MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le Mardi 17 Dhoul hijjah 1442, sur MouslimRadio.

Flash info pour le Mardi 17 Dhoul hijjah 1442, sur MouslimRadio.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein pour nous écouter, inch Allah…


Le Centre Palestinien D'Information
http://www.actifpub.com/script/
https://french.palinfo.com/feed/
https://www.algerie-eco.com/category/actualite/national/rss

Assalam aleykoum,

Nous sommes le Mardi 17 Dhoul hidjah 1442.
.
.
Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information..
.

Refus de la détention administrative… 14 détenus poursuivent leur grève de la faim.
14 détenus dans les prisons de l’occupation « israélienne », poursuivent leur grève de la faim ouverte, en refus de la politique de détention administrative.

Un garçon succombe aux balles de l’occupation tirées sur lui il y a 74 jours.
Lundi matin, Yousef Nawaf Muhareb, 17 ans, originaire de la ville d’Abwein (nord de Ramallah), est décédé des suites d’une balle tirée par l’occupation il y a deux mois.

Des jeunes ciblent un bus de colons avec des cocktails Molotov au sud de Naplouse.
Dimanche soir, un groupe de jeunes Palestiniens a pris pour cible un bus de colons près de la ville de Hawara, au sud de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

Des dizaines de colons prennent d’assaut Al-Aqsa.
Aujourd’hui, lundi, des dizaines de colons ont pris d’assaut la mosquée bénie d’Al-Aqsa, du côté de la porte de Mughrabi, sous la protection de la police d’occupation.

Une campagne d’arrestations en Cisjordanie sur fond d’affrontements à Jénine et Tubas.
Hier soir et à l’aube aujourd’hui, les forces d’occupation israéliennes ont lancé une campagne d’arrestations et de raids dans des zones séparées de Cisjordanie.

Incursion sioniste et travail au bulldozer dans le centre de Gaza.
Lundi matin, les forces d’occupation israéliennes ont pénétré dans le centre de la bande de Gaza et ont mené des opérations de ratissage.

Badran : le Hamas et les factions adopteront de différents mécanismes si la trêve n’entrait pas en vigueur.
Aujourd’hui, dimanche, un membre du bureau politique du mouvement de résistance islamique « Hamas », Husam Badran a mis en garde l’occupation israélienne contre la perturbation des négociations, pour établir un cessez-le-feu et lever le siège de Gaza.

Des raids aériens israéliens sur la bande de Gaza.
Dimanche soir, des avions de guerre d’occupation sioniste ont lancé plusieurs raids sur des cibles distinctes dans la bande de Gaza.

Les autorités d’occupation réduisent à 6 miles la zone de pêche au large de Gaza.
Les forces d’occupation israéliennes ont décidé, dimanche soir, de réduire la zone de pêche au large de Gaza, dans la méditerranée, de 12 à 6 milles nautiques.

La dernière guerre contre Gaza est un signal d’alarme pour tout le monde.
Le roi jordanien, Abdallah II, a vu dans l’agression contre la bande de Gaza le mois de mai dernier est un signal d’alarme adressé à tout le monde.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com.
.
.
.
.
Aujourd’hui en Algérie, sur algerie-eco.com, le journal d’information indépendant, voici les titres..
.
.

Covid-19 en Algérie : 1505 nouveaux cas, 745 guérisons et 24 décès.

L’Algérie a enregistré 1505 nouveaux cas de contamination au coronavirus Covid-19 durant ces dernières 24 heures, rapporte ce lundi 26 juillet 2021, le ministère de la Santé dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L’Algérie a également enregistré 24 nouveaux décès et 745 guérisons durant la même période, selon le même communiqué. 41 personnes se trouvent aux soins intensifs.

Le nombre total de personnes infectées par le coronavirus Covid-19 en Algérie s’est établi à 163.660, alors que celui des décès est de 4.087, le total des guérisons est de 111.322 personnes guéries.

Oxygène médical : Lotfi Benbahmed annonce une série de mesures.

La situation épidémiologique en Algérie se détériore jour après jour, en raison de la recrudescence des cas de contamination au coronavirus Covid-19. La circulation du variant Delta s’accélère.

Les hôpitaux sont submergés par le nombre croissant de patients hospitalisés. S’ajoute à cela le manque d’oxygène. Face à cette situation, le ministre délégué à l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, a annoncé une série de mesures « pour assurer une meilleure distribution de l’oxygène médical ».

En effet, Lotfi Benbahmed a instruit « l’ensemble des producteurs à assurer une meilleure coordination avec la cellule de crise installée au niveau du Premier ministère notamment en communiquant les quantités d’oxygène produites et livrées J et J-1, le planning de distribution à J+1, le recensement des besoins réels de chaque établissement de santé livré ainsi que la cartographie de leur clientèle », rapporte ce lundi 26 juillet 2021 la Radio nationale.

Par conséquent, « les producteurs sont tenus d’optimiser les délais d’analyse de l’oxygène en collaboration avec Agence nationale des produits pharmaceutiques, d’identifier un itinéraire de distribution de l’oxygène précis et définitif par chaque opérateur, d’externaliser la commercialisation des bouteilles d’oxygène des sites de production pour permettre une meilleure organisation logistique pour les livraisons des établissements de santé », selon le même média.

Dr Mohamed Yousfi : « Les nouvelles mesures de confinement ne sont pas assez strictes ».

Le président de la Société algérienne d’infectiologie le Dr Mohamed Yousfi a appelé aujourd’hui à la conscience et à la responsabilité, collectives, pour aider les professionnels de la Santé à faire face à la 3e vague de la civid-19. « La balle est dans leurs camps », dit-il s’adressant à la population algérienne pour qu’elle respecte le protocole sanitaire et aux pouvoirs publics pour qu’ils fassent respecter les dispositions légales.

« La situation est déjà grave et, avec le variant Delta, elle ne peut que s’aggraver davantage », alerte-t-il lors de son intervention à la radio chaine 3.

Pour le Dr Yousfi, les nouvelles mesures de confinement ne sont pas assez strictes. « En tant que spécialistes, nous aurions aimé que la plage horaire du confinement soit élargie et que les activités et commerces non-essentiels soient inclus », explique le président de la Société algérienne d’infectiologie qui fait également remarquer qu’il faut au moins 3 semaines de confinement pour casser le rythme de contamination.

Il regrette que « les appels répétés des professionnels de santé à l’adhésion de la population au respect des gestes barrières n’aient pas été entendus.» Le Dr Mohamed Yousfi déplore également « l’absence de contrôle par les pouvoirs publics.» Le médecin rappelle que « Cela fait pratiquement 17 mois que les professionnels de la santé publique sont mobilisés » et qu’ils sont « sur les rotules ». à l’épuisement physique, s’ajoute l’épuisement moral, induit, selon lui, par « le problème d’oxygène vécu durant cette 3e vague.»

Le Dr Mohamed Yousfi estime « normal » que le poids de la pandémie de Covid-19 repose uniquement sur les structures de santé publique. Pour le président de la Société algérienne d’infectiologie, « le secteur privé, la médecine universitaire, scolaire, du travail ou militaire doivent venir en aide au secteur public.» Il appelle les hautes autorités de l’Etat à mettre en place un cadre réglementaire qui oblige tous les acteurs à s’impliquer dans la lutte contre cette pandémie.

Il cite l’exemple de Blida, qu’il qualifie « d’épicentre de la pandémie ». « L’hôpital de Boufarik est le plus touché en Algérie avec plus de 4200 patients hospitalisés depuis plus d’une année », témoigne le Dr Yousfi. « Cela fait une année que nous demandons de l’aide médicale et paramédicale. Rien du tout », dit-il. Pour le président de la Société algérienne d’infectiologie, « ce sont pratiquement toujours les mêmes équipes qui sont mobilisées alors que d’autres peuvent venir les aider.»

M. Yousfi appelle à accélérer le rythme de la vaccination. « Le variant Delta touche toutes les tranches d’âges, c’est pour cela que la stratégie vaccinale change à travers le monde pour inclure les enfants à partir de 12 ans.» Toujours selon ce professionnel, « il faudra vacciner 90% de la population pour atteindre l’immunité collective.» Obligation vaccinale ou pass sanitaire, tout doit être mis en place pour protéger la population estime le Dr Mohamed Yousfi.

Covid-19 : L’Algérie réceptionne 1050 concentrateurs d’oxygène de Chine.

Une première livraison de 1050 concentrateurs d’oxygène, acheminée par des avions militaires relevants des Forces aériennes, a été reçue, dimanche soir au niveau de la base aérienne de Boufarik (Blida), dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus, a indiqué, ce lundi 26 juillet 2021, le ministère de la Défense nationale, dans un communiqué publié sur son site officiel.

« Dans le cadre du renforcement des efforts du système sanitaire national, et afin de garantir les moyens nécessaires pour la prise en charge des malades touchés par le Coronavirus, deux (02) avions militaires relevant de nos Forces Aériennes ont atterri, la nuit d’hier dimanche 25 juillet 2021 à la Base Aérienne de Boufarik, avec à leur bord la première livraison des équipements de concentrateurs d’oxygène, estimée à (1050) concentrateurs acquis de la République Populaire de Chine », a précisé le même communiqué.

« Cette opération sera suivie, dans les prochains jours et semaines, par d’autres opérations similaires pour l’acheminement d’autres quantités de ces équipements médicaux nécessaires », a ajouté le même communiqué.

Pour pallier l’insuffisance de moyens : Le mouvement associatif s’implique dans la lutte contre la Covid-19.

Il règne depuis quelques jours une forte Inquiétude en Algérie, en raison de la déferlante meurtrière du mutant « Delta » de la Covid-19, qui contamine et tue dans une ambiance de panique qu’on a du mal à dissimuler, de plus en plus de personnes. C’est ce virus mutant tout droit venu d’Inde où il continue à faire encore des ravages qui, selon l’Institut Pasteur d’Algerie, domine à plus de 70% cette troisième vague de Coronavirus qui a déjà infecté des milliers de personnes en quelques jours et causé la mort de centaines d’autres en Algérie.

Entre les chiffres officiels, nettement sous-évalués, fournis par les pouvoirs publics et la réalité du ressentie, alimentée par les témoignages des familles de malades et défunts, l’écart paraît en effet énorme. Multipliés par au minimum deux, les chiffres officiels se rapprocheraient à l’évidence beaucoup plus de la réalité qui, de surcroît, se détériore de jour en jour sous le double effet des contaminations et de la mauvaise prise en charge des soins et de la prévention. A l’inexactitude des chiffres officiels, il faut aussi ajouter les statistiques des dépistages au moyen de tests PCR, qui ne sont pas fiables du fait que ceux qui sont effectués dans les 80 laboratoires privés qui activent en Algérie, ne sont pas ajoutés aux statistiques des établissements publics. Alors que le chiffre officiel de nouveaux cas de contamination ne dépasse guère 1200 aujourd’hui, le nombre de cas dépasserait en réalité les 3000, sans compter ceux qui sont effectivement contaminés mais qui l’ignorent parce qu’ils n’ont pas effectué de tests PCR.

Les familles qui comptent des malades et des décès sont de ce fait de plus en plus nombreuses. Et c’est au hasard des témoignages et informations rapportés par les réseaux sociaux et quelques médias libres, qu’on peut s’en rendre compte et prendre la mesure de l’étendue du drame. Un drame d’autant plus insupportable qu’il est amplifié par une inexplicable éclipse des pouvoirs publics, peu présents sur le terrain et dont les décisions de nature à influer positivement sur la situation, se font rares ou pas à la hauteur de l’ampleur de cette grave pandémie, qui emporte chaque jour des dizaines de personnes.

Désemparées les populations attendent des mesures fortes en provenance des autorités publiques qui se sont malheureusement confinées dans le mutisme et l’inaction durant cette période difficile.

Aucun réconfort ne leur est, non plus, venu du côté du gouvernement nouvellement formé qui ne communique pas et tarde à agir, sans doute parce qu’il est occupé à s’installer. Une inertie insupportable qui a poussé les citoyens à compter sur eux-mêmes et à s’organiser en conséquence. En Kabylie par exemple, les personnes en quête de soins n’ont trouvé de répondants que dans les organisations ancestrales (comités de villages) et le mouvement associatif (ONG), qui approvisionnent les centres de santé en oxygène, transfèrent les malades dans les hôpitaux et leur procurent dans certains cas des appareils de respiration.

Ils organisent également des campagnes de vaccinations et veillent à la discipline sanitaire dans les villages. Sans ces organisations très dynamiques, la situation sanitaire dans certaines localités du pays aurait certainement été catastrophique. Palliant l’inefficience de la puissance publique, ce mode de prise en charge citoyenne est en train de faire tache d’huile dans divers endroits du pays, pour le grand bien des personnes contaminées. Elle intervient opportunément au moment où les moyens hospitaliers (lits, oxygène, ambulances etc) font cruellement défaut et l’action gouvernementale amoindrie pour des raisons de passation de consignes d’un gouvernement à l’autre. On signale ça et là des obstructions faites à certaines de ces organisations par les services de sécurité, mais cela n’a, globalement pas entravé leur travail remarquable d’efficacité, notamment dans les localités les plus affectées par cette dangereuse vague de Covid.

Ce mouvement associatif doit absolument être préservé de ce genre de maladresses, car un travail difficile mais salvateur, attend ces organisations qui doivent en association avec le corps médical, procéder à la vaccination en un temps record d’au minimum 5 millions de personnes, notamment âgées, pour préserver les hôpitaux de la saturation et opérer une courbe de décrue dans les statistiques de contaminations. C’est dire l’importance de ce mouvement associatif qui vient en appui au corps médical, pour faire barrage à cette nouvelle vague de Covid-19 qui, sans cette forte riposte, risquerait de provoquer un véritable désastre sanitaire dans la société algérienne.

Covid-19 en Algérie : Fawzi Derrar rassure sur l’efficacité des vaccins.

Le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), Fawzi Derrar, a révélé un accord avec le partenaire chinois pour fournir 5 millions de doses de vaccins par mois, soulignant l’efficacité à 100 % des vaccins approuvés en Algérie contre le variant « delta » dans la prévention des complications graves et jusqu’à 75% de l’infection.

Invité ce lundi 26 juillet 2021 sur les ondes de la radio chaîne I, M. Derrar a indiqué qu’ « il est nécessaire de vacciner 80 % des citoyens pour vaincre le virus mortel ».

S’agissant de la disponibilité et des quantités suffisantes de vaccins, le DG de l’Institut Pasteur a rassuré les citoyens, révélant qu’un contrat avait été conclu avec le partenaire chinois pour fournir à l’Institut Pasteur 17 millions de doses du vaccin Sinovac, à raison de 5 millions de doses par mois.

Il a également révélé que l’Algérie a jusqu’à présent acheté près de 8 millions de doses, dont 2,5 millions de doses ont été administrées.

Il a déclaré que la seule solution actuellement pour faire face à la pandémie de Covid-19, notamment le variant Delta est de vacciner le plus grand nombre possible de personnes, avertissant sur la capacité du variant Delta à se propager, avec une prévalence actuelle de 71%, qui devrait atteindre 91% dans quelques jours.

Il a également exprimé sa satisfaction devant le taux élevé de vaccination dû à la forte prise de conscience de la gravité de la situation épidémiologique, soulignant dans ce contexte l’efficacité des vaccins adoptés en Algérie de 60 à 70 pour cent contre l’infection et 100 pour cent contre les complications graves. .

Covid-19: La réalisation des tests rapides dans les pharmacies est possible.

Bonne nouvelle pour les pharmaciens d’officines. Ces derniers pourront désormais effectuer des tests rapides antigéniques pour détecter le coronavirus.

« Le ministère de la santé, dans un communiqué qu’il a rendu public, annonce l’implication des pharmaciens d’officines dans l’opération de vaccination anti-covid », nous dira le président du Snapo, Messaoud Belambri.

Pour rappel, le syndicat national des pharmaciens d’officine, (Snapo), a lancé à maintes reprises un appel aux autorités, afin de permettre aux citoyens de se faire tester au niveau des officines concernant les atteintes par la Covid19.

« Ces tests rapides antigéniques sont disponibles et faciles à réaliser, et permettront à nos concitoyens de se faire tester au niveau des officines qui sont convenablement et largement réparties à travers le territoire national. Ceci permettra également de faire le tri entre les vrais nouveaux cas COVID et les faux cas qui pourraient engendrer des situations de panique inutiles, et des encombrements et saturations au niveau des hôpitaux et services d’urgence », indique le Snapo dans un communiqué.

Pour le syndicat, le recours à la réalisation des tests antigéniques en Officine aura inévitablement, selon le syndicat, des conséquences très positives sur le contrôle et la gestion des nouveaux cas COVID et la propagation du virus.

.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur https:// www.algérie- éco point com.
.
.

Palestine : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com

Algérie : Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur www.algerie-eco.com


https://www.algerie-eco.com
flash info,journal,quotidien,information,presse,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,gaza,palestine,ouighours,israel,Rohingyas,tartar,cpi,Centre Palestinien D’Information,mouslimradio,hamas,Hébron,Cisjordanie,algérie,maroc,tunisie,maghreb

Rabi èl A’oill,Rabi At’sèni,Joumada èl A’oill,Joumada At’sèni,Rajab,Chabann,Ramadann, cha’oual,Dhou èl Qidah,Dhoul hidjah

Laisser un commentaire