MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Pour écouter MouslimRadio choisit ce qui te plait

MouslimRadio sur Winamp MouslimRadio sur iTunes MouslimRadio sur Windows Média Player MouslimRadio sur Real Player MouslimRadio sur QuickTimes MouslimRadio en Streaming MouslimRadio sur SHOUTcast Stream Status MouslimRadio sur SHOUTca.st player MouslimRadio sur Tunein MouslimRadio sur android
Mouslimradio sur tunein Mouslimradio sur android Mouslimradio sur iphone Mouslimradio sur Windows Phone Mouslimradio sur tablette, mobile, téléphone
Flash info pour le 4 Dou el hijjah 1439. – MouslimRadio

Flash info pour le 4 Dou el hijjah 1439.

Flash info pour le 4 Dou el hijjah 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Dubaï, le nouvel Eldorado chinois.
Pour pallier à la baisse des revenus pétroliers, les Emirats arabes unis ont sorti le grand jeu. Conscients du manque à gagner qui ne saurait tarder dans les années à venir, les émirats oeuvrent depuis deux décennies au développement du tourisme. Un travail de longue haleine qui commence à donner ses fruits.
Dubaï ne peut pas continuer à compter sur son pétrole qui ne représente que 1% de son produit intérieur brut. L’émirat a donc dû trouver d’autres solutions, notamment en misant sur d’importants partenariats.
Le nombre d’étudiants et de touristes chinois n’a cessé d’augmenter aux EAU. Une filière que l’émirat de Dubaï compte exploiter en proposant toutes sortes de programmes, comme de former de jeunes talents chinois qui pourront gérer ce nouveau flux migratoire.
Dubaï cherche à rivaliser avec les meilleures destinations de développement des compétences professionnelles, il a pour cela signé un grand nombre de partenariats commerciaux, dont plusieurs chinois.
Pour garantir un accueil optimal des étudiants chinois venus étudier aux EAU, Dubaï et les autorités éducatives chinoises ont scellé leur collaboration dans le domaine du supérieur et des parcours d’excellence, ainsi que des échanges universitaires.
Parmi les accords entérinés entre les deux pays, la reconnaissance mutuelle des diplômes ainsi que les démarches facilitées pour l’obtention des visas.
Si pour les Emirats, la Chine semble être le partenaire idéal pour développer son tourisme, la Chine a de son côté jeté son dévolu sur les EAU pour une bonne raison.
En effet, dans le cadre de son initiative Route et Ceinture, qui consiste en un projet de grande envergure de plusieurs milliards de dollars qui promeut la construction d’immenses routes et voies ferroviaires qui traverseront toute l’Asie et l’Europe, la Chine a choisi les EAU pour sa situation géopolitique privilégiée.
Un partenariat assurément gagnant qui va faire des EAU, une destination incontournable tant dans les domaines touristique qu’éducatif.

Sur Katibin.fr, voici les titres.

Une publicité fait polémique en France.
Une publicité américaine (qui n’est pas encore diffusée en France) de la marque GAP dans laquelle on y voit une jeune enfant voilée fait polémique en France et s’attire les foudres de la classe politique française après quoi certains élus appellent au boycott de la marque.
De vives réactions démesurées.
L’enseigne GAP explique à propos de la campagne intitulée « back to school » et diffusée dans plusieurs pays, qu’elle a pour but « d’encourager les enfants à renouer avec l’école en célébrant les différences et en leur offrant de nouvelles sources d’inspiration » et que les enfants présents dans la vidéo seraient tous issus d’une école élémentaire publique New-yorkaise. Au vu de la publicité, en France, nous avons pu assister à une déferlantes de critiques islamophobes notamment de la part de certains de nos chers politiques qui ont appelés à un boycott. La députée REM Anne-Christine Lang a par exemple déclaré sur le réseau social Twitter : « Jamais je n’accepterai de voir des petites filles voilées. Plus jamais je n’irai chez Gap ». Mais encore le commentaire de Lydia Guirous (porte-parole des Républicains) qui affirme que « Gap poursuit sa soumission à l’islamisme avec ses affiches de petites filles voilées ». Toute une série de commentaires offusquant et dégradant lorsque un voile est mis à l’honneur.
Une publicité dont certains veulent en faire une polémique afin d’alimenter leur idéologie islamophobe. Un débat qui ne devrait même pas avoir lieu au vu du contexte de la campagne. Car rappelons-le, l’objectif de l’enseigne est de favoriser la scolarité en englobant des enfants représentant la diversité de population, ce qui apparemment, pose encore une fois problème pour certains en France.

Mali 2018 : Second tour de l’élection présidentielle.
Le Mali fête son independance le 22 septembre 1960. Le président est élu pour 5 ans par scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le président en fonction, Ibrahim Boubacar Keïta (Rassemblement Pour le Mali) a reccueilli la majorité des voix au premier tour le 29 juillet avec 41.42 %. Il est suivi de Soumaïla Cissé (Union pour la République et la Démocratie) avec 17,8 % des voix. Puis 7,95 % pour Aliou Boubacar Diallo (Alliance Démocratique pour la Paix). La Comission Nationale transmettra dans quelques jours le nom du nouveau Président de la République du Mali.
Faible affluence dans les bureux de vote.
Des fortes précipitations et les préparatifs de L’Aïd Al-Adha sont cités comme participants à la faible mobilisation des citoyens Maliens pour ce second tour des élections présidentielle. A la mi journée le Pool d’Observation du Mali annonce un taux de participations de 8.1%. Certains Maliens expliquent leur abstention par un sentiment d’impuissance face aux réalités politique de pays.
Un sentiment d’insécurité est aussi présent au Mali ce 12 août 2018. Une dizaine d’événements ont perturbé la journée : Assasinat du président d’un bureau de vote, agents éléctorals agressés, enlevements et vandalisation du matériel de vote, fermeture avancée de certains bureaux de vote.
Un premier tour polémique.
Le 6 août 2018, 20 candidats à la présidence du Mali contestent ensemble les résultats du premier tour de l’éléction lors d’une conférence de presse et déposent un recours à la Cour Consitutionnelle.
Les candidats dénoncent des fraudes éléctorales et demandent la demission de Mohamed Ag Erlaf le principal organisateur du scrutin. Aussi, ils invitèrent les citoyens à un meeting de dénonciation de la fraude et de défense de la démocratie qui a eu lieu le 7 Août 2018 .
Après cette éléction mouvementée et créatrice de protestations. La République trouvera t-elle un climat de paix et la confiance du peuple Malien ?

France : Une voiture fonce dans une mosquée à Mons-en-Baroeul.
Fait divers: Le conducteur d’une voiture a délibérément foncé en direction de la mosquée Al Wifaq à Mons-en-Baroeul.
Un drame évité de peu.
L’incident s’est produit dans la nuit du samedi 11 et du dimanche 12 vers minuit. La voiture a foncé dans la mosquée et y est complètement entré. Fort heureusement, aucun fidèle n’était présent à l’intérieur, on ne déplore donc aucune victime mais de lourds dégâts matériels.
Le conducteur est toujours en fuite. « L’enquête de police qui, à ce stade, ne fait apparaître aucune motivation raciste, a été lancée sous la conduite du parquet. », précise la préfecture.
D’après plusieurs sources, l’homme recherché serait un musulman connu de la mosquée. Il souffrirait de troubles psychologiques.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Turquie : un imam égyptien voulait faire don des bijoux de sa femme pour soutenir l’économie turque en difficulté.
Un citoyen koweïtien d’origine égyptienne veut faire don des bijoux de sa femme afin de soutenir la lire turque, qui a récemment perdu du terrain face au dollar dans le cadre d’une série de sanctions américaines récemment imposées.
En arrivant à l’ambassade de Turquie, l’imam égyptien résidant au Koweït, Sayyid Muhammad Mustafa, a tenté de faire don des bijoux en or de sa femme afin de fournir un soutien à l’économie turque.
Interrogé sur les raisons de son initiative, Mustafa a déclaré “mon amour pour nos frères et sœurs turcs. Vous [les Turcs] êtes l’espoir de tous les musulmans. “
Mustafa a déclaré qu’il admirait profondément le président turc Recep Tayyip Erdogan, appelant ensuite le peuple turc à “connaître la valeur du président Erdogan”.
En remerciant l’imam égyptien pour son effort, l’attaché commercial de l’ambassade turque Atilla Ugur Basbug a déclaré qu’il n’était pas en mesure d’accepter son don.
Mustafa a déclaré qu’il continuerait à soutenir la Turquie en achetant des lires et des produits turcs.
La Turquie et les Etats-Unis connaissent actuellement des relations difficiles depuis que Washington a imposé des sanctions contre les ministres turcs de l’intérieur et de la justice, la semaine dernière, après le refus d’Ankara de libérer un pasteur américain accusé de terrorisme en Turquie.
Vendredi dernier, le président américain Donald Trump a doublé les tarifs sur les importations d’aluminium et d’acier en provenance de Turquie.

Yémen : l’Arabie saoudite tue 40 enfants dans le bombardement d’un bus.
Des milliers de personnes en deuil ont enterré lundi des dizaines d’enfants tués dans une attaque aérienne de la coalition menée par l’Arabie saoudite dans un bus au nord du Yémen, l’une des attaques les plus meurtrières contre la population civile.
Au moins 40 enfants ont été tués dans le raid qui a frappé l’autobus alors qu’il traversait un marché de Dahyan, une ville de Saada, a indiqué le groupe armé Houthi qui contrôle la province.
Des cercueils en bois, la plupart avec la photo d’un enfant, ont été emportés par des voitures et transportés par des porteurs vers un cimetière depuis une place où des prières avaient eu lieu plus tôt. “Mort à l’Amérique, mort à Israël”, a scandé la foule, faisant écho au slogan des Houthis.
Les corps enveloppés ont été retirés des cercueils et placés dans une rangée de tombes non marquées qui avaient été creusées vendredi.
“Mon fils est allé au marché pour faire les courses puis la frappe aérienne de l’ennemi s’est produite et il a été touché par des éclats d’obus. Il est mort”, a déclaré Fares al Razhi, en deuil de son fils de 14 ans.
“Pour mon fils, je prendrai ma revanche sur Salman et Mohammed bin Zayed”, a-t-il déclaré, faisant référence aux dirigeants de l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis (EAU).
Selon le représentant de l’Arabie saoudite, le raid qui a tué au moins 40 enfants était “légitime” et visait les Houthis “responsables du recrutement et de l’entraînement des jeunes enfants”, rapporte la télévision saoudienne.
Un porte-parole de l’armée américaine a déclaré que les forces américaines n’étaient pas impliquées dans la frappe aérienne de jeudi. Le Département d’Etat américain a exhorté la coalition dirigée par l’Arabie saoudite à “mener une enquête approfondie et transparente”.
L’envoyé spécial de l’ONU au Yémen fait la navette entre les deux camps avant de tenir des consultations à Genève le 6 septembre pour tenter de mettre fin au conflit qui a tué plus de 10 000 personnes et poussé le pays au bord de la famine.

Tunisie : le parti laïc Nidaa Tounes s’engage à changer les lois traditionnelles islamiques sur l’héritage.
Le président tunisien Beji Caid Essebsi a déclaré qu’il soumettrait un projet de loi visant à changer les lois traditionnelles islamiques sur l’héritage, conformément à une proposition présentée par un comité soutenu par le gouvernement.
Dans une allocution télévisée qui a marqué lundi la journée des femmes en Tunisie, Essebsi, âgée de 91 ans, a qualifié la mesure relative à l’égalité des héritages comme étant attendue depuis longtemps.
“Je propose que l’égalité en matière d’héritage soit entérinée en modifiant le code du statut personnel”, a-t-il déclaré, faisant référence à une série de lois initiées après l’indépendance au milieu des années 1950 qui ont modifié les lois traditionnelles islamiques.
Les milieux musulmans tunisiens ont remis en cause cette nouvelle proposition de loi du parti laïc. Pour l’opposition, il s’agit d’une nouvelle mesure électoraliste visant à séduire une frange de la population tunisienne tout en niant l’héritage islamique du pays.
Samedi, des milliers de manifestants se sont rassemblés devant le parlement dans la capitale, Tunis, pour dénoncer les propositions du comité, qui, selon elles, s’appliqueraient, si elles étaient adoptées, à une législation anti-musulmane.
La manifestation était organisée par la Coordination nationale pour la défense du Coran, la Constitution et le développement équitable, dont le directeur, Noureddine Khadmi, était un ancien ministre des affaires religieuses.
Les manifestants portaient des affiches disant que ces nouvelles mesures constituaient un affront à la parole de Dieu et les décrivaient comme une menace pour l’identité islamique du pays.

Hajj 2018 : Plus de 100 prédicateurs répondent à vos questions par téléphone.
Le ministère des Affaires islamiques d’Arabie Saoudite, Dawah et Guidance a lancé une ligne d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 pendant la saison du Hajj, pour répondre aux questions des pèlerins.
Un communiqué de l’ Agence de presse saoudienne a indiqué que 128 prédicateurs islamiques seraient disponibles pour répondre aux questions religieuses sur le service d’assistance téléphonique.
A travers ce service, le ministère vise à sensibiliser et à guider les pèlerins. Il a déclaré que les prédicateurs seront disponibles pour fournir des informations sur toutes les procédures du Hajj en répondant aux questions sur la hotline gratuite.
Cinquante-neuf lignes téléphoniques seront dédiées à ce service, 24 à la Mecque, 6 à Médine et 29 sur les sites de Menna, Muzdalifah et Arafat.

Turquie : 47 membres du PKK neutralisés dans des opérations antiterroristes.
Au moins 47 terroristes du PKK ont été “neutralisés” dans le cadre d’opérations antiterroristes menées en Turquie la semaine dernière, a annoncé lundi le ministère de l’Intérieur du pays.
Les autorités turques utilisent souvent le mot “neutralisé” dans leurs déclarations pour laisser entendre que les terroristes en question se sont rendus ou ont été tués ou capturés.
Dans un communiqué, le ministère a indiqué que les forces armées turques avaient effectué 2 218 opérations aériennes et aériennes du 6 au 13 août.
Le ministère a déclaré que 35 des terroristes avaient été tués, trois capturés et neuf autres se sont rendus aux autorités.
Au cours des opérations, 128 personnes ont été arrêtées pour avoir aidé et encouragé le groupe terroriste du PKK .
Au cours de sa campagne terroriste de plus de 30 ans contre la Turquie, le PKK – répertorié comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’UE – est responsable de la mort de quelque 40 000 personnes, dont des femmes et des enfants.

Angleterre : une compagnie de bus présente ses excuses à une passagère en niqab refusée par un chauffeur.
Une compagnie de bus de Bristol a été obligée de s’excuser après qu’un de ses chauffeurs ait déclaré qu’il n’autoriserait une femme musulmane à monter dans un bus que si elle enlevait son voile.
La mère de 20 ans était avec son enfant de deux mois lorsque l’homme lui a demandé de retirer son niqab le 1er juillet.
Elle a déclaré au Bristol Post : “Il a dit qu’il ne pouvait pas voir mon visage et qu’il ne savait pas ce que j’étais” capable de faire “.
“Il a dit que j’étais effrayante et que j’étais dangereuse, et il a continué d’en parler pendant le voyage. Je n’ai rien dit.
“Il a continué à m’insulter, et il m’a fait passer pour une terroriste, et il a continué à dire que tout le monde devrait voir les visages. Il a demandé pourquoi je portais une cagoule”.
Elle a ajouté: “Il insinuait que j’allais faire exploser le bus.”
Des images montrent les passagers du bus confrontés au conducteur pour ses actions. Une passagère lui a dit: “C’est son choix ce qu’elle porte”.
Le chauffeur a répondu: “Je m’inquiète parce que ce monde est dangereux. Si vous ne voyez pas le visage de quelqu’un, ce n’est pas bien.”
Un porte-parole de First West of England a déclaré: “Nous avons présenté nos excuses sans réserve au client pour la détresse causée par l’émotion de l’un de nos chauffeurs et son comportement offensant qui ne reflète en rien nos valeurs profondes en tant que société inclusive” qui accueille toutes les personnes, indépendamment de leur origine, race, nationalité ou religion en tant que clients et employés.
“Nous avons rappelé à nos collaborateurs nos attentes et nos comportements à leur égard.
“Le chauffeur a été condamné par le biais des procédures disciplinaires de la société pour cet incident, une question que l’entreprise prend très au sérieux.
“Nous aidons également la police dans ses enquêtes et nous organisons une réunion avec le client pour nous excuser en personne et discuter plus en détail de ces questions.”
La semaine dernière, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson, a fait la une des journaux après avoir déclaré que les voiles portées par certaines femmes musulmanes étaient “oppressives”. Il a également demandé pourquoi elles «circuleraient comme des boîtes aux lettres» et les comparait à des «braqueurs de banque» .

Sur saphirnews.com, voici les titres.

La Chine dément l’internement massif des Ouïgours.
Quel sort la Chine réserve-t-elle réellement à la minorité musulmane des Ouïghours, majoritaire dans la province autonome de Xinjiang, au nord-ouest du pays ?
Après le discours de Gay McDougall, membre du Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale, dans lequel elle a accusé la Chine d’internement massif des Ouïgours dans la « prison à ciel ouvert » de Xinjiang, le gouvernement chinois a fermement démenti cette accusation lundi 13 août.
Depuis plusieurs années, la communauté musulmane turcophone des Ouïgours subit diverses formes de répression du gouvernement chinois, allant de l’interdiction de pratique du jeûne du Ramadan à l’obligation de remise du Coran et des objets de prière aux autorités.
Pour justifier ses actes, Pékin évoque la lutte contre l’extrémisme religieux et le terrorisme quand les organisations internationales des droits de l’homme dénoncent une surveillance généralisée des Ouïgours et une répression ethnique. Gay McDougall, du Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination raciale, a condamné, vendredi 10 août, la Chine qui, « au nom de la lutte contre l’extrémisme religieux et du maintien de la paix sociale », transforme la région autonome occupée principalement par les Ouïgours en « un immense camp d’internement ».
« On estime que plus d’un million de personnes sont détenues dans de prétendus « camps anti-extrémistes » et deux millions d’autres dans de camps de « rééducation » où ils subissent un endoctrinement politique et religieux », a-t-elle déclaré.
« Il n’y a aucune politique visant une minorité ethnique en particulier. Nous ne limitons ni les droits ni la liberté de religion du peuple ouïgour », s’est défendu le gouvernement chinois par le biais de Ma Youqing, directeur du Département du travail du Front Uni, alliée du parti au pouvoir à Pékin. Très critique par rapport à la dénonciation de Gay McDougall, des journaux proches du régime accusent des politiciens et médias occidentaux de vouloir « semer le trouble au Xinjiang, et de détruire la stabilité si péniblement accomplie dans la région » en « parlant de massives violations des droits de l’homme et en qualifiant la région de prison à ciel ouvert ».
« Il nous faut plus qu’un simple démenti », a répondu Gay McDougall aux autorités chinoises.

Inde : pour le jour de l’indépendance, la mosquée espagnole à Hyderabad ouverte à tous .
L’Inde commémore mercredi 15 août le 72e anniversaire de son indépendance. C’est en cette journée de fête nationale, qui appartient à tous les Indiens sans distinction de religion ni d’origine, que la mosquée de Begumpet, à Hyderabad, connue du public sous le nom de la « mosquée espagnole », a choisi d’organiser une journée portes ouvertes afin de permettre à tous de visiter le lieu de culte et de dépasser les clichés sur les musulmans dans un pays à majorité hindoue où des ultranationalistes font de l’islam et des musulmans des ennemis de la nation.
C’est la première fois de son histoire que la mosquée ouvrira ses portes à tous et non uniquement aux musulmans. Les curieux pourront donc découvrir cette mosquée vieille de 112 ans qui abrite un chef-d’œuvre architectural unique grâce au mélange du style mauresque et turc qui ont inspiré sa conception.
Un membre de la famille Paigah, qui a initié la construction de la mosquée, a été inspiré par la mosquée-cathédrale de Cordoue qu’il a visité lors d’un circuit européen de plusieurs mois qui comprenait la visite de l’Espagne. A son retour, il lance le projet que son héritier achèvera en 1906.
Avec ses minarets et son dôme assorti, ses calligraphies et sa riche décoration intérieure, cette mosquée est décrite comme « un joyau architectural » par Anuradha Reddy de la Confédération nationale indienne pour le patrimoine artistique et culturel, qui coorganise l’événement. Des atouts esthétiques qui ont valu à la mosquée le prix Intach Heritage Award en 2010 qui récompense la qualité du patrimoine historique et culturel indien.
Cette journée sera également l’occasion pour les non-musulmans de découvrir l’islam, des pratiques qui lui sont liés et ses valeurs dans un contexte où « il y a beaucoup de malentendus », selon un membre de la famille Paigah qui, depuis toujours, est la gardienne de la mosquée. « Malheureusement, des obstacles sont en train de se créer et nous voudrions donc les défaire et rassembler les gens… Tout le monde est le bienvenu », ajoute-t-il.

Rohingyas : La Birmanie veut du Bangladesh qu’elle cesser l’aide aux Rohingyas coincés à la frontière .
Les Rohingyas ne sont pas prêts à donner leur confiance aux autorités birmanes, à la source de leur terrible sort. Outre les centaines de milliers de Rohingyas qui ont fui au Bangladesh, il en reste encore 6 000 coincés dans un « no man’s land » entre les frontières birmane et bangladaise.
Survivant grâce aux aides humanitaires organisées par Bangladesh, voici que la Birmanie a demandé au gouvernement bangladais de cesser de leur fournir de l’aide aux 6 000 Rohingyas coincés à la zone frontalière et a proposé d’organiser « une chaîne d’approvisionnement humanitaire de son côté de la frontière ».
« Nous ne pouvons pas savoir avec certitude si la Birmanie nous fournira régulièrement de l’aide humanitaire. Si le Bangladesh cesse de nous aider, nous aurons un gros problème », a estimé un porte-parole des Rohingyas.
Le Bangladesh n’a pas pris d’engagement dans le sens voulu par la Birmanie mais a « répondu positivement » à la proposition de la Birmanie d’effectuer une évaluation de la zone entre les deux frontières,
Après la demande de la Cour pénale internationale (CPI) d’ouvrir une enquête sur les vagues de violences commises contre les Rohingyas, la Birmanie a refusé toute coopération en accusant la CPI de « mise en danger de la souveraineté nationale ». Pour le gouvernement birman, il est le seul apte à enquêter dessus et aucune forme d’ingérence de la communauté internationale ne sera acceptée. Difficile de croire à une enquête impartiale qui puisse faire justice aux Rohingyas : les autorités, qui ne veulent pas reconnaître les droits à la citoyenneté de cette minorité ethnique, sont accusés par des ONG d’avoir préparé de longue date un génocide.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le ministre israélien rejette un plan visant à rassembler la Cisjordanie et Gaza
.
Le ministre israélien du renseignement, Israël Katz, a déclaré mardi que le rétablissement du contrôle de l’Autorité palestinienne sur Gaza serait une menace pour la sécurité d’Israël.
.
Les forces israéliennes retirent une tente célébrant la libération d’un prisonnier palestinien
.
Rapport: 520 Palestiniens arrêtés en juillet 2018
.
Un accord de trêve avec le Hamas est presque prêt, assure un responsable israélien
.
28 Palestiniens dont deux femmes arrêtés en Cisjordanie occupée
.
Rencontre secrète entre Netanyahou et Sissi en Egypte en mai
.
La police israélienne bannit une fille palestinienne d’al-Aqsa et convoque 2 gardes
.
Un rassemblement à Gaza contre les réductions des salaires des prisonniers palestiniens
.
Un tribunal israélien prolonge la détention de la mère d’un martyr palestinien
.
Raids et arrestations au sud de Jénine
.
176 Palestiniens tués et 18 000 blessés à Gaza depuis le 30 mars
.
Al-Rachaq: Des consultations avec les factions au Caire sur l’accalmie et la réconciliation
.
L’occupation inculpe une palestinienne pour avoir glorifié le Hamas sur les réseaux sociaux
.
Un bus israélien caillassé au nord de Jérusalem
.
L’occupation arrête un Palestinien et son fils à Hébron
.
La femme la plus riche d’Israël soupçonnée de corruption
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information


Suivez-nous sur TheSkuran
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice,Association France Palestine Solidarité,AFPS,theshukran

Laisser un commentaire