MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 6 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 6 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Les clés de l’éducation : le temps passé avec nos enfants.

Nous en avons rêvé, Allah nous en a donné. Un don honorable offert à chacun selon sa part sur terre. Nos enfants sont une merveille dont Il nous comble chaque jour. En sommes-nous réellement conscients ? Et toi, que fais-tu pour glorifier ton Seigneur pendant ce temps privilégié qu’est leur éducation ?

Des hassanettes inquantifiables, le temps d’une éducation.

Il est passé le temps où tu attendais, avec patience, le jour où tu pourrais le porter dans tes bras.

Une fois né, tu le regardais à ne pas t’en lasser des heures durant. De louanges sincères à ton Créateur, Le Très Haut, tu L’as remercié et t’es bercé toi-même d’espoir.

Les enfants sont une fitna, tu aurais du t’en rappeler plus souvent, mais tu sais que tu encore le faire.
Coran Sourate 64, Verset 14.

Sachez que vos richesses et vos enfants sont une épreuve pour vous et qu’auprès d’Allah il y a de magnifiques récompenses.

Une fitna est une épreuve et une tentation pour l’être humain. Un objet, une personne, ou tout autre chose qui le distrait de l’adoration d’Allah. Une épreuve qui l’induit en erreur. Alors prends garde à ton cœur !

Ce petit être a bien grandi et s’est développé sous ton aile. Tu as fait de ton mieux pour élever ce petit corps fragile et fortifier sa chair. Mais quant est-il maintenant ?

Te rends -tu compte haut combien tu as de la chance ? Ces enfants sont ton opportunité qu’Allah a mis entre tes mains, pas seulement pour te combler de ses bienfaits, mais pour te laver, toi, de tes péchés, faiblesses et tristesses. Saisis-tu cette perche ou la laisses-tu, chaque jour, tomber un peu plus à terre ?

L’assise en famille, la première école.

Avoir des enfants, c’est en ce sens une éducation pour soi à leur transmettre à eux. C’est reconnaître la grandeur d’Allah El Wahab, le Grand Donateur, et en même temps lui rendre grâce en faisant don de son temps pour les prochaines générations dont nous avons la garde et la responsabilité.

Non ! Être un parent musulman ce n’est pas que pouponner, s’émerveiller et être fier. C’est plus encore un labeur douloureux, des nuits sans sommeil et des journées à veiller à leur devenir et pas seulement à leur bien-être.

Ne te contente pas de déléguer cette noble tâche éducative dont Allah t’a honoré. La famille a cette responsabilité de donner les bases d’éducation religieuse et morale à son enfant, par l’exemple que représente ses parents, des conseils et bien évidemment le choix des endroits où elle le placera pour apprendre tous les autres enseignements qu’elle ne pourra lui prodiguer. Mais n’en fait pas ton unique solution.

Une école, aussi bonne soit-elle, ne remplacera jamais l’assise des membres d’une famille ensemble autour d’un père et une mère unis dans l’amour d’Allah et Sa Parole.

Tu ne t’en crois pas capable et tu préfères reléguer ce rôle d’éducateur sincère à un lieu, une renommée ? Ne sous-estime pas l’impact de ton regard et de tes larmes pendant que tu parles de ton prophète Mohamed (paix et salut soient sur lui). N’imagine pas que la cohérence entre ce qu’il apprend à l’école ou la mosquée, et, ce qu’il te voit faire, soit une œuvre vaine. Assis toi avec ton enfant et laisse-le observer ce que le Dinn a fait de toi.

Ceux qui croient et font de bonnes œuvres… vraiment Nous ne laissons pas perdre la récompense de celui qui fait le bien.
Coran Sourate 18 Verset 30.

Les technologies, un danger chronophage sous leur utilité.

Mais pour cela, prends garde à un danger.

Subtilement fourbe et indispensable à la fois, il te séduit par son efficacité pour te laisser t’embourber dans les futilités. Prends le temps bien au sérieux car ton smartphone, et autres technologies, te mènera à ta perte si tu n’anticipes pas ce que tu peux en faire. Ton enfant est là, vif et spontané, en attente d’un moment à vivre, alors ne le laisse pas s’impatienter et fuir. Fuir cette assise pieuse que tu as l’ambition d’instaurer dans ton foyer.

N’attends pas de tes fans, amis virtuels et autres «followers» de partager avec toi ce que tu ne peux offrir aux membres du seul cercle réel qui n’attend pourtant que de te suivre sur la voie de Celui qui vous a créé.

Organise-toi ! Juste cela. Du temps, tu en as !

Régis en toi un sens des priorités qui te fera respecter ceux avec qui tu vis car Allah a juré par ce qu’Il a de plus sacré, et le temps en fait partie.

Par le temps !

L’homme est certes en perdition.

Sauf ceux qui croient et accomplissent, s’enjoignent mutuellement (de diffuser) la vérité, et s’enjoignent mutuellement l’endurance.
Coran Sourate 103.

Reste avec eux, tes enfants et ta famille, soudé et convaincu qu’ils n’ont pas besoin de voir en toi un tout-savant. Juste un parent bien-aimant qui parle du Paradis et de l’Enfer, comme s’il les voyait, du prophète comme on aimerait tous le voir et de l’amour d’Allah pour qu’il puisse remplir leur cœur.

Nous demandons à Allah de faire accroître notre science et notre temps, à vous et à nous, et de les utiliser pour Sa Face. Et n’est-ce pas en nos enfants que sont les moyens les plus accessibles de rechercher l’agrément d’Allah ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Elle perd son bébé à cause d’une erreur médicale.

Nous revenons sur l’histoire de Zara, hospitalisée afin de bénéficier d’une intervention visant à prévenir un accouchement prématuré. Zara enceinte de 4 mois a perdu son bébé suite à la négligence d’une stagiaire.

Une grossesse tant attendue.

Zara et Brahim attendaient cette grossesse depuis 5 ans. Afin que tout se passe bien, Zara avait même démissionné de son emploi afin de se consacrer à sa grossesse et mettre toutes le causes de son côté. Ayant déjà fait une fausse couche auparavant, Zara a été hospitalisée afin de bénéficier d’un cerclage du col de l’utérus, une opération bénigne visant à prévenir d’un accouchement prématuré. A quelques mètres de sa chambre, une femme hospitalisée venue pour subir un avortement.

Une erreur mortelle.

L’erreur a été commise par une étudiante sage-femme qui a confondu les deux chambres. Persuadé que Zara était venue pour subir un avortement, elle lui administre des médicaments destinés à préparer le curetage (retrait du bébé). Lorsque Zara sort du bloc opératoire, on l’informe que l’équipe médicale avait dû expulser d’urgence le bébé, une énorme souffrance pour Zara qui attendait cette grossesse depuis des années. « A mon premier réveil, ils m’ont annoncé qu’il avaient dû expulser l’enfant. Je n’y croyais pas, je disais ‘c’est pas vrai, le bébé allait très bien« . Ce n’est que quelques jours après l’accident que l’hôpital a informé le couple des véritables motifs de la perte de leur enfant.

Zara a indiqué vouloir porté plainte afin de savoir ce qui s’était réellement passé et pour que cela ne se reproduise plus. L’hôpital a de son côté ouvert une enquête interne et a affirmé ne pas souhaiter valider le stage de l’étudiante.

Une épreuve divine.

Il est rare que nous relayions ce genre d’informations mais cette épreuve que traversent Brahim et Zahra n’est pas chose facile. Ainsi, nous leur apportons tout notre soutien avec le cœur ainsi qu’en invoquant Allah d’apaiser leur peine et de leur accorder mieux dans ce bas monde et dans l’au-delà. Cette histoire est aussi un rappel pour chacun d’entre nous qui consent à rencontré Allah avec un cœur en paix, le chemin est long et semé d’épreuves. Ces épreuves sont la manifestation de l’amour d’Allah envers ses créatures, les Prophètes qui sont les hommes les plus aimés d’Allah ont eux aussi été éprouvés à travers leur famille, leur biens, leur personne certains y ont laissé la vie.

Allah a dit : «Apporte la bonne nouvelle aux endurants qui, frappés par un malheur, disent : nous sommes à Allah et c’est vers Lui que nous retournerons. Voilà ceux qui bénéficieront de la bénédiction et de la miséricorde de leur Maître ; voilà les bien guidés » (Coran, 2 : 155-157).

D’après Souhayb ar-Roumi (P.A.a) le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Que le sort du croyant est étonnant ! En effet, son sort n’est que du bien – situation dont ne jouit que le croyant – ; s’il remercie Allah pour un bien qu’il acquiert, il en est récompensé, et s’il endure un malheur qui le frappe, il en est encore récompensé : tout jugement divin qui concerne le musulman lui fait du bien » (rapporté par Mouslim).

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Benoît Hamon : « Il faut reconnaître l’Etat de Palestine ».

Candidat à la primaire socialiste, Benoit Hamon est connu pour ses déclarations en faveur du peuple palestinien. Sur le plateau de « Quotidien » sur TMC, il est allé plus loin dans sa pensée en se démarquant de tous ses concurrents sur le sujet : s’il est élu, il reconnaîtra l’Etat de Palestine.

Insertion d’Israël et reconnaissance d’Etat palestinien

Sur les deux tableaux, sans trop se mouiller, il déclare : « Ce que moi je ferai car je pense que c’est de la responsabilité historique des Européens, notamment des Français envers l’Etat d’Israël, c’est d’assurer son insertion dans son environnement régional de manière pacifique. Or ce n’est pas le cas si Israël se sent menacé par ses voisins. Pour que ce soit pacifique, il faut reconnaître l’Etat de Palestine et c’est l’engagement que je prends et que je prendrai »

Quoi qu’il en soit, sa déclaration vient apporter un nouveau son de cloche au parti socialiste. Il est aujourd’hui le seul à porter ce discours clair sur la question du Proche-Orient, de quoi lorgner le vote « musulman et de banlieue »…

Clic pour voir la Source de l’article

***


Secours Islamique France : une année (de plus) d’actions !

Le Secours Islamique France s’est engagé dans de nombreuses batailles pour les plus démunis dans le monde et ce, depuis une vingtaine d’années. En toute transparence, il agit auprès des populations défavorisées au quatre coins du globe dans des missions aussi périlleuses que variées. Tout cela, grâce aux dons. Grâce à vous.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Au Yémen, la guerre et la faim font mourir les enfants.

L’Unicef a publié en décembre dernier les chiffres sur la malnutrition infantile au Yémen. Ce sont 2,2 millions d’enfants qui en souffrent aujourd’hui. La faim est en augmentation puisque le pays, qui est l’un des plus pauvres au monde, connaît un conflit qui a débuté il y a presque deux ans.

Une situation humanitaire désastreuse.

C’est une situation humanitaire sans précédent que le Yémen traverse aujourd’hui. La famine est l’une des conséquences du conflit armé dont les civils sont les premières victimes. D’après l’Unicef, 462 000 enfants souffrent de malnutrition sévère aiguë et 1,7 million d’enfants sont à un stade de malnutrition aiguë modérée. Le pays fait face à de fortes pénuries qui concernent notamment la nourriture et les médicaments. Les infrastructures médicales manquent aussi. D’ailleurs des structures soutenues par Médecins sans frontières ont également été visées par des bombardements impliquant de devoir évacuer les équipes.

Ce conflit armé dans lequel s’opposent de nombreux acteurs (forces gouvernementales soutenues par la coalition menée par l’Arabie Saoudite, rebelles chiites Houthis et autres groupes armés) a déjà causé la mort de 7000 personnes d’après l’ONU.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Coupe d’Afrique des Nations 2017 : le Maroc devra se passer de Younes Belhanda, forfait.

Coup dur pour les Lions de l’Atlas. Tandis que la Coupe d’Afrique des Nations doit débuter le 14 janvier prochain, Younes Belhanda est forfait en raison d’une fracture de l’orteil.

Absent plusieurs semaines.

Le docteur de la Fédération Marocaine de Football a indiqué que, déjà avant de partir en stage dans le Golfe, le staff était au courant des pépins physiques du joueur de l’OGC Nice. Cependant il souhaitait réaliser d’autres examens pour confirmer son incapacité à s’entraîner et jouer. Une mauvaise nouvelle pour l’international marocain qui, avec son retour dans le championnat français, est sur une excellente dynamique. Par ailleurs, son club, l’OGC Nice, a annoncé que l’absence de son joueur des terrains de football pourrait durer plusieurs semaines. De son côté, Hervé Renard, le sélectionneur du Maroc, doit donc conjuguer avec l’absence de Younes Belhanda mais aussi celle de Oussama Tanane.

La formation marocaine sera-t-elle donc dans les meilleures conditions pour affronter les équipes de sa poule : Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo et Togo ?

Clic pour voir la Source de l’article

***

Ce n’est pas dans son arrière-boutique qu’un commerçant de Mayhill, une bourgade du Nouveau-Mexique, ronge son frein en dissimulant son islamophobie et sa xénophobie primaires, loin s’en faut ! Ce serait en effet mal connaître ce réparateur en tous genres que de penser que les scrupules l’auraient étouffé à l’idée d’exposer ses noires pensées au vu et au su de tous.

Ignorant la hantise de faire fuir ses clients ou de bafouer la liberté d’expression garantie par le 1er amendement de la Constitution, cet artisan américain n’a pas attendu la victoire fracassante de Donald Trump pour se sentir légitimé à déverser sa haine en vitrine. Une haine de surcroît très rentable dont il n’a pas hésité à faire commerce, ce qui ajoute à l’accablement général, après que des photos de son négoce, prises récemment, ont soulevé une houle d’indignation sur le Net.

Recouverte depuis longtemps d’affichettes calomnieuses et injurieuses, à la consternation d’un ancien employé, Marlon Mc Williams, qui s’en est désolé récemment devant la caméra de la chaîne locale KOB4, la devanture de son magasin attire le chaland en flattant ses bas instincts, notamment contre ses deux boucs émissaires préférés : Barack Obama et les musulmans.

« Il vend ces affiches odieuses depuis un bon moment déjà », a déploré vivement Marlon Mc Williams, à l’heure où les réseaux sociaux américains s’en émeuvent à leur tour, mettant un terme à une impunité qui n’a que trop duré.

Renouant avec les heures sombres de la ségrégation, son panneau accroché sur l’une des fenêtres de son établissement, avertissant « Obama et d’autres musulmans ne sont pas les bienvenus ici », a aggravé son cas, nombreux étant les internautes scandalisés qui appellent à lui faire fermer boutique et à le condamner pour incitation à la haine.

Mais que dire des clients qui, pendant des années, lui ont permis de prospérer en achetant ses affiches ignominieuses et du silence de ceux que ce commerce honteux a toujours écoeuré ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Pays-Bas : une vidéo montrant des écoliers non musulmans en train de faire la prière rend furieux les ultras du nationalisme.

La scène aux airs de parenthèse récréative se passe dans une mosquée à Zwolle, une localité des Pays-Bas, dans une atmosphère joyeuse et ludique propre à l’enfance, en présence d’un imam mué pour la circonstance en un pédagogue enseignant aux chères têtes blondes néerlandaises, par définition non musulmanes, l’attitude et la gestuelle de la prière rituelle dans l’islam.

Devant des caméras qui n’en ont pas perdu une miette, de petits écoliers, filles et garçons, se sont appliqués à reproduire les différentes positions montrées par leur guide d’un jour, entre deux éclats de rire et sous le regard amusé de leurs maîtres d’école.

Certains d’entre eux se sont essayés, eux aussi, à l’exercice, dans le cadre d’une immersion dans la religion tant décriée par le national de l’étape, le député populiste et pro-sioniste Geert Wilders, ce grand pourfendeur de l’islam au pays des tulipes dont les analogies abjectes entre le Coran et Mein Kampf ou encore entre l’islam et le nazisme résonnent doucement aux oreilles de son homologue française, Marine Le Pen…

Ce qui n’était qu’une simple découverte initiatique en territoire religieux inconnu, baignant dans une ambiance bon enfant et absolument pas prosélyte, a fait l’effet d’une bombe auprès des farouches partisans du nationalisme à la Wilders, dont le parlementaire Harm Beertema, 64 ans, fut le premier à sortir de ses gonds devant le succès viral de la vidéo.

Exhortant les parents à refuser que leurs enfants prennent part à « ces activités politiquement correctes » et à « ces excursions qui s’aventurent loin de notre culture », tout en les galvanisant aux cris de « Vous décidez, pas l’école ! », ce dernier a exigé que passe à la trappe de la censure scolaire l’initiation au deuxième pilier de l’islam, accusée de tous les maux.

Inimaginable en France, sauf à susciter une levée de boucliers générale, ce programme d’éducation religieuse néerlandais a sans doute comme seul tort d’ouvrir un peu trop grand les portes des mosquées et de jouer un peu trop la carte de la transparence aux yeux de ceux qui, contrairement à ce qu’ils prétendent, s’emploient à enfoncer l’islam dans l’obscurantisme.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


En Occident, pas de pleureuses pour les enfants yéménites.

La prospérité de notre industrie de l’armement vaut bien la vie de quelques milliers d’enfants yéménites. C’est ce que répondit implicitement Manuel Valls lorsqu’on lui demanda ce qu’il pensait des bombardements saoudiens qui dévastent le Yémen et terrorisent sa population. « Est-il indécent de se battre pour nos emplois ? » répondit le premier ministre le 15 octobre 2015 sur Bfm/Tv. « Indécence », dites-vous ? A la tête d’un gouvernement qui aura généreusement distribué des armes et des médailles aux coupeurs de tête du Golfe, Manuel Valls sait de quoi il parle.

Depuis mars 2015, la « coalition » conduite par Riyad déchaîne le feu du ciel contre des civils sans défense en prétendant combattre une rébellion houthie coupable de s’être alliée avec l’ex-président Ali Abdallah Saleh contre son successeur Abd Rabbo Mansour Hadi, instrument docile de la monarchie saoudienne. Selon l’ONU, cette intervention militaire meurtrière a fait plus de 10 000 victimes. Elle a provoqué une catastrophe humanitaire, 400 000 enfants souffrant de malnutrition dans un pays dévasté par les bombardements et privé de ressources par l’embargo que lui imposent les pétromonarchies.

Dans une totale impunité, l’aviation saoudienne n’épargne ni les écoles, ni les hôpitaux, ni les cérémonies religieuses. Elle répand la terreur, elle cherche à faire plier, en la soumettant à un déluge de feu, une résistance qui infligerait une cuisante défaite aux forces coalisées si elles avaient le courage de l’affronter sur le champ de bataille. Les wahhabites, en fait, ne mènent pas une guerre contre des combattants, mais une entreprise systématique de démoralisation de la population, de destruction totale, d’arasement des infrastructures du pays.

Cette œuvre mortifère, ses auteurs la justifient en invoquant la légalité internationale. Le mouvement « Ansarullah », en effet, a investi la capitale du pays en septembre 2014 et poussé le président Mansour Hadi à la démission en janvier 2015. Effet à retardement de la « révolution » ratée de 2011, ce succès inattendu a pris de court les Saoudiens et leurs parrains occidentaux. Décidés à intervenir dans le conflit, ils ont obtenu du conseil de sécurité de l’ONU le vote de la résolution 2216 du 14 avril 2015 condamnant la prise du pouvoir par les Houthis et affirmant la légitimité du président Hadi.

Cette décision onusienne a offert à Riyad une couverture juridique l’autorisant à frapper le Yémen sans ménagement pour vaincre la rébellion. Perversion du droit international, c’est un chèque-en-blanc qui permet au pays arabe le plus riche d’écraser sous les bombes le pays arabe le plus pauvre. Tout se passe comme si l’agresseur bénéficiait d’une sorte de permis de tuer à grande échelle, avec la bénédiction de puissances occidentales qui lui fournissent des armes en quantité illimitée tandis que la rébellion houthie se voit frappée par l’embargo.

On se demande alors quel crime le peuple yéménite a pu commettre pour endurer un tel supplice. Aurait-il commis des actes terroristes ? Certainement pas. Il est la première victime des attentats meurtriers perpétrés par Daech et Al-Qaida, comme celui contre les mosquées chiites de Sanaa qui fit 142 morts le 20 mars 2015. Ces organisations, en revanche, ont longtemps bénéficié de l’étrange inaction de la coalition, notamment dans la région d’Al-Mukallah. Peine perdue ! Cette alliance objective sur fond de haine anti-chiite n’a pas mis les forces « loyalistes » à l’abri des attentats-suicides qui vont bientôt les frapper à leur tour en 2016.

D’où vient, alors, l’acharnement de Riyad contre le Yémen ? Selon la propagande saoudienne, il serait justifié par la complicité des Houthis avec Téhéran. Appartenant à la communauté chiite « zaydite », le mouvement « Ansarullah » servirait les ambitions géopolitiques de l’Iran. Les causes du conflit yéménite sont endogènes, l’aide fournie par les Iraniens aux rebelles est dérisoire, mais Riyad s’obstine à dénoncer l’influence malfaisante des mollahs. C’est une situation ubuesque. Les Houthis sont coupés du monde par l’embargo et bombardés par une puissante aviation, et Riyad les traite, sur leur propre sol, comme s’ils étaient des mercenaires étrangers !

Le voilà donc, son crime, à ce Yémen rebelle. Il est en cheville avec les forces du mal, il pactise avec le diable. Décidément inconscients, les Houthis admirent le Hezbollah libanais, ils soutiennent la Syrie souveraine, ils croient encore au nationalisme arabe. Pour ceux qui entendent asservir la région aux intérêts impérialistes, Sanaa est une épine dans le pied. Le Yémen a commis une faute politique qu’il va devoir expier dans la douleur. Vu de Riyad, il va falloir étouffer ce foyer de contestation d’un ordre impérial auquel se cramponnent des pétromonarchies vermoulues. L’Arabie saoudite ne veut pas, elle n’a jamais voulu, tout simplement, d’un Yémen indépendant et unifié.

Pour ce pays martyrisé qui n’intéresse personne, on n’entendra pas de jérémiades. Ni « génocide », ni « massacre », ni « barbarie » à l’horizon dans les colonnes de la presse mainstream. Le chœur des pleureuses occidentales est aux abonnés absents. Ni « Casques blancs » financés par des fondations anglo-saxonnes, ni parlementaires français en goguette pour « éveiller les consciences », ni gauchistes indignés qui appellent à la « solidarité révolutionnaire », ni droits-de-l’hommistes qui signent héroïquement des pétitions à la pelle, rien, nada. Le Yémen est sorti des écrans-radar, rayé de la liste des causes qui en valent la peine. Il est abandonné aux criminels wahhabites par l’indécente lâcheté d’un Occident complice. Mais, qui sait, le peuple yéménite n’a peut-être pas dit son dernier mot.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Allemagne : Le soir du Nouvel An, La police de Cologne aurait arrêté plusieurs centaines d’hommes selon des critères purement raciaux.

Polémique en Allemagne après une vaste affaire de contrôles au faciès. La police de Cologne est dans la tourmente car elle aurait, le soir du Nouvel An, arrêté devant la gare centrale et placé sous surveillance plusieurs centaines d’hommes selon des critères purement raciaux. Les autorités ont expliqué que tous étaient des « Nafris » – l’équivalent allemand de « Nord-Af », ce qui a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux notamment. #PolizeiNRW #Silvester2016 #SicherInKöln: Hundreds of Nafris s…

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

Violences racistes dans le métro : procès à Paris des 4 supporters britanniques de Chelsea.

Tout le monde se souvient de cette vidéo montrant un père de famille africain se voyant interdire l’accès d’un wagon du métro par des supporters racistes de l’équipe britannique Chelsea. Un scandale qui avait rapidement fait le tour du monde jusqu’à rattraper les quatre principaux responsables.

Aujourd’hui, le père de famille accompagné de son épouse va affronter les accusés qui risquent jusqu’à de la prison.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : incendie à la mosquée de Valenton.

La mosquée de Valenton a pris feu ce matin au grand malheur des fidèles. Pour l’instant, l’administration de l’association qui gère le lieu de culte n’a pas communiqué sur les causes de l’incendie.

Le bungalow qui sert de salle de prières pour l’instant aux fidèles a pris feu ce matin. Les musulmans de Valenton travaillent actuellement sur la construction d’une mosquée et d’un centre culturel.

Un fidèle a pris quelques clichés de l’édifice en feu.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
BDS condamne les pays du Golfe pour leur normalisation avec l’occupation israélienne
.
La mère d’un prisonnier palestinien meurt d’un AVC
.
Des dizaines de colons israéliens envahissent la mosquée d’Al-Aqsa
.
Netanyahou interrogé pendant 3 heures sur des accusations de corruption
.
Moscou accueillera les pourparlers de réconciliation palestiniens la mi-janvier
.
Arrestations violentes et raids en Cisjordanie occupée
.
L’armée égyptienne a détruit 12 tunnels à la frontière avec Gaza
.
Atterrissage de deux hélicoptères à Naplouse
.
L’occupation commence à démolir des installations dans un village de Naplouse
.
14 Palestiniens sans abri après la démolition de leur maison dans le Néguev
.
Al-Quds: Trois jeunes palestiniens arrêtés suites à des confrontations
.
Abou Marzouk: Le fédéralisme n’est pas proposé comme projet pour mettre fin à la division
.
Thawabteh: L’OLP est un corps maigre et nous rejetons tout congrès national en Palestine
.
La marine israélienne cible un bateau de pêche libanais
.
Démolition de 5 maisons à l’est de Jérusalem
.
L’occupation arrête 5 employés du Comité de réhabilitation d’Hébron
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire