MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 3 Rajab 1439.

Flash info pour le 3 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Les frères Toumi, une référence en matière de viande bio 100% halal.
Les nombreux scandales qui ont entâché le halal ces dernières années, ont fait craindre le pire aux citoyens de confession musulmane soucieux de s’alimenter selon les préceptes islamiques.
Les frères Toumi d’origine tunisienne s’imposent comme une référence dans le domaine de la viande bio 100% halal à un moment où le halal fait débat.
Leur boucherie « Les jumeaux » en région parisienne ne ressemble pas aux boucheries traditionnelles, en effet les deux frères ne se contentent pas de vendre de la « barbaque », Karim et Slim veulent le meilleur pour leurs clients.
Alors ils n’ont pas lésiné sur les moyens, pour avoir de la bonne viande il faut aller la chercher là où les bêtes ont leurs habitudes.
Pour ce faire, ils ont fait appel à un éleveur du Cantal, Eric Fabre qui bichonne son cheptel et qui vend au compte goutte ses bêtes.
Après avoir goûté la bonne viande persillée de ses vaches, les deux frères qui ont grandi au sein d’une famille où le bien-manger est une tradition, ont rencontré l’éleveur de vaches salers originaire de Saint(Cirgues-de-Malbert.
Soucieux de fournir des produits de qualité à leurs clientèle, les frères Toumi se sont lancé corps et âmes dans le métier.
« Mon frère a passé un CAP de boucher. Il m’a ensuite initié. Nous avons effectué des stages avec des MOF (Meilleur ouvrier de France). Nous nous sommes aussi beaucoup cultivés sur internet. Nous n’avions pas la culture de la grillade. Nous avons appris tout ça. »
Forts de leur expérience, Karim et Slim ont conscience que le marché offre aux consommateurs peu d’opportunités en terme de qualité.
« En 2010, sur Paris, la viande halal n’était pas terrible. Il n’y avait que de l’industriel et le sanitaire laissait à désirer. Si tu voulais te faire plaisir, tu ne pouvais pas. Aujourd’hui encore, 98 % du halal en bœuf reste du jeune bovin. C’est comme ça que nous avons eu l’idée de monter en gamme. Certes, nous sommes plus chers. Mais quand tu vas chez Porsche, tu ne te plains pas du prix . »
Dès 2013, ils lancent la première boucherie halal 100% bio :
« Nous avons commencé avec du bœuf bio standard. Mais nous trouvions que la viande n’avait pas de goût. En 2016, nous avons décidé d’aller prospecter partout en France. Nous avons effectué vingt voyages, au total 30.000 km pour voir les éleveurs en direct. C’est ainsi que nous nous sommes constitué un réseau d’une dizaine d’éleveurs en Bretagne, Normandie, Poitou, Cantal ou Aveyron et que les ventes ont réellement explosé. Nous passons aujourd’hui quatre carcasses par semaine ».
Par le biais de l’abattoir de Marvejols et Lozère viande, ils rencontrent Eric Fabre.
« En avril 2016, nous avons reçu une bête d’Éric. La viande était si persillée et si bonne que nous sommes partis le rencontrer. Nous avons accroché et lui avons proposé de lui acheter toutes ses vaches » explique Karim.
Et depuis le partenariat entre les frères Toumi et Eric Fabre connaît un véritable succès.
Karim et Slim Toumi ont réussi à s’imposer là où beaucoup ont préféré baisser les bras.
reportage a voir sur Ajib.fr.

A Karakoçan en Turquie, les pauvres mangent gratuitement dans les meilleurs restaurants.
Les musulmans sont connus pour leur générosité et les habitants de Karakoçan, une ville située à l’est de l’Anatolie en Turquie en sont la preuve incarnée.
Pas un restaurant de la ville ne refuse l’entrée de son établissement à ceux qui sont dans le besoin. Les restaurateurs réservent toujours plusieurs tables aux personnes qui n’ont pas les moyens de se payer un repas.
Une tradition qui se transmet de père en fils et depuis des décennies cette habitude qui honore les habitants de la ville se perpétue pour le grand bonheur de ceux qui en profitent.
Mehmet Ozturk, 55 ans, fait partie des généreux propriétaires qui ouvrent les portes de leur établissement aux nécessiteux. Il est directeur de l’un des restaurants les plus fréquentés de Karakoçan, le Merkez et Mehmet se fait un devoir de garder au minimum trois tables pour « ses précieux clients » et même en pleine heure de pointe.
Chaque jour, il nourrit gratuitement 15 nécessiteux et ce ne sont pas moins de 100 personnes qui mangent quotidiennement grâce à la générosité des restaurants de la ville qui compte environ 28.000 habitants.
Galip, fait partie de ceux qui viennent régulièrement au Merkez, il vient au moins deux fois par jour et ceci depuis dix ans.
« Il était là pour le petit-déjeuner et il viendra probablement aussi dîner », dit un jeune serveur.
« Le Merkez est mon endroit préféré en ville, parce que la nourriture est excellente », confie Galip qui souffre d’une maladie mentale.
Il faut dire que le patron ne leur refuse rien, la carte est très variée et ils n’ont que l’embarras du choix, brochettes, poulet, soupe, riz et salades, tout est à volonté pour ces personnes qui vivent dans la précarité.
Pour Ozturk, rien de surprenant : « La tradition a toujours été là, même il y a 70 ans. Pour nous, c’était une chose naturelle à faire, quelque chose que nous avons appris de nos aînés ».
Une tradition qui a débuté dans les années ’40 avec les anciens propriétaires du restaurant. Ils ont été les premiers à offrir des repas, puis lorsque Mehmet a repris l’établissement à son compte, il lui semblait naturel de perpétuer la tradition. Plus tard d’autres restaurants ont fait de même.
« Je me souviens de Hacı Huseyin, l’ancien propriétaire du restaurant, et j’ai été témoin de son enthousiasme quand j’attendais des tables à un très jeune âge. Il avait l’habitude de chercher des gens dans le besoin pour les nourrir dans les rues, les amener en groupe au restaurant parfois trois fois, parfois cinq fois par jour » , explique Ozturk.
Afin de ne pas gêner ces clients « spéciaux », les restaurateurs ont inventé un code leur permettant de les repérer. Au moment de payer l’addition, il suffit à ceux-ci de dire « alti boluk » (six divisions) du nom d’un régiment de l’armée se référant au Kapikulu Suvarileri, la cavalerie du Sultan durant l’empire Ottoman pour qu’ils quittent les lieux sans payer.
Au-delà de nourrir ceux qui en ont besoin, les mécènes de la ville organisent des événements lors des fêtes de l’Eid al-Fitr, Eid al-Adha et durant le mois sacré de Ramadan.
Des festivités dont les habitants de la ville bénéficient gratuitement. Aider son prochain fait partie des obligations que s’imposent les habitants de Karakoçan, car disent-ils aider ceux qui sont dans le besoin apportera la « baraka », en Islam plus vous donnez, plus vous recevez en retour.
reportage a voir sur Ajib.fr.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Arabie Saoudite : le projet de train Medine, La Mecque, Djeddah, devrait desservir 30 millions de pèlerins.
L’importance du train à grande vitesse pour l’Arabie Saoudite a été soulignée par l’annonce par le roi Salman qu’il comptait sur le service ultra-rapide pour sa prochaine visite à Médine.
Le gouverneur de la ville, le prince Faisal bin Salman, a exprimé sa reconnaissance au souverain saoudien pour son soutien dans les projets de transports en commun dans le royaume, et en particulier pour le train à grande vitesse “Haramain”.
Le prince Faisal a utilisé le train à grande vitesse pour se rendre à la prière du vendredi à la Grande Mosquée de La Mecque.
“Le gardien des deux saintes mosquées, le roi Salman, m’a informé de son intention de prendre le train à grande vitesse de Haramain bientôt quand il visitera Medine ou s’en ira à la Mecque”, a déclaré le prince Faisal.
Parmi les passagers d’un voyage qui a quitté Médine vendredi, se trouvaient le prince Faisal, ministre des Transports et président de l’Organisation des chemins de fer saoudiens Nabil Al-Amoudi, président de l’Autorité des transports publics et chef par intérim de l’Organisation des chemins de fer saoudiens Rumaih bin Mohammed Al-Rumaih.
Le Prince Faisal a souligné l’importance du projet reliant La Mecque et Madinah à Djeddah et à la Cité économique du Roi Abdallah à Rabigh, à la lumière des efforts déployés pour accueillir 30 millions de pèlerins dans le cadre du programme Vision 2030 visant à diversifier les revenus du royaume.
Le service Haramain est l’un des plus grands projets de transport public au Moyen-Orient, un train électrique bidirectionnel de 450 kilomètres reliant La Mecque et médine, avec des extensions à Jeddah et à la Cité économique du Roi Abdullah.
Le projet transportera 60 millions de passagers par an dans 35 trains, avec une capacité de 417 places par train et une vitesse de 300 km / h.
La gare se trouve à environ trois kilomètres de la Grande Mosquée de La Mecque, tandis que la gare de Médine est située dans la Cité économique du savoir sur la route du Roi Abdul Aziz.

Palestine : Jérusalem : un palestinien tué après une attaque au couteau contre un militaire israélien.
Un Palestinien a été tué après une attaque au couteau dans la vieille ville de Jérusalem dimanche.
Un garde de sécurité israélien a été grièvement blessé et l’attaquant abattu, ont rapporté les médias israéliens . L’assaut a eu lieu près de l’entrée de l’enceinte d’Al-Aqsa dans le quartier musulman de la vieille ville.
Les premiers intervenants ont traité la victime, qui a ensuite été transportée à l’hôpital dans un état critique. Un reportage sur la chaîne de télévision 10 a révélé que des documents d’identité turcs avaient été retrouvés sur le corps de l’assaillant présumé.
L’assaut au couteau survient deux jours après une attaque de voiture-éperonnage dans la Cisjordanie occupée dans laquelle deux soldats israéliens ont été tués.
Le conducteur présumé de la voiture aurait été capturé par les forces de sécurité israéliennes et légèrement blessé après avoir fui les lieux.
Samedi, l’armée israélienne a attaqué le village palestinien de Bartaa, arrêtant le frère du suspect de l’attaque de vendredi.
Les forces israéliennes ont également suspendu les permis de travail d’au moins 100 membres de la famille de l’homme en représailles à l’attaque qui a également blessé deux personnes, ont rapporté les médias locaux.
Des affrontements entre Palestiniens et forces d’occupation israéliennes ont eu lieu à plusieurs endroits en Cisjordanie au cours du week-end.

Syrie : les forces turques et l’armée syrienne libre libèrent la ville d’Afrin.
Le président Erdogan annonce que le drapeau turc a été hissé au centre de la ville syrienne d’Afrin, dominée par les Kurdes.
Les forces turques et les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL) ont conquis le centre d’Afrin dans le nord-ouest de la Syrie après que des combattants YPG qui étaient aux commandes aient évacué la ville.
L’armée turque a déclaré dimanche dans un tweet que les troupes étaient à la recherche de mines terrestres et d’autres engins explosifs dans la région.
“Beaucoup de terroristes ont déjà fait demi-tour et s’enfuient déjà” , a déclaré le président Recep Tayyip Erdogan dans un discours dans l’ouest de la Turquie.
Il a annoncé que les forces soutenues par la Turquie ont pris le contrôle complet du centre-ville à 8h30 heure locale (05h00 GMT). Il a indiqué que 3 603 “terroristes ont été neutralisés” à Afrin depuis le lancement de l’opération transfrontalière le 20 janvier.
Erdogan a déclaré que le drapeau turc et le drapeau des combattants de l’opposition syrienne ont été levés dans la ville, auparavant contrôlée par la milice kurde connue sous le nom d’unités de protection du peuple, ou YPG.

Elections en Russie – Poutine élu pour un nouveau mandat de 6 ans.
Poutine devrait remporter son quatrième mandat, mais de nombreux regards sont tournés vers le taux de participation face à un boycott de l’opposition.
Le président Vladimir Poutine a obtenu 73% des voix lors de l’élection de dimanche, selon les résultats préliminaires de la Commission électorale centrale russe.
Le candidat du Parti communiste, Pavel Grudinin, était deuxième avec 15,6%, suivi du nationaliste Vladimir Jirinovski avec 6,9%.
Poutine devait s’adresser à une foule de quelques milliers de supporters dimanche soir bravant des températures sous zéro sur la place Manezhnaya, juste à côté du Kremlin au centre-ville de Moscou.
Le taux de participation a été de 59,9%, selon les résultats préliminaires de la commission. Avant le début du scrutin, il y avait eu des rapports selon lesquels les autorités russes s’inquiétaient d’un faible taux de participation.
Le chef de l’opposition, Alexeï Navalny , qui s’est vu interdire de se présenter aux élections suite à une condamnation pour fraude dans une affaire dont il affirme qu’elle était dirigée par le Kremlin, a appelé au boycott du scrutin, comme l’ont fait d’autres groupes politiques.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Une centaine d’imams d’Algérie envoyés en France pour Ramadan 2018.
Le Maroc et l’Algérie préparent chaque année leur bataillon d’imams à envoyer vers l’Europe pendant la période du Ramadan afin d’assurer principalement les veillées de prières nocturnes dans des mosquées.
L’Algérie a d’ores et déjà annoncé l’envoi de 150 imams dont 100 rien que pour la France, a annoncé Mohamed Aissa, ministre des Affaires religieuses et des Waqfs, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue jeudi 15 mars à Alger.
« Nous avons choisi 150 imams, parmi les meilleurs qui ont exprimé le vœu d’aller à l’étranger pour diriger les prières durant le mois sacré de ramadan. La France bénéficiera du plus grand nombre d’imams (100), vu la forte concentration de la communauté algérienne qui y est établie, et les 50 autres seront répartis à travers plusieurs pays, comme l’Allemagne, l’Italie, la Grande Bretagne, la Belgique et le Canada », a-t-il déclaré à l’issue d’une rencontre avec le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.
Ces imams, qualifiés d’« ambassadeurs de la paix », ont été sélectionnés parmi les meilleurs sur la base de leur connaissance de la psalmodie et de leur aptitude à prêcher un islam modéré, selon Mohamed Aissa qui s’est félicité, selon l’APS, que la France « se tourne vers l’expérience algérienne qui forme de bons imams en mesure d’inviter l’entité musulmane française à se mettre au service de leur société, à défendre leur Nation et à promouvoir l’Islam de modération », citant l’Institut Al Ghazali de la Grande mosquée de Paris.

Deux femmes volent une mosquée et postent une vidéo de haine sur Facebook .
Deux femmes ont été arrêtées par la police de Tempe, en Arizona, jeudi 15 mars, pour avoir commis des vols en réunion, en compagnie d’enfants, dans une mosquée. Elles ont été interpellées par les autorités grâce… à des vidéos qu’elles ont elles-mêmes réalisée puis diffusée en direct sur Facebook. Elles ont été signalées par les responsables de la mosquée.
Outre la charge de cambriolage retenue contre elles, la porte-parole de la police, Lily Duran, a déclaré à CNN que le chef d’accusation de crime de haine devrait pouvoir être ajouté contre Tahnee Gonzales, 32 ans, et Elisabeth Dauenhauer, 51 ans, au regard des nombreuses insultes proférées.
Les faits se sont produits dimanche 4 mars dans le Centre islamique de Tempe. Les deux femmes, qui se sont décrites comme des « patriotes » et des « infidèles » dans la vidéo, y ont volé des exemplaires de Coran et plusieurs objets. Elles ont également arraché des affiches placardées dans le lieu de culte. Accompagnées de trois enfants qui répétaient des insultes proférées par les adultes, elles entendaient dénoncer « la loi de la charia en Amérique » et « l’invasion illégale des musulmans », présentés comme « rien d’autre que des démons, des adorateurs de Satan ». Elles ont même encouragé leur chien à uriner dans la mosquée.
En remettant les vidéos extraites de Facebook et de la caméra de surveillance de la mosquée à la police, le directeur des relations extérieures de la mosquée Ahmad Al-Akoum a indiqué que cette intrusion a suscité auprès de fidèles la peur, la gêne et le dégoût. Il a déploré la présence des enfants à qui la haine est inculquée dès leur plus jeune âge. Un rassemblement local à l’initiative du Centre islamique de Tempe a été organisé samedi 17 mars à l’extérieur de la mosquée.

Racisme : le fondateur de Pegida interdit d’entrée en Grande-Bretagne .
Malgré le froid glacial, quelque 20 000 personnes ont répondu à l’appel du collectif Stand Up To Racism en défilant samedi 17 mars dans les rues de grandes villes britanniques comme Londres, Cardiff ou encore Glasgow contre le racisme et l’extrême droite. Cette marche « contre la montée du racisme, de l’islamophobie et de l’antisémitisme », qui soutient par ailleurs les droits des réfugiés et des migrants, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale le 21 mars.
Hasard du calendrier ou pas, c’est ce même jour que Lutz Bachmann, fondateur du mouvement xénophobe et islamophobe Pegida, a été interdit d’entrée en Grande-Bretagne. Aussitôt arrêté à son arrivée à l’aéroport londonien de Stansted, il a été expulsé vers l’Allemagne.
Il a justifié sa présence sur le sol britannique par une invitation à une conférence à laquelle devait aussi participer Tommy Robinson, ex-leader de la Ligue de défense anglaise qui a fondé une branche britannique de Pegida. Du sigle allemand « Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident », le groupe a été fondé en 2014 pour s’opposer à la politique d’accueil des réfugiés du gouvernement allemand.
« La police aux frontières a le pouvoir de refuser l’entrée à un individu s’il est considéré que sa présence au Royaume-Uni n’est pas favorable à l’intérêt public », a fait savoir le ministère de l’Intérieur.
Lutz Bachmann, épinglé en 2015 pour une photo où il est vu déguisé comme Hitler, a fait l’objet de plusieurs condamnations : cambriolages, coups et blessures et trafic de drogue… En 1998, l’ancien cuisinier avait espérait échapper à une peine de prison en Allemagne pour se rendre en Afrique du Sud mais il fut rapidement expulsé. Après la création de Pegida et de nouveaux ennuis judiciaires liés à ses activités racistes, il s’était installé en 2016 à Tenerife, en Espagne, où il a été déclaré persona non grata.
La marche en Grande-Bretagne a été organisée dans un contexte où la montée de l’extrême droite est constante en Grande-Bretagne. Dernièrement, des lettres de menaces incitant à « punir les musulmans » ont été envoyées à travers le pays, suscitant davantage l’inquiétude des communautés musulmanes.

Sur oumma.com, voici les titres.

L’émir de Dubaï vole au secours de touristes bloqués dans le désert.
Plus qu’un hôte de marque bienveillant et accueillant, l’émir de Dubaï, Cheikh Mohammed bin Rashed Al Maktoum, n’hésite pas à voler à la rescousse de touristes en fâcheuse posture dans son oasis luxuriante, se sentant l’âme d’un sauveteur du désert…
Quelle ne fut pas la stupéfaction de Hanna Karen Arroyo et de ses deux meilleurs amis quand, après que leur véhicule, enlisé dans le sable, ait été enfin remis sur ses quatre roues, ils ont réalisé que leur bienfaiteur n’était autre que le seigneur des lieux en personne.
D’abord incrédules, ils se sont ensuite pincés pour y croire : oui, c’était bel et bien le président et Premier ministre des Emirats arabe unis qui, informé de leur mésaventure, s’était empressé de les tirer d’un bien mauvais pas, avec une efficacité remarquable qui n’a eu d’égal que sa simplicité confondante.
Ce n’est certes pas la première fois que Cheikh Mohammed bin Rashed Al Maktoum prête assistance à des vacanciers, avides de dépaysement, qui se retrouvent bloqués dans les dunes de sable de son émirat. Mais c’est la première fois que ses exploits personnels ont été largement relayés sur les réseaux sociaux et salués dans toutes les langues.
Il faut dire que le tweet posté par la très reconnaissante Hanna Karen Arroyo a eu un très fort impact, d’autant plus qu’il accompagnait une photo souvenir qui a fait sensation : les trois amis, sortis d’affaire, posent visiblement heureux aux côtés de leur héros du jour, le très souriant émir de Dubaï, méconnaissable dans sa tenue de sportswear.
« Un remerciement spécial à Cheikh Mohammad bin Rashid pour être un dirigeant juste et valeureux de Dubaï, qui nous a aidés à nous extraire d’un enlisement dans le sable et nous a offert ensuite des rafraîchissements », a-t-elle écrit.
Tel père, tel fils ! En 2017, le prince héritier de Dubaï, Cheikh Hamdane ben Mohammed Al Maktoum, était devenu la coqueluche de la cybersphère, après s’être illustré au volant d’un camion en réussissant à dégager un poids lourd ensablé.
Avec de tels hôtes prestigieux, capables de payer de leur personne pour réserver le meilleur accueil aux vacanciers étrangers, le tourisme à Dubaï a incontestablement de beaux jours devant lui…

MBS, le prince héritier saoudien, proclame le port de l’abaya non obligatoire pour les femmes.
Précédé par sa réputation de prince réformateur pressé, Mohammed bin Salman, désormais appelé MBS (les initiales de sa célébrité internationale), s’emploie à prouver qu’elle n’est pas surfaite en s’attaquant simultanément à plusieurs grands chantiers chez lui, au cœur d’une monarchie saoudienne dont il bouscule, depuis quelques mois, les schémas de pensée et l’immobilisme dogmatiques.
Pour sa première interview télévisée accordée à CBS, une véritable institution aux Etats-Unis, le nouvel homme fort de Riyad, auteur d’une purge spectaculaire parmi les puissants du royaume, s’est fait le fervent défenseur des droits des femmes, ce vaste chantier où il y a tout à faire…
Alors que des premiers frémissements se sont fait sentir en faveur de l’émancipation des Saoudiennes, à l’image du décret royal historique qui a mis un terme à une interdiction de conduire archaïque, l’audacieux MBS a ouvert une brèche dans le très strict code vestimentaire imposé à la gent féminine.
Dans une Arabie saoudite où l’abaya noire est la tenue correcte exigée, sous peine de voir débarquer les escadrons de la Muttawa, la police religieuse placée sous l’autorité du Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice, il s’est prononcé, à une heure de grande écoute et sur la chaîne américaine la plus regardée du pays, en faveur du libre choix accordé aux femmes de s’habiller selon leurs goûts, décemment cela va de soi.
Sans aller jusqu’à laisser la traditionnelle abaya dans l’armoire, MBS a toutefois appelé à libérer ses concitoyennes de son port obligatoire, se référant à la charia pour étayer son propos. « Les lois sont très claires. Il est stipulé dans les lois de la charia que les femmes doivent porter des vêtements respectueux et décents comme les hommes. Ceci, cependant, ne spécifie pas particulièrement une abaya noire ou que la tête soit couverte de noir. La décision est entièrement laissée aux femmes de décider quel type de tenue décente et respectueuse elles souhaitent revêtir », a-t-il déclaré.
Prônant un retour éclairé aux sources, en s’inspirant de l’islam au temps du Prophète, le tout-puissant prince héritier, qui n’est pas homme à mâcher ses mots, a enfoncé le clou : « Nous avons des extrémistes qui interdisent formellement la mixité hommes-femmes, et qui sont incapables de faire la différence entre un homme et une femme seuls ensemble, et deux collègues qui travaillent ensemble. Ces idées rigoristes contredisent l’art de vivre du temps du Prophète et des califats. Il faut revenir aux règles de vie en société qui avaient cours à cette époque-là. »

Coupe du monde 2026: le Maroc dévoile son clip officiel.
La coupe du monde 2026 aura-t-elle lieu au Maroc? Réponse le 13 juin 2018, date à laquelle la FIFA prendra sa décision et désignera le futur organisateur. Le Maroc doit par ailleurs faire face à la candidature commune de trois pays: Etats-Unis-Canada-Mexique. Dans l’attente de cette échéance qui donnera le nom du pays hôte de la coupe du monde 2026, le comité de candidature du Maroc a dévoilé, samedi 17 mars à Casablanca, son clip officiel.
reportage a voir sur oumma.com.

Le 19 mars 1962: cessez-le-feu entre la France et l’Algérie.
A l’occasion du 56ème anniversaire de l’application des accords d’Evian (19 mars 1962), nous vous proposons de voir ce reportage qui donne la parole aux différents acteurs de la guerre d’Algérie. Ils racontent l’été 1962, entre les joies de indépendance et la lutte pour le pouvoir.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur Mizane.info, voici les titres.

Palestine : Jérusalem : un agent consulaire français arrêté pour vente d’armes à des Palestiniens.
L’homme âgé d’une vingtaine d’années se prénomme Romain Franck et aurait acheminé, moyennant argent, 70 armes de Gaza vers la Cisjordanie.
Dans les annales franco-israéliennes, cette affaire restera marquée d’une pierre blanche. Un agent consulaire français répondant au nom de Romain Franck a été arrêté il y a plus d’un mois à Jérusalem pour trafic d’armes en faveur des Palestiniens. Interpellé par les services de sécurité (Shin beth), l’homme aurait à cinq reprises transporté et vendu au total 70 armes de Gaza vers la Cisjordanie. Selon Times of Israël, la motivation de cette vente serait purement pécuniaire. Toujours selon a même source, les armes proviendraient « d’un employé palestinien du Centre culturel français à Gaza ». Une information qui n’a pas encore été confirmée par le centre.
Dans l’attente de prochains développements, Romain Franck, arrêté mi-février, restera en détention jusqu’au 28 mars mais bénéficie néanmoins de la protection consulaire. 5 Palestiniens ont été également arrêtés. Selon le ministère des Affaires étrangères de l’Etat hébreu, « Il s’agit d’un incident très grave que nous traitons avec sévérité (…) Les liens avec la France sont excellents et l’affaire ne leur porte pas préjudice », en référence à la collaboration française menée dans cette enquête jusque-là restée confidentielle. Une visite prochaine du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, serait en préparation.

France : La famille de Tariq Ramadan a pu le voir et dénonce une dégradation de sa santé.
Mizane.info publie le dernier communiqué du comité de soutien, Free Tariq Ramadan, qui appelle à sa libération. Selon ce communiqué, les proches de l’intellectuel ont pu le voir et ont constaté la dégradation de son état de santé. Ils dénoncent le nouveau report de date sur la remise du rapport d’expertise médicale qui risque d’aggraver selon eux sa santé.
Hier, vendredi 16 mars 2018, après 45 jours de détention, Tariq Ramadan a enfin pu recevoir la visite de son épouse et de sa fille à l’unité pénitentiaire de la Salpétrière à Paris. La famille s’est dite très inquiète de l’état de Tariq Ramadan. Les pathologies dont il souffre ont gravement évolué et son état de santé se révèle très préoccupant. Les conséquences de la détention se sont avérées dramatiques, au point que les médecins de la prison et de l’hôpital ont préféré le garder sous surveillance médicale à la Salpétrière. Or, nous apprenons qu’il serait question que Tariq Ramadan réintègre la maison d’arrêt, malgré l’opposition du corps médical de la Salpétrière, et malgré la nécessité indiscutable de soins. La seconde expertise médicale censée établir la compatibilité ou non de l’état de santé de Tariq Ramadan avec son maintien en détention a été reportée au 15 avril, temps précieux durant lequel Tariq Ramadan verra encore sa santé mise à mal. Ce traitement indigne dont fait l’objet Tariq Ramadan est révoltant et injuste. La famille et les proches, bien que bouleversés, feront tout pour que la vérité se fasse entendre et appellent à un traitement digne, à une justice équitable et à l’application du droit, notamment dans le cadre du respect à la présomption d’innocence.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Visite d’inspection de Gaid Salah en 5ème Région Militaire à Constantine : Totale autonomie de l’armée en matière de développement.

Grande Mosquée d’Alger : La phase d’embellissement enfin entamée.

Report du bac : L’accord d’Ouyahia exigé.

Maroc : Un mouvement social brave les interdits à Jerada : « Plutôt la mort que la soumission ».

Fête de la Victoire : Quand un peuple persiste et signe.

Protection civile : 2683 interventions en 24 heures.

Grève des médecins résidents : Le point de non-retour ?.

Son programme constitue » une bonne motivation » pour le parti : Le FLN réitère son soutien à Bouteflika.

Les Touareg de l’Ahaggar marquent leur attachement à l’unité nationale et à la stabilité du pays : Ahmed Idabir sur les traces de Moussa Akhamokh.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Laïcité : les associations religieuses retirées du registre des lobbies.
Depuis plusieurs années, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) regroupe les « groupes d’intérêts », comprenez les lobbies. Depuis la loi sur la transparence en 2013, le gouvernement oblige la HATVP a les répertorier. Des groupes d’intérêts dans tous les domaines : politique, société, économie ou encore ONG… Mais également, depuis 2016, les « associations à but cultuel ».
A partir de ce mardi, ces associations religieuses n’auront peut-être plus le droit d’être considérées comme des groupes d’intérêts. Le projet de loi sur le droit à l’erreur doit être voté par l’Assemblée nationale. Parmi les articles de ce texte de loi « pour un Etat au service d’une société de confiance », l’article 38. Le gouvernement voudrait faire retirer de la liste des groupes d’intérêts les associations à but cultuel.
Pourquoi ce changement de cap ? Il y a, de la part du gouvernement, la volonté d’instaurer un climat de confiance dans les relations entre les pouvoirs publics et les représentants des cultes. Le porte-parole de la conférence des évêques de France, Olivier Ribadeau Dumas, estimait en 2016 que, « dans le cadre des relations institutionnelles entre l’Eglise et l’Etat, nous ne défendons pas des intérêts particuliers mais cherchons à poursuivre le bien commun. »
Autrement dit, si certains cultes, notamment l’Eglise catholique, mettent tout en œuvre pour défendre un point de vue — comme lors du vote concernant le mariage pour tous —, ceux-ci ne veulent pas être considérés comme des lobbies. Ce retrait de la liste de la HATVP aura une conséquence : les élus, lorsqu’ils rencontreront des responsables religieux, n’auront plus à être transparents. Ce qui n’empêchera pas ces derniers de donner leur point de vue aux députés sur certaines lois.

Un guide des armées édité pour mieux expliquer « la laïcité à la française ».
Un guide intitulé « Expliquer la laïcité française : une pédagogie par l’exemple de la ‘laïcité militaire’ » a été rendu public le 14 mars dernier. Il a été édité par le ministère des Armées à destination des attachés de défense en poste à l’étranger.
Ce guide entend dire « ce qu’est la laïcité et surtout ce qu’elle n’est pas », a fait savoir Eric Germain, chargé de mission laïcité et fait religieux à la DGRIS (Direction générale des relations internationales et de la stratégie) et à l’origine du document.
L’idée est aussi de répondre à la « perception caricaturale » d’une France « hostile aux religions », et qui génère des « sentiments négatifs envers notre pays ».
Ainsi, le document apporte plusieurs réponses à des interrogations comme : « La laïcité française est-elle hostile aux religions ? Non » ; Est-elle « l’expression d’une indifférence absolue de l’État vis-à-vis du religieux ? Non » ; Interdit-elle d’exprimer son identité religieuse dans l’espace public ? Non » ; « La laïcité est-elle une exception française ? Non ».
Ce document tente également de définir la laïcité française. Il l’a décrit comme « un principe juridique mais aussi une culture politique », « une référence claire et objective, car fondée sur la loi ».
Le ministère des Armées met aussi en avant son propre modèle en matière de laïcité. « La ‘laïcité militaire’ illustre que la République n’est en rien hostile à l’expression publique de sentiments religieux. Afin de garantir la liberté de pratique religieuse dans l’environnement particulièrement contraignant des armées, l’État salarie des aumôniers militaires de quatre cultes – catholique, israélite, protestant depuis 1874 et musulman depuis 2005 », est-il indiqué dans le livret.
L’armée française est en effet souvent présentée comme un endroit où juifs, chrétiens et musulmans cohabitent en paix, et comme adepte d’une laïcité plus ouverte.

Le Premier ministre présente un nouveau plan contre le racisme.
Le Premier ministre Edouard Philippe doit présenter aujourd’hui son nouveau plan contre le racisme, lors d’un discours au Musée national de l’Histoire de l’immigration à Paris. Une allocution qui coïncide avec le début de la Semaine d’éducation contre le racisme et l’antisémitisme.
Ce plan, porté par porté par la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), a pour objectif d’« ouvrir de nouveaux fronts pour mieux lutter contre la haine antisémite, raciste et homophobe ».
Un plan qu’Edouard Philippe veut « large » et « ambitieux », comme annoncé fin janvier après l’agression d’un enfant portant une kippa à Sarcelles dans le Val d’Oise.
Pour cela, le Premier ministre souhaite s’attaquer aux réseaux sociaux, sur lesquels les propos racistes et antisémites prolifèrent. Ainsi, la loi française devrait évoluer afin de « renforcer les obligations de détection, de signalement, de suppression et de prévention de contenus illicites » sur internet, a déjà annoncé le premier ministre.
Une volonté affichée également par Emmanuel Macron lors du dîner du CRIF. Il avait déclaré vouloir lutter contre la cyberhaine en collaboration avec les opérateurs du Net, et ce au niveau européen. Le gouvernement entend également promouvoir l’éducation aux médias et à l’information.
Sur le plan éducatif, d’autres mesures de prévention ont été annoncées. Il s’agit entre autres de renforcer le réseau des référents racisme-antisémitisme dans les établissements d’enseignement supérieur ainsi que la formation du personnel sur ces questions. Edouard Philippe a également prévu la création de deux bourses de thèse pour financer des travaux sur le racisme et l’antisémitisme.
Depuis plusieurs années, les plans contre le racisme se succèdent
Concernant la protection des citoyens, le gouvernement souhaite améliorer l’accueil et la prise en compte des plaintes des victimes, en s’inspirant entre autres du modèle anglais. Au Royaume-Uni, un plaignant qualifie lui-même le mobile de son agression.
De plus, dès septembre 2018, un réseau d’enquêteurs et de magistrats formés à la lutte contre la haine, devrait voir le jour. Pour mieux identifier ce phénomène, le gouvernement prévoit aussi la désignation de référents racisme et la mise en place d’un portail d’information et d’aide aux victimes de haine ou de discrimination raciste et antisémite.
Mais toutes ces mesures sont loin d’être inédites. Depuis plusieurs années, les plans contre le racisme se succèdent, débutant en 2003 avec la création par Jacques Chirac du Comité interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CILRA), présidé par le premier Ministre.
Ainsi, Jean-Marc Ayrault avait renforcé le plan national d’action 2012-2014. Puis Manuel Valls avait dévoilé son propre plan en avril 2015, suite aux premiers attentats.
Mais comme l’indique le Huffington Post, sur les 40 mesures promises par Manuel Valls en 2015, seules un peu plus de la moitié ont été engagées et/ou réalisées, selon le rapport d’évaluation. Malgré une volonté affichée de lutter contre le racisme depuis une dizaine d’années, on peut douter de l’efficacité de tels plans.
Déjà en 2010, un rapport du Forum des droits sur l’Internet avait pointé du doigt le le développement d’un « racisme ordinaire » sur la toile, sans que de véritables mesures n’aient vu le jour.
Selon les derniers chiffres communiqués fin janvier par le ministère de l’Intérieur, les menaces et les actes racistes, antisémites, anti-musulmans et anti-chrétiens sont en diminution (de 1128 en 2016 à 950 en 2017) mais les actions violentes sont en hausse (de 77 à 97).

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une réduction du tiers de la peine du soldat tueur du jeune al-Charif
.
L’armée d’occupation israélienne a décidé de réduire d’un tiers la peine du soldat Elor Azaria condamné initialement à 18 mois de prison pour avoir achevé du sang-froid un jeune homme palestinien non armé et déjà blessé par d’autres soldats à Hebron en mars 2016.
.
Facebook inclut les colonies sur la carte de Jérusalem après une demande israélienne
.
40 palestiniens assassinés par les forces israéliennes depuis l’annonce de Trump
.
Des colons attaquent des maisons à Hizma et écrivent des slogans racistes
.
Des milliers de participants au festival de Jérusalem à Saïda
.
L’armée israélienne interdit l’utilisation des drones par les palestiniens
.
Report de l’audition de Netanyahu en raison d’un problème de santé
.
Hamas: l’attentat de Jérusalem est une réaction naturelle au terrorisme israélien
.
Arrestations en Cisjordanie et perquisition chez l’auteur de l’attentat de Jérusalem
.
Israël a soutenu une organisation secrète qui a commis des attentats contre des Palestiniens
.
Palestine: Le transfert des ambassades à Jérusalem, une violation du droit international
.
Le ministre palestinien de la Justice demande à la Commission de Venise de contrôler les législations israéliennes racistes
.
Un soldat israélien grièvement blessé suite à une attaque au couteau
.
Corruption: Olmert conseille à Netanyahou de démissionner, fuir et disparaître
.
Cheikh Khatib met en garde contre les effractions croissantes des colons à la mosquée Aqsa
.
Les détenus administratifs continuent de boycotter les tribunaux militaires israéliens
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire