MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 6 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 6 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Voici pourquoi la pudeur fait partie de la foi.

La pudeur est un sentiment de réserve, de retenue et de honte de plus en plus difficile à préserver.
L’Islam distingue deux types de pudeur: la pudeur naturelle (« al hayaa-oun-nafsâniy ») qui existe en chaque être humain afin de lui éviter de faire des choses blâmables et la pudeur (« al hayaa-oul-Imâniy ») qui résulte de la foi en Allah soubhanou wa ta’ala.
Le musulman a le devoir d’entretenir et de développer ces deux sortes de pudeur.

Afin de souligner que la pudeur fait partie intégrante de la foi, on retrouve de nombreux hadiths mettant en valeur l’importance de la pudeur.
D’ailleurs, le Prophète a dit :
«La foi comporte soixante et quelques branches…. La pudeur fait partie de la foi». {Hadith rapporté par Abu Horeira que l’on retrouve dans le Sahih de Boukhari (livre de la foi, n°9)}.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «La pudeur fait partie de la foi et la foi est au paradis. L’obscénité fait partie de la bassesse et la bassesse est dans le feu».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2009 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Aïcha (qu’Allah l’agrée) a dit :«Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars, la pudeur ne les empêchait pas de comprendre leur religion».
{Rapporté par Mouslim ( livre des menstrues, n°332 )}.

Allah soubhanou wa ta’ala a également mis en exergue la noblesse de la pudeur de la femme. IL dit :
« Et quand il fut arrivé au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens abreuvant [leurs bêtes] et il trouva aussi deux femmes se tenant à l’écart et retenant [leurs bêtes]. Il dit: «Que voulez-vous?» Elles dirent: «Nous n’abreuverons que quand les bergers seront partis; et notre père est fort âgé.
Il abreuva [les bêtes] pour elles puis retourna à l’ombre et dit: «Seigneur, j’ai grand besoin du bien que tu feras descendre vers moi».
Puis l’une des deux femmes vint à lui, d’une démarche timide, et lui dit: «Mon père t’appelle pour te récompenser pour avoir abreuvé pour nous». Et quand il fut venu auprès de lui et qu’il lui eut raconté son histoire, il (le vieillard) dit: «N’aie aucune crainte: tu as échappé aux gens injustes ». (Coran, 28, verset 23 à 25).

Ainsi, on peut conclure que la pudeur envers Allah, c’est le fait de lui obéir, et d’avoir honte de lui désobéir et qu’il n’y a pas de pudeur à avoir dans l’apprentissage de la science.

La pudeur n’engendre pas de perdre sa personnalité mais plutôt de l’utiliser pour faire du bien !

AJIB.FR
***


Voici ce qu’il faut savoir sur salât joumou’a.

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes.
Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : «Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez!» (Coran, 62/9).
Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) nous a indiqué également combien cette prière est incontournable dans la vie d’un musulman:
«Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde.» [Rapporté par Mouslim].
«Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera.» [Rapporté par Mouslim].

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande.
A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : «Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours de la semaine sur terre : c’est le jour où fut créé Adam, le jour où il fut introduit au Paradis, le jour où il en sortit . C’est aussi le jour où finira le monde.» [Rapporté par Mouslim].
Un jour d’une telle importance, mérite d’être honoré, comme Allah ‘azawajel l’a glorifié. Ce jour-là on doit multiplier les bonnes œuvres et s’abstenir de tout péché. «Certes ! Le jour du Vendredi renferme un instant de faveur. Si la prière de quelqu’un demandant des faveurs correspond à cet instant, Allah les lui accordera.» [Rapporté par Mouslim].

Afin de prier dans les conditions dictées par Notre Créateur, le musulman doit respecter cinq règles fondamentales:
– le musulman doit être en état de résidence (et non voyageur)
– être libre (et non en position d’esclave)
– être un homme pubère (Joumou’a n’est pas obligatoire pour les femmes et les enfants)
– être proche du lieu de prière
– être en absence d’excuses légales (exemple : la maladie)
Au moment d’aller effectuer la prière, le musulman doit délaisser les activités commerciales ou celles qui le poussent à la distraction.

Enfin, la préparation pour se rendre à la prière est primordiale et revête toute son importance.
Le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a explicité l’état dans lequel le croyant doit être pour se rendre à la prière du Vendredi:
«Cinq pratiques sont caractéristiques de la Fitra (nature primordiale) : la circoncision, le rasage du poil pubien, le coupage court des moustaches, le coupage des ongles et l’épilation des cheveux des aisselles.» (rapporté par Abû Hurayra).

De plus, le croyant doit porter des vêtements propres, se parfumer (uniquement les hommes), et se rendre à la mosquée de bonne heure.
Il doit accomplir les deux unités de prières surérogatoires en arrivant à la mosquée en étant concentré sur l’accomplissement de son devoir envers Notre Créateur (soubhanou wa ta’ala).

AJIB.FR
***


France : L’unique centre de déradicalisation de France va fermer ses portes.

Le ministère de l’Intérieur annonce vendredi 28 juillet mettre un terme à l’expérimentation du centre de déradicalisation de Pontourny, situé dans la commune de Beaumont-en-Veront (Indre-et-Loire).

Ouvert en septembre 2016, le centre de « prévention, d’insertion et de citoyenneté » avait pour objectif de « préparer, proposer et dispenser une offre et un programme pédagogique utiles à la réinsertion de jeunes radicalisés en voie de marginalisation ». Il aurait dû recevoir 25 pensionnaires sur la base du volontariat mais n’en n’a accueilli que 9. Aucun des jeunes n’a suivi le programme jusqu’à son terme et depuis février, la structure n’accueille plus personne. Elle aura coûté 2,5 millions d’euros. Pour rien.

« Malgré la compétence, la détermination et l’investissement des personnels du centre, qui ont démontré leur savoir-faire pour assurer une prise en charge pluridisciplinaire des bénéficiaires, l’expérience ne s’est pas révélée concluante », déclare Place Beauvau. Le communiqué du ministère précise que « le gouvernement étudiera, notamment, la possibilité d’ouvrir des structures de petite taille pour y accueillir des individus sous main de justice et y développer des solutions alternatives à l’incarcération ».

La secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR) sera chargée de faire des propositions. Elles seront examinées à l’automne prochain lors d’une réunion du comité interministériel qui sera organisée par le Premier ministre.

saphirnews.com
***


Arabie Saoudite : un missile tiré du Yémen intercepté près de La Mecque.

La coalition menée par l’Arabie Saoudite au Yémen contre les rebelles houthis annonce avoir intercepté un missile à 69 km au sud de la Mecque. Elle indique qu’il s’agit d’une « tentative désespérée des rebelles chiites Houthis de perturber le Hajj » qui se déroulera cette année à la fin du mois d’août. Un engin similaire, tiré depuis le Yémen, avait également été intercepté le 28 octobre 2016.

Ce nouveau tir de missile balistique est, selon la coalition, la preuve de la « poursuite du trafic d’armes (au profit des rebelles) au port de Hodeida », sur la mer Rouge. Elle met en cause « l’absence de contrôle » dans ce port. La coalition considère que cela est dû au « détournement des autorisations données par la coalition arabe pour l’acheminement de l’aide humanitaire et des cargaisons commerciales ».

Le port d’Hodeida est le principal point d’entrée de l’assistance humanitaire à destination du nord du pays et de la capitale Sanaa qui sont sous le contrôle des rebelles houthis. C’est pourquoi la coalition désire placer le port sous son contrôle ou celui de l’ONU. Mais les Nations unies rejette cette idée car elles craignent que l’arrivée de l’aide humanitaire soit entravée par le dispositif d’une coalition déjà accusée de la mort de centaines de civils.

Lancée en mars 2015, la guerre au Yémen a coûté la vie à plus de 8 000 personnes, en majorité des civils et plus de 44 500 blessés. Le conflit oppose les forces gouvernementales, soutenues par une coalition de pays arabes et dirigée par l’Arabie Saoudite, à des rebelles en majorité houthis, soutenus par l’Iran. Le désastre sanitaire occasionné par la guerre a favorisé une crise alimentaire sans précédent ainsi que la diffusion du choléra. Plus de 1 700 personnes en sont mortes et près de 320 000 en seraient malades.

saphirnews.com
***


Palestine : Jérusalem : les musulmans mettent fin au boycott de l’esplanade des Mosquées.

Une victoire enregistrée pour les Palestiniens face à Israël. Après les détecteurs de métaux, les autorités israéliennes ont finalement décidé, jeudi 27 juillet, de retirer les caméras installées récemment à l’entrée de l’esplanade des Mosquées, où se trouve la mosquée Al-Aqsa.

Cette décision qui a tant révolté les Palestiniens était attendue des autorités religieuses qui gèrent le lieu saint. Ces derniers avaient en effet appelé les musulmans à boycotter l’esplanade en signe de protestation contre les mesures de la puissance occupante tant que celles-ci n’étaient pas abrogées.

La situation étant celle qui prévalait avant le 14 juillet, date de l’attaque contre des policiers israéliens, le boycott a pris fin la veille de la grande prière hebdomadaire du vendredi.

« Le rapport technique a montré que tous les obstacles que les occupants (Israël) avaient installés aux abords de la mosquée ont été retirés » et que, par conséquent, « les autorités religieuses musulmanes à Jérusalem appellent les Palestiniens à entrer à Al-Aqsa pour faire la prière de l’après-midi », a déclaré un responsable du Waqf, en charge de l’esplanade des Mosquées. Un appel soutenu par le président palestinien Mahmoud Abbas. Des milliers de Palestiniens s’y sont rendus afin de célébrer ce moment.

saphirnews.com
***


La Cour suprême des États-Unis considère le Prophète comme l’un des plus grands législateurs de l’histoire.

Non loin du Capitole, à Washington, se dresse la Cour suprême des Etats-Unis, majestueuse et d’inspiration antique, à l’intérieur de laquelle une grande frise, ciselée dans la pierre par le sculpteur A. Weimann au cours des années 1930, rend hommage à 18 illustres législateurs passés à la postérité.

Dans une atmosphère polluée par la rhétorique politico-médiatique aux accents islamophobes, rendue électrique par l’accession au pouvoir du pyromane de l’unité nationale, Donald Trump, il serait bon, de temps à autre, de lever les yeux vers cette œuvre d’art érigée au sein de la plus haute instance judiciaire américaine pour y découvrir ou y redécouvrir la place prépondérante occupée par le Prophète Muhammad (saws).

Dans l’Amérique de Trump où les vieux démons ressurgissent et prolifèrent, libérant leurs pires pulsions contre les citoyens de confession musulmane, ces nouvelles victimes expiatoires, il est tout à la fois extrêmement valorisant et réconfortant de réaliser la très haute estime dans laquelle la puissante Cour suprême tient le grand homme de l’islam, et ce depuis des décennies, et l’importance historique que revêtent à ses yeux les enseignements et la loi islamiques.

Considéré comme l’un des législateurs les plus éminents de la Grande histoire, aux côtés d’autres figures de premier plan, religieuses et laïques, telles que, entre autres, l’ancien gouverneur égyptien Menes, le Prophète Moïse, Hammurabi, Confucius, César, William Blackstone, Napoléon et John Marshall, la sculpture de celui que l’on n’incarne pas témoigne du fait que la législation américaine n’est pas fondée sur un texte juridique ou religieux spécifique, mais qu’elle s’est nourrie, à travers les siècles, des traditions et des lois millénaires du monde entier.

Alors qu’il est bon, en ces temps troublés par la haine de l’altérité, de contempler cette frise grandiose pour mesurer l’honneur qui y est fait au Prophète Muhammad, sa représentation, bien que perçue comme des plus positives et bien-intentionnée par la plupart des responsables musulmans, a inévitablement posé problème.

« Nous sommes persuadés que la Cour suprême était animée des meilleures intentions du monde en honorant le Prophète de cette manière, et nous apprécions l’hommage qui lui est rendu. Nous demandons juste, afin de ne pas offenser notre communauté, de sabler son visage ou d’y apposer un morceau de marbre sur lequel serait inscrit un verset du Coran ou une de ses célèbres citations relative à la justice. Il va de soi que nous sommes prêts à payer les changements demandés », déclarait en 1977 Nihad Awad, l’actuel porte-parole du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR).

Face au refus opposé par William Rehnquist, l’honorable magistrat siégeant au sommet du pouvoir judiciaire américain, au motif qu’il était « illégal d’enlever ou de nuire à une caractéristique architecturale dans le bâtiment de la Cour suprême », une fatwa en faveur de la frise et de la sculpture du Prophète fut émise par Taha Jaber al-Alwani, le président du Conseil de la jurisprudence islamique (Fiqh) de l’Amérique du Nord et ancien professeur émérite en Arabie saoudite.

« Ce que j’ai vu dans la salle de la Cour suprême ne mérite que l’appréciation et la reconnaissance des musulmans américains. C’est un geste positif envers l’Islam de la part du sculpteur et des autres décideurs de la Cour suprême que d’avoir taillé dans la pierre une représentation du Prophète. Si Dieu le veut, cela aidera à contrecarrer les effets désastreux de la malheureuse désinformation qui entoure l’islam et les musulmans dans ce pays », écrivait-il en 2000 pour justifier son avis juridique favorable.

oumma.com
***

 

 


Honda Kôichi, le maître incontesté de la calligraphie arabe au Japon.

On dit de lui qu’il a révolutionné la calligraphie arabe, et ce n’est pas pour déplaire à l’orfèvre de l’écriture ciselée qu’il est, le japonais Honda Kôichi fait autorité au Japon, mais également au-delà des frontières, jusque dans le monde fascinant de l’islam qui est et demeure une source d’inspiration intarissable pour sa plume alerte, minutieuse et respectueuse des règles d’or de cet art millénaire.

Maître incontesté d’un graphisme unique au monde, dont la beauté des mille et une arabesques avait émerveillé Picasso, Honda Kôichi s’attelle à apporter sa touche nippone à un art majeur qui n’est nulle part ailleurs plus étudié et respecté qu’au Japon sans en comprendre pour autant les idiomes. Pour ce virtuose de la calligraphie, dont certaines œuvres sont exposées au British Museum à Londres, les idéogrammes chinois et les kana japonais ont contribué à développer une fibre artistique incomparable chez ses concitoyens, qui les rend, plus que tout autre peuple, particulièrement réceptifs à la magnificence de la calligraphie arabe.

“La forme de tous les caractères est naturelle, bien équilibrée. Les proportions sont magnifiques. La calligraphie arabe possède une sorte de rythme musical, on a l’impression d’entendre une mélodie, n’est-ce pas ? Même sans en comprendre la signification, on ressent quelque chose“, décrit avec passion cet artiste de renom, dans un entretien accordé à la presse japonaise, subjugué comme au premier jour par l’élégance et la finesse de la belle et noble écriture venue d’Orient, qui incarne la beauté parfaite enviée par l’Occident sans jamais atteindre son niveau de perfection.

“Je recherche la beauté des lignes tout en respectant totalement les règles. C’est un principe auquel je me conforme. Les autres calligraphes se montrent compréhensifs à mon égard, ils ne rejettent pas mes œuvres. Et ils apprécient ma façon de voir les choses. J’en suis ravi“, poursuit celui qui officiait en tant qu’interprète au Moyen-Orient avant d’être séduit par la splendeur de sa calligraphie. “Mon séjour au Moyen-Orient a radicalement changé ma vision du monde. J’ai même ressenti la nécessité d’exprimer ce changement. Cette énergie motrice est toujours en moi“, renchérit-il avec un enthousiasme qui ne s’est jamais émoussé depuis.

C’est à Honda Kôichi, l’ascète des beaux caractères du pays du soleil levant, qui a consacré toute sa vie à sublimer les sourates du Livre Saint, comme s’il composait à chaque fois une nouvelle symphonie, que l’on doit la « Pyramide des prières », une pyramide bleue qui s’élance vers le firmament, ornée de superbes motifs sur lesquels des versets du Coran s’égrènent pour culminer au sommet avec le mot Allah.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le père de Hadar Goldin : Lieberman veut nous garder 50 ans à vivre dans les cauchemars
.
Simcha Goldin, père du soldat israélien Hadar Goldin, dont le corps est détenu par le Hamas, a exprimé sa critique du ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, lors d’un service commémoratif de trois ans depuis la disparition de son fils, selon les médias hébraïques.
plus
.
Un ministre sioniste confirme l’échec d’Israël à Al Aqsa
.
Le captif Moataz Hamid poursuit sa grève de la faim pour la deuxième semaine
.
Un palestinien succombe à ses blessures à Jérusalem
.
Le sit in d’Al aqsa entame son 11e jour
.
Arrestations et raids en Cisjordanie
.
L’occupation détruit partiellement une maison palestinienne à Lod
.
Renouvellement des restrictions sur l’entrée des musulmans à al-Aqsa
.
Abu-Marzouk: la victoire des maqdessites à al-Aqsa est un coup dur pour les forces d’occupation
.
L’occupation impose un siège sur le village de Janata à l’est de Bethléem
.
Colonisation: Proposition sioniste d’annexer des colonies en échange de villes arabes
.
L’occupation prolonge l’ordre de confiscation d’une maison palestinienne à l’est de Qalqilya
.
Peine de mort pour l’auteur de l’opération de Halamish, exige Netanyahu
.
Al-Jazeera: Les menaces de Netanyahu contre notre bureau sont une attaque brutale
.
Une campagne d’arrestation en Cisjordanie et l’occupation détruit trois carbonifères à Nassiria
.
Haniyeh : les Palestiniens sont les défendeurs d’al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 11 Ramadan 1438.

Flash info du 11 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


L’importance de consacrer du temps à sa famille.

D’après Al Aswad, j’ai demandé à ‘Aïcha: «Que faisait le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans sa maison ?» Elle a dit: «Il était au service de sa famille et lorsque c’était le moment de la prière il sortait pour la prière.»
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°676).

Chaque musulman doit obéissance à ses parents et respect à l’égal des membres de sa famille. Donner une bonne image extérieure ne suffit pas, il faut s’attacher à se consacrer au bien-être de sa famille.
Le croyant doit satisfaire les besoins vitaux de sa famille (nourriture, boisson, vêtements, logement) et leur accorder du temps de manière quotidienne.
Les biens matériels ne suffirait pas à combler les besoins des membres d’une famille. Le musulman peut partager sa spiritualité avec ses parents, frères et sœurs, épouse ou enfants.
Les parents ont la tâche d’éduquer leurs enfants et leurs inculquer de nobles qualités.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit: «Honorez vos enfants et soignez leur éducation.» (Ibn Mâjah (2/1211), hadith nº 3671).

«Chacun de vous est un berger et il lui sera demandé compte de son troupeau : le gouvernant est un berger et il lui sera demandé compte de son troupeau. L’homme est un berger pour sa famille et il lui sera demandé compte de son troupeau. La femme est une bergère pour la maison de son mari et il lui sera demandé compte de son troupeau. Le serviteur est un berger pour les biens de son maître et il lui sera demandé compte de son troupeau.» (Al-Bukhârî (2/902), hadith nº 2419).

A l’image de notre meilleur exemple, l’Envoyé d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam), le musulman doit être au service de sa famille et de sa demeure.
L’homme peut sans complexe aider aux tâches ménagères ou cuisiner.

On a demandé à Aïcha (qu’Allah l’agréée): «Que faisait le Prophète dans sa maison ?»
Elle dit : «Il cousait ses vêtements, réparait ses chaussures et faisait ce que le hommes font chez eux.» (Authentifié par Cheikh Al-Albany dans sahih Al-Jam’i 4937).

En se consacrant à sa famille, le croyant est récompensé pour sa modestie et donnera l’envie à ses enfants de reproduire des gestes identiques pendant leur vie adulte.
Il apaisera sa femme qui souhaitera lui faire davantage plaisir.

Le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec son épouse et je suis très bon envers mes épouses.» (Tirmidhi, Ibn Mâdja).

AJIB.FR
***


TOUS ENSEMBLE SAUVONS UNE ECOLE.

Menacé de fermeture le 30 juin 2017, l’IPA lance du 1er au 30 juin une campagne nationale de mobilisation et d’appel aux dons avec une trentaine de mosquées partenaires : “ Tous Ensemble ! Pour sauver l’IPA ”.

L’objectif : collecter les fonds nécessaires pour éviter la fermeture de l’école.

Locataire depuis 2015, l’IPA souhaite devenir propriétaire afin d’assurer son indépendance et répondre à la demande croissante des parents en accueillant 180 enfants au lieu de 90 aujourd’hui.
Le propriétaire des locaux dont la valeur est de 750 000 euros a fixé un ultimatum au 30 juin 2017. Si à cette date la somme n’est pas versée, les enfants et les professeurs seront obligés de quitter les lieux et l’école fermera.

Depuis janvier 2017, grâce à de généreux donateurs 390 000 € ont été récoltés soit plus de 50 % de la somme.

Une campagne en deux temps.

Le 1er juin : mise en ligne d’une vidéo qui interpelle face à la situation urgente de l’IPA.

Dès le 1er juin, le coup d’envoi de la campagne est donné avec la mise en ligne d’une vidéo de sensibilisation, “ le réveil ”, afin d’interpeller le public à la situation urgente de l’IPA. Mettant en scène un élève se préparant pour la rentrée scolaire au sein de l’IPA, la caméra le suit de son réveil jusqu’à l’arrivée devant l’établissement. Un site web www.sauvonsipa.fr sera lancé et accueillera un compter à rebours indiquant la date butoir du 30 juin.

AJIB.FR
***


Yémen : les milices chiites houthis interdisent les prières de Tarawih.

Des séquences vidéo ont montré les milices Houthi empêchant les Yéménites sunnites d’effectuer les prières Tarawih dans plusieurs mosquées de la capitale Sanaa ces derniers jours.

Les imams de la mosquée ont été invités à signer des promesses de ne pas exécuter la prière Tarawih, les prières surérogatoires du mois sacré de Ramadan, selon des instructions strictes qui ont été distribuées par le ministère des Finances, actuellement sous contrôle Houthi.

Une vidéo montrent des Yéménites exécutant le Tarawih dans une des mosquées de Sanaa juste avant d’être stoppés et expulsés de la mosquée sur instructions directes du chef de la milice Abdulmalik al-Houthi.

Issa al-Athri, un proche associé de l’ancien président expulsé lors du Printemps arabe, Ali Abdullah Saleh, a publié une vidéo confirmant l’interdiction des prières Tarawih dans toutes les mosquées, à l’exception de la mosquée al-Saleh située dans la place Al-Sabeen.

« L’opprimé Sanaa! Nous avons une mosquée sans adorateurs ! Les Houthis empêchent les prières de Tarawih « , a déclaré l’ancien ministre de la Culture Khaled Al-Ruwishan sur Facebook.

Le Yémen est actuellement en pleine guerre civile après la rébellion chiite houthi contre le pouvoir de Sanaa. Les miliciens soutenus par l’Iran ont pris la capitale et une bonne partie du pays obligeant l’ancien président à fuir.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Angleterre : après l’attentat, une mosquée reçoit une lettre d’affection d’une anonyme non-musulmane.

Une lettre anonyme envoyée aux musulmans d’une mosquée anglaise a fait le buzz quelques jours après l’attentat de Manchester (Angleterre). On peut y lire un message de paix et de soutien face à l’islamophobie et aux amalgames.

Une femme a demandé à une musulmane en dehors de la mosquée Al Falah de Coventry (40 minutes de Leicester) de faire parvenir cette lettre aux responsables. Elle a ensuite pris dans ses bras la jeune femme en lui conseillant de ne pas s’inquiéter malgré l’actualité.

Dans cette lettre, l’auteure indique aux musulmans qu’elle ne fait pas l’amalgame entre les attentats et l’islam, « belle religion de paix ». « Je vous écris pour vous offrir mon amour, la paix et ma solidarité ». « Restez forts et gardez votre croyance ».

Les fidèles ont été agréablement surpris par la lettre qui envoie un message de positivité qui contraste avec certaines politiques islamophobes en Europe.

Pour en En savoir plus sur les musulmans en Angleterre : www.muslim-moves.com.

islametinfo.fr
***


Yémen : le choléra pourrait toucher 130 000 enfants dans deux semaines (UNICEF).

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a averti que l’épidémie de choléra au Yémen met en danger critique les enfants du pays, et le nombre de cas prévus devrait atteindre 130 000 en deux semaines.

La maladie a déjà coûté environ 600 vies dans le pays déchiré par la guerre, avec près de 70 000 cas de choléra déjà signalés, a annoncé vendredi l’agence.

« Le choléra n’a pas besoin d’un permis pour franchir un point de contrôle ou une frontière, ni distinguer les zones de contrôle politique », a déclaré Geert Cappelaere, directeur régional de l’UNICEF, après sa visite dans le pays.

« Le choléra se répand incroyablement vite au Yémen […] Le nombre de cas suspects devrait atteindre 130 000 dans les deux prochaines semaines », a-t-il averti.

Cappelaere a signalé avoir vu des enfants sévèrement touchés par la maladie, y compris les nourrissons pesant moins de deux kilos, luttant pour la vie dans les hôpitaux qu’il a visité.

« Mais ils sont les chanceux. D’innombrables enfants du Yémen meurent tous les jours en silence de causes qui peuvent être évitées ou traitées comme le choléra, la diarrhée ou la malnutrition », a-t-il déclaré.

En raison de la pénurie de fournitures médicales causées par des blocages et des sièges de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite – le président Abd Rabbo Mansoor Hadi – et les militants Houthi, les hôpitaux qui fonctionnent encore se battent pour faire face aux pénuries.

L’UNICEF a déclaré qu’il travaille avec ses partenaires pour fournir de l’eau potable à environ 1 million de personnes à travers le Yémen, après avoir livré plus de 40 tonnes de matériel médical.

La guerre civile a débuté au Yémen depuis septembre 2014 lorsque les rebelles chiites Houthi ont balayé la capitale Sanaa et ont renversé le gouvernement internationalement reconnu.

En mars 2015, une coalition saoudienne – soutenue par les États-Unis – a entamé une campagne contre les rebelles Houthi alliés au président déchu, Ali Abdullah Saleh. Depuis lors, les Houthis soutenus par l’Iran ont été délogés dans la majeure partie du sud, mais contrôlent toujours Sanaa et une grande partie du nord.

Pour Faire un don au Secours Islamique France : www.secours-islamique.org.

islametinfo.fr
****


Des hackers ( Pirates informatique ) révèlent des emails qui démontrent la coopération étroite entre les Emirats Arabes Unis et Israël.

Les pirates informatiques ont publié la première série de courriels provenant de la boîte de réception de l’ambassadeur des Emirats Arabes Unis aux États-Unis , Yousef al-Otaiba.

Le Intercept a rapporté samedi que les e-mails, dévoilés par un groupe appelé « Global Fuites » , montrent une relation étroite entre al-Otaiba et un think-tank néo-conservateur – et pro-israélien, la Fondation pour la défense des Démocraties (FDD).

Les courriels piratés, dont certains remontent à 2014, révèlent un haut niveau de coopération entre le Fondation pour la défense des Démocraties, financé par le milliardaire israélien Sheldon Adelson et les Émirats arabes unis .

Ils semblent également montrer une collaboration claire entre le Fondation pour la défense des Démocraties et les Emirats Arabes Unis sur une campagne visant à réduire l’image et l’importance du Qatar en tant que pouvoir régional et mondial, y compris la collusion avec des journalistes qui ont publié des articles accusant le Qatar et le Koweït de soutenir le «terrorisme».

Zaid Jilani, l’un des auteurs du rapport The Intercept, a déclaré à Al Jazeera que les courriels appuient les allégations précédentes « qu’il existe un axe croissant entre certains pays du Golfe, comme l’Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis et Israël ».

David Hearst, rédacteur en chef de Middle East Eye, a déclaré à Al Jazeera que les courriels ont mis en évidence le «mécanisme» derrière «une campagne d’enjeux très élevé lancée contre le Qatar».

Otaiba est une figure bien connue dans les cercles de sécurité nationale des États-Unis – il a été appelé «l’homme le plus charmant de Washington» – et a participé aux réunions de la stratégie du Pentagone suite à l’invitation des responsables de la défense.

La diffusion de ces courriels filtrés survient une semaine après un cyberattaque sur l’agence de presse officielle du Qatar, au cours de laquelle des critiques à l’égard de la politique étrangère américaine ont été publiées et attribuées à l’Emir du Qatar.

La fuite de courriers électroniques comprend un échange dans lequel le conseiller principal de Fondation pour la défense des Démocraties, John Hannah, ancien conseiller adjoint de sécurité nationale du vice-président Dick Cheney, se plaint à Otaiba que le Qatar organise une réunion du Hamas dans un hôtel appartenant à Emirati.

Otaiba répond que les Émirats arabes unis ne sont pas responsables et que le véritable problème réside dans la base militaire américaine au Qatar.

Il écrit: « Déplacez la base militaire puis nous allons déplacer l’hôtel 🙂 »

La fuite comprend également un ordre du jour proposé pour une prochaine réunion entre le Fondation pour la défense des Démocraties et le gouvernement des Emirats Arabes Unis prévu pour le 11 et 14 juin.

L’ordre du jour comprend des discussions approfondies sur le Qatar, y compris Al Jazeera, basée au Qatar, et ses liens avec les Frères musulmans .

Un point à l’ordre du jour est: « Al Jazeera comme instrument d’instabilité régionale ».

« Ils ont réellement discuté de la refonte d’Al Jazeera en tant que réseau perturbateur, un réseau qui cause l’instabilité et le chaos », a déclaré Jilani, de The Intercept, à Al Jazeera.

Les participants devant participer à la réunion de juin sont notamment l’ancien secrétaire américain à la Défense Robert Gates et Mark Dubowitz, PDG de Fondation pour la défense des Démocraties.

D’autres courriels de Fondation pour la défense des Démocraties demandent des rencontres avec des personnalités de haut rang, y compris Mohammed bin Zayed – le prince héritier qui gère les forces armées des Émirats arabes unis – ainsi que Mohammed Dahlan, un ancien homme fort du groupe palestinien Fatah qui vit maintenant à Abu Dhabi.

Hearst, du Middle East Eye, a déclaré à Al Jazeera qu’il croyait que les courriels divulgués présentaient un «programme» clair par des chiffres au pouvoir en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis et en Égypte.

Ils profitent de la présidence de Donald Trump aux États-Unis, « et maintenant ils l’utilisent comme un moyen d’accomplir le travail, ce qui comprend la libéralisation d’Al Jazeera … et aussi l’étouffement du Qatar ».

islametinfo.fr
***

Belgique : Durant le ramadan, des familles musulmanes rompent le jeûne avec tous ceux qui le désirent.
Pendant le mois de Ramadan, des familles musulmanes accueillent tous ceux qui désirent discuter et s’ouvrir à l’Islam. L’occasion pour des familles belges de découvrir comment vivent leurs concitoyens musulmans pendant le mois béni.

Ces rencontres se font grâce au site www.iftarons.be qui organise ces « iftar » un peu spéciaux depuis 2010. L’occasion de discuter et apprendre de l’autre le temps d’un repas.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Algérie : Après le Liban, Alger déprogramme le film « Wonder Woman » dont l’actrice est une ex-soldate israélienne.

Le film Wonder Woman vient d’être déprogrammé d’un festival à Alger. Après le Liban, l’Algérie pourrait interdire le film dans les cinémas en raison de la présence comme actrice principale d’une militante sioniste qui a combattu dans les rangs de Tsahal.

Le 8 juin, le film américan Wonder Woman devait être projeté lors du festival « Les Nuits du Cinéma » à Alger. Mais après la polémique au Liban autour de la présence de Gal Gadot dans le rôle principal de Wonder Woman, le Ministère de culture algérien aurait pu suivre la campagne de boycott.

Si pour l’instant rien n’est officiel, le Ministère de la Culture algérien étant injoignable au téléphone, l’Algérie pourrait être le deuxième pays musulman et arabe à interdire le film au cinéma. Une décision qui pourrait faire un effet domino dans de nombreux pays de la région.

Une mauvaise nouvelle pour les producteurs américains du film qui visiblement n’étaient pas suffisamment au courant du passé militant de Gal Gadot. Cette dernière qui a combattu pendant deux ans dans les rangs de l’armée israélienne avait également soutenu publiquement l’offensive meurtrière d’Israël à Gaza en 2014.

islametinfo.fr
***


Maroc , Rif : Des exactions policières dénoncées par Amnesty International.

Malgré l’arrestation du leader Nasser Zefzafi et des militants, la mobilisation n’a pas cessé dans le Rif et certaines villes marocaines.

Le mouvement qui réclame plus de justice sociale, moins d’injustices et réclame le respect culturel s’est même prolongé dans plusieurs villes européennes.

En Belgique, en Espagne, en Allemagne, en France des manifestations de soutien se sont déroulées ces derniers jours.

Mais dans plusieurs villes marocaines, les manifestations ont été réprimées. Les débordements policiers les plus significatifs ont été signalés dans la ville de Imzouren où les portes et les vitres des habitations ont été brisées indistinctement par les forces de l’ordre. On parle également de cas de violence contre la population.

Des exactions policières qui ont été dénoncées par l’institution Amnesty International qui s’inquiète du tournant répressif pris par les autorités dans cette affaire.

Par ailleurs l’avocat de Zafzafi a fait savoir que son client avait été violenté et insulté par la police de façon très dégradante …

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


islametinfo.fr
***


France : Quand Macron ricane des naufragés de la Françafrique.

“Le kwassa-kwassa pêche peu, mais il amène du Comorien”. Pour ceux qui avaient encore besoin d’une leçon de choses sur M. Macron, les voilà servis. Que des milliers de Comoriens aient péri noyés en cherchant à fuir la pauvreté d’une ex-colonie française, c’est tellement drôle ! Cette tragédie humaine devrait nous couvrir de honte. Mais non, voyons ! Des Africains engloutis par les flots à une encablure de Mayotte ? Pour M. Macron, c’est marrant. La mine réjouie, le potache fait une blague comme s’il racontait une partie de pêche au gros. Goguenard, le freluquet rigolard amuse la galerie avec sa vanne à deux balles.

Regardez bien la vidéo. Oui, c’est vrai, sa cour trouve ça drôle ! Lorsque le dandy lâche sa boulette, les joyaux lurons ricanent en choeur. Le ministre des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, fait partie de la bande. Il paraît qu’il représente la France dans le monde ! Quant à M. Macron, il ne faut pas trop lui en demander. Né avec une cuillère en argent dans la bouche, élevé en batterie chez Rothschild, il n’a pas la compassion facile. On connaissait déjà son mépris pour les illettrés, les fainéants qui n’ont qu’à “travailler pour se payer un costard”. On découvre son mépris pour les pauvres du Tiers-Monde, ces crève-la-faim qui frappent à nos portes pour échapper à la misère.

Comment ces gueux, d’ailleurs, mériteraient-ils notre respect ? Ils n’ont même pas de compte en banque ! Dans les salons cossus de l’oligarchie, ces histoires de rafiots qui se renversent avec leur cargaison humaine sont aussi drôles que “Tintin au Congo”. Qu’est-ce qu’on se marre, avec Manu, sur les Nègres en kwassa-kwassa ! Au passage, notez bien l’expression. “Le kwassa-kwassa amène du Comorien”. Pour Macron, le Comorien n’est même pas une marchandise. C’est un matériau informe. Il ne vaut rien, il ne compte pas, et d’ailleurs il se noie dans l’indifférence générale. Le Comorien, ce n’est rien. Ce n’est même pas de la poiscaille, à peine un déchet dont on rigole quand il coule à pic.

Lesté de violence symbolique, un tel sarcasme illustre le racisme structurel de la caste dominante. Ceux qui ont appelé à voter Macron pour battre Le Pen ont l’air fin. A force de pointer du doigt le racisme qui gangrène les couches populaires, on a oublié celui des riches. Ce racisme est plus discret, mais plus féroce. Il crache sur ceux qui luttent pour la survie, sur les gueux, les pouilleux. Ce racisme prospère sur l’ahurissante misère qui frappe les damnés de la terre. C’est le sarcasme des vainqueurs de la compétition planétaire. “Noyée dans les eaux glacées du calcul égoïste”, comme disait Marx, toute compassion s’évanouit, elle disparaît dans un rictus.

Ne reste que le mépris, de classe et de race à la fois, qui expédie les déshérités de l’hémisphère Sud dans les oubliettes de “l’humanisme” occidental. On omet alors de dire que les migrants qui bravent la noyade sont aussi les victimes du pacte néo-colonial. L’aurait-on oublié ? C’est la France qui a extirpé Mayotte de l’archipel des Comores. C’est elle qui a semé le chaos dans la région, au mépris du droit international. Mais peu importe. M. Macron tient tant à la Françafrique ! Pour l’oligarchie, ce continent n’est qu’un terrain de chasse. Les Africains, à ses yeux, n’existent que dans la mesure où ils la servent. En attendant, le blanc-bec de l’Elysée peut faire le mariole sur le dos des naufragés.

oumma.com
***

Attention aux dattes provenant des colonies israéliennes.

La culture des dattes est l’activité agricole principale de près de 50 % des colonies illégales de la vallée du Jourdain en Palestine occupée et contribue fortement à leur viabilité économique.

La vallée du Jourdain est la région la plus fertile de Palestine, mais à cause des restrictions d’accès, seule 4% de la terre est cultivée par des palestiniens et 86% des terres agricoles sont confisquées par les colons israéliens.

Les colons détournent aussi 80% de l’eau au profit de leurs colonies, et des palmeraies en particulier. Les colonies de la vallée du Jourdain bénéficient de 300 litres d’eau par personne et par jour, contre 20 litres pour la plupart des communautés palestiniennes (l’Organisation mondiale de la santé recommandant une consommation minimum de 100 litres par personne et par jour). La quasi-totalité des puits est à l’usage exclusif des colons.

Les Palestiniens de la vallée du Jourdain sont aussi soumis à des destructions d’habitation et d’infrastructures, amenant ainsi des déplacements forcés de population. Les écoles ne sont pas épargnées. Les exercices de l’armée israélienne ont amené le déplacement de 357 personnes entre janvier et juin 2016.

Dans l’impossibilité de cultiver leur propre terre, des centaines de travailleurs palestiniens – y compris des enfants – travaillent dans les colonies agricoles israéliennes. Au plus haut point de la récolte, ils peuvent travailler 12 heures par jour dans des conditions très difficiles.

Pour toutes ces raisons, solidaires du peuple palestinien spolié de son droit à vivre librement sur sa terre, nous appelons à boycotter les dattes de l’apartheid israélien.

Pendant le Ramadan en particulier, un grand nombre de commerçants proposent à leurs clients des dattes Medjoul en provenance des colonies installées dans la Vallée du Jourdain. Si l’origine de ces produits n’est pas toujours mentionnée afin de tromper le consommateur, les marques néanmoins sont connues : Mehadrin, Hadiklaim, Jordan Valley, Jordan Plains, Jordan River, Bet Sheva, Solomon…

Refusez-les ! N’hésitez pas à exiger poliment mais fermement du commerçant qu’il cesse de proposer ces produits de l’apartheid à la vente, en prenant les autres clients à témoin.

Quelles que soient leurs réponses, n’oubliez pas qu’en matière de commerce, le client décide, et que plus nombreux nous serons à nous exprimer ouvertement sur cette situation intolérable due à l’occupation israélienne, plus ces commerçants se poseront des questions sur la légitimité et la pertinence de la commercialisation de ces produits.

BDS FRANCE.

oumma.com
***


Appel aux dons pour un projet de mosquée et d’institut à Villeneuve-le-Roi.

Aujourd’hui, l’ACMUV (Association Culturelle Musulmane Villeneuvoise) qui existe depuis 2011 est en phase d’acquérir un bien immobilier d’une surface de 500 m² en vue du lancement prochain de son institut et sa mosquée. Après plusieurs années passées dans des locaux en location avec des charges exorbitantes mais aussi inadaptés et aux voisinage bruyant, l’association a enfin trouvé un bien approprié à ses besoins, une occasion en or.

Néanmoins le montant dépasse les prévisions budgétaires de l’association. Un appel aux dons vient d’être lancé sur les réseaux sociaux. Bilgin Sen, président de l’ACMUV espère collecter les 150 000 euros nécessaires d’ici la fin du Ramadan pour pouvoir signer le compromis de vente.

LE DON POUR UNE MOSQUÉE EST UNE AUMÔNE CONTINUE.

Nous ne tirons aucun profit matériel de cet article si ce n’est l’agrément d’Allah (swt).

Beaucoup d’entre nous œuvrent pour construire une maison ou s’acheter un appartement au «bled», mais nous sommes beaucoup moins motivés lorsque nous sommes appelés à participer à la construction d’une maison au paradis.

Rappelez-vous que le don pour une mosquée est une «aumône continue» qui œuvrera pour vous même après votre mort. Dans un Hadith rapporté par l’imam Moslim, le prophète (PBSL) dit : «Lorsque le fils d’Adam meurt, toutes ses œuvres s’arrêtent hormis trois : une aumône continue, un savoir utile et un enfant pieux qui invoque Allah en sa faveur».

Pour faire un don, rendez-vous sur leur Page Facebook de l’ACMUV : https://www.facebook.com/ACMUV/
.

desdomesetdesminarets.fr
***


Stationnement autour des mosquées : si vous vous comportez ainsi, priez chez vous !

Le stationnement sauvage autour des mosquées est un véritable problème qui touche beaucoup de villes en France en particulier en périodes d’affluence comme les vendredis et pendant le Ramadan. Il est important de rappeler aux fidèles qui viennent prier à la mosquée, que nuire aux autres (voisins, automobilistes, …), c’est nuire à votre prière. Il serait dommage, pour vous, de n’avoir prier pour rien !

Que dire à ce fidèle qui vient prier après avoir garer sa voiture devant le portail du commissariat avoisinant la mosquée, et en pleine prière, on entend la sirène du véhicule des policiers ne pouvant sortir car le véhicule du fidèle lui bloque la route ?! (histoire vraie).

Dans plusieurs hadiths authentiques, le prophète (ﷺ) dit : «Jibrîl n’a pas cessé de me recommander au sujet du voisin au point que j’avais pensé qu’il allait le compter au nombre des héritiers». Dans un autre, il dit (ﷺ) : «N’entre pas au paradis celui dont le voisin n’est pas à l’abri de son mal». Dans un autre encore : «Par Allah ! N’est pas croyant ! Par Allah ! N’est pas croyant ! Par Allah ! N’est pas croyant !» On lui demanda : «Qui, Ô Envoyé d’Allah ?» Il dit : «Celui dont le voisin n’est pas à l’abri de ses méfaits».

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré lundi que les autorités d’occupation ont repris la peine à la perpétruité contre le prisonnier Youssef Hassan Ahmed Abou al-Kheir, 74 ans, originaire d’Acre, qui a été libéré au cours de l’opération d’échange faite en 1983.
.
Ramallah: Une famille entière asphyxiée par du gaz lacrymogène
.
Ramon: Les prisonniers qui ont participé à la grève de la Dignité interdits de visites
.
L’occupation envahit le Kherbat Yanoun pour des fouilles archéologiques
.
Gaza : Deux blessés dans le renouvellement de manifestations
.
3506 réfugiés palestiniens tués en Syrie
.
Les colons vandalisent les véhicules palestiniens à Jérusalem
.
Une délégation du Hamas dirigée par Sinwar arrive au Caire
.
La marine israélienne vise les pêcheurs au large de Gaza
.
L’occupation démolit cinq centrales de charbon à Jénine
.
Salfit: Les colonies continuent à polluer l’environnement palestinien
.
Comité islamique: Le Mur d’al-Bouraq fait partie intégrante d’al-Aqsa
.
Quatre citoyens blessés dans des affrontements avec la sécurité de l’AP à Naplouse
.
Nouveaux soupçons de corruption affectant Netanyahu
.
Deux jeunes blessés dans des affrontements avec l’occupation près de Ramallah
.
7 blessés dans l’explosion d’un objet suspect au centre de Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 22 Cha’ban 1438.

Flash info du 22 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


WannaCryptor : 5 questions sur une cyberattaque d’une ampleur inédite.

Une vague de cyberattaques « sans précédent », selon Europol, a frappé depuis vendredi une centaine de pays dont la France. De nombreuses entreprises et organisations, comme les hôpitaux britanniques et le constructeur Renault, sont affectées. L’attaque a fait plusieurs dizaines de milliers de victimes et une enquête judiciaire a été ouverte ce samedi 13 mai en France.
Quelle est l’ampleur de l’attaque ?

L’attaque a fait « plus de 75.000 victimes », selon un bilan provisoire communiqué ce samedi par la police nationale. Le bilan « devrait très vraisemblablement s’alourdir dans les jours qui vienne », a précisé samedi à l’AFP Valérie Maldonado, adjointe à la chef de la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité.

Parmi les organisations touchées, on trouve :

Le service public de santé britannique (NHS), qui emploie 1,7 millions de personnes,
Le groupe Renault, dont des sites de production ont été mis à l’arrêt en France et en Slovénie,
La Deutsche Bahn, la comagnie ferroviaire publique allemande,
Le groupe de livraison de colis américain FedEx,
La compagnie de télécoms espagnole Telefonica,
Plusieurs ministères russes, selon la Banque centrale russe, qui a aussi annoncé samedi que le système bancaire du pays avait été visé.

Selon la société de sécurité informatique Kaspersky, la Russie est le pays le plus touché.

Comment fonctionne-t-elle ?

L’attaque est basée sur un logiciel malveillant baptisé WanaCrypt0r 2.0, qui crypte les fichiers des utilisateurs et leur demande de payer une somme d’argent sous forme de bitcoin pour qu’ils soient restaurés. Il s’agit d’un « rançongiciel ».

Ce logiciel exploite une faille dans les systèmes Windows, divulguée dans des documents piratés de l’agence de sécurité américaine NSA.

Les captures d’écran d’ordinateurs infectés du NHS britanniques montrent ainsi que les pirates demandent un paiement de 300 dollars en bitcoins. Le paiement doit intervenir dans les trois jours ou le prix double. et si l’argent n’est pas versé dans les sept jours les fichiers piratés seront effacés.

« Une fois la première machine infectée, il se propage à l’ensemble du réseau sur lequel il est connecté, paralysant ainsi tous les ordinateurs dont il chiffre les fichiers », précise la police française.
Qui est à l’origine de l’attaque ?

Selon la société Kaspersky, le logiciel malveillant a été publié en avril par le groupe de pirates « Shadow Brokers », qui affirme avoir découvert la faille informatique par la NSA.

Selon Guillaume Poupard, patron de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, interrogé par « le Monde », « tout, dans ce scénario, fait penser à une attaque criminelle ».
La propagation est-elle terminée ?

Non. Mais elle a été freinée ce samedi par accident, par un jeune chercheur en cybersécurité basé au Royaume-Uni. Souhaitant rester anonyme, il a expliqué à l’AFP :
« Généralement un logiciel malveillant est relié à un nom de domaine qui n’est pas enregistré. En enregistrant simplement ce nom de domaine, on arrive à stopper sa propagation. »

« Il a clairement réussi à enrayer la propagation », a assuré à l’AFP Marco Cova, spécialiste en cybersécurité chez Lastline.

De là à l’arrêter complètement ? Laurent Maréchal, expert en cybersécurité chez McAfee, a préféré rester prudent. « Le nom de domaine en question est-il le seul nom de domaine concerné ? Il est trop tôt pour le dire. Il se pourrait très bien que le logiciel vienne à se décliner sous d’autres formes. »
Comment se protéger ?

Les particuliers peuvent aussi être infectés.

« Pour les utilisateurs de postes Windows, il est fortement recommandé même en l’absence d’infection apparente, d’appliquer le correctif Microsoft MS 17-010 disponible à l’adresse https://technet.microsoft.com/fr-fr/library/security/ms17-017.aspx », selon le bulletin d’information et de prévention de la police nationale. Celui-ci précise :
« En cas d’infection, il est indispensable d’isoler la machine infectée en la coupant du réseau familial ou de l’entreprise, ce qui empêchera toute propagation, en éteignant de préférence l’ordinateur ou en retirant le câble réseau ou encore en désactivant l’antenne wifi. »

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Yémen: le choléra fait 115 morts en deux semaines.

Le choléra se répand rapidement depuis deux semaines dans un Yémen ravagé par la guerre.

Le Yémen est touché depuis plusieurs semaines par une grave crise de choléra. Le 9 mai, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonçait déjà le décès de 34 personnes. Le bilan s’élève aujourd’hui à 115 morts depuis le 27 avril, selon le ministère yéménite de la Santé. Plus de 8.500 cas suspects ont été recensés dans les 14 provinces du pays.

Les infrastructures hospitalières du pays ont été fortement endommagées par deux ans de guerre et où la qualité de l’hygiène s’est fortement dégradée. L’afflux des malades, souffrant de diarrhée et de vomissement, dépasse de loin les capacités d’accueil des centres hospitaliers.

« Quatre patients dans un seul lit ».

« Nous sommes maintenant confrontés à une grave crise de choléra », a déclaré Dominik Stillhart, directeur des opérations du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), lors d’une conférence de presse dans la capitale Sanaa, au terme d’une mission au Yémen.

« Il y a jusqu’à quatre patients atteints du choléra dans un seul lit », a-t-il déploré. « Certains patients restent dans le jardin ou même dans des voitures avec leurs équipements de perfusion intraveineuse pendant à la fenêtre » du véhicule, a-t-il ajouté devant les journalistes à Sanaa.

Le manque d’hygiène à Sanaa, où la situation à empiré la semaine dernière avec une grève des éboueurs qui réclamaient leurs salaires impayés, « est un phénomène qui menace notre communauté », s’est inquiété un habitant cité par l’AFP, Ashraf Al-Hadi, qui en veut au gouvernement rebelle qui administre la ville.

Des tas d’ordures nauséabondes ont jonché pendant plusieurs jours les rues et les places de la capitale, contribuant à la dégradation de l’hygiène dans la ville. Après un débrayage d’une dizaine de jours, les éboueurs ont repris le travail le weekend, au grand soulagement de la population.

Un responsable local de l’OMS, Jameel Nashir, a appelé les habitants à soigner leur « hygiène personnelle » et à prendre « conscience de la dangerosité de la maladie ».

Une pénurie d’eau à Sanaa.

En outre, a-t-il ajouté, « ils devraient utiliser de l’eau provenant de sources sûres et éloignées des zones polluées », en allusion à la pénurie d’eau à Sanaa.

Dans une ville où le robinet ne coule dans certains quartiers qu’un jour par mois, les quelque 2 millions d’habitants dépendent des forages privés qui puisent l’eau dans des nappes phréatiques en voie d’épuisement et la revendent dans des camions-citernes.

Ali Al-Washali, hospitalisé pour diarrhée sévère, explique « boire depuis longtemps l’eau d’un puits artésien », servie par camion-citerne sans avoir de problème « mais de nos jours on en tombe malade ».

L’OMS classe désormais le Yémen comme l’une des plus grandes urgences humanitaires de la planète avec la Syrie, le Soudan du Sud, le Nigeria et l’Irak.

Selon cette même organisation, les combats ont fait plus de 8 000 morts et plus de 44.500 blessés depuis mars 2015. Quelque 19 millions de personnes, soit 60% de la population, vivent en situation d’insécurité alimentaire, selon l’ONU.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Diesel : 38 000 décès imputés au trucage des moteurs en 2015.

Depuis 2015, on sait que Volkswagen et d’autres constructeurs ont utilisé des dispositifs destinés à minimiser le niveau réel des émissions d’oxyde d’azote. Des mécanismes qui ont provoqué 38 000 morts prématurées dans le monde en 2015, selon une étude parue ce lundi dans la revue Nature.

Les oxydes d’azote (NOx), en particulier le dioxyde d’azote (NO2), sont des gaz d’échappement nocifs pour le système respiratoire. Le dioxyde d’azote (NO2) contribue en outre à la formation d’ozone, un autre polluant, lors de journées chaudes et ensoleillées.

107 600 décès prématurés dans le monde.

La pollution provoquée par les émissions de NOx des véhicules diesel en circulation a été à l’origine de 107 600 décès prématurés dans le monde en 2015, indique l’étude réalisée par l’ONG ICCT (Conseil international pour des transports propres) en collaboration avec l’Université du Colorado, l’Institut de l’Environnement de Stockholm et l’Institut international pour l’analyse des systèmes appliqués, basé aux Etats-Unis. Sur ce total, 38 000 sont imputables aux « émissions générées en excès » par rapport à celles prévues par les tests effectués en laboratoire, précisent les chercheurs.

Environ 80% de ces décès ont eu lieu dans trois régions: l’Union européenne (UE), la Chine et l’Inde, écrivent les chercheurs. Les émissions de NOx ont été les plus meurtrières en Chine, avec 31 400 morts prématurées, dont 10 700 attribuées aux émissions en excès. L’Union européenne a enregistré 28 500 morts, dont 11 500 dues aux émissions en excès et l’Inde 26 700 dont 9 400 attribuées au dépassement par rapport aux valeurs limites affichées par les constructeurs.

50% d’oxyde d’azote de plus que les limites.

Globalement, les véhicules au diesel des principaux marchés automobiles mondiaux « produisent 50% d’oxyde d’azote de plus que ce qu’indiquent les limites officiellement certifiées », affirme l’ICCT dans un communiqué.

Les chercheurs ont étudié onze marchés représentant plus de 80% des ventes de véhicules diesel neufs en 2015 (Australie, Brésil, Canada, Chine, UE, Inde, Japon, Mexique, Russie, Corée du Sud, Etats-Unis). Ces véhicules ont émis 13,2 millions de tonnes de NOx, dans les conditions de conduite réelles, soit 4,6 millions de tonnes de plus que les 8,6 millions attendus selon les tests réalisés en laboratoire. Les poids lourds et les cars sont « de loin » les véhicules ayant le plus contribué à ce dépassement, avec 76% du total des émissions en excès.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Accusé d’obstruction à la justice, Trump risque-t-il la destitution ?

Critiqué pour avoir limogé le patron du FBI et dévoilé des informations confidentielles au chef de la diplomatie russe, Donald Trump est désormais accusé d’avoir tenté de mettre fin à une enquête fédérale. Les appels à lancer une procédure de destitution se multiplient.

Donald Trump ira-t-il jusqu’au bout de son mandat ? A peine quatre mois se sont écoulés depuis son investiture, mais déjà le spectre d’une destitution commence à planer au-dessus de Washington, alimenté par les scandales à répétition. Le dernier en date, révélé mardi soir par le New York Times, est sans doute le plus accablant pour le président américain. Selon le quotidien, Donald Trump aurait demandé mi-février au directeur du FBI James Comey, qu’il a brutalement limogé la semaine dernière, de mettre un terme aux investigations visant Michael Flynn, son éphémère conseiller à la sécurité nationale. «C’est quelqu’un de bien. J’espère que vous pourrez laisser tomber», aurait dit le milliardaire à James Comey. Lequel a aussitôt retranscrit la conversation dans un mémo confidentiel cité par le journal.

Toujours selon le New York Times, la scène se serait déroulée le 14 février, au lendemain de la démission de Michael Flynn. Après une réunion consacrée à l’état de la menace terroriste, Donald Trump aurait demandé à tous les participants – dont le vice-président Mike Pence et le ministre de la Justice Jeff Sessions – de quitter le bureau Ovale, à l’exception de James Comey. Une fois seul avec le patron de la police fédérale, le président aurait défendu l’ancien général Flynn, poussé à la démission pour avoir omis de révéler des contacts répétés avec l’ambassadeur russe aux Etats-Unis au cours de la période de transition. Donald Trump aurait assuré à James Comey que Flynn n’avait rien fait de mal.

Obstruction.

Si les faits sont avérés, ils pourraient constituer une possible obstruction à la justice, un crime passible de destitution pour un président américain. Consciente de la gravité des accusations, la Maison Blanche les conteste catégoriquement. «Le président n’a jamais demandé à M. Comey ou à qui que ce soit d’autre de clore une enquête, y compris toute enquête impliquant le général Flynn», a réagi l’exécutif dans un communiqué. Ajoutant : «Le président a le plus grand respect pour nos agences chargées de faire respecter la loi, et pour toutes les enquêtes. Ce n’est pas un récit fidèle de la conversation entre le président et M. Comey».

Potentiellement dévastatrices, les révélations du New York Times fragilisent encore un peu plus la Maison Blanche, secouée depuis une semaine par des affaires à répétition. Le limogeage surprise et sans ménagement de James Comey, la semaine dernière, a suscité de vives critiques, l’opposition démocrate accusant Donald Trump de chercher à étouffer les enquêtes du FBI sur le rôle de la Russie dans la campagne présidentielle. Lundi soir, l’autre quotidien américain de référence, le Washington Post, a quant à lui révélé que le président avait livré des informations ultra confidentielles au chef de la diplomatie russe, lors d’une rencontre à la Maison Blanche.

«L’histoire nous regarde».

«Trop c’est trop. Le Congrès doit aller au fond de ces questions», a tonné l’élu démocrate Adam Schiff, membre de la puissante commission du Renseignement de la Chambre. Le chef de l’opposition démocrate au Sénat, Chuck Schumer, s’est dit «secoué» par les révélations du New York Times. «C’est un test sans précédent pour le pays. Je dis à tous mes collègues du Sénat : l’histoire nous regarde», a lancé, grave, le sénateur de New York dans l’hémicycle.

«Plus que jamais, nous avons besoin d’un procureur spécial pour déterminer s’il y a eu une collusion entre la campagne Trump et la Russie», a réagi de son côté Bernie Sanders dans un communiqué. Le sénateur du Vermont a appelé en outre les républicains du Congrès à travailler avec les démocrates «pour exiger que Trump rende des comptes pour ses actions».

«Une nouvelle donne».

Si la plupart des dirigeants démocrates rechignent encore à parler ouvertement de destitution, certains élus estiment au contraire qu’un cap a été franchi. «Cela aide à sceller le dossier» de la destitution, s’est réjouie l’élue de Californie, Maxine Waters. Son collègue du Texas, Joaquin Castro, a quant à lui prédit que si les faits étaient avérés, «le Congrès prendrait probablement le chemin de la destitution». Tout aussi révélateur, les discussions sur une possible procédure de destitution visant Donald Trump ont envahi les réseaux sociaux et les plateaux de télévision. «J’ai été réfractaire aux discussions sur la destitution jusqu’à présent, mais si le mémo de Comey est véridique – et Comey est très crédible -, nous sommes dans une nouvelle donne», a tweeté David Axelrod, ancien conseiller de Barack Obama, qui estime que ces dernières révélations pourraient «conduire à la fin» de la présidence Trump.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


International – Le Canada va interdire le débarquement forcé de passagers d’un avion.

Suite aux images choquantes d’un passager récemment expulsé d’un avion aux Etats-Unis, le voisin canadien veut prendre des dispositions.

Quelques semaines après les images choc de l’expulsion musclée d’un voyageur sur un vol d’United Airlines aux Etats-Unis, les compagnies aériennes auront l’interdiction de débarquer des passagers en cas de surréservation au Canada. Un projet de loi déposé mardi par le gouvernement canadien dans ce but.

«Nous avons tous entendu parler de mauvais traitements de passagers. De tels incidents ne seront pas tolérés au Canada», a déclaré à la presse le ministre des Transports, Marc Garneau. «Lorsque les Canadiens achètent un billet d’avion, ils s’attendent à ce que la compagnie aérienne fournisse le service pour lequel ils ont payé, et à ce qu’elle fasse preuve de respect à leur égard».

Ce projet de loi prévoit un plancher de compensations pour les passagers volontaires pour céder leur place lorsqu’un vol est surréservé, ou dont les bagages ont été égarés ou endommagés.

Des indemnisations sont également prévues en cas de retard prolongé sur le tarmac et les compagnies seraient obligées de placer un enfant près d’un parent, sans frais supplémentaires.

«Lorsque des imprévus surviennent, les voyageurs méritent une indemnisation claire, transparente, équitable et uniforme», a souligné M. Garneau.

Indignation internationale.

La loi permettrait, selon lui, d’assurer que les passagers «soient traités comme des personnes et non comme des numéros».

La loi, qui devrait entrer en vigueur en 2018, portera par ailleurs de 25 à 49% la limite de la participation étrangère au capital des compagnies aériennes canadiennes et obligera les entreprises ferroviaires à installer des enregistreurs audio-vidéo à bord des locomotives.

En avril, un passager avait été brutalement expulsé par la police de l’aéroport de Chicago d’un vol surréservé d’United Airlines, une scène filmée par d’autres passagers qui avait soulevé une vague d’indignation internationale.

L’incident avait sérieusement écorné l’image de la compagnie américaine, qui a finalement décidé de réduire la surréservation et d’offrir désormais jusqu’à 10.000 dollars à des passagers acceptant de céder leur place volontairement lorsque l’avion est plein.

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Préparons-nous à accueillir le mois de Ramadan.

Le mois du ramadan est un mois béni où tous les croyants sont invités à jeûner (à l’exception des femmes enceintes, des malades).
Il s’agit d’une période sacrée au cours de laquelle le Saint-Coran est descendu.
Le quatrième pilier de l’Islam donne une chance à tous les musulmans d’acquérir de bonnes œuvres et de montrer sa foi envers Notre Créateur.
Ainsi, accomplir je jeûne du Ramadan apporte de nombreux bénéfices, et c’est aussi l’occasion d’adopter de nouvelles habitudes et une meilleure hygiène de vie.

Le croyant peut profiter de ce mois sacré pour donner du sens à sa spiritualité.
Le musulman peut multiplier les bonnes actions en offrant de la nourriture pour les nécessiteux ou encore en distribuant la Zakât al-Fitr.
C’est un moment privilégié pour renouer avec le Coran en apprenant de nouvelles sourates et en redoublant ses lectures du Livre Saint.
D’autre part, les parents ont la tache de préparer leurs enfants pour ce mois.
Pour cela, on peut montrer notre enthousiasme à pratiquer notre jeûne en les faisant participer à la préparation des repas, leur apprendre le sens de l’entraide ou encore les éveiller lors d’activités ludiques.

Saviez-vous qu’une ‘Omra pendant le Ramadan équivaut à un Hajj avec le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) ? Les avantages d’un ramadan passé à la Mecque sont très nombreux : la récompense de la ’Omra, le bénéfice du lieu, l’ambiance exceptionnelle et des journées de jeûne plus courtes qu’en France !
Le meilleur temps pour s’acquitter de la ‘Omra est pendant le mois de Ramadan.
D’après Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée), Oum Souleym (qu’Allah l’agrée) est venue vers le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) et a dit: Abou Talha et sont fils sont partis faire le hajj et ils m’ont laissé.
Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit: « Ô Oum Souleym! Une ‘omra durant le ramadan équivaut à un hajj avec moi ».
(Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih n°3699 et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1118).

AJIB.FR***


Témoignage : l’histoire d’amour improbable entre une ex-militante FN et un migrant de Calais.

Ancienne militante au FN, Béatrice Huret ne pensait jamais se rapprocher un jour d’un migrant et encore moins tomber amoureuse de l’un de « ces étrangers, si différents » comme elle les qualifiait.

L’histoire d’amour improbable.

Veuve depuis 2010 après la mort de son ancien mari policier, Béatrice a toujours été l’une des militantes du FN parce que son mari le souhaitait. L’ancienne aide-soignante a alors vu ses convictions et sa vie changer le soir où elle s’est arrêtée pour prendre en stop l’un de ces migrants qu’elle fuyait tant. Mokhtar fait partie des migrants iraniens qui s’étaient cousus la bouche en signe de protestation suite à la destruction de leurs abris à Calais. Touchée par la condition de vie des migrants qu’elle découvre, elle décide de s’engager au sein de « Belgium Kitchen », une association caritative qui distribue des repas.

« On s’est regardés et ça a fait comme un flash » : voilà comment l’ex-militante du FN décrit le début de son histoire d’amour improbable avec Mokhtar. Elle décide alors de l’accueillir lui et un autre migrant chez elle. Mais pour le jeune iranien hors de question de rester en France.

Arrestation et placement sous contrôle judiciaire.

En juin 2016, Mokhtar décide de rejoindre l’Angleterre où Béatrice ne pourra pas encore le suivre puisque 2 mois après elle est arrêtée, placée sous contrôle judiciaire et fichée S pour « aide à l’entrée, à la circulation ou au séjour irrégulier d’un étranger en France en bande organisée. » L’ex-militante FN aujourd’hui en couple avec un ancien migrant de Calais risque 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende…

Le 3 mai 2017, Béatrice publie son livre « Calais mon amour » où elle raconte son histoire d’amour improbable. Aujourd’hui, elle attend toujours la date de son procès.

katibin.fr
***


France : Législatives : après Francis Lalanne, Dieudonné candidat contre Valls.

L’humoriste controversé Dieudonné réalise un nouveau coup d’éclat médiatique en présentant sa candidature dans la première circonscription de l’Essonne où candidate l’ancien Premier ministre Manuel Valls. L’information a été révélée mercredi 17 mai par Le Parisien, qui affirme que plusieurs témoins ont croisé l’humoriste à la préfecture de l’Essonne, à Evry.

En janvier 2014, Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, avait mené une bataille judiciaire afin de faire interdire les spectacles jugés antisémites de l’inventeur de « la quenelle ».

Dieudonné ne sera pas titulaire mais seulement suppléant de Nolan Lapie, un jeune homme qui a fait le buzz après avoir giflé Manuel Valls lors d’un déplacement dans les Côtes-d’Armor, en janvier 2017. Nolan Lapie avait été condamné à trois mois de prison et 105 heures de travaux d’intérêt général.

Elu depuis 2002, l’ancien maire d’Evry aura également comme adversaire l’artiste Francis Lalanne, suppléant de Jacques Borie, candidat du mouvement 100 % la force éco-citoyenne.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


France : GenerationLaicité : Nikola Karabatic s’engage auprès des jeunes sur la laïcité.

La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et l’Observatoire de la Laïcité s’associent pour le projet #GenerationLaicité, à destination des collégiens. En voulant « donner des clés aux collégiens pour mieux comprendre la laïcité » selon leur communiqué, les organisations ont fait appel à Nikola Karabatic, joueur français de handball, comme figure emblématique du projet, lancé mercredi 17 mai.

« Nous avons donc développé un projet qui correspond au mode de vie et de communication des jeunes : un ton non moralisateur, la présence d’une personnalité qui apporte les éléments de réponses, des films courts, faciles à partager sur les réseaux sociaux, un site dynamique », ajoutent-elles.

En effet, le projet porte sur des mini-films pédagogiques sur Youtube d’une quarantaine de secondes chacun, dans lesquelles on voit des collégiens qui s’interrogent sur la laïcité à l’école autour de quatre grandes questions : sport et religion, le port de signes distinctifs à l’école, les fêtes religieuses et absentéisme et les repas sans porc à la cantine.

Nikola Karabic apparaît à la fin de chaque vidéo en donnant des éléments de réponse aux jeunes afin de leur permettre « d’être au top sur la laïcité ». De courtes vidéos qui terminent par un slogan : « La laïcité, c’est la liberté d’avoir des convictions et le devoir de les vivre dans le respect de celles des autres. »

Le site associé à ces vidéos est organisé de façon ludique, avec un certain nombre de questions posées dans des encadrés telles que « A-t-on le droit de parler de religions avec les copains ? Et avec les professeurs ? » ou « Est-ce que mon père peut demander à aménager ses horaires pour le Ramadan ? ». L’internaute n’a plus qu’à cliquer pour avoir une réponse détaillée. Une initiative salutaire pour permettre aux jeunes (ou non) de mieux connaître leurs droits et devoirs en matière de laïcité.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

saphirnews.com
***


France : Plus de 300 boucheries signataires d’une charte contre le halal.

Plus de 300 boucheries seraient aujourd’hui titulaires du label « Viande de tradition française ». Cette étiquette a priori anodine engage ses propriétaires à ne vendre que de la viande garantie non halal.

« Aux manettes de ce label, l’association islamophobe Vigilance Halal », fondée en 2012, rapporte Streetpress mardi 16 mai. Sous couvert de préserver le bien-être animal, l’association a lancé son label en 2016 en démarchant plus de 5 000 bouchers artisanaux qui ne distribuent ni halal, ni casher. « Notre but, c’est que le non halal devienne un argument commercial. Ça incitera les abattoirs à faire de moins en moins d’abattage rituel » explique Lou Mantély, porte-parole de l’association.

Si certains bouchers n’assument pas encore leur signature de la charte, d’autres affichent ostensiblement le label « Viande de tradition française » sur la devanture de leur boutique. « Je l’ai fait pour me démarquer, il y a de la concurrence à Cannes. Pas mal de boucheries halal. Je sais que ça peut m’aider à récupérer des clients, surtout des personnes âgées », témoigne ainsi Eric, un boucher cannois.

Tous les établissements labellisés sont recensés sur un site, mis en ligne en décembre 2016. Marc Lyraud, membre de Vigilance Halal, souhaite développer une application de géolocalisation qui intègrerait par ailleurs les restaurants garantis sans halal. Il espère à terme obtenir le ralliement de grandes marques, en surfant donc sur la vague islamophobe.

saphirnews.com
***


Centrafrique : des centaines de civils menacés de mort exfiltrés d’une mosquée.

Plus de 2 000 civils, pris au piège dans une mosquée, une église et un hôpital de Bangassou, ont été libérés, lundi 15 mai, par la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca).

Bangassou, au sud-est de la Centrafrique, est au centre d’attaques de centaines d’hommes armés ces derniers jours. Les civils tentait d’échapper à des attaques de miliciens anti-balaka. Les personnes ont été mises à l’abri, selon France 24, sur le site de l’église qui compte en son sein 7 000 déplacés à ce jour.

« Je vous confirme que la mosquée (où se trouvaient quelque 500 civils, ndlr) est vide. Les 250 hommes qui étaient encore à l’intérieur cet après-midi ont été exfiltrés », a déclaré Hervé Verhoosel, porte-parole de la Minusca. Un camp de cette mission onusienne a aussi été pris pour cible et des casques bleus supplémentaires ont du être déployés. Six soldats de cette force, quatre Cambodgiens et deux Marocains, ont été dernièrement tués dans cette région.

Les soldats onusiens ont réussi à rétablir le calme dans une partie de la ville dans la soirée de dimanche mais des combats se poursuivaient lundi dans d’autres secteurs. « La situation est extrêmement déplorable et nous faisons tout pour reprendre rapidement le contrôle de Bangassou », a-t-il déclaré à Reuters. « Nombre de combattants sont des enfants soldats qui semblent sous l’emprise de drogues », a-t-il ajouté.

Selon l’ONU, plus 20 personnes ont été tuées en trois jours à Bangassou. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit « scandalisé » par ces attaques. « Toute la lumière devra être faite sur ces actes odieux, qui peuvent constituer des crimes de guerre et dont les auteurs doivent être traduits en justice », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay. La France a estimé qu’elles pouvaient même « constituer des crimes de guerre »

saphirnews.com
***


22 ans après l’extermination de 8 000 musulmans à Srebrenica, les Serbes de Bosnie nient le génocide.

Seulement deux décennies se sont écoulées depuis l’horreur du génocide contemporain qui a fait de la ville martyre de Srebrenica un immense charnier, frappant en plein cœur un Vieux Continent qui se targuait, depuis les heures funestes du nazisme, d’avoir éradiqué en son sein la barbarie à visage humain, et déjà le déni de cette effroyable épuration ethnique et de son long cortège de victimes musulmanes (8 000 hommes) fait son chemin dans les esprits, au point d’être taraudé par une question angoissante : une telle abomination commise à nos portes, froidement et méthodiquement, pourrait-elle à nouveau survenir dans une Europe gangrenée par la résurgence des nationalismes et l’islamophobie ?

Depuis ce mois de juillet 1995 macabre, planifié et orchestré par les bouchers serbes que furent Slobodan Milošević, Radovan Karadžić et Ratko Mladić, au cours duquel 8 000 Bosniaques musulmans, jeunes et moins jeunes, furent séparés de leurs proches, emprisonnés, torturés et abattus, avant d’être jetés dans des fosses communes, parfois éloignées d’une vingtaine de kilomètres, la force dévastatrice du racisme anti-musulmans a rechargé ses accus en Serbie et contamine la Republika Srpska, cette région semi-autonome du nord et de l’est de la Bosnie-Herzégovine, passée aux mains des Serbes de Bosnie, qui comprend Srebrenica.

Placée sous le joug des Serbes de Bosnie dont l’écrasante majorité affiche fièrement son négationnisme, balayant d’un revers de main la qualification officielle de génocide qui, aux yeux du Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie, est pourtant la seule désignation appropriée à la monstruosité de ce crime de masse, Srebrenica pleure toujours ses morts après 22 ans d’un interminable deuil, rendu longtemps impossible par la recherche désespérée des dépouilles.

« Le déni du génocide nous fait mal », a confié Mejra Dzogaz, submergée par l’émotion, aux journalistes Alastair Sloane et Peter Oborne venus enquêter sur « L’histoire macabre de la dissimulation de Srebrenica ». Pour cette femme arrivée au soir de sa vie, le temps n’apaise nullement la douleur d’avoir perdu ses deux fils, assassinés dans les collines entourant Srebrenica.

« Nous espérons toujours que les négationnistes finiront par revoir leurs positions et par penser à nous et à toutes les autres mères. Mais tout ce qu’ils veulent faire, c’est nier. Si vous allumez la télévision, tout ce que vous entendez, ce sont ces personnes en train de nier. Nous pleurons encore et toujours et ils continuent de nier », s’indigne cette mère dont le cœur saigne depuis cet été mortifère de 1995. Elle décrit l’effroi qui la saisit à chaque fois qu’elle croise, au détour d’une rue, des Serbes qui ont perpétré ces massacres et qui se drapent désormais dans leur respectabilité de notables, siégeant au Conseil municipal ou occupant de hautes fonctions au sein de la police locale.

Alors que chaque année, la ville martyre de Srebrenica se rappelle à nos mémoires lors de la commémoration, poignante et solennelle, des atrocités qui l’ont à jamais marquée de leur empreinte sanglante, il se pourrait que les préparatifs soient, cette année, fortement perturbés par le nouveau maire de la ville Mladen Grujičić, un homme politique nationaliste serbe qui nie de toutes ses forces le génocide anti-musulmans, allant jusqu’à refuser d’employer le terme qui lui écorche la bouche.

« C’est une ironie cruelle de constater que l’élection à Srebrenica d’un maire qui nie le génocide n’a été rendue possible qu’en raison du nettoyage ethnique de sa population musulmane », fait observer le docteur Waqar Azmi, président de Remembering Srebrenica, une association caritative britannique.

En 2015, une enquête d’opinion terriblement édifiante révélait que 54% des personnes interrogées en Serbie reconnaissaient la brutalité du crime commis en juillet 1995, mais que 70% d’entre elles réfutaient l’idée même du génocide.

Parmi les nombreuses sources d’inquiétude nées de leur pérégrination au cœur de la Serbie d’aujourd’hui, les reporters Alastair Sloane et Peter Oborne ont été traversés par un frisson de peur en apprenant les liaisons dangereuses nouées entre l’administration Trump et les nationalistes Serbes de Bosnie, farouches tenants des thèses négationnistes.

En effet, le premier magistrat de Srebrenica, Mladen Grujičić, a eu l’insigne honneur d’être invité à participer au grand rituel du petit-déjeuner national de prière à Washington, deux semaines après l’investiture du 45ème président des Etats-Unis, se réjouissant de l’opportunité qui lui était offerte de « nouer des contacts avec des personnes importantes ».

L’inquiétude est à son comble, quand on découvre la noirceur de la pensée qui anime Milorad Dodik, le président de la Republika Srpska, au sujet du massacre génocidaire de Srebrenica : « c’est la plus grande supercherie du XXème siècle ! », assène-t-il sur un ton glacial qui trahit une haine anti-musulmans implacable.

De là à imaginer que le scénario du pire pourrait se répéter dans une Europe frappée d’amnésie et de cécité, où refont surface les vieux démons, il n’y a qu’un pas que les deux journalistes britanniques ont franchi avec une extrême anxiété.

oumma.com
***


Tourisme Halal: Le Maroc destination Halal préférée au Maghreb.

Les vacances venues et à mesure que leur désir d’évasion s’est accru en l’espace de quelques années, les milliers de familles musulmanes disséminées à la surface du globe sont de plus en plus nombreuses à opter résolument pour le tourisme Halal, seul à même de leur offrir une parenthèse exotique enchantée, mêlant harmonieusement découverte, détente et accomplissement du devoir religieux.

Parmi les destinations phares qui attirent un nombre croissant de touristes musulmans, assurés de passer un séjour des plus agréables sans que leur éthique musulmane soit sacrifiée sur l’autel du dépaysement touristique, la Tunisie, la variété de ses paysages et ses prestations hôtelières constituent une belle invitation au voyage, susceptible de plaire aux chercheurs de sérénité comme aux curieux, avides de la visiter.

Sur les 130 pays passés au crible par l’entreprise américaine Mastercard et le leader mondial du voyage et tourisme Halal CrescentRating, la Tunisie pointe à la 19ème place d’un prestigieux classement international hiérarchisant les petits coins de paradis Halal les plus prisés par les visiteurs musulmans.

Alors que la Malaisie, les Emirats arabes unis et l’Indonésie forment un trio de tête indétrônable, le Maroc, pour sa part, demeure la destination Halal préférée au Maghreb et se classe 7ème, quant à Singapour qui ferme la marche de ce Top10, son offre touristique « halalisée » de qualité en fait le premier pays non musulman le plus attractif pour les familles musulmanes.

Pour se hisser au sommet de la pyramide des destinations Halal les plus plébiscitées, il fallait réunir 11 critères principaux classifiés comme suit : le caractère familial de la destination, la sécurité pour les voyageurs musulmans, le nombre de touristes musulmans, l’offre de dîners et d’assurances Halal, l’accès aux lieux de prières, les installations aéroportuaires, l’accès à un hébergement, la facilité de communication, la connectivité aérienne, l’accès au visa et enfin l’attractivité dans les autres pays.

Atteignant l’excellence en matière d’accès aux lieux de prière (un score de 100 pour 100), et forte de ses très bons résultats obtenus pour l’accès au visa (un score de 88 sur 100) qui lui permettent de décrocher la troisième place, juste derrière la Malaisie et l’Indonésie, et pour son offre de dîners à la sauce Halal (un score de 80 sur 100), la Tunisie parvient à contrebalancer ses failles relatives sur le plan de la sécurité, au même titre que la France, les Etats-Unis, le Pakistan ou encore l’Egypte, et de l’afflux de touristes musulmans sur son sol.

Alors que le secteur florissant du tourisme Halal a incontestablement de beaux jours devant lui, sous des latitudes d’autant plus idylliques qu’elles sont respectueuses des valeurs musulmanes, le remarquable potentiel d’attractivité de la Tunisie reste intact et lui permet de rivaliser d’attraits avec de nombreux pays, dont entre autres les Maldives, le Sultanat de Bruneï et l’Egypte.

oumma.com
***


Palestine : Le courage des prisonniers politiques palestiniens.

Pendant que l’opinion française se distrait avec des péripéties politiciennes, les Palestiniens, eux, vivent au rythme de la lutte engagée par un millier de prisonniers contre leurs geôliers sionistes. Leur crime ? Avoir osé résister à l’occupation militaire étrangère. Pour avoir combattu l’oppresseur, ils sont reclus dans des prisons israéliennes où les privations, les vexations et les exactions sont quotidiennes. En grève de la faim depuis le 17 avril, ces résistants ont donc décidé de se battre, de ne pas baisser les bras. Emprisonnés depuis des années, ils dénoncent désormais, à la face du monde, la scandaleuse injustice dont ils sont victimes.

On dira peut-être que ce combat engagé du fond des geôles sionistes par une poignée d’irréductibles est perdu d’avance, que c’est le pot de terre contre le pot de fer. Mais en menant cette lutte, pourtant, ils manifestent leur détermination, ils adressent au peuple palestinien un message d’espoir, ils l’invitent à suivre leur exemple. Dans une lettre diffusée hier, Marwane Barghouti incite ses compatriotes à la désobéissance civile, il rappelle que le droit au retour des réfugiés est inaliénable et qu’aucune paix n’est possible sans le démantèlement des colonies érigées sur les territoires conquis en 1967.

Chef de file du mouvement des prisonniers, le dirigeant du Fatah lance aussi un appel à la solidarité internationale. Il demande l’amplification du programme Boycott-Désinvestissement-Sanctions, qui fut initié et promu par un collectif d’associations palestiniennes. C’est ce même programme qui vaut à ses militants, en France, des intimidations et des interpellations en cascade, en application d’une circulaire du ministère de la Justice maintenue sous les deux présidences précédentes, y compris par Mme Taubira. Pendant la campagne électorale, M. Macron a également condamné BDS, estimant qu’il était totalement inopportun d’exercer des pressions sur Israël.

Un candidat investi par “En Marche” pour les législatives vient d’ailleurs de faire les frais de la ligne politique du nouveau président. “A quand la séparation du Crif et de l’État ?” demandait Christian Gerin. Dans un autre tweet, il accusait Manuel Valls d’être “viscéralement sioniste, raciste et islamophobe”, et dans un troisième, il proclamait : “une seule solution : BDS !”. Traité d’antisémite, cet impudent a été évincé à la demande expresse du CRIF. L’accusation d’antisémitisme, la “reductio ad hitlerum”, une fois de plus, est l’argument-massue employé par cette officine communautaire. On savait qu’elle était vouée à la défense d’un Etat-voyou. Désormais, on sait qu’elle est aussi chargée de faire le tri entre les bons et les mauvais candidats aux élections.

Ainsi vont les choses. Pendant que les uns se battent pour leur dignité, les autres leur tirent dans le dos. Les millions d’électeurs qui ont voté pour le commis de la finance ont aussi porté à l’Elysée un ami de l’occupant sioniste. Ils ont fourni à ce serviteur de l’Empire la caution démocratique dont il avait besoin. Les Palestiniens n’en seront pas surpris. Il y a belle lurette qu’ils n’attendent plus rien de la France. Il est loin, le temps où un président français en exercice pouvait dire : “Dans les territoires qu’il a pris, Israël a instauré une occupation qui n’ira pas sans oppression, répression et expulsions, et il se lèvera contre elle une résistance qu’il qualifiera de terrorisme” (Charles de Gaulle, conférence de presse du 27 novembre 1967).

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Ramallah: Un jeune palestinien blessé par les tirs d’un colon juif
.
Ce matin mercredi, le jeune homme palestinien Ibrahim Rassem Hamed, du village de Selwad, a été blessé par les tirs d’un colon juif, tout en se trouvant sur la route coloniale N°60 près du village de Selwad à la province de Ramallah.
.
Démantèlement d’une cellule qui aurait planifié des attentats, selon l’occupation
.
Les colons installent 6 tentes à l’entrée du camp de Fawar à Hébron
.
Un responsable de l’ONU: la situation est tragique à Gaza en raison des répercussions du blocus
.
Blessés dans des affrontements avec l’occupation à Toulkarem
.
Liban: La police arrête un réfugié palestinien pour le forcer à évacuer sa maison
.
L’occupation blesse deux jeunes palestiniens et arrête 18 autres en Cisjordanie
.
L’occupation menace l’ex-prisonnier Rizek Rajoub de la déportation ou l’assassinat
.
Un tribunal américain interroge le prisonnier Abdullah Barghouti par vidéoconférence
.
Les familles des prisonniers ferment le Siège de l’ONU à Ramallah
.
Naplouse:Affrontements lors d’une marche en solidarité avec les prisonniers grévistes
.
Bethléem: une marche enflammée par solidarité avec les grévistes de la faim
.
L’occupation encercle la maison d’un militant du Hamas à Doura
.
76 prisonniers transférés dans des hôpitaux et Barghouthi arrête de boire de l’eau
.
L’occupation rend le corps de Fatima Hajiji
.
Berri félicite Haniyeh pour son élection en tant que président du Hamas
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 3 Cha’ban 1438.

Flash info du 3 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Participez à l’avènement d’OT1 TV, la 1ère chaîne musulmane francophone !

OT1 TV, c’est VOUS… et sera grâce à VOUS !

Participez à la campagne de levée de fonds pour créer encore plus d’émissions à votre image et relevons le défi ENSEMBLE !

OT1 TV se veut être un média complet et indépendant :

– une chaîne de télévision gratuite, accessible via satellite, Internet, mobile, chromecast et box ADSL;

– un site web avec actus, flux de la chaîne, contenus exclusifs à la demande et une applicaton mobile dédiée;

– une plateforme pour le développement de nouvelles productions et contenus dédiés.

OT1 TV, une chaîne et un projet d’envergure pour le musulman, en phase avec son éthique, avec des contenus riches et variés pour tous les âges : de l’information, du spirituel, du divertissement et plein d’autres surprises…
Pourquoi une levée de fonds ?

Comme vous devez vous en douter, produire et développer des programmes et acheter tout le matériel nécessaire est coûteux. De plus, le paysage audiovisuel affiche une pauvreté alarmante : peu de contenus destiné au public musulman et peu de médias indépendants faisant le relais de la population. L’objectif est de 150 000 euros en 30 jours, cette somme servira de premier tremplin à la chaîne pour assurer des diffusions régulières de qualité.

Voilà 86 ans que la télévision existe, il aura donc fallu attendre des décennies pour voir l’avènement d’une chaîne en langue française dédiée aux musulmans.

OT1 TV débarque. OT1 Tv, une chaîne de télévision pour les musulmans francophones ; la première télévision satellite, terrestre et digitale.

OT1 TV sera la chaîne des producteurs talentueux et indépendants, une sorte de vitrine des potentiels émanant de notre communauté.

Faîtes un don maintenant selon le palier souhaité :

Palier 1 : Je soutiens avec 5 euros et plus.
Nos chaleureux remerciements, vous venez de poser une pierre à l’édifice !

Palier 2 : Je soutiens avec 50 euros et plus.
Nos chaleureux remerciements avec en prime un livre préfacé par cheikh M. Minta offert !

Palier 3 : Je soutiens avec 200 euros et plus.
Nos chaleureux remerciements, on vous offre la box OT1 TV si vous faites partie des 50 premiers donateurs !

Palier 4 : Je soutiens avec 500 euros et plus.
Nos chaleureux remerciements, en plus de la box offerte, bénéficiez d’un sponsoring d’émissions pour promouvoir votre activité !

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


La récitation du Coran du footballeur Abou Diaby à la Grande Mosquée de l’Est londonien.

Aucun passionné de football ne peut ignorer le joueur français Abou Diaby. Ce joueur international qui évolue à l’Olympique de Marseille a toujours démontré une force de caractère malgré ses multiples blessures physiques.

Mais ce tempérament n’est pas propre au milieu footballistique, puisqu’il s’exerce avec acharnement et précision à apprendre des versets du Saint-Coran. Dans la vidéo suivante datant de 2014, on découvre Abou Diaby récitant avec ferveur quelques versets du Coran, en compagnie de Frédéric Kanouté à la Grande Mosquée de l’Est londonien. Les deux joueurs de football étant de également membre de l’AMF (Association of Muslim Footballers).
En effet, l’international français Abou Diaby, connait déjà par cœur près de 1/3 du Saint Coran (19 hizb).

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

 

***


Urgence au Nigeria : la faim menace des millions de personnes.

Au Nigeria, plus de 5 millions d’enfants, de femmes et d’hommes sont menacés par la faim. Il est vital de leur apporter une aide alimentaire au plus vite. C’est ce que fait le Secours Islamique France, dont les équipes se mobilisent depuis plusieurs mois pour livrer de la nourriture aux populations déplacées dans le Nord-Est du pays.

Une zone difficile d’accès.

La sécurité dans la région est encore instable et les équipes du Secours Islamique France interviennent dans des zones qui ne sont accessibles qu’en hélicoptère. Elles témoignent de leur action sur le terrain dans une vidéo tournée récemment dans l’Etat de Borno.

Pour soutenir les actions du Secours Islamique France : https://www.secours-islamique.org.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


katibin.fr
***


Un militaire allemand suspecté de préparer un attentat en se faisant passer pour un réfugié.

Un militaire a été arrêté ce mercredi 26 avril près de Strasbourg, suspecté de préparer un attentat.

Une fausse identité.

Avec l’aide d’un complice, ce militaire de la brigade franco-allemande aurait voulu commettre un attentat en se faisant passer pour un réfugié syrien. Selon un quotidien allemand, il se faisait déjà passer depuis plusieurs mois pour un demandeur d’asile syrien. Sa demande avait même été approuvée et il vivait dans un foyer pour migrants en Allemagne.

Un acte « raciste ».

Le parquet de Francfort a précisé ce jeudi que les convictions de ce militaires sont clairement « xénophobes » : « Nous savons, à partir de messages vocaux enregistrés, que les deux suspects étaient racistes », a déclaré un porte-parole du parquet. Le militaire avait déjà été repéré en janvier dernier, alors qu’il tentait de récupérer une arme qu’il avait cachée dans les toilettes de l’aéroport de Vienne, en Autriche. Bien entendu, aucune répercussion à cet acte.

Jusqu’où iront ces personnes pleines de haines, prêtes à tuer leurs semblables pour servir leur cause?


katibin.fr
***


Yémen : l’ONU tire la sonnette d’alarme quant à la famine.

L’ONU a annoncé que des millions de Yéménites souffriront de famine de manière imminente, sauf si le monde envoie une aide humanitaire d’urgence. L’organisation a lancé un appel à l’action lors d’une réunion internationale à Genève pour générer des dons.

Dans Hodeidah, l’une des provinces les plus négligées, la malnutrition affecte les couches vulnérables de la société yéménite, y compris les enfants, les handicapés et les personnes âgées. Ils ont juste de quoi survivre.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


France : Sarcelles : Macron acclamé « Macron président ».

Le candidat du mouvement En marche ! est arrivé ce jeudi 27 avril à Sarcelles dans le Val-d’Oise sous les « Macron Président ! » des habitants. Emmanuel Macron est venu y rencontrer une association sportive. Une journée qui commence pour le prétendant à l’Élysée de façon bien plus calme que la veille à Amiens où il était venu rencontrer les ouvriers de Whirlpool dans une ambiance un peu plus survoltée.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


islam : Le mois de Chaabane est arrivé, êtes vous prêts ?

Le mois de Chaabane est arrivé.

Nous entrons dans le mois de Chaaban et il est grand temps de nous remettre en question.

En effet, nous nous approchons doucement du mois de Ramadan durant lequel les bonnes actions sont nombreuses et les récompenses énormes. Il est donc de notre devoir de nous préparer à accueillir ce mois béni en nous nous réformant, en ayant un meilleur comportement et en faisant de bonne actions telles que le jeûne, la prière, etc…

Pour cela il est donc de notre devoir de passer le mois de Chaaban dans l’obéissance d’Allah en prenant exemple sur notre noble messager Muhammad (rss). Ce mois qui précède le mois de Ramadan est un mois capital où il est bon de multiplier les œuvres conformément au hadith du prophète ( rss). Ainsi, il n’y a pas un mois en dehors du mois prescrit, où le Prophète (rss) jeûnait le plus que celui de Chaabân.

» Cher Messager d’Allah ! Tu te consacres au jeûne à tel point que tu ne le romps pratiquement plus ; et tu interromps le jeûne à tel point que tu ne t’y consacres pratiquement plus si ce n’est deux jours que tu consacres séparément au jeûne en dehors des périodes où tu jeûnes.

– Quels sont ces deux jours ? demanda-t-il.

– Le lundi et le jeudi lui répondis-je.

– Au cours de ces deux jours, les œuvres sont exposées au Seigneur de l’univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont exposées.

– Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Chaabân.

– Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadhân. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers (Y), et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. »

Tentons donc de nous réformer, de nous purifier pendant ce mois afin d’accueillir le mois béni de la meilleure des façons.

islametinfo.fr
***


France : Wauquiez soutient la ligue de foot qui interdit le voile à une entraîneuse.

Nous vous relations dans les colonnes de notre rédaction le drame que vit Essia Auouni qui est interdite de participer à une finale car voilée.

En effet, alors qu’elle devait disputer une finale avec son équipe, Essia Auouni, l’entraîneuse de l’AS Surieux, ne pourra y participer au motif qu’elle porte un voile religieux au bord du terrain.

Pourtant, l’une des équipes qu’elle entraîne s’est qualifiée pour la finale de la Coupe Rhône-Alpes qui aura lieu le 10 juin prochain.

C’est le président de la ligue de football d’Auvergne-Rhône-Alpes, Bernard Barbet qui avait déclaré que tout port de signe ou tenue religieuse était interdit sur le terrain, « au nom de la neutralité du sport« .

Le président LR de la région Laurent Wauquiez vient d’annoncer son soutien dans un communiqué et salue son action et « sa volonté de faire respecter strictement le règlement de la ligue qui interdit tout prosélytisme« . Celui-ci est connu pour son islamophobie débordante.

Il annonce par ailleurs que la région fera prochainement voter une nouvelle grille de critères dans son conventionnement avec les ligues et comités sportifs régionaux.

Ces nouveaux critères « conditionneront tout conventionnement au strict respect de la laïcité et au refus de toute forme de communautarisme dans les actions menées par ces structures »

Pourtant la ligue Auvergne Rhones-Alpes n’a aucun droit d’établir cette interdiction.

En effet, Essia ne participe pas à une mission de service public. Elle travaille pour son club avec un statut de salarié et ne dépend pas de la fédération qui l’obligerait à se soumettre à un devoir de neutralité en tant que membre du service public.

Rappelons tout de même que la FIFA avait autorisé le port du voile sur les terrains en 2014.

Mais en France les lois scélérates avancent au rythme de l’islamophobie …

islametinfo.fr
***


Allemagne : le port du niqab (quasi-) inexistant mais interdit pour les fonctionnaires .

Les députés allemands ont adopté, jeudi 27 avril, une loi interdisant le port du voile intégral de façon partielle. Le texte oblige les agents publics à avoir le visage découvert dans le cadre de leurs fonctions mais n’interdit par le port du voile intégral dans l’espace public.

Les autorités pourront néanmoins exiger qu’une personne retire le voile ou tissu qui recouvre son visage « lorsqu’une identification est nécessaire et requise ». La loi prévoit quelques exceptions telles que porter un masque en cas de risque d’infection. « L’Etat a le devoir de se présenter lui-même de façon idéologiquement et religieusement neutre (…) une dissimulation religieuse ou idéologique du visage dans l’exercice d’une fonction publique (…) va à l’encontre de ce devoir de neutralité », précise le texte de loi.

Son utilité pose néanmoins question au regard du nombre (quasi-)inexistant de fonctionnaires portant le niqab. Le nombre même de femmes portant le voile intégral n’est pas connu mais elles seraient, selon des sources rapportées par la presse allemande, 200 à 300 uniquement à travers l’Allemagne.

« L’intégration, ça signifie aussi que nous signifions clairement et transmettions à d’autres cultures nos valeurs et les limites de notre tolérance », a déclaré le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière dans un communiqué. Cette nouvelle loi vient en réaction à l’accueil depuis 2015 de plus d’un million de réfugiés syriens, irakiens et afghans.

Elle doit encore être ratifiée par le Bundesrat, la chambre haute du Parlement. La France et de la Belgique qui ont légiféré sur le sujet en 2011 mais elles avaient choisi une interdiction complète dans l’espace public. Au Pays-Bas, un projet de loi prévoyant une interdiction partielle est en cours d’examen au Sénat après avoir été adopté en 2016.

saphirnews.com
***


France : Ramadan : l’arrêté contre les commerçants musulmans de Beaucaire annulé.

Le tribunal administratif de Nîmes a décidé d’annuler un arrêté municipal qui forçait certains commerces de Beaucaire (Gard) à fermer leurs portes plus tôt pendant le mois du Ramadan, révèle Midi Libre jeudi 27 avril.

La mairie va devoir verser 1 200 euros à ses six plaignants qui en réclamait 1 500. En juin 2015, le maire FN Julien Sanchez avait pris cet arrêté en ciblant des épiceries, primeurs, salons de thé et bars des rues Nationale et Ledru Rollin. La décision ayant été prise pendant la période du Ramadan, les commerçants, pour la plupart musulmans, avaient dénoncé cette décision qu’ils jugeaient discriminatoire. La municipalité arguait que les clients de ces commerces nuisaient à « la tranquillité publique ».

Le tribunal administratif a répondu vendredi 21 avril qu’ « aucun des documents produits par la commune (…) ne font état d’ivresses ou de dépôts de déchets sur la voie publique ». De plus, selon la justice, le maire de la commune de Beaucaire « n’établit pas la réalité (…) et l’importance (…) des troubles à l’ordre public qu’il allègue, ni par voie de conséquence la nécessité des mesures d’interdiction prononcées ». En décembre 2016, Julien Sanchez, poursuivi au pénal pour discrimination, avait bénéficié d’une relaxe par le tribunal correctionnel de Nîmes.

saphirnews.com
***


Une extrémiste de droite, viscéralement anti-islam, rejoint le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni.

Il met le cap à droite toute en levant le masque de la respectabilité pour révéler sa face sombre, l’UKIP, le très eurosceptique Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, sera désormais représenté à Lewishan-Est, au sud de Londres, par une nouvelle recrue dont la farouche croisade contre l’islam donne le ton de la campagne nauséeuse qu’elle s’apprête à mener tambour battant.

Transfuge du Pegida – le groupuscule d’extrême droite allemand, viscéralement islamophobe et xénophobe, qui a essaimé de l’autre côté de la Manche – Anne Marie Waters, cette admiratrice de Marine Le Pen et de Geert Wilders, le leader fielleux du nationalisme néerlandais, est le nouveau visage, crispé par la haine, du mouvement dirigé par Paul Nuttall.

Précédée par de hauts faits d’armes que sont sa détestation de l’islam, sa déclaration de guerre contre l’islamisme, et ses amalgames dévastateurs sur Twitter qui accusent la religion musulmane de tous les maux, l’ancienne furie du Pegida est déjà à pied d’œuvre pour durcir la ligne politique de l’UKIP.

Résolue à faire trembler la communauté musulmane britannique sous ses violents coups de boutoir, Anne Marie Waters menace et tempête, tout en alimentant les préjugés les plus pernicieux et anxiogènes : « Les gens ont peur de l’immigration musulmane, parce que la culture islamique ne correspond pas à la nôtre, et c’est notre culture qui est sacrifiée. Ils craignent que leurs enfants courent le risque d’être violés et de subir des sévices sexuels », martèle-t-elle sans relâche devant un public littéralement figé sur place.

L’annonce de sa candidature, sous les couleurs de l’UKIP et sous le signe d’une islamophobie enragée, a fait bondir une grande partie de la classe politique britannique, notamment les libéraux et les écologistes, qui pointent du doigt la grave dérive droitière de Paul Nuttall à des fins bassement électoralistes, dans le sillage du vote pour le Brexit.

« En donnant l’investiture à des candidats de l’extrême droite, telle Anne Marie Waters, l’UKIP montre qui il est vraiment et dévoile au grand jour ses sombres desseins. Ce parti ne peut pas prétendre représenter et parler au nom des citoyens ordinaires. Son leader et ses membres ne sont pas des patriotes, ce sont des fachos qui se drapent dans l’Union Jack », a fustigé Caroline Lucas, la chef de file adjointe du Parti des Verts.

Anne Marie Waters déverse son aversion pour l’islam et les musulmans d’autant plus facilement qu’elle peut compter sur ses collègues de l’UKIP pour lui faire écho, en amplifiant ses divagations infâmes.

Ainsi, Gerard Batten, le porte-parole de Paul Nuttall, se plaît à diaboliser l’islam et à faire cauchemarder dans les foyers en le décrivant « comme un culte de la mort, né et imprégné de quatorze cents ans de violence et de sang, qui se propage par l’intimidation, la violence et la conquête », tandis que Victoria Ayling n’a rien trouvé de plus abject à faire, quelques heures après le récent attentat meurtrier de Westminster, que de lancer la fausse rumeur sur Twitter selon laquelle des musulmans avaient été vus en train de célébrer la tragédie à Londres, Birmingham, Bradford et d’autres villes avoisinantes. Son tweet fallacieux fut éphémère, mais resta en ligne suffisamment de temps pour semer le trouble dans les esprits, déjà passablement commotionnés.

oumma.com
***


Les actes islamophobes aux frontières des Etats-Unis ont triplé depuis l’accession de Trump au pouvoir.

L’influent Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) le redoutait, et les débuts fracassants de Donald Trump ont dépassé ses plus sombres prédictions : les actes islamophobes ont grimpé en flèche aux frontières américaines, au cours des cent premiers jours d’une présidence démarrée en trombe, dans le bruit et la fureur d’un décret anti-immigration signé le 27 janvier, précipitamment.

C’est une augmentation affolante de plus de 1 000% que le CAIR a enregistrée en l’espace de trois mois, après avoir dûment recensé tous les incidents impliquant entre autres les services des douanes et de la protection des frontières. Des incidents qui révèlent une islamophobie décomplexée, banalisée et désormais institutionnalisée. Et comment pourrait-il en être autrement, alors que le nouvel homme fort de Washington, en requin de la politique, l’a exacerbée et légitimée à longueur de méga-meetings survoltés ?

Plus de 193 actes anti-musulmans ont été répertoriés de janvier à mars 2017, contre seulement 17 au cours de la même période, en 2016. Il est à noter que 181 sont survenus dans le sillage du décret anti-immigration de sinistre augure pour les musulmans, qu’ils soient issus des sept pays blacklistés par l’administration Trump, ou pire encore, nés sur le sol de la bannière étoilée.

« Les incidents que nous consignons par écrit nous sont rapportés de source sûre, et nous vérifions toujours leur authenticité », a tenu à préciser Corey Saylor, le directeur en charge de la cellule de veille des actes islamophobes au sein du CAIR.

Pour inaugurer une nouvelle ère en fanfare, Donald Trump a carrément pulvérisé un affligeant record : trois mois après son accession au pouvoir, les actes islamophobes ont presque triplé par rapport aux 65 qui ont émaillé l’année écoulée !

Aux premières loges pour observer l’inquiétante propagation du fléau de l’islamophobie dans l’Amérique profonde tout au long de 2016, le CAIR aurait certes préféré que ses prévisions les plus pessimistes soient démenties par les faits, notamment quand ses dirigeants alertaient sur la bouc-émissarisation des musulmans qui se tramait à Washington.

oumma.com
***


Un bateau turc a coulé un navire de renseignement de la Flotte russe en mer Noire.

Les garde-côtes turcs ont réussi à secourir tous les membres d’équipage de ce dernier du navire de renseignement Liman de la Flotte russe .

Les 78 membres d’équipage du navire de renseignement Liman de la Flotte russe de la mer Noire, qui a fait naufrage jeudi, ont été sauvés. 63 personnes ont été secourues par les garde-côtes turcs et 15 par le navire Youzarif H qui a provoqué la collision, annonce le service de presse du premier ministre turc dans un communiqué dont Sputnik a obtenu une copie.

« La direction générale des garde-côtes a annoncé que le cargo Youzarsif-H, de 81 m de long, battant pavillon du Togo et transportant du bétail, a percuté le navire de renseignement russe Liman près de l’entrée dans le détroit du Bosphore. Après avoir reçu des signaux SOS, les sauveteurs du Service des garde-côtes ont été dépêchés sur place. Sur les 78 membres d’équipage du navire de renseignement russe, 63 ont été secourus par les sauveteurs et 15 par l’équipage du Youzarsif-H », indique le communiqué.

Selon les sauveteurs turcs, l’équipage du navire russe est sain et sauf.

L’état-major général de l’armée turque a annoncé que la collision avait été provoquée par un brouillard très épais. Le navire russe a coulé peu après la collision.

Le navire russe Ulus-Star, qui se trouvait à 1,5 mille marin du lieu du naufrage, a acheminé les membres d’équipage vers la base de la Flotte russe de la mer Noire.

Africa24.info
***


Histoire : De l’exceptionnelle expansion de l’Islam et ses Hommes.

Si nos pieux prédécesseurs réussirent à aussi rapidement gagner de si vastes territoires, nous savons que la foi qu’ils eurent en Allah et l’appui qu’Allah leur accorda en ceci furent au 1er plan des raisons l’expliquant. Aussi, Il facilita l’expansion de l’islam via de nombreux facteurs tiers, qu’ils aient été géographiques, sociaux ou politiques ; nous confortant ainsi que si la Révélation fut en cette époque, ce lieu et via ces hommes, ce ne fut aucunement sujet à un quelconque hasard. L’islam devait se répandre, et rapidement.
Philippe Senac, professeur d’histoire médiévale, revient ainsi sur certaines de ces raisons.

Extraits :

« L’extension et la rapidité des conquêtes musulmanes ont beaucoup surpris les histoires (…). (…) Il ne semble pas que les musulmans aient disposés d’une réelle supériorité numérique, ni d’un armement supérieur et rien ne permet d’affirmer que la valeur militaire des musulmans ait été plus grande. (…) face à la fougue des conquêrants, l’adversaire témoignait d’une réelle faiblesse. D’un point de vue musulman, on aurait tort de minimiser l’enthousiasme religieux et la foi que sous-entendait le combat. (…) D’autres causes ont été avancées comme (…) la qualité des informations fournies par les marchands caravaniers sur les forces ennemies, la valeur des chefs militaires, la bonne intendance (…). (…) les musulmans se déplacèrent dans un espace géographique familier, (…) l’absence de barrière montagneuse facilita considérablement l’avancée des troupes. Un réchauffement climatique qui se serait produit vers la fin du VIème siècle renforça peut-être encore d’avantage l’ardeur des Bédouins.

Du côté des vaincus, il ne fait guère de doute que les musulmans assaillirent des régions dominées par des régimes en crise et que les adversaires crurent souvent qu’ils avaient à faire à de simples razzias (…). Les longues guerres qui avaient opposé Byzance et la Perse (…) avaient amenuisé les capacités de résistance des eaux empires. Dans le cas de l’Egypte, les divisions religieuses et les pressions exercées par les byzantins sur les communautés chrétiennes constituaient un ferment de discorde (…). Dans bien des cas, les populations indigènes accueillerent avec satisfaction l’arrivée des conquêrants. Les charges imposées par les conquérants étaient souvent inférieures (…).

(…) les Arabes cherchèrent à assurer la permanence de leurs conquêtes en s’installant souvent à l’écart de la population (…). Moyennant le paiement de la djizya, les tenants de religions monothéistes acquéraient le statut de dhimmi (…). On leur reconnut la liberté de pratiquer leur culte et celle de conserver leur organisation interne. Les terres furent laissées à leur propriétaires (…). En somme, la conquête ne bouleversa nullement la vie des populations indigènes et celles-ci virent souvent dans les Arabes des conquêrants tolérants (…).

Les territoires conquis devinrent des provinces administrées par un gouverneur dans lesquelles l’administration régionale fut souvent laissée aux mains des fonctionnaires indigènes. Les conquêtes ne débouchèrent donc ni sur une arabisation ni sur une islamisation systèmatique et chaque province conserva ses traditions. En Egypte, après l’évacuation d’Alexandre par les troupes byzantines en 642, les Arabes respectèrent la population copte et ils s’établirent près du Nil à Fustat. »

Philippe Senac, Le Monde musulman des origines au XIème siècle, Armand Colin éditeur, 2011, pages 37-39.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Les prisonniers palestiniens en grève de la faim depuis 12 jours
.
Meshaal: la liberté de nos prisonniers est proche
.
Cheikh Salah appelle à soutenir les détenus en grève de la faim
.
Hamas : les factions travaillent ensemble pour faire face aux pressions d’Abbas sur Gaza
.
Les forces d’occupation kidnappent des citoyens et attaquent des maisons en Cisjordanie
.
L’occupation attaque les prisonniers à Ashkelon, plusieurs blessés
.
Un jeune homme arrêté près de la Mosquée Ibrahimi
.
L’occupation coupe l’eau de Bardala dans la Vallée du Jourdain
.
Des affrontements éclatent suite à un incendie déclenché par les colons sur des terres agricoles à Bourin
.
La mère d’un prisonnier en grève de la faim dans un état critique
.
L’Autorité Palestinienne arrête de financer l’électricité fournie par Israël à Gaza
.
L’occupation transfère 40 prisonniers de plusieurs prisons à Ohlekdar
.
Les mères des prisonniers grévistes protestent devant une église à Bethléem
.
Les forces de l’Autorité Palestinienne arrêtent 3 étudiants pour des raisons politiques
.
Bombardement dans le centre de la Bande de Gaza
.
Grève générale par solidarité avec les prisonniers
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 1er Rajab 1438.

Flash info du 1er Rajab 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


France : Benoît Hamon soutient Karim Benzema.

Ce lundi 27 mars, Benoît Hamon invité de « L’Equipe du soir » déclare que la polémique autour de Benzema est liée à ses origines.

Une médiatisation à deux vitesses.

Sur le plateau, le journaliste en entretien avec Benoît Hamon est venu à parler de Benzema, toujours écarté de l’équipe de France suite à l’affaire de la sextape. Il a rappelé qu’ « une partie du buzz médiatique est venue de la classe politique (…), en revanche on ne l’a pas entendue du tout dans le cas de Karabatic ». En effet, Manuel Valls avait notamment appelé le sélectionneur des Bleus à ne plus faire appel à Benzema. Parallèlement, le handballeur français Karabatic qui a été reconnu coupable dans une affaire de paris truqués, n’a quant à lui suscité aucune polémique et a continué à participer à des compétitions sous le maillot français.

Une critique sans tabou.

Benoît Hamon qui a reconnu la responsabilité des politiques a répondu : « Il y a un climat, en France, raciste qui existe et qui est fort. Aux yeux de certains, Benzema était l’archétype du jeune joueur issu de la banlieue, non respectueux de la République » (…). Ça s’appelle la discrimination, la réalité du fait qu’on n’a pas le même jugement sur un jeune français d’origine musulmane que sur un jeune français non musulman ». Le vainqueur de la primaire de gauche est ainsi favorable à un retour du joueur en sélection nationale : « Si Benzema joue bien et qu’il est bon en club et qu’il n’y a pas meilleur que lui, oui, je suis pour son retour. C’est un sujet sportif », a-t-il ajouté.

Un Benoît Hamon qui parle sans tabou du racisme en France. Enfin un politicien qui dit tout haut ce que beaucoup refusent d’admettre.


katibin.fr
***


Le Yémen face à une crise humanitaire : famine, choléra, guerre…

Cela fait deux ans que le conflit armé dure au Yémen. Les premières victimes sont les civils qui, de jour en jour, voient leur accès à la nourriture de plus en plus compliqué.

7 700 morts en deux ans dont 1 546 enfants.

Au Yémen, les Houtis, en lien avec l’Iran, s’opposent au président Hadi soutenu par l’Arabie Saoudite. Un conflit qui coûte énormément en armement mais aussi en vies humaines. D’après l’ONU, il y a eu 7 700 morts en deux ans dont 1 546 enfants. La faim se répand également de plus en plus dans un pays considéré comme le plus pauvre de la région. L’insécurité alimentaire s’ajoute ainsi aux menaces auxquelles doit faire face la population. Stephen O’Brien, coordinateur des Nations Unies, a déclaré : « Sept millions de Yéménites ne savent pas exactement comment ils feront pour trouver la nourriture nécessaire à leur prochain repas. C’est cette situation qui nous a fait lancer cet appel à l’aide: il y a un réel danger de famine au Yémen. » Bien que de l’aide alimentaire arrive dans le pays, elle reste souvent bloquée en raison de l’insécurité sur le terrain. Aujourd’hui ce sont trois millions de femmes et d’enfants qui souffrent de malnutrition aiguë.

Le choléra s’ajoute à ce constat tandis que l’accès aux soins est rendu difficile par les bombardements des centres de santé mis hors service.


katibin.fr
***


France : L’initiative de Benoît Hamon pour la reconnaissance de l’État palestinien.

En février dernier lors de sa rencontre avec Mahmoud Abbas, Benoît Hamon avait appelé à la reconnaissance de l’Etat palestinien. Cette initiative reste plus que jamais d’actualité.

Pour la sécurité d’Israël.

Interrogé très récemment sur le sujet, le candidat du Parti Socialiste à la présidentielle a parlé de sa volonté de reconnaître un Etat palestinien pour assurer la sécurité d’Israël et sa pérennité. Dans l’émission BFM Politique, il a déclaré : « Notre devoir historique est d’assurer la pérennité et la sécurité d’Israël. Or une des clés pour faire tomber l’hostilité régionale à l’égard d’Israël, c’est la création d’un État palestinien viable et durable » . Benoît Hamon a pointé du doigt la responsabilité de la communauté internationale face à la solution à deux Etats qui s’éloigne chaque jour davantage notamment en raison de la colonisation.

Les paroles face aux actes… Quelle sera l’issue réelle du discours de Benoît Hamon s’il venait à être élu président ?


katibin.fr
***


La Chine exige à la France la justice pour le chinois tué par la police parisienne.

La Chine via son ambassade a fait connaître sa colère suite au meurtre d’un ressortissant chinois à Paris.

L’homme, comme nous vous le relations dans un article précédent, a été tué par la police chez lui devant ses enfants. Tout laisse à penser à une « bavure » policière qui a très mal tourné.

Des exactions dont les minorités visibles sont désormais accoutumées d’où un soutien spontané de la communauté musulmane pour la famille du défunt.

La Chine par voie diplomatique a fait connaître sa colère auprès des plus haute autorité française. Pékin a exigé que le gouvernement français fasse « toute la lumière sur cette affaire » et qu’elles « prennent des mesures efficaces afin de protéger la sécurité des droits et les intérêts légitimes des citoyens ».

Une réaction qui tranche avec celles des pays arabes musulmans qui eux collaborent systématiquement dans l’islamophobie systémique française.

islametinfo.fr
***


Palestine : Le cofondateur du mouvement BDS, Omar Barghouti, détenu depuis plus d’une semaine par Israël.

Le dimanche 19 mars, le cofondateur du mouvement BDS et fervent défenseur des droits de l’Homme, Omar Barghouti a été arrêté par les autorités fiscales israéliennes qui ont fait irruption chez lui. Il a été interrogé ainsi que son épouse Safa.

Ce n’est pas la première mesure d’intimidation à son encontre puisque cela fait des années qu’il subit des menaces et diverses répressions par le gouvernement d’extrême-droite israélien. Ce dernier considère d’ailleurs le mouvement BDS comme une « menace stratégique » à l’encontre du système axé sur les injustices vis-à-vis des Palestiniens.

En mars 2016, il y a un an déjà, des ministres en personne avaient menacé Omar Barghouti et des têtes dans la défense des droits de l’Homme de mesures drastiques pouvant aller jusqu’à « l’élimination civile ciblée ».

L’incursion au domicile d’Omar Barghouti fait suite à ce contexte et à l’échec du gouvernement à annuler son permis de résident permanent. Une affaire tirée par les cheveux de revenu perçu hors Israël à donc été mise en scène afin de ternir l’image du militant respecté.

Cette investigation qui inclut une interdiction de voyager intervient quelques semaines avant le déplacement prévu d’Omar Barghouti pour les Etats-Unis où il devait recevoir le Prix Gandhi pour la paix (Gandhi Peace Award) lors d’une cérémonie à l’université de Yale.

Cette tentative désespérée de faire taire l’un des hommes les plus actifs dans la lutte contre l’oppression et l’injustice démontre les limites du gouvernement israélien et son échec dans sa politique d’apartheid et de colonisation.

islametinfo.fr
***

France : Un homme chinois tué par la police devant ses enfants.

Le drame a eu lieu en début de semaine.

La police en civil intervient suite à des plaintes d’un voisin pour tapage nocturne.

La famille entend alors des violents coups sur la porte et prend peur, le père hésite à ouvrir et pense à une agression. La police est en civil et rien ne laisse à penser à une intervention policière.

Le père se trouve devant les policiers alors que le porte est défoncée un ciseau à poisson dans les mains. La police n’hésite pas un instant, sans un rappel à l’ordre, sans même un coup de sommation, elle tire sur le quinquagénaire qui s’écroule devant sa famille terrorisée.

La police bloque alors l’accès à la famille de leur père mourant. Il décède alors que la famille est confinée dans une pièce pendant 2 heures par les policiers alors qu’elle ne représente aucun danger.

La presse française a immédiatement pris fait et cause pour la police sans mener d’investigation sur cette étrange intervention meurtrière. Pour beaucoup on parlait sans doute d’une famille musulmane et on attendait avec impatience l’excuse de radicalisation venir étouffer définitivement l’affaire et justifier le meurtre.

Mais tel n’est pas le cas. La famille chinoise a tenu à témoigner pour faire éclater la vérité que certains voulaient faire taire. Et la version n’est pas du tout la même …

Évidemment sur les réseaux sociaux la réaction a été vive et on a pu assister à un réel soutien moral de la communauté musulmane aux victimes. Une communauté muslima qui est habituée aux stigmatisations et aux outrances de la police ne pouvait que comprendre la détresse de cette famille mille fois vécue.

En France, la police a toujours été incapable de défendre la communauté chinoise face à la délinquance voilà maintenant qu’elle tue un chinois chez lui devant sa famille. Une preuve de plus que la France réserve systématiquement aux minorités ethno-confessionnelles un traitement inique différent de celui de la majorité.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


Richard Gere compare la vie des Palestiniens à Hébron à la ségrégation aux USA.

Le célèbre acteur Richard Gere a tenu une parole audacieuse et montre son implication pour un monde de paix usant de sa position de célébrité. Il a comparé ce que vivent les Palestiniens à Hébron, en Cisjordanie, à la ségrégation vis-à-vis de la population noire aux Etats-Unis.

C’est à Hébron même que l’acteur de « Pretty Woman » a dénoncé la politique du gouvernement israélien accompagné d’anciens soldats israéliens actifs dans cette lutte. Le groupe s’appelle « Breaking the silence ».

Richard Gere a rapporté la similarité entre le sud des Etats-Unis sous la ségrégation et la situation actuelle à Hébron.

islametinfo.fr
***


France : Un village des Vosges dit « Merci aux migrants ».

A Monthureux-sur-Saône, un petit village des Vosges, les migrants arrivés de Calais il y a six mois vont rejoindre d’ici mi-avril un centre pour demandeurs d’asile à environ 50 kilomètres plus loin, à Epinal. Mais les Monthurolais sont déjà nostalgiques:

« Merci aux migrants. On a vu des personnes qui avaient beaucoup moins que nous et qui gardaient le sourire », raconte une habitante. « Ça va faire un grand vide pour moi puisque j’étais au quotidien avec eux « , rapporte la gérante du tabac.

Satisfait de la réussite de la mission, le maire étudie d’autres formes d’accueil pour les migrants à l’avenir.

islametinfo.fr
***


Yémen : plus de 10 000 attaques contre les femmes recensées en 2016.

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) rapporte, lundi 27 mars, qu’il a recensé plus de 10 000 attaques contre les femmes au Yémen en 2016.

« Les déplacements et la dégradation des mécanismes de protection ont radicalement augmenté la vulnérabilité des femmes et des filles face aux violences alors que leur position dans la société n’était déjà pas favorable avant la guerre », a indiqué le FNUAP dans un communiqué.

Le rapport tombe deux ans après le lancement de l’intervention au Yémen par une coalition militaire arabe dirigée par l’Arabie Saoudite contre des rebelles houthis. Selon le FNUAP, « les incidents liés à des violences à caractère sexiste ont augmenté de 63 % au cours des deux dernières années ».

Il évoque aussi « plus de viols, de violences domestiques, de mariages forcés de jeunes filles, d’abus physiques et psychologiques à l’encontre des femmes et des filles par rapport aux chiffres établis deux ans auparavant ». L’organisation internationale indique par ailleurs que 18,8 millions de personnes nécessitent aujourd’hui une aide humanitaire au Yémen dont 10,3 millions en urgence.

Six ONG (Médecins du Monde, Care, Solidarités international, Première Urgence internationale, Action contre la Faim et Handicap International) ont alerté l’opinion publique du désastre humanitaire dans le Yémen. Le conflit a provoqué la mort de plus de 7 500 personnes.

saphirnews.com
***


France : La mort de Liu Shaoyo, une bavure policière pour les Chinois de France.

Après Adama et Théo, une autre affaire de violences policières fait jour en France. Liu Shaoyo, un Chinois de 56 ans, a été tué par balle, dimanche 26 mars, lors d’une intervention policière à son domicile dans le 19e arrondissement de Paris.

D’après des agents de la brigade anti-criminalité (BAC), la police a été appelée pour un « différend familial » dans une immeuble du quartier Curial. « Dès l’ouverture de la porte » de l’appartement, Liu Shaoyo se serait précipité pour agresser un des policiers avec une paire de ciseaux. L’un des agents aurait alors ouvert le feu pour protéger son collègue, blessant mortellement le père de famille.

Calvin Job, l’avocat de la famille, affirme que ses clients « contestent totalement la version des faits » exposée par les policiers, expliquant que Liu Shaoyo « n’a blessé personne ». Selon lui, « un voisin a appelé la police en disant qu’il y avait des cris » mais il n’y a eu « aucun différend familial ». La victime était « en train de tailler des poissons avec des ciseaux », rapporte-t-il. « Les policiers ont ouvert de force la porte de l’appartement, ce qui l’a propulsé vers l’arrière », ajoute l’avocat. Il précise que le quinquagénaire n’a « porté aucun coup » et « ne s’est pas précipité » sur les policiers. Par ailleurs, l’agent de la BAC aurait « tiré sans sommation » dans la zone du thorax.

La famille du défunt doit être entendue mardi après-midi par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) qui a été saisie de l’enquête. Les quatre enfants de Liu Shaoyo, dont certains disent avoir assisté à la scène, se sont exprimés à la télévision. La vidéo d’une partie de l’entretien est visible sur Facebook

« Indépendamment du témoignage des jeunes filles qui mettent en doute la version policière, ce qui est choquant est l’usage disproportionné de l’arme à feu par notre police », déclare l’Association des jeunes chinois de France (AJCF), qui a exprimé sa solidarité envers la famille du défunt et dénoncé une bavure policière.

Dans la soirée du lundi 27 mars, environ 150 personnes se réunies pour un rassemblement devant le commissariat du 19e arrondissement. La manifestation a dégénéré et 35 personnes ont été interpellées par la police.

Lors d’une conférence de presse organisée mardi 28 mars, Hua Chunying, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a indiqué que la Chine a « exigé » que la France fasse « toute la lumière sur cette affaire ». Pékin a demandé à Paris de protéger « la sécurité et les droits » de ses ressortissants.

saphirnews.com
***


France : A Dammartin-en-Goële, un projet de mosquée qui irrite la mairie .

Une réunion publique autour du projet de mosquée à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), à l’initiative de l’Association culturelle et cultuelle de Dammartin-en-Goële (ACCDG), a été organisée dans l’après-midi du dimanche 26 mars afin de présenter les contours de l’initiative et de répondre aux interrogations des habitants. Dammartin-en-Goële a été tristement rendue célèbre après l’assaut contre les frères Kouachi, auteurs des attentats en janvier 2015, alors qu’ils étaient retranchés dans une imprimerie de la commune.

La réunion s’est déroulée sans la présence de Michel Dutruge, maire LR de Dammartin-en-Goële, qui s’est indigné dans un communiqué en date du 23 mars de la tenue d’une réunion « faite sans aucune concertation avec le conseil municipal », sur un projet dont la maire découvre « l’existence en même temps que tous les habitants de notre ville ».

« Dans la plus grande transparence, la municipalité a alloué le prêt (du) gymnase (municipal Jesse Owens, ndlr), dans le cadre d’une réunion d’information uniquement auprès de leurs adhérents. La mairie se dit trompée quant à la véritable nature de cet évènement et à la présentation de ce projet », a-t-elle indiqué. Déplorant les méthodes utilisées par l’ACCDG « à des fins de propagande sans avoir consulté, ni présenté leur projet aux élus locaux », la mairie déclare ne pas cautionner « ce genre de comportement irresponsable allant à l’encontre du dialogue nécessaire au bien vivre ensemble ». En conséquence, le maire ne s’est pas rendu à l’événement qui a accueilli environ 200 personnes.

« Je ne comprends pas sa réaction, il a bien été prévenu mais il nous ignore. Pourtant, tout a été fait dans la transparence. Nous ne l’avons plus revu depuis le 5 janvier, date à laquelle nous l’avons rencontré pour lui parler du projet », a déclaré le porte-parole de l’association, cité par Le Figaro. « Nous avons tous reçu les mêmes mails d’information. Il faut que le maire assume ses responsabilités et qu’il avoue ne pas avoir envie de leur vendre le terrain », a appuyé en ce sens Stéphane Jabut, ancien maire PS de Dammartin.

L’ACCDG souhaite mettre en oeuvre son projet sur un terrain de 2 500 m2 dans lequel serait construit un bâtiment de 900 m2 qui conprendra tant des espaces culturels que cultuels. Les salles de prière pourraient accueillir environ 800 personnes lors de la prière du vendredi. Le coût des travaux reviendrait à 3 millions d’euros. L’association entend combler ainsi un vide dans les alentours : le lieu de culte musulman le plus proche de Dammartin est situé à une quinzaine de kilomètres, à Mitry-Mory.

saphirnews.com
***


Tunisie : vers une autorisation du mariage des femmes aux non-musulmans ?

Une soixantaine d’associations tunisiennes font front commun pour réclamer l’autorisation aux femmes de se marier avec des non-musulmans.

Elles ont appelé, lundi 27 mars, à l’abrogation d’une circulaire prônant une telle interdiction depuis 1973, estimant qu’elle viole la liberté de conscience et la non-discrimination entre les citoyens inscrites dans la Constitution ainsi que dans diverses conventions internationales ratifiées par la Tunisie en matière de libertés individuelles et d’égalité entre les hommes et les femmes.

En Tunisie comme dans d’autres pays à majorité musulmane, un certificat de conversion du futur conjoint délivré par le mufti de la République est actuellement exigé pour enregistrer toute union entre une femme considérée comme musulmane et un ex-non-musulman, auquel cas leur mariage ne saurait être reconnu en Tunisie, de même que les enfants qui naîtraient de l’union. Une telle formalité n’est en revanche pas exigée des Tunisiens souhaitant épouser une non-musulmane.

La loi n’est pas inscrite dans le Code du statut personnel adopté en 1956 sous l’ère Bourguiba mais elle a été formalisée au travers d’une circulaire du ministre de la Justice 17 ans plus tard. Une règle qui tire son origine d’une loi coutumière islamique à laquelle s’accorde une large majorité de jurisconsultes musulmans.

Dans le collectif, on retrouve l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), l’Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM), le Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT), la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), le Forum Tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) ou encore la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (LTDH). Toutes espèrent un retrait de la circulaire d’ici novembre 2017, 44 ans après sa promulgation.

saphirnews.com
***


Des musulmanes s’affirment et affirment leur islamité dans l’Amérique de Trump.

La stratégie de diabolisation des musulmans élaborée par le populiste Donald Trump n’a pas seulement libéré la parole raciste, elle a aussi, et plus étonnamment, désinhibé la parole de femmes américaines musulmanes qui s’autorisent désormais à s’affirmer et à affirmer au grand jour leur islamité, sans craindre de s’attirer les foudres d’une certaine Amérique islamophobe et xénophobe.

Comme libérées de leurs peurs paralysantes, l’accession de Trump au pouvoir a produit sur Maysoon Khatib (photo ci-dessus), 44 ans, et Iman Abid (photo ci-dessous), 25 ans, pour ne citer que ces deux citoyennes qui ont refusé de se laisser bâillonner sans réagir, l’exact effet inverse de celui recherché en haut lieu.

Professeure de littérature anglaise à l’Université d’Etat de Murray, dans le Kentucky, Maysoon Khatib, qui a grandi sous les cieux ensoleillés de la Californie du Sud, au milieu d’un creuset de cultures et de religions, ne s’est jamais autant sentie musulmane que depuis qu’elle a migré, en famille, vers une bourgade de 18 000 âmes, en plein cœur de l’Amérique profonde.

Dans cette ancienne terre démocrate, frappée de plein fouet par la crise, qui attend des miracles du nabab new-yorkais de l’immobilier devenu roi, cette enseignante que certains étudiants aiment provoquer en arborant, à chacun de ses cours, des t-shirts à l’effigie du nouveau président des Etats-Unis, n’est plus en proie à la vive inquiétude qui l’habitait avant l’élection présidentielle.

Disparue l’angoisse qui était montée crescendo, au fur et à mesure que le candidat Trump sillonnait le pays en exacerbant la haine de l’islam ! Maysoon Khatib, qui troque volontiers sa casquette de pédagogue passionnée pour celle de rédactrice en chef engagée du site MuslimGirl.com, est soulagée d’un poids, comme elle l’a confié au micro de CBS News.

« Quand la victoire de Donald Trump a été annoncée, j’ai ressenti un violent serrement au cœur. Et puis, il y a eu l’impressionnante Marche des femmes à Washington, le 21 janvier, et j’ai pu constater avec une immense émotion que nombre de mes concitoyens, femmes et hommes, de toutes origines et religions, étaient eux aussi entrés en résistance contre le pouvoir en place », a déclaré la co-fondatrice d’un site dédié à ses coreligionnaires, dont la vocation première est de favoriser leur autonomisation et leur ascension au sein de la société américaine.

« Parfois, je suis démangée par l’envie d’écrire une lettre à Trump afin de le remercier de nous avoir poussés à nous unir contre lui et ce qu’il représente, par-delà nos différences. Peut-être avions-nous besoin de ce changement pour nous inciter à lutter tous ensemble, à résister », a-t-elle ajouté.

A Rochester, dans l’Etat de New York, Iman Abid, la figure de proue locale de l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), s’investit sans compter auprès des réfugiés, et même avec une détermination renforcée depuis que le décret anti-immigration signé par le nouvel homme fort de Washington a révélé une islamophobie institutionnalisée implacable.

En dépit de ce climat hautement délétère, sa volonté de revendiquer son islamité n’a jamais été aussi forte et la fierté de ses racines moyen-orientales aussi grande.

« Beaucoup de gens ont des préjugés sur les musulmans. Quand je dis que je suis musulmane, la plupart de mes compatriotes sont surpris que je ne porte pas le hijab. J’en profite pour amorcer un dialogue », a-t-elle expliqué sur CBS News.

« Il est essentiel de montrer que la communauté musulmane américaine n’est pas un bloc monolithique, que l’on peut être musulmane sans porter le voile. Je m’efforce de changer les regards et pour ce faire, je refuse que l’on confisque ma parole. Les femmes musulmanes, dans la diversité de leurs composantes, ne devraient pas permettre que le président Trump parle à leur place, en leur nom », a-t-elle insisté, tout en appelant instamment ses coreligionnaires à se fédérer et à se réapproprier leur parole volée par un démagogue de la pire espèce.

« Nous devons prouver que nous existons en tant que groupe », exhorte Iman Abid, plus libre et combative que jamais, depuis que son angoisse face à l’avenir, dans une Amérique passée sous pavillon nationaliste et suprématiste blanc, s’est évanouie comme par enchantement… C’est l’effet extraordinairement salutaire de l’effet Trump ravageur !

oumma.com
***


France : menaces de mort contre des militants pro-palestiniens.

Communiqué d’Amnesty International (21/3/17)
Le 4 mars 2017, un groupe dénommé la Brigade juive a lancé un ultimatum aux membres dirigeants de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) : si l’AFPS ne cessait pas d’appeler au boycott des produits israéliens, les coordonnées personnelles des membres de son conseil national seraient rendues publiques.

Depuis le 8 mars 2017, des militants français des droits du peuple palestinien font l’objet d’une campagne scandaleuse de menaces, d’intimidations et de harcèlement.

Un appel relayé par certains sites.

Cette menace a été mise à exécution le 8 mars dernier, et relayée par les sites de la Ligue de Défense Juive, de JSSNews (basé en Israël) et de coolamnews . Depuis, plusieurs membres dirigeants de l’AFPS ont reçu des menaces de mort : les auteurs menaçaient de s’en prendre à leur famille ou à leurs enfants, de brûler leur domicile…

Certains ont répandu des rumeurs malveillantes, allant jusqu’à déclencher l’intervention des pompiers avec l’annonce erronée du suicide du président et du Secrétaire général. Cette vague de harcèlement fait suite à des menaces déjà prononcées contre des dirigeants de l’AFPS ces derniers mois.

En France, la criminalisation de l’appel au boycott doit cesser sans délai.

Ces intimidations visant l’AFPS font état du fait que « le boycott est puni par la loi ». En effet, depuis 2010, la France est l’un des rares pays au monde à prévoir des poursuites contre des personnes appelant au boycott de produits israéliens dans le cadre de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS).

La circulaire ministérielle CRIM-APN 09-900-44 signée en 2010 par Mme Alliot Marie, alors ministre de l’Intérieur, engage les procureurs à poursuivre les appels au boycott de produits israéliens, considérés comme caractéristiques de délits de provocation publique à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une nation.

En octobre 2015, la Cour de cassation a confirmé la condamnation de quatorze personnes uniquement en raison de leurs actions pacifiques de promotion du boycott de produits israéliens. Des militants du mouvement BDS se sont vu enjoindre par la préfecture de Paris de s’engager par écrit à renoncer à toute promotion du boycott de produits israéliens.

Si la répression de l’incitation à la haine et à la discrimination est légitime et nécessaire, elle ne peut se confondre avec la critique tout aussi légitime de la politique d’un Etat. L’appel pacifique au boycott d’un Etat rentre dans le cadre de cette critique et de l’action citoyenne non violente et s’inscrit donc dans le droit à la liberté d’expression, reconnu par le droit international.
Solidarité avec ces défenseurs des droits humains!

Cette campagne haineuse à l’encontre de défenseurs des droits humains doit immédiatement cesser, et leurs auteurs être traduits en justice dans les meilleurs délais.

Nous apportons notre entière solidarité aux victimes de ces menaces et intimidations, et appelons les autorités françaises à diligenter sans délai des enquêtes rapides contre les responsables de ces incitations à la haine.

Nous avons à plusieurs reprises demandé aux autorités françaises d’abroger la circulaire Alliot-Marie et de cesser les poursuites à l’encontre des militants du mouvement BDS. Le fait que cette circulaire serve désormais de prétexte à des actions de piratage et de harcèlement de ses militants démontre l’urgente nécessité d’y mettre un terme.

Nous réitérons notre appel aux autorités françaises, ainsi qu’à tous les candidats à l’élection présidentielle, à abroger sans délai cette circulaire, qui bafoue le droit à la liberté d’expression et de protestation pacifique dans notre pays.

Source: Amnesty International.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Des témoins oculaires ont déclaré mardi soir que l’armée d’occupation israélienne a déployé des patrouilles dans les montagnes de Salfit et ont lancé deux ballons de surveillance dans ses cieux.
plus
.
Le Hamas appelle le sommet d’Amman à admettre la priorité absolue pour Jérusalem et al-Aqsa
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête 3 citoyens et convoque un journaliste
.
Forum des Médias: La campagne répressive contre les Journalistes ne servira que l’ennemi occupant
.
L’Occupation vole un bidonville et des plantes au sud d’Hébron
.
Une manifestation à Gaza exigeant la libération immédiate de Halabi
.
Le tribunal israélien détient le directeur de TIKA à Gaza
.
Le ministère de l’Intérieur réduit les restrictions imposées à Beit Hanoun
.
Badran: L’emprise sioniste sur Al-Aqsa sera contrée par une résistance croissante
.
L’occupation mène une campagne d’arrestations et de raids en Cisjordanie
.
Bahar appelle le sommet arabe à protéger le peuple palestinien du terrorisme d’Israël
.
L’Autorité Palestinienne coopère avec le Shin Bet pour empêcher toute réaction à l’assassinat de Fuqha
.
L’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’ONU: L’ère du dénigrement d’Israël est terminée
.
La famille de Shaul accuse l’armée israélienne de mensonge
.
Jérusalem: Démolition de deux maisons à Issawia
.
Haniyeh: Israël cherche à mélanger des papiers du crime d’assassinat de Fuqha
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information