MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 12 Sha'ban 1437.

Flash info du 12 Sha’ban 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Angelina Jolie défend les réfugiés et dénonce la politique de Donald Trump.

Lors d’un discours au siège de la BBC à Londres, Angelina Jolie ambassadrice du Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR) a appelé à la solidarité envers les réfugiés.

En effet, pour l’actrice être altruiste est un devoir qui concerne tous le monde et non une option.

Interrogée au sujet de Donald Trump qui justement demandait d’ériger un mur à la frontière avec le Mexique et d’interdire le territoire des États-Unis aux musulmans, elle répond que l’Amérique s’est justement fondée sur la liberté de culte de chacun et que Trump ne méritait pas de devenir président des Etats-Unis.

L’actrice a adopté de nombreux avis complètement différents de la masse des personnes de son milieu. C’est ainsi qu’elle n’a pas hésité à aller à la rencontre des réfugiés Rohingyas persécutés en Birmanie mais aussi partagé un repas de rupture du jeûne en Turquie avec les réfugiés syriens, sans oublier son dernier passage au Liban pour soutenir les syriens à la date d’anniversaire des 5 ans de la révolution.

Beaucoup de prises de position qui lui ont valu de nombreuses critiques de la part du monde du Show-biz.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Ramadan 2016 : un mois où les grandes surfaces dorlotent la communauté musulmane.

Le début du Ramadan 2016 est prévu aux alentours du 7 juin, l’occasion pour certaines grandes enseignes de commencer leur campagne marketing destinée à la communauté musulmane.

Le business du halal est juteux et se compte en milliard d’euros juste pour la France où la communauté musulmane est la plus nombreuse d’Europe. Les 7 à 10 millions de musulmans sont (trop) souvent la cible de reportages douteux, de polémiques politico-médiatiques stériles, de lois discriminatoires mais aussi la cible du « halal business« .

De la « viande halal » au « voyage halal« , la tendance est au marketing des minorités longtemps délaissées et qui aujourd’hui ont pris une part importante dans l’économie du pays. Désormais impossible de faire sans les consommateurs musulmans qui en plus d’être nombreux, sont généreux dans leur finance surtout lorsqu’arrive le mois du Ramadan. Un mois béni où les familles ne rechignent pas sur les dépenses notamment alimentaires et festives pour l’aïd al fitr.

Evidemment, les grandes enseignes n’ont pas mis longtemps à rattraper leur retard et depuis quelques années, le consommateur musulman est devenu roi. Plus question de le snober, de cacher le rayon halal au fin fond du magasin, il faut « mettre le paquet » pendant 29 jours. Prospectus dans les boîtes aux lettres, mise en avant des rayons épices, pâtisseries arabes, feuilles de bricks ou encore de faux chameaux pour le décor oriental. Tout y est jusque dans la caricature ! Il faut dire qu’à part le portefeuille, les spécialistes du marketing s’intéressent très peu au profil sociologique du musulman français.

Face à cet intérêt soudain pour « nos beaux yeux », comment doit-on réagir ? Il faut dire que nous en serions presque gênés, nous qui avons l’habitude d’être discrets jusqu’au rayon halal de chez Carrefour.

Avant tout, il est important de ne pas oublier nos commerçants afin de les soutenir économiquement dans une période de crise où seul le mois de Ramadan permet parfois de faire tenir le fond de commerce. Du boucher halal au pâtissier qui ravissent nos papilles de produits de qualité comme les cornes de gazelle, les Kalb el louz ou les zlabia, il est important de continuer à consommer communautaire afin d’enrichir ceux qui comme nous, jeûnent la journée et en plus travaillent la nuit pour nous offrir les meilleurs gâteaux.

Cet intérêt soudain doit aussi nous rappeler notre force économique. Oui la communauté musulmane est de plus en plus riche par ses nouvelles élites qui ont réussi les grandes écoles, mais aussi par ses restaurateurs, ses commerçants, ses artisans qui malgré les difficultés, ont entrepris. Désormais, le musulman investit en France contrairement aux parents ou grand-parents qui rêvaient de retour au bled. Il est essentiel de garder à l’esprit que dans une société libérale, l’argent est roi. Plus nous réussirons économiquement, plus nous aurons les moyens d’imposer nos droits.

Enfin, il faut aussi voir le bon côté des choses dans cet emballement pour le business halal. Fini cet « apartheid territorial, social, ethnique » qu’a dénoncé Manuel Valls lors d’un de ses discours. Le fait de voir afficher partout les produits halal, les épices destinées aux recettes halal et orientales impose dans l’esprit de tous qu’une communauté musulmane existe bien malgré 50 ans de déni et d’ignorance. Par nos finances, nous nous imposons comme des citoyens à part entière qu’il faut respecter tout au long de l’année plutôt que « dorloter », « draguer » et « choyer » le mois de Ramadan.

Evidemment, le domaine politique ne doit pas être pour autant délaissé. La bonne nouvelle est seulement celle d’une communauté qui apprend à se faire respecter, qui s’affiche et qui ne peut plus être cachée au reste de la population française. Le vivre-ensemble c’est avant tout le fait de vivre dans la paix et le respect avec nos différences. Musulmans : on ne pourra plus faire sans nous !

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Australie : Une mosquée ravagée par un incendie criminel près de Melbourne.

Hier soir, dans les alentours de 2h du matin, un incendie criminel à détruit une mosquée à 75 km de Melbourne (Australie). Si aucun blessé n’est déclaré, le bâtiment a été totalement ravagé par les flammes.

Le site des Dômes et des Minarets révèle un nouvel incendie criminel contre une mosquée en Australie. Dans la ville de Geelong, à 75 km de la capitale, des islamophobes ont pris pour cible le lieu de culte.

« Au cours des 23 dernières années, nous avons jamais reçu de menace », confie l’imam au Guardian. « C’est un quartier très calme et agréable ».

Malgré la colère et l’incompréhension, le responsable religieux a appelé la communauté à garder son sang froid et à ne pas répondre à la haine. L’imam Mohammed Ramzam qui habite tout prêt de la mosquée est encore sous le choc.

Selon la médias locaux, plusieurs églises ont été incendiées ces derniers mois. Si aucun lien n’est encore fait entre ces différents attaques contre des lieux de culte, l’enquête est ouverte.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le chanteur des Eagles of Death Metal déclare avoir vu « des musulmans célébrer les attaques ».

Le chanteur et guitariste des Eagles of Death Metal, Jesse Hughes, a tenu de nouveaux propos islamophobes lors d’un interview donné à un magazine d’extrême droite. Il a notamment déclaré avoir vu de « ses propres yeux » des musulmans danser pendant les attaques.

Après les hallucinations de Jean Jambon, Ministre de l’Intérieur belge qui déclarait qu’une « part significative de la communauté musulmane avait dansé après les attentats« , voilà que c’est au tour de Jesse Hughes de propager de nouvelles inepties.

Lors d’un interview accordé au site Taki’s Magazine, le guitariste est revenu sur les attentats du 13 novembre à Paris, en affirmant avoir vu « en temps réel » des musulmans fêter les attaques dans les rues….

“Au lendemain des attaques, au stade, des musulmans ont hué la minute de silence et la presse n’en a presque pas parlé. J’ai vu des musulmans célébrer les attaques dans la rue pendant qu’elles se déroulaient. Je l’ai vu de mes propres yeux. En temps réel !

Comment pouvaient-ils savoir ce qui était en train de se passer ? Il y a très certainement eu une coordination”.

Des propos extrêmement choquants du chanteur des Eagles of Death Metal qui laisseraient entendre une complicité des citoyens musulmans dans les attaques meurtrières du 13 novembre 2015. Des allégations mensongères que même le Front National ou l’aile droite des Républicains n’ont pas tenté.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Miloud H. licencié parce qu’il partage des sourates du Coran sur Facebook et critique Christian Estrosi.

Miloud H, conseiller en insertion dans une mission locale, a été licencié suite à des posts sur Facebook. Son employeur lui reproche notamment la publication de sourates du Coran et des critiques contre Christian Estrosi.

Fin décembre 2015, Miloud H. a été licencié pour faute grave par le Président de la mission locale Didier Khelfa à l’issu du scrutin des élections régionales qui opposaient Marion Maréchal-Le Pen à Christian Estrosi. Ce père de 4 enfants, connu pour son sérieux et son dévouement dans son métier, a eu le « malheur » de critiquer dans le cadre de sa vie privée les positions du président de la région et maire de Nice.

En réponse aux propos de Christian Estrosi, « l’islam n’est pas compatible avec la démocratie », Miloud avait ajouté en surtitre ce commentaire : « il n’est pas compatible avec Salon, notre jeunesse et nos quartiers ni lui ni Le Pen : NI NI ». Une position personnelle dans un cadre personnel qui a déplu à son employeur alerté par le directeur général des services (DGS) de la Ville de Salon.

« Cette personne (…) prend des positions sur les réseaux sociaux qui ne me semblent pas, en l’état et sous réserve des vérifications qui s’imposent, compatibles avec l’activité qu’il exerce », écrit le DGS au Président de la mission locale.

Le compte Facebook du travailleur social est rapidement épluché par ses détracteurs. Ils y trouvent des prêches d’imams ou des rappels islamiques. Des positions religieuses personnelles qui sont retenues contre lui devant son employeur.

« Depuis 2012, j’exprime sur Facebook mes opinions politiques et religieuses. La mission locale en avait connaissance et je n’y évoque pas mon travail », explique le concerné.

Ses 17 ans d’engagement dans le domaine du social n’auront pas suffi, Miloud, après un entretien avec son supérieur, a subi un licenciement discriminatoire et abusif pour des propos tenus dans un cadre privé. Les accusations de réserves dans le cadre de sa fonction ne tenant pas puisque Miloud n’est pas un fonctionnaire et a écrit les propos qui lui sont reprochés sur le mur de son Facebook personnel.

Une pétition a été créée par un collectif de soutien à Miloud H. qui a été injustement licencié dans un contexte politique malsain. Les signatures seront remises au Président de la mission locale du Pays Salonais et au maire Nicolas Isnard.

Pour soutenir Miloud H. et signer la pétition : www.change.org.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : Copé veut interdire le port du voile dans tous les établissements publics.

Tout le monde connait l’acharnement de Jean Francois Copé contre les musulmans. En effet, en campagne pour l’investiture à la présidentielle chez les Républicains, il a fait de la lutte contre l’Islam son fer de lance.

C’est ainsi qu’il vient de proposer de créer un « code de la laïcité et des cultes » prévoyant notamment l’interdiction du port de signes religieux dans les établissements publics.

Il promet ainsi, s’il est élu, de « sanctionner les comportements radicaux », comprendre sanctionner tous les musulmans visibles.

Parmi les principales dispositions proposées par Copé l’interdiction du port de tenues ou signes manifestant « ostensiblement » une appartenance religieuse dans un établissement public (université, hôpital, tribunal, mairie…).

L’ancien président de l’UMP, qui avait porté en 2010 la loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public, a détaillé plus d’une dizaine de mesures de ce code qu’il entend faire adopter par voie d’ordonnance, dès l’été 2017.

La communauté musulmane reste une minorité opprimée en France du fait d’une politique islamophobe systémique d’état et des des politiques. De plus sa passivité et sa non représentation par des caïds aux ordres choisis pour leur servilité n’a fait qu’accentuer la guerre mener aux musulmans et à l’Islam en général par les élites françaises.

Il est à noter qu’à gauche comme à droite la communauté musulmane est choisi comme cible systématique. Les musulmans payent aujourd’hui leur silence complice face aux lois contre les femmes musulmanes à savoir celle du voile et du niqab votées sans aucune réaction notable de ses représentants.

La campagne pour la présidentielle ne sera donc que nouveaux « débats » à sens unique contre les musulmans de ce pays. Sans mobilisation massive de notre part le pire reste donc à venir …

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : La manifestation parisienne dénonçant les violences policières interdite .

L’information est tombée près d’une heure seulement avant le début du rassemblement qui devait se tenir à 11h à Paris, place de la République, un lieu symbolique puisque c’est là même où se tient le mouvement Nuit debout. Le collectif Urgence notre police assassine (UNPA) voulait occuper la place mercredi 18 mai en opposition à la manifestation de policiers prévue le même jour à midi.

Le syndicat de police Alliance a appelé à manifester pour dire « Stop à la haine anti-flic » suite aux nombreux affrontements depuis le début du mouvement contre la loi travail il y a deux mois.

« Notre rassemblement se voulait pacifique, on est là pour dire aux policiers notre vérité, qu’il y a une impunité, qu’on veut que l’institution policière se remette en question. Les violences policières ne viennent pas d’être inventées, les quartiers ont servi de laboratoire à ce qui est étendu aux manifestants aujourd’hui. (…) C’est pas parce qu’ils nous protègent qu’ils peuvent nous mutiler », a dénoncé Amal Bentounsi, membre fondatrice du collectif UNPA.

De son côté, le président de la République François Hollande a apporté en Conseil des ministres un « soutien très clair » aux forces de police qui manifestent, de même que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Les députés Marion-Maréchal Le Pen et Gilbert Collard ont, quant à eux, rejoint le rassemblement.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Israël interdit tout déplacement à Omar Barghouti, porte-parole du mouvement BDS.

Les partisans du mouvement pour le boycott d’Israël sont persuadés que cette initiative israélienne a pour but d’interdire la parole à ceux qui militent pour les droits des Palestiniens.

Les autorités israéliennes ont refusé de renouveler le titre de voyage d’Omar Barghouti, un des principaux responsable de la campagne de boycott au niveau mondial, lui interdisant de fait de voyager.Barghouti, qui vit à Acre, est un cofondateur du mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanction) – un qui lutte pour les droits de l’Homme dans son pays, et qui se bat pour la fin de l’occupation israélienne en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et les autres territoires arabes.

Le mouvement BDS accuse Israël de vouloir supprimer le droit de parole de ceux qui militent pour les droits des Palestiniens et les droits de l’Homme. Il a aussi déclaré que cette initiative prouve la volonté des autorités d’occupation de révoquer le droit de résidence de Barghouti. Omar Barghouti, qui détient un permis israélien de résidence permanent, a besoin d’un document spécial pour pouvoir circuler en dehors et à l’intérieur du pays.

« Je suis en colère mais certainement pas intimidé par ces menaces », a fait savoir Barghouti dans un communiqué.

« Absolument rien ne m’arrêtera dans ma lutte pour la liberté de mon peuple, la justice et la paix ».

Le ministère israélien de l’intérieur n’a donné aucune réponse à une demande de commentaires envoyée depuis sa prise de décision.Ces dernières semaines, Barghouti a exprimé sa crainte que les mesures punitives des autorités israéliennes à son encontre ne cessent de s’intensifier.

« Je tiens les États-Unis et l’Union Européenne partiellement responsables de tout préjudice corporel envers ma personne ou envers mes collègues de la campagne BDS, qui serait le résultat d’une incitation à la violence à notre égard de la part d’Israël », a dit Barghouti lors d’un forum organisé par Al Jazeera à Ramallah le mois dernier, qui a convié des diplomates et des représentants étrangers de la société civile.

Fin mars, lors d’une conférence anti-BDS tenue à Jérusalem, le ministre de l’intérieur israélien Aryeh Deri a dit qu’il pensait à la révocation du statut de résident de Barghouti, en accusant le cofondateur du mouvement BDS « d’user de son statut de résident afin de voyager à travers le monde pour agir de manière très préoccupante contre Israël ».

Lors de la même conférence, à laquelle assistait le représentant de l’Union Européenne en Israël, un autre ministre a appelé au « meurtre civique » des responsables et partisans du mouvement BDS – ce que certains ont interprété comme un euphémisme pour appeler à des assassinats.

Amnesty Internationl a condamné les propos de Deri, autant que ceux de Gilad Erdan le ministre de la sécurité publique, qui a dit que les dirigeants du BDS, en incluant Barghouti, doivent « payer le prix » pour leur militantisme. Erdan a prétendu un peu plus tard qu’il n’appelait pas à la violence physique contre ces militants.

« Nous sommes les témoins d’une augmentation des menaces de violence – dont des menaces de mort – dirigées vers les organisations palestiniennes pour les droits de l’Homme et émises par des supporters d’Israël », a dit Simon Reynolds coordonnateur juridique pour le Centre de ressources BADIL pour la Résidence et les Droits des réfugiés palestiniens, basé à Bethléem.

« Le résultat est un environnement toxique pour les activités des organisations sociales palestiniennes et israéliennes ; un environnement qui semble vouloir faire taire définitivement la légitimité, l’opposition populaire aux pratiques et politiques israéliennes illégales », a confié Reynolds à Al Jazeera.

Des mesures anti-BDS ont été mise en oeuvre dans plusieurs pays, comme le Royaume-Uni, le Canada, les États-Unis ou encore la France. En France, le boycott a été jusqu’à être qualifié de criminel, ce qui a conduit, lors d’un incident, à l’arrêt d’une militante qui portait un t-shirt BDS.

Des observateurs ont également laissé entendre qu’Israël avait mis en place des moyens conséquents pour faire taire les partisans de ce mouvement.

« Récemment nous avons remarqué que toute personne qui appelait au BDS était prise pour cible, sanctionnée et blâmée – non seulement des Palestiniens, mais également des Israéliens », a dit Sawsan Zaher, un avocat d’Adalah, l’organisation de défense des droits des arabes israéliens.

« La menace que voit Israël dans le mouvement BDS est tellement élevée que tous les moyens sont utilisés de manière arbitraire pour avoir un effet dissuasif, voire même punir une personne pour ses opinions politiques », dit Zaher à Al Jazeera.

Ces dernières années, beaucoup d’institutions académiques et d’étudiants ont mis en place des mesures de boycott, et les églises aux États-Unis ont adopté des mesures de désinvestissement.

De grandes entreprises, tels que Sodastream, le fabricant de boissons gazeuses, ont stoppé leurs échanges avec la Cisjordanie occupée – une décision que les supporters du boycott voient comme une victoire.

« Cet acte émanent d’Israël [à l’égard de Barghouti] prouve l’utilité du boycott en faveur des droits des Palestiniens », a dit Alaa Tartir, le directeur du programme Al Shabaka, le réseau politique palestinien.

« C’est un acte qui vise directement et personnellement Omar, mais également le mouvement BDS de manière plus générale, et la réponse à cet acte sera le renforcement du mouvement BDS ».

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

Bombardements sionistes à l’est de Khan Younes.
Les forces d’occupation sionistes ont ouvert le feu, lundi dernier, à partir de la base militaire « Kissufim » vers les maisons et les agriculteurs à l’est du village de Qarara, au nord-est de Khan Younes dans le sud de la bande de Gaza.
.
L’occupation arrête deux dirigeants du Hamas dans une campagne d’arrestations.
Les forces armées d’occupation israéliennes ont mené la nuit dernière et mercredi à l’aube une vaste campagne d’arrestations en Cisjordanie occupée et dans la ville sacrée de Jérusalem occupée, tout en kidnappant deux dirigeants du Hamas.
.
Les colons et leurs familles profanent al-Aqsa sous la protection de l’occupation.
Des groupes de colons sionistes et leurs familles ont pris d’assaut ce mercredi matin les esplanades de la mosquée sainte Al-Aqsa via la porte des Maghrébins sous la protection des unités spéciales et d’intervention rapide de la police israélienne.
.
Qalqilia célèbre la commémoration de la Nakba.
Des activités et institutions dans la ville de Qalqilia ont organisé hier mardi 18/5, une marche et un festival pour célébrer la 68ème commémoration de la Nakba palestinienne, avec la participation de centaines de Palestiniens.
.
Haniyeh: Nous ne permettrons pas le retour de l’insécurité et du chaos.
Le Chef adjoint du bureau politique du Hamas Ismail Haniyeh a déclaré, hier, que les appareils de sécurité à Gaza ne permettront pas le retour du chaos sécuritaire.
.
L’occupation démolit une maison palestinienne à Jérusalem occupée.
Les forces armées d’occupation sionistes ont démolit mercredi une maison appartenant à une famille palestinienne dans le quartier de Chuafat au nord de la ville occupée de Jérusalem.

Des sources médiatiques ont déclaré que les bulldozers de l’occupation sont arrivés avant l’aube dans le quartier de Chuafat, au milieu de renforts sécuritaires et militaires qui ont bouclé la zone autour de la maison avant d’entamer la démolition.
.
Un Palestinien blessé par les tirs de l’occupation à l’est de Gaza.
Un civil palestinien a été blessé au pied par les tirs des forces armées d’occupation sionistes dans les alentours du passage Karni, à l’est de la ville de Gaza, et a été transporté à l’hôpital d’al-Shifa.
.
Deux policiers sionistes blessés à Jérusalem et des affrontements à Hébron.
Deux policiers sionistes ont été touchés par des pierres mardi soir lors de violents affrontements qui ont éclaté avec les jeunes hommes palestiniens dans le village d’Issawia à l’est de la ville occupée de Jérusalem, tandis que d’autres confrontations ont éclaté dans le camp d’Aroub au nord de la ville occupée de Jérusalem dans le sud de la Cisjordanie occupée.
.
La rue 60 à al-Khalil où l’occupation sème la mort !
Les occupants sionistes ne laissent aucune occasion se passer sans la saisir pour tuer des Palestiniens. Pour les tuer sur-le-champ. Pour les tuer sur les routes. Les tuer sur barrages militaires.
.
La famille d’al-Qiq: Mohammed sera libéré jeudi prochain.
La famille du journaliste Mohammed al-Qiq a assuré qu’il sera libéré de la prison de Nafha jeudi prochain 19/05/2016.

Les forces d’occupation israéliennes avaient arrêté le journaliste de la chaine al-Majd de sa maison au nord de Ramallah en novembre 2015. Après un mois d’interrogations par les services des renseignements, al-Qiq a été assigné à six mois de détention administrative, sans aucun chef d’accusation.
.
Des tirs de feu visent une délégation sécuritaire israélienne près du passage de Qalandia.
Une haute délégation sécuritaire de l’occupation israélienne a été l’objet de tirs de feu près du passage de Qalandia, au nord d’al-Quds occupé.

Selon le journal hébreu Yadiot Aharanot, les balles ont endommagé la voiture des gardes frontières sans blessé les agents qui étaient à bord, mais le site hébreu 0404, proche de l’armée, a affirmé qu’une balle a atteint un Jeep militaire blindé transportant des cadres sécuritaires.
.
Abou Marzouk appelle Abbas à résoudre les problèmes de Gaza et préparer les élections.
Le membre du Bureau politique du mouvement du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a appelé le président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, à faire preuve de justice entre la Cisjordanie occupée et la Bande de Gaza, à assumer ses responsabilités et mettre fin aux problèmes du personnel, de l’électricité et des passages.
.
Hamas: Nous saluons les déclarations égyptiennes sur la réconciliation
Le mouvement du Hamas a salué les déclarations égyptiennes en faveur de la réconciliation palestinienne.

Le porte-parole du mouvement du Hamas, Sami Abou Zouhri, a déclaré mardi que son mouvement confirme qu’il est prêt à fournir tous les efforts pour parvenir à la réconciliation et rétablir l’unité nationale.
.
Sabri condamne le décret des rabbins permettant l’exécution des Palestiniens.
Le chef du Conseil supérieur islamique, Cheikh Ikrima Sabri, a fermement condamné le décret émis récemment par un certain nombre de rabbins juifs appelant à tuer les Palestiniens, en ouvrant le feu sur eux, sans les frais ni procès.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire