MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 22 Rajab 1439.

Flash info pour le 22 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur oumma.com, voici les titres.

France : Albert Dupontel le déplore : “les Israéliens se battent pour leur survie”.
Pêche-t-il par une ignorance crasse du martyre du peuple palestinien, long de 70 ans, ou redoute-t-il plus que tout de se voir marquer au fer rouge de l’antisémitisme ?
Toujours est-il que l’acteur français, Albert Dupontel, auréolé de son César du meilleur réalisateur, n’a pas boycotté la 15ème édition du festival du film français en Israël, où il s’est illustré par une scène de la dramatisation qui a dû résonner agréablement aux oreilles de l’Etat d’Apartheid : « Ici, les Israéliens se battent pour leur survie », a-t-il déploré en conférence de presse, à Tel-Aviv (source La Croix).
En montrant une telle compassion pour le plus fort, dans ce combat cruel et totalement disproportionné du pot de terre contre le pot de fer, Albert Dupontel a sans doute voulu faire taire ceux qui, en France, le suspectaient d’être « antisémite » pour avoir osé égratigner le vernis d’Alain Finkielkraut en 2014. Il avait alors traité le philosophe plein de morgue et de hargne, qu’il considère comme un « grand philosophe », « d’indécent et de grossier », lors d’une émission où la ferveur de son militantisme pro-israélien avait transparu au grand jour…
Mais avec de tels propos, le cinéaste français a malheureusement contribué à alimenter l’idée fallacieuse, encore très ancrée dans les esprits, selon laquelle la sécurité de l’une des plus grandes puissances militaires au monde est menacée par ceux qu’elle opprime, massacre et dépossède de tout, sans répit et en toute impunité, depuis si longtemps.
Il a eu beau se dire « effrayé et désolé de tant de souffrances pour les deux peuples », tout en évoquant la « difficulté de s’exprimer sur le conflit israélo-palestinien », le mal était déjà fait…
Albert Dupontel, à l’instar d’autres vedettes bien de chez nous, se voile-t-il à ce point la face pour ne pas compromettre sa carrière ?
Ignore-t-il à ce point que le mythe de la « seule démocratie du Proche-Orient » se fissure de toutes parts, à mesure que son armée d’occupation, loin d’être la « plus morale du monde » comme s’en gargarise Netanyahou, embastille et soumet au supplice la population palestinienne, quand elle n’abat pas froidement les manifestants pacifiques du Jour de la terre, et ce, au mépris du droit international ? Où est donc le Roger Waters français ?!

Palestine : Nouvelle journée de sang à Gaza : Neuf morts et des centaines de blessés.
Plus de 20 000 de Gazaouis s’étaient rassemblés pour réclamer le retour des réfugiés et la fin du blocus de l’enclave par l’État hébreu et l’Égypte. L’armée d’occupation israélienne a d’abord répondu avec des canons à eau et des grenades lacrymogènes, avant d’ouvrir le feu.
Le 30 mars, une première manifestation avait été réprimée dans le sang. 19 Palestiniens avaient été tués et quelque 1 400 autres avaient été blessés.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

L’ambitieux projet de mosquée des musulmans de Boulay-Moselle.
C’est un bâtiment de 1750 m² qui se construit à l’entrée de la ville de Boulay-Moselle à une trentaine de kilomètres de Metz. Démarrés il y a moins de deux ans, les travaux du futur Centre Interculturel et Cultuel de Boulay avancent au rythme des dons des fidèles. «On achève actuellement la construction du gros œuvre. On avance à notre rythme, on fait en fonction de nos moyens», précisait au Républicain Lorrain Turgay Kaya, président de l’Association des Travailleurs Franco-Turcs de Boulay porteuse de ce projet. L’ATFT Boulay peut également compter sur les bénévoles qui viennent les weekends donner un coup de main.
Construit sur un terrain de 5000 m² appartenant à l’association, l’édifice comprendra deux salles de prière de 300 m² et 130 m², une salle polyvalente, une salle de classe, des cuisines, des bureaux et un logement de fonction pour le futur imam. 88 places de parking sont prévus. Le bâtiment qui fait 5 mètres de hauteur sera surmonté de quatre petits minarets qui culmineront à 13 mètres de hauteur. Des éléments architecturaux qui viennent rappeler l’identité de l’édifice. Le coût total du projet avoisinant les deux millions d’euros.
Actuellement, les fidèles sont accueillis dans une petite salle de prière prêtée par la ville. La communauté musulmane représente plus de 8% des 5 648 habitants de la commune (environ 90 familles). Dans le département, une dizaine de projets de mosquées sont d’actualité, le plus grand se situant à Metz.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Au lendemain du remaniement gouvernemental : Ouyahia conforté dans ses choix.

Protection civile : Un exercice européen bientôt exécuté.

Prêches haineux, rejet de l’autre, mimétisme sectaire : Il est temps de criminaliser la violence religieuse.

De nouvelles mesures instaurées pour la promotion du personnel du secteur de l’éducation : Benghebrit calme le jeu.

Le rapport du S.G de l’ONU a mis fin au fantasme du Maroc d’entraîner l’Algérie dans son conflit avec le Sahara occidental : Echec au roi.

Logements LPP : Un nouveau calendrier élaboré.

Le ministre veut relancer le tourisme local : Les bons plans de l’été.

Zemali a annoncé que vingt organisations ont déposé leur dossier de représentativité / Syndicats : l’Etat va faire le ménage.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Après les tueries de Gaza, il est temps de prendre des mesures répressives.
Diana Buttu a été conseillère de l’équipe des négociateurs palestiniens et a été directement impliquée dans les négociations avec Israël et l’Organisation de Libération de la Palestine.
Le meurtre de 18 manifestants palestiniens à Gaza vendredi dernier était tout à fait prévisible. Il était aussi tout à fait évitable. Les victimes prenaient part à la marche annuelle du Jour de la Terre en commémoration du meurtre, en 1976, de six Palestiniens qui protestaient contre la confiscation par Israël de milliers de mètres carrés de leurs terres. L’événement de cette année marque aussi les 70 ans de nettoyage ethnique des Palestiniens et l’expulsion de leurs terres lors de la création de l’État d’Israël. Les participants ont marché vers la limite Est lourdement fortifiée entre Gaza et Israël, dans une démonstration symbolique de retour vers leur terre et vers les maisons dont eux et leurs familles sont originaires. Mais, avant même que la marche n’ait débuté, Israël annonçait qu’il déploierait plus de 100 snipers, des hélicoptères chargés de gaz lacrymogène et des tanks pour tirer sur les manifestants. Au bout d’une journée, les soldats israéliens avaient tué 18 Palestiniens à balles réelles et en avaient blessé plus de 1 700. Et ce, en dépit du fait qu’aucun soldat israélien n’a subi de préjudice ni n’a même été en danger.
C’est bien là que réside la tragédie : les Palestiniens manifestant contre le meurtre de Palestiniens non armés se font eux-mêmes tirer dessus par l’armée israélienne.
L’armée israélienne a tweeté que « tout a été sous contrôle, tout était pertinent et mesuré, et nous savons où chaque balle a abouti ». Le tweet a vite été détruit quand une vidéo est sortie montrant des soldats tirant dans le dos sur Abed el-Fatah Abed el-Nabi, âgé de 19 ans.
La tragédie ne réside pas seulement dans le meurtre de Palestiniens, mais dans les réponses d’Israël et des États Unis à ce massacre. C’est devenu un lieu commun, certes attendu, que le meurtre de Palestiniens est soit ignoré soit, ce qui est plus effrayant, applaudi par les Israéliens comme l’a été le massacre de plus de 2 200 Palestiniens à Gaza en 2014. Avigdor Lieberman, le ministre de la défense d’Israël – qui un jour a appelé à la décapitation de citoyens palestiniens d’Israël qu’il estimait déloyaux – s’est bien sûr empressé de féliciter l’armée israélienne, déclarant que ses soldats « méritent un éloge ». Les appels de Palestiniens, de l’Union Européenne et des Nations Unies pour une enquête indépendante furent promptement rejetés, Israël et l’administration Trump se rejoignant pour bloquer toute approbation d’une enquête par le Conseil de sécurité. Israël a aussi immédiatement annoncé qu’il ne passerait même pas par la mise en scène consistant à mener sa propre enquête interne. Le message envoyé par Israël et par les États Unis est que les vies des Palestiniens sont superflues, ne valent la peine d’aucune enquête, même lorsqu’il est clair que leurs vies leur ont été ôtées dans l’illégalité.
Une enquête indépendante mettrait en lumière le fait que Gaza demeure sous le régime militaire d’Israël vieux de 50 ans et sous dix ans de blocus, coupé du monde. Cela soulignerait sans aucun doute qu’en plus de la barrière électrifiée sur ses côtés est et nord, Gaza est enfermée par un mur de béton côté sud et par le blocus naval à l’ouest. Elle mettrait en relief que tous les Palestiniens qui ont été tués l’ont été à l’intérieur de Gaza, et dans la « zone tampon » imprécise imposée par Israël qui, en de nombreux endroits coupe le territoire de Gaza, de zones de pas moins de 300 mètres. Selon les mots de l’ami d‘un manifestant tué vendredi : « nous n’avons pas pénétré la zone tampon, c’est la zone tampon qui est venue à nous ». Une enquête indépendante mettrait sans doute en évidence qu’on ne peut tirer que contre des combattants engagés dans une action militaire. Tuer des gens n’est ni un jeu vidéo ni un sport. En somme, une enquête révèlerait que pour Israël, peu importe que des Palestiniens manifestent, nos vies sont considérées superflues.
C’est pour ces raisons qu’Israël et l’administration Trump bloquent catégoriquement toute enquête de ce qu’il s’est passé vendredi. C’est pourquoi le temps est venu pour un embargo sur les armes et pour des sanctions contre Israël de l’apartheid, à l’image de l’embargo sur les armes imposé par les Nations Unies contre l’Afrique du Sud de l’apartheid. Ce n’est pas sans précédent aux États Unis, où la loi sur le contrôle de l’exportation d’armes a le pouvoir d’assurer que des armes ne soient pas données à un gouvernement « qui s’engage dans un modèle persistant de graves violations des droits humains reconnus au niveau international ». Une semblable législation existe dans l’UE. Ce qui manque c’est la volonté politique. Au contraire, tandis que les États Unis et l’UE continuent à essayer de rassurer Israël, les Palestiniens paient le prix – de leur vie.
Source : The Washington Post.
Traduction : SF pour l’Agence Media Palestine.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Des mesures sionistes serrées à Jérusalem
.
Les forces d’occupation sionistes ont renforcé leur présence dans la vieille ville de Jérusalem ce matin, en intensifiqnt leurs points de contrôle sur les routes menant à l’église de la Résurrection en coïncidence avec la célébration des églises chrétiennes orthodoxes qui adoptent le calendrier de l’Est dans l’Eglise de la Résurrection du « Samedi de la Lumière », qui précède la fête de Pâques chrétienne dimanche.
.
Notre position sur la normalisation des visites à Jérusalem n’a pas changé, assure l’Eglise Copte en Egypte
.
Israël poursuit les « porteurs de pneus » à Gaza
.
Washington bloque une déclaration de l’ONU sur les violences à Gaza
.
Le journal Haaretz exhorte l’armée israélienne à ne pas tirer sur les manifestants de la marche du retour
.
Israël a délibérément ciblé un photographe, s’alarme le syndicat des journalistes
.
Offensive israélienne à Madama
.
Dix journalistes blessés à Gaza lors des marches du retour
.
Bilan meurtrier de la marche de ce vendredi : 8 morts et des centaines de blessés
.
Sinwar: Gaza ne mourra pas de faim
.
Grande marche de solidarité avec Gaza à Hébron
.
Koweït : La Palestine doit être débattue avec inquiétude lors du sommet arabe
.
La Jordanie condamne les raids israéliens contre al-Aqsa
.
Un palestinien de Gaza succombe à ses blessures, nouveau bilan des martyrs du Retour : 22 morts
.
L’occupation interdit l’Adhan du vendredi à la mosquée Ibrahimi
.
2 morts et 44 blessés le 7e jour de la Marche du retour
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire