MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 26 Rabi Al Thanni 1437.

Flash info du 26 Rabi Al Thanni 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Polémique : un sondage stigmatisant les musulmans fait réagir les politiques.

Un récent sondage lancé par l’Ipso à l’initiative de la Fondation du judaïsme français et publié par le JDD a fait polémique auprès des politiques. Et pour cause, ce sondage stigmatise les religions et notamment l’Islam.

L’enquête a été menée auprès de 2000 personnes entre 2014 et 2015 et avait pour objectif une interrogation sur le « vivre ensemble ». Seulement, les questions posées stigmatisent également les maghrébins et les musulmans. A titre d’exemple, les sondés devaient répondre à la question : « Avez-vous personnellement rencontré des problèmes (insultes, agressions) avec une ou plusieurs personnes issues des groupes suivants : des personnes d’origine maghrébine ? des Roms ? des personnes de confession musulmane ? des personnes d’origine africaine ? ».

Le sondage a ainsi fait réagir les politiques qui s’indignent de l’élaboration de telles questions. Les hommes politiques se sont exprimés sur Twitter quant à leur stupéfaction face à ce sondage. Alexis Corbière, secrétaire national du parti de gauche a qualifié cette enquête de « confessionnalisation honteuse des rapports humains ». Ce proche de Jean Luc Mélanchon s’interroge ainsi en partageant une des questions du sondage : « Comment est-il possible qu’un tel sondage soit imaginé ? ».

Gérald Darmanin, maire de Tourcoing et proche de Xavier Bertrand a écrit quant à lui : « Comment publier un tel sondage ? Être musulman, juif, catho ne relève pas d’un « type »mais d’une croyance ! ». Nathalie Goulet, sénatrice Les Républicains propose même de mener cette affaire devant les tribunaux, suivi du hashtag #ODIEUX. La réaction des politiques, tant de droite que de gauche face à ce sondage plein de préjugés, ne s’est donc pas faite attendre. Comme quoi, certaines opinions continuent de choquer les politiques français malgré l’islamophobie ambiante.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Egypte : Radwa Rostom et Le développement durable au service des quartiers défavorisés.

Radwa Rostom est une passionnée de développement durable mais aussi pleine d’empathie pour sa communauté. Cette jeune ingénieure en génie civile égyptienne a mis son savoir et son coeur pour trouver une solution aux problèmes d’aménagement des quartiers défavorisés du Caire. Elle s’est retrouvée grâce à cette idée, en 30ème position du classement Arabian Business des 100 personnalités arabes les plus influentes au monde.

Radwa Rostom, travaille à la Solar Energy Co et s’est vu attribuée en 2014 une bourse de recherche à Hambourg. Elle y a développé une initiative nommée Hand Over, qui consiste à réaménager des taudis pour offrir des abris décents, à la construction peu chère et durable aux habitants de ces quartiers.

Accompagnée d’une équipe de 27 étudiants et diplomés en ingénierie civile, et de concert avec les habitants locaux, elle conçoit, aménage et développe le premier lotissement dans le quartier d’Abu Qarn. Dès que le premier prototype sera terminé, les habitants locaux pourront se voir proposé des facilités de paiements pour pouvoir accéder à la propriété de leurs habitations.

A terme, le projet a pour ambition de continuer cette réhabilitation pour tous les quartiers constitués de taudis à travers toute l’Egypte. Cette jeune musulmane nous montre avec son parcours que l’islam n’est en rien un obstacle à la réussite quand on y met son coeur.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Grèce : le prix Nobel de la paix pour les habitants aidant les réfugiés.

Tous les jours, il est question de nouvelles embarcations chavirant en mer, entre la Turquie et la Grèce. Face à cela, les habitants des côtes grecques n’hésitent pas à aider les rescapés. Une pétition en ligne réunit des signatures pour leur décerner le prix Nobel de la paix.
Sur avaaz.org près de 700 000 signatures.

Les populations des îles grecques de Chios, Samos, Rhodes, Lesbos pour ne citer qu’elles, sont les témoins des arrivées de réfugiés d’Irak, de Syrie, d’Afghanistan… Lorsque hommes, femmes, enfants mais aussi bébés réussissent à rejoindre la terre ferme, les habitants les accueillent et tentent de leur apporter du soutien. Certains se jettent aussi à l’eau pour les sauver de la noyade. Une pétition sur Internet souhaiterait voir ce comportement récompensé par le prix Nobel de la paix en 2016. La Grèce est connue pour avoir des problèmes économiques importants se répercutant sur la vie quotidienne des Grecs. Pourtant cela n’empêche pas les populations des îles de faire preuve de solidarité.
Un comité devra d’abord analyser cette candidature qui est une première dans l’histoire du prix Nobel de la paix.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Vers une intervention militaire des Etats-Unis en Libye ?

La présence de l’Etat islamique en Libye inquiète de plus en plus les pays occidentaux. Au point d’ouvrir un nouveau front ? C’est ce qu’a laissé entendre la Maison Blanche. « Le président n’hésitera pas » , selon son porte-parole.

Agir unilatéralement.

Cette déclaration est d’autant plus importante qu’elle indique que s’engager de façon unilatérale serait une solution. Bombardements aériens ou troupes au sol, rien n’a filtré sur les moyens qui seraient alors mis en oeuvre. Barak Obama, dont le mandat touchera bientôt à sa fin, pourrait engager les Etats-Unis dans une énième intervention militaire. Est-ce que cela ressemblera à l’enlisement en Irak et en Afghanistan mené par Georges W. Bush ?

De son côté la France, par le biais du porte-parole du gouvernement, a précisé que des opérations en Libye n’étaient pas exclues. Ce qui n’est pas très rassurant…

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Belgique : Pas d’aide alimentaire pour les réfugiés.

En Belgique, le gouverneur de la province de Flandre Occidentale, Carl Decaluwé, ne souhaite pas tendre la main aux réfugiés. En effet, dans une précédente déclaration, il s’est prononcé sur le fait qu’il ne fallait pas « les nourrir ».

« Sinon d’autres viendront ».

Cette prise de position sur une radio flamande a choqué l’opinion publique. Selon l’élu politique, il faudrait être humain en aidant mais sans en faire trop pour ne pas attirer d’autres réfugiés. Ce discours est teinté de racisme et de xénophobie, d’après certains analystes. Dans la sémantique utilisée, il parle de « les nourrir » comme on nourrirait des animaux. Il préfère les affamer.

En début de ce mois de février, des réfugiés irakiens ont fait le choix de retourner en Irak, déçus de l’accueil. Déçus de personnes comme Carl Decaluwé.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Islamophobie : “Après les mosquées, c’est le CFCM qui est touché”.

Depuis plusieurs jours, le conseil français du culte musulman est à son tour victime d’islamophobie. Le CFCM a annoncé avoir reçu des lettres islamophobes et insultantes dont une contenant une tranche de porc.

“Après les mosquées, c’est le CFCM qui est touché” déplore le président de l’observatoire national contre l’islamophobie, Abdallah Zekri.

Selon le président de l’observatoire, entre le 28 janvier et le 1er février, trois lettres anonymes ont été envoyées au siège parisien du CFCM dont deux étaient spécialement adressées à Anouar Kbibech, actuel président de l’instance musulmane.

Abdallah Zekri a quant à lui reçu un courrier insultant à son domicile. Ce n’est pas la première fois que président de l’observatoire national contre l’islamophobie est visé chez lui. En octobre 2013, des insultes racistes et à caractère nazi ont été peintes sur les murs de sa maison nîmoise.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : Pour la députée Isabelle Attard, l’état d’urgence “ne sert à rien” pire il est “anti-musulmans”.

La députée du Calvados Isabelle Attard était l’un des rares parlementaires à s’être opposée dès le début à la première prolongation de l’état d’urgence votée quelques jours après les attentats à Paris. Interrogée par Russia Today, elle se déclare toujours opposée et accuse l’état de dérives sécuritaires graves.

Dans une charge sans précédente contre l’état d’urgence, Isabelle Attard déclare qu’ “aujourd’hui, tout le monde est d’accord pour dire cette mesure ne sert à rien”. Expliquant que l’effet de surprise post-attentat ne pouvait pas fonctionner pendant des semaines et que les mesures d’exception ont plus servi à restreindre les libertés de certains militants et à permettre impunément le délit de faciès.

“Par contre cela a servi pour assigner à résidence et faire des perquisitions chez les militants écologistes qui étaient contre la COP21. Puis il y a eu des arrestations et des perquisitions chez les personnes d’origine maghrébine sur simple délit de faciès. Je dénonçais déjà ces violences et ces dérives avant le 19 novembre et je les dénonce encore plus aujourd’hui”.

Prochainement sera proposée au parlement une nouvelle prolongation de l’état d’urgence pour 3 mois par François Hollande. Manuel Valls avait indiqué lors d’un interview par un média étranger que l’état d’urgence pourrait être maintenu jusqu’à la destruction de l’organisation jihadiste “Etat Islamique”.

“J’espère cette fois que nous serons largement plus nombreux que les 6 députés qui ont voté contre la prolongation de l’état d’urgence en novembre dernier”, continue Isabelle Attard.

Sur son compte twitter officiel, la député n’hésite pas à déclarer dans un tweet publié après l’interview pour RT, que l’état d’urgence “sert à autre chose que lutte anti-terroriste : anti-écologie, anti – musulmans, anti-biens communs”.

La fronde contre la possibilité d’une nouvelle prolongation de l’état d’urgence s’organise. De nombreuses ONG luttant pour les Droits de l’Homme ainsi que l’ONU ont déjà dénoncé les mesures excessives de l’état français dans sa “lutte contre le terrorisme”.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Un député israélien veut jeter les Femmes du mur « aux chiens ».

Un député israélien a déclaré lors d’un discours à la knesset qu’il fallait “jeter aux chiens” les femmes qui souhaitaient aller prier sur le mur des Lamentations.

L’Assistant du ministère de l’éducation, Meir Porush, s’en est violemment pris à un groupe de femmes qui a obtenu le droit de prier devant le Mur des Lamentations. Le collectif “Reformé”, de la diaspora américaine, a longtemps fait le forcing pour obtenir cette “faveur” qui devrait désormais voir le jour dans les prochains mois.

Après trois ans de pourparlers, les autorités ont obtenu des religieux orthodoxes la création d’une zone mixte afin que femmes et hommes “réformistes” puissent prier. Un accord qui a provoqué la colère d’un député israélien connu pour ses sorties extrémistes à la Knesset.

L’endroit des Femmes du Mur est un « coin inutile. C’est là votre place. [Elles] devraient être jetées aux chiens », a déclaré Meir Porush.

Des propos qui ont choqué une partie de la classe politique israélienne qui évoque une attaque antisémite qui aurait été punie dans n’importe quel pays.

« Si nous étions n’importe où dans le monde, nous, l’Etat d’Israël, demanderions sa démission. J’appelle le Premier ministre à virer Porush et j’attends que le ministère de l’Éducation renonce à ces déclarations ignobles », a déclaré Yizhar Hess, directeur du mouvement Masorti d’Israël.

Les déclarations sexistes d’un député israélien extrémiste rappelle que les alentours du Mur des Lamentations sont dirigés par un clergé orthodoxe qui organise le culte en Israël, selon Le Figaro.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : Jordan, pris pour “un sale arabe”, agressé au couteau par une islamophobe.

Jordan, jeune étudiant, a subi mercredi 27 janvier une agression raciste et islamophobe alors qu’il se rendait en cours. Le jeune homme est encore sous le choc et témoigne dans un journal local de Nancy.

Alors qu’il sort d’une tram, il arrive à hauteur d’une femme d’environ quarante ans qui lui barre la route :

« Elle s’est mis brusquement devant moi et elle m’a dit : t’es qu’un sale arabe. […] Elle m’a parlé de Charlie Hebdo et des attentats mais aussi d’une affaire de voiture piégée. J’ai bien vu qu’elle se noyait dans ses propos et qu’elle n’était pas dans un état normal », raconte Jordan.

Jordan n’est ni arabe, ni musulman et encore moins lié aux attentats de Charlie Hebdo pourtant son faciès a suffit à provoquer la haine de cette femme. L’homme qui ne comprend pas souhaite passer son chemin mais l’islamophobe est décidée à ne pas s’arrêter là.

« Elle m’a alors dit : je vais te poignarder. Et elle a sorti un couteau de boucher. La lame faisait une vingtaine de centimètres de long et cinq de large. Elle a brandi l’arme comme si elle allait me poignarder ».

Choqué l’homme se met à courir avec l’agresseur à ses trousses qui tient toujours son couteau à la main. Heureusement, Jordan arrive à la semer et entre dans son lycée afin de s’y cacher.

Incapable de retrouver son calme, la femme est bien décidée à continuer de se prendre à des innocents. Quelques minutes après, elle se rend au tribunal où elle profère des insultes contre la sécurité de l’établissement qui refuse de la laisser entrer. Rapidement plusieurs patrouilles de police arrivent et l’interpellent.

Placée en garde à vue, elle sera prochainement examinée par un psychiatre afin de savoir si elle peut être condamnée pour ses multiples agressions.

Clic pour voir la Source de l’article

********************

Binationaux : l’international algérien, Feghouli, appelle les franco-algériens à choisir l’Algérie.

Le milieu franco-algérien, Sofiane Feghouli, n’a pas hésité à incité les joueurs binationaux à rejoindre l’équipe nationale algérienne lors d’un entretien à la Gazette du Fennec. Les raisons qu’avance le joueur de Valence sont politiques et historiques.

Alors que le débat sur la déchéance de la nationalité aux binationaux continue d’alimenter les débats en France, Sofiane Feghouli a décidé d’y mettre indirectement sa pierre à l’édifice. Le milieu de terrain a appelé les jeunes joueurs franco-algériens à choisir d’évoluer dans l’équipe nationale algérienne. Il invoque des questions historiques sous-entendant notamment la question coloniale mais aussi le rejet que vit une partie de la population en France.

« Il ne faut pas oublier l’histoire entre la France et l’Algérie. Moi, avec le temps, j’ai appris mon histoire. Voilà, il y a des choses qui se sont passées… en plus, nous, les Franco-Algériens, on a une place dans la société où c’est difficile… bref… pour plein de choses, moi, pour les nouveaux jeunes qui vont arriver, je leur dis n’hésitez pas, allez pour le pays de vos parents, parce que vos grands-parents ont souffert pour être acceptés ».

« Pour moi, il n’y a pas à discuter. Juste parce qu’il y a eu des trucs très graves qui se sont passés, dans l’histoire, mais eux (les jeunes Franco-Algériens, ndlr) ne sont pas conscients parce qu’ils sont jeunes. […] Dans cette société française, on n’est pas acceptés. Faut pas se mentir, c’est difficile pour nous, nos parents, ce sont des Algériens », renchérit le joueur algérien.

Une décision qui au-delà de la question sportive doit questionner le Ministère des Sports ou encore le gouvernement sur le ressenti des binationaux devant la multiplication des débats autour de la double-nationalité mais aussi le rejet que ressent une bonne partie d’entre-eux.

Noël le Graët, président de la Fédération France de Football, avait récemment déclaré “n’avoir jamais vu un tel traitement (médiatique)” contre Karim Benzema. Une situation qui l’avait interrogé sur le racisme en France et la pression subit par les joueurs binationaux.

“Cette affaire est navrante, elle nous gêne mais il y a de l’affection. Parce que j’aime bien Benzema, on a l’impression que je deviens quelqu’un de malhonnête. Il faut dire quoi? À mort l’Arabe? Qu’est-ce que c’est que tous ces gens qui m’écrivent pour me dire ‘Benzema dehors’ ? Certainement pas. Je gère cette affaire comme je l’entends.”

Décidément, 2016 s’annonce comme une année extrêmement compliquée pour des millions de français musulmans renvoyés à leurs origines ou à leur religion.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Le CRI condamne “les nouvelles attaques islamophobes” en Corse.

Le CRI condamne avec fermeté les nouvelles attaques islamophobes survenues en Corse dans la nuit du 3 Février 2016, et dénonce la passivité et le laxisme des pouvoirs publics face à la recrudescence des attaques contre les musulmans, leurs lieux de culte et leurs biens.

Nous nous réjouissons de l’arrestation de certains auteurs présumés des attaques des pompiers et des policiers en Corse le 25 Décembre 2015, mais nous sommes choqués par le fait qu’aucune arrestation n’ait eu lieu à ce jour au sujet de l’attaque et la profanation de la Mosquée d’Ajacccio et des Corans brûlés alors que des journalistes et les services de Police ont suivi et filmé les manifestants et les leaders incitateurs à la haine et à la violence.

Par ailleurs l’état de siège et ses aberrations ont amené la victime Younes Jeddi suivi et accompagné par CRI à sa mise en garde à vue parce qu’il n’avait pas pointé au commissariat du fait de son audience au tribunal aujourd’hui, et alors qu’il avait pris le soin d’informer les services concernés de sa convocation au Tribunal.

Nous exigeons la libération de cette victime contre laquelle aucune charge ne pèse et demandons aux victimes de perquisitions et assignations abusives à saisir CRI et la justice pour mettre fin à l’arbitraire et aux discriminations.

Fait à Lyon le 03 Février 2016

Clic pour voir la Source de l’article

********************


LIFE reverse 100% de votre Zakat Al Maal.

Nous sommes nombreux à souhaiter donner notre zakat al maal sans savoir comment ou pour qui…

Cette aumône purificatrice est le troisième pilier de l’Islam et revêt une importance capitale.

Elle est obligatoire pour toute personne : musulmane, raisonnée, pubère et possédant la valeur ou la quantité minimum légale imposable « Niçâb » épargnée pendant une année lunaire « Al Hawl ».

Partout dans le monde et particulièrement en Afrique, de nombreux frères et sœurs attendent de recevoir notre zakat !

L’O.N.G LIFE nous offre l’opportunité de verser notre zakat al maal dont 100% du montant sera reversé aux ayants droits.

Aucun frais de gestion afin que par la grâce d’Allah, orphelins, veuves, personnes handicapées et autres bénéficiaires retrouvent inchaAllah par notre cause dignité, joie et soulagement.

Acquittons-nous de notre obligation et versons notre zakat al maal en toute confiance !

http://www.life-ong.org/zakat-al-maal/

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Belgique : la Wallonie accueille la 3e édition de la Muslim Expo .

Les éditions 2014 et 2015 de la Muslim Expo se déroulaient à Anvers, en région flamande, grâce au travail de EMDEO, un groupe de jeunes activistes musulmans néerlandophones. Cette fois, c’est à Charleroi, en Wallonie, que l’événement est organisé le week-end du 6 et 7 février.

Après avoir reçu 7 000 personnes l’an dernier, les organisateurs, toujours l’EMDEO, visent les 10 000 visiteurs cette année. Par le fruit d’une collaboration avec des acteurs locaux francophones et turcophones, les Belges sont invités à se rendre à Charleroi pour mieux connaître les initiatives musulmanes du pays par le prisme d’expositions, d’ateliers, de conférences, de stands et de débats.

Parmi les débats abordés, le vivre ensemble, l’échec de l’institutionnalisation de l’islam en Belgique et la radicalisation des jeunes. Les organisateurs de la Muslim Expo ne sont pas à l’abri de critiques, comme en France à l’occasion de rassemblements de musulmans.

Bernard Pays, gérant de Charleroi Expo, qui loue ses espaces à Muslim Expo, balaye auprès de la RTBF les quelques réserves émises sur les intervenants invités : « Il n’y pas de raison à craindre un tel événement. Nous avons pris contact avec nos homologues anversois qui nous ont certifié le sérieux des organisateurs. Par ailleurs, notre programme a été validé par la Ville de Charleroi qui est donc tenue au courant des tenants et aboutissants de ce salon. »

La Turquie sera mise à l’honneur avec le concert de l’orchestre ottoman Mehter Takimi. Deux conférences consacrée à l’histoire ottomane sont également prévues en présence de Sehzade Abdülhamid Kayihan Osmanoglu, un des descendants de la dynastie ottomane.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Etats-Unis : une entreprise licencie sept employés musulmans suite à un litige sur les horaires de prière.

Se targuant d’être la « faucheuse de la Maison Blanche », l’entreprise Ariens Co., implantée dans le Wisconsin et réputée pour ses souffleuses à neige et ses tracteurs de pelouse, essuie un feu nourri de critiques pour avoir licencié sept employés de confession musulmane, suite à un litige inextricable sur les horaires de prière qui a abouti à une impasse aujourd’hui dénoncée par le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR).

A son paroxysme depuis début janvier, ce conflit interne qui a poussé quatorze salariés musulmans à la démission, en plus de leurs sept collègues et coreligionnaires limogés sèchement, a été sciemment attisé par la direction de la firme selon les responsables du CAIR qui ne se satisfont pas de la déclaration du porte-parole d’Ariens, jugée un peu trop sournoise pour être honnête.

« Nous aurions aimé garder plus d’employés, mais nous respectons leur décision », a indiqué ce dernier en échouant à convaincre de sa bonne foi, ou plutôt de celle des véritables décisionnaires.

« L’objectif inavouable était de s’en séparer, de les éliminer purement et simplement », a rétorqué le porte-parole du CAIR, en remettant publiquement en cause la version officielle. « Si cette société, qui a toujours appliqué en son sein une politique d’accommodements religieux, avait vraiment voulu conserver ces employés musulmans recrutés l’été dernier, il y avait des solutions à mettre en place qui auraient pu convenir aux deux parties », a-t-il insisté, en désapprouvant vivement la manière dont « la faucheuse » des hautes sphères s’emploie à faucher, telle de la mauvaise herbe encombrante, de malheureux ouvriers musulmans qui n’avaient ni fauté, ni démérité, en se parant de surcroît de toutes les vertus.

Clic pour voir la Source de l’article

********************


Palestine : Témoignages de soutien au clown palestinien emprisonné.

Après l’Angleterre, la Belgique et l’Allemagne, des clowns espagnols se répandent dans les rues pour appeler à la libération de Mohamed Abu Sakha, le jeune clown de 24 ans, emprisonné par Israël depuis le 14 décembre dernier sans la moindre charge, sauf celle de divertir les enfants palestiniens.

A l’occasion du congrès national du cirque à Grenade, des clowns espagnols ont donné des spectacles de rue pour attirer l’attention sur cet enseignant du cirque palestinien de Birzeit emprisonné par l’occupant israélien.

La pétition lancée pour sa libération a dépassé 150.000 signatures. Si vous ne l’avez pas encore signée, c’est ici : https://secure.avaaz.org/en/petition/Israeli_Defense_Forces_Free_circus_trainer_and_artist_Mohammed_Faisal_Abu_Sakha/?rc=fb&pv=3

Page Facebook sur Mohammed Abu Sakha : https://www.facebook.com/Freeabusakha-972985756070444/

Clic pour voir la Source de l’article

********************


France : Interdite à Lyon, « La Journée du Hijab » prend la forme d’un micro-trottoir, riche d’enseignements.

Abasourdies mais pas abattues, Hajer Z., 26 ans, et Naella A. , 25 ans, les deux figures de proue pleines de ressources de la déclinaison française du « World Hijab Day », ne désespèrent pas de faire revenir les autorités lyonnaises à de meilleurs sentiments au sujet d’une action de proximité chargée d’ondes positives, dont il y a plus à craindre de sa disparition brutale que de sa pérennité.

La première, designer et blogueuse de son état, a une vraie fibre artistique, ayant apporté sa touche créative à plusieurs projets réalisés dans le cadre associatif (nomination aux Mokhtar Awards, Projection de « Souris Palestine » pour Les Nuits Du Ramadan …), voire d’autres (Lauréate du concours Nature Urbaine en 2012…). La seconde, une Youtubeuse active et interprète en langue des signes, qui s’est notamment illustrée lors des Nuits du Ramadan en tant que hijab designer, se passionne pour ses études de géographie. Les deux forment le parfait duo d’ambassadrices de « La Journée du Hijab » dans la douce France, à la fois complice, dynamique et complémentaire.

« Je tiens à rappeler que le « World Hijab Day » est un mouvement pacifique et international fondé par Nazma Khan en 2013. Nous en avions beaucoup entendu parler via les réseaux sociaux et nous regrettions vivement que cette dynamique n’ait pas fait des émules en France. Car à mon sens, s’il y a bien un endroit où ce mouvement devrait être repris, c’est ici ! », nous a confié Hajer Z., encore sous le choc de l’arbitrage sans appel rendu par la préfecture du Rhône qui a anéanti, en quelques lignes seulement, leurs espoirs de rééditer la belle et louable expérience de l’an passé.

Fortes du succès méritoire de la première opération du genre initiée début 2015 à Lyon, qui plus est au lendemain des attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, et ce, en dépit des esprits chagrins qui en ont dénigré la portée en les taxant de « prosélytisme » voire « d’égarement », les deux chevilles ouvrières de cet événement encore très confidentiel s’apprêtaient, lundi 1erfévrier, à aller à la rencontre de leurs concitoyens, avec un enthousiasme intact et communicatif, plus que jamais désireuses de briser la glace et les murs d’incompréhension.

« Pour cette seconde édition, nous souhaitions, ma collègue Naella et moi-même, créer les conditions d’un dialogue fraternel et constructif, afin de privilégier le vivre ensemble. Nous voulions être encore plus à l’écoute de la population, de ses interrogations, et élargir la notoriété de notre opération de terrain », se désole la très amère Hajer Z., qui ne se résout pas à conjuguer au passé une action pleine de vertus, si chère à son cœur.

Quelle ne fut pas leur stupeur, mêlée de dépit, d’apprendre quelques jours avant la date fatidique que l’édition 2016 de la « Journée du Hijab » était marquée au fer rouge de l’interdiction dans la capitale du Rhône, signe d’une volte-face spectaculaire de la préfecture qui les a d’abord laissées pantoises, avant de les plonger dans une profonde perplexité.

« Nous n’expliquons pas ce revirement de situation et nous ne le comprenons pas non plus. D’autant plus que les raisons invoquées sur l’arrêté préfectoral sont tout simplement caduques, pour ne pas dire proprement hallucinantes. L’une d’entre elles met en évidence « un risque de confusion ou de provocation que peut engendrer la tenue vestimentaire des participants dans l’esprit du public ». Je pense que cette phrase se passe de tout commentaire…», s’insurge Hajer Z., en ayant décidé de concert avec sa partenaire, Naella A., de se tourner sans attendre vers la justice.

En effet, face à cette décision tombée comme un couperet qui leur donne la désagréable impression d’être gommées du paysage et muselées sans autre forme de procès, les deux organisatrices, entourées de leurs dévouées bénévoles, serrent les rangs, s’estimant victimes du fameux deux poids deux mesures dont on connaît l’iniquité et les boucs émissaires tout désignés… toujours les mêmes.

« Naella et moi-même avons décidé de faire un recours auprès du tribunal administratif (cf : vidéo du communiqué sur la page Facebook) afin que cette injustice soit dénoncée, car le droit de manifester et de se rassembler est un droit fondamental aujourd’hui bafoué par l’état d’urgence », martèle Hajer Z., en rappelant avec force les précieux bienfaits de « La Journée du Hijab », si injustement niés ou minimisés, dans un Hexagone où gronde l’orage du nationalisme et renaissent de leurs cendres de vieux démons.

« La France garde une image très négative des femmes voilées à cause des médias de masse, et cette journée mondiale du foulard est l’occasion pour nous d’aller au contact des gens, de discuter, d’échanger sur nos différences et surtout de répondre aux questions que nos concitoyens se posent à propos du voile. Nous voulons casser les préjugés qui véhiculent l’idée selon laquelle  » les femmes voilées sont soumises, ou encore contraintes ou forcées par leur mari/frères/père, sont incultes et restent cloîtrées chez elles », et j’en passe … », insiste-t-elle, renchérissant : « l’Islam n’est-il pas la religion du juste milieu ? Cet événement n’a nullement l’objectif de convertir les gens, loin s’en faut ! Nous aspirons juste à créer un espace de dialogue ».

Consternées mais pas au point d’abandonner une démarche pertinente et salutaire, dont elles sont intimement convaincues du bien-fondé, Hajer Z. et Naella A. ont décidé de contourner l’écueil du veto préfectoral en passant derrière la caméra, le micro tendu vers ces citoyens lyonnais non musulmans dont on cherche à les tenir éloignées, afin de recueillir leur parole.

« Incontestablement, ce fut une très belle expérience. Des sourires, beaucoup de tolérance, du respect et des échanges enrichissants, même si nous ne sommes pas toujours d’accord sur tout. L’essentiel est de pouvoir instaurer un moment de dialogue qui ne peut être que bénéfique », a relaté avec émotion Hajer Z. Et d’enfoncer le clou en faisant montre d’opiniâtreté : « Nous ne renoncerons pas à cet événement, quelle que soit la forme qu’il prendra l’année prochaine. Ce serait trop facile de nous faire taire de la sorte, nous avons une multitude de choix qui s’offre à nous. Cette année a été celle du micro-trottoir, l’année prochaine nous ne savons pas encore, mais nous avons une année devant nous pour y réfléchir, en faisant le bilan de cette édition 2016 ».

« La Journée du Hijab » n’a certes pas eu lieu à Lyon en ce 1er février placé sous le signe d’une interdiction irrévocable, sur laquelle flotte le parfum de l’arbitraire, mais à la place un micro-trottoir riche d’enseignements et porteur d’espoir a insufflé un regain d’énergie à ses deux formidables représentantes qui s’autorisent, envers et contre tout, à se projeter en 2017.

Le micro-trottoir édifiant réalisé par les deux organisatrices de la « Journée internationale du Hijab » en terre lyonnaise

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

Prison à vie requise contre deux tueurs juifs d’Abou Khoudeir.
.
L’état d’Al-Qiq en détérioration continue .
.
L’occupation détruit une salle de fêtes et un garage à Jérusalem occupée.
.
Incursion sioniste limitée à l’est de Rafah.
.
Les forces israéliennes ouvrent le feu en direction des agriculteurs au nord de la bande de Gaza.
.
Une victime palestinienne piétinée par un soldat israélien à Ramla.
.
Des colons dévastent de nouvelles terres à l’ouest de Salfit.
.
Les réfugiés palestiniens ferment les sièges de l’UNRWA au Liban.
.
Hamas et FPLP: L’opération de Jérusalem est un tournant avantageux pour l’Intifada.
.
Qabatia : Blocus, raids et arrestations.
.
Jérusalem : 9 Palestiniens dont des enfants arrêtés par les forces occupantes.
.
Hamas: pas de dispositions pour une rencontre entre Abbas et Mechaal.
.
L’occupation envahit le village de Bita et Tel à Naplouse.
.
L’occupant impose un siège militaire sur le village de Kabatia.
.
L’occupant sioniste arrête la sœur d’un martyr au nord d’Hébron.
.
Qabatiya endeuillée par la mort des « trois résistants ».
.
Une soldate sioniste tuée et et 3 résistants abattus à Jérusalem.
.
Hamas appelle à cesser les arrestations et la coordination de sécurité avec l’occupation.
.
Al-Khoudari: Jérusalem a besoin d’une unité palestinienne et du soutien arabo islamique.
.
Des journalistes égyptiens participent à une visite de normalisation à Jérusalem.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire