MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 9 Rajab 1439.

Flash info pour le 9 Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur oumma.com, voici les titres.

Sarkozy et la guerre en Libye: les révélations posthumes de Kadhafi.
Sarkozy et la guerre en Libye: un excellent documentaire de France 3 à voir absolument.
reportage a voir sur oumma.com.
Etats-Unis : manifestations historiques contre les armes à feu.
Ils étaient 800 000, selon les organisateurs, rassemblés à Washington. Des citoyens américains entièrement mobilisés contre la libre circulation des armes à feu dans le pays. Une manifestation historique qui fait suite à la tuerie survenue dans un lycée de Floride, le 14 février dernier, avec un mot d’ordre “Plus jamais ça !“.
Parmi eux figuraient de nombreux adolescents, ceux qui font partie de ce que l’on a appelé la génération “mass shooting” ou “Columbine”, du nom d’une école où deux élèves, le 20 avril 1999, avaient tué douze de leurs camarades et un professeur.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Projets de fabrication d’automobiles en Algérie : Le consommateur, seul « dindon de la farce ».
Horst Kohler explique sa vision du processus de paix qu’il compte relancer prochainement : « L’autodétermination du peuple sahraoui est la finalité de mon mandat ».
Situation des salaires en Algérie : Dis-moi combien tu touches, je te dirais…
Bilan de la lutte contre la criminalité : 74 suspects interpellés.
Attentats terroriste de Trèbes et Carcassonne en France : Le bilan s’alourdit à 4 morts.
Election présidentielle en Egypte : Une simple formalité pour le maréchal al-Sissi.
Le bras de fer perdure entre les résidents et leur ministère : Les malades, principales victimes.
Dans un message du Président Bouteflika à son homologue bulgare : « Jeter les bases d’une coopération plus accrue ».
Après la série de victimes du » jeu de la baleine bleue » : Le danger revient …
L’affaire du jeu de la » baleine bleue » avait pris récemment de grandes proportions dans les médias. En effet, le bilan du jeu morbide « blue whale challenge » continue à s’alourdir en Algérie. Après les deux enfants qui se sont donné la mort par pendaison, une adolescente âgée de 17 ans se trouve dans un état comateux à Ain-Oulmène, dans la wilaya de Sétif, deux Lycéens, âgés de 15 ans et 16 ans, se sont donné la mort par pendaison, à Sidi Aich dans la wilaya de Béjaia. Apparament le danger revient, cette fois c’est à Aïn Témouchent ou les services de la Gendarmerie nationale ont ouvert une enquête sur les circonstances et la cause de la mort d’un jeune garçon de 16 ans, « retrouvé pendu », hier dans son domicile familial, situé dans la commune de Chaabat L’ham, a-t-on appris de ce corps de sécurité. Selon la même source, « le suicide supposé de l’enfant serait du à l’influence du jeu de la Baleine bleue » car le corps sans vie a été trouvé pendu par une corde avec des traces du dessin de la baleine bleue sur son bras. Le corps de la victime a été transporté par les services de la protection civile à la morgue de l’établissement public hospitalier Ahmed Medeghri de la ville d’Aïn Témouchent, a-t-on indiqué. Egalement, plusieurs décès liés à ce jeu morbide ont eu lieu en Algérie, une fillette de 14ans a été découverte pendue dans la commune de Lioua, à une quarantaine de kilomètres à l’Est de Biskra, selon les services de la Protection civile. Le corps inanimé de l’enfant a été retrouvé à l’intérieur du domicile familial, a précisé la même source. La dépouille a été évacuée vers l’établissement public hospitalier Ziyouche Mohamed de Tolga, selon la même source. Une enquête a été diligentée par les services de sécurité compétents territorialement pour déterminer les circonstances de ce drame. En moins d’un mois, le pays a connu cinq cas de décès recensés à cause de ce jeu, trois ont été signalés dans la wilaya de Sétif, tandis que deux autres ont été enregistrés dans la wilaya de Béjaïa. D’autre part, les parents ne peuvent pas protéger leurs enfants contre des applications dont eux même ignorent la dangerosité et ne maîtrisent pas l’utilisation, a déclaré a Tizi-Ouzou l’expert en technologies de l’information et de la communication, Aliane Abdenour. Cet enseignant à l’université Mouloud Mammeri, qui a présenté une communication intitulée : « Protection de la vie numérique de l’enfant et cybercriminalité » à l’occasion d’une journée de sensibilisation sur la cybercriminalité et droits de l’enfant organisée par l’association SOS enfant, a expliqué que « les adultes ont une conception archaïque de la cybercriminalité et ignorent comment se protéger et protéger leurs enfants ».

Sur le muslim post.com, voici les titres.

A l’ONU, Rokhaya Diallo dénonce le « racisme d’Etat ».
« Parce que j’ai osé dénoncer le racisme d’Etat qui sévit en France comme ailleurs, le gouvernement a refusé ma nomination dans une instance au sein de laquelle je devais travailler sur la fracture numérique. » Ecartée du Conseil national du numérique, Rokhaya Diallo a tenu à dénoncer le racisme d’Etat dans l’Hexagone alors qu’elle était invitée par l’Organisation des Nations Unies à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale qui se déroulait mercredi 21 mars.
Les opposants de Rokhaya Diallo ont souvent tenu à dire que le racisme n’était pas institutionnalisé. La militante, qui a traité le sujet dans Slate en janvier dernier, nuance les propos qu’on lui prête : « Racisme d’Etat ne signifie pas Etat raciste ni régime raciste », rappelle Rokhaya Diallo, qui estime que « cela n’induit nécessairement pas le fait que le pays soit structuré autour de lois explicitement racistes ou ségrégationnistes. »
« Le racisme est le résultat d’une mécanique parfois nourrie par le fonctionnement même des institutions ».
Rokhaya Diallo rappelle d’ailleurs que, « à l’évidence, aucun texte officiel ne pourrait porter une disposition directement et ouvertement raciste sous peine d’inconstitutionnalité. » Pour elle, « le racisme n’est pas seulement le fait d’individus motivés par des préjugés mais il est aussi le résultat d’une mécanique parfois nourrie par le fonctionnement même des institutions. » Les contrôles au faciès en sont la preuve. « A mon sens, si le racisme est omniprésent dans la société française, on peut aisément imaginer qu’il ait une incidence sur les pratiques institutionnelles », déplore la militante.
En 2010, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU pointait du doigt le traitement des Roms, la non-reconnaissance du droit des minorités dans la législation ou encore le durcissement du discours politique en France, et dénonçait une « recrudescence notable du racisme et de la xénophobie » dans l’Hexagone.
Utiliser des termes qui font moins sursauter ?
L’intervention de Rokhaya Diallo a une nouvelle fois agité la fachosphère. Parler de racisme d’Etat semble aujourd’hui tabou. Mais au-delà de la simple réthorique, c’est la question de la réalité des faits qui se pose. « On peut avoir des pratiques racistes sans être idéologiquement raciste », rappelle d’ailleurs Camille Gourdeau, docteure en socio-anthropologie sur France Culture. Eric Fassin, professeur de science politique à l’université Paris VIII, résume : « Il n’y a pas besoin que les individus soient racistes pour qu’on obtienne des résultats de discrimination raciale. Dire que les institutions sont prises dans ces logiques sociales me parait incontestable. (…) Il y a bien un racisme institutionnel, ou une culture discriminatoire, si on veut utiliser des termes qui font moins sursauter. »
En Suisse aussi, la laïcité fait débat.
Voilà deux ans que les députés suisses discutent du concept de laïcité. Réunis dans la Commission des droits de l’homme, ils se chamaillent à propos du projet de loi du conseiller d’État Pierre Maudet. En février dernier, la commission l’a approuvé à une faible majorité. Plusieurs points ont fait l’objet d’un vif débat, comme celui de l’« impôt ecclésiastique » facultatif, actuellement récolté par le fisc suisse pour les églises. Cet impôt sera finalement étendu à tous les cultes religieux, mais pour une durée maximale de dix ans renouvelables une fois.
C’est l’enjeu des discussions autour de ce projet de loi : délimiter les rapports entre l’Etat et les communautés religieuses. C’est maintenant au Grand Conseil de s’attarder sur le dossier. Pour un des députés, il est impératif de modifier les vieilles lois, totalement « désuètes » pour « adapter le droit aux réalités d’aujourd’hui. » Sauf que d’autres élus estiment que les lois actuelles sont suffisantes. L’opposition estime d’ailleurs que « légiférer de manière spécifique sur le fait religieux est même contraire à la neutralité de l’Etat dans les affaires religieuses. »
Des signes religieux interdits dans l’espace public ?
Dans le projet de loi, il était également question du port de certains vêtements ou signes religieux ostentatoires dans l’espace public. Le texte ne prévoit pas de restriction particulière, si ce n’est que les graves troubles à l’ordre public dus à ces vêtements et signes religieux seront punis. Une réponse vague qui pourrait donner lieu, comme ce fut le cas en France pour le burkini, à des interdictions totalement arbitraires. Mais c’est le Conseil d’Etat qui aura le dernier mot sur la restriction ou l’interdiction des signes religieux dans l’espace public pour les différents cultes. Seule obligation pour les Suisses : avoir le visage découvert, ce qui exclu de facto le port de la burqa.
Pour Pierre Maudet, auteur du projet de loi, « la loi sur la laïcité servira de pare-feu. » Le texte, explique-t-il, doit être « un instrument aujourd’hui nécessaire pour prévenir sereinement les tentations extrémistes et la montée du fanatisme, de l’intégrisme, du prosélytisme et du communautarisme. » Sauf qu’une partie des élus estime aujourd’hui qu’il était inutile de légiférer, voire contre-productif.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Un tribunal israélien permet aux colons de prier aux portes d’al-Aqsa
.
Le tribunal israélien de « magistrat  » de Jérusalem a décidé dimanche de permettre aux colons de prier aux portes de la mosquée Al-Aqsa, en affirmant que « leur droit de le faire n’est pas moindre que celui des Arabes ». ​
.
Des Palestiniens blessés lors des affrontements au sud de Naplouse
.
Deux étudiants blessés dans des affrontements avec l’occupation au sud de Naplouse
.
La Palestine devient le sixième pays à ratifier le Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires
.
L’occupation arrête deux jeunes hommes et réprime une marche chrétienne à Jérusalem
.
92 colons pénètrent dans les cours de la mosquée Al-Aqsa
.
Des colons attaquent des fermiers palestiniens à l’est de Qalqiliya
.
Les drones de l’occupation bombardent un site d’Al Qassem au nord de Rafah
.
Naplouse: Un Sit-in en solidarité avec le journaliste détenu Bakr Abdel Haq
.
La Commission des Oulémas et prédicateurs appelle au boycott de la normalisation avec l’occupation
.
L’occupation bombarde un point de la résistance à l’est de Deir al-Balah
.
Tafesh: L’Autorité Palestinienne et le Fatah ne sont pas sérieux au sujet de la réconciliation nationale
.
L’armée israélienne lance une incursion à l’est de Khan Younes
.
Le Hamas apprécie les résolutions de l’ONU et appelle à punir l’occupation
.
Les forces israéliennes arrêtent neuf palestiniens en Cisjordanie
.
Les Forces Nationales appellent à une large participation aux activités de la Journée de la Terre
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice
flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire