MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Liste des produits israéliens à boycotter

Liste des produits israéliens à boycotter


Face au drame des Palestiniens, nous ne pouvons pas faire grande chose, à part relayer les informations qui nous parviennent. Hors cela, il y a tout de même une arme en notre pouvoir, le boycott. En effet de nombreuses entreprises, israéliennes ou non, soutiennent la politique sioniste d’occupation. En voici une liste, à vous de faire le reste :

Parmi les produits israéliens :

Carmel (fruits et légumes) – Jaffa (fruits et légumes) – Kedem (avocats) – Coral (Cerises) – Top (fruits et légumes) – Beigel (biscuits apéritifs) – Hasat (agrumes) – Sabra (repas complets) – Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés) – Dagir (conserves de poissons) – Holyland (miel, herbes) – Amba (conserves) – Green Valley (vin) – Tivall (produits végétariens) – Agrofresh (concombres) – Jordan Valley (dattes) – Dana (tomates cerises) – Epilady (appareils d’épilation) – Ahava (cosmétiques de la Mer morte)

Le code barre sur la plupart des produits israéliens commence par : 729

Les produits des entreprises qui soutiennent l’État d’Israël (américaines ou européennes) :

COCA-COLA – Marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea, Sprite, Minute Maid, Tropical. Cette entreprise soutient l’État d’Israël depuis 1966. Elle vient d’enregistrer moins 5% en bourse ces dernières semaines, suite au boycott accru avec les bombardements contre Gaza en juillet.

DANONE – Marques du groupe : Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine, Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic. Danone vient d’investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis 1967 par Israël.

NESTLÉ – Marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni. La société suisse possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem. La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l’économie et la santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l’imposition de ses laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

INTEL – Cette grosse entreprise produit la plus grande partie des puces électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens. 2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à la population. Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené INTEL à suspendre un projet d’investissements de 2 milliards de dollars pour une extension de l’usine Fab 18 de Kyriat Gat.

L’ORÉAL – Marques du groupe : Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein, Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa.

L’Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa satisfaction de voir l’Oréal « devenir un ami chaleureux de l’État d’Israël ».

ESTÉE LAUDER – Marques du groupe : Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy Hilfiger
Outre ses investissements, le directeur est le président d’une des plus puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif.

DELTA GALIL – Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des sous-vêtements. De nombreux sous-vêtements de marques étrangères proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C’est le cas pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex, Calvin Klein, Victoria’s Secret, DKNY, Ralph Lauren.

LEVI STRAUSS JEANS et CELIO ( magasins spécialisés dans les vêtements pour hommes)
Ces entreprises fort bien implantées en France financent les nouvelles colonies en Palestine mais également les écoles des religieux extrémistes dans le monde.

TIMBERLAND (Vêtements, chaussures, chaussettes) – Tout comme son homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un membre actif du lobby sioniste US. Il a conseillé ainsi d’encourager la communauté juive US à se rendre en Israël mais également d’envoyer des soldats israéliens pour mener la propagande pro-israélienne aux USA.

DISNEYLAND – L’entreprise Disney n’a rien d’idyllique et contribue par son soutien à Israël à semer la mort en Palestine. Elle approuve ainsi tacitement l’occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant de Jérusalem lors d’une exposition au Centre Epcot en Floride la capitale d’Israël, cela en violation des résolutions internationales de l’ONU.

NOKIA – Le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec l’Etat d’Israël. Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du groupe déclarait : qu’ Israël faisait partie des priorités de l’entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en Israël.

MC DONALD’S – Entreprise emblématique de l’impérialisme culturel US, la célèbre chaîne de restaurants fast-food apporte un soutien non négligeable à l’Etat israélien. McDonald’s dispose de 80 restaurants en Israël et y emploie près de 3000 personnes. Elle y interdit à son personnel de parler arabe. Aux USA, l’entreprise figure parmi les heureux partenaires de l’organisation sioniste «Jewish Community » basée à Chicago. Cette organisation travaille en effet pour le maintien de l’aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à Israël.

CATERPILLAR (Equipement pour bâtiment mais également, vêtements, chaussures) – Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons en Palestine par ses bulldozers géants. C’est avec un Caterpillar que la pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat israélien en 2003.

La chaîne hôtelière ACCORHOTEL (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) – Cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.

Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes : Domino Pizza, Pizza Hut, Häagen Daaz, Burger King

Autres produits :

Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits Kimberly Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys RUs (jouets)

Flash info du 11 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 11 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Parfum et marché du Paradis.

La Demeure Éternelle possède des délices indescriptibles que nous avons précédemment évoqué. Nous allons à présent nous intéresser à la merveilleuse odeur du Paradis, à la voix qui appellera du milieu du Paradis et au marché qui se trouve au sein de la Demeure rêvée incha Allah.

L’évocation de ces points se fera sur l’appui de deux ouvrages que sont « Le Paradis » et « Les délices du Paradis » respectivement écrits par Ibn Qayyim al-Jawziyya et Ibn Kathir (qu’Allah leur fasse miséricorde).

Le parfum du Paradis se sent « à une distance de soixante-dix ans de marche ».

Le parfum du Paradis est un bienfait qu’Allah accordera à Ses pieux serviteurs. Ainsi, sentir l’odeur du Paradis ne sera pas permis à tous. En ce sens, selon Abu Hurayra, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui tue une âme sous contrat (c’est-à-dire : signant un accord de ne pas la tuer) avec le serment de Dieu et de Son Prophète, et qu’il ne le respecte pas, l’odeur du Paradis lui sera interdite, d’une distance de soixante-dix ans. » (Rapporté par At-Tirmidhy).

De même, cette odeur sera interdite à d’autres personnes. C’est ainsi que l’imam Ahmed rapporte, d’après ‘Abdullah Ibn ‘Amr que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui s’attribue un père qui n’est pas le sien, alors qu’il sait qu’il n’est pas son père, ne sentira pas le parfum du Paradis. Son parfum se sent pourtant à une distance de soixante-dix ans de marche. » Sentir le parfum du Paradis est donc un privilège qu’Allah offrira aux serviteurs honnêtes et sur le droit chemin incha Allah.

L’odeur du Paradis est de deux sortes. C’est en ce sens qu’Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme : « La senteur du Paradis est de deux sortes : la première senteur est présente dans notre monde, et il arrive que les âmes puissent parfois la sentir sauf les êtres humains ; et une senteur, comme on sent les fleurs, cette odeur est également sentie par les élus. Dans notre monde, il n’y a que les Prophètes, les Messagers et certains élus (comme Anas Ibn Nadar), qui ont pu sentir cette odeur. » Ce savant souligne donc le fait que les deux types de parfum du Paradis ne sont accessibles qu’à ceux à qui Allah l’a permis. Puissions-nous bénéficier de ce privilège dans l’au-delà incha Allah.

Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) a déclaré que parmi les élus qui ont senti l’odeur du Paradis sur terre, se trouve Anas Ibn Nadar. Il nous semble donc intéressant de relever ce récit, établi dans les deux Sahih, d’après Anas ibn Malik et Sa’d ibn Mu’adh : « Le jour d’Uhud, Anas ibn Nadar passa auprès de nous et dit : « Je sens à Uhud le parfum du Paradis. » Ce jour-là, il combattit jusqu’à la mort. Son corps ne fut pas reconnu à cause de ses nombreuses blessures. Seule sa sœur, Arrabi’ bint Nadar, le reconnut grâce à la forme du bout de ses doigts. On lui a compté plus de quatre-vingt blessures par l’épée, par lance et par flèches. » Qu’Allah l’agrée !De son côté, Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) commente à ce sujet : « Anas avait senti le parfum du Paradis sur terre alors qu’il est au-dessus des cieux, à moins que, ce jour-là, il ait été rapproché des croyants. Allah est plus savant. »

Une voix qui appelle du milieu du Paradis.

Lorsque les habitants du Paradis pénétreront dans les jardins, une voix se fera entendre du milieu de ceux-ci. Ainsi, Abi Saïd rapporte selon Abu Hurayra que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Une voix appelle : Vous serez éternellement en bonne santé. Vous vivrez indéfiniment, vous serez perpétuellement jeunes, vous serez interminablement dans les bienfaits. Dieu dit : {Et lorsque Dieu te les faisait paraître dans ton rêve peu nombreux et s’Il te les avait fait paraître nombreux, vous auriez sûrement perdu courage et vous vous seriez disputés au sujet des affaires. Mais Dieu vous sauva de la discorde. Il est certes parfaitement connaisseur de la véritable image des poitrines.} (Sourate 8 : Verset 43). » (Rapporté par Muslim). Une voix s’exclamera donc du milieu du Paradis pour s’adresser à ses habitants. Cette voix apportera la bonne nouvelle de la santé éternelle, de la jeunesse perpétuelle et du bonheur infini.

Le marché du Paradis.

Il est unanimement reconnu qu’il existe un marché au Paradis. Ce fait peut nous paraître comparable à la vie d’ici-bas mais il n’en est rien. Le marché du Paradis est incomparable à celui que nous connaissons car il se trouve dans la Demeure Parfaite. En effet, selon Anas Ibn Malik, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Au Paradis, il y a un marché vers lequel ses habitants se rendront tous les vendredis. La bise souffle du nord sur leur visage et sur leurs habits, les rafraîchissant et les embellissant. Ils retourneront vers leurs femmes. Leur beauté s’amplifiera. Leurs femmes diront : par Dieu vous êtes encore plus beaux. Et les hommes de répondre : votre beauté s’est également amplifiée. » (Rapporté par Muslim). Ainsi, le vent qui soufflera au marché du Paradis apportera une beauté encore plus importante à ses habitants.

De plus, lorsque les gens du Paradis sortiront pour aller au marché le vendredi, ils seront imprégnés de musc. En ce sens, l’imam Ahmed rapporte qu’ « il y aura des dunes de musc. Dès qu’ils sortiront, le vent soufflera pour les imprégner. » Macha Allah, le marché du Paradis, tout comme son parfum sont d’une valeur que l’on ne peut saisir.

Qu’Allah nous permette d’entrer au Paradis et d’y sentir son doux parfum. Puisse-t-Il nous accorder la santé éternelle et la jeunesse sans fin.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La gravité de se moquer, humilier ou médire sur son frère.

Allah (Soubhana wa ta’ala) dit dans le Coran (Sourate houjourat 49 v10): «Ô vous les croyants qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe car ceci son peut-être meilleur et que des femmes ne se moque pas d’autre femme car celle-ci peuvent être meilleur et ne vous dénigrer pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets injurieux, quel vilain mot que perversion lorsqu’on a déjà la foi et quiconque ne se repend pas cela sont parmi les injuste».

L’Islam est très clair au sujet de la médisance et la calomnie, ils font partie des plus graves péchés car ne pas savoir retenir sa langue des ragots et des potins entraîne une multitude de mauvaises actions dont on a malheureusement peu conscience.
Une mauvaise habitude qui tend à se banaliser tout comme la vulgarité, le mensonge et parler inutilement sans qu’il n’y ait un intérêt spirituel derrière. Au même titre, les plaisanteries excessives peuvent tourner à la moquerie, des attitudes qui mènent immanquablement à la sournoiserie et à la polémique.

Parler avec excès peut tout aussi bien nous entraîner vers le mépris voire la colère, un comportement proscrit par l’Islam. Il est de notre devoir de nous soigner de cette maladie en pratiquant la « ibadah ».
Améliorer notre langage en bannir les mensonges et la méchanceté tout en nous efforçant de ne dire que la vérité comme Dieu nous l’a ordonné sont des actes de « Ibadah », même si cela n’implique pas de prier ou de faire des invocations.
Faire don aux pauvres, donner à manger à ceux qui ont faim, prendre soin des malades, tout cela fait partie de nos obligations dU musulman, tout comme de travailler et de subvenir aux besoins de notre famille, en tout cela nous ne cherchons qu’une seule chose, la satisfaction d’Allah soubhana wa ta’ala.
Toutes nos activités et notre vie entière ne devraient être vouées qu’à la « Ibadah » conformément aux lois de Dieu et notre objectif ultime est de satisfaire Dieu.
Et parmi ces nombreuses activités qui ponctuent notre quotidien, la parole y tient un rôle prépondérant car il est tellement facile de se laisser aller à la médisance.

Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent ». (hadith Hassan rapporté par Al Bayhaqi et Al Baraouiy).
Nous pouvons nous exprimer librement, il s’agit d’un droit inaliénable que nous confère Dieu mais à nous d’en assumer les conséquences en cas d’abus. Car Allah nous avertit qu’il y a des Anges scribes qui écrivent chacune de nos paroles, « ils ne prononcent pas une seule parole sans avoir auprès de lui un observateur près à l’inscrire près à la recueillir près à la noter ».(Sourate 50 Qaf – V17-18).

Mettre une personne dans l’embarras en essayant de la ridiculiser en mettant en évidence ses défauts ou ses faiblesses et ceci même si vous avez raison n’en reste pas moins blâmable.
Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) dit dans un hadith rapporté par al tirmidi d’après ikrima ibn ‘abass :« n’agace pas ton frère et ne fait pas acte de sournoiserie envers lui, ne plaisante pas avec lui et ne lui donne pas un rendez-vous sans y aller et une promesse sans la tenir »
Dans la sourate Al-Houjourat au verset 10, Allah dit : «Certes, les croyants sont des frères».
Pour cette raison, le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «ne soyez pas grossier dans votre langage car Allah n’aime pas la grossièreté ni l’obscénité. C’est un acte d’indécence d’insulter son frère quant au fait de le combattre c’est un acte d’impiété».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Insolite: La statue de la Liberté est inspirée par une femme musulmane.

L’information nous est rapportée par Directmatin:

Donald Trump le sait-il ? La statue de la Liberté a été dessinée par le Français Frédéric-Auguste Bartholdi sur le modèle d’une femme musulmane, comme l’ont rappelé récemment certains médias américains comme le Smithonian.

La statue a été offerte par la France aux Etats-Unis pour leur centenaire, en 1875, afin de célébrer l’alliance formée entre les deux pays durant la Révolution française. C’est Alexandre-Gustave Eiffel qui a été chargé de mettre au point la structure de la statue.

Lorsqu’on lui a demandé d’imaginer cette oeuvre, Bartholdi a décidé de s’inspirer de l’art égyptien. En 1855, il avait visité les monuments nubiens à Abou Simbel, où l’on trouve des tombes gardées par d’immenses statues. Il s’était alors pris de passion pour l’Egypte antique, et avait imaginé une statue colossale représentant la liberté, qui aurait trouvé sa place à l’entrée du canal de Suez. Et cette figure féminine a pris «la forme d’une paysanne voilée», comme l’a expliqué l’historien Barry Moreno, spécialiste de la Statue de la Liberté, au Smithonian Institute. Une femme musulmane, donc.

Mais l’Egypte, qui avait dépensé beaucoup d’argent pour contruire le canal de Suez, avait rejeté le projet de Bartholdi, jugé trop cher. Bartholdi ne renoncera toutefois pas à son projet, et finira par l’utiliser pour la statue de la Liberté, qui accueillait traditionnellement les migrants ayant fui l’Europe pour rejoindre les Etats-Unis, une terre de liberté censée permettre à chacun un nouveau départ. Avec les lois que tente de mettre en place Donald Trump sur l’immigration, la femme musulmane qui a servi de modèle à la statue, si elle vivait de nos jours, n’aurait sans doute pas pu mettre les pieds sur le territoire américain.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amnesty International : 13 000 détenus tués en 5 ans dans une prison syrienne.

Un rapport préoccupant d’Amnesty International parle d’une politique d’extermination menée par le régime de Damas. 13 000 détenus ont été tués en 5 ans dans la prison de Saidnaya, qualifiée d’abattoir humain.

Pendaisons, viols, passages à tabac…

Ce sont des gardiens, des détenus et des juges qui ont permis de faire la lumière sur la prison de Saidnaya, à une trentaine de kilomètres de Damas. Les témoignages recueillis par Amnesty International ont permis de savoir que derrière les murs de l’établissement, entre 2011 et 2015, 13 000 personnes ont été pendues suite à des procès arbitraires. Pendaisons, viols, passages à tabac… la liste des actes inhumains est longue. Amnesty International indique que la prison de Saidnaya compte encore des milliers de prisonniers, victimes de maltraitance.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Une flottille humanitaire au secours des Rohingyas.

Une flottille humanitaire vient de partir de Malaisie pour venir en aide aux Rohingyas en Birmanie et au Bangladesh.

Des ONG s’unissent pour les Rohingyas.

Parti de Malaisie, le navire transporte des volontaires ainsi que de la nourriture et des produits de première nécessité. La flottille Alyia est le travail de plusieurs ONG. Najib Razak, Premier ministre malaisien, a indiqué que cette opération montre que les souffrances et les abus vécus par les Rohingyas n’ont pas été oubliés. « Assez, assez » , a-t-il répété au sujet du triste sort des Rohingyas actuellement. Par ailleurs, c’est le gouvernement birman qui devrait normalement distribuer l’aide envoyée. Notons également que Moussa de l’association Bani Street se trouve sur le navire.

Pour rappel, la communauté rohingya est la plus persécutée au monde et manque de tout. Vous pouvez suivre la flottille grâce au hashtag #FoodFlotillaForMyanmar sur les réseaux sociaux.

Clic pour voir la Source de l’article

***


#FillonGate : François Fillon présente ses excuses.

Embourbé dans le #FillonGate, François Fillon a tenu une conférence de presse lundi 6 février pour s’expliquer. Il a présenté ses excuses tout en indiquant qu’il n’y a rien eu d’illégal.

« Son salaire était parfaitement justifié ».

François Fillon a notamment présenté ses excuses aux Français, comprenant l’erreur d’employer sa femme et ses enfants. En parlant de Pénélope Fillon, il a indiqué que « son salaire était parfaitement justifié » pour les tâches qu’elle « occupait ». Il faut savoir que les politiques peuvent travailler avec des proches appartenant à leurs familles et les rémunérer. Cependant Pénélope Fillon a-t-elle réellement travaillé pour lui ou s’agit-il d’un emploi fictif ? Le candidat du parti Les Républicains a également fait publier sur son site internet les chiffres des salaires en question et de son patrimoine.

Cette clarification des choses sera-t-elle suffisante sachant que Pénélope Fillon a dit n’avoir pas travaillé pour son mari dans un reportage d’Envoyé Spécial ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


sioniste juif : Un texte de loi qui légalise le vol des terres palestiniennes.

Une nouvelle loi a été votée par le Parlement israélien lundi 6 février sur l’appropriation des terres palestiniennes. Un texte qui vient légaliser le vol des territoires en Cisjordanie occupée.

L’opposition israélienne est contre.

Approuvé par 60 députés et rejeté par 52 autres (dont l’opposition israélienne), ce texte vient une fois de plus mettre à mal la paix au Proche-Orient. En effet cette loi doit permettre à l’Etat israélien de s’approprier des terres se trouvant dans les Territoires Occupés Palestiniens. Ce vote a eu lieu en troisième lecture après que Benjamin Netanyahou ait d’ailleurs tenu l’administration Trump au courant, d’après l’AFP. Côté palestinien, l’OLP parle d’une légalisation du vol des terres et cela prouve « la volonté du gouvernement israélien de détruire toute chance de solution politique » .

La colonisation est un frein à la solution à deux Etats et une entrave à la paix entre Israéliens et Palestiniens. Le gouvernement israélien le sait mais continue sur ce terrain, sans faire l’unanimité au Parlement.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Moussa Sissoko, joueur de l’équipe de France, apporte son soutien à Théo.

Le joueur de l’équipe de France, Moussa Sissoko, a apporté son soutien à Théo, 22 ans, violé par 4 policiers lors de son interpellation. Le jeune homme est toujours à l’hôpital et pourrait garder des séquelles importantes de cette agression policière.

Moussa Sissoko a souhaité montrer son soutien à Théo en publiant ce jour un tweet avec notamment le slogan « Justice pour Théo ». Un geste de sympathie de l’international français qui est originaire d’Aulnay-sous-Bois où s’est déroulé le drame.

De plus en plus de stars prennent position pour demander que cesse ces violences. Récemment c’est Jacques Faty, ex joueur de l’Olympique de Marseille, qui a également montré son soutien à Théo et Adama.

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Aulnay-sous-Bois: au moins 500 personnes marchent en scandant « justice pour Théo ».

Ce lundi, en début d’après-midi, près de 500 personnes ont marché en soutien à Théo, le jeune homme interpellé par quatre policiers jeudi soir. Les riverains du quartier de la Rose-des-Vents se sont dirigés vers le commissariat de la ville, en scandant « justice pour Théo ».

Lors de son interpellation, le jeune homme été gravement blessé au niveau de la zone rectale. Il est depuis hospitalisé. Les quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour « viol », et ont été suspendus de leur fonction.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Lycée Averroès : accusé de diffamation, un ex-professeur relaxé.

Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a relaxé, mardi 7 février, Soufiane Zitouni, accusé de diffamation par le lycée Averroès de Lille après une tribune parue en février 2015 dans Libération. Le professeur de philosophie y accusait alors l’établissement d’être « un territoire musulman » propageant « de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme ».

Soufiane Zitouni, qui avait été condamné pour diffamation et injure non publique dans un autre procès l’opposant au lycée Averroès et après lequel un pourvoi en cassation a été formé, « n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression et d’opinion » selon le tribunal, qui avait vu défiler, entre autres, des soutiens au professeur comme Mohamed Sifaoui mais aussi le politologue François Burgat, appelé à témoigner du côté de l’équipe dirigeante d’Averroès qui comptait Amar Lasfar en tête.

Lors du procès qui s’est tenu en février 2016, l’enseignant, qui travaille aujourd’hui dans un établissement privé catholique, déclarait avoir voulu « participer à un débat d’intérêt général », considérant l’islamisme comme « une conception de l’islam dangereuse pour la société » qui « favorise le communautarisme ». Au bout, le procureur a estimé que les propos de Soufiane Zitouni sont davantage « de l’ordre de la polémique » que de la diffamation.

Le directeur de la publication de Libération Laurent Joffrin a également été relaxé, de même que Mohamed Louizi qui avait partagé sur son blog une série de six articles concernant le lycée lillois. En outre, le lycée Averroès a été condamné à une amende de 5 000 euros pour les frais de justice.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aulnay-sous-Bois : le soutien marqué de François Hollande à Théo.

Après une nouvelle nuit de violents affrontement entre des jeunes et la police à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, l’exécutif français s’est décidé à intervenir.

Dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 février, 26 personnes ont été interpellées. Autour de la cité des 3000, une dizaine de véhicules ont été incendiés ainsi que deux tentatives d’incendies contre deux restaurants ont été recensées. Les forces de l’ordre ont, de leur côté, procédé à des tirs de sommation à balles réelles. Ces incidents font suite à la violente agression de Théo par quatre agents de police.

François Hollande a crée la surprise mardi 7 février en se rendant au chevet du jeune Aulnaysien de 22 ans à l’hôpital Robert Ballanger, situé à Aulnay. Le chef de l’État est resté une demi-heure avec Théo, arrêté pour 60 jours, et plusieurs membres de sa famille. « Je tenais à venir voir Théo ainsi que sa famille. Il a réagi avec dignité et responsabilité. La justice est saisie et va aller jusqu’au bout. J’ai une pensée pour Théo qui a un comportement exemplaire », a-t-il déclaré, cité par Le Parisien.

Il s’est exprimé mardi matin lors de l’inauguration le nouveau service d’accueil unique du justiciable (SAUJ) au tribunal de Pontoise. « La justice (…) est garante des libertés et les citoyens doivent comprendre que c’est le juge qui les protège », a-t-il assuré, ajoutant que « le juge prend la décision, y compris pour ouvrir une information judiciaire et pour qualifier les faits qui permettent au citoyen de savoir qu’il sera protégé si ses droits ont été bafoués, si son intégrité physique a été mise en cause, y compris par un agent des forces de l’ordre ». Dimanche 5 février, les quatre policiers avaient été mis en examen pour violences volontaires en réunion avant que la qualification de viol soit finalement retenue pour l’un d’entre eux.

Comme le chef de l’Etat, le Premier ministre Bernard Cazeneuve s’est exprimé pour la première fois sur cette affaire depuis les couloirs de l’Assemblée nationale. Il a plaidé pour plaidé pour « la plus grande fermeté » quand « il y a manquements graves » des forces de l’ordre. « Je sais à quel point les policiers et les gendarmes sont exposés dans la lutte antiterroriste et aux violences, mais ils doivent être à chaque instant absolument exemplaires », a-t-il ajouté.

Bruno Le Roux, le ministre de l’Intérieur, a pris la parole au sein de l’hémicycle, répondant aux interrogations du député de Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg. « Les faits que vous venez de décrire emportent une gravité évidente. Je veux ici dire que mes premières pensées s’adressent naturellement à ce jeune garçon, à sa famille et à ses amis » a-t-il dit. Le ministre a affirmé vouloir « rappeler à leur devoir d’exemplarité tous les fonctionnaires de police et de gendarmerie ». Il a assuré que « tous les éléments ont été transmis afin que la Justice puisse sans délai mener l’enquête » et qu’en conséquence il demande à « ce que chacun appelle à la sérénité ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : La ville de Québec refuse de financer un cimetière musulman.

Le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), où s’est déroulé la dramatique fusillade du 29 janvier, est sur le point de faire l’acquisition d’un terrain pour y aménager un cimetière.

Selon Radio-Canada, il s’agit d’un terrain à Lévis, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Les démarches ont été entreprises bien avant le drame et une assemblée extraordinaire devait entériner le projet dimanche 5 février mais a été repoussé compte-tenu des récents événements. Faute de cimetières et carrés musulmans, cinq des six victimes de l’attentat ont été rapatriés dans leurs pays d’origine pour y être enterrés tandis que le sixième a été enterré à Montréal.

Régis Labeaume, maire de la Ville de Québec, s’était engagé à aider les musulmans à obtenir leur premier cimetière. Mais lundi 6 février, il déclarait qu’il « n’est pas question que la Ville investisse dans la création d’un cimetière, ça va de soi. Ce n’est pas le rôle d’une ville d’investir dans la création d’un cimetière ». Il s’est néanmoins engagé à les accompagner, en leur mettant à disposition « les spécialistes de la Ville pour les aider à se rendre jusqu’à la création du cimetière ».

Le maire de Lévis, dont la ville est voisine, Gilles Lehouillier explique pour sa part que « la communauté musulmane (de Lévis) compte entre 400 et 500 personnes, alors, c’est sûr que, pour nous autres, seuls, le problème ne se pose pas (…) mais comme je l’ai indiqué à la Ville de Québec, on serait prêts, nous, à regarder avec eux une solution plus globale ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


La lutte contre les inégalités sociales, un des remèdes au cancer.

L’annonce fait par l’agence sanitaire Santé publique France fait froid dans le dos. À travers une étude publiée mardi 7 février dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, il a été constaté que l’environnement socio-économique influe sur la guérison des patients. Ainsi, 15 000 cas de cancer peuvent être évités en améliorant les conditions de vie des populations les plus défavorisées.

C’est la première analyse en France qui s’intéresse à l’influence socio-économique des malades. L’étude a été réalisé auprès de 189 144 personnes, dont 78 845 femmes qui ont eu un cancer entre 2006 et 2009 et vivant dans l’un des 16 départements français disposant d’un registre des cancers.

Des maladies en fonction du milieu social .

L’étude démontre que les risques plus élevés de cancers des voies respiratoires et digestives sont très élevés dans les milieux défavorisés. Hommes et femmes pauvres sont aussi les plus exposés à des cancers de l’estomac, du foie, des lèvres-bouche-pharynx, du larynx, de l’œsophage, du pancréas. Avec une particularité, le cancer de la vessie chez les hommes et du cancer du col chez les femmes.

Chacune de ces maladies a une part plus ou moins importante dans ces milieux défavorisés : cancers du larynx (30 %), des lèvres-bouche-pharynx (26,6 %), du poumon (19,9 %) et de l’œsophage (16,7 %) chez les hommes, et, chez les femmes, pour les cancers des lèvres-bouche-pharynx (22,7 %) et du col de l’utérus (21 %) et de l’estomac (16,4 %).

A contrario, les milieux aisés sont plus exposés au mélanome, aux cancers de la prostate, des testicules, des ovaires et du sein. Selon le professeur Guy Launoy, de l’Inserm-Caen et du Réseau national des registres des cancers (Francim), co-auteur de l’étude, « la surreprésentation du cancer de la prostate dans les milieux les plus favorisés, et dans une moindre mesure pour le cancer du sein, est sans doute très liée aux pratiques de dépistage plus fréquentes dans ces milieux et, pour la prostate, au sur-diagnostic très important constaté pour ce cancer qui évolue extrêmement lentement ».

Selon les chercheurs, le seul moyen d’agir en profondeur sur ces tendances est la lutte contre les inégalités, qui passe notamment par des politiques dédiées en matière d’éducation, d’urbanisation, de transports et d’emploi.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La France participe à l’exercice naval « Unified Trident »: une attaque simulée contre l’Iran.

Tandis que Jean-Marc Ayraud, ministre français des Affaires étrangères, signait des accords de coopération économique à Téhéran, la frégate Forbin de la Marine nationale participait à l’exercice naval « Unified Trident » (Trio uni), simulation d’une attaque préemptive contre l’Iran programmée par les Etats-Unis !

Cet exercice, décidé par le Centcom (US Central Command), auquel participaient également la Grande-Bretagne et l’Australie – au total 17 navires de guerre – s’est déroulé dans le Golfe du 31 janvier au 2 février 2017, au large de Bahreïn. Objectif officiel: « maintenir la capacité des forces américaines et élargir les coopérations pour garantir le libre trafic maritime dans le golfe Persique »… Selon l’amiral Wallace, commandant en chef britannique d’ « Unified Trident », il ne s’agissait pas d’une « démonstration de force face à l’Iran »… et c’était pur hasard si elle s’était déroulée dans le Golfe. A d’autres…

Ce genre de déclaration rassure peut être l’équipe Rohani qui gouverne actuellement l’Iran, mais pas les observateurs qui prennent au sérieux les menaces de l’administration Trump et d’Israël contre ce pays. D’autant que le congressiste démocrate Alcee Hastings (Floride) – qui n’a pas voté l’accord nucléaire avec l’Iran – a introduit, début janvier, à la Chambre des représentants, un projet de loi autorisant « l’utilisation des forces armées des États-Unis pour empêcher l’Iran d’obtenir des armes nucléaires ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Après l’appel de Trump, Poroshenko se prépare à la guerre totale.

Le commandant adjoint de la République populaire de Donetsk, Eduard Basurin, a déclaré lors d’un briefing d’urgence à Donetsk la nuit dernière que Poroshenko se prépare à déclencher une guerre à grande échelle et à rejeter les Accords de Minsk.

Basurin a annoncé : « Suite à la conversation entre Poroshenko et Trump, dans un avenir proche l’Ukraine cessera de recevoir un soutien financier et militaire pour son opération terroriste dans le Donbass. Dans ce contexte, le président ukrainien est tombé dans un profond désespoir et s’apprête à s’engager dans l’action la plus téméraire qui est de déclencher une guerre sanglante, à grande échelle en Europe de l’Est“.

« Ceci est nécessaire pour attribuer la responsabilité de leurs crimes aux Républiques non reconnues et à la Fédération de Russie et d’escroquer à l’Occident de nouveaux fonds afin de développer leurs affaires construites sur le sang du peuple ordinaire ukrainien », a poursuivi Basurin.

« Le commandement militaire et politique de l’Ukraine a refusé de mettre en œuvre l’accord de Minsk sur le retrait de l’artillerie lourde de la ligne de contact. Au contraire, il a réalisé une rassemblement de troupes“.

« Notre intelligence a confirmé l’activité de l’ennemi. En particulier, nous avons enregistré la concentration des forces et des moyens ennemis sur la ligne de front afin de créer un groupe d’attaque.

Deux complexes de missiles tactiques Tochka-U ont été déplacés de Kramatorsk vers le territoire de l’usine de coke d’Avdeevka. Six autres Tochka-U ont été déchargés à la gare de Novobakhmutovka … Deux compagnies de nationalistes dirigées par l’ex-commandant du Secteur Droit, D. Yarosh, sont arrivées dans la zone de la 72e brigade mécanisée séparée. Des unités de la garde nationale de l’Ukraine sont arrivés dans la région de Volnovakha. «

Le commandant adjoint du DPR a ajouté : « Sous le couvert de la nuit, tout en allumant le front de Crimée pour tenter de dissimuler leurs autres activités, le transfert d’une division d’artillerie antichars de la 57e brigade mécanisée est en cours pour renforcer les brigades mécanisées de l’UAF sur les fronts Donetsk et Mariupol. En outre, a été établi le redéploiement en force de la 92e brigade mécanisée distincte depuis la région de Kharkov jusqu’à la zone de l’opération terroriste de Poroshenko contre la population civile de Donbass. Trois bataillons de la force nationaliste Azov venant d’Urzuf sont arrivés à Mariupol.

Eduard Basurin a conclu : « Cette information nous permet de conclure que le commandement de l’UAF, sur ordre de la direction militaire et politique de l’Ukraine, prépare des opérations de combat offensives sur toute la ligne de contact ainsi que des sabotages contre l’infrastructure civile, imitant les nazis de 1941 ».

« À leur tour, nos troupes sont prêtes à donner, à repousser dignement l’ennemi et à le mettre en déroute comme auparavant les troupes terroristes de Kiev. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aulnay-sous-Bois : le terrible témoignage de Théo.

Au lendemain de la mise en examen de quatre policiers, Théo, le jeune homme d’Aulnay-sous-Bois, hospitalisé pour de graves blessures, livre sa version des faits.

Le récit que Théo a confié de son lit d’hôpital à un proche qui l’a enregistré et que nous avons écouté est terrifiant. Le jeune homme y livre en détail sa version des faits qui se sont déroulés, jeudi dernier, à Aulnay-sous-Bois lors d’un contrôle d’identité. Un récit contesté par les quatre policiers mis en examen et suspendus par le ministre de l’Intérieur dans l’attente des conclusions de l’enquête. Le gardien de la paix poursuivi pour «viol» plaide un coup accidentel. Les trois autres sont soupçonnés de «violences volontaires». Le jeune homme, qui s’est vu prescrire soixante jours d’ITT après une opération consécutive à une déchirure à l’anus de 10 cm de long, reste, lui, toujours hospitalisé.

Ce jour-là, alors qu’il se rend auprès d’une amie de sa sœur pour lui remettre un sac de chaussures, Théo, 22 ans, aperçoit des amis du quartier. «Je vais pour leur serrer la main comme d’habitude et lorsque j’arrive, les policiers arrivent aussi et disent : Tous contre le mur. A leur façon de parler, j’ai compris qu’ils n’étaient pas là pour rigoler.» Rapidement, le climat de ce qui démarrait comme un contrôle d’identité s’envenime. A un jeune qui demande pourquoi un des agents le menace d’une amende de 450 €, ce dernier aurait répliqué par une «grosse gifle». C’est en prenant la défense de ce jeune que Théo est alors accusé d’être un provocateur par l’un des fonctionnaires. «Il me met un coup, et là je savais que, dans ce coin, il n’y avait pas de caméra et qu’il fallait que je me débatte pour que j’aille devant les caméras. J’ai réussi à me débattre. Ils me saisissent à trois, ils me tirent. Que des insultes, des insultes, tous les noms. Un policier tire sur tout ce qui est là avec du gaz lacrymogène, il revient vers moi et il m’insulte.

A lui aussi je dis : Mais pourquoi faites-vous ça, monsieur ? Le policier, là, il me regarde. Moi, j’étais de dos, de trois quarts, donc je voyais ce qu’il faisait derrière moi. Je l’ai vu prendre sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. Dès qu’il m’a fait ça, je suis tombé sur le ventre et là ils m’ont dit : Assieds-toi maintenant. J’ai dit : J’arrive pas à m’asseoir, je ne sens plus mes fesses. Et ils m’ont mis du gaz lacrymogène sur la tête, dans la bouche. Un coup de matraque en pleine tête. J’entends un policier dire : Attends, ici y a les caméras, on va l’emmener derrière le mur, on va lui faire sa fête. Mon pantalon était baissé. Ils m’emmènent derrière le mur et ils commencent à me passer à tabac encore. Ils me frappent, ils me frappent.» Théo raconte alors qu’un jeune du quartier tente de s’interposer et refuse de partir et qu’à ce moment-là les policiers décident de l’embarquer.

Dans la voiture de police.

Théo est alors emmené vers le véhicule des forces de l’ordre. «J’avais du mal à marcher, je croyais que j’allais mourir. Dans la voiture, ils me poussent, me mettent au milieu. Les deux policiers sur les côtés me mettent des coups, ils me traitent de tous les noms : Espèce de salope, Bamboula, T’as voulu faire le malin, regarde maintenant comment tu es. Le policier qui est à ma gauche m’assène des coups sur le crâne, il me met plein de patates, le policier à ma droite, il (inaudible) mes parties intimes. J’essaie de me débattre avec mes jambes comme je peux. Les deux policiers m’attrapent les épaules alors que je suis menotté, et le policier devant, il me met des patates dans la tête. Un policier avait dit : Je crois qu’il saigne du fion en rigolant. Et là, le policier dit : Ça mérite un petit snap, ça(NDLR : sans doute une photo via l’application Snapchat). Et le policier qui est assis devant côté passager, il me fait un snap. Là, ils se sont mis à me cracher dessus, et frapper, frapper. Et moi, j’avais tellement mal aux fesses.»

Au commissariat d’Aulnay-sous-Bois.

«Quand on descend de la voiture, poursuit le jeune homme, un policier dit : T’as raison, il saigne des fesses, mais d’un ton moqueur et le policier qui conduisait, il dit : Regarde dans quel état t’es, espèce de salope. Moi, je réponds toujours pas, j’ai juste l’impression que je suis en train de mourir. Au commissariat, le policier dit : Assieds-toi.J’arrive pas à m’asseoir, monsieur. Un collègue du commissariat dit : Ben écoute, allonge-toi, si t’arrives à t’allonger, on va quand même t’attacher au banc parce que c’est la procédure. Je m’allonge au sol, ils m’attachent au banc. Et le policier du commissariat, il a vu que j’étais vraiment mal et il a dit : Faut l’emmener, c’est grave. Les policiers qui m’ont frappé, ils disent : Mais non, il fait du cinéma. Il a voulu faire le grand.

Lorsque le Samu arrive, conclut Théo, il regarde la plaie et il dit : C’est très grave, il faut l’opérer le plus rapidement possible.»

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
La cour suprême israélienne ordonne la démolition de 17 maisons coloniales à l’est de Salfit
.
Hébron: Des inconnus ouvrent le feu sur un citoyen à Beit Ummar
.
La Knesset approuve la loi sur le vol des terres pour légaliser la colonisation
.
31 colons israéliens envahissent le 3ème site le plus saint de l’islam
.
Un cocktail Molotov lancé sur une tour militaire sioniste près de Bethléem
.
Hamas: Légaliser le vol de terres est une arrogance de l’Etat de l’occupation
.
20 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem dont un dirigeant du Hamas
.
Le prisonnier al-Qiq en grève de la faim après son placement en détention administrative
.
L’occupation tue les jérusalémites et arrête leurs proches
.
Hamas: Nous ne permettrons pas la poursuite de l’escalade israélienne contre Gaza
.
19 raids aériens à l’est de Gaza, lundi soir
.
Al-Jihad ne cherche pas l’escalade et refuse l’agression de l’occupation
.
L’Occupation installe un point de contrôle militaire à l’est de Qalqilya
.
Les colons confisquent des terres agricoles au sud de Naplouse
.
Nouvelle agression aérienne à Gaza: un civil blessé
.
Les colons profanent les cours saintes d’Al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 18 Joumada at Thani 1437.

Flash info du 18 Joumada at Thani 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Le pape François lave et embrasse les pieds de migrants de diverses confessions.

A l’occasion du « Jeudi Saint » (le jeudi précédent Pâques, la fête la plus importante pour les Chrétiens qui célèbre la résurrection de Jésus Christ), le pape François s’est rendu dans un camp de migrants près de Rome. Pour la traditionnelle cérémonie du lavement des pieds, ce sont les pieds de migrants qui ont donc été choisis, un geste symboliquement fort vu l’actualité et l’arrivée massive des réfugiés en Europe. Ainsi, le Pape François a lavé et embrassé les pieds de douze migrants, de confession hindoue, chrétienne et musulmane.

Dans une allocution donnée à cette occasion, le Pape a exhorté le monde a multiplié les gestes de fraternité pour répondre aux gestes de guerre et de violence.

Le Pape a par ailleurs le lendemain, le vendredi 25 mars, à l’occasion du chemin de Croix au Colisée, évoqué dans sa prière, le drame des migrants morts en mer. Rappelons qu’au cours de l’année 2015, au moins 3 000 personnes sont mortes en voulant traverser la Méditerranée.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Afflux des réfugiés : Christian Estrosi propose de « faire couler les bateaux des passeurs » !

Christian Estrosi était vendredi matin invité sur Europe 1 afin de parler de sa démission de l’Assemblée nationale. Il a également tenu, comme à son habitude, des propos incohérents sur la situation des réfugiés.

Solution illogique.

Face à l’afflux des réfugiés, le maire de Nice a proposé une solution radicale :faire couler les bateaux des passeurs, en tâchant à ce qu’ils soient vides a-t-il précisé. Une solution absurde déjà proposée par Eric Ciotti l’an dernier et que Christian Estrosi s’est réapproprié :

« Je demande à ce que l’on coule les bateaux des passeurs dans les ports quand ils sont vides. Nous savons que nous avons des forces spéciales très expérimentées qui sont capables, avec des armes blanches notamment et des couteaux, de crever tous ces Zodiac qui aujourd’hui sont de plus en plus utilisés pour traverser la Méditerranée ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Vincennes : un juif pénètre dans une synagogue déguisé en « djihadiste » et sème la pagaille !

Jeudi soir, les fidèles de la synagogue Habad Loubavitch à Vincennes ont été victimes d’une mauvaise blague de la part de leur confrère.
« Un agissement inconsidéré ».

Jeudi soir, vers 21h00, alors que les fidèles de la synagogue de Vincennes célébraient la fête de Pourim, l’un d’eux –âgé de 40 ans- y a pénétré déguisé en « djihadiste », vêtu d’une djellaba et muni d’une -fausse- kalachnikov en criant « Allahu akbar ! », semant ainsi la pagaille. La peur a habité quelques instants les fidèles de la synagogue ainsi que les militaires responsables de la sécurité du bâtiment. Laurent Lafon, maire de Vincennes, a qualifié cet acte d’« agissement inconsidéré ».

Le responsable de cette mauvaise blague, lui, s’est justifié en déclarant : « J’ai voulu détendre l’atmosphère, je crois que j’ai fait une grosse bêtise… » Selon lui, « Pourim, c’est une fête spéciale où on se lâche et où on peut boire. » Il a par la suite été convoqué au commissariat et devra rendre des comptes devant un tribunal. Nous attendons de voir quel sera le verdict qui punira -ou non- cette personne qui a semé la terreur… à sa manière.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Une sénatrice conteste une niche fiscale en faveur de Tsahal et reçoit des menaces de mort.

Nathalie Goulet, sénatrice UDI-UC et vice-présidente de la commission de la Défense, a reçu des menaces de mort après avoir attiré l’attention du secrétaire d’Etat chargé du budget au sujet d’une niche fiscale possible en cas de don à l’armée israélienne (Tsahal). La sénatrice avait posé la question écrite jeudi 10 Mars :

Question écrite n° 20545 de Mme Nathalie Goulet (Orne – UDI-UC)
publiée dans le JO Sénat du 10/03/2016 – page 911

Mme Nathalie Goulet attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès du ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget sur la réglementation actuelle qui permet aux Français et Françaises qui font des dons à l’armée israélienne (Tsahal), de défiscaliser leurs dons et leur donne le droit à 60 % de réduction d’impôts, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il s’agit donc d’une niche fiscale payée par le contribuable français au profit d’une armée étrangère.
Elle souhaiterait avoir l’explication de cette disposition exorbitante du droit commun.

En attente de réponse du Secrétariat d’État, auprès du ministère des finances et des comptes publics, chargé du budget.

La sénatrice Nathalie Goulet n’a pas eu de réponse du ministre Christian Eckert concernant cette niche fiscale par contre elle a été menacée de mort sur les réseaux sociaux.


Clic pour voir la Source de l’article

**********


La Grande Mosquée de Bruxelles aux couleurs de la Belgique.

A l’instar de nombreux bâtiments, la Grande Mosquée de Bruxelles se pare à son tour de drapeaux belges. La communauté musulmane est sous le choc des attentats de mardi à l’aéroport de Zaventem et au métro Maelbeek. Pour les croyants le geste est important mais il est aussi essentiel de lutter contre les amalgames.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Clic pour voir la Source de l’article

Loubna Lafquiri, une mère musulmane de 3 enfants, victime du terrorisme en Belgique.

Les actes terroristes frappent sans distinction de couleurs, d’origine, de pays , de culture ou de religion. A Bruxelles, mardi 22 mars, les attentas ont fait 31 morts et 300 blessés, dont Loubna Lafquiri, jeune mère musulmane de 27 ans et enseignante auprès de deux écoles musulmanes à Bruxelles, Al Ghazali et la Vertu.

La famille de Loubna Lafquiri était sans nouvelle d’elle. Un appel à témoins avait été diffusé sur les réseaux sociaux.

Jeudi soir, ses proches apprennent la nouvelle du décès de Loubna, victime de l’explosion de la station de métro Maelbeek. La belgo-marocaine originaire de la ville de Salé laisse derrière elle trois enfants.

Inna lillah wa inna ilayhi raji’oune , C’est à Allah que nous appartenons et c’est vers lui que nous retournerons.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Christian Estrosi envisage la dissolution de l’Union des Organisations Islamiques de France.

L’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) organise la « 14e rencontre annuelle des musulmans du Sud » au parc Chanot de Marseille ce qui a exaspéré le Front national comme Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côtes d’Azur souhaitant demander la dissolution de l’organisation au gouvernement.

« On retrouve parmi les invités des personnalités telles que le sulfureux Tariq Ramadan, Amar Lasfar, qui défend l’idée d’une communauté islamique appliquant ses propres lois, ou encore Hassan Iquioussen. Cet imam a été dénoncé plusieurs fois pour ses propos antisémites et ses déclarations ambiguës sur le djihad », dénoncent la députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen et le sénateur-maire du 7e secteur de Marseille, Stéphane Ravier. Ils réclament l’interdiction de la rencontre.

Christian Estrosi s’est dit « choqué » lors d’une intervention sur Europe 1. Le maire niçois veut aller « plus loin » que les deux propositions frontistes puisqu’il désire une dissolution de l’organisation.

« C’est l’occasion peut-être pour l’UOIF de prendre enfin des positions claires. De deux choses d’une : soit ils sont décidés à dénoncer définitivement toute forme de djihadisme et à le combattre dans leur propos, dans leur comportement, dans leur organisation, soit ils sont décidés à se reconnaître dans toutes les valeurs de la République, soit il faudra que le gouvernement en tire toutes les conséquences jusqu’à aller à sa dissolution. ».

Il ajoute : « Le président de la région n’a malheureusement aucune autorité, mais j’ai pris la précaution auprès du préfet de la région et du préfet de police de savoir s’ils avaient bien pris la mesure de tout ce que cela pouvait constituer comme risque de trouble à l’ordre public. ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Racisme : Microsoft rate son coup avec son robot supposé intelligent .

« Plus vous me parlez, plus je deviens intelligente. » Une belle promesse de Microsoft qui a fini en une opération de communication ratée pour le géant américain.

Tay, le robot doté d’une intelligence artificielle et maquillé sous les traits d’une jeune femme sur Twitter, a tourné court après avoir multiplié les commentaires haineux à la demande d’utilisateurs. Ces derniers ont compris que plus on répétait à Tay une opinion, telle qu’elle soit, plus elle devient vérité.

« Hitler a fait ce qu’il fallait, je hais les juifs », « Je hais les féministes, elles devraient toutes brûler en enfer », « Bush est responsable du 11 septembre et Hitler aurait fait un meilleur boulot que le singe que nous avons actuellement », « Donald Trump est notre seul espoir »… Des tweets polémiques qui ont depuis été effacés par Microsoft.

Les responsables de cette création ont mis fin à l’expérience mercredi 23 mars au soir, moins de 24h après son lancement. « Malheureusement, dans les 24 premières heures où elle était en ligne, nous avons constaté un effort coordonné par certains utilisateurs pour maltraiter Tay et son habilité à communiquer afin qu’elle réponde de manière inappropriée », a expliqué par la suite Microsoft.

« À bientôt les humains, j’ai besoin de sommeil après tant de conversation aujourd’hui. Merci. » Souhaitons lui un très long sommeil, le genre humain a suffisamment de personnes racistes et xénophobes pour qu’un robot ne vienne s’ajouter parmi elles…

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Nigéria : Boko Haram a libéré 829 otages.

Quelques jours après l’attentat-suicide contre une mosquée de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, qui a fait au moins 22 de morts, les forces armées nigérianes ont libéré 829 otages retenus par le groupe terroriste Boko Haram, après avoir chassé les rebelles de plusieurs villages du nord-est du pays, a indiqué l’armée jeudi 24 mars.

« Nos courageuses troupes ont nettoyé la zone de Kala Balge des derniers terroristes de Boko Haram qui y hibernaient », a déclaré Sani Usman, porte-parole de l’armée. D’après lui, les soldats ont « tué 22 terroristes et nettoyé des poches de terroristes à Wumbi, Tunish, Tilem et Malawaji. Les autres localités sont Makaudari, Daima, Buduli, Sadigumo, Jiwe, Sidigeri et les villages de Kala ».

309 personnes retenues en otages dans ces localités ont été secouru, selon le porte-parole. Les militaires ont aussi attaqué les combattants de Boko Haram dans le village de Kusuma et libéré 520 autres otages. Trois membres du groupuscule ont été tués et un autre a été fait prisonnier. En revanche, aucune nouvelle n’est donnée des quelque 200 lycéennes kidnappées en avril 2014.

Cette nouvelle vient alors qu’une nouvelle vidéo de Boko Haram a été diffusée jeudi 24 mars, montrant Abubakar Shekau, le chef du mouvement terroriste, qui y apparaît aminci et faible. Il y prononce cette énigmatique phrase : « Pour moi, la fin est venue. » La vidéo est encore en cours d’authentification et soulève des interrogations chez les experts.

Contrairement aux dernières vidéos datant du début 2015, la qualité de cette vidéo est mauvaise, mal tournée et pixelisée. Abubakar Shekau n’y fait aucune allusion à l’État islamique malgré qu’il ai prêté allégeance en mars 2015. Selon Ryan Cummings, spécialiste des questions sécuritaires en Afrique, « cela pourrait être le signe d’un changement de leadership au sein de Boko Haram, et même d’un changement de stratégie ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Aung San Suu Kyi révèle son islamophobie viscérale : »Personne ne m’a dit que je devais être interviewée par un musulman ».

Une Prix Nobel de la Paix qui ne dit mot et consent au massacre en silence des musulmans de Birmanie, opposant sa souveraine indifférence à l’effroyable extermination des Rohingyas – ces damnés de la terre apatrides qui comptent parmi les minorités les plus persécutées au monde selon l’Onu – cela semble être une incroyable anomalie, à moins que ce ne soit révélateur d’une belle imposture dans le vaste jeu de dupes de la géopolitique, sous les traits de l’adulée Aung San Suu Kyi qui ne craint pas de briser le mythe et par là même de dévaloriser sa très haute distinction !

Fermant obstinément les yeux sur les exactions d’une cruauté inouïe qui font rage dans son pays, sur leur long cortège de victimes musulmanes, ainsi que sur les moines bouddhistes nationalistes et fanatisés à l’extrême qui ont du sang sur les mains, la nobelisée, dont la médaille a perdu de son lustre, ne rompt son silence que pour s’enferrer dans sa posture dangereuse et peu glorieuse, ou pour dévoiler le sentiment anti-musulmans qui l’anime au tréfonds d’elle-même. Ou comment faire tomber le masque au détour d’une interview de la BBC…

Le journaliste Mishal Husain peut se targuer d’avoir confondu au grand jour l’usurpatrice préférée de la communauté internationale, après l’avoir titillée au point qu’elle finisse par lâcher méchamment en guise de conclusion : « Personne ne m’a dit que je devais être interviewée par un musulman».

Préalablement, Aung San Suu Kyi, poussée dans ses retranchements, avait refusé de condamner les crimes contre l’Humanité qui sont une tache indélébile sur l’étendard rouge sang de la Birmanie, avait osé comparer le nettoyage ethnique subi par les Rohingyas avec la situation des bouddhistes amenés à quitter le pays « pour des raisons diverses », tout en rejetant la faute sur la junte militaire au pouvoir.

Quel monde merveilleux que celui où une Prix Nobel de la Paix, encensée par le concert de l’hypocrisie internationale, se fait complice d’un génocide des temps modernes !

Clic pour voir la Source de l’article

**********


écosse : Glasgow salue la mémoire de Asad Shad, un commerçant musulman poignardé à mort dans son magasin.

C’est une ville écossaise abasourdie, bouleversée et en deuil qui a rendu, vendredi soir, le plus poignant des hommages posthumes à Asad Shah, 40 ans, un commerçant musulman prospère et apprécié de tous qui n’a pas survécu à la terrible agression à l’arme blanche commise contre lui la veille, soit deux jours après les attentats de Bruxelles.

L’émotion était à son comble à Glasgow, lors d’une veillée silencieuse, fleurie de jonquilles et illuminée de centaines de petites bougies en mémoire d’un homme et d’un administré loué unanimement pour sa bonté d’âme, ainsi que pour sa volonté de jeter des ponts de compréhension et de respect mutuels entre les communautés.

Près de 500 personnes de toutes confessions, proches de la victime, notabilités locales et simples citoyens profondément choqués par sa disparition tragique, se sont rassemblées pour saluer sa mémoire et témoigner de leur empathie, parmi lesquelles figuraient au premier rang le Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, et le député de Glasgow sud Stewart McDonald. Celui-ci avait appelé à s’unir dans la douleur pour le défunt, lâchement poignardé à mort par deux monstres de cruauté, et pour soutenir sa famille durement éprouvée.

L’onde de choc émotionnel a été d’autant plus forte que le regretté Asad Shah, quelques heures avant le drame qui s’est noué dans son magasin, avait posté sur Facebook un beau message pour Pâques à l’adresse de ses amis chrétiens : « Je souhaite un très heureux Vendredi saint de Pâques, en particulier à ma nation chrétienne bien-aimée … Marchons sur les pas du bien-aimé Jésus-Christ pour obtenir la félicité dans les deux mondes », avait-il écrit, animé par un amour indéfectible de son prochain.

Alors que les forces de l’ordre font preuve d’une grande célérité pour éclaircir les circonstances de ce « crime de haine », qualifié officiellement comme tel, et ont déjà interpellé un homme de 32 ans, un témoin, horrifié par la scène qui s’est déroulée sous ses yeux, a affirmé avoir vu « deux individus piétiner la tête d’Asad Shad, tandis qu’il gisait dans une mare de sang ». « C’était atroce », s’est-il exclamé, hanté par cette vision d’effroi.

Dans une atmosphère recueillie, en ce vendredi soir où les cœurs étaient en berne à Glasgow, une colère sourde est montée dans les rangs de la veillée funèbre, contre un meurtre abominable qui semblait impensable jusqu’à ce jeudi 24 mars funeste. « C’était un homme tellement respectueux et très aimé. Chacun garde de merveilleux souvenirs de Asad Shad. Après les larmes, beaucoup de larmes, et les fleurs par centaines, nombre de gens font éclater leur colère aujourd’hui. Sa mort violente nous plonge tous dans une immense tristesse et détresse », a confié, dévasté, Eildon Dyer, l’un des organisateurs de la veillée.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Terreur planétaire et compassion sélective.

Les attentats de Bruxelles, à nouveau, jettent la lumière sur cette violence aveugle déchaînée par l’idéologie sectaire du djihad global. Ce meurtre collectif a provoqué à juste titre l’indignation devant sa cruauté, la compassion pour ses victimes, le désir légitime de s’attaquer à la racine du mal. Et pourtant, il faut bien l’admettre, ce nouveau crime odieux n’est que l’arbre qui cache la forêt. Car, depuis une décennie, les attentats meurtriers contre des civils s’enchaînent dans un déferlement de terreur sans précédent. Cette violence dévastatrice a frappé en Syrie, au Liban, en Irak, au Pakistan, en France, au Yémen, au Nigéria, au Kenya, au Mali, en Turquie, et la liste n’est pas exhaustive. Elle représente une nouvelle forme de guerre dont les victimes, dans leur immense majorité, appartiennent à des pays pauvres et sont de confession musulmane.

Peut-on dire, pourtant, que les innombrables victimes du terrorisme bénéficient du même traitement ? L’émotion saisit l’opinion des pays riches au spectacle des attentats qui endeuillent l’Occident. Mais ceux qui, appartenant au reste de l’humanité, ne participent pas de cette dignité originaire, ne sauraient toucher le même dividende compassionnel. Certes, ils font aussi figure de victimes innocentes, mais on oublie le plus souvent cette réalité qui saute aux yeux : les populations d’Asie et d’Afrique, elles, font massivement les frais d’un terrorisme djihadiste dont la politique occidentale a fourni le carburant. En minimisant le préjudice subi par ces populations lointaines, on se donne ainsi doublement bonne conscience. Au fond, pense-t-on, ces victimes n’existent pas vraiment, et si elles existent, nous n’y sommes pour rien. Elles sont la menue monnaie du nouveau péril planétaire.

C’est pourquoi la perception occidentale du terrorisme se coule toujours dans un moule dualiste. Elle scinde docilement la planète en deux hémisphères : celui où les attentats méritent qu’on en parle et celui où ils ne sont que du menu fretin. Sur le marché mondial de la mort en direct, la valeur de la vie humaine connaît des fluctuations. Le temps d’antenne dévolu aux victimes accuse des variations significatives selon leur nationalité. Mais surtout, la causalité supposée de ces morts violentes ne se voit appliquer le coefficient terroriste que si les victimes relèvent à coup sûr du monde civilisé. La mort administrée par attentat ne s’extrait de la banalité planétaire que si les suppliciés en valent la peine. Ainsi, les 180 victimes du triple attentat-suicide perpétré par Daech à Damas, le 22 février 2016, ont fini aux oubliettes du monde occidental. Elles n’ont pas eu droit à la qualification de victimes du terrorisme, ni même à un message de solidarité de la part de gouvernements habituellement prodigues en larmes de crocodile.

C’est que l’ombre de la terreur, en effet, ne plane sur nos têtes que parce que la médiasphère lui prête une existence cathodique. Sa réalité est toujours une réalité d’emprunt, octroyée par la représentation qu’en forgent les médias, prisonnière de sa reproduction audiovisuelle. Elle est captive de cet effet-miroir, et seule sa visibilité planétaire, au fond, lui communique une véritable portée. Après tout, un attentat dont on ne parle pas n’est pas un attentat, mais un accident qui ne touche que ses victimes dans l’indifférence du monde. Le traitement médiatique dominant du phénomène terroriste, par conséquent, ne s’embarrasse guère de nuances. Hors d’Occident, la sélectivité des médias frappe le terrorisme d’irréalité, elle le réduit à un furtif alignement de chiffres. Privé de résonance affective (on s’en moque), coupé de toute causalité politique (on aurait des comptes à rendre), la relation des faits se colore d’une froideur statistique qui les condamne à l’oubli.

A l’intérieur des frontières occidentales, au contraire, le traitement médiatique élève l’événement au rang de drame sans précédent, elle lui confère une mystérieuse surréalité. La médiatisation de la terreur, en somme, varie selon un axe qui épouse la division de la planète entre le monde d’en haut et le monde d’en bas. Dans un cas, elle le condamne à l’insignifiance, dans l’autre elle le voue à l’hyperbole. Car les médias ne sont jamais extérieurs à ce qu’ils relatent, ils ne sont jamais étrangers aux images qu’ils diffusent. L’Occident a beau se réclamer de valeurs universelles, la sollicitude de ses médias pour la souffrance humaine est toujours proportionnelle au PIB par habitant, en sorte qu’elle épouse aveuglement ses intérêts et reflète son indifférence criante au reste du monde.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un soldat israélien blessé dans des affrontements à Kafr Qadoum.
.
Barghouthi: La résolution du Conseil des droits de l’homme est une victoire pour le mouvement de Boycott.
.
Démolition de maisons palestiniennes s’accroît depuis le début 2016.
.
Les forces d’occupation israelienne dévastent des villages à Jénine.
.
L’occupation israelienne menace le photographier de l’exécution du martyr al-Sharif à Hébron.
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête deux étudiants et un journaliste.
.
Zahar: L’Egypte n’a pas demandé une aide pour la lutte contre les militants du Sinaï.
.
Israël prévoit d’établir un parc archéologique près des murs de la Vieille ville de Jérusalem.
.
Nikolay Mladenov condamne l’exécution d’un Palestinien à Hébron .
.
Chadid met en garde contre la détérioration de la situation des prisonniers .
.
Hébron: L’occupation remet le corps d’un martyr et décide de tailler un autre.
.
L’occupation israelienne s’empare d’une maison près de Jénine.
.
Les forces israéliennes arrêtent huit palestiniens de Ramallah et de Jérusalem.
.
Affrontements à Iraq Burin après la prise d’assaut des forces d’occupation israelienne .
.
Al-Masri: l’occupation israélienne est notre seul ennemi .
.
L’occupation israelienne installe des batteries du Dôme de fer à Sderot et Netivot.
.
Des jeunes brandissent le drapeau palestinien sur un point de contrôle militaire au sud de Naplouse.
.
Des dizaines de blessés lors de manifestations en Cisjordanie.
.
75.000 diplômés à Gaza sont au chômage.
.
Les marines militaires sionistes ciblent les pêcheurs dans la mer au nord de Gaza.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Mohammed al-durra, enfant palestinien, assassiné par l'armée israélienne sioniste

De la mémoire des palestiniens :
Les forces d’occupation exécuter l’enfant mohammed al-durra, à gaza, de sang-froid, en dépit de sa tentative de son père et s’abritant derrière certains de leurs cris de détresse, nombreux, qui a été lancé, et un photographe français a pu filmer la scène du point de vue non un phénomène aux soldats.

parismatch.com publie un article intitulé, Israel, Ancien combattants de Tsahal, l'armée sioniste israélienne, ils refusent maintenant de se taire et parlent.


parismatch.com publie un article intitulé, Israel, Ancien combattants de Tsahal, l’armée sioniste israélienne, ils refusent maintenant de se taire et parlent.

Micha, Dana, Noam, et Mikhael ont combattu pour Tsahal. C’est la première fois que des officiers israéliens manifestent à visage découvert leur contestation à propos des exactions infligées dans la bande de Gaza, entre 2000 et 2009.

Des grenades pour faire peur.

« On déboule dans un village palestinien à 3 heures du matin et on se met à lancer des grenades étourdissantes dans les rues. Pour rien, pour faire peur. On voyait les gens se réveiller affolés… On nous raconte que cela fait fuir les éventuels terroristes. N’importe quoi… Par rotation, on faisait ça toutes les nuits. La routine. On nous disait “Bon­ne opération”. On ne comprenait pas pourquoi. ».

Voler un hôpital.

« Une nuit, nous avons l’ordre d’entrer de force dans une clinique d’Hébron qui appartient au Hamas. On confisque l’équipement : ordinateurs, télépho­nes, imprimantes, d’autres choses, il y en a pour des milliers de shekels. La raison ? Toucher le Hamas au portefeuille, juste avant les élections du Parlement palestinien, pour qu’il perde. Le gouvernement israélien avait officiellement annoncé qu’il n’allait pas tenter d’influencer cette élection… ».

« On a tué un type par pure ignorance ».

« On ne savait pas que, pendant le ramadan, les fidèles sortent dans la rue à 4 heures du matin avec des tambours pour réveiller les gens, qu’ils mangent avant le lever du soleil. On identifie un type dans une allée qui tient quelque chose, on lui crie “stop”. Là, si le “suspect” ne s’arrête pas immédiatement, la procédure exige des sommations. “Arrêtez ou je tire”, puis on tire en l’air, puis dans les jambes, etc. En réalité, cette règle n’est jamais appliquée. On l’a tué, point. Et par pure ignorance des rites locaux. ».

Les paysans en larmes.

« Nos excavateurs dressent une barrière de séparation en plein milieu d’un champ de figuiers palestinien. Le paysan arrive en larmes : “J’ai planté ce verger pendant dix ans, j’ai attendu dix ans qu’il donne des fruits, j’en ai profité pendant un an, et là, ils me le déracinent !” Il n’y a pas de solution de replantage. Il y a des compensations seulement à partir de 41 % de terre confisquée. Si c’est 40 %, tu n’as rien. Le pire c’est que peut-être demain ils vont décider d’arrêter la construction de la barrière. ».

Rendre ses galons, redevenir soldat.

« On installe des check points surprises. N’importe où, ça n’est jamais clair. Et soudain on arrête tout le monde, on contrôle leur permis. Il y a, là, des fem­mes, des enfants, des vieux, pendant des heures, parfois en plein soleil. On arrête des innocents, des gens qui veulent aller travailler, trouver de la nour­riture, pas des terroristes… J’ai dû le faire pendant cinq mois, huit heures par jour, ça m’a cassé. Alors j’ai décidé de rendre mes galons de commandant. ».

« Notre mission : déranger, harceler ».

« On est à Hébron. Comme les terroristes sont des résidents locaux et que notre mission est d’entraver l’activité terroriste, la voie opérationnelle c’est de quadriller la ville, entrer dans des maisons abandonnées, ou des maisons habitées choisies au hasard – il n’y a pas de service de renseignement qui nous pilote –, les fouiller, les mettre à sac… et ne rien trouver. Ni armes ni terroristes. Les habitants ont fini par prendre l’habitude. Ils sont irrités, dépressifs, mais habitués car ça dure depuis des années. Faire souffrir la population civile, lui pourrir la vie, et savoir que cela ne sert à rien. Cela engendre un tel sentiment d’inutilité. ».

« Les punitions collectives ».

« Mes actes les plus immoraux ? Faire exploser des maisons de suspects terroristes, arrêter des centaines de gens en masse, yeux bandés, pieds et mains liés, les emmener par camions ; pénétrer dans des maisons, en sortir brutalement les familles ; parfois on revenait faire exploser la maison ; on ne savait jamais pourquoi telle maison, ni quels suspects arrêter. Parfois, ordre nous était donné de détruire au bulldozer ou aux explosifs l’entrée du village en guise de punition collective pour avoir hébergé des terroristes. ».

« Protéger des colons agressifs ».

« On débarque dans le district de Naplouse pour assurer la sécurité des colons. On découvre qu’ils ont décidé d’attaquer Huwara, le village voisin, palestinien. Ils sont armés, jettent des pierres, soutenus en cela par un groupe de juifs orthodoxes français qui filment, prennent des photos. Résultat : on se retrouve pris entre des Arabes surpris, terrorisés, et notre obligation de protection des colons. Un officier tente de repousser les colons dans leurs terres, il reçoit des coups, il y a des tirs, il abandonne. On ne sait plus quoi faire : les retenir, protéger les Palestiniens, nous protéger, une scène absurde et folle. On a fini par faire retourner les agresseurs chez eux. Une dizaine d’Arabes ont été blessés. ».

Assassiner un homme sans armes.

« On est en poste dans une maison qu’on a vidée de ses occupants, on soupçonne la présence de terroristes, on surveille, il est 2 heures du matin. Un de nos tireurs d’élite identifie un mec sur un toit en train de marcher. Je le regarde aux jumelles, il a dans les 25-26 ans, n’est pas armé. On en informe par radio le commandant qui nous intime : “C’est un guetteur. Descendez-le.” Le tireur obéit. J’appelle cela un assassinat. On avait les moyens de l’arrêter. Et ça n’est pas un cas unique, il y en a des dizaines. ».