MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 9 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Nouveau succès pour le WORLD HIJAB DAY 2017 en France.

Le 1er février 2017, pour la troisième année consécutive, la journée mondiale du foulard : WORLD HIJAB DAY s’est déroulée dans les rues de Lyon. L’évènement a eu lieu place de la République entre 14h00 et 18h00

Cette journée mondiale est née aux Etats Unis en 2011, fondée par Nazma Khan et a été reconduite dans plus de 190 pays cette année. Ce n’est qu’en 2015 que le mouvement rejoint le territoire français, et remporte un franc succès.

Cette initiative est une action citoyenne qui vise à promouvoir le dialogue et la tolérance autour de questions liées aux musulmanes et à leur tenue vestimentaire. Le dialogue est ouvert à tous, et les passants peuvent se glisser dans la peau d’une femme voilée le temps d’un instant, en essayant un foulard, afin de comprendre leurs différences.

Cette démarche vise également à sensibiliser les citoyens français à d’autres problématiques moins abordées et pourtant plus grave, que sont les discriminations dont ces femmes font l’objet.

C’est donc dans le but de prôner le vivre ensemble et la fraternité que cette action a aboutie mercredi dernier dans la joie et la bonne humeur.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Facebook, Twitter, WhatsApp : La gravité de colporter de fausses rumeurs !

Le musulman a le devoir de ne pas propager des paroles qui pourraient lui nuire ou nuire à autrui. Pourtant la rumeur « al icha’a » est un phénomène très courant qui nous éloigne de Notre Créateur.
Avant d’évoquer un fait il est primordial de vérifier son exactitude. Allah (subhannou wa ta’ala) a dit: «Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait». (Sourate Al-Houjourât 49 verset 6).

En effet, propager des informations dommageables s’apparente à la médisance (al ghibâh). Le messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) définit la médisance ainsi: «Mentionner ton frère par ce qui lui déplait».
Ils (les compagnons) demandèrent : «Ô Messager d’Allah, qu’en est-il si ce qui est dit de lui est vrai ?». Il répondit : «Si cela est vrai alors tu auras médit sur lui. Mais si ce que tu dis de lui est faux tu auras alors calomnié» [Muslim 2589].
Il est même préférable de ne pas divulguer l’information, même si celle-ci est vraie. Allah (subhannou wa ta’ala) a dit: «Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.» (Sourate Al-Houjourât 49 verset 12).

Quelque soit la nature de la rumeur (bien ou mal), il incombe au musulman de la dissimuler, car la conduite contraire est digne d’un hypocrite médisant et menteur. Allah (subhannou wa ta’ala) a dit: «S’ils étaient sortis avec vous, ils n’auraient fait qu’accroître votre trouble et jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connaît bien les injustes.» (Sourate At-Tawbah 9 verset 47).
«Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l’au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas.» (Sourate An-Noor 24 verset 19).
Le devoir du musulman est de se renseigner avant de propager une information et surtout de la vérifié car colporter une fausse rumeur revient à mentir ! Les rumeurs sont très dangereuses car elles mettent en péril les sociétés et brisent les liens de fraternité.

Enfin, il s’agit d’être très vigilant concernant son comportement sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreuses personnes ont tendance à diffuser ou à partager des faits non-vérifiés, souvent erronés ou diffamatoires qui peuvent heurter la personne concernée. Certaines rumeurs ont pour lourde conséquence de détruire la vie professionnelle ou privée de la personne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les miracles du Prophète (saws) liés au monde animal.

Les miracles du Prophète (‘alayhi salat wa salam) concernant les animaux sont tous aussi impressionnants les uns que les autres. Des animaux qui le saluent, qui lui parlent, qui se prosternent devant lui ou encore qui se plaignent auprès de lui au sujet de leur maître… Bref, que de beaux récits bouleversants !

Nous en évoquerons trois, par le biais de l’ouvrage « Les miracles du Prophète » écrit par l’éminent savant Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde). Ces trois miracles sont la prosternation d’un chameau devant l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam), un chameau qui lui parle afin de se plaindre de son maître et un loup qui témoigne que Mohamed est l’Envoyé d’Allah.

« Il s’approcha et se prosterna devant lui ».

Un chameau s’est prosterné devant le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) alors qu’il ne supportait plus aucun être humain ni aucune charge de travail. Ceci est un miracle qu’il convient de souligner incha Allah car ce chameau n’a fait preuve de docilité qu’avec le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Il nous faut pour comprendre cela, relater le récit de l’imam Ahmed.

En effet, ce dernier rapporte qu’Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Des membres d’une famille Médinoise avaient un chameau qu’ils utilisaient pour irriguer leurs champs, puis ce chameau devint rétif et leur empêcha de mettre quoi que ce soit sur son dos. Ils se rendirent auprès de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et lui dirent : « Envoyé d’Allah, nous avons un chameau que nous utilisons pour l’irrigation, mais il est devenu récalcitrant et nous empêche de mettre quelque chose sur son dos. Maintenant, nos champs de blé et nos palmiers commencent à se dessécher. » Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit à ses compagnons : « Suivez-moi ». Il entra dans le champ où se trouvait le chameau et avança vers lui. Les Auxiliaires s’écrièrent : « Prophète d’Allah ! Il est devenu comme un chien enragé ! Nous craignons qu’il ne t’attaque ! – Il ne me fera aucun mal » répondit le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Lorsque le chameau vit le Prophète (‘alayhi salat wa salam), il s’approcha et se prosterna devant lui. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) le saisit par le toupet et l’emmena tranquillement à l’endroit où il devait travailler. […] ».

Ce miracle prouve que ce chameau savait qu’il s’agissait de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Il l’a donc reconnu, et de ce fait, il s’est prosterné. Précisons tout de même, comme l’a dit le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam)qu’ « il n’appartient à aucun être humain de se prosterner devant un être humain ».

« Il s’est plaint à moi en me disant que tu l’affamais et que tu l’épuisais ».

Un autre chameau, quant à lui, s’est plaint à l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) du mauvais traitement de son maître. Ce miracle est tout aussi impressionnant car le chameau a reconnu le Prophète (‘alayhi salat wa salam), il s’est approché de lui afin de se plaindre et il en espérait un réconfort, car le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était reconnu pour son comportement exemplaire et donc sa douceur, sa compréhension et son grand cœur.
C’est ainsi que l’imam Ahmed rapporte que ‘Abd Allah ibn Ja’far a dit : « Un jour, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) me fit monter en croupe et me tient des propos que je ne devais divulguer à personne. Quand l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) allait faire ses besoins, il se dissimulait derrière un monticule ou dans une palmeraie. Un jour, il entra dans une palmeraie appartenant à un Auxiliaire Médinois quand soudain un chameau vint à lui en blatérant et en pleurant. L’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) lui flatta la bosse et l’encolure et le chameau se calma. « Qui est le propriétaire de ce chameau ? » demanda le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Un jeune Médinois dit : « Ce chameau m’appartient, ô Envoyé d’Allah ! – Ne crains-tu pas Allah dans ton comportement avec cet animal qu’Allah a mis en ta possession ? » lui demanda l’Envoyé d’Allah. « Il s’est plaint à moi en me disant que tu l’affamais et que tu l’épuisais. »

Ce miracle met en évidence le fait que ce chameau savait que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) pouvait arranger sa situation. De plus, ce récit met en lumière la grande compassion et la douceur du Prophète (‘alayhi salat wa salam), tant avec les hommes qu’avec les animaux.

Le loup qui témoigne que Mohamed (saws) est l’envoyé d’Allah.

Un autre miracle, tout aussi impressionnant a eu lieu par le biais d’un loup. Ce dernier a pris la parole, tel un homme afin d’affirmer de la mission prophétique qui a été octroyée au Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam). Revenons ensemble sur ce fait remarquable macha Allah !

L’imam Ahmed rapporte d’Abu Sa’id al Khudri (qu’Allah l’agrée) : « Un loup s’empara d’une brebis. Le berger le poursuivit et parvint à reprendre sa brebis. Alors le loup s’assit et dit : « Ne crains-tu pas Allah de m’arracher un bien qu’Il m’a octroyé ? » Stupéfait, le berger dit : « C’est extraordinaire ! Un loup qui parle avec le langage des hommes ! » Le loup reprit : « Veux-tu que je t’annonce ce qui est plus extraordinaire que ce que tu viens de voir ? Mohamed : un homme qui habite Yathrib (Médine) et qui informe les gens des événements passés. » Le berger prit le chemin de Médine avec son troupeau, le parqua dans un quartier de la ville, puis alla rapporter le fait à l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fit l’appel à la prière en commun. Quand tout le monde se réunit, il dit au berger : « Informe-les ! ». Le berger raconta l’événement. « Il a dit vrai. Par Celui qui détient l’âme de Mohamed en Sa main, l’Heure ne viendra pas avant que les carnassiers ne parlent à l’homme, que ne lui parlent le bout de sa baguette et les lacets de sa chaussure et que sa cuisse ne l’informe de ce qu’a fait sa famille pendant son absence. » Un loup qui affirme que Mohamed est le Messager d’Allah !! SobhanAllah !! Les animaux reconnaissaient l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam), lui parlaient et affirmaient qu’il était l’Envoyé d’Allah ! Que de miracles extraordinaires, et bien plus encore…

Que la prière et le salut de notre Seigneur soient sur la meilleure des créatures. Qu’Allah nous préserve sur le chemin de Son Messager, celui de la droiture.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Témoignage : « Moi médecin interne en Tunisie, voilà pourquoi je fuis mon pays ».

La situation médicale catastrophique que connaît la Tunisie n’est plus à démontrer. Alors que de nombreux médecins décident de quitter -souvent à contre cœur- leur pays ; d’autre se posent de nombreuses questions vis-à-vis d’un tel choix, allant même parfois jusqu’à critiquer cette façon d’agir.

Ce témoignage permettra peut-être de mieux comprendre le choix de certains médecins de Tunisie ou d’ailleurs, pour qui il n’est parfois plus possible d’exercer dans un pays connaissant une situation médicale insoutenable qui a déjà emporté de nombreuses vies sur son chemin…
« Cette blouse était le fruit de tant de sacrifices et d’efforts… »

« Je me suis tellement dévoué à ma profession, qu’au fil des années je découvrais le peuple, un peuple que je ne connaissais pas avant.

Il y avait ces gens pauvres qui travaillaient pour à peine subvenir à leurs besoins, ils menaient une vie dure, accablée par les maladies. Ils venaient pour trouver un peu de confort dans des hôpitaux pourris et sales. Parfois entassés comme du bétail, ils sont soignés dans des conditions qui rendraient certaines personnes encore plus malades. Je me suis dévoué corps et âme à ces gens en donnant tout mon temps, qui pour moi était le leur. Je voulais alléger les souffrances de mes frères à qui la vie n’a pas encore souri. J’avais deux ans d’internat, une aubaine pour moi qui avait tant à donner. Je travaillais au prix de ma formation des fois au prix de ma santé (à maintes reprises je travaillais accroché à une poche de sérum pour calmer les doléances de mon corps rien que pour pouvoir assurer ma garde de nuit et sans être rémunéré par l’État).

J’étais là à trier les malades par ordre de gravité et voilà que je me retrouve agressé pour avoir « privilégié » un polytraumatisé inconscient baignant dans sa marre de sang à un patient se présentant pour une égratignure et demandant quelques soins locaux.

Je fus encore plus étonné lorsque j’ai été agressé par le mari d’une femme à qui je prenais la tension artérielle toutes les demi-heures parce qu’on n’avait pas de scope et qu’elle risquait de faire une hémorragie interne à tout moment. La dame me remerciait pour mon dévouement qui n’était que devoir jusqu’à ce que son mari soit présent. Elle se plaignait des conditions et notamment de la présence d’un médecin de sexe masculin. Je ne peux m’élargir sur ces incidents jugés de « cas particuliers » au début devenus ensuite le banal quotidien du médecin.

Parce que dans mon pays, on t’insulte et on te manque de respect parce que tu portes la blouse blanche. Cette blouse était le fruit de tant de sacrifices et d’efforts bafoués par le peuple. Et que dire des autorités, les dirigeants ou les responsables qui nous malmènent pour corriger des erreurs qui sont ni plus ni moins que les fruits de décisions mal étudiées. On voulait faire face, répondre aux cumuls d’injustices envers les médecins et c’est là que nos amis les journalistes interviennent pour remettre du charbon dans le fourneau. Transmettre les vérités, je trouve cela bien. La liberté d’expression et de critique, je trouve cela beaucoup mieux. Mais ce qui est désolant, c’est de vendre au peuple des pseudo-informations pour pouvoir créer le « Buzz » tout en nuisant à autrui… Oh que oui!

Je suis victime d’une presse encore immature, qui vend des informations erronées et des critiques non fondées. J’ai perdu la confiance de mes frères alors que je fais de mon mieux et un jour arrive où on est fatigué. Travailler dans l’ombre des insultes, n’était pas à quoi j’aspirais étant enfant. Je voulais réaliser mon rêve et je me retrouve confronté à la dure réalité. Blessé dans mon identité, l’envie n’y est presque plus, pourtant je ne baisse pas les bras, je poursuivrais mon rêve et j’appliquerais mes connaissances mais cela sera au profit d’autrui loin de vous, qui êtes si ingrats. »

Ahmed Bouchair – Médecin interne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aulnay-sous-Bois : Hassan Farsadou, UAM 93, dénonce une « violente interpellation et agression d’un jeune ».

Les terribles violences policières à Aulnay-sous-Bous ont touché les locaux. Le président de l’UAM 93, qui gère également une association pour les jeunes musulmans d’Aulnay-sous-Bois, a déclaré avoir contacté le maire de la ville. Hassan Farsadou a annoncé sur sa page Facebook qu’ »une telle agression ne restera pas impunie dans notre ville ! ».

« Suite à la violente interpellation et agression d’un jeune aulnaysien par les forces de police aux 3000 (quartier), je tiens à affirmer mon soutien à la famille de la victime.

J’ai pris contact avec le maire de la ville qui nous a assuré suivre au plus près cette affaire. Celui-ci a déjà contacté le préfet et la famille, et j’ai été étonné de voir qu’il connaissait déjà bien le dossier.

Désormais, nous attendons le rapport de l’enquête pour pouvoir agir en conséquence et réclamer justice. Une telle agression ne restera pas impunie dans notre ville!

Il ne faut pas laisser place à la récupération politique. Nous avons des droits et ils ont été bafoués. Nous sommes dans un pays régie par des lois et il faut agir de la manière la plus intelligente en demandant justice et transparence dans cette affaire ».

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Premiers témoignages suite aux violences policières à Aulnay : « Y a son sang partout, ça a giclé partout ! ».

Théo, aimé de tous, est un garçon sans problème mais ce jour là, il était au mauvais endroit au mauvais moment. A Aulnay, les habitants sont en colère face à cette énième violence contre un jeune homme.

Les accusations se portent notamment contre ces brigades spéciales qui font le tour des quartiers et qui sont accusées de faire un usage systématique de la force.

Cette nuit, Aulnay-sous-Bois est en train de s’embraser à nouveau comme il y a plus de 10 ans maintenant. Les émeutes de 2005 ne sont plus un lointain souvenir. Des habitants nous déclarent en avoir assez de « craindre la police autant que les voyous ». Pour beaucoup, cette énième affaire n’est que le résultat d’une République qui refuse de protéger une partie de ses enfants, ceux des banlieues qui subissent l’injustice au quotidien.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Mur à la frontière US-Mexique : une entreprise israélienne fait déjà une offre de service.

Une entreprise qui a aidé à isoler Gaza du monde extérieur place tous ses espoirs dans la construction du mur du président Donald Trump à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Ironiquement, l’entreprise fait déjà beaucoup d’affaires avec le propre gouvernement du Mexique.
Les actions de Magal Security Systems d’Israël, qui ont contribué à la construction de la barrière illégale israélienne en Cisjordanie occupée, ont explosé après la victoire électorale de Trump en novembre dernier.

Au cours de la campagne, Magal a vanté son expérience en mettant littéralement en cage les Palestiniens, ce qui est considéré comme la référence idéale pour construire le mur que Trump a promis de faire ériger à plusieurs reprises durant sa campagne et qui a uni les Mexicains dans leur opposition au projet.

Au cours des dernières décennies, la militarisation américaine croissante de sa frontière sud a coupé des communautés des deux côtés de la frontière, y compris des communautés autochtones qui ont longtemps précédé l’existence des États-Unis.

Gaza « est devenu un point de vente clé pour les ‘clôtures intelligentes’ de Magal, » a rapporté l’agence de presse financière Bloomberg en août.

Assiéger Gaza.

Deux millions de Palestiniens vivent dans le territoire assiégé, coupé du monde extérieur par les restrictions israéliennes qui dévastent leur économie et les privent de l’accès à des traitements vitaux.
Près d’une vingtaine de Palestiniens ont été assassinés près de la clôture depuis la fin de 2015, généralement lorsqu’ils participaient à un rassemblement contre le siège.

L’un d’eux était Abd al-Rahman Ahmad al-Dabbagh, 16 ans, qui a été touché par une roquette de l’armée israélienne qui a fait exploser sa tête, en septembre dernier.

Magal opère également dans un certain nombre de colonies israéliennes – illégales en vertu du droit international – en Cisjordanie occupée, selon le groupe d’investigations Who Profits.

Comme d’autres entreprises qui profitent de l’occupation israélienne, de la colonisation et des atteintes aux droits de l’homme, le PDG de Magal, Saar Koursh, vante ses produits comme « mis à l’épreuve sur le terrain ».

Depuis que Trump est entré en fonction le mois dernier, Magal s’est mis en avant pou que l’entreprise construise son mur. En plus d’aider à assiéger Gaza, Magal commercialise son savoir-faire en tant qu’entrepreneur principal sur la barrière de séparation israélienne [mur d’apartheid] en Cisjordanie occupée, déclarée illégale par la Cour internationale de Justice en 2004.

Selon le Financial Times, les clients de Magal comprennent déjà le Département américain de la Défense, le Service secret et l’aéroport de Munich en Allemagne.

L’armée mexicaine a également signé des contrats avec Magal.

Magal compte actuellement le gouvernement mexicain, la police, les prisons, les banques, les ports, les centrales électriques et les municipalités parmi ses clients. L’entreprise fournit également des systèmes de sécurité pour les camps militaires de l’OTAN. Le mois dernier, Magal a remporté un contrat dans le cadre du championnat de football de la Coupe d’Afrique des Nations, ce qu’il avait déjà réalisé auparavant.

Magal possède une filiale canadienne, Senstar, qui a récemment acquis une autre société canadienne, la société de surveillance électronique Aimetis.

Profiter du chaos.

Magal est également pressenti pour construire une barrière de 425 milles le long de la frontière du Kenya avec la Somalie. La Somalie est l’un des sept pays à majorité musulmane dont les citoyens sont visés par l’ordre exécutif de Trump restreignant l’entrée aux États-Unis.

Comme la plupart des pays figurant sur cette liste, la Somalie a été la cible d’une intense participation des forces armées américaines, y compris des livraisons d’armes qui ont contribué à alimenter la guerre.
Les armes que l’administration Obama a envoyées aux troupes ougandaises et burundaises qui font partie d’une force de l’Union africaine soutenant le gouvernement somalien soutenu par les États-Unis, ont fini entre les mains d’al-Shabab et d’autres groupes armés que la barrière est censée repousser.

Mais pour Koursh, le PDG de Magal, un tel chaos est une bénédiction potentielle pour les bénéfices. « Le business sur les frontières avaient tendances à diminuer, mais alors est venu ISIS et le conflit syrien », a déclaré Koursh à Bloomberg, en utilisant un acronyme pour le groupe également connu sous le nom d’ISIL ou État islamique. « Le monde est en pleine mutation et les frontières sont de retour à grande échelle. »

Les opportunités d’affaires pour les entreprises israéliennes peuvent être une des raisons pour lesquelles le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas eu de scrupules à provoquer une crise diplomatique avec le Mexique la semaine dernière en approuvant chaleureusement le mur de Trump.
Et Trump lui-même a cité les murs construits par Israël comme sa source d’inspiration.

Un autre fabricant d’armes israélien, Elbit Systems, avait déjà obtenu un contrat de 145 millions de dollars de l’administration Obama pour l’équipement de surveillance le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Mais qu’en est-il de l’engagement de Trump dans son discours d’inauguration que dorénavant les États-Unis « achèteraient américain et embaucheraient américain » ? Cette prétention est facilement contournée, puisque les entreprises israéliennes peuvent soumissionner pour les contrats aux États-Unis par l’intermédiaire de leurs filiales américaines.

« Nous nous associerions à une importante société américaine de défense qui a de l’expérience dans de tels projets dans le monde entier, a déclaré Koursh Bloomberg, le PDG de Magal.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Algérie : Arrivée en Algérie des corps des victimes de l’attaque de la mosquée de Québec.

Les corps de deux des victimes de l’attentat de la mosquée de Québec ont été rapatriés en Algérie. Une cérémonie a eu lieu à leur arrivée à l’aéroport d’Alger avant que les dépouilles ne soient rendues aux familles d’Abdelkrim Hassane et de Khaled Belkacemin pour inhumation.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
80 Agressions israéliennes sur les lieux saints palestiniens en Janvier
.
Appels à mettre le dossier des prisonniers parmi les priorités du Forum des Palestiniens à l’étranger
.
Condamnations à l’emprisonnement et de lourdes amendes imposées contre plusieurs prisonniers
.
Une délégation turque arrive à Gaza pour le suivi de la crise de l’électricité
.
1 756 colons ont pris d’assaut la mosquée d’al-Aqsa en Janvier 2017
.
Arij : Le nombre de colons en Cisjordanie devrait augmenter à 800 000 en 2017
.
11 palestiniens arrêtés et d’autres blessés en Cisjordanie
.
La police libanaise menace de démolir 50 maisons des réfugiés palestiniens
.
Nouveau mur sioniste au sud d’Hébron
.
La Cisjordanie: Des colons agressent des citoyens palestiniens
.
Hamas avertit des mensonges qui cherchent à discréditer ses relations avec l’Egypte
.
Hamas: La Maison Blanche légitime la colonisation
.
Hébron: Des blessés dans des affrontements avec l’occupation à Beit Ummar
.
La semaine dernière: l’occupation a empêché le voyage de 25 Palestiniens
.
Les forces d’occupation installent trois barrages au nord d’Hébron
.
Londres: Appels à traiter le Hamas comme un parti politique
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire