MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 25 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 25 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


SUEDE: l’ancienne bague viking qui témoigne des liens avec la civilisation islamique.

Ce mystérieux anneau retrouvé au cours de fouilles archéologiques sur le site scandinave de Birka, révèle plus d’un siècle après sa découverte les indices démontrant que des liens étroits existaient entre les Vikings et le monde islamique. Cette artefact a été mis à jour dans une sépulture datant du 9eme siècle.

C’est à la fin du 19eme siècle que l’anneau a été découvert lors de travaux pour la construction d’un centre commercial dans le nord de la Suède. Jusqu’à présent, on pensait qu’il était composé d’une améthyste violette sur laquelle sont gravés des caractères arabes mais c’est une étude scientifique récente parue dans le magazine Scanning qui a percé son secret.

Lors d’un examen méticuleux au microscope électronique à balayage, l’équipe du biophysicien Sebastian Wärmländer de l’Université de Stockholm a démontré que l’améthyste est en réalité un verre coloré (un matériau exotique d’usage à l’époque), serti dans un alliage d’argent de haute qualité.

Une inscription en langue arabe figure sur la surface du verre : « il-la-lah » soit «Pour Allah» ou « à Allah» . D’autre part les chercheurs ont remarqué que la monture en métal de l’antique bijou demeure en très bon état, ce qui laisse penser qu’il a été peu porté avant d’être enterré avec sa propriétaire.

Des éléments archéologiques ont permis de déduire que les peuples scandinaves commerçaient vraisemblablement avec l’Égypte et la Mésopotamie, il y a plus de 3400 années . Ainsi, les Vikings, habiles navigateurs auraient pu acquérir des objets en verre de commerçants musulmans dans ce creuset méditerranéen 2000 ans plus tard.

Pour l’heure, seuls des écrits anciens mentionnent ce type de rencontres. Elles auraient eu lieu, il y a environ 1000 ans entre les peuples Scandinaves et les membres de la civilisation islamique; celle-ci s’étendait des contreforts montagneux de l’Asie aux côtes occidentales de la méditerranée.

Cette bague bien conservée , probablement faite par un orfèvre arabe, avait eu peu de propriétaires avant d’atteindre les contrées des vikings. Il s’agit d’un précieux témoignage du passé selon les auteurs de l’étude, puisque c’est une preuve matérielle rarissime de contacts entre les mondes vikings et musulmans.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Est-il permis au musulman de consommer de la viande non Halal ?

L’Islam fait désormais partie des sociétés occidentales et à ce titre les familles musulmanes immigrées œuvrent à la reconnaissance et à l’institutionnalisation de la religion musulmane avec tout ce que cela comporte. L’accroissement de la consommation et de la production des produits dits « Halal » ont pris une ampleur considérable et engendre de ce fait beaucoup de questions.

Au fil des années, l’Islam et sa pratique ont évolué chez les musulmans européens et leur rapport au Halal s’est métamorphosé de génération en génération. Si nos parents et grands-parents devaient par manque de commerces Halal se contenter de ce qu’ils avaient sous la main, les jeunes générations ont aujourd’hui une conception du halal plus importante proche d’un état de pureté indispensable à la pratique de leur religion. L’interdiction du porc et de l’alcool est fortement pratiquée chez les jeunes nés sur le sol européen.

Mais qu’en est-il de la consommation de viande chez les musulmans résidents en Occident ? Peuvent-ils supposer que la viande commercialisée dans les boucheries non Halal leur est licite ? Peuvent-ils déterminer avec certitude qu’avant d’égorger l’animal le boucher a au préalable évoqué le nom d’Allah ?

Suffit-il de dire « Bismi Allah » pour consommer de la viande, du poulet et du poisson servis dans les restaurants des pays non musulmans ?

Selon le Cheikh Abdul-Rahman al-Barrak, les viandes servies dans les pays occidentaux comportent différentes catégories. Ce qu’il est d’abord utile de rappeler c’est que le poisson est consommable pour le musulman quel que soit la manière dont il a été tué. S’agissant des autres catégories, si les producteurs de viande sont chrétiens ou juifs et qu’ils n’ont pas recours à la suffocation, au choc électrique ou à l’étourdissement pour tuer l’animal, alors la viande est considérée comme licite.

Hormis la viande cachère, ce cas de figure ne se présente que très rarement. Des médias tel que Al-Kanz ont même mis en évidente de sérieux dysfonctionnement. Les fraudes organisés, les certifications ou les contrôles douteux des viandes Halal existent malheureusement. Il est donc préférable de se limiter à la viande Halal ou Cachère de confiance et de s’écarter du doute.

A ce propos Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’ân : «Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise.» [Sourate 5 Al-Mâ’idah – Verset 5].

Allâh ta`âlâ dit dans le Qour’an : «Vous sont interdit : le cadavre al-maytah, le sang, la chair du porc, l’animal qui est égorgé en mentionnant autre que Allâh, l’animal qui est mort étranglé, l’animal qui est frappé jusqu’à ce que mort s’en suive, l’animal qui est mort par une chute de haut, l’animal qui été tué par un ou des coups de corne d’un autre, l’animal que les fauves ont commencé à dévorer – sauf si vous l’égorgez alors qu’il est encore vivant-, et l’animal qui a été égorgé pour une offrande pour autre que Allâh». [Sourate 5 Al-Mâ’idah – Verset 3].

Dans la loi d’Allah Soubhana wa ta’ala il n’est pas permis de consommer de la viande non halal, si la bête est égorgée d’une manière conforme à la loi islamique alors il sera permis d’en manger. Aucun doute sur ce sujet comme l’ont évoqué les jurisconsultes. Manger d’une viande sans savoir d’où elle provient ni si elle a été égorgée d’une manière légale l’a rend impropre à la consommation du musulman.

Dans le SaHîH de Mouslim, d’après `Adiyy Ibnou Hâtim, il a dit : « J’ai interrogé le Messager de Allâh Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam au sujet du gibier, il a dit » : “Quand tu tires une flèche, cite le nom de Allâh, si tu trouves le gibier mort manges-en sauf si tu l’as trouvé tombé dans l’eau, à ce moment tu ne sais pas s’il est mort de noyade ou si c’est ta flèche qui a été la cause de sa mort ”.»

L’incertitude sur la raison de la mort de l’animal interdit d’en consommer, c’est à partir de ce Hadith évoqué par le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam que les savants en ont déterminé à l’unanimité son caractère illicite.

Cependant au musulman de s’évertuer à éviter ce qui est manifestement interdit et à s’écarter des choses suspectes pour sauvegarder sa religion et protéger son corps contre toute nourriture interdite.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Winston Churchill: Une étonnante fascination pour l’Islam et la culture orientale.

Aux yeux des britanniques et dans la mémoire collective européenne, Winston Churchill a laissé une empreinte indélébile. Son action, pour préserver son pays de l’invasion nazie et sa dénonciation du totalitarisme soviétique lui ont valu une longue carrière politique et une place particulière dans l’histoire de la Grande Bretagne. Mais, peu de gens savent l’admiration de cet homme politique pour l’Islam et la culture orientale.

Cette révélation a été mise à jour par la découverte d’une correspondance privée entre l’ancien premier ministre et sa future belle-sœur suite aux recherches du docteur Warren Dockter, historien à l’Université de Cambridge. En 1907, Lady Gwendoline Bertie écrivit:

« S’il vous plaît, ne vous convertissez pas à l’islam; j’ai remarqué votre tendance à vous orientaliser, à devenir un pacha. Je l’ai vu, vraiment. Si vous vous rapprochez davantage de l’islam, votre conversion serait inévitable, résistez à cet appel, combattez-le. »

L’attirance pour ces nouvelles cultures est telle qu’en compagnie de son proche ami, Wilfrid S. Blunt, poète et partisan des causes musulmanes, ils apprécient l’élégance des tenues arabes. Aussi, inquiète de cet attrait irrésistible pour l’orient, Lady Gwendoline redoutait sa « possible conversion » selon ses propres mots.

L’historien Dokter, nous éclaire sur cette facette inconnue du grand public qui trouve ses sources dans la participation de Churchill aux campagnes militaires au Soudan et dans les régions septentrionales de l’Inde; ces « zones musulmanes » ont profondément marqué sa personnalité.

Dans ses travaux d’écriture du livre « W. Churchill et le monde islamique », il maintient que les propos de sa belle-sœur « peuvent ne pas avoir été si éloignés de la vérité ». L’historien pense que Churchill considérait l’Islam comme l’égal du christianisme dans un monde d’empires et de colonies, une vision qui tranche vis à vis de ses contemporains. Le dirigeant britannique fut un fervent admirateur des prouesses militaires ottomanes et plus généralement de l’histoire de l’expansion de L’empire Ottoman.

Le chercheur nous rappelle également,que durant les heures les plus sombres contre l’Allemagne nazie, Churchill a approuvé un projet de construction d’une mosquée dans le centre de Londres et provisionna une aide de 100 000 livres sterling. Aujourd’hui « The london central Mosque » symbolise la présence musulmane en Grande Bretagne, elle se trouve non loin de Regent Park.

Cependant, l’histoire nous apprend la mesure: l’ambiguïté des positions et des déclarations de l’homme politique résume ce mélange étonnant de perspectives impérialistes et de fascination pour les contrées orientales musulmanes. Certains proches du cercle familial craignaient sa conversion, mais selon Warren Dokter « Churchill n’a jamais sérieusement envisagé de se convertir ».

W. Churchill fait partie de ces hommes qui, à la tête d’empires, ont façonné le visage du Moyen orient. Les événements qui se jouent sous nos yeux au Proche et Moyen-Orient ne peuvent être éludés qu’à la lumière des faits historiques qui s’y sont déroulés au siècle dernier. Comprendre l’échiquier géopolitique de cette région, c’est analyser l’implication de l’occident, la désunion du monde musulman et les conséquences des décisions prises par le passé qui aboutissent aux problématiques actuelles.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Palestine : Le soldat franco-israélien Elor Azaria risquait 20 ans de prison et écope de 18 mois.

Il y a quelques semaines le soldat israélien Elor Azaria avait été reconnu coupable d’homicide après avoir tué Abdel Fattah al-Sharif blessé au sol. La condamnation vient de tomber et il écope de 18 mois de prison.

Une peine légère pour les Palestiniens.

Le procès de Elor Azaria avait suscité de fortes divisions en Israël entre ceux considérant qu’il n’était qu’en état de légitime défense face à un « terroriste » et ceux voyant dans cet acte une violation des valeurs de Tsahal. Finalement, la présidente de la cour a jugé que le soldat avait tiré dans le but de tuer alors que la victime ne représentait pas une menace. De plus, Elor Azaria n’a pas exprimé de remords après ce geste. Néanmoins, la cour a considéré dans son verdict final que le soldat était en territoire hostile lors des faits, et que sa famille traversait une dure épreuve depuis le début de l’affaire. Du côté palestinien, la peine est considérée comme légère permettant alors les « crimes des soldats » contre la population. Il faut préciser que le militaire risquait 20 ans de prison initialement.

Les avocats de Elor Azaria peuvent faire appel tandis que les réactions des politiques font état de demandes de grâce à son égard.

Clic pour voir la Source de l’article

***


« Fier de dire que je suis musulman également » déclare le maire de New-York.

Dimanche 19 février avait lieu un rassemblement à Times Square contre la politique anti-immigration de Donald Trump. Parmi les personnes présentes se trouvait Bill de Blasio, maire de New-York, qui s’est dit fier d’être aussi musulman.

L’évènement intitulé « aujourd’hui, moi aussi je suis musulman ».

De nombreuses personnalités se sont réunies en plus d’anonymes à New York à l’appel d’un homme d’affaires et producteur de musique. Le maire de New-York, Bill de Blasio, a été de ceux qui ont pris la parole. Dans ce discours, l’élu américain a eu des paroles appelant au vivre-ensemble et à l’unité. « Indépendamment de votre foi, de votre passé ou de là où vous êtes né, c’est votre ville (…) c’est votre pays aussi. Réfléchissez aux origines de ce pays. Un pays fondé par des personnes qui ont fui la persécution religieuse. Un pays fondé pour respecter toutes les religions et toutes les croyances » . Bill de Blasio était notamment aux côtés d’un imam et d’un rabbin lors de sa prise de parole. Reprenant le nom de l’événement, il s’est dit fier d’être musulman également.

Les protestations continuent donc aux Etats-Unis tandis que Donald Trump compte présenter un nouveau décret concernant l’immigration.

Clic pour voir la Source de l’article

***


« Vous êtes une part de nous-mêmes » dit le président grec aux réfugiés.

Alors que la Grèce compte de nombreux réfugiés sur son territoire, le président grec Prokópis Pavlópoulos a déclaré aux réfugiés qu’ils étaient chez eux. Une position exemplaire et emblématique.

Un discours émouvant .

La semaine dernière, à Barcelone, la population avait manifesté pour demander au gouvernement d’accueillir davantage de migrants. Au tour du président grec de tenir un discours fort à l’égard des réfugiés. S’adressant aux enfants particulièrement, il a déclaré : « Vous êtes une part de nous-mêmes et vous resterez ici chez nous, jusqu’à ce que s’achève le cauchemar de la guerre ». Prokópis Pavlópoulos n’a pas épargné les Occidentaux en indiquant qu’ils avaient leur part de responsabilité dans les drames qui se jouent dans les pays d’origine de ces réfugiés.

D’après le Haut Commissariat aux réfugiés, les réfugiés continuent d’arriver en Grèce où ils restent bloqués faute de pouvoir rejoindre le reste de l’Europe.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Catastrophe au Soudan du Sud : l’état de famine a été déclaré.

Une catastrophe causée par l’homme, ainsi sont les mots des organisations onusiennes concernant l’état de famine sévissant dans les régions du Soudan du Sud.

Enfants et adultes réduits à se nourrir de plantes.

Les chiffres sont très préoccupants. En effet, d’après trois structures de l’ONU (le Fonds pour l’enfance, le Fonds pour l’agriculture et l’alimentation ainsi que le Programme alimentaire mondiale), ce sont 100 000 Sud-soudanais qui souffrent de la famille dans le nord du pays. Les enfants et les adultes sont réduits à se nourrir très souvent de plantes en raison des pertes agricoles, de l’absence de bétails, du prix élevé des denrées ; le tout causé par la guerre. Cependant sur l’ensemble du pays, 4,9 millions de Sud-soudanais sont menacés plus largement. Pour rappel, créé en 2011, l’Etat du Soudan du Sud fait face à une guerre civile depuis décembre 2013.

Ce conflit que connaissent les Sud-soudanais tue, déplace les populations et cause une situation de famine. Et l’homme est le coupable de tout cela.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : L’islam « pose de vrais problèmes » à l’ancien ministre Gérard Longuet.

Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense, s’exprimait au sujet de l’islam sur les ondes de Radio J. Il a déclaré qu’il s’agit d’une religion qui lui « pose de vrais problèmes ».

L’islam comparé aux « Chinois du XIIIe arrondissement » à Paris.

Ainsi Gérard Longuet a critiqué le fait que la religion musulmane ne faisait pas de séparation entre temporel et spirituel. Se défendant d’être islamophobe mais se considérant davantage comme non-islamophile, il a également fait des comparaisons avec les « Chinois du XIIIe arrondissement » à Paris. Eux ne poseraient aucun souci contrairement aux croyants musulmans. Gérard Longuet a précisé que les problèmes se trouvaient « là où il y a de fortes communautés d’origine musulmane, qui sont de nationalité française ou qui ne le sont pas » .

Donnant aussi son avis sur l’affaire Théo, il a dénoncé l’accusation de racisme institutionnel.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Un fonctionnaire anti-mosquée d’Angers sanctionné pour avoir perturbé un conseil municipal.

La cour administrative d’appel de Nantes a confirmé la sanction à l’encontre d’un agent de la préfecture du Maine-et-Loire qui avait fortement perturbé une séance du conseil municipal d’Angers pour montrer son opposition à un projet de construction d’un lieu de culte musulman.

Le fonctionnaire de 44 ans, un militant du groupuscule d’extrême droite Bloc identitaire, avait fait irruption dans la salle, en 2011, avec trois autres personnes. Tous portaient des masques de cochon sur la tête et scandaient des slogans hostiles à la mosquée d’Angers. Le fonctionnaire condamné, Benoît Couëtoux du Tertre, avait été reconnu par le directeur général des services de la municipalité d’Angers.

Benoît Couëtoux du Tertre a été muté d’office à titre disciplinaire à la sous-préfecture de Segré, à environ 40 km. Le militant anti-mosquée avait également été condamné à 1 500 € d’amende par le tribunal correctionnel en janvier 2012. Les délits pour incitation à la haine raciale et injures publiques n’avaient pas été retenus par le ministère publique.

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : En évoquant Macron, Belkacem assure « qu’il faut tenir les mêmes propos à Paris qu’à Alger ».

Pour la Ministre de l’Education Nationale, Emmanuel Macron fait preuve d’un double discours dans ses différentes déclarations sur la colonisation.

Le candidat à la présidentielle est actuellement sous le feu des projecteurs suite à ses déclarations à Alger où il évoquait notamment un crime contre l’humanité de la France lors de la colonisation. Des propos extrêmement différents de ceux qu’il avait tenu quelques mois auparavant sur le même sujet.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Irak : où en est l’offensive de l’armée irakienne et des milices chiites sur Mossoul ?

Si la partie Est de Mossoul a été reprise à l’EI, la zone Ouest est toujours aux mains des jihadistes. Ils sont près de 2.000 encore présents pour faire face à l’offensive des forces irakiennes et des milices chiites soutenues par l’Iran et les Etats-Unis.

Cette partie de la ville irakienne sera très difficile à reprendre selon la journaliste de BFM TV visiblement bien renseignée sur la situation actuelle.

« Le tissu urbain y est extrêmement dense (…) Il va falloir déloger les jihadistes maison par maison. Ça va prendre beaucoup de temps. D’autant plus que l’appui aérien sera bien plus difficile à utiliser à cause du grand nombre de civils », explique la journaliste et spécialiste Julia Delage.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : dix fidèles d’une mosquée arrêtés après l’agression de coréligionnaires.

Dix personnes ont été arrêtées, mardi 21 février, dans le canton de Zurich, suite à l’agression de deux fidèles dans la mosquée An’Nur à Winterthour, au nord de la Suisse. Les arrestations ont été décidées par le ministère public zurichois et réalisées par la police cantonale zurichoise. Une douzaine de perquisitions ont par ailleurs été menées dans le secteur.

Les faits remontent au 22 novembre 2016. Les victimes auraient été agressées, frappées et séquestrées par leurs agresseurs, lesquels auraient également proféré des menaces de mort à l’encontre de leur famille, selon un communiqué du parquet zurichois. Les victimes étaient soupçonnées d’avoir dit à la presse que l’imam appelait au meurtre des musulmans ne pratiquant pas la prière du vendredi.

Les personnes arrêtées, âgées de 17 à 53 ans, font l’objet d’une procédure pénal pour agression, séquestration, menace, contrainte et lésion corporelle, rapporte la presse suisse.

L’imam de la mosquée, d’origine éthiopienne, a été arrêté le 2 novembre 2016 avec un membre du comité de l’association de la mosquée. Les deux responsables sont soupçonnés de provocation au crime et à la violence. Le membre du comité est sorti de prison en décembre 2016. L’imam est, quant à lui, toujours incarcéré.

L’association An’Nur, qui gère la mosquée, avait été suspendue en novembre de la Fédération des organisations islamiques de Zurich (FOIZ) suite à l’arrestation de son imam. Le lieu de culte est depuis plusieurs mois dans le collimateur des autorités, qui soupçonne l’association An’Nur d’être à l’origine de départs en Syrie de certains de leurs fidèles.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Après Théo, le tribunal de Bobigny veut requalifier des violences similaires à Drancy en viol.

Victoire pour Alexandre T. Ce jeune homme de 27 ans, qui a vu sa vie basculer en octobre 2015 après sa violente interpellation pour tapage nocturne à Drancy (Seine-Saint-Denis), réclamait que le viol dont il a été victime puisse être reconnu par la justice.

Au moment d’entrer dans le véhicule de police, Alexandre, qui était en état d’ébriété, a raconté que l’un des fonctionnaires avait introduit sa matraque dans son anus. Les médecins lui avait prescrit 10 jours d’interruption totale de travail (ITT). Cependant, le policier n’était poursuivi jusqu’à présent que pour « violence aggravée ». En janvier 2016, six mois de prison avec sursis et un an d’interdiction professionnelle avaient été requis contre lui.

A la surprise générale, le tribunal correctionnel de Bobigny, qui devait juger le policier lundi 20 février, s’est déclaré incompétent et a demandé la requalification des faits en viol. Le policier pourrait alors être jugé devant une cour d’assises. Le ministère public est appelé à prendre une décision.

« C’est exactement ce que nous avions demandé et ce que nous avions sollicité. Le tribunal se déclare incompétent dans la mesure où les pénétrations sont actées par les certificats médicaux et donc ça qualifierait le viol », a indiqué Me Marie-Cécile Nathan, l’avocate de la victime. « C’est une vraie reconnaissance de la blessure et du combat d’Alexandre. »

Cette affaire a bénéficié de la lumière médiatique quelques jours après le viol présumé de Théo L. des suites d’une interpellation à Aulnay-sous-Bois.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Angela Merkel appelle l’Europe, ses alliés et les Etats musulmans à s’unir dans la lutte anti-terroriste.

Angela Merkel, la puissante chancelière allemande dont le long règne de dix ans en fait pâlir d’envie plus d’un en France, a exhorté à l’union sacrée contre le « terrorisme islamiste » lors de son allocution prononcée à Munich, à la tribune de la conférence annuelle sur la sécurité, en présence d’un hôte de marque qui était tout ouïe : Mike Pence, le vice-président de l’ère Trump, venu porter la bonne parole de son maître à penser sur un Vieux Continent assailli par le doute et la peur, à l’issue d’un mois seulement d’exercice du pouvoir à Washington…

Ne voyant pas d’un bon œil le décret anti-immigration marqué du sceau de l’infamie « trumpienne », l’une des femmes les plus influentes du monde qui a creusé un sillon si profond Outre-Rhin que ses concitoyens continuent de l’appeler affectueusement « Mutti », a insisté sur le fait que « l’islam lui-même n’est pas la source du terrorisme », pour mieux appeler avec force à « inclure les pays musulmans dans la lutte contre le terrorisme islamiste ».

N’en déplaise aux esprits chagrins, Angela Merkel a définitivement fait sien le vieil adage « l’union fait la force », à la fois quand elle incite les pays européens et musulmans à serrer les rangs pour combattre le danger permanent que représente Daesh, et quand elle défend bec et ongles, à la face d’une Europe sceptique ou critique minée par la résurgence de l’extrême droite, sa politique d’accueil d’un million de réfugiés.

« Je pense qu’il est essentiel que les pays musulmans apportent leur contribution. De cette façon, nous serons en mesure de convaincre plus facilement l’opinion publique que l’islam n’est pas la source du terrorisme. Mais que ceux qui commettent ces abominations en son nom dénaturent l’islam », a-t-elle déclaré, en reitérant sa demande auprès des autorités religieuses musulmanes afin qu’elles dissocient clairement l’islam, la religion de paix, du terrorisme perpétré au nom de l’islam dévoyé. « En tant que non musulmans, ce n’est pas à nous que cela incombe mais plutôt aux hauts dignitaires religieux musulmans » a-t-elle souligné.

Dans sa ferme volonté de se liguer contre le mal absolu sous le même étendard de la lutte contre le terrorisme, la chancelière allemande a également appelé de ses vœux que « l’Europe et ses alliés coopèrent avec la Russie », en taisant les tensions liées à l’Ukraine et à la Syrie. Une sacrée gageure, même si le but suprême à atteindre commanderait de faire cause commune.

« La lutte commune contre le terrorisme islamiste est un domaine dans lequel nous avons les mêmes intérêts et nous pouvons travailler ensemble », a martelé Angela Merkel, en espérant ne pas prêcher dans le désert.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Moscou à Londres : «Dans votre zoo, aucun animal n’est capable de donner des ordres à un ours».

Sergueï Choïgou a répondu ironiquement à la déclaration de son homologue britannique qui avait conseillé à la Russie de «ne pas laisser son ours mettre ses pattes en Libye», lui rappelant que Londres n’avait pas de leçons à donner à Moscou.

Le 17 février, lors de la conférence de Munich sur la sécurité, le ministre britannique de la Défense, Michael Fallon, avait exprimé son mécontentement face à une possible alliance militaire entre les gouvernements russe et libyen. Il avait comparé la Russie à un ours, déclarant que l’OTAN et Londres ne voyaient «aucune nécessité à ce que l’ours mette ses pattes» en Libye.

La réponse de la Russie ne s’est pas fait attendre. Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, lui a répondu non sans une certaine ironie.

«Si on continue avec les animaux, on peut regarder les armoiries du Royaume-Uni. Qu’est-ce qui est dessiné là-bas ? Si je ne me trompe pas, un lion. Il y a un proverbe ancien : tous les lions sont des chats mais tous les chats ne sont pas des lions. Chacun doit maîtriser ses propres affaires. Nous ne croyons pas que dans votre zoo, il y a un animal qui aurait pu donner des ordres à un ours», a-t-il rétorqué devant un parterre d’étudiants de l’Institut d’Etat des relations internationales de Moscou.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le nouveau missile balistique russe pourra «déchirer en morceaux» le système antimissile américain.

Alors que le développement du missile RS-28 Sarmat se poursuit, le vice-Premier ministre russe, Dmitri Rogozine, a précisé que l’armée russe sera bientôt équipée de nouvelles armes capables de balayer le système américain de défense aérienne.

«Ces armes feront bientôt leur apparition au sein de nos forces armées», a déclaré Dmitri Rogozine, vice-Premier ministre russe, au cours d’une interview accordée à la chaîne de télévision russe Rossiya 1, le 19 février. En charge de l’industrie de défense, l’intéressé n’a pas précisé le nom du nouveau missile balistique intercontinental (ICBM en anglais) dont il parlait, mais a néanmoins indiqué que cette arme avait la capacité de perforer n’importe quel système américain de défense aérienne.

«Nous pouvons déchirer en morceaux leurs défenses aériennes ; à part les provocations, [le bouclier américain de défense antimissile] ne nous pose aucune menace militaire sérieuse à l’heure actuelle», a-t-il ajouté. Certains médias ont alors indiqué que l’ICBM mentionné par Dmitri Rogozine correspondait vraisemblablement au missile balistique intercontinental lourd RS-28 Sarmat, une arme dont le développement est inscrite au programme de modernisation de l’arsenal nucléaire russe.

Le vice-Premier ministre russe a également décrit comme «très fiables» les missiles SS-18 Satan qui équipent actuellement les forces russes de dissuasion nucléaire. Il a précisé que ces missiles, dont la conception date de l’ère soviétique, resteront en service jusqu’à ce que les nouveaux équipements militaires soient opérationnels.

Ce missile balistique intercontinental RS-28 Sarmat est en fin de phase de développement dans le bureau de construction des missiles balistiques Makeev. Il pèsera au moins 100 tonnes et sera capable de transporter, sur n’importe quelle trajectoire, une charge utile pouvant atteindre 10 tonnes

Depuis le mois de mai dernier, les Etats-Unis ont déployé dans le sud de la Roumanie, sur la base de Deveselu, des missiles intercepteurs de type SM-2. Ce dispositif antimissile est l’une des composantes du bouclier antimissiles de l’OTAN, déployé en place en Europe de l’Est. Si l’Alliance atlantique avait présenté ce dispositif comme un moyen de défense contre une éventuelle attaque de l’Iran, le Kremlin s’était pour sa part inquiété de la possibilité de modifier en toute discrétion le site antimissile de Deveselu afin d’être en mesure de tirer des missiles de longue portée Tomahawk contre la Russie.

En parallèle, l’OTAN a également envoyé de nouvelles troupes en Europe orientale, malgré les protestations répétées de Moscou, qui y voit une menace pour sa sécurité. Ainsi, début janvier, 2 800 unités d’armement (dont des chars Abrams), ainsi que 4 000 militaires américains se sont rendus en Pologne pour participer à des exercices militaires. Ils ont ensuite été répartis dans sept pays : la Lituanie, l’Estonie, la Lettonie, la Bulgarie, la Roumanie et l’Allemagne.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Libération du prisonnier Jérusalémite Amir Mahmoud
.
Badran : la multiplication des cas de torture dans les prisons de l’AP n’est plus tolérable
.
Expansion de la colonie Yakir sur les terres de Wadi Qana
.
Le prisonnier Sharbati idans les cellules d’isolement depuis deux semaines
.
Affrontements à Bethléem après un assaut israélien
.
Financial Times: L’abandon par Israël de l’idée des deux Etats affecte sa légitimité internationale
.
Une forte hausse de la démolition israélienne à Jérusalem depuis l’assermentation de Trump
.
1 an et demi de prison seulement pour le meurtrier d’al-Sharif
.
Israël cesse de pomper du diesel et de l’essence à Gaza
.
L’occupation judaïse le cimetière de Bab ar-Rahma à Jérusalem
.
102 colons israéliens prennent l’assaut la mosquée d’al-Aqsa sous la protection de la police
.
L’occupation prend d’assaut le siège d’un comité gouvernemental palestinien à Hébron
.
L’occupation arrête 5 pêcheurs palestiniens au large des rives de Gaza
.
Des hommes armés ciblent une voiture de l’Autorité Palestinienne au camp de Balata
.
Challah: Nous travaillons à renforcer la résistance et développer son potentiel et ses armes
.
Haniyeh et Sinwar fiers de la démocratie interne du Hamas
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Boycott Israël : Coca-Cola nie ses liens avec l’état sioniste et s’inquiète des conséquences du boycott

Le 22 juillet dernier, Coca-Cola faisait état d’une baisse de 3% de son bénéfice net dégagé au titre du deuxième trimestre, invoquant notamment la restructuration de ses activités « jus de fruits » en Russie et la scission d’une filiale au Brésil.

Un boycott en perpétuelle expansion

Le boycott économique, politique et culturel peut s’observer sur Google, où la recherche « boycott Israël » a tout simplement explosé en 2014, dans le monde comme en France.

De plus en plus efficace, la campagne « Boycott, désinvestissement, sanctions » (BDS) a été lancée en 2005 par 171 ONG palestiniennes, suite à l’initiative proposée par Desmond Tutu (grande figure sud-africaine, prix Nobel de la paix en 1984), de provoquer un « désinvestissement » d’Israël.

En Europe, les consciences s’éveillent. La Belgique étudie la mise en place d’un label permettant d’identifier les produits venant des colonies israéliennes, mais il ne serait pas obligatoire et les distributeurs auraient le choix de l’afficher.

Divers médias rapportent également la décision de nombreuses entreprises à l’étranger, comme la Turquie ou l’Inde, de boycotter le célèbre soda. A Mumbai, en Inde, les musulmans ont aussi appelé à boycotter les produits des sociétés PepsiCo, Kraft Foods Group et Nestlé d’après le journal Jakarta Globe. « C’est notre façon de montrer notre colère contre Israël. Pour nous, Coca-Cola et Pepsi, c’est du sang humain. Ils financent la guerre contre la Palestine » a déclaré Omar Sheikh, propriétaire d’un restaurant à Bombay.

Quel est le lien entre Coca-Cola et Israël ?

En 1997, le gouvernement d’Israël a honoré Coca-Cola au cours d’une pompeuse cérémonie afin de remercier la société pour son soutien infaillible face au boycott annoncé par la Ligue Arabe.

Chaque année, Coca-Cola participe financièrement aux récompenses attribuées par la Chambre de commerce israélo-américaine aux entreprises qui ont contribué à l’économie israélienne. En 2009, c’était ainsi le Comité américain pour les Affaires publiques israéliennes (AIPAC) qui était primé, dont l’un des principaux objectif est de s’assurer du veto des USA contre toute résolution de l’ONU condamnant les actions israéliennes.

En 2008, Coca-Cola était chargé d’investir en Israël par le « Challenge Fund ». L’année suivante, la société avait organisé une réception spéciale en l’honneur de Binyamin Ben-Eliezer, un élu politique israélien et criminel sioniste d’origine irakienne. Une plainte a été déposée contre lui en Espagne, pour « crimes de guerre » lors du massacre de Jénine et de la guerre du Liban.

Enfin, Coca-Cola posséderait des fermes laitières dans plusieurs colonies illégales dont Shadmot Mechola en Cisjordanie.

Coca-Cola rame

De nombreuses photos de promotions (destockage massif) et d’opérations « séduction » nous parviennent via les réseaux sociaux. Il semblerait pour la société qu’il soit plus que jamais temps d’attirer le consommateur, Coca-Cola intègre désormais plusieurs prénoms arabo-musulmans sur ses bouteilles.

Coca-Cola a publié un communiqué le 21 juillet dernier, dans lequel la société nie soutenir un pays en particulier et rappelle qu’elle est le troisième plus important employeur et le cinquième investisseur en Palestine.

Vendredi dernier, l’entreprise a annoncé son nouveau partenariat avec la société Monster, dans le but de pallier la baisse de ses ventes. Le géant d’Atlanta vient aussi de lancer son modèle à la stévia, un édulcorant à base de plante, afin de booster ses ventes et de contrer sa réputation de « malbouffe ».