MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Ramadan 1437.

Flash info du 18 Ramadan 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


En 2015, il y a eu 65,3 millions de réfugiés, soit l’équivalent de toute la France !

Le chiffre est plus que préoccupant : il y a eu 65,3 millions de personnes réfugiées dans le monde en 2015. Cela représente quasiment la population en France !

65,3 millions, soit deux fois plus qu’en 2010.

D’après le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), toutes ces personnes déplacées ont quitté leurs foyers en raison des guerres et des persécutions. Elles n’ont pas forcément choisi l’étranger mais sont restées dans leur pays. Il s’agit ainsi de « déplacés internes ». Le conflit en Syrie et en Irak a cependant amené nombre d’entre eux à se tourner vers les pays européens ou vers la Turquie, la Jordanie, le Liban. Cependant dans le classement des terres d’accueil, c’est l’Afrique qui abrite aujourd’hui 20% des ces 65,3 millions de réfugiés. Ce qui place le continent en tête devant l’Europe. D’après les données du HCR la Turquie est le pays qui a sur son territoire le plus de déplacés au monde. Dévoilant toutes ces données à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le HCR a une fois de plus alerté sur la catastrophe humanitaire que représentent ces conflits armées.

Les grandes puissances de ce monde tentent (sans succès) d’un côté de trouver des solutions à la crise migratoire et de l’autre continuent pourtant de s’acheter et de se vendre avions de guerre, missiles et autres armes de destruction. Un paradoxe qui donne froid dans le dos quand le HCR parle « d’un niveau de risque sans précédent ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Camps de réfugiés sahraouis en Algérie : les ONG tirent la sonnette d’alarme.

Lundi 20 Juin se tenait le Journée Mondiale des réfugiés. A cette occasion, le Haut-Commissariat aux réfugiés a fait savoir que l’Algérie comptait près de 98 000 réfugiés.

Un constat alarmant.

La grande majorité des réfugiés choisissant pour terre d’asil l’Algérie sont sahraouis. En effet, étant « entassés » dans les camps de Tindouf, nombreuses sont les ONG qui déplorent des conditions de vie lamentables. A titre d’information et d’illustration, elles ont estimé à 32 millions de dollars le coût de l’aide globale dans ces camps, englobant ainsi l’approvisionnement en eau, la prise en charge sanitaire (hygiène, santé,…) ainsi que la mise en place d’abris. Hamdi Boukhari, représentant de l’ONU en Algérie a déploré que « seulement 20 % de cette somme sont disponibles pour l’année 2016 ». Dans de telles conditions, il apparaît malheureusement compliqué de répondre à tous les besoins des réfugiés. La section algérienne appartenant à l’organisation Amnesty International a, d’ailleurs pris la parole en vue d’interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité de protéger les réfugiés qui cherchent à fuir l’horreur et à trouver un semblant de dignité. En effet, ils demandent, via le chargé de communication d’Amnesty International, Brahim Mahdid, « aux autorités algériennes de veiller à ce que la législation garantisse le droit d’être protégé contre le refoulement et garantisse une protection contre l’expulsion, l’extradition, le transfert ou tout autre type de renvoi judiciaire ou extrajudiciaire vers un pays ou un territoire où la personne renvoyée courrait un risque réel de subir de graves violations des droits humains ». L’agence des Nations Unies pour les réfugiés a, également, rappelé, dans un rapport publié hier, que : «Les réfugiés et les demandeurs d’asile n’ont pas accès au marché du travail, ce qui limite leur autosuffisance. Ils sont également vulnérables aux arrestations/détentions et n’ont pas accès à certains droits fondamentaux», regrette le H-CR dans un rapport publié hier.
Un appel au don pour subvenir aux besoins fondamentaux des réfugiés.

La situation que vivent les exilés se trouvant dans les camps de Tindouf inquiète au plus haut point le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés. Ainsi, le 12 Juillet prochain, se tiendra à Genève une réunion composée de pays donateurs. En vue d’atteindre le maximum de personnes, M. Boukhari annonce « qu’un document énumérant toutes les aides humanitaires aux besoins des réfugiés sahraouis sera envoyé à tous les pays sous forme d’appel pour les solliciter à contribuer financièrement à cette assistance humanitaire ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le tourisme tunisien connaît une nouvelle recrudescence.

Bonne nouvelle pour le tourisme tunisien. Un cinquantaine de sites hôteliers ont rouvert leur porte en vue d’accueillir des vacanciers ainsi que des professionnels qu’ils espèrent nombreux.

58 hôtels sont, de nouveau, prêts à accueillir les tourismes.

Mardi 21 Juin le ministère du tourisme tunisien à fait savoir, via un communiqué, que les commissariats régionaux du tourisme ont enregistré, ces dernières semaines, la réouverture de 58 hôteliers. En effet, il est indiqué que « ces réouvertures, qui interviennent à une reprise de l’activité sur certains marchés émetteurs, a permis à plusieurs milliers d’agents de retrouver leurs emplois après des mois de chômage technique ».

Une capacité d’accueil d’environ 29 000 lits.

Les zones touristiques qui vont vraisemblablement profiter de cette recrudescence sont : Sousse, Djerba, Monastir ainsi que Hammamet-Nabeul. Le ministère a, également, ajouté que « si la reprise ne cesse d’être confirmée sur les marchés russe et des pays de l’Europe Centrale, des signes prometteurs sont actuellement observés sur les autres marchés ».

Un travail en amont portant ses fruits.

Au cours de l’année 2016, plusieurs « éductours » qui comptaient de nombreuses agences de voyage ainsi que des journalistes avaient été organisés par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Ainsi, 27 visites à l’intention des professionnels étrangers.

Clic pour voir la Source de l’article

**********



Après la tête de porc, le Centre Culturel Islamique de Québec trouve des fleurs.

Après la tête de porc, ce sont des fleurs qui ont été trouvées devant la mosquée de Québec. Avec un petit mot d’une certaine Mireille.

Le Centre Culturel Islamique a partagé une photo du bouquet en remerciant Mireille :

« En réponse au geste haineux de fin de semaine, nos voisins nous ont envoyé un geste d’amour, de tolérance, et d’ouverture.

Ces fleurs ont été trouvées devant la porte de notre Grande Mosquée juste avant la prière d’Al-Ichaa…

Merci beaucoup Madame Mireille ! ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Irak : Falloujah : Le nettoyage ethnique anti-sunnite continue.

Alors que les médias français se félicitent de l’avancée des troupes chiites irano-irakiennes sur Falloujah, on assiste en fait à un véritable nettoyage ethno-confessionnel sur le modèle de celui opéré en Bosnie contre les populations sunnites.

Falloujah avait déjà subi ce genre de bombardements dans le passé. Des bombardements américains il y a 10 ans qui avaient dévasté la ville et tué des milliers de civils. La ville renoue avec son destin de martyr … La cité compte depuis le début de l’offensive gouvernementale des milliers de morts et de blessés et des dizaines de milliers de déplacés.

Lors de la prise des quartiers par les milices chiites les familles sunnites sont séparées. Les hommes et les jeunes garçons sont directement envoyés dans des camps concentrationnaires et les femmes et les nourrissons vers des camps de fortune en plein air sous 40 degrés.

Les camps de concentration contenant des femmes sont laissés sans presque aucune aide et les quelques organisations humanitaires sur place parlent déjà d’un désastre humanitaire.

Pour les camps recevant les hommes, les informations peinent à filtrer mais les images postées par des miliciens chiites sur les réseaux sociaux laissent déjà apparaître les premières scènes de massacres, de tortures et d’humiliation.

Nous sommes en 2016 et ce crime contre l’humanité visant la communauté sunnite est non seulement étouffé mais soutenu par les troupes d’une coalition occidentalo-arabe qui n’hésitent pas à appuyer les milices irakiennes malgré leurs exactions répétées et connues de tous.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Etats-Unis : une femme arrêtée après le dépôt d’un (faux) colis piégé dans une mosquée.

Irina Bihary est une quadragénaire régulièrement hospitalisée pour des troubles mentaux. Dimanche 19 juin, elle s’est rendue dans la salle de prière de l’Islamic Foundation, à Sunrise dans le sud de la Floride, et y a déposé un sac en papier qui contenait une batterie, des fils et un téléphone portable.

Lorsque deux fidèles de la mosquée sont venus à sa rencontre pour lui parler, elle leur a posé d’étranges questions sur le nombre de personnes attendues pour la prochaine prière avant de dire : « Je m’en fiche si nous mourrons tous ici aujourd’hui et si tout explose… nous allons tous mourir de toute façon. »

Alertée, la police s’est rendue sur place. Irina Bihary a alors repris ses affaires et a tenté de fuir au bord de sa voiture mais a été vite rattrapée sur le parking. Pendant l’interpellation, elle a assené un violent coup de pied sur la portière arrière du véhicule de la police. Les dégâts occasionnés sont estimés à 1 200 $. La mosquée a été évacuée par mesure de sécurité et le sac en papier a été retrouvé dans la voiture sans le téléphone portable.

La forcenée a affirmé devant la police que les fidèles de la mosquée étaient tous des « parasites » qui avaient tué son mari et qui, par ailleurs, ne sont pas de véritables musulmans. Interpellée au motif de dégâts criminels et possession de fausse bombe, Irina Bihary a été ensuite prise en charge par un hôpital pour une évaluation psychologique.

Clic pour voir la Source de l’article

**********



Une mosquée d’envergure construite au Japon : un rêve qui pourrait devenir bientôt réalité à Shizuoka.

Depuis la Belgique où il réside, Abdourahman Boumaya a contacté Oumma pour faire connaître largement le grand projet porté depuis six ans, au Japon, par l’association « Shizuoka Muslim Association », afin que s’élève la première mosquée d’envergure face au majestueux Mont Fuji.

Eriger une mosquée en plein cœur du Japon, là où l’islam n’en est qu’à ses prémices comparativement à d’autres pays asiatiques et la communauté musulmane reste embryonnaire, même si les conversions augmentent avec une belle constance, s’élevant face au point culminant du pays qu’est le majestueux Mont Fuji, est-ce une gageure ou un rêve, caressé depuis 2010, qui a toutes les chances de se matérialiser ?

Pour les ardents promoteurs du projet qui ont uni leurs forces au sein de l’association « Shizuoka Muslim Association », du nom de la cité phare située à proximité de Tokyo, mondialement réputée pour sa production de thé vert ainsi que pour sa vue imprenable sur la montagne sacrée, entourée de nuages et de légendes, c’est un défi de taille qu’ils sont déterminés à relever, sensibilisant aujourd’hui la diaspora musulmane, disséminée à la surface du globe, à leur grande réalisation.

Yassine Essaadi, le président de l’association d’origine marocaine, et son épouse japonaise convertie à l’islam sont les deux fers de lance de ce chantier d’envergure, tant sur le plan cultuel, culturel qu’urbanistique, qui fera assurément date au pays du Soleil-Levant. Ils fédèrent autour d’eux un nombre croissant de membres qui sont autant d’ambassadeurs du projet auprès des autorités et de la population japonaises, dont la plupart viennent d’Indonésie, le plus grand pays musulman au monde, est-il besoin de le rappeler.

Le choix de construire à Shizuoka, sur un terrain de 700 m² non acquis à ce jour, ce phare de l’islam qui sera le quatrième au Japon après Tokyo et Kyoto, mais d’une ampleur et d’un rayonnement en tout point incomparables, s’est imposé à eux comme une évidence, forts de l’importance de la communauté musulmane (essentiellement des expatriés) qui évolue dans ce grand centre économique et ne ménage pas ses efforts pour que ce rêve commun de mosquée, esquissé sur le papier et désormais visualisable à l’appui de maquettes concluantes, devienne enfin réalité.

Tous nourrissent l’espoir de quitter, un jour prochain, l’appartement loué pour se recueillir chaque vendredi, lors de la grande prière collective, et de se prosterner devant Allah dans un lieu de culte digne de ce nom dont les portes seront ouvertes à tous les Japonais, sans distinction, en vue de favoriser la découverte de l’islam et de ses enseignements sur la passerelle de l’entre-connaissance et du respect mutuel.

Chargé de superviser les appels aux dons lancés sur les réseaux sociaux auprès de la communauté musulmane française, depuis la Belgique où il réside, Abdourahman Boumaya, spécialisé dans la création de sites internet et le web marketing, est convaincu que le temps et les circonstances se prêtent à la construction d’un Masjid flambant neuf dans un Japon qui noue des liens étroits avec la Malaisie, afin de développer des biens et services certifiés halal et de satisfaire les attentes de touristes musulmans en recrudescence sur son sol.

« Les Japonais, de mon point de vue, sont très portés vers la spiritualité, on trouve des petits temples partout, et en quête profonde de sens, notamment depuis les ravages du Tsunami en 2011, même si on peut affirmer que leur religion, c’est le travail avant tout », nous a-t-il confié, avant de souligner : « Concernant l’islamophobie, elle n’existe pas dans les proportions que l’on connaît en France ou en Belgique. Le racisme de la population nippone s’exprime à l’encontre des étrangers en général, mais pas contre les musulmans en particulier. Je suis sûr, pour m’être rendu sur place, que les Japonais ne sont pas hostiles à l’édification d’une mosquée chez eux et iraient volontiers la visiter, animés par une saine curiosité, car ils ont tout à apprendre de la religion musulmane ».

Cette opinion est pleinement partagée par l’association « Shizuoka Muslim Association » et son président, Yassine Essaadi, qui estiment que le Japon, l’un des « pays les plus disciplinés et aimables du monde », selon l’éloge flatteur qu’ils en font, est « prêt pour entendre les vrais enseignements de l’islam », loin de la désinformation médiatique pernicieuse qui en galvaude les termes et dénature les fondements.

Pensée et conçue comme un vaste complexe culturel et un espace privilégié de rencontres et d’échanges, où les musulmans pourront se réunir, parfaire leurs connaissances et s’investir utilement au service de leur communauté, mais aussi comme un lieu d’accueil unique, accessible à leurs concitoyens japonais de toutes sensibilités, leur permettant de s’initier à l’islam, d’explorer sa richesse patrimoniale, culturelle et cultuelle, la mosquée qui s’élancera vers le ciel en face du vertigineux Mont Fuji abritera, entre autres, une bibliothèque multimédia, des espaces de conférence et de détente, pour les jeunes et les moins jeunes, ainsi que des salles de classe où seront dispensés des cours islamiques.

Confrontée à la difficulté de glaner des fonds au Japon, compte tenu du faible nombre de musulmans qui y vivent, l’association chapeautée par Yassine Essaadi a décidé de sortir son grand projet de la confidentialité et de le faire connaître par-delà les frontières nippones, en se tournant, en l’occurrence, vers les musulmans de France et francophones pour requérir leur précieux soutien.

« L’avenir de l’Islam au Japon est entre les mains de la prochaine génération de musulmans qui sont nés ou élevés ici et comprennent parfaitement les rouages de la société japonaise. Le rôle des générations adultes est de créer un environnement approprié pour les jeunes musulmans, pour apprendre l’islam et développer les compétences en communication nécessaires pour devenir la voix de l’Islam et de protéger leur vie en tant que musulmans au Japon », nous a expliqué Yassine Essaadi, avant de conclure son propos en s’adressant directement aux Oummanautes, où qu’ils se trouvent : « L’Association musulmane de Shizuoka est le fondateur de ce projet depuis 2010. Nous sollicitons l’aide de nos frères et sœurs partout dans le monde afin de participer à ce projet unique et important, qui insha Allah va devenir l’un des catalyseurs de la propagation de l’Islam au Japon ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Barakacity : Moussa évoque ses projets sur OummaTV.

Depuis Cox’s Bazar dans le sud du Bangladesh où il se trouve actuellement en liberté conditionnelle, Moussa Tchantchuing a accordé un entretien exclusif à OummaTV. Il revient pour la première fois sur les conditions de son arrestation, évoque ses nouveaux projets et son quotidien dans ce pays en attendant son retour en France.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’occupant israélien délivre le corps du martyr Mahmoud Badrane.
.
Turquie: la normalisation avec « Israël » passe par la levée de l’embargo sur Gaza.
.
82 % des Jérusalémites vivent en dessous du seuil de la pauvreté.
.
L’occupation condamne 4 palestiniens deux fois à la perpétuité et 30 ans.
.
Le lancement de sirènes d’alerte et l’envoie des messages par téléphones.
L’occupation adopte un nouveau système d’alerte anti-tunnels.
.
Des prisonniers placés en détention administrative.
.
L’occupation renouvelle la détention administrative du prisonnier malade Mohammed Adi.
.
25 civils palestiniens arrêtés par l’occupation en Cisjordanie.
.
Les services de l’Autorité Palestinienne prennent d’assaut la maison d’un étudiant.
.
55 colons prennent d’assaut Al-Aqsa.
.
Ban Ki-moon visitera Gaza et les territoires occupés la semaine prochaine.
.
Arrestation de deux citoyens et confiscation d’un véhicule à l’est de Qalqilya.
.
Le gouvernement de l’Autorité Palestinienne fixe les élections municipales au 8 Octobre prochain.
.
Protestation palestinienne appelant à la libération des corps des Palestiniens tués.
.
Assoiffer les villages de l’est de Naplouse pour les étouffer, une politique sioniste.
.
Des habitations et sites agricoles menacés de démolition à l’ouest de Bethléem.
.
Naplouse : Marche de solidarité avec le prisonnier Bilal Kayed.
.
Naplouse: L’occupation perquisitionne des magasins à Hawara.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire