MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Rabi al Thani 1439.

Flash info du 9 Rabi al Thani 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.actualiteislamiquedebelgique.comwww.agencemediapalestine.fr

Sur Ajib.fr, voici les titres.

Comment bien choisir son époux ?
Le choix de l’époux est primordial pour espérer une vie saine et heureuse.
La femme doit savoir dépasser les intérêts matériels ou les préférences physiques pour privilégier le choix d’un homme pieux.
Le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« S’il se présente à vous celui qui vous a plu par sa moralité et sa vertu, mariez-le.
Si vous ne le faites pas, il y aura des troubles sur la terre et un horrible ravage. » (Hadith At-Tirmidhi).
La femme veille à l’éducation de ses enfants et à pour charge d’inculquer la meilleure moralité possible à ses enfants.
Le Messager (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« On épouse une femme pour quatre raisons : pour son argent, pour sa classe sociale, pour sa beauté et pour sa religion ; Choisis plutôt celle qui est pieuse. »
( Hadith Al Boukhari et Muslim).
L’homme a l’obligation de soutenir son épouse en lui apportant son amour et son soutien.
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« Qu’un croyant ne déteste pas une croyante. Si l’un de ses cotés lui déplait, elle lui plaira par un autre. » (Rapporté par Muslim).
Il y a un objectif commun dans un couple : satisfaire Allah soubhanou wa ta’ala afin de gagner leur place auprès du Très-Haut !
Selon le Dr Ahmad `Omar Hâshim, le choix d’un époux ou d’une épouse doit obéir à des critères et des principes fondamentaux, à savoir dans l’ordre : la religiosité, la lignée et l’origine, la fortune, la beauté, la virginité, l’affection et la fertilité, l’intelligence et l’exogamie (éviter les liens de consanguinité).
Cependant, le meilleur moyen de ne pas se tromper est de remettre son destin aux mains de Notre Créateur en multipliant les invocations, comme cette invocation de Moussa (‘alayhi salam): « Seigneur, j’ai grand besoin de toute grâce dont Tu voudras bien me gratifier ! » (Coran, 28/24).

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journal du musulman.fr, rien de neuf.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Tunisiennes interdites de vol : crise diplomatique entre la Tunisie et les Emirates Arabes Unis.
Le ministère tunisien des transports a annoncé la suspension de tous les vols Emirates Airlines vers et depuis la Tunisie.
La décision prise dimanche est intervenue deux jours après que des Tunisiennes se soient vues refuser l’embarquement pour leurs vols à destination de Dubaï par la compagnie basée aux Emirats Arabes Unis.
Le ministère des Transports a expliqué dans une déclaration sur sa page Facebook qu’il “a décidé de suspendre les vols d’Emirates Airlines vers et depuis la Tunisie jusqu’à ce que l’entreprise puisse trouver une solution appropriée pour exploiter ses vols conformément aux lois et traités internationaux”.
Selon l’agence de presse officielle tunisienne Salem Zeabi, l’ambassadeur des EAU en Tunisie, a été appelé vendredi au ministère des Affaires étrangères pour “clarifier la mesure interdisant” aux femmes tunisiennes de voler ou de transiter par le territoire de l’Etat du Golfe.
Zeabi aurait déclaré que la mesure était “temporaire et liée au climat d’insécurité”.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Un homme politique israélien insulte des familles de prisonniers palestiniens. VIDEO.
Un député israélien a lancé des injures à des familles palestiniennes alors qu’elles montaient dans un bus pour rendre visite à leurs proches emprisonnés.
Oren Hazan a partagé des images de la confrontation en ligne lundi, dans laquelle il a qualifié le fils d’une femme de “chien” et d ‘”insecte”. M. Hazan, un membre controversé de la Knesset de droite pour le parti Likoud au pouvoir en Israël, a déclaré sur Twitter que les prisonniers étaient des “terroristes qui appartiennent à la terre”.
Le clip montre plusieurs échanges houleux avec des passagers d’autobus, un dans lequel M. Hazan dit à une mère que son fils est un “chien” et un “insecte”.
La femme répond: “Mon fils est le meilleur des hommes. Un chien est celui qui l’appelle un chien. “
M. Hazan a répondu: “Je ferai en sorte que vous ne puissiez plus vous rendre ici et nous ferons tout pour que vous n’entriez pas. Vous n’êtes pas le bienvenu ici, vous devez bien comprendre, vous avez élevé votre fils au meurtre.”
Des familles se rendaient dans la bande de Gaza pour voir des proches à la prison de Nafha, dans le sud d’Israël, dans le cadre d’un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
Suhair Zakkout, porte-parole du CICR à Gaza, a condamné l’incident. Dans une déclaration, elle a déclaré:
“Les familles ont le droit de rendre visite à leurs proches dans la dignité. Il est de la responsabilité des autorités compétentes de veiller à ce que les visites se déroulent en toute sécurité et sans interférence.”
reportage a voir sur islam et info.fr.

Arabie Saoudite : dès le 1er janvier, les femmes pourront venir supporter leur équipe de foot au stade.
L’année 2018 lance une nouvelle révolution pour les passionnées de football en Arabie Saoudite. Pour la première fois dans l’histoire du Royaume, les femmes pourront assister à un match de football dans un stade.
Le match tant attendu aura lieu entre les clubs Al-Hilal et Al-Ittihad au King Fahd Stadium de Riyad le 12 janvier. La décision a été annoncée pour la première fois le 29 octobre, un mois après la publication d’un décret royal levant l’interdiction de conduire des femmes.
Le King Fahd Stadium de Riyad, le King Abdullah Sports City de Djeddah et le Stade Prince Mohamed bin Fahd de Dammam sont les seuls stades autorisés à accueillir des familles.
Lina Al-Maeena, membre de Shoura et directrice de Jeddah United (première équipe de basket-ball féminine), a déclaré à Arab News:
«C’est un match historique, le premier où les familles saoudiennes peuvent entrer ensemble dans un stade … Elles vont enfin avoir des activités et des divertissements ensemble, là où ils ne sont pas séparées, où les parents vont avec leurs enfants et leurs mères et même leurs grands-mères, où ils peuvent apprécier des événements sportifs en particulier, ensemble.
C’est une occasion pour les mères d’apprécier les acclamations de leurs enfants, et pour eux et les jeunes femmes de leur remonter le moral. Je pense vraiment que cela renforce les valeurs familiales. “
“Finalement, il y aura une augmentation progressive, mais je suis très heureux de voir le nombre de participantes.”

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Canada : Québec : l’élan de solidarité envers un rescapé de l’attentat à la mosquée, paralysé à vie.
Aymen Derbali fait partie des rescapés de l’attentat de la mosquée de Québec en janvier 2017. En voulant attirer l’attention du tueur sur lui pour éviter le plus de morts, ce fidèle de la mosquée a été touché de plusieurs balles dans le corps, lui paralysant des jambes. Une campagne de dons a été lancée afin de lui offrir une maison adaptée avec sa famille.
L’attentat perpétré au Centre islamique culturel de Québec en janvier 2017 avaient fait six morts et plusieurs blessés graves. Le bilan humain aurait pu être plus lourd sans l’intervention d’Aymen Derbali.
En voulant attirer l’attention du tueur sur lui pour éviter le plus de victimes possibles, ce fidèle de la mosquée, qui a émigré en 2001 de la Tunisie vers le Canada, a été touché de sept balles dans le corps, le blessant grièvement. Plongé dans le coma durant deux mois, il finit par se réveiller, comme par miracle pour les médecins. Pour apprendre plus tard qu’il sera paraplégique à vie, des fragments de balles n’étant pas pu être retirés de sa moelle épinière. Le conseiller en technologie de l’information vit aujourd’hui dans un centre de rééducation à Québec afin de réapprendre à vivre avec ses blessures.
Aujourd’hui en chaise roulante, le quadragénaire, père de trois enfants, a confié au média canadien Globe and Mail qu’il ne savait pas ce qu’il va advenir de lui une fois qu’il devra sortir de l’institut de rééducation, faute de moyens. Son domicile, situé dans un appartement au 4e étage, n’est en effet plus adapté pour ses besoins.
Le reportage mettant en lumière l’histoire de ce héros ordinaire, photos à l’appui, n’est pas restée sans suite. Publié le 15 décembre, il a provoqué un élan de solidarité en faveur d’Aymen Derbali et de sa famille.
En dix jours, et avec l’aide de plus de 1 650 personnes, ce sont déjà plus de 150 000 dollars canadiens (près de 100 000 euros) qui ont été récoltés via l’association musulmane DawaNet qui a lancé une cagnotte sur la plateforme de crowdfunding LaunchGood. Cette même association avait récolté en début d’année plus de 400 000 dollars canadiens (265 000 euros) pour les familles des victimes, mortes et blessées, de l’attentat contre la mosquée de Québec. Cette somme avait été distribuée fin mars.
L’argent qui sera récoltée pour Aymen Derbali servira à lui payer une maison adaptée qui lui permettra de vivre avec sa femme et ses enfants dans les meilleures conditions.

Sur oumma.com, voici les titres.

Londres : un imam envoie, tous les ans, plus de 4 000 cartes de Noël pour promouvoir la tolérance religieuse.
Depuis près d’une décennie, selon un rituel immuable, le Dr Mohammed Fahim, l’imam du Centre islamique Qur’ani Murkuz Trust, situé à l’est de Londres, met un point d’honneur à envoyer des cartes de Noël personnalisées à un large éventail de destinataires, dont de très prestigieux, à la surface du globe.
Chaque année, à l’approche de la célébration de la grande fête chrétienne, il imprime plus de 4 000 cartes joliment illustrées par ses soins, représentant Jérusalem et sur lesquelles sont inscrits en lettres d’or des versets du Coran ayant trait à la naissance de Jésus et à ses miracles, qu’il enrichit de son message de gentillesse venant du fond du coeur, traduisible dans toutes les langues.
Et tous les ans, c’est avec une émotion intacte que l’imam Fahim décachette les enveloppes portant le sceau papal et royal d’Elisabeth Il, mais aussi du 10 Downing Street, d’éminentes personnalités politiques du Royaume-Uni et d’Europe, ainsi que de hauts dignitaires religieux chrétiens, qui contiennent leurs remerciements chaleureux et sincères.
« Je suis toujours aussi agréablement surpris et honoré que Sa Majesté la Reine, le Premier ministre et le Pape répondent à mes vœux. Je reçois tant de réponses porteuses d’espoir et de commentaires fraternels », a-t-il déclaré à Sky News, heureux que son initiative salutaire, visant à dissiper les idées fausses sur les musulmans, à faire savoir la très haute estime dans laquelle l’islam tient Jésus et à inciter ses coreligionnaires à se familiariser avec Noël, soit à ce point fructueuse.
« Je regrette que les musulmans britanniques ne profitent pas des deux opportunités en or que sont Noël et Pâques pour promouvoir le message de l’Islam, un message de paix, de tolérance et de justice », a souligné le Dr Mohammed Fahim, ce chantre de la tolérance religieuse dont les vœux de « Joyeux Noël » font, chaque année, de vrais petits miracles.

Emirats : les Tunisiennes interdites d’embarquer sur les vols.
Des dizaines de manifestants tunisiens ont manifesté le 25 décembre devant l’ambassade des Emirats arabes unis à Tunis contre la décision du pays d’interdire aux ressortissantes tunisiennes d’embarquer sur des vols pour les Emirats arabes unis. En contrepartie, la Tunisie a annoncé le 24 décembre avoir décidé de suspendre les arrivées de vols de la compagnie aérienne Emirates.
reportage a voir sur oumma.com.

Pays-Bas: le parc d’attractions Walibi a ouvert des espaces de prière.
Le saviez-vous ? Aux Pays-Bas, il n’y a pas que les tulipes qui fleurissent, il y a aussi un parc d’attractions soucieux de satisfaire le public musulman. Le Walibi Holland a éclos à Biddinghuizen, avec une spécificité d’une rare tolérance : il comprend des espaces de prière pour une parenthèse spirituelle unique.
Fait notable : cette grande première a vu le jour sur la terre du multiculturalisme, célébrée pour son esprit d’ouverture.Un beau défi lancé à Geert Wilders, le leader du parti nationaliste, et à sa haine de l’islam semée aux quatre vents.Au cœur d’un village néerlandais, le Walibi Holland favorise l’éclosion du vivre-ensemble au milieu de tulipes colorées.
reportage a voir sur oumma.com.

BDS : la chanteuse Lorde boycotte Israël.
La chanteuse néo-zélandaise Lorde a annulé le concert qu’elle avait programmé à Tel-Aviv, après avoir été informée de la réalité de l’apartheid par la campagne BDS.
Lorde, 21 ans, l’une des chanteuses pop parmi les plus populaires actuellement dans le monde, avait annoncé il y a quelques jours les étapes de sa prochaine tournée mondiale, avec un spectacle en Israël au début de l’été.
Rapidement cependant, des militants néo-zélandais lui adressaient une lettre ouverte, signée notamment par Justine Sachs, une citoyenne néo-zélandaise d’origine juive, et Nadia Abou Shanab, une néo-zélandaise d’origine palestinienne.
« En vous produisant à Tel-Aviv, que vous le vouliez ou non, que vous en ayez conscience ou pas, vous servirez les intérêts du gouvernement israélien, même si vous ne dites pas un mot de politique. Et cet effet ne pourra être effacé par la meilleure des musiques ni les meilleures intentions au monde », y expliquaient les rédacteurs de la lettre.
« Message reçu ! Je viens de parler avec beaucoup de gens sur cette affaire, et toutes les options sont maintenant sur la table. Merci pour la formation. On apprend à tout âge, n’est-ce-pas ? », répondit la jeune Lorde.
Et dimanche, le producteur israélien de la chanteuse dut se rendre à l’évidence : « Nous sommes au regret d’annoncer l’annulation du concert de Lorde l’été prochain. Les personnes ayant déjà acheté leur billet ont quinze jours pour se le faire rembourser », indique la société dans un communiqué.

Israël “pas un vrai pays”: le magazine youpi retiré des ventes à la demande du Crif.

Sur Mizane.info, rien de neuf.

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres.

“Israël” n’est pas un État mais une entité terroriste sans peuple et sans frontières.
Le numéro de janvier du magazine pour enfants Youpi, dans lequel était écrit qu’Israël n’était pas, pour certains Etats, «un vrai pays», a été retiré de la vente par le groupe Bayard. Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Francis Kalifat, avait demandé à l’éditeur de retirer ce numéro destiné aux jeunes enfants entre 5 et 10 ans.
Cette censure en dit long sur le lobbying qu’exerce cette officine, qui est pourtant Charlie, sur les institutions en France y compris sur les plus hautes sphères de l’État. Éditeurs, journaux, élus, partis politiques, s’inclinent à chaque demande sans que cela génère une quelconque polémique dans la presse habituellement si virulente à l’égard de certains musulmans quand ils ont le tort de dénoncer l’islamophobie. Marianne en tête !
Premier importateur du conflit israélo-palestinien en France, le Crif a, dès les premières heures de la reconnaissance de Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’”Israël”, salué cette déclaration et demandé au président français de lui emboîter le pas. N’en déplaise au Crif, “Israël” restera pour nous musulmans une entité criminelle qui s’est construite sur le sang des innocents. 70 ans après sa création, elle n’a toujours pas rassemblé son prétendu “peuple” dispersé aux quatre coins du globe. Elle n’a toujours pas de frontières reconnues et elle continue chaque jour de voler les terres des palestiniens à travers l’implantation de colonies telles des cellules cancéreuses se propageant dans un corps.
Vous comprenez mieux maintenant pourquoi nous écrivons “Israël” avec des guillemets.

Histoire : Abdullah Quilliam, le premier Britannique musulman.
S’il est un exemple que les musulmans d’Europe devraient méditer, c’est peut-être celui de William Henry ‘Abdullah’ Quilliam, le premier converti britannique et un homme à l’action sans relâche en faveur de l’islâm.
Célèbre et talentueux avocat pénaliste de Liverpool, il se convertit à l’islâm en 1887, à 31 ans, après un séjour au Maroc. Dès son retour en Angleterre, il n’a plus qu’une seule idée en tête : propager sa nouvelle religion parmi son peuple. Ainsi, en 1889, il fonde l’Institut islamique de Liverpool, qui inclut la première mosquée active du Royaume-Uni, mais aussi un internat pour les garçons, une école de jour pour les filles, des laboratoires, un musée, une bibliothèque et un orphelinat, la ‘Medina House’, où les parents non-musulmans laissaient leurs enfants illégitimes en acceptant qu’ils soient élevés dans l’islâm.
Mais ce n’est pas tout : Quilliam publie un ouvrage, ‘The faith of islâm’, qui sera plusieurs fois réédité, diffusé à des milliers d’exemplaires et même lu par la Reine Victoria, mais également un hebdomadaire islamique, ‘The crescent’ (‘Le croissant’). Quilliam n’est pas vraiment le prototype du “musulman discret” : dès 1890, il organise des manifestations contre une pièce de théâtre insultant le Prophète ﷺ‬ et proclame dans ses écrits sa volonté d’islamiser tout Liverpool, alors la deuxième plus grande ville de tout l’empire. Personnage excentrique et charismatique, il détonne dans l’Angleterre victorienne : il n’est pas rare de le voir déambuler dans les rues de Liverpool en fez et en tenue d’apparat ottomane, juché sur son cheval blanc, toujours accompagné de son ouistiti adopté en Afrique.
À l’inverse d’autres convertis moins “visibles”, ce dandy prosélyte provoque, passionne, défie l’ordre établi. Les débats hebdomadaires qu’il organise autour de l’islâm lui amènent vite des problèmes : expulsé de sa maison par son propriétaire, menacé d’être brûlé vif par un groupe chrétien, insulté et raillé par la presse, il est régulièrement ciblé par des groupes de manifestants qui l’attendent à la sortie de sa mosquée pour lui lancer cailloux, légumes ou boue. Néanmoins, bientôt, la petite communauté musulmane qu’il dirige compte environ 600 personnes, essentiellement des convertis – universitaires, professeurs, scientifiques, maires et même un ancien pasteur méthodiste – et se fait des amis puissants dans le monde.
Son activisme sans égal lui vaut ainsi d’être nommé ‘sheykh al-islâm dans les Îles Britanniques’ par le sultan ottoman Abdülhamid II et représentant des musulmans britanniques par l’émir d’Afghanistan, et d’être invité à l’inauguration de la mosquée Shitta Bey de Lagos, au Nigéria. Cette ouverture vers la Ummah aiguise encore les idées de Quilliam : désormais partisan d’un “califat mondial”, il dénonce le “terrorisme chrétien” et les aventures coloniales britanniques, au Soudan notamment, et affirme qu’aucun musulman ne devrait combattre ses frères pour le compte d’une puissance chrétienne. Les diatribes de Quilliam, notamment en faveur des Ottomans contre les pro-Arméniens, ne sont pas du goût de tous, dans un contexte pré-Première Guerre Mondiale : en 1908, il est contraint de s’exiler en terre d’islâm.
Considéré comme un traître pour ses liens avec l’Empire ottoman, c’est sous une fausse identité qu’il rentrera en Angleterre, se retirant sur la paisible île de Man où il passera ses dernières années avant de rendre l’âme en 1932. À l’heure où les débats sur le sujet agitent notre communauté, l’exemple d’Abdullah Quilliam nous rappelle ce que doivent être les priorités d’un musulman vivant en Occident : la propagation de l’islâm et la défense des musulmans opprimés à travers le monde.

Palestine : Les mosquées de Gaza font le plein de fidèles pour la prière de l’aube.
La campagne “la prière d’al Fajr comme la prière du vendredi” a été lancée il y a un peu plus d’un mois dans la bande de Gaza, territoire le plus dense du monde et soumis à un blocus criminel depuis 2006.
Les fidèles sont sensibilisés via les réseaux sociaux ou encore ces camionettes et motos qui sillonnent les rues peu avant l’heure de la prière, avec des hauts parleurs diffusant des rappels et des chants islamiques rappelant les mérites de la prière de l’aube à la mosquée. Résultat : les mosquées se remplissent comme pendant la prière du vendredi. 1 000, 2 000 et jusqu’à 3 000 fidèles dans les grandes mosquées désormais.
Pour Abou Saada, l’imam de la mosquée Abdallah Azzam, “cette campagne vise évidemment à renforcer la foi, mais pas que”, “il faut rappeler que Salaheddin Al Ayyoubi libérateur de Jérusalem des croisés incitait ses soldats et son peuple à cette prière à la mosquée”.
reportage photo a voir sur des domes et des minarets.fr.

Sur Actualite islamique de Belgique, rien de neuf.

Sur agence media palestine.fr, rien de neuf.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Abu Marzouk: Les Israéliens devraient réfléchir avant d’imiter Hazan
.
Le membre du bureau politique du Hamas Mousa Abu Marzouk a déclaré que les dirigeants israéliens devraient réfléchir avant d’essayer de faire comme Oren Hazan, membre de la Knesset, qui a intimidé hier les familles des prisonniers palestiniens qui voulaient voir leurs proches dans les prisons israéliennes.
.
L’étudiante Istibraq al-Tamimi condamnée à deux ans de prison
.
Libération du député Azzam Salhab des prisons israéliennes
.
4 palestiniens blessés lors d’affrontements avec l’occupation à Hébron
.
Des affrontements se renouvellent à Beit Furik
.
Pétition en ligne lancée par les personnes handicapées sur le chômage
.
L’occupation en contact avec au moins 10 pays pour transférer leurs ambassades à Jérusalem
.
La Knesset va débattre de la loi pour la peine de mort des Palestiniens
.
Des colons et des agents du renseignement sionistes envahissent al-Aqsa
.
Washington achète un hôtel à Jérusalem pour le transfert de son ambassade
.
La pénurie menace les laboratoires de Gaza
.
Arrestations et raids effectués à l’aube par les forces israéliennes
.
Des écoliers asphyxiés après des affrontements avec l’occupation à Ya’bud
.
Les forces d’occupation extradent deux citoyens turcs arrêtés à Jérusalem
.
Violents affrontements à Qalqiliya et Jénine
.
Mechaal rencontre le président mauritanien à Nouakchott
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,

Laisser un commentaire