MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 26 Rajab 1439.

Flash info pour le 26 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Après 35 ans d’interdiction, l’Arabie Saoudite ouvre une salle de cinéma.
Depuis des décennies, l’Arabie Saoudite n’avait assisté à un tel bouleversement dans ses habitudes. Pays plutôt conservateur bercé au rythme de la Sunna, le Royaume saoudien ne compte que peu d’endroits pour se divertir.
Mais depuis que le prince héritier Mohammed ben Salmane a pris les choses en main en lançant son projet gargantuesque « Vision 2030 », le pays est en émoi.
Les saoudiens vont pouvoir assister aux projections des dernières sorties ciné. Après plus de 35 ans d’interdiction, le pays s’apprête à accueillir sa première salle de cinéma dès le 18 avril prochain .
Grâce à l’accord conclu avec AMC, la plus grande chaîne cinématographique du monde, 40 salles de cinéma ouvriront dans une quinzaine de villes saoudiennes d’ici cinq ans.
Les Saoudiens étaient jusqu’à présent contraints de regarder chez eux les films via la télévision par satellite ou leurs ordinateurs, mais sous peu les choses vont changer.
La demande risque d’ailleurs d’exploser puisque les autorités saoudiennes et les exploitants de salles estiment que la vente annuelle des billets pourrait générer jusqu’à 1 milliard de dollars (près de 810 millions d’euros) d’ici 2030.
Pour cette inauguration en grande pompe, le film du super-héros Marvel Black Panther sera à l’honneur, d’après l’agence de presse Reuters.
Toujours selon la même source, les hommes et les femmes ne seront pas séparés comme c’est le cas habituellement dans les lieux publics saoudiens
Les projets du prince héritier vont bon train, il espère ainsi tranformer le pays et le rendre moins dépendant au pétrole. Les travaux entrepris vont générer de nouveaux emplois qui donneront l’occasion aux saoudiens de dépenser leur argent chez eux plutôt qu’à l’étranger.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane invité en grande pompe par Emmanuel Macron.
Les réformes entreprises par le prince héritier Mohammed ben Salmane (MBS) ont décidément du succès auprès des dirigeants occidentaux conscients de la manne financière qui se profile dans le Royaume.
Donc c’est en grande pompe que « MBS » a été accueilli en France par Emmanuel Macron himself pour un dîner en tête tête au Louvre.
Un lieu prestigieux en l’honneur du prince héritier saoudien, comme lors des visites de Poutine et Trump reçus respectivement aux Invalides et à la Tour Eiffel, autant dire que le chef d’Etat français n’a pas ménagé ses efforts pour mettre les petits plats dans les grands.
L’Elysée espère établir une « nouvelle coopération » avec un pays qui entreprend un virage à 180 degrés et qui aura donc besoin d’investisseurs étrangers pour les projets à venir.
Ce dîner « imprévu » a permis aux deux hommes de préparer la visite officielle prévue lundi. Ils ont pu ainsi « anticiper sur les sujets d’intérêt commun, avant les entretiens officiels de mardi » a précisé la présidence française.
Outre le président de la République, Mohammed ben Salmane va rencontrer le Premier ministre Edouard Philippe ainsi que la ministre des Armées, Florence Parly.
Les domaines abordés lors de cette visite de trois jours concerneront entre autre le tourisme, l’énergie et les transports. Plusieurs protocoles d’accord doivent être signés.

L’usine PSA de Kénitra produira 100.000 véhicules dès 2019.
La ville de Kénitra au Maroc accueille sa première usine du groupe PSA qui devrait démarrer son activité plus tôt que prévu. En effet, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et d e l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy ainsi que le Directeur zone Afrique-Moyen-Orient et membre du Directoire PSA, Jean-Christophe Quemard ont eu le plaisir d’annoncer la bonne nouvelle ce 5 avril lors d’une conférence de presse.
Le projet lancé il y a un an par le Roi Mohamed VI est fin prêt à démarrer.
« Le projet est bien en avance par rapport à ce que nous avions prévu. Les deux usines de Kénitra sont installées et opérationnelles en tests. Le premier moteur a été réalisé, envoyé pour test en France et a obtenu toutes les validations. Nous avons dépassé le nombre de 1.500 ingénieurs et techniciens supérieurs qui travaillent avec PSA », a déclaré M. Elalamy.
Dès juillet 2018, le premier prototype d’un nouveau modèle de véhicule sortira de l’usine tandis que le premier véhicule PSA Kénitra en production sera quant à lui présenté au public en avril 2019.
M. Elalamy a souligné que « nous avons dépassé aujourd’hui les commandes pour 850 millions euros et nous serons dès l’année prochaine au-delà de 1 milliard d’euros avant d’atteindre les deux milliards d’euros d’ici 2023 ou 2025 ».
M. Quemard indique pour sa part que le groupe PSA s’inscrit dans « une stratégie unique et une vision de partenariat étendu avec le Maroc » et d’ajouter que « PSA a réalisé au Maroc ce qu’aucun autre groupe n’a pu faire en Afrique ».
Selon lui le Groupe PSA Kénitra va booster la croissance des ventes dans la région, surtout que la capacité de production de l’usine sera de 100.000 véhicules dès 2019 avec pour objectif 200.000 véhicules à terme.
Les effectifs qui étaient de 350 personnes fin 2017, atteindront les 1.000 personnes avant la fin de l’année 2018 et doubleront en 2019, fait savoir le Groupe PSA qui promet plus de 2.000 emplois directs et 20.000 indirects.
Une bonne nouvelle pour le Maroc à quelques jours de la 11è édition du Salon de l’automobile « Auto Expo » qui se tiendra du 10 au 22 avril prochain à Casablanca. Plus de 50 exposants, dont 33 marques d’automobiles et 13 marques de motos sont attendus pour l’occasion.

Sur Katibin.fr, voici les titres.

France : Témoignage : intolérance assumée dans l’espace public.
Il y a quelques jours, j’ai été témoin d’une scène qui m’a particulièrement marquée. Pas loin de Paris, dans un lieu touristique très prisé par les familles, trois touristes de confession musulmane effectuaient la prière. Je ne les avais pas aperçus car ils avaient pris le soin de se mettre à l’écart pour, vraisemblablement, ne « déranger » personne. Mais c’était sans compter sur l’intervention d’une employée qui m’a indigné de par son intolérance.
Les faits.
En effet, c’est en entendant les réfections de cette femme que j’ai aperçu ces jeunes hommes. J’étais donc tranquillement en train de me promener quand soudain je l’entends, excédée, se dirigeant vers moi, téléphone à la main, en essayant de joindre sa supérieure. Quand elle réussit « enfin »à l’avoir, elle lui dit : » Oui ‘Madame X’ , je vous appelle pour vous signaler qu’en circulant sur ma zone j’ai aperçu trois personnes en train de PRIER .. donc voilà.. -petit sourire sarcastique à la clef- voilà, je veux bien qu’ils le fassent discrètement mais là il ne faut pas exagérer! ». Consternée par ce qui venait de se passer sous mes yeux, je me dirige vers cette charmante personne pour lui signaler que c’était elle, en réalité, qui nuisait à la tranquillité de ce lieu et non pas ces jeunes gens.
Intolérance et hypocrisie non avouées .
Prise sur le fait, elle « m’explique » qu’elle était confrontée, tous les jours, à ce genre de « comportement » et qu’en soit ça ne lui posait pas problème temps que sa n’était pas visible, mais là ,en l’occurence, ça l’était.
Ces propos sont inacceptables et désolants.
L’histoire c’est finie sans incident et les jeunes hommes sont partis sans se rendre compte de rien.
Il serait injuste de prendre ce cas précis et d’en faire une généralité, mais il faudrait être naïf pour ne pas reconnaître qu’il y a une recrudescence de l’islamophobies en France. La racine de l’intolérance est l’ignorance et c’est cette ignorance qui fait que de nombreuses personnes soient craintives à l’égard de cette belle religion qu’est l’islam, au point de trouver anormal l’acte le plus noble et pacifique au monde: la prière. C’est à nous de montrer par notre comportement, le comportement que notre prophète bien-aimé nous a transmis, que l’islam est beau et qu’il n’est pas à craindre, bien au contraire.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Palestine : Des responsables israéliens menacent d’assassiner les dirigeants du Hamas à Gaza.
Les responsables israéliens ont menacé d’assassiner les dirigeants du Hamas dans la bande de Gaza afin de dissuader les manifestations de la Grande marche du retour, a rapporté Quds Presshier.
L’ancien député israélien Moti Yogev a déclaré à Channel 7 que les “leaders terroristes” à Gaza doivent être assassinés, notant qu’ils sont les leaders du Hamas.
Pendant ce temps, le député Nissan Slomiansky a déclaré à la même chaîne: “Il n’y a pas d’autre choix que l’éviction du gouvernement du Hamas à Gaza”.
Le vice-ministre israélien de la Défense, Eli Ben-Dahan, a menacé d’éliminer le Hamas et de mettre fin à son règne dans la bande de Gaza.
Le journal israélien Haaretz a rapporté hier qu’un commandant israélien menaçait d’attaquer les cibles et les installations du Hamas à Gaza si les manifestations organisées dans le cadre de la Grande marche du retour ne s’arrêtaient pas.
“L’institution de sécurité [israélienne] ne permettra pas à la Grande marche du retour de passer des manifestations hebdomadaires près de la barrière frontalière à une bataille et à une longue guerre d’usure”, a déclaré le commandant Haaretz .
Selon Quds Press, l’armée israélienne a accusé le Hamas d’organiser les manifestations qui devraient atteindre leur apogée le 15 mai, date à laquelle les Palestiniens marquent la Nakba – la catastrophe qui les a vu chasser de leurs maisons et a conduit à la création d’Israël.
Quelque 32 Palestiniens ont été tués depuis le 30 mars, date du lancement de la Marche pour le retour du droit. 2 850 autres ont été blessés.
Traduction : Middle East Monitor.

L’Arabie Saoudite fait fermer le compte Twitter de l’imam de la Mecque cheikh Al-Shuraim.
Les autorités saoudiennes ont fermé le compte twitter vendredi matin de Sheikh Saud Al-Shuraim, l’un des imams de la Grande Mosquée de La Mecque, a rapporté AlKhaleejonline.com .
Al-Shuraim avait posté des commentaires sur les questions politiques et sociales dans le Royaume et critiqué ce qu’il déclarait être des violations des enseignements islamiques.
L’Imam est né à Riyad en 1964. Il a occupé plusieurs postes universitaires supérieurs, y compris le doyen et le professeur spécialiste à l’Université Umm Al-Qura à Makkah. Il est également juge à la Haute Cour de la ville sainte.
Son confrère imam à la Grande Mosquée, qui abrite la Kaaba Sacrée, est le cheikh Abdul Rahman As-Sudais, fidèle à la politique de la famille royale saoudienne.
Alors qu’Al-Shuraim a été loué par les musulmans à l’intérieur et au-delà du Royaume sur ses positions courageuses, Al-Sudais a été critiqué pour son soutien “aveugle” à la Maison du Saoud, qui est considérée par beaucoup comme contraire aux enseignements Prophétiques..
Depuis l’arrivée au pouvoir du Prince hériter Muhammed Bin Salman, les religieux sont arrêtés comme de vulgaires malfaiteurs afin d’éviter toute critique scientifique de la politique menée actuellement par la monarchie Saoud. Des centaines de savants et intellectuels sont actuellement emprisonnés sans jugement dans les prisons saoudiennes afin que les réformes radicales promises à l’Occident soient mises en place sans contestation de la part des responsables religieux.

Yémen : 2 milliards de dollars promis pour aider le pays en guerre (ONU).
Les donateurs internationaux ont promis plus de 2 milliards de dollars d’aide humanitaire pour fournir une assistance et une protection vitale au peuple yéménite, qui subit de plein fouet un conflit meurtrier qui en est à sa quatrième année.
Quarante pays et organisations se sont engagés à faire un don de 2,01 milliards de dollars mardi lors d’un événement d’annonce de dons dans la ville suisse de Genève, co-présidé par l’ONU, la Suède et la Suisse.
L’ ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé un appel de 2,96 milliards de dollars pour mobiliser des ressources urgentes pour des millions de personnes touchées dans le pays de la péninsule arabique.
Une conférence similaire l’année dernière a recueilli 1,1 milliard de dollars d’aide.
Antonio Guterres , secrétaire général de l’ONU, qui était présent, a salué l’événement de collecte de fonds.
“Cette conférence d’annonces de contributions représente un succès remarquable de la solidarité internationale pour le peuple du Yémen”, a déclaré M. Guterres.
“Les ressources humanitaires sont très importantes, mais elles ne suffisent pas.
“Nous avons besoin d’un accès illimité partout au Yémen et nous avons besoin que tous les camps du conflit respectent le droit international humanitaire et protègent les civils.
“Avant tout, nous avons besoin d’un processus politique sérieux pour aboutir à une solution politique.”

Palestine : Colère après la diffusion d’une vidéo montrant des soldats israéliens célébrant des tirs sur un civil palestinien.
Dans le clip vidéo, qui a été publié la première fois lundi sur les réseaux sociaux, on entend les soldats discuter de l’ouverture du feu sur ce qui semble être des Palestiniens ne présentant aucune menace immédiate.
Un tireur est alors apparu pour ouvrir le feu sur un des civils, provoquant sa chute à la terre.
“Wow, quelle vidéo! Oui, ce fils de pute“, peut-on entendre en hébreux derrière la caméra.
Il n’a pas été possible de déterminer si la personne filmée dans la vidéo est décédée. L’armée israélienne a déclaré que l’incident dans la vidéo “apparemment” remontait à plusieurs mois.
Le film arrive à un moment où l’armée israélienne fait face à des critiques croissantes sur son utilisation du tir réel contre des civils à la frontière de la bande de Gaza et le meurtre d’au moins 31 Palestiniens qui manifestaient. Plus de 1 400 Palestiniens ont également été blessés.
Le clip vidéo a suscité de vives critiques de la part des responsables palestiniens, Saeb Erekat, négociateur en chef de l’Organisation de libération de la Palestine, a déclaré dans un communiqué mardi qu’il représentait “de la haine et du mépris” pour la vie d’un Palestinien.
Ceci, a-t-il dit, est “le reflet de la mentalité cruelle de l’occupation militaire israélienne et de la politique systématique de tuer pour tuer les civils palestiniens, au mépris de leur existence même sur la terre de Palestine et en violation flagrante de toutes les normes et lois internationales et humanitaires “.
De leur côté, les politiciens israéliens de droite ont exprimé leur soutien aux militaires.

Une photo de Saad Hariri en compagnie du Roi du Maroc et du prince héritier saoudien fait le buzz.
Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a tweeté lundi une photo le montrant avec le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman et le roi du Maroc Mohamed 6.
L’image a fait le tour sur les réseaux sociaux où chacun y va de son commentaire. La photo a été aimé plus de 13 000 fois et retweeté 11 000 fois.
Il y a quelques mois, les médias internationaux évoquaient des conflits diplomatiques entre Riyad et Beyrouth suite à la démission de Saad Hariri depuis la capitale saoudienne. En rentant au pays, le Premier ministre libanais était revenu sur sa décision alimentant ainsi les rumeurs.

France : L’islamophobe de Perpignan enfin condamnée ! | VIDÉO #CRI.
Nous vous relations depuis des mois le cas de cette islamophobe qui agressait les femmes musulmanes et leurs enfants à Perpignan.
Suite à une action du CRI, celle-ci a enfin été condamnée à une peine légère malgré la gravité des faits. L’islamophobe a quand même réaffirmé devant la presse son islamophobie viscérale avec fierté.
On aurait aimé que la presse face plus connaitre le sort des victimes que les arguments de l’agresseur xénophobe mais nous sommes en France … Vous remarquerez également que la presse nationale comme les politiques n’ont pas jugé bon de relayer cette affaire comme ils le font pour d’autres.
Il s’agissait de victimes musulmanes …
Communiqué du CRI.
L’islamophobe qui, aux abords des écoles, agresse les mamans car voilées à Perpignan a été reconnue coupable des agressions par le tribunal de grande instance.
Elle a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis et obligation de soins, interdiction de se rendre aux abords des écoles primaires et maternelles Romain Rolland ainsi que 500 euros à chaque victime pour dommages-intérêts .
La coordination contre le racisme et l’islamophobie n’a rien lâché et prouve que les victimes d’actes islamophobes doivent porter plainte pour obtenir justice.
Toutes les victimes de l’islamophobie ont tout intérêt à déposer une plainte afin de combattre ce fléau.
SOUTENEZ LE CRI WWW.CRIFRANCE.COM .

Secours Islamique France : La Syrie sous les bombes.
Depuis le début du conflit syrien, il y a maintenant plus de sept ans, près de 400 000 personnes ont trouvé la mort. La tragédie continue avec les enfants pour victimes principales, car les plus vulnérables.
Une guerre à l’origine d’une crise humanitaire sans précédent dans la région, avec un bilan catastrophique : 13 millions de personnes dans le besoin et 6 millions de déplacés à l’intérieur du pays.
Comme nous le savons tous, ces derniers jours furent marqués par une violence d’une intensité extrême. La situation déjà précaire est devenue dramatique.
Le manque d’accès aux zones assiégées entraîne de grosses pénuries en aliments et en médicaments.
Des civils meurent chaque jour dans l’indifférence la plus totale. Des enfants, des bébés souffrent du manque de produits de base.
Depuis le début de la guerre, le SIF , déjà engagé en Syrie dans le soutien aux réfugiés, a mis en œuvre des projets de réhabilitation d’abris, d’écoles et d’infrastructures sanitaires, ainsi que des activités de protection et d’éducation pour venir en aide aux victimes.
A nous d’agir à présent.
Agissons, aidons le SIF! Faisons un don qui sauvera des vies. www.secours-islamique.org .

Sur saphirnews.com, voici les titres.

La famille de Tariq Ramadan dénonce des conditions carcérales « inadmissibles » de l’islamologue .
La famille de Tariq Ramadan alerte l’opinion sur la dégradation de l’état de santé de l’islamologue. Dans un nouveau communiqué paru cette semaine, elle fait part de son incessante inquiétude des conséquences physiques et mentales de sa détention « qui peuvent s’avérer irréversibles ».
« Entré en prison debout, Tariq Ramadan a aujourd’hui perdu partiellement l’usage de ses membres inférieurs et de son bras droit. Il souffre de maux de tête insupportables », inquiète-t-elle, rapportant une visite d’Olivier Gagnebin consul suisse à Paris le 26 mars à l’hôpital carcéral de Fresnes où Tariq Ramadan a été transféré.
« Tel est le résultat de mesures excessives qui visent une personnalité qui a le droit à la présomption d’innocence. Le fait qu’il n’a pas accès à un traitement adapté entraînant de la souffrance est une forme de torture », estime la famille, qui déplore également des conditions carcérales « inadmissibles » (« aucune visite pendant 45 jours, aucun accès à son dossier et à son courrier, et dans un isolement total »).
Aucun autre passeport que suisse.
Du côté de la famille, Tariq Ramadan, qui souffre depuis 2014 d’une sclérose en plaques et une neuropathie d’origine inconnue, « nie catégoriquement toutes les accusations portées contre lui et s’est présenté de lui-même pour prouver son innocence ». Il n’a « jamais eu l’intention de fuir ni d’exercer de quelconques menaces à l’encontre de ses accusatrices ».
Il ne ne possède par ailleurs « aucun autre passeport que le passeport suisse » et « refuser sa liberté provisoire sous prétexte de récidive suppose une prise en compte de sa culpabilité avant même un jugement équitable et contrevient au principe de la présomption d’innocence ».
Tariq Ramadan, mis en examen pour « viols », est incarcéré depuis le 2 février.

Birmanie : des militaires condamnés à dix ans de prison pour le meurtre de Rohingyas .
C’est une première judiciaire en Birmanie. Sept militaires ont été condamnés, mardi 10 avril, à dix ans de prison pour le massacre, en septembre 2017, de dix Rohingyas dans le village d’Inn Dinn, documenté par l’agence Reuters.
« Quatre officiers ont été limogés et condamnés à dix ans de prison. Trois autres soldats ont été limogés et condamnés à dix ans », a annoncé via Facebook le chef de l’armée, le général Min Aung Hlaing.
L’annonce a été faite la veille d’une décision judiciaire très attendue concernant le sort de deux journalistes de Reuters. Wa Lone, 32 ans, et Kyaw Soe Oo, 27 ans, arrêtés pour avoir enquêté sur le massacre d’Inn Dinn par l’armée et des villageois bouddhistes, sont accusés d’« atteinte au secret d’Etat ». La justice birmane a décidé, mercredi 11 avril, de maintenir les poursuites contre les deux correspondants de l’agence.
L’armée a reconnu, rapporte l’AFP, que des militaires avaient commis des exécutions « extrajudiciaires » dans cette affaire, sans pour autant concéder que cela faisait partie d’un plan plus vaste de nettoyage ethnique. Elle ne parle pas non plus de civils rohingyas assassinés mais de « terroristes bengalis ».
Le travail des journalistes était basé sur des témoignages de villageois bouddhistes, de membres de forces de sécurité et de proches des hommes tués. Ils risquent néanmoins quatorze ans de prison, soit bien plus que les militaires condamnés. Pour Reporters Sans Frontières (RSF) qui réclaame leur libération immédiate, « les deux reporters ne doivent plus être les otages de l’armée, qui refuse toute couverture journalistique dans les zones de peuplement des Rohingyas ».

Sur oumma.com, voici les titres.

Une chef de cuisine saoudienne crée un dessert glacé pour MBS, en visite officielle à Paris.
Si les femmes chefs de cuisine se font encore trop rares derrière les fourneaux des grands restaurants, là où paradoxalement la gent masculine règne en maître, les femmes saoudiennes, qui ont réussi à s’imposer dans cet univers professionnel très masculin, se comptent carrément sur les doigts d’une main…
Elle est l’exception qui confirme la règle, Mayada Badr, l’étoile montante de l’art culinaire dans une Europe où elle a fait ses classes et dont elle régale les palais, a eu l’insigne honneur d’être choisie pour confectionner un savoureux dessert à Mohammed Ben Salmane, le nouvel homme fort de Riyad, lors de son escale princière à Paris.
Incarnation de la jeune femme saoudienne moderne, talentueuse et couronnée de succès en dehors des frontières de son pays, elle était le maître pâtissier idéal pour satisfaire la gourmandise de son influent prince héritier, mais aussi pour prouver au grand réformateur qu’il est que sa génération peut tout entreprendre et y exceller.
« Les femmes saoudiennes peuvent tout faire », a clamé Mayada Badr avec un large sourire devant la caméra d’Al Arabiya, avant de dévoiler les secrets de son onctueux gâteau glacé.
« J’ai décidé de combiner les techniques culinaires françaises avec les saveurs saoudiennes, afin de créer un dessert parisien délicieusement agrémenté de tahini halawa, d’eau de rose et de couches de ganache aromatisée au café », a-t-elle détaillé, en précisant non sans fierté que le dessert glacé qu’elle a préparé avec soin était une spécialité des Arabes. « J’ai choisi ce dessert, car les Arabes furent des précurseurs en matière de crème glacée dans le monde, et c’était ma manière de rendre hommage à leur savoir-faire », a-t-elle souligné.
Alors que son ascension irrésistible au sein de l’une des plus prestigieuses enseignes de la restauration force l’admiration de tous, savoir ce qu’elle ressent en tant que femme saoudienne en pleine réussite loin de chez elle, qui plus est en Europe et dans un monde d’hommes en toque blanche, taraudait son interlocuteur d’Al Arabya, et pas seulement lui…
« Je travaille avec bonheur pour l’une des grandes entreprises de restauration en Europe. Je me suis toujours sentie la bienvenue ici. Les gens avec qui je travaille apprécient le fait que je sois capable de mélanger les ingrédients de mon pays avec ceux de la cuisine française. Ils sont tous ravis d’élargir leur propre horizon culinaire à mon contact », a-t-elle déclaré avec enthousiasme.
Mayada Badr, ou l’art de marier les saveurs occidentales et orientales dans les assiettes, et plus délectable encore, de faire reculer les préjugés sexistes et progresser les droits des femmes saoudiennes derrière ses fourneaux.

Fils d’un Marocain et d’une mère d’origine indonésienne, Jesse Klaver, l’homme politique qui monte aux Pays-Bas.
A 31 ans, Jesse Klaver est l’homme politique qui monte aux Pays-Bas. Futur champion du parti écologiste GroenLinks, la Gauche Verte, ce fils d’un Marocain et d’une mère d’origine indonésienne est le nouveau visage du multiculturalisme néerlandais.
Pro-immigration, pro-européen et luttant contre les inégalités sociales, le pays des Tulipes est, à ses yeux, une terre fertile d’immigration où s’épanouit le vivre-ensemble.
De quoi irriter l’extrémiste de droite Geert Wilders, férocement anti-islam et anti-tout…
Heureux du recul de Geert Wilders, auteur du film “Fitna”, aux législatives de 2017, Jesse Klaver exulte devant la « victoire historique » de son parti aux municipales. Le 21 mars 2018, GroenLinks a conquis deux cités phares du pays : Amsterdam et Utrecht.
Pour Jesse Klaver, l’heure du renouveau politique a sonné : « Nous avons une opportunité unique de changer les Pays-Bas ».

Palestine : Gaza : stopper les assassinats de civils désarmés !
Ni la vague d’émotion exprimée après la tuerie de la semaine dernière à Gaza, ni les condamnations de ces crimes n’ont eu le moindre effet sur le comportement de l’armée d’occupation israélienne.
Elle a récidivé sur ordre vendredi, faisant 10 morts, dont Yasser Mourtaja, journaliste parfaitement identifié, et 1400 blessés, pour plus de la moitié par balles réelles.
Les raisons de la colère et des marches du retour sont connues : 70 ans après leur expulsion, les Palestiniens voient parfaitement la manœuvre destinée à les priver de leurs droits nationaux. Depuis l’élection de Trump, un nouveau chapitre est ouvert avec sa décision sur Jérusalem et sa volonté de détruire l’UNRWA (organisme des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens). Le plan de paix qu’il propose est clair. Il consiste à offrir à l’extrême droite israélienne ce dont elle rêve depuis toujours : pas d’Etat palestinien, aucun droit pour les Palestiniens qui pourraient tout au plus survivre dans de dérisoires bantoustans.
Toute demande d’enquête indépendante se heurte au refus catégorique d’Israël et des États-Unis. La France, l’ONU, l’UE, la Ligue Arabe, l’Organisation de la coopération islamique sont demandeuses, mais les États-Unis se sont opposés une nouvelle fois à un projet résolution sur les événements de Gaza demandant une enquête indépendante. Pourtant, et contrairement à celui de la semaine dernière, le texte ne comportait aucune condamnation d’Israël. Ainsi, les autorités israéliennes continuent en toute tranquillité de menacer d’utiliser encore plus de force pour réprimer.
Il est temps que l’Europe et la France prennent leurs responsabilités pour éviter d’autres massacres notamment les vendredis 13, 20, 27 avril et les 4 et 11 mai et surtout le mardi 15 mai, jour de la Nakba, qui s’annonce comme la journée de tous les dangers.
L’urgence c’est de mettre fin à cette impunité qu’Israël doit aux États-Unis et à la lâcheté de la communauté internationale.
La France, qui a une responsabilité historique dans le non règlement de la question israélo-palestinienne, ne peut continuer à se dérober. Aujourd’hui, elle doit reconnaître immédiatement l’Etat de Palestine et cesser toute coopération militaro-policière avec Israël.
Elle doit mettre sur la table du Conseil européen des Affaires Etrangères du 16 avril la suspension de l’accord d’Association Israël-UE et demander au Conseil de sécurité de prononcer des sanctions, même si cela doit provoquer le veto des Etats-Unis.
Avec l’exigence de la protection du peuple palestinien, voilà la réponse politique nécessaire pour dire à la face du monde que la Palestine vivra.
Le Bureau national de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS).

Deux hackers pro-palestiniens piratent les clips à succès sur YouTube, avec le message “Free Palestine”.
Il aura suffi de quelques heures pour que leurs noms, qui étaient jusqu’ici inconnus des YouTubers, soient sur toutes les lèvres, Kuroi’sh et Prosox, deux hackers pro-palestiniens de choc, ont frappé un grand coup sur VEVO…
Ces éveilleurs des consciences engourdies par notre société du spectacle, cet opium du peuple, ont piraté la plateforme YouTube, y semant un sacré ou joyeux désordre, selon que l’on admire ou pas leur haut fait d’arme pour la bonne cause.
Ils ont ainsi réduit à l’écran noir le clip le plus regardé de l’histoire de YouTube « Despacito », illustration en images du tube de Luis Fonsi aux plus de 5 milliards de vues, avant de s’en prendre à plusieurs autres clips, parmi les plus populaires, d’artistes de renom, tels Shakira, Drake, Calvin Harry ou encore Katy Perry.
Retranchés derrière leur écran, les Hacktivistes du Net, Kuroi’sh et Prosox, n’ont pas hésité à renommer les titres des chansons avec leurs pseudos, en signant leur acte militant d’un message de soutien à la Palestine martyrisée : « Free Palestine ».
Un coup d’éclat fugace, puisque les YouTubers ont très vite pu revoir, sans se lasser, leurs clips préférés, mais qui aura eu toutefois le mérite de marquer les esprits, même les plus chagrins…

Crash d’un avion militaire en Algérie, des dizaines de morts (vidéos).
Un avion militaire s’est écrasé mercredi matin en Algérie près de l’aéroport de Boufarik, à 35 km d’Alger. L’accident aurait fait 200 morts, soit la totalité des personnes se trouvant à bord de l’appareil.
Le crash d’un avion militaire est survenu mercredi matin dans la wilaya (nom des collectivités publiques territoriales en Algérie, ndlr) de Blida, près de l’aéroport de Boufarik, à une trentaine de kilomètres d’Alger. L’accident a fait des dizaines de morts, relate la chaîne de télévision Sky News Arabia.
Le crash s’est produit peu après le décollage de l’appareil.
Selon le journal Asharq Al-Awsat, la catastrophe a fait au moins 200 morts. La chaîne de télévision algérienne Ennahar précise de son côté que 200 militaires se trouvaient à bord de l’avion au moment du drame. La chaîne de télévision Al Arabiya fait également état d’environ de 200 morts, toutes les personnes se trouvant à bord de l’appareil étant décédées.
D’après le bilan provisoire de la Protection civile, la catastrophe a fait au moins 105 morts.

Chine : la Bible et le Coran retirés des sites de vente en ligne.
Logés à la même enseigne dans une Chine inflexible, voire même de plus en plus hostile à l’égard des religions, qui vient de donner un nouveau tour de vis aux restrictions religieuses, la Bible et le Coran sont désormais introuvables sur les sites chinois de vente en ligne, passés à la trappe de la censure depuis le 30 mars dernier.
La main de fer de Pékin qui, d’ordinaire, s’abat sur les Ouïghours, la minorité musulmane de la province autonome du Xinjiang persécutée dans l’indifférence générale, en criminalisant notamment la lecture du Noble Coran, frappe aujourd’hui la communauté chrétienne, comme le rapporte l’AFP.
Une communauté envahie par l’anxiété devant la disparition inquiétante de son livre sacré sur les principaux sites du e-commerce, tels que Dangdang, le leader en la matière, ou encore Jingdond, et qui redoute fort qu’elle augure de bien sombres présages : l’interdiction pure et simple de la Bible et le retour en force des autodafés.
Difficile, dans un tel contexte, de rester sourd à la folle et terrifiante rumeur qui court, selon laquelle le « Parti communiste chinois prévoit de réécrire la Bible et de remplacer les valeurs chrétiennes de charité et de fraternité par l’idéologie socialiste ».
Mais dans la Chine de Xi Jinping, 64 ans, dont le règne sans partage est dorénavant à vie, qui ne semble avoir foi qu’en sa toute-puissance et sa capacité à bousculer l’échiquier mondial, ce n’est pas le vaste projet de démolition des églises et de la suppression des croix sur les édifices religieux échafaudé dans la province du Zhejiang (province dirigée longtemps par le président chinois en personne), qui est de nature à dissiper les craintes de la communauté chrétienne.
Paradoxe saisissant, c’est au moment même où s’esquisse un rapprochement historique avec le Vatican au sujet de la nomination des évêques, que Pékin redouble d’intolérance envers les chrétiens, réduisant comme peau de chagrin une liberté religieuse déjà passablement mise à mal sur ses vastes étendues.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Au lendemain des dérapages verbaux inacceptables de Driancourt : La sèche mise au point d’Alger.

Décès de Ahmed Boukhari, représentant du Front Polisario à l’ONU : Si Afif signe le registre de condoléances à l’ambassade de la RASD.

Deuxième jour de la visite de Gaïd Salah à la 2ème Région Militaire : Plusieurs unités passées en revue.

Elles sont destinées aux candidats au baccalauréat : Portes ouvertes sur l’université.

Contrôle technique automobile : Mettre fin à la complaisance des agences.

En visite officielle en France : MBS visé par une plainte à Paris.

Surveillance des élections : La HIISE veut faire encore mieux.

Apres s’être entretenu, lundi, avec son homologue français, Jean-Yves Le Drian : Messahel hôte d’Audrey Azoulay, DG de l’UNESCO.

Réunion sur « la lutte contre le financement du terrorisme en Afrique » : Une nouvelle approche s’avère nécessaire.

Dix nouvelles wilayas déléguées au sud : La décentralisation mise en marche.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Macron et l’Eglise : un discours loin de faire l’unanimité.
Devant 400 personnes réunies hier soir au Collège des Bernardins à Paris, Emmanuel Macron a déclaré vouloir « réparer » le lien « abîmé » entre l’Eglise et l’Etat.
« Pour des raisons à la fois biographiques, personnelles et intellectuelles, je me fais une plus haute idée des catholiques. Et il ne me semble ni sain ni bon que le politique se soit ingénié avec autant de détermination soit à les instrumentaliser soit à les ignorer », a également ajouté le président, qui a invité les catholiques à « s’engager politiquement ».
Des propos qui ont tout de suite fait réagir à gauche. « Macron en plein délire métaphysique. Insupportable. On attend un président, on entend un sous-curé », a critiqué Jean-Luc Mélenchon sur Twitter, estimant que la relation entre l’Eglise et l’Etat évoquée par le président, n’avait « pas lieu d’être ».
Alexis Corbière, député de la France insoumise a jugé que ces propos étaient « indignes » et « irresponsables », soufflant sur « les braises de tous les communautarismes religieux ». « Et la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat ? », a t-il rappelé sur Twitter.
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure a lui aussi rejeté a teneur de ce discours.
« Mais de quoi nous parle-t-on ? L’Eglise catholique n’a jamais été bannie du débat public. Quel lien restaurer avec l’Etat ? En République laïque aucune foi ne saurait s’imposer à la loi. Toute la loi de 1905. Rien que la loi ».
« Quand le lien entre l’Eglise et l’Etat a-t-il été abîmé ? Est-ce lors du mariage pour tous ? S’il doit être réparé ? Est-ce lors de la révision des lois de bioéthique ? sur la PMA ? », a renchéri Benoît Hamon.
Beaucoup reprochent donc au chef de l’Etat d’être allé trop loin, d’avoir fait « un affront » à la laïcité. Cependant, Nicolas Cadène, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, interrogé sur France Info, a estimé qu’Emmanuel Macron n’avait pas montré d’impartialité.
« Il peut y avoir des débats politiques sur le dialogue souhaité par le président avec les religions. Ils sont légitimes. Mais d’un point de vue juridique, il a tout à fait le droit de prôner ce dialogue. Cela ne constitue pas une entorse à la loi de 1905 ».

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des résistants tirent vers une colonie au nord de la Cisjordanie
.
Les médias israéliens ont prétendu ce soir que des combattants de la résistance ont tiré sur la colonie de Shari Tkfah, à l’est de Qalqilya, dans le nord de la Cisjordanie.
.
Hamas: Le bombardement de Gaza reflète la confusion et l’hystérie d’Israël face à la « Marche du Retour »
.
Le maire de Dublin à Ramallah malgré son interdiction d’entrée en Israël
.
Des colons vandalisent le sanctuaire de Kafl Hares à Salfit
.
Le gouvernement palestinien critique « le silence international » sur les crimes israéliens
.
Les événements dans les « camps du Retour »continuent pour le 12ème jour
.
Tunisie : Le SNJT appelle à un rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien
.
De nombreux palestiniens arrêtés en Cisjordanie et à Jérusalem
.
L’artillerie israélienne bombarde une position à l’est de Gaza
.
Le chef du Hamas: les manifestants palestiniens réécrivent l’histoire
.
L’UNESCO condamne l’assassinat du journaliste Mourtaja par Israël
.
Des dizaines de colons prennent d’assaut la mosquée Al-Aqsa
.
Al-Jihad: pas de tentative d’assassinat derrière la maladie de Challah
.
Lieberman: Le sniper ayant tiré sur le palestinien mérite une médaille
.
Hamas: Lieberman légitime le meurtre de civils
.
L’occupation prend d’assaut le village de Kafl Hares
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire