MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 1er Rajab 1439.

Flash info pour le 1er Rajab 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Coup de force du nouvel avocat de Tariq Ramadan en direct.
Le nouvel avocat de Tariq Ramadan s’est exprimé pour la première fois lors de l’emission « C a vous » du 15/03/2018.
reportage a voir sur Ajib.fr.

Le Ramadan 1439, 2018, est dans 2 mois, Préparez-vous !
Le mois béni du Ramadan 2018 commence inshaAllah dans 2 mois. Il est donc grand temps de s’y préparer. Voici les conseils de Ajib.fr pour que cette préparation commence dès maintenant et pour tirer le maximum avec vos proches de ce mois préféré parmi tous par notre Créateur subhanahou wa ta’ala.
1. L’intention et l’invocation
Al-Hafez ibn Radjab (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a rapporté que (les anciens) avaient l’habitude de demander à Allah de leur permettre d’atteindre Ramadan six mois avant l’avènement de ce mois et demandaient déjà qu’Allah Très-haut l’agrée d’eux. Yahya ibn Abikathir a dit: « L’une de leurs invocations consistait à dire: «Seigneur, fais-moi parvenir au Ramadan! Permets de me saisir du Ramadan et au Ramadan de se saisir de moi et agrée le de ma part.» (Extrait de Lataif al-Maarif,p.148.)
Le Ramadan n’est pas un mois comme les autres. Un seul Ramadan réussi peut vous permettre de réussir votre passage sur Terre !
2. Eprouver de la joie et la transmettre à ses proches
Les enfants, à l’approche des grandes vacances ressentent une joie toute particulière. Les parents aussi à l’approche des vacances d’été, commencent à planifier leur départ et les derniers jours de juin ou juillet sont souvent beaucoup plus joyeux que le reste de l’année car on part bientôt en congés. On prépare nos plans pour les congés, on réserve nos billets d’avion, on choisit les hôtels, on discute du programme des vacances… bref tout le monde s’y prépare avec impatience !
Essayons donc de préparer toute la famille avec au moins autant de joie à l’approche du mois de Ramadan ! Le Ramadan est une occasion de bien faire, de réunir ses proches et toute la communauté autour des rites du jeûne et de la rupture du jeûne, de la prière en commun, des repas familiaux et, à la fin du mois, de la fête de l’Aïd. Les portes du paradis s’ouvrent et les portes de l’enfer se ferment. C’est le mois du Coran et l’histoire de notre communauté est pleine de belles victoires et belles histoires pendant le mois de Ramadan. Réunissons la famille pour se rappeler tout cela à l’approche du Ramadan et pour encourager tout le monde à se réjouir de l’arrivée de ses bénédictions. Allah Très haut dit: « Dis : «[Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent » (Coran,10:58).
3. Planifier une Omra !
Depuis 2015 Ajib.fr vous conseille le groupe Tawhid Travel pour vos voyages à la Mecque. Cette année, les formules de Omra Ramadan à partir de 2290€ ont été travaillées pour vous offrir proximité du Haram, confort et flexibilité dans les dates pour ceux qui travaillent ou qui ne peuvent pas s’absenter le mois complet. Pour ceux qui n’ont pas encore eu cette faveur de faire une Omra pendant le mois de Ramadan, n’hésitez plus ! Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Une ‘Omra durant le ramadan équivaut à un Hajj en ma compagnie » Rapporté par Boukhari et Mouslim.
4. Faire son repentir, rattraper ses jours de jeûne et obligations en retard, et faire l’aumône !
Pour ceux qui ont des jours de jeûne du Ramadan 2017 à rattraper, ne retardez plus l’échéance ! L’avis de la plupart des savants est en effet qu’il n’est pas permis de retarder les jours à rattraper au-delà du Ramadan suivant. Pour ceux qui ne peuvent pas jeûner pour des raisons de santé, acquittez-vous des aumônes correspondantes au plus tôt. Des sites spécialisés comme Collectif Zamzam organisent des collectes et distribution de repas à la Mecque qui ont un succès considérable.
Faites le repentir de vos péchés, reprenez la lecture du Coran et les bonnes actions, jeunez le mois de Chaabane en partie comme la Sounnah nous y invite, pour accueillir le mois du ramadan dans les meilleures dispositions spirituelles et physiques !
A bientôt inshaAllah pour un programme Ramadan 2018 très spécial de Ajib.fr avec vidéos, audios, articles et bien plus encore !

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Un guide sur la « laïcité militaire » édité pour mieux expliquer la laïcité française à l’étranger.
Mieux expliquer la laïcité à la française à l’étranger à travers « l’exemple de sa pratique » dans l’institution militaire, tel est l’objectif d’un livret rendu public mercredi 14 mars par le ministère des Armées, qui entend ainsi participer à offrir une meilleure image de la France dans le monde.
Le ministère des Armées a rendu public, mercredi 14 mars, un livret sur la laïcité destiné aux attachés de défense en poste à l’étranger. Le guide, intitulé « Expliquer la laïcité française : une pédagogie par l’exemple de la « laïcité militaire » », est « née d’un triple constat fait par plusieurs attachés de défense notant que leurs interlocuteurs locaux considèrent la laïcité comme une singularité française ; associent la laïcité « à la française » à une hostilité envers toute affirmation publique d’une identité religieuse ; notent que chaque Français interrogé sur la laïcité en donne une définition très personnelle ».
Pour la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS), le guide – à l’origine, nous dit-on, une publication interne édité en novembre 2017 – est une réponse à la « perception caricaturale » d’une France « hostile aux religions » de par sa conception propre de la laïcité et les polémiques régulières qui l’entoure, une image qui « génère souvent des sentiments négatifs envers notre pays ». Il est ainsi conçu comme un livret pratique expliquant ce qu’est la laïcité – et, surtout, ce qu’elle n’est pas – à travers « l’exemple de sa pratique » dans l’institution militaire, lit-on en préambule du document que Saphirnews a pu consulter.
La pratique de la laïcité dans ses armées en exemple
« Dire que c’est bien au nom de la laïcité que la République salarie dans ses armées des prêtres, des rabbins, des pasteurs et maintenant des aumôniers musulmans ébranle bien des stéréotypes qui pèsent sur notre régime de laïcité, pas uniquement à l’étranger d’ailleurs », nous fait part Eric Germain, chargé de mission fait religieux & laïcité à la DGRIS.
« La « laïcité militaire » illustre que la République n’est en rien hostile à l’expression publique de sentiments religieux. Afin de garantir la liberté de pratique religieuse dans l’environnement particulièrement contraignant des armées, l’État salarie des aumôniers militaires de quatre cultes – catholique, israélite, protestant depuis 1874 et musulman depuis 2005 », est-il signifié dans le livret.
Une réponse diplomatique à des perceptions négatives de la France sur le fait religieux
Pour apporter des réponses concrètes aux attachés du ministère et autres diplomates faisant face à des interrogations de leurs interlocuteurs, une liste de questions les plus fréquentes y sont recensées : « La laïcité française est-elle hostile aux religions ? », « La laïcité française est-elle l’expression d’une indifférence absolue de l’État vis-à-vis du religieux ? », « La laïcité française interdit-elle d’exprimer son identité religieuse dans l’espace public ? » ou encore « La République française reconnaît-elle des communautés religieuses ? ».
« Pour le citoyen, la laïcité peut aussi renvoyer à une perception subjective. Mais pour un représentant de l’État, la laïcité ne peut être une opinion. Elle doit être une référence claire et objective, car fondée sur la loi », souligne-t-on, indiquant également que « la laïcité française est aussi une culture politique, un ensemble de perceptions enracinées dans une histoire longue et singulière ».
Cet outil dont s’est doté le ministère des Armées entre dans le cadre plus global d’une stratégie de communication de la diplomatie française consistant à promouvoir une meilleure compréhension de la laïcité à la française à l’étranger, un travail considéré depuis des années comme nécessaire par le Quai d’Orsay.
La france a tout de même été classé premier pays islamophobe d’europe depuis le 26 aout 2015, ne l’oublions jamais…

Sur oumma.com, voici les titres.

Aina Gamzatova, la première candidate musulmane à la présidentielle en Russie.
A la veille du premier tour de l’élection présidentielle russe, dimanche 18 mars, qui semble être une pure formalité pour Vladimir Poutine, le maître du Kremlin en passe d’être réélu dans un fauteuil pour la quatrième fois, une personnalité éminente du Daghestan aura été l’incarnation du renouveau politique tout au long de la campagne.
Nous vous proposons de voir ou revoir la vidéo que nous avons consacrée à Aina Gamzatova, 46 ans, l’épouse du Grand Mufti de cette République russe fédérée et terre d’islam. Une femme de tête et de cœur, à la tête du plus grand holding médiatique du pays et chantre de la tolérance religieuse, devenue la première candidate musulmane à jouer dans la cour des grands en Russie et à avoir osé rivaliser avec l’indétrônable Poutine.
reportage a voir sur oumma.com.

Non, madame la Coordinatrice européenne de la lutte contre l’antisémitisme, la campagne BDS n’est pas antisémite.
Le 28 février dernier, l’eurodéputée socialiste portugaise Ana Gomes a invité le co-fondateur de BDS Omar Barghouti à participer à un colloque au Parlement européen sur la colonisation de la Palestine et la complicité de l’Union européenne. Les lobbies pro-Israël, très actifs à Bruxelles, ont tout fait pour l’acculer à annuler l’événement, n’hésitant pas à l’accuser à tort d’antisémitisme. Cette fausse accusation a ensuite été relayée par la Coordinatrice européenne de la lutte contre l’antisémitisme, Katharina von Schnurbein.
Voici la lettre de plainte que l’UJFP et d’autres organisations juives européennes membres du réseau “Juifs Européens pour une Paix Juste” (EJJP) lui ont envoyée.
Madame Katharina von Schnurbein,
C’est avec consternation que nous avons pris connaissance de la campagne diffamatoire visant l’eurodéputée Ana Gomes en lien avec l’événement qu’elle a organisé au Parlement européen le 28 février intitulé « Les colonies israéliennes en Palestine et l’Union européenne ».
Il lui a fallu beaucoup de courage pour inviter le co-fondateur de la campagne BDS Omar Barghouti alors même que le Parlement européen a voté en mai 2017 une résolution odieuse sur la lutte contre l’antisémitisme reprenant les directives de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA) qui assimilent la critique d’Israël à de l’antisémitisme.
L’eurodéputée Ana Gomes a tenu bon alors même que les lobbies pro-Israël – la représentation bruxelloise de l’American Jewish Committee et le Congrès Juif Européen, pour ne citer qu’eux – faisaient pression sur elle pour l’acculer à annuler l’évènement. Leur objectif était on ne peut plus clair : il s’agissait d’empêcher à tout prix une apparition publique d’Omar Barghouti qui aurait sapé l’accusation mensongère d’antisémitisme qu’ils s’efforcent d’accoler à la campagne BDS depuis des années.
Non seulement elle n’a pas cédé, mais elle a même profité de cette tribune pour dénoncer leurs méthodes et leurs agissements. Elle a eu raison de les qualifier de « vils », ainsi que de dénoncer leurs mensonges et leurs tactiques d’intimidation. Il est en effet inacceptable que des groupes de pression, quels qu’ils soient, tentent d’empêcher la tenue d’un colloque sur la colonisation de la Palestine et la complicité de l’Union européenne. Il en va de la démocratie et de la liberté d’expression.
Le fait que vous, la Coordinatrice européenne de la lutte contre l’antisémitisme, ayez relayé ces diffamations – par-dessus tout celle d’antisémitisme – est une honte, et nous tenions à vous le dire haut et fort en tant qu’organisations juives. Assimiler la critique des politiques coloniales et racistes de l’État d’Israël à de l’antisémitisme est en effet mensonger et dangereux. Mensonger, car la critique d’un État ne saurait relever du racisme. Dangereux, car cela rend impossible la dénonciation des nombreuses violations des droits de l’homme par Israël, réduisant ainsi au silence la lutte légitime des Palestinien-ne-s pour la justice et la dignité. Dangereux aussi pour les Juifs non israéliens (largement majoritaire dans le monde) qui se voient toujours un peu plus associés à Israël malgré eux, et par là même rendus étrangers dans leurs propres pays. C’est aussi illégal, puisque vous avez rompu le devoir de réserve auquel sont soumis les fonctionnaires européens dont vous faites partie.
Nous vous demandons d’accorder une attention soutenue à la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité lorsqu’elle déclare que « l’UE affirme le soutien à la liberté d’expression et d’association (…) qui s’applique sur le territoire des États membres de l’UE, y compris en ce qui concerne les actions BDS menées sur ce territoire».

Sur tribune lecteurs.com, le journal d’algérie, voici les titres.

Si Afif reçoit l’ambassadrice d’Autriche à Alger, Mme Franziska Honsowitz-Friessnigg : Des relations civilisationnelles et ancestrales.

Les prix sortie d’usine des véhicules montés en Algérie rendus publics : Le coût de l’arnaque.

L’Ambassade d’Algérie au Mali attaquée ce lundi : Un acte lâche et inqualifiable.

Risque de pénuries durant le ramadan à cause des restrictions sur les importations : Le gouvernement se veut rassurant.

Gestion des collectivités locales : L’expérience française au service de l’Algérie.

Organisation du Forum de Crans Montana dans les territoires sahraouis occupés : L’ONU placée devant ses responsabilités.

APN : La commission parlementaire d’amitié algéro-palestinienne installée.

Eradication des bidonvilles à Alger : Plus de 80.000 familles relogées.

Une vingtaine de cas signalés à Blida : La » rougeole tueuse » continue d’avancer.

Plus de 71 % de votants sont favorables : Le report du bac se précise.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Comment Facebook protège Israël.
Des journalistes palestiniennes protestent contre le blocage persistant des comptes palestiniens par Facebook, à Gaza ville, le 5 mars.
Les autorités israéliennes exercent des pressions sur Facebook pour qu’il se plie davantage à leurs exigences.
Plus tôt ce mois-ci, les membres de la Knesset, le parlement israélien, ont débattu de la façon de supprimer le contenu de ce qu’ils désapprouvent sur les sites des médias sociaux.
L’un des objectifs est d’amener Facebook à interdire les photos d’Ahmad Nasser Jarrar, ce Palestinien exécuté de façon extra-judiciaire par l’armée israélienne en février. Des organisations de défense des droits de l’homme ont conclu que les soldats avaient cherché à tuer plutôt qu’à arrêter Jarrar qu’ils suspectaient de la mort par balle d’un colon israélien en Cisjordanie occupée.
Uri Maklev, un parlementaire israélien, a affirmé qu’il existe une « corrélation entre les réseaux sociaux et les opérations de terrorisme », que « Facebook est responsable de ce qui se fait sur sa plate-forme » et qu’il doit « tout faire pour supprimer de tels contenus ».
Selon le bureau du procureur général d’Israël, le gouvernement israélien demande qu’une moyenne de 12 000 contenus soit supprimée de Facebook, chaque année.
Cette information a été relayée par Itai Gohar, représentant le département de cybernétique au bureau du procureur général, lors du récent débat à la Knesset.
Gohar ajoute que Facebook ne se plie qu’à « seulement » 85 % des instructions du bureau du procureur général. Le taux de réponse est aussi rapide que quelques heures « pendant les périodes d’escalade de la sécurité », et de 24 heures autrement.
Cette affirmation laisse penser que Facebook travaille en faveur de l’appareil de sécurité d’Israël.
Une contradiction.
Cependant, les affirmations du bureau du procureur général viennent en contradiction directe avec les rapports de transparence de Facebook, lesquels sont disponibles sur son site.
La documentation de Facebook révèle que les contenus supprimés à la demande du gouvernement israélien s’élèvent en moyenne à environ 550 éléments de contenu chaque année. C’est beaucoup moins que les chiffres avancés par les autorités israéliennes.
Selon Facebook, le nombre d’éléments de contenus supprimés à la demande du gouvernement israélien est de 113 pour le second semestre de 2013. Il descend à 30 pour toute l’année 2014, et remonte à 431 pour 2015.
Le nombre de suppressions atteint 1623 en 2016, selon les données de Facebook. Et pour le premier semestre 2017, il est de 472.
Facebook a déclaré l’an dernier que la principale raison pour laquelle il réduisait l’accès à certains articles à la demande d’Israël était que les messages en question encourageaient le déni de l’Holocauste.
Cette donnée démontre que l’une des données avancées est inexacte, soit celle des rapports de transparence de Facebook, soit celle du bureau du procureur général d’Israël. La donnée présentée par l’un des deux ne peut pas être exacte.
« Un autre visage de l’occupation ».
Des journalistes palestiniennes ont organisé une manifestation à Gaza ville le 5 mars, pour protester contre le blocage persistant par Facebook des comptes palestiniens.
Les manifestantes tenaient une banderole sur laquelle il était écrit, « La collaboration de Facebook avec Israël transforme la plate-forme de médias sociaux en une autre facette de l’occupation », et elles utilisaient le hashtag “#FBfightspalestine” sur les médias sociaux.
En 2016, Israël a conclu un accord avec Facebook. Selon cet accord, la corporation accepte de collaborer en surveillant ce qu’Israël prétend être « une incitation » de la part des Palestiniens.
Et c’est depuis que le nombre de messages palestiniens supprimés par Facebook à la demande du gouvernement israélien a augmenté. Certains organes de presse palestiniens sont empêchés de publier du matériel sur le site web.
Mais pendant que les Palestiniens sont soumis à une censure accrue, c’est par grand nombre que les Israéliens utilisent Facebook pour publier un matériel raciste.
Un message sur neuf postés sur Facebook concernant les Palestiniens contient un appel à la violence ou à la malédiction, selon une nouvelle étude menée par le groupe de campagne palestinien 7amleh.
Un nouveau message contenant une incitation contre les Palestiniens est téléchargé toutes les 71 secondes, a calculé le groupe.
L’étude révèle également que le nombre de groupes et de pages Facebook de la droite israélienne incitant contre les Palestiniens a augmenté de façon spectaculaire en 2017.
Le rapport dénonce qu’alors que « Facebook intensifie ses efforts pour suspendre, supprimer et interdire des comptes et des pages de Palestiniens au prétexte d’ ‘incitation’, le géant des médias sociaux développe sa plate-forme pour une incitation israélienne ».
La violence israélienne en ligne est tout particulièrement dirigée contre les responsables politiques palestiniens. Ahmad Tibi et Haneen Zoabi, deux membres palestiniens de la Knesset, font régulièrement l’objet de menaces violentes sur Facebook.
Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine.
Source : Electronic Intifada.

Pour la première fois, Israël lance des gaz lacrymogènes à partir de drones.
Pour la première fois, les forces d’occupation israéliennes ont utilisé des drones sans pilote pour larguer du gaz lacrymogène sur les Palestiniens de Gaza vendredi dernier, d’après Times of Israel.
Quelque 200 Gazaouis s’étaient rassemblés au mur frontalier avec Israël dans le cadre d’une manifestation hebdomadaire contre le blocus vieux de dix ans, lorsqu’un drone s’est approché de la scène. Les images de l’agence de presse libanaise Al-Mayadeen montrent que les drones larguent des bombes lacrymogènes sur les manifestants, qu’on voit ensuite s’enfuir des lieux à l’aveuglette.
Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré qu’au moins deux personnes ont été blessées dans les affrontements, au moins huit autres Gazaouis ont été blessés par des tirs israéliens lors de manifestations ailleurs dans l’enclave côtière.
Selon des sources militaires, l’utilisation de drones pour tirer du gaz lacrymogène est encore expérimentale et n’est pas encore opérationnelle.
Gaza a connu plusieurs affrontements depuis l’annonce du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, avec des manifestations hebdomadaires prévues. Le mois dernier, deux adolescents palestiniens ont été tués après avoir été abattus avec des balles réelles alors qu’ils s’approchaient du Mur, apparemment à la recherche de travail en Israël.
Gaza fait face à une urgence humanitaire croissante depuis de nombreux mois, confrontée à une crise de l’énergie, de l’eau et des soins de santé. Les résidents sont également empêchés de quitter la Bande, forçant une jeune fille de Gaza à se rendre sans aucun de ses parents à Ramallah en Cisjordanie occupée pour avoir une greffe de rein le mois dernier.
Un rapport récent a également révélé que plus de 1 000 Palestiniens sont morts à la suite du siège israélien de 11 ans imposé à l’enclave assiégée.
Le Coordinateur des organisations caritatives, Ahmed Al-Kurd, a déclaré que «450 des victimes sont mortes à cause du déclin du système de santé et du manque de médicaments, de matériel médical et de transferts de traitements».
« Aujourd’hui, nous lançons un cri retentissant au monde: sauvez Gaza de ces conditions désastreuses », a déclaré Al-Kurd, demandant: « Combien de temps allez-vous attendre et combien de victimes vous faut-il en plus avant d’agir? »
Traduction : JPB pour l’Agence Media Palestine.
Source: Middle East Monitor.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Gaza est la clé de « l’accord du siècle », et les USA veulent isoler l’AP et le Hamas
.
Des sources diplomatiques ont révélé que les États-Unis ont défini les grandes lignes de « l’accord du siècle », et ont décidé d’attendre un peu avant l’annonce officielle, et de faire en sorte d’isoler l’Autorité palestinienne (AP) et le Hamas.
.
Thabit : résultats décevants de la Conférence de Rome pour sauver l’UNRWA de sa crise
.
L’occupation prend d’assaut des dizaines de maisons à Bartaa, la ville natale de l’auteur de l’attaque de Dotan
.
Les forces israéliennes ont pris d’assaut des douzaines de maisons de membres de la famille Qabha dans la ville de Barta’a, au sud de Jénine, au nord de la Cisjordanie, où deux soldats ont été tués et deux autres blessés. ​
.
Des jeunes arrêtés et d’autres agressés en Cisjordanie occupée
.
Deux soldats sionistes tués et deux autres blessés dans une attaque à la voiture bélier au sud de Jénine
.
Liban: Assassinat d’un membre des forces sécuritaires palestiniennes
.
Netanyahou et sa famille font l’objet d’une nouvelle enquête pour corruption
.
Israël empêche l’entrée de militants irlandais dans les territoires occupés
.
Les forces de sécurité en Cisjordanie arrêtent 6 citoyens
.
Les forces d’occupation arrêtent 5 Palestiniens de Naplouse et de Jénine
.
L’occupation arrête un palestinien au passage de Beit Hanoun
.
Le Hamas fustige les déclarations du ministre libanais des Affaires étrangères au sommet de Rome
.
Heniyah: le terrorisme israélien ne restera plus dans notre terre ni dans notre mer
.
La conférence de Rome promet 100 millions de dollars pour soutenir l’UNRWA
.
L’occupation prend d’assaut le cimetière d’Al Rahma à côté de la mosquée Al aqsa
.
Les forces d’occupation arrêtent le secrétaire du Fatah à Jérusalem
.
L’occupation remet une notification de confiscation des terres agricoles au sud de Naplouse
.
Commission parlementaire d’amitié algéro-palestinienne
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire