MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 28 Rabi al Thani 1439.

Flash info du 28 Rabi al Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Découvrez les mérites du salam en Islam.
Allah soubhanou wa ta’ala nous a enseigné comment se comporter dans la vie de tous les jours. A travers le Coran et les hadiths, Il nous conseille et nous guide de l’aube au coucher du soleil, de la naissance à la mort.
L’Islam enseigne même aux croyants comment se saluer de la meilleure des façons. Tous les croyants sont liés entre eux par la croyance selon laquelle il n’existe qu’un Seul Dieu et que Mouhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) est son dernier messager.
Et cette croyance est à même de distinguer le croyant du mécréant et dans leur salutation, les croyants se rappellent du lien constant qui les unit.
Notre Prophète Mouhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) nous encourage à saluer les musulmans que l’on connaît mais aussi ceux qui nous sont inconnus,(Sahih Al-Boukhari, Sahih Mouslim).
Ainsi lorsque des musulmans issus d’ethnie ou de nationalités différentes se rencontrent, ils se saluent comme s’ils faisaient partie de la même famille.
Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le musulman a cinq droits sur son frère musulman : celui-ci doit le saluer avec le “salam”, lui rendre visite lorsqu’il est malade, assister à ses funérailles, accepter ses invitations et, lorsqu’il éternue, demander à Allah d’être miséricordieux envers lui . » (Sahih Al-Boukhari).
La salutation islamique complète est “assalam’alaikoum” (puisse Allah t’accorder Sa protection et Sa paix), à laquelle on répond “ wa ‘alaikoum salam” (et de même sur toi). Cette salutation établit un contact fraternel, entre musulmans.
« Lorsqu’on vous fait une salutation, répondez par une salutation meilleure, ou rendez-la simplement. Certes, Allah tient compte de tout ». (Sourate 4, verset 86).
Pour une salutation encore plus complète, on peut dire “assalam’alaikoum wa rahmatoullah”, qui signifie “puisse Allah t’accorder Sa protection, Sa paix et Sa miséricorde” et “assalam’alaikoum wa rahmatoullahi wa barakatouh”, qui signifie “ puisse Allah t’accorder Sa protection, Sa paix, Sa miséricorde et Ses bénédictions”.
Un jour, un homme passa près du prophète Mouhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) alors que ce dernier était assis en compagnie d’autres personnes et dit : « Assalam’alaikoum ». Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) dit : « Il vient de gagner dix bonnes actions ». Un autre homme passa près d’eux et dit : « Assalam’alaikoum wa rahmatoullah ». Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) dit : « Il vient de gagner vingt bonnes actions ». Un troisième homme passa près d’eux et dit : « Assalam’alaikoum wa rahmatoullahi wa barakatouh ». Et le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) dit : « Il vient de gagner trente bonnes actions ». (Sahih Al-Boukhari).
D’après Abî Hurayrah radiya-llâhu ‘anhu, le Messager d’Allâh (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains ! Vous n’entrez pas au Paradis jusqu’à ce que vous croyiez, mais vous ne croirez jusqu’à ce que vous vous aimiez. Ne vous indiquerai-je pas une chose si vous la mettez en pratique, elle engendrera l’amour mutuel ? Saluez-vous les uns et les autres . » (sahîh ibn mâdjah, n°571).

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journal du musulman.fr, rien de neuf.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Le Pakistan réclame justice pour Zainab, 7 ans, enlevée, violée et tuée. VIDEO.
Des émeutes ont éclaté dans la ville de Kasur au Pakistan après l’enlèvement, le viol et le meurtre d’une fillette de 7 ans. Les autorités sont accusées de fermer les yeux sur les attaques contre les jeunes filles.
Un commissariat a été attaqué par les manifestants. Ces derniers accusent les forces de l’ordre de laxisme face aux crimes touchant les jeunes filles. Plusieurs scandales ont déjà éclaté dans le pays sans que les responsables soient sévèrement punis.
La situation au Pakistan reste tendue. Le meurtre de la petite Zainab a secoué les parents qui se sont de suite identifiées aux familles des victimes. Le visage de la jeune fille restera un certain temps le symbole du laxisme des autorités face aux viols.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Donald Trump ne veut pas de migrants originaires de “pays de merde”. VIDEO.
Donald Trump continue ses attaques contre le monde entier. Plusieurs journalistes sérieux rapportent que le président des Etats-Unis a qualifié Haïti et de nombreux pays africains comme des “pays de merde”.
Jamais les médias américains n’ont été aussi d’accord pour condamner les propos de Donald Trump qui a de nouveau fait honte à toute une partie de l’Amérique. Des propos qui ont entraîné de nombreux Unes de journaux condamnant les propos du chef de la Maison Blanche.
Les ambassadeurs de plusieurs pays africains et Haïti ont convoqué les représentants des Etats-Unis dans leur pays. Des propos du président qui pourrait entraîner une crise diplomatique avec de nombreux pays africains.
reportage a voir sur islam et info.fr.

13 000 familles de réfugiés irakiens contraintes par l’armée de revenir dans des zones non sécurisées, dit l’ONU.
La population sunnite d’Irak est à nouveau victime du pouvoir autoritaire de Bagdad qui contraint les réfugiés à rentrer dans les villages abandonnés, sans électricité, eau courante et gaz.
La vie des sunnites importe peu aux yeux du pouvoir chiite de Bagdad. Par ces nouvelles mesures, les autorités irakiennes le démontrent à nouveau.
Malgré les morts, le régime a décidé de raser les camps de fortune habités par les populations sunnites qui ont fui les combats. Sans moyens de réagir, les familles retournent de force dans ces villages où les risques d’exploser sur une mine, de boire une eau empoisonnée ou encore se faire tuer par des milices est plus que présent.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Sur saphirnews.com, rien de neuf.

Sur oumma.com, voici les titres.

Palestine : BDS: une cliente intervient dans un magasin LIDL.
Une cliente est intervenue dans un magasin LIDL de la région parisienne ce week-end, pour faire retirer les pomelos et les grenades dont la provenance “Israël” ne permettait pas de savoir s’ils venaient ou pas des territoires palestiniens illégalement occupés et exploités. Les responsables du magasin, à la lecture du Journal Officiel, ont agi sagement, face à une clientèle prise à témoin, et déterminée à faire respecter le droit.
reportage a voir sur oumma.com..

Sadiq Khan interrompu en plein discours
Le maire de Londres interrompu par des militants pro-Brexit et pro-Trump. La scène s’est déroulée à la “Fabian Society”, un club de réflexion anglais où Sadiq Khan participait à une conférence. Il a dû attendre plusieurs minutes avant de pouvoir reprendre son discours, le temps que les individus soient évacués de la salle par la police.
reportage a voir sur oumma.com..

Sur Mizane.info, rien de neuf.

Sur des domes et des minarets.fr, rien de neuf.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Retard dans la réalisation des projets AADL : Le ministère tape sur la table.
Le ministre l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville a affirmé hier que son département avait décidé de résilier les contrats de 3 maitres d’oeuvre et d’envoyer des mises en demeure à 17 autres, au terme de la réunion qu’il a tenu avec les maitres d’oeuvre en charge de la réalisation du programme « AADL ». Quelque 20 wilayas connaissent des retards dans la réalisation du programme « AADL » confié à 20 maîtres d’oeuvre pour la réalisation de 38.450 unités, a indiqué le ministre. Trois maîtres d’oeuvre chargés de la réalisation de 2550 unités de logement dont 809 à Tissemsilt, 400 à Ouled Zenati et 750 à Mascara, ont vu leurs contrats résiliés. Dix-sept maîtres d’oeuvre chargés de la réalisation de 28.100 unités de logement ont été destinataires de mises en demeure, a précise M. Temmar, affirmant que des poursuites seront engagées à l’encontre des entreprises qui ne respectent pas ces mises-en-demeure. Un nouveau calendrier a été arrêté avec l’ensemble des maîtres d’oeuvre qui devront présenter des rapports trimestriels jusqu’à la réception de tous les projets programmés. Le ministre a tenu par la même occasion l’administration pour responsable du retard enregistré dans la réalisation de certains projets, à l’image du projet de réalisation de 1300 logements à Sétif, El Oued, Sidi Bel Abbès et Remchi. « J’en appelle à la conscience des maitres d’oeuvre pour livrer l’ensemble des projets dans les plus brefs délais », a indiqué le ministre.

Rencontre avec les directeurs de santé des wilayas : Hasbellaoui hausse le ton.
Lors d’une journée de travail avec les directeurs de santé , les chefs des établissements sanitaires et les cadres des différentes wilayas du pays organisée hier à l’Institut national de la santé publique, le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalières, Mokhtar Hesballaoui a haussé le ton en appelant des derniers à faire preuve de responsabilité, faire leur travail dans le cadre réglementaire et fournir plus d’efforts afin de promouvoir le secteur de la santé. » Nous avons besoin de gestionnaires qui seront à 100% de leur efficacité. Habituez-vous au système national de santé. Si vous avez un problème de ressource humaine réglez -le dans le cadre d’un dialogue. Approchez-vous des citoyens. Nous avons le devoir de moyen pas le devoir de résultats » a-t-il indiqué. Le ministre a mis en garde d’éventuels cas de dépôts de plainte et réitère l’engagement de son département à oeuvrer pour améliorer le secteur de la santé en s’appuyant sur la loi comme guide suprême. Le conférencier a mi l’accent sur la nécessité de traiter toutes les situations à temps et faire en sorte de ne pas laisser les choses se pourrir » On doit crever l’abcès » a-t-il souligné. Il est revenu également sur les évènements de Djelfa et d’autres dépassements enregistrés en ordonnant aux directeurs de santé de gérer les dossiers épineux et surtout de ne jamais refuser l’admission d’un patient venus d’une autre wilaya. Dans ce même contexte, il a ajouté : » le patient a le droit de manifester son mécontentement, de voir le directeur de l’établissement, et aller à la justice » a-t-il martelé. A ce propos, chaque directeur de santé est appelé à remettre un rapport semestriel par rapport aux registres de doléances pour mieux s’ « approcher des citoyens. Il a mis en avant la nécessité du jumelage entre l’ensemble des structures sanitaires des hauts plateaux et Sud avec ceux du Nord. Le premier responsable de la santé a donné des instructions fermes pour améliorer la qualité de soins au niveau des services des urgences y compris l’accueil des patients qui est une des priorités du département de Hesbellaoui. Il est question au programme de la nécessité de d’avoir dans chaque wilaya un hôpital de référence. Il a insisté également sur l’informatisation de son secteur qui demeure un cheval de bataille de sa politique visant à la modernisation de son département. L’orateur a fait savoir que le premier ministre à dégeler une enveloppe sur une opération de l’informatisation du secteur. Sur un autre registre, à savoir la vaccination, le ministre a appelé les DSP à travailler dans la sensibilisation et la prévention en se rapprochant des citoyens. M.Hesbellaoui a indiqué que toutes les portes du dialogue sont ouvertes, en s’engageant à n’aménager aucuns efforts pour promouvoir son secteur.

La délégation algérienne en visite au siège de l’association des disparus et des détenus sahraouis : L’opinion internationale interpellée.
Dans le cadre de sa visite dans les territoires occupés, la délégation algérienne, conduite par Abdelhamid Si Afif , président de la Commission des Affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l`étranger, a assisté hier aux travaux de la conférence européenne de soutien au peuple sahraoui ( EUCOCO) sous la présidence de Pierre Galand, ainsi que le président de l’assemblée nationale sahraouie et quelques hauts responsables sahraouis. A cet effet, Si Affif qui préside la délégation algérienne, a fait une intervention remarquable dan laquelle il a présenté quelques propositions pour la consolidation des activités de solidarité internationale à l’égard du peuple sahraoui à même de booster l’appui à la cause sahraouie.Par ailleurs, les membres du comité de suivi de l’application des résolutions de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) a passé en revue, vendredi au siège du ministère des Affaires étrangères sahraoui, au camp Chahid El-Hafed des réfugiés sahraouis, les recommandations issues de la conférence de Paris en octobre dernier.

Carrefour de l’emploi et de la formation : » Je veux une carrière, pas un poste d’emploi « .
Placé sous le slogan » la crise financière- une opportunité et un défi pour le recrutement et la conversion des compétences « En prévision de l’organisation du salon national « Carrefour Emploi- Formation 2018 » qui aura lieu du 25 au 27 du mois en cours, au Palais des expositions des Pins Maritimes (Safex), à Alger, qui sera dédié aux employeurs et aux demandeurs d’emploi. Une conférence de presse a été organisée, hier matin, à Riadh el Feth, par le commissaire du salon, Dr Ali Belkhiri, afin de mettre en exergue les objectifs assignés de cet évènement qui peut appuyer le développement et la redynamisation de l’économie nationale. L’événement est un espace de rencontre et d’échange entre les personnes à la recherche d’offres d’emploi et les entreprises en quête de nouveaux talents. Les jeunes ou moins jeunes diplômés peuvent se déplacer, mais cette fois ils ne seront pas munis de leur CV pour faire valoir leur savoir et présenter ce qu’ils pourraient éventuellement apporter au monde de l’entreprise, la nouveauté pour cette année , c’est le demandeurs d’emplois devra remplir un formulaire sur PC sur place . Il est important de noter que, pour cette édition plusieurs entreprise qui étaient présent l’édition précédentes sont absents cette année telle que (Algérie Télécom, Sonelgaz, Condor, Seaal… etc), pour cause (la crise financière).

Ould Abbès à propos de la promotion de la langue Amazighe : » Un retour aux sources « .
Le Secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould Abbès a affirmé, que le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika a tiré le tapis sous les pieds de ceux qui instrumentalisent la question de la langue Amazighe comme un fonds de commerce. S’exprimant lors de la célébration du nouvel an Amazigh à Iakouren dans la wilaya de Tizi ouzou, le SG du FLN a précisé que le Chef de l’Etat a traité cette question avec » raison et progression « , considérant l’officialisation de Yennayer comme une journée nationale d’un » retour à l’origine « . Saluant le rôle du Président de la République dans la promotion de la langue Amazighe, le patron de l’ex parti unique a rappelé que le Président Bouteflika a promu la langue amazighe comme langue nationale en 2002 ensuite une langue officielle en 2016 et qu’en décembre dernier a décidé de promouvoir Yennayer comme une journée nationale avec la création d’une Académie pour la langue. En ce qui concerne le débat sur la détermination du caractère par lequel la langue amazighe sera enseignée, Ould Abbas a déclaré que seuls les spécialistes de l’Académie de la dite langue qui décideront. Sur le plan politique le Secrétaire général du FLN a convoqué, la semaine écoulée une réunion d’évaluation de l’action du gouvernement, regroupant les cadres de son parti, dont des membres de la commission des finances de l’APN, membres FLN, des membres de la commission des ministres du parti et des responsables du bureau politique. Cette rencontre, selon des sources médiatiques a pour objectif de voir si le gouvernement a bien respecté le programme du président Bouteflika. Appelant les participants à cette réunion à élaborer une prospection pour 2018 mais aussi à faire le bilan du quatrième mandat. Ould Abbès n’a pas manqué cette occasion pour rappeler son rôle joué dans différents domaines. » Certes, c’est un accompagnateur de l’Exécutif, mais il est aussi une sentinelle ! Notre lien avec nos autres partenaires, c’est le programme du président de la République », a-t-il indiqué.

Grippe saisonnière : Le ministère de la Santé sur les dents.
Toutes les dispositions de prise en charge des malades atteints par la grippe saisonnière ont été prises, alors que le dispositif de prévention d’urgence a été, également, enclenché. C’est ce qu’a déclaré à la radio nationale M. Djamel Fourar, directeur général de la Prévention et de la Lutte contre les maladies transmissibles au ministère de la Santé. Interrogé sur les mesures mises en place par le ministère après les neuf décès dus à la grippe saisonnière, il a expliqué que « le ministère a toujours eu un dispositif de prévention contre la grippe saisonnière, dont une campagne de sensibilisation entamée en septembre dernier, en plus d’une campagne de vaccination, qui a commencé le 15 octobre et qui se poursuit jusqu’à maintenant ». Il a ajouté qu’ « il y a également la réactivation du dispositif de prise en charge de cas compliqués qui a été enclenché, le 14 novembre dernier, avec la mise en place de la réservation de lits spécifiques dans les hôpitaux pour prendre en charge ces cas ».

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Tunisie : l’anniversaire de la révolution, entre confusion politique et grogne populaire.
Ce 14 janvier, la Tunisie célèbre les sept ans de sa révolution. Un anniversaire qui a été marqué par des mouvements de contestation suite au vote d’une Loi de Finance 2018 extrêmement défavorable aux foyers les plus pauvres du pays. C’est tout un ras-le-bol qui s’est exprimé ces dernier jours au travers du mouvement « Fech Nestannew ? » — comprenez « Qu’est-ce qu’on attend ? ». Depuis sept ans, la Tunisie tourne au ralenti, sans vision politique claire.
Le président de 91 ans veut se représenter… en 2019.
Hier, le président de la République a été obligé de sortir du bois. Après avoir clairement — c’est là une habitude du pouvoir tunisien — accusé la presse étrangère d’avoir été dans « l’exagération », Béji Caïd Essebsi a été obligé de promettre une mesure symbolique en débloquant 170 millions de dinars — environ 57 millions d’euros. L’objectif est d’aider, a expliqué le gouvernement, 250 000 familles. Etant donné que la Loi de Finance 2018 devrait coûter, en augmentation de TVA, 300 dinars de plus par mois et par foyer, autant dire que cette aide devrait calmer la Tunisie deux ou trois mois tout au plus.
Comme à son habitude, le pouvoir tunisien a paré au plus pressé sans véritable vision stratégique. Politiquement, les contestations pourraient bien avoir raison du Premier ministre Youssef Chahed. Une aubaine pour le président Caïd Essebsi qui, aujourd’hui âgé de 91 ans, espère rempiler pour un second mandat en 2019 et voyait en Chahed un concurrent sérieux, ce dernier s’étant lancé dans une campagne d’arrestation de personnalités corrompues et bénéficiant ainsi d’une bonne cote de popularité.
Des « retards dans la mise en œuvre de réformes essentielles ».
Cette fragilité risque également de faire reporter une nouvelle fois les élections municipales. Depuis 2011, jamais la Tunisie n’a réussi à organiser ses élections locales, dont personne ne semble vouloir au sein de la coalition gouvernementale. Ni au sein de la population d’ailleurs, qui n’a plus aucun espoir en sa classe politique.
Il faut dire que l’inaction politique a atteint son paroxysme. En octobre dernier, la Banque Mondiale déplorait « la faible croissance économique et la forte augmentation des dépenses publiques » en Tunisie, et s’inquiétait des « retards dans la mise en œuvre de réformes essentielles. » Pour l’institution financière, la Tunisie est au point mort, tant « il s’est avéré difficile pour (le gouvernement d’union nationale) de mener ses premières actions. »
Le 14 janvier 2011, Ben Ali décollait vers l’Arabie Saoudite pour ne plus jamais revenir en Tunisie. Sept ans plus tard, il peut contempler son pays dans lequel rien n’a évolué : ses anciens alliés sont revenus dans l’arène politique et le peuple semble toujours passer en second plan.

Sur agence media palestine.fr, rien de neuf.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le Front de libération déclare que les décisions du CNP ne sont pas contraignantes
.
Le secrétaire général du Front de libération de la Palestine, Ali Isshaq, a déclaré que les recommandations du Conseil central (CNP), quel que soit leur contenu, ne sont pas contraignantes pour le Comité exécutif.
.
L’occupation ferme le passage de Karem Abou Salem
.
Liban: Un membre du Hamas blessé dans l’explosion d’une voiture piégée
.
Hamas : les tirs à feu sur les pêcheurs sont injustifiés
.
Les forces d’occupation arrêtent un enfant au nord de Qalqilya
.
« Al-Quds est Arabe » : les avocats tunisiens à la tête d’une initiative juridique
.
La Jordanie refuse l’implantation de nouvelles colonies
.
14 députés palestiniens arrêtés en 2017
.
15 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie et des procédures strictes autour de Naplouse
.
Des colons attaquent le quartier al-Jabari à Hébron
.
Tel-Aviv: Manifestations massives contre la corruption de Netanyahou
.
Cisjordanie: Des colons extrémistes filmés en train de détruire une centaine d’oliviers
.
Raid aérien israélien à l’est de Rafah
.
Des colons détruisent des dizaines d’arbres à Hawara
.
Hamdallah: Nous ne renoncerons jamais à Jérusalem
.
Les soldats israéliens ont blessé 73 Palestiniens lors de leur répression des manifestations
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada

Laisser un commentaire