MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Dhou al Qa’da 1438.

Flash info du 3 Dhou al Qa’da 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Apprenons la notion du “pardon” à travers le prophète (‘alayhi salat wa salam).

Le pardon est une valeur morale primordiale souvent relevée dans le Saint-Coran.
« Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux! » (Coran 24/22).
« Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » (Coran, 42/43).

Afin d’être au plus proche d’un comportement exemplaire comme ordonné par Allah soubhanou wa ta’ala, le croyant peut suivre le chemin tracé par Notre Prophète Muhammad (‘alayhi salat wa salam).
Al Istighfar (le pardon) est une qualité défendue par Notre Messager ‘alayhi salat wa salam.
Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il arrive à mon cœur de se voiler et je demande certes pardon à Allah dans la journée cent fois. » [Rapporté par Mouslim (2702); Abou Daoud (1015) et Ahmed (4/211)].
Il a dit également : « Par celui qui tient mon âme entre ses mains ! Si vous ne commettiez pas de péchés, Allah vous feriez disparaître et remplacer par d’autres peuples qui pèchent puis lui demandent pardon pour ensuite leur pardonner. » [Rapporté par Mouslim (2748) et Tirmidhi (3533)].

Tout le long de sa vie notre modèle en religion demandait constamment pardon à Allah subhanou wa t’ala.
Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) prononçait sans cesse, debout comme assis, la demande de pardon. Il a été rapporté d’après Abou Houraira qu’il n’a jamais vu quelqu’un dire autant de fois : « Astaghfiroullâha wa atoubou ilayhi » (je demande pardon à Allah et me repens vers Lui).

Mais il n’était pas seulement bon envers Notre Créateur mais aussi envers tous les autres hommes.
Par exemple, quand son voisin déversait ses ordures devant sa porte, il se contentait de ramasser, jusqu’au jour où il se rendit compte qu’il n’y avait pas d’ordures devant sa porte. Ce jour-là, il prit la décision de rendre visite à son voisin pour s’assure qu’il n’était pas malade !

Notre Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit par ailleurs:
« Avant vous, vivait un marchand qui accordait des prêts aux gens et lorsqu’il voyait parmi eux un nécessiteux, il disait à ses employés : pardonnez-lui, peut-être qu’Allah nous pardonnera, et Allah lui pardonna. » (Rapporté par Boukhari).

Un autre exemple parmi les nombreuses histoires illustrant la bonté du Prophète (‘alayhi salat wa salam) est le suivant :
Un jour, alors que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) se rendit à Taïf pour propager l’Islam, les habitants refusèrent son invitation et lui firent subir de terribles souffrances ; les chefs de la ville avaient même envoyé des gens lancer des pierres sur lui ; il (‘alayhi salat wa salam) était blessé jusqu’au sang et très déçu après avoir traversé pieds nus monts et vallées en espérant être écouté.
Malgré tout, il (‘alayhi salat wa salam) n’avait pas l’intention de se venger, et fit même cette invocation à l’égard de ce peuple :
« Oh ! ALLAH, donne la guidée à mon peuple. Sans aucun doute, ces gens ne me connaissent pas bien. »

Dominer sa rage et sa rancœur permet d’atteindre une élévation glorieuse aux yeux d’Allah soubhanou wa ta’ala.
N’aimez-vous pas qu’Allah ’azzawajel vous pardonne ? Alors commençons nous-même, ici dans ce bas-monde !

AJIB.FR
***


L’importance en Islam de préserver un secret que l’on vous confie.

Garder un secret est un devoir que chaque musulman doit entretenir sous peine de voir les siens révélés un jour ou l’autre.
Lorsqu’une personne nous confie un secret elle met entre nos mains une confiance intime, sa dignité et sa réputation.

Cheikh Otheimine explique la définition d’un secret : « ce qu’un frère te confie et te demande de ne pas le dévoiler aux gens. C’est aussi ce qu’une personne te confie en prenant soin que personne ne puisse entendre votre discussion, le secret c’est aussi ce qu’une personne te confie et dont elle craint que les gens le sache, ou aurait honte si les gens venaient à savoir etc… »

Ainsi, divulguer un secret s’apparente à une grave trahison:
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Lorsqu’un homme raconte quelque chose puis se détourne, il est du devoir et de la responsabilité de celui qui l’a entendu de le garder secret. » (Hadith rapporté par Jâbir).

Allah soubhanou wa ta’ala dit:
« …Et remplissez l’engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements. » (Coran, 17/34).
Le meilleur conseil a apporté à un croyant qui ne se sent pas capable de préserver un secret est de l’inciter à ne pas l’écouter afin d’éviter la colère de Notre Créateur.

Certains hadiths expriment combien le secret en Islam tient une place privilégié et l’importance pour les parents de l’inculquer à leurs enfants.
Anas ibn Malik (qu’Allah l’agrée) raconte:
« Le Messager de Dieu vint, alors que je jouais avec d’autres enfants. Il nous salua et m’envoya en mission. Ma mère fut inquiétée de mon retard et me demanda à mon retour à la maison: “Qu’est-ce qui t’a retenu ?” Je lui dis : “Le Messager de Dieu m’a envoyé faire une mission”. Elle me dit: “Et de quoi s’agissait-il ?” Je lui dis : “C’est un secret.” Elle dit : “Surtout ne dévoile à personne le secret du Messager de Dieu”. Anas dit à Thàbit : “Par Allah, O Thabit ! si j’avais révélé ce secret à quelqu’un d’autre avant toi, je t’en aurais parlé”. » (Hadith rapporté par Tàbit).

La femme délie très facilement sa langue mais l’homme doit également veiller à ne pas raconter publiquement l’intimité de sa vie de couple.
Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit:
« Parmi les personnes qui auront chez Allah la plus mauvaise situation qui soit le Jour de la Résurrection, il y a l’homme qui a un rapport sexuel avec sa femme, puis il divulgue son secret ». (Hadith rapporté par Abû Sa’îd al-Khudarî).

Garder un secret est un signe de haute noblesse et il est l’une des caractéristiques des grands hommes ainsi que des femmes vertueuses.

AJIB.FR
***


Quand dans le couple, l’homme et la femme font chambre à part.

Faire chambre à part est une preuve indiscutable du déclin du couple.
En effet, dormir avec son époux dans un même lit fait partie de « al-`ichratou bi al-ma`rouf » (vie conjugale fondée sur la bienfaisance mutuelle).

Ainsi, dormir séparément va à l’encontre de cela, et est une preuve de l’éloignement réel (dans le fond et la forme) des deux époux (selon la réponse de Cheikh Abdallah `Atiq al-Matterafi).
La pire des cas est lorsque la femme refuse de rejoindre le lit conjugal pour fuir son époux.
Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit:
«Si l’homme appelle sa femme à son lit et elle ne vient pas, et il passe la nuit en colère, les anges la maudissent jusqu’au matin.» (Hadith d’Abou Hourayra).
La seule excuse légiféré qui permet à la femme de s’abstenir de partager le lit conjugal est la maladie ou tout autre excuse de ce genre.

Même si à l’époque de notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dormir dans le même lit n’était pas une obligation, on peut constater que partager son lit est un signe d’harmonie et d’amour dans le couple.
De nombreux couples font chambre à part lors de disputes mais il s’avère que cette solution aggrave la situation et prolonge ou envenime le conflit.

AJIB.FR
***


Belgique : Bruxelles : l’école musulmane La Sagesse ouvrira à la rentrée de septembre.

Le conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le projet d’arrêté pour la création d’une école confessionnelle musulmane sur le territoire de Forest.

Mercredi dernier, le conseil des ministres de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le projet d’arrêté pour la création d’une école confessionnelle musulmane sur le territoire de Forest. L’école La Sagesse (El Hikma, en arabe) ouvrira ses portes aux élèves dès cette rentrée de septembre.

Dans un premier temps, sept classes maternelles et cinq classes de primaire seront prêtes: elles pourront accueillir entre 240 et 250 élèves. A terme, la section fondamentale de La Sagesse, située rue Saint-Denis dans le bas de Forest, souhaite pouvoir offrir 400 places. Une bouffée d’oxygène pour cette partie du territoire bruxellois victime du boum démographique.

Le parcours de l’école la Sagesse est long et compliqué. Le projet remonte à 2014. Il voit le jour dans un contexte de défiance à l’égard de l’islam. Reste que pour les promoteurs du projet, il aura d’abord fallu convaincre les autorités publiques et récolter des moyens financiers pour pouvoir acquérir un bâtiment, l’aménager, le mettre aux normes… En trois ans, trois millions d’euros ont pu être récoltés.

journaldumusulman.fr
***

 


Palestine : Un père juif accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, car elle voulait se convertir à l’islam.

Un père de famille israélien est accusé d’avoir tué sa fille de 17 ans, de plusieurs coups de couteau, car elle voulait se convertir à l’islam.

Elle venait tout juste d’être diplômée et de quitter le lycée. Retrouvée morte au domicile de ses parents, à Ramla, dans le centre d’Israël, le 13 juin dernier, le corps mutilé de multiples coups de couteau, Henriette Karra, 17 ans, n’aura jamais pu se lancer dans sa vie d’adulte. La faute, apparemment, à un différend familial ayant tragiquement tourné.

C’est en tout cas ce que pense la justice israélienne qui a mis en examen dimanche le père de la jeune femme, comme le rapporte notamment CNN.

Le père de famille a d’abord refusé de collaborer à l’enquête avant d’avouer être à l’origine du meurtre.

Poignardée à plusieurs reprises

Le meurtre a eu lieu le 13 juin dernier. La jeune adolescente de 17 ans a été retrouvée morte au domicile de ses parents à Ramla, dans le centre d’Israël. Son corps était mutilé de multiples coups de couteau. Trouvée gisante et inanimée sur le sol de la cuisine, Henriette Karrasera déclarée morte sur place par les secours. Comme le rapporte CNN, quelques heures auparavant, elle avait fait part de son intention de se convertir à l’islam. Ne supportant pas la nouvelle, son père, Sami Karra, aurait alors décidé de la tuer. Le père vient d’être mis en examen pour meurtre.

Sami Karra a été mis en examen pour meurtre, dimanche 16 juillet, près d’un mois après les faits. Il est accusé d’avoir tuée sa fille de 17 ans, parce qu’il était opposé à sa conversion. Pour le moment, la défense a contesté ces accusations, assurant qu’il n’y a pas assez de preuves.

journaldumusulman.fr
***


France : Cannes : Cédric Herrou interpellé en compagnie de 156 migrants.

La police a interpellé 156 migrants à la gare de Cannes lundi 24 juillet. L’agriculteur Cédric Herrou a lui aussi été arrêté alors qu’il les accompagnait pour rejoindre Marseille afin d’y effectuer des demandes d’asile.

Il s’agit de la sixième fois que le militant est arrêté en l’espace d’un an pour ses activités de soutien aux migrants clandestins. Une centaine de migrants ont été conduit en car à Menton tandis que les autres ont été gardés par la police en attendant un transfert futur.

Cédric Herrou, originaire de Breil-sur-Roya, est membre de Roya citoyenne, une association qui vient régulièrement en aide aux migrants.

Depuis avril dernier, un millier de personnes ont pu entamer leurs démarches dans l’optique d’obtenir l’asile. Les demandeurs devaient se présenter au guichet de l’association Forum réfugiés à Nice. Mais, depuis lundi 24 juillet, cette structure n’enregistre plus que les dossiers de migrants qui souhaitent rester dans les Alpes-Maritimes. Le département n’a pas de centre d’accueil de première urgence car les élus s’y opposent. Ainsi, plus d’une centaine d’entre eux a choisi de se rendre à la préfecture de Marseille. Eric Ciotti, président du conseil département, a demandé à l’Etat de « faire cesser l’action de M. Cédric Herrou et de ceux qui le soutiennent ».

saphirnews.com
***


Chine : les Ouïgours forcés d’installer une application de surveillance sur smartphone.

Le quotidien devient de plus en plus compliqué pour la minorité musulmane et turcophone des Ouïgours. Depuis juillet, le gouvernement chinois leur ordonne de télécharger sur leur smartphone « Jingwang », qui se révèle être une application de surveillance.

Selon Mashlabe, les habitants ont été averti d’un message transmis via la messagerie WeChat. Les utilisateurs doivent scanner un QR code pour la télécharger. Cette application permettrait de « détecter automatiquement les vidéos, images, e-books et documents éléctroniques religieux » dans les smartphones des utilisateurs.

Un bel outil d’espionnage qui a accès au contenu du smartphone tels que les logins des connexions wifi, les identifiants aux applications WeChat et Weibo, au numéro IMEI ainsi qu’aux données de la carte SIM. Jingwang scanne tous les fichiers stockés dans les appareils et les font correspondre à une base de données du gouvernement qui répertorie les contenus supposés faire l’apologie du terrorisme.

Si des contenus jugés illégaux sont interceptés, l’individu devra les supprimer. Les personnes n’installant pas l’appli encourent une peine de dix jours de prison. L’Etat promet des mesures de vérification afin de s’assurer que tous les smartphones soient équipés.

« Les autorités chinoises vont devoir s’expliquer sur cette application et sur ce qu’elle est capable de faire », dénonce Maya Yang, chercheure pour Human Rights Watch. « Je crois qu’il y a bien une raison de s’inquiéter sur les données que ces applis peuvent collecter à propos des utilisateurs et de leurs activités, sans qu’ils ne le sachent ni en consentent », ajoute, pour sa part, Joshua Rosenzweig d’Amnesty international. Le gouvernement chinois poursuit, par tous les moyens, sa politique de répression envers les Ouïgours, principalement implantés dans la province de Xinjang, dans le nord-ouest de la Chine.

saphirnews.com
***


Australie : la figure de proue de la lutte contre l’islamophobie, victime d’un cyber-harcèlement, démissionne.

Elle vient de jeter l’éponge, usée par un cyber-harcèlement qui est allé crescendo en l’espace de trois ans, se déchaînant contre sa personne, ses origines afghanes et son islamité, Mariam Veiszadeh, 33 ans, une brillante avocate australienne devenue la figure de proue de la lutte contre l’islamophobie sur la terre du Bush, aura jusqu’au bout opposé une résistance pleine de panache à ses ennemis fanatisés à l’extrême, mais leurs menaces de mort glaçantes proférées à maintes reprises auront eu raison de sa ténacité.

Hissée sur un piédestal dans la lointaine Australie, la fondatrice et présidente de l’association « Islamophobia Register Australia » (IRA), encensée à la fois par ses coreligionnaires pour son activisme salutaire et l’ensemble de ses concitoyens qui, au paroxysme de la violence islamophobe qui l’a prise pour cible, ont fait bloc derrière elle via le hashtag #Istand with Mariam, a démissionné, la mort dans l’âme.

Dans le viseur de groupuscules ultra-nationalistes rendus hystériques par sa notoriété grandissante et les insignes distinctions qui l’ont doublement consacrée « Australienne de l’année» et « Femme musulmane de l’année » en 2016, Mariam Veiszadeh s’est notamment attirée les foudres de la bouillonnante Ligue de Défense Australienne pour avoir protesté vigoureusement, en 2014, contre un t-shirt aux relents nauséabonds commercialisé par Woolworths, la plus grande chaîne de supermarchés du pays.

Son sang n’avait alors fait qu’un tour à la vue du slogan délétère cousu sous l’étendard national ornant le t-shirt « L’Australie, l’aimer ou partir », qui n’est pas sans nous rappeler l’ère Sarkozy de sinistre mémoire et sa petite phrase décochée telle une flèche empoisonnée contre l’islam et la concorde nationale : « la France, tu l’aimes ou tu la quittes ».

Dès lors, elle fut en butte à des représailles impitoyables sur les réseaux sociaux, se retrouvant odieusement caricaturée, brocardée, injuriée, menacée des pires sévices, jusqu’à la « décapitation » par un site se réclamant ouvertement de son appartenance à la mouvance néo-nazie.

Mariam Veiszadeh, l’instigatrice du recensement des actes islamophobes sur le sol australien pour mieux en dénoncer l’ampleur, épouse de Ehssan Veiszadeh, le directeur de la communication de Gladys Berejiklian, la Première ministre de la Nouvelle-Galles du Sud, était devenue la musulmane à abattre sur la Toile gagnée par une effervescence malsaine.

La présidente de l’IRA qui, il y a peu encore, déplorait vivement que le terme « islamophobie » soit mal compris dans l’opinion, surtout par des « ignorants » prenant un malin plaisir à le dénaturer à seule fin de semer la confusion dans les esprits, a transmis les rênes de son association à l’Américain Brice Hamack, l’ex-coordinateur du Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR). Celui-ci s’est particulièrement illustré en 2015 par sa critique virulente du FBI, l’accusant de se livrer à une terrible chasse aux sorcières contre les musulmans derrière le paravent de la lutte anti-terroriste.

Avant de passer le flambeau avec une infinie tristesse, Mariam Veiszadeh, pleinement consciente que son combat ne s’achève pas avec son retrait de la scène publique, a une dernière fois tiré la sonnette d’alarme sur Facebook : « la sensibilisation à l’islamophobie et à la discrimination anti-musulmans demeure un défi de taille, comme c’était le cas en 2014 », a-t-elle averti avec gravité.

oumma.com
***


Palestine : Solidarité : un chrétien prie avec les musulmans à Jérusalem.

Nidal Aboud, un palestinien de 24 ans de confession chrétienne, Bible à la main, a prié aux cotés des musulmans à Jérusalem, suite à l’installation par Israël de portiques de sécurité aux abords de l’esplanade des Mosquées, empêchant ainsi les hommes de moins de 50 ans de prier à la mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’islam

A la différence des fidèles musulmans il a effectué le rituel chrétien de la prière. Lorsque les musulmans se prosternaient, il effectuait le signe de la croix, lorsqu’ils récitaient des versets coraniques, il lisait la Bible, et lorsqu’ils prononçaient la formule “Allahu Akbar” (Dieu est le plus grand), il se tenait debout silencieusement avec beaucoup de respect.

Il était le seul chrétien parmi les milliers de musulmans à assister à la prière du vendredi dans le quartier de Wadi El-Joz, en dehors de la vieille ville de Jérusalem. Depuis, cette photo s’est largement répandue sur les réseaux sociaux, devenant un symbole de solidarité islamo-chrétienne en cette période de conflit.

Nidal Aboud, qui auparavant n’avait jamais assisté à une prière musulmane, a déclaré à CNN qu’il voulait se tenir aux côtés des musulmans pendant leur prière. “J’ai un rêve depuis que je suis petit, celui de propager l’amour dans le monde. Je voulais être celui qui sème l’amour dans le cœur des gens“.

“J’ai demandé la permission à mes amis musulmans de prier avec eux. Ils m’ont demandé de me tenir derrière eux.” a également précisé Nidal Aboud. “Ma motivation était de manifester ma solidarité avec mes frères musulmans et ma condamnation de ‘l’occupation israélienne, et sa politiques d’atteinte à la souveraineté de nos sites religieux , qu’il s’agisse de la mosquée ou de l’église “.

Aboud a par ailleurs signifié qu’il refuserait de passer au détecteur de métaux, si l’un d’eux était placé à l’extérieur de l’Église du Saint-Sépulcre située dans la vieille ville, un site qui englobe également le lieu de la crucifixion de Jésus Christ. Partisan du dialogue entre toutes les religions, Aboud perçoit son geste de solidarité comme un signe de Dieu que son rêve “soit devenu réalité: celui d’être un ambassadeur de bonne volonté entre les religions“.

oumma.com
***


Etat d’Israël ou la culture de la braise au Proche-Orient.

Habitué aux provocations afin de justifier des répressions démesurées envers les Palestiniens, l’Etat d’Israël ne manque jamais d’ingéniosité, en recourant à des politiques toujours plus répressives afin de saboter toute tentative de paix et se constituer en “victime” aux yeux de l’opinion internationale.

Rappelons-nous du 28 septembre 2000. Une date marquée par la visite d’Ariel Sharon sur l’esplanade des Mosquées, provoquant près de 6.000 morts (à 90% palestiniens), altérant ainsi toute possibilité d’accord sur les 5 années supplémentaires, suivie d’une répression féroce de la population palestinienne.

Nous nous trouvons dans la crise actuelle dans la même configuration. Un remake de “l’oeuvre de Sharon” à la sauce Netanyahu, en portant atteinte cette fois-ci à ce qui reste de vital pour les Palestiniens, le sacré.

Après les avoir privés de leur indépendance, de leurs terres, de leurs droits les plus élémentaires, l’Etat d’Israël savait pertinemment qu’il allumait une nouvelle mèche en empêchant l’accès au plus grand nombre d’entre eux (les hommes de – 50 ans) à la mosquée Al Aqsa, coeur de l’identité palestinienne et l’un des lieux les plus sensibles du Proche et Moyen-Orient.

Une analyse partielle et hors contexte des médias.

Certains de nos médias, et particulièrement nos “fast-food” de l’info (qui préfèrent se concentrer davantage sur la starisation de leurs présentateurs plutôt que sur la qualité du contenu), présentent comme à chaque fois les faits sans rappeler le contexte. Ils contribuent ainsi à donner l’image d’un peuple violent qui refuse un simple contrôle par l’installation de portiques détecteurs de métaux, censée être une réponse au meurtre de trois israéliens implantés dans les colonies. Une information partielle, qui induit aussitôt des sous-entendus dans l’esprit du téléspectateur lambda.

Ces médias ne rappellent pas (ou trop peu) le contexte historique et politique. Depuis 60 ans, les Palestiniens vivent en effet dans une prison à ciel ouvert, voient leurs terres confisquées et leur territoire se réduire par le développement incessant de colonies (200 familles juives de France se sont récemment installées avec fierté). Ils subissent des coupures d’eau et d’électricité de façon répétitives, notamment durant les mois de ramadan. Leurs “droits” civiques, espace aérien et l’unique terminal commercial sont sous contrôle israélien. Aucun pays, ni aucune instance internationale ne peut influer sur les décisions israéliennes et sa politique coloniale. Quant aux résolutions de l’ONU, quand elles ne subissent pas le veto américain, elles sont tout simplement ignorées et même refusées en toute impunité.

Le refus de l’accès à la Mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’islam, à la majorité des hommes palestiniens (les – de 50 ans), s’est traduit par des heures de files d’attente avec le risque de se voir refouler, une fois arrivé aux portiques. Une nouvelle humiliation qui caractérise cette “dépendance” supplémentaire vis-à -vis de celui qui vous colonise méthodiquement depuis plus d’un demi siècle. Autant d’éléments à rappeler pour une saine compréhension de ces événements, plutôt que de les réduire à une réaction violente des Palestiniens, incapables de comprendre cette politique sécuritaire israélienne.

La perception d’une situation prend une toute autre dimension, si l’on intègre tous les compartiments de ce contexte colonial. Une démarche intellectuelle dont nos médias sont très éloignés, préoccupés qu’ils sont par orienter l’opinion et non l’informer.

Quel peut- être le rôle de la France?

Notre président Emmanuel Macron pourra mesurer la portée de son message envoyé à Benyamin Netanyahu lors des commémorations de la rafle du Vel d’Hiv. Le président jupitérien lui a rappelé que la paix au Proche-Orient passe par l’arrêt des colonies, la reconnaissance de la Palestine comme Etat avec Jérusalem comme capitale conjointe… bref, une rhétorique classique qui vise à la reconnaissance légitime des droits d’un peuple, à sa liberté et à son auto-détermination.

Voilà, M. Le Président comment vous répond cet état “ami” de la France, par l’intermédiaire de son Premier ministre, reçu avec tous les égard par le pays des Droits de l’homme, à la devise républicaine arborant les valeurs de “Liberté, Égalité et Fraternité “. La France a été historiquement très influente au proche-Orient, mais il convient de demeurer réaliste et reconnaître sa faiblesse diplomatique dans cette région du monde.

Cher président Macron, l’Etat d’Israël a surtout comme principal ami, les Etats-Unis, son traditionnel allié, garant de sa sécurité. Israël, qui oeuvre avant tout pour la seule défense de ses intérêts, n’hésite pas à s’abriter derrière l’antisémitisme pour écarter toute critique de sa politique criminelle. Il pousse l’ignominie jusqu’à le pratiquer lui-même par ailleurs. Faut-il rappeler que les Arabes (et donc les Palestiniens) sont tout aussi sémites que les juifs ?

Sans effectuer de comparaison, ces discriminations nous rappellent celles dont sont victimes certains de nos citoyens français de confession musulmane, victimes d’une interprétation erronée de la laïcité, instrumentalisée comme moyen de combat contre les religions.

Eric Berlingen, Porte- parole de l’UDMF – Union des Démocrates Musulmans Français.

oumma.com
***


Palestine : L’occupation retire les détecteurs de métaux des entrées d’al-Aqsa.

Le gouvernement d’occupation israélienne a retiré les détecteurs de métaux qu’il avait installés aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa à Jérusalem occupée, une mesure de sécurité arbitraire qui avait été suivie de violences meurtrières entre occupants et Palestiniens.
La décision de ne plus utiliser ces portiques de sécurité a été annoncée dans la nuit par le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, après une intense mobilisation diplomatique internationale visant à empêcher une extension de la crise au-delà de l’Etat d’occupation et des territoires palestiniens.

Le cabinet israélien a accepté « la recommandation de tous les organismes de sécurité sionistes de remplacer l’inspection au moyen de détecteurs de métaux par une inspection de sécurité basée sur des technologies avancées et sur d’autres moyens » en référence à l’installation des caméras de surveillance aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa, a déclaré le bureau du criminel Netanyahu dans un communiqué.
Il est à noter que des caméras ont été installées cette semaine à certaines entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa.

Suite à cette décision, des ouvriers se sont immédiatement attelés, dans la nuit de lundi à mardi, à démonter les détecteurs positionnés aux entrées de la mosquée sainte d’al-Aqsa.
Dans le même temps, des centaines de fidèles palestiniens se sont rassemblés à la porte d’al-Asbat, mais ils ont été confrontés par les forces armées d’occupation israéliennes qui les ont matés et dispersés avec des grenades lacrymogènes et des bombes assourdissantes.

En savoir plus sur
https://french.palinfo.com/32449
@Copyright Le Centre Palestinien D’Information

CPI Centre Palestinien D'information
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Autriche: Un palestinien condamné à la perpétuité pour avoir planifié une opération contre l’occupation
.
La justice autrichienne a condamné lundi à la réclusion à perpétuité le réfugié palestinien, Abdul Karim Abou Habel, âgé de 27 ans, après qu’il avait donné des instructions pour deux personnes séjournant dans les territoires palestiniens
.
Le Hamas appelle à une intervention urgente pour protéger Al-Aqsa des régimes sionistes
.
Les forces israéliennes lancent un ballon de surveillance au dessus de la barrière de Zaatara
.
Erdogan: Israël tente de prendre al-Aqsa aux musulmans
.
Blessés et arrestations signalées lors de raids israéliens avant l’aube
.
Les Brigades d’Al-Qassam endeuillés par la mort d’un de leurs combattants
.
L’occupation retire les détecteurs de métaux des entrées d’al-Aqsa
.
Cisjordanie: la mère de l’auteur de l’attaque de Halamish arrêtée
.
L’occupation installe des barrières de fer devant la porte des Lions
.
La mission diplomatique israélienne a quitté Amman
.
Un palestinien blessé par balle lors des affrontements à Jerusalem
.
Istanbul: L’OCI se réunit le 1er août pour discuter sur la mosquée al-Aqsa
.
L’occupation installe des checkpoints et arrête deux journalistes à Toulkarem
.
5 morts et 1090 blessés dans les affrontements d’Al-Aqsa
.
DCI Palestine : 11 enfants tués par Israël depuis le début de l’année
.
A l’ONU, le criminel Danon cherche à justifier les crimes sionistes à Jérusalem occupée
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein #Hui

Flash info du 30 Cha’ban 1438.

Flash info du 30 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Santé : Comment gérer la fièvre chez l’enfant.

Votre enfant s’est réveillé au milieu de la nuit inconsolable ? Il semblait chaud au toucher, vous prenez rapidement sa température et là : 39,5° ! Naturellement, vous êtes inquiets pour votre enfant. Faut-il appeler immédiatement son médecin ? Faut-il se précipiter aux urgences ? Voici quelques conseils utiles et réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur les enfants fiévreux.

Quand une fièvre n’est très probablement pas grave.

Rappelez-vous, la fièvre est une réponse naturelle de votre corps à une infection, et non pas nécessairement un signe que quelque chose de grave est en cours.
La fièvre peut élevée n’est généralement pas grave, facile à traiter et peut facilement attendre le matin pour être évalué par votre médecin.
La fièvre entre 38,5 et 39,5° n’est généralement pas grave, elle peut attendre jusqu’au matin pour être évalué.
La haute fièvre (40°) ou plus qui descend rapidement à 37,8/38,5° n’est généralement pas sérieuse et peut attendre jusqu’au matin.

Donc pour l’instant, ne vous précipitez pas à appeler votre médecin. Lisez ce paragraphe, essayez de traiter la fièvre puis appelez votre médecin pendant les heures de bureau. Attention toutefois car, il sera nécessaire d’appeler un médecin assez rapidement dans certaines situations :

Quand appeler en urgence votre médecin.

Voici les situations qui justifient habituellement un appel urgent à votre médecin. Si aucunes de ces types de fièvres de l’enfant correspondent à votre situation actuelle, alors vous n’avez probablement pas besoin d’appeler votre médecin.

Si votre enfant est âgé de 6 semaines ou moins, et qu’il a une fièvre de 38,5 degrés ou plus, cela peut être considéré comme une urgence médicale. Votre médecin doit évaluer votre enfant assez rapidement, que ce soit pendant les heures ouvrables ou dans une salle d’urgence après les heures. Avant votre départ, assurez-vous de confirmer la fièvre de l’enfant avec un thermomètre rectal (si disponible) avant de contacter votre médecin.
Les nourrissons âgés de 7 semaines à trois mois avec une fièvre de plus de 38,5° justifient un rendez-vous avec votre médecin dans les prochaines heures. Vous n’avez généralement pas besoin de contacter votre médecin au milieu de la nuit dans cette situation si le cabinet ouvre le matin. Essayez dans un premier temps de traiter la fièvre et contactez votre médecin au réveil si bébé semble toujours aussi mal.
Si votre enfant de tout âge a un ou plusieurs des symptômes suivants, vous devriez probablement appeler votre médecin immédiatement:
Fièvres de 40° ou plus qui ne baisse pas malgré les traitements
Léthargie – La léthargie fait référence à un enfant mou, sans vie, qui ne répond pas ou ne veut pas établir un contact visuel.
Irritabilité – Un enfant vraiment irritable va pleurer pendant des heures avec un minimum d’interaction verbale et étant presque impossible à consoler.
Méningite – Les symptômes sont une forte fièvre, raideur de la nuque ou des douleurs dans le dos de la nuque, des vomissements, des maux de tête, lumière qui fait mal aux yeux. Avant de contacter votre médecin, vous devriez rechercher d’autres symptômes, comme la toux, des vomissements, des éruptions cutanées, etc.

La fièvre est-elle forcement dangereuse ?

Non, beaucoup de parents ont cette idée fausse que la fièvre est systématiquement une mauvaise chose et qu’elle est un signe sous-jacent de maladie grave. Ceci n’est pas vrai. La fièvre de l’enfant est une réaction normale et saine du corps face à une maladie. Le système immunitaire du corps libère des produits chimiques qui augmentent la température du corps. Cela fait partie du processus normal de lutte contre l’infection.

Dois-je traiter une petite fièvre ?

Non, la petite fièvre est utile dans la lutte contre l’infection. Elle aide le système immunitaire de votre enfant à se construire et à se défendre plus facilement lorsqu’il est attaqué par des infections. Vous ne devez traiter une fièvre seulement quand votre enfant ne la supporte pas.

Top 3 des causes qui provoque une fièvre.

Si votre enfant a de la fièvre, elle est sûrement due à une de ses trois causes :

Infection virale.

Ceci est la cause la plus fréquente de fièvre chez les enfants. Les exemples sont: la roséole , le rhume , la grippe , coxsackie (main, fièvre aphteuse), la varicelle , la cinquième maladie , ainsi que beaucoup d’ autres. La plupart des virus ne sont pas dangereux. Il suffit d’attendre plusieurs jours pour que la fièvre baisse et s’arrête d’elle-même car de toute façon elle n’est pas traitable avec des antibiotiques.

Infection bactérienne.

Quelques exemples : l’infection de l’oreille , infection des sinus , la pneumonie, infection de la vessie et l’angine streptococcique. La fièvre provoquée par ce type d’infection bactérienne peut être traitée avec des antibiotiques, bien que le traitement puisse généralement attendre le lendemain pour contacter votre médecin.

Dentition.

Les poussées dentaires peuvent provoquer de la fièvre chez l’enfant, bien que généralement elle ne dépasse pas les 38,5.

Traiter la fièvre.

Première étape : aérer bien la pièce car laisser votre enfant dans une pièce chauffée et étouffante n’est pas une bonne solution. Le pièce doit se trouver à température ambiante.
Deuxième étape : enlever les couches superflues de vêtements afin que la chaleur puisse se disperser plus facilement. Pensez également à bien hydrater votre enfant (tétée ou eau).
Un bain tiède et relaxant : Si votre enfant apprécie le bain alors celui-ci lui fera le plus grand bien. Attention, il s’agit de lui donner un bain à une température adapté à sa fièvre soit -2° en dessous sa température. Un bain trop froid risque de lui provoquer des convulsions. Vous pouvez y ajouter des plantes antipyrétiques et relaxantes, telles que : Achillée Millefeuille, Bourrache, fleur de Sureau, Camomille, Lavande, Saule…
Homéopathie : vous pouvez utiliser un traitement classique : Belladona 4CH ou d’Arnica 4CH, à raison de 5 granules au 2 heures.
Le doliprane restera, pour moi, la dernière solution à apporter à l’enfant mais il peut être utilisé (avec parcimonie).

AJIB.FR
***


C’est officiel, Ramadhan 2017 débutera ce samedi 27 mai !

Le CFCM vient d’annoncer la nouvelle, le mois sacré de Ramadhan 2017/1438 débutera officiellement ce samedi 27 mai in sha Allah !

Communiqué officiel.

Il y a tout juste 45 minutes que l’annonce a été faite. La lune n’ayant pas été observée, le début du mois de jeûne de cette année débutera ce samedi 27 mai. Le CFCM a annoncé la nouvelle à travers un communiqué officiel :

« Réuni dans un esprit d’unité et de solidarité à la Grande Mosquée de Paris ce jeudi 25 mai 2017 (correspondant au 29ème jour du mois de Chaâbane 1438 de l’année hégirienne), et après consultation des données astronomiques en France (Observatoire de Paris et de Belgique) ainsi que des données astronomiques recueillies auprès des pays musulmans, l’ensemble des fédérations musulmanes de France en présence du Président du CFCM Anouar Kbibech et les membres de son bureau exécutif, n’a pas constaté la vision de la nouvelle Lune. Par conséquent, la durée du mois de Chaâbane est de 30 jours. Aussi, conformément à la Tradition du Prophète (SAWS), le premier jour du mois béni de Ramadhan de l’année 1438 de l’Hégire est fixé au : samedi 27 mai 2017. »

Puisse Allah le Très-Haut vous assister et vous accompagner durant chaque jour de ce mois sacré et exaucer vos invocations les plus sincères !

AJIB.FR
 » target= »_blank »>katibin.fr

***


Ils protestent avec des tranches de porc contre l’ouverture d’une mosquée en Italie.

Une trentaine de personnes ont manifesté dimanche 21 mai dans la ville de San Stino di Livenza, près de Venise en Italie, contre l’inauguration d’une mosquée.

En signe de protestation, ils ont installé en face de l’édifice religieux un banquet sur lequel ils avaient posé des tranches de rôti de porc.

Une provocation soutenue par le parti d’extrême droite italien, la Ligue du Nord, qui avait lancé une pétition contre ce nouveau centre culturel islamique qui a pourtant eu toutes les autorisations nécessaires pour ouvrir, rapporte la presse italienne.

Près de deux cents fidèles musulmans étaient réunis lors de la cérémonie d’inauguration, à laquelle était présent l’ambassadeur du Maroc en Italie, Hassan Abouyoub, ainsi que le maire de la ville, Matteo Cappelletto.

Le chef religieux de la nouvelle mosquée, Bouchaib Tanji, avait invité à la cérémonie toute la population. « Nous voulons que cet endroit soit ouvert à tous les citoyens qui veulent en savoir plus sur le monde et la culture islamique », a-t-il déclaré dimanche.

journaldumusulman.fr
***


La réponse parfaite d’une femme à un troll islamophobe après les attentats de Manchester.

L’attentat survenu lundi 22 mai à Manchester qui a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés, dont de nombreux enfants et adolescents, a été revendiqué par l’organisation terroriste Daesh. Peu après l’attaque, les discours les plus islamophobes se sont multipliés sur internet et les réseaux sociaux. Sur twitter, les internautes les plus xénophobes appellent désormais à la haine des musulmans et des immigrés.

Quelques heures après le drame, une utilisatrice de twitter, qui était présente au concert, a publié un message sincère aux personnes touchées par l’attentat.

« Je ne peux pas le croire, j’ai le cœur brisé, je suis tellement désolé pour toutes les familles qui ont perdu leurs proches et pour tous ceux qui ont été blessés » a tweeté @hannawwh.

Sa réponse à un troll islamophobe

Un troll islamophobe a profité de l’occasion pour s’immiscer dans le fil de discussions et le polluer.

« C’est ce qui se passe lorsque vous laissez les musulmans dans votre pays. » a écrit le troll Agent Richard Gill (@X5265015119).

La réponse de la jeune mancunienne ne s’est pas fait attendre. @hannawwh a été obligé de raconter au troll de service ce qu’elle a vécu.

« C’était un musulman qui nous a fait monter dans son taxi et nous a conduit en sécurité. Un homme très compatissant qui a également été terrifié et a aidé les autres. » a tweeté @hannawwh.

@hannawwh explique à d’autres qu’un homme de religion sikhe offrait ses services aux personnes en détresse. Quant à son chauffeur, il était bel et bien musulman.

« Un homme sikh est offrait des tours gratuits. Il n’était pas le conducteur de mon taxi. Le conducteur était Musulman et je le sais parce qu’il a me l’a dit. »

Des chauffeurs de taxi musulmans offraient leur service

D’autres internautes se sont manifestés pour exprimer leur solidarité et apporter un témoignage similaire.

« C’était un chauffeur de taxi musulman qui m’a fait sortir de cette situation infernale et de la sécurité. Les gens devraient surveiller leurs paroles. » raconte

«Les musulmans sont à blâmer». En réalité, les chauffeurs de taxi musulmans proposaient leur service gratuitement et un médecin musulman travaillait de nuit à sauver des vies. » témoigne Joshua.

« Absolument, un chauffeur musulman m’a emmené la maison la nuit dernière m’a donné de l’eau et a chargé mon téléphone. C’est une star à mes yeux ! » a répondu à son tour Mark.

journaldumusulman.fr
***


Ramadan 2017 : En Algérie, Tunisie et au Maroc, la nuit du doute sera vendredi soir.

Les pays du Maghreb se démarquent cette année du calendrier de l’Arabie Saoudite. Si cela est habituel du côté du Maroc, cette situation est inédite en Algérie.

La nuit du doute se déroulera vendredi 26 mai. Le Ministre des Affaires religieuses et des Wakfs algérien, Mohamed Aïssa, a affirmé que la décision a été prise sur la base de données astrologiques certifiant qu’il sera impossible d’observer le croissant lunaire jeudi, que ce soit à partir de l’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient.

«L’observation du croissant lunaire annonçant le premier jour du mois sacré aura lieu le 29 chaâbane 1438 de l’Hégire, qui coïncide avec le vendredi 26 mai, et ce sur la base «de calculs astronomiques».

Il est tout de même peu probable que le premier jour du mois de Ramadan tombe dimanche selon le Ministre.

La plupart des pays musulmans ont annoncé qu’ils commenceront le mois de Ramadan le Samedi 27 mai.

islametinfo.fr
***


Arabie Saoudite : le 1er jour du mois de Ramadan sera Samedi 27 mai.

Le Qatar, l’Arabie Saoudite et les Emirats-arabes-unis ont annoncé que la nouvelle lune n’avait pas été vue dans le Golf. Le Ramadan 1438 débutera donc normalement samedi. Une vérification sera effectuée demain afin de s’assurer de la visibilité de la nouvelle lune.

Un communiqué a été publié par les autorités saoudiennes via Twitter.

islametinfo.fr
***


L’OTAN rejoint la coalition contre Daesh.

Les 28 États membres du l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) ont décidé, mercredi 24 mai, de prendre part formellement à la coalition internationale contre le groupe terroriste État islamique en Irak et en Syrie.

Ce choix intervient trois jours après le terrible attentat-suicide de Manchester qui a fait 22 morts.

Les États-Unis, qui chapeautent la coalition, réclamaient depuis plus d’un an que l’OTAN s’y implique entièrement.

La décision a été approuvé par les 28 ambassadeurs de l’Alliance atlantique mais, selon une source diplomatique, elle « doit encore être endossée par les chefs d’État et de gouvernement ». Ce sera le cas ce jeudi 25 mai lors du sommet de l’Otan à Bruxelles où Donald Trump va inaugurer un nouveau QG. L’intégration du Monténégro comme 29e pays membre devrait également être acté ce même jour.

saphirnews.com
***


France : Législatives : une candidate voilée victime d’un déchaînement de haine sur Twitter.

Sous son voile doré aux reflets soyeux, Sandra Fourastier, 21 ans, est le nouveau visage féminin de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF). Elle porte fièrement les couleurs éclatantes de son parti « laïc et non religieux » et néanmoins riche de son « éthique musulmane », symbolisant un éveil des consciences dont elle est tout à la fois l’incarnation et l’activiste engagée sur le terrain, à l’approche du premier tour des élections législatives, le 11 juin.

Formant un binôme en « or », complémentaire et volontaire, avec Abdelmajid Aodella, président de l’association « l’Union Gennevilloise » et figure locale de la première circonscription des Hauts-de-Seine, cette jeune française convertie à l’islam prend très au sérieux son rôle de suppléante, consciente de l’enjeu crucial que représente le scrutin local qui se profile à l’horizon.

En lutte contre les extrêmes et le racisme sous toutes ses formes, Sandra Fourastier n’entend pas être reléguée au rang de citoyenne de seconde zone mais veut au contraire « affirmer sa place au sein de la République », et à travers sa candidature, réhabiliter l’image déshumanisée des femmes musulmanes voilées qui sont, de surcroît, les proies de prédilection de l’islamophobie violente.

Cruelle ironie du sort, alors qu’elle a fait sien le slogan de l’UDMF « Agir pour ne plus subir », elle subit, depuis une semaine, des attaques calomnieuses infâmes sur Twitter, allant jusqu’à menacer de porter atteinte à son intégrité physique, pour être apparue voilée sur l’affiche officielle de campagne.

Sandra Fourastier, plus combative que jamais, a accepté de répondre à nos questions et de retracer sa trajectoire personnelle unique.

Vous êtes une jeune française convertie à l’islam et voilée. Avez-vous été élevée dans la tradition catholique et quel a été votre cheminement spirituel ?

J’ai grandi dans un environnement très ouvert, même si mes parents, à l’époque du moins, ne croyaient pas vraiment en Dieu. Ma mère, catholique de naissance, était devenue athée avec le temps, tandis que mon père évoluait doucement vers le protestantisme. Mes soeurs étaient attirées par le bouddhisme, quant à moi, je savais qu’un DIEU existait mais je ne savais pas le nommer. J’ai toujours ressenti un besoin de spiritualité. Très jeune, je me posais déjà des questions sur la création, sur mon existence, je pouvais en discuter des heures avec mon grand-père.

A l’âge de 8 ans, je me suis rapprochée de la seule personne réellement pratiquante de mon entourage : mon oncle protestant. Je lui ai demandé de me faire découvrir sa religion et j’allais donc souvent, le dimanche, à l’église pour enfants qu’on appelait “l’école du dimanche”. J’y ai appris la religion protestante et j’étais souvent celle qui récitait les louanges.

Vers l’âge de 13 ans, toujours en quête de sens, j’ai tapé un jour CORAN sur Internet et j’ai commencé à me documenter sur l’islam avec un intérêt accru. Mes parents étaient au courant mais pensaient que c’était “une mode” passagère. Cependant, au fil des années, j’éprouvais une attirance irrésistible pour la religion musulmane au point de vouloir me convertir, mais sans savoir comment m’y prendre.

Un matin, en me rendant au marché avec ma mère, j’ai aperçu au loin un homme qui tenait un stand de livres sur la religion musulmane. J’avais très envie d’acheter un exemplaire du Coran, mais je n’ai pas osé devant ma mère. Or, à ma grande surprise, c’est elle qui a fait le premier pas en demandant au vendeur : « J’aimerais un Coran pour ma fille ». Celui-ci m’a regardé et m’a aussitôt posé la question : « Es-tu musulmane? ». Je lui ai dit « non », ce à quoi il m’a répondu en me tendant un Coran : « Tiens, alors je te l’offre ».

J’avais 17 ans quand j’ai décidé de me convertir, alors que j’étais chez une amie en train de converser avec sa famille. Lorsqu’un de ses parents me demanda si je voulais devenir musulmane, j’ai dit “oui” en m’exclamant, comme une libération intérieure. Ce soir-là, c’était clair dans ma tête : j’allais prononcer la Shahada.

J’ai immédiatement fait part de ma décision à mes parents qui en furent très heureux pour moi. Ma mère, qui était très curieuse, me posait beaucoup de questions, me regardait prier. Finalement, un beau jour, elle m’a annoncé quelque chose d’incroyable : « Ma fille, j’ai pris rendez-vous à la mosquée pour me convertir ». Rien qu’en songeant à ce moment, je suis encore profondément émue. Aujourd’hui, ce qu’il y a de merveilleux, c’est que nous sommes toutes les deux parfaitement épanouies dans notre croyance.

Quelles sont les raisons qui vous ont incitée à vous voiler dans une société française qui est particulièrement hostile au port du hijab ?

J’ai longtemps hésité à revêtir le voile. A l’époque, je travaillais encore en apprentissage pour une grande marque et ce n’était pas une démarche facile. Cela ne s’est pas imposé à moi comme une évidence au départ. Suite à une réflexion longuement mûrie, j’ai décidé de le porter deux ans après ma conversion et je dois avouer que ce fut pour moi un immense soulagement intérieur.

Au travail, les choses se sont compliquées, mes relations sont devenues plus tendues avec mon responsable et, pourtant, je veillais à retirer mon hijab avant d’entrer dans l’établissement.

Vous êtes étudiante dans quelle discipline ? Rêvez-vous d’un métier ou d’une filière professionnelle en particulier ?

Après avoir choisi de porter le voile et face à la situation conflictuelle que mon islamité visible a générée sur mon lieu de travail, j’ai décidé de quitter mon poste et je me suis consacrée à mon association caritative pendant un an. J’ai ensuite décidé d’obtenir des diplômes dans le social afin d’être plus efficace sur le terrain. Je suis devenue médiatrice et, en parallèle, j’ai repris des études universitaires cette année. Pour le moment, je ne poursuis pas un but de carrière précis, ce que je veux surtout, c’est connaître parfaitement les lois afin d’aider quiconque à ne plus subir d’injustices ou de discriminations en raison de sa couleur de peau, de sa religion, de ses origines.

Comment est né votre désir de vous engager en politique et pourquoi avoir choisi de rejoindre les rangs de l’UDMF, il y a dix-huit mois de cela ?

L’horreur des attentats a fait que j’ai vu le monde changer autour de moi. Les regards ne sont plus forcément les mêmes, les discriminations sont légitimées derrière “l’islamophobie” et déjà bien avant tout cela, les lois liberticides avaient fleuri dans notre pays, et ce, dès le 15 mars 2004.

Mon attachement à l’intérêt général m’a menée tout naturellement vers l’UDMF en 2015, avec l’espoir de parvenir à stopper le phénomène de la bouc-émissarisation des Français musulmans par la sphère politico-médiatique, de défendre nos droits et de faire entendre nos voix et notre message dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

Vous êtes suppléante de l’UDMF dans la première circonscription des Hauts-de-Seine, aux côtés de Abdelmajid Aodella, et vous vous investissez sur le terrain depuis le mois février. Quel est l’accueil que vous réserve la population locale ?

Je suis effectivement candidate aux côtés de Monsieur Abdelmajid Aodella. Nous avons tracté à la cadence d’un jour sur deux pendant un mois dans chaque ville de notre circonscription. Les échanges avec la population locale sont en général très riches, le nom du parti Union des Démocrates Musulmans Français interpelle les gens que nous rencontrons, et les réactions sont de tous types. La plupart du temps, nous sommes agréablement surpris par leur caractère positif. C’est un formidable encouragement à continuer et à redoubler de pédagogie auprès des administrés dans la diversité de leurs composantes. Beaucoup de personnes nous ont même félicités, en nous disant « Enfin, il était temps ».

Nous insistons sur le fait que nous ne sommes pas un parti religieux mais laïc, avec une éthique musulmane, et que le mot « Musulmans » figure dans notre appellation uniquement pour frapper les esprits, étant donné qu’il revient systématiquement dans les discours des médias et des politiques depuis une décennie. Nous expliquons vouloir dé-islamiser les débats en nous recentrant sur les véritables préoccupations des Français, à savoir l’emploi, la santé, l’environnement et tout ce qui nous touche au quotidien. Ce qu’il y a de très réconfortant et stimulant, c’est qu’il y a beaucoup de personnes non musulmanes qui nous soutiennent et acceptent de venir à nos réunions publiques.

Que répondez-vous à ceux de vos concitoyens qui, au nom de la laïcité, vous dénient la liberté de porter le voile et a fortiori le droit de vous présenter à une élection locale ?

Beaucoup d’entre eux ont été contaminés par les discours identitaires totalement contraires à l’esprit républicain et en totale contradiction avec la laïcité. La loi de 1905 n’est pas un rempart contre le religieux et encore moins contre l’islam. Ceux qui affirment cela ne connaissent rien au code électoral et ne font que répéter ce qu’ils ont entendu de la bouche de certains politiques populistes en quête de voix. Rien n’interdit à une citoyenne qui n’est pas un agent de la fonction publique de porter le voile, de se porter candidate et de siéger voilée au sein de l’Assemblée Nationale.

Que dites-vous à vos coreligionnaires qui redoutent de voir le voile interdit à l’université et qui se heurtent au double ostracisme de la société et du monde du travail ?

Je veux dire à toutes ces étudiantes dont les droits les plus élémentaires sont aujourd’hui menacés et qui sont obligées de se déguiser en portant un bonnet, parfois juste pour ne pas être agressées, de se battre pour défendre leurs droits envers et contre tout. Il est temps d’AGIR politiquement pour ne plus avoir à SUBIR cette islamophobie institutionnalisée. Tel est le sens de mon combat.

Dans ce même ordre d’idées, que pensez-vous de la décision rendue par la Cour de justice européenne qui autorise désormais les employeurs à proscrire les signes religieux au sein de l’entreprise ? Un arbitrage rendu à partir de deux affaires de licenciement de femmes voilées, l’une française, l’autre belge.

Cela illustre parfaitement la banalisation, totalement assumée, de la négation des droits fondamentaux des musulmans, non seulement en France, mais aussi dans le reste de l’Europe. Il s’agit là d’une réelle régression de nos acquis. Les femmes ont lutté durant des siècles pour avoir le droit de s’habiller et de s’exprimer librement dans notre pays. La lutte doit donc être poursuivie sans relâche dans ce sens, car l’Histoire est notre témoin et c’est le combat que doivent incarner les féministes du monde entier.

Pourquoi pensez-vous que la candidature de Abdelmajid Aodella et la vôtre pourraient faire la différence dans votre circonscription ?

C’est d’abord un signal fort que nous voulons envoyer à la Nation. Celui, en 2017, d’affirmer pleinement notre place au sein de la République en tant que citoyens à part entière. Nous ne voulons plus nous cacher, nous terrer et nous taire. Cela n’a malheureusement jamais contribué à améliorer les choses.

J’espère que tous les Français, sans distinction aucune, comprendront la nécessité de se mobiliser dans ce combat, car c’est l’essentiel de notre programme. Celui de l’ouverture, du rassemblement pour faire barrage aux idées de l’extrême droite.

Depuis votre apparition sur l’affiche de campagne, il y a environ une semaine, vous êtes victime d’un déchaînement de haine sur Twitter. Que ressentez-vous face à cette violence verbale qui s’extériorise en toute impunité ? Pourriez-vous envisager de porter plainte ?

Je suis évidemment très choquée par les propos orduriers et les menaces qui me visent. Hélas, c’était très prévisible dans le climat ambiant. Si cela va trop loin, j’envisage effectivement de porter plainte. Fort heureusement, cela n’a pas entamé ni mon énergie, ni mon enthousiasme, et c’est avec une motivation décuplée que je sillonne, avec Abdelamajid Aodella, la première circonscription des Hauts-de-Seine dans la perspective de conquérir les suffrages, dimanche 11 juin.

Propos recueillis par la rédaction d’Oumma.com
.

oumma.com
***


Islamophobie : condamnation requise pour Eric Zemmour.

La procureure de la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris a requis mercredi la condamnation du chroniqueur Eric Zemmour, jugé le même jour pour provocation à la discrimination et à la provocation à la haine, après une série de propos d’une rare virulence contre la population musulmane de notre pays.

Mis en délibéré, le jugement sera rendu le 22 juin prochain.

Le chroniqueur était jugé sur citation directe de notre association CAPJPO-EuroPalestine, qui s’était résolue à se porter partie civile, après avoir constaté l’inertie de la justice face aux propos pourtant ouvertement délictueux tenus par Eric Zemmour lors de l’émission C’ à Vous sur France 5, le 6 septembre 2016.

A l’antenne, Zemmour avait estimé que tous les musulmans sont terroristes puisque « le djihad guerrier fait partie du Coran » et sommé les musulmans de « faire le choix entre l’Islam et la France », tirant un trait d’égalité entre les auteurs « djihadistes » d’attentats et l’ islam.

oumma.com
***


Code de bonne conduite avant, pendant et après le Ramadan.

Le bon comportement est capital en Islam. Dans un hadith authentique, le Prophète (Paix et Salut sur lui) dit: « Certes je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles comportements ». Dans un autre hadith, Abdullah ibn ‘Amr ibn al-‘As a dit: «Le Messager d’Allah n’était ni grossier et ne proférait jamais des propos immoraux. Et il disait : «les meilleurs d’entre vous sont ceux qui jouissent d’un bon caractère».

Et qui d’autre est meilleur modèle à suivre que le prophète (Paix et Salut sur lui) ? « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah de façon abondante » (Sourate 33, verset 21).

L’infographie rappelant ce que doit être le comportement du musulman tous les jours, est visible sur www.mouslimradio.info.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’auteur de l’attaque au couteau de Netanya meurt de ses blessures
.
Le citoyen palestinien Mohanad Abou Sefaqa (45 ans) de la ville de Toulkarem, est mort de ses blessures subies il y a deux jours par les tirs des forces armées d’occupation israéliennes, après avoir poignardé un policier israélien à Netanya.

Qu’Allah l’accueil en son Paradis
.
Des manifestants ferment une route principale à Naplouse
.
Ce mois de Ramadan est le plus accablant pour la bande de Gaza depuis des décennies
.
Nouvelle expansion de colonies sur des terres palestiniennes
.
Vendredi de colère par solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Des milliers de colons font irruption dans la vieille ville de Jérusalem
.
Israël veut exclure Shuafat et Kafr Aqab de Jérusalem
.
La Jordanie dénonce les invasions d’al-Aqsa par les juifs extrémistes
.
L’occupation arrête la mère d’un prisonnier de Jénine en route pour l’Omra
.
Le prisonnier Issawi transporté à l’hôpital dans un état critique
.
Le gouvernement sioniste projette l’exécution systématique des prisonniers
.
L’occupation prolonge la détention de six Jérusalémites
.
Qaraqea: Prenez les armes car les prisonniers meurent chez l’occupation
.
20 prisonniers transférés de Hadarim à l’hôpital de Meir
.
Al-Masri: la politique boiteuse de l’Amérique ne changera pas les faits de l’histoire
.
L’occupation arrête 3 enfants au camp d’Aïda et confisque le véhicule d’un prisonnier libéré
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 6 Cha’ban 1438.

Flash info du 6 Cha’ban 1438.

Pour écouter le Coran, des hadiths, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info
******************************************************************


La première chose sur laquelle le musulman sera jugé sera la Salat.

La prière est non seulement le premier pilier de l’Islam mais il est celui pour lequel on va être jugé en premier.
Son importance ne peut être minimisée puisque le prophète Muhammad
(sallAllahou ’alayhi wa salam) a mentionné la salât juste après la profession de foi parmi les conditions pour devenir musulman.
Abû houreyra (radiy’Allahou ‘anhou) a dit : « J’ai entendu le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) dire :
» La première chose par laquelle le serviteur musulman sera jugé le jour du jugement, sera la prière obligatoire. S’il ne l’a pas bien accompli, on dira regardez s’il a des prières surérogatoire. S’il a alors des prières surérogatoires complétez alors ses prières obligatoires.
Et il sera fait ainsi avec chaque acte obligatoire similaire. » »
Un autre hadith de Jâbir (radhi ALlahu ‘anhu) dit que le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit :
« Il y a entre l’homme et la mécréance le délaissement de la prière. »
[Hadith rapporté par Muslim & Abû Dawud].

Au sujet de la salât Allah (soubhanou wa ta’ala) a dit:
« Certes, c’est Moi Allah: point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salât pour te souvenir de Moi. » [Coran 20/14].
« Récite ce qui t’est révélé du Livre et accomplis la Salât. En vérité la Salât préserve de la turpitude et du blâmable. Le rappel d’Allah est certes ce qu’il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites. » [Coran 29/45].

Allah (soubhanou wa ta’ala) a également précisé l’obligation des cinq prières quotidiennes, lorsqu’Il dit à Moïse:
« Moi, Je t’ai choisi. Ecoute donc ce qui va être révélé. Certes, c’est Moi Allah: point de divinité que Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Salât pour te souvenir de Moi. » [Coran 20/ 13 et 14].
La prière permet d’entretenir une relation intime avec Notre Créateur tout en lui démontrant notre sincérité et notre adoration.
Une prière efficace est celle accomplie avec concentration, humilité et foi. En respectant ces trois conditions, le croyant pourra éprouver de la crainte et de l’espoir par rapport à Allah (soubhanou wa ta’ala).

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit:
« Oui, l’homme a été créé instable [très inquiet]; quand le malheur le touche, il est abattu; et quand le bonheur le touche, il est grand refuseur. Sauf ceux qui pratiquent la Salât qui sont assidus à leurs Salâts… » [Coran 70/ 19 à 23].
La prière cinq fois par jour permet de maintenir le croyant dans un état de pleine conscience et lui éviter de se rapprocher du mal.
La salât est la première chose pour laquelle le serviteur aura à rendre des comptes devant Allah (soubhanou wa ta’ala).
Accomplir la prière tout au long de sa vie est une preuve de la véracité de sa foi.

Le jugement divin commence par la prière car c’est la seule obligation que l’on observe cinq fois par jour alors que les autres prescriptions s’imposent une seule fois par an ou dans la vie.
Ainsi, le croyant doit s’appliquer dans l’exécution de sa prière, la faire le plus souvent en groupe, et multiplier es recueillements dans le respect de la sunna de Notre Prophète Muhammad (sallAllahou ’alayhi wa salam) afin de pouvoir profiter de la Grâce divine.

AJIB.FR
**

 

Thomas Pesquet‏ partage une photo de La Mecque depuis l’espace.

Vue depuis l’espace, voici La Mecque, ville sainte pour les musulmans. La sublime photographie, publiée lundi 1er mai, a été prise par l’astronaute français Thomas Pesquet, qui a décollé de la Terre le 17 novembre 2016 à bord d’un vaisseau Soyouz.

Installé dans la station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de la Terre, il publie chaque jour des photos de villes vues depuis l’espace sur les réseaux sociaux. Avec un rythme de croisière de près de 28 000 km/h, l’astronaute ne manque pas d’occasions pour photographier la Terre sous toutes ses coutures, à 400 kilomètres d’altitude. Sa mission durant six mois, il devrait être de retour sur Terre mi-mai.

Photo a voir sur notre site, www.mouslimradio.info.

AJIB.FR
***


France : L’hommage de Macron et Mélenchon à Brahim Bouarram, victime de l’extrême droite .

Le 1er mai 1995, Brahim Bouarram mourrait noyé sur les quais de Seine. Le jeune marocain de 29 ans, père de deux enfants, est attaqué en public par un groupe de trois skinheads, qui faisait partie du cortège annuel du Front national organisé en l’honneur de Jeanne d’Arc. L’un d’eux décide de le jeter dans la Seine au niveau du Pont du Carrousel, à Paris.

Le meurtre, perpétré durant l’entre-deux tours présidentielle qui avait opposé Lionel Jospin à Jacques Chirac, avait alors provoqué l’émoi jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. Une manifestation contre le racisme organisée peu après le drame avait réuni 12 000 personnes. 22 ans plus tard, l’extrême droite, au travers du Front national, est au second tour de l’élection présidentielle, plus forte que jamais.

Tandis que la candidate du FN Marine Le Pen a choisi de faire campagne à Villepinte (Seine-Saint-Denis) où elle tient un meeting lundi 1er mai aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron a déposé, plus tôt dans la journée, une gerbe de fleurs devant la plaque commémorative et a observé une minute de silence en hommage à Brahim Bouarram.

Il était accompagné de la maire de Paris Anne Hidalgo, de son prédécesseur Bertrand Delanoë mais aussi du fils de Brahim Bouarram, Saïd, qui avait 9 ans à l’époque des faits. Ce dernier, qui préside le comité de soutien de l’élu parisien Ian Brossat, a appelé fin avril à faire barrage au FN dimanche 7 mai.

L’hommage symbolique du candidat d’En Marche pour Brahim Bouarram vient après celui organisé vendredi 28 avril au village d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) dont la population avait été massacrée en 1944 par des nazis, puis au Mémorial de la Shoah et au Mémorial des martyrs de la déportation dimanche 30 avril, à l’occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation. Le leader de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon, qui n’a jusque là pas appelé à voter clairement pour Emmanuel Macron, s’est aussi recueilli devant la plaque commémorative en l’honneur de Brahim Bouarram.

AJIB.FR
***


Arabie saoudite : arrestation de 46 terroristes suspectés d’être derrière l’attentat contre la Mosquée du Prophète en 2016.

Moins d’un an après les trois attaques-suicides perpétrées simultanément dans trois villes d’Arabie saoudite, le 3 juillet 2016, causant la mort d’au moins quatre agents de sécurité, le ministère de l’Intérieur saoudien vient d’annoncer l’arrestation de 46 militants du groupe Etat islamique, suspectés d’avoir fomenté cette série d’attentats ciblés, dont celui qui avait été planifié pour faire un carnage dans l’enceinte sacrée de la prestigieuse Mosquée du Prophète, Al-Masjid Al-Nabawi, le deuxième lieu le plus saint de l’islam.

Le porte-parole ministériel, Mansour Al-Turki, a indiqué que les suspects, parmi lesquels figurent 32 Saoudiens et 14 ressortissants pakistanais, yéménites, afghans, égyptiens, jordaniens et soudanais, ont été interpellés à Djeddah. C’est un tapis taché de sang trouvé sur le site d’Al-Harazat, un quartier situé à l’est de la cité portuaire où des affrontements avaient opposé en janvier des terroristes aux forces de sécurité du royaume wahhabite, qui a permis l’identification du terroriste saoudien Mutea Al-Sayari, un expert en matière de fabrication de ceintures explosives, et de remonter la filière.

Mansour Al-Turki a précisé que des descentes policières ont été effectuées dans deux cachettes de la cellule terroriste : un appartement de standing situé dans le quartier d’Al-Naseem et une maison où deux « djihadistes » se sont fait exploser.

Tous ont à leur actif un certain nombre de crimes terroristes, toujours selon le porte-parole du ministère de l’Intérieur saoudien, lequel a insisté sur la « capacité du personnel de sécurité à protéger le territoire national grâce à des ressources suffisantes pour traiter tous les cas », donnant ainsi des gages de réassurance aux Saoudiens, ainsi qu’aux millions de musulmans issus des quatre coins du globe qui, chaque année, forment les plus impressionnantes processions au monde en Terre sainte.

oumma.com
***


Pyongyang fustige Israël pour posséder des armes nucléaires «sous la protection des Etats-Unis».

La Corée du Nord a accusé Israël d’être «le seul possesseur illégal d’armes nucléaires» au Moyen-Orient et a menacé de «punir» Tel-Aviv, après qu’un ministre israélien a qualifié les autorités nord-coréennes de «bande de fous extrémistes».

Dans une interview au site d’information hébreu Walla, le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman avait déclaré que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un était «un fou» à la tête d’une «bande de fous extrémistes» qui «pose un danger à la sécurité du monde». Pyongyang semble avoir «franchi la ligne rouge» avec ses essais nucléaires récents, avait averti Avigdor Lieberman.

En réponse, le ministère nord-coréen de la Défense cité par l’agence de presse KCNA a promis «une punition mille fois plus grande à tous ceux qui osent atteindre à la dignité de son dirigeant suprême» et a qualifié les commentaires d’Avigdor Lieberman de propos «imprudents et calomnieux» émis dans le cadre d’une «campagne israélienne de diffamation».

Pour se justifier, Pyongyang a désigné son arsenal nucléaire de force de dissuasion contre «l’agression américaine», tandis qu’Israël n’est pour la Corée du Nord qu’un «empêcheur de paix». «Israël est le seul possesseur illégal d’armes nucléaires qui jouit du soutien des Etats-Unis, et dans le même temps, Israël attaque la Corée du Nord pour possession d’armes nucléaires», explique le communiqué de la diplomatie nord-coréenne. «L’accès de la Corée du Nord aux armes nucléaires se fait dans le cadre de son droit légitime à l’auto-défense, afin de faire face aux provocations agressives des Etats-Unis. La force nucléaire nord-coréenne est une épée de justice précieuse qui défend avec fermeté la paix dans la péninsule de Corée et dans la région.»

La Corée du Nord a également tenu Israël pour responsable de «crimes contre l’humanité» et l’a qualifié d’«occupant» cherchant à dominer la Palstine et opprimer ses habitants.

Les déclarations d’Avigdor Lieberman ont suscité des critiques au sein même de l’Etat hébreu, où certaines personnalités politiques ont fait savoir qu’Israël avait déjà suffisamment d’adversaires et devait éviter de s’en faire de nouveaux avec de tels commentaires irréfléchis.

«Nous avons assez d’ennemis. Concentrons-nous sur eux», a écrit sur Twitter la députée Shelly Yachimovich.

«Le ministre des Paroles discute de manière irresponsable de la Corée du Nord. Et il n’y a pas de Premier ministre pour brider les ministres qui ne savent pas tenir leur langue», s’est insurgé l’ancien ministre de la Défense, Moshe Ya’alon.

Les tensions déjà très vives se sont intensifiées sur la péninsule de Corée après le test de missile balistique mené par Pyongyang le 29 avril. L’essai a été effectué sur fond d’exercices navals en mer du Japon, conduits par la Corée du Sud et les Etats-Unis, avec la présence notable du porte-avions américain Carl Vinson

Africa24.info
***


La Turquie interdit les émissions TV de rencontres amoureuses.

Le gouvernement conservateur turc a décidé d’interdire les émissions télévisées très populaires de rencontres, en vertu de l’état d’urgence imposé après le coup d’Etat manqué de juillet, selon un décret publié au Journal officiel.

«A la radio et à la télévision, ce type de programmes dans lesquels les personnes sont présentées les unes aux autres pour trouver un petit ami… ne peuvent être autorisés», selon ce décret.

Africa24.info
***


Pyongyang promet «une fin pitoyable» au sous-marin USS Michigan.

Le submersible américain USS Michigan, qui vient d’entrer dans le port sud-coréen de Busan, connaîtra «une fin lamentable» en cas de démarches provocatrices, avertit le portail nord-coréen Uriminzokkiri.

Le site nord-coréen uriminzokkiri.com a mis l’équipage du sous-marin USS Michigan en garde contre toute provocation visant le pays communiste.

« Si le submersible ose entreprendre des démarches provocatrices, il aura une fin pitoyable », lit-on sur le portail.

Toujours selon le site, la Corée du Nord dispose d’un potentiel suffisant pour transformer « porte-avions et sous-marins américains » en « pièces de métal fondu ».

Plus tôt dans la semaine, le département américain de la Défense avait annoncé que son submersible à propulsion nucléaire Michigan avait fait escale dans le port de Busan en Corée du Sud. Auparavant, le Président américain Donald Trump avait envoyé au large de la péninsule coréenne un groupe aéronaval conduit par le porte-avions à propulsion nucléaire USS Carl Vinson.

Dimanche 30 avril, la Corée du Sud et les États-Unis ont bouclé leurs manœuvres militaires annuelles conjointes, tout en poursuivant des exercices navals.

Africa24.info
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Netanyahu reconnaît implicitement que les soldats capturés sont vivants
.
Une palestinienne arrêtée et répression d’une manifestation à Jérusalem
.
Gaza: Lancement d’une série d’activités de solidarité avec les prisonniers
.
Lieberman refuse d’indemniser la famille Dawabsheh qui a été brûlée par des colons
.
Salfit: 46 millions de shekels pour le mémorial de Rehavam Zeevi
.
Provocations des colons à la mosquée d’Ibrahimi
.
L’occupation et ses colons ferment la porte de Sanjal à Ramallah
.
Un jeune de Toulkarem arrêté au passage de Karama
.
200 jeunes jérusalémites condamnés depuis début 2017
.
Naplouse: Affrontements à Sebastia et prise d’assaut de Beit Fourik et Beit Dajan
.
Les prisonniers entament leur 15e jour en grève de la faim illimitée
.
Le Hamas lance aujourd’hui sa feuille de route
.
17 Jérusalémites arrêtés à Issawia
.
Kuala Lumpur: Sit-in en solidairté avec Gaza assiégée
.
Les colons heurtent le deuxième enfant à Hébron
.
Les forces d’occupation ciblent un point militaire revenant aux brigades al-Qassam
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 10 Joumada At-Thani 1438.

Flash info du 10 Joumada At-Thani 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur MouslimRadio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Myriam François Cerrah : le destin d’une actrice britannique convertie à l’Islam.

Au delà d’avoir choqué et révolté tout l’Occident, les attentats du 11 septembre 2001 ont aussi été la cause d’un nombre considérable de conversions à travers le monde et cela par la volonté d’Allah, 3azawajel, wal Hamdulilah. Et même chez de nombreuses célébrités, ces évènements ont été pour eux un déclic, qui a marqué le début d’une nouvelle vie, des ténèbres vers la lumière de l’Islam.

A l’image de Yvonne Ridley, Kristianne Backer, Rosalyn Rushbrook, ou encore Sarah Joseph (fondatrice du magazine musulman « Emel »), ces personnalités britanniques qui ont embrassés l’Islam, Myriam François Cerrah a trouvé en Islam, une source d’apaisement dans laquelle y régnait une justice sociale. Elle explique que « J’ai compris dans mon cheminement vers l’Islam que la justice sociale occupait une part fondamentale dans la personnalité du musulman, et la force de cette justice est devenue pour moi une part de ma propre personnalité ».

Cette actrice britannique connue pour son apparition quand elle était jeune, dans le film « Sense and Sensibility » sorti dans les années 1990, se montre maintenant fierement voilée, intervenant dans divers débats télévisés concernant le statut de la femme musulmane en société.

En mai 2010, elle était l’invitée de l’émission-débat intitulée « Islam and Life » sur la chaine anglaise Press-tv Islam, émission présentée par l’islamologue Tariq Ramadan, dans laquelle elle tente de donner son point de vue en tant que convertie sur la manière dont la femme musulmane est perçue dans l’Ouest de l’Angleterre.

Dans un article de Fox News, elle confie au sujet de sa conversion : « Il y a eu différents facteurs qui ont menés à ce changement en moi. L’un a été lorsque je me suis intéressée à la vie du prophète Muhammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui). Je pense qu’il est (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) l’une des plus grandes figures incomprises de l’Histoire. »

Elle explique avoir trouvé chez le prophète Muhammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) un exemple d’équité et d’équilibre dans tout ce dont le musulman doit accomplir dans sa vie. Elle insiste sur le fait que le message qu’il (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a consacré sa vie à transmettre, est de toujours repousser le mauvais par le bon, le mal par le bien.

Et elle estime qu’il faut toujours se rappeler qu’Allah aime la Justice, et que quoiqu’il en ait pour le musulman, il doit constamment orienter ses actions vers le respect de la Justice, sans jamais transgresser les limites (qui nous feraient basculer dans l’injustice).

Parmi les sages citations qu’elle a retenu du meilleur des hommes (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) il y a celle ci : « Pardonne à celui qui t’a fait du tort, Rejoins celui qui t’a laissé. Veux pour lui le bien quand bien même lui te veux du mal, et dit la vérité même si elle se révèle être contre toi. »

De quoi nous faire méditer sur le bon comportement dont le prophète Muhammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) faisait preuve même face à ceux qui le combattait, alliant l’excellence dans l’adoration et l’obéissance du Tout Puissant, et la modestie dans ses paroles riches d’enseignement et de sagesse.

Aujourd’hui, Myriam François Cerrah est la représentante de l’université Islamique d’Oxford.

On souhaite à tout les musulmans et nouveaux convertis, la guidée d’Allah, sur le chemin illuminée de l’Islam.


AJIB.FR
***


La réaction du musulman face aux épreuves.

Face à la flambée islamophobe et aux réactions hostiles à leur encontre, les musulmans se sentent désorientés dans un monde où ils ont perdu tout repère.
Pris entre le marteau et l’enclume dans une société qui leur demande régulièrement de se désolidariser d’actes dont ils seraient solidaires de fait, les musulmans vivent sans conteste une situation bien difficile.

Les discours politiques enflammés mêlés aux articles incendiaires contre l’Islam et les musulmans jettent l’effroi dans le cœur de la population de confession musulmane, obligée de justifier ses pensées les plus intimes afin de dissiper les amalgames récurrents entre musulmans et « terroristes ».
Malheureusement les justifications attisent la suspicion qui finit par jeter l’opprobre sur toute une communauté qui vivait jusque-là pleinement sa foi en toute quiétude.
Après avoir payé un lourd tribut lors des attentats, ils sont passés de victimes à coupables sans autre forme de procès. Une stigmatisation et une discrimination dont les conséquences se traduisent par des incendies contres des lieux de culte musulmans et des agressions physiques qui ont considérablement augmentés encouragés par l’impunité dont bénéficient les auteurs.

Face à ce sentiment de malaise, voire de honte, les citoyens de confession musulmane souffrent en silence sans oser se révolter face aux accusations qui les accablent quotidiennement.

Mais quel état d’esprit doit adopter un musulman face à l’adversité qui n’est finalement qu’une épreuve de plus dans une vie jalonnée d’incertitudes et de difficultés ?
La qualité de la foi du musulman se révèle durant les temps difficiles, c’est dans de telles circonstances que son courage, sa patience, son sacrifice et sa confiance en Allah (soubhanou wa ta’ala) vont véritablement se renforcer.
Il doit être endurant face aux problèmes et accepter les épreuves avec sagesse et maturité. Allah dit dans le Coran : « Quand ils vous vinrent d’en haut et d’en bas de toutes parts et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges…» [Sourate al-Ahzab, 10], et même si la peur l’étreint, le musulman sait que son destin est entre les mains de Dieu. Seul celui qui est indifférent à son Créateur verra ses soucis se transformer en désillusions et en catastrophes insurmontables.
Les épreuves sont un passage obligatoire pour tous les humains y compris les croyants, Allah fournit des exemples de ce que les Prophètes et les pieux prédécesseurs endurèrent :

« Pensez-vous entrer au paradis alors que vous n’avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous ? Misère et maladie les avaient touchés et ils furent secoués jusqu’à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés : “Quand viendra le secours d’Allah ?” Le secours d’Allah est sûrement proche . » [Sourate al-Baqarah, 214].
Par ce verset, Allah prévient les hommes qu’ils auront à subir les épreuves de la vie mais Il annonce aux endurants la bonne nouvelle des bienfaits dont ils jouiront pour l’éternité.

« Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons ». [Sourate 2 al-Baqarah, 156].
S’en remettre à Allah (soubhanou wa ta’ala) c’est être convaincu que le monde est régi par des lois divines immuables, une certitude qui va permettre d’agir avec espoir, confiance et sérénité tout en étant convaincu que seule la volonté d’Allah s’accomplit.

La valeur du musulman dont la foi est sincère et forte s’en retrouve décuplée, il ne peut dès lors pas se laisser envahir par ses émotions et ses frayeurs au point d’en oublier que la miséricorde d’Allah est infinie.
« Et quiconque place sa confiance en Dieu Il lui suffit » [Sourate 65 At-Talaq (Le divorce), 3].

La miséricorde d’Allah accompagne le musulman à chacune des étapes de sa vie : « À côté de la difficulté est certes une facilité. À côté de la difficulté est certes une facilité » [Sourate 94 Al Buruj (Les constellations), 5-6].


AJIB.FR
***


Une des plus importantes alliances de la France : celle de François 1er et d’un Sultan turc.

Il était une fois, un roi, un sultan, en 1526. Ce roi, c’est François 1er, roi de France, emprisonné alors par Charles-Quint, le monarque chrétien considéré comme étant le plus puissant de son époque. Et le sultan c’est Soliman « le magnifique », sultan turc et l’un des monarques les plus éminents de l’Europe du XVIe siècle. Ces deux hommes étaient bien réels, et ont créé une alliance rare, entre l’Orient et l’Occident.

Naissance de l’alliance de François 1er et de Soliman contre Charles-Quint.

Nous sommes à la Renaissance. La guerre ne cesse entre les monarchies. François 1er souhaite reprendre Milan, en Italie du Nord, perdu en 1521. Fin 1524, Milan tombe entre les mains des français qui décident de ne pas s’arrêter là. Ils souhaitent désormais conquérir Pavie, ancienne capitale de Lombardie, région italienne. Mais les hommes de Charles-Quint arrivent devant Pavie. C’est ainsi qu’après des semaines de retranchements, l’armée française perd près de 10 000 hommes, ainsi que son roi, François 1er, fait prisonnier par un chevalier italien. Il est embarqué à Villefranche, près de Nice, pour l’Espagne, où il sera emprisonné plus d’un an. C’est après la défaite de Pavie que François 1er demande de l’aide à Soliman, qui lui répond :

« Lui (Dieu) est élevé, le riche, le généreux, le secourable.

Moi qui suis, par la grâce de celui dont la puissance est glorifiée et dont la parole est exaltée, par les miracles sacrés de Mohammed (que sur lui soient la bénédiction de Dieu et le salut), soleil du ciel de la prophétie, étoile de la constellation de l’apostolat, chef de la troupe des prophètes, guide de la cohorte des élus, par la coopération des âmes saintes de ses quatre amis Aboubekr, Omar, Osman et Ali (que la satisfaction de Dieu très-haut soit sur eux tous), ainsi que tous les favoris de Dieu ;

Moi, dis-je, qui suis le sultan des sultans, le souverain des souverains, le distributeur des couronnes aux monarques de la surface du globe, l’ombre de Dieu sur la terre, le sultan et le padichah de la mer Blanche, de la mer Noire, de la Romélie, de l’Anatolie, de la Caramanie, du pays de Roum, de Zulcadrié, du Diarbekr, du Curdistan, de l’Azerbaïdjan, de la Perse, de Damas, d’Alep, du Caire, de la Mecque, de Médine, de Jérusalem, de toute l’Arabie, de l’Yemen et de plusieurs autres contrées que mes nobles aïeux et mes illustres ancêtres (que Dieu illumine leurs tombeaux) conquirent par la force de leurs armes, et que mon auguste majesté a également conquises avec mon glaive flamboyant et mon sabre victorieux, sultan Suleiman-Khan, fils de sultan Sélim-Khan, fils de sultan Bayezid-Khan.

Toi qui es François, roy du pays de France, vous avez envoyé une lettre à ma Porte, asile des souverains, par votre fidèle agent Frankipan [L’ambassadeur Frangipani], vous lui avez aussi recommandé quelques communications verbales ; vous avez fait savoir que l’ennemi s’est emparé de votre pays, et que vous êtes actuellement en prison, et vous avez demandé ici aide et secours pour votre délivrance. Tout ce que vous avez dit ayant été exposé au pied de mon trône, refuge du monde, ma science impériale l’a embrassé en détail, et j’en ai pris une connaissance complète.

Il n’est pas étonnant que des empereurs soient défaits et deviennent prisonniers. Prenez donc courage, et ne vous laissez pas abattre. Nos glorieux ancêtres et nos illustres aïeux (que Dieu illumine leur tombeau) n’ont jamais cessé de faire la guerre pour repousser l’ennemi et conquérir des pays. Nous aussi nous avons marché sur leurs traces. Nous avons conquis en tout temps des provinces et des citadelles fortes et d’un difficile accès. Nuit et jour notre cheval est sellé et notre sabre est ceint.

Que Dieu Très-Haut facilite le bien ! A quelque objet que s’attache sa volonté, qu’elle soit exécutée !

Du reste, en interrogeant votre susdit agent sur les affaires et les nouvelles, vous en serez informé. Sachez-le ainsi. »

Ecrit au commencement de la lune de rebiul-akhir 932 (15-24 février 1526), à la résidence de la capitale de l’empire, Constantinople le bien gardé.

Se créé alors un rapprochement entre le royaume de France et l’Empire ottoman, alors que la guerre entre ces deux empires était le seul rapport direct qu’ils avaient. Une exhortation à tenir bon qui se transforme en une alliance extraordinaire en 1536, et qui permettra aux français d’éviter que l’armée de Charles Quint n’envahisse leur terre quelques années plus tard…

La France préservée grâce à la flotte de Soliman.

Cette alliance est nommée comme étant la « première alliance diplomatique non idéologique de ce genre entre un empire chrétien et un empire non chrétien ». En 1543, la flotte turque aide la France à assiéger la ville de Nice. Elle bloque le port de Nice, tandis que l’armée française assiège la ville. L’armée de Charles-Quint ne peut alors entrer dans la ville, les portes de la France leur sont restées fermées. Les puissants Habsbourg n’auront pas Nice, ni la France.

Après ce siège, François 1er ordonne par écrit au toulonnais de quitter la ville, et ceci afin de laisser les hommes de Soliman y passer l’hiver avant de rentrer chez eux. Cette alliance est parfois qualifiée d’« alliance impie », ou d’« union sacrilège de la fleur de lys et du croissant » dans le monde chrétien. C’est toutefois une des plus importantes alliances de la France, ayant duré plus de deux siècles et demi, c’est à dire jusqu’à ce que les troupes napoléoniennes envahissent un territoire ottoman lors de la « campagne d’Égypte » en 1798-1801.

Les grands monarques musulmans de l’époque n’étaient pas dénués d’honneur et de courage. Un énorme contraste avec les dirigeants actuels des pays musulmans, à genoux face aux puissances occidentales.


AJIB.FR
***


Sport : Le Hijab Nike High-Performance.

Nike lance ce Mardi son nouveau projet dénommé le Pro Hijab et destiné aux soeux voilées sportives!

“La mission de Nike est d’amener de l’inspiration et de l’innovation pour tout les athlètes” a déclaré Megan Saalfeld, représentant mondiale de Nike. “Et nous sommes convaincu que Nike peut proposer un produit inovant que les femmes athlètes de la région (Moyen-Orient) nous on réclamées et dont elles ont besoin.”

Il y a une demande mondiale grandissante pour des produits plus « modestes » (pudiques). Récemment, Debenhams a développé une large gamme de vêtements avec une marque du Moyen-Orient leader dans la distribution de vêtements « modeste ».

De nombreuses marques « modestes » étaient présentes lors de la New York fashion week 2017. En seulement deux saisons, le designer Indonesien Anniesa Hasibuan a fait du Hijab un atout et l’identité de sa marque.

Saalfeld, employée de Nike depuis 13 ans, a déclarée a Arab News que Nike était inspiré par l’unique beauté de la culture du Moyen-Orient. Plusieurs de ses designers vivent désormais à Dubai afin de découvrir et en apprendre plus!

Qu’en pensez-vous?


AJIB.FR
***


Idriss Saadi, le joueur franco-algérien, victime d’islamophobie en plein match de foot.

Idriss Saadi, le joueur franco-algérien du club belge KV Courtrai n’a pas échappé aux propos racistes d’un supporter islamophobe présent dans les gradins samedi dernier, lors du match qui opposait le club à Charleroi.

« Sale arabe, sale terroriste ! ».

Voilà les propos dont a été victime le joueur franco-algérien samedi dernier, en plein match de foot. Voulant alors se trouver face à cette personne raciste, Idriss s’est précipité vers les gradins avant d’être retenu par le directeur administratif du Sporting, Pierre-Yves Hendrickx « et quelques stewards qui l’en ont empêché. »

Après l’incident, le joueur en première division a déclaré : « On a le droit de supporter son équipe mais il y a des mots qu’on ne doit pas dire, comme des cris de singes qu’on ne doit pas faire dans un stade. On me dit ‘sale arabe et sale terroriste’… Je trouve ça honteux. C’est très grave, c’est inadmissible ! On est là pour faire la fête, même s’il y a de l’enjeu et de la frustration. » Ajoutant : « Je trouve ça inadmissible, je peux pas me taire […] On est dans une époque où ces mots-là ils ont une certaines portée et c’est très grave… c’est très grave. »

Un incident de plus qui prouve à quel point l’islamophobie gagne du terrain, jusque dans les gradins de stade de foot.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


katibin.fr
***


Somalie : 110 morts en 48 heures à cause de la sécheresse.

Entre jeudi et vendredi derniers, ce sont exactement 110 personnes qui ont trouvé la mort dans le sud de la Somalie à cause de la sécheresse du pays.

Une situation catastrophique.

Samedi 4 mars, M. Khaire a déclaré dans un communiqué : « Environ 110 personnes sont mortes ces 48 dernières heures à cause de la sécheresse et de diarrhées sévères dues à l’eau dans les régions du sud de la Somalie, en particulier dans les régions de Bay et Bakool. Les Somaliens, où qu’ils soient, doivent sauver leurs frères dans le besoin, qui mourront de faim si on ne les aide pas. La tâche prioritaire du gouvernement sera de venir en aide aux gens qui ont été touchés par la sécheresse. »

D’après les déclarations de l’ONU, il faudrait « 825 millions de dollars sont nécessaires pour éviter une nouvelle catastrophe alimentaire dans le pays. »

Entre la famine et les problèmes de sécheresse, le peuple somalien devient de plus en plus en danger de mort car s’ajoutent à ces problèmes les risques présents liés à certaines maladies telles que le choléra qui ne sont pas à négliger. Parmi les 110 morts, « 69 sont morts de diarrhées en raison de l’eau non potable. »


katibin.fr
***


France : Une salle de prière aménagée au Conseil régional, à Nantes, quand Fillon y siégeait.

Un bureau du Conseil régional des Pays de la Loire était aménagé en salle de prière, à l’époque où François Fillon y siégeait, affirme « Le Canard Enchaîné » mercredi.

Un bureau du Conseil régional des Pays de la Loire était aménagé en salle de prière à l’époque où François Fillon siégeait dans l’exécutif de la région (1998-2004), affirme Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi.

Selon l’hebdomadaire, les socialistes, quand ils ont remporté les élections régionales en 2004, ont découvert à l’étage du cabinet du président « un bureau aménagé en chapelle » avec « un crucifix, un prie-Dieu et des images pieuses ». François Fillon était alors premier vice-président du Conseil régional des Pays de la Loire après en avoir été président de 1998 à 2002, date à laquelle il était entré au gouvernement Raffarin.

Un membre de l’équipe de Jacques Auxiette, président PS du Conseil régional (2004-2015), a confirmé la découverte de ce bureau, « surnommé depuis la chapelle », lorsque les socialistes sont arrivés au pouvoir dans la région. Mais il ne sait pas quand cette « chapelle » avait été installée.


journaldumusulman.fr
***

France : Un policier jugé en appel pour avoir tué Amine Bentounsi d’une balle dans le dos.

Communiqué de l’association Urgent notre police assassine.

Depuis le 21 avril 2012, jour où Amine est abattu par le policier Saboundjian, sa famille n’a cessé de se mobiliser pour faire éclater la vérité et obtenir justice.

Le fait qu’un policier soit jugé aux en assises est rarissime. Ce procès doit donc être l’occasion de rendre justice à Amine tout en n’oubliant pas les nombreuses victimes de crimes policiers pour lesquelles la justice répond dans l’écrasante majorité des cas par des non-lieux ou par la relaxe des policiers impliqués.

L’exception, c’est donc ce policier qui va devoir s’expliquer devant une cour d’assises. La règle, ce sont les non-lieux à répétition par lesquelles se soldent la plupart des affaires de crimes policiers.

Le 15 janvier 2016, au terme du procès en premier instance, Saboundjian a été acquitté, malgré un avocat général appelant les jurés à ne pas délivrer un «permis de tuer».

Pour que ce procès en appel ne se solde par un nouvel acquittement, pour Amine Bentounsi et tous les autres victimes, sa famille et ses proches appellent toutes les personnes concernées à montrer leur soutien au cours de ce procès, à se rassembler pour exiger vérité et justice.

Pour être présents aux côtés de la famille Bentounsi,
6 au 10 mars 2017 / Tribunal de Grande Instance de Paris, à 9h30.
Cour d’Assises de Paris.
10 boulevard du palais.

Stop à l’impunité policière !

twitter : @unpa75.
FB : Collectif Urgence Notre Police Assassine.
FB : Justice pour Amine.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


islametinfo.fr
***


France : Le Conseil d’Etat ordonne la poursuite des soins pour Marwa.

La famille Bouchenafa a obtenu gain de cause devant le Conseil d’Etat. L’institution, appelée à trancher dans le maintien ou non des soins pour la petite Marwa, a annoncé, mercredi 8 mars, avoir rejeté l’appel de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille. Celle-ci souhaitait l’arrêt des traitements, jugeant que l’état de la fillette n’est pas sujet à améliorations.

Le Conseil d’Etat confirme ainsi la décision du juge des référés du tribunal administratif de Marseille enjoignant l’équipe médicale de maintenir les soins, par une ordonnance du 8 février.

Le juge des référés du Conseil d’État a confirmé cette ordonnance en se fondant « sur deux éléments ». « L’état de conscience de l’enfant avait fait l’objet d’éléments d’amélioration et son évolution future demeurait encore incertaine. Le juge des référés a donc estimé que l’arrêt des traitements n’avait pas été décidé à l’issue d’un délai suffisamment long pour évaluer les conséquences des lésions neurologiques », lit-on. « D’autre part, le juge des référés a estimé que l’avis des parents revêtait une importance particulière ; or ceux-ci s’opposaient de manière unanime à l’arrêt des traitements. »

La Niçoise, âgée de 15 mois, est hospitalisée depuis le 25 septembre 2016 à l’hôpital de la Timone à Marseille. Placée dans le service de réanimation pédiatrique, elle a été diagnostiquée comme ayant des lésions neurologiques graves, entraînant une paralysie des membres, de la face et une dépendance à une respiration et une alimentation artificielles.


saphirnews.com
***


« Les expertes », un annuaire aux médias qui s’ouvre à l’international.

Lancé il y a deux ans par France Télévisions, Radio France et le groupe Egae, une agence spécialisée dans l’égalité femmes-hommes, le site Les Expertes recense des femmes spécialistes dans divers domaines afin d’encourager les médias à leur donner davantage la parole.

« Alors que les femmes sont majoritaires parmi les diplômées du supérieur, elles ne représentent que 20 % à 30 % des experts interviewés ou invités. Cette absence de femmes sur nos écrans renforce les stéréotypes et les inégalités », déplore l’équipe du site dans un communiqué.

Depuis ce mercredi 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, le site a été refondu et sa base de donnée élargie aux expertes à l’étranger.

Ainsi, la plateforme répertorie désormais 3 000 personnalités originaires de 30 pays. Près de 250 000 personnes ont visité le site depuis son lancement en juin 2015 et plus de 800 journalistes y sont accrédité-e-s. Un « Guide des expertes » paraît également chaque année aux éditions Anne Carrière/EpOke, à l’attention des journalistes.


saphirnews.com
***


Espagne : un jeu-concours fictif organisé pour mesurer l’islamophobie.

Quelles réactions de citoyens lambda face à l’islamophobie ? A cet effet, l’association espagnole SOS Racismo a réalisé au cours du mois de février une expérience en caméra cachée à Barcelone, capitale de la Catalogne.

Dans la vidéo, mise en ligne par l’association avec une traduction lundi 6 mars, une femme se voit refuser de participer à un (faux) jeu-concours par la gérante d’un stand placé en place publique, en raison de son apparence qui dit son appartenance religieuse : elle est voilée et la participation serait réservée « aux gens normaux, aux gens d’ici ». Les deux personnes sont des comédiennes et vont ainsi voir les réactions des passants tentés de participer au jeu qui leur permettrait de gagner des nuits d’hôtels avec spa.

L’expérience, répétée 23 fois, a permis d’enregistrer 42 réactions. « Vous devez vous adaptez à notre pays », « Nous, on a évolué. Vous, vous êtes à l’âge de pierre », Viens dans un pays sans voile et on verra »… Aux réactions racistes se sont mêlés des réactions outrées face à l’islamophobie. Ces dernières ont au bout du compte été les plus nombreuses. Le combat est loin d’être terminé pour Sos Racismo et les associations agissant contre toutes les formes de discriminations.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


saphirnews.com
***


La première femme pilote arabe du gigantesque Airbus 380 est égyptienne.

Avec ces deux femmes d’exception aux commandes, les voyageurs peuvent être totalement rassurés : il y a bien un pilote dans l’avion !

Consacrée première femme pilote arabe du gigantesque Airbus 380, le plus gros avion commercial au monde, par la compagnie Emirates Airlines qu’elle a l’honneur de servir, la capitaine égyptienne Nevin Darwish est une femme en or portée au pinacle en cette Journée internationale des femmes.

Auréolée de son titre de gloire, c’est en reliant Dubaï à Vienne aux côtés de sa remarquable co-pilote, l’émiratie Alia Al Muhairi, la plus jeune officier pilote à l’assister à bord du géant des airs, que Nevin Darwish a montré toute l’étendue de son talent et combien elle est digne d’éloges.

Encensée par celle dont la valeur n’a pas attendu le nombre des années pour éclore au grand jour, la capitaine Nevin Darwish représente, aux yeux de Alia Al Muhairi, une « source d’inspiration intarissable pour toutes les jeunes femmes pilotes à travers le monde, un merveilleux modèle » ayant l’humilité des grands et une motivation intacte, comme au premier jour.

Filmées dans le cockpit, pleinement concentrées sur leur plan de vol et les manœuvres à effectuer, ces deux femmes pilotes chevronnées, dont le métier est une vraie passion, sont impressionnantes de rigueur et de maîtrise.

Les internautes ne s’y sont pas trompés : ce tandem de choc, rompu à tutoyer les nuages, a fasciné plus d’un million de personnes sur la page Facebook officielle du fleuron aérien des Emirats arabes unis.


oumma.com
***


Les hijabis en vedette dans le dernier clip de « Deen Squad », le duo canadien de hip-hop islamique.

Inséparables depuis les bancs d’école où leurs chemins se sont croisés et leurs destins se sont liés, les deux chanteurs canadiens qui forment le duo de hip-hop islamique « Deen Squad », Karter Zaher et Jae Deen, respectivement d’origine libanaise et ghanéenne, ont mis en vedette un large panel de jeunes femmes voilées dans le clip illustrant leur dernier single « Cover Girl ».

Convertis à l’islam à l’adolescence, leur véritable ode à leurs sœurs hijabis, incarnation d’une nouvelle génération de musulmanes qui évolue et s’épanouit sous toutes les latitudes, envers et contre tout, prend une résonance particulière en ce 8 mars qui célèbre la Journée internationale des femmes, de toutes les femmes sans distinction.

Parmi les visages et les silhouettes qui crèvent l’écran et se succèdent en rythme figurent notamment la championne d’escrime Ibtihaj Muhammad, la première athlète américaine voilée à avoir participé aux Jeux Olympiques et à avoir décroché la médaille de bronze à Rio, et la très aérienne Stephanie Kurlow, la première ballerine australienne à se hisser sur ses pointes la tête couverte.

« A travers notre chanson « Cover Girl », nous souhaitons valoriser le port du hijab et mettre à l’honneur nos sœurs qui le portent dans le monde entier », a expliqué Karter Zaher à Al Arabiya, en précisant que leur démarche musicale s’inscrit dans la volonté de délivrer un message « positif » faisant la part belle à l’élévation spirituelle, mais aussi de renforcer l’autonomisation des jeunes en général, et de la gent féminine voilée en particulier.

Pour réaliser ce casting de choc et de charme, les deux complices de toujours ont activé leurs réseaux, passé des annonces, et le résultat ne s’est pas fait attendre : ils ont été littéralement submergés de réponses favorables émanant des quatre coins du globe, bien au-delà de leurs espérances. « Le formidable soutien que nous avons reçu, l’engouement suscité par ce clip, c’est quasi miraculeux ! », s’est exclamé Karter Zaher qui n’en revient toujours pas, renchérissant : « Nous demandons à Dieu de bénir tout ce que nous faisons ».

A la croisée de deux univers, l’islam et le hip-hop, que d’aucuns considèrent comme incompatibles ou dissonants, les duettistes de « Deen Squad », sûrs d’être sur la bonne voie et d’avoir le bon tempo pour parvenir à un rapprochement harmonieux et salutaire, affichent une confiance renouvelée en leur « musique universelle » qui fait vibrer « tous les publics, toutes les ethnies, y compris des non musulmans ».

« Vous verrez dans notre clip une jeune fille voilée qui tient fièrement le drapeau canadien. A travers elle, nous avons voulu montrer notre propre fierté d’appartenance à notre pays, le Canada, là où nous sommes nés, avons grandi et pouvons faire aujourd’hui la musique que nous aimons en restant fidèles à nos valeurs musulmanes », a souligné Karter Zaher, en se disant plein de gratitude envers Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, pour le soutien sans faille qu’il témoigne à l’ensemble de ses coreligionnaires du pays de l’érable.


oumma.com
***


Ben Carson, ministre de Trump, fustigé pour sa comparaison entre les esclaves et les immigrés, en quête de l’American dream.

Neurochirurgien à la retraite bombardé ministre du Logement grâce au fabuleux coup de pouce présidentiel, Ben Carson serait bien avisé de raser les murs après s’être couvert de honte en prononçant une phrase aussi stupéfiante que choquante, et totalement inaudible Outre-Atlantique. Et pour cause !

Pour sa première allocution dans son costume ministériel, manifestement trop grand pour lui, ce trublion du parti républicain, connu pour ses propos outranciers que ne renierait pas celui à qui il doit sa promotion mirifique, Donald Trump, a déclaré avec emphase au sujet de l’American dream : « C’est ça l’Amérique. Une terre de rêves et d’opportunités. Il y a d’autres immigrés qui sont venus ici dans la cale des négriers, ils travaillaient encore plus longtemps, plus dur, pour moins que ça. Mais ils rêvaient aussi qu’un jour, leurs fils, filles, petits-fils, petites-filles, arrière petits-fils ou arrière petites-filles pourraient trouver prospérité et bonheur sur cette terre ».

Les épithètes manquent pour décrire la sidération scandalisée qui s’est emparée du monde réel et virtuel de l’autre côté de l’Atlantique, Ben Carson essuyant un feu nourri de critiques de toutes parts, au point d’esquisser un retropédalage sur Facebook pitoyable et peu crédible de la part d’un expert en débordements langagiers et en analogies nauséabondes. N’avait-il pas asséné à propos du système de santé « Obamacare » que c’était « la pire chose qui soit arrivée à ce pays depuis l’esclavage. Et c’est, d’une certaine façon, de l’esclavage, car cela nous asservit tous à l’Etat » ?

Ces remarques sont « tragiques, choquantes et inacceptables », s’est émue la direction du centre Anne Frank, dédié à la mémoire de la jeune fille juive, morte en déportation, avant d’interpeller Ben Carson de manière cinglante : « Non, monsieur Carson, les esclaves n’ont pas immigré en Amérique. Ils ont été amenés ici violemment, contre leur volonté, et ont vécu ici privés de liberté ».

Sitôt promu sous les ors de Washington, sitôt disqualifié par sa prise de fonction fracassante, Ben Carson n’aura pas mis longtemps avant de révéler sa vraie nature et d’être frappé d’indignité.


oumma.com
***

Franz Olivier Giesbert défend Israël et « pisse sur les réseaux sociaux ».

« Ce que je dis là, personne n’ose le dire. Par exemple, on n’a pas le droit de dire que la Palestine est une terre juive », a affirmé Franz Olivier Giesbert, invité de l’émission de France 2 « On n’est pas couché » (ONPC).

« Les Juifs ont été en Palestine pendant douze siècles et après il y a une série d’invasions, les Perses, les Romains, les Turcs, les Arabes. Au départ, c’était une terre juive et cela reste une terre juive », a-t-il conclu.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .


oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
8 palestiniens rescapés de l’effondrement d’un tunnel à Gaza
.
Le boycott coûte des dizaines de millions de dollars par an à Israël
.
Adoption du projet de loi d’interdiction de l’Adhan à la Knesset
.
L’occupation rase des terres agricoles à Jéricho et déracine 400 palmiers
.
Issam Youssef salue le Forum de soutien au peuple palestinien à Doha
.
Zahar appelle une nouvelle fois l’Egypte à libérer les quatre détenus
.
Le CLP à Gaza reconnaît le projet ajusté à la loi judiciaire
.
L’occupation interdit la célébration de la Journée de la femme à Jérusalem
.
L’occupation attaque un atelier et confisque ses machines à Hébron
.
Khalil al-Hayya dément avoir été chargé du comité supérieur du gouvernement à Gaza
.
Le prisonnier en grève de la faim Mohammed al-Qiq transféré à l’hôpital
.
La police israélienne empêche la réparation d’une porte de la mosquée d’al-Aqsa
.
Ghazi Hamad dément avoir été nommé à la tête de l’Autorité de l’énergie à Gaza
.
Appel à libérer les prisonnières palestiniennes
.
L’occupation cible les agriculteurs et les pêcheurs à Gaza
.
Haniyeh reçoit l’ambassadeur de l’Afrique du Sud
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 28 Rabi Al Thanni 1438.

Flash info du 28 Rabi Al Thanni 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


« On m’a dit que… », « Il paraît que… » : les dangers et remèdes de la mauvaise rumeur.

Malheureusement, la mauvaise rumeur est un phénomène bien trop courant. Il peut nous arriver de faire circuler une rumeur, en toute conscience ou sans même le savoir. Cela est d’autant plus répandue de nos jours avec l’ère du numérique et des réseaux sociaux. À titre d’exemple, citons les chaînes de sms ou encore les posts sur facebook. Ainsi, il nous semble sage de revenir sur la définition de la rumeur, sur les dangers qu’elle engendre mais également sur les remèdes afin de s’en éloigner incha Allah.
La rumeur, qu’est-ce-que c’est ?

La rumeur est définie dans le Larousse en ces termes : « Nouvelle, bruit qui se répand dans le public, dont l’origine est inconnue ou incertaine et la véracité douteuse ». La rumeur est donc une information qui se diffuse dans un groupe de personnes, sans qu’elle ne soit vérifiée ni dans ses sources ni dans sa véracité.

En arabe, la rumeur se dit « al icha’a ». Cela vient de « cha’a al khabar » qui signifie « une nouvelle qui se propage ». Il y a deux types de rumeur. En effet, la rumeur peut être bonne, comme le fait de mettre en garde les musulmans contre un danger qui arrive ou une menace qui les entoure. Cela dit, la rumeur peut également être mauvaise. On l’appelle alors « al icha’a khati-a » ou « al icha’a kadhiba ». Cette rumeur est mauvaise dans le sens où les propos rapportés sont soit erronés, soit ils causent du tort à la communauté comme le fait d’installer la corruption entre les croyants ou le fait de colporter des propos mensongers sur un de nos frères, qu’Allah nous en préserve !

Les dangers de la mauvaise rumeur.

Il est regrettable de constater que la mauvaise rumeur est un phénomène très présent dans notre société et que ses dangers sont minimisés voire totalement ignorés. Ainsi, il convient de mettre en garde contre ce fléau qui touche notre communauté.

Le premier danger de la mauvaise rumeur est de porter atteinte à un musulman. En effet, en rapportant des « on dit » qui n’ont d’ailleurs aucun fondement, nous causons du tort à notre frère en Allah. Notre frère sera donc victime de mauvaises paroles dans un premier temps, et finira par le savoir dans un second temps ce qui aggravera la situation. La mauvaise rumeur que nous aurons faite circuler apportera chagrin, colère et rancœur dans la vie de notre frère. Ce sont trois ressentis que nous devons éviter tant que nous le pouvons incha Allah.

De plus, la diffusion de la mauvaise rumeur cause également du tort à ceux qui la transmettent. En effet, parmi les conséquences de la fausse rumeur, il faut savoir que nous serons jugés. Nous devrons rendre des comptes sur le fait d’avoir fait circuler de faux propos, {le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité}. (Sourate 26 : Verset 88).

Les remèdes contre la rumeur.

Fort heureusement, des remèdes contre la rumeur existent. Il est de notre devoir de prendre en considération ces solutions et de les appliquer tant que faire se peut, car nous finirons par le regretter.

Le premier de ces remèdes nous a été donné par notre Créateur. En effet, Allah dit : {Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, vérifiez la [de crainte] que par inadvertance, vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait} (Sourate 49 : Verset 6). Ainsi, lorsqu’une information nous est communiquée, il nous faut la vérifier avant tout, car il est probable que cette nouvelle soit erronée, et que nous la transmettions à notre tour. Cela causera donc du tort à autrui et nous serons rongés de remords le jour où il sera trop tard…

Ensuite, si nous ne pouvons la vérifier nous-mêmes, il est possible de demander à une personne de confiance de le faire à notre place. C’est ainsi qu’a procédé le meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam). En effet, Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) relate dans son tafsir que Qatada rapporte : « Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) avait envoyé al Walid ibn ‘Oqba pour collecter les biens de la zakat des Bani al Moustalaq. Mais il retourna dire au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) : « Les Bani al Moustalaq ont recruté une armée pour te combattre et ils ont apostasié ». Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) leur envoya alors Khalid ibn al Walid en lui ordonnant de s’assurer d’abord de cette nouvelle avant de les combattre. En effet, Khalid ibn al Walid se rendit chez eux la nuit et envoya un de ses éclaireurs qui revint aussitôt l’informer que ces gens-là se sont attachés fermement à l’Islam, qu’il a entendu leur appel à la prière et les a vus l’accomplir. Le lendemain matin Khalid ibn al Walid entra chez eux et trouva ce qui lui causa une grande admiration. Il retourna chez le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) pour le mettre au courant ». Ainsi, si nous ne pouvons vérifier la véracité de la nouvelle en personne, nous pouvons passer par un de nos frères, digne de confiance incha Allah. Cela est préférable pour nous et pour notre communauté, plutôt que de transmettre de mauvaises informations.

Par ailleurs, le fait d’alimenter la mauvaise rumeur est une tentation de Shaytan le lapidé. Pour remédier à ce méfait et ne pas céder à la tentation, il faut nous rappeler qu’Allah est témoin de toutes nos paroles et que ces mêmes paroles peuvent faire pencher notre balance du mauvais côté. En effet, Allah dit au sujet de l’homme : {Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire}. (Sourate 50 : Verset 18). Les mises en garde d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam) sur les dégâts des mots sont nombreuses car le châtiment d’Allah à ce sujet sera très rude. Ainsi, le fait d’avoir à l’esprit que nous serons interrogés sur ce que notre langue a prononcé, nous aidera à faire attention à ce que l’on dit.

Enfin, les savants ont émis des paroles sages quant aux dangers de la langue et donc de la mauvaise rumeur. Le fait de méditer sur les mises en garde des savants nous permettra de nous éloigner de ces méfaits. Parmi ces savants, citons l’imam ash-Shafi’i (qu’Allah lui fasse miséricorde) qui a dit : « Si l’on veut parler, il faut réfléchir avant de le faire : si l’on est convaincu de l’utilité de la parole, alors parlons ! Mais si l’on doute de l’utilité des mots, mieux vaut alors se taire, jusqu’à ce que la nécessité de la parole devienne évidente. » Il ne fait aucun doute que la mauvaise rumeur n’est d’aucune utilité. Au contraire, elle apporte des maux dans notre communauté. Gardons-nous donc de la propager incha Allah.

Qu’Allah nous éloigne des mauvaises rumeurs et de leur diffusion. Qu’il nous préserve du blâmable, de la turpitude et de toute tentation.

Clic pour voir la Source de l’article

***


La sépulture en Islam et ses règles.

L’obligation de l’enterrement.

Comme le mentionne Allah (subhannou wa ta’ala) dans notre Saint- Coran, l’enterrement du mort est une obligation: «N’avons-Nous pas fait de la terre un endroit les contenant tous, les vivants ainsi que les morts?» [Sourate 77 – Verset 25 et 26].

Les règles respecter.

Néanmoins, de nombreuses règles régissent l’accomplissement du rite funéraire. Tout d’abord, l’enterrement peut se faire de jour comme de nuit à condition de ne pas négliger les droits du défunt ou de faire l’impasse sur la prière destinée au mort. Muslim a rapporté que le Prophète (sallAllahou’alayhi wa salam) avait prononcé un sermon au cours duquel il rappelait le cas d’un homme parmi ses compagnons qu’on avait enseveli dans un linceul médiocre et enterré la nuit.
Alors, il a déconseillé d’enterrer les morts pendant la nuit sauf en cas de nécessité: «N’enterrez pas vos morts la nuit si vous n’y êtes pas obligés.» [rapporté par Ibn Majah d’après Jabir Ibn Hayyan].

De plus, le Messager d’Allah (ssallAllahou’alayhi wa salam) déconseillait de procéder à la prière ou à l’enterrement de nos morts à trois moments de la journée : au lever du soleil, à midi, et au coucher du soleil.
L’objectif de l’enterrement est d’ensevelir le corps pour éviter que des animaux atteignent le corps ou que des émanations malodorantes ne se répandent dans l’air. L’Islam exige qu’un corps soit lavé, rituellement, avant l’inhumation.
D’autre part, selon le rite, la position du mort doit être en direction de la Mecque en orientant la tombe perpendiculairement à la direction de la Kaaba.

Aussi, Al Imâm Abû Bakr Al Bayhaqî (qu’Allâh lui fasse miséricorde) rapporta que l’Imâm Al ‘Alâ° Ibn Al Lajlâj (qu’Allâh lui fasse miséricorde) a dit : « Mon père, Al Lajlâl Abû Khâlid, m’a dit : « Ô mon fils ! Lorsque je mourrai, mets-moi dans la tombe et dit : « Au Nom d’Allâh, selon la tradition de Son Messager. » Ensuite, replaces doucement la terre sur ma tombe. Puis, lis les premiers et les derniers versets de la Sourate Al Baqarah auprès de la tête, car j’ai entendu le Messager d’Allâh (que La Grâce et La Paix d’Allâh soient sur lui) recommander cela. ». »

Il est aussi réprouvé d’habiller le mort (avec une robe, un pantalon etc) et également de déposer des objets (bijoux, coussin sous sa tête etc) dans la tombe du défunt. Mais il est recommandé de lancer trois poignées de sable de terre dans la tombe du côté de la tête du défunt selon ce que Ibn Mâja a rapporté: «Le Prophète a fait la prière pour un mort puis il s’approcha de la tombe et lança trois poignées du côté de sa tête ». Enfin, il est louable d’invoquer le pardon divin pour le mort après son inhumation: « Invoquez Dieu pour qu’Il accorde le pardon et de l’assurance à votre frère, car il est en train de subir l’interrogatoire.» [Rapporté par Abu Dâwûd, Hâkim et Bazzâr ont rapporté ce hadith, Hâkim l’a authentifié. Bazzâr a dit: il n’est rapporté d’après le Prophète Mohammed (salla alayhi wa salam) que sous cette forme].

Clic pour voir la Source de l’article

***


Au Liban, Emmanuel Macron se prononce contre le boycott d’Israël.

Actuellement en voyage au Proche-Orient, Emmanuel Macron s’est notamment exprimé sur le boycott d’Israël. Rendu illégal par la Cour de Cassation en 2015, il n’est pas question pour lui de revenir là-dessus.

Macron ne veut pas de pression sur Israël.

C’est depuis le Liban qu’Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle 2017, a pris la parole sur le boycott d’Israël. En effet, au sein de l’Ecole supérieure des Affaires à Beyrouth, il a indiqué que « le boycott d’Israël a été condamné par la France et il n’est pas question de revenir là-dessus ». Une décision de justice l’avait effectivement déclaré comme illégal tandis que le mouvement BDS montre une forte présence en France notamment. Israël peut donc compter sur le soutien d’Emmanuel Macron sur le sujet.

Si Emmanuel Macron devenait président du pays, l’Etat israélien serait donc sûr d’avoir un partenaire économique de taille !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Donald Trump passe à l’action pour limiter l’immigration aux Etats-Unis.

Donald Trump va marquer un tournant dans la politique d’immigration aux Etats-Unis. En effet, il doit signer les premiers décrets sur le sujet ce mercredi.

De nouvelles restrictions pour les arrivants du Moyen-Orient .

Octroi de visas, accueil des réfugiés et immigration sont les sujets que Donald Trump compte donc traiter en premier lieu. D’ailleurs il est également question du fameux mur que le président américain souhaite construire entre les Etats-Unis et le Mexique. Par ailleurs, il souhaite toujours expulser les clandestins délinquants du territoire américain. Néanmoins, pourra-t-il vraiment interdire le pays aux musulmans ? En limitant l’arrivée de réfugiés et les visas attribués aux personnes venant d’Irak, d’Iran, de Libye, de Somalie, du Soudan, de Syrie et du Yémen, Donald Trump pourrait en tout cas réduire le nombre de musulmans arrivant aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis sont synonymes de rêve américain dans les esprits. Cela va-t-il se transformer en cauchemar ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


Des villes sunnites repeuplées par des musulmans chiites de Syrie, d’Iran, du Liban.

D’après The Guardian, certaines villes syriennes désertées précédemment par la population à majorité sunnite sont repeuplées en y installant des musulmans chiites de Syrie mais aussi du Liban et d’Iran.

L’Iran et le régime (syrien) ne veulent pas de sunnites.

Les lieux concernés se trouvent entre la capitale Damas et la frontière libanaise. Les précédents habitants avaient préféré abandonné leurs maisons en raison de l’insécurité et souhaitant fuir les combats. Cependant ces dernières semaines des familles sont arrivées dans ces villes sans y avoir jamais habité. Cela est dû à un « échange » de populations entre le régime syrien et les groupes d’opposition notamment lors de l’évacuation d’Alep-Est. Ces musulmans chiites habitaient auparavant dans les villes de Kefraya et Fua aux alentours de Idlib, région à tendance sunnite. S’ajoutent aussi apparemment des populations venant du Liban et d’Iran. Toujours selon The Guardian, un haut dirigeant libanais aurait déclaré : « L’Iran et le régime (syrien) ne veulent pas de sunnites entre Damas, Homs et la frontière libanaise » .

Bachar Al-Assad avait dit précédemment qu’en évacuant Alep-Est il continuait à libérer son pays. Mais avec la présence de l’Iran prenant des décisions, est-il toujours le président syrien ou juste un pion ?

Clic pour voir la Source de l’article

***


En phase terminale, il se rend à Médine pour effectuer une Omra.

Atteint d’une leucémie en phase terminale, Muhammad Ramadhan n’avait plus que quelques mois à vivre. Il avait cependant un dernier souhait : se rendre dans les deux villes saintes, La Mecque et Médine.

Enterré à Médine.

Pour accomplir sa dernière volonté, ce jeune malaisien de 20 ans a commencé son périple à Médine pour effectuer une Omra. Il désirait par la suite se rendre à la Mecque, bien que son état de santé s’est dégradé. Il a été transporté en urgence à l’hôpital Al-Ansar, à Médine, où il a perdu la vie. Dans une interview accordée au journal Star, la sœur du défunt a exprimé sa tristesse, mais également un certain soulagement :

« Nous sommes heureux pour deux raisons, l’une est que son vœu se soit exaucé et l’autre est que nous croyons que les plus chanceux meurent dans la terre sainte, et il est l’un des plus chanceux. »

Le père de Muhammad Ramadhan se rendra à la Mecque vendredi 27 janvier durant six à sept jours pour effectuer la Omra débutée par son fils. Il se rendra ensuite à Médine afin de se recueillir sur la tombe de son fils. Qu’Allah lui fasse miséricorde et lui accorde Son pardon.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Accusé de terrorisme pour une blague, un ancien élève musulman poursuit son école.

Un ancien élève musulman d’un Collège privé dans l’ouest de Montréal a porté plainte contre l’établissement pour dénonciation calomnieuse. Ahmed a été accusé à tort de vouloir faire « exploser l’école » à l’automne 2015. Une version totalement fausse pour les témoins qui assurent que l’élève musulman faisait une blague sur le fait de « sauter » en bas d’une mezzanine du collège s’il obtenait une mauvaise note.

36 heures plus tard, l’élève de 15 ans au moment des faits avait été arrêté, menotté et interrogé par la police pendant de longues heures. Il a été renvoyé de l’école et la directrice du Collège Charlemagne a également affirmé, sans donner aucune explication, que l’élève a été vu en train de lire le Coran.

L’ancien élève rapidement acquitté.

Ahmed s’est retrouvé devant la cour de justice et a été rapidement acquitté en janvier 2016. Selon la presse canadienne, son avocat avait notamment fait valoir que tout avait découlé du fait qu’une monitrice de l’école avait mal interprété une phrase qu’il avait prononcée en présence d’autres élèves et qu’il avait ainsi été présenté injustement comme un extrémiste.

L’élève et sa mère, convaincus d’avoir été victime de « considérations raciales et religieuses discriminatoires », réclament 75 000 $ en réparation des préjudices subis.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Interview de Hanane Charrihi à propos de son livre « Ma mère patrie ».

Hanane Charrihi, fille de Fatima Charrihi, la première victime de l’attentat de Nice du 14 juillet 2016 qui a fait 86 victimes et blessé 458 personnes, est l’invitée du grand entretien du Bondy Blog cette semaine. Elle publie “Ma mère patrie”, hommage bouleversant à sa mère et aux victimes et le témoignage d’une Française musulmane qui vit parfaitement son appartenance à son pays, à sa patrie et à sa religion.

Interview de Hanane Charrihi par le Bondy Blog.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Benoît Hamon : « Arrêtons de faire de l’islam un problème de la République ».

Benoît Hamon est le gagnant du premier tour de la primaire à gauche : avec plus de 35% des voix l’ancien ministre de l’Education est arrivé en tête devant Manuel Valls et Arnaud Montebourg.

Depuis ce matin, les internautes musulmans font circuler sur les réseaux sociaux cette vidéo où l’on voit Benoît Hamon refusé de reculer sur ses positions vis-à-vis de l’Islam et des musulmans. Le député des Yvelines qui est sans cesse interroger sur son « accommodement avec l’islam radical ». Des accusations venant directement de ses adversaires politiques et autres éditorialistes islamophobes.

Aujourd’hui en France, il faut être islamophobe pour faire de la politique sous peine d’être accusé d’être favorable « au communautarisme » et à « l’islam radical ». Il serait intéressant de savoir si véritablement ce sont les imams qui parquent les populations musulmanes dans des banlieues ou si c’est bien l’Etat qui a organisé cet apartheid que dénonçait si bien Manuel Valls lorsqu’il était Premier Ministre…

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***

France : Alexis Bachelay déclare que Manuel Valls « a décidé d’utiliser et de dévoyer la laïcité pour en faire une arme ».

Le porte-parole de Benoît Hamon Alexis Bachelay a affirmé ce mardi sur BFMTV que « Manuel Valls a décidé d’utiliser et de dévoyer la laïcité pour en faire une arme de stigmatisation des religions ». Selon lui, Benoît Hamon défend une vision différence de la laïcité, « celle de la loi de 1905 ». Le député des Yvelines pense qu’elle est « une formidable protection des convictions des uns et des autres », a assuré son porte-parole.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


Mohamed Ali, 16 ans, refuse une offre de rachat à 6 millions pour son site web WeNeed1.

Un petit génie britannique nommé Mohammed ALI, a annoncé avoir refusé une offre alléchante de 6 millions d’euros pour son comparateur de prix révolutionnaire. Des investisseurs américains ont fait le déplacement jusqu’en Grande Bretagne pour tenter de récupérer le site web du jeune homme.

Selon le Mirror, un jeune homme de 16 ans a refusé en décembre une offre de rachat de plus de 5 millions de livres, 6 millions d’euros, pour son nouveau site. Même pas encore en ligne, ce comparateur de prix révolutionnaire intéressait déjà les riches investisseurs et autres sociétés dans le domaine.

On n’en sait pas beaucoup encore sur ce site mais Mohammed Ali est sûr de lui et a décidé de de continuer l’aventure avec son collaborateur, un homme de 60 ans. Le site nommé WeNeed1 s’annonce déjà comme le futur des comparateurs de prix sur Internet.

« La raison principale pour laquelle nous avons rejeté l’offre est que si la technologie et le concept valent déjà des millions, il suffit d’imaginer combien le site vaudra une fois qu’il sera utilisé par des gens », explique Mohammed Ali au Daily Mail.

Issu d’une famille modeste, Mohammad est déjà connu dans le domaine de l’informatique puisqu’il a conçu à 13 ans un jeu vidéo qui lui rapporte des milliers d’euros chaque mois. À 16 ans, cet autodidacte qui dit avoir appris à coder en regardant des vidéos sur YouTube a déjà gagné plus de 41.000 livres (48.000 euros). Avec cette argent, il a déjà refait le salon de ses parents et préfère épargner le reste pour le futur.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Turkish Airlines : la desserte Alger-Antalya dès la saison estivale 2017. Voyages Halal.

Voyages Halal – Une ligne directe entre la destination touristique d’Antalya et Alger va être lancée prochainement par Turkish Airlines. Dès cet été les touristes algériens pourront se rendre à Antalya sans passer par Istanbul.

Fini le périple pour les touristes algériens en Turquie. Les voyageurs pourront désormais directement se rendre à Antalya via un des trois vols par semaine entre début juillet et fin septembre. Les départs à partir d’Antalya se feront à 23h50 pour une arrivée à Alger à 2h00. Les départs d’alger eux seront programmés à 3h pour une arrivée à Antalya à 8h30.

Cette annonce va ravir les touristes algériens qui ne devront plus passer par Istanbul pour rejoindre les stations balnéaires turques. Une bonne nouvelle également pour le tourisme turc qui souffre des attentats à répétition dans le pays qui font fuir les touristes occidentaux.

La Turquie axe de plus en plus son tourisme vers les pays musulmans et à cet effet, les offres dites « halal » se multiplient.

Découvrez les offres éthiques sur VOYAGES HALAL.COM : www.voyageshalal.com.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Henry de Lesquen condamné pour injures et racisme.

Le patron de Radio Courtoisie Henry de Lesquen a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à 16 000 euros d’amende pour provocation à la haine et contestation de crimes contre l’humanité. Il devra également verser des dommages et intérêts aux associations luttant contre le racisme qui s’étaient constituées parties civiles. Le parquet avait requis six mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende.

Le candidat auto-proclamé à l’élection présidentielle a été mis en cause pour des textes publiés sur son site Internet et des tweets. Entre décembre 2015 et janvier 2016, deux tweets (seulement) ont été mis en cause : « Centrée sur le rythme, la musique nègre s’adresse au cerveau reptilien » ; « C’est le racisme des juifs qui les a conduits au monolithisme quand ils ont privé de leurs dieux les goyins qu’ils haïssaient ».

Dans d’autres publications remontant à avril 2016, il s’attaquait à Simone Veil : « Je suis émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? (…) La plantureuse S. Veil rescapée de la Shoah a 88 ans. À ma connaissance, elle va bien. »

La liste des propos racistes imputés à Henry de Lesquen est longue. Lui, qui estime que « la mélanisation de la France, explosion de la population de race congoïde, est plus grave que l’islamisation », défend sans complexe le concept de « racisme positif » lorsqu’il y a « conscience de race », un « racisme républicain » qui implique des « droits et devoirs » pour les « races supérieures », à savoir « civiliser les races inférieures ». Un discours parmi d’autres qu’il tient ouvertement sans que le patron de Radio Courtoisie n’ait été sanctionné.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Corse : Balotelli victime de racisme, une enquête ouverte.

« Le parquet a décidé de s’autosaisir et d’ouvrir une enquête en flagrance pour provocation à la haine raciale », annonce RMC mercredi 25 janvier. Cette décision fait suite à la rencontre entre le SC Bastia et l’OGC Nice, vendredi 20 janvier, durant laquelle, des supporters corses ont hurlé des cris de singes en direction de Mario Balotelli.

Face au silence auquel il s’est heurté sur cette affaire, l’attaquant italien d’origine ghanéenne s’était indigné sur son compte Instagram où il a écrit : « J’ai une question pour les Français. Est-il normal que les supporters de Bastia fassent des bruits de singe et des « ouh ouh » pendant tout le match et qu’aucune commission de discipline ne dise quelque chose ? Est-ce que le racisme est légal en France ? Ou seulement à Bastia ? »

La justice devrait pouvoir récupérer les images de vidéosurveillance du stade. Elle pourra aussi ajouter aux pièces du dossier les images enregistrées et diffusées par les chaînes de télévision.

Un supporter de Bastia a reconnu, mercredi après-midi, être un des auteurs des cris de singe contre le footballeur et s’est dénoncé auprès du club corse. En conséquence, le SCB indique avoir désactivé son abonnement et saisi la préfecture de Haute-Corse pour sanctionner l’individu incriminé d’une interdiction administrative de stade. Toujours selon la direction, le supporter regrette « son attitude et est conscient des répercussions actuelles, et potentiellement à venir, que cette dernière implique ».

L’attitude problématique des dirigeants bastiais
Le Sporting Club de Bastia, loin d’avoir eu un comportement exemplaire dans cette affaire, a mis du temps avant de réagir à l’information et n’estime toujours pas être responsable. Le club se félicite d’avoir obtenu des aveux grâce à son appel. En effet, lundi soir, Anthony Agostini, directeur des services généraux du SCB, a déclaré sur France Bleu que « la tâche n’est pas simple et le club ne peut pas porter à lui seul la responsabilité d’actes qui peuvent se produire sur tous les terrains ».

« Interdire à un supporter d’allumer un fumigène, cela peut être possible en augmentant les fouilles, comme empêcher des gens de sortir des banderoles. (…) Mais empêcher un supporter, de dire ou ne pas dire quelque chose relève de l’impossible ! », ajoute-t-il. Anthony Agostini avait alors appellé les coupables à se dénoncer afin « de faire en sorte que les choses reviennent à la normale ».

Une autre polémique s’est déclenchée à la suite de la rencontre Bastia-Nice. Des images de Canal+ montre l’entraîneur bastiais François Ciccolini insulter vertement Mario Balotelli dans les couloirs menant aux vestiaires du stade. Il lui a demandé de « fermer sa gueule sa gueule » et d’aller « se faire enc… ».

Le Corse s’est (maladroitement) défendu au micro de RMC : « Si vous regardez les images, est-ce que c’est moi qui lui parle ou est-ce que c’est lui ? Il m’a parlé avant. S’il m’avait insulté, je n’aurais rien dit. Mais il ne faut pas insulter ma mère, qui a 80 ans et n’a pas fait le métier dont parle monsieur Balotelli. Je suis un éducateur. Je me suis emporté, c’est vrai. Mais ma mère à 80 ans et elle n’est pas loin de mourir. »

François Ciccolini n’en est pas à son premier débordement. En février 2005, son cas avait été saisi par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel après avoir insulté un joueur du PSG d’ « Albanais de merde

Clic pour voir la Source de l’article

***


Le Swaziland supprime les cours d’islam dans les écoles.

Le gouvernement du Swaziland a ordonné, une semaine avant la rentrée scolaire du mardi 25 janvier, la disparition des programmes faisant référence à l’islam et au judaïsme au sein de ses institutions scolaires.

Les autorités justifient cette décision par la nécessité « d’éviter la confusion » chez les jeunes élèves. Le Swaziland est une monarchie absolue, limitrophe de l’Afrique du Sud et dont 90 % de la population est de confession chrétienne. « Les autres religions ne seront simplement plus enseignées au primaire et au secondaire. Chacun sera libre d’apprendre l’histoire d’autres religions à l’université », explique Pat Muir, un responsable du ministère de l’Education.

La nouvelle a été bien accueillie par Stephen Masila, le président de la Conférence des églises chrétiennes. Il souligne que « le christianisme est le socle sur lequel ce pays été bâti. Il contribue positivement à l’éducation morale des enfants ».

La mesure survient après les résultats d’une commission d’enquête parlementaire qui fait suite à des plaintes sur l’influence des immigrés musulmans et asiatiques. Certaines études disent que 10 % de la population est musulmane. Mais un rapport du département d’Etat américain publié en 2015 avance plutôt le chiffre de 2 %. Ledit rapport s’inquiétait de la montée de l’intolérance envers l’islam.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : « Islamisation » de Mulhouse : « Valeurs Actuelles » pris en flagrant délit de mensonge.

D&M démasque la propagande de ce torchon.

Mulhouse y est présentée comme une commune ghetto « livrée aux tenants d’un islam dur », victime de la « halalisation » urbaine où le quartier de Bourtzwiller regorge de « gardiens de l’ordre moral islamique, autrefois, dealers ». Le quartier des Coteaux (ZUP) est quant à lui, présenté comme un « réservoir à salafistes ».

Étonnant que le magazine n’ait pas confondu le clocher de l’église Saint-Antoine de Bourtzwiller avec le minaret d’une mosquée.

LES COMMERCES DU CENTRE-VILLE FERMENT À CAUSE DES MUSULMANS.

Ce n’est pas une blague. Parce Mulhouse est une ville en pleine « islamisation » selon « Valeurs Actuelles » que même le centre-ville en a fait les frais. « On ne compte plus les bars abandonnés, les tourne-broches halal, les écoles coraniques ». Des écoles « coraniques » en centre-ville ? il n’y en a aucune et même ailleurs, les « tourne-broches halal » non plus. En revanche, dans chaque mosquée comme partout ailleurs, il y des instituts spécialisés dans l’apprentissage du Saint-Coran.

Les musulmans seraient donc responsables de la fermeture des commerces à Mulhouse comme ils sont responsables de la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois. Ils sont responsables de tout en fait. On commence enfin à s’intéresser à la véritable source du chômage de masse qui frappe le pays.

Plus fort encore. Pour « Valeurs Actuelles », « Le samedi, jour de soldes, on peine à reconnaître la ville. La rue du Sauvage, artère piétonnière du centre historique, est un défilé de femmes voilées ». La rue du Sauvage serait donc « défigurée » par les femmes voilées. Il n’en est rien. Au centre-ville se côtoient des personnes de toutes les couleurs, de toutes les origines, de toutes les religions et même des pays voisins comme la Suisse ou l’Allemagne. Il suffit de s’y promener un samedi après-midi pour se rendre compte du mensonge flagrant de ce magazine.

Après la désindustrialisation, l’islamisation. Pour mieux cultiver la haine islamophobe chez ses lecteurs, l’hebdomadaire cite « le centre An-Nour, une mosquée gigantesque, en cours d’édification sur un terrain qui fut, autrefois, industriel ». L’article précise volontairement « gigantesque mosquée » pour créer la peur alors que la mosquée n’occupera qu’une partie du futur centre qui abritera entre autres commerces et divers services, qui seront ouverts à tous les citoyens. Fonctionnel, le Centre Annour générera 90 emplois.

LE MARCHÉ DE MULHOUSE EST 100% HALAL OU PRESQUE.

« Le marché de la place Franklin ne propose presque plus que du halal et les stands de foulards islamiques y pullulent. Comme si Mulhouse était vendu par pans entiers aux tenants d’un islam dur. Comme si le décor de l’ex-capitale du textile alsacien résumait à lui seul le dé-tricotage de la France », écrit l’auteur de l’article qui, suppose-t-on, a imaginé son propre scénario sans prendre la peine de faire le déplacement à Mulhouse pour mener une véritable enquête journalistique. La localisation même du marché est erronée. Le marché en se situe pas Place Franklin, mais à 600 mètres de là, au 26 Quai de la Cloche.

Régionalement connu et même au delà de l’Alsace, le marché de Mulhouse est l’un des plus fréquentés de la région et même au delà (Suisse et Allemagne). Il est ouvert trois fois par semaine. « Ne propose presque que du Halal », vraiment ? voyons :

Schématiquement, le marché est divisé en trois secteurs : la halle (marché couvert), fruits et légumes, textiles.

Le marché couvert abrite les boucheries, les fromageries, les boulangeries, les cafés et les bars. Sur 14 boucheries, six sont halal, huit sont « traditionnelles » (non halal). Bien loin de la propagande du magazine islamophobe « que du halal » à moins que les carottes, les tomates, les sacs, les jeans, la lingerie « made in China » expédiés tout droit d’Aubervilliers soient eux aussi halal. Quant aux stands « foulards islamiques », il n’y en a pas ou très peu. Rendez-vous sur ce site pour découvrir tous les commerces du marché.

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Plus de 100 colons envahissent la mosquée bénie d’al-Aqsa
.
L’occupation détruit un entrepôt et un parking à Jérusalem
.
La femme d’al-Qiq soumise à une fouille à nu
.
Haaretz publie des photos de la construction d’une synagogue en Cisjordanie
.
Tirs sur des bâtiments publics dans le camp de réfugiés de Balata
.
Raed Salah: Le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem légitime l’occupation
.
L’occupation libère deux commerçants de Gaza
.
Gaza : Incursion sioniste limitée à l’est de Rafah et traque des pêcheurs
.
Tentative d’attentat à la voiture bélier près de Jérusalem
.
Jérusalem: L’occupation menace de démolir une installation agricole à Hazma
.
Offensive israélienne à Burin et la poursuite des manœuvres militaires à l’est d’Akraba
.
La famille de Shaul demande la réouverture du dossier de la mort de son fils
.
Des centaines de personnes participent aux funérailles d’Abu al-Qiaan à Umm al-Hiran
.
Le Hamas met en garde Washington contre le transfert de l’ambassade à Jérusalem
.
L’artillerie de l’occupation bombarde un site d’al- Qassam à l’est de Maghazi
.
Haaretz : des centaines de plaintes de torture contre le Shin Bet passées sous silence
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com