MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 11 Rajab 1439.

Flash info pour le 11 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Katibin.fr, voici les titres.

Affaire Wafa Dahman : France Télévisions condamné !
Nous vous relations la semaine dernière l’histoire de la journaliste Wafa Dahman qui avait décidé de porter plainte pour discrimination, harcèlement et abus de CDD contre France Télévisons, après 10 ans de bons et loyaux services durant lesquelles elle avait accumulé près de 500 CDD.
Verdict
France Télévisions a été reconnu coupable « d’infraction au code du travail » et a été condamné à 10 000 euros d’amende. Le DRH de France 3, Olivier Godard, écope lui aussi d’une amende de 3 000 euros avec sursis. En revanche ils n’ont pas été condamné pour discrimination et harcèlement, le temps de prescription, de 5 ans, étant passé.
Wafa Dahman est plutôt satisfaite du verdict mais continuera à se battre pour que sa cause soit entendue équitablement. Une prochaine audience aura lieu, en juin, en appel au conseil de prud’hommes.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Attentat à la mosquée de Québec : le tueur plaide non coupable.
Plusieurs membres de la communauté musulmane ont tenu à assister, lundi 26 mars, au début d’audience d’Alexandre Bissonnette, l’auteur de la fusillade perpétrée le 29 janvier 2017 au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ). L’accusé, qui est apparu poignées et chevilles menottées à la barre, a plaidé non coupable à chacun des 12 chefs d’inculpation retenus contre lui, six pour meurtres au premier degré et six tentatives de meurtre.
Les noms des victimes ont été lus à haute voix par le juge de la Cour supérieure québécoise, François Huot : Mamadou Tanou Barry, Ibrahima Barry, Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane, Azzedine Soufiane et Aboubaker Thabti, tués lors de la fusillade ; Saïd Akjour, Aymen Derbali, Saïd El Amari, Nizar Ghali et Mohamed Khabar, les rescapés de l’attentat ; ainsi que de tentatives de meurtre contre les 35 autres personnes présentes au CCIQ ce jour-là.
Le plaidoyer du tireur, âgé de 28 ans, a soulevé des murmures dans l’assistance, composée en partie des familles des victimes de la fusillade. Une série d’audience de témoins s’en est suivi mais aucune information n’ait été divulguée par la presse canadienne en raison d’une ordonnance de non-publication émise par le juge visant à éviter d’influencer des jurés. Ces derniers devraient être sélectionnés le 3 avril en vue du procès qui devrait débuter la même semaine.

Rwanda : les appels à la prière par haut-parleur interdits à Kigali.
Dans la ville de Kigali, capitale du Rwanda, le gouvernement a interdit dans le courant du mois de mars les appels à la prière par haut-parleur. Les mosquées ne peuvent plus utiliser d’enceintes pour annoncer les prières quotidiennes.
Face à cette mesure d’interdiction, des responsables musulmans ont dénoncé cette décision du gouvernement. L’un d’eux a déclaré que le gouvernement aurait pu être moins radical en demandant aux dirigeants des mosquées de baisser le volume des hauts-parleurs.
Pour justifier sa décision, le gouvernement a invoqué le fait que les appels à la prière étaient la source de nuisances sonores conséquentes dans la ville, en particulier dans le quartier de Nyarugenge où est recensée une forte concentration de mosquées.
Quelques semaines plus tôt, plus de 700 églises et une mosquée ont été fermées en raison du non-respect des règles de construction et d’hygiène.
Les musulmans représentent moins de 5 % de la population au Rwanda.

Sur oumma.com, voici les titres.

Arabie saoudite : une septuagénaire égyptienne, victime d’escrocs, arrêtée pour “trafic de drogue”.
Inconcevable et choquante, l’arrestation en Arabie saoudite d’une infortunée grand-mère égyptienne, victime d’un couple d’escrocs sans foi ni loi qui ont odieusement abusé de sa confiance, a soulevé, la semaine dernière, une houle d’indignation en Egypte.
Agée de 75 ans et analphabète, la malheureuse Saadeya Hammad était loin d’imaginer que le grand voyage de sa vie en Terre Sainte tournerait au cauchemar, l’éloignant des hauts lieux saints de l’islam où elle avait hâte de se recueillir, pour la mettre derrière des barreaux où elle n’avait pas sa place.
Quelle ne fut pas la stupeur de ses proches et des habitants de Darin, une bourgade située à proximité de la cité égyptienne de Nabaruh, d’apprendre son impensable interpellation à l’aéroport de Yanbu pour « trafic de drogue », traitée comme une vulgaire criminelle que, de toute évidence, elle n’était pas.
Nul besoin d’être un fin limier pour comprendre qu’elle avait été la proie facile de malfaiteurs égyptiens de la pire espèce, à ce point dénués de conscience et de compassion envers une personne âgée, qu’ils avaient fait croire à cette femme pieuse et peu fortunée qu’elle avait gagné un voyage à La Mecque pour effectuer la Omra.
Sous le choc après avoir reçu un appel de sa chère maman l’informant, d’une voix tremblante, qu’elle était accusée d’un délit qui dépassait son entendement, la fille de Saadeya Hammad, qui avait senti ses jambes se dérober sous elle, s’est aussitôt redressée pour crier à l’innocence de sa mère. Elle n’a pas hésité à se tourner vers le président Sissi pour la sortir de cet effroyable guêpier.
« Nous étions tellement heureux que notre mère puisse accomplir la Omra et nous ne suspections aucune arnaque. Quand nous l’avons laissée à l’aéroport du Caire, l’escroc qui lui avait offert ce pèlerinage de la part d’un bienfaiteur saoudien, lui a remis un sac qui, soi-disant, contenait des papiers à remettre à cet homme à son arrivée en Arabie saoudite. Le piège s’était refermé sur elle et nous n’avons rien vu venir », a-t-elle expliqué, bouleversée, à la presse nationale.
Scandalisés, des centaines d’Egyptiens sont immédiatement descendus dans les rues du village natal de Saadeya Hammad pour scander à tue-tête « Elle est innocente ! » (voir vidéos ci-dessous). Pendant ce temps-là, sa fille, qui se reprochait amèrement son manque de vigilance, a remonté la trace des vrais coupables lesquels, au final, formaient un dangereux trio : une voisine de sa mère, le mari de celle-ci et un troisième comparse peu recommandable.
Ils croupissent aujourd’hui tous les trois en prison, tandis que Saadeya Hammad se remet doucement de ses émotions, ressortant de cette terrible mésaventure totalement blanchie mais pas indemne.
reportage a voir sur oumma.com.

Palestine : La Knesset sur le point d’officialiser l’apartheid.
Le racisme et les pratiques d’apartheid sont depuis longtemps inscrits dans les faits par Israël. Ils sont clairement institutionnalisés en territoires palestiniens occupés, avec les routes réservées aux colons ou les régimes administratifs et judiciaires différents, selon que les habitants sont Palestiniens ou colons israéliens, avec les interdictions de construire pour les Palestiniens et les destructions de maisons ou les évictions des Palestiniens de Jérusalem.
Mais c’est aussi le cas à l’intérieur même d’Israël avec des statuts personnels discriminatoires – pour exemple le mariage : les Palestiniens d’Israël n’ont pas le droit d’épouser la personne de leur choix et de vivre en Israël avec elle, si c’est un Palestinien ou une Palestinienne de Cisjordanie, ou de Gaza, voire un.e réfugié(e). Discriminations également pour les communautés bédouines du Néguev, dont les maisons et les villages subissent des destructions répétées.
La loi sur “l’État-nation”, adoptée par le “Comité sur la Loi fondamentale” de la Knesset, va donner très prochainement un caractère constitutionnel au caractère exclusivement juif de l’État.
Elle le fait en mettant en avant un supposé droit à l’autodétermination du “peuple juif”, – à l’opposé de la vision d’un État de tous ses citoyens dans des frontières internationalement reconnues -, en inscrivant dans la loi fondamentale Jérusalem, comme capitale d’Israël, et en retirant à la langue arabe son statut de langue officielle.
Sûre de l’appui inconditionnel de l’administration Trump, l’équipe au pouvoir a décidé qu’elle pouvait s’affranchir de toute règle juridique fondée sur les droits humains.
Avec l’adoption imminente de cette loi, il sera impossible de continuer à présenter Israël comme une démocratie : un État qui met à part près de 20% de sa population est un État d’apartheid.
Monsieur Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, en visite en Israël, va-t-il fermer les yeux sur cette réalité ? La France va-t-elle continuer à faire comme si de rien n’était et continuer à coopérer avec cet État ?
On le voit aujourd’hui : la complaisance érigée en ligne politique et le refus de sanctionner les violations du droit ne mènent qu’au pire.
Le bureau national de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS)
Paris, le 26 mars 2018.

Anouar Kbibech répond à Valls qui veut interdire le salafisme.
Anouar Kbibech, vice-président du CFCM, a répondu chez Bourdin à la proposition simpliste de Valls qui souhaite interdire le salafisme. Pour Anouar Kbibech Interdire le salafisme, “c’est comme interdire le chômage, ce n’est pas si simple”.
reportage a voir sur oumma.com.

Droits humains en Egypte : un bilan alarmant.
Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent de la situation en Egypte. La situation n’est guère meilleure concernant la liberté de la presse.
reportage a voir sur oumma.com.

L’Union des Mosquées de France condamne l’assassinat de Mireille Knoll, une octogénaire rescapée de la rafle du Vel d’Hiv.
L’Union des Mosquées de France (UMF) dénonce et condamne avec force l’assassinat lâche et odieux dont a été victime, vendredi dernier à Paris, une femme juive rescapée de la rafle du Vel d’Hiv et âgée de 85 ans. Deux suspects ont été arrêtés et poursuivis pour homicide volontaire, et le caractère antisémite de ce meurtre abject a été retenu par le parquet de Paris chargé de l’enquête.
L’Union des Mosquées de France présente ses sincères condoléances aux enfants de la victime et à ses proches, et exprime son soutien total et sa pleine solidarité avec la communauté juive de France, durement touchée par cette terrible et meurtrière tragédie.
Mohammed MOUSSAOUI.
Président de l’Union des Mosquées de France.
Paris, le 27 mars 2018.
Une marche blanche sera organisée mercredi 28 mars en hommage à Mireille Knoll.

Sur Mizane.info, voici les titres.

France : Arnaud Beltrame, héros d’une France musulmane.
Le gendarme de 44 ans s’était substitué à une femme prise en otage par Radouane Lakdim dans le super U de Trèbes. Mort des suites de ses blessures infligées à l’arme blanche, promu au rang de colonel à titre posthume, Arnaud Beltrame recevra un hommage aux Invalides mercredi 27 mars.
La folie criminelle a encore frappé le territoire français vendredi 23 mars au Super U de Trèbes. Un homme répondant au nom de Radouane Lakdim a pris en otage les employés et les clients du magasin après avoir tués deux salariés. Un acte de terrorisme accompli par un homme fiché s depuis 2014, condamné en 2011 et 2015 pour possession de stupéfiants et autres délits de droit commun. Arrivé avec les gendarmes 20 minutes après le début de la prise d’otages, Arnaud Beltrame a tenté de négocier la libération des otages avant de proposer de se substituer à une femme prise comme bouclier humain par l’assaillant. Un acte héroïque qui a coûté la vie au lieutenant-colonel mort des suites d’une attaque au couteau. Honoré à titre posthume du rang de colonel, Arnaud Beltrame recevra un hommage aux Invalides mercredi 27 mars 2018. Cette mort, à l’image de celle de toutes les victimes du terrorisme, a suscité une grande tristesse dans la communauté nationale et plus particulièrement dans la communauté musulmane française, doublement affectée par les événements tragiques de Trèbes. Prise en épingle, coincée entre le marteau de la folie criminelle terroriste et l’enclume de la colère populaire, la communauté musulmane française vit des jours difficiles. Et pourtant, au-delà du caractère tragique de ce que nous vivons collectivement en France, page après page, ligne après ligne, une autre histoire s’écrit discrètement dans les cahiers secrets de la conscience universelle. Dans ces récits intimes, où la violence des Hommes se heurtent au courage des âmes, des scènes insoupçonnées se déroulent sous nos yeux, des moments de rencontre exceptionnels.
Une leçon d’islam, ultime et magistrale.
Le sacrifice héroïque d’Arnaud Beltrame face à la rage destructrice de Radouane Lakdim en est un incontestablement. Arnaud Beltrame, ce gendarme, qui devait se marier en juin, a fait le don de sa vie pour qu’une autre âme vive. Ce sacrifice ne témoigne pas seulement de la grandeur de cet homme, il célèbre avec force et honneur toutes les vertus universelles enfouies, tapies au fond de l’être et qui surgissent en tant de crise, de guerre ou de violence criminelle, pour communiquer aux Hommes un message d’espoir et de dignité. Ce message, Arnaud l’a transmis avec sérénité et amour. Dans la communion tragique de ses derniers instants de vie, il a vécu et approché avec beaucoup plus de générosité et d’élan de cœur la quintessence du message coranique de l’islam, de ses valeurs ultimes qui sont justice, bienfaisance, assistance aux proches et sacralité de la vie, que n’aurait jamais pu le faire Radouane Lakdim, cet homme corrompu par la haine et consumé par le feu satanique de la colère. « Dieu vous ordonne la justice, la bienfaisance et l’assistance aux proches » (sourate Les abeilles, verset 90), « Celui qui sauve une vie est comme celui qui a sauvé l’humanité toute entière » (sourate La table servie, verset 32), « Rends le bien pour le mal, et tu verras ton ennemi se muer en fervent allié ! Mais une telle grandeur d’âme est seulement le privilège de ceux qui savent faire preuve de patience et de ceux qui sont touchés par une grâce peu commune. Et si le démon t’incite à agir autrement, cherche aussitôt refuge auprès de Dieu, car Il entend tout et sait tout. » (sourate Les versets détaillés, versets 34 à 36). Ces règles d’or inscrites en lettres divines sur le fronton de tous les cœurs valeureux, Arnaud Beltrame les aura honorées avec beaucoup plus de douce ferveur et de sainte humilité que son assaillant injuste n’aurait jamais pu le concevoir.
Vendredi 23 mars, Arnaud Beltrame n’a pas seulement offert sa vie à une victime et à une Nation, il a délivré une leçon magistrale d’islam à un criminel qui en manquait cruellement et par cet enseignement ultime, a transmis un précieux flambeau, le même flambeau que d’autres avant lui avaient porté avec dignité, dans la beauté de l’anonymat, au seuil de la vie et de la mort : Ahmed Merabet, Lassana Bathily, Yoav Hattab, Ludovic Boumbas et tant d’autres…

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

BEN SALMANE RECONNAIT AVOIR PROPAGÉ LE WAHHABISME SUR ORDRE DE L’OCCIDENT : AUX ORIGINES DE LA GANGRÈNE SALAFISTE.

CNR : L’avenir des retraités aléatoire.

60 millions d’électeurs à l’épreuve du scrutin présidentiel en Egypte : Al-Sissi sur du velours.

Des parkings de plus de 3000 véhicules opérationnels fin 2018 : Alger cherche une circulation plus fluide.

120 cas suspects détectés en milieu scolaire à Constantine : L’alerte à la rougeole maintenue.

A propos de la crise du lait : A quel saint se vouer ?
Alors que les distributeurs parlent d’une réduction sensible de leurs quotas de lait en sachets dans plusieurs régions, le ministère de l’agriculture, de développement rural et de la pêche ,est bien déterminé à soutenir qu’il n’y a aucune « pénurie ».

Gaid Salah préside un colloque sur » la Doctrine Militaire de la Révolution de Novembre 1954 : » Un chemin référentiel à suivre pour tous « .

Les familles des détenus sahraouis attendent désespérément l’intervention du SG de l’ONU : Le Maroc ne croit qu’à la pression internationale.

Intempéries : Des dégâts considérables dans plusieurs wilayas.

Grogne des médecins résidents : Les concessions ministérielles » insuffisantes « .

Sur le muslim post.com, voici les titres.

France : A Fresnes, des surveillants et un aumônier juif accusés de corruption.
Ils sont six hommes, parmi lesquels un cadre et un surveillant de la prison de Fresnes, deux détenus et un aumônier juif, à avoir été placés en garde-à-vue. Le centre pénitentiaire de Fresnes, dans le Val-de-Marne, est l’un des plus grands de France. Et un véritable réseau de corruption interne à la prison y a été démantelé.
Arnaud Mimran, un proche de Netanyahu.
Les membres du personnel de la prison auraient été enrôlés par deux détenus plutôt célèbres : le premier, Arnaud Mimran, est considéré comme « l’escroc du siècle ». Impliqué dans le scandale de l’escroquerie à la TVA sur la taxe carbone, Mimran a également avoué avoir offert 1 millions d’euros au Likoud, le parti de Netanyahu. Il avait d’ailleurs prêté au Premier ministre israélien son appartement à Paris. Le second, Eric Robic, avait écrasé une Israélienne à Tel-Aviv en 2011 avant de prendre la fuite.
Que s’est-il passé derrière les barreaux du centre pénitentiaire de Fresnes ? Le cadre, le surveillant et l’aumônier auraient accordé un traitement de faveurs à plusieurs détenus juifs et sont soupçonnés, pour cela, d’avoir touché de l’argent. Ils auraient notamment laissé les détenus téléphoner à l’aide d’un téléphone portable ou encore proposé d’accélérer des demandes d’aménagement de peine.
Une association cultuelle juive qui jouait un rôle de banque
Les faits sont graves : voilà un an que l’enquête a été lancée et, à ce jour, plusieurs centaines de milliers d’euros auraient été saisies lors de perquisitions aux domiciles des suspects, mais également à l’intérieur de la prison. A l’extérieur du centre, un troisième homme — Fabrice Touil, également acteur incontournable de l’escroquerie à la taxe carbone — est également accusé d’avoir fait transiter l’argent jusque dans le bureau du directeur de division de Fresnes.
Outre l’aumônier juif régional d’Île-de-France, les enquêteurs indiquent qu’une association cultuelle juive pourrait avoir joué un rôle dans les transactions financières. Les proches des détenus soupçonnés finançaient cette association.
Dans un rapport de 2012, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté expliquait que, dans le centre pénitentiaire de Fresnes, « le rabbin vient rencontrer la communauté juive des trois divisions le mardi matin » et « chacun peut rencontrer
individuellement le rabbin. » Selon le Contrôleur, « les personnes détenues se plaignent régulièrement auprès du rabbin de problèmes concernant la nourriture kasher, le changement des draps, la distribution de serpillière, les promenades exigües, les parloirs qui sont une ‘étuve’ l’été et le problème des salles d’attente. » Les enquêteurs ont été alertés de l’existence de ce réseau de corruption par des détenus qui ne supportaient plus les différences de traitement à Fresnes entre prisonniers.

Une Journée internationale des femmes musulmanes contre les stéréotypes.
Ce mardi, s’il y a un hashtag à suivre sur les réseaux sociaux, c’est bien celui-ci : #MuslimWomensDay. Toute la journée, les femmes musulmanes sont à l’honneur. Et il fallait bien cela, tant elles sont invisibilisées dans les médias. Organisée par l’association Lallab, le site américain MuslimGirl, nos confrères de SaphirNews et le site Cheek Magazine, la Journée internationale des femmes musulmanes a pour objectif premier de « révolutionner le récit fait sur les femmes musulmanes et promouvoir une représentation médiatique plus inclusive. »
Au programme de ce deuxième Muslim Women’s Day, des conférences-débats. Lallab déplore que « les femmes musulmanes en France doivent faire face à un traitement médiatique dangereux, les représentant généralement comme des femmes tantôt soumises et oppressées, tantôt hypersexualisées, mais toujours infantilisées, ignorantes, voire menaçantes. » Un traitement médiatique « parfois pernicieux », dénonce l’association féministe, qui estime que cela « a de réelles conséquences sur l’image et la vie des femmes musulmanes en France, qui représentent plus de 80 % des victimes des actes islamophobes. »
Et si l’on parle presque quotidiennement d’Islam et du voile, « il est temps de briser le silence paradoxal qui fait que l’on ne cesse de parler des femmes musulmanes sans leur donner la parole », estime l’association Lallab qui veut « changer la narration faite sur les femmes musulmanes » et « continuer à apporter une réponse positive pour célébrer celles que l’on ne cesse de marginaliser. » Lallab appelle notamment les internautes à poster aujourd’hui des messages de solidarité avec le hashtag #MuslimWomensDay mais également à partager les articles parlant de ces femmes musulmanes trop peu présentes dans les médias.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Gidéon Levy : Absolument, c’est de l’apartheid.
Avec la condamnation à la prison d’Ahed Tamimi, la vérité est sortie sur Israël.
Ils ne l’ont peut-être pas voulu – c’est trop grand pour eux, et peut-être même trop grand pour leur arrogance, mais ils sont les initiateurs du régime, ou du moins ses annonciateurs. Ils ont étudié le droit et sont allés travailler («servir») dans les tribunaux militaires. Ils ont été promus et sont devenus juges militaires. C’est ainsi qu’on appelle les bureaucrates qui travaillent pour l’armée morale en tant que juges des occupés dans les territoires occupés. Ils travaillent dans une unité militaire avec un nom biblique: la «Cour militaire de Judée», et ils décident du sort des gens. Sans doute sont t-ils certains de travailler dans un système juridique, comme ils l’ont appris à l’université. Il y a, après tout, des procureurs et des avocats de la défense. Il y a même un traducteur.
Le travail n’attire en général pas l’attention. En Israël, qui se soucie de ce qui se passe dans les préfabriqués de la base militaire d’Ofer? Ils ont envoyé des milliers de personnes à des dizaines de milliers d’années d’emprisonnement, et presque jamais exonéré quiconque; sur leur lieu de travail, ceci n’existe pas. Ils ont également approuvé des centaines de détentions sans audience, même s’il n’y en a pas dans un pays de droit. Jour après jour, c’est juste un autre jour au bureau.
Et puis Ahed Tamimi est arrivée. Près de 2 millions de personnes dans le monde ont signé une pétition demandant sa libération. Et les forces de la justice militaire israélienne, les employés du système, ont seulement persévéré. Maintenant, il faut les remercier. Cette fois-ci ils ont exposé au monde la vérité nue: Ils travaillent pour un système d’apartheid. Ils sont ses annonciateurs. Ils sont ses formulateurs. Ils sont ses entrepreneurs, petits rouages ​​dans une grosse machine, mais ils reflètent la réalité.
Les trois officiers qui ont jugé l’adolescente dans divers tribunaux militaires, le colonel Netanel Benishu, président de la Cour d’appel militaire (il n’y a pas de pénurie de titres ici), qui a approuvé l’audience à huis clos, le lieutenant-colonel Menahem Lieberman, président du tribunal militaire de Judée, qui a approuvé le plaidoyer négocié par lequel Tamimi et sa mère purgeront huit mois de prison pour rien, ou pour son héroïsme, et le lieutenant-colonel Haim Balilty, qui a approuvé son maintien en détention pendant tout le procès. Un jour, ils seront nommés à la Cour suprême. Un colonel et deux lieutenant-colonels qui ont dit au monde: Il y a l’apartheid ici.
Par seul hasard ils étaient tous trois des religieux, une sorte de coïncidence innocente. Nous ne savons pas qui parmi eux est un colon, mais cela ne veut rien dire non plus. Ils sont allés travailler dans un tribunal militaire de l’occupation pour protéger les droits de l’homme dans les territoires, au nom du Seigneur des Armées. Après leurs décisions sur Tamimi, il n’y a plus de gens impartiaux dans le monde, pas même dans l’Israël décervelé, qui peut sérieusement prétendre qu’un régime d’apartheid n’existe pas dans les territoires. Le mouvement BDS devrait féliciter les officiers qui ont levé tous les doutes de ceux qui avaient encore des doutes. Le système juridique qui a une loi pour les Juifs et une autre pour les Palestiniens, sans excuses, sans blanchiment, devrait être apprécié pour son honnêteté. Un système judiciaire qui a condamné un soldat ayant abattu un blessé à un seul mois de plus qu’une adolescente qui a giflé un soldat – c’est un système qui admet ouvertement qu’il considère gifler l’occupant à la hauteur du meurtre d’une personne sous occupation . Un seul mois les sépare.
Un système qui ne pouvait concevoir d’arrêter, d’interroger, d’inculper et certainement pas de condamner à plusieurs mois de prison une fille des colonies qui a giflé un soldat, lui a jeté des ordures, a crevé les pneus de son véhicule, lui a jeté des pierres ou l’a frappé – Un tel système a envoyé Tamimi à huit mois de prison. Faut-il en dire plus? Son avocat, Gaby Lasky, ne pouvait rien faire d’autre que d’accepter la négociation de plaidoyer. Lasky, aussi, comme deux millions de personnes dans le monde, veut voir Tamimi libre.Et peut-être que la phrase de Tamimi est correcte. Grâce à cela, la propagande israélienne ne peut plus se disputer avec le monde contre l’accusation d’apartheid sans ridicule. Les colonels de Judée ont exposé la vérité, connue depuis longtemps. Vous pariez que c’est l’apartheid.
Traduction : JPB pour Agence Media Palestine.
Source : Haaretz.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

La situation à la frontière de Gaza est explosive, s’inquiète le Chef d’état major israélien
.
Le Chef d’état-major , Gadi Eisenkot, a mis en garde l’armée d’occupation israélienne de la possibilité d’explosion de ce qu’il appelait « l’arène palestinienne » est très élevée, à l’approche des Grandes marches du Retour, vers les territoires occupés, vendredi prochain
.
Abou Obaida : Nous soutenons la nation contre les menaces israéliennes
.
B’Tselem : l’occupation a expulsé des milliers de Palestiniens de 200 communautés
.
Netanyahu salue le projet de loi US interdisant l’aide à l’Autorité palestinienne
.
20 Palestiniens dont des militants du bloc islamique arrêtés en Cisjordanie occupée
.
Zahhar: Nous continuons la marche du retour et les menaces de l’occupation ne nous font pas peur
.
Le CLP organise une session de défi à la frontière est de Gaza
.
« Le Comité de Coordination » avertit l’occupation d’attaquer les participants de la marche du retour
.
L’Autorité Palestinienne arrête et convoque 15 citoyens en Cisjordanie
.
Les colons obtiennent la permission de « sacrifice de la Pâque » près d’al-Aqsa
.
Israël reporte de nouveau fois la libération de Sheikh Raed Salah
.
Un ancien prisonnier meurt après avoir été libéré des prisons israéliennes
.
Israël va imposer une fermeture de huit jours en Cisjordanie et à Gaza
.
Une jeune palestinienne condamnée à 22 mois de prison ferme
.
Mladenov: Les Nations Unies ne reconnaîtront aucun changement sur les frontières de 1967
.
Les colons agressent et blessent un agriculteur palestinien
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire