MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 24 Rajab 1437.

Flash info du 24 Rajab 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Pauvre France : les musulmans sont de plus en plus mal vus dans leur propre pays.

Les résultats d’un sondage Ifop pour le magazine Le Figaro viennent de tomber et ces derniers ont de quoi nous alarmer.

En effet, 63 % des Français interrogés estiment que « l’influence et la visibilité de l’islam sont trop importantes ». En 2015, le taux de personnes partageant cette idée était de 55% (soit une hausse de 8 points en seulement 5 ans ). Cela est notamment expliqué par le fait que 63% des français interrogés sont contre le port du voile.Parmi le panel ayant répondu à ce sondage 47% pensent que « la présence d’une communauté musulmane est plutôt une menace » (augmentation de 5 points par rapport à 2010).Le sombre portrait ne s’arrête pas là, « les musulmans et les personnes d’origine musulmane (seraient) mal intégrés » du fait de « leur refus de s’intégrer à la société » (67% le pensent) ainsi que des « trop fortes différences culturelles » (45%).

Le nouveau visage de l’islamophobie.

Depuis de nombreuses années, les thèmes relatifs à l’islam venaient clairement et presque exclusivement de l’extrême droite. Cependant, le magazine Le Figaro, révèle que ces fortes hausses proviennent « de la gauche ». Alors qu’en 2010, « 39% des électeurs du Parti Socialiste pensaient que la place de l’islam était trop importante, ils sont 52% désormais, selon l’Ifop ».

Malheureusement toutes ces personnes semblent oublier qu’une religion ne fait pas une nationalité. Athées, chrétiens, juifs, musulmans, tous sont français aiment, respectent ce pays, contribuent à sa richesse ainsi qu’à son développement. Restons unis et tolérants et arrêtons d’avoir peur de l’autre sous prétexte de ses convictions religieuses. Nous appartenons tous à une seule et même communauté : l’humanité.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Corse : Ajaccio : une salle de prière incendiée !

Ce matin, en se rendant à leur salle de prière pour le fajr, les fidèles d’Ajaccio ont découvert celle-ci en flamme et partiellement détruite. Si personne n’a revendiqué cet acte criminel, des questions se posent sur un possible lien avec l’affaire du mois de décembre, où, dans la même ville, une autre salle de prière avait été saccagée.

Cazeneuve affirme son soutien.

Quelques heures après la découverte de l’incendie, les réactions de « personnalités » ont suivi. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a par exemple affirmé son soutien aux musulmans de Corse et insisté sur sa volonté de protéger les lieux de culte et permettre à l’ensemble des citoyens Français de pouvoir exercer leur religion comme ils l’entendent. La salle de prière incendiée est la deuxième plus grande de la ville et en l’espace de quelques mois, c’est la deuxième fois qu’une salle de prière est ainsi attaquée. Même s’il est pour le moment impossible de faire le lien entre les deux affaires, les habitants d’Ajaccio s’interrogent et s’inquiètent. Par le passé, des têtes de sanglier avaient été déposées devant la porte de la salle à plusieurs reprises, mais rien de plus. Au regard des premiers éléments, c’est la piste criminelle qui est privilégiée et les forces de police et le ministre se sont engagés à faire la lumière sur ce dramatique évènement qui n’a heureusement pas fait de blessés.

La violence appelle la violence. Après les tags et les têtes de porcs sur les murs et portes des mosquées, ce sont maintenant des incendies. La prochaine étape pourrait être bien plus dramatique. Médias et politiques sont en partie responsables de cette escalade de par leur communication désastreuse envers les musulmans ainsi que les amalgames et les stigmatisations quotidiennes.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Syrie : Alep : un enfant syrien fait ses adieux à son frère décédé suite à un bombardement.

Dans la nuit de mercredi à jeudi 28 avril, l’hôpital Al Qods situé dans le quartier Sokari a été visé par des frappes, faisant plus de 20 morts et plusieurs dizaines de blessés. Un bilan terrifiant qui n’a pas épargné les plus jeunes.

Une maturité déconcertante.

Dans cette vidéo déchirante, un jeune syrien fait d’émouvants adieux à son frère, Abdoul, décédé des suites de ses blessures. Qu’Allah vienne en aide à cette courageuse population qui se meurt chaque jour.

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********



La vérité sur les fameuses « plages réservées aux femmes voilées » en Espagne.

Contrairement à ce qu’indiquent plusieurs articles publiés par certains médias français, Podemos ne prévoit pas de mettre en place des plages réservées aux femmes voilées dans certaines communes du pays.

Dans un article publié vendredi par le magazine Mariane , puis repris le jour même par le Point et Atlantico, on « apprenait » que le parti politique espagnol répondait aux revendications communautaristes d’un supposé « cercle constitué de convertis à l’islam » proches de Podemos.

« S’il existe des plages pour nudistes, pourquoi pas des plages pour femmes voilées ? C’est en tout cas l’argument avancé par le « cercle », une cellule citoyenne constituée majoritairement d’Espagnols convertis à l’islam. Dans un tweet du cercle de base de Podemos, cité par Marianne, des musulmans proposent : « à l’instar des plages nudistes ou des plages spécifiquement réservées au public gay, nous pourrions délimiter des zones de plage exclusivement pour les femmes musulmanes. […] Ce serait la plus importante preuve de tolérance ». Sous la pression des revendications communautaristes, le projet polémique pourrait être mis en place par certaines communes Podemos. » pouvait-on lire dans les colonnes du journal le Point.

Un hoax lancé par l’extrême droite espagnole.

L’info est en fait une grosse intox. Le hoax a été lancé par l’extrême droite espagnole en août 2015, comme le rappelle Henry de Laguérie, correspondant Europe1 en Espagne et collaborateur RTBF, LCI, La Dépêche.

Marianne et Atlantico s’excusent auprès de leurs lecteurs.

Marianne a reconnu son erreur et a effacé sa publication. Le magazine s’excuse auprès de ses lecteurs et explique « qu’il s’avère en réalité que cette information déjà relayée par les médias espagnols en août 2015 relève plus d’une volonté de discréditer Podemos que de prendre en compte des faits établis ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le lycée musulman Averroès s’agrandit avec l’acquisition d’un bâtiment.

L’établissement privé Averroès a annoncé, vendredi 29 avril, avoir signé l’acte authentique pour l’achat d’un bâtiment mitoyen, souhaité depuis de longue date, pour la modique somme de 1 350 000 €. Des fonds récoltés en partie grâce aux dons de particuliers.

L’immeuble servait autrefois de hangar pour une société privée de montage de meubles, nous indique-t-on. Le collège-lycée Averroès, qui disposait déjà d’une surface de 4 800 m2, va pouvoir bénéficier de 2 000 m2 supplémentaires. « Cela va nous permettre d’accueillir nos élèves dans de bonnes conditions », commente auprès de Saphirnews Amar Lasfar, président de l’Association Averroès qui gère le lycée.

Un architecte doit prochainement estimer les travaux d’aménagement à venir. La direction espère pouvoir jouir des nouveaux espaces « dès la rentrée » en septembre 2016. Lors de l’ouverture en 2003, l’établissement ne comptait que 15 élèves. Aujourd’hui, ils sont 750 à le fréquenter et probablement 850 en 2016-2017.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Palestine : Une mère de famille et son frère, Maram et Ibrahim, lâchement assassinés par l’armée d’occupation israélienne.

Elle laisse derrière elle deux petites filles qu’elle ne verra pas grandir et à qui leur maman, tendrement aimée, manquera cruellement, Maram Taha Abu Ismaël, une mère de famille palestinienne âgée de 24 ans et enceinte de cinq mois, a été froidement abattue, le 27 avril dernier, par des soldats israéliens postés au barrage militaire de Qalandia, subissant le même sort effroyable que son jeune frère de 16 ans, Ibrahim Taha, qui l’accompagnait ce jour-là pour se rendre à une visite médicale (voir photo ci-dessus : la révolte des femmes palestiniennes, à la suite de ces deux crimes abominables commis contre deux victimes innocentes qui ne représentaient aucune menace).

Théâtre de deux exécutions sommaires qui viennent allonger la liste sanglante des assassinats extrajudiciaires perpétrés par l’armée d’occupation israélienne, sans le moindre état d’âme et sans être inquiétée le moins du monde, ce check-point de l’horreur, situé entre Jérusalem et la Cisjordanie occupée, a été fatal à Maram et Ibrahim, deux êtres originaires de Beit Surik, près de Ramallah et de Qalandia, liés par le sang et unis dans une même fin tragique.

Première à avoir été fauchée mortellement, la jeune femme, qui avait obtenu pour la première fois un laissez-passer pour entrer à Jérusalem, a été criblée de balles, tandis que son frère, qui avait saisi sa main pour l’éloigner des soldats israéliens, avant de se pencher vers elle au moment où elle s’effondrait, a été lâchement tué à son tour, selon les récits convergents de plusieurs témoins rapportés par Ma’an News Agency.

« Les deux jeunes avaient l’air perdu, ne sachant quoi faire quand la police les a sommés de s’arrêter. Apparemment, ils ont emprunté la mauvaise voie, celle réservée aux voitures et non aux piétons, pour traverser le point de passage. Quand les soldats ont commencé à leur crier, en hébreu, de s’arrêter, ils ont paniqué et ne savaient plus dans quelle direction aller », a relaté un témoin oculaire qui n’est pas le seul à démentir catégoriquement la version officielle israélienne.

Une version officielle qui, sans surprise, n’est pas à un énorme mensonge près, sortant du chapeau une très prévisible et non moins fallacieuse attaque au couteau pour justifier l’innommable, et peu importe si les deux victimes palestiniennes étaient désarmées, totalement désorientées, apeurées et sans défense avant d’être abattues comme des chiens.

« Les soldats israéliens ont ouvert le feu en direction de la jeune fille et de son frère qui se sont retrouvés par terre, noyés dans leur sang. Les forces de l’occupation ont interdit que l’on s’approche d’eux pour les secourir et ont fermé le point », a indiqué Ma’an News Agency, tout en citant le témoignage glaçant d’un homme qui affirme que « Les officiers israéliens se sont approchés des deux [victimes] après qu’elles aient été abattues, avant d’ouvrir à nouveau le feu afin de les achever », ajoutant que les officiers « auraient pu rester à distance sans ouvrir le feu».

Quant aux trois armes blanches figurant sur les photos diffusées par la police israélienne, « elles ont été placées par les soldats à côté des corps », s’indigne un témoin, encore sous le choc, tandis qu’un autre, tout aussi outré, assure que « Les soldats ont tiré, alors que les deux jeunes personnes étaient encore à quelque 20 mètres et ne représentaient aucun danger. »

De son côté et vidéo accablante à l’appui, le Croissant-Rouge palestinien dénonce avec force le refus qui a été opposé à ses médecins par les forces israéliennes pour porter assistance aux deux victimes, laissées pour mortes.

Accablés de douleur, leurs proches puisent en eux des ressources insoupçonnées pour que la vérité sur les circonstances atroces de leur mort triomphe de la désinformation israélienne, si terriblement classique, pernicieuse et obscène. « Elle devait être perdue et n’a pas dû comprendre ce qui se passait au barrage, et les soldats les ont tués, elle et mon frère», a déclaré Hassan Taha, dévasté par le chagrin, à l’unisson de son oncle anéanti.

Les porte-parole des organisations palestiniennes n’ont pas tardé à condamner ces deux meurtres, le Jihad islamique dénonçant une « exécution » et le Hamas avertissant que le « crime ne restera pas impuni. »

« L’exécution extrajudiciaire relève d’une politique israélienne réservée exclusivement aux Palestiniens ; environ deux cents Palestiniens ont été tués par Israël au cours des six derniers mois », a alerté Samah Jabr, la psychiatre et directrice du centre médico-psychiatrique de Ramallah, dans son article tristement édifiant que nous avons diffusé récemment : « Quand la médecine est polluée par l’occupation israélienne ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Un journaliste qui a infiltré une cellule de Daech en France pendant 6 mois a vu très peu d’islam .

Pour réaliser son enquête exceptionnelle, un journaliste équipé d’une caméra cachée a infiltré pendant six mois une cellule d’aspirants-djihadistes à Paris et Châteauroux, qui préparaient un attentat en France avant d’être presque tous arrêtés fin 2015. Le résultat, Soldats d’Allah, une extraordinaire plongée d’une heure et demie au cœur d’un groupe d’islamistes radicaux, sera diffusé lundi soir sur Canal + dans l’émission Spécial investigation écrit le site 20 minutes dans un article paru aujourd’hui.

Le journaliste qui a utilisé un pseudonyme a affirmé qu’ il « n’a pas vu d’islam dans toute cette affaire. »« Mon but était de tenter de comprendre ce qu’ils ont dans la tête », dit Saïd Ramzi à l’Agence France Presse. « Et l’un des enseignements principaux est que je n’ai pas vu d’islam dans toute cette affaire. Aucune volonté de rendre le monde meilleur. Seulement des jeunes paumés, frustrés, perdus, suicidaires, faciles à manipuler. Ils ont eu la malchance d’être nés à cette époque où il y a l’Etat islamique. C’est très triste. Ce sont des jeunes en quête, et c’est ce qu’ils ont trouvé ».

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

Le FPLP doute sur l’intention du Plan de La Paix de la France .
.
Salfit: Sit-in à Darastaa pour ouvrir les chemins agricoles.
.
L’occupation israelienne empêche le voyage de 50 Palestiniens la semaine dernière.
.
Le FDLP exige une exemption complète de la taxe Bleue.
.
Naplouse : Un sit-in de solidarité avec les prisonniers Nazzal et Janazreh.
.
Rapport : 100 attaques contre l’occupation israelienne en une semaine.
.
Centre: 559 décisions administratives durant les 4 mois.
.
Hussam Khader critiquant Abbas: Cessez d’abuser tes responsabilités.
.
La mobilisation nationale: l’arrêt de la reconstruction à Gaza aggrave la situation désastreuse du secteur.
.
La mort d’une mère et ses 4 enfants dans un accident au nord d’Hébron.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire