MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 10 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Affaire Théo : du bamboulagate à la chronique de Canteloup, le Conseil supérieur de l’audiovisuel rend deux avis.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a adressé, lundi 31 juillet, une mise en demeure à l’encontre de la radio Europe 1 pour la diffusion d’une chronique de Nicolas Canteloup. Il reproche à l’humoriste d’avoir « tourné en dérision le viol dont aurait été victime » le jeune Aulnaysien.

Le 8 février, l’imitateur avait parodié l’ex-président François Hollande, qui s’était rendu au chevet de Théo Luhaka et lui a fait dire : « J’ai rendu possible le mariage gay. (…) Si Théo, après réflexion, se découvre des sentiments pour le policier qui a introduit la matraque, ils pourront grâce à moi s’épouser ».

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a considéré que « le fait de moquer la victime nommément désignée d’un viol présumé, gravement blessée à cette occasion et toujours hospitalisée au moment de la diffusion de la séquence, traduisait une complaisance dans l’évocation de la souffrance humaine constitutive d’une atteinte à la dignité de la personne humaine ».

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel se prononce sur le « bamboulagate ».

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel s’est, dans le même temps, exprimé sur un autre dérapage en lien avec l’affaire Théo, à savoir la prise de parole de Luc Poignant, représentant du syndicat Force Ouvrière de la police sur le plateau de France 5, le 9 février.

Interrogé sur les conflits entre les jeunes et la police, il avait déclaré que l’insulte « bamboula », « ça ne doit pas se dire. Ça reste encore à peu près convenable ». Des propos qui ont tout de suite été réprimés d’un « non » par la présentatrice Caroline Roux. Selon l’autorité de l’audiovisuel, la chaîne a « parfaitement » maîtrisé son antenne « en condamnant directement et fermement ceux-ci ».

saphirnews.com
***


Les époux Clooney assurent la scolarisation de 3000 enfants syriens au Liban.

The Clooney Foundation for Justice, dirigée par George Clooney et son épouse Amal, a annoncé, lundi 31 juillet, l’aide à la scolarisation de 3 000 enfants syriens présents au Liban après avoir fui leur pays.

L’action sera financée grâce à un partenariat avec Google à hauteur de 2,25 millions de dollars, qui s’ajoute à une dotation en équipement de 1 million de dollars de Hewlett Packard. Un partenariat avec l’Unicef permettra à sept écoles publiques de scolariser ces enfants déscolarisés.

« Des milliers d’enfants réfugiés syriens sont confrontés au danger, le danger de ne jamais être un élément productif de la société. Une éducation formelle peut permettre de changer cela », ont ajouté George et Amal Clooney dans un communiqué. « Nous ne voulons pas perdre une génération entière parce qu’ils n’ont pas eu de chance et sont nés au mauvais endroit au mauvais moment. »

Plus d’un million de Syriens – dont plus de 500 000 enfants – sont enregistrés comme réfugiés au Liban, pays de naissance d’Amal Clooney, marié au célèbre acteur depuis 2014.

saphirnews.com
***


France : Migrants : la maire de Calais rejette l’injonction du Conseil d’Etat.

Natacha Bouchart, la maire de Calais, a annoncé lundi 31 août qu’elle ne « donnera pas suite aux injonctions » du Conseil d’Etat. La plus haute juridiction de France avait, quelques heures auparavant, ordonné des mesures d’aide aux migrants.

« La décision de justice du Conseil d’État est une injustice pour les Calaisiens, car elle les met de nouveau sous la menace de la recréation d’une énième jungle », a déclaré l’édile par communiqué. Elle ajoute qu’en l’absence « de politique nationale et européenne offrant une solution globale de maîtrise de l’immigration, la Ville de Calais ne donnera pas suite aux injonctions qui lui ont été faites ».

La mairie s’expose ainsi à une amende de 100 € par jour mais Nathalie Bouchart a fait savoir, via La Voix du Nord, que « c’est déjà inscrit dans le budget des dépenses imprévues de la Ville », préférant s’acquitter de l’amende plutôt « que d’encourager une situation qui mènerait à 10 000 migrants à Calais dans un an »

Le gouvernement réagit à la décision.

Saisi par 11 associations et une cinquantaine d’exilés, le tribunal administratif avait ordonné fin juin que les droits humains élémentaires des 400 à 700 migrants qui survivent dans les camps clandestins soient respectés. Ainsi, l’Etat et la municipalité de Calais devaient faire en sorte que les migrants puissent disposer de douches et de toilettes.

Le ministère de l’Intérieur et la ville de Calais ont lancé, début juillet, un recours auprès du Conseil d’Etat. Ce dernier a ainsi jugé lundi que « les conditions de vie des migrants révèlent une carence des autorités publiques, qui est de nature à exposer les personnes concernées à des traitements inhumains ou dégradants et qui porte donc une atteinte grave et manifestement illégale à une liberté fondamentale ».

Si la municipalité calaisienne a rejeté l’avis du Conseil d’Etat, il en va autrement pour le gouvernement. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé en conférence de presse que « des douches mobiles vont être déployées dans Calais afin d’éviter de fixer les migrants dans un lieu ».

Il a aussi affirmé l’ouverture prochaine de deux centres d’accueil à Troisvaux et à Bailleul, dans deux communes des Hauts-de-France. Ils auront pour objectif d’examiner la situation des migrants. « Nous ne voulons pas recommencer les mauvaises expériences du passé et nous ouvrirons deux centres assurant l’hébergement et l’examen des situations de ces personnes », a précisé le ministre.

saphirnews.com
***


Une féministe musulmane allemande projette d’ouvrir des “mosquées libérales” dans toute l’Europe.

Sur un Vieux Continent où gronde l’orage du nationalisme et s’amoncellent les noirs nuages de l’islamophobie, l’Allemande Seyran Ates, 54 ans, une avocate née en Turquie, connue pour son militantisme en faveur des droits de l’Homme, s’érige en fer de lance de la « révolution » de l’islam occidental qui, d’après elle, est en marche, bousculant les mentalités et les traditions sur son passage, au risque de s’attirer les foudres des hautes instances islamiques Outre-Rhin, en Turquie ou encore en Egypte.

Fondatrice de la mosquée libérale Ibn Rushd-Goethe, à Berlin, qui a fait couler beaucoup d’encre et lui a valu des menaces de mort, cette juriste qui se définit elle-même comme une « féministe musulmane » veut cependant essaimer au-delà des frontières, nourrissant l’espoir de créer un second lieu de culte « inclusif » à Londres d’ici à un an, mais aussi ailleurs, dans toutes les cités phares européennes.

Placée sous protection policière depuis 2006, rien ne dissuadera Seyran Ates de parachever son grand dessein, ni l’hostilité exacerbée des musulmans conservateurs à son égard, ni la fatwa sans appel émise par le Département juridique de la prestigieuse Université Al-Azhar qui, depuis le Caire, a condamné fermement les mosquées libérales, jugées parfaitement « incompatibles avec l’islam ».

Imperméable à la levée de boucliers que son concept cultuel révolutionnaire a déclenché, favorisant l’éclosion de mosquées ouvertes aux hommes, aux femmes et aux fidèles issus des rangs LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), celle qui se fait le chantre de l’islam sans exclusive et sans tabous, sauf à l’égard des femmes voilées intégralement considérées comme des intruses indésirables, a fait escale au Royaume-Uni la semaine dernière.

« Nous sommes des millions, à travers le monde, à partager cette même vision de la mosquée, convaincus de l’évolution irréversible de l’islam en Occident. Je peux être le visage de la mosquée libérale, mais je ne suis pas pour autant la mosquée », a-t-elle précisé dans un entretien au Guardian, après avoir repéré les lieux d’une future implantation, soutenue par plusieurs parlementaires éminents de la Chambre des Lords.

Bien que n’étant pas prophète en son pays, l’Allemagne, où son ambitieux projet et ses prises de position iconoclastes n’ont pas reçu l’assentiment des grandes figures de l’islam institutionnel, et ont été fustigées jusque de l’autre côté du Bosphore, par la principale autorité musulmane de Turquie, Diyanet, qui désapprouve vivement une initiative « visant à dépraver et ruiner la religion », Seyran Ates est plus que jamais convaincue du bien-fondé de sa démarche résolument émancipatrice.

« Il y a de plus en plus de gens désireux de briser les chaînes. Dans de nombreux pays, vous pouvez trouver des gens qui pratiquent ce que nous faisons, mais ils le font en cachette, sous couverture », insiste-t-elle.

Farouchement anti-voile, quelle que soit la longueur de son étoffe, Seyran Ates déplore qu’il coiffe un nombre croissant de femmes en Allemagne, se rangeant inconditionnellement derrière « les femmes du monde entier qui ne veulent pas être voilées », à la lumière des sources scripturaires dont elle affirme qu’elles « n’exigent pas, même dans les interprétations les plus rigoristes du Coran, de se couvrir la tête ».

Alors qu’elle prévoit d’ouvrir une deuxième mosquée libérale à Fribourg, en concertation avec d’autres musulmans progressistes qui adhérent pleinement à ses vues, qu’ils se trouvent en Allemagne ou sous d’autres latitudes – notamment au Danemark, à Copenhague, où elle a noué des liens étroits avec Shirin Khankan, une femme imam à la tête de la première mosquée dirigée par des femmes, mais aussi à Marseille, avec Ludovic-Mohamed Zahed, un imam homosexuel – Seyran Ates affiche une confiance à toute épreuve dans l’avenir qui sera forcément « libérateur » ou ne sera pas… Et peu importe, si cette libération peut prendre des allures de marche forcée.

oumma.com
***


Un analyste américain démontre que le Coran est moins violent que la Bible.

Les sondages tendancieux sur l’islam se suivent et se ressemblent étrangement d’une rive à l’autre de l’Atlantique, tous, à de rares exceptions près, faisant état de statistiques anxiogènes et accablantes à l’encontre de la troisième religion monothéiste, accusée de bien des maux et notamment d’une violence intrinsèque.

Ainsi, 58% des Américains auraient une opinion défavorable de l’islam et seraient convaincus que le Coran est plus sanguinaire que la Bible, selon le prisme d’une énième étude censée prendre le pouls de la population sur le sujet qui inspire invariablement un traitement biaisé et passionnel, d’un continent à l’autre.

Loin de se satisfaire de ce diagnostic, Tom Anderson, un analyste américain de renom, lui a récemment opposé la contradiction étayée en comparant la teneur des versets de l’Ancien et du Nouveau Testament avec celle du Saint Coran, s’attelant à la tâche avec une rigueur toute scientifique.

Contrairement aux idées reçues que les Cassandre et autres grands pourfendeurs de l’islam s’acharnent à enraciner dans les esprits, Tom Anderson a mis en évidence que l’Ancien Testament est nettement plus violent que le Coran, 5,3% de son texte appelant à la « destruction et au meurtre » contre 2,1% pour le Livre Saint de l’islam. Le Coran s’avérant même moins violent que le Nouveau Testament, dont 2,8% des passages textuels n’incitent pas franchement à tendre la main à son prochain…

Pour cet empêcheur de diaboliser l’islam en rond, la différence la plus notable s’obverse dans la fréquence plus élevée des sentiments et émotions positifs prônés et émanant du Coran par rapport aux textes de la Bible.

Des conclusions édifiantes que ne démentiront pas deux jeunes néerlandais, lesquels en décembre 2015 s’étant employés, à leur manière, à bousculer les idées reçues sur la violence ou barbarie dont il est communément admis de dire qu’elles sont consubtantielles à l’islam, à travers un micro-trottoir qui en a laissé sans voix plus d’un…

Pour ce faire, les deux comparses avaient habilement dissimulé une Bible sous une couverture fabriquée maison, avec un titre tout trouvé : « De Heilige Koran » ou « Le Saint Coran ». La stupeur des citoyens ordinaires n’en a été que plus grande lorsqu’ils ont découvert que ce qu’ils croyaient être des préceptes coraniques étaient en réalité des paroles bibliques guère amènes et charitables. De quoi ébranler certaines certitudes et inciter à se méfier de la propagande islamophobe dont la sphère politico-médiatique nous abreuve dans toutes les langues.

oumma.com
***


L’appel à la prière résonne à Iqaluit, depuis la mosquée la plus au nord du Canada.

Depuis deux ans, la voix mélodieuse de Ahmad Abdoul résonne à Iqaluit, la cité phare du Nunavut, le plus vaste des territoires canadiens, appelant les fidèles à la prière de midi dans une contrée qui, pour être recouverte d’un blanc manteau pendant huit mois de l’année, s’avère bien moins frileuse que les nôtres envers les modulations nuancées de l’Adhan.

Dans ce paysage enneigé, où émergent des bancs de neige et des icebergs au bord de l’océan Arctique, est sortie de terre, en 2016, la mosquée la plus au nord du pays de l’érable, sans susciter les sempiternelles polémiques passionnelles qui embrasent les esprits de nos régions, en théorie, moins glaciales…

A Iqaluit, cette ville paisible, sans bruit et sans bouchons, il est facile de rompre la glace avec la population non musulmane, pour le plus grand bonheur de Ahmad Abdoul qui ne regrette rien de sa vie antérieure passée dans le sud, à Montréal.

« J’étais venu ici, juste pour essayer d’y vivre quelques mois. Et puis les mois ont passé… et aujourd’hui, ça fait deux ans », explique-t-il, irradiant de sérénité, même s’il doit cumuler deux emplois pour assurer la subsistance de sa famille. « J’ai besoin de deux jobs ici. Je travaille à la prison fédérale et je suis également chauffeur de taxi à temps partiel. Mais la qualité de vie et les relations humaines y sont incomparables », souligne-t-il, en esquissant un large sourire.

Côtoyant le clocher de l’imposante et très originale église anglicane, construite en forme d’igloo, la mosquée bleu-turquoise d’Iqaluit, typique de l’architecture locale et flanquée d’un petit minaret blanc qui s’élève vers le firmament, laisse ses portes grandes ouvertes aux habitants de toutes origines et confessions, qu’ils soient Inuits, non-autochtones, métis, chrétiens ou pas, à l’image de Jason, un habitué des lieux.

« Les musulmans sont très actifs dans notre communauté et sont appréciés de tous. Ils donnent beaucoup aux banques alimentaires de la ville et aident plusieurs personnes dans le besoin », a-t-il déclaré au journal de Montréal au sortir de la messe, en se réjouissant de la qualité des échanges interreligieux qui se sont tissés au fil des ans, sur la passerelle consolidée du vivre-ensemble.

Une satisfaction que partage pleinement Sidakha Ali, le premier musulman à avoir posé ses bagages à Iqaluit il y a plus de 20 ans, après avoir quitté son Pakistan natal. « Les gens ici sont très accueillants. Ils nous font sentir que nous sommes chez nous », a confié, plein de gratitude, celui qui, bien qu’étranger à cette terre et y ayant vécu esseulé pendant plusieurs années, y a reçu un accueil des plus fraternels dès son arrivée.

Entouré désormais de plus d’une centaine de ses coreligionnaires, celui-ci éprouve un plaisir renouvelé quand s’élève la voix claire de Ahmad Abdoul, le muezzin de la petite mosquée qui se dresse au nord du 63e parallèle, là où il n’y a pas de minaret de la discorde.

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Bardawil: Nous ne changerons pas nos principes et ne renoncerons pas à nos alliés
.
Un membre du Bureau politique du Mouvement de résistance islamique du Hamas, Salah Bardawil a déclaré que le dialogue initié par le mouvement avec le député Mohammed Dahlan
.
La marine d’occupation tire des projectiles en direction des rivages de Gaza
.
Amnesty: L’occupation s’en prend à une foule pacifique à Jérusalem
.
Al-Quds: Les forces d’occupation renforcent leur présence pour protéger une marche de colons
.
L’occupation construit un nouvel avant-poste colonial dans le nord de la Cisjordanie
.
Pékin dévoile un plan pour résoudre le conflit palestino-israélien
.
L’Occupation détruit le village d’al-Araqib pour la 116ème fois
.
5 Jérusalémites arrêtés sur les entrées d’al-Aqsa
.
Un politique mexicain visite les colonies sionistes en Cisjordanie et refuse le boycott
.
Le parti travailliste australien vote pour la reconnaissance d’un Etat palestinien
.
New York Times : Une nouvelle guerre est aux portes de Gaza
.
Le « Printemps de Jérusalem » est une véritable lutte populaire dont l’Autorité Palestinienne et Fatah sont les plus perdants
31/Juillet/2017
.
L’occupation resserre ses mesures militaires au sud de Qalqilya
.
Le ministre israélien des Communications veut fermer al-Jazeera TV
.
Jérusalem: Un homme âgé agressé et un ex-détenu arrêté
.
Corrupation/Scandale des sous-marins: l’avocat de Netanyahou était censé toucher des millions
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 26 Shawwal 1438.

Flash info du 26 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


France : Le Sénat adopte le très controversé projet de loi antiterroriste… après l’avoir modifié.

A partir du 1er novembre, le texte veut pérenniser dans le droit commun certaines dispositions exceptionnelles de l’état d’urgence. Il sera débattu en octobre à l’Assemblée nationale.

Le Sénat a adopté le nouveau projet de loi antiterroriste, dans la nuit du mardi 18 juillet au mercredi 19 juillet. Avec ce texte, le gouvernement veut remplacer le régime exceptionnel de l’état d’urgence à partir du 1er novembre, en pérennisant et en inscrivant dans le droit commun certaines de ses mesures.

Cinq questions sur le projet de loi antiterroriste du gouvernement.

L’ensemble de la droite sénatoriale LR et centriste, majoritaire, mais aussi les sénateurs En marche ! et ceux du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), à majorité PRG – soit 229 élus – ont voté en faveur du texte, en première lecture. En revanche 106 ont voté contre : les socialistes, les communistes et deux anciennes membres du groupe écologiste désormais disparu, Aline Archimbaud et Esther Benbassa. Le texte sera débattu en octobre à l’Assemblée nationale.

Plusieurs mesures inscrites dans le droit commun.

Le projet de loi pérennise le système de suivi des données des dossiers de passagers aériens (PNR) et autorise la création d’un nouveau traitement automatisé de données à caractère personnel pour les voyageurs de transports maritimes. Il instaure également un nouveau cadre légal de surveillance des communications hertziennes et élargit les possibilités de contrôle dans les zones frontalières.

Le Sénat a proposé des mécanismes d’évaluation et d’encadrement des associations de prévention et de lutte contre la radicalisation et autorisé les agents des services de sécurité de la SNCF et de la RATP à transmettre en temps réel les images captées par leurs caméras individuelles lorsque leur sécurité est menacée.

La commission des Lois arrache des modifications.

Par ailleurs, le Sénat a validé des modifications apportées au projet de loi par sa commission des Lois, en mettant en avant la défense des libertés publiques. Les sénateurs ont ainsi limité dans le temps, au 31 décembre 2021, l’application des dispositions qui autorisent les mesures individuelles de contrôle administratif et de surveillance et de procéder à des visites domiciliaires et des saisies. Le projet de loi initial, lui, ne fixait pas de date limite dans le temps. Chaque année, une évaluation devra évaluer l’utilité de ces mesures.

Prévus pour sécuriser des lieux potentiellement sous la menace d’actes terroristes, les périmètres de protection ont été circonscrits par la commission des Lois. Celle-ci a considéré que le risque devait être « actuel et sérieux » et les a donc encadrés plus strictement. Les sénateurs ont aussi renforcé les garanties relatives à la vie privée, professionnelle et familiale des personnes contrôlées au sein de ces périmètres.

Un projet de loi qui fait débat.

Le texte avait été dénoncé par plusieurs organisations, dont Amnesty International France, la Ligue des droits de l’homme ou le syndicat de la magistrature, mais aussi des personnalités comme le Défenseur des droits, Jacques Toubon, la juriste Mireille Delmas-Marty et le commissaire européen aux droits de l’homme, Nils Muiznieks. Une centaine de manifestants ont d’ailleurs défilé devant le Sénat, à l’appel de plusieurs associations et syndicats.

Etat d’urgence : le transfert du dispositif dans le droit commun est d’une certaine façon scandaleux.

La menace terroriste « est là, toujours prégnante », répond le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. « Nous voulons sortir de l’état d’urgence, mais nous ne pouvons le faire sans adapter notre dispositif de lutte contre le terrorisme », a-t-il déclaré. « La France ne peut se démunir contre le terrorisme, approuve François-Noël Buffet (LR). Il fallait donc ce texte ».

CLIC POUR VOIR LA SOURCE
***


Jérôme Jarre en Somalie: «Plus j’en apprends sur l’Islam, plus je trouve paix, amour, valeurs et respect dans cette religion. Bismillah.».

Jérôme Jarre profite de sa notoriété sur les réseaux sociaux pour faire passer des messages humanitaires.
Dernièrement, le jeune français âgé de 27 ans s’est rendu en Somalie, pays ravagé par une famine sans précédent, pour tenter d’éradiquer la crise alimentaire à sa manière.

Depuis, le début de son périple, il ne cesse de publier des photographies et des vidéos fortes en émotions relatant ses incroyables rencontres.
Grâce à sa motivation et les nombreux internautes qui le suivent, il a réussi à réunir une somme assez importante pour pouvoir affréter 60 tonnes de vivres à distribuer à une population de 3 millions de personnes souffrant d’une faim extrême.
Dans l’attente de la réception de ce généreux colis, il a également fait distribuer plus de 60 tonnes de nourriture sur place ainsi que de nombreuses citernes d’eau potable.

Un échange naturel a pris forme puisque Jérôme Jarre apprend l’arabe en contact d’une population somalienne très reconnaissante.
Récemment, il a envoyé un message destiné à tous ceux qui critiquent l’Islam. En effet, il s’est filmé en pleine récitation de la Al-Fatiha, le premier verset du Coran et en a profité pour déclarer: «Plus j’en apprends sur l’Islam, plus je trouve paix, amour, valeurs et respect dans cette religion. Bismillah».
Cet as du storytelling a démontré qu’il été possible de faire autre chose sur les réseaux sociaux que des placements de produits…

AJIB.FR
***


Connaissiez-vous l’importance du chiffre 7 dans le Coran ?

Pour ceux qui associeraient l’Islam aux autres religions monothéistes, il est important de souligner le caractère scientifique omniprésent dans le Saint-Coran.
L’un des aspects les plus probant, est la présence du chiffre 7 qui tient une place incontournable dans Notre Livre Saint, ainsi que dans la nature environnante créée par Allah soubhanou wa ta’ala.

Dés la première sourate, ce chiffre tient un statut privilégié puisque Al Fatiha est composée de sept verset à l’exceptionnelle sonorité.
Ce chiffre est plusieurs repris également lors des références au Pèlerinage:
– le pèlerin durant chaque jour de Tachriq, lapide les 3 stèles de Mina, d’abord la plus petite, puis la médiane et enfin la plus grande, celle de Aqaba. Sur chacune, il jette 7 cailloux en disant : «Allahou Akbar» (Allah est le plus Grand)…
– les sept rondes autour de la Kaaba (tawaf : circumambulation).

Dans les moments des récits de la vie du Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam):
– le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a accordé dans ses Hadiths une grande importance au chiffre sept : «Allah le Très-Haut mettra sous Son ombre sept catégories de personnes…», «Évitez les sept péchés funestes (Moûbiquât)…» Il dit aussi: «Le Coran a été révélé en sept lettres» (c’est-à-dire sept langues / manière de récitation du Noble Coran). «Il m’a été ordonné de me prosterner sur sept os.»
– le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a cité également, des multiples de sept : «La bonne action est récompensée par dix à sept cents fois sa valeur» (donc, le nombre sept cents est multiple de sept). Et : «Certes, quiconque jeûne un jour pour la satisfaction d’Allah ; Allah l’éloignera (littéralement, éloignera son visage) de l’Enfer d’une distance de soixante dix ans (littéralement automnes).» (donc, le nombre soixante-dix est multiple de sept).

Un autre pan du chiffre 7 est aussi associé à Allah (soubhanou wa ta’ala) car il y a sept sourates qui commencent par l’expression «Gloire à Allah»:
– Al Isra (Le Voyage nocturne),
– Al Hadid (le Fer),
– Al Hashr (l’Exode),
– As- Saaf (Les Rangs),
– Al Jumu’a (Le Vendredi),
– Saba,
– Al A’la (Le Très-Haut).

On retrouve le chiffre sept dans la symbolique des sept cieux:
«Allah qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de [Son] savoir.» (Coran 65 /12).
Il existe aussi sept sourates salvatrices utilisables lors de la roqya pour combattre la sorcellerie (sourate as-Sajdah (la prosternation) [32], sourate Yâsîn [36], sourate ad-Dukhân (la fumée) [44], sourate al-Wâqi’a (l’inéluctable) [56], sourate al-Mulk (La royauté)[67], sourate Al-Insân (l’homme) [76], sourate Al-Burûj (les constellations) [85]).

La symbolique de l’entier naturel 7 est perçue de manière récurrente dans les éléments de la nature tels que les sept couleurs de l’arc en ciel ou encore les sept couches de la croûte terrestre.
Ce chiffre plus que fascinant, peut également être aperçu dans l’étude de l’atome puisqu’il est composé de sept couches électroniques. Cette convergence mathématiques avec le Saint-Coran démontre que l’existence d’Allah (soubhanou wa ta’ala) est à la fois une conviction spirituelle mais aussi une certitude scientifiquement prouvée.

Soyons attentifs à tous les signes offerts par Allah !

AJIB.FR
***


France : Une expertise démontre qu’Adama Traoré est mort avant l’intervention des secours.

Un an après la mort d’Adama Traoré, de nouveaux éléments de l’affaire sont révélés mercredi 19 juillet, date anniversaire de la mort du jeune homme de Beaumont-sur-Oise (Val d’Oise). L’Obs a eu accès à une retranscription des enregistrements sonores des échanges du Samu le soir du décès.

A la demande de l’avocat de la famille Traoré, celle-ci a pu obtenir cette expertise auprès des magistrates parisiennes en charge d’instruire l’affaire. « Ces éléments me font dire une nouvelle fois que les forces de l’ordre n’ont pas aidé mon frère à vivre. Et nous confortent dans nos accusations de non-assistance à personne en danger à l’égard des gendarmes », estime Assa Traoré, la sœur de la victime.

Des médecins « envoyés sur un faux truc ».

Les échanges radio évoquent à 17h43 « un truc bizarre, en tout cas, c’est à la gendarmerie et c’est une interpellation et il a fait un malaise inconscient dans la cour ». Puis, à 17h58, suite à une « demande de renfort par la radio » de la part des pompiers, le Samu envoie une équipe. L’agent de régulation indique l’adresse du 26 avenue Jean-Jaurès à Persan, mais les informations ne sont pas claires : « Je sais pas si c’est une association, un pavillon ou autre, ils ont rien noté les pompiers. »

C’est à 18h30 qu’un membre du Samu, arrivé sur place il y a déjà une trentaine de minutes, appelle le régulateur. Il explique se trouver dans une gendarmerie, ce qui semble l’étonner ainsi que son interlocuteur. Il ajoute que, contrairement aux informations données, « le mec, il convulse pas, il est mort, il est en arrêt (…). On sort pas pour ça, on sort pour une crise convulsive (…) Ça change tout, voilà. Donc le contexte est un peu tendu parce que c’est une interpellation ». Le médecin précise ensuite qu’il y a eu « une interpellation des gendarmes, ils l’ont ramené chez eux, enfin chez eux, à la gendarmerie, et puis dans la voiture, je sais pas, dans la voiture il (Adama Traoré) a dit « J’ai du mal à respirer », c’est tout confus, et puis voilà (rires) il a perdu connaissance. A priori, il a pas convulsé… ».

Un bilan médical qui ne correspondait pas à la réalité.

Le médecin régulateur fait un point avec le médecin à la gendarmerie sur le dossier médical du défunt. « Ben si tu veux nous, on a une crise convulsive, durée trois minutes, pas de perte d’urine ni morsure, arrête de convulser, antécédent épilepsie… », affirme le premier tandis que le second lui répond : « Qui c’est qui te donne ce bilan ? (…) Nous, on a (si tu veux) donc 24, 25 ans, il est archiconnu de la gendarmerie (…), il est consommateur d’alcool, consommateur de stupéfiant. (…) Et puis il a des piqûres, enfin des points d’injection au niveau du bras (…) Donc est-ce-que c’est monté, enfin comme une tachycardie qui se transforme. Est-ce que c’est de la coke, est-ce que… je sais pas, en tout cas, c’est mal barré, ben clairement… »

Mais ces informations sont erronées. Le dossier médical d’Adama Traoré ne fait aucune mention d’une épilepsie. Les analyses toxicologiques prouveront plus tard que le jeune homme n’était pas sous l’emprise d’alcool ou de cocaïne ce jour là. A 18h48, bien que le pouls du Val d’Oisien soit inerte, les médecins opèrent une demande d’ECMO, un dispositif d’assistance cardio-respiratoire auprès du Samu de Paris tout en sachant que cette démarche est inutile. Le médecin qui est à la gendarmerie lance encore un appel au régulateur et déclare avoir échangé de nouveau avec les pompiers. Il informe que « ils ont jamais perçu de pouls (…). Ils ont vu un vieux tracé sur leur Scop (appareil de monitoring cardiaque) qui faisait des ondes tu vois, donc clairement on considère que depuis 18h02 il est en arrêt ».

D’après Assa Traoré, « tout cela signifie que, bien que mon frère soit mort, les gendarmes n’ont pas voulu lui retirer ses menottes, puisqu’on sait que les pompiers ont dû leur demander à deux reprises avant qu’ils obtempèrent ». La sœur de la victime prépare un grand événement commémoratif en l’honneur d’Adama Traoré samedi 22 juillet à Beaumont-sur-Oise. L’occasion de sensibiliser les soutiens de la famille sur cette affaire mais également sur les cas de son frère Bagui Traoré, emprisonné pour outrage à agent.

saphirnews.com
***


France : Islamophobie : un septuagénaire raconte son agression à la sortie d’une mosquée.

Dans un communiqué en date du 18 juillet, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) relate l’agression d’un père de famille de 77 ans à la sortie d’une mosquée à Auneau, en Eure-et-Loire.

Les faits remontent au 2 juillet dernier. Dans une vidéo du CCIF lancé cette semaine, le père de famille témoigne avec son fils de manière anonyme. Alors qu’il quittait la mosquée après la prière de l’asr, le septuagénaire, en béquille, est pris à parti par un homme qui l’interpelle avec des insultes comme « sale bougnoule », « sale Arabe » ou encore « sale musulman ». « Il m’a poussé au niveau du dos, puis il m’a fait tomber, et à ce moment, il m’a frappé au visage. Je ne le connais pas. Il ne me connait pas », raconte la victime en arabe.

Roué de coups par son agresseur, Lahbib rentre chez lui et n’ose pas annoncer à sa famille ce qui lui est arrivé. C’est son fils qui remarque des traces sur le visage de son père et qui l’encourage à aller chez un médecin. Après un premier constat qui lui atteste huit jours d’ITT, Lahbib passe une radio qui révèle que son nez est cassé. Le médecin lui rajoute 15 jours d’ITT supplémentaires. Une plainte a été déposée à la gendarmerie et son fils saisit le CCIF pour un soutien juridique, qui rapporte que le maire d’Auneau a rendu visite au père de famille deux jours après le dépôt de plainte. « Il nous a dit que ça n’allait pas rester impuni », raconte le fils.

saphirnews.com
***


L’émoji d’une femme en hijab dévoilé par Apple, plus inclusif .

Un émoji représentant une femme voilée sera prochainement disponible dans les smartphones. Il figure parmi les 55 nouveaux émojis dévoilés cette semaine par Apple à l’occasion de la Journée mondiale de l’émoji.

C’est Rayouf Alhumedhi, une Saoudienne de 16 ans vivant à Vienne (Autriche), qui en a fait la proposition en 2016. Voulant un émoji « qui pourrait la représenter », l’adolescente a soumis l’idée au Consortium Unicode, une organisation privée sans but lucratif en charge des émojis et émoticônes.

Elle a découvert que sa proposition a été validée lundi 17 juillet à travers l’annonce de Tim Cook, le directeur général d’Apple. Une annonce qui l’a ravie. N’en déplaise aux islamophobes qui ont ouvertement critiqué le choix inclusif d’Apple.

saphirnews.com
***


Irlande : le gardien d’une mosquée calme un cambrioleur en lui offrant un petit-déjeuner.

En voilà un cambriolage qui prend une tournure insolite. Les faits se passent à Dundrum, dans la banlieue de Dublin, en Irlande, en novembre 2016 lorsque Ali Yassine, gardien dans une mosquée, a surpris un voleur sous une des tables de son lieu de culte. En lui demandant de partir, l’inconnu l’agresse avec un couteau avant d’essayer de s’échapper par une fenêtre.

La suite des événements est pour le moins surprenante puisque Ali Yassine maîtrise son agresseur avant de… lui concocter un petit-déjeuner à base d’œufs brouillés afin de le calmer. Le cambrioleur, âgé de 28 ans, s’est alors confié à lui, en lui expliquant sa situation : il sortait de prison, était sans domicile fixe et avait des problèmes avec sa petite amie.

Ali Yassine ne s’est rendu compte qu’après coup que le cambrioleur, un certain Stefan Boyle, avait volé deux téléphones dans le lieu de culte. C’est en allant dans le centre-ville deux jours plus tard pour suspendre les lignes téléphoniques qu’Ali Yassine croise par hasard le voleur. Ce dernier décide de lui rendre les biens volés et lui présente ses excuses.

Selon Irish Independent qui a révélé l’affaire fin mai, Stefan Boyle est un récidiviste. Il a un casier judiciaire chargé qui ne compte pas moins de 110 condamnations dont 63 pour cambriolage.

Stefan Boyle, arrêté huit jours après son délit, a plaidé coupable en mai à la Cour criminelle de Dublin, et se justifiait du cambriolage par la nécessité d’avoir de l’argent pour se procurer de la drogue. Il a également déclaré que la conversation avec le gardien – qui avait tout de même duré une bonne demi-heure – lui a fait oublier de rendre les téléphones au gardien au moment de son départ.

La juge Karen O’Connor a accepté, début juillet, d’ajourner l’affaire à janvier 2018 afin de permettre à Stefan Boyle de suivre une cure de désintoxication et ainsi mieux préparer sa défense avant le rendu du verdict. « C’est vraiment votre dernière chance », lui a déclaré la juge. Une chance qu’il ne devra alors pas gâcher.

saphirnews.com
***


Arabie Saoudite : Une jeune femme en mini-jupe choque l’Arabie Saoudite.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux fait scandale en Arabie Saoudite. On y voit une jeune femme en mini-jupe, sans voile, marchant dans un site historique, au nord de la capitale Ryad. Une tenue “indécente” pour les autorités saoudiennes, qui ont ouvert une enquête et envisagent des poursuites judiciaires. Cette vidéo sonne comme un nouveau pied de nez à l’égard du Royaume wahhabite, où les femmes jouissent de peu de libertés.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***

 


Palestine : Maintenant en Israël les touristes peuvent faire semblant de tuer des Palestiniens pour 115 $ seulement.

Ces « camps de terroristes » mi-propagande, mi-fantaisie morbide, procurent aux touristes une chance de jouer le rôle de soldats des forces d’occupation israéliennes dans des situations dramatiques.

Combats rapprochés.

Les vacances consistent à s’amuser, découvrir de nouveaux endroits et se détendre au soleil. Pourtant, la dernière attraction en Israël semble être à l’exact opposé.

Apparemment, une demie douzaine de camps de terroristes fictifs ont poussé en Israël et en Cisjordanie offrant aux touristes du monde entier une chance de faire semblant de tuer des terroristes, qui ressemblent étrangement à des Arabes palestiniens, pour 115 $ seulement par personne.

Ces installations permettent aux visiteurs de s’entraîner comme les soldats des FDI (forces d’occupation israéliennes) et d’agir dans toutes sortes de situations proposées – dont une explosion sur un marché de Jérusalem, une attaque au couteau, une compétition de tireurs d’élite et une démonstration en direct avec des chiens d’attaque.

Le « camp d’entraînement » de deux heures, qui est franchement mi-propagande, mi distraction morbide, offre aux voyageurs « un parfum de l’expérience militaire israélienne », selon Haaretz.

Calibre 3 dans le bloc de colonies israéliennes de Gush Etzion en Cisjordanie est censé être le plus populaire de ces camps « anti-terroristes ». Dès 2003, le colonel des forces d’occupation israéliennes, Sharon Gat a fondé ce dispositif qui, plus tard, en a inspiré plusieurs autres à travers le pays. Il a dit qu’environ 15.000 à 25.000 touristes viennent à Calibre 3 tous les ans et que la majorité des visiteurs sont des Juifs américains.

Pourtant, ces dernières années, ces sites de simulation militaire, qui ne font rien d’autre que promouvoir le sentiment anti-palestinien, ont gagné une énorme popularité auprès de voyageurs venus du Brésil, d’Argentine, de France, d’Italie, de Russie et de Chine – même de ceux qui sont en voyage d’affaires ou en pèlerinage religieux.

Il est aussi important de noter que les touristes se servent de vrais fusils et sont pilotés par d’anciens soldats et des fonctionnaires à la retraite.

Alors qu’est-ce qui a donné à Gat l’idée d’organiser un centre d’activité aussi macabre ?

« Un jour, j’étais assis là me demandant si un Juif dans le camp de la mort d’Auschwitz aurait jamais pu rêver qu’une académie comme celle-ci existerait un jour en Israël et entraînerait des membres de l’armée allemande », a-t-il expliqué. « Et alors, je me suis dit que j’allais ouvrir ce lieu au public pour lui montrer quel chemin le peuple juif avait parcouru en 75 ans. »

Comme le montre la vidéo ci-dessus, les cibles sont généralement des silhouettes d’Arabes palestiniens, qui sont fréquemment visés par les soldats israéliens de la façon la plus inhumaine et la plus brutale.

En plus de l’entraînement des touristes, des sites comme Calibre 3 servent à l’entraînement du personnel de sécurité et vendent le noyau dur de l’équipement militaire – ainsi que des T-shirts et autres marchandises.

Par ailleurs, l’installation de Gat propose aussi un camp d’été pour jeunes garçons adolescents. Ce camp de trois mois comprend l’entraînement et des cours sur le sionisme et les techniques de survie, selon RT.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Une fillette palestinienne renversée par un colon
.
Une fille palestinienne de 10 ans, Wijdan Faris Nasser Al-Jabari a été renversée, ce matin, dans la ville d’Hébron au sud de Jérusalem par un véhicule conduit par un colon israélien, lui causant des blessures décrites comme modérées.
.
L’occupation empêche les familles des détenus d’entrer au tribunal militaire de Salem
.
L’Egypte met en garde Israël contre les répercussions de ses mesures dans la mosquée al-Aqsa
.
Des affrontements entre les étudiants de Birzeit et l’occupation
.
Vallée du Jourdain: L’occupation confisque l’équipement du pompage de l’eau
.
Abbas ne tient pas compte de l’escalade de l’occupation contre la mosquée Al-Aqsa
.
Les colons prennent d’assaut la mosquée al-Aqsa
.
L’Irlande accueille chaleureusement le co-fondateur de BDS
.
Une journaliste affirme que les Palestiniens n’existent pas, ces réponses sont juste parfaites
.
L’Autorité Palestinienne réclame l’intervention de la communauté internationale pour sauver al-Aqsa
.
Amnesty: La vie de patients gravement atteints à Gaza est en jeu
.
Depuis la fermeture d’Al-Aqsa, 14 blessés sionistes et 7 attaques
.
Gaza: les attaques sionistes contre al-Aqsa vont enflammer toute la région
.
Les forces d’occupation libérent le plus jeune prisonnier palestinien
.
La Chine accueille Abbas et soutient la solution à deux Etats
.
Appels à se révolter pour soutenir à al-Aqsa
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein