MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 16 Ramadan 1438.

Flash info du 16 Ramadan 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


La gravité de s’adonner au culte des «saints».

L’Islam n’admet pas le culte de saints. Il s’agit de bien différencier les lieux saints et le culte de saints.
Le culte des saints est interdit puisqu’il implique une forme d’adoration ou de prière tournée vers un autre Dieu qu’Allah soubhanou wa ta’ala.

En effet, la sainteté est un attribut d’Allah et d’Allah seul: c’est même l’un de ses quatre-vingt-dix-neuf noms, «quddûs», que l’on traduit par «saint».
Cependant, le mot «saint» a de nombreuses significations en arabe.
Le «wali» est une personne désignée comme telle par ses contemporains parce qu’on considère qu’il diffuse une énergie divine bienfaisante et efficace, la baraka. Au Moyen- Age se terme représentait les gouverneurs arabes.
Aujourd’hui, il est le représentant d’une wilaya (division administrative dans certains pays africains).
Bien que respecté, le walî ne doit pas faire l’objet d’un culte particulier.

Le Prophète Muhammad sallAllahou ‘alayhi wa salam ne doit pas être non plus considéré comme un saint puisqu’il se présente comme un Messager d’Allah, un Envoyé de Notre Créateur qui a pour seule mission de transmettre aux hommes la révélation divine.
Dés le début du XIVe siècle, Ibn Taymiyya a émis une virulente critique contre le culte des saints, qu’il assimile à de la «Bid’a» (innovation).
La meilleure justification à apporter pour lutter contre le culte de saints est la progression des rites qui ternissent les bases de l’Islam.

Le temps est un moment privilégié et réservé à Allah pour les rites canoniques comme l’aïd el fitr ou l’aïd el kebir. Ainsi, il est donc illicite de réserver un jour déterminé pour fêter un événement tel qu’un anniversaire ou la visite sur la tombe d’une personne qu’on considère comme un saint.
Ainsi les seuls rituels acceptés sont les fêtes religieuses et la prière. Cette dernière est extrêmement codifiée et chaque texte récité est fixé mot par mot en arabe.
Le culte des saints est condamné pour sa forme et aussi parcequ’il a le tort d’être adressé non à Allah soubhanou wa ta’ala, mais à des êtres intermédiaires.

AJIB.FR
***

France : Fourgous dévoile son islamophobie dans une vidéo scandale | VIDEO #Islamophobie.

Un de nos lecteurs se déclarant très proche de la Mosquée AME marocaine d’Elancourt et de son bureau, a tenu à nous faire connaître une vidéo scandale de Jean Michel Fourgous.

Le maire d’Elancourt Jean-Michel Fourgous dans une course à l’élection n’a pas hésité dans ces courts extraits à faire de l’islamophobie une de ses marques de fabrique de campagne quitte à détruire le Vivre Ensemble et à attiser les tensions identitaires communautaristes chrétiennes.

Pourtant le maire d’Elancourt Fourgous aurait selon les présidents de Mosquée toujours déclaré soutenir la mosquée salafiste de Trappes dans ses projets d’extension et de financement publique …

Mais peut-être ne l’a-t-il jamais avoué à ces électeurs identitaires radicalisés ?

Cette vidéo interroge donc ses soutiens républicains et humanistes mais également ses soutiens salafistes de longue date …

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***


France : Le gouvernement veut imposer un état d’urgence permanent pour les musulmans.

Depuis l’état d’urgence une véritable punition collective s’est mise en place contre la minorité musulmane en France.

Une véritable politique d’intimidation a été lancé et a visé la communauté :

des milliers de famille musulmanes ont été perquisitionnées et violentées arbitrairement, des centaines de musulmans assignés à résidence pour rien, plus d’une trentaine de Mosquées fermées sans aucune raison légale.

Le but : une domestication de la communauté musulmane en proie à une stigmatisation permanente et à un régime d’exception sans fin …

En effet, profitant des actes terroristes, la France a dérogé aux règles les plus élémentaires des droits de l’homme en appliquant les mesures dérogatoires de l’état d’urgence. Malgré les condamnations d’Amnesty International, de Human Rights Whatch, la LDH ou de la CEDH, la France a maintenu ce régime d’exception dédié, il faut le dire une fois pour toute, à la minorité musulmane.

Alors que beaucoup pensaient que le gouvernement Macron allait sortir de l’état d’urgence en tout point réputé inutile par tous les spécialistes de la sécurité, au contraire le pouvoir s’apprête à faire entrer dans le droit commun des mesures d’exception contraire au droit, à la démocratie et à la République.

C’est ainsi que tout pouvoir va être définitivement donné aux préfets de pouvoir traumatiser les familles musulmanes en raison de leur appartenance religieuse en leur imposant sans contrôle du juge assignations à résidence, perquisitions brutales arbitraire, interdictions de culte sans qu’aucune preuve légale établissant une infraction ne soit nécessaire.

Quand Islam&Info parlait de régime d’exception permanent, de ségrégation sournoise ou d’apartheid ethno-confessionnel, certains leaders communautaires souriaient et niaient de peur de déplaire aux autorités.

Désormais ce régime d’exception permanent s’inscrit dans la loi et ne visera que notre communauté …

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

islametinfo.fr
***

Algérie : Saïd Bouteflika défend un écrivain athéiste forcé à faire la chahada dans une caméra cachée …

Dans une caméra caché un écrivain algérien communiste et athéiste a été piégé.

Croyant être interpellé par la sécurité militaire algérienne en plein interview, l’écrivain, Rachid Boudjedra, prend vraisemblablement peur … Les faux agents lui demandent alors de renier son engagement athéiste en prononçant la Chahada c’est à dire la profession de foi des musulmans :

« J’atteste qu’il n’y de divinité qu’Allah et que Mohamed est son Prophète ».

Celui-ci s’exécute par peur en trahissant son idéal en multipliant les chahada, les invocations démonstratives et sa proclamation de bons sentiments envers le pouvoir algérien …

Quand l’écrivain apprend qu’il a été piégé par une caméra cachée celui-ci exulte en insultes vulgaires et en violence.

Cette mauvaise blague qui a révélé le courage athéiste de Boudjedra pourrait s’arrêter là mais celui-ci a reçu depuis l’appui d’un certain … Said Bouteflika, le frère du président de la faillite, à qui certains prêtent une volonté d’héritage du pays.

Said Bouteflika a donc déclaré être choqué que l’on puisse forcer un algérien à Chahade en caméra cachée … ce qui revient juste à dire que prononcer son Islam serait une souffrance, voire une torture inacceptable.

Pourtant jamais les représentant du pouvoir algérien ne se sont émus lors des multiples caméras cachés prenant en risée l’Islam et les musulmans diffusées tout au long de l’année …

islametinfo.fr
***


L’acteur Riz Ahmed en a assez des rôles de “terroriste” que lui propose Hollywood.

Riz Ahmed, 34 ans, un célèbre acteur et rappeur britannique de confession musulmane, a jeté un gros pavé dans la mare du septième art en exprimant publiquement son refus d’être cantonné dans l’éternel rôle du méchant « islamiste ou terroriste ».

Pas question pour cet artiste complet, d’origine pakistanaise, de se laisser enfermer dans des personnages aussi stéréotypés que maléfiques par le manque cruel d’imagination de la machine hollywoodienne à fabriquer des rêves ou, en l’occurrence, des cauchemars standardisés.

Riz Ahmed, alias Rizwan Ahmed dans la vraie vie, connu pour avoir joué entre autres dans « The Road to Guantanamo » et pour avoir prêté ses traits à Nasir Khan, le protagoniste de la série « The Night Of » de HBO, en a assez des castings qui ne voient en lui qu’un « terroriste » au couteau entre les dents et l’a fait savoir sans mots couverts dans un entretien accordé à The Hollywood Reporter.

« Je préfère faire un trait sur ma carrière américaine plutôt que d’accepter d’endosser les seuls rôles qu’Hollywood me propose », a lâché avec la franchise qui le caractérise celui qui se fait l’ardent avocat de la diversité au cinéma, notamment chez lui, près des rives de la Tamise. En effet, en mars dernier, lors d’une allocution solennelle prononcée devant les Lords britanniques, il avait alerté sur l’impérieuse nécessité de projeter sur grand écran des histoires plus représentatives de la pluralité du royaume pour mieux lutter contre l’idéologie mortifère de Daech.

Profitant de cette interview pour valoriser son engagement artistique en faveur de thématiques liées à l’islamophobie ou à la guerre contre la terreur, Riz Ahmed s’honore assurément à jouer les empêcheurs de diaboliser les musulmans en rond à Hollywood.

Un rôle qui lui va comme un gant et lui a immédiatement valu une pluie d’éloges sur Twitter, à défaut d’être oscarisé sur une scène où le cynisme scintille de mille feux.

oumma.com
***


France : Amal Bentounsi, fondatrice de “Urgence notre police assassine”, porte plainte contre des policiers.

Elle a fait des violences policières le combat de sa vie, Amal Bentounsi, la sœur du défunt Amine tué, le 21 avril 2012, d’une balle dans le dos par un policier, et désormais célèbre figure de proue du Collectif « Urgence notre police assassine » qu’elle a créé après sa mort violente, vient de porter plainte contre des policiers pour « violences et menaces » à l’issue de son placement, jeudi, en garde à vue dans le commissariat de Meaux (Seine-et-Marne). Une privation de liberté qualifiée « d’abusive », selon ses propres termes.

Armée de son seul courage et de sa caméra, Amal Bentounsi est une chasseuse d’images infatigable et sûre de son bon droit qui ne craint pas d’immortaliser les interventions policières, ni de s’attirer les foudres des agents de police sur un terrain qui peut s’avérer miné, mue par un objectif suprême : « éviter des violences et que les policiers se sachent surveillés ».

C’est en vertu d’une circulaire de 2008 dans laquelle le ministère de l’Intérieur rappelle que, à l’exception de certains services spécialisés, « les policiers ne peuvent s’opposer à l’enregistrement de leur image lorsqu’ils effectuent une mission », que cette reporter de choc a filmé mercredi des policiers en pleine action à Meaux, à la suite d’actes de rébellion et de jets de pierres sur des agents de police municipale.

Avant d’être interpellée pour « divulgation d’un enregistrement obtenu par une atteinte à l’intimité de la vie privée et rébellion » lors de son arrestation, ainsi que l’a précisé le parquet via un communiqué, Amal Bentounsi, dont il est à noter qu’elle ne fait pas l’objet de poursuites, a bravé l’interdiction de filmer que lui ont opposé ses interlocuteurs en uniforme, restant stoïque face au ton qui montait, à une tension de plus en plus palpable, au doigt d’honneur que n’a pu réprimé l’un des policiers et au mépris d’un de ses collègues qui a ironisé sur la fin tragique de son frère, « cet innocent en fuite », en assénant une contre-vérité : à savoir que le policier incriminé n’a pas été condamné. Seul petit hic, la justice en a décidé autrement et l’a condamné en appel à cinq ans de prison avec sursis, le 10 mars dernier.

Imperméable aux intimidations policières derrière sa caméra qui n’en a pas perdu une miette, la fer de lance de « Urgence notre police assassine » est parvenue à diffuser en direct des échanges houleux, jusqu’à son arrestation plutôt musclée dont son poignet n’est pas ressorti indemne.

« Un policier a pris en photo mon adresse et m’a dit “comme ça, on saura où te trouver. Je lui ai demandé si c’était des menaces et il m’a répondu “tu le prends comme tu veux », dénonce-t-elle aujourd’hui, tout en accusant les fonctionnaires de police d’avoir proféré des menaces à son encontre.

oumma.com
***


Youssef al-Qardaoui placé sur une liste de « terroristes » par l’Arabie Saoudite.

lundi, plusieurs pays du Golfe ont rompu toute relation avec le Qatar. Le petit émirat est accusé par une coalition menée par l’Arabie Saoudite de financer le terrorisme et de soutenir des groupes tels qu’Al-Qaïda, l’État islamique ou encore les Frères musulmans. Une rupture totale que les Émirats et l’Arabie Saoudite ont pris au pied de la lettre puisque les autorités de ces deux pays ont avertit que toute sympathie envers le Qatar sur les réseaux sociaux peut valoir à leurs auteurs, respectivement jusqu’à 15 ans de prison aux Émirats et jusqu’à 5 ans de prison en Arabie.

Pa railleurs, une liste de « terroristes » soutenus par le Qatar vient d’être publiée par l’Arabie Saoudite et approuvée par les Émirats, le Bahreïn et l’Égypte. Cette liste inclut 59 personnalités et 12 entités. Cheikh Youssef al-Qardaoui, savant éminent du monde musulman y figure à la 19ème place, le mufti de Libye Sadiq Al-Ghariani à la 27ème. Parmi les entités considérées comme terroristes par ces pays, la liste cite l’ONG Qatar Charity qui finance des projets en Europe et dans le monde.

La publication de cette liste a suscité des moqueries sur les réseaux sociaux. Il y a à peine deux mois, Cheikh Youssef al-Qardaoui était en visite en Arabie Saoudite où il y a rencontré le Grand Mufti du Royaume Abdul Aziz Al ash-Shaykh et le secrétaire général de la Ligue Islamique Mondiale. Cette dernière vient d’ailleurs d’approuver cette liste.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un mort et 9 blessés lors des manifestations « les prémices de la colère »
.
Un jeune palestinien est tombé en martyr alors que 9 autres sont blessés lors des manifestations organisées ce soir au nord de la bande de Gaza pour protester contre le siège imposé par l’occupation israélienne.
.
Un livre israélien appelle à emprisonner les Palestiniens de 48 dans des camps de concentration
.
La Turquie envoie un bateau d’aides humanitaires pour Gaza
.
Abou Marzouk : nous évitons les différends arabes et restons attachés à la Palestine et la résistance
.
Colonisation: projets sans précédent pour le 50e anniversaire de l’occupation de la Cisjordanie
.
Le Hamas dénonce les déclarations de l’UNRWA
.
Une marche en Jordanie pour commémorer l’occupation de Jérusalem
.
Hamas: les allégations provocatrices de Lieberman n’affecteront pas notre force
.
380 000 colons en Cisjordanie
.
Gaza solidaire avec le Qatar
.
Lieberman appelle à faire expulser les dirigeants du Hamas de Beyrouth
.
Les forces d’occupation arrêtent un jeune palestinien à une barrière à Jénine
.
L’occupation réprime la marche hebdomadaire de Kafr Qadoum
.
L’ECOSOC adopte une résolution en faveur de la femme palestinienne
.
La marine israélienne ouvre le feu sur des pêcheurs palestiniens dans la bande de Gaza
.
Des milliers de fidèles musulmans affluent vers al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 23 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 23 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Le mariage et les jeunes: obstacles et solutions.

Le mariage, sujet sensible et si précieux à la fois.

Dans l’article précédent de cette série consacrée au mariage et les jeunes, nous avons essayé de nous remémorer le caractère obligatoire du mariage en islam. A l’énumération d’ahadiths et versets coraniques, entre recommandations, exhortations et permissions, certains peuvent se sentir perdus. Pourtant la religion est claire.

Selon le consensus des savants, le refus du mariage ne peut être sujet à polémique, et encore moins envisagé. En témoigne la parole du Prophète, paix et salut sur lui, à fin du hadith cité dans le précédent article : «Celui qui refuse ma tradition ne m’appartient pas».

Dans cet article nous allons rechercher à comprendre les obstacles au mariage chez les jeunes et tenter d’apporter des éléments de solutions avec la permission d’Allah Azza wa Jal.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qui empêche nos jeunes de se marier ?

Le manque d’argent.

L’un des premiers motifs évoqués qui barre la route vers le mariage est la question financière. Se marier requiert évidemment un coût pour les prétendants à une vie paisible en couple loin de toutes tentations et fornications, qu’Allah nous préserve ainsi que nos jeunes. Les ignorer n’est pas judicieux. Même avec la volonté de vivre une vie simple, en commençant par de modestes moyens, s’engager dans le mariage signifie, surtout pour les jeunes hommes, avoir la responsabilité de prendre soin d’une autre personne que soi. Ce n’est pas une aventure à prendre à la légère.

Garder en mémoire que le Rizq, la subsistance, ne provient que d’Allah Le Grand Pourvoyeur, et en avoir la certitude n’empêche pas de faire les causes pour préparer une situation stable favorable au mariage et ses exigences. La multiplication d’invocations sincères mais aussi finir ses études et rechercher activement un emploi et un logement font partie des causes à mettre en œuvre, avec l’aide d’Allah. C’est ce qu’englobe le terme de «man astata’a al baa minkoum» «(…)Et celui d’entre vous qui en a les capacités(…)» dans l’exégèse du hadith rapporté par Boukhari.

L’accord des parents.

Se voir refuser son choix, ou même l’idée de se marier par ses parents est un énorme handicap encore actuel auquel les jeunes sont plus souvent confrontés que l’on ne croit. Cela pose problème évidemment et rend difficile la voie vers le mariage, mais cela permet de rappeler l’importance du rôle des parents et des règles du mariage en islam pour que tout un chacun sache ce qu’il a à respecter.

1. Le Prophète, salla Allah ‘alayhi wa salam, a dit : «Pas de mariage sans tuteur» Rapporté par Ahmad. Les parents sont ceux qui connaissent et défendent le plus l’intérêt de leurs enfants. Respecter leur refus c’est respecter leur capacité à choisir ce qui peut convenir, et leur autorité sur nous. Cela induit notre devoir d’obéissance envers eux sauf en cas de contrainte. Car ils ne peuvent forcer à épouser quelqu’un que le ou la jeune ne désire pas.

2. Si par contre, la raison des parents évoquée pour refuser le mariage est d’ordre raciale, culturelle ou autre, cela n’est pas permis en islam.

«Et si un prétendant vous vient et que vous êtes satisfait de sa religion et de son comportement, mariez-le ( avec votre fille). Si vous ne le faites pas, il y aura une tentation sur terre et une grande corruption». Rapporté par Tirmidhi et Ibn Majah.

Et l’on peut avoir recours à une tierce personne de confiance pour leur faire entendre raison ou annuler un mariage forcé. Cela ne doit bien sûr être utilisé qu’en dernier recours. Et l’issue favorable que l’on espère à tous ne provient que d’Allah ta’ala.

La bonne personne à trouver.

Quand beaucoup préfèrent choisir leur promise et se plaignent de la lenteur à laquelle vont les choses, désespérant de la venue du jour où ils l’épouseront, certaines se lamentent de l’absence de prétendants, et d’autres encore de ne pas avoir trouver la bonne personne.

A vous tous, nous demandons : Avez-vous perdu de vue l’objectif premier de notre existence, adorer Allah sans rien lui associer. Ni votre propre discernement devant Sa Volonté, ni le désespoir inspiré par le Maudit ne fera bouger les choses en votre faveur.

C’est plutôt revenir à un attachement sincère aux prescriptions divines, fuyant les flèches que le diable maudit envoie dans vos cœurs, qui vous aidera à trouver la certitude qu’Il, Azza wa Jal, a un meilleur projet pour vous.

Nul impatience ou tristesse devant ce qui tarde à vous arriver ne vous facilitera la tâche. Se laisser mûrir, s’éduquer à ce qui nous attend comme responsabilités et préparer sa situation dans la positive attitude sont le comportement du musulman ou de la musulmane qui attend le meilleur à venir.

En résumé, quels sont les solutions au problème du mariage des jeunes ?

La confiance en La Volonté de notre Seigneur. Il connaît ce qui est caché et ce qui est apparent, et vous réserve une issue favorable à la condition d’y croire fermement et de vous attacher à Son Amour.
Le respect des prescriptions d’Allah. Aucun mariage ne peut se construire sur la base de ce que vos yeux ont choisi en transgressant les limites de la religion comme la mixité et les relations inspirées par Sheytan.
Multiplier les invocations pour demander Son Secours.
et les causes à renouveler sont le mode d’emploi qui vous manquent. Que ce soit si l’on n’a pas de moyens, ou pas trouver de personnes sérieuses à qui demander la main, l’issue favorable viendra si l’on joint le cœur, l’invocation du Très Haut à l’action.

Et parmi les causes, que l’on ne mentionne que peu souvent, il y a la demande d’aide aux proches comme les parents, la famille, les responsables de mosquées de confiance. En faisant renaître ce que signifie le mot solidaire, la Oumma sera actrice du bien-être et de l’équilibre de tous.

C’est en toute sincérité que l’on prie pour que tous ceux et toutes celles qui espèrent se marier, vivent heureux une fois le beau jour venu, car certes « A côté de la difficulté, est certes une facilité». Sourate Sharh, verset 5 et 6.

AJIB.FR
***


La gravité de célébrer les anniversaires.

Fêter un anniversaire revient à ouvrir la porte à une nouvelle innovation, appelée en arabe « bidaa ».

Les seuls fêtes que le musulman doit célébrer sont la fête du sacrifice (‘Aïd el-Adhâ), ainsi que la fête de la rupture du jeûne du mois de Ramadan (‘Aïd el-Fitr).

Lorsque le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) est arrivé à Médine, il trouva ses habitants en célébration et les interrogea:

« Que sont donc ces deux jours ? » Les gens dirent: « Nous avions l’habitude de les célébrer durant la période de l’Ignorance. »
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) répliqua alors:
« Allah vous a donné en échange deux jours bien meilleurs que ces deux là, le jour de Ide oul Adha et le jour de Ide oul Fitr. » (Aboû Dâoûd).
Organiser un anniversaire pour se réunir, offrir des cadeaux, souffler des bougies et chanter un cantique est un rituels d’origine païenne qui mène le croyant à sa perte.

Les bougies étaient censées protéger des démons celui qui célébrait son anniversaire; on assurait ainsi sa sécurité pour l’année à venir. Jusqu’au IVe siècle, même les savants chrétiens ont rejeté la célébration des anniversaires, les considérant comme une coutume païenne.

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit :
« Ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition! » (Coran 5/2).
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a aussi dit:
« La meilleure parole est le livre d’Allah, et le meilleur des guides est Muhammad. Les plus mauvaise des choses sont celles qui sont inventées et chaque innovation est un égarement. » (Mouslim et Nasa’i).

Fêter l’anniversaire du Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) est également une innovation. Il n’a jamais fait cela ou il n’a jamais ordonné à quelqu’un de de le faire pendant sa vie ou après sa mort. De même les sahabas et les califes bien guidés ne l’ont jamais pratiqué.

A ce sujet, Il disait:
« N’exagérer pas sur moi comme les chrétiens ont exagérés au sujet du fils de Maryam. Je suis seulement un serviteur ainsi dites : « serviteur d’Allah et son Messager. » (al-Boukhari).

De plus, ne pas fêter l’anniversaire d’un enfant ne doit pas être perçu comme une frustration. En effet, si on explique dés le plus jeune âge de l’enfant, que l’anniversaire ne fait pas partie de nos préceptes religieux, il se familiarisera vite à cette position adoptée par les parents. Mieux vaut profiter des deux fêtes islamiques pour offrir des cadeaux à nos enfants.
Si le parent veut souhaiter longue vie ou bonne santé à son enfant, il est préférable de le faire à travers des invocations auprès d’Allah (soubhanou wa ta’ala).
Le musulman a plus de mérites à se concentrer sur ses obligations envers Allah (soubhanou wa ta’ala), plutôt que de suivre le chemin épineux de la mécréance.

AJIB.FR
***


France : La mosquée de Fréjus ne sera pas démolie comme le réclamait le maire FN.

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a tranché mardi 21 mars 2017 : la mosquée de Fréjus ne sera pas démolie comme le réclamait le maire Front national David Rachline.

La cour d’appel n’a pas retenu les infractions relatives aux permis de conduire délivrés dans des conditions contestées. Les juges ont simplement estimé que la construction de la mosquée n’avait pas respecté les obligations du plan de protection des risques d’inondation (PPRI) et qu’il n’était pas nécessaire pour autant de détruire le lieu de culte musulman ouvert en janvier 2016.

En février 2016, la municipalité FN de la ville remet en cause le permis de construire de la mosquée sur le plan pénal. Le tribunal correctionnel de Draguignan condamne l’association El-Fath à 60 000 € d’amende pour avoir construit l’édifice religieux avec un permis périmé et au mépris de certaines dispositions sur les zones inondables.
Communiqué de la mosquée de Fréjus

Aujourd’hui, la Cour d’Appel d’Aix en Provence a rendu un arrêt extrêmement important qui, nous l’espérons, viendra conclure définitivement le volet pénal de ce dossier.

L’association El Fath et son président, M. Maaroufi ont été relaxé de la plupart des infractions qui leur avaient été reprochées.

En effet, les juges ont confirmé qu’aucune fraude n’a été commise par l’association dans l’obtention de ses permis de construire.

Les juges ont par ailleurs estimé que les permis n’étaient pas caduc contrairement au TGI de Draguignan en première instance, ou plus récemment, au Tribunal administratif de Toulon.

Seul un point a été retenu à l’encontre de l’association et de son président.

De façon surprenante, la Cour d’appel d’Aix en Provence estime qu’il n’existe pas de vide sanitaire. Or, nous savons tous que cela n’est pas le cas.

Nos avocats travaillent pour régulariser ce point.

De manière générale, l’arrêt de la Cour d’appel d’Aix en Provence reste un franc succès. Les amendes prononcées par le Tribunal de grande instance de Draguignan ont été divisées par trois.

Nous ne pouvons donc que nous féliciter de cette décision qui clôt une procédure pénale particulièrement à charge et durant laquelle le Maire FN de Fréjus David Rachline et le Maire LR de Saint-Raphaël Goreges Ginesta ont usé de tous les artifices juridiques pour faire condamner la Mosquée et obtenir sa démolition pour des raisons purement idéologiques et politiques.

Face à la commune de Fréjus et de Saint-Raphaël, nos avocats ont su faire avancer et respecter le Droit.

De son côté, l’association El Fath n’a pas « échappé » à la démolition comme l’indique la Presse, elle a fait face à ses responsabilités et mené cette bataille juridique et politique avec dignité et un grand sens des responsabilités.

C’est un grand jour pour toute la communauté musulmane et tous nos concitoyens attachés au Droit et aux libertés fondamentales.

Aussi nous remercions toutes celles et ceux, et ils sont nombreux, qui nous ont toujours témoigné leur soutien.

journaldumusulman.fr
***


France : Double meurtre à Paris : le cri pour l’honneur de la mère de famille.

La vie de Khedija a basculé dans la tragédie, vendredi 17 mars, lorsque l’un de ses fils a tué son autre fils et son mari. Il a été hospitalisé en psychiatrie.

Au drame qui dévaste la famille s’est ajouté le déshonneur. C’est pour cela que Khedija veut prendre la parole. Son cri, vibrant de douleur, tient en ces mots : «Mon fils n’est pas un terroriste ! Ce n’est pas la vérité ! Il adorait son père, ses frères, sa famille… Il était en arrêt maladie à cause d’un harcèlement au travail. Il a une femme et deux enfants…»

Vendredi 17 mars, rue de Montreuil à Paris (XIe arrondissement), Ramzi, son aîné de 31 ans, est retrouvé prostré près des corps ensanglantés de son père et de son jeune frère. Ils ont été égorgés. Soupçonné d’être l’auteur de ce double homicide, Ramzi est interpellé. Son état n’est pas compatible avec une garde à vue. Dans l’après-midi, il est placé à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police de Paris, où il était toujours hospitalisé dimanche. Depuis, Khedija est sans nouvelles. Dans l’appartement où se pressent amis et proches, elle a revêtu sa tenue de deuil. De son mari, Mohamed, 63 ans, chauffeur de taxi, et de Skander, 27 ans, «le plus jeune de mes fils», elle ne parvient à parler qu’au présent. «On n’y croit pas», soupire un ami.

Fiché S, une incompréhension pour ses proches.

Khedija ne pleure pas encore ses morts. Ce n’est pas d’eux qu’elle parle, mais de son aîné. Comme si elle ne réalisait pas. Elle se réfugie dans sa colère. Car très vite après le drame, des informations selon lesquelles son fils aurait fait l’objet d’un signalement par sa famille comme «radicalisé», ont circulé – et ce jusqu’en Tunisie, le pays d’origine des parents. «Ils mentent !», rétorque-t-elle, scandalisée.

journaldumusulman.fr
***

France : Eclaboussé par un scandale, Bruno Le Roux démissionne du ministère de l’Intérieur.
Il n’aura pas tenu 24 heures après l’annonce d’un scandale. Le ministre de l’Intérieur a remis sa démission, mardi 21 mars, après l’ouverture d’une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF), qui fait suite aux révélations de l’émission Quotidien sur les emplois de ses filles à l’Assemblée nationale entre 2009 et 2016. Or, ces dernières étaient âgées de 15 et 16 ans seulement lorsque leurs premiers contrats de travail auraient été signés.

L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. Bruno Le Roux a annoncé la nouvelle lors d’une conférence de presse à Bobigny, son fief en Seine-Saint-Denis dont il a été député de 1997 jusqu’à son entrée au gouvernement en décembre 2016.

« J’affirme mon honnêteté dans les rapports humains comme dans toutes mes actions politiques. Mais ma responsabilité est de préserver l’action gouvernementale. J’ai présenté ma démission au président de la République », s’est-il défendu.

L’Elysée a annoncé que Mathias Fekl, actuel secrétaire d’Etat chargé au Commerce, prendra la succession de Bruno Le Roux au poste de ministre de l’Intérieur chargé des Cultes pour le dernier mois du quinquennat de François Hollande.

saphirnews.com
***


France : Débat pour la présidentielle : passe d’armes entre candidats sur la laïcité .

Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen. Cinq des 11 candidats à l’élection présidentielle ont participé, lundi 20 mars, au débat organisé par TF1. Parmi les thématiques passées au crible, celle sur la laïcité a créé un climat de tension sur le plateau, marqué par un clash entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Le débat s’est tendu lorsque la présidente du Front national a accusé Emmanuel Macron d’être pro-burkini. « Je n’ai pas besoin d’un ventriloque », lui a-t-il lancé, lui demandant de ne pas parler à sa place. « Ça n’a rien à voir avec la laïcité, ce n’est pas cultuel, c’est un sujet d’ordre public », a-t-il estimé, en indiquant avoir été favorable aux arrêtés anti-burkini.

Le candidat du mouvement En marche ! a accusé à son tour son interlocutrice de vouloir faire tomber les Français dans une embûche consistant à « diviser la société » en agitant à tout-va le drapeau de la laïcité, et de « faire des quatre millions de Français dont la religion est l’islam et qui ne sont, pour la très grande majorité, absolument pas dans le communautarisme (…) des ennemis de la République ».

De son côté, le candidat des Républicains, qui n’a pas attendu la première minute du débat pour évoquer la menace du « totalitarisme islamique », a préféré parler de « la montée de l’intégrisme qui menace la laïcité, le vivre ensemble et l’intégration de la religion musulmane dans la République », lançant une énième injonction aux musulmans à aider la France à lutter contre l’extrémisme.

« La laïcité n’a pas besoin qu’on en rajoute » et « ne doit pas servir de prétexte à (stigmatiser) les musulmans », a fait part Jean-Luc Mélenchon, candidat de La France insoumise, préférant ironisé sur la proposition de Marine Le Pen d’interdire les signes religieux dans l’espace public au nom supposé de la laïcité. « Vous ne pouvez pas aller jusqu’à établir une police du vêtement dans la rue. (…) Vous voulez interdire aux gens de porter les cheveux verts dans la rue ? ». Son rival socialiste Benoît Hamon a, quant à lui, rappelé que la laïcité doit demeurer une « condition du vivre ensemble ».

saphirnews.com
***


France : Une mosquée des Hauts de Rouen cambriolée.

Le cambriolage s’est déroulé dimanche 19 mars entre 14h et 19h. Un ou des individus se seraient introduits dans la mosquée des Hauts de Rouen, en Seine-Maritime, en escaladant le portail, rapporte la presse locale.

Profitant du fait qu’elle n’était pas verrouillée, ils sont entrés dans le lieu de culte par la porte d’entrée. Plusieurs portes ont ensuite été forcées. Les brigands se sont notamment introduits dans le logement de l’imam et se sont emparés d’un ordinateur portable, d’un téléviseur, d’un téléphone et de plusieurs centaines d’euros en espèces.

La sûreté départemental enquête sur l’affaire qui, a priori, aurait un mobile uniquement crapuleux et non islamophobe.

saphirnews.com
***


L’Arabie saoudite accrédite sa première femme guide touristique.

La richesse historique et patrimoniale de Médine, sa ville natale, n’a aucun secret pour Ayesha Khaja. En mêlant leurs pas aux siens, c’est un guide touristique affable, passionné et incollable que sont conviés à suivre les milliers de visiteurs qui convergent annuellement, tel un flot continu, vers la deuxième ville sainte de l’islam et la majesteuse Al-Masjid Al-Nabawi, la mosquée du Prophète (saws).

Nul besoin pour elle d’arborer une casquette de guide pour en avoir le talent et la légitimité. En effet, cette experte fraîchement certifiée en patrimoine islamique par le Centre de recherches et des études islamiques (ISRC) vient de graver son nom dans l’histoire de son pays, en sa qualité de première femme saoudienne habilitée à prendre en charge des groupes de touristes, dans le cadre de visites à thème qu’elle anime avec un bonheur renouvelé.

Après avoir évolué dans le domaine de l’éducation pendant 14 ans, où ses qualités de pédagogues ont fait merveille, Ayesha Khaja, titulaire d’un diplôme en langue anglaise, a choisi de s’orienter vers son secteur de prédilection et de vivre pleinement sa passion pour l’histoire du patrimoine culturel de sa ville.

Ayant travaillé d’arrache-pied pour obtenir le certificat délivré par l’ISRC, ce précieux sésame lui ouvrant les portes d’un avenir radieux en tant que guide-conférencière de la Commission saoudienne pour le tourisme et le patrimoine national (SCTH), la Médinoise se fait aujourd’hui la fervente avocate de la féminisation de cette profession auprès des autorités du royaume.

« Je demande à la commission (SCTH) de permettre à de plus en plus de femmes de devenir guides touristiques », plaide-t-elle sans relâche, comme elle l’a fait récemment dans un entretien à la Saudi Gazette. « Le nombre de touristes est en augmentation constante. Les saisons de tourisme durent désormais toute l’année, et non plus quelques semaines par an. Médine a une histoire tellement riche, c’est l’une des cités les plus visitées du royaume », a-t-elle souligné.

Avant de repartir pour de nouvelles excursions vers les Saintes mosquées et des sites d’exception, en se réjouissant à l’avance de la qualité des échanges qu’elle nouera avec les visiteurs issus des quatre coins du monde, forte de son sens inné de la communication et de sa parfaite maîtrise de la langue de Shakespeare, Ayesha Khaja a eu une dernière pensée pour ses concitoyennes désireuses de lui emboîter le pas : « Il y a un nombre croissant de femmes qui veulent être accréditées par la commission pour devenir guides touristiques. La commission serait bien inspirée de leur offrir une formation spécifique », appelle-t-elle de ses vœux.

oumma.com
***


Israël, Palestine : les renoncements de François Hollande.

En 1967, après la guerre des six jours, le général de Gaulle mit brutalement fin à l’alliance stratégique franco-israélienne, un des axes majeurs de la diplomatie de la IVeRépublique. La France était le premier fournisseur d’équipements militaires d’Israël et l’avait aidé à obtenir l’arme nucléaire. Les deux pays s’étaient lancés de concert avec la Grande-Bretagne dans la catastrophique intervention de Suez de 1956. En mai 1967, avant le déclenchement de la guerre des six jours, de Gaulle déclare : « Si Israël est attaqué, nous ne le laisserons pas détruire, mais si vous attaquez, nous condamnerons votre initiative. ». Il prédisait une victoire militaire israélienne mais, du point de vue international, des « difficultés grandissantes ». Regrettant de ne pas avoir été entendu, il déclarait lors d’une conférence de presse en novembre 1967 : « Maintenant (Israël) organise sur des territoires qu’il a pris, l’occupation, qui ne peut aller sans agression, répression, expulsion et où s’y manifeste une résistance qu’à son tour, il qualifie de terroriste. »

De Gaulle avait opéré une rupture profonde de la politique française, contre l’avis de la majorité de la population française, à l’époque très pro-israélienne. Selon un sondage IFOP, réalisé les 5 et 6 juin 1967, 58% des Français éprouvaient de la sympathie pour Israël (contre 8% pour les pays arabes). Le président ne s’était bien sûr pas soucié des réactions du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) ou d’autres associations communautaires.

En mars 1982, François Mitterrand, considéré comme l’ami d’Israël – qui avait en 1967 condamné la rupture de l’alliance franco-israélienne – déclare devant la Knesset (parlement israélien) que les Palestiniens doivent aller au bout de leur droit « ce qui peut, le moment venu, signifier un État ». Le discours est prononcé avant la guerre du Liban de l’été, qui contribuera à dégrader l’image d’Israël en France. François Mitterrand sauvera ensuite Yasser Arafat encerclé à Beyrouth en 1982, allant à l’encontre de l’opinion française et, plus encore, du Parti socialiste globalement pro-israélien. En 1988, il reçoit Yasser Arafat à Paris, visite durant laquelle ce dernier déclarera la charte de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) caduque. Le CRIF allait fortement protester contre la venue de celui qu’il considérait comme un terroriste, ce à quoi Mitterrand répliqua faire la politique de la France et non celle d’une communauté.

Le Premier ministre, Jacques Chirac, devant se rendre au dîner du CRIF, reçut le discours qu’entendait prononcer le président de l’organisation. Or, celui-ci contenait des passages très critiques de la diplomatie française, concernant le conflit israélo-palestinien. Jacques Chirac protesta et menaça de ne pas s’y rendre. Le président du CRIF accepta de modifier ses propos afin de les rendre moins abrasifs.

En février 2017, François Hollande, quant à lui, se rendait au dîner du CRIF – où, depuis Sarkozy, le président prononce son discours au lieu du Premier ministre[1]. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, n’y avait pas été invité, « puni » d’avoir organisé la conférence pour la paix au Proche-Orient à Paris, le 15 janvier 2017, sans que cela ne suscite aucun émoi, à l’Elysée comme au gouvernement.

À la lecture du discours du président français, on réalise que pour plaire à son auditoire, il reprend les arguments de ses hôtes. François Hollande s’est, en effet, félicité que la France soit le « seul pays à avoir une législation interdisant l’appel au boycott » tout en assurant « la faire appliquer ». Il assume donc qu’un mouvement de protestation non violent, issu de la société civile, soit interdit en France et nulle part ailleurs. De plus, la poursuite de la colonisation – qu’il a brièvement critiquée – ne provoque/provoquera aucune réaction française. Il a ensuite précisé que « (…) la solution ne sera jamais imposée par la communauté internationale, jamais. C’est aux Israéliens et aux Palestiniens qu’il reviendra de s’entendre sur chacune des questions du statut final et notamment sur celle de Jérusalem. » Il reprend donc mot pour mot l’argumentation israélienne et laisse le gouvernement Netanyahou décider seul, sans la moindre menace de pression extérieure, d’accepter ou non la paix. Or, au vu de la composition dudit gouvernement, comment penser qu’en promettant de s’abstenir de toute pression, il puisse avancer vers la paix ?

Dans une lettre adressée aux parlementaires qui lui demandaient de procéder à la reconnaissance de la Palestine, il renouvelle cet abandon en écrivant : « La France restera prête à prendre ses responsabilités si la voie de la négociation et l’objectif de l’État devaient être abandonnés ». Mais ils le sont depuis longtemps !

François Hollande n’a donc pas tenu sa promesse électorale de 2012 de reconnaitre l’État de Palestine. On aurait pu penser que la voie de la négociation ayant été vainement poussée à son maximum, le président français, qui ne se portait pas candidat à sa réélection, respecterait sa promesse de se (re)mettre en phase avec la politique étrangère de la Ve République et s’exprimerait, au nom de la France, en faveur du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et du droit international.

François Hollande, non content de rompre ses engagements et ceux de la France, autrefois championne du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, défie notre intelligence.

oumma.com
***


Le Maroc accueillera une «ville industrielle» chinoise.

Le Maroc a signé une convention avec le groupe chinois Haite pour l’édification d’une «ville industrielle» près de Tanger, dans le nord du pays. Elle accueillera quelque 200 entreprises chinoises et devrait créer des milliers d’emplois.

Au cours d’une cérémonie présidée par le roi du Maroc, le 20 mars au palais de Tanger, les autorités marocaines ont signé une convention avec le groupe Haite, basé à Chengdu, dans le centre de la Chine, et présenté les grandes lignes de cette future «Cité Mohammed VI Tanger Tech», selon un journaliste de l’AFP

Erigé sur 2 000 hectares et porté par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Haite et le groupe marocain BMCE Bank, ce vaste projet fait suite à un mémorandum d’entente signé en mai 2016 au cours d’une visite officielle de Mohammed VI à Pékin.

Mobilisant une enveloppe d’un milliard de dollars [930 millions d’euros], il consiste en «la construction d’un pôle économique capable de générer 100 000 emplois, dont un minimum de 90 000 emplois bénéficiera aux habitants de la région de Tanger», selon la présentation officielle.

«Les opérateurs économiques chinois sont à la recherche de plateformes compétitives. Et ils ont choisi le Maroc comme l’une de ces plateformes», s’est réjoui dans une déclaration à l’AFP le ministre de l’Industrie Moulay Hafid El Alamy. «Le premier coup de pioche sera donné durant le deuxième semestre de 2017» et l’édification de cette cité chinoise devrait durer dix ans, a-t-il ajouté.

Selon la présentation officielle, la «Cité Mohammed VI Tanger Tech» accueillera 200 entreprises chinoises des secteurs de la construction automobile, de l’industrie aéronautique ou encore du textile. «L’investissement total des entreprises dans la zone après dix ans atteindra dix milliards de dollars (9,3 milliards d’euros)», a annoncé Li Biao, président du groupe chinois, cité par l’agence de presse officielle marocaine MAP.

Le Maroc mène ces dernières années une politique d’industrialisation dynamique, notamment autour de Tanger, ville d’un million d’habitants qui abrite aujourd’hui plusieurs parcs industriels. Le secteur automobile y est particulièrement développé, notamment depuis l’implantation sur une zone franche d’une usine Renault, la plus grande d’Afrique. En septembre dernier, l’américain Boeing avait annoncé la création d’une zone industrielle spécialisée pour ses sous-traitants, dans la même région.

Porte du Maroc vers l’Europe, l’Atlantique et la Méditerranée, Tanger se veut un hub industriel depuis la création d’une zone franche et d’un port en eaux profondes.

Africa24.info
***


Kim Jong-Un s’engage à réduire en “cendres” les USA avec des frappes nucléaires si Trump tire “même une seule balle” à la Corée du Nord.

Kim Jong-Un a menacé de réduire les États-Unis «en cendres» avec des armes nucléaires si les Américains tire «même une seule balle» à la Corée du Nord.

Pyongyang a déclaré qu’il utiliserait ses «fusées Hwasong invincibles incliné avec des ogives nucléaires» pour défendre son territoire alors que les tensions avec la Corée du Sud continuaient de s’aggraver.

Séoul a insisté sur le dernier test de la Corée du Nord d’un moteur de fusée , une étape dangereuse vers son objectif de développer une fusée qui pourrait frapper les États-Unis.

La déclaration, de Kim Jong-Un , a été publié plus tôt ce mois-ci avant les derniers tests.
«L’Armée populaire coréenne réduira les bases de l’agression et de la provocation en cendres avec ses fusées Hwasong invincibles dotées d’ogives nucléaires et défendra de façon fiable la sécurité du pays et le bonheur de son peuple au cas où les forces américaines et sud-coréenne tire même une seule balle sur le territoire de la RDPK.

Africa24.info
***


La surdouée camerounaise Stéphanie Mbida entre à l’université aux USA à l’âge de 11 ans.

La jeune Stéphanie Mbida, actuellement âgée de 16 ans est une surdouée. Elle a été révélée aux africains il y a quelques temps à travers quelques articles parus dans la presse internationale. Stéphanie, américaine d’origine camerounaise, vit à New York avec ses parents camerounais et a à son jeune age, un parcours hors du commun. Parcours qu’elle résume elle-même ci-dessous dans une récente interview publiée dans les quotidiens camerounais:

Je viens tout juste de fêter mon seizième anniversaire. Je pourrais être qualifiée de précoce. A quatre ans, je connaissais déjà toutes les tables de multiplication et à l’âge de six ans, je lisais, résumais et interprétais les œuvres et essais philosophiques d’auteurs tels que Voltaire, Victor Hugo, Charles Dickens, ou encore Emerson. J’ai passé mon premier examen d’entrée à l’université (le Sat II Us History) à l’âge de onze ans avec un score de 780 points sur un total maximum de 800, surpassant de loin 96% de tous les candidats aux Etats-Unis qui avaient en moyenne l’âge de dix-sept ans. Présidents Bush et Clinton m’ont félicité pour cette performance. J’ai entre-temps passé deux autres examens avec des résultats comparables l’année suivante, à l’âge de douze ans. Au début de cette année, j’ai été invitée dans 5 pays différents (Etats-Unis, France, Royaume Uni, Allemagne, Irlande) par les chanceliers de 10 des universités les plus prestigieuses et sélectives du monde à aller étudier dans leur établissement, en l’occurrence l’université de Cambridge au Royaume Uni, l’université de Dublin, la Sorbonne (Paris 1er), l’université technique de Munich, la Columbia University à New York, l’université de Boston, l’université de North Carolina Chapel Hill, Georgia Tech, l’université de Wisconsin-Madison, et la Nortwestern University.

Elle a aussi correspondu avec 190 leaders des pays les plus développés, parmi lesquels 25 chefs d’état et de gouvernement à l’instar des Présidents Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama, du Pape Benoît XVI, de la reine d’Angleterre Elizabeth II, 16 ministres de l’éducation, 103 PDG des plus grandes compagnies du monde, et bien d’autres.

J’ai en effet correspondu avec un total de 190 des plus grands dirigeants de ce monde dans les domaines de la politique, de l’éducation et de l’industrie. En fait, j’ai échangé ma première correspondance avec un président à l’âge de huit ans. Cependant, la majorité de ces échanges de correspondances datent des années 2009 et 2010 et portent sur les observations et recommandations que j’ai faites à ces dirigeants concernant la crise économique mondiale et les catastrophes industrielles de grande envergure, telles que la marée noire de BP ou encore les rappels massifs de produits défectueux qui non seulement mettent les vies d’un grand nombre de personnes en danger et déstabilisent les entreprises qui les produisent, mais affaiblissent aussi considérablement le système financier international. Tous ces dirigeants m’ont répondu qu’ils avaient énormément apprécié mes conseils et m’ont promis qu’ils feraient de leur mieux pour les mettre en pratique.

Et ensuite:

J’ai reçu des lettres de 25 présidents, chefs d’Etat et de gouvernements tels que le Président Obama, le Pape Benoît XVI, la Reine Elizabeth II d’Angleterre, la Présidente Tarja Halonen de Finlande, les Premiers ministres d’Espagne et d’Australie, la Chancelière allemande Mme Angela Merkel, et bien d’autres. J’ai également reçu des lettres de 16 ministres de l’Education de pays comme la Suisse , les Pays-Bas, le Royaume Uni, le Danemark, Singapour, Taiwan, ou encore l’Espagne. J’ai suggéré à ces ministres de réviser le curriculum de leurs universités et de leurs établissements d’enseignement secondaires. Je leur ai également proposé des méthodes pratiques afin de réadapter ces curricula aux problèmes du vingt-et-unième siècle. De plus, 103 Présidents-Directeurs-Généraux des plus grandes entreprises mondiales et 41 chanceliers des universités les plus sélectives et prestigieuses du monde m’ont eux aussi remercié pour mes conseils.

Clinton m’a dit qu’il était très impressionné par le caractère unique de mes idées et par ma détermination d’améliorer la qualité de vie des êtres humains aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Il m’a d’ailleurs écrit deux autres lettres après celle-là.

Meme Paul Wolfowitz, Président de la banque mondiale, n’a pas résisté à l’idée de recevoir la jeune fille dans ses bureaux de Washington DC, aux Etats Unis:

C’était une expérience chaleureuse et inoubliable, un des événements les plus marquants de ma vie. M. Wolfowitz m’a fait l’honneur inestimable de m’accorder un entretien entre deux meetings extrêmement importants, alors que je n’avais que dix ans, en signe d’appréciation pour les conseils que je lui ai donnés sur la réduction de la pauvreté de masse et ses corollaires. Je lui en serai éternellement reconnaissante.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
L’occupation a arrêté Omar Barghouti, l’un des fondateurs du mouvement BDS
.
Pour la 3ème semaine de Mars .. 7 opérations de commando et un palestinien tué
.
L’occupation arrête un jeune Palestinien à un poste de contrôle militaire
.
Le parlement britannique acquitte la baronne Tonge d’antisémitisme
.
Sit-in à Gaza en solidarité avec Rima Khalaf et condamnant le retrait du rapport de la CESAO
.
Nombreux palestiniens arrêtés dont le député al-Tal en Cisjordanie
.
Les soldats israéliens répriment les chauffeurs palestiniens à Tulkarem
.
La e-campagne « Mère des Héros » débutera sur les réseaux sociaux
.
Jihad islamique dément la tentative d’assassinat contre Shallah
.
Centre juridique:11 députés palestiniens incarcérés dans les geôles de l’occupation
.
Israël organise des festivités sacrilèges en plein lieu saint
.
L’expansion illégale d’une colonie sauvage va bon train à Erka
.
Une agricultrice renversée par une jeep israélienne
.
Un officier palestinien meurt dans les prisons égyptiennes
.
L’Egypte ouvre le passage de Rafah pour rapatrier deux corps de Palestiniens
.
Le Hamas condamne la position de Washington sur la situation des droits de l’homme en Palestine
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 11 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 11 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Parfum et marché du Paradis.

La Demeure Éternelle possède des délices indescriptibles que nous avons précédemment évoqué. Nous allons à présent nous intéresser à la merveilleuse odeur du Paradis, à la voix qui appellera du milieu du Paradis et au marché qui se trouve au sein de la Demeure rêvée incha Allah.

L’évocation de ces points se fera sur l’appui de deux ouvrages que sont « Le Paradis » et « Les délices du Paradis » respectivement écrits par Ibn Qayyim al-Jawziyya et Ibn Kathir (qu’Allah leur fasse miséricorde).

Le parfum du Paradis se sent « à une distance de soixante-dix ans de marche ».

Le parfum du Paradis est un bienfait qu’Allah accordera à Ses pieux serviteurs. Ainsi, sentir l’odeur du Paradis ne sera pas permis à tous. En ce sens, selon Abu Hurayra, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui tue une âme sous contrat (c’est-à-dire : signant un accord de ne pas la tuer) avec le serment de Dieu et de Son Prophète, et qu’il ne le respecte pas, l’odeur du Paradis lui sera interdite, d’une distance de soixante-dix ans. » (Rapporté par At-Tirmidhy).

De même, cette odeur sera interdite à d’autres personnes. C’est ainsi que l’imam Ahmed rapporte, d’après ‘Abdullah Ibn ‘Amr que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui s’attribue un père qui n’est pas le sien, alors qu’il sait qu’il n’est pas son père, ne sentira pas le parfum du Paradis. Son parfum se sent pourtant à une distance de soixante-dix ans de marche. » Sentir le parfum du Paradis est donc un privilège qu’Allah offrira aux serviteurs honnêtes et sur le droit chemin incha Allah.

L’odeur du Paradis est de deux sortes. C’est en ce sens qu’Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme : « La senteur du Paradis est de deux sortes : la première senteur est présente dans notre monde, et il arrive que les âmes puissent parfois la sentir sauf les êtres humains ; et une senteur, comme on sent les fleurs, cette odeur est également sentie par les élus. Dans notre monde, il n’y a que les Prophètes, les Messagers et certains élus (comme Anas Ibn Nadar), qui ont pu sentir cette odeur. » Ce savant souligne donc le fait que les deux types de parfum du Paradis ne sont accessibles qu’à ceux à qui Allah l’a permis. Puissions-nous bénéficier de ce privilège dans l’au-delà incha Allah.

Ibn Qayyim al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) a déclaré que parmi les élus qui ont senti l’odeur du Paradis sur terre, se trouve Anas Ibn Nadar. Il nous semble donc intéressant de relever ce récit, établi dans les deux Sahih, d’après Anas ibn Malik et Sa’d ibn Mu’adh : « Le jour d’Uhud, Anas ibn Nadar passa auprès de nous et dit : « Je sens à Uhud le parfum du Paradis. » Ce jour-là, il combattit jusqu’à la mort. Son corps ne fut pas reconnu à cause de ses nombreuses blessures. Seule sa sœur, Arrabi’ bint Nadar, le reconnut grâce à la forme du bout de ses doigts. On lui a compté plus de quatre-vingt blessures par l’épée, par lance et par flèches. » Qu’Allah l’agrée !De son côté, Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) commente à ce sujet : « Anas avait senti le parfum du Paradis sur terre alors qu’il est au-dessus des cieux, à moins que, ce jour-là, il ait été rapproché des croyants. Allah est plus savant. »

Une voix qui appelle du milieu du Paradis.

Lorsque les habitants du Paradis pénétreront dans les jardins, une voix se fera entendre du milieu de ceux-ci. Ainsi, Abi Saïd rapporte selon Abu Hurayra que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Une voix appelle : Vous serez éternellement en bonne santé. Vous vivrez indéfiniment, vous serez perpétuellement jeunes, vous serez interminablement dans les bienfaits. Dieu dit : {Et lorsque Dieu te les faisait paraître dans ton rêve peu nombreux et s’Il te les avait fait paraître nombreux, vous auriez sûrement perdu courage et vous vous seriez disputés au sujet des affaires. Mais Dieu vous sauva de la discorde. Il est certes parfaitement connaisseur de la véritable image des poitrines.} (Sourate 8 : Verset 43). » (Rapporté par Muslim). Une voix s’exclamera donc du milieu du Paradis pour s’adresser à ses habitants. Cette voix apportera la bonne nouvelle de la santé éternelle, de la jeunesse perpétuelle et du bonheur infini.

Le marché du Paradis.

Il est unanimement reconnu qu’il existe un marché au Paradis. Ce fait peut nous paraître comparable à la vie d’ici-bas mais il n’en est rien. Le marché du Paradis est incomparable à celui que nous connaissons car il se trouve dans la Demeure Parfaite. En effet, selon Anas Ibn Malik, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Au Paradis, il y a un marché vers lequel ses habitants se rendront tous les vendredis. La bise souffle du nord sur leur visage et sur leurs habits, les rafraîchissant et les embellissant. Ils retourneront vers leurs femmes. Leur beauté s’amplifiera. Leurs femmes diront : par Dieu vous êtes encore plus beaux. Et les hommes de répondre : votre beauté s’est également amplifiée. » (Rapporté par Muslim). Ainsi, le vent qui soufflera au marché du Paradis apportera une beauté encore plus importante à ses habitants.

De plus, lorsque les gens du Paradis sortiront pour aller au marché le vendredi, ils seront imprégnés de musc. En ce sens, l’imam Ahmed rapporte qu’ « il y aura des dunes de musc. Dès qu’ils sortiront, le vent soufflera pour les imprégner. » Macha Allah, le marché du Paradis, tout comme son parfum sont d’une valeur que l’on ne peut saisir.

Qu’Allah nous permette d’entrer au Paradis et d’y sentir son doux parfum. Puisse-t-Il nous accorder la santé éternelle et la jeunesse sans fin.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La gravité de se moquer, humilier ou médire sur son frère.

Allah (Soubhana wa ta’ala) dit dans le Coran (Sourate houjourat 49 v10): «Ô vous les croyants qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe car ceci son peut-être meilleur et que des femmes ne se moque pas d’autre femme car celle-ci peuvent être meilleur et ne vous dénigrer pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets injurieux, quel vilain mot que perversion lorsqu’on a déjà la foi et quiconque ne se repend pas cela sont parmi les injuste».

L’Islam est très clair au sujet de la médisance et la calomnie, ils font partie des plus graves péchés car ne pas savoir retenir sa langue des ragots et des potins entraîne une multitude de mauvaises actions dont on a malheureusement peu conscience.
Une mauvaise habitude qui tend à se banaliser tout comme la vulgarité, le mensonge et parler inutilement sans qu’il n’y ait un intérêt spirituel derrière. Au même titre, les plaisanteries excessives peuvent tourner à la moquerie, des attitudes qui mènent immanquablement à la sournoiserie et à la polémique.

Parler avec excès peut tout aussi bien nous entraîner vers le mépris voire la colère, un comportement proscrit par l’Islam. Il est de notre devoir de nous soigner de cette maladie en pratiquant la « ibadah ».
Améliorer notre langage en bannir les mensonges et la méchanceté tout en nous efforçant de ne dire que la vérité comme Dieu nous l’a ordonné sont des actes de « Ibadah », même si cela n’implique pas de prier ou de faire des invocations.
Faire don aux pauvres, donner à manger à ceux qui ont faim, prendre soin des malades, tout cela fait partie de nos obligations dU musulman, tout comme de travailler et de subvenir aux besoins de notre famille, en tout cela nous ne cherchons qu’une seule chose, la satisfaction d’Allah soubhana wa ta’ala.
Toutes nos activités et notre vie entière ne devraient être vouées qu’à la « Ibadah » conformément aux lois de Dieu et notre objectif ultime est de satisfaire Dieu.
Et parmi ces nombreuses activités qui ponctuent notre quotidien, la parole y tient un rôle prépondérant car il est tellement facile de se laisser aller à la médisance.

Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent ». (hadith Hassan rapporté par Al Bayhaqi et Al Baraouiy).
Nous pouvons nous exprimer librement, il s’agit d’un droit inaliénable que nous confère Dieu mais à nous d’en assumer les conséquences en cas d’abus. Car Allah nous avertit qu’il y a des Anges scribes qui écrivent chacune de nos paroles, « ils ne prononcent pas une seule parole sans avoir auprès de lui un observateur près à l’inscrire près à la recueillir près à la noter ».(Sourate 50 Qaf – V17-18).

Mettre une personne dans l’embarras en essayant de la ridiculiser en mettant en évidence ses défauts ou ses faiblesses et ceci même si vous avez raison n’en reste pas moins blâmable.
Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) dit dans un hadith rapporté par al tirmidi d’après ikrima ibn ‘abass :« n’agace pas ton frère et ne fait pas acte de sournoiserie envers lui, ne plaisante pas avec lui et ne lui donne pas un rendez-vous sans y aller et une promesse sans la tenir »
Dans la sourate Al-Houjourat au verset 10, Allah dit : «Certes, les croyants sont des frères».
Pour cette raison, le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «ne soyez pas grossier dans votre langage car Allah n’aime pas la grossièreté ni l’obscénité. C’est un acte d’indécence d’insulter son frère quant au fait de le combattre c’est un acte d’impiété».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Insolite: La statue de la Liberté est inspirée par une femme musulmane.

L’information nous est rapportée par Directmatin:

Donald Trump le sait-il ? La statue de la Liberté a été dessinée par le Français Frédéric-Auguste Bartholdi sur le modèle d’une femme musulmane, comme l’ont rappelé récemment certains médias américains comme le Smithonian.

La statue a été offerte par la France aux Etats-Unis pour leur centenaire, en 1875, afin de célébrer l’alliance formée entre les deux pays durant la Révolution française. C’est Alexandre-Gustave Eiffel qui a été chargé de mettre au point la structure de la statue.

Lorsqu’on lui a demandé d’imaginer cette oeuvre, Bartholdi a décidé de s’inspirer de l’art égyptien. En 1855, il avait visité les monuments nubiens à Abou Simbel, où l’on trouve des tombes gardées par d’immenses statues. Il s’était alors pris de passion pour l’Egypte antique, et avait imaginé une statue colossale représentant la liberté, qui aurait trouvé sa place à l’entrée du canal de Suez. Et cette figure féminine a pris «la forme d’une paysanne voilée», comme l’a expliqué l’historien Barry Moreno, spécialiste de la Statue de la Liberté, au Smithonian Institute. Une femme musulmane, donc.

Mais l’Egypte, qui avait dépensé beaucoup d’argent pour contruire le canal de Suez, avait rejeté le projet de Bartholdi, jugé trop cher. Bartholdi ne renoncera toutefois pas à son projet, et finira par l’utiliser pour la statue de la Liberté, qui accueillait traditionnellement les migrants ayant fui l’Europe pour rejoindre les Etats-Unis, une terre de liberté censée permettre à chacun un nouveau départ. Avec les lois que tente de mettre en place Donald Trump sur l’immigration, la femme musulmane qui a servi de modèle à la statue, si elle vivait de nos jours, n’aurait sans doute pas pu mettre les pieds sur le territoire américain.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Amnesty International : 13 000 détenus tués en 5 ans dans une prison syrienne.

Un rapport préoccupant d’Amnesty International parle d’une politique d’extermination menée par le régime de Damas. 13 000 détenus ont été tués en 5 ans dans la prison de Saidnaya, qualifiée d’abattoir humain.

Pendaisons, viols, passages à tabac…

Ce sont des gardiens, des détenus et des juges qui ont permis de faire la lumière sur la prison de Saidnaya, à une trentaine de kilomètres de Damas. Les témoignages recueillis par Amnesty International ont permis de savoir que derrière les murs de l’établissement, entre 2011 et 2015, 13 000 personnes ont été pendues suite à des procès arbitraires. Pendaisons, viols, passages à tabac… la liste des actes inhumains est longue. Amnesty International indique que la prison de Saidnaya compte encore des milliers de prisonniers, victimes de maltraitance.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Une flottille humanitaire au secours des Rohingyas.

Une flottille humanitaire vient de partir de Malaisie pour venir en aide aux Rohingyas en Birmanie et au Bangladesh.

Des ONG s’unissent pour les Rohingyas.

Parti de Malaisie, le navire transporte des volontaires ainsi que de la nourriture et des produits de première nécessité. La flottille Alyia est le travail de plusieurs ONG. Najib Razak, Premier ministre malaisien, a indiqué que cette opération montre que les souffrances et les abus vécus par les Rohingyas n’ont pas été oubliés. « Assez, assez » , a-t-il répété au sujet du triste sort des Rohingyas actuellement. Par ailleurs, c’est le gouvernement birman qui devrait normalement distribuer l’aide envoyée. Notons également que Moussa de l’association Bani Street se trouve sur le navire.

Pour rappel, la communauté rohingya est la plus persécutée au monde et manque de tout. Vous pouvez suivre la flottille grâce au hashtag #FoodFlotillaForMyanmar sur les réseaux sociaux.

Clic pour voir la Source de l’article

***


#FillonGate : François Fillon présente ses excuses.

Embourbé dans le #FillonGate, François Fillon a tenu une conférence de presse lundi 6 février pour s’expliquer. Il a présenté ses excuses tout en indiquant qu’il n’y a rien eu d’illégal.

« Son salaire était parfaitement justifié ».

François Fillon a notamment présenté ses excuses aux Français, comprenant l’erreur d’employer sa femme et ses enfants. En parlant de Pénélope Fillon, il a indiqué que « son salaire était parfaitement justifié » pour les tâches qu’elle « occupait ». Il faut savoir que les politiques peuvent travailler avec des proches appartenant à leurs familles et les rémunérer. Cependant Pénélope Fillon a-t-elle réellement travaillé pour lui ou s’agit-il d’un emploi fictif ? Le candidat du parti Les Républicains a également fait publier sur son site internet les chiffres des salaires en question et de son patrimoine.

Cette clarification des choses sera-t-elle suffisante sachant que Pénélope Fillon a dit n’avoir pas travaillé pour son mari dans un reportage d’Envoyé Spécial ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


sioniste juif : Un texte de loi qui légalise le vol des terres palestiniennes.

Une nouvelle loi a été votée par le Parlement israélien lundi 6 février sur l’appropriation des terres palestiniennes. Un texte qui vient légaliser le vol des territoires en Cisjordanie occupée.

L’opposition israélienne est contre.

Approuvé par 60 députés et rejeté par 52 autres (dont l’opposition israélienne), ce texte vient une fois de plus mettre à mal la paix au Proche-Orient. En effet cette loi doit permettre à l’Etat israélien de s’approprier des terres se trouvant dans les Territoires Occupés Palestiniens. Ce vote a eu lieu en troisième lecture après que Benjamin Netanyahou ait d’ailleurs tenu l’administration Trump au courant, d’après l’AFP. Côté palestinien, l’OLP parle d’une légalisation du vol des terres et cela prouve « la volonté du gouvernement israélien de détruire toute chance de solution politique » .

La colonisation est un frein à la solution à deux Etats et une entrave à la paix entre Israéliens et Palestiniens. Le gouvernement israélien le sait mais continue sur ce terrain, sans faire l’unanimité au Parlement.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Moussa Sissoko, joueur de l’équipe de France, apporte son soutien à Théo.

Le joueur de l’équipe de France, Moussa Sissoko, a apporté son soutien à Théo, 22 ans, violé par 4 policiers lors de son interpellation. Le jeune homme est toujours à l’hôpital et pourrait garder des séquelles importantes de cette agression policière.

Moussa Sissoko a souhaité montrer son soutien à Théo en publiant ce jour un tweet avec notamment le slogan « Justice pour Théo ». Un geste de sympathie de l’international français qui est originaire d’Aulnay-sous-Bois où s’est déroulé le drame.

De plus en plus de stars prennent position pour demander que cesse ces violences. Récemment c’est Jacques Faty, ex joueur de l’Olympique de Marseille, qui a également montré son soutien à Théo et Adama.

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Aulnay-sous-Bois: au moins 500 personnes marchent en scandant « justice pour Théo ».

Ce lundi, en début d’après-midi, près de 500 personnes ont marché en soutien à Théo, le jeune homme interpellé par quatre policiers jeudi soir. Les riverains du quartier de la Rose-des-Vents se sont dirigés vers le commissariat de la ville, en scandant « justice pour Théo ».

Lors de son interpellation, le jeune homme été gravement blessé au niveau de la zone rectale. Il est depuis hospitalisé. Les quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour « viol », et ont été suspendus de leur fonction.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Lycée Averroès : accusé de diffamation, un ex-professeur relaxé.

Le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) a relaxé, mardi 7 février, Soufiane Zitouni, accusé de diffamation par le lycée Averroès de Lille après une tribune parue en février 2015 dans Libération. Le professeur de philosophie y accusait alors l’établissement d’être « un territoire musulman » propageant « de manière sournoise et pernicieuse une conception de l’islam qui n’est autre que l’islamisme ».

Soufiane Zitouni, qui avait été condamné pour diffamation et injure non publique dans un autre procès l’opposant au lycée Averroès et après lequel un pourvoi en cassation a été formé, « n’a fait qu’exercer sa liberté d’expression et d’opinion » selon le tribunal, qui avait vu défiler, entre autres, des soutiens au professeur comme Mohamed Sifaoui mais aussi le politologue François Burgat, appelé à témoigner du côté de l’équipe dirigeante d’Averroès qui comptait Amar Lasfar en tête.

Lors du procès qui s’est tenu en février 2016, l’enseignant, qui travaille aujourd’hui dans un établissement privé catholique, déclarait avoir voulu « participer à un débat d’intérêt général », considérant l’islamisme comme « une conception de l’islam dangereuse pour la société » qui « favorise le communautarisme ». Au bout, le procureur a estimé que les propos de Soufiane Zitouni sont davantage « de l’ordre de la polémique » que de la diffamation.

Le directeur de la publication de Libération Laurent Joffrin a également été relaxé, de même que Mohamed Louizi qui avait partagé sur son blog une série de six articles concernant le lycée lillois. En outre, le lycée Averroès a été condamné à une amende de 5 000 euros pour les frais de justice.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aulnay-sous-Bois : le soutien marqué de François Hollande à Théo.

Après une nouvelle nuit de violents affrontement entre des jeunes et la police à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis, l’exécutif français s’est décidé à intervenir.

Dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 février, 26 personnes ont été interpellées. Autour de la cité des 3000, une dizaine de véhicules ont été incendiés ainsi que deux tentatives d’incendies contre deux restaurants ont été recensées. Les forces de l’ordre ont, de leur côté, procédé à des tirs de sommation à balles réelles. Ces incidents font suite à la violente agression de Théo par quatre agents de police.

François Hollande a crée la surprise mardi 7 février en se rendant au chevet du jeune Aulnaysien de 22 ans à l’hôpital Robert Ballanger, situé à Aulnay. Le chef de l’État est resté une demi-heure avec Théo, arrêté pour 60 jours, et plusieurs membres de sa famille. « Je tenais à venir voir Théo ainsi que sa famille. Il a réagi avec dignité et responsabilité. La justice est saisie et va aller jusqu’au bout. J’ai une pensée pour Théo qui a un comportement exemplaire », a-t-il déclaré, cité par Le Parisien.

Il s’est exprimé mardi matin lors de l’inauguration le nouveau service d’accueil unique du justiciable (SAUJ) au tribunal de Pontoise. « La justice (…) est garante des libertés et les citoyens doivent comprendre que c’est le juge qui les protège », a-t-il assuré, ajoutant que « le juge prend la décision, y compris pour ouvrir une information judiciaire et pour qualifier les faits qui permettent au citoyen de savoir qu’il sera protégé si ses droits ont été bafoués, si son intégrité physique a été mise en cause, y compris par un agent des forces de l’ordre ». Dimanche 5 février, les quatre policiers avaient été mis en examen pour violences volontaires en réunion avant que la qualification de viol soit finalement retenue pour l’un d’entre eux.

Comme le chef de l’Etat, le Premier ministre Bernard Cazeneuve s’est exprimé pour la première fois sur cette affaire depuis les couloirs de l’Assemblée nationale. Il a plaidé pour plaidé pour « la plus grande fermeté » quand « il y a manquements graves » des forces de l’ordre. « Je sais à quel point les policiers et les gendarmes sont exposés dans la lutte antiterroriste et aux violences, mais ils doivent être à chaque instant absolument exemplaires », a-t-il ajouté.

Bruno Le Roux, le ministre de l’Intérieur, a pris la parole au sein de l’hémicycle, répondant aux interrogations du député de Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg. « Les faits que vous venez de décrire emportent une gravité évidente. Je veux ici dire que mes premières pensées s’adressent naturellement à ce jeune garçon, à sa famille et à ses amis » a-t-il dit. Le ministre a affirmé vouloir « rappeler à leur devoir d’exemplarité tous les fonctionnaires de police et de gendarmerie ». Il a assuré que « tous les éléments ont été transmis afin que la Justice puisse sans délai mener l’enquête » et qu’en conséquence il demande à « ce que chacun appelle à la sérénité ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : La ville de Québec refuse de financer un cimetière musulman.

Le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ), où s’est déroulé la dramatique fusillade du 29 janvier, est sur le point de faire l’acquisition d’un terrain pour y aménager un cimetière.

Selon Radio-Canada, il s’agit d’un terrain à Lévis, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Les démarches ont été entreprises bien avant le drame et une assemblée extraordinaire devait entériner le projet dimanche 5 février mais a été repoussé compte-tenu des récents événements. Faute de cimetières et carrés musulmans, cinq des six victimes de l’attentat ont été rapatriés dans leurs pays d’origine pour y être enterrés tandis que le sixième a été enterré à Montréal.

Régis Labeaume, maire de la Ville de Québec, s’était engagé à aider les musulmans à obtenir leur premier cimetière. Mais lundi 6 février, il déclarait qu’il « n’est pas question que la Ville investisse dans la création d’un cimetière, ça va de soi. Ce n’est pas le rôle d’une ville d’investir dans la création d’un cimetière ». Il s’est néanmoins engagé à les accompagner, en leur mettant à disposition « les spécialistes de la Ville pour les aider à se rendre jusqu’à la création du cimetière ».

Le maire de Lévis, dont la ville est voisine, Gilles Lehouillier explique pour sa part que « la communauté musulmane (de Lévis) compte entre 400 et 500 personnes, alors, c’est sûr que, pour nous autres, seuls, le problème ne se pose pas (…) mais comme je l’ai indiqué à la Ville de Québec, on serait prêts, nous, à regarder avec eux une solution plus globale ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


La lutte contre les inégalités sociales, un des remèdes au cancer.

L’annonce fait par l’agence sanitaire Santé publique France fait froid dans le dos. À travers une étude publiée mardi 7 février dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire, il a été constaté que l’environnement socio-économique influe sur la guérison des patients. Ainsi, 15 000 cas de cancer peuvent être évités en améliorant les conditions de vie des populations les plus défavorisées.

C’est la première analyse en France qui s’intéresse à l’influence socio-économique des malades. L’étude a été réalisé auprès de 189 144 personnes, dont 78 845 femmes qui ont eu un cancer entre 2006 et 2009 et vivant dans l’un des 16 départements français disposant d’un registre des cancers.

Des maladies en fonction du milieu social .

L’étude démontre que les risques plus élevés de cancers des voies respiratoires et digestives sont très élevés dans les milieux défavorisés. Hommes et femmes pauvres sont aussi les plus exposés à des cancers de l’estomac, du foie, des lèvres-bouche-pharynx, du larynx, de l’œsophage, du pancréas. Avec une particularité, le cancer de la vessie chez les hommes et du cancer du col chez les femmes.

Chacune de ces maladies a une part plus ou moins importante dans ces milieux défavorisés : cancers du larynx (30 %), des lèvres-bouche-pharynx (26,6 %), du poumon (19,9 %) et de l’œsophage (16,7 %) chez les hommes, et, chez les femmes, pour les cancers des lèvres-bouche-pharynx (22,7 %) et du col de l’utérus (21 %) et de l’estomac (16,4 %).

A contrario, les milieux aisés sont plus exposés au mélanome, aux cancers de la prostate, des testicules, des ovaires et du sein. Selon le professeur Guy Launoy, de l’Inserm-Caen et du Réseau national des registres des cancers (Francim), co-auteur de l’étude, « la surreprésentation du cancer de la prostate dans les milieux les plus favorisés, et dans une moindre mesure pour le cancer du sein, est sans doute très liée aux pratiques de dépistage plus fréquentes dans ces milieux et, pour la prostate, au sur-diagnostic très important constaté pour ce cancer qui évolue extrêmement lentement ».

Selon les chercheurs, le seul moyen d’agir en profondeur sur ces tendances est la lutte contre les inégalités, qui passe notamment par des politiques dédiées en matière d’éducation, d’urbanisation, de transports et d’emploi.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La France participe à l’exercice naval « Unified Trident »: une attaque simulée contre l’Iran.

Tandis que Jean-Marc Ayraud, ministre français des Affaires étrangères, signait des accords de coopération économique à Téhéran, la frégate Forbin de la Marine nationale participait à l’exercice naval « Unified Trident » (Trio uni), simulation d’une attaque préemptive contre l’Iran programmée par les Etats-Unis !

Cet exercice, décidé par le Centcom (US Central Command), auquel participaient également la Grande-Bretagne et l’Australie – au total 17 navires de guerre – s’est déroulé dans le Golfe du 31 janvier au 2 février 2017, au large de Bahreïn. Objectif officiel: « maintenir la capacité des forces américaines et élargir les coopérations pour garantir le libre trafic maritime dans le golfe Persique »… Selon l’amiral Wallace, commandant en chef britannique d’ « Unified Trident », il ne s’agissait pas d’une « démonstration de force face à l’Iran »… et c’était pur hasard si elle s’était déroulée dans le Golfe. A d’autres…

Ce genre de déclaration rassure peut être l’équipe Rohani qui gouverne actuellement l’Iran, mais pas les observateurs qui prennent au sérieux les menaces de l’administration Trump et d’Israël contre ce pays. D’autant que le congressiste démocrate Alcee Hastings (Floride) – qui n’a pas voté l’accord nucléaire avec l’Iran – a introduit, début janvier, à la Chambre des représentants, un projet de loi autorisant « l’utilisation des forces armées des États-Unis pour empêcher l’Iran d’obtenir des armes nucléaires ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Après l’appel de Trump, Poroshenko se prépare à la guerre totale.

Le commandant adjoint de la République populaire de Donetsk, Eduard Basurin, a déclaré lors d’un briefing d’urgence à Donetsk la nuit dernière que Poroshenko se prépare à déclencher une guerre à grande échelle et à rejeter les Accords de Minsk.

Basurin a annoncé : « Suite à la conversation entre Poroshenko et Trump, dans un avenir proche l’Ukraine cessera de recevoir un soutien financier et militaire pour son opération terroriste dans le Donbass. Dans ce contexte, le président ukrainien est tombé dans un profond désespoir et s’apprête à s’engager dans l’action la plus téméraire qui est de déclencher une guerre sanglante, à grande échelle en Europe de l’Est“.

« Ceci est nécessaire pour attribuer la responsabilité de leurs crimes aux Républiques non reconnues et à la Fédération de Russie et d’escroquer à l’Occident de nouveaux fonds afin de développer leurs affaires construites sur le sang du peuple ordinaire ukrainien », a poursuivi Basurin.

« Le commandement militaire et politique de l’Ukraine a refusé de mettre en œuvre l’accord de Minsk sur le retrait de l’artillerie lourde de la ligne de contact. Au contraire, il a réalisé une rassemblement de troupes“.

« Notre intelligence a confirmé l’activité de l’ennemi. En particulier, nous avons enregistré la concentration des forces et des moyens ennemis sur la ligne de front afin de créer un groupe d’attaque.

Deux complexes de missiles tactiques Tochka-U ont été déplacés de Kramatorsk vers le territoire de l’usine de coke d’Avdeevka. Six autres Tochka-U ont été déchargés à la gare de Novobakhmutovka … Deux compagnies de nationalistes dirigées par l’ex-commandant du Secteur Droit, D. Yarosh, sont arrivées dans la zone de la 72e brigade mécanisée séparée. Des unités de la garde nationale de l’Ukraine sont arrivés dans la région de Volnovakha. «

Le commandant adjoint du DPR a ajouté : « Sous le couvert de la nuit, tout en allumant le front de Crimée pour tenter de dissimuler leurs autres activités, le transfert d’une division d’artillerie antichars de la 57e brigade mécanisée est en cours pour renforcer les brigades mécanisées de l’UAF sur les fronts Donetsk et Mariupol. En outre, a été établi le redéploiement en force de la 92e brigade mécanisée distincte depuis la région de Kharkov jusqu’à la zone de l’opération terroriste de Poroshenko contre la population civile de Donbass. Trois bataillons de la force nationaliste Azov venant d’Urzuf sont arrivés à Mariupol.

Eduard Basurin a conclu : « Cette information nous permet de conclure que le commandement de l’UAF, sur ordre de la direction militaire et politique de l’Ukraine, prépare des opérations de combat offensives sur toute la ligne de contact ainsi que des sabotages contre l’infrastructure civile, imitant les nazis de 1941 ».

« À leur tour, nos troupes sont prêtes à donner, à repousser dignement l’ennemi et à le mettre en déroute comme auparavant les troupes terroristes de Kiev. »

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aulnay-sous-Bois : le terrible témoignage de Théo.

Au lendemain de la mise en examen de quatre policiers, Théo, le jeune homme d’Aulnay-sous-Bois, hospitalisé pour de graves blessures, livre sa version des faits.

Le récit que Théo a confié de son lit d’hôpital à un proche qui l’a enregistré et que nous avons écouté est terrifiant. Le jeune homme y livre en détail sa version des faits qui se sont déroulés, jeudi dernier, à Aulnay-sous-Bois lors d’un contrôle d’identité. Un récit contesté par les quatre policiers mis en examen et suspendus par le ministre de l’Intérieur dans l’attente des conclusions de l’enquête. Le gardien de la paix poursuivi pour «viol» plaide un coup accidentel. Les trois autres sont soupçonnés de «violences volontaires». Le jeune homme, qui s’est vu prescrire soixante jours d’ITT après une opération consécutive à une déchirure à l’anus de 10 cm de long, reste, lui, toujours hospitalisé.

Ce jour-là, alors qu’il se rend auprès d’une amie de sa sœur pour lui remettre un sac de chaussures, Théo, 22 ans, aperçoit des amis du quartier. «Je vais pour leur serrer la main comme d’habitude et lorsque j’arrive, les policiers arrivent aussi et disent : Tous contre le mur. A leur façon de parler, j’ai compris qu’ils n’étaient pas là pour rigoler.» Rapidement, le climat de ce qui démarrait comme un contrôle d’identité s’envenime. A un jeune qui demande pourquoi un des agents le menace d’une amende de 450 €, ce dernier aurait répliqué par une «grosse gifle». C’est en prenant la défense de ce jeune que Théo est alors accusé d’être un provocateur par l’un des fonctionnaires. «Il me met un coup, et là je savais que, dans ce coin, il n’y avait pas de caméra et qu’il fallait que je me débatte pour que j’aille devant les caméras. J’ai réussi à me débattre. Ils me saisissent à trois, ils me tirent. Que des insultes, des insultes, tous les noms. Un policier tire sur tout ce qui est là avec du gaz lacrymogène, il revient vers moi et il m’insulte.

A lui aussi je dis : Mais pourquoi faites-vous ça, monsieur ? Le policier, là, il me regarde. Moi, j’étais de dos, de trois quarts, donc je voyais ce qu’il faisait derrière moi. Je l’ai vu prendre sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. Dès qu’il m’a fait ça, je suis tombé sur le ventre et là ils m’ont dit : Assieds-toi maintenant. J’ai dit : J’arrive pas à m’asseoir, je ne sens plus mes fesses. Et ils m’ont mis du gaz lacrymogène sur la tête, dans la bouche. Un coup de matraque en pleine tête. J’entends un policier dire : Attends, ici y a les caméras, on va l’emmener derrière le mur, on va lui faire sa fête. Mon pantalon était baissé. Ils m’emmènent derrière le mur et ils commencent à me passer à tabac encore. Ils me frappent, ils me frappent.» Théo raconte alors qu’un jeune du quartier tente de s’interposer et refuse de partir et qu’à ce moment-là les policiers décident de l’embarquer.

Dans la voiture de police.

Théo est alors emmené vers le véhicule des forces de l’ordre. «J’avais du mal à marcher, je croyais que j’allais mourir. Dans la voiture, ils me poussent, me mettent au milieu. Les deux policiers sur les côtés me mettent des coups, ils me traitent de tous les noms : Espèce de salope, Bamboula, T’as voulu faire le malin, regarde maintenant comment tu es. Le policier qui est à ma gauche m’assène des coups sur le crâne, il me met plein de patates, le policier à ma droite, il (inaudible) mes parties intimes. J’essaie de me débattre avec mes jambes comme je peux. Les deux policiers m’attrapent les épaules alors que je suis menotté, et le policier devant, il me met des patates dans la tête. Un policier avait dit : Je crois qu’il saigne du fion en rigolant. Et là, le policier dit : Ça mérite un petit snap, ça(NDLR : sans doute une photo via l’application Snapchat). Et le policier qui est assis devant côté passager, il me fait un snap. Là, ils se sont mis à me cracher dessus, et frapper, frapper. Et moi, j’avais tellement mal aux fesses.»

Au commissariat d’Aulnay-sous-Bois.

«Quand on descend de la voiture, poursuit le jeune homme, un policier dit : T’as raison, il saigne des fesses, mais d’un ton moqueur et le policier qui conduisait, il dit : Regarde dans quel état t’es, espèce de salope. Moi, je réponds toujours pas, j’ai juste l’impression que je suis en train de mourir. Au commissariat, le policier dit : Assieds-toi.J’arrive pas à m’asseoir, monsieur. Un collègue du commissariat dit : Ben écoute, allonge-toi, si t’arrives à t’allonger, on va quand même t’attacher au banc parce que c’est la procédure. Je m’allonge au sol, ils m’attachent au banc. Et le policier du commissariat, il a vu que j’étais vraiment mal et il a dit : Faut l’emmener, c’est grave. Les policiers qui m’ont frappé, ils disent : Mais non, il fait du cinéma. Il a voulu faire le grand.

Lorsque le Samu arrive, conclut Théo, il regarde la plaie et il dit : C’est très grave, il faut l’opérer le plus rapidement possible.»

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
La cour suprême israélienne ordonne la démolition de 17 maisons coloniales à l’est de Salfit
.
Hébron: Des inconnus ouvrent le feu sur un citoyen à Beit Ummar
.
La Knesset approuve la loi sur le vol des terres pour légaliser la colonisation
.
31 colons israéliens envahissent le 3ème site le plus saint de l’islam
.
Un cocktail Molotov lancé sur une tour militaire sioniste près de Bethléem
.
Hamas: Légaliser le vol de terres est une arrogance de l’Etat de l’occupation
.
20 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem dont un dirigeant du Hamas
.
Le prisonnier al-Qiq en grève de la faim après son placement en détention administrative
.
L’occupation tue les jérusalémites et arrête leurs proches
.
Hamas: Nous ne permettrons pas la poursuite de l’escalade israélienne contre Gaza
.
19 raids aériens à l’est de Gaza, lundi soir
.
Al-Jihad ne cherche pas l’escalade et refuse l’agression de l’occupation
.
L’Occupation installe un point de contrôle militaire à l’est de Qalqilya
.
Les colons confisquent des terres agricoles au sud de Naplouse
.
Nouvelle agression aérienne à Gaza: un civil blessé
.
Les colons profanent les cours saintes d’Al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 9 Joumada Al Awwal 1438.

Flash info du 9 Joumada Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Nouveau succès pour le WORLD HIJAB DAY 2017 en France.

Le 1er février 2017, pour la troisième année consécutive, la journée mondiale du foulard : WORLD HIJAB DAY s’est déroulée dans les rues de Lyon. L’évènement a eu lieu place de la République entre 14h00 et 18h00

Cette journée mondiale est née aux Etats Unis en 2011, fondée par Nazma Khan et a été reconduite dans plus de 190 pays cette année. Ce n’est qu’en 2015 que le mouvement rejoint le territoire français, et remporte un franc succès.

Cette initiative est une action citoyenne qui vise à promouvoir le dialogue et la tolérance autour de questions liées aux musulmanes et à leur tenue vestimentaire. Le dialogue est ouvert à tous, et les passants peuvent se glisser dans la peau d’une femme voilée le temps d’un instant, en essayant un foulard, afin de comprendre leurs différences.

Cette démarche vise également à sensibiliser les citoyens français à d’autres problématiques moins abordées et pourtant plus grave, que sont les discriminations dont ces femmes font l’objet.

C’est donc dans le but de prôner le vivre ensemble et la fraternité que cette action a aboutie mercredi dernier dans la joie et la bonne humeur.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Facebook, Twitter, WhatsApp : La gravité de colporter de fausses rumeurs !

Le musulman a le devoir de ne pas propager des paroles qui pourraient lui nuire ou nuire à autrui. Pourtant la rumeur « al icha’a » est un phénomène très courant qui nous éloigne de Notre Créateur.
Avant d’évoquer un fait il est primordial de vérifier son exactitude. Allah (subhannou wa ta’ala) a dit: «Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait». (Sourate Al-Houjourât 49 verset 6).

En effet, propager des informations dommageables s’apparente à la médisance (al ghibâh). Le messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) définit la médisance ainsi: «Mentionner ton frère par ce qui lui déplait».
Ils (les compagnons) demandèrent : «Ô Messager d’Allah, qu’en est-il si ce qui est dit de lui est vrai ?». Il répondit : «Si cela est vrai alors tu auras médit sur lui. Mais si ce que tu dis de lui est faux tu auras alors calomnié» [Muslim 2589].
Il est même préférable de ne pas divulguer l’information, même si celle-ci est vraie. Allah (subhannou wa ta’ala) a dit: «Et n’espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) vous en aurez horreur. Et craignez Allah. Car Allah est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.» (Sourate Al-Houjourât 49 verset 12).

Quelque soit la nature de la rumeur (bien ou mal), il incombe au musulman de la dissimuler, car la conduite contraire est digne d’un hypocrite médisant et menteur. Allah (subhannou wa ta’ala) a dit: «S’ils étaient sortis avec vous, ils n’auraient fait qu’accroître votre trouble et jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connaît bien les injustes.» (Sourate At-Tawbah 9 verset 47).
«Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l’au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas.» (Sourate An-Noor 24 verset 19).
Le devoir du musulman est de se renseigner avant de propager une information et surtout de la vérifié car colporter une fausse rumeur revient à mentir ! Les rumeurs sont très dangereuses car elles mettent en péril les sociétés et brisent les liens de fraternité.

Enfin, il s’agit d’être très vigilant concernant son comportement sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreuses personnes ont tendance à diffuser ou à partager des faits non-vérifiés, souvent erronés ou diffamatoires qui peuvent heurter la personne concernée. Certaines rumeurs ont pour lourde conséquence de détruire la vie professionnelle ou privée de la personne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Les miracles du Prophète (saws) liés au monde animal.

Les miracles du Prophète (‘alayhi salat wa salam) concernant les animaux sont tous aussi impressionnants les uns que les autres. Des animaux qui le saluent, qui lui parlent, qui se prosternent devant lui ou encore qui se plaignent auprès de lui au sujet de leur maître… Bref, que de beaux récits bouleversants !

Nous en évoquerons trois, par le biais de l’ouvrage « Les miracles du Prophète » écrit par l’éminent savant Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde). Ces trois miracles sont la prosternation d’un chameau devant l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam), un chameau qui lui parle afin de se plaindre de son maître et un loup qui témoigne que Mohamed est l’Envoyé d’Allah.

« Il s’approcha et se prosterna devant lui ».

Un chameau s’est prosterné devant le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) alors qu’il ne supportait plus aucun être humain ni aucune charge de travail. Ceci est un miracle qu’il convient de souligner incha Allah car ce chameau n’a fait preuve de docilité qu’avec le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Il nous faut pour comprendre cela, relater le récit de l’imam Ahmed.

En effet, ce dernier rapporte qu’Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) a dit : « Des membres d’une famille Médinoise avaient un chameau qu’ils utilisaient pour irriguer leurs champs, puis ce chameau devint rétif et leur empêcha de mettre quoi que ce soit sur son dos. Ils se rendirent auprès de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et lui dirent : « Envoyé d’Allah, nous avons un chameau que nous utilisons pour l’irrigation, mais il est devenu récalcitrant et nous empêche de mettre quelque chose sur son dos. Maintenant, nos champs de blé et nos palmiers commencent à se dessécher. » Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) dit à ses compagnons : « Suivez-moi ». Il entra dans le champ où se trouvait le chameau et avança vers lui. Les Auxiliaires s’écrièrent : « Prophète d’Allah ! Il est devenu comme un chien enragé ! Nous craignons qu’il ne t’attaque ! – Il ne me fera aucun mal » répondit le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Lorsque le chameau vit le Prophète (‘alayhi salat wa salam), il s’approcha et se prosterna devant lui. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) le saisit par le toupet et l’emmena tranquillement à l’endroit où il devait travailler. […] ».

Ce miracle prouve que ce chameau savait qu’il s’agissait de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Il l’a donc reconnu, et de ce fait, il s’est prosterné. Précisons tout de même, comme l’a dit le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam)qu’ « il n’appartient à aucun être humain de se prosterner devant un être humain ».

« Il s’est plaint à moi en me disant que tu l’affamais et que tu l’épuisais ».

Un autre chameau, quant à lui, s’est plaint à l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) du mauvais traitement de son maître. Ce miracle est tout aussi impressionnant car le chameau a reconnu le Prophète (‘alayhi salat wa salam), il s’est approché de lui afin de se plaindre et il en espérait un réconfort, car le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) était reconnu pour son comportement exemplaire et donc sa douceur, sa compréhension et son grand cœur.
C’est ainsi que l’imam Ahmed rapporte que ‘Abd Allah ibn Ja’far a dit : « Un jour, l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) me fit monter en croupe et me tient des propos que je ne devais divulguer à personne. Quand l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) allait faire ses besoins, il se dissimulait derrière un monticule ou dans une palmeraie. Un jour, il entra dans une palmeraie appartenant à un Auxiliaire Médinois quand soudain un chameau vint à lui en blatérant et en pleurant. L’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) lui flatta la bosse et l’encolure et le chameau se calma. « Qui est le propriétaire de ce chameau ? » demanda le Prophète (‘alayhi salat wa salam). Un jeune Médinois dit : « Ce chameau m’appartient, ô Envoyé d’Allah ! – Ne crains-tu pas Allah dans ton comportement avec cet animal qu’Allah a mis en ta possession ? » lui demanda l’Envoyé d’Allah. « Il s’est plaint à moi en me disant que tu l’affamais et que tu l’épuisais. »

Ce miracle met en évidence le fait que ce chameau savait que l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) pouvait arranger sa situation. De plus, ce récit met en lumière la grande compassion et la douceur du Prophète (‘alayhi salat wa salam), tant avec les hommes qu’avec les animaux.

Le loup qui témoigne que Mohamed (saws) est l’envoyé d’Allah.

Un autre miracle, tout aussi impressionnant a eu lieu par le biais d’un loup. Ce dernier a pris la parole, tel un homme afin d’affirmer de la mission prophétique qui a été octroyée au Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam). Revenons ensemble sur ce fait remarquable macha Allah !

L’imam Ahmed rapporte d’Abu Sa’id al Khudri (qu’Allah l’agrée) : « Un loup s’empara d’une brebis. Le berger le poursuivit et parvint à reprendre sa brebis. Alors le loup s’assit et dit : « Ne crains-tu pas Allah de m’arracher un bien qu’Il m’a octroyé ? » Stupéfait, le berger dit : « C’est extraordinaire ! Un loup qui parle avec le langage des hommes ! » Le loup reprit : « Veux-tu que je t’annonce ce qui est plus extraordinaire que ce que tu viens de voir ? Mohamed : un homme qui habite Yathrib (Médine) et qui informe les gens des événements passés. » Le berger prit le chemin de Médine avec son troupeau, le parqua dans un quartier de la ville, puis alla rapporter le fait à l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) fit l’appel à la prière en commun. Quand tout le monde se réunit, il dit au berger : « Informe-les ! ». Le berger raconta l’événement. « Il a dit vrai. Par Celui qui détient l’âme de Mohamed en Sa main, l’Heure ne viendra pas avant que les carnassiers ne parlent à l’homme, que ne lui parlent le bout de sa baguette et les lacets de sa chaussure et que sa cuisse ne l’informe de ce qu’a fait sa famille pendant son absence. » Un loup qui affirme que Mohamed est le Messager d’Allah !! SobhanAllah !! Les animaux reconnaissaient l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam), lui parlaient et affirmaient qu’il était l’Envoyé d’Allah ! Que de miracles extraordinaires, et bien plus encore…

Que la prière et le salut de notre Seigneur soient sur la meilleure des créatures. Qu’Allah nous préserve sur le chemin de Son Messager, celui de la droiture.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Témoignage : « Moi médecin interne en Tunisie, voilà pourquoi je fuis mon pays ».

La situation médicale catastrophique que connaît la Tunisie n’est plus à démontrer. Alors que de nombreux médecins décident de quitter -souvent à contre cœur- leur pays ; d’autre se posent de nombreuses questions vis-à-vis d’un tel choix, allant même parfois jusqu’à critiquer cette façon d’agir.

Ce témoignage permettra peut-être de mieux comprendre le choix de certains médecins de Tunisie ou d’ailleurs, pour qui il n’est parfois plus possible d’exercer dans un pays connaissant une situation médicale insoutenable qui a déjà emporté de nombreuses vies sur son chemin…
« Cette blouse était le fruit de tant de sacrifices et d’efforts… »

« Je me suis tellement dévoué à ma profession, qu’au fil des années je découvrais le peuple, un peuple que je ne connaissais pas avant.

Il y avait ces gens pauvres qui travaillaient pour à peine subvenir à leurs besoins, ils menaient une vie dure, accablée par les maladies. Ils venaient pour trouver un peu de confort dans des hôpitaux pourris et sales. Parfois entassés comme du bétail, ils sont soignés dans des conditions qui rendraient certaines personnes encore plus malades. Je me suis dévoué corps et âme à ces gens en donnant tout mon temps, qui pour moi était le leur. Je voulais alléger les souffrances de mes frères à qui la vie n’a pas encore souri. J’avais deux ans d’internat, une aubaine pour moi qui avait tant à donner. Je travaillais au prix de ma formation des fois au prix de ma santé (à maintes reprises je travaillais accroché à une poche de sérum pour calmer les doléances de mon corps rien que pour pouvoir assurer ma garde de nuit et sans être rémunéré par l’État).

J’étais là à trier les malades par ordre de gravité et voilà que je me retrouve agressé pour avoir « privilégié » un polytraumatisé inconscient baignant dans sa marre de sang à un patient se présentant pour une égratignure et demandant quelques soins locaux.

Je fus encore plus étonné lorsque j’ai été agressé par le mari d’une femme à qui je prenais la tension artérielle toutes les demi-heures parce qu’on n’avait pas de scope et qu’elle risquait de faire une hémorragie interne à tout moment. La dame me remerciait pour mon dévouement qui n’était que devoir jusqu’à ce que son mari soit présent. Elle se plaignait des conditions et notamment de la présence d’un médecin de sexe masculin. Je ne peux m’élargir sur ces incidents jugés de « cas particuliers » au début devenus ensuite le banal quotidien du médecin.

Parce que dans mon pays, on t’insulte et on te manque de respect parce que tu portes la blouse blanche. Cette blouse était le fruit de tant de sacrifices et d’efforts bafoués par le peuple. Et que dire des autorités, les dirigeants ou les responsables qui nous malmènent pour corriger des erreurs qui sont ni plus ni moins que les fruits de décisions mal étudiées. On voulait faire face, répondre aux cumuls d’injustices envers les médecins et c’est là que nos amis les journalistes interviennent pour remettre du charbon dans le fourneau. Transmettre les vérités, je trouve cela bien. La liberté d’expression et de critique, je trouve cela beaucoup mieux. Mais ce qui est désolant, c’est de vendre au peuple des pseudo-informations pour pouvoir créer le « Buzz » tout en nuisant à autrui… Oh que oui!

Je suis victime d’une presse encore immature, qui vend des informations erronées et des critiques non fondées. J’ai perdu la confiance de mes frères alors que je fais de mon mieux et un jour arrive où on est fatigué. Travailler dans l’ombre des insultes, n’était pas à quoi j’aspirais étant enfant. Je voulais réaliser mon rêve et je me retrouve confronté à la dure réalité. Blessé dans mon identité, l’envie n’y est presque plus, pourtant je ne baisse pas les bras, je poursuivrais mon rêve et j’appliquerais mes connaissances mais cela sera au profit d’autrui loin de vous, qui êtes si ingrats. »

Ahmed Bouchair – Médecin interne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Aulnay-sous-Bois : Hassan Farsadou, UAM 93, dénonce une « violente interpellation et agression d’un jeune ».

Les terribles violences policières à Aulnay-sous-Bous ont touché les locaux. Le président de l’UAM 93, qui gère également une association pour les jeunes musulmans d’Aulnay-sous-Bois, a déclaré avoir contacté le maire de la ville. Hassan Farsadou a annoncé sur sa page Facebook qu’ »une telle agression ne restera pas impunie dans notre ville ! ».

« Suite à la violente interpellation et agression d’un jeune aulnaysien par les forces de police aux 3000 (quartier), je tiens à affirmer mon soutien à la famille de la victime.

J’ai pris contact avec le maire de la ville qui nous a assuré suivre au plus près cette affaire. Celui-ci a déjà contacté le préfet et la famille, et j’ai été étonné de voir qu’il connaissait déjà bien le dossier.

Désormais, nous attendons le rapport de l’enquête pour pouvoir agir en conséquence et réclamer justice. Une telle agression ne restera pas impunie dans notre ville!

Il ne faut pas laisser place à la récupération politique. Nous avons des droits et ils ont été bafoués. Nous sommes dans un pays régie par des lois et il faut agir de la manière la plus intelligente en demandant justice et transparence dans cette affaire ».

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Premiers témoignages suite aux violences policières à Aulnay : « Y a son sang partout, ça a giclé partout ! ».

Théo, aimé de tous, est un garçon sans problème mais ce jour là, il était au mauvais endroit au mauvais moment. A Aulnay, les habitants sont en colère face à cette énième violence contre un jeune homme.

Les accusations se portent notamment contre ces brigades spéciales qui font le tour des quartiers et qui sont accusées de faire un usage systématique de la force.

Cette nuit, Aulnay-sous-Bois est en train de s’embraser à nouveau comme il y a plus de 10 ans maintenant. Les émeutes de 2005 ne sont plus un lointain souvenir. Des habitants nous déclarent en avoir assez de « craindre la police autant que les voyous ». Pour beaucoup, cette énième affaire n’est que le résultat d’une République qui refuse de protéger une partie de ses enfants, ceux des banlieues qui subissent l’injustice au quotidien.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Mur à la frontière US-Mexique : une entreprise israélienne fait déjà une offre de service.

Une entreprise qui a aidé à isoler Gaza du monde extérieur place tous ses espoirs dans la construction du mur du président Donald Trump à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Ironiquement, l’entreprise fait déjà beaucoup d’affaires avec le propre gouvernement du Mexique.
Les actions de Magal Security Systems d’Israël, qui ont contribué à la construction de la barrière illégale israélienne en Cisjordanie occupée, ont explosé après la victoire électorale de Trump en novembre dernier.

Au cours de la campagne, Magal a vanté son expérience en mettant littéralement en cage les Palestiniens, ce qui est considéré comme la référence idéale pour construire le mur que Trump a promis de faire ériger à plusieurs reprises durant sa campagne et qui a uni les Mexicains dans leur opposition au projet.

Au cours des dernières décennies, la militarisation américaine croissante de sa frontière sud a coupé des communautés des deux côtés de la frontière, y compris des communautés autochtones qui ont longtemps précédé l’existence des États-Unis.

Gaza « est devenu un point de vente clé pour les ‘clôtures intelligentes’ de Magal, » a rapporté l’agence de presse financière Bloomberg en août.

Assiéger Gaza.

Deux millions de Palestiniens vivent dans le territoire assiégé, coupé du monde extérieur par les restrictions israéliennes qui dévastent leur économie et les privent de l’accès à des traitements vitaux.
Près d’une vingtaine de Palestiniens ont été assassinés près de la clôture depuis la fin de 2015, généralement lorsqu’ils participaient à un rassemblement contre le siège.

L’un d’eux était Abd al-Rahman Ahmad al-Dabbagh, 16 ans, qui a été touché par une roquette de l’armée israélienne qui a fait exploser sa tête, en septembre dernier.

Magal opère également dans un certain nombre de colonies israéliennes – illégales en vertu du droit international – en Cisjordanie occupée, selon le groupe d’investigations Who Profits.

Comme d’autres entreprises qui profitent de l’occupation israélienne, de la colonisation et des atteintes aux droits de l’homme, le PDG de Magal, Saar Koursh, vante ses produits comme « mis à l’épreuve sur le terrain ».

Depuis que Trump est entré en fonction le mois dernier, Magal s’est mis en avant pou que l’entreprise construise son mur. En plus d’aider à assiéger Gaza, Magal commercialise son savoir-faire en tant qu’entrepreneur principal sur la barrière de séparation israélienne [mur d’apartheid] en Cisjordanie occupée, déclarée illégale par la Cour internationale de Justice en 2004.

Selon le Financial Times, les clients de Magal comprennent déjà le Département américain de la Défense, le Service secret et l’aéroport de Munich en Allemagne.

L’armée mexicaine a également signé des contrats avec Magal.

Magal compte actuellement le gouvernement mexicain, la police, les prisons, les banques, les ports, les centrales électriques et les municipalités parmi ses clients. L’entreprise fournit également des systèmes de sécurité pour les camps militaires de l’OTAN. Le mois dernier, Magal a remporté un contrat dans le cadre du championnat de football de la Coupe d’Afrique des Nations, ce qu’il avait déjà réalisé auparavant.

Magal possède une filiale canadienne, Senstar, qui a récemment acquis une autre société canadienne, la société de surveillance électronique Aimetis.

Profiter du chaos.

Magal est également pressenti pour construire une barrière de 425 milles le long de la frontière du Kenya avec la Somalie. La Somalie est l’un des sept pays à majorité musulmane dont les citoyens sont visés par l’ordre exécutif de Trump restreignant l’entrée aux États-Unis.

Comme la plupart des pays figurant sur cette liste, la Somalie a été la cible d’une intense participation des forces armées américaines, y compris des livraisons d’armes qui ont contribué à alimenter la guerre.
Les armes que l’administration Obama a envoyées aux troupes ougandaises et burundaises qui font partie d’une force de l’Union africaine soutenant le gouvernement somalien soutenu par les États-Unis, ont fini entre les mains d’al-Shabab et d’autres groupes armés que la barrière est censée repousser.

Mais pour Koursh, le PDG de Magal, un tel chaos est une bénédiction potentielle pour les bénéfices. « Le business sur les frontières avaient tendances à diminuer, mais alors est venu ISIS et le conflit syrien », a déclaré Koursh à Bloomberg, en utilisant un acronyme pour le groupe également connu sous le nom d’ISIL ou État islamique. « Le monde est en pleine mutation et les frontières sont de retour à grande échelle. »

Les opportunités d’affaires pour les entreprises israéliennes peuvent être une des raisons pour lesquelles le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n’a pas eu de scrupules à provoquer une crise diplomatique avec le Mexique la semaine dernière en approuvant chaleureusement le mur de Trump.
Et Trump lui-même a cité les murs construits par Israël comme sa source d’inspiration.

Un autre fabricant d’armes israélien, Elbit Systems, avait déjà obtenu un contrat de 145 millions de dollars de l’administration Obama pour l’équipement de surveillance le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Mais qu’en est-il de l’engagement de Trump dans son discours d’inauguration que dorénavant les États-Unis « achèteraient américain et embaucheraient américain » ? Cette prétention est facilement contournée, puisque les entreprises israéliennes peuvent soumissionner pour les contrats aux États-Unis par l’intermédiaire de leurs filiales américaines.

« Nous nous associerions à une importante société américaine de défense qui a de l’expérience dans de tels projets dans le monde entier, a déclaré Koursh Bloomberg, le PDG de Magal.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Algérie : Arrivée en Algérie des corps des victimes de l’attaque de la mosquée de Québec.

Les corps de deux des victimes de l’attentat de la mosquée de Québec ont été rapatriés en Algérie. Une cérémonie a eu lieu à leur arrivée à l’aéroport d’Alger avant que les dépouilles ne soient rendues aux familles d’Abdelkrim Hassane et de Khaled Belkacemin pour inhumation.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
80 Agressions israéliennes sur les lieux saints palestiniens en Janvier
.
Appels à mettre le dossier des prisonniers parmi les priorités du Forum des Palestiniens à l’étranger
.
Condamnations à l’emprisonnement et de lourdes amendes imposées contre plusieurs prisonniers
.
Une délégation turque arrive à Gaza pour le suivi de la crise de l’électricité
.
1 756 colons ont pris d’assaut la mosquée d’al-Aqsa en Janvier 2017
.
Arij : Le nombre de colons en Cisjordanie devrait augmenter à 800 000 en 2017
.
11 palestiniens arrêtés et d’autres blessés en Cisjordanie
.
La police libanaise menace de démolir 50 maisons des réfugiés palestiniens
.
Nouveau mur sioniste au sud d’Hébron
.
La Cisjordanie: Des colons agressent des citoyens palestiniens
.
Hamas avertit des mensonges qui cherchent à discréditer ses relations avec l’Egypte
.
Hamas: La Maison Blanche légitime la colonisation
.
Hébron: Des blessés dans des affrontements avec l’occupation à Beit Ummar
.
La semaine dernière: l’occupation a empêché le voyage de 25 Palestiniens
.
Les forces d’occupation installent trois barrages au nord d’Hébron
.
Londres: Appels à traiter le Hamas comme un parti politique
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Flash info du 20 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 20 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Être productif grâce aux grands noms de notre histoire.

Notre histoire est jalonnée de grands hommes et de grandes femmes qui ont contribué à faire briller l’Islam, l’exemple de leur engagement pour Allah soubhanou wa Ta’ala peut nous aider dans notre quotidien. Le musulman doit porter un regard sur son passé pour agir de manière efficace au présent. Nous allons observer cela à travers trois exemples caractéristiques de notre histoire.

Saladin, la sagesse incarnée en homme.

Saladin (1138 -­1193), de son vrai nom, Salaheddine Youssouf al Ayyoubi est généralement connu des musulmans pour ses exploits lors des Croisades au XIIème siècle, et plus précisément au sujet de la conquête de Jérusalem. Mais si Saladin fut un chef charismatique à son époque, c’est aussi parce qu’il était empreint de nombreuses valeurs issues de l’Islam.

Nous savons par exemple, que Saladin aimait particulièrement la lecture des hadiths, il n’hésitait pas à réunir des savants chouyoukh) pour en discuter et en apprendre davantage. En outre, ce dernier appréciait aussi leur récitation avant les combats sur le champ de bataille.

Très attaché au Coran, on rapporte qu’il prenait soin de le lire et le méditer régulièrement, notamment durant la nuit. Saladin était, en outre, convaincu que les excès de biens matériels dans la vie nuisait au musulman. Dès lors, il s’astreignait à vivre de manière modeste, alors que son statut de sultan lui permettait d’obtenir tous les biens de cette dounia.

Cet engagement l’accompagna jusqu’à son lit mortuaire où Saladin exigea qu’on lui récite le Livre Saint pour accompagner son départ vers l’Akhira (Au-delà).

Soliman le Magnifique, l’éclat ottoman au service d’Allah SoubhanaHou wa Ta’ala.

Soliman le Magnifique (1494 – ­1566) fut sultan de l’Empire Ottoman à son apogée au début du XVIème siècle.

Son œuvre se traduisit par la conquête de territoires en Europe de l’Est (Belgrade, siège de Vienne), l’embellissement de la capitale Istanbul (grâce au célèbre architecte Sinan dont les historiens attribuent plus de 300 réalisations), ou encore la promotion des sciences.

Soliman règne sur trois continents : l’Europe, l’Asie et l’Afrique. Cet homme est reconnu par ses contemporains comme étant particulièrement ascète, il est très attaché à la moralité et aux mœurs convenables. De plus, Soliman est particulièrement doué pour la politique. A 15 ans, il fut nommé gouverneur de province et reçut une éducation de haut rang. Polyglotte, il maîtrise le turc, l’arabe et le persan.

Pour preuve de son engagement envers Allah SoubhanaHou wa Ta’ala, il commande à son architecte la célèbre Mosquée Süleymaniye (1550) qui abrite notamment une école coranique, un hospice et un lieu d’accueil pour les voyageurs.

L’émir Abdelkader, résister pour Allah.

Abdelkader (1808­ – 1883) est célèbre pour sa résistance face au colonisateur français en Algérie entre 1830 et 1847.

Si l’émir parvient à résister à la tête de tribus musulmanes face à la plus grande puissance militaire de l’époque, c’est parce qu’il est animé par une foi en Allah inébranlable qui l’accompagne dans ses victoires et ses défaites.

Son secrétaire attitré Mohamed Ben Ruila, nous offre une description de l’homme: « Abdelkader n’aime pas le monde. Il s’en éloigne le plus qu’il lui est permis de le faire. Il se nourrit très sobrement, toujours simplement vêtu. Il n’aime qu’à prier Dieu et qu’à jeûner afin de s’absoudre de tout péché. Il craint Dieu, il est poli avec tout le monde, il est noble et ne veut pas le faire paraître. Il est très honnête et ne veut jamais rien prendre sur son compte dans le trésor public. Il rend la justice au plus humble des musulmans, sa justice est à la fois douce et rigoureuse. »[1].

Allah, nous interroge sur notre passé.

« Nous n’avons jamais envoyé avant toi, comme prophètes, que des hommes pris parmi les habitants des cités et auxquels Nous transmettions Nos révélations. Que ne parcourent-ils la Terre pour voir quel a été le sort final de leurs prédécesseurs? Certes, la demeure de la vie future est d’une valeur autrement plus estimable pour ceux qui craignent le Seigneur. Le comprendrez-vous donc jamais? […] Il y a, à coup sûr, un enseignement dans l’histoire des prophètes pour les hommes doués d’intelligence. Ce Livre n’est point un récit inventé de toutes pièces, mais il est une confirmation des Écritures antérieures, un exposé détaillé de toute chose, une bonne direction et une grâce pour ceux qui croient en leur Seigneur. » [Coran, 12:109 et 12:111]

Regarder notre histoire est donc nécessaire pour comprendre les conséquences de notre succès ou de nos erreurs. Le musulman doit avoir conscience de son passé pour être efficace au présent et ainsi mettre son engagement en perspective. L’histoire permet de concevoir l’Islam dans sa dimension diachronique. La vie du croyant s’imbrique dans l’histoire de la Oumma et des grands hommes qui y ont contribué.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La gravité des relations hors mariage.

La « zinâ » a hélas pris une place non négligeable au sein de la Oumma. Ce terme arabe qui désigne aussi bien la fornication que l’adultère est strictement interdit en Islam car considéré comme un péché capital.

Allah Subhana wa ta’ala dit à ce sujet : « Ne vous approchez pas de la fornication. C’est une abomination et une voie pleine d’embûches ». (Verset 32 / Sourate 17).
Pourtant nos jeunes ont pris pour habitude d’avoir une ou un petit(e) ami(e) et s’adonnent à la fornication comme si cela était une évidence voire une obligation faisant d’eux des gens modernes en phase avec leur temps. Une soi-disant norme qui pousse au péché mais dont beaucoup s’accommode estimant que c’est l’époque qui exige de vivre ainsi.

Des musulmans pratiquants adultes et adolescents trouvent aujourd’hui normal de forniquer en oubliant leurs obligations de musulmans.
Lorsque nous parlons de fornication, il ne s’agit pas seulement de l’acte en tant que tel mais aussi les regards, les paroles et tous les gestes qui conduiront à commettre un péché comme l’a dit le Messager d’Allah (sallallâhou alayhi wa sallam) : « Ô Ali ! Ne fais pas suivre le premier regard par un autre, car seul le premier t’est permis ». (Ahmad, Abou Daoud et At-Tirmidhi).
« Allah a décrété pour chaque être humain sa part de fornication qu’il atteindra sans pouvoir s’y soustraire. La fornication de l’œil est le regard. Celle de la langue est la parole. Celle des pieds et des pas qui l’y mène. Celle de la main est le toucher. L’âme espère et désire, et le sexe vient confirmer tout cela ou l’infirmer .» (Abu Hurayrah).

Beaucoup de musulmans n’ont malheureusement pas conscience de la gravité de leurs péchés alors qu’il suffit de se référer aux nombreux Hadith traitant du sujet : « Celui qui fornique n’est pas croyant au moment où il commet la zinâ … » (Sahîh Boukhâri et Mouslim).
« Lorsque le serviteur commet la zinâ, la foi sort de lui et se transforme en une sorte de nuage qui couvre sa tête … » (Sounan Abî Dâoûd – Authentifié par Al Albâni).

Si Allah interdit les relations sexuelles hors mariage c’est pour plusieurs raisons, la « zinâ » fait disparaître la pudeur et porte atteinte à la dignité humaine et met en danger la sauvegarde de la pureté des relations filiales.
Et plus tôt nos jeunes s’y adonnent plus y leur sera difficile d’y mettre un terme aussi bien les jeunes filles que les jeunes hommes. Ces derniers ont souvent tendance à imaginer que cette obligation religieuse ne s’applique qu’aux filles ce qui est bien sûr totalement faux. Ces deux versets du Saint Livre nous le prouvent:
« Les deux d’entre vous qui l’ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S’ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux . » [Sourate 4, An-Nissa (Les femmes), verset 16].
« Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication – car quiconque fait cela encourra une punition » [Sourate 25, Al-Furqane (Le discernement), verset 68].

Les jeunes hommes ont pris l’habitude de profiter de la crédulité des jeunes filles sortant avec elles et exigeant d’elles les pires choses, sans pour autant admettre que quelqu’un agisse de même avec leur sœur ou l’une de leur cousine.
Et lorsqu’il est prêt à convoler en juste noce, il impose à la future mariée d’être vierge oubliant que lui-même est passé d’une fille à l’autre.
Mais Allah soubhana wa ta’ala a dit : « Les mauvaises femmes aux mauvais hommes et les mauvais hommes aux mauvaises femmes. De même les bonnes femmes aux bons hommes, et les bons hommes aux bonnes femmes ». [Sourate 24, An-Nur (La lumière), verset 26].

Rappelons encore que derrière chaque interdit d’Allah Soubhana wa ta’ala se cache une bénédiction, se soumettre à la parole divine nous préservera dans ce cas-ci des maladies graves, des grossesses non désirées et les conséquences qui y sont liées.

Mais Allah Le Très Haut, nous dit : « Informe Mes serviteurs que c’est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux » (Sourate al-Hijr, 49), car : « Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d’Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux ». (Sourate an-Nisa, 110).

Qu’Allah nous préserve tous de ces pêchés et de Son châtiment. Amin.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le Qatar au secours de la Bande de Gaza pour éviter une pénurie d’électricité.

La Bande de Gaza traverse actuellement une crise dans le domaine de l’électricité. Afin d’éviter une pénurie, le Qatar a promis 11 millions d’euros à l’enclave palestinienne.

Quatre heures d’électricité quotidiennement.

Les Palestiniens de la Bande de Gaza n’ont pas d’électricité en continu. Ils avaient auparavant huit heures de courant mais ce temps a été réduit à quatre heures. Le Qatar s’est donc engagé à verser 11 millions d’euros à l’Autorité palestinienne afin de ne pas se retrouver en pénurie d’électricité. Aujourd’hui la centrale électrique ne peut fonctionner correctement faute de carburant mais aussi en raison des dommages qu’a subis la centrale après des bombardements israéliens. De plus, les tunnels fermés entre la Bande de Gaza et l’Egypte permettaient auparavant le transport de carburant.

Du côté palestinien, on confirme qu’un premier paiement de 3,7 millions d’euros a déjà eu lieu. Cependant il est nécessaire de trouver une solution durable pour permettre aux Palestiniens d’avoir de l’électricité sans interruption.

Clic pour voir la Source de l’article

***

L’homme entre passions et faux espoirs.

L’Homme a tendance à se projeter à l’infini comme si la vie sur terre était éternelle.

Savoir que celle-ci est vaine nous aide à agir au mieux de suite et à nous empresser au repentir. Notre destin est écrit, à nous d’agir de suite avant que cette fin inéluctable nous rattrape.

« Toute âme goûtera la mort. Mais c´est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n´est qu´un objet de jouissance trompeuse » Coran 3.185.

Le Prophète me prit par l’épaule et me dit :

«Sois dans ce monde comme un étranger où un passant.».

Ibn Omar disait : «Lorsque tu parviens au soir, n’attends pas le lendemain, et parvenu au matin, n’attends pas le soir. Tire avantage de ta santé avant ta maladie et de ta vie avant ta mort.»

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Palestine : Un palestinien de 17 ans reçoit une balle en pleine poitrine lors d’une manifestation.

Un palestinien de 17 ans a été tué par l’armée israélienne lors d’une manifestation au sud de Bethléem. Une information donnée par le ministère palestinien de la Santé et confirmée par Israël.

Un jeune homme de 17 ans a reçu une balle en pleine poitrine lors d’affrontements entre militaires israéliens et jeunes palestiniens. Les forces d’occupation ont fait feu contre les manifestants, visant notamment Qusai al Amour.

Selon l’armée israélienne, qui a tenté de justifier cet énième assassinat contre un civil mineur, le jeune homme était « le principal instigateur d’une violente émeute ».

Clic pour voir la Source de l’article

***


Turquie : le responsable de la tuerie du 31 décembre dans une discothèque d’Istanbul arrêté.

Le responsable présumé de la fusillade du 31 décembre dans une discothèque d’Istanbul a été arrêté par la police turque.

Originaire d’Ouzbékistan, Abdulgadir Masharipov, l’auteur de l’attentat à la discothèque la Reina a été neutralisé par les forces de sécurité à Istanbul Esenyurt. La police a escorté le le responsable jusqu’au poste de police du Boulevard de la Patrie « Vatan Caddesi ».

Selon les premières informations, l’homme aurait tenté de fuir le pays sans succès.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Sport : Coupe d’Afrique des nations 2017 : le Maroc surpris par la République démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire décevante.

Comme ses deux autres voisins du Maghreb, le Maroc rate son entrée dans la Coupe d’Afrique des nations en perdant lundi 16 janvier face à la République démocratique du Congo (1-0).

Largement diminués par de nombreux forfaits de dernière minute, les Lions de l’Atlas sont tout de même parvenus à aligner une équipe techniquement intéressante avec Mbark Boussoufa à la baguette au milieu de terrain. Le néerlando-marocain a touché la barre transversale dès la 110e seconde de jeu.

Les Marocains ont malheureusement manqué de réalisme, ne concrétisant pas leur domination manifeste sur leurs adversaires du soir. Ils ont été punis à la 55e minute par une reprise acrobatique de Junior Kabananga consécutif à un mauvais renvoi du gardien Munir Mohamedi. L’équipe entraînée par Hervé Renard n’arrivera pas à recoller au score et s’inclinera.

Quelques heures plus tôt, c’est la Côte d’Ivoire qui a échoué face au Togo. Les tenants du titre n’ont pas trouvé les chemins des filets et sont repartis avec le point du match nul (0-0).

Les Ivoiriens vont devoir se reprendre vendredi 20 janvier face à la République démocratique du Congo. Les Marocains vont, quant à eux, d’ores et déjà jouer leur avenir dans la compétition contre les Eperviers du Togo ce soir-là.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Canada : une mosquée et une synagogue unies pour l’accueil d’une famille syrienne.

À Toronto, Andew Hazen, membre de la synagogue Har Zion, s’est associé avec le Centre islamique de l’imam Mahdi en décembre 2015 pour venir en aide à une famille syrienne fuyant la guerre. Ensemble, les bienfaiteurs ont récolté 45 000 dollars afin de les accueillir au Canada, ce qui fut chose faite vendredi 13 janvier. Cette somme permettra de régler les loyers et les dépenses quotidiennes des réfugiés. Un appartement leur a été fraîchement trouvé et meublé par les deux communautés qui se sont unies pour cette bonne action.

Les deux communautés se félicitent de leur générosité. « Nous essayons de sauver une famille d’une zone de guerre, mais aussi, d’une certaine manière, de montrer que le Canada est un endroit dont nous pouvons être fiers », a déclaré Andew Hazen.

Alireza Torabian, en charge des partenariats de la mosquée, a déclaré à CBC qu’« un groupe de musulmans et un groupe de juifs ont montré à la communauté, montré au pays, et, espérons-le, montré au monde que les personnes pouvaient être différentes (mais qu’)elles ont beaucoup en commun ».

Au Canada, les neufs membres de cette famille syrienne ne seront pas seuls. Ils retrouvent Rasha Elendari, leur fille qui y habite depuis bientôt sept ans. Elle a quitté la Syrie en 2010 pour venir étudier à l’université de l’Arkansas, aux Etats-Unis. Lorsque la guerre éclate dans son pays, elle pense à y retourner et s’inquiète pour sa famille. « La situation n’était pas si mauvaise, mais mes parents étaient actifs dans la société civile et auprès d’organisations humanitaires, ce qui leur a causé beaucoup de problèmes venant des forces de sécurité » du régime de Bachar al-Assad, explique-t-elle

Ses sœurs, Manya Elendari et Feras Azzam, habitaient à Damas quand la guerre a commencé. Les bombardements les ont poussées à fuir vers le sud, vers la maison de leurs parents à Sweida, dans le sud du plateau du Golan. Rasha a vu sa famille pour la dernière fois en 2014 au Liban, avant leur fuite vers la Turquie. C’est tout naturellement qu’elle était émue aux larmes en revoyant les membres de sa famille à l’aéroport. Au Canada, plus de 39 000 réfugiés syriens se sont installés après le conflit qui ravage le pays depuis 2011.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Manuel Valls giflé par un jeune homme.

Alors que Manuel Valls saluait les personnes à sa sortie de l’hôtel de ville de Lamballe, l’une d’entre elles l’a giflé à son passage, avant d’être plaqué au sol par des gardes du corps. Les images de Lionel Samson du Télégramme.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


La généreuse donation de Will Smith et sa femme à l’organisation Nation of Islam.

Si on ne présente plus la star hollywoodienne Will Smith, ni le couple qu’il forme depuis vingt ans avec l’actrice, réalisatrice et femmes d’affaires Jada Pinkett Smith, ce que l’on sait moins en revanche, c’est qu’ils seraient les généreux mécènes de l’organisation Nation of Islam, chapeautée par l’octogénaire Louis Farrakhan depuis 1978, comblé par leur prodigalité et la manne providentielle qui en découle.

Cette source miraculeuse de financement qui a jailli en 2015 de leur fondation caritative, la « Smith Family Fondation », créée pour venir en aide à la jeunesse déshéritée et aux familles en souffrance des quartiers défavorisés, avoisinerait la coquette somme de 150 000 $.

Une somme substantielle qui, en tombant dans l’escarcelle du Saint Temple de l’islam de Muhammad, à Chicago – ce phare de l’organisation politico-religieuse fondée à Detroit, en 1930, par Wallace Fard Mohammad et dont Malcolm X fut l’une des figures les plus charismatiques, avant de rompre tout lien avec elle – constituerait l’une des donations les plus importantes jamais versées par la fondation du célèbre couple.

La presse américaine se fait aujourd’hui l’écho de la missive portant le sceau de l’Honorable Ministre Louis Farrakhan, à la fois élogieuse et pleine de gratitude envers Will Smith et son épouse, dans laquelle il les remerciait chaleureusement de leur précieuse contribution qui compenserait le coût d’un grand rassemblement qualifié « d’historique ». Will Smith y avait fait d’ailleurs une apparition très remarquée, attestant d’un soutien dépassant le seul cadre financier.

Si on n’ignorait pas l’inclination pour l’islam de celui qui dénonce l’islamophobie de Donald Trump et se fit un devoir de porter le cercueil de Mohammed Ali lors de ses obsèques en juin 2016, quinze ans après avoir interprété le boxeur de légende avec maestria dans le biopic « Ali » et après avoir prêté sa voix au film d’animation « Bilal », retraçant la trajectoire exceptionnelle de l’un des grands compagnons du Prophète (saws) et premier muezzin de l’islam, on ne savait rien pour autant de sa proximité et extrême générosité envers la Nation of Islam, toujours aussi controversée, et son leader sulfureux.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Deux pêcheurs palestiniens blessés au nord de Gaza
.
Démolitions dans le Kherbat Tawil à Naplouse
.
L’occupation lance des bombes assourdissantes dans une maison au nord d’Hébron
.
Le Hamas dénonce le meurtre impitoyable du mineur al-Amour
.
Les palestiniens de Bethléem font leurs adieux au martyr Qusai al-Amour
.
Les services de l’Autorité Palestinienne arrêtent quatre citoyens pour des raisons politiques
.
Raed Salah après sa libération: Al-Aqsa est non négociable
.
Le Jihad islamique: Les geôliers ont jusqu’à février pour mettre fin à l’isolement des détenus
.
Arrestation de l’épouse du martyr Abou Jamal en face de ses enfants
.
L’occupation force un jérusalémite à démolir sa maison lui-même
.
Libération du Cheikh Raed Salah
.
Crash d’un avion espion israélien au sud du Liban
.
Le Hamas prêt à céder tous les portefeuilles ministériels au gouvernement d’al-Hamdallah sous conditions
.
L’occupation renouvelle l’interdiction de voyager à une enseignante à al-Aqsa
.
L’occupation cible des pêcheurs et des agriculteurs à Gaza
.
12 Palestiniens arrêtés par l’occupation en Cisjordanie et à Jérusalem
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com