de culpabilisation religieuse au nom d’une unité de façade. Les institutions de l’islam de France (CFCM et mosquées) ne dérogent pas à la règle. Traversées par de multiples sensibilités (soufis, salafis, islam populaire, chiite, islam politique, islam culturel etc…), elles n’ont pas encore créé les conditions éthiques pour assumer leur diversité. Dès lors, toutes ces sensibilités ont le sentiment d’être le juste milieu de la communauté musulmane renvoyant les autres à la marge, s’arrogeant le droit même, parfois, d’excommunier d’autres sensibilités. L’éthique du pluralisme est pour l’islam de France une nécessité impérieuse.

Elle l’est également pour la société française. Lorsqu’on parle d’altérité en France, beaucoup parmi nos élites politiques et médiatiques pointent souvent du doigt l’islam, une religion et une culture qui seraient, à les entendre, insolubles au sein de la République. De même, dès lors que l’on s’exprime sur l’islam, on a tendance à l’essentialiser au point de lui retirer toute forme d’altérité qui caractérise cette religion. L’islam de France serait vu comme un bloc monolithique composé d’adhérents pensant et agissant comme un seul homme. Malheureusement, de nombreux français de confession musulmane, intériorisant ce préjugé, ont tendance à s’auto-essentialiser pour se faire entendre dans le débat public. Ils peuvent user du langage victimaire, et tout en se plaignant à juste titre d’être stigmatisés, n’hésitent pas eux-mêmes à marginaliser certaines sensibilités minoritaires de l’islam de France. »

La contribution de Jamel donne des pistes intéressantes pour que ces deux clivages puissent être dépassés.

Pensez-vous que votre ouvrage parviendra à changer les regards sur l’Altérité et à démentir la fameuse et perverse théorie du choc des civilisations ?

Je pense que ce qui nous menace n’est pas le choc des civilisations dans la mesure où il n’y en a qu’une seule : la civilisation humaine. En revanche, le choc des ignorances est palpable de nos jours. Nous ne nous connaissons pas, mais en même temps nous ne cessons de représenter l’Autre et de le figer. Je pense que le moment est venu pour qu’on passe de ce choc des ignorances à la coexistence active, qui ne sera possible que si nous apprenons déjà à nous connaître. Et j’espère que cet ouvrage collectif pourra au moins donner quelques pistes de réflexion.

Propos recueillis par la rédaction d’Oumma.

Paru chez l’Harmattan, le livre « Les représentations de l’Autre : identités et altérité » est assurément à mettre entre toutes les mains.

oumma.com
***


En Egypte, l’inflation atteint des niveaux records : 31,5% sur un an.

En Egypte, l’inflation atteint des niveaux records : 31,5% sur un an, du jamais vu en plus de trois décennies. Les prix explosent depuis que la Banque centrale egyptienne a laissé flotter sa devise, la livre, en novembre dernier. C’était une exigence du Fonds monétaire international (FMI) pour l’attribution d’un “prêt de 11 milliards d’euros sur trois ans

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France : Des mosquées de la République.

Une mosquée de la République ? C’est un bâtiment qui ressemble à s’y méprendre à une mosquée, mais qui n’en est finalement plus vraiment une. Certes, des âmes y viennent encore y prier Allah, le Coran y est encore récité, mais le tout en un cadre curieusement bien syncrétique. Ce syncrétisme qu’est cet Islam de France dont seuls ceux qui craignent autre qu’Allah semblent être épris. Un Islam christique, soumis à l’État, et à ses décisions et réformes conciliaires. Un Islam partiel, répondant aux critères des laïcs, dépolitisé et réduit à sa seule dimension spirituelle et individuelle.

Ces mosquées de la République ont évidemment leurs imams et cadres. Souvent des étrangers ayant fuit le « bled », conquis par la France libérale et ses avancés sociales. Le postérieur entre deux chaises, ils sont typiquement les proies les plus à même de céder aux pressions d’une administration française des plus enquiquinantes. Adeptes du perpétuel compromis, ces « représentants » offrent sur un plateau d’argent le blanc-seing nécessaire à la croisade laïque qui se trame en nos murs. Ils écoutent, acquiescent et font. En dépit pourtant d’une loi encore de leur côté.

Bientôt des prêches rédigés ou commandés par l’État ? C’est déjà presque le cas. À Béziers, Robert Ménard avait ainsi réussi à faire signer à des mosquées locales une charte rédigée par ses soins. Ouvrages et propos de savants « wahabites » interdits, non promotion de « textes et livres appelant au jihad et réclamant la peine de mort pour les apostats, les athées ou les homosexuels ». Liberticide et en totale contradiction avec la loi, mais pas pour tous. « J’ai trouvé que le contenu de cette charte était conforme aux prescriptions sacrées de l’islam (…) pour moi, ce document est une preuve de la confiance que l’on peut nous accorder » avait ainsi tenu à préciser le responsable d’une des mosquées signataires…

Récemment, c’est la mosquée de Stains qui s’est vu remettre sur le « bon chemin ». Fermée sous l’état d’urgence, elle a été ré-ouverte, car remplissant désormais les conditions nécessaires. L’imam « salafiste » renvoyé, les membres de la mosquée se sont engagés à y faire le ménage. Parmi les prérogatives : « la création d’une équipe de vigilance » avec « pour mission d’alerter sur d’éventuels comportements contraires aux valeurs de la République ». La mosquée s’engage aussi à ouvertement condamner les messages à caractère radical, et à travailler à des « contre-discours ». L’association en question avait elle-même « proposée les garanties dévoilées aujourd’hui dès le mois de janvier ».

L’objectif de cette guerre idéologique que mène le pouvoir en nos mosquées est clair : c’est le contrôle total du culte musulman et à terme, logique, l’apostasie lente et finaude de ses sujets. Et ceci avec la bénédiction de ces preneurs d’otages de minbars que sont certains de ces représentants. De ces gens, de leurs mosquées de la République, nous n’en voulons pas. Discuter, échanger, condamner ce qu’il y a à condamner ; ceci peut se faire sans se coucher à plat ventre et sourire face au mépris. Mais pour cela faudrait-il avoir encore un brin de fierté et de confiance en Allah..

L’islam est universel, il est en France et ailleurs, mais nul de France ou d’ailleurs. Marianne, ôte tes mains de là, les mosquées ne sont pas à la République, elles sont à Allah!

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des colons profanent la mosquée al-Aqsa
.
Des dizaines de colons extrémistes ont pris le dimanche d’assaut la mosquée al-Aqsa, et l’ont profanée à travers de la porte des Maghrébins, sous la protection des forces spéciales et la police israéliennes.
.
Zahar: Nous ne renoncerons pas à un pouce de notre terre et le Hamas n’abandonnera plus son arme
.
Le prisonnier Ahmed Saadat est transféré de la prison d’Ashkelon à celle d’Ohlikdar
.
Mort du fondateur du mouvement islamique à l’intérieur, Cheikh Abdullah Darwish
.
Naplouse termine les préparations de la 69ème commémoration de la Nakba
.
Des protestations de masse des commerçants au passage de Jalama en raison des procédures de transit
.
Fermeture des entrées de Ramallah pour protester contre la faible solidarité avec les prisonniers
.
Un jeune arrêté et d’autres blessés dans des affrontements au camp de Jénine
.
Un policier israélien renverse un enfant palestinien à Jérusalem occupée
.
Le Comité de la grève: Pas de négociations officielles avec les prisonniers
.
Les familles des prisonniers de Jénine avertissent de la détérioration de la situation de leurs fils
.
L’occupation arrête une jeune palestinienne près de la mosquée d’Ibrahimi à Hébron

.
Mort d’un jordanien après avoir poignardé un soldat sioniste à Jérusalem
.
Une île artificielle à Gaza, proposition israélienne pour Trump
.
Un projet de loi sioniste veut empêcher les procès au nom des Palestiniens
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne remet à l’occupation deux colons infiltrés à Naplouse
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information