MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Vendredi 8 Joumada el Awwal 1444, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Vendredi 8 Joumada el Awwal 1444, sur MouslimRadio.


Le Centre Palestinien D'Information

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Vendredi 8 Joumada èl A’oill 1444.
.

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.
.
..

……Les factions menacent de riposter au crime israélien de Jenine.

Les factions palestiniennes ont pleuré le chef de « la Bataillon de Jenine », le martyr Mohammad Aymen al-Saadi, et son camarade, le martyr Naïm Jamal Zoubeidi, qui ont été assassinés cette aube dans le camp de Jenine par les forces d’occupation israéliennes.

Le dirigeant de Hamas, Ismaïl Radhouan, a assuré que la résistance trouvera le moyen propice pour riposter à ce crime qui ne peut pas passer sans faire l’occupant payer le prix.

Radhouan a présenté les condoléances de son mouvement aux familles des deux martyrs et à tous les Palestiniens tout en saluant les résistants dans le camp de Jenine et en appelant le peuple palestinien à l’escalade contre les forces d’occupation.

Le mouvement d’al-Jihad islamique en Palestine et son bras armé « Saraya al-Quds » a assuré que le sang des martyrs palestiniens embrasent la résistance qui « frappera l’ennemi avec force pour qu’il sache l’ampleur de son crime. »

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a pleuré « les martyrs de Jenine » et assuré que les crimes de l’occupant israélien ne feront qu’augmenter la force de la résistance. Il a ajouté que l’intensification des envahissements des camps palestiniens par les forces israéliennes prouve que ces camps sont et resteront les forteresses de la résistance.

Le mouvement d’al-Moujahidine a pleuré « les astres de Jenine » qui sont tombés en martyr cette aube après un violent accrochage contre les forces israéliennes. Il a appelé les militants et toutes les cellules de la résistance à riposter à ce crime et à intensifier leurs opérations par tous les moyens.

Le mouvement « Ahrar » (Libres) a décrié « le visage odieux » de l’occupant israélien appelant les braves résistants et « tous ceux qui portent des armes en Cisjordanie » à resserrer leurs rangs et à intensifier les opérations contre les forces d’occupation.

…..Des foules immenses pleurent les corps des deux martyrs, « Saadi » et « Zubaidi », à Jénine..

Des foules immenses à Jénine, aujourd’hui (jeudi (1-12)), ont enterré les corps des martyrs, les résistants Muhammad Al-Saadi et Naim Al-Zubaidi, qui ont été tués dans une opération d’assassinat menée par une force spéciale israélienne dans le camp de Jénine à l’aube aujourd’hui.

Un grand nombre a participé au cortège funèbre qui a parcouru le camp de Jénine, avec la participation de dizaines de résistants et de militants, au milieu des takbirs et des appels glorifiant les martyrs et fiers de leurs sacrifices, et des chants appelant à la vengeance de leur sang et à l’escalade de la résistance à l’uOccupation.

Les Brigades Al-Quds ont pleuré la « Brigade de Jénine », son commandant le plus éminent, le commandant de terrain martyr Muhammad Ayman Al-Saadi (26 ans), commandant de la Brigade de Jénine, et le héros martyr, protecteur de la résistance, le Commandant Naim Jamal Zubaidi (27 ans), mort après une lâche opération d’assassinat menée par les forces d’occupation dans le camp de Jénine.

Au cours des dernières 72 heures, neuf martyrs sont morts en Cisjordanie, portant le nombre total de martyrs depuis le début de cette année à 210 martyrs, dont 158 martyrs en Cisjordanie et 52 martyrs dans la bande de Gaza.

Le Hamas a rendu hommage aux deux martyrs de Jénine et a souligné que cibler les dirigeants et poursuivre la politique d’assassinats contre les combattants de la résistance ne réussiront pas à assurer la sécurité de l’occupation et de ses colons, ni à éteindre la résistance montante en Cisjordanie. Nos générations connaissent le chemin vers la victoire et la libération.

Le mouvement a adressé ses condoléances aux familles des deux martyrs, et a salué les héros de notre peuple et nos combattants de la résistance dans le camp de Jénine et partout en Cisjordanie et à Jérusalem, qui allument le feu de la révolution. 

Il a appelé à une résistance croissante et à venger le sang des martyrs, et à répondre au cri d’Al-Aqsa, qui est menacée et judaïsée.

……Haniyeh: Nos résistants travaillent jour et nuit pour libérer les prisonniers.

Le chef du bureau politique du Mouvement de résistance islamique « Hamas », Ismail Haniyeh, a adressé un discours aux prisonniers des prisons d’occupation, dans lequel il a déclaré qu’attendre la libération est un culte et que nos résistants travaillent jour et nuit. pour vous libérer de la captivité.

Haniyeh a souligné, dans un discours qu’il a prononcé lors d’une cérémonie en l’honneur des prisonniers qui ont mémorisé le Coran et récité par cœur, aujourd’hui dans la ville de Gaza, organisée par le Hamas et le Bureau d’information des prisonniers, que les prisonniers compensent en mémorisant le Noble Coran, leur absence des places Al-Aqsa et des nuits de Qiyam sur ses places, et c’est la réalité de la sincérité avec Allah.

« Ô prisonniers, vous faites briller la lumière et marchez dans la lumière de Dieu Tout-Puissant, malgré les conspirations et les ténèbres qui vous entourent. », a-t-il poursuivi.

Haniyeh a salué la fermeté et la détermination des prisonniers et leurs sacrifices sur le chemin de la lutte et la dignité, leur rassurant que leur libération est une priorité pour la résistance et ses combattants, qui travaillent sans cesse pour les arracher des prisons de l’ennemi usurpateur sioniste.

Pour sa part, Abu Hamza », l’un des chefs des Brigades Al-Qassam, a déclaré dans son discours à cette occasion, que les bataillons travailleront pour accumuler des forces et en augmenter l’équilibre, chercher à enlever plus de soldats pour les forcer dirigeants de l’occupation à se soumettre aux conditions de la résistance dans la question de la libération des prisonniers, affirmant que le gouvernement israélien continue de se mentir à lui-même et à sa société, et manipule les émotions des familles de ses soldats capturés.

…..Les prisonniers d’Ofer s’engagent dans des étapes d’escalade.

Les prisonniers palestiniens de la prison de l’occupation israélienne « Ofer » prennent des mesures de protestation contre l’Autorité pénitentiaire, rejetant les mesures arbitraires de l’occupation.

Les prisonniers de la prison « Ofer » ont décidé de rendre les repas fournis par le service pénitentiaire israélien.

Le ministère des Prisonniers et ex-prisonniers a signalé qu’environ 900 prisonniers de la prison d’Ofer manifestent aujourd’hui en retournant les repas, pour protester contre la détérioration de leurs conditions de vie et pour rejeter les mesures de l’administration pénitentiaire lors des visites familiales.

Selon la Commission des affaires des détenus et des ex-détenus, les prisonniers ont également décidé de mener une escalade si l’administration pénitentiaire ne répond pas à leurs demandes.

Ces mesures s’inscrivent dans le cadre de l’augmentation par l’administration pénitentiaire du nombre de détenus à l’intérieur des cellules de la prison d' »Ofer » et du report des visites des familles à leurs enfants.

Il convient de noter que les autorités d’occupation ont récemment empêché un certain nombre de familles de prisonniers de rendre visite à leurs enfants à la prison de Ramon, sous de faux prétextes, dans le cadre des violations continues contre les prisonniers et leurs familles.

Les prisons d’occupation connaissent des tensions permanentes, en raison de l’agression des prisonniers palestiniens et de la privation de leurs droits les plus élémentaires à l’intérieur de la prison, en plus d’imposer des politiques injustes à leur encontre, y compris la politique de l’isolement cellulaire.

Le détenu isolé est empêché de rendre visite à ses proches ou à ses codétenus et de leur parler, et il n’a le droit de voir la lumière qu’une fois et pendant quelques minutes par jour, ou il en est privé.

Le nombre de prisonniers dans les prisons d’occupation est de 4 650, dont 32 femmes détenues, dont la majorité se trouvent dans la prison « Damoon », 175 mineurs et 730 prisonniers administratifs, selon les données palestiniennes.

…..La guerre entre la Russie et l’Ukraine double le nombre d’immigrants juifs en Israël.

Le nombre d’immigrants juifs dans l’entité sioniste a doublé au cours de l’année en cours, dans le cadre de l’escalade de la guerre russo-ukrainienne, selon les statistiques officielles israéliennes.

Les données indiquent que le nombre d’immigrants cette année a atteint environ 70 000, soit le double du nombre d’immigrants de l’an dernier.

La majorité des immigrants des pays de l’ex-Union soviétique sont également arrivés en conséquence directe de la guerre qui s’y déroule depuis le printemps, et de la volonté israélienne d’exploiter ce qui se passe pour tenter d’attirer le plus grand nombre de Juifs des deux pays belligérants à Israël.

Les données ont montré que 54% des immigrants cette année venaient de Russie, tandis que 21% sont arrivés d’Ukraine, 5% des États-Unis et 4% de France.

Les 22 000 nouveaux immigrés ont été recrutés dans l’armée au cours de la dernière décennie, dont 15 000 ont été classés comme soldats sans famille, mercenaires et sans filiation.

Au cours de la dernière décennie, l’entité usurpatrice a accueilli 6 440 médecins, dont la plupart sont originaires des pays de l’ex-Union soviétique, dont 1 448 dentistes, en plus de 22 400 ingénieurs.

…..Khreisha : Notre peuple palestinien n’a pas d’alternative au choix de la résistance pour défendre Al-Aqsa.

Le deuxième vice-président du Conseil législatif, Hassan Khreisha, a affirmé qu’il n’y a pas de choix ni d’alternative à la résistance pour défendre la sainte mosquée Al-Aqsa et le peuple palestinien.

« Plus la brutalité de l’occupation contre le peuple palestinien est grande, plus la réaction de résistance est grande, et notre peuple utilise tous les moyens pour combattre l’occupant », a déclaré Khreisha, selon Horiya News.

Il a souligné que le peuple palestinien ne sera pas brisé face à l’agression de l’occupation et aux crimes qu’elle perpètre en Cisjordanie.

Il a souligné que l’occupation n’avait pas réussi à imposer la sécurité et la sûreté à ses colons, et qu’elle craignait le transfert du modèle de résistance de Gaza vers la Cisjordanie occupée.

« L’occupation continue de viser la mosquée Al-Aqsa et les citoyens de Cisjordanie, mais le peuple palestinien est inébranlable et déterminé à l’affronter par tous les moyens et outils possibles », a-t-il poursuivi.

Il a souligné que « la résistance a besoin du soutien des factions de la résistance et de l’Autorité qui est absente de l’arène palestinienne ».

6 palestiniens sont morts lors des affrontements avec l’occupation en Cisjordanie occupée depuis mardi à l’aube, dont quatre à Ramallah, le cinquième à Hébron, et le sixième mercredi soir, le jeune Muhammad Tawfiq Badarneh dans la ville de Ya`bad à Jénine.

Aujourd’hui, une grève générale règne dans les villes et les régions de Cisjordanie, en réponse aux appels lancés par le groupe « Tanière des Lions» (Areen al-Ossoud), après l’assassinat de cinq Palestiniens mardi, par les forces d’occupation israéliennes à Ramallah et Hébron.

Le Hamas a présenté ses sincères condoléances aux familles des martyrs et au peuple palestinien, soulignant que « notre peuple ne restera pas les bras croisés face aux crimes de l’occupation et ne restera pas silencieux face à l’effusion de sang de nos enfants et à l’agression continue contre nos villes et lieux saints, principalement Jérusalem et la mosquée bénie Al-Aqsa, et il y fera face avec une résistance sous toutes ses formes, et l’état d’affrontement avec l’ennemi restera notre voie vers la liberté ».

…..Un palestinien tué dans des affrontements armés avec les forces d’occupation à Ya`bad.

Un jeune homme est mort, mercredi, des suites de blessures graves qu’il a subies lorsque les forces armées d’occupation israéliennes lui ont tiré dessus à balles réelles, dans la ville de Ya`bad, au sud-ouest de Jénine.

Des sources médicales ont rapporté la mort de Muhammad Tawfiq Badarneh, âgé de 25 ans, après avoir été abattu par les forces d’occupation, après avoir assiégé une maison de la ville.

En conséquence, il a été grièvement blessé à la poitrine et a été transporté à l’hôpital, où il a ensuite été déclaré mort.

Avant cela, il a été annoncé que deux jeunes hommes avaient été blessés par des balles des forces d’occupation israéliennes lors de leur raid dans la ville de Ya’bad, au sud de Jénine, et y avaient assiégé une maison.

Les combattants de la résistance palestinienne ont affronté les forces d’occupation qui ont pris d’assaut la ville, tandis que les tireurs d’élite de l’occupation ont été déployés sur les toits des maisons pendant le siège de la maison de l’ex prisonnier Abdul-Ghani Herzallah.

Les forces d’occupation ont arrêté Herzallah dans la maison assiégée de la ville de Ya`bad, en plus d’empêcher les ambulances d’entrer dans la ville.

…..Assassinat du commandant du bataillon de Jénine et son assistant dans le camp de Jénine.

Deux combattants de la résistance, dont l’un était le commandant du bataillon de Jénine, ont été tués jeudi à l’aube, dans un nouveau crime perpétré par les forces armées d’occupation sionistes, lors de leur prise d’assaut du camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie occupée.

Les Brigades Al-Qods – Brigade de Jénine, la branche militaire du Mouvement du Jihad islamique en Palestine, ont annoncé que leur commandant le plus éminent, le commandant de terrain, Muhammad Ayman Al-Saadi « Abu Al-Yamen » (26 ans), commandant de la Brigade de Jénine, et le commandant Naeem Jamal Zubaidi (27 ans), ont été tués dans un lâche assassinat perpétré par les forces d’occupation dans le camp de Jénine, jeudi à l’aube.

Avec les deux nouveaux martyrs, le bilan est passé en moins de 36 heures à 8 morts en Cisjordanie, et le bilan depuis le début de l’année est passé à 209, dont 50 à Jénine.

Des sources locales ont confirmé que les forces d’occupation ont pris d’assaut la ville de Jénine et son camp en grand nombre, depuis plusieurs directions, et ont déployé leurs tireurs d’élite sur les toits des maisons, au milieu de tirs nourris.

Elles ont ajouté que les combattants de la résistance ont affronté les forces d’occupation, qui ont encerclé une maison du camp de Jénine au milieu d’affrontements armés, au cours desquels les forces d’occupation ont assassiné les combattants de la résistance, Muhammad Ayman Al-Saadi (26 ans) et Naim Jamal Al-Zubaidi (27 ans), et blessé un autre avec des éclats d’obus au visage.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

..

Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
..

…..Extension du métro vers l’aéroport d’Alger : le taux d’avancement du projet atteint 74%.

Le ministre des Transports, Kamel Beldjoud, s’est exprimé, ce jeudi, sur l’avancement des travaux d’extension du métro d’Alger, précisément la ligne entre la station d’El Harrach jusqu’à l’aéroport d’Alger.

S’exprimant lors d’une plénière du Conseil de la nation, le ministre a répondu à une question du sénateur Mohamed Salmi du FLN sur le bilan annuel du métro d’Alger et son projet d’extension.

Concernant les travaux d’extension du métro, M. Beldjoud a expliqué que la longueur du réseau du métro programmé à Alger s’étend sur 60.96 km avec 58 stations programmées.

Il a précisé qu’une ligne de 19.5 km de ce réseau est en service et comprend incluant 19 stations tandis que 9.5 km du réseau est en cours de réalisation entre la station d’El Harrach jusqu’à l’aéroport d’Alger qui dessert 9 stations dont le taux de travaux est estimé à 74%.

Il a ajouté que le taux réalisation des travaux de la station de Ain Naadja – Baraki a atteint 72%, la première partie s’étend sur 4.4 km, incluant 4 stations et la deuxième partie (1.76 km) n’a pas encore été enregistrée.

S’agissant du bilan annuel du métro, le ministre a fait savoir que depuis sa mise en service le 1er novembre 2011 jusqu’au 31 octobre 2022, plus de 261 millions voyageurs ont emprunté ce moyen de transport.

Ces chiffres sont calculés en tenant compte de l’arrêt du métro du fait de la pandémie du 22 mars au 7 octobre 2021, a-t-il dit, relevant que les recettes du métro s’étaient élevées à 11 milliards de DA tout au long de sa durée d’exploitation..

Zebdi : « 80 % de l’or qui circule sur le marché n’est pas conforme aux normes ».

« Au moins 80 % de l’or qui circule sur le marché n’est pas conforme aux normes et n’est pas du 18 carats », a écrit sur Facebook, Mustapha Zebdi, le président de l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce).

Dans la foulée, M. Zebdi a annoncé que son association a décidé de créer « une commission nationale pour la qualité de l’or », dont la principale mission est « de formuler des propositions à soumettre aux pouvoirs publics et de travailler pour garantir la qualité » du précieux métal vendu aux Algériens.

Selon le président de l’Apoce, des représentants des artisans orfèvres et des commerçants bijoutiers feront partie de la commission nationale, qui veillera à travailler avec les autorités notamment le ministère des Finances. Mustapha Zebdi a également évoqué la création d’une cellule mixte entre l’Apoce, et la direction de la qualité et de garantie relevant du ministère des Finances.

Regrettant que la norme de qualité n’est plus repectée, le président de l’Apoce a estimé que « cela constitue un préjudice et une menace pour l’économie du pays mais aussi pour les intérêts financiers des consommateurs ».

M. Zebdi a rappelé qu’ »il y a entre 40 et 50 tonnes d’or consommées chaque année par les Algériens, dont pas moins de 80% est touchée par la triche »..

Tribunal de Sidi M’hamed : 12 ans de prison ferme contre Ouyahia et 10 ans de prison ferme contre Sellal et Bedoui.

Le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a condamné, jeudi, l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia, accusé de corruption, à 12 ans de prison ferme et les anciens premiers ministres Abdelmalek Sellal et Noureddine Bedoui à 10 ans de prison ferme pour le même chef d’inculpation.

Dans la même affaire, les deux anciens ministres de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb et Abdelhamid Temmar ainsi que l’ancien wali Badrissi Ali ont été condamnés à une peine de vingt (20) ans de prison ferme avec confirmation du mandat d’arrêt international émis à leur encontre.

Les deux anciens ministres des Ressources en eau Hocine Necib et Arezki Berraki ainsi que l’ancien ministre des Finances, Mohamed Loukal ont été condamnés à huit (8) ans de prison ferme.

L’ancienne ministre de la Poste et des Télécommunications, Houda Imane Feraoun et l’ancien ministre des Travaux publics Ammar Ghoul ont écopé d’une peine de 4 ans de prison ferme. Une amende d’un (1) million de DA a été infligée à tous les accusés.

L’ancien ministre des Transports Amar Tou et l’ancien Secrétaire général du ministère des Transports Mohamed Mehareb ont été acquittés.

Pour rappel, les accusés sont poursuivis dans des affaires de corruption, notamment pour dilapidation de deniers publics, abus de fonction et octroi d’indus privilèges lors de conclusion de marchés publics dans les secteurs des travaux publics, des Ressources en eau et de la Poste et des Télécommunications..

Banque Mondiale: Faible hausse des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2022.

Les envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont résisté aux turbulences mondiales en 2022 : leur montant total est estimé à 626 milliards de dollars, soit une augmentation de 5 % par rapport à l’année dernière, a indiqué hier la Banque mondiale, dans un communiqué publié sir son site officiel.

Il s’agit toutefois d’un net recul par rapport à la hausse de 10,2 % enregistrée en 2021, comme le souligne la dernière note d’information de la Banque mondiale sur les migrations et le développement.

Pour les pays à revenu faible et intermédiaire, les envois de fonds des migrants sont une source vitale de revenu. Ces transferts d’argent vers les pays d’origine contribuent à réduire la pauvreté et à améliorer la situation nutritionnelle, et ils sont corrélés avec de meilleurs résultats en matière d’insuffisance pondérale à la naissance et de taux de scolarisation chez les enfants issus de foyers défavorisés.

La Banque mondiale a indiqué que « la hausse des prix a eu un impact négatif sur les revenus réels des migrants. La valeur des remises migratoires bénéficie par ailleurs de l’appréciation du rouble, qui s’est traduite par une augmentation du montant en dollars des fonds envoyés depuis la Russie vers l’Asie centrale.

Dans le cas de l’Europe, un euro plus faible a eu l’effet inverse en réduisant la valeur en dollars des envois d’argent vers l’Afrique du Nord et ailleurs dans le monde, a précisé la Banque mondiale.
La région du Moyen-Orient et Afrique du Nord devrait recevoir 63 milliards de dollars

Dans les pays qui ont connu une pénurie de devises et qui pratiquent des taux de change multiples, les transferts de fonds officiellement enregistrés ont diminué, les flux se déplaçant vers des canaux parallèles offrant de meilleurs taux.

Selon les estimations, les flux de transferts de fonds vers l’Europe et Asie centrale ont augmenté de 10,3 % pour s’élever à 72 milliards de dollars en 2022, selon la même source.

La Banque mondiale a indiqué que « les pays en développement de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord devraient recevoir 63 milliards de dollars de remises migratoires en 2022, soit une progression de 2,5 % contre 10,5 % en 2021 ».

Ce ralentissement est en partie lié à l’érosion des salaires réels dans la zone euro, même si la demande d’envois de fonds dans les pays d’origine a augmenté dans un contexte de détérioration des conditions de vie, notamment la sécheresse au Maghreb et les prix élevés du blé importé.

La Banque mondiale estime que les remises migratoires vers l’Afrique subsaharienne, la région la plus exposée aux effets de la crise mondiale, ont augmenté de 5,2 % pour atteindre 53 milliards de dollars en 2022, contre 16,4 % l’année dernière (en raison principalement de flux importants vers le Nigéria et le Kenya).

En 2023, les flux devraient encore ralentir, à 3,9 %, en raison de la persistance d’une conjoncture défavorable dans le monde et dans les pays sources de la région.

Le « Raï, chant populaire d’Algérie » classé au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

L’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), a annoncé, jeudi à Rabat, l’inscription du « Raï, chant populaire d’Algérie » à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

L’inscription du Raï sur la prestigieuse liste de l’Unesco est intervenue lors de la 17e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se tient à Rabat jusqu’au 3 décembre.

L’Algérie compte désormais avec le classement du raï, neuf éléments de son patrimoine inscrits à l’Unesco, l’Ahellil du Gourara, le costume nuptial de Tlemcen »Chedda », le Rakb de Sidi Abd El Kader Ben Mohamed dit « Sidi Cheikh », la cérémonie de la Sebeïba, le Sbuâ, en célébration du Mawlid Ennabaoui dans le Gourara, et les dossiers internationaux que sont l’Imzad, le couscous et la calligraphie arabe..

Automobile : 300 à 350 sous-traitants disponibles pour approvisionner les constructeurs.

Un nombre de 300 à 350 sous-traitants activant au niveau national dans le secteur de la pièce automobile sont disponibles pour approvisionner les constructeurs étrangers qui devraient s’installer en Algérie, a indiqué jeudi à Alger un responsable du ministère de l’Industrie.

Ces sous-traitants bénéficient d’un accompagnent du ministère du secteur dans leurs discussions avec les constructeurs internationaux devant s’installer en Algérie dans le but d’obtenir les homologations nécessaires, a fait savoir le directeur des industries sidérurgiques, mécaniques, aéronautiques et navales au niveau du ministère, Mohamed Djebili qui s’exprimait sur les ondes de la Chaîne III de la Radio algérienne.

« Un arsenal juridique a été mis en place pour accompagner les sous-traitants jusqu’à leur homologation par les constructeurs installés en Algérie », a-t-il assuré, ajoutant que la loi inclut aussi l’obligation pour le constructeur de s’approvisionner au niveau des sous-traitants homologués pour l’activité de ses autres sites de production à l’étranger.

Notant que les sous-traitants pourront produire de la pièce pour la première monte mais aussi les pièces de rechange, M. Djebili a souligné que des sous-traitants sont d’ores et déjà homologués, activant dans la câblerie, la pneumatique, composants plastiques et sièges automobiles notamment.

« A partir de 2025, nous estimons qu’on aura une panoplie de sous-traitants très diversifiée qui permettra d’économiser les devises destinées à l’importation de pièces de rechange », a-t-il prévu.
122 demandeurs d’agréments automobiles

S’agissant de la nouvelle plateforme numérique mise en place par le ministère pour la réception des demandes d’agrément pour les activités de concessionnaire et de construction de véhicules, M. Djebili a déclaré que 122 opérateurs se sont inscrits depuis son lancement cette semaine, dont une majorité pour l’activité de concessionnaire.

Concernant la régulation des importations dans cette filière, le responsable a mis en avant le rôle que doit jouer le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, à travers notamment l’Agence nationale de la promotion des exportations (Algex) pour le contrôle d’éventuelles tentatives de surfacturation.

Toutefois, ces mesures visant à maîtriser les importations concernent uniquement les concessionnaires de véhicules neufs et non pas les constructeurs qui importent les collections destinés à leur activité, a-t-il précisé.

Ainsi, la filiale algérienne du groupe Stellantis qui vient de signer le nouveau cahier des charges ainsi qu’une convention avec l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), devrait commencer « fin 2023 » à produire ces premiers véhicules de la marque italienne « FIAT », à partir des collections assemblées, avant d’intégrer les composants fabriqués localement « fin 2024 ».

Ce constructeur est tenu également de produire des véhicules avec des carrosseries et châssis fabriqués et peints localement, selon les échéances fixées dans le cahier des charges, ajoute le même responsable.

Interrogé sur les véhicules qui devront être fabriqués en Algérie, M. Djebili a expliqué qu’il s’agira principalement de voitures de moyenne gamme destinées pour la satisfaction des besoins du marché local, et éventuellement d’autres marchés à l’instar de l’Europe.

Rappelant que l’importation et la production des véhicules diesel sont « interdites », le responsable a fait savoir que les constructeurs installés en Algérie produiront aussi des véhicules électriques, soulignant que des investisseurs ont exprimé leur souhait de mettre en place des bornes de rechargement ainsi que les équipements nécessaires à la circulation de ce type de véhicules.

Selon lui, les constructeurs doivent atteindre un niveau de production de 60.000 à 70.000 unités/an pour être compétitif et intégrer une « bonne partie » des pièces produites localement..

Extension du tramway d’Alger : les travaux de réalisation d’un nouvelle ligne lancés en 2023.

Le Directeur général de l’Entreprise du Métro d’Alger (EMA), Ali Arezki, s’est exprimé, mercredi, 30 novembre, sur le projet d’extension du tramway d’Alger, avec la réalisation d’une nouvelle ligne entre les Fusillés (Ruisseau) et Bir Mourad Raïs.

« Pour la capitale, on va lancer à partir de 2023, l’extension du tramway, qui va relier les Fusillés (Ruisseau) à Bir Mourad Raïs », a fait savoir M. Ali Arezki sur les ondes de la radio chaîne 2.

« Au niveau de la wilaya d’Alger, on a commencé les réunions du comité de pilotage pour la libération des emprises, la déviation des réseaux…etc., avant d’entrer dans la phase des travaux », a-t-il dit.

Le DG de l’EMA a expliqué que « cette extension va permettre la décongestion du côté ouest d’Alger, au niveau de la Côte et Bir Mourad Raïs, qui constitue un point noir pour la circulation. »

Longue de 4 kilomètres, cette extension est un nouveau projet qui sera lancé l’année prochaine, a précisé M. Ali Arezki, et d’expliquer : « Cette extension est importante puisqu’elle va relier les deux stations modales, et qu’à Bir Mourad Raïs, il y a une gare routière en cours de réalisation, qui va permettre d’intercepter tous les bus qui viennent des côtés sud et ouest. Et c’est le tramway qui va faire le rabattement jusqu’à Ruissea où il y a une station multimodale, le métro, le téléphérique…etc. ».

Le délai de réalisation de cette extension est de 36 mois et le coût du projet est de 27 milliards de dinars, a fait savoir le DG de l’EMA, qui a estimé que la nouvelle ligne sera réceptionnée entre 2025 et 2026.

Interrogé sur les entreprises qui seront en charge de la réalisation du projet, M. Ali Arezki a indiqué qu’on a des entreprises et de compétences algériennes qui sont capables de réaliser un tel projet. Il a cité l’exemple de Cosider qui a déjà réalisé l’extension du tramway de Constantine et le projet de tramway de Mostaganem.

Pour ce qui est des projets futurs, il a fait état d’études de faisabilité pour la réalisation d’un traway et d’un télécabine à usage touristique à Béjaïa.

Le 24 octobre dernier, le ministre des Transports, Kamel Beldjoud, avait annoncé le dégel du projet d’extension du tramway d’Alger « Cité les Fusillés-Bir Mourad Rais ». Intervenant devant la commission des transports et des télécommunications de l’Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a fait part de l’élaboration en cours de l’avant-projet de décret exécutif relatif à la déclaration d’utilité publique y afférente.

Il avait également fait savoir qu’une étude est en cours pour l’extension de la ligne Est du tramway d’Alger « Hraoua-Ain Taya-Bordj El Bahri », laquelle est inscrite au niveau de la Wilaya d’Alger..

Importation et montage de véhicules : 122 candidats ont postulé en trois jours.

On ne parlera plus de montage automobile d’ici deux ans. Le nouveau cahier des charges fixe une cadence d’intégration allant de 10% à partir du 24ème mois d’exercice jusqu’à 30% au terme de la cinquième année», a affirmé M. Djebili, ce jeudi, selon la Radio Algérienne.

Fini les «importations déguisées de véhicules», le nouveau cahier des charges fixe pour les constructeurs automobiles des échéances précises pour l’intégration de la pièce de rechange fabriquées localement, assure Mohamed Djebili, directeur des industries sidérurgiques, mécaniques, aéronautiques et navales au ministère de l’Industrie.

En effet, en plus de l’obligation d’intégrer les pièces produites localement, les constructeurs, clarifie le représentant du ministère de l’Industrie, sont tenus de fabriquer des véhicules avec des carrosseries et des châssis fabriqués et peints localement », selon le même média.

Interrogé sur le nombre des postulants aux dispositifs de concessionnaires et de constructeurs automobiles, M. Djebili révèle que depuis lundi dernier, jour d’ouverture de la plateforme permettant l’inscription en ligne, 122 candidats y ont ouvert des comptes et 5 autres ont déposé des demandes préalables pour l’obtention des autorisations. «Une commission ad-hoc a été installée pour traiter ces demandes et les postulants peuvent suivre en ligne et instantanément leurs dossiers», a-t-il ajouté.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie – eco .com .


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccie,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb,météo

Mouharram,safar,Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

https://french.palinfo.com/feed/ E-mail: info@palinfo.com
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss
https://www.algerie360.com/rss
extension : Feedbro

#palestine #gaza #jerusalem #alaqsa #rabbin #sioniste