MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 8 Sha’ban 1439.

Flash info pour le 8 Sha’ban 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Un smartphone made in Algérie débarque en France !
Le Condor Allure M3 s’apprête à inonder le marché français. Dès juin prochain, vous pourrez vous procurer le premier smartphone made in Algérie.
Ce smartphone high tech qui intègre l’intelligence artificielle a été présenté début avril par le groupe Condor Electronics à l’occasion de la foire de technologies numériques, le MedPi 2018.
Créé en 2002, Condor est une filiale du groupe algérien Benhamadi dirigée par Abderrahmane Benhamadi et spécialisée dans l’électronique, l’électroménager et le multimédia.
L’entreprise n’en est pas à ses débuts, puisqu’elle a déjà lancé son premier smartphone en juin 2013, le Condor C-1 et a depuis commercialisé de nombreux smartphones en Tunisie et en Jordanie.
Le groupe compte bien s’implanter en France et a d’ores et a déjà annoncé ses objectifs, vendre deux millions de téléphones dans l’Hexagone d’ici 2019, soit 10% du marché, a déclaré le président du groupe, Abderrahmane Benhamadi.
Après la France, Condor partira à la conquête de l’Espagne, de l’Italie et du Portugal.
Alors que sait-on à propos du Condor Allure M3 ?
D’après les premiers tests réalisés, il serait un véritable bijou de technologie. Fabriqué en Algérie à partir de pièces provenant d’Asie, il a un design épuré et semble très performant.
Il est proposé en trois coloris, gris, or et argent avec un écran full HD de 6,2 pouces, une mémoire de 64Go plus 4Go de Ram, double caméra arrière de 16 et 5 millions de pixels, identification par reconnaissance faciale 3D.
Concernant l’autonomie, la batterie de l’Allure M3 peut tenir une journée sans difficulté, et peut même être prolongée en activant un « économiseur ». Quand la batterie est pleine, la charge s’arrête pour protéger la batterie.
Un produit sophistiqué proposé au prix de 299 €, de quoi tenir tête à la concurrence.

Algériens et Marocains demandent la réouverture des frontières.
Depuis la fermeture officielle des frontières entre le Maroc et l’Algérie en 1994, les tensions perdurent au grand dam de la population algéro-marocaine.
En mars 2018, l’Assemblée Mondiale Amazighe avait exhorté les citoyens des différents pays d’Afrique du Nord à se mobiliser pour demander au président de la république algérienne, Abdelaziz Bouteflika de permettre la libre circulation des biens et des personnes entre les pays nord-africains.
Ces derniers jours, la tension est encore montée d’un cran autour de la question du Sahara, notamment après que le Royaume marocain s’est dit prêt à intervenir militairement contre le Front Polisario.
Des tensions qui ne semblent pas concerner les citoyens algériens et marocains qui se sont rassemblés le long de la frontière à Bin-Lajraf.
Drapeaux à la main, ils ont exprimé haut et fort leur souhait de pouvoir circuler librement entre l’Algérie et le Maroc.
Dans un élan de fraternité et de solidarité, ils ont demandé la réouverture des frontières.
Les autorités algériennes et marocaines n’ont pour le moment fait aucune déclaration à ce sujet.
reportage a voir sur ajib.fr.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Les Emirats Arabes Unis lancent “un conseil mondial des minorités musulmanes”.
Le département d’observation de l’islamophobie affilié à Dar Al-Ifta (Maison de la Fatwa) en Egypte a salué le lancement d’un conseil mondial axé sur les minorités musulmanes dans le monde.
Le but de ce conseil est de soutenir les minorités dans les temps difficiles qu’elles rencontrent notamment suite à la montée de l’islamophobie provoquée par des croyances négatives envers l’Islam.
Situé à Abu Dhabi, le comité suprême qui a organisé la conférence internationale des minorités musulmanes, a annoncé le lancement d’un conseil international nommé «Conseil international des minorités musulmanes». Le siège du conseil sera situé à Abu Dhabi.
Abu Dhabi a décidé d’accueillir la conférence les 8 et 9 mai 2018, après avoir reçu de nombreuses lettres et demandes de représentants des minorités musulmanes du monde entier, espérant une entité mondiale qui se concentre sur leurs besoins et leurs préoccupations en tant que minorité musulmane.

Une femme musulmane qui a refusé une poignée de main n’obtient pas la citoyenneté française.
Le Conseil d’Etat a confirmé la décision de refuser la nationalité française à une musulmane algérienne qui a refusé de serrer la main de fonctionnaires lors de sa cérémonie de citoyenneté.
La femme a fait valoir que ses «croyances religieuses» l’empêchaient de serrer la main d’un haut fonctionnaire présidant la cérémonie de citoyenneté dans la région sud-est de l’Isère en juin 2016, ainsi que d’un politicien local.
Le gouvernement a déclaré que son comportement montrait qu’elle n’était «pas assimilée à la nation française» – une des raisons pour lesquelles le gouvernement peut invoquer, en vertu du code civil, l’opposition à la citoyenneté pour l’épouse d’un ressortissant français.
La femme, mariée à un Français depuis 2010, a fait appel de la décision d’avril 2017, la qualifiant d ‘”abus de pouvoir”.
Mais le Conseil d’État, le tribunal de dernière instance en la matière, a statué que le gouvernement «n’avait pas appliqué de façon irrégulière» la loi.

Afghanistan: 62 morts dans l’explosion du bureau d’inscription des électeurs.
Dimanche matin, un attentat-suicide à la bombe dans la capitale afghane, Kaboul, a fait plus de 60 morts. Les personnes s’inscrivaient pour les élections d’automne.
Waheed Majroh, porte-parole du ministère de la Santé publique, a déclaré à l’agence Anadolu que 62 personnes avaient été tuées et plus de 100 blessées.
“Plus de 20 femmes et enfants sont parmi les morts”, a-t-il ajouté.
Selon Humayon Mohtaat, chef de la direction du recensement de la population, l’attaque contre un bureau d’inscription des électeurs a eu lieu à Dasht Barchi, à l’ouest de Kaboul, en dehors de la «zone verte» diplomatique et gouvernementale protégée.
Jawed Hassan, un témoin oculaire, a déclaré qu’un grand nombre de civils, y compris des femmes et des enfants, s’étaient rassemblés pour obtenir des cartes d’identité pour les prochaines élections en raison d’une pénurie de formulaires de demande samedi.
L’enregistrement a commencé la semaine dernière pour les élections locales et parlementaires tant attendues, prévues pour le 20 octobre.
C’est la troisième attaque de la semaine contre le processus d’inscription des électeurs en Afghanistan.

Palestine : “L’ONU doit avoir une présence permanente dans les manifestations (meurtrières) à Gaza”.
Une association qui milite pour les droits de l’homme a appelé samedi l’ONU à avoir une présence “permanente” dans les manifestations “Grande marche du retour” le long des frontières entre Gaza et Israël, qui ont vu cette année au moins 39 Palestiniens tués par les forces israéliennes.
Selon un communiqué, l’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme a envoyé une lettre à Clement Nyaletsossi Voule, rapporteur spécial sur le droit à la liberté de réunion pacifique et d’association.
La lettre exhortait une mission de l’ONU afin de surveiller les manifestations le long de la frontière orientale de Gaza “pour documenter les pratiques israéliennes contre les manifestants”.
Soulignant que les manifestations étaient “pacifiques”, la déclaration a accusé les soldats israéliens d’utiliser “la force meurtrière contre des manifestants non armés”.
“Entre le 30 mars 2018 et le 20 avril 2018, des manifestants israéliens ont tué 39 manifestants, dont la plupart étaient des civils non armés, et en ont blessé 5 000 autres, y compris des journalistes, qui ne menaçaient pas la vie des soldats israéliens”.
Au cours des manifestations de vendredi, quatre Palestiniens – dont Mohammed Ibrahim Ayoub, 15 ans – ont été tués par les tirs de l’armée israélienne.
Les rassemblements frontaliers, qui ont débuté le 30 mars, font partie d’une manifestation de six semaines qui se terminera le 15 mai. Ce jour marquera le 70e anniversaire de l’établissement d’Israël – un événement que les Palestiniens appellent «la catastrophe».
Les manifestants exigent que les réfugiés palestiniens obtiennent le «droit de retour» dans leurs villes et villages de la Palestine historique, d’où ils ont été chassés en 1948 pour faire place au nouvel État d’Israël.

Palestine : Un jeune scientifique palestinien tué à Kuala Lumpur, la famille accuse le Mossad.
Un scientifique palestinien a été abattu par deux assaillants dans la capitale malaisienne, Kuala Lumpur, alors qu’il se rendait à la mosquée pour la prière de l’aube, selon la police locale.
Fadi al-Batsh, un universitaire palestinien de 35 ans et membre du Hamas , a été tué par des assaillants inconnus samedi dans un quartier résidentiel de Kuala Lumpur.
Le père d’Al-Batsh a déclaré à Al Jazeera qu’il accusait l’ agence de renseignement israélienne, Mossad, d’être à l’origine du meurtre de son fils et a appelé les autorités malaisiennes à enquêter sur afin de déterminer qui sont les responsables de “l’assassinat”.
Ahmad Zahid Hamidi, vice-Premier ministre malaisien, a déclaré que les suspects étaient des Européens ayant des liens avec une agence de renseignement étrangère, selon l’agence de presse officielle Bernama.
Selon le chef de la police Datuk Seri Mansor Lazim, les deux assaillants ont attendu Al-Batsh devant un immeuble résidentiel du district de Setapak pendant près de 20 minutes, et ont tiré au moins 10 balles, dont quatre l’ont immédiatement tué.
Al-Batsh a été abattu dans le «corps et la tête», a indiqué la police, ajoutant qu’ils enquêtaient sous tous les angles, y compris le «terrorisme».
Hazem Qassem, porte-parole du Hamas, parti au pouvoir dans la bande de Gaza , a confirmé à Al Jazeera qu’al-Batsh était membre du mouvement.
Dans une déclaration sur Twitter, le Hamas a décrit al-Batsh comme un “jeune intellectuel palestinien” de Jabalia dans la bande de Gaza. Il a qualifié al-Batsh de “martyr” et a déclaré qu’il était “un éminent scientifique qui a largement contribué au secteur de l’énergie”.
L’ambassadeur palestinien en Malaisie, Anwar H al-Agha, cité par le journal New Straits Times, a déclaré que la victime était le deuxième imam dans sa mosquée.
En décembre 2016, l’expert des drones palestiniens Mohamed al-Zawari a été abattu en Tunisie, le Hamas accusant Israël de l’avoir tué.
Israël aurait tué de nombreux militants palestiniens dans le passé, dont beaucoup à l’étranger.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

France : Grande Mosquée de Paris : halte au « procès injuste » d’antisémitisme contre les musulmans.
Les instances représentatives du culte musulman de France se lèvent contre le manifeste « contre le nouvel antisémitisme ». Parmi elles, la Grande Mosquée de Paris qui dénonce « le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France » à travers la tribune signée par quelque 300 personnalités.
Pour son recteur Dalil Boubakeur, elle présente « le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles dans une hystérie qui défie la réalité sociale et politique ». Il veut que la lutte contre l’antisémitisme et le racisme antimusulman soient tous deux une cause nationale « afin d’éradiquer ces poisons extrêmement nocifs pour notre unité nationale ».
« Les citoyens français de confession musulmane, majoritairement attachés aux valeurs républicaines, n’ont pas attendu la tribune publiée dans le quotidien national « Le Parisien » du dimanche 22 avril 2018 pour dénoncer et combattre depuis des décennies l’antisémitisme et le racisme antimusulman sous toutes ses formes », rappelle-t-on dans un communiqué lundi 23 avril. « De même, pour la Grande Mosquée de Paris, aucun croyant ne peut ni ne doit, dans une lecture non contextuelle, s’appuyer sur le Saint Coran pour commettre un crime. »
Elle « en appelle à la raison, au civisme et à la fraternité pour éviter de tomber dans ce piège », indiquant qu’elle a accueilli le 11 avril une rencontre entre imams et rabbins avec le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia – signataire de la tribune – et du rabbin Michel Serfaty, co-président des Amitiés judéo-musulmanes de France (AJMF), une rencontre qui est « une des démonstrations de la forte convergence de vues et d’actions pour unir nos efforts afin d’améliorer la qualité des relations entre juifs et musulmans de France face aux extrémismes ».

France : L’Observatoire contre l’islamophobie du CFCM dénonce l’appel contre « le nouvel antisémitisme » .
La tribune contre « le nouvel antisémitisme », signée par 300 personnalités politiques et médiatiques, crée du remous parmi les musulmans tant elle est perçue comme virulente à leur encontre.
Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, rattaché au Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé, lundi 23 avril, le manifeste signé par « des hommes politiques sur le déclin et en mal de reconnaissance médiatique » qui « ont trouvé dans l’islam et les musulmans de France leur nouveau bouc-émissaire ».
« Le débat actuel sur l’islam instrumentalisé par certains politiques et personnalités médiatiques est nauséabond et funeste. Il est temps qu’ils se ressaisissent et cessent d’accabler l’Islam et les musulmans de tous les maux », fait-il savoir, appelant les hommes politiques à respecter la loi de 1905 en ne s’ingérant « en aucune manière dans la gestion du culte musulman ».

Algérie : Le meilleur muezzin d’Algérie recruté sur concours pour la Grande Mosquée d’Alger.
Le ministre algérien des Affaires religieuses Mohamed Aïssa, a annoncé, dimanche 22 avril, l’organisation prochaine d’un concours national pour choisir le meilleur muezzin qui fera l’appel à la prière (adhan) depuis la Grande mosquée d’Alger, annoncée prête fin 2018.
Le muezzin devra avoir « une voix belle et puissante reflétant l’héritage culturel, civilisationnel et religieux » algérien pour le ministre, cité par l’APS lors d’une journée d’étude consacré à l’esthétique de l’adhan, « esthétique de l’islam », à Alger.
Ces déclarations interviennent après l’annonce de la parution prochaine d’un arrêté ministériel relatif à la régulation de l’appel à la prière, qui soulignera « l’importance de parfaire la voix de l’appel à la prière pour qu’il soit audible dans les villages et les villes et éviter toute interférence ». Des journées pédagogiques au profit des muezzins devraient être organisées.

Sur oumma.com, voici les titres.

France : Antisémitisme : Dalil Boubakeur dénonce un procès “totalement injuste et délirant”.
Après la parution dimanche du manifeste contre l’antisémitisme, le recteur de la grande mosquée de Paris dénonce sur Europe 1, un procès d’antisémitisme fait aux musulmans totalement “injuste et délirant”.
reportage a voir sur oumma.com.

Pascal Boniface agressé en Israël, à l’aéroport Ben Gourion.
Alors que nous venons d’apprendre avec consternation l’odieuse agression dont a été tout récemment victime Pascal Boniface, le directeur de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) que l’on ne présente plus, à son arrivée en Israël, à l’aéroport Ben Gourion, nous portons à votre connaissance le communiqué officiel du Consulat de France à Jérusalem.
L’équipe Oumma tient à assurer Pascal Boniface de tout son soutien.
Le communiqué signé du Consul général de France à Jérusalem.
” Les réseaux sociaux ont diffusé les images de l’agression inadmissible dont Pascal Boniface a été la cible à son arrivée à l’aéroport Ben Gourion à l’occasion de sa venue, à l’invitation du Consulat général et de l’institut français de Jérusalem, pour trois conférences dans le cadre d’un cycle de débats d’idées.
Cette agression est bien sûr indissociable des messages souvent haineux diffusés contre le directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques et contre le Consulat général après l’annonce de ces conférences.
Pascal Boniface, directeur de l’un des plus importants think tanks français en relations internationales, qui bénéficie du soutien de nos autorités, y a accueilli le 28 novembre dernier, l’ambassadrice d’Israël en France pour une conférence.
C’est parce que je prends très au sérieux la lutte contre le fléau de l’antisémitisme sous toutes ses formes, antisémitisme que Pascal Boniface a constamment récusé, que j’estime très dangereuse l’instrumentalisation qui en est faite dans des débats qui sont d’une toute autre nature. Dans ces débats doivent prévaloir le principe de la liberté d’expression et le respect dû à chacun.
Je me réjouis pour cette raison du très bon déroulement de ces rencontres, que ce soit à Jérusalem, à l’Institut français, où Pascal Boniface a évoqué la géopolitique du sport ou à Hébron, où il est intervenu devant les étudiants de l’université et les observateurs internationaux sur les enjeux du conflit israélo-palestinien et les perspectives de paix.”
Pierre Cochard.
Consul général de France à Jérusalem.
Le 20 avril 2018.
reportage a voir sur oumma.com.

Natalie Portman n’ira pas en Israël, car elle ne veut pas “apparaître comme un soutien à Netanyahou”.
Habitué à ce que la communauté internationale ferme les yeux sur son colonialisme forcené foulant aux pieds le droit international, sur ses crimes de guerre répétés à Gaza qui ont littéralement atomisé le mythe de « l’armée la plus morale du monde », Benyamin Netanyahou n’est, en revanche, guère accoutumé à être sur la sellette et encore moins à ce que ce soit une star d’Hollywood, de surcroît israléo-américaine, qui le juge infréquentable et se désolidarise publiquement de lui.
Et pourtant, ce camouflet cinglant vient de lui être infligé par Natalie Portman dont le refus de se rendre en Israël, le 28 juin prochain, pour recevoir le prix Genesis – une distinction récompensant une personnalité pour son investissement au service de la communauté et des valeurs juives – n’a été motivé que par une seule et unique raison : sa vive désapprobation de la politique d’apartheid qui a récemment franchi un nouveau palier dans l’abomination dans la bande de Gaza, la célèbre actrice répugnant à apparaître aux côtés du Premier ministre israélien, son sinistre maître d’œuvre, pour lui servir de faire-valoir.
L’annonce du boycott de Natalie Portman a fait l’effet d’un violent coup de tonnerre à Tel-Aviv, la Knesset et le sommet du pouvoir se retrouvant comme frappés par la foudre en apprenant sa décision…
Taxée « d’hypocrisie » par le Likoud, le parti si cher à Netanyahou, ses états d’âme ont notamment fait sortir de leurs gonds Miri Regev, la ministre de la Culture et du Sport, qui a déploré qu’elle « soit tombée comme un fruit mûr entre les mains des partisans de BDS », et le député Ozen Haran qui a carrément exigé que la « citoyenneté israélienne lui soit retirée », en se tournant vers le ministre de l’Intérieur pour sévir sur-le-champ. Fortement courroucé, le ministre de l’Energie, Yuval Steinitz, a tempêté « Boycotter Netanyahou, c’est boycotter Israël », avant de la livrer à la vindicte : « elle fait le jeu de ceux qui haïssent Israël ».
Se défendant d’être sous l’influence du mouvement BDS, Natalie Portman a opposé un démenti formel aux allégations fallacieuses proférées contre elle. Voici, en substance, ce qu’elle a écrit sur Instagram : « J’ai pris la décision de ne pas venir, car je ne veux pas apparaître comme un soutien à Benyamin Netanyahou, qui prononcera un discours lors de la cérémonie. Je ne suis pas membre de BDS et je ne les cautionne pas non plus. Comme nombre de juifs de par le monde, je peux très bien critiquer ceux qui dirigent Israël et leurs politiques, sans pour autant vouloir boycotter la nation tout entière ».
Et d’ajouter : « Israël a été créé il y a exactement 70 ans pour servir de refuge aux survivants de l’Holocauste (…) Les atrocités subies par ceux qui souffrent aujourd’hui (les Palestiniens NDLR) sont aux antipodes de mes valeurs juives. Parce que je suis attachée à Israël, je dois me dresser contre la violence, la corruption, les inégalités et l’abus de pouvoir ».

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

France : Le propos ignobles de Mohammed Guerroumi, un des signataires de la tribune de la honte.
Dans la liste des traîtres à la communauté musulmane, qui ont co-signé la tribune de la honte parue hier et dénonçant “l’épuration ethnique” des juifs dans certains quartiers (musulmans, ndlr) et demandant à ce que des versets du Coran soient “frappés de caducité”, il y a un ex-responsable de la mosquée Assalam de Nantes. Dans un article du Figaro truffé d’erreurs, le coraniste Mohammed Guerroumi a été présenté à tort comme “imam à Nantes”. Interrogé par le même journal, Mr Guerroumi a déclaré ceci :
“Il faut remettre les pendules à l’heure et revoir l’exégèse du Coran, car il s’agit d’une interprétation qui date de IXe siècle. La sourate 9 est très violente, les juifs ou mécréants étant considérés comme des ennemis des musulmans. C’est ce qu’on enseigne en ce moment aux jeunes musulmans en France”. Ce sont des propos ignobles dignes d’un militant d’extrême droite.
Contrairement à ce qui s’est dit dans les médias, cette tribune pleine de haine a été condamnée unanimement par la communauté musulmane une fois de plus ciblée.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

5ème mandat du Président Bouteflika : Le FLN réitère son appel.

Bedoui à propos de la sécurité et la stabilité en Algérie : » L’acquis doit être ressenti par le citoyen algérien « .

Etablissement d’un nouveau recensement : 536 crânes d’Algériens au musée de Paris.

Raouya à Washington : Larges perspectives de coopération avec la BM et le FMI.

Autoroute est-ouest : Bientôt le bout du tunnel.
Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a présidé avant-hier une réunion de coordination consacrée au suivi de l’état d’avancement des travaux de réalisation du dernier tronçon de l’autoroute est-ouest s’étalant de la région de Dréan (W. El Tarf) jusqu’aux frontières tunisiennes, indique un communiqué du ministère.

Reprise de la visite de Gaid Salah en 2ème Région Militaire : Plusieurs structures inaugurées.

Le projet de loi sur la santé, enfin, soumis aux députés : Le principe de la gratuité des soins sera-t-il remis en cause ?

Terrorisme : L’éradication des résidus se poursuit.
L’éradication des résidus du terrorisme se poursuit. En effet, lors d’une embuscade exécutée par un détachement de l’Armée Nationale Populaire, le 21 avril 2018, à Tébessa/5e RM, un terroriste a été capturé. Il s’agit de » H. Oussama « , dit » Abou Der « . L’opération a permis de récupérer un fusil mitrailleur.

L’imam expulsé de France pour prêches haineux : Non reconnu par les autorités religieuses algériennes.

Le sommet de Dhahran » dérouté » : La Ligue arabe, une coquille vide.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

La Marche du Retour : Deux morts augmentent le nombre de victimes à 41
.
Un jeune palestinien est succombé lundi matin à ses blessures qu’il a subies lors des grandes marches de retour à la frontière de la bande de Gaza.
.
Des slogans racistes sur les voitures palestiniennes
.
20 Palestiniens de Gaza rendent visite à des proches en prison israélienne
.
La CPI accepte une plainte palestinienne contre les crimes de l’occupation
.
Ivanka et Kushner devraient représenter les USA à l’inauguration de l’ambassade
.
Arrestations et raids israéliens signalés en Cisjordanie
.
Les Haredim renforcent-ils leur contrôle de Jérusalem occupée avec le leader Eli Yishai ?
.
Les autorités arrêtent neuf citoyens et continuent d’en détenir d’autres
.
Sit-in de soutien aux femmes détenues dans les prisons israéliennes à l’est de Gaza
.
Un palestinien mort dans une explosion dans le nord de la bande de Gaza
.
Des dizaines de blessés dans des affrontements avec l’occupation à Jérusalem-Est
.
La police malaisienne divulgue des photos des assassins de Fadi al-Batsh
.
Rafah: un jeune palestinien succombe à ses blessures
.
Un général israélien: les soldats agissent sous les ordres en visant les enfants de Gaza
.
Les forces d’occupation détiennent des citoyens et arrêtent un autre à Qalqiliya
.
Deux blessés par balles d’occupation à l’est de Khan Younis
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire