MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 7 Ramadan 1438.

Flash info du 7 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites.

En ce mois béni, il est indispensable d’évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se base sur l’ouvrage de Cheikh Mohamed ibn Salih Al-‘Uthaymin nommé « Chapitres sur le Jeûne, la prière de Tarawih et la Zakat » et sur celui de Cheikh ‘Abd Al-‘Aziz Ibn Bâz intitulé « Les mérites du jeûne et de la prière nocturne du Ramadan ».

La prière de Tarawih, prière de nuit durant le mois de Ramadan.

La prière de Tarawih est la prière de nuit effectuée en groupe pendant le mois sacré de Ramadan. Elle a lieu entre la prière de nuit (‘Icha) et la prière de l’aube (Fajr). Nous savons que la prière de nuit est fortement recommandée, d’autant plus durant le mois de Ramadan. En effet, le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam) a dit, dans un hadith rapporté par Al-Boukhari :

« Quiconque passe les nuits de Ramadan en prière par foi et en espérant la récompense [auprès d’Allah] verra ses péchés antérieurs pardonnés. »

Ainsi, cette prière nous a été conseillée par notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam). Il serait donc dommage de la négliger…

La prière de Tarawih, une Sunna.

La prière de Tarawih fait partie de la Sunna de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam). ‘Aisha (qu’Allah soit satisfait d’elle) fut interrogée sur la prière du Prophète (‘alayhi salat wa salam) durant le mois de Ramadan. Elle dit alors : « Il ne priait pas plus de onze Rak’a (unité de prière), que ce soit pendant le Ramadan, ou en dehors. » (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim). Nous devrions profiter de ce mois de Ramadan afin de tout mettre en œuvre pour plaire à notre Seigneur et quoi de mieux que de suivre la voie de Son Messager (‘alayhi salat wa salam) ? À partir du moment où nous avons la capacité d’effectuer cette prière de nuit, nous nous devons de le faire.

Cependant, au sujet du nombre de Rak’a, l’imam peut prier plus de onze Rak’a. En effet, lorsque le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam) fut interrogé au sujet de la prière nocturne, il dit : « Priez deux Rak’a à la fois. Et si vous craignez que le jour se lève, priez une seule Rak’a qui [conclura et] rendra impaire les prières accomplies. » Ce hadith est rapporté par Al-Boukhari et Muslim. Il est donc possible d’effectuer onze Rak’a, plus ou moins. Concernant le nombre exact, les avis divergent, pour plus d’informations sur le sujet, nous vous invitons à lire « Combien de cycles (rak’ahs) pour la prière de nuit du Ramadan ? » de la maison de l’islam. Suivre la Sunna est préférable, en s’appliquant et en prenant son temps, sans pour autant fatiguer ceux qui prient derrière nous.

La prière du Tarawih, un acte sincère et humble.

Malheureusement, de nombreux imams s’empressent dans la prière de Tarawih si bien que les gens n’ont pas le temps d’accomplir les obligations de la prière. Cela est détestable car l’imam ne s’applique pas dans l’accomplissement d’un pilier de l’Islam. Nous devons effectuer la prière de Tarawih du mieux que l’on peut. Certes, celui qui prie le Tarawih jusqu’à la fin possède la récompense de celui qui a passé la nuit en prière et ce, même si ce dernier dort juste après.

Les femmes peuvent assister à cette prière, à condition qu’elles n’attirent pas l’attention sur elles en s’habillant pudiquement et en ne se parfumant pas. Elles ne doivent pas attiser les regards au quotidien et d’autant plus en allant à la mosquée, sinon il est préférable de rester prier chez soi.

Il est important de prier avec sincérité, au quotidien comme pour le Tarawih. Il ne faut pas se hâter mais rester concentré, véridique, méditer sur les Paroles d’Allah, y consacrer corps et âme et y mettre tout son cœur. En effet, Allah dit : {Bienheureux sont certes les croyants, qui sont humbles dans leur prière.} (Sourate 23 : Versets 1-2).

La quiétude, la sincérité et la véracité sont des piliers indispensables à la prière. Veillons donc à ne pas nous hâter lors de la prière mais plutôt à méditer. Le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam) a dit à ce sujet : « Le pire voleur parmi les gens est celui qui vole de sa prière. Comment vole t-on de sa prière, ô Messager d’Allah ? Demandèrent les compagnons. Il (‘alayhi salat wa salam) dit : « En ne parfaisant ni son inclination ni sa prosternation. » (Rapporté par Ahmed et Al Darimi).

En ce mois béni, multiplions les prières nocturnes, la lecture, l’apprentissage et la méditation du Saint Coran. Louons Allah Seigneur de l’Univers, de nuit comme de jour, implorons Son Pardon de la meilleure façon qui soit, prosternons nous devant Lui avec sincérité et véracité, tentons de suivre le chemin de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam). Puisse Allah nous accorder Son Pardon et Sa Miséricorde.

AJIB.FR
***


Ramadan : L’apprentissage du Coran : privilégier la qualité à la quantité.

L’apprentissage du Coran est une priorité pendant le mois sacré du Ramadan.
C’est le moment parfait pour entamer la transformation qui bouleverse nos vies.
Le musulman peut performer dans le raffermissement de la “Foi” en maîtrisant mieux le Saint-Coran. Effectivement, le mois du ramadan est celui où le livre sacré a été révélé pour guider les hommes dans la bonne direction.

Pour approfondir sa connaissance du Saint-Coran le croyant doit privilégier la qualité à la quantité. Tout abord il est important de n’utiliser qu’un seul exemplaire du Coran que vous transporterez partout afin de solidifier votre relation avec le livre d’Allah soubhanou wa ta’ala.
En cette période de Ramadan, nombreux sont les musulmans qui se fixent pour but de lire entièrement le livre sacré. Le plus important est de rester concentré sur une sourate à la fois en faisant primer la compréhension du texte étudié.

Ainsi, il est plus judicieux de choisir qu’une seule sourate à la fois en essayant de la comprendre et de l’apprendre le mieux possible. Pour mémoriser cette sourate, le musulman peut la réciter plusieurs fois lors des prières quotidiennes.
Bien évidemment, commencer directement l’apprentissage du Coran sans avoir établit de plan au préalable serait difficilement efficace.
Préparer un planning hebdomadaire au moins une semaine avant le début du Ramadan.

Le croyant peut aussi télécharger les sourates pour les écouter en MP3 ou utiliser les multiples applications coraniques existantes.
Il est préférable de privilégier la qualité des parties mémorisées plutôt que de se focaliser sur la quantité et d’accumuler des connaissances éphémères. En effet, il est primordial que les objectifs puissent être mesurables à la fin de la période sacrée du Ramadan. Un objectif trop ambitieux et non réaliste n’aurait aucun intérêt puisque les connaissances serait vite oubliées après la période de jeûne.

AJIB.FR
***


Ramadan : les récompenses du jeûne dans l’au-delà.

Le jeûne du mois de Ramadan, quatrième pilier de l’Islam est doté de bienfaits et de sagesses dont nous bénéficions ici bas. Ces derniers sont tant physiques que spirituels. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer la réduction de l’alimentation qui apporte des bienfaits au corps notamment à l’estomac mais également le rapprochement d’Allah et l’éloignement des tentations. Mais qu’en est-il des mérites du jeûne dans l’au delà incha Allah ? À quoi le jeûne nous servira lorsque rien ni personne ne pourra nous être utile ?

L’intercession du jeûne en notre faveur.

Le jeûne est un acte d’adoration qui nous sera d’un grand secours dans l’autre vie incha Allah. En effet, le jeûne pourra intercéder en faveur des serviteurs {le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité} (Sourate 26 : Verset 88).

C’est en ce sens que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Le jeûne et le Coran intercéderont pour l’être humain le jour de la résurrection. Le jeûne dira : « Ô Allah ! Je l’ai empêché de boire, de manger et d’avoir des désirs pendant le jour, accepte mon intercession pour lui. » Le Coran dira « Ô Allah ! Je l’ai empêché de dormir la nuit, laisse-moi intercéder en sa faveur ». Alors ils intercéderont. » (Rapporté par Ahmed). Le jeûne sera donc un intercesseur pour nous le jour du jugement dernier ! Allahou Akbar ! Le jour où nous serons prêts à livrer père et mère pour bénéficier d’un quelconque soulagement, le jeûne que nous aurons accompli sur terre pourra intercéder en notre faveur incha Allah. N’est-ce pas un mérite des plus magnifiques macha Allah ?! Le jeûne parlera tout comme le Saint Coran car Allah est Capable de toute chose ! Ainsi, ils s’exprimeront en faveur des serviteurs ayant jeûné al hamdouliLlah !

Le jeûne ou le bouclier contre l’Enfer.

Le fait de jeûner constitue une protection pour chacun d’entre nous. Au delà de la protection contre les tentations ici bas, le jeûne est une protection contre le feu de l’Enfer dans la véritable vie incha Allah.

C’est en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il n’y a aucun serviteur qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah sans qu’Allah n’éloigne son visage de l’enfer de soixante-dix automnes ». Al hamdouliLlah le jeûne est un moyen d’éviter le châtiment de la pire destination qui soit, qu’Allah nous en préserve !

Le jeûne est également qualifié de « bouclier » par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui a dit : « Le jeûne est le bouclier par lequel le serviteur se protège de l’enfer ». Ainsi, l’un des mérites du jeûne dans l’au delà sera la protection qu’il nous apportera face à l’enfer incha Allah. Ce pilier de l’Islam doit donc être pratiqué avec l’intention d’être protégé du châtiment éternel.

Le jeûne permet d’accéder au Paradis.

Sans doute l’un des plus grands mérites du jeûne dans l’autre vie est l’accession au Paradis incha Allah. En effet, lorsqu’Abu Umama (qu’Allah l’agrée) a demandé : « Ô Messager d’Allah ! Indique-moi un acte par lequel j’entrerai au Paradis », le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Pratique le jeûne car il est sans pareil ».

Ainsi, le jeûne est un moyen d’entrer au Paradis incha Allah. N’oublions pas que nous sommes sur terre uniquement dans l’espoir d’accéder à cette demeure éternelle. Allah nous a prescrit le jeûne, permettant d’atteindre cet objectif par Sa Grâce. À nous de prendre en compte ce bienfait inestimable !

Une des portes du Paradis sera consacrée aux jeûneurs.

Le jeûne nous apportera une grande récompense dans l’au delà, à savoir une porte d’entrée au Paradis macha Allah. En effet, une des portes du Paradis portant le nom de Ar-Rayan, est dédiée aux jeûneurs.

L’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Au Paradis, il y a une porte qu’on appelle Ar-Rayan par laquelle entreront les jeûneurs au jour de la résurrection, et nul autre qu’eux n’y entrera. On dira : « Où sont les jeûneurs ? » Alors, ils se lèveront. Nul autre qu’eux n’y entrera, et lorsqu’ils seront entrés, elle sera fermée et nul n’y entrera plus ». Une porte du Paradis consacrée uniquement aux jeûneurs ! SobhanAllah ! Le fait d’accéder au Paradis est LA récompense que l’on espère tous. Mais savoir qu’une porte sera exclusivement réservée à ceux qui jeûnent ne fait qu’augmenter la valeur de cette espérance qui est des plus importantes macha Allah.

Qu’Allah accepte notre jeûne, notre repentir et nos actes d’adoration en ce mois béni. Qu’Il permette à ce pilier d’intercéder pour nous et nous faire accéder au Paradis.

AJIB.FR
***


Alerte à la bombe à bord d’un vol Royal Air Maroc.

Ce lundi 29 mai, un vol Montpellier Casablanca de la compagnie Royal Air Maroc a été maintenu au sol en raison d’une alerte à la bombe.

Les autorités françaises avaient reçu ce jour même une alerte sur la présence d’engins explosifs dans un avion en partance de Montpellier vers un pays maghrébin. Le seul vol qui répondait à cette description était ce Montpellier-Casablanca. Les passagers ont ainsi été évacués de l’avion et les services de la gendarmerie, accompagnés de chiens renifleurs, ont passé au peigne fin l’avion. Rien de suspect n’ayant été retrouvé, l’avion a finalement décollé avec trois heures de retard. Une enquête a cependant été ouverte pour identifier l’auteur de cette fausse alerte.

katibin.fr
***


Marc Zuckerberg gagne un procès contre le Mossad.

Israel a porté plainte contre le directeur de Facebook. Raté ! Procès perdu !

Des avocats israéliens ont porté plainte contre Marc Zuckerberg. Celui-ci se trouve accusé d’avoir permis au Hamas de se servir de Facebook pour échanger des informations.

Le groupe d’avocats Shurat HaDin a déposé une plainte en vue d’une poursuite pénale aboutissant à une indemnisation d’un milliard de dollars. Toutefois, le tribunal fédéral de New York a rejeté la demande et l’a estimée irrecevable en ayant considéré que Facebook ne peut être, en aucun cas, responsable des activités de ses utilisateurs.

Interdit d’utiliser Facebook. Mais massacrer des enfants c’est permis ?! voilà……………………… C’est la loi du silence !!!

katibin.fr
***

Maroc : Le Rif manifeste son soutien à Zafzafi arrêté.

Le militant pour l’émancipation du Rif, Zafzafi a finalement été arrêté par les services marocains.

Le militant avait cristallisé autour de lui la lutte pour le développement de sa région et contre les injustices et les inégalités. En effet, depuis la mort d’un poissonnier du fait d’une outrance policière, le Rif est en ébullition.

Zafzafi a fait sienne la parole populaire Rif en prenant comme icône le célèbre Abdelkrim El Khattabi. En plus des revendications sociales, celui-ci a dénoncé le mahzen tout puissant, mais également la corruption de l’état et la dépravation des mœurs causée par le tourisme sauvage occidental et du Moyen Orient.

Un discours de plus en plus religieux qui a gêné les mafieux et les imams à la solde de l’état.

A Al Hoceima, on manifeste donc la nuit pour protester contre cette arrestation politique arbitraire et on ne renonce pas à la lutte pour la dignité.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Secours Islamique, Nour, une vidéo fantastique pour une action extraordinaire !

Le Secours Islamique ce sont de vrais professionnels qui luttent au jour le jour sur tout le globe contre la misère.

Le Secours Islamique France, c’est aussi un savoir faire, une œuvre pérenne pour les plus démunis, un gage de sérieux pour tous les donateurs !

Avec Nour vous aussi devenez des acteurs et venez en aide aux indigents, à ceux qui n’ont plus rien. Vous aussi réalisez votre Ramadan en illuminant le Ramadan de ceux qui le vivent dans les pires des conditions.

Vous aussi faites parti de cette grande chaîne de solidarité qu’est le Ramadan avec le Secours Islamique France !

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


France : La Ville de Nice s’oppose à l’ouverture de l’agence Noorassur, spécialisée dans la finance islamique.

Contactée par Oumma, Sonia Mariji, fondatrice et directrice de Noorassur, nous a relaté son parcours, sa conception de la finance islamique et son bras de fer avec la mairie de Nice.

L’éthique et la fibre entrepreneuriale chevillées au corps, Sonia Mariji, 45 ans, creuse son sillon avec passion, rigueur et persévérance dans le secteur en plein essor de la finance islamique, cette finance éthique par excellence qui insuffle un supplément d’âme à un monde de la finance qui en a cruellement besoin.

Pur produit de la méritocratie républicaine et très attachée à la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » gravée sur les frontons des édifices publics, cette conseillère financière aguerrie, affligée par les déviances d’un capitalisme sans foi ni loi, a su capitaliser sur son expérience longue de dix ans pour s’ouvrir de nouveaux horizons professionnels, plus lumineux et conformes aux valeurs universelles de l’islam.

Si vous lui demandez ce qui l’a poussée irrésistiblement à se tourner vers la finance islamique, appelée aussi finance alternative, ou encore participative, elle vous répondra aussitôt que c’est la « crise de cupidité de 2008 » qui a provoqué en elle un véritable électrochoc.

Cette chef d’entreprise dans l’âme est passée allègrement de l’idée à la réalisation et, en 2012, Noorassur, le premier réseau de conseillers Epargne & Assurances Islamique de France, a émergé dans le paysage économique national, avec aux commandes une Sonia Mariji désireuse d’œuvrer dans l’intérêt général, sans exclusive, ayant résolument fait sien le slogan : « L’éthique n’a ni couleur, ni religion ».

Cinq ans plus tard, alors que six agences ont vu le jour à Chelles, Melun, Nantes, Sevran, Argenteuil et Aulnay-sous-Bois, et qu’une dizaine de pré-ouvertures sont prévues à son agenda, la fondatrice et directrice de Noorassur a plus que jamais foi dans son projet : faire de la finance islamique une finance ouverte et accessible à tous, musulmans comme non musulmans, tordant ainsi le cou aux préjugés d’autant plus tenaces qu’ils sont ravivés à dessein.

« Il ne faut pas être obligatoirement de confession musulmane pour franchir le seuil de nos agences. Nous avons des clients de toutes confessions », insiste-t-elle, en balayant d’un revers de main l’accusation de « communautarisme » que les grands pourfendeurs de l’islam profèrent insidieusement. Sonia Mariji le sait mieux que quiconque : ceux qui crient haro sur la finance islamique sont les mêmes qui s’acharnent à diaboliser le Halal, et poussent des cris d’orfraie devant « l’islamisation de la France ». En dépit de cette farouche adversité, l’essentiel à ses yeux, c’est « d’avoir le choix ».

Alors que la France est minée par un chômage de masse, agitée par de vieux démons et gangrenée par l’islamophobie structurelle, Sonia Mariji s’emploie avec une énergie décuplée à créer de l’emploi, à former son personnel, à redynamiser le tissu économique, tout en luttant efficacement contre les amalgames ravageurs, les discriminations quelles qu’elles soient, basées sur la religion ou l’apparence, et contre le rejet de l’autre.

« Je m’inscris dans la réconciliation nationale prônée par le président Macron ! », s’exclame-t-elle, en précisant qu’elle se fait un devoir non seulement d’accueillir des clients de toutes confessions et origines dans ses agences, mais également de recruter des employés de toutes obédiences, en donnant leur chance à celles qui sont victimes d’une chasse aux sorcières permanente : les femmes voilées.

Aussi, le veto qu’ a opposé brutalement la mairie de Nice, à nouveau dirigée par le revenant Christian Estrosi, à sa demande d’ouverture d’une agence en centre-ville, est-il tombé comme un couperet sur ses espoirs de s’implanter localement, de satisfaire les attentes des Niçois dans la diversité de leurs composantes et de créer six emplois.

Si elle ne s’attendait pas à être couverte de fleurs par un édile connu pour braconner sur les terres du FN sans état d’âme, et dans une cité encore hantée par l’effroyable attentat du 14 juillet 2016 , elle n’imaginait pas pour autant que son refus officiel aurait à ce point alimenté les pires fantasmes sur la finance islamique, et au final sur l’islam.

« Christian Estrosi justifie sa réponse négative par les risques forts de trouble à l’ordre public que notre enseigne ne manquera pas de créer en raison des événements tragiques du 14 juillet 2016. Il dit redouter aussi des rassemblements antagonistes qui mettront en danger tant le personnel que les clients. Bref, il joue sur les peurs et entretient insidieusement l’idée selon laquelle les Niçois seraient racistes, ce que je ne crois pas, et que l’islam, deuxième religion de France, reste une religion étrangère et une menace », s’indigne Sonia Mariji, ajoutant : « Des musulmans ont été mortellement fauchés sur la Promenade des Anglais, lors de ce 14 juillet horrible. Il ne faut pas l’oublier ! La première victime s’appelait Fatima Charrihi, c’était une mère de famille voilée ».

En outre, elle ne cache pas son étonnement devant l’amnésie qui frappe celui qui fut l’ex-proche lieutenant de Sarkozy, lequel a manifestement gommé de sa mémoire qu’en 2009, Christine Lagarde, alors ministre des Finances de la Sarkozie, s’était montrée très favorable au développement de la finance islamique en France, dans le sillage de Londres, devenue la place forte de la Finance éthique en Occident.

« La ville de Nice a pourtant tout à gagner avec l’ouverture de notre agence, tout comme la France a tout à gagner avec l’essor de la finance islamique sur son sol », clame-t-elle, en déplorant que son projet, parfaitement viable et créateur d’emplois, soit ainsi sacrifié sur l’autel d’une islamophobie institutionnalisée qui ne dit pas son nom.

Touchée mais pas abattue, Sonia Mariji a immédiatement contre-attaqué en déposant un recours devant le tribunal administratif, par le truchement de son avocat, Me Spinosi, et se dit prête à saisir le Conseil d’Etat dans un second temps. « Je ne lâcherai pas. Ailleurs, je n’ai jamais rencontré un tel rejet et je ne veux pas que ce refus ouvre la porte à d’autres », prévient-elle, en se désolant de devoir ferrailler avec la mairie de Nice, alors que l’ouverture de son agence se voulait utile, fédératrice et économiquement fructueuse.

C’est avec une émotion d’autant plus grande que Sonia Mariji se targue d’avoir institué le Trophée Noorassur qui, chaque année, depuis sa première édition fin 2015, au terme d’une année noire en France, célèbre le vivre ensemble, en rassemblant autour des valeurs du sport des équipes mêlant des chrétiens, des juifs et des musulmans. Une belle initiative qui est à l’image de la conception de la Finance islamique et des valeurs républicaines que défend ardemment la fondatrice de Noorassur.

Propos recueillis par la redaction d’Oumma.

oumma.com
***


“Wonder Woman” interdit au Liban en raison de l’actrice Gal Gadot, ex-soldate de l’armée israélienne.

La machine hollywoodienne à fabriquer des superproductions et à formater les esprits n’aime guère les petits grains de sable qui enrayent sa belle mécanique, surtout quand ses puissants studios font, comme par magie, d’une ancienne soldate de l’armée israélienne d’occupation la nouvelle « Wonder Woman » du septième art…

Dotée du superpouvoir d’avoir troqué son treillis militaire contre un habit de lumière qui n’éblouit que l’usine à rêves américaine, Gal Gadot, le bon petit soldat de l’ultra-sionisme israélien dont le zèle dans la défense d’une politique de colonisation, cruelle et illégale, n’a d’égal que sa détestation du Hamas, n’est pas la bienvenue dans les salles obscures du Liban.

En effet, le ministère libanais de l’Intérieur vient d’interdire officiellement la projection, sur le territoire national, du film « Wonder Woman », au motif qu’une actrice israélienne et ex-recrue de l’armée qui est loin d’être « la plus morale du monde » prête ses traits à une héroïne connue pour déjouer les complots maléfiques et défendre la veuve et l’orphelin.

Le Liban est officiellement en guerre avec Israël, et son ministère de l’Économie et du Commerce boycotte toute transaction commerciale avec l’Etat hébreu.

Gal Gadot, ou le visage de l’Apartheid israélien, ne sera pas projetée sur grand écran au pays du cèdre, et l’on ne peut que se réjouir que cette pasionaria ultra-sioniste ait été enfin démasquée.

Il est bon de rappeler les propos enflammés que tenait en 2014, alors que Gaza était à feu et à sang, celle qui, drapée dans son costume étoilé de Wonder Woman, aspire aujourd’hui à conquérir le monde : « J’envoie mon amour et mes prières à mes compatriotes israéliens. Surtout pour tous les garçons et les filles qui risquent leur vie en protégeant mon pays contre les actes horribles menés par le Hamas, dont les militants se cachent comme des lâches derrière des femmes et des enfants … Nous devons vaincre !!! », clamait-elle alors.

C’est un cri de guerre tonitruant que poussait Gal Gadot depuis les coulisses peu reluisantes d’Hollywood qui n’avaient déjà d’yeux que pour elle, là où la mobilisation en faveur d’Israël s’organisait activement dans le cadre de dîners de gala, en présence d’une pléiade de stars qui s’y précipitaient ventre à terre.

oumma.com
***


Maroc : Casablanca: des femmes se disputent à coups de sabre en plein ramadan.

“A peine quelques jours après le début du mois de ramadan, nous assistons à une querelle sanglante dans un souk près de Casablanca. Les images sont d’une rare violence” rapporte le site H24 Ma. Tolérance, paix, calme et tranquillité sont des vertus qui faussent compagnie à nombre de nos compatriotes pendant le ramadan. Le mois sacré à peine entamé qu’on assiste déjà à une scène d’une rare violence. Dans un marché de la commune de Lahraouyine (sud-est de Casablanca), en pleine dispute, des femmes ont sorti des sabres et provoqué la panique parmi les passants. On compterait une blessée grave selon H24.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France : 30 jours pour sauver l’Institut Privé Alif de Toulouse menacé de fermeture.

Menacé de fermeture le 30 juin 2017, l’IPA lance du 1er au 30 juin une campagne nationale de mobilisation et d’appel aux dons avec une trentaine de mosquées partenaires : “Tous Ensemble ! Pour sauver l’IPA”. L’objectif : collecter les fonds nécessaires pour éviter la fermeture de l’école.

Locataire depuis 2015, l’IPA souhaite devenir propriétaire afin d’assurer son indépendance et répondre à la demande croissante des parents en accueillant 180 enfants au lieu de 90 aujourd’hui. Le propriétaire des locaux dont la valeur est de 750 000 euros a fixé un ultimatum au 30 juin 2017. Si à cette date la somme n’est pas versée, les enfants et les professeurs seront obligés de quitter les lieux et l’école fermera.

Depuis janvier 2017, grâce à de généreux donateurs 390 000 € ont été récoltés soit plus de 50 % de la somme.

Pour cette campagne d’envergure, un site été crée, www.sauvonsipa.fr permettra de collecter les dons des internautes et informera sur l’IPA. Vous pouvez donc faire un don en ligne.

LE VENDREDI 9 JUIN : UNE TRENTAINE DE MOSQUÉES EN FRANCE S’UNISSENT POUR SAUVER L’IPA.

À l’occasion du sermon de vendredi et/ou de la prière de tarawih, chacune des mosquées partenaires sensibilisera d’une seule voix à l’importance de l’éducation des enfants et appellera les fidèles à faire preuve de générosité envers l’IPA. Parmi ces mosquées : Portet-sur-Garonne, Muret, Castres, Orléans, Saint-Nazaire, Saint-Étienne, Toulouse, Troyes, Grand-Charmont, …etc

Avec cette campagne appelant à la générosité, l’IPA souhaite aussi promouvoir la question de l’éducation. Un défi majeur que la communauté musulmane de France doit relever pour préparer son avenir. L’IPA relève ce défi depuis 2004 afin de transmettre les savoirs et les valeurs nécessaires au développement intellectuel, physique et spirituel des enfants.

A PROPOS DE L’INSTITUT PRIVÉ ALIF.

Fondé en 2004 à Toulouse, dans la quatrième ville de France, l’IPA est l’un des premiers établissements scolaires musulmans privés. Précurseur dans l’enseignement secondaire, l’institut accueille actuellement 90 élèves du collège au lycée. Reconnu pour sa pédagogie et ses résultats académiques, l’institut est aussi réputé pour l’accent porté à l’enseignement de l’islam et de la langue arabe.

Pour faire un don, allez sur http://www.sauvonsipa.fr/
.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le criminel Danny Danoun vice-président de l’ONU, le Hamas condamne
.
Le mouvement du Hamas a fermement condamné l’élection de l’ambassadeur israélien, Danny Danoun, comme vice-président de l’Assemblée générale des Nations Unies.
.
3502 réfugiés palestiniens tués en Syrie pendant la guerre
.
L’occupation démolit une maison au Néguev
.
Un soldat israélien poignardé par une jeune fille près de Jénine
.
Hamas : des dizaines de palestiniens passent le Ramadan dans les prisons de l’Autorité Palestinienne
.
Affrontements et arrestations à Jérusalem, Hébron et Ramallah
.
Barghouthi: Nous avons suspendu la grève de la faim pour donner une opportunité de dialogue
.
107 Palestiniens tués et plus de 3 000 blessés par Israël en 2016
.
150 colons israéliens font irruption dans la mosquée al-Aqsa
.
Hamas: pas d’élections à Gaza sans respect des lois
.
Liban: Le Hamas appelle à arrêter la construction du mur près du camp d’Ein al-Helwah
.
Les forces d’occupation arrêtent une jeune Palestinienne près de la mosquée Ibrahimi
.
Le Hamas remercie le ministre de l’Education libanais
.
Un prisonnier de Jénine transporté à l’hôpital immédiatement après sa libération

.
Les colons attaquent les véhicules des Jérusalémites à Silwan
.
L’occupation arrête un Palestinien de Toulkarem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 28 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 28 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Projet « Kita » au Mali : pour que l’eau ne donne plus la mort !

Projet « Kita » au Mali : Objectif, faire baisser les risques de maladies liées à l’eau et le taux de mortalité !
« Nos enfants étaient malades d’une eau sale que nous étions obligés de partager avec les animaux… »

Au Mali, l’eau devient rare lors de la saison sèche et des conflits entre populations peuvent éclater à tout moment. Et lorsque la saison des pluies arrive enfin, on boit et on se lave avec l’eau des mares faute de mieux. Avec cette eau, on cultive les terres et on cuisine, ce qui provoque des maladies, parfois même la mort des plus vulnérables, les enfants.

Face à ce constat alarmant, depuis plus de deux ans, les équipes du Secours Islamique France sur place installent des pompes et des points d’eau potable pour plus de 780 familles maliennes, agricultrices et éleveuses, installées à Kita, une ville particulièrement vulnérable, située dans la région de Kayes, au sud-ouest du Mali. Nous les sensibilisons à l’hygiène, aux effets néfastes de l’eau de mauvaise qualité, à la gestion des pompes, à l’amélioration des pratiques agricoles (maraîchage, pépinière, etc.) et d’élevage via une distribution de chèvres.

Les objectifs ?

1. Diminuer le taux de mortalité et les risques de maladies.

2. Développer et améliorer les cultures pour plus d’autonomie alimentaire.

Xavier, en charge des projets Afrique revient sur sa rencontre la plus marquante à Kita :

« Je pourrais vous parler des puits, des châteaux d’eau, des systèmes d’adduction d’eau potable dans la région de Kayes, à Kita, pour plus de 12 000 bénéficiaires. Je pourrais vous parler aussi des producteurs (et productrices !) que nous avons formés pour développer la culture de céréales, de haricots, d’oignons… mais je voudrais vous parler des femmes que j’ai rencontrées dans le village de Manako, qui se sont constituées en groupement. Dans ce petit village de Kita Nord, le Secours Islamique France a travaillé avec ces femmes pour l’agrandissement de leur jardin maraîcher, et leur a aussi distribué du petit matériel de production ainsi que des semences (de choux, piments, oignons, aubergines, etc.).

Pour parfaire ce soutien aux activités agricoles nous leur avons aussi mis en place des formations. Durant les discussions que j’ai pu avoir avec plusieurs d’entre elles, elles m’ont confié avoir augmenté leur production, ce qui leur permet dorénavant de pouvoir manger davantage à leur faim et plus régulièrement. Encore plus réjouissant, aujourd’hui la vente d’une partie de leur production leur rapporte quelques petits bénéfices, dont elles se servent pour élever leurs enfants. »

Nous partageons aussi avec vous le retour en direct de Patrick, notre chef de mission sur le terrain :

« Je suis en mission de supervision à Kita, dans un petit village où la chaleur est écrasante. Je suis entouré du chef de village, de quelques villageoises et villageois curieux de cette visite. Nous sommes autour d’une pompe à motricité humaine que le Secours Islamique France a réalisé il y a quelques semaines. A quelques mètres de la pompe, on peut encore voir l’ancien puits dans lequel les villageois puisaient leur eau avant que le Secours Islamique France ne réalise ce forage. »

Nous avons aussi eu le témoignage du chef de village (traduction assurée par le chef de projet Secours Islamique France) :

« Avant, nous buvions tous l’eau de cet ancien puits. Les enfants étaient souvent malades car l’eau n’était pas propre. En période sèche, le puits ne donnait qu’une eau boueuse. Maintenant, nous avons cette pompe, l’eau est claire et pure, nos enfants ne tombent plus malade ».

Dans chaque village dans lesquels le Secours Islamique France a fait des forages, le même message : « Merci, car avant il n’y avait pas d’eau propre et nous étions obligés de parcourir de longues distances pour en trouver. Merci, car nos enfants étaient malades d’une eau sale que nous étions obligés de partager avec les animaux. Maintenant le nombre de maladie dû à l’eau a diminué. A chaque fois la magie est la même, toujours aussi émouvante : voir de l’eau claire couler dans des lieux isolés, oubliés, où l’eau est un bien si précieux et parfois si inaccessible. »

Avec votre aide, le Secours Islamique France au Mali peut voir de nouveaux enjeux se dessiner : poursuivre ses forages dans des villages qui ont trop longtemps souffert du manque d’eau ou d’eau de trop mauvaise qualité, former les villageois pour qu’ils sachent comment entretenir leur forage, les former aussi à tester la qualité de l’eau pour que les maladies hydriques ne reviennent pas. Des enjeux qui motivent les équipes Secours Islamique France et leurs partenaires, car la fin est heureuse : une eau claire, pure, potable qui coule et qui coulera longtemps.

Vous aussi, vous pouvez nous aider à faire baisser les risques de maladies et le taux de mortalité ! Faites un don sur http://www.secours-islamique.org, chaque euro compte et peut changer la donne pour des populations trop longtemps privées d’eau saine !


katibin.fr
***


Yémen : 7,3 millions de personnes en besoin d’une aide alimentaire d’urgence.

Le Yémen est menacé par une famine d’une ampleur macabre. Ce sont 7,3 millions de personnes qui attendent une aide humanitaire d’urgence. Et 462 000 enfants sont en situation de malnutrition grave d’après les Nations unies, c’est-à-dire en danger de mort immédiat. Le comité international de la Croix-Rouge alerte sur la situation qui risque d’être désespérée d’ici trois à quatre mois.

« Les données sont parcellaires, nous sommes dans une situation de préfamine, voire de famine » dans certaines zones, alarme Serge Breysse, directeur d’expertise de l’ONG Action contre la faim.

Les organismes humanitaires jugent qu’à peine 10% des marchandises atteignent le port d’Hodeïda, auparavant voie d’importation majoritaire pour ses denrées alimentaires.

La guerre civile a déjà fait plus de 10 000 morts. Elle a commencé en 2011. Le gouvernement légitime ne contrôle que 20% du territoire.

«Le Yémen est un des pays du monde dans lequel les acteurs humanitaires rencontrent le plus de difficultés, interpelle Hélène Quéau, de Première Urgence International. Les infrastructures routières sont détruites totalement ou partiellement, l’accès aux aéroports et aux ports est très compliqué, les bombardements de la coalition arabe limitent les déplacements.»

islametinfo.fr
***


Turquie : vers un référendum sur l’adhésion à l’Union européenne ?

Alors que la Turquie et l’Allemagne vivent une situation tendue et que Recep Tayyip Erdogan est en pleine campagne électorale, ce dernier suggère qu’il faudrait prendre le chemin d’un référendum pour l’adhésion à l’Union européenne.

« En ce qui concerne les négociations (d’adhésion), nous pourrions prendre la voie d’un référendum et obéir à la décision que prendrait la nation », avait déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’un déplacement à Antalya.

L’idée d’une entrée de la Turquie dans l’UE n’est pas nouvelle et le président turc avait déjà soulevé la possibilité de la consultation de son peuple.

Les négociations quant à une supposée adhésion de la Turquie à l’UE datent de 2005 mais avancent très péniblement en raison de désaccords notamment sur Chypre et les droits de l’Homme.

islametinfo.fr
***


Somalie : la moitié du pays en attente d’une aide alimentaire d’urgence.

Trois années que la Somalie subit de grandes sécheresses privant les populations de nourriture et d’eau. Le photographe Giles Clarke a donné de son talent afin de retransmettre au monde la misère immense dans laquelle se trouve la Somalie.

Voilà des semaines que les Nations unies alertent sur les risques d’une famine de grande ampleur. Mais l’ONU n’arrive pas à réunir les fonds suffisants pour mettre à mal cette crise. Ce sont 6,2 millions de personnes qui attendent cette aide alimentaire d’urgence selon l’OMS.

Le pays avait connu une crise de même type en 2011, ce qui avait causé la mort de 260 000 personnes dans une indifférence totale. Le Nigéria et le Yemen risquent un sort similaire alors que deux régions du Soudan du Sud sont déjà décrétés en état de famine.

La sécheresse demeure l’un des premiers facteurs conduisant à cette situation hautement préoccupante mais elle n’est pas le seul puisque l’état de guerre de longues dates de ces quatre pays.

islametinfo.fr
***


Ma rencontre avec le sionisme français.

De ceux qui sont prêts à légitimer le meurtre et la torture de la Palestine en soutien à l’occupation israélienne, il faut seulement s’attendre à ce qu’ils inventent des mensonges et de fausses accusations pour intimider leurs adversaires.

Ma dernière rencontre avec le sionisme international a eu lieu à Paris, le 10 mars, après la projection du film documentaire « Derrière les Fronts » au cinéma des Trois Luxembourg. J’y étais pour participer au débat qui suit la projection du film dans la mesure où j’apparais de façon très visible dans le film lui-même. Mais, aussitôt après que l’un des spectateurs a posé une question, réelle et sincère, sur les psychopathologies que je rencontre en tant que praticienne en Palestine, un ami d’Israël s’est emparé du micro, saisissant l’occasion pour faire un long discours, haineux et chauvin, sur la « paranoïa des Palestiniens » et « la violence et le racisme naturels des Arabes », jusqu’à ce que, finalement, le public ne puisse plus tolérer sa diatribe et que monte un vif tollé général exigeant qu’il laisse s’exprimer quelqu’un d’autre.

Bloquer le débat public.

Le nom, le sexe, la couleur, la religion et l’aspect de cette personne sont moins importants que son rôle : arriver à tout moment et en tout lieu possibles pour museler la parole de ceux qui reconnaissent les Palestiniens et les montrent comme défendant leurs droits. « Lui », je l’avais déjà rencontré d’innombrables fois dans le passé – quand je suis intervenue comme étudiante à l’université Saint Peters à New York il y a des années, quand je suis intervenue parmi les professionnels à l’« Évènement spécial de l’Espace de pensée » de la Tavistock and Portman NHS Foundation Trust à Londres, après la guerre de 2014 contre Gaza, et aujourd’hui au cinéma, à Paris.

Son rôle est d’occuper le temps consacré au débat public afin d’empêcher que n’ait lieu une discussion sérieuse, d’intimider les orateurs et le public par son attitude agressive et accusatrice, et de profiter de l’occasion pour diffamer et pour menacer les orateurs et les personnes chargées de l’organisation de cette activité qui reconnaît l’expérience palestinienne.

Actuellement, nous voyons bien qu’Israël se hâte d’inventer de nouvelles lois pour criminaliser et punir celles et ceux qui s’impliquent dans le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) et qui mettent en avant les actions illégales, honteuses, d’Israël. Rien qu’en l’espace de ces derniers jours, Israël a expulsé Hugh Lanning, le président de la Campagne Solidarité Palestine pour son implication dans la critique d’Israël, et il a arrêté Kahlil Tufakji, le directeur du Centre palestinien pour les droits de l’homme (le PCHR), un expert en cartographie et colonisation.

Une liberté menacée.

Pendant ce temps, les amis d’Israël en Europe et aux USA agissent, « plus royalistes que le roi », s’occupant des Palestiniens et de leurs amis internationaux, les cataloguant, tissant des mensonges pour salir leurs réputations, et les attaquant dans leurs moyens de subsistance. Partout, la puissante matraque d’Israël est brandie pour menacer quiconque ose critiquer l’occupation ou se mobiliser dans une action non violente pour aborder les violations des droits de l’homme en Palestine.

J’ai des amis qui ont reçu des menaces contre leur vie parce qu’ils sont impliqués dans un soutien aux droits des Palestiniens. Il faut se demander quel recours est laissé aux Palestiniens quand la diplomatie échoue et quand l’action non violente est criminalisée – poser cette question n’est pas encourager la violence, c’est observer la façon dont les partisans du sionisme, tout en bloquant toutes les voies possibles pour une réponse publique non violente, s’impliquent eux-mêmes dans les épisodes de violence qui suivent.

Dans ce contexte, le monopolisateur du microphone dans ce cinéma a, délibérément, fait la fausse déclaration que la projection de ce film avait été organisée dans le cadre de la « Semaine contre l’apartheid d’Israël ». Il porte l’accusation absurde que tant moi-même que la réalisatrice du film serions des agents du terrorisme et, ce faisant, il met en danger nos carrières, notre liberté personnelle et notre sécurité physique. Il affirme en outre le mensonge incendiaire et colossal que j’identifierais les civils israéliens comme des cibles légitimes de la résistance armée !

Enfin, il admet trouver le film « incompréhensible » ! Peut-être parce que dans sa conscience et dans son esprit, persiste cette contre-vérité usée jusqu’à la corde : que les Palestiniens « n’existent pas – où sont les Palestiniens ? ». Mais le film donne une vie et une présence indéniables aux Palestiniens dans leur merveilleuse diversité : l’archevêque Atallah Hannah, le détenu gréviste de la faim Sheikh Khader Adnan, la directrice de l’organisation queer « Aswat », un professeur universitaire, Dr. Abaher Al Saqqa, un autre universitaire, l’ancienne prisonnière universitaire Rula Abu Dahho, et Demma Zalloum, cette jeune mère qui sauva son enfant de l’enlèvement par les colons.

Tous ces Palestiniens se joignent à moi pour vous transmettre ce message commun : nous continuerons de partager nos divers témoignages sur l’occupation, quelles que soient les forces utilisées pour briser les tissus de la solidarité palestinienne. Nous renforcerons nos mises en réseau avec celles et ceux qui défendent la justice, et nous tendrons nos mains aux vrais amis de la Palestine.

Traduction : JPP pour les Amis de Jayyous.

Nous vous proposons de voir ou revoir la bande-annonce du film « Derrière les fronts : Résistances et Résilience en Palestine » réalisé par Alexandra Dols qui met en lumière le travail et l’engagement remarquables de la directrice du Centre médico-pyschiatrique de Ramallah, Samah Jabr, auprès des siens en souffrance, ainsi que les graves dommages psychologiques causés par l’occupation israélienne sur le peuple palestinien. La tyrannie du gouvernement ultra-sioniste de Netanyahou ne sévit pas uniquement par les armes, elle fait également des ravages dans les esprits, jeunes et moins jeunes, dans l’espace mental, précisément derrière les fronts…

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


France, Police : Tout algérien qui débarque à Toulouse est un terroriste.

Au tableau de chasse de la Police de l’Air et des Frontières (PAF), le jeune algérien qui débarque à Toulouse est un gibier de choix. Il est forcément djihadiste, donc terroriste et voleur.

Il y a en France un corps de police qui porte un drôle de nom, la « PAF », la Police de l’Air et des Frontières. Alors qu’aujourd’hui les frontières, sauf celles de Monaco, se situent au bout de l’Europe… Comprenne qui pourra. S’ennuyant de cet éloignement Schengenien de la ligne bleue des Vosges, certains de ces fonctionnaires prennent leur revanche en chassant le maghrébin dans les comptoirs des aéroports. Pour tuer le temps. Au tableau de chasse, le jeune algérien est aussi prisé que le lièvre qui sera royal : il est forcément djihadiste, donc terroriste et voleur. « All in one » comme dit la reine et le couteau scout. Le mieux, pour qu’Eric Zemmour dorme sur ses quatre oreilles, est donc que ces gens là ne pénètrent pas sur la terre sacrée de France.

Parfois plutôt que de rentrer silencieux et meurtri en Algérie, et d’y ruminer sa peine et sa honte en lisant la Déclaration Universelle des « Droites » de l’Homme, le gibier se révolte. Un tout petit peu. Et fait état à la presse et aux « réseaux sociaux » de la claque donnée par ces humanistes de la PAF.

Le site « Où va l’Algérie » nous décrit le cas d’un de ces refoulés que la France ne juge pas assez halal pour avoir le droit de visiter, chez elle, les quelques monuments célébrants les morts « musulmans » des guerres 14-18 et 39-45. Le jeune homme qui conte donc son aventure sur le web, a un emploi dans « une grosse société nationale algérienne », ce qui signifie, premier « bon point », qu’il n’a rien de ces chômeurs trabendistes si redoutés par la PAF. Il est en possession d’un authentique visa qui doit lui permettre de visiter Paris pendant trois jours, puis de filer à Toulouse jusqu’au 24 octobre chez sa tante paternelle.

Un jihadiste en cravate.

C’est là que dans le cerveau de ces limiers filtreurs de frontière et qui ont laissé mille français partir pour le Djihad en Syrie sans dire « ouf », voient en ce jeune cadre algérien un terroriste se cacher derrière une cravate. Comprenons ces gardes-frontières exemplaires : un jeune algérien qui va à Toulouse est forcément un guérilléro de la bande à Mehra. C’est sûr, chef !

Après mille tracas, le jeune homme auquel manque le justificatif d’hébergement à Toulouse, s’empresse de le demander… Mais c’est niet. L’accès au fax est interdit, c’est la consignation dans un placard à balais avec, merci à ces hommes si bons, le droit de boire de l’eau au robinet des toilettes. Puis l’expulsion à 18 heures sans même avoir vu le hall de l’aéroport. J’espère que ces vigilants seront décorés de la médaille du Mérite, car ils sont méritants. Ils ont sûrement évité un terrible attentat contre la fabrique des cachous Lajaunie, gloire de Toulouse. Et contribué à faire aimer la France en Algérie, autant qu’à la bonne époque, si regrettée, de Massu et Bigeard.

Africa24.info
***

Plus de 1000 civils tués par la coalition occidentale en un mois en Syrie et en Irak.

Ce mois de mars aura été particulièrement meurtrier pour les civils en Irak et en Syrie. Rien qu’en deux jours, au moins 500 personnes en majorité des femmes et des enfants ont péri dans les raids de la coalition occidentale menée par les États-Unis contre les villes tenues par le groupe « État Islamique », en particulier Mossoul et Raqqa

Le 17 mars, une frappe de la coalition sur un bâtiment rempli de civils a fait au moins 230 morts à Mossoul au nord de l’Irak (vidéo 1). Les témoins évoquent des corps encore ensevelis sous les ruines des immeubles et maisons. Quelques heures auparavant jeudi soir, au moins une cinquantaine de fidèles ont péri dans le massacre d’une mosquée à l’heure de la prière dans la province d’Alep en Syrie. Mardi 21 mars, un bombardement visant une école transformée en camp de déplacés dans la province de Raqqa a provoqué la mort d’au moins 35 civils, 183 selon de sources locales (vidéo 2). Dans la même province, la ville de Tabqa a elle aussi payé un lourd tribut avec au moins une trentaine de civils victimes des bombardements de la coalition contre un four.

Cela sans même compter les « classiques » boucheries russo-assadiennes.

Rappelons que la France a engagé 24 avions rafales et plus de 12 avions de type mirages 2000 avec 1500 militaires – aviateurs, artilleurs, conseillers des forces irakiennes – contre l’organisation E I. En Irak, les canons français Caesar tirent « une centaine d’obus par jour » selon le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. L’armée se vantant sur son compte Twitter de ces opérations.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Libération de deux prisonniers d’Hébron
.
la prison du Néguev sous haute tension
.
Vallée du Jourdain: Les exercices militaires sionistes forcent les Palestiniens de quitter leurs maisons
.
Hebron: Les forces d’occupation dévastent deux villages et reprend la construction du mur de séparation (Adel)
.
53 colons attaquent al-Aqsa sous la protection de la police
.
Diplomate koweïtien: La question palestinienne sera prioritaire sur les travaux du sommet d’Amman
.
Projet de règlement menace de démolir des dizaines de maisons au Mont Scopus à Jérusalem
.
L’occupation entame une manœuvre militaire en Cisjordanie
.
Ramallah: Marches populaires pour condamner l’assassinat de Fuqha
.
Fermeture du passage de Beit Hanoun après l’assassinat de Fuqha
.
Al-Haya: les faits révéleront ce qui adviendra après l’assassinat de Faqha
.
L’occupation arrête 9 Palestiniens en Cisjordanie et attaque un journaliste
.
L’occupation interdit la construction dans les terres palestiniennes à Tubas
.
Les captifs de Fatah commenceront une grève de la faim en Avril
.
Jérusalem: L’occupation force un Palestinien à démolir sa maison
.
Blessés dans des affrontements avec l’occupation à Beit Ummar au nord d’Hébron
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information