MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 25 Joumada At-Thani 1439.

Flash info pour le 25 Joumada At-Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Les saoudiennes se préparent à prendre le volant. Les constructeurs automobiles offrent des cours gratuits.
L’Arabie saoudite s’est lancée dans un vaste programme de réformes sociales en donnant récemment la possibilité aux saoudiens d’assister à une série de concerts réunissant plusieurs chanteurs internationaux où encore de flâner sur le front de mer aménagé avec des espaces verts, des sculptures, des fontaines, une aire de jeux, etc.
Ces aménagements sont loin d’être les seuls changements opérés dans le pays, la condition de la femme est depuis quelques temps au cœur des préoccupations gouvernementales. En effet, les saoudiennes peuvent désormais aller au cinéma, participer à des fêtes mixtes ou encore assister en direct à des matchs de foot.
Et pour couronner le tout, elles pourront prochainement conduire elles-mêmes leur véhicule sans faire appel à un chauffeur comme c’était le cas auparavant.
Une aubaine pour ces femmes qui souhaitent apprendre à conduire, comme on le voit sur cette vidéo filmée sur le campus réservé aux femmes de l’Université Effat à Jeddah.
Pour les aider dans cette délicate mission, les annonceurs, Nissan, Uber et Ford entre autres ont proposé des cours initiatiques de conduite aux apprenties candidates.
Les marques ont bien sûr sauté sur l’occasion et se sont empressées d’apprendre à conduire aux futures clientes qui ne manqueront pas de leur commander un véhicule le moment venu.
Nissan a été le premier à faire son coup de pub sous l’ashtag #SheDrive (elle conduit), histoire de pousser une majorité de saoudiennes à profiter de cette soudaine liberté. Les conductrices ont pu choisir un membre masculin de leur famille pour se substituer à l’instructeur, une manière d’obtenir l’aval de toute la famille.
Après Nissan, le géant VTC américain Uber a annoncé le recrutement de plusieurs monitrices pour aider les saoudiennes à parfaire leur conduite, Ford Motor a de son côté offert plusieurs sessions d’entrainement pour apprendre aux étudiantes les bases de la conduite.
Dès le mois de juin, selon le décret du Roi Salman, les femmes saoudiennes pourront officiellement prendre le volant pour conduire sur la voie publique. Nous espérons que d’ici là, elles auront appris tous les rudiments de la conduite.

Levée de fonds spectaculaire pour Magic Leap grâce à l’Arabie Saoudite.
Comment amasser une véritable fortune en vantant un produit qui n’a pas encore vu le jour ?
Il suffit de demander à la startup de réalité augmentée Magic Leap qui a déjà réussi à lever un total de 2,3 milliards de dollars depuis 2011 pour développer des lunettes intelligentes. Ces lunettes baptisées Magic Leap One sont réalisées grâce à une technologie de réalité augmentée qui devrait, selon ses concepteurs, abaisser les barrières entre le monde réel et le monde virtuel.
Magic Leap parle d’une expérience jamais vue auparavant, son créateur Rony Abovitz décrit cette réalité comme « une rivière vivante de sculpture lumineuse, qui peut transmettre des émotions de magie, d’expérience et de présence ».
Fabriqué dans le plus grand secret, le produit dont on ne sait pratiquement rien fait de plus en plus jaser, certains accuse la startup de vendre du vent.
Les rares personnes qui l’ont essayé, parlent d’une invention révolutionnaire.
Peu importe ce que l’on en dit, Magic Leap vient de réaliser un nouveau tour de passe-passe en obtenant une autre levée de fonds d’un montant de 461 millions de dollars venant en grande partie du fonds souverain d’Arabie saoudite.
La startup américaine fondée en 2010 a réussi à convaincre plusieurs investisseurs dont Google et Alibaba qui ont contribué à raison de 1.4 milliards de dollars.
Si aucun prototype du produit n’a encore été dévoilé, quelques vidéos présentant les lunettes sont disponibles sur la chaîne Youtube de Magic Leap. Il semblerait néanmoins que les images soient truffées d’effets spéciaux qui ne reflètent en rien le potentiel réel du produit.
Présente dans plusieurs pays, Etats-Unis, Suisse, Nouvelle-Zélande et Israël, la startup emploie 1.400 employés et cultive le mystère autour de son produit phare.
Magic Leap a annoncé la commercialisation de ses lunettes pour cette année pour un prix avoisinnant les 1.000 dollars.

Sur Katibin.fr, voici les titres.

Angleterre : « Punish a Muslim Day » : le 3 avril prochain sera un jour pour « Punir un musulman ».
Au Royaume-Uni, la police antiterroriste enquête sur un éventuel crime motivé par la haine après que plusieurs personnes aient reçu des lettres les invitant à attaquer des musulmans le 3 avril, qualifiées de «punir un musulman» dans la brochure.
Une liste de châtiments a été établi allant d’insulter un musulman jusqu’à bombarder La Mecque…
Chaque châtiment est même récompensé par des points :
– agresser verbalement un musulman rapportera donc 10 points.
– arracher le hijab d’une musulmane 25 points.
– jeter de l’acide au visage d’un musulman 50 points.
– agresser physiquement un musulman = 100 points.
– torturer un musulman 250 points.
– charcuter un musulman avec des armes 500 points.
– brûler une mosquée 1000 points.
– bombarder La Mecque 2500 points.
Plusieurs Britanniques à Londres, West Midlands et Yorkshire ont déclaré avoir reçu la lettre imprimée par la poste, selon les rapports.
Il y a plus de 2,5 millions de musulmans en Grande-Bretagne, où l’Islam est la deuxième religion.
Samedi, la police du West Yorkshire s’est jointe à la police Londonienne pour tenter d ‘«attraper la ou les personnes responsables de cette situation».
« La sécurité publique reste notre priorité et j’exhorte nos communautés à être vigilantes mais pas effrayées », a déclaré la police du West Yorkshire dans un communiqué. « Nous sommes plus forts quand nous sommes unis et ne sommes pas divisés. »
Tell MAMA, une organisation qui surveille les crimes de haine anti-musulmans, a déclaré qu’elle travaillait avec la police.
L’Islamophobie reste un fléau qu’il convient de combattre avec la plus grande fermeté.
Qu’Allah préserve nos frères et soeurs partout dans le monde de ces fous qui s’attaquent à d’innocents musulmans…

Sur islam et info.fr, voici les titres.

L’Arabie offre un stade à plusieurs de centaines de millions de dollars au pouvoir chiite irakien suite à un pari du roi saoud.
Le gouvernement saoudien a annoncé qu’il ferait construire en Iraq un stade de près de 135 000 places.
Ce cadeau fait au pouvoir irakien chiite est estimé à des centaines de millions de dollars. Le roi Saoud a annoncé avoir perdu un pari, son équipe perdant contre l’Iraq celui-ci a donc offert un stade au gagnant …
Faut-il rappeler que le pouvoir en Iraq est aux mains des chiites qui oppriment systématiquement la population sunnite du pays ?
Les saouds après avoir permis la chute du pouvoir de Saddam Hussein ennemi de l’Iran ont donc livré l’ensemble de la région à l’influence des chiites iraniens aussi bien en Iraq, Liban, Syrie et … Yémen. Et pour couronner le tout, ils offrent donc maintenant des cadeaux aux ennemis des populations sunnites.
A l’époque les savants saoudiens excommuniaient bruyamment Saddam Hussein alors qu’il constituait un rempart contre l’expansionnisme iranien. Aujourd’hui les mêmes savants demandent aux populations sunnites d’Irak de se soumettre au pouvoir chiite collabo des USA et pantin des iraniens.
Il est vrai qu’à l’époque que le prêcheur salafiste Al Albani avait comparé la collaboration de l’Arabie à l’invasion de l’Irak à celle de l’invasion des tatares … La réalité a aujourd’hui dépassé ses prédictions.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Arabie Saoudite : un homme arrêté après avoir «forcé un enfant à fumer».
Un homme a été arrêté après être apparu dans une vidéo, apparemment forçant un enfant à fumer. La vidéo de 10 secondes est devenue virale sur les réseaux sociaux au cours des deux derniers jours et est devenue un enjeu public.
Le “buzz” autour de la vidéo a conduit le procureur général, Saud Al-Mojeb, à ordonner l’arrestation de l’homme dans la vidéo.
La vidéo montre un homme avec un petit garçon assis sur ses genoux. Il met une cigarette dans la bouche de l’enfant et rit de sa réaction avec d’autres personnes qui semblent être dans la même pièce.
Khaled Aba Al-Khail, le porte-parole du ministère du Travail et du Développement social, a déclaré vendredi que quiconque a des informations sur la vidéo et la personne qui s’y trouve devrait en informer le ministère.
L’accusé a été arrêté un jour plus tard. Ziad Al-Rikaiti, un porte-parole du département de la police de l’Est, a déclaré que la personne dans la vidéo est un citoyen saoudien dans la vingtaine, et l’enfant est le fils d’un de ses proches.
“Il est interdit à quiconque d’abuser des plateformes Internet et des réseaux sociaux d’une manière qui viole la décence et la sécurité publique. Cela inclut la publication de tout ce qui va à l’encontre des valeurs et des principes juridiques et sociaux “, a déclaré l’éminent avocat de Jeddah, Majed Garoub, à Arab News.
“Lorsque de telles occasions se produisent, le ministère public a le droit de prendre les mesures appropriées. La punition potentielle pour de tels actes est l’emprisonnement et une pénalité financière », a-t-il ajouté.
«La loi protège les enfants et la famille, et en cas de violation des droits de l’enfant, c’est au juge des affaires familiales d’évaluer la sanction appropriée pour le contrevenant qui correspond au meilleur intérêt de la famille.»
Le père de l’enfant a déclaré dimanche au journal saoudien Okaz que son fils avait trois ans, et que l’homme apparu dans la vidéo était son propre cousin. Il n’avait pas de mauvaises intentions, mais voulait effrayer l’enfant avec une cigarette allumée, parce que son fils avait l’habitude de mâcher des mégots de cigarettes et que la famille ne pouvait pas le faire arrêter. Les commentateurs sur les réseaux sociaux ont trouvé l’explication du père peu convaincante.

Syrie – Les troupes syriennes ont coupé samedi la plus grande ville de la Ghouta orientale du reste de l’enclave tenue par les rebelles qui est maintenant divisée en trois, a indiqué un observateur.
L’armée a capturé une route reliant la ville de Douma à Harasta plus à l’ouest, et a également capturé la ville de Misraba, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’homme.
“Les forces du régime ont donc divisé la Ghouta orientale en trois parties – Douma et ses environs, Harasta à l’ouest, et le reste des villes plus au sud”, a déclaré l’observateur de guerre britannique.
Un correspondant de l’AFP à Douma a déclaré que des bombardements et des frappes aériennes avaient secoué la ville samedi. Assiégée par les forces gouvernementales depuis 2013, Ghouta est la dernière zone tenue par les rebelles près de la capitale.
Désireux de démontrer la maîtrise de Damas, les troupes gouvernementales et les milices chiites alliées se sont rapprochées de l’enclave depuis le 18 février et en ont envahi plus de la moitié.
Plus de 975 civils, dont plus de 250 enfants, ont été tués et des centaines d’autres blessés, selon l’Observatoire.

Les Emirats Arabes Unis accusent la Turquie de ne pas “respecter la souveraineté arabe”.
Les officiels turcs et des Emirats arabes unis (EAU) ont échangé des tweets dimanche après qu’un haut diplomate à Abu Dhabi ait accusé Ankara de ne pas respecter la souveraineté de ses voisins arabes.
Anwar Gargash, le ministre des Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis, a déclaré sur Twitter samedi, que les relations arabo-turques n’étaient “pas à leur beau fixe”, ajoutant qu’Ankara devait “respecter la souveraineté arabe”.
En réaction, Ahmet Berat Conkar, un haut responsable du Parti pour la justice et le développement (AKP) au pouvoir en Turquie, a qualifié les propos de Gargash de “sans fondement” et de “malheureux”.
“Ce fonctionnaire ne peut pas parler au nom des Arabes en général, il ne peut parler que du pays qu’il représente, il devrait connaître sa place à cet égard”, a déclaré Conkar.
“Nous avons un large cercle d’amis dans la géographie arabe, nous coopérons avec un grand nombre de pays arabes”, a déclaré M. Conkar, qui est également membre de la commission des affaires étrangères du parlement turc.
Gargash, sur son compte Twitter, a appelé Ankara à «traiter avec ses voisins de manière sage et rationnelle afin de rétablir l’équilibre».
“L’opposition aux principaux Etats arabes et les mouvements de soutien qui cherchent à changer les régimes par la violence ne représentent pas une approche rationnelle du voisinage, et Ankara est tenu de respecter la souveraineté et le respect des Etats arabes”, a-t-il ajouté dans une série de tweets.
Relations tachées.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan est un partisan majeur du Qatar depuis que l’Arabie Saoudite, les EAU , Bahreïn et l’Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques et leurs relations commerciales avec le Qatar le 5 juin.
Les relations entre la Turquie et les trois États du Golfe agissant contre le Qatar ont depuis tourné au vinaigre. Les quatre pays arabes ont accusé Doha de soutenir le «terrorisme» et de favoriser les relations avec leur rival régional, l’ Iran . Le Qatar nie les accusations.
La Turquie a construit une base militaire au Qatar conformément à un accord signé en 2014. Peu de temps après l’éclatement de la crise diplomatique, le parlement turc a accéléré le processus de déploiement de troupes et de coopération militaire avec le Qatar.
Ankara a également soutenu l’Etat arabe du Golfe en fournissant les produits nécessaires qui étaient bloqués par ses voisins.
“Lobbying contre la Turquie”.
Conkar a démenti l’affirmation de Gargash selon laquelle Ankara soutient le changement de régime par la violence, ajoutant que les EAU ont soutenu un tel changement dans le cas du coup d’Etat de 2013 en Egypte.
“Cette accusation envers la Turquie vient d’un pays qui a ouvertement soutenu le coup d’Etat en Egypte, les EAU soutiennent le gouvernement militaire, qui a renversé un gouvernement démocratiquement élu en procédant à des massacres”, at-il déclaré.
Les EAU combattent toute forme d’ “Islam politique” et ont ouvertement pris position contre l’administration démocratiquement élue du président Mohamed Morsi. Les Etats du Golfe ont soutenu le général putschiste en finançant le coup d’Etat et la politique répressive d’Al Sissi.

Palestine : Imayyer Shehadeh, un jeune palestinien, abattu en Cisjordanie occupée.
Un jeune Palestinien non armé a été abattu en Cisjordanie occupée lors d’une confrontation avec des soldats et des colons israéliens dans le village d’Urif, au sud de Naplouse.
L’homme de 23 ans, identifié comme Imayyer Shehadeh, a reçu une balle dans la poitrine et a succombé à ses blessures peu de temps après à l’hôpital Rafidia de Naplouse.
“Les colons ont fait irruption dans le village et l’armée est intervenue”, a déclaré Ghassan Daghlas, un responsable palestinien qui surveille les activités de colonisation dans le nord de la Cisjordanie.
“On ne sait pas exactement qui l’a abattu”, a-t-il dit.
“C’était essentiellement les Palestiniens d’un côté et les colons et l’armée d’occupation de l’autre.”
Un garçon palestinien de 16 ans a également été blessé par balles réelles sur les lieux et est soigné pour ses blessures.
Un porte-parole des forces israéliennes a déclaré à l’agence de presse AFP qu ‘”une émeute a été déclenchée, au cours de laquelle les troupes ont utilisé des moyens de dispersion anti-émeutes et ont tiré à balles réelles”.
Entre 600 000 et 750 000 Israéliens vivent dans les territoires palestiniens occupés de Jérusalem-Est , en Cisjordanie et à Gaza . Ils vivent dans des centaines de colonies juives illégales construites sur des terres palestiniennes.

Le propriétaire musulman d’un restaurant offre 300 repas gratuitement aux sans-abris chaque jeudi.
Musulmans en Angleterre – Le propriétaire d’un restaurant qui est «profondément ému» par le nombre de personnes affamées et sans-abri à Ilford (banlieue de Londres) nourrit en moyenne 300 personnes chaque jeudi gratuitement.
Entre 15 h et 19 h, Naeem Querishi du restaurant The Chicken Spot, à Cranbrook Road, prépare des repas chauds, y compris du poulet biryani, et les distribue aux personnes dormant dans la rue, aux retraités et aux personnes en difficulté financière.
Il a indiqué qu’il se sentait obligé de prendre des mesures après avoir traversé Ilford et vu les mêmes visages se battre tous les jours juste pour survivre. Il craignait que ces gens deviennent invisibles pour le reste de la société.
“Je vois tellement de gens qui sont reconnaissants juste pour avoir un repas.”
“Après avoir distribué ma nourriture, une femme a fondu en larmes et a été tellement touchée par tout cela. C’est pourquoi je fais cela – pour aider.
“Si tout le monde faisait des choses, ce serait un endroit fantastique”
Naeem croit que l’aide aux nécessiteux n’a pas affecté son entreprise et que les associations font ce qu’elles peuvent,.
Alors qu’il a une foi forte et aide les gens parce que «c’est ce que Dieu attend de moi», il donne de la nourriture à ceux qui en ont besoin, peu importe leur origine.
Il prépare aussi des aliments copieux qui ne sont pas au menu dans le magasin pour garder les personnes vulnérables au chaud.
Patrick Williams, président de la campagne de financement de Redbridge Macmillan Cancer Support, a alerté un journal local du bon travail effectué par le Chicken Spot.
“Nous avons besoin de plus de gens comme lui pour faire une différence significative.
Si vous en avez besoin, venez à The Chicken Spot un jeudi entre 15h et 17h et il vous nourrira, sans poser de questions. Dites juste que vous êtes dans le besoin et le reste sera là pour vous.”
Les musulmans en Angleterre sont connus pour leur travail dans la société qui les entoure. A nouveau, par leurs actes, ils démontrent l’importance de la solidarité et du bon comportement dans l’Islam.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

En Inde, la rumeur du « love jihad » à l’épreuve des tribunaux .
La conversion à l’islam de Hadiya après sa rencontre avec Shafin Jahan (ici à l’image) a poussé les parents hindous de la jeune femme à saisir la justice pour faire annuler le mariage, arguant que la conversion de leur fille est forcée. L’affaire est devenue nationale après la saisine de la Cour suprême qui a tranché mi-mars en faveur du couple. © Indian Express
La Cour suprême indienne a statué, jeudi 15 mars, sur la validité d’un mariage entre un musulman et une hindoue convertie à l’islam contre la volonté de ses parents, dans une affaire portant sur des allégations selon lesquelles les musulmans forceraient des femmes à se convertir à l’islam par le biais du mariage.
L’histoire remonte à décembre 2015 quand Hadiya (Akhila Ashokan avant sa conversion), 24 ans, épouse Shafin Jahan, musulman de confession, dans une ville du sud de Kerala. Saisi par les parents de Hadiya pour qui sa conversion à l’islam est forcée, le tribunal local a annulé l’union en mai 2017 en qualifiant la jeune femme de « faible et vulnérable ».
Il ont ainsi donné raison au père de Hadiya, qui n’a pas hésité à affirmer devant la cour, sans preuves tangibles, que des organisations musulmanes ont prévu d’amener sa fille en Syrie pour qu’elle puisse être utilisée « comme une esclave sexuelle ou une bombe humaine ».
L’affaire est devenue nationale lorsque la Cour suprême, saisi par l’époux de Hadiya, a demandé une investigation fédérale à ce sujet, dans un pays où la rumeur dite du « Love Jihad » s’est largement propagée ces dernières années, à la faveur d’une montée de l’islamophobie et du nationalisme hindou. Aucune preuve n’a cependant permis de prouver que les musulmans, en minorité en Inde, ont fomenté une opération pour convertir des hindoues en passant par le mariage dans le but d’islamiser le pays.
Entendue devant la Cour suprême, Hadiya a soutenu avoir épousé Shefin Jahan, son mari, par amour, après l’avoir rencontré sur un site de rencontre en août 2016. Son mariage a ainsi fini par être considéré comme valide par la plus haute juridiction judiciaire du pays.
Cette décision a enthousiasmé les défenseurs de droit de l’homme en Inde et, par-dessus tout, Jahan et Hadiya, pour qui le jugement final est libérateur.

Allemagne : deux mosquées attaquées à Lauffen et Berlin .
Alors que les musulmans d’Allemagne s’inquiètent d’une montée d’actes islamophobes de plus en plus violents à leur encontre, deux mosquées ont été attaquées ces derniers jours. Les investigations continuent pour expliquer les motivations des deux attaques.
Un incendie criminel est survenu, dans la nuit du jeudi 8 au vendredi 9 dans une mosquée de Lauffen, près de Stuttgart, après que plusieurs personnes aient attaqué avec des cocktails molotov le lieu de culte dans lequel dormait l’imam.
Celui-ci n’a pas été blessé et a pu éteindre lui-même l’incendie, qui n’a fait que des dégâts matériels. Cinq personnes sont recherchées pour « tentative de meurtre », ont annoncé, samedi 10 mars, la police et le parquet de Stuttgart, qui ont lancé un appel à témoins.
Le président de la communauté turque d’Allemagne Gökay Sofuoglu a condamné un « acte de terrorisme qui ne menace pas seulement directement les êtres humains mais ébranle aussi les fondements de notre communauté ».
Une mosquée de Berlin appartenant au DITIB a été elle aussi attaquée dans la matinée du samedi 10 mars par des assaillants masqués, selon Bayram Turk, le responsable de la mosquée. L’incendie n’a fait aucun blessé mais l’édifice religieux a été totalement ravagé par le feu. Celui-ci aurait probablement été lancé par trois adolescents selon la police, qui n’écarte aucune piste pour le moment.
Les motivations de l’attaque contre la mosquée de Berlin restent encore à éclaircir mais, selon l’agence Anadolu, cette attaque est survenue un jour après que des sympathisants du Parti kurke syrien (PYD) et du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation kurde considérée comme terroristes par la Turquie et l’Union européenne, auraient menacé de commettre des attaques contre des institutions et associations turques en Allemagne en guise de protestation contre l’opération antiterroriste menée par Ankara contre eux au nord de la Syrie.

Sur oumma.com, voici les titres.

Victoire pour la ville de Stains et sa banderole sur Salah Hamouri !.
Le juge des référés du tribunal administratif de Montreuil a statué que les élus de la ville de Stains pouvaient continuer à demander la libération de Salah Hamouri sur le fronton de la mairie. C’est une belle victoire et nous espérons que de nombreuses autres villes en feront autant.
Balayés donc tous les arguments du préfet de Seine St Denis, sur “l’absence d’intérêt local”, ou la “dérogation à la nécessaire neutralité”.
De même a été abandonné l’argument fallacieux selon lequel le conseil municipal ne serait pas dûment réuni pour décider d’accrocher la banderole, alors qu’une réunion du même conseil avait décidé de se donner tous les moyens nécessaires pour oeuvrer à la libération de notre concitoyen franco-palestinien, Salah Hamouri. (cf notre article du vendredi 9 mars)
Bravo à Azzedine Taibi et à tous les élu de Stains, qui ne se laissent pas intimider !
Il faut dire que le gouvernement avait fait fort en poursuivant en justice des élus pour leur soutien à un citoyen français, alors que Macron lui-même avait indiqué avoir demandé sa libération !!
Une fois avalé le dîner du CRIF et toutes les couleuvres qui allaient avec, un peu de raison semble leur être revenue lors de la digestion….

Sur Mizane.info, voici les titres.

Condamné pour outrage à fonctionnaire, Abdelaziz Chaambi dénonce un procès politique.
Président du Collectif contre le racisme et l’islamophobie, le militant lyonnais Abdelaziz Chaambi a été condamné en appel pour outrage à fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions, dans l’affaire de la famille Msakni (enfants enlevés à leur mère pour cause de « culture radicale ») à Bourgoin-Jailleu.
Une plainte avait été déposée en première instance par le Conseil général (département) pour « outrage à fonctionnaire » au tribunal de Bourgoin et la relaxe avait été accordée par la juge. Aucun avocat de la partie civile n’avait été présent ni aucun représentant du département. Selon la plainte, « j’aurais dit que la personne qui a enlevé ces enfants (Brakni) était une islamophobe », a expliqué Abdelaziz Chaambi à Mizane.info. Ce dernier avait organisé un rassemblement pour exiger la restitution des enfants à leurs parents, ce qu’il avait obtenu. Le président du CRI dénonce donc un procès politique et la volonté d’instituer une jurisprudence qui condamnerait les militants. « En première instance, il n’y avait personne, ni le conseil général, ni la fonctionnaire que je n’ai jamais vu, ni un avocat pour les défendre. Le procureur général de la cour d’appel correctionnelle de Grenoble a fait appel. On attend les conclusions de la cour d’appel pour savoir sur quoi ils s’appuient. Ils n’ont pas pris en compte un témoignage capital » a poursuivi M. Chaambi.
« Ta liberté, c’est ma liberté, si tu ne la défends pas, c’est ta propre liberté que tu refuses ».
Le président du CRI rappelle que la plainte n’a pas été validée en première instance sur la base d’une jurisprudence qui autorise le fait au cours des rassemblements politiques de « blesser, heurter ou choquer ». Il estime donc que l’objectif du procureur de la Cour de Grenoble qui a fait appel est d’obtenir une jurisprudence qui condamnera les militants. « Je veux obtenir une jurisprudence pour protéger la liberté des militants », lui répondra Abdelaziz Chaambi qui a lancé un appel pour soutenir les frais judiciaires de cette affaire. Suite à sa condamnation en appel, Abdelaziz Chaambi a décidé de se pourvoir en cassation et annonce qu’il saisira la Cour européenne des droits de l’Homme. « Après annulation d’une conférence universitaire, d’un meeting privé, et ce procès, il est clair et évident que la lutte contre l’islamophobie – et nous disons par lutte, la lutte politique – est une affaire gênante pour l’Etat ». « Nous avons toujours dit qu’il y a une islamophobie structurelle, comme il y a un racisme d’état. Nous ne sommes pas les seuls à défendre ces thèses, et nous ne sommes pas les seuls à être criminalisés, sur ce sujet ou d’autres. Que chacun prenne ses responsabilités. Ta liberté, c’est ma liberté, si tu ne la défends pas, c’est ta propre liberté que tu refuses ».

Dallas : l’imam Omar Suleiman arrêté puis libéré à une manifestation pour les droits des migrants.
.
L’imam, prédicateur et conférencier Omar Suleiman de Dallas, faisait partie de plusieurs activistes musulmans et juifs de renom arrêtés lundi au Capitole des États-Unis, alors qu’ils réclamaient une protection pour les jeunes migrants, d’après une information du Dallasnews.com. Les activistes ont été libérés après environ cinq heures, a déclaré M. Suleiman sur les réseaux sociaux. « Ce fut un honneur d’être arrêté avec vous ! Je prie pour que des millions de personnes s’inspirent de votre leadership » a-t-il écrit mardi sur Facebook.
Parmi les autres personnes arrêtées, mentionnons Linda Sarsour, coprésidente de la Marche des femmes; Stosh Cotler et Jason Kimelman-Block du groupe d’action juif Bend the Arc; et Dawud Walid, Zahra Billoo et Nihad Awad du Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).
Plus d’une douzaine de militants musulmans s’étaient réunis lundi à l’appui de la législation visant à protéger les migrants non autorisés qui ont été amenés aux États-Unis en tant qu’enfants. Le groupe a participé à la désobéissance civile à l’extérieur du bureau du président de la Chambre Paul Ryan.
« Des centaines de milliers de familles sont déchirées, nous devons trouver une solution ».
Omar Suleiman est président de l’Institut Yaqeen pour la recherche islamique et professeur auxiliaire d’études islamiques à la Southern Methodist University. Dans son message Facebook mardi matin, Suleiman a encouragé ses partisans a continué à protester et a exhorté les responsables à prendre des mesures sur la réforme de l’immigration. « Des centaines de milliers de familles sont déchirées et nous devons trouver une solution permanente pour elles », a déclaré M. Suleiman. « Jusqu’à ce que nous le fassions, nous devons maintenir la pression sur ce traitement raciste. Les migrants vivent tous les jours dans la peur. »
Donald Trump avait annoncé en 2017 que le programme d’action différée pour les arrivées d’enfants, ou DACA, serait progressivement abandonné, donnant au Congrès une date limite du 5 mars pour trouver une alternative. Aucune législation de ce type n’ayant abouti, des rassemblements et à des manifestations se sont déroulés dans tout le pays lundi soir. L’équipe North Texas Dream a tenu un rassemblement lundi soir à l’hôtel de ville de Dallas. Plus de 100 personnes se sont rassemblées pour soutenir la manifestation, y compris une grande exposition des églises catholiques locales. La région de Dallas a la troisième plus forte concentration de bénéficiaires DACA dans la nation.

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

France : L’Alsace se dote de son Conseil Théologique des Imams.
Ce vendredi 9 mars à la mosquée Iqra de Lingolsheim située dans l’agglomération strasbourgeoise, les principaux représentants de la communauté musulmane se sont réunis sous l’égide du Conseil Régional du Culte Musulman en Alsace (CRCM Alsace) afin de poser les fondations du Conseil Théologique des Imams d’Alsace..
Le président de la mosquée de Lingolsheim Abdelhak Nabaoui, par ailleurs Grand aumônier des Hôpitaux de France qui assure actuellement la présidence tournante du CRCM Alsace a accueilli cette réunion où il est à noter que les principaux courants représentatifs étaient présents. Etaient notamment présents les imams et les représentants de la Grande Mosquée de Strasbourg, de la mosquée Eyyûb Sultan, de la Mosquée de la Gare, de la mosquée de Koegnishoffen, de la mosquée Galia, de la mosquée d’Hautepierre, de la mosquée de la Meinau, de la mosquée de la Montagne Verte ainsi que de la mosquée de Lingolsheim. L’instance entendant regrouper les imams alsaciens, les haut-rhinois étaient également présents, notamment par la venue de l’imam de la mosquée de Saint-Louis ainsi que des imams mulhousiens du centre Annour, de la mosquée Salam, et de la mosquée al-Aksa, cette dernière étant affiliée à la Communauté Islamique du Millî Görüs (CIMG).
Les différents intervenants ont notamment exprimé la nécessité de poser un cadre commun à tous pour les imams ainsi que la volonté de dépasser les clivages qui peuvent exister parfois entre les différentes associations, en cela il convient de saluer la maturité de la communauté musulmane alsacienne qui peut être fière de s’organiser seule, sans l’intervention des autorités de l’Etat. Selon M. Nabaoui, elle aura pour but de répondre à un besoin réel et urgent et, une fois mise en route, travaillera sur les différents sujets liés à la question de l’imamat : formation, compétences, etc. M. Eyup Sahin, président régional de la CIMG dans le Grand Est et également président collégial du CRCM a notamment insisté sur le fait qu’afin de lutter contre les prises de paroles d’imams autoproclamés «ne représentant qu’eux-mêmes», cette instance aura également pour but d’être l’interlocuteur reconnu concernant les questions jurisprudentielles liées à l’Islam. En cela, les mosquées ont exprimé le souhait de différencier cette structure de celle du CRCM, dont les fonctions sont plus représentatives.
Après avoir échangé autour d’une table ronde en toute convivialité, l’assemblée a désigné M. Sahin comme porteur de la commission chargée de mettre en place ce Conseil Théologique qui se réunira prochainement pour faire avancer cet ambitieux projet. Il est à espérer que de telles initiatives fédératrices voient sur le territoire national, afin de donner à Chalghoumi et consorts la retraite médiatique qu’ils méritent.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Les Sarayas d’al-Quds mettent en garde Israël contre toute folie visant la résistance et ses dirigeants
.
Les Sarayas d’al-Quds, l’aile militaire du Mouvement du Jihad islamique en Palestine a mis en garde l’Occupation « Israël » de commettre une folie contre les dirigeants de la résistance nationale, tout en menaçant le gouvernement d’occupation d’une nouvelle battaille « d’augures de la victoire » la plus forte et plus large sans précédent.
.
Source hébreu: Le Paraguay et le Honduras vont transférer leurs ambassades à Jérusalem occupée
.
L’Occupation décide de condamner l’activiste Amira à 6 mois de prison
.
Les détenus administratifs boycottent les tribunaux israéliens pour le 26ème jour
.
Saydam: le crime de l’université de Byrzeit ne passera pas gratuitement
.
L’occupation arrête 10 pêcheurs de la mer de Rafah
.
Un chauffeur du camp de réfugiés de Balata survit miraculeusement à une attaque de colons
.
Participation sportive israélienne irrite les Marocains
.
Une entreprise israélienne interdit de parler en arabe
.
Plusieurs palestiniens asphyxiés dans des affrontements avec l’occupation à l’est de Qalqiliya
.
L’occupation arrête un garçon à la cour de Salem à l’ouest de Jénine
.
ONU: « Les implantations sont un crime de guerre »
.
L’Université de Birzeit organise une pause de solidarité avec son président emprisonné Omar al-Kiswani
.
Un colon en voiture renverse un jeune palestinien et prend la fuite
.
Israël exploite-t-il le 15 Mai pour annoncer le lancement du projet E1?
.
La délégation de sécurité égyptienne retourne à Gaza
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire