MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 12 Rajab 1439.

Flash info pour le 12 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

France : Le CCIF, l’association qui défend les droits des musulmans.
Sébastien Jallamion se plaint dans un tweet d’avoir été convoqué par la gendarmerie suite à la publication de l’un de ses tweets datant de 2016.
Ce militant du site web d’extrême droite Riposte laïque avait posté « Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans ».
Le genre de propos qui pullulent sur les réseaux sociaux mais que le CCIF combat avec force et vigueur. Le Collectif contre l’Islamophobie en France mène une véritable guerre contre les discriminations envers les musulmans.
Pour le CCIF aucun acte ou commentaire aussi infime soit-il est à négliger.
Le collectif qui ne se revendique d’aucun courant politique ou religieux, a été créé il y a plus de treize ans en réaction à la montée de l’islamophobie. Depuis quelques années la parole hostile aux musulmans s’est appropriée l’espace public sans que cela n’offense qui que ce soit.
Dans le but de contrer les discours politico-médiatiques ouvertement racistes et anti-musulmans, le CCIF a retenu les fautes du passé en matière d’immigration, aujourd’hui il est un soutien pour toute personne victime d’abus liés à son origine ethnique.
Le collectif a mis en œuvre une stratégie médiatique performante pour défendre la présence musulmane dans la société au-delà de la question religieuse.
Il s’agit d’un dur labeur qui impose une vigilance quasi quotidienne, que cela soit lorsque le maire de Meaux, Jean-François Copé s’insurge contre un collégien qui se serait fait arracher des mains son goûter pendant le ramadan, le CCIF prompt comme l’éclair, organise une distribution gratuite de pain au chocolat à la gare Saint-Lazare en octobre 2012.
Ou que Marine Le Pen compare les prières de rue à une nouvelle occupation, le collectif dépose plainte et obtient la levée de l’immunité parlementaire de la députée européenne.
Présent sur tous les fronts, le CCIF démontre chaque jour que la persévérance est payante.
Tout comme contre Sébastien Jallamion, convoqué par un officier de la police judiciaire dans le cadre d’une enquête préliminaire diligentée par le parquet de Paris suite à ses propos haineux.
Suite à un signalement du CCIF auprès du Procureur de la République de Paris,
Monsieur Jallamion est assigné devant le tribunal correctionnel de Paris, il risque jusqu’à un an de prison et 45.000 euros d’amende s’il est condamné.

Sport : Mondial 2026 – Le Qatar veut offrir son stade démontable au Maroc.
Voilà qui devrait faire l’affaire du Maroc. Le Qatar qui organise la Coupe du monde 2022 vient de faire une généreuse proposition au Royaume chérifien.
La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a posé en août 2017, sa candidature pour accueillir la Coupe du monde 2026. Si le Maroc décroche le mondial, il deviendrait le deuxième pays africain à accueillir l’événement de la FIFA, après l’Afrique du Sud en 2010.
Mais l’organisation d’un tel événement nécessite de longues années de préparation et un investissement estimé à plusieurs milliards d’euros, pour la construction d’infrastructures, la mise en place d’un réseau de transports, et une capacité hôtelière et sanitaire suffisante.
Bien que le ministre marocain de la jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami affirme que le Maroc est fin prêt pour accueillir sa première Coupe du monde, le Qatar tient tout de même à soutenir la candidature marocaine en offrant son enceinte démontable, le Ras Aboud Stadium.
Le Qatar s’apprête à accueillir le mondial 2022, pour cela il s’est doté de stades en parti démontables. Le Ras Aboud Stadium a été imaginé et réalisé par le cabinet d’architecte espagnol Fenwick Iribarren. Une conception audacieuse jamais utilisée dans l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA.
D’une capacité de 40.000 places, le stade est constitué de blocs modulables contenant des sièges démontables, des stands de restauration et des sanitaires.
La proposition du Qatar permettrait au Maroc de faire de sérieuses économies. Le stade serait alors démonté, mis dans des conteneurs puis expédié vers le Maroc.
reportage a voir sur ajib.fr.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Dallil Boubakeur dénonce (enfin) l’islamophobie systémique française !
L’Islam de France est celui du CFCM, servile envers le gouvernement français et aux ordres des ambassades étrangères … mais cela ne suffit plus.
Pour les élites françaises la servilité du CFCM ne suffit plus car encore trop conservatrice et le projet est clair : domestiquer un peu plus les musulmans en France, s’asseoir sur leurs libertés, interdire leur visibilité et donc changer … l’Islam lui-même.
C’est donc dans ce sens que le gouvernent a annoncé que le changement de l’Islam de France passera par les conseils de l’institut Montaigne. Or l’institut à travers ses propositions finit de retirer à la mosquée de Paris et au RMF leurs derniers petits privilèges de caïds à la faveur d’une nouvelle institution … encore plus déconnectée de la base.
Dalil Boubakeur, qui est un de nos lecteurs assidus, a donc souhaité réagir à la réforme qui s’annonce en empruntant un style très Islam&Info pour appuyer sa démonstration.
C’est ainsi que tonton Dalil lâche enfin la vérité, celle de l’islamophobie des élites françaises, des corps de l’état, des médias, des lois d’exception, de l’apartheid ethno-confessionnel : une islamophobie d’état systémique qui étouffe la liberté des musulmans en France.
Que répondront désormais ceux qui nous accusent d’exagérer l’islamophobie en France après ces citations explicites de Dalil Boubakeur lors d’une tribune offerte au journal Le Point ?
Pourquoi les sites communautaires habitués à relayer des mensonges du CFCM se sont-ils cette fois bien gardés de relayer ces aveux vérité de Dalil Boubakeur ?
Lui aussi serait un agitateur, un communautariste ou encore peut-être se serait-il … radicalisé ?
En tout cas le message et le constat sont clairs et ne pourront plus être contestés par les tièdes, les lâches et … les autorités.
Ces citations sont issues d’une tribune de Dalil Boubakeur au journal Le Point :
“Depuis des années nous assistons à la banalisation d’une islamophobie décomplexée dans notre vie quotidienne et dans toutes les strates de la société. Depuis la première «  affaire du foulard  » en 1989 jusqu’au débat sur «  Islam et laïcité  » le 5 avril 2011 en passant par le débat sur l’identité nationale, la «  burqa  », le «  halal  », ou les «  prières de rue  », les musulmans de France sont victimes d’une stigmatisation permanente dans certains médias comme dans l’ensemble de l’échiquier politique, sous la plume de certains intellectuels ou politiciens. «  L’islam est un problème pour la France  », a déclaré récemment un ex-Premier ministre.”
“Tout un courant d’opinion se fait jour qui encourage une certaine islamophobie dangereuse qui gangrène bien des esprits de nos quartiers et de nos villes et villages.”
“Mais nous refusons que certains intellectuels, journalistes ou hommes politiques, forts de leur position dominante et dans un esprit d’amalgames sidérants, alimentent dans notre pays l’impression générale de beaucoup de Français qui cèdent à la peur d’un islam décrit comme intrinsèquement fanatique”
“ne cesse de grandir dans certains milieux politiques la tentation de s’attaquer à la loi de 1905 sur la laïcité pour hiérarchiser les religions et s’ingérer dans le fonctionnement de l’une d’entre elles : l’islam ! Comme au temps des colonies.”
“Nous, citoyens français de confession musulmane, demandons à nos censeurs et juges patentés la présomption d’innocence républicaine avant que d’être condamnés et voués aux gémonies”
“Nous refusons d’être régulièrement pointés du doigt comme des boucs émissaires pour éviter de parler des vrais problèmes et des angoisses des Français que sont le chômage, le pouvoir d’achat ou l’écart croissant des inégalités sociales et économiques  !”
“un citoyen libre ne doit pas être soumis régulièrement à une doxa arbitraire ou vexatoire qui l’enferme, voire le ghettoïse en raison de son appartenance réelle ou supposée à une religion. Et avec comme seule solution, « réorganiser l’islam, voire le changer » !”
“La démocratie sera toujours du côté de celles et ceux qui exigent l’égalité, la justice sociale et le respect des libertés civiles, au côté de tous nos concitoyens stigmatisés au nom de leur appartenance religieuse réelle ou supposée, ou de leur couleur.”

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Comment Paul Pogba rend hommage à son défunt père en plein match. vidéo.
Paul Pogba s’est illustré lors du match amical opposant la France et la Russie mardi 27 mars en marquant le second but pour l’équipe de France.
Pour célébrer son but, le milieu de terrain de Manchester United a soulevé son maillot pour laisser apparaître un T-shirt rendant hommage à son père. Celui-ci dévoilait comme message « Joyeux anniversaire Papa » suivi d’une invocation en arabe appelant Dieu à la miséricorde du défunt.
Fassou Antoine Pogba, père de trois footballeurs, Paul, Florentin et Mathias, a succombé des suites d’une longue maladie en mai 2017 à l’âge de 79 ans. Si sa maladie n’avait pas eu raison de lui, il aurait pu souffler ses 80 bougies le jour du match. Paix à son âme.
reportage a voir sur saphirnews.com.

Sur oumma.com, voici les titres.

Un prédicateur australien tord le cou au mythe des “72 vierges”, car “moralement inacceptable”.
Déterminé à en finir avec le mythe des « 72 vierges », source d’interminables débats et de querelles intestines – selon lequel des Houris aux grands yeux noirs sont offertes aux croyants au Paradis en récompense de leur loyauté à Allah – Mohammad Tawhidi, un prédicateur australien d’origine irakienne, a décidé récemment d’y couper court à travers un tweet qui a dû briser bien des illusions…
A ceux qui y croient dur comme fer et considèrent cette promesse de « septième ciel » comme d’essence islamique, celui qui se fait appeler « l’imam de la paix » répond, sans tourner autour du pot, que le seul but de cette théorie est de faire le lit de la misogynie et de perpétuer une suprématie masculine.
Tordant le cou à ce mythe pour mieux mettre en avant l’égalité hommes-femmes prônée par le Coran, ce prêcheur de la bonne parole insiste sur le fait que « Dieu ne peut pas récompenser les hommes avec des femmes », pour la simple et bonne raison que « les femmes ne sont pas des objets ». Il rappelle aussi que le Paradis en islam est un vaste jardin luxuriant, rempli de bienfaits et de plaisirs, où coulent des « rivières » et abonde de « la nourriture délicieuse », mais sans que des « vierges soient à la disposition des croyants ».
« La théorie selon laquelle Dieu récompense les bonnes actions sur terre avec 72 vierges au Paradis est moralement et logiquement inacceptable. Dieu ne peut pas récompenser les bonnes actions en utilisant des femmes. Les femmes ne sont pas des objets », a-t-il écrit, créant une agréable surprise sur les réseaux sociaux, particulièrement auprès de la gent féminine.
Encouragé par son succès, Mohammad Tawhidi a poursuivi sur sa lancée, soulignant l’importance des mères en islam et démystifiant les préjugés négatifs accolés à l’islam. « La notion islamique la plus féministe est celle qui stipule que le paradis est sous les pieds de ta mère », a-t-il ajouté, en sachant pertinemment que ce hadith a fait l’objet de diverses interprétations.
Toujours est-il que son tweet est devenu viral à la vitesse de la lumière. Les Australiennes, musulmanes et non musulmanes, se sont empressées de saluer cette mise au point éclairée, jugée inespérée et tombant à point nommé, à l’heure où la parole des femmes a pulvérisé la chape de plomb qui pèse sur les abus de pouvoir en tout genre, et leur corollaire, le harcèlement et les agressions à caractère sexuel.

P.Pogba dévoile un T-shirt après son but : « Joyeux anniversaire papa. Allah y rahmou ».
Auteur d’un coup franc magistral, long d’environ 25 mètres au ras du poteau, Paul Pogba n’a pas célébré son but en esquissant des pas de danse dont il a le secret, mais en ayant une pensée émue pour son regretté père, disparu en mai 2017. Un père, vaincu par une longue maladie, qui aurait eu 80 ans, précisément ce mardi 27 mars.
Sous son maillot de l’équipe de France, c’est le cœur d’un fils qui battait hier soir, sur la pelouse du stade de Saint-Pétersbourg, après avoir permis à la France de retourner aux vestiaires d’un pas léger, menant 1-0 face à la Russie, à la mi-temps.
Quel plus bel hommage pouvait-il rendre à la mémoire de son père qu’en s’agenouillant, les doigts levés vers le ciel, pour dévoiler un T-shirt sur lequel son amour filial, éternel, était écrit en toutes lettres : « Joyeux anniversaire papa. Allah y rahmou ».

France : Le fils de Mireille Knoll: “Le CRIF fait de la politique, moi j’ouvre mon cœur”.
Les propos d’une grande dignité de Daniel Knoll, le fils durement éprouvé de Mireille Knoll, âgée de 85 ans, qui a été lâchement assassinée vendredi dernier. Daniel Knoll refuse toute instrumentalisation politique de la mort de sa maman et affirme: “Le CRIF fait de la politique, moi j’ouvre mon cœur”.
reportage avoir sur oumma.com.

Sur Mizane.info, voici les titres.

Maryam Farghab : une mère courage engagée contre l’autisme.
A 42 ans, Maryam Farghab est une femme engagée dans la Cité. Membre active d’une association de lutte contre l’autisme au Maroc, elle anime également un blog en coaching personnel tout en rédigeant des articles sur l’une de ses passions : la cuisine. Portrait.
A Maubeuge, sa comme d’adoption, Maryam ne chôme pas. Mère de 4 enfants, âgée de 42 ans, Maryam est sur tous les fronts. Engagée dans la lutte contre l’autisme au Maroc, elle est présidente de l’association casa-autisme depuis 2006 qui vise à financer la construction d’un centre dédié à la lutte contre cette maladie à Casablanca, au Maroc. « Casa Autisme, a pour but in shaa Allah de construire un centre de prise en charge pour enfants et adultes autistes au Maroc. Un centre qui pourra accueillir et prendre en charge un maximum d’enfants et adultes avec mise à disposition de matériel et de professionnels compétents. Notre pays a besoin de ce centre comme il n’en existe aucun dans le royaume », écrit-elle sur le site de collecte des fonds.
« N’espérez rien de cet enfant ».
Ce combat, Maryam y a été confronté elle-même en découvrant que ses enfants étaient « différents ». « La cadette avait une syndrome d’asterger, l’aînée était surdouée. Entre haut potentiel et Asterger, la limite est mince », nous explique-t-elle. En 2005, la famille Farghab est au Maroc. La fille de Maryam a deux ans et sa différence n’est pas de celle qui sont prises en charge dans le Royaume chérifien. Commence un long chemin pour permettre à la cadette de se rendre à l’école et d’être autonome. « J’étais au Maroc et je n’ai rien trouvé sur place, ni parents, ni associations. Je me suis mise à écrire en me disant que si d’autres parents recherchent des informations, ils me trouveront moi. Aucune école marocaine n’a voulu de ma fille car elle était autiste malgré le fait qu’elle était accompagnée. C’est la mission française qui l’a accueilli dans une école. » Si les écoles boycottent les enfants autistes, les pédopsychiatres baissent les bras et se ruent vers les psychotropes. « Les pédopsychiatres vous disent : n’espérez rien de cet enfant. Je suis la preuve vivante que c’est faux. Ma fille est en troisième, dans un établissement privé non spécialisé et elle prépare son brevet. Je lutte contre l’emploi de psychotropes par des pédopsychiatres. Les enfants n’en ont pas besoin. »
Engagement auprès des familles.
A force de jeter des bouteilles à la mer, une aide lui est parvenue. « Un prof de l’université de Lille m’a contacté en me disant qu’ils formaient des psychologues en analyse appliquée du comportement ABA. Une de leurs stagiaires voulait faire un stage au Maroc dans des familles. J’ai trouvé une famille de Casablanca et deux autres de Rabat. Cette psychologue m’a donné les premiers outils pour une prise en charge huit heures par jour. » Comme il n’y a pas d’éducatrices spécialisés en autisme, Maryam a réussi à convaincre une étudiante à se former et à prendre en charge sa fille. Depuis, Maryam Farghab donne des conférences au Maroc pour partager son expérience avec les mamans d’enfants autistes. « Ne pas donner de médicaments, être patient, ne pas les frapper, si vous êtes épuisée prenez du temps pour vous » leur prodigue-t-elle comme conseils. Beaucoup de pères ont par ailleurs quitté le foyer conjugal ou abandonné l’éducation de leurs enfants autistes ce qui alourdit la charge des mères. Pour venir en aide aux familles autistes démunies qui ne peuvent assumer financièrement la prise en charge psychologique, orthophonique, psychomotricienne, Maryam lance régulièrement des cagnottes qu’elle reverse aux intéressés ou organise des collectes de jouets éducatifs utilisés dans la méthode Montessori. « Je me suis déplacé jusqu’en Belgique. Je vais à Paris en mai pour cela. J’ai enchainé une autre collecte de fourniture feutre, crayons de couleurs, pâte à modeler. Je m’y rendrai cet été au Maroc pour acheminer cette aide auprès des familles et des associations locales. Des mamans m’ont donné un coup de main pour récolter des fournitures ».
Coaching personnel et recettes de cuisine.
Si la lutte contre l’autisme mobilise son temps et son énergie, Maryam Farghab n’en oublie pas pour autant deux autres dadas : le coaching personnel et la cuisine. Un blog et un site internet respectif détaillent ces deux autres formes d’engagements. Après un passage à vide il y a sept ans, qui l’ont amené à se remettre en cause radicalement, Maryam a donc décidé de proposer ses services de coaching personnel et son expérience à ceux qui en ont besoin. Tout en s’adonnant au plaisir de cuisiner et de partager ses recettes maison. Une polyvalence assumée. « A part être maman, j’ai été chef à domicile, autodidacte en pâtisserie, vendeuse en prêt à porter, bricoleuse, j’aime tricoter, faire de la couture, et je suis également présidente d’une association. »

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

La deuxième mosquée du Pontet est sortie de terre.
Quatre ans après les premiers coups de pioche, la mosquée de la communauté turque de la région avignonaise est bien sortie de terre au Pontet. Le gros oeuvre est terminé depuis maintenant plus de deux ans, les travaux de finition ne sont pas encore entamés. Il semble que le chantier ait considérablement pris du retard, un ralentissement dû à un manque de fonds.
À terme, cette mosquée pourra accueillir 1700 fidèles et sera la plus grande du Vaucluse.
L’Association Culturelle Franco-Turque d’Avignon (affiliée au DITIB) porteuse de ce projet ambitieux a vu grand. Sur deux niveaux, le bâtiment abritera deux salles de prière, un salon de thé, une cuisine, un funérarium, des locaux techniques, un bureau, des salles de classe et une bibliothèque.
Cette mosquée sera la première du Vaucluse à se doter d’un dôme et d’un minaret. Situation d’autant plus inédite que cette commune est administrée par un maire issu du parti de Marine Le Pen. Il y a quatre ans, Joris Hebrard avait marqué les esprits en assistant lui-même ainsi que l’ensemble de son conseil municipal, à la pose de la première pierre de cette mosquée.

France : Appel aux dons pour sauver le Groupe Scolaire Privé de Massy.
Le groupe scolaire privé de Massy, établissement musulman hors contrat fonctionne depuis 2011 avec pour seules recettes, les cotisations des parents et les contrats aidés (emploi avenir, c.u.i/c.a.e). En effet, n’étant pas encore sous contrat, les enseignants ne sont pas rémunérés par l’Éducation Nationale, et restent donc à l’entière charge du groupe.
Grâce aux avantages fiscaux des contrats aidés, le groupe a réussi à équilibrer son budget permettant un fonctionnement normal de l’établissement. L’établissement précise que le montant de cette aide s’élevait à plus de 120 000 € pour l’année scolaire 2016-2017.
Avec les nouvelles restrictions concernant ce type de contrat, décidées par le gouvernement d’Edouard Philippe, le groupe nous apprend que ces contrats, censés durer trois ans, ne seront finalement pas reconduits plongeant l’établissement dans l’inconnu. Depuis la rentrée de septembre 2017, la dette ne cesse de s’accumuler. A ce rythme, la dette atteindra 148 846 € au 31 août 2018.
Cette situation critique a poussé l’établissement à lancer un appel aux dons en décembre. En trois mois, un peu plus de 86 000 € ont été collectés sur les 150 000 nécessaire pour sauver le groupe. 64 000 euros manquent encore. Une cagnotte est ouverte sur la plateforme Cotizup pour recueillir les dons en ligne.
En France, on compte une centaine d’établissements privés musulmans (existants ou en phase projet) contre 8500 pour les catholiques et 300 pour les juifs.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Dominique de Villepin reconnait que la guerre contre l’Irak a marqué le début de la déstabilisation du Moyen-Orient : Un complot parmi d’autres.

L’épidémie de la rougeole gagne les écoles : Lancement d’un contrôle général.

En marge de sa visite en Croatie : Messahel remet un message de Bouteflika à son homologue à Zagreb.

Avec 56% de remplissage des barrages : Pas de pénurie d’eau à l’avenir.

Mohamed Aissa met en garde contre les » idées sectaires engendrant la discorde : » L’homme des Saoudiens Ferkous » invité » à se taire.

Scandale Facebook : Mark Zuckerberg n’est pas encore tiré d’affaires.

Exploitation du gaz de schiste : L’Etat persiste et signe.

Congrès national de la fédération des taxieurs : La profession expose ses préoccupations.

Sur le muslim post.com, voici les titres.

Affaire Tariq Ramadan : des expertises médicales controversées.
Ce lundi 26 mars, le consul suisse en France a rendu visite à Tariq Ramadan à Fresnes, où ce dernier a été transféré récemment. Selon nos informations, le diplomate est sorti « choqué » par l’état de santé de son concitoyen. Le comité de soutien s’inquiète de « la détérioration rapide de l’état de santé du Professeur Ramadan. »
« Tariq est rentré debout, aujourd’hui il vient au parloir en fauteuil roulant ».
L’épouse de Tariq Ramadan, Iman, s’est rendue à Fresnes ce mercredi 28 mars. La quatrième visite depuis le début de la détention provisoire de son époux. Iman Ramadan dénonce des conditions de détention « indignes » et indique : « Le 2 février, Tariq est rentré debout. Aujourd’hui, il vient me voir au parloir en fauteuil roulant. »
Pourquoi n’a-t-on appris que lorsqu’il est arrivé en prison que Tariq Ramadan était atteint d’une sclérose en plaques ? Iman Ramadan assure qu’« il a été vu plusieurs fois par des médecins depuis 2014. » Dans un rapport médical daté de janvier 2016 que LeMuslimPost a pu consulter, le neurologue Dirk Deleu, neurologue, écrit que « après un an et demi de traitement, le patient a commencé à se plaindre de plus en plus de paresthésies des membres inférieurs. »
Les problèmes de santé de Tariq Ramadan n’ont pas débuté le 2 février lors de son arrivée à Fleury-Mérogis. Le professeur « a présenté pour la première fois en octobre 2014 un épisode de dix jours d’engourdissement des membres inférieurs initialement au niveau des deux pieds mais avec propagation progressive au niveau des genoux », indique le médecin. Iman Ramadan rappelle que, avant d’être incarcéré, il y avait autour de l’état de son mari « un consensus de diagnostics » : une sclérose en plaques et une neuropathie de type inconnu.
Le rapport d’expertise médicale attendu pour le 15 avril.
Selon le médecin qui l’a examiné en 2016, l’état de santé de Tariq Ramadan s’est détérioré. « Le patient remplissant les critères diagnostiques de la sclérose en plaques, un traitement médicamenteux a été indiqué, en particulier en raison de la lésion médullaire », écrivait le médecin il y a deux ans et demi déjà.
Un autre rapport médical a été fourni par la défense de Tariq Ramadan au tout début de la détention. Celui-ci effectué par le médecin chef de la prison de Fleury-Mérogis. Farid Mehareb. Un document balayé par les avocats de la partie adverse. « Mon confrère, explique Me Emmanuel Marsigny, a dit : ‘Ah oui, le certificat de ce docteur Farid ?‘ Mais qu’est-ce que ça veut dire ? C’est parce qu’il est Arabe ? Musulman ? » Une autre expertise médicale a indiqué que l’état de Tariq Ramadan était compatible avec sa détention. Tariq Ramadan, indiquait le rapport, s’il était bien atteint de sclérose en plaques, ne souffrait d’aucune neuropathie. Sauf que l’examen n’a duré que quelques minutes, sans le dossier complet et comporte des erreurs, notamment le poids de Tariq Ramadan qui est erroné — le rapport indique dix kilos de plus que la réalité. Puis à la Salpêtrière, un troisième avis assure que le type de sclérose en plaque détecté n’est pas le même. Iman Ramadan s’étonne de ces « avis médicaux contradictoires » là où, auparavant, il y avait consensus.
« Comment va-t-il pouvoir assurer sa défense dans ces conditions ? »
Suite aux contestations de la défense de Tariq Ramadan, qui reprochait une expertise bâclée, les autorités judiciaires se sont retrouvées dans l’obligation de revoir leur copie. Une nouvelle expertise médicale a donc été diligentée. Celle-ci a eu lieu ce mardi 27 mars 2018. Deux médecins — les neurologues François Chedru et Olivier Gout — ont examiné Tariq Ramadan pendant une heure et quart. Les deux experts donneront leur verdict mi-avril — au lieu de fin mars comme c’était prévu.
En attendant, l’état de santé de Tariq Ramadan inquiète. Début mars, l’avocat suisse de Tariq Ramadan, Me Marc Bonnant, avait rendu visite au professeur. Il indiquait que son client lui avait « paru très affaibli. Et il se sait affaibli. Son état de santé pose un problème médical, avec acuité. » Iman Ramadan dénonce les « risques d’effets permanents » : Tariq Ramadan a des maux de tête réguliers, des douleurs — crampes et engourdissements des membres de plus en plus réguliers —, des troubles du sommeil et de la mémoire. Seules quelques séances de kiné viennent parfois le soulager. « Comment pourrait-il assurer sa défense dans ces conditions ? », demande Iman Ramadan.

Racisme : la Coupe du Monde en Russie commence bien mal.
Mardi soir, lors du marche entre la Russie et la France, des cris de singes ont été lancés à plusieurs reprises contre Ousmane Dembélé et Paul Pogba. La rencontre amicale se disputait à Saint-Pétersbourg. Problème : dès le 14 juin, la Russie accueillera la Coupe du Monde de football. Et les cris racistes de ce mardi soir sont loin d’être une première. Lors de ce Mondial, le racisme atteindra-t-il son paroxysme ?
Le problème n’est en tout cas pas nouveau. Ni dans le football, ni en Russie. Encore faudrait-il que les autorités russes prennent conscience de ce phénomène. A écouter le sélectionneur de l’équipe nationale russe, son pays ne serait pas plus raciste qu’un autre. « Je ne pense pas que nous ayons du racisme sur une échelle qui doit être combattue », avait indiqué Stanislav Cherchesov il y a trois semaines. L’entraîneur déplore, certes, des « cas isolés » de hooligans. « Comme dans les autres pays », avait-il nuancé.
Les arbitres pourront arrêter les matches en cas d’actes racistes
Des propos loin de la réalité : rien que lors de la saison dernière, 89 incidents liés au racisme et l’extrême droite ont été recensés par le réseau Fare dans le championnat russe. Le racisme est bel et bien endémique de l’autre côté de l’Oural. De nombreux joueurs étrangers ayant évolué en Russie peuvent en témoigner : le Brésilien Hulk, qui a dénoncé avoir été la cible de cris de singe « à presque chaque match » pendant quatre saisons. La FIFA s’intéresse au phénomène et a annoncé qu’elle serait « extrêmement ferme » en cas d’acte raciste.
Si bien que les arbitres sont prévenus qu’en cas de cris racistes ou de slogans, les hommes en noir pourront « interrompre la rencontre, voire y mettre fin. » Ce qui serait « un gros gâchis », selon l’Ivoirien Yaya Touré. Mais lui comme les autres joueurs ayant déjà mis les pieds en Russie savent que le racisme pourrait bien être l’invité de ce Mondial.

Assassinat de Mireille Knoll : « Les gens qui ont une mère peuvent me comprendre ».
Elle est morte « assassinée parce qu’elle était juive », a affirmé Emmanuel Macron. Le corps de Mireille Knoll a été retrouvé dans son appartement. L’octagénaire juive a été victime de onze coups de couteau et a été en partie carbonisé. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a indiqué à l’Assemblée nationale qu’un des auteurs de cet acte avait dit à l’autre, à propos de Mireille Knoll : « C’est une juive, elle doit avoir de l’argent. »
Le caractère antisémite de cet acte a donc été retenu. L’octagénaire a été, a indiqué le président de la République, victime du même « obscurantisme barbare » que le gendarme tué dans l’Aude. Le Premier ministre Edouard Philippe a reçu des membres de la famille de la victime « pour leur exprimer sa sympathie » et sa « ferme détermination à ne rien laisser passer. »
Le Conseil représentatif des institutions juives de France a, pour la marche blanche organisée en hommage à l’octagénaire, indiqué que l’accès serait « interdit » au Front National et à la France Insoumise. De quoi lancer une polémique inutile dans un moment de recueillement.
« Le CRIF fait de la politique, moi j’ouvre mon cœur à tout le monde » a déclaré sur RMC Daniel Knoll, le fils de Mireille Knoll, qui a invité « tout le monde, sans exception » à se rendre à la marche blanche. « Nous appelons tout le monde, je dis bien tout le monde. Les gens qui ont une mère peuvent me comprendre, or tout le monde a une mère », a-t-il indiqué.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Netanyahu veut faire ratifier la loi interdisant l’Adhan
.
La radio israélienne a révélé que le Premier ministre, Benjamin Netanyahu a chargé le chef du gouvernement de coalition à la Knesset, David Omsalim, pour l’approbation des procédures d’une loi interdisant l’appel à la prière dans les mosquées.
.
L’occupation démolit des installations et rase des cimetières au sud de Jérusalem occupée
.
Ekrima Sabri appelle à affluer vers la mosquée al Aqsa vendredi
.
La police israélienne se prépare à d’éventuelles attaques contre al-Aqsa
.
Nouvelles maisons palestiniennes à démolir à Jérusalem
.
Le ministre des Affaires étrangères du Sénégal accompagné de colons prennent d’assaut Al Aqsa
.
Bardawil: Les marches du retour sont la réponse aux décisions de Trump
.
16 palestiniens arrêtés dans une campagne menée par l’occupation en Cisjordanie
.
Trump ne se rendra pas à l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem
.
Des centaines de colons envahissent les esplanades de la mosquée Al-Aqsa
.
Qalqilia: L’occupation envahit le village d’Azzoun et arrête un Palestinien
.
Ambassadeur suédois à Tel-Aviv: Le BDS n’est pas un mouvement antisémite
.
A Ramallah, Jean-Yves Le Drian réaffirme la position française mais sans plus
.
L’occupation approuve de nouveaux travaux pour l’ambassade US à Jérusalem
.
La situation à la frontière de Gaza est explosive, s’inquiète le Chef d’état major israélien
.
Abou Obaida : Nous soutenons la nation contre les menaces israéliennes
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire