MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 9 Rajab 1437.

Flash info du 9 Rajab 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Bayyinah : association de bienfaisance et de solidarité pour les personnes démunies.

Des associations de bienfaisance il y en a, fort heureusement. Aujourd’hui, tant de personnes, se retrouvant dans des situations précaires ont besoin d’aide et de coups de pouce pour pouvoir s’en sortir. Bayyinah, une association qui a vu le jour officiellement le 22 novembre 2010, oeuvre pour venir en aide aux familles musulmanes en difficultés financières.
Une association indispensable à l’heure où les situations précaires sont en hausse.

Avec ses 4 membres permanents entourés d’une demi-douzaine de bénévoles et de relais en province, l’association a établi deux principaux moyens : la centralisation des besoins en créant une base commune et la mutualisation des dons avec l’établissement d’une caisse alimentée par des dons de l’ordre de 9 euros par mois et par personne seulement. Les virements permanents mensuels permettent ainsi d’avoir une meilleure visibilité sur les capacités d’action.

Parce que l’union fait la force, et parce qu’aucun don n’est dérisoire, et que chaque euro compte, l’association permet à chacun de nous d’oeuvrer dans le bien, même modestement, tout en gagnant une récompense.
La vérification des informations pour la confiance des donateurs

De plus, cette association Bayyinah fournit un travail considérable de transparence afin de garantir que le besoin de la personne en situation précaire est réel.
En effet, l’association effectue en amont tout un travail afin de valider la véracité du dossier de la personne qui souhaite bénéficier d’une aide (demande des factures, informations etc).
C’est un point non négligeable. Par le biais des réseaux sociaux, nous recevons tous un nombre important de demandes d’argent en faveur de personnes en situation précaire. Par méfiance et parfois par crainte, certaines personnes sont réticentes à donner directement à un particulier que l’on ne connait même pas – si ce n’est virtuellement.

L’association Bayyinah s’engage à valider les informations fournies par les demandeurs, tout en respectant leur anonymat. Une charte exige que chaque demande d’aide soit argumentée par des documents justificatifs. Des donateurs se sentent aussi rassurés d’envoyer l’argent à l’association et non pas directement à un particulier.
Tant de personnes ont ainsi pu être aidées par le biais de Bayyinah.

Que ce soit pour fournir de l’aide alimentaire, payer des factures de familles en situation précaire et surendettées (loyers, frais hospitaliers, EDF, GDF, frais de formation, etc), Bayyinah a besoin de notre soutien financier.
Sans les dons, l’association ne peut pérenniser ses actions. En France, tant de femmes se retrouvent isolées, à la suite d’une rupture familiale, tant de femmes divorcées se retrouvent à élever seules leurs enfants. Il y a aussi tant de personnes qui se retrouvent à la rue et tant de personnes endettées à la suite d’une maladie ou de la perte d’un emploi, etc.

Bayyinah, c’est un profond respect des dons, avec des frais de gestion quasi nuls (moins de 200 euros par an). Bayyinah c’est aussi et surtout l’occasion de prouver notre solidarité.

Soutenons-les :
Facebook Bayyinah
.
Twitter Bayyinah
.

http://www.bayyinah.fr
.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Australie : don du Koweït pour la construction d’une grande mosquée.

Dans le sud de la capitale australienne de Canberrra, une nouvelle mosquée était en projet depuis plusieurs années mais le projet peinait à voir le jour. Aujourd’hui, cette initiative va être enfin finalisée, suite au don du gouvernement koweïtien.

En effet, le Koweït a fait un don de 1,4 million de dollars afin de permettre la construction de cette mosquée tant attendue. Le président du projet, qui souhaite construire un véritable centre islamique grâce à ce don, a informé que la mosquée devrait ainsi voir le jour en Mars 2017 inchaAllah.

A la tête de ce projet, Azra Khan a confié : « Nous avons la pleine assurance que les fonds sont suffisants pour compléter l’ensemble du travail », propos relevés par Canberra Times. Afin de rendre hommage au Koweït pour ce don, le lieu de culte se nommera Ahmad Al Sabah Masjid. Azra Khan a fait part de sa joie face à l’aboutissement du projet : « Nous aurons un endroit dédié à nos prières, ainsi qu’un centre d’éducation islamique avec des salles de classe et des salles de lecture ».

Le porte parole de l’ambassade du Koweït à Canberra a déclaré que le Koweït est totalement impliqué et ce, jusqu’à la fin du projet. Il a d’ailleurs confié le caractère nécessaire d’un tel lieu pour les musulmans de la capitale : « Il est non seulement une mosquée, il est une école, une bibliothèque, il est un point de rencontre ». Le don du gouvernement koweïtien permettra donc à la communauté musulmane d’Australie de compter un nouveau lieu de culte et d’en tirer tous les bénéfices possibles inchaAllah.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : « Dialogues citoyens » : François Hollande et ses erreurs sur l’imam Rachid Abou Houdeyfa.

Jeudi soir sur France 2, François Hollande était l’invité de la nouvelle émission politique « dialogues citoyens », un moyen pour lui de redorer son blason et de regagner la confiance des Français.

Des propos mensongers.

Un objectif, sans surprise, loin d’être atteint : François Hollande se retrouve à nouveau sous le feu des critiques suite à ses propos qui n’ont pas su convaincre. Comme pour tout débat télévisé, le thème préféré des politiques et des médias revient : l’islam. L’occasion pour François Hollande de tenter de prouver aux Français que la « lutte contre la déradicalisation », menée par le gouvernement, porte ses fruits. Et comme à chaque événement son coupable idéal, François Hollande a pris pour exemple le cas du prédicateur Rachid Abou Houdeyfa, cible idéale pour ses fameux propos qu’on ne cesse de nous faire visionner en boucle. Vous savez, ce passage où le prédicateur parle de l’interdiction de la musique ou encore lorsqu’il évoque l’obligation du port du voile. Des propos qui, sans étonnement, provoquent la colère des téléspectateurs qui croient tenir l’un des coupables du « lavage de cerveau des jeunes radicalisés ».

François Hollande a tenté, jeudi soir, de rassurer les Français en admettant que la mosquée Sunna de Brest dans laquelle Rachid Abou Houdeyfa prêche, que le chef de l’Etat décrit de « lieu de haine », a été fermée. Des propos rapidement démentis par le Centre culturel et islamique de Brest ce vendredi matin dans un long communiqué :

Communiqué.

 » Les nombreuses erreurs et amalgames sur l’imam Rachid Abou Houdeyfa et la mosquée de Brest au cours de l’émission  » Dialogues citoyens » de France 2.

Nous avons été étonnés de constater malheureusement que lors de l’émission « Dialogues Citoyens » , ce nouveau programme politique de France 2 diffusée ce jeudi 14 avril 2016 a introduit maladroitement un sujet de discussion autour de l’imam de la mosquée de Brest Rachid Abou Houdeyfa afin de faire réagir le chef de l’Etat François Hollande qui a tenu, au sujet de l’imam et de la mosquée sans oublier les autres sujets politiques et sociaux, certains propos qualifiés d’ « erreurs et d’approximations » par la presse dans la soirée.

(Notons que cette émission de France 2 a lieu dans le contexte où le département d’Etat américain, vient de publier ce mercredi son rapport mondial annuel 2015 sur les Droits de l’Homme, les Etats-Unis par la voix du chef de la diplomatie américaine John Kerry dénoncent notamment une flambée inquiétante en France des actes islamophobes et antisémites ..).

1/ Concernant la « maladresse flagrante ? » ou « l’incompétence ? » des journalistes de France 2 qui entretiennent volontairement ou non l’amalgame entre « islam et terrorisme » et « imams et recruteurs de filière terroriste » : nous sommes surpris d’observer que pour illustrer la radicalisation et l’extrémisme : on utilise l’image en arrière plan et un extrait vidéo soigneusement tronqué de l’imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa alors qu’on aurait pu logiquement illustrer cette émission avec les vraies images des vrais terroristes et recruteurs appartenant à Daech comme ceux ayant commis les attentats de Paris ou de Bruxelles.

C’est un peu comme Le Point qui a illustré avec beaucoup d’incompétence il y a quelques mois un article d’un terroriste des attentats de Paris en ajoutant la photo de l’imam de Brest qui a condamné ces mêmes terroristes !

Quelle est la volonté de France 2 sinon de jeter l’amalgame et entretenir une certaine forme de maladresse qui pourrait être perçue ou ressentie comme une forme d’islamophobie de la part du public ?

Quel est le lien entre l’imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa et le terrorisme ?

Tout le monde sait que l’imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa a condamné Daesh et a reçu de nombreuses menaces de mort de la part de Daesh.

Tout le monde sait que l’imam de Brest Rachid Abou Houdeyfa a condamné les départs des jeunes pour la Syrie !

L’utilisation de l’image de l’imam de Brest au cours de cette émission est de nature à entretenir clairement les amalgames auprès du grand public et la confusion entre l’imam Rachid Abou Houdeyfa et les recruteurs de terroristes.

Nous rappelons que la chaine LCP avait également utilisé l’image de l’imam de Brest dans un documentaire pour illustrer un reportage sur le recrutement des filières terroristes et à la suite de notre communiqué public et de notre réclamation faite par notre juriste , la chaine LCP avait décidé de supprimer le passage incriminé, en accord avec le producteur et le réalisateur du film» («On ne veut pas prendre le risque de la confusion et de l’amalgame», avait justifié LCP à l’époque).

2/ Concernant les propos du chef de l’Etat mal renseigné sur le dossier , de la mosquée de Brest et de son imam , nous tenons à apporter quelques clarifications importantes et nécessaires afin de rétablir la vérité :

-le chef de l’État a affirmé à tort que la mosquée Sunna de Brest, où l’imam intervient ponctuellement a été « fermée ». Il s’avère pourtant que ce n’est pas le cas et nous pensons que le chef de l’Etat a du être mal renseigné ou qu’il s’est trompé de dossier (et de mosquée).

Interpellé par Léa Salamé, qui lui a demandé s’il était normal que l’intéressé ne soit pas inquiété, le président a rétorqué ceci : « Il est inquiété, il est poursuivi et il est dans une procédure judiciaire. Donc nous devons lutter contre ces prêcheurs, ces partisans de la haine qui induisent la radicalisation. ».

Nous rappelons que l’imam n’est dans aucune procédure judiciaire, par conséquent, l’imam de Brest n’est ni un partisan de la haine ni un agent de radicalisation, bien au contraire !

– les propos de l’imam de Brest n’ont donné lieu à aucune plainte ou condamnation s’inscrivant parfaitement dans le cadre du respect de la constitution-des lois nationales et européennes que ce soit en matière de liberté publique ou de sécurité.

-l’imam de Brest n’a jamais commis le moindre délit pénal, il n’a jamais enfreint la moindre loi ou a été mis en examen suite à ses discours contrairement à beaucoup de personnes (…. ).

-notre lieu de culte est ouvert à tout public et Rachid Abou Houdeyfa n’intervient que ponctuellement au sein de notre mosquée et ne préside ni l’association ni l’école extrascolaire .

-nous avons fait l’objet comme beaucoup de lieux de cultes musulmans d’une perquisition administrative en novembre 2015 réalisée dans le cadre préventif de l’état d’urgence et celle-ci n’a rien donné ce qui prouve que notre association respecte les lois de notre pays et ne constitue nullement un danger pour l’ordre public.

3/ Les propos de l’imam sont tronqués, déformés à outrance sans jamais citer ses autres propos qui sont pourtant positifs et contribuant au vivre ensemble et à la dignité humaine.

Il est aussi important de rappeler à certains journaliste et politiques qu’il serait plus juste et intègre d’un point de vue intellectuel et déontologique de citer et de rappeler aux citoyens français et français l’ensemble des déclarations publiques de l’imam :

nous rappelons que les propos de l’imam Rachid Abou Houdeyfa peuvent être retrouvés facilement car toutes ses interventions sont publiques, ouvertes à tous et toutes, retransmis/ filmées en direct et suivies par des milliers de personnes !

-il est très malhonnête intellectuellement de la part de certains journalistes et politiques de ne citer que des extraits découpées au montage de la vidéo en particulier au sujet des enfants abordant la musique alors que l’imam a reconnu avoir manqué de pédagogie et c’est excusé de ces maladresses du passé et que dans cette vidéo il parlait d’un fait survenant dans l’au-delà et non dans la réalité …

-l’imam de Brest a toujours prôné le vivre ensemble, la cohésion dans la société et le dialogue social-civilisationnel-culturel-religieux- intellectuel entre les citoyens.

-l’imam de Brest a condamné et dénoncé depuis plusieurs années toutes les sectes et les idéologies faisant l’apologie du terrorisme et de la violence dont Daesh ,Al Qaida etc….ce qui lui a valu de nombreuses menaces de mort de la part de ces barbares sans oublier les nombreuses menaces reçues de l’extrême droite néo-nazie.

-l’imam de Brest est un citoyen français de confession musulmane dont l’Islam s’inscrit dans l’orthodoxie classique sunnite musulmane, de tendance traditionnaliste, modérée, quiétiste, pacifique et apolitique comme le reconnaissent un certain nombre de sociologues du fait religieux.

-l’imam de Brest a toujours prôné un discours de miséricorde et de paix.

-l’imam de Brest a toujours prôné le respect de la loi et des institutions et la liberté pour chaque personne de faire ses choix en matière de croyance et de conscience.

-les propos de l’imam de Brest n’ont donné lieu à aucune plainte ou condamnation et s’inscrivant parfaitement dans le cadre du respect de la constitution et des lois nationales et européennes.

-l’imam de Brest n’a jamais commis le moindre délit pénal , il n’a pas enfreint la loi ou a été mis en examen pour ses discours contrairement à certaines personnes (…. ).

-l’imam de Brest a condamné les attentats de Paris et de Bruxelles mais aussi dans les autres régions du monde et a écrit des communiqués disponibles sur son site à ce sujet.

-l’imam de Brest a condamné l’attaque de l’école juive et les attentats de Charlie hebdo.

-l’imam de Brest a toujours incité la jeunesse musulmane à s’éloigner de toute forme d’extrémisme, de violence et de terrorisme.

-l’imam de Brest a condamné et dénoncé la violence en général en particulier à l’égard des femmes.

-l’imam de Brest est un imam très écouté et respecté dans la communauté francophone aussi bien de la part du public musulman, des acteurs associatifs musulmans et des grandes fédérations.

-l’imam de Brest est suivi par des millions de personnes à travers le monde entier aussi bien sur sa sa page facebook que sur son compte Youtube ; ses vidéos n’ont jamais été interdites par Youtube car respectant les lois nationales et internationales.

-l’imam de Brest est intervenu dans des centaines de conférences publiques à travers la France et toute l’Europe et jamais ses propos n’ont provoqué le moindre trouble à l’ordre public.

-l’imam de Brest est invité par les mosquées de la France entière et est déjà intervenu en France , en Suisse et au Canada sans oublier toutes les invitations reçues de la communauté francophone d’Afrique et du Maghreb.

-l’imam de Brest a participé à un certain nombre de réunions publiques aux cotés de certains représentants de l’Etat ainsi que d’autres institutions publiques locales (préfecture-mairie etc).

-l’imam de Brest a participé à certain nombre de réunions publiques aux cotés de responsables de fédérations musulmans nationales siégeant au CFCM et au CRCM.

-l’imam de Brest a participé à certain nombre de réunions publiques aux cotés de responsables religieux d’autre confessions (catholique, protestant, orthodoxe, juif, bouddhiste).

-l’imam de Brest a participé aux portes ouvertes de la mosquée.

-l’imam de Brest a fait l’objet d’un certain nombre d’analyses de la part d’experts et de spécialistes en matière de fait religieux qui le classe parmi les acteurs religieux modérés quiétistes : à ce titre l’intellectuel Raphael Liogier déclare que l’imam de Brest constitue un rempart contre la radicalisation et que son discours a évolué positivement.

Pour résumer : il est temps de s’attaquer aux vrais problèmes de la France et de s’attaquer aux vrais terroristes radicaux qui chaque jour recrutent des jeunes désœuvrés.

Il est temps plutôt que de se focaliser sur une vidéo maladroite (datant de 2 ans) parlant de musique de plutôt s’occuper à protéger et défendre les enfants qui sont victimes chaque jour de violence.

Notre avocat étudie une demande de droit de réponse à France 2 .

Il est temps de laisser tranquille l’imam de Brest qui poursuit depuis des années son travail éducatif et qui a reçu des milliers de témoignages positifs de la part de nombreuses associations, acteurs religieux et de la part de citoyens de toute confession et tous horizons…

Il est temps de parler des vrais sujets de société : le chômage , l’élan de protestation populaire autour de la loi Khomri, le mouvement très suivi de « nuit debout »…

Il y aussi un vrai décalage aujourd’hui entre les discours faisant preuve d’une profonde ignorance ou maladresse et la véritable réalité religieuse et sociale des musulmans de France.

A Brest le 15 avril 2016 .

Le président de la mosquée de Brest.
Le juriste de la mosquée de Brest.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le roi du Maroc, Mohamed 6, dénonce une « islamophobie grandissante et inquiétante » en Occident.

Lors du 13ème sommet de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui se déroule à Istanbul (Turquie), le roi du Maroc a dénoncé par l’intermédiaire de son envoyé spécial, « une islamophobie grandissante et inquiétante » en Occident.

Les chefs des Etats musulmans du monde entier se sont réunis à Istanbul pour le 13ème sommet de l’Organisation de la Coopération Islamique (OC). L’occasion pour le roi du Maroc, Mohamed 6, d’évoquer une montée de l’intolérance et du racisme contre les minorités musulmanes en Occident.

La lecture du discours a été faite par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération marocain, Salaheddine Mezouar :

La situation s’est détériorée davantage avec la montée, ces dernières décennies, dans les sociétés occidentales, de courants hostiles à l’Islam et avec la culture de la peur, de la méfiance et de la haine à l’égard des minorités musulmanes. Il s’agit, en particulier, d’immigrés issus de nos pays respectifs et vivant au sein de sociétés imprégnées des valeurs de respect des droits de l’Homme, notamment, et au premier chef, celles de la bienveillance, la tolérance, la solidarité et l’assistance mutuelle.

En outre, des voix hostiles à l’Islam se sont élevées en Occident, attisant les sentiments de haine et mobilisant l’opinion publique occidentale contre cette religion, à la faveur d’une islamophobie grandissante et fort inquiétante. La connaissance des causes derrière cette situation, leur évaluation, avec impartialité et en profondeur, ainsi que la détermination objective des responsabilités historiques, aux niveaux local, régional et international, voilà ce qui est de nature à frayer la voie pour dépasser cette conjoncture délicate. Il faudra, à cet effet, établir et mettre en œuvre les stratégies et les programmes de réforme appropriés, dans le plein respect des spécificités nationales et sur les bases de solidarité et de coopération au sein de l’espace régional et au niveau international.

Le souverain du Maroc a aussi évoqué la coopération sud-sud, la montée du sectarisme ou encore les guerres au Moyen Orient. Il a conclu sa lettre adressée aux chefs d’état musulmans par un rappel sur la situation en Palestine et la nécessité de « soutenir nos frères palestiniens pour leur permettre d’instaurer l’État de Palestine sur les frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale ».

Clic pour voir la Source de l’article

**********

Vidéo de l’interpellation du directeur pédagogique de l’école Al Badr, Réaction de Abdelfattah Rahhaoui.

Récemment, Islam&Info vous évoquait une nouvelle tentative d’intimidation de la part de la police toulousaine contre l’école privée Al Badr. Le communiqué du directeur Abdelfattah Rahhaoui expliquait les faits en s’insurgeant contre « une nouvelle persécution ».

Afin d’être plus audible, l’imam et directeur du Groupe Scolaire Al Badr a décidé de réagir via une vidéo. Les images de l’interpellation démontrent le professionnalisme du directeur pédagogique qui a su faire preuve de calme et de fermeté face à une nouvelle tentative de pression.

Depuis quelques semaines, les écoles privées musulmanes sont le nouveau combat de l’éducation nationale. Après avoir pourchassé les enfants qui n’étaient pas Charlie dans les écoles publiques, le Ministère de l’Éducation Nationale veut s’en prendre aux établissements scolaires musulmans hors contrat.

A Marseille, les parents d’élèves se plaignaient de l’insalubrité de certaines classes qui ressemblaient plus à celle du tiers monde qu’à un pays comme la France. Dans la même ville encore, des murs ont récemment été agrandis afin d’éviter un drame dû aux multiples fusillades. Peut-être que les services de police et de l’éducation national devraient s’atteler à améliorer la situation de ces enfants qui n’ont pas la chance de pouvoir être dans des établissements privés ? Il est temps que le gouvernement s’occupe des véritables priorités des citoyens notamment dans le social, l’éducation et la sécurité…

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Pour Guy Roux, si Benzema « s’appelait Jean-Claude, on ne parlerait pas autant de cette affaire ».

L’international français Karim Benzema ne sera pas retenu pour l’Euro 2016 qui se jouera en France. Pour Guy Roux, il ne fait aucune doute que cette sanction est liée à ses origines.

Mercredi, la Fédération Française de Football et le sélectionneur de l’équipe de France ont décidé de se passer des services de la star du Real Madrid, Karim Benzema. Malgré l’expérience du joueur dans les plus grandes compétitions internationales, les hautes sphères du football français ont décidé de se passer du talentueux attaquant, actuel meilleur buteur de l’équipe de France encore en fonction.

Pour Guy Roux, ancien entraineur de l’AJ Auxerre, il ne fait aucun doute que cette décision éminemment politique est avant tout le fruit d’un racisme alimenté par des préjugés qui n’ont laissé aucune place à la préemption d’innocence comme pour n’importe quel accusé.

« Si Benzema a été privé de l’Euro, c’est en raison de ses origines ! Il faut avoir le courage de le dire. S’il s’appelait Jean-Claude et était né à Brest, on ne parlerait pas autant de cette affaire. […] Mais son problème est de s’appeler Karim. C’est déplorable, mais c’est ainsi. Aux yeux de certains, il paie ses origines. Il faudra un siècle avant que ce genre de préjugés disparaisse ».

Les propos de l’emblématique coach de l’AJ Auxerre font échos à ceux du président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët, qui avait aussi déploré le traitement médiatique de l’affaire entre Karim Benzema et Mathieu Valbuena.

« Cette affaire est navrante, elle nous gêne mais il y a de l’affection. Parce que j’aime bien Benzema, on a l’impression que je deviens quelqu’un de malhonnête. Il faut dire quoi ? À mort l’Arabe ? Qu’est-ce que c’est que tous ces gens qui m’écrivent pour me dire ‘Benzema dehors’ ? Certainement pas. Je gère cette affaire comme je l’entends. ».

« J’ai toujours été assez proche de (Benzema) parce que je connais un peu ses difficultés d’enfance, poursuit encore le président de la FFF. Peut-être que j’ai ce côté là, défendre un peu l’indéfendable, ça m’arrive. Mais je n’ai jamais vu un tel traitement (médiatique). Jamais. ».

Manuel Valls en personne s’était positionné sur l’affaire en indiquant qu’il ne fallait pas que Karim Benzema participe à l’Euro 2016. Une déclaration qui avait provoqué de multiples remous notamment la réaction de l’avocat du joueur, Me Éric Dupond-Moretti, qui avait rappelé que contrairement à son client, pas encore condamné, des ministres du gouvernement avaient eux déjà été condamnés par la Justice.

« Ce n’est pas son job, a insisté Me Dupond-Moretti, d’autant qu’il y a des condamnés au gouvernement, entre parenthèses ».

L’avocat contacté par la presse a déclaré regretter l’intervention du politique dans une affaire sportive. Pour lui, c’est Manuel Valls qui a grandement fait pencher la décision de la FFF. Le Premier Ministre ne serait pas à son premier coup d’essai.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


France : La Ligue de Défense Juive menace le maire de Gennevilliers suite à l’annonce d’un débat sur les prisonniers palestiniens.

La Ligue de Défense Juive (LDJ) a menacé la mairie de Gennevilliers après l’annonce d’un débat sur les prisonniers politiques palestiniens organisé au sein de la mairie. L’invitation du fils de Marwan Barghouthi, citoyen d’honneur de la ville, a provoqué la colère de la milice radicale qui promet de réagir.

La Ligue de Défense Juive, milice composée d’extrémistes juifs, a violemment menacé la mairie de Gennevilliers dans un communiqué posté sur le site de l’organisation. Elle accuse notamment la ville de « légitimer le meurtre de juifs ». Le texte se termine avec des menaces explicites :

« Que nos ennemis commencent également à compter. Nous ne resterons pas sans réagir ».

Le maire de Gennevilliers, Patrice Leclerc, a publié sur sa page Facebook le communiqué de l’organisation intégriste tout en rappelant que le Ministère de l’Intérieur avait promis de la dissoudre.

« La LDJ menace Gennevilliers et son maire alors que cette organisation devrait être dissoute ».

Le débat dans la salle du conseil municipal de Gennevilliers s’annonce mouvementé. Des invités de qualité pourront prendre la parole afin d’évoquer la situation des prisonniers politiques palestiniens. Le débat aura lieu le 18 avril à 18h30.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Palestine : l’Institut français de Gaza de nouveau ouvert.

Le Consulat de France à Jérusalem a fait savoir cette semaine que les cours de français et autres activités culturelles vont progressivement reprendre à l’Institut français de Gaza. Fin 2014, il avait été contraint à la fermeture suite à un incendie criminel et un attentat à l’explosif.

« Alors que la situation humanitaire demeure particulièrement préoccupante, la France adresse ainsi aux habitants de Gaza un message d’amitié et de soutien », déclare le Consulat dans un communiqué du mercredi 13 avril, rappelant qu’il s’agit de la seule institution culturelle étrangère présente à Gaza. La France conserve donc son centre malgré un refus obstiné d’avoir des contacts officiels avec le Hamas, qui dirige l’enclave palestinienne.

Sur RFI, Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa à Gaza s’en réjouit : « C’est une excellente nouvelle pour une grande communauté de Gaza : il y a des artistes, il y a des intellectuels. Il ne faut pas oublier que l’Institut français de Gaza est le seul culturel qui a résisté malgré le blocus, malgré la fermeture des frontières, malgré la situation difficile vécue par deux millions de Gazaouis depuis dix ans. C’est le seul lieu de liberté d’expression, c’est le lieu qui organise des expressions artistiques pour les artistes de Gaza… »

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Bariza Khiari, élue à la présidence de l’Institut des cultures d’islam.

La sénatrice de Paris Bariza Khiari a été élue jeudi 14 avril à la tête de l’Institut des cultures d’islam (ICI) par le Conseil d’administration de cet établissement culturel parisien.

La Ville de Paris a salué vendredi cette élection « qui est un gage de stabilité pour l’ICI ». « Bariza Khiari aura pour mission prioritaire de pérenniser et de développer cet établissement qui tient une place essentielle à Paris, et en particulier au sein du quartier de la Goutte d’Or », indique-t-on.

La sénatrice, qui déclarait dans un entretien récent au magazine des cultures musulmanes Salamnews être « farouchement républicaine et sereinement musulmane » succède ainsi à Khaled Abichou, président par intérim de l’ICI, après la démission de Jamel Oubechou en février dernier suite à des désaccords profonds avec Anne Hidalgo sur le développement de l’ICI.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Le président turc Recep Tayyip Erdogan lance un « Interpol islamique » pour combattre le terrorisme.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accueilli la 13e conférence annuelle de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) à Istanbul, jeudi 14 avril.

Face aux représentants de plus de 50 pays, dont 30 chefs d’États, il a annoncé officiellement la création d’une nouvelle organisation basée à Istanbul et qui coordonnera la lutte antiterroriste en réunissant les polices des pays de l’OCI. Le président turc n’a cependant donné aucun détail sur le fonctionnement de cet « Interpol islamique ».

« Pourquoi devons-nous attendre une aide extérieure pour affronter nos différends et faire face aux actes terroristes qui se produisent dans les pays musulmans ? Nous devons nous en occuper nous-mêmes, nous devons trouver la solution à travers l’alliance islamique », a lancé Recep Tayyip Erdogan.

Face au roi Salmane d’Arabie Saoudite et son ennemi juré le président iranien Hassan Rohani, le chef d’État de la Turquie a appelé au rassemblement des musulmans : « Le principal défi que nous devons surmonter, c’est le confessionnalisme. Ma religion n’est pas le sunnisme ou le chiisme. C’est l’islam. ».

Les dirigeants turc et saoudien ont signé jeudi la création d’un conseil de coordination pour « renforcer la coopération stratégique et consolider les liens amicaux » entre les deux pays, selon le site de la présidence turque.

Malgré des rapports diplomatiques très compliquée avec la Turquie, l’Egypte a été représentée par son ministre des Affaires étrangères. Un petit événement notable depuis l’éviction des Frères musulmans du pouvoir et l’avènement autoritaire d’Abdel Fattah al-Sissi qui avait été dénoncé par la Turquie.

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Sofiane Zitouni se « déchaîne » contre les musulmans dans un débat avec R. Liogier.

Dans le landerneau médiatique de toutes les hypocrisies et compromissions, quoi de plus normal que d’offrir l’affligeant spectacle d’un enseignant condamné en septembre 2015 pour diffamation et injure publique à l’encontre du lycée Averroès de Lille, en la personne de Sofiane Zitouni, s’acharnant à « vouer aux gémonies » ses concitoyens de confession musulmane !

Et quoi de plus logique qu’il soit mis à l’honneur sur le plateau de BFMTV, à une heure de grande écoute, autour d’une Ruth Elkrief plus sournoise que jamais envers son interlocuteur, Raphaël Liogier, sociologue des religions, qui n’a pu s’empêcher de s’immiscer dans la joute verbale en ironisant et en s’esclaffant sur la « mode islamique » !

Enième pourfendeur utile de l’islam de France, Sofiane Zitouni n’est pas encore apparu revêtu du bonnet phrygien pour s’assurer une place au soleil, mais c’est tout comme, quand on l’entend s’exclamer sans craindre de sombrer dans le ridicule : «En tant que fils de Marianne et de Mahomet ! ». N’en jetez plus !!

Saluons encore une fois l’intervention du très éclairé Raphaël Liogier qui ne baisse pas les bras devant l’adversité, même quand elle se révèle être d’une redoutable malhonnêteté intellectuelle et d’une duplicité sans nom, et qu’elle tente de le discréditer, voire même de le tirer vers le bas, et avec lui l’ensemble des téléspectateurs.

Outre son assimilation entre antisémitisme et antisionisme faite allègrement et que renierait pas Manuel Valls, le clou de ce navrant spectacle télévisuel est sans conteste quand Sofiane Zitouni a osé qualifier de « naïf » le chercheur de renom qui lui opposait la contradiction étayée.

Déjà que la France des Lumières marche sur la tête, avec un Zitouni propulsé dans son paysage médiatique, elle ne risque pas d’être traversée par des éclairs de lucidité, ni d’éthique, et encore moins de génie !

Reportage vidéo a voir sur www.muslimradio.info.
w w w . m u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

**********


Patrick Cassen, l’islamophobe de « Riposte laïque » perquisitionné, ordinateur et téléphone saisis par la police.

L’association Riposte Laïque a publié un communiqué hier annonçant que son fondateur Pierre Cassen « a été convoqué à la brigade de répression de la délinquance à la personne. Ce dernier a subi ensuite une perquisition, sur ordre du Parquet (section A4). Pierre Cassen est accusé d’avoir envoyé un tweet jugé injurieux à l’égard de Anne Hidalgo et d’être le vrai responsable de Riposte laïque suisse !

Après avoir été entendu à la Brigade de répression de la délinquance, Pierre Cassen a été accompagné à son domicile par 3 officiers de police qui ont perquisitionné et lui ont confisqué son ordinateur et son téléphone portable… »

Rappelons qu’une des animatrice de Riposte laïque Christine Tasin avait publié un article sur le site Boulevard Voltaire intitulé « Que faire des musulmans une fois le Coran interdit ? ». Elle affirmait notamment  » Les musulmans, qu’ils soient Français ou pas, auront donc le choix. S’ils veulent rester en France, ils seront dans un pays où disparaîtra toute visibilité de l’islam, le voile, le kami, l’abattage rituel, les boucheries halal, les prénoms musulmans, les mosquées… Les nés-musulmans pourront alors librement abdiquer l’islam et devenir apostats ou pratiquer leur culte de façon totalement privée, chez eux, sans en faire état. Si cela ne leur convenait pas, ils auraient le droit de gagner un des 57 pays musulmans de la planète où règne la charia. »

Clic pour voir la Source de l’article

####################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I, Centre Palestinien D’Information.

Haniyeh: Nous appelons les brigades d’al-Qassam à oeuvrer pour la libération des prisonniers.
.
2 enfants palestiniens arrêtés dans des raids en Cisjordanie .
.
Quatre questions clés seront abordées à la 14ème Conférence des Palestiniens en Europe.
.
200 Palestiniens quittent Gaza en direction d’al-Aqsa .
.
Lancement d’une campagne pour la candidature de Barghouti pour le prix Nobel.
.
Hamas dénonce les déclarations d’al-Cheikh sur la coordination de la sécurité.
.
L’Occupation israelienne s’empare de 2800 dunums de terres à Salfit et Qalqilya.
.
Après le FPLP, Abbas coupe les allocations du FDLP .
.
Hanna: Jérusalem est le symbole des chrétiens et des musulmans .
.
La Ligue arabe appelle le monde à se préoccuper des prisonniers palestiniens.
.
Sabri: L’expulsion des Jérusalémites de la mosquée al-Aqsa annonce sa division temporelle.
.
Que font les tours sionistes ambulantes sur les frontières de Gaza ?

D’une semaine à l’autre, les forces de l’occupation sioniste installent des tours ambulantes sur les frontières de la bande de Gaza, munies de caméras et d’appareils photos, destinés à un contrôle spécifique.

De temps à autre, des unités de génie de l’armée de l’occupation, munies d’élévateurs, installent une tour métallique dont la hauteur dépasse les vingt mètres. Elle porte une pièce, un cabinet, où un expert du service intérieur des renseignements inspecte les frontières.

C’est depuis peu que l’armée de l’occupation commence à installer de telles tours, surtout depuis le déclenchement de la dernière intifada, l’Intifada d’al-Quds, afin de bien maîtriser les frontières et ramasser un maximum de renseignements.
.
Les sirènes d’alerte retentissent dans les colonies israelienne de Gaza.
.
5 jeunes palestiniens blessés dans les affrontements d’Aroub.
.
Nouvelle incursion israélienne dans la bande de Gaza.
.
Hamas: Les négociations sécuritaires avec Israël représentent une trahison de l’intifada.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire