MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Ramadan 1438.

Flash info du 3 Ramadan 1438.
Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Le jeûne du mois de Ramadan expliqué aux non musulmans.
Nombreux sont les préjugés et les questions des non musulmans autour du Ramadan. Certains n’ont pas eu de réponses à leurs questions, d’autres ont eu des réponses erronées et d’autres encore se sont ancrés dans des idées reçues, si bien qu’ils n’ont posé aucune question. Or, il est de notre devoir d’expliquer le Ramadan aux non musulmans, de les aider à comprendre ce qu’est le jeûne, pourquoi nous jeûnons et démentir ainsi tous les stéréotypes qui circulent et qui entourent le mois béni de Ramadan.
« Le jeûne c’est que pour les musulmans ».
Certains pensent que le jeûne est propre aux musulmans. Or, l’Islam n’est qu’une continuité des deux religions monothéistes qui existent aujourd’hui. C’est ainsi que de nombreuses ressemblances peuvent être constatées entre l’Islam et le judaïsme ou l’Islam et le christianisme. Notre religion est composée de piliers dont le jeûne fait partie. Mais ce dernier a également été prescrit à ceux qui nous ont précédés. Comme le dit Allah : {Ô les croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété} (Sourate 2 : Verset 183). Ce verset permet d’expliquer aux non musulmans que le jeûne n’est pas « que pour les musulmans » mais qu’il a été ordonné aux autres communautés.
« Le jeûne des musulmans consiste à se priver de nourriture et/ou de boisson ».
Les non musulmans considèrent parfois le jeûne comme le fait de ne pas se nourrir, de ne pas s’hydrater ou l’un des deux. Or, le jeûne est d’abord un acte d’adoration en soi. Il n’est pas une privation de nourriture et de boisson mais une preuve acte de notre soumission envers notre Seigneur. Ainsi, il faut expliquer aux non musulmans que le jeûne est un acte qui nous rapproche d’Allah.
De plus, le jeûne est un éloignement des tentations et des plaisirs d’ici bas. C’est ainsi que de l’aube au coucher du soleil, tout musulman doit se priver de manger et de boire tout en s’abstenant d’avoir des relations intimes avec son épouse, de parler inutilement, de porter atteinte à autrui, de mentir… C’est en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit, d’après Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) : « Celui qui ne s’abstient pas à forger des mensonges, Allah n’a nullement besoin qu’il renonce à sa nourriture et à sa boisson ». (Al Boukhari). Le jeûne a entre autres pour caractéristique de bannir le mensonge. Ainsi, le jeûneur doit avoir un comportement noble, dénué de toute tentation et de tout vice. Le but étant de se rapprocher de notre Créateur, le jeûne est un acte d’adoration complet qui ne se résume pas à l’absence d’alimentation.
Les non musulmans disent que : « Tous les musulmans sont obligés de jeûner même s’ils en sont incapables ».
Il est commun de penser chez les non musulmans que le jeûne est une obligation à laquelle nous devons tous nous soumettre quel que soit notre état ou notre âge. Or, {Allah veut pour vous la facilité, Il ne vous veut pas la difficulté} (Sourate 2 : Verset 185). Ainsi, celui qui voyage n’est pas soumis à l’obligation du jeûne de même que celui qui est malade. Ils devront jeûner lorsqu’ils en auront la capacité incha Allah. Cette Grâce divine est mentionnée par Allah en ces termes : {Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours.} (Sourate 2 : Verset 185). Le voyageur et le malade qui pensent que le jeûne leur sera difficile, ne s’en acquitteront qu’après le mois de Ramadan. Le malade pourra ainsi guérir plus rapidement incha Allah et le voyageur sera plus à même de voyager.
Les personnes âgées ne sont pas obligées de jeûner. C’est ainsi qu’Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) a dit : « Le vieillard et la vieille femme ne sont pas capables de jeûner. Par conséquent, chacun d’entre eux doit nourrir un pauvre par jour de jeûne non fait ». Comme pour le malade et le voyageur, la personne âgée ne doit pas jeûner si elle en ressent une quelconque difficulté. Cela dit, la compensation est différente car le vieil homme ne doit pas rattraper ses jours de jeûne mais nourrir un pauvre pour chaque jour. Voilà encore une facilité de la part d’Allah qui confirme que le jeûne n’est pas une obligation sans exceptions.
La femme enceinte et la mère qui allaite ne sont pas soumises au jeûne s’il entraîne une difficulté ou un risque pour elles et leur bébé. C’est en ce sens qu’Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Allah béni et Exalté soit-Il, a dispensé le voyageur de la moitié de la prière ; la femme enceinte et la mère nourrice du jeûne ». (At Tirmidhy). Ces femmes ne sont pas obligées de jeûner si elles en sont incapables ou si leur santé est mise en danger.
Ainsi, tous les musulmans ne sont pas obligés de jeûner quelle que soit leur situation. Bien au contraire, cette obligation s’applique au cas par cas. Du voyageur à la femme enceinte en passant par la personne âgée et le malade, le jeûne peut être rattrapé ultérieurement ou compensé autrement. Cela prouve donc aux non musulmans que le jeûne est une facilité car Allah n’aime pas la difficulté pour Ses serviteurs.
Les non musulmans disent que : « Le soir, les musulmans font la fête ».
Il est surprenant de constater le nombre de non musulmans qui pensent que nous faisons la fête le soir, après le coucher du soleil. C’est un préjugé plutôt curieux mais très répandu. Ainsi, il faut leur expliquer que le jeûne n’est pas suivi d’une fête quotidienne ou d’un quelconque événement festif.
Le jeûne du mois de Ramadan a pour objectif le rapprochement d’Allah, l’augmentation de la foi et la multiplication des actes d’adoration. La fête n’est donc pas au rendez-vous. Après le coucher du soleil et le repas, la prière du Tarawih est le rassemblement caractéristique du mois de Ramadan. Mise à part cette prière en groupe qui a pour but l’adoration d’Allah, aucun autre événement groupal n’est prescrit le soir.
Cela dit, il est commun de se rassembler en famille le soir pour prendre un thé ou autre. Cela ne relève pas de la religion mais de la tradition. Donc cela n’est pas relatif à tous les musulmans. De même, ce rassemblement n’est pas de nature festive mais seulement conviviale et familiale. Cela permet d’expliquer aux non musulmans que durant le Ramadan, les musulmans ne font pas la fête le soir. D’autant plus que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Toute nation a ses festivités et voici les vôtres » en désignant les deux fêtes de l’Aïd. Ainsi, la supposée fête que les musulmans célébreraient chaque soir de Ramadan n’a pas lieu d’être.
Qu’Allah guide par Sa Miséricorde Infinie, nos proches non musulmans. Qu’Il ouvre leurs cœurs à la Vérité en ce mois sacré de Ramadan.
AJIB.FR
***

Etats-Unis : Donald Trump souhaite un “Joyeux ramadan” aux Musulmans.
Donald Trump passe de l’islamophobie à « l’allié des musulmans ».
Un rappel de sa lutte contre le terrorisme.
Dans un communiqué publié vendredi, Donald Trump a souhaité « au nom du peuple américain, un joyeux ramadan à tous les Musulmans ». Il a aussi de nouveau insisté sur la lutte contre le terrorisme : « Cette année, la fête (du ramadan) débute alors que nous pleurons les victimes innocentes d’attaques terroristes barbares au Royaume-Uni et en Egypte, des actes de dépravation qui sont directement contraires à l’esprit du ramadan. De tels actes ne font que renforcer notre volonté de défaire les terroristes et leur idéologie pervertie ».
Un message de paix.
Il a également rappelé que durant son récent voyage en Arabie saoudite il avait délivré « devant plus de 50 dirigeants de nations musulmanes » un message « de partenariat pour la paix, la sécurité et la prospérité de nos pays et pour le monde ». « Durant ce mois de ramadan, soyons fermes dans notre volonté de tout mettre en oeuvre pour nous assurer que les générations futures soient libérées de ce fléau et puissent prier et communier en paix », a-t-il encore dit.
Après ses actions clairement islamophobes, Donald Trump essaie désormais de démontrer qu’il mène une lutte contre le terrorisme, et non contre l’Islam.
katibin.fr
***

États-Unis : deux passagers poignardés à mort par un homme aux propos islamophobes.
Deux hommes ont été poignardés à mort vendredi dans un train régional à Portland alors qu’ils s’interposaient pour défendre deux femmes victimes d’insultes islamophobes. L’une d’elles portait le voile.
Vendredi après-midi à Portland, dans l’Oregon, un homme a assassiné deux passagers d’un train régional qui tentaient de le faire taire. Celui-ci proférait des insultes islamophobes envers deux femmes, dont l’une portait le hijab, rapporte la police locale. Un troisième individu a été légèrement blessé.
«Musulmans criminels», «Sortez du train, et sortez de notre pays car vous ne payez pas vos impôts ici»…
Un témoin de la rixe a raconté à KATU-TV, les circonstances, encore floues, du drame, survenu en fin d’après-midi, alors que les deux passagères, «possiblement musulmanes» selon des témoins contactés par ABC, venaient de monter dans le wagon. «Quand les deux hommes sont intervenus, l’assaillant a sorti un couteau et les a égorgés», explique Evelin Hernandez. L’un est mort sur place, l’autre à l’hôpital.
journaldumusulman.fr
***

Les iftars de l’Institut des cultures d’islam donnent le tempo de l’été.
À l’occasion du mois de Ramadan, l’Institut des cultures d’islam perpétue ses « Iftars de l’ICI » qui ont fait son succès, en combinant l’écoute de contes et légendes en première partie de soirée, suivie d’un repas de rupture du jeûne (10 €) composé du traditionnel « lait caillé + dattes + chorba + bricks, fricassées ou pastilla + thé ou café + pâtisseries », et une conférence ou un spectacle, en deuxième partie de soirée (entrée libre), en lien avec l’exposition « Rock the Kasbah», consacrée aux musiques en terres d’islam et qui est ouverte jusqu’au 30 juillet.
Le 3 juin est présenté le debaa, un art chanté et dansé de Mayotte (archipel de l’océan Indien), interprété exclusivement par des femmes et qui s’inspire de poèmes mystiques louant la naissance et la vie du Prophète. La conférence prend un tour particulier, puisqu’elle est animée par Elena Bertuzzi, choréologue, à savoir une spécialiste de l’analyse du mouvement, et en présence d’un ensemble de femmes mahoraises, soit une conférence dansée, qui invite le public à connaitre l’origine et les gestes de cet art si peu connu en métropole.
Le 10 juin, spectacle « Une nuit au Caire », d’Ahmad Wahdan, qui retrace la tradition des chanteurs publics du Caire. Le 17 juin, conférence sur « Oum Kalsoum, l’étoile de l’Orient », par la biographe Ysabel Saïah-Baudis.
Le 22 juin, représentation de l’ensemble Dervish Spirit, avec le chanteur soufi Enris Qinami, le flûtiste James Serre et le derviche Omar.
Le 24 juin, projection du film Muezzin, de Sebastian Brameshuber, un documentaire sur le concours du « meilleur muezzin » organisé en Turquie chaque année et qui met en lice près de 3 000 candidats. Le réalisateur suit deux compétiteurs et s’interroge sur la place de la créativité et de l’interprétation personnelle dans ce prélude à la prière pourtant si codifié.
Les Iftars de l’Institut des cultures d’islam.
Les 3, 10, 17, 22 et 24 juin, à 21 h 50.
Exposition « Rock the Kasbah » jusqu’au 30 juillet.
Visites guidées gratuites les 3 et 21 juin, les 8 et 29 juillet, à 15 h, sur réservation en écriacant a l’email : accueil@institut-cultures-islam.org
Pour En savoir plus, rendez-vous sur : www.rockthekasbah.fr
.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***

Une 3e édition du Festival Ciné-Palestine prometteuse.
Le Festival Ciné-Palestine fait son come-back. Après les succès des deux premières éditions en 2015 et en 2016, le rendez-vous du cinéma palestinien, désormais incontournable dans le paysage culturel francilien, est fixé cette année du 2 au 11 juin avec, à nouveau, une programmation riche qui reflète le dynamisme et la qualité des productions palestiniennes.
Au menu du FCP sont programmés, outre Le Chanteur de Gaza (le 7 et 11 juin), fabuleux film de Hany Abu Assad, en salles depuis le 10 mai, une vingtaine de séances avec des films inédits comme Ghost Hunting de Raed Andoni, qui ouvrira le festival (le 2 et 8 juin).
Le réalisateur, qui vient d’obtenir le prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Berlin, a rassemblé, dans le cadre de son long métrage, un groupe d’anciens détenus pour reconstituer le centre d’interrogatoires du service de renseignement israélien Al-Moskobiya, à Jérusalem, par lequel ils ont transité, afin de faire émerger leur parole et leurs témoignages de ce douloureux épisode de leur vie.
Le FCP 2017, parrainé notamment par le réalisateur Ken Loach, sera marqué par l’anniversaire des 50 ans de l’occupation israélienne suite à la guerre de 1967, avec un focus « Regards croisés sur 1967 » qui propose une sélection de films peu diffusés racontant comment cette guerre a été vécue, ressentie et racontée par le biais du cinéma, informent les organisateurs.
La programmation du festival, dans des cinémas partenaires à Paris, Saint-Denis, Montreuil et Aubervilliers, mettra aussi en valeur l’œuvre du réalisateur et metteur en scène palestinien Mohammad Bakri (Jenin, Jenin et L’anniversaire de Leïla les 3 et 4 juin), avec une rétrospective et une master class (le 4 juin, à 19h) qui lui sont consacrées, « pour une véritable immersion dans son univers cinématographique ».
Plus de 8 000 euros ont été collectés dans le cadre d’une campagne de crowdfunding visant à financer l’organisation du FCP 2017.
Celui-ci accueillera pour la première fois un concours de courts-métrages destiné aux jeunes réalisateur et réalisatrices, « suivant son objectif premier de soutien au cinéma palestinien ». Cinq films sélectionnés seront projetés le 6 juin à Paris, sous l’oeil avisé d’un jury de professionnels parmi lesquels se trouvent Mohammad Bakri.
Festival Ciné-Palestine, du 2 au 11 juin 2017.
Concert d’ouverture de FCP le 31 mai à La Marbrerie (Montreuil).
Soirée d’ouverture avec Ghost Hunting le 2 juin aux Trois Luxembourg (Paris).
Pour connaître la programmation complet, rendez-vous sur : www.festivalpalestine.paris
.
saphirnews.com
***

Lindsay Lohan souhaite un « Happy Ramadan » aux musulmans du monde entier.
Lindsay Lohan a ravi le web en souhaitant un « happy Ramadan » à tous les musulmans du monde. L’actrice américaine est connue pour son vif intérêt pour l’Islam depuis plusieurs années.
Lindsay Lohan a fait plaisir à tous ses followers en postant sur les réseaux sociaux un message pour souhaiter un « joyeux ramadan » aux musulmans du monde. Un message qui va relancer les rumeurs sur sa potentielle conversion à l’Islam, elle qui ne se cache pas d’avoir lu le Coran.
« Aux USA, je suis considérée comme une mauvaise personne, uniquement parce qu’une photo volée m’a montrée en train de tenir un Coran dans les mains. J’étais tellement heureuse de quitter les États-Unis et d’aller à Londres après tout ça.
Je me sentais si peu en sécurité chez moi, les gens ont été vraiment horribles. Juste parce que c’est ma croyance. Si j’ai envie de mieux connaître l’Islam, c’est mon choix, c’est ma volonté, cela ne regarde personne.
Je ne cherche pas à savoir ce que les autres font dans leur vie quotidienne. Manifestement, ils ne doivent pas faire grand chose pour passer leur temps à me calomnier, à me blesser », avait-t-elle affirmé l’année dernière.
L’actrice Lindsay Lohan avait d’ailleurs posé en burkini peu après la polémique survenue sur les plages françaises l’été dernier. Une photo qui avait rapidement fait le tour du monde.
islametinfo.fr
***
Maroc : Malgré les émeutes et la colère, les manifestants rifains offrent le souhour aux forces de l’ordre.
Au Maroc, la situation est électrique entre le pouvoir et la population du Rif. La pauvreté, les mauvaises conditions de vie et surtout la mort d’un jeune homme dans des conditions atroces, il y a quelques mois, n’ont fait qu’aggraver la colère des habitants.
Depuis ce vendredi, le leader du mouvement de protestation, Nasser Zefzafi, est recherché par la justice pour avoir dénoncé pendant le sermon du vendredi « ces imams qui retranscrivent la propagande de Rabat ». Une intervention remarquée qui a servi de prétexte au pouvoir pour exiger son arrestation immédiate. L’homme est depuis recherché par les autorités mais protégé par la population locale qui adhère au discours et aux revendications.
Des manifestations ont lieu tous les soirs dans de nombreuses villes du Rif. Après la prière de Tarawih, des centaines de personnes marchent dans les rues, dénonçant l’arrestation des membres de la Mouvance Contestataire Rifaine tout en proclamant leur soutien à Nasser Zafzafi.
La situation ne risque guère de s’améliorer puisque de nombreux militants ont été arrêtés et accusés de vouloir déstabiliser le Rif. Ils sont accusés notamment de fomenter un complot contre le royaume grâce à des financements venus de l’étranger. Des accusations que les principaux concernés rejettent en bloc.
Malgré tout, les habitants de cette région, réputés pour leur respect des traditions et de leur religion, ont fait apporter aux forces de l’ordre sur place de la nourriture afin qu’ils puissent effectuer leur jeûne du mois de Ramadan dans les meilleures conditions. Respect.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .



islametinfo.fr
***

France : Trappes : Règlement de compte au couteau à la sortie de la Mosquée.
En plein Ramadan, une rixe a vu s’opposer deux bandes rivales de Trappes après la prière de Tarawih.
Alors que les fidèles quittaient la Mosquée après minuit, des jeunes ont été attaqués par d’autres au couteau.
L’un d’eux a été grièvement blessé et transporté d’urgence aux urgences. Si sa vie n’est plus en danger, son poumon a été touché …
Un autre jeune a été pris a parti et a subi un petit lynchage en règle.
Tout le monde se rappelle la mort de Moussa 14 ans victime de ces mêmes règlements de compte entre quartiers. Cette affaire ne restera évidemment pas sans suite et entraînera représailles de part et d’autre.
Il est vraiment nécessaire et impérieux que les frères et les anciens se saisissent de ce problème afin de trouver une solution pacifique à ce conflit dégradant et inutile qui met en péril la vie de nos plus jeunes.
islametinfo.fr
***

Un expatrié musulman à Londres : « En 1 an dans le monde du travail à Londres, j’ai vécu ce que je n’ai pas vécu en 4 ans en France ».
Islam&Info vous propose le témoignage d’un jeune musulman français parti travailler au Royaume-Uni et qui découvre le véritable « vivre-ensemble » à l’anglo-saxonne. Ce petit exposé de la vie outre-Manche est rapidement devenu viral sur Facebook.
« En 1 an dans le monde du travail à Londres, j’ai vécu ce que je n’ai pas vécu en 4 ans en France.
Entre la remontrance car je n’avais pas dit à ma responsable que j’avais besoin de prier et que je le faisais en cachette.
« À partir d’aujourd’hui dès que c’est l’heure d’aller prier tu y vas ».
Et dernièrement, la demande par ma direction de rédiger un e-mail à l’attention de toute la direction des RH pour leur expliquer ce qu’est le mois de Ramadan, pourquoi nous jeûnons, quand est-ce que ce mois commence et quand est-ce qu’il se termine. Avec en plus :
« Si tu veux organiser différemment ton temps de travail, venir plus tôt ou plus tard, tu fais comme tu veux » + « dans le mail écris aux collègues qu’ils ne ramènent pas à manger des trucs qui sentent trop fort au bureau pour pas que ça ne vous dérange ».
Après avoir expliqué que je n’avais ni besoin d’adapter les heures de travail ni de dire à mes collègues de ne pas manger au bureau, elle a chargé une autre collègue de faire des recherches sur le jeûne du mois de Ramadan et d’envoyer ce mail à tout le monde.
Outre le fait que ce mail soit particulièrement bien écrit, la fin se termine par une petite note concernant les repas au bureau :
« Afin de célébrer la fin du Ramadan et la fête de l’aïd, la direction des ressources humaines sera décorée et un repas sera organisé ».
Voilà voilà…!
Je ne sais pas si ce sont eux qui sont en avance ou nous en France qui sommes particulièrement en retard… Le tout sans oublier que nous sommes juste quelques jours après l’attentat à Manchester…
D’ailleurs, le mail explicatif sur le jeûne du mois de Ramadan a été reçu par tout le monde juste après la minute de silence en hommage aux victimes de l’attentat… Je n’ose même pas imaginer dans ce contexte, en France, ce qu’on m’aurait demandé d’écrire … « désolidarise toi! »
Sinon, je vous souhaite à tous un bon mois de Ramadan, que Dieu nous facilite, accepte notre jeûne et nos prières. »
Plus d’informations sur l’expatriation au Royaume-Uni : www.muslim-moves.com
islametinfo.fr
***

France : A Evry, Farida Amrani fait trembler Manuel Valls dont la victoire est incertaine.
Selon le dernier sondage Ifop, l’ex-Premier Ministre Manuel Valls, qui n’a plus de parti, pourrait connaître de réelles difficultés à gagner sa circonscription à Evry et Corbeil-Essonnes. Au second tour, les résultats des sondés donnent un 50 – 50 parfait face à la candidate La France insoumise !
Manuel Valls pourrait perdre son poste dans la 1ère circonscription de l’Essonne. Farida Amrani, candidate mélanchoniste, pourrait provoquer la surprise générale au second tour face à l’ex-Premier Ministre dont désormais personne ne veut.
Les sondages donnent Manuel Valls devant au premier tour puisque Farida Amrani se voit grappiller des voix par le Parti Communiste soutenu par Benoît Hamon, par Dieudonné et Francis Lalanne qui cherchent du buzz .
Mais au second tour, Farida Amrani pourrait récupérer les voix de tous les petits candidats et autres humoristes en manque de buzz, pour détrôner Manuel Valls. Une première qui pourrait être synonyme de tremblement de terre dans le monde politique.
En se présentant, Dieudonné et Lalanne affaiblissent l’opposition à Manuel Valls. Une stratégie du buzz pour deux artistes en déclin qui préfèrent penser à leur carrière respective plutôt qu’au sort des habitants des banlieues. Contrairement au sketch dans les médias, ces deux « candidats » ne sont que les alliés indirects de Manuel Valls.
islametinfo.fr
***

Centrafrique : 108 musulmans tués et 76 blessés dans une attaque de miliciens chrétiens.
Les massacres contre la minorité musulmane en Centrafrique reprennent depuis plusieurs semaines. Selon la presse internationale, au moins 108 personnes ont été tués et 76 blessés par des miliciens chrétiens.
Plusieurs centaines de combattants chrétiens munis d’armes lourdes ont massacré des dizaines de civiles musulmans. Une centaine de civils ont été tués ainsi que plusieurs casques bleus de l’ONU.
« Les Casques bleus ont dit aux musulmans de se réfugier dans la mosquée. Ce qu’ils ont fait. Puis les Casques bleus les ont abandonnés », raconte Djamil, un des survivants.
L’évêque de Bangassou, l’Espagnol Juan-José Aguirre-Munoz, précise :
« Après le départ des Casques bleus, une vague de miliciens anti-balaka a accouru vers la mosquée en hurlant, brandissant machettes et fusils artisanaux. Ils ont vu l’imam sortir. Ils lui ont tiré dessus. Il est tombé à genoux, blessé à mort. »
Au moins 400 musulmans étaient regroupés dans la mosquée tandis que les miliciens chrétiens étaient postés autour de l’édifice.
« Ils nous lançaient des mains et des pieds découpés », ajoute Djamil.
La situation des musulmans de Centrafrique continue de s’aggraver. L’intervention militaire française qui a avantagé les milices chrétiennes a permis à ces dernières de réaliser un véritable génocide contre les populations musulmanes. L’horreur continue sans que la force internationale sur place ne réagisse réellement.
islametinfo.fr
***

Gergaoun ou la fête des enfants par excellence dans les Etats arabes du Golfe, pendant le Ramadan.
Parés de leurs plus beaux atours traditionnels, les enfants des Etats arabes du golfe Persique attendent avec impatience de prendre part aux festivités colorées et sonores organisées à leur intention pendant le Ramadan. Quel que soit le nom donné à cette fête rituelle, riche en friandises, en spectacles et résonnant d’éclats de rire, selon les contrées où ils vivent, tous ont en commun d’avoir les yeux qui brillent à l’évocation de Gergaoun, ou Gerge’an, Garangaoua, ou encore Hag el Leila.
Les frimousses s’illuminent à la perspective de cette parenthèse récréative par excellence, perçue comme une belle récompense en ce mois béni de jeûne. Les petites filles se font une joie de revêtir leurs plus chatoyantes jalabeeyas (robes colorées traditionnelles), tandis que les petits garçons ne cachent pas leur fierté d’arborer leur thobe des grands jours (longue robe blanche). Le bonheur se lit sur les visages à l’approche de cette journée très spéciale, où chacun d’entre eux sera sur son trente-et-un pour aller frapper aux portes du voisinage, en quête de bonbons, de noix et autres saveurs sucrées.
Dans le sultanat de Bahreïn, après la prière du soir, il n’est pas rare que ce porte-à-porte gourmand, qui enchante les petits et les grands, rythme la nuit de ses joyeux effets de surprise, même si certains ont observé au fil du temps, et non sans une certaine nostalgie, que cette grande fête ancestrale tombe progressivement en désuétude.
« Il y a de plus en plus de ressortissants étrangers dans nos villes, et nous craignons pour la sécurité de nos enfants lors de cette fête », a confié une mère de famille Bahreïnite en mettant l’accent, comme nombre d’autres mamans, sur l’aspect sécuritaire pour expliquer qu’elle préfère, à regret, que ce grand événement ludique, dont raffole les enfants, ait lieu désormais soit dans l’intimité de son foyer, soit dans des centres commerciaux sous la surveillance des parents.
Ce « mardi gras » des Etats du Golfe, sans les masques et les déguisements, mais qui remplit les cœurs de la même allégresse, remonterait à la naissance du petit-fils du Prophète (PBSL), Hasan ibn Ali, lorsque sa fille Fatimah, comblée par l’arrivée de son enfant le 15ème jour du mois de Ramadan, décida de célébrer sa naissance en offrant à ses coreligionnaires des morceaux de sucre décorés.
oumma.com
***

Et si vous partiez en Angleterre pour vos vacances ?
On vous vante sans cesse les mérites de l’Angleterre que ce soit des proches globe-trotters, Muslim Moves, la presse,… Vous entendez parler à tout va de l’ouverture d’esprit so british, de ce taux de chômage exceptionnellement bas, d’un niveau scolaire quasiment inégalé dans le monde et des splendides paysages. Mais vous êtes de nature plutôt incrédule et préférez le voir de vos propres yeux, d’autant plus lorsqu’une possible expatriation est en jeu. Et si vous visitiez Leicester le temps d’un week-end ou profitiez des périodes de vacances pour y passer quelques semaines ? Tout ce qu’on peut vous promettre c’est que vous ne serez pas déçu !
VIVEZ L’ÉNÉRGIE RELIGIEUSE DE LEICESTER
L’un des premiers aspects les plus marquants dès l’arrivée à Leicester est la visibilité musulmane. Au sein des beaux quartiers, sur les devantures des portes on peut lire en arabe « Bismillah Ar-Rahman Ar-Rahim », de nombreux voiles de toutes les couleurs se dessinent, des niqabs, des modèles plus fleuris, des styles plus modernes.
En effet, le modèle social anglais se situe sur une toute autre vision que celui de la France. Fondé sur la tolérance et l’acceptation de l’autre dans sa diversité, ce pays est un havre de paix qui assure aux multiples religions la possibilité de pratiquer leur culte avec aisance. Par exemple, la seule ville de Leicester compte près d’une trentaine de mosquées dont certaines sont de véritables monuments architecturaux. Pourquoi ne pas en visiter certaines pendant le Ramadan ? Rien de tel pour retrouver sa ferveur religieuse.
DES LOISIRS ESTIVAUX POUR TOUS LES GOÛTS
Question détente, Leicester ne manque pas d’espaces de plaisance : des parcs, des piscines, des activités sportives telles que le foot, le basket, le badminton sont ouverts à tous, hommes et femmes, et non mixtes selon les horaires. Des jeux intérieurs et extérieurs fleurissent de partout et feront le plaisir de vos bambins. Tropical Birdland par exemple est un espace naturel grandement apprécié pour observer perroquets et oiseaux tropicaux. Leicester concentre de multiples atouts ludiques qui garantissent un voyage en famille réussi.
DES SORTIES CULTURELLES POUR LES PLUS STUDIEUX !
Reposant sur une histoire riche, Leicester met en exergue des notes culturelles. Qualifiée de ville historique, elle déploie de nombreux monuments et lieux propices à l’enrichissement intellectuel : le New Walk Museum and Art Gallery, le musée des sciences et technologies Abbey Pumping Station ou encore le National Space Centre.
N’hésitez pas à sauter le pas, « Muslim Moves » peut vous orienter vers des solutions peu onéreuses vous garantissant un agréable « trip » ! Nous répondons à toutes vos questions via notre formulaire de contact : http://muslim-moves.com/contact/.
Vous pouvez suivre « Muslim Moves » votre partenaire pour l’expatriation à Leicester sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram et Twitter.
desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
Arrestation d’une cellule aurait planifié une fusillade à Tulkarem
.
Les médias sionistes ont déclaré que l’armée israélienne a arrêté 6 Palestiniens, accusés d’avoir effectué une attaque armée sur le barrage routier Jabara, au sud de Tulkarem, en Cisjordanie occupée, il y a un mois.
.
Hamas: les réalisations des prisonniers confirment l’importance de l’unité nationale
.
Un Palestinien blessé dans l’attaque des colons au sud de Naplouse
.
Almoz: La force du Hamas se progresse et nous cherchons à récupérer nos soldats
.
Un projet sioniste pour judaïser Jérusalem et la vieille ville
.
Cisjordanie occupée : les forces d’occupation arrêtent 4 Palestiniens
.
La campagne européenne conclut une journée à l’appui de Gaza et les prisonniers
.
L’occupation expulse 3 gardiens d’al-Aqsa pendant 15 jours
.
Les prisonniers suspendent leur grève de la faim
.
L’occupation empêche le voyage de 24 Palestiniens via le passage de Karama la semaine dernière
.
Salfit: Expansion de la colonie Brochan au détriment des terres du village de Bruqin
.
Israël viole l’espace aérien et maritime du territoire libanais
.
452 nouveaux logements coloniaux à Jérusalem
.
L’occupation continue ses agressions à Jénine
.
Khalil Hayya: l’occupation est entièrement responsable des répercussions du blocus
.
Hamas : Le meurtre des coptes égyptiens est un crime horrible et fermement condamné
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 28 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 28 Joumada At-Thani 1438.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Projet « Kita » au Mali : pour que l’eau ne donne plus la mort !
Projet « Kita » au Mali : Objectif, faire baisser les risques de maladies liées à l’eau et le taux de mortalité !
« Nos enfants étaient malades d’une eau sale que nous étions obligés de partager avec les animaux… »
Au Mali, l’eau devient rare lors de la saison sèche et des conflits entre populations peuvent éclater à tout moment. Et lorsque la saison des pluies arrive enfin, on boit et on se lave avec l’eau des mares faute de mieux. Avec cette eau, on cultive les terres et on cuisine, ce qui provoque des maladies, parfois même la mort des plus vulnérables, les enfants.
Face à ce constat alarmant, depuis plus de deux ans, les équipes du Secours Islamique France sur place installent des pompes et des points d’eau potable pour plus de 780 familles maliennes, agricultrices et éleveuses, installées à Kita, une ville particulièrement vulnérable, située dans la région de Kayes, au sud-ouest du Mali. Nous les sensibilisons à l’hygiène, aux effets néfastes de l’eau de mauvaise qualité, à la gestion des pompes, à l’amélioration des pratiques agricoles (maraîchage, pépinière, etc.) et d’élevage via une distribution de chèvres.
Les objectifs ?
1. Diminuer le taux de mortalité et les risques de maladies.
2. Développer et améliorer les cultures pour plus d’autonomie alimentaire.
Xavier, en charge des projets Afrique revient sur sa rencontre la plus marquante à Kita :
« Je pourrais vous parler des puits, des châteaux d’eau, des systèmes d’adduction d’eau potable dans la région de Kayes, à Kita, pour plus de 12 000 bénéficiaires. Je pourrais vous parler aussi des producteurs (et productrices !) que nous avons formés pour développer la culture de céréales, de haricots, d’oignons… mais je voudrais vous parler des femmes que j’ai rencontrées dans le village de Manako, qui se sont constituées en groupement. Dans ce petit village de Kita Nord, le Secours Islamique France a travaillé avec ces femmes pour l’agrandissement de leur jardin maraîcher, et leur a aussi distribué du petit matériel de production ainsi que des semences (de choux, piments, oignons, aubergines, etc.).
Pour parfaire ce soutien aux activités agricoles nous leur avons aussi mis en place des formations. Durant les discussions que j’ai pu avoir avec plusieurs d’entre elles, elles m’ont confié avoir augmenté leur production, ce qui leur permet dorénavant de pouvoir manger davantage à leur faim et plus régulièrement. Encore plus réjouissant, aujourd’hui la vente d’une partie de leur production leur rapporte quelques petits bénéfices, dont elles se servent pour élever leurs enfants. »
Nous partageons aussi avec vous le retour en direct de Patrick, notre chef de mission sur le terrain :
« Je suis en mission de supervision à Kita, dans un petit village où la chaleur est écrasante. Je suis entouré du chef de village, de quelques villageoises et villageois curieux de cette visite. Nous sommes autour d’une pompe à motricité humaine que le Secours Islamique France a réalisé il y a quelques semaines. A quelques mètres de la pompe, on peut encore voir l’ancien puits dans lequel les villageois puisaient leur eau avant que le Secours Islamique France ne réalise ce forage. »
Nous avons aussi eu le témoignage du chef de village (traduction assurée par le chef de projet Secours Islamique France) :
« Avant, nous buvions tous l’eau de cet ancien puits. Les enfants étaient souvent malades car l’eau n’était pas propre. En période sèche, le puits ne donnait qu’une eau boueuse. Maintenant, nous avons cette pompe, l’eau est claire et pure, nos enfants ne tombent plus malade ».
Dans chaque village dans lesquels le Secours Islamique France a fait des forages, le même message : « Merci, car avant il n’y avait pas d’eau propre et nous étions obligés de parcourir de longues distances pour en trouver. Merci, car nos enfants étaient malades d’une eau sale que nous étions obligés de partager avec les animaux. Maintenant le nombre de maladie dû à l’eau a diminué. A chaque fois la magie est la même, toujours aussi émouvante : voir de l’eau claire couler dans des lieux isolés, oubliés, où l’eau est un bien si précieux et parfois si inaccessible. »
Avec votre aide, le Secours Islamique France au Mali peut voir de nouveaux enjeux se dessiner : poursuivre ses forages dans des villages qui ont trop longtemps souffert du manque d’eau ou d’eau de trop mauvaise qualité, former les villageois pour qu’ils sachent comment entretenir leur forage, les former aussi à tester la qualité de l’eau pour que les maladies hydriques ne reviennent pas. Des enjeux qui motivent les équipes Secours Islamique France et leurs partenaires, car la fin est heureuse : une eau claire, pure, potable qui coule et qui coulera longtemps.
Vous aussi, vous pouvez nous aider à faire baisser les risques de maladies et le taux de mortalité ! Faites un don sur http://www.secours-islamique.org, chaque euro compte et peut changer la donne pour des populations trop longtemps privées d’eau saine !

katibin.fr
***

Yémen : 7,3 millions de personnes en besoin d’une aide alimentaire d’urgence.
Le Yémen est menacé par une famine d’une ampleur macabre. Ce sont 7,3 millions de personnes qui attendent une aide humanitaire d’urgence. Et 462 000 enfants sont en situation de malnutrition grave d’après les Nations unies, c’est-à-dire en danger de mort immédiat. Le comité international de la Croix-Rouge alerte sur la situation qui risque d’être désespérée d’ici trois à quatre mois.
« Les données sont parcellaires, nous sommes dans une situation de préfamine, voire de famine » dans certaines zones, alarme Serge Breysse, directeur d’expertise de l’ONG Action contre la faim.
Les organismes humanitaires jugent qu’à peine 10% des marchandises atteignent le port d’Hodeïda, auparavant voie d’importation majoritaire pour ses denrées alimentaires.
La guerre civile a déjà fait plus de 10 000 morts. Elle a commencé en 2011. Le gouvernement légitime ne contrôle que 20% du territoire.
«Le Yémen est un des pays du monde dans lequel les acteurs humanitaires rencontrent le plus de difficultés, interpelle Hélène Quéau, de Première Urgence International. Les infrastructures routières sont détruites totalement ou partiellement, l’accès aux aéroports et aux ports est très compliqué, les bombardements de la coalition arabe limitent les déplacements.»
islametinfo.fr
***

Turquie : vers un référendum sur l’adhésion à l’Union européenne ?
Alors que la Turquie et l’Allemagne vivent une situation tendue et que Recep Tayyip Erdogan est en pleine campagne électorale, ce dernier suggère qu’il faudrait prendre le chemin d’un référendum pour l’adhésion à l’Union européenne.
« En ce qui concerne les négociations (d’adhésion), nous pourrions prendre la voie d’un référendum et obéir à la décision que prendrait la nation », avait déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d’un déplacement à Antalya.
L’idée d’une entrée de la Turquie dans l’UE n’est pas nouvelle et le président turc avait déjà soulevé la possibilité de la consultation de son peuple.
Les négociations quant à une supposée adhésion de la Turquie à l’UE datent de 2005 mais avancent très péniblement en raison de désaccords notamment sur Chypre et les droits de l’Homme.
islametinfo.fr
***

Somalie : la moitié du pays en attente d’une aide alimentaire d’urgence.
Trois années que la Somalie subit de grandes sécheresses privant les populations de nourriture et d’eau. Le photographe Giles Clarke a donné de son talent afin de retransmettre au monde la misère immense dans laquelle se trouve la Somalie.
Voilà des semaines que les Nations unies alertent sur les risques d’une famine de grande ampleur. Mais l’ONU n’arrive pas à réunir les fonds suffisants pour mettre à mal cette crise. Ce sont 6,2 millions de personnes qui attendent cette aide alimentaire d’urgence selon l’OMS.
Le pays avait connu une crise de même type en 2011, ce qui avait causé la mort de 260 000 personnes dans une indifférence totale. Le Nigéria et le Yemen risquent un sort similaire alors que deux régions du Soudan du Sud sont déjà décrétés en état de famine.
La sécheresse demeure l’un des premiers facteurs conduisant à cette situation hautement préoccupante mais elle n’est pas le seul puisque l’état de guerre de longues dates de ces quatre pays.
islametinfo.fr
***

Ma rencontre avec le sionisme français.
De ceux qui sont prêts à légitimer le meurtre et la torture de la Palestine en soutien à l’occupation israélienne, il faut seulement s’attendre à ce qu’ils inventent des mensonges et de fausses accusations pour intimider leurs adversaires.
Ma dernière rencontre avec le sionisme international a eu lieu à Paris, le 10 mars, après la projection du film documentaire « Derrière les Fronts » au cinéma des Trois Luxembourg. J’y étais pour participer au débat qui suit la projection du film dans la mesure où j’apparais de façon très visible dans le film lui-même. Mais, aussitôt après que l’un des spectateurs a posé une question, réelle et sincère, sur les psychopathologies que je rencontre en tant que praticienne en Palestine, un ami d’Israël s’est emparé du micro, saisissant l’occasion pour faire un long discours, haineux et chauvin, sur la « paranoïa des Palestiniens » et « la violence et le racisme naturels des Arabes », jusqu’à ce que, finalement, le public ne puisse plus tolérer sa diatribe et que monte un vif tollé général exigeant qu’il laisse s’exprimer quelqu’un d’autre.
Bloquer le débat public.
Le nom, le sexe, la couleur, la religion et l’aspect de cette personne sont moins importants que son rôle : arriver à tout moment et en tout lieu possibles pour museler la parole de ceux qui reconnaissent les Palestiniens et les montrent comme défendant leurs droits. « Lui », je l’avais déjà rencontré d’innombrables fois dans le passé – quand je suis intervenue comme étudiante à l’université Saint Peters à New York il y a des années, quand je suis intervenue parmi les professionnels à l’« Évènement spécial de l’Espace de pensée » de la Tavistock and Portman NHS Foundation Trust à Londres, après la guerre de 2014 contre Gaza, et aujourd’hui au cinéma, à Paris.
Son rôle est d’occuper le temps consacré au débat public afin d’empêcher que n’ait lieu une discussion sérieuse, d’intimider les orateurs et le public par son attitude agressive et accusatrice, et de profiter de l’occasion pour diffamer et pour menacer les orateurs et les personnes chargées de l’organisation de cette activité qui reconnaît l’expérience palestinienne.
Actuellement, nous voyons bien qu’Israël se hâte d’inventer de nouvelles lois pour criminaliser et punir celles et ceux qui s’impliquent dans le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions) et qui mettent en avant les actions illégales, honteuses, d’Israël. Rien qu’en l’espace de ces derniers jours, Israël a expulsé Hugh Lanning, le président de la Campagne Solidarité Palestine pour son implication dans la critique d’Israël, et il a arrêté Kahlil Tufakji, le directeur du Centre palestinien pour les droits de l’homme (le PCHR), un expert en cartographie et colonisation.
Une liberté menacée.
Pendant ce temps, les amis d’Israël en Europe et aux USA agissent, « plus royalistes que le roi », s’occupant des Palestiniens et de leurs amis internationaux, les cataloguant, tissant des mensonges pour salir leurs réputations, et les attaquant dans leurs moyens de subsistance. Partout, la puissante matraque d’Israël est brandie pour menacer quiconque ose critiquer l’occupation ou se mobiliser dans une action non violente pour aborder les violations des droits de l’homme en Palestine.
J’ai des amis qui ont reçu des menaces contre leur vie parce qu’ils sont impliqués dans un soutien aux droits des Palestiniens. Il faut se demander quel recours est laissé aux Palestiniens quand la diplomatie échoue et quand l’action non violente est criminalisée – poser cette question n’est pas encourager la violence, c’est observer la façon dont les partisans du sionisme, tout en bloquant toutes les voies possibles pour une réponse publique non violente, s’impliquent eux-mêmes dans les épisodes de violence qui suivent.
Dans ce contexte, le monopolisateur du microphone dans ce cinéma a, délibérément, fait la fausse déclaration que la projection de ce film avait été organisée dans le cadre de la « Semaine contre l’apartheid d’Israël ». Il porte l’accusation absurde que tant moi-même que la réalisatrice du film serions des agents du terrorisme et, ce faisant, il met en danger nos carrières, notre liberté personnelle et notre sécurité physique. Il affirme en outre le mensonge incendiaire et colossal que j’identifierais les civils israéliens comme des cibles légitimes de la résistance armée !
Enfin, il admet trouver le film « incompréhensible » ! Peut-être parce que dans sa conscience et dans son esprit, persiste cette contre-vérité usée jusqu’à la corde : que les Palestiniens « n’existent pas – où sont les Palestiniens ? ». Mais le film donne une vie et une présence indéniables aux Palestiniens dans leur merveilleuse diversité : l’archevêque Atallah Hannah, le détenu gréviste de la faim Sheikh Khader Adnan, la directrice de l’organisation queer « Aswat », un professeur universitaire, Dr. Abaher Al Saqqa, un autre universitaire, l’ancienne prisonnière universitaire Rula Abu Dahho, et Demma Zalloum, cette jeune mère qui sauva son enfant de l’enlèvement par les colons.
Tous ces Palestiniens se joignent à moi pour vous transmettre ce message commun : nous continuerons de partager nos divers témoignages sur l’occupation, quelles que soient les forces utilisées pour briser les tissus de la solidarité palestinienne. Nous renforcerons nos mises en réseau avec celles et ceux qui défendent la justice, et nous tendrons nos mains aux vrais amis de la Palestine.
Traduction : JPP pour les Amis de Jayyous.
Nous vous proposons de voir ou revoir la bande-annonce du film « Derrière les fronts : Résistances et Résilience en Palestine » réalisé par Alexandra Dols qui met en lumière le travail et l’engagement remarquables de la directrice du Centre médico-pyschiatrique de Ramallah, Samah Jabr, auprès des siens en souffrance, ainsi que les graves dommages psychologiques causés par l’occupation israélienne sur le peuple palestinien. La tyrannie du gouvernement ultra-sioniste de Netanyahou ne sévit pas uniquement par les armes, elle fait également des ravages dans les esprits, jeunes et moins jeunes, dans l’espace mental, précisément derrière les fronts…
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***

France, Police : Tout algérien qui débarque à Toulouse est un terroriste.
Au tableau de chasse de la Police de l’Air et des Frontières (PAF), le jeune algérien qui débarque à Toulouse est un gibier de choix. Il est forcément djihadiste, donc terroriste et voleur.
Il y a en France un corps de police qui porte un drôle de nom, la « PAF », la Police de l’Air et des Frontières. Alors qu’aujourd’hui les frontières, sauf celles de Monaco, se situent au bout de l’Europe… Comprenne qui pourra. S’ennuyant de cet éloignement Schengenien de la ligne bleue des Vosges, certains de ces fonctionnaires prennent leur revanche en chassant le maghrébin dans les comptoirs des aéroports. Pour tuer le temps. Au tableau de chasse, le jeune algérien est aussi prisé que le lièvre qui sera royal : il est forcément djihadiste, donc terroriste et voleur. « All in one » comme dit la reine et le couteau scout. Le mieux, pour qu’Eric Zemmour dorme sur ses quatre oreilles, est donc que ces gens là ne pénètrent pas sur la terre sacrée de France.
Parfois plutôt que de rentrer silencieux et meurtri en Algérie, et d’y ruminer sa peine et sa honte en lisant la Déclaration Universelle des « Droites » de l’Homme, le gibier se révolte. Un tout petit peu. Et fait état à la presse et aux « réseaux sociaux » de la claque donnée par ces humanistes de la PAF.
Le site « Où va l’Algérie » nous décrit le cas d’un de ces refoulés que la France ne juge pas assez halal pour avoir le droit de visiter, chez elle, les quelques monuments célébrants les morts « musulmans » des guerres 14-18 et 39-45. Le jeune homme qui conte donc son aventure sur le web, a un emploi dans « une grosse société nationale algérienne », ce qui signifie, premier « bon point », qu’il n’a rien de ces chômeurs trabendistes si redoutés par la PAF. Il est en possession d’un authentique visa qui doit lui permettre de visiter Paris pendant trois jours, puis de filer à Toulouse jusqu’au 24 octobre chez sa tante paternelle.
Un jihadiste en cravate.
C’est là que dans le cerveau de ces limiers filtreurs de frontière et qui ont laissé mille français partir pour le Djihad en Syrie sans dire « ouf », voient en ce jeune cadre algérien un terroriste se cacher derrière une cravate. Comprenons ces gardes-frontières exemplaires : un jeune algérien qui va à Toulouse est forcément un guérilléro de la bande à Mehra. C’est sûr, chef !
Après mille tracas, le jeune homme auquel manque le justificatif d’hébergement à Toulouse, s’empresse de le demander… Mais c’est niet. L’accès au fax est interdit, c’est la consignation dans un placard à balais avec, merci à ces hommes si bons, le droit de boire de l’eau au robinet des toilettes. Puis l’expulsion à 18 heures sans même avoir vu le hall de l’aéroport. J’espère que ces vigilants seront décorés de la médaille du Mérite, car ils sont méritants. Ils ont sûrement évité un terrible attentat contre la fabrique des cachous Lajaunie, gloire de Toulouse. Et contribué à faire aimer la France en Algérie, autant qu’à la bonne époque, si regrettée, de Massu et Bigeard.
Africa24.info
***
Plus de 1000 civils tués par la coalition occidentale en un mois en Syrie et en Irak.
Ce mois de mars aura été particulièrement meurtrier pour les civils en Irak et en Syrie. Rien qu’en deux jours, au moins 500 personnes en majorité des femmes et des enfants ont péri dans les raids de la coalition occidentale menée par les États-Unis contre les villes tenues par le groupe « État Islamique », en particulier Mossoul et Raqqa
Le 17 mars, une frappe de la coalition sur un bâtiment rempli de civils a fait au moins 230 morts à Mossoul au nord de l’Irak (vidéo 1). Les témoins évoquent des corps encore ensevelis sous les ruines des immeubles et maisons. Quelques heures auparavant jeudi soir, au moins une cinquantaine de fidèles ont péri dans le massacre d’une mosquée à l’heure de la prière dans la province d’Alep en Syrie. Mardi 21 mars, un bombardement visant une école transformée en camp de déplacés dans la province de Raqqa a provoqué la mort d’au moins 35 civils, 183 selon de sources locales (vidéo 2). Dans la même province, la ville de Tabqa a elle aussi payé un lourd tribut avec au moins une trentaine de civils victimes des bombardements de la coalition contre un four.
Cela sans même compter les « classiques » boucheries russo-assadiennes.
Rappelons que la France a engagé 24 avions rafales et plus de 12 avions de type mirages 2000 avec 1500 militaires – aviateurs, artilleurs, conseillers des forces irakiennes – contre l’organisation E I. En Irak, les canons français Caesar tirent « une centaine d’obus par jour » selon le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. L’armée se vantant sur son compte Twitter de ces opérations.
Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .



desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
Libération de deux prisonniers d’Hébron
.
la prison du Néguev sous haute tension
.
Vallée du Jourdain: Les exercices militaires sionistes forcent les Palestiniens de quitter leurs maisons
.
Hebron: Les forces d’occupation dévastent deux villages et reprend la construction du mur de séparation (Adel)
.
53 colons attaquent al-Aqsa sous la protection de la police
.
Diplomate koweïtien: La question palestinienne sera prioritaire sur les travaux du sommet d’Amman
.
Projet de règlement menace de démolir des dizaines de maisons au Mont Scopus à Jérusalem
.
L’occupation entame une manœuvre militaire en Cisjordanie
.
Ramallah: Marches populaires pour condamner l’assassinat de Fuqha
.
Fermeture du passage de Beit Hanoun après l’assassinat de Fuqha
.
Al-Haya: les faits révéleront ce qui adviendra après l’assassinat de Faqha
.
L’occupation arrête 9 Palestiniens en Cisjordanie et attaque un journaliste
.
L’occupation interdit la construction dans les terres palestiniennes à Tubas
.
Les captifs de Fatah commenceront une grève de la faim en Avril
.
Jérusalem: L’occupation force un Palestinien à démolir sa maison
.
Blessés dans des affrontements avec l’occupation à Beit Ummar au nord d’Hébron
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.

Le Centre Palestinien D'Information