MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info pour le 21 Shawwal 1439.

Flash info pour le 21 Shawwal 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.agencemediapalestine.frhttp://www.tribunelecteurs.com/https://lemuslimpost.com/

Sur Ajib.fr, voici les titres.

France : Deux policiers convertis renvoyés de la police..
Deux policiers convertis à l’islam viennent d’être révoqués pour « prosélytisme décomplexé » au point de convertir un collègue, de pousser les musulmans à aller à la mosquée ou à jeûner pendant le ramadan.
Quand on découvre quelque chose comme cela, ça change sa vie. Il y a eu une sorte d’enthousiasme débordant, un peu comme quand on est amoureux.
Explique l’un des policiers faisant partie de la BAC de banlieue dans les colonnes du Point.
L’autre policier appartenait à une compagnie d’intervention à Paris.
Une attitude qui n’a pas manqué de heurter un collègue, de famille musulmane.
Je lui disais qu’il ne travaillait pas à Carrefour, qu’il était fonctionnaire de police.
Effectivement, les policiers faisaient du prosélytisme et c’est interdit par le règlement interne de la police.
Il faut de plus savoir que déjà en mai 2016, une note confidentielle faisait état d’un nombre croissant de conversion à l’Islam dans les effectifs de police.

Coupe du monde 2018, débat entre racisme et islamophobie….
La Suède est souvent perçue comme un pays modèle en Europe, mais malgre son ouverture, elle n’est pourtant pas épargnée par la montée de l’extrême-droite et des idées racistes et xénophobes.
C’est dans ce cadre que la Suède a été fortement marquée par les insultes racistes proférées à l’encontre de Jimmy Durmaz lors du match perdu contre l’Allemagne.
En effet, quelques jours après la vague d’insultes racistes balancées à l’encontre du Suédois Jimmy Durmaz, accusé d’être le responsable de la défaite face à l’Allemagne dans les arrêts de jeu, les autorités suédoises continuent de soutenir le joueur toulousain très marqué par ce déversement de haine gratuite.
On citera notamment, la ministre des affaires sociales et des sports, Annika Strandhäll, qui s’est présenté au parlement suédois avec le maillot de Durmaz sous sa veste.

Sur Katibin.fr, voici les titres.

France : La femme musulmane voilée : une proie facile aux attaques islamophobes.
Au court de ces dernières années, la femme musulmane voilée est devenue l’une des premières victimes de l’islamophobie galopante en Europe et en Occident. Les agressions physiques et verbales faites aux femmes musulmanes ne datent pas d’hier, mais le comportement laxiste des pouvoirs en place a facilité l’émergence d’une violence. La récupération politique des attentats, par les différents populistes, a contribué en grande partie à cette dégradation. En effet, l’injuste amalgame systematiquement fait entre les attentats et l’islam n’a fait qu’engendrer la peur et la haine d’autrui. Des musulmans et des musulmanes qui de nos jours paient le prix fort de cette idéologie.
La montée de l’islamophobie.
Facilement reconnaissable de par son voile, la femme musulmane est aujourd’hui la cible principale des attaques. Le mois dernier par exemple, un groupuscule de l’ultra-droite comptait se venger des attentats commis en France, en s’en prenant aux « imams radicaux » ainsi qu’aux femmes voilées. Ces différentes agressions, faites aux croyantes musulmanes, sont le résultat des évènements récents mais aussi de toute cette polémique médiatique du voile et de ses débats sans fin. Qu’elle soit étudiante comme Maryam Pougetoux, artiste comme la chanteuse Mennel, ou tout bonnement mère de famille, ces femmes subissent de plein fouet (et ce continuellement) la violence de cette intolérance vis-à-vis de leur religion.
Une aversion qui fait une nouvelle victime.
Une agression d’une violence extrême s’est déroulé ce lundi, en Belgique. D’après le témoignage d’une jeune femme, deux individus l’auraient prise à partie dans une ruelle d’Anderlues. Ses agresseurs l’auraient par la suite insulté de « sale arabe », et lui auraient arrachés son voile puis ses vêtements jusqu’à lui mettre la poitrine à nu. Son corps quant à lui serait recouvert de scarifications. Une telle agressivité perpétrée sur une personne beaucoup plus faible qu’eux relève seulement d’une forme de lâcheté nourrit par une haine profonde.
Malheureusement des attaques similaires, et de plus en plus perpétuelles, seront à prévoir, si notre gouvernement ne se décide pas d’assurer la sécurité de ces femmes musulmanes au même titre que celles qui ne le sont pas. A contrario, le sort de ces victimes, parce que musulmanes, importent peu dans cette société où toutes les différences sont normalement acceptées. De plus, dans un monde où il suffit seulement quelques minutes pour que l’information soit dévoilée, il est tout de même flagrant de voir à quel point la sphère médiatique, pourtant si enclin à l’accoutumée à parler d’islam et de voile islamique, puisse être murer au silence face à cette montée en flèche de l’islamophobie. L’influence qu’elle porte sur l’opinion publique est en partie la cause de ce fléau grandissant.

Égypte: Obligée de se grimer en homme pour subvenir aux besoins de sa famille.
Bahaya, une femme et mère de famille égyptienne, témoigne sur son statut de femme et ses conditions de vie dramatiques.
Bahaya alias Bakar.
Bahaya, cette femme courage de 33 ans et mère de trois enfants, est dans l’obligation de travailler, son mari étant handicapé. Rien d’anormal jusque-là. Mais c’était sans compter sur ce jour qui fit basculer toute sa vie et qui la fera prendre une décision drastique. En effet, un triste matin, Bahaya arrive sur son lieu de travail et est victime d’une tentative de viol. À partir de ce jour, elle décida de troquer sa robe et son voile contre des habits masculins et une coupe garçon. Sa situation est tellement précaire qu’elle s’est même résolue à vendre son rein pour pouvoir nourrir ses enfants.
« Je veux redevenir une femme » .
C’est à contre-coeur que bahaya enfile chaque jour son déguisement pour aller travailler : « Je veux revenir à mon aspect premier, bahaya de l’époque, pas Bakar. Si je pouvais revenir en arrière, ma vie serait plus délicieuse, je porterais ma robe, mon voile et je resterais à la maison à prendre soin de mes enfants, de ma maison, je les laverais et les nourrirais… »
Pas une première en Égypte.
Avant Bahaya, il y a 3 ans, une autre femme avait ému le pays avec une histoire similaire. Pendant plus de quarante ans, Sisa Abu Daooh s’est habillée comme un homme pour pouvoir travailler et subvenir aux besoins de sa famille.
Le témoignage de cette femme est révoltant et reflète bien l’état désastreux et pathétique des sociétés arabo-dite musulmane. Doit-on être un homme pour avoir le droit au respect et à la dignité dans ces pays? Jusqu’à quand ces femmes vont-elles subir l’ignorance et la bêtise de ces peuples?
Hasbounâ Allahou wa ni’ma al-Wakîl !

Santé : Manger Halal, Partout, Tout Le Temps.
Manger mieux, plus qu’une bonne résolution, une obligation.
En tant que musulman il convient de préserver son corps et de l’alimenter correctement.
Or, avec les nombreux scandales liés au faux halal et aux dérives en général liés à l’industrie agroalimentaire, il est difficile de trouver des points de vente dignes de confiance.
C’est dans cette optique qu’un projet ambitieux et novateur qui tend à faciliter la vie des musulmans en leur permettant de « Manger Halal, Partout, Tout Le Temps » a vu le jour il y a un an, en Juin 2017.
Message du fondateur :
« Nous sommes partis du constat qu’aujourd’hui il n’y a aucun site internet ni aucune application qui référence les Boucheries 100% Halal en France. De plus, avec les scandales liés au « faux halal » et des produits certifiés par exemple par la Mosquée de Paris sans être contrôlés, il est difficile de savoir si ce que l’on consomme respecte vraiment le rite d’abattage islamique et veille donc au bien être animal. Notre projet est simple : faciliter la vie des musulmans, en répertoriant via un annuaire en ligne et une cartographie détaillée, les principaux points de vente de produits halal, les boucheries étant ces principaux points de vente nous avons décidé de créer le site internet : www.boucherieshalal.com. Le concept se différencie des annuaires dits « classiques » en mettant en avant uniquement des points de vente de qualité, 100% Halal. Sur ce site, il y a donc répertoriés : – les boucheries certifiées (AVS, Achahada), les boucheries bios proposant des produits Biolal Bionoor, les autres points de vente qui distribuent des produits halal certifiés et/ou bios (épiceries, vente en gros). C’est donc plus de 250 points de vente répertoriés et ce dans la France entière, pour permettre à tous les musulmans de consommer mieux et d’avoir une réelle prise de conscience. Notre site a donc pour but de combler un réel besoin car nous nous sommes tous retrouvés un jour confrontés à ces problèmes : Où se situe la boucherie halal la plus proche ? Y’a t’il une boucherie certifiée dans le coin ? Dois-je vraiment faire confiance à cet établissement ? Existe-t-il une enseigne de grande distribution ou une épicerie qui propose des produits halal certifiés et/ou bios ? »
Un concept novateur :
L’idée est donc d’éveiller les consciences et de permettre aux utilisateurs de découvrir des boucheries d’exception.
N’hésitez pas à visiter leur site pour trouver votre boucherie : www.boucherieshalal.com .
Le projet vient tout juste de débuter mais c’est aussi le vôtre.
En exclusivité le jeune entrepreneur nous a confié qu’il travaillait déjà sur un projet connexe, toujours sur le thème du Halal et du manger mieux. Une appli mobile ? Un site Internet ? Une page Facebook ? Le suspense demeure, mais une chose est sûre du lourd arrive très vite.
N’hésitez pas à partager cette initiative et à faire remonter toute remarque utile au fondateur en lui envoyant un message dans la rubrique contact du site.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Belgique : une jeune femme musulmane de 19 ans violemment agressée.
En Belgique, une jeune femme voilée a été attaquée par deux personnes dans la ville d’Anderlues. La communauté musulmane est sous le choc face à une agression d’une telle violence.
Lundi soir, deux assaillants ont attaqué une adolescente musulmane de 19 ans dans la municipalité d’Anderlues du pays, lui arrachant des vêtements, la laissant avec des marques profondes sur sa poitrine, ses jambes et son estomac, infligés par un objet tranchant.
Le porte-parole du Centre inter-fédéral pour l’égalité des chances (UNIA), Bram Sebrechts, a déclaré à l’agence Anadolu que l’attaque était motivée par l’islamophobie selon lui.
Cependant, le bureau du procureur de Charleroi se prononcera sur la nature de l’attaque, a ajouté M. Sebrechts, ajoutant que le bureau contacterait la victime après la confirmation. Il a déclaré que les musulmans devenaient de plus en plus la cible d’attaques anti-musulmanes.

Sport : L’Algérie, le Maroc et la Tunisie pourraient candidater à une organisation commune de la Coupe du Monde.
L’Algérie envisage de soumettre une offre conjointe pour l’organisation de la Coupe du Monde de la FIFA 2030 avec le Maroc et la Tunisie , a annoncé le ministre algérien des Sports, quelques semaines après l’échec de Rabat à accueillir le tournoi de 2026.
Le ministre des Sports Mohamed Hattab a déclaré aux journalistes cette semaine que son pays, parfois en désaccord avec son voisin marocain – notamment sur la question du Sahara Occidental – “étudierait la candidature éventuelle des pays du Maghreb à l’organisation de la Coupe du Monde”.
“Une organisation du Maghreb avec le Maroc, l’Algérie et la Tunisie peut être réalisée à travers l’infrastructure existante ainsi que des projets futurs”, a déclaré Hattab.
“Quand nous regardons nos villes, avec les installations sportives et culturelles présentes, nous pouvons considérer que nous pouvons accueillir de grands événements mondiaux.”
Le Maroc, qui a échoué dans l’ensemble de ses cinq tentatives d’accueillir le tournoi, a exprimé son intérêt pour une nouvelle candidature pour 2030.

Palestine : Les forces israéliennes détruisent un village palestinien et frappent les habitants. VIDEO.
Les forces israéliennes ont attaqué des dizaines de Palestiniens qui protestaient contre la démolition d’un village bédouin près de Jérusalem-Est occupée et la déportation de tous les habitants.
Selon le Croissant-Rouge palestinien, au moins 35 Palestiniens ont été blessés, dont quatre hospitalisés, lors des attaques qui se sont déroulés mercredi dans le village de Khan al-Ahmar.
Des vidéos prises par des témoins et diffusées en ligne ont montré que les forces israéliennes battaient et tentaient d’arrêter des hommes, des femmes et des enfants. Dans une vidéo , les forces israéliennes ont été vues en train de traîner violemment une femme palestinienne sur le sol et d’enlever son foulard.
Les forces israéliennes sont arrivées sur les lieux avec de l’équipement lourd et au moins un bulldozer mercredi matin, après une longue bataille juridique entre les quelques 180 résidents de ce village et la Cour suprême israélienne.
Khan al-Ahmar tombe dans la zone C de la Cisjordanie occupée – sous le contrôle administratif et militaire israélien.
Alors que le tribunal israélien a sanctionné la démolition du village parce qu’il a été construit sans permis de construire, les autorités israéliennes approuvent rarement, voire jamais, les permis de construire dans la zone C en raison de l’expansion des colonies israéliennes illégales.
reportage a voir sur islam et info.fr.

Syrie : les bombardements russes provoquent le déplacement de 270 000 civils en 2 semaines.
Le nombre de personnes contraintes de fuir leurs maisons dans le sud-ouest de la Syrie à la suite de l’escalade de deux semaines des combats a atteint 270 000 personnes, a déclaré le porte-parole des Nations Unies pour les réfugiés en Jordanie.
Les Nations Unies ont déclaré la semaine dernière que 160 000 personnes avaient été déplacées alors qu’elles fuyaient de lourds bombardements et qu’elles s’abritaient pour la plupart dans des villages et des zones proches des frontières israélienne et jordanienne.
“Notre dernière mise à jour montre que le nombre de personnes déplacées dans le sud de la Syrie a dépassé les 270 000 personnes”, a déclaré à Reuters Mohammad Hawari, porte-parole du HCR en Jordanie.
Les Nations Unies ont mis en garde contre une catastrophe humanitaire dans le sud-ouest causée par les combats qui ont éclaté après une offensive de l’armée soutenue par la Russie pour reprendre la Syrie du sud, tenue par les rebelles.
La Jordanie, qui a accueilli plus d’un demi-million de Syriens déplacés depuis le début de la guerre, et Israël ont déclaré qu’ils n’ouvriraient pas leurs frontières aux réfugiés.
Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi, a déclaré lundi à la presse après une réunion avec des responsables de l’ONU que des cargaisons d’aide attendaient d’être autorisées à entrer en Syrie depuis la frontière jordanienne.

Arabie Saoudite : L’Arabie Saoudite accepte d’augmenter sa production de pétrole après une demande américaine.
Le cabinet d’ Arabie saoudite a approuvé mardi la volonté de la monarchie de pomper plus de pétrole pour maintenir l’équilibre et la stabilité du marché, a annoncé l’agence officielle de presse saoudienne (SPA).
“Le royaume est prêt à utiliser sa capacité de production de secours quand cela sera nécessaire pour faire face aux futurs changements dans les niveaux de l’offre et de la demande”, a déclaré le gouvernement à la suite d’une réunion présidée par King Salman.
Le président américain Donald Trump a déclaré samedi que le roi Salman d’Arabie saoudite avait accepté sa demande d’augmenter la production de pétrole “peut-être jusqu’à” deux millions de barils.
Trump a déclaré que l’accord a été conclu après un appel téléphonique avec le roi saoudien au sujet de la production de pétrole , mais n’a mentionné aucun détail.
Les deux dirigeants ont également discuté des “efforts déployés par les pays producteurs de pétrole pour compenser toute pénurie potentielle d’approvisionnement”, a indiqué SPA.
La réclamation de Trump vient après que l’organisation des pays exportateurs de pétrole ( OPEP ), un groupe d’états producteurs de pétrole qui inclut l’Arabie Saoudite, a déjà convenu d’ augmenter la production d’un million de barils par jour lors d’une réunion plus tôt ce mois.

Palestine : Israël gèle les fonds palestiniens destinés aux familles de prisonniers palestiniens.
Le parlement israélien a adopté une loi qui bloque des centaines de millions de dollars de fonds des Palestiniens sur les prestations sociales versées aux prisonniers et à leurs familles.
Israël a longtemps insisté pour que les Palestiniens cessent les allocations – qui profitent à environ 35 000 familles de Palestiniens tués et blessés dans le conflit avec Israël – en disant que cette pratique encourage la violence.
Parmi les bénéficiaires figurent des familles de prisonniers palestiniens et d’autres personnes tuées par les forces israéliennes.
Les allocations totalisent environ 330 millions de dollars, soit environ 7% du budget de 5 milliards de dollars de l’Autorité palestinienne en 2018.
Les Palestiniens disent que les recettes fiscales, collectées par Israël pour eux en vertu d’accords de paix passés, sont leur argent, et que l’Autorité palestinienne a une responsabilité envers tous ses citoyens comme n’importe quel autre gouvernement.

Yémen : 2 200 enfants tués et 3 400 blessés pendant la guerre.
L’UNICEF estime que 2 200 enfants ont déjà été tués et 3 400 autres blessés dans ce pays déchiré par la guerre.
Les Nations Unies ont décrié mardi l’impact de la guerre au Yémen sur les enfants, où environ 2 200 mineurs ont été tués dans des cas où ils étaient forcés de se battre ou de mourir de maladies évitables.
«Depuis 2015, plus de la moitié des établissements de santé ont cessé de fonctionner et 1 500 écoles ont été endommagées par des frappes aériennes et des bombardements», a déploré Henrietta Fore, directrice exécutive de l’UNICEF, l’agence des Nations Unies pour l’enfance.
“Il n’y a aucune justification pour ce carnage.”
Mme Fore, qui vient de rentrer d’un voyage de travail au Yémen, a dit qu’elle était surprise par le niveau de dévastation causé par le conflit de trois ans, regrettant que “beaucoup d’enfants avaient été retirés de l’école, forcés de se battre, mariés, affamés, mourant de maladies évitables. “
Jusqu’à présent, l’ UNICEF estime que 2 200 enfants ont été tués et 3 400 autres blessés, mais ceux-ci ne concernent que les cas vérifiés par l’organe directeur mondial, a ajouté M. Fore, ajoutant que les chiffres réels pourraient être plus élevés.
Une coalition dirigée par l’Arabie saoudite a lancé une offensive en mars 2015 – visant à rétablir le gouvernement internationalement reconnu du président Abd-Rabbu Mansour Hadi – aboutissant à ce que l’ONU a décrit comme la crise humanitaire la plus grave du monde.

Migrants : Depuis janvier 2018, 1000 migrants sont morts dans la mer Méditerranée.
Au total, 204 migrants sont morts au large de la Libye ce week-end, alors que le nombre total de migrants qui se sont noyés dans la mer Méditerranée cette année est maintenant de plus de 1 000, a annoncé dimanche l’agence des Nations Unies pour les migrations.
“De vendredi à dimanche, près de 1 000 migrants ont été renvoyés sur la côte libyenne par les garde-côtes libyens, qui ont intercepté de petits bateaux en direction de la mer”, a déclaré l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans un communiqué.
Un petit bateau en caoutchouc rempli de migrants avait chaviré à l’est de Tripoli. On estime que 41 personnes ont été sauvées, a déclaré l’OIM. Trois bébés étaient parmi les 103 migrants qui sont morts dans un naufrage vendredi.
“Il y a une augmentation alarmante des morts en mer au large de la côte libyenne”, a déclaré le chef de la mission de l’OIM en Libye, Othman Belbeisi.
Selon l’OIM, environ 45 000 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par mer depuis le début de cette année. Plus de 1.000 ont péri en essayant de faire la traversée.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

Pays-Bas : l’accord des autorités donné à Geert Wilders pour organiser un concours de caricatures du Prophète .
Le député néerlandais Geert Wilders, qui a toujours affirmé son islamophobie, veut aujourd’hui organiser un concours de caricatures du Prophète Muhammad dans les locaux de son parti populiste, le PVV. Une initiative dont l’idée a été annoncée en mai et que l’agence antiterroriste néerlandaise a décidé d’approuver à la mi-juin, rapporte Le Parisien.
La compétition, ouverte à tous, devrait se tenir en automne dans les bureaux du PVV. Les dessins seront évalués par le caricaturiste américain Bosch Fawstin. Athée après avoir été élevé dans une famille musulmane, il avait remporté un concours semblable au Texas en 2015, auquel le député néerlandais assistait. Un prix de 5 000 euros, sur les deniers du PVV, sera remis au lauréat.
Pour Geert Wilders, se passer des propos ou des actes islamophobes ou à caractère discriminatoire relèverait d’un outrage à un principe fondamental de liberté. « La liberté d’expression est menacée, en particulier pour les critiques de l’islam », a-t-il fait savoir sur Twitter. « Nous ne devrions jamais accepter cela. La liberté d’expression est notre liberté la plus importante. » Tant pis pour les musulmans dont le PVV n’a que faire.

Tunisie : Une femme, tête de liste d’Ennahdha, devient maire de Tunis, une première.
« Je dédie cette victoire à toutes les femmes de mon pays, à toute la jeunesse et à la Tunisie », affirme la nouvelle mairesse de la capitale tunisienne Souad Abderrahim, celle qui portera désormais le titre de « Cheikha de la Médina », une première. Tête de liste du parti islamiste Ennahdha, mais se définissant comme indépendante, elle remporte, mardi 3 juillet, la victoire à 26 voix contre 23 lors d’un second tour des élections au conseil municipal boycotté par certains élus, face à Kamel Idir, candidat du parti au pouvoir Nidaa Tounes.
C’est à Sfax que Souad Abderrahim voit le jour le 16 décembre 1964. En 1983, elle obtient son bac et intègre la faculté de médecine de Monastir. Au cours de ses études, la jeune Souad Abderrahim, qui est membre du bureau exécutif de l’Union des étudiants tunisiens (UGTE), connait des déboires en raison de son militantisme et passe même un séjour en prison en 1985, car elle est considérée comme une opposante au pouvoir. C’est là qu’elle arrête de porter le voile. Malgré ce parcours tumultueux, elle obtient son diplôme en pharmacie en 1992 et devient gérante d’une entreprise pharmaceutique.
Côté politique, Souad Abderrahim reste une alliée de longue date du parti Ennhadha. En effet, entre 2011 et 2014, elle siège à l’Assemblée Constituante pour le compte de ce parti avant de s’effacer complètement de la sphère politique jusqu’aux campagnes municipales de mai 2018. L’opinion publique a accusé Ennhadha de vouloir utiliser Souad Abderrahim pour moderniser l’image du parti, qui s’est transformé en 2016 comme une instance « civile à référent islamique ». L’étiquette d’islamiste dont le parti s’est toujours paré, Souad Abderrahim la refuse et elle clame être une « musulmane démocrate ».
Après les réjouissances, face aux travaux, car elle devra faire ses preuves comme les 52 femmes élues maires en Tunisie, selon un décompte du journal arabophone Al-Maghreb. « Le premier dossier, ça sera l’amélioration de l’esthétique de Tunis », a déclaré la mairesse nouvellement élue d’une capitale qui souffre depuis plusieurs années d’un problème de gestion des déchets.

Belgique : Islamophobie : une musulmane voilée violemment agressée et scarifiée en Belgique.
C’est une agression raciste d’une rare violence qui s’est produite lundi 2 juillet au soir dans une rue d’Anderlues, une commune francophone de Belgique.
Deux individus ont barré la route à une jeune femme de confession musulmane pour l’insulter avant de lui arracher son voile et ses vêtements jusqu’à lui mettre la poitrine à nu. Ils ont ensuite procédé à des scarifications sur plusieurs endroits de son corps, y compris son visage, rapporte mardi la presse belge du parquet de Charleroi.
La victime, dans sa tentative de fuite, rapporte avoir été projetée au sol et insultée de « sale Arabe », ce qui confère vraisemblablement à cette agression un caractère raciste. Une enquête a été ouverte par la police locale afin de retrouver les individus.

Malaisie : controverse autour d’un mariage d’une fillette de 11 ans à un homme de 41 ans .
En Malaisie, le mariage d’un commerçant prospère de 41 ans qui a déjà deux femmes avec une fillette thaïlandaise de 11 ans suscite l’indignation générale jusqu’à celle de l’Unicef. Une consternation partagée par une bonne partie de l’opinion publique en Malaisie, où l’âge légal minimal pour se marier est de 16 ans pour une fille et de 18 ans pour un garçon.
Alors que les défenseurs des droits des enfants se battent pour abolir la loi autorisant le mariage des enfants en Malaisie, un quadragénaire a épousé une fille âgée de 11 ans. Mais cela est loin d’être un cas isolé car, selon les organisations défendant les droits des enfants, elles sont près de 16 000 Malaisiennes de moins de 15 ans à être mariées aujourd’hui.
La vice-Première ministre Wan Azizah Wan Ismail a fermement condamné ce mariage qu’elle a qualifié d’illégal. En effet, selon la loi en vigueur en Malaisie, une fille âgée de moins de 16 ans ne peut pas se marier sans l’accord préalable des parents mais aussi d’un tribunal religieux lié aux services de l’État malaisien. Or le ministère de la Femme et des Familles affirme ne pas avoir eu trace de ce mariage dans ses registres. « Le mariage est illégal et ils doivent être séparés », a déclaré Wan Azizah Wan Ismail, par ailleurs ministre des Familles, dimanche 1er juillet.
« Pourquoi le père a-t-il permis à sa fille de se marier ? Était-ce parce que celui qui courtisait était un employeur (d’un membre de la famille) ? », a-t-elle soulevé, avant d’ajouter que, selon la mère, la fillette aurait été courtisée deux fois et qu’il a été demandé à son futur gendre d’attendre que la fille atteigne l’âge de 16 ans avant de consommer le mariage.
L’affaire est devenue publique après que la deuxième épouse de l’individu a choisi de porter plainte en apprenant ce que fit son mari. Dans le même temps, l’homme et celle qu’il a choisie pour troisième épouse ont indiqué à la presse locale que leur union est un mariage d’amour et qu’il était convenu pour la fille de ne pas quitter pour autant ses parents jusqu’à l’âge de 16 ans.
S’il venait à être démontré que le mariage a eu lieu sans l’autorisation du tribunal religieux, l’époux se verrait imposé une amende de 1 000 ringgit (212 euros) et d’une peine de prison de six mois. « Pédophilie, exploitation des enfants, pornographie infantile… Nous devons nous montrer fermes sur ces points, car les enfants sont sous notre responsabilité », a appuyé la vice-Première ministre.
De son côté, Marianne Clark-Hattingh, représentante de l’Unicef en Malaisie, considère que ce mariage est « choquant et inacceptable. L’Unicef appelle le gouvernement à remplir sa promesse d’interdire le mariage des enfants ». Des appels ont été lancés dans ce sens à travers la Malaisie.

Grande-Bretagne : un imam en prison pour ses mauvais traitements infligés aux enfants à la mosquée .
Un tribunal de Manchester a condamné, lundi 2 juillet, un imam de 51 ans qui a plaidé coupable pour des voies de fait ayant causé des lésions corporelles sur des enfants de la mosquée de Crawford Street, à Rochdale, dans le Grand Manchester. Le procès a révélé qu’Abdul Rauf infligeait des coups de pied, des gifles et d’autres formes de sévices physiques aux enfants dont il avait la charge en tant qu’enseignant.
Les méthodes de cet imam auraient pu passer inaperçues si un enfant n’avait pas raconté à un de ses enseignants qu’Abdul Rauf lui infligeait divers sévices physiques à la mosquée. Une enquête a alors été ouverte et le visionnage de 40 heures de vidéosurveillance a révélé pas moins de 109 préjudices physiques perpétrés par l’imam.
Selon le témoignage d’un élève, Abdul Rauf l’aurait traité de « homosexuel » avant d’enlever sa chaussette et de l’utiliser pour le frapper à la tête. À une autre occasion, l’imam lui aurait également donné des coups de pied avant de le gifler, le faisant tomber contre un pilier. Même si, à l’origine, seules deux plaintes ont été déposées contre cet imam, les vidéosurveillances ont révélé qu’Abdul Rauf a fait plusieurs victimes.
Pour le juge Michael Duck qui lui a attribué une peine de 17 mois d’emprisonnement, Abdul Rauf a eu des gestes « humiliants » et « dégradants » envers ses victimes. « Ces jeunes hommes s’attendaient à être éduqués dans les voies de l’islam et la manière dont vous avez agi n’est pas du tout acceptable par rapport à l’éthique de votre foi. Votre communauté vous a accordé un haut niveau de respect et de confiance et ces enfants venaient à la mosquée pour être enseignés par vous. Il y a une partie de vous qui croyait que vous étiez intouchable dans ce contexte », a-t-il signifié.
Du côté de la défense, l’avocat Ahmed Nadim a tenté de plaider que l’action de cet imam n’était liée en rien avec les enfants, mais à son incompréhension des méthodes pédagogiques applicables. Après l’audience, l’inspecteur Phil Key de Rochdale a qualifié Abdul Rauf de « tyran » qui martyrisait des enfants. Il a affirmé que la police collabore avec « le Conseil municipal de Rochdale, le Conseil des mosquées et d’autres partenaires pour s’assurer que ce type de comportement ne se répète jamais ». Il a également exhorté les autres victimes à contacter la police, saluant au passage le courage de ceux qui ont osé porter plainte.

Egypte : pour un ex-mufti, le coup d’État de 2013 est similaire à la conquête de La Mecque par le Prophète .
L’ex-mufti d’Égypte, Ali Gomaa, est un fidèle du régime d’Al-Sissi et il n’hésite pas à le faire savoir régulièrement. Cette fois, dans une interview accordée à CNN Arabic, il a comparé le coup d’État du 30 juin 2013, qui a mis fin au mandat de Mohamed Morsi, à… la conquête de La Mecque par le Prophète Muhammad.
Une comparaison entre deux faits et, par-dessus tout, entre deux personnages des plus malvenues, mais qu’il assume. Ali Gomaa a même comparé le coup d’État « au jour de la naissance du Prophète Muhammad quand Dieu a enlevé le désespoir d’une nation aux démons ».
Ce n’est cependant pas la première fois que l’ex-mufti utilisent la religion comme instrument pour justifier le régime répressif en place depuis 2013. Peu après ce coup d’État, rapporte Middle East Monitor, il avait déjà encouragé les militaires et soldats égyptiens à tuer les manifestants pro-Morsi en ces termes : « Tirez-leur dans le cœur… Bénis soient ceux qui les tuent, et ceux qui sont tués. Nous devons purifier notre Égypte de ces riffraff (des hommes de mauvais comportements issus de basses classes sociales, ndlr)… Ils nous font honte. Ils sentent mauvais. C’est comme cela que Dieu les a créés. Ils sont hypocrites et sécessionnistes… Tenez-vous debout. Dieu est avec vous, et le Prophète Muhammad est avec vous, et les croyants sont avec vous. (…) Puisse Dieu les détruire, puisse Dieu les détruire, puisse Dieu les détruire. Amen ».

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’armée israélienne empêche les agriculteurs palestiniens de rejoindre leurs terres derrière le mur
.
Les fermiers palestiniens du village d’Iskaka dans l’est de Salfit en Cisjordanie se sont plaints que l’armée d’occupation israélienne les a empêchés d’atteindre leurs terres agricoles qui sont situées derrière le mur de séparation.
.
Des résistants tirent sur la colonie de Beit El au nord de Ramallah
.
43 palestiniens placés en détention administrative
.
Des dizaines de colons pénètrent dans la sainte mosquée d’al-Aqsa
.
La sécurité de l’Autorité Palestinienne arrête et convoque 3 palestiniens
.
Israël veut légaliser de nouvelles colonies en Cisjordanie
.
Gaza: Incursion israélienne limitée à l’est d’al-Bureij
.
Une délégation du Hamas invitée à des pourparlers au Caire
.
Une grande manifestation de palestiniennes violemment réprimée
.
Qabha appelle à la protection des femmes palestiniennes contre les violations israéliennes
.
7 Palestiniens arrêtés en Cisjordanie occupée
.
Muhanna: La réduction des salaires est un plan pour mettre Gaza à l’écart
.
Qu’exige Rivlin pour la reconstruction de Gaza?
.
88 attaques sionistes contre les mosquées Al-Aqsa et al-Ibrahimi en juin
.
Démolition de maisons palestiniennes à l’est de Jérusalem
.
Syrie: visite d’un responsable de l’ONU au camp palestinien de Yarmouk
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui #AmirTheVoice

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,Autorité Palestinienne,hamas,Hébron,Cisjordanie,Haaretz,Aquaboulevard,algérie,maroc,tunisie,maghreb,+972,Agence Media Palestine,Electronic Intifada,Ouïgours,Mintpress,MiddleEastEye,Newsweek,#AmirTheVoice

Laisser un commentaire