MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 28 Rabi al Awwal 1439.

Flash info du 28 Rabi al Awwal 1439.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein sur www.tunein.com, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FRkatibin.frjournaldumusulman.frislametinfo.fr
saphirnews.comoumma.comdesdomesetdesminarets.frC P I, Centre Palestinien D'Information
www.mizane.infowww.actualiteislamiquedebelgique.comwww.agencemediapalestine.fr

Sur Ajib.fr, rien de neuf.

Sur Katibin.fr, rien de neuf.

Sur journal du musulman.fr, voici les titres.

Kamel Kabtane : « On se fait véritablement tout un cinéma sur le rôle des imams … ». Vidéo.
Le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, était l’invité ce vendredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Le responsable religieux est notamment revenu sur sa décision d’annuler sa rencontre avec la conseillère politique de l’ambassade des États-Unis. « Jérusalem n’est pas n’importe quelle ville. (…) Et il était peut-être de mon devoir de prendre une position qui était effectivement de donner une réponse politique à cet femme qui venait nous voir en tant que conseillère politique de l’ambassade des États-Unis. La décision du président Trump est unilatérale et peut mettre un terme à tous les efforts de paix que faisaient les États, et notamment la France », a justifié Kamel Kabtane.
Interrogé sur les discours de certains imams parfois jugés contraires aux lois républicaines, le recteur de la Grande mosquée de Lyon a tenu à clarifier une nouvelle fois sa position.
« Je pense que l’on se fait véritablement tout un cinéma sur le rôle des imams. On pense qu’ils sont en train de comploter chacun dans leur coin tous les vendredis pour opposer les fidèles à la République. Je pense qu’il faut qu’on arrête un peu de croire cela. (…) »
Mail de Kamel Kabtane adressée au consulat des États Unis d’Amérique
Le recteur de la Grande mosquée de Lyon a adressé, le 8 décembre, au consulat des États Unis d’Amérique pour décommander une rencontre prévue à la Mosquée de Lyon. Kamel Kabtane devait recevoir la conseillère politique de l’ambassade des USA.
« C’est là notre manière de manifester notre désapprobation a la décision de Trump de reconnaitre Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël. » explique le recteur.
Chère Madame.
La dernière décision prise par le président Trump de reconnaitre Jérusalem comme capitale de l’état d’Israël, nous a beaucoup surpris . C’est pourquoi, nous ne voyons pas l’intérêt de recevoir Mme Liza Petzold. Je suis au regret de vous informer qu’en réaction à cette décision qui crée encore plus le malaise, je ne recevrais pas à la grande Mosquée de Lyon la conseillère politique de l’ambassade des États-Unis comme il etait prévu le11 décembre à 16h.
Salutations.
Kamel Kabtane.
Recteur de la Grande Mosquée de Lyon.
reportage a voir sur journal du musulman.fr.

France : Villeurbanne : arrestation d’un homme de 27 ans qui menaçait sur Periscope de tuer des musulmans.
La police a interpellé un Villeurbannais de 27 ans qui avait posté sur Periscope des menaces de mort à l’encontre de musulmans.
De violentes diatribes que les forces de l’ordre n’ont pas prises à la légère : vendredi 8 décembre, ils ont interpellé un Villeurbannais de 27 ans qui avait posté sur Periscope des menaces de mort à l’encontre de personnes de confession musulmane.
Cette vidéo diffusée via l’application de vidéo en directe a été vue, entre autre, par une jeune nordiste de 23 ans, habitant Haumont, qui a prévenu aussitôt les forces de l’ordre, d’autant que l’homme clamait son intention de mettre son plan à exécution le jour même selon France 3 Région.
D’après Lyon Capitale, la jeune femme de 23 ans, déjà condamné par la Justice pour des faits similaires, a été interpellé à son domicile vendredi matin, et a reconnu les faits, avouant qu’il voulait tuer des musulmans pour se venger d’une persécution.
Il a été écroué en attente de comparution immédiate.

France : Une dentiste refuse de soigner une mère et sa fille parce qu’elles portent le hijab.
Dahbia 62 ans et sa fille de 37 ans vont à leur rendez-vous chez le dentiste, mais tout ne se passe pas comme prévu car elle portent le hijab.
Mardi 7 novembre Dahbia, habitante de Grigny avait rendez-vous à 14h30 avec une dentiste d’une commune du sud-ouest lyonnais pour une couronne infectée, et sa fille à 14heures pour une carie. Elles arrivent au cabinet, la secrétaire les enregistre, prend leur carte vitale et leur demande de patienter dans la salle d’attente.
C’est après que les choses se compliquent pour les deux femmes qui portent le hijab, comme l’explique Dahbia. « Lorsque la dentiste arrive elle prend ma fille à l’écart et lui dit, “Je ne peux pas vous prendre car je ne soigne pas les gens voilés comme vous”. Sur le coup nous avons pensé qu’elle était dans son droit. Et nous sommes parties. »
La petite-fille de 10 ans se voit également refuser les soins
De retour chez elle, Dahbia se rappelle que sa petite fille de 10 ans avait également rendez-vous le jeudi 9. Elle décide donc de rappeler la secrétaire. Après s’être présentée et demandé si la dentiste pouvait prendre la petite, la secrétaire lui demande de patienter afin de demander au docteur et lui répond qu’elle a « bien fait d’appeler car ça ne sert à rien de venir. » Pour Dahbia, c’était le non de trop. « Ma petite fille n’est pas voilée pourtant. Ça m’a fait mal au cœur ».

Ali Nadi surnommé « Le Lion de l’Atlas » était le dernier des Goumiers.
Ali Nadi, surnommé « Le Lion de l’Atlas » était le dernier des goumier venu libérer la Corse en 1943 encore en vie. Il faisait partie de ces hommes venus du Maroc, pour libérer Bastia. Ali Nadi, venu tout droit de son Atlas natal, avait participé aux combats de Teghime pour libérer la Corse du fascisme.
« J’avais dix-neuf ans quand je me suis engagé dans les troupes françaises. J’étais volontaire », racontait-il, il y a quelques mois encore à Corse Matin.
Ali Nadi avait été décoré par François Hollande, mais aussi par le Général de Gaulle.
Toutes les personnes qui ont participé aux commémorations du 70 e anniversaire de la Libération de la Corse en octobre 2013 se souviennent de ces anciens goumiers.
Une poignée de ces hommes venus du royaume Chérifien, les derniers survivants, sont venus jusqu’à Bastia et juste avant à Teghime pour rendre un émouvant hommage à leurs frères d’armes tombés lors des combats difficiles sur les contreforts du Pignu pour libérer Bastia en octobre 1943.
Personne n’a oublié ce sacrifice, ni les « visages » de ces combattants partis de leur village du Maroc pour participer aux campagnes de cette seconde guerre mondiale. Des combattants qui s’étaient vus remettre des mains du président de la République, François Hollande la Légion d’Honneur.
Le seul à avoir été élevé à ce moment-là au grade d’officier dans l’ordre prestigieux a été Ali Nadi surnommé « Le Lion de l’Atlas ». Ce dernier vient de décéder dans son village du Haut Atlas et avec lui s’éteint ainsi le dernier Goumier encore vivant.
Une rue au nom du dernier goumier Ali Nadi ?
Le groupe d’opposition mouvement corse démocrate du conseil municipal de Bastia souhaite qu’une rue ou une place porte le nom du dernier goumier : Ali Nadi.
Une motion en ce sens sera proposée en conseil municipal le 19 décembre prochain. « Il est aujourd’hui de notre devoir de rendre le juste hommage à leur mémoire et de saluer leur bravoure, leur endurance et leur abnégation en consacrant, à l’occasion du 75ème anniversaire de la libération de la Corse qui sera célébré en 2018, une rue ou une place de notre ville au nom du dernier d’entre eux, Ali Nadi […]- dernier des goumiers libérateurs de Bastia », indique le groupe dans son texte de motion.
Motion du groupe municipal MCD relative à l »hommage à la proposition d’honorer le dernier goumier libérateur de Bastia et de la Corse, Monsieur Ali Nadi, en consacrant une rue de la ville en son honneur.

Premier prix de la laïcité de la République française pour cette vidéo de 3 minutes.
Melahat, Aïcha, Hadia et Malika, accompagnées de leurs mamans, sont « montées » à la capitale. Elles ont vu Paris et elles ont gagné le 1er prix de la laïcité de la République française.
L’équipe accompagnatrice du centre social pensait revenir avec un prix coup de cœur. Quelle ne fut donc la surprise, tout comme l’émotion, des familles des Portes-Ferrées à l’annonce officielle. Il a fallu un peu de temps pour comprendre que leur film, tourné en 2016, avait été choisi parmi les 100 projets envoyés de toute la France. (Le populaire)
L’Observatoire de la laïcité, piloté par l’ancien ministre Jean-Louis Bianco, a annoncé lundi 11 décembre le nom des récipiendaires de ses prix de la laïcité de la République française.
Parmi eux, figure une association d’animation et de développement social, « Citels », implantée dans les quartiers sensibles Limoges, primée pour la réalisation d’une vidéo, diffusée depuis février. Ce clip de trois minutes quarante, réalisée en partenariat avec la Caisse d’allocations familiales (CAF) de Haute-Vienne, le laboratoire limousin de la laïcité, la Fondation SNCF et la radio associative « Beaub FM » est intitulé « C’est quoi la laïcité ? ». (La croix)
reportage a voir sur journal du musulman.fr.

Sur islam et info.fr, voici les titres.

Palestine : Un soldat israélien frappe une femme palestinienne devant la Mosquée d’Al Aqsa.
La Palestine occupée se révolte en ce moment contre l’occupation israélienne.
La jeunesse palestinienne a repris le chemin de l’Intifada, de la résistance pierres contre les fusils mitrailleurs israéliens.
A la Mosquée d’Al Aqsa à Jérusalem, l’accès au 3ème lieu de l’Islam est contrôlé et seules femmes et personnes âgées ont accès au site. Et malgré tout ils résistent pour empêcher la profanation de la Mosquée malgré les coups et les brimades.
Ici une femme palestinienne est frappée au visage par un soldat israélien devant même le 3ème lieu saint de l’Islam …
Une ignominie, une lâcheté sans nom des israéliens mais aussi une humiliation pour le peuple musulman qui ne fait rien …
Où sont les protecteurs des lieux saints de l’Islam, où sont les sauveurs des femmes et des enfants martyrisés ?
reportage a voir sur islam et info.fr.

Sur saphirnews.com, voici les titres.

France : Discriminations : le difficile accès au logement locatif pour les Noirs et les Arabes.
Pour obtenir un logement dans le secteur privé, il fait bon de s’appeler Sébastien Petit plutôt que Mohamed Chettouh ou Désiré Sambou. Selon une nouvelle étude portant sur la discrimination à l’accès au logement locatif, publiée vendredi 15 décembre et réalisée par le laboratoire de recherches du CNRS Travail emploi et politiques publiques (TEPP), les personnes ayant des origines supposées maghrébines et africaines ont 26 % à 32 % de chances de moins de visiter un logement à louer.
Dans le cadre du testing d’une ampleur inédite, réalisé par quatre chercheurs des universités de Bourgogne-Franche-Comté, Marne-la-Vallée et Le Mans, les profils de huit faux candidats ont été élaborés afin de répondre à plus de 5 000 annonces de location du parc privé émanant de particuliers et d’agences immobilières dans 50 villes. Tous recherchaient un deux pièces (F2), vide ou meublé, loué environ 500 euros par mois.
Le profil neutre – sans consonance étrangère – de Sébastien Petit recevait 14 % de réponses positives en vue de visiter un logement tandis que le profil maghrébin de Mohamed Chettouh n’en obtenait que 10,1 % de réponses, ce qui équivaut à 26,7 % de chances en moins entre les deux profils. Même quand le candidat d’origine maghrébine est fonctionnaire, le taux ne remonte qu’à 10,7 %. Le profil africain de Desiré Sambou n’a obtenu que 9,44 % de succès, soit 32,5 % de chances en moins.
Si les discriminations sont présentes partout, c’est Nice, Paris, Poitiers, Rouen, Bordeaux, Lorient, Nîmes, Pau, Reims et Montpellier qui sont parmi les villes les moins discriminantes selon l’étude, contrairement à Perpignan, Limoges, Valenciennes, Avignon, Nancy, Amiens, Bethune, Le Havre, Orléans et Caen.
Une enquête de perception sur le même sujet a été publiée jeudi 14 décembre par le Défenseur des droits. Sur 1 000 personnes qui ont cherché un logement à louer dans les parcs privé et social au cours de cinq dernières années, 14 % disent avoir été discriminées dans cette quête. Ce taux grimpe à 40 % chez les personnes perçues comme noires, 30 % comme arabes, 24 % pour les mères seules et 19 % pour les personnes en situation d’handicap. Les hommes vus comme blancs et diplômés ne sont que 5 % à se plaindre de discrimination.
« Les démarches entreprises pour faire valoir leurs droits par les personnes qui déclarent avoir été confrontées à une discrimination lors de leur recherche de logement restent peu fréquentes » avec 11 % des personnes concernées, indique le Défenseur des droits. « La difficulté de la preuve, la complexité des procédures ou encore des délais souvent dissuasifs, restent souvent des obstacles insurmontables en l’absence d’un solide accompagnement. »

Quand DJ Chelou mixe Alain Souchon avec le pire de Finkielkraut. vidéo.
Quand deux Alain, « un (presque) génie de l’écriture et un génie de la chanson », se rencontrent… Yassine Belattar et Thomas Barbazan, qui animent les ondes de Radio Nova avec l’émission Les 30 Glorieuses, ont mixé les chansons d’Alain Souchon avec le pire des propos d’Alain Finkielkraut. Le rire est au rendez-vous.
L’académicien s’est dernièrement illustré par de nouveaux propos polémiques prononcés après l’hommage populaire rendu à Johnny Hallyday : « Le petit peuple des petits Blancs est descendu dans la rue pour dire adieu à Johnny. Il était nombreux et il était seul. Les non-souchiens brillaient par leur absence. »
« Alain Souchien, même s’il chante bien, on n’écoutera pas ses conneries », conclut Yassine Belattar, qui a signé, mercredi 13 décembre, une savoureuse nouvelle « connerie de la semaine » en réponse aux thèses racialistes d’Alain Finkielkraut.
reportage a voir sur saphirnews.com.

Une mère de famille dans le coma après une séance de roqya et de hijama.
Une femme de 47 ans, originaire de Villiers-le-Bel (Val d’Oise), a été admise aux urgences à l’hôpital intercommunal du Raincy-Montfermeil (Seine-Saint-Denis) après une séance d’exorcisme (roqya) doublée vraisemblablement d’une prétendue séance de médecine prophétique (hijama) qui ont mal tourné.
La mère de famille, qui s’était rendue chez des particuliers à Pavillons-sous-Bois le 5 décembre, est tombée dans le coma après avoir bu une vingtaine de litres d’eau.
« Les prières ne produisant pas les effets escomptés en termes de réveil, le Samu a fini par être appelé à la rescousse », rapporte Le Parisien cette semaine, précisant que la mère de famille a été victime d’un œdème cérébral.
L’homme, qui faisait figure de référence religieuse, et la femme, chez qui la quadragénaire s’est rendue, ont été interpellés lundi 11 décembre. Ils ont été placés en garde à vue avant d’être rapidement remis en liberté. La Sûreté territoriale a été saisie de l’enquête par le parquet de Bobigny.

Sur oumma.com, voici les titres, rien de neuf.

Londres: hommage national aux victimes de l’incendie de la tour Grenfell, lors d’une messe multiconfessionnelle.
Sous les yeux émus de la famille royale avec, assis au premier rang, le Prince William et son épouse Kate Middleton, le prince Charles et sa femme Camilla, ainsi que le prince Harry, une messe multiconfessionnelle, particulièrement poignante, a été célébrée jeudi dans la cathédrale Saint-Paul de Londres, en mémoire des 71 victimes (53 adultes et 18 enfants) qui ont péri lors de la tragédie de la tour Grenfell, en juin dernier.
Six mois après un incendie meurtrier qui a ravagé un immeuble de logements sociaux de 24 étages, situé dans le quartier aisé de Kensington, à l’ouest de Londres, et alors que des associations et des communautés locales s’inquiètent de l’inertie des pouvoirs publics pour reloger la centaine de rescapés, un hommage national posthume a été rendu aux êtres disparus tragiquement, en présence de leurs familles doublement éprouvées par le deuil et la précarité de leur situation.
« Parmi nous se trouvent des survivants de l’incendie survenu il y a exactement six mois. Certains ont perdu des membres de leurs familles, des amis », a déclaré le révérend David Ison, doyen de la cathédrale Saint-Paul, en ouverture de la cérémonie de communion nationale. « Il y a aussi des secouristes et des représentants de notre nation, parce que c’est notre nation qui pleure après cette indescriptible tragédie », a-t-il ajouté avec solennité.
En plus de la famille royale et des 1 500 personnes, dont des membres du gouvernement et de nombreux secouristes, qui ont assisté à cet office religieux mêlant chrétiens, musulmans et juifs, Theresa May, la Première ministre britannique, Jeremy Corbyn, le chef du Parti travailliste, et Sadiq Khan, le maire de Londres, avaient également pris place dans la cathédrale.
Conformément à la demande de plusieurs familles qui leur reprochent leur inaction coupable, en dépit des multiples récriminations émises sur la sécurité de l’immeuble, les élus du Conseil local de Kensington et de Chelsea, dont la responsabilité est pointée du doigt, n’ont pas pris part à la célébration.
reportage a voir sur oumma.com.

Arabie saoudite: John Travolta reçu en guest-star à l’occasion de la réouverture des salles de cinéma.
En ces heures placées sous le signe de la modernité et de l’entertainment, Riyad n’est pas encore Los Angeles et ne s’est pas doté d’un Walk of Fame parsemé d’étoiles scintillantes, mais l’idée pourrait fort bien faire son chemin dans les allées du pouvoir, surtout après avoir déroulé le tapis rouge devant John Travolta…
Qui l’eût cru ? Une star arrivée tout droit d’Hollywood, l’usine à fabriquer des blockbusters standardisés où les musulmans ont systématiquement le mauvais rôle, pour célébrer en fanfare la réouverture des salles de cinéma au pays du wahhabisme !
On n’est pas au bout de nos surprises avec une Arabie saoudite entrée de plain-pied dans l’ère de la réforme, sous l’impulsion du prince héritier Mohammed bin Salman, et qui a instauré depuis peu une Haute Autorité du divertissement, manifestement peu hostile à une certaine américanisation de sa culture, des salles obscures et des esprits. Des esprits en surchauffe ou en joie, c’est selon, à la perspective de voir une vedette américaine en chair et en os.
Alors que John Travolta foulera le sol saoudien pour la première fois de sa vie afin d’y fêter la fin de la disgrâce du septième art et de participer, en guest-star, à une conférence au cours de laquelle ses fans pourront lui poser des questions sur sa carrière et son œuvre, on reste pantois devant l’extraordinaire indulgence dont fait preuve le royaume du rigorisme religieux envers une célébrité accusée de harcèlement sexuel, dans le sillage sordide de l’affaire Weinstein.

Birmanie : 6 700 Rohingyas ont péri en l’espace d’un mois génocidaire.
Alors que l’armée birmane, minorant sa répression aoûtienne sanglante contre les Rohingyas, qualifiés outrancièrement de « terroristes », faisait état de 400 morts, une nouvelle comptabilité macabre établie par l’ONG Médecins sans frontières vient contredire la version officielle.
En l’espace d’un mois meurtrier, quasi génocidaire, entre le 25 août et le 25 septembre, la minorité musulmane martyre du Myanmar a vu son cortège de victimes s’allonger tragiquement. Contrairement au recensement sciemment sous-évalué par une Birmanie qui a du sang sur les mains, au moins 6 700 Rohingyas, dont 730 enfants de moins de 5 ans, ont péri dans une offensive militaire menée sans merci dans l’ouest du pays.
« Le nombre de décès est vraisemblablement sous-estimé », a déclaré le Dr Wong de MSF, après avoir interrogé près de 11 000 rescapés de cette communauté apatride décimée, ayant trouvé refuge au Bangladesh voisin. Plus de 640 000 Rohingyas ont fui l’enfer birman au cours d’un été effroyable, victimes d’une « épuration ethnique » qui, longtemps, n’a pas dit son nom, mais que l’ONU, face à une réalité impossible à nier, désigne désormais comme telle.
Les responsables de Médecins sans frontières dépeignent une situation toujours aussi insoutenable. « L’ampleur et la nature des violences mises au jour sont abominables », a commenté, affligé, le Dr Wong, précisant : « Nous avons entendu des personnes raconter que des familles entières avaient péri après que les forces armées les ont enfermées dans leurs maisons avant d’y mettre le feu ».

Abdul 15 ans, raconte le massacre des Rohingyas.
Réfugié au Bangladesh, Abdul, 15 ans, a assisté aux massacres de l’armée birmane dans son village. Il est un des rares survivants.
reportage a voir sur oumma.com.

France : Baytouna, l’association qui héberge et accompagne les femmes seules.
L’émission La fraternité en action reçoit Virginie, membre de l’association Baytouna, qui est une association à but non lucratif, qui a pour mission d’assurer l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement et la réinsertion sociale des femmes seules, connaissant de graves difficultés.
Pour aider cette association: https://www.paypal.me/Baytouna .
reportage a voir sur oumma.com.

Ces stars contre Trump et sa décision désastreuse sur Jérusalem.
Il se flatte d’avoir tenu une promesse qu’aucun de ses prédécesseurs n’a honorée, et pourtant Donald Trump n’a pas à pavoiser… De plus en plus impopulaire, sa décision de faire de Jérusalem la capitale d’Israël ne lui vaut pas que des amis chez les people. D’Hollywood à Londres, les nouveaux visages de la contestation anti-Trump sont célèbres et n’ont pas peur pour leur carrière. Bella Hadid, jeune mannequin d’origine palestinienne, a manifesté samedi, à Londres, en solidarité avec la Palestine outragée. Son émotion était palpable sur Instagram, touchant ses 16 millions de followers : « Au-delà de mes propres pleurs, de ceux de mon père et de ses ancêtres, personne ne doit plus tolérer l’injustice faite au peuple de Palestine ».
Bette Midler, la star américaine, a laissé éclater son indignation à travers un dessin très caustique : « Monsieur le Président, les Palestiniens viennent juste de reconnaître Dallas, au Texas, comme capitale du Mexique ». Le quotidien britannique The Guardian a publié une lettre ouverte signée par 100 artistes, fustigeant la décision désastreuse de Trump.
Aux côtés des militants pro-palestiniens de la première heure, Ken Loach et Roger Waters, figuraient de nouveaux signataires, dont le chanteur Peter Gabriel, les actrices Julie Christie, Tilda Swinton, et le musicien Brian Eno. Dans leur collimateur, Emmanuel Macron a été critiqué pour sa duplicité : le 6 décembre, il déplorait la décision « regrettable » de Trump, et le 10 décembre, il donnait l’accolade à Netanyahou sur le perron de l’Elysée… L’aplaventrisme de Trump devant le diktat israélien n’a pas redoré son blason. Ni lui, ni Netanyahou, ni leurs alliés faussement indignés n’ont de quoi bomber le torse.
reportage a voir sur oumma.com.

Sur Mizane.info, rien de neuf.

Sur des domes et des minarets.fr, voici les titres, rien de neuf.

France : Alsace : deux rassemblements de soutien à al-Quds ce weekend.
Al-Quds (Jérusalem) représente pour les musulmans la première Qibla (direction de la prière) et la troisième ville sainte après la Mecque et Médine. C’est cette ville qui fut le coeur du voyage nocturne et l’ascension.
«Gloire et pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur, de la mosquée al-Haram à la mosquée al-Aqsa dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles» Saint-Coran
Une terre bénie que les occupants sionistes souillent depuis 1967. Il ne se passe pas une semaine ou presque sans une nouvelle escalade, entre profanation des colons juifs et invasion des soldats de l’occupation. Mais les murabitun et les murabitats, ces braves hommes et femmes sont toujours là pour défendre Sa Maison.
Soyons clairs, la décision du criminel Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de cette entité ne changera rien car déjà la ville sainte est sous occupation.
Mais en signe de soutien, nous pouvons entreprendre plusieurs actions dont une est de MANIFESTER notre attachement à cette ville.
En France, plusieurs rassemblements sont prévus ce weekend notamment en Alsace où deux appels à des rassemblements pacifiques à Mulhouse et Strasbourg ont été lancés sur les réseaux sociaux à l’initiative de deux collectifs regroupant plusieurs mosquées et associations.

Sur Actualite islamique de Belgique, rien de neuf.

Sur agence media palestine.fr, voici les titres.

Palestine : 4 tués, 1 632 blessés par Israël en 4 jours.
Selon le ministère palestinien de la santé, les forces d’occupation israéliennes ont tué quatre Palestiniens et en ont blessé 1 632 lors des manifestations qui ont éclaté à l’annonce du Président américain Donald Trump, la semaine dernière, disant que son administration reconnaîtrait Jérusalem comme capitale d’Israël.
Selon les statistiques publiées hier par le ministère de la santé, il y a eu 1 327 blessés en Cisjordanie et à Jérusalem, dont 28 par des balles réelles, 305 par des balles entourées de caoutchouc et 962 par asphyxie due à l’inhalation de gaz lacrymogène.
Le ministère a aussi noté que 15 Palestiniens avaient été victimes de coups, de chutes, de brûlures ou avaient été pourchassés, tandis que 17 avaient été directement blessés par des grenades lacrymogènes ; à noter également que les hôpitaux ont traité 70 blessés, dont 15 de Jérusalem occupée.
En même temps, 305 Palestiniens ont été blessés dans des manifestations dans la bande de Gaza assiégée, dont 64 par balles réelles, 11 par des balles caoutchoutées ; il y a eu 184 cas d’asphyxie, 19 blessés directement en recevant des grenades lacrymogènes et 12 autres blessures.
Les quatre Palestiniens tués sont : Mahmoud Al-Masri (30 ans), Maher Atallah (54 ans), Abdullah Al-Atal (28 ans) et Mohammad Al-Safadi (30 ans).
Plusieurs manifestations ont été organisées dans les territoires palestiniens occupés et elles se sont heurtées à une réponse très musclée des forces d’occupation.
Source : Middle East Monitor.
Traduction SF pour l’Agence Media Palestine.

Des artistes attaquent Trump à propos de son coup sur Jérusalem.
Des artistes et des interprètes, dont Julie Christie, Peter Gabriel, Aki Kaurismaki, Mark Ruffalo et Tilda Swinton déplorent le mépris de Trump pour le droit international.
Vous rapportez (le 10 décembre) le commentaire du président Macron disant que les récentes mesures américaines sur le statut de Jérusalem sont une menace pour la paix. Elles sont bien plus que cela. En reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël, Donald Trump cherche à réaliser par une déclaration ce qu’Israël a cherché à faire depuis 50 ans par la force des armes : effacer les Palestiniens, leur présence politique et culturelle, de la vie de leur propre ville. La population palestinienne de Jérusalem est déjà soumise à des discriminations à tous les niveaux et à un processus rampant de nettoyage ethnique.
En plus de la politique incessante de démolition de maisons, au cours des 15 dernières années, au moins 35 institutions publiques et ONG palestiniennes de Jérusalem-Est occupée ont été temporairement ou définitivement fermées par les forces d’occupation.
Les institutions culturelles ont été des cibles privilégiées. Pendant la même période, les autorités et les entrepreneurs israéliens ont dépensé des millions pour faire place nette dans les quartiers palestiniens afin d’y créer des projets « patrimoniaux » qui alimentent un mythe d’identité urbaine mono-ethnique, dont ils disent qu’elle remonte à 3.000 ans.
Nous refusons la collusion de Trump avec ce genre de manipulation raciste et son mépris pour le droit international. Nous déplorons son empressement à récompenser la conquête militaire de Jérusalem-Est par Israël et son indifférence vis-à-vis des droits ds Palestiniens. En tant qu’artistes et en tant que citoyens, nous dénonçons l’ignorance et l’inhumanité de cette politique et nous célébrons la résilience des Palestiniens qui vivent sous occupation.
Tunde Adebimpe, musicien.
Nick Broomfiel, réalisateur.
Caryl Churchill, auteur de théâtre.
Julie Christie, actrice.
Molly Crabapple, écrivaine et artiste.
Angela Davis, écrivaine.
Brian Eno, musicien.
Eve Ensler, auteure de Théâtre.
Peter Gabriel, musicien.
Mona Hatoum, artiste visuelle.
Aki Kaurismaki, réalisateur.
Al Kennedy, écrivain.
Hari Kunzru, écrivain.
Mike Leigh, écrivain, directeur.
Ken Loach, réalisateur.
Liz Lochhead, poétesse, auteure de théâtre.
Emel Mathlouthi, musicien.
Thurston Moore, musicien.
Maxine Peake, actrice.
Michael Rosen, poète.
Mark Ruffalo, acteur.
James Schamus, scénariste, producteur, réalisateur.
Gillian Slovo, écrivain.
Ahdaf Soueif, écrivaine.
Juliet Stevenson, actrice.
Tilda Swinton, actrice.
Marina Warner, écrivaine.
Roger Waters, musicien.
Vivienne Westwood, créatrice de mode.
Robert Wyatt, musicien.
Une plus longue liste de signataires est disponible.
Traduction : J.Ch. pour l’Agence Média Palestine.

####### Aujourd’hui en Palestine #######

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une marche du million à Gaza contre la déclaration de Trump
.
Une marche d’un million de personnes devrait avoir lieu, vendredi, à travers la bande de Gaza pour protester contre la reconnaissance du président Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale d’Israël.
.
Ouverture du passage de Rafah pendant 3 jours la semaine prochaine
.
Les piscines de Salomon prises d’assaut par des colons à Bethléem
.
L’occupation attaque les agriculteurs à Hébron
.
L’occupation arrête un palestinien de Qalqiliya sur un poste de contrôle mobile
.
Fusillade à un point de contrôle près de Ramallah
.
Une marche à Umm al-Fahm contre la décision de Trump
.
26 blessés et 6 détenus lors de la répression d’une protestation à Bab al-Amoud
.
Cour suprême israélienne: L’occupation n’a pas le droit de conserver les corps des martyrs Palestiniens
.
Annulation des célébrations de Noël à Nazareth en réponse à l’annonce de Trump
.
54 blessés dans des affrontements à Tulkarem
.
Cavusoglu: Ankara ouvrira une ambassade à Jérusalem-Est
.
L’occupation arrête un enfant à Hébron
.
Renouvellement des affrontements à Naplouse et Salfit
.
Jérusalem: manifestation anti-Trump au Mali
.
17 blessés dans des affrontements avec l’occupation à Naplouse
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
LES TAGS
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

flash info,journal,quotidien,information,presse,attentat,daesh,état islamique,isis,tv,radio,article,islam,news,musulman,coran,sourate,croyance,islamophobie,ccif,islamophobe,cri,ldj,ldjm,gaza,palestine,ouighours,immigration,israel,valls,hollande,terroriste,racisme,nazisme,Rohingyas,tartar,réfugier,migrant,hindoue,hindou,cpi,Centre Palestinien D’Information,sif,secours islamique,mouslimradio,Chams,tunein,life,ajib,katibin,oumma,saphirnews,mizane,jdm,journal du musulman,islam,info,

Laisser un commentaire