MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 16 Cha’ban 1438.

Flash info du 16 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


Le don d’organes est-il autorisé en Islam ?

Au-delà des présupposés, le don d’organes n’est pas interdit mais il est soumis à de nombreuses règles qu’il est nécessaire de respecter.
Allah (soubhanou wa ta’ala) a donné un corps à l’homme et la liberté d’en jouir comme il l’entend, comme une véritable richesse.
Mais à la différence de la fortune, le croyant ne peut pas faire don de l’ensemble de son corps.

L’Islam favorise le don d’organes à condition que cela ne nuise ni au donneur ni aux ayants droits (comme l’époux, l’enfant…).
Le don d’organes pendant la vie est autorisé sous certaines conditions:
– l’individu n’a pas le droit de donner un organe unique (comme le cœur ou la totalité du foie)
– l’individu n’a pas le droit de donner un organe apparent comme l’œil, la main ou le pied.
– les mineurs et les personnes déficientes mentalement ne sont pas autorisées à faire un don d’organes car ils ne sont pas capables de distinguer le bien du mal. Leur responsable légal n’a pas le droit de les pousser à réaliser cet acte. En effet vu qu’il n’est pas autorisé à disposer de leur argent, il est évident qu’il n’est pas autorisé à disposer de leur corps.

Concernant la personne décédée, d’autres contraintes déterminent la possibilité ou non de faire un don d’organe:
– la personne décédée doit avoir légué ses organes pendant sa vie et accepté le prélèvement
– dans le cas d’absence de légation du décédé, il faut avoir l’autorisation de ses parents ou sa famille la plus proche
– dans le cas d’un décédé non identifié, l’état a le droit, si besoin, d’autoriser le prélèvement

L’Islam ne fait pas de différence entre le don d’organe pour un musulman ou un non-musulman, mais les proches doivent toujours être prioritaires (parents, enfants, voisins etc).
Cependant, l’utilisation des organes de certains animaux dont la consommation est illicite (comme le porc) ne sera faite qu’en cas de nécessité extrême et donc en l’absence d’autres possibilités.
Les transplantations d’organes sexuels (ovaires et testicules) resteront toujours interdites car elles entraînent un mélange de descendance extrêmement dangereux pour les prochaines générations.
Enfin, le don d’organes est assujetti à la condition que le transfert ne se fasse pas grâce à des organes achetés car il n’est en aucun cas permis que les organes humains soient l’objet d’une vente.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

AJIB.FR
***


Les chefs d’Etats musulmans appelés à rencontrer Trump en Arabie Saoudite .

Le roi Salmane d’Arabie Saoudite a invité plusieurs chefs d’Etats musulmans à participer à un sommet arabo-islamo-américain, apprend-t-on cette semaine. La rencontre, en présence de Donald Trump, doit se tenir le 20 mai. Parmi les personnalités invitées, on retrouve les rois Abdallah de Jordanie et Mohammed VI du Maroc, le président d’Algérie Abdelaziz Bouteflika, du Niger Mahamadou Issoufou, du Yémen Abed Rabbo Mansour Hadi et de Turquie Recep Tayyip Erdogan. Ceux du Pakistan, d’Irak et de Tunisie ont également reçu des invitations.

Donald Trump s’apprête à réaliser ses premiers déplacements à l’étranger. Il a annoncé, jeudi 4 mai, qu’il se rendra à Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite afin de faire avancer la coopération antiterroriste. Cette visite vise aussi à renforcer les relations américano-saoudiennes pour contrer l’Iran.

Le président américain se rendra également en Israël. « Ces visites auront lieu avant les réunions du G7 et de l’OTAN et commenceront par un rassemblement historique de dirigeants de tout le monde musulman en Arabie Saoudite. C’est là-bas que nous commencerons à bâtir une nouvelle fondation de coopération et de soutien à nos alliés musulmans pour combattre le terrorisme, l’extrémisme et la violence », a déclaré Donald Trump depuis le parvis de la Maison Blanche. Il promet d’évoquer notamment les « menaces de l’Iran et de l’Etat islamique ».

La tournée des centres des trois grandes religions abrahamiques s’achèvera au Vatican où le président américain sera reçu par le pape François.

Un décret signé sur la participation politique des eglises.

Donald Trump a signé, jeudi 4 mai, un décret qui permet désormais aux églises de faire ouvertement de la politique, touchant ainsi au principe de séparation de l’église et de l’Etat. Il accomplit là une promesse faite aux lobbies évangélistes qui l’ont soutenu durant sa campagne présidentielle. Il s’agit d’un assouplissement de la Loi Johnson, qui interdit aux établissements religieux et œuvres caritatives ne payant pas d’impôts de participer à des campagnes politiques.

De fait, de nombreuses églises, mosquées et synagogues contrevenaient déjà à la loi mais rares sont les pasteurs, imams ou rabbins qui ont dû répondre de leurs actes devant un tribunal. « Avec mon gouvernement, la liberté d’expression ne s’arrête pas aux marches des cathédrales, des synagogues, ou tout autre lieu de prière. Nous rendons ainsi leur voix à nos églises », a expliqué le milliardaire excentrique.

Le décret, signé à l’occasion de la Journée nationale de la prière, va permettre aux employeurs religieux de se soustraire aux obligations de rembourser la contraception de leurs salariés. Ils ne pourront pas cependant refuser de servir les personnes homosexuelles au nom de la liberté de culte.

saphirnews.com
***


France : Orange : contrainte d’enlever son voile, une électrice porte plainte .

Aucune loi n’oblige une femme musulmane à retirer son voile avant de voter. Une électrice d’Orange, dans le Vaucluse, a pourtant été contrainte, dimanche 7 mai, de retirer le tissu couvrant ses cheveux par le président du bureau de vote dans lequel elle se rend depuis 33 ans. Une première choquante pour cette femme qui a décidé de porter plainte.

Selon le président du bureau de vote, Naïma ne correspondait pas à la photo de la pièce d’identité qu’elle présentait. Pourtant, son visage n’était absolument pas couvert.

« J’ai donné ma carte d’identité, d’électeur. Le monsieur me regardait avec un air bizarre (…). Il m’a dit : « Madame, vous enlevez votre voile, c’est la loi, sinon vous ne votez pas ! ». J’ai un foulard, même pas le voile, avec une chemise, un jean, des baskets », raconte-t-elle à France Bleu Naïma.

Cette épouse d’un ancien légionnaire qui travaille à la paroisse d’Orange a enlevé son foulard pour exercer son droit de vote mais a quitté le bureau de vote en pleurs. La ville d’Orange est dirigée par l’extrême droite depuis 1995.

saphirnews.com
***


Une jeune américaine, aux origines palestiniennes et juives américaines, s’engage en politique contre la haine.

Elle incarne à elle seule tout un symbole, doté d’une grande puissance évocatrice, la jeune américaine Hannah Risheq, 25 ans, revendique fièrement ses doubles racines, palestiniennes du côté paternel, et juives américaines du côté maternel, à l’heure où elle s’apprête à se jeter dans le grand bain bouillonnant de la politique pour éradiquer la haine et les stéréotypes ravivés à dessein.

Eprise plus que quiconque de justice et de tolérance, inquiète et écoeurée à la fois par la rhétorique hautement délétère de Donald Trump, quand celui-ci n’était encore que l’incendiaire de la campagne présidentielle, le temps était venu d’agir concrètement pour cette jeune femme qui a été élevée dans les deux religions de ses parents, célébrant avec le même bonheur le Ramadan et la Pâque juive, à l’approche d’élections locales cruciales.

C’est dans sa Virginie natale que Hannah Risheq veut incarner l’espoir d’une autre voie politique, en briguant un siège au sein de la Chambre des Délégués de l’Etat. « Je veux m’assurer que les musulmans et les juifs seront représentés et que nos voix et nos préoccupations seront entendues », a-t-elle récemment annoncé, en donnant le ton de sa campagne qui ira en s’amplifiant d’ici au mois de juin.

« Je défendrai les valeurs américaines de la diversité et de l’inclusion et je ferai tout mon possible pour me dresser contre l’intolérance et la xénophobie de l’ère Trump », a clamé cette nouvelle venue sur la scène publique américaine qui escompte bien ne pas faire de la figuration dans son fief.

Citant en exemple sa famille qui, à ses yeux, est l’illustration parfaite des aspects positifs que peut produire tout bon compromis, elle se fait le chantre de la concorde nationale et de la collaboration constructive par-delà les différences, appelant les communautés musulmane et juive à faire cause commune contre la résurgence de vieux démons, tout en se disant très agréablement surprise par le réel enthousiasme que suscite sa candidature, dont elle n’imaginait pas qu’il serait à ce point communicatif.

A l’unisson de l’association Jewish Voice for Peace (la Voix Juive pour la Paix), Hannah Risheq, qui ne perd pas une occasion de vanter les mérites de l’organisation Sisterhood of Salaam Shalom dont elle est un membre actif, se réjouissant des synergies fructueuses créées par des femmes musulmanes et juives ayant à cœur de bâtir des ponts, est entrée en résistance contre le racisme sous toutes ses formes.

« Nous nous engageons à résister de toutes les manières possibles. Nous mettrons nos cœurs, nos âmes et nos corps pour faire rempart aux attaques racistes odieuses », déclarait en début d’année Jewish Voice for Peace.

Désireuse d’insuffler un renouveau générationnel et politique, la très volontariste Hannah Risheq entend triompher de la haine, ce véritable adversaire de l’Amérique de Trump qu’elle a désigné publiquement comme pour mieux le défier.

oumma.com
***


Une Américaine non musulmane lance une collection de hijabs pour les poupées Barbie.

Poupée mythique, s’il en est, qui a traversé plus d’un demi-siècle sans avoir pris une ride grâce à l’âpre concurrence qui l’a poussée à se réinventer, la célébrissime Barbie, le jouet phare de la société américaine Mattel depuis 1959, n’en finit pas de se décliner en plusieurs modèles pour continuer de faire le bonheur des petites filles de par le monde.

En pleine évolution, plus tendance et multiculturelle que jamais, la star des poupées exerce non seulement différents métiers mais existe, désormais, pour à peu près tous les groupes ethniques du globe, facilitant un processus d’identification qui accroît son succès par-delà les frontières.

Il ne manquait plus à la Barbie des temps modernes, aux multiples visages et identités, que de ressembler aux mères voilées de ses jeunes fans de confession musulmane pour parachever une diversification, entamée dans les années 80, qui n’a cure des préjugés tenaces.

Anticipant la création de la Barbie « Hijabi », une blogueuse nigérienne Haneefa Adam a présenté sur Instagram, l’année dernière, sa version personnalisée de la poupée américaine revêtue d’un voile, surnommée la « Hijarbie », craignant que les femmes musulmanes ne soient les grandes oubliées de cette diversité culturelle en marche dans l’univers du jouet. « Nos similitudes dépassent largement nos différences. Il m’a semblé important, en ces temps troublés, qu’une poupée soit habillée comme moi », soulignait-elle alors au micro de CNN.

Partageant la même aspiration que Haneefa Adam, Gisele Fetterman, une mère de famille vivant à Pittsburgh, en Pennsylvanie, a apporté en avril la touche finale à sa collection de hijabs miniatures conçue spécifiquement pour les poupées Barbie, afin de sensibiliser très tôt les enfants aux différences qui les entourent et les inciter à célébrer l’inclusion, à travers un jouet culte dont la magie opère toujours.

« J’ai réalisé un jour que la Barbie voilée n’était pas représentée dans la collection que possède ma petite fille. Après avoir consulté mes amis musulmans dans le cadre d’une réunion organisée au sein du Centre islamique local, l’idée a germé dans mon esprit de réparer cette injustice en créant des hijabs sur mesure pour habiller les Barbie », a expliqué cette Américaine d’origine brésilienne, en précisant avoir été confortée dans le bien-fondé de sa démarche au fur et à mesure de ses nombreuses rencontres avec des femmes musulmanes.

Depuis quelques semaines, la ligne « Hello Hijab » est commercialisée en ligne par sa créatrice, qui s’est adjoint les compétences d’amies proches incarnant la diversité américaine, les bénéfices engrangés étant reversés à une œuvre de bienfaisance.

Pour la modique somme de 6$, les petites filles américaines, musulmanes et non musulmanes, pourront jouer avec une poupée qui leur ressemble ou symbolise l’altérité musulmane, et favorisera surtout, quand elles auront atteint l’âge adulte, l’acceptation des différences et le dépassement des peurs irrationnelles, ainsi que l’espère vivement Gisele Fitterman.

oumma.com
***


France : La date du 1er jour du mois de ramadan sera annoncée au jeudi 25 mai 2017.

Communiqué de Presse. du c f c m.

Fixation du début du Ramadan 2017 / 1438 h

Dans le cadre de la fixation du jour de début du Ramadan 2017 (1438 de l’Hégire), le Bureau du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) se réunira Jeudi 25 Mai 2017 (29 Chaâbane 1438 de l’Hégire) à la Grande Mosquée de Paris à partir de 18h30, en présence de dignitaires religieux et de représentants de fédérations musulmanes.

A l’issue de cette réunion, un Point-Presse sera organisé afin d’annoncer solennellement aux Musulmans de France la décision prise par le CFCM fixant le début du Ramadan 2017.

Le CFCM profite de ces jours bénis de Chaâbane, pour inviter les Musulmans de France à multiplier les actes d’adoration à l’approche du mois sacré.

Fait à Paris, le Mardi 9 Mai 2017,

Le Bureau du CFCM.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’administration pénitentiaire transfère 47 captifs en grève de la faim dans un hôpital de campagne
.
Le service pénitentiaire israélien a transféré 47 prisonniers palestiniens malades parmi les grévistes de la faim dans un hôpital de campagne.
.
67 colons juifs envahissent les esplanades de la mosquée al-Aqsa
.
Les colonies inondent la Cisjordanie avec des eaux usées non traitées

.
L’occupation ferme la barrière de Salem après avoir arrêté un jeune homme
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête deux anciens captifs libérés en Cisjordanie
.
Haniyeh annonce l’arrestation de l’assassin de Mazen Fuqha
.
Haniyeh appelle à rétablir l’unité nationale et renforcer le partenariat
.
Netanyahu reporte l’approbation des projets coloniaux après la visite de Trump
.
B’Tselem : Israël utilise l’armée pour violer les droits de l’homme
.
L’occupation démolit un établissement commercial palestinien au nord de Jérusalem
.
Les colons rasent des terres agricoles à l’ouest de Salfit
.
L’occupation envahit le tombeau de Youssef et arrête un professeur de Naplouse
.
Des unités spéciales sionistes enlèvent un jeune homme de Tubas
.
L’occupation arrête 15 Palestiniens en Cisjordanie
.
Jénine poursuit la solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
L’occupation envahit le village de Sebastia au nord de Naplouse
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Laisser un commentaire