MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 30 Cha’ban 1438.

Flash info du 30 Cha’ban 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Santé : Comment gérer la fièvre chez l’enfant.

Votre enfant s’est réveillé au milieu de la nuit inconsolable ? Il semblait chaud au toucher, vous prenez rapidement sa température et là : 39,5° ! Naturellement, vous êtes inquiets pour votre enfant. Faut-il appeler immédiatement son médecin ? Faut-il se précipiter aux urgences ? Voici quelques conseils utiles et réponses aux questions que vous pouvez vous poser sur les enfants fiévreux.

Quand une fièvre n’est très probablement pas grave.

Rappelez-vous, la fièvre est une réponse naturelle de votre corps à une infection, et non pas nécessairement un signe que quelque chose de grave est en cours.
La fièvre peut élevée n’est généralement pas grave, facile à traiter et peut facilement attendre le matin pour être évalué par votre médecin.
La fièvre entre 38,5 et 39,5° n’est généralement pas grave, elle peut attendre jusqu’au matin pour être évalué.
La haute fièvre (40°) ou plus qui descend rapidement à 37,8/38,5° n’est généralement pas sérieuse et peut attendre jusqu’au matin.

Donc pour l’instant, ne vous précipitez pas à appeler votre médecin. Lisez ce paragraphe, essayez de traiter la fièvre puis appelez votre médecin pendant les heures de bureau. Attention toutefois car, il sera nécessaire d’appeler un médecin assez rapidement dans certaines situations :

Quand appeler en urgence votre médecin.

Voici les situations qui justifient habituellement un appel urgent à votre médecin. Si aucunes de ces types de fièvres de l’enfant correspondent à votre situation actuelle, alors vous n’avez probablement pas besoin d’appeler votre médecin.

Si votre enfant est âgé de 6 semaines ou moins, et qu’il a une fièvre de 38,5 degrés ou plus, cela peut être considéré comme une urgence médicale. Votre médecin doit évaluer votre enfant assez rapidement, que ce soit pendant les heures ouvrables ou dans une salle d’urgence après les heures. Avant votre départ, assurez-vous de confirmer la fièvre de l’enfant avec un thermomètre rectal (si disponible) avant de contacter votre médecin.
Les nourrissons âgés de 7 semaines à trois mois avec une fièvre de plus de 38,5° justifient un rendez-vous avec votre médecin dans les prochaines heures. Vous n’avez généralement pas besoin de contacter votre médecin au milieu de la nuit dans cette situation si le cabinet ouvre le matin. Essayez dans un premier temps de traiter la fièvre et contactez votre médecin au réveil si bébé semble toujours aussi mal.
Si votre enfant de tout âge a un ou plusieurs des symptômes suivants, vous devriez probablement appeler votre médecin immédiatement:
Fièvres de 40° ou plus qui ne baisse pas malgré les traitements
Léthargie – La léthargie fait référence à un enfant mou, sans vie, qui ne répond pas ou ne veut pas établir un contact visuel.
Irritabilité – Un enfant vraiment irritable va pleurer pendant des heures avec un minimum d’interaction verbale et étant presque impossible à consoler.
Méningite – Les symptômes sont une forte fièvre, raideur de la nuque ou des douleurs dans le dos de la nuque, des vomissements, des maux de tête, lumière qui fait mal aux yeux. Avant de contacter votre médecin, vous devriez rechercher d’autres symptômes, comme la toux, des vomissements, des éruptions cutanées, etc.

La fièvre est-elle forcement dangereuse ?

Non, beaucoup de parents ont cette idée fausse que la fièvre est systématiquement une mauvaise chose et qu’elle est un signe sous-jacent de maladie grave. Ceci n’est pas vrai. La fièvre de l’enfant est une réaction normale et saine du corps face à une maladie. Le système immunitaire du corps libère des produits chimiques qui augmentent la température du corps. Cela fait partie du processus normal de lutte contre l’infection.

Dois-je traiter une petite fièvre ?

Non, la petite fièvre est utile dans la lutte contre l’infection. Elle aide le système immunitaire de votre enfant à se construire et à se défendre plus facilement lorsqu’il est attaqué par des infections. Vous ne devez traiter une fièvre seulement quand votre enfant ne la supporte pas.

Top 3 des causes qui provoque une fièvre.

Si votre enfant a de la fièvre, elle est sûrement due à une de ses trois causes :

Infection virale.

Ceci est la cause la plus fréquente de fièvre chez les enfants. Les exemples sont: la roséole , le rhume , la grippe , coxsackie (main, fièvre aphteuse), la varicelle , la cinquième maladie , ainsi que beaucoup d’ autres. La plupart des virus ne sont pas dangereux. Il suffit d’attendre plusieurs jours pour que la fièvre baisse et s’arrête d’elle-même car de toute façon elle n’est pas traitable avec des antibiotiques.

Infection bactérienne.

Quelques exemples : l’infection de l’oreille , infection des sinus , la pneumonie, infection de la vessie et l’angine streptococcique. La fièvre provoquée par ce type d’infection bactérienne peut être traitée avec des antibiotiques, bien que le traitement puisse généralement attendre le lendemain pour contacter votre médecin.

Dentition.

Les poussées dentaires peuvent provoquer de la fièvre chez l’enfant, bien que généralement elle ne dépasse pas les 38,5.

Traiter la fièvre.

Première étape : aérer bien la pièce car laisser votre enfant dans une pièce chauffée et étouffante n’est pas une bonne solution. Le pièce doit se trouver à température ambiante.
Deuxième étape : enlever les couches superflues de vêtements afin que la chaleur puisse se disperser plus facilement. Pensez également à bien hydrater votre enfant (tétée ou eau).
Un bain tiède et relaxant : Si votre enfant apprécie le bain alors celui-ci lui fera le plus grand bien. Attention, il s’agit de lui donner un bain à une température adapté à sa fièvre soit -2° en dessous sa température. Un bain trop froid risque de lui provoquer des convulsions. Vous pouvez y ajouter des plantes antipyrétiques et relaxantes, telles que : Achillée Millefeuille, Bourrache, fleur de Sureau, Camomille, Lavande, Saule…
Homéopathie : vous pouvez utiliser un traitement classique : Belladona 4CH ou d’Arnica 4CH, à raison de 5 granules au 2 heures.
Le doliprane restera, pour moi, la dernière solution à apporter à l’enfant mais il peut être utilisé (avec parcimonie).

AJIB.FR
***


C’est officiel, Ramadhan 2017 débutera ce samedi 27 mai !

Le CFCM vient d’annoncer la nouvelle, le mois sacré de Ramadhan 2017/1438 débutera officiellement ce samedi 27 mai in sha Allah !

Communiqué officiel.

Il y a tout juste 45 minutes que l’annonce a été faite. La lune n’ayant pas été observée, le début du mois de jeûne de cette année débutera ce samedi 27 mai. Le CFCM a annoncé la nouvelle à travers un communiqué officiel :

« Réuni dans un esprit d’unité et de solidarité à la Grande Mosquée de Paris ce jeudi 25 mai 2017 (correspondant au 29ème jour du mois de Chaâbane 1438 de l’année hégirienne), et après consultation des données astronomiques en France (Observatoire de Paris et de Belgique) ainsi que des données astronomiques recueillies auprès des pays musulmans, l’ensemble des fédérations musulmanes de France en présence du Président du CFCM Anouar Kbibech et les membres de son bureau exécutif, n’a pas constaté la vision de la nouvelle Lune. Par conséquent, la durée du mois de Chaâbane est de 30 jours. Aussi, conformément à la Tradition du Prophète (SAWS), le premier jour du mois béni de Ramadhan de l’année 1438 de l’Hégire est fixé au : samedi 27 mai 2017. »

Puisse Allah le Très-Haut vous assister et vous accompagner durant chaque jour de ce mois sacré et exaucer vos invocations les plus sincères !

AJIB.FR
 » target= »_blank »>katibin.fr

***


Ils protestent avec des tranches de porc contre l’ouverture d’une mosquée en Italie.

Une trentaine de personnes ont manifesté dimanche 21 mai dans la ville de San Stino di Livenza, près de Venise en Italie, contre l’inauguration d’une mosquée.

En signe de protestation, ils ont installé en face de l’édifice religieux un banquet sur lequel ils avaient posé des tranches de rôti de porc.

Une provocation soutenue par le parti d’extrême droite italien, la Ligue du Nord, qui avait lancé une pétition contre ce nouveau centre culturel islamique qui a pourtant eu toutes les autorisations nécessaires pour ouvrir, rapporte la presse italienne.

Près de deux cents fidèles musulmans étaient réunis lors de la cérémonie d’inauguration, à laquelle était présent l’ambassadeur du Maroc en Italie, Hassan Abouyoub, ainsi que le maire de la ville, Matteo Cappelletto.

Le chef religieux de la nouvelle mosquée, Bouchaib Tanji, avait invité à la cérémonie toute la population. « Nous voulons que cet endroit soit ouvert à tous les citoyens qui veulent en savoir plus sur le monde et la culture islamique », a-t-il déclaré dimanche.

journaldumusulman.fr
***


La réponse parfaite d’une femme à un troll islamophobe après les attentats de Manchester.

L’attentat survenu lundi 22 mai à Manchester qui a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés, dont de nombreux enfants et adolescents, a été revendiqué par l’organisation terroriste Daesh. Peu après l’attaque, les discours les plus islamophobes se sont multipliés sur internet et les réseaux sociaux. Sur twitter, les internautes les plus xénophobes appellent désormais à la haine des musulmans et des immigrés.

Quelques heures après le drame, une utilisatrice de twitter, qui était présente au concert, a publié un message sincère aux personnes touchées par l’attentat.

« Je ne peux pas le croire, j’ai le cœur brisé, je suis tellement désolé pour toutes les familles qui ont perdu leurs proches et pour tous ceux qui ont été blessés » a tweeté @hannawwh.

Sa réponse à un troll islamophobe

Un troll islamophobe a profité de l’occasion pour s’immiscer dans le fil de discussions et le polluer.

« C’est ce qui se passe lorsque vous laissez les musulmans dans votre pays. » a écrit le troll Agent Richard Gill (@X5265015119).

La réponse de la jeune mancunienne ne s’est pas fait attendre. @hannawwh a été obligé de raconter au troll de service ce qu’elle a vécu.

« C’était un musulman qui nous a fait monter dans son taxi et nous a conduit en sécurité. Un homme très compatissant qui a également été terrifié et a aidé les autres. » a tweeté @hannawwh.

@hannawwh explique à d’autres qu’un homme de religion sikhe offrait ses services aux personnes en détresse. Quant à son chauffeur, il était bel et bien musulman.

« Un homme sikh est offrait des tours gratuits. Il n’était pas le conducteur de mon taxi. Le conducteur était Musulman et je le sais parce qu’il a me l’a dit. »

Des chauffeurs de taxi musulmans offraient leur service

D’autres internautes se sont manifestés pour exprimer leur solidarité et apporter un témoignage similaire.

« C’était un chauffeur de taxi musulman qui m’a fait sortir de cette situation infernale et de la sécurité. Les gens devraient surveiller leurs paroles. » raconte

«Les musulmans sont à blâmer». En réalité, les chauffeurs de taxi musulmans proposaient leur service gratuitement et un médecin musulman travaillait de nuit à sauver des vies. » témoigne Joshua.

« Absolument, un chauffeur musulman m’a emmené la maison la nuit dernière m’a donné de l’eau et a chargé mon téléphone. C’est une star à mes yeux ! » a répondu à son tour Mark.

journaldumusulman.fr
***


Ramadan 2017 : En Algérie, Tunisie et au Maroc, la nuit du doute sera vendredi soir.

Les pays du Maghreb se démarquent cette année du calendrier de l’Arabie Saoudite. Si cela est habituel du côté du Maroc, cette situation est inédite en Algérie.

La nuit du doute se déroulera vendredi 26 mai. Le Ministre des Affaires religieuses et des Wakfs algérien, Mohamed Aïssa, a affirmé que la décision a été prise sur la base de données astrologiques certifiant qu’il sera impossible d’observer le croissant lunaire jeudi, que ce soit à partir de l’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient.

«L’observation du croissant lunaire annonçant le premier jour du mois sacré aura lieu le 29 chaâbane 1438 de l’Hégire, qui coïncide avec le vendredi 26 mai, et ce sur la base «de calculs astronomiques».

Il est tout de même peu probable que le premier jour du mois de Ramadan tombe dimanche selon le Ministre.

La plupart des pays musulmans ont annoncé qu’ils commenceront le mois de Ramadan le Samedi 27 mai.

islametinfo.fr
***


Arabie Saoudite : le 1er jour du mois de Ramadan sera Samedi 27 mai.

Le Qatar, l’Arabie Saoudite et les Emirats-arabes-unis ont annoncé que la nouvelle lune n’avait pas été vue dans le Golf. Le Ramadan 1438 débutera donc normalement samedi. Une vérification sera effectuée demain afin de s’assurer de la visibilité de la nouvelle lune.

Un communiqué a été publié par les autorités saoudiennes via Twitter.

islametinfo.fr
***


L’OTAN rejoint la coalition contre Daesh.

Les 28 États membres du l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) ont décidé, mercredi 24 mai, de prendre part formellement à la coalition internationale contre le groupe terroriste État islamique en Irak et en Syrie.

Ce choix intervient trois jours après le terrible attentat-suicide de Manchester qui a fait 22 morts.

Les États-Unis, qui chapeautent la coalition, réclamaient depuis plus d’un an que l’OTAN s’y implique entièrement.

La décision a été approuvé par les 28 ambassadeurs de l’Alliance atlantique mais, selon une source diplomatique, elle « doit encore être endossée par les chefs d’État et de gouvernement ». Ce sera le cas ce jeudi 25 mai lors du sommet de l’Otan à Bruxelles où Donald Trump va inaugurer un nouveau QG. L’intégration du Monténégro comme 29e pays membre devrait également être acté ce même jour.

saphirnews.com
***


France : Législatives : une candidate voilée victime d’un déchaînement de haine sur Twitter.

Sous son voile doré aux reflets soyeux, Sandra Fourastier, 21 ans, est le nouveau visage féminin de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF). Elle porte fièrement les couleurs éclatantes de son parti « laïc et non religieux » et néanmoins riche de son « éthique musulmane », symbolisant un éveil des consciences dont elle est tout à la fois l’incarnation et l’activiste engagée sur le terrain, à l’approche du premier tour des élections législatives, le 11 juin.

Formant un binôme en « or », complémentaire et volontaire, avec Abdelmajid Aodella, président de l’association « l’Union Gennevilloise » et figure locale de la première circonscription des Hauts-de-Seine, cette jeune française convertie à l’islam prend très au sérieux son rôle de suppléante, consciente de l’enjeu crucial que représente le scrutin local qui se profile à l’horizon.

En lutte contre les extrêmes et le racisme sous toutes ses formes, Sandra Fourastier n’entend pas être reléguée au rang de citoyenne de seconde zone mais veut au contraire « affirmer sa place au sein de la République », et à travers sa candidature, réhabiliter l’image déshumanisée des femmes musulmanes voilées qui sont, de surcroît, les proies de prédilection de l’islamophobie violente.

Cruelle ironie du sort, alors qu’elle a fait sien le slogan de l’UDMF « Agir pour ne plus subir », elle subit, depuis une semaine, des attaques calomnieuses infâmes sur Twitter, allant jusqu’à menacer de porter atteinte à son intégrité physique, pour être apparue voilée sur l’affiche officielle de campagne.

Sandra Fourastier, plus combative que jamais, a accepté de répondre à nos questions et de retracer sa trajectoire personnelle unique.

Vous êtes une jeune française convertie à l’islam et voilée. Avez-vous été élevée dans la tradition catholique et quel a été votre cheminement spirituel ?

J’ai grandi dans un environnement très ouvert, même si mes parents, à l’époque du moins, ne croyaient pas vraiment en Dieu. Ma mère, catholique de naissance, était devenue athée avec le temps, tandis que mon père évoluait doucement vers le protestantisme. Mes soeurs étaient attirées par le bouddhisme, quant à moi, je savais qu’un DIEU existait mais je ne savais pas le nommer. J’ai toujours ressenti un besoin de spiritualité. Très jeune, je me posais déjà des questions sur la création, sur mon existence, je pouvais en discuter des heures avec mon grand-père.

A l’âge de 8 ans, je me suis rapprochée de la seule personne réellement pratiquante de mon entourage : mon oncle protestant. Je lui ai demandé de me faire découvrir sa religion et j’allais donc souvent, le dimanche, à l’église pour enfants qu’on appelait “l’école du dimanche”. J’y ai appris la religion protestante et j’étais souvent celle qui récitait les louanges.

Vers l’âge de 13 ans, toujours en quête de sens, j’ai tapé un jour CORAN sur Internet et j’ai commencé à me documenter sur l’islam avec un intérêt accru. Mes parents étaient au courant mais pensaient que c’était “une mode” passagère. Cependant, au fil des années, j’éprouvais une attirance irrésistible pour la religion musulmane au point de vouloir me convertir, mais sans savoir comment m’y prendre.

Un matin, en me rendant au marché avec ma mère, j’ai aperçu au loin un homme qui tenait un stand de livres sur la religion musulmane. J’avais très envie d’acheter un exemplaire du Coran, mais je n’ai pas osé devant ma mère. Or, à ma grande surprise, c’est elle qui a fait le premier pas en demandant au vendeur : « J’aimerais un Coran pour ma fille ». Celui-ci m’a regardé et m’a aussitôt posé la question : « Es-tu musulmane? ». Je lui ai dit « non », ce à quoi il m’a répondu en me tendant un Coran : « Tiens, alors je te l’offre ».

J’avais 17 ans quand j’ai décidé de me convertir, alors que j’étais chez une amie en train de converser avec sa famille. Lorsqu’un de ses parents me demanda si je voulais devenir musulmane, j’ai dit “oui” en m’exclamant, comme une libération intérieure. Ce soir-là, c’était clair dans ma tête : j’allais prononcer la Shahada.

J’ai immédiatement fait part de ma décision à mes parents qui en furent très heureux pour moi. Ma mère, qui était très curieuse, me posait beaucoup de questions, me regardait prier. Finalement, un beau jour, elle m’a annoncé quelque chose d’incroyable : « Ma fille, j’ai pris rendez-vous à la mosquée pour me convertir ». Rien qu’en songeant à ce moment, je suis encore profondément émue. Aujourd’hui, ce qu’il y a de merveilleux, c’est que nous sommes toutes les deux parfaitement épanouies dans notre croyance.

Quelles sont les raisons qui vous ont incitée à vous voiler dans une société française qui est particulièrement hostile au port du hijab ?

J’ai longtemps hésité à revêtir le voile. A l’époque, je travaillais encore en apprentissage pour une grande marque et ce n’était pas une démarche facile. Cela ne s’est pas imposé à moi comme une évidence au départ. Suite à une réflexion longuement mûrie, j’ai décidé de le porter deux ans après ma conversion et je dois avouer que ce fut pour moi un immense soulagement intérieur.

Au travail, les choses se sont compliquées, mes relations sont devenues plus tendues avec mon responsable et, pourtant, je veillais à retirer mon hijab avant d’entrer dans l’établissement.

Vous êtes étudiante dans quelle discipline ? Rêvez-vous d’un métier ou d’une filière professionnelle en particulier ?

Après avoir choisi de porter le voile et face à la situation conflictuelle que mon islamité visible a générée sur mon lieu de travail, j’ai décidé de quitter mon poste et je me suis consacrée à mon association caritative pendant un an. J’ai ensuite décidé d’obtenir des diplômes dans le social afin d’être plus efficace sur le terrain. Je suis devenue médiatrice et, en parallèle, j’ai repris des études universitaires cette année. Pour le moment, je ne poursuis pas un but de carrière précis, ce que je veux surtout, c’est connaître parfaitement les lois afin d’aider quiconque à ne plus subir d’injustices ou de discriminations en raison de sa couleur de peau, de sa religion, de ses origines.

Comment est né votre désir de vous engager en politique et pourquoi avoir choisi de rejoindre les rangs de l’UDMF, il y a dix-huit mois de cela ?

L’horreur des attentats a fait que j’ai vu le monde changer autour de moi. Les regards ne sont plus forcément les mêmes, les discriminations sont légitimées derrière “l’islamophobie” et déjà bien avant tout cela, les lois liberticides avaient fleuri dans notre pays, et ce, dès le 15 mars 2004.

Mon attachement à l’intérêt général m’a menée tout naturellement vers l’UDMF en 2015, avec l’espoir de parvenir à stopper le phénomène de la bouc-émissarisation des Français musulmans par la sphère politico-médiatique, de défendre nos droits et de faire entendre nos voix et notre message dans l’enceinte de l’Assemblée nationale.

Vous êtes suppléante de l’UDMF dans la première circonscription des Hauts-de-Seine, aux côtés de Abdelmajid Aodella, et vous vous investissez sur le terrain depuis le mois février. Quel est l’accueil que vous réserve la population locale ?

Je suis effectivement candidate aux côtés de Monsieur Abdelmajid Aodella. Nous avons tracté à la cadence d’un jour sur deux pendant un mois dans chaque ville de notre circonscription. Les échanges avec la population locale sont en général très riches, le nom du parti Union des Démocrates Musulmans Français interpelle les gens que nous rencontrons, et les réactions sont de tous types. La plupart du temps, nous sommes agréablement surpris par leur caractère positif. C’est un formidable encouragement à continuer et à redoubler de pédagogie auprès des administrés dans la diversité de leurs composantes. Beaucoup de personnes nous ont même félicités, en nous disant « Enfin, il était temps ».

Nous insistons sur le fait que nous ne sommes pas un parti religieux mais laïc, avec une éthique musulmane, et que le mot « Musulmans » figure dans notre appellation uniquement pour frapper les esprits, étant donné qu’il revient systématiquement dans les discours des médias et des politiques depuis une décennie. Nous expliquons vouloir dé-islamiser les débats en nous recentrant sur les véritables préoccupations des Français, à savoir l’emploi, la santé, l’environnement et tout ce qui nous touche au quotidien. Ce qu’il y a de très réconfortant et stimulant, c’est qu’il y a beaucoup de personnes non musulmanes qui nous soutiennent et acceptent de venir à nos réunions publiques.

Que répondez-vous à ceux de vos concitoyens qui, au nom de la laïcité, vous dénient la liberté de porter le voile et a fortiori le droit de vous présenter à une élection locale ?

Beaucoup d’entre eux ont été contaminés par les discours identitaires totalement contraires à l’esprit républicain et en totale contradiction avec la laïcité. La loi de 1905 n’est pas un rempart contre le religieux et encore moins contre l’islam. Ceux qui affirment cela ne connaissent rien au code électoral et ne font que répéter ce qu’ils ont entendu de la bouche de certains politiques populistes en quête de voix. Rien n’interdit à une citoyenne qui n’est pas un agent de la fonction publique de porter le voile, de se porter candidate et de siéger voilée au sein de l’Assemblée Nationale.

Que dites-vous à vos coreligionnaires qui redoutent de voir le voile interdit à l’université et qui se heurtent au double ostracisme de la société et du monde du travail ?

Je veux dire à toutes ces étudiantes dont les droits les plus élémentaires sont aujourd’hui menacés et qui sont obligées de se déguiser en portant un bonnet, parfois juste pour ne pas être agressées, de se battre pour défendre leurs droits envers et contre tout. Il est temps d’AGIR politiquement pour ne plus avoir à SUBIR cette islamophobie institutionnalisée. Tel est le sens de mon combat.

Dans ce même ordre d’idées, que pensez-vous de la décision rendue par la Cour de justice européenne qui autorise désormais les employeurs à proscrire les signes religieux au sein de l’entreprise ? Un arbitrage rendu à partir de deux affaires de licenciement de femmes voilées, l’une française, l’autre belge.

Cela illustre parfaitement la banalisation, totalement assumée, de la négation des droits fondamentaux des musulmans, non seulement en France, mais aussi dans le reste de l’Europe. Il s’agit là d’une réelle régression de nos acquis. Les femmes ont lutté durant des siècles pour avoir le droit de s’habiller et de s’exprimer librement dans notre pays. La lutte doit donc être poursuivie sans relâche dans ce sens, car l’Histoire est notre témoin et c’est le combat que doivent incarner les féministes du monde entier.

Pourquoi pensez-vous que la candidature de Abdelmajid Aodella et la vôtre pourraient faire la différence dans votre circonscription ?

C’est d’abord un signal fort que nous voulons envoyer à la Nation. Celui, en 2017, d’affirmer pleinement notre place au sein de la République en tant que citoyens à part entière. Nous ne voulons plus nous cacher, nous terrer et nous taire. Cela n’a malheureusement jamais contribué à améliorer les choses.

J’espère que tous les Français, sans distinction aucune, comprendront la nécessité de se mobiliser dans ce combat, car c’est l’essentiel de notre programme. Celui de l’ouverture, du rassemblement pour faire barrage aux idées de l’extrême droite.

Depuis votre apparition sur l’affiche de campagne, il y a environ une semaine, vous êtes victime d’un déchaînement de haine sur Twitter. Que ressentez-vous face à cette violence verbale qui s’extériorise en toute impunité ? Pourriez-vous envisager de porter plainte ?

Je suis évidemment très choquée par les propos orduriers et les menaces qui me visent. Hélas, c’était très prévisible dans le climat ambiant. Si cela va trop loin, j’envisage effectivement de porter plainte. Fort heureusement, cela n’a pas entamé ni mon énergie, ni mon enthousiasme, et c’est avec une motivation décuplée que je sillonne, avec Abdelamajid Aodella, la première circonscription des Hauts-de-Seine dans la perspective de conquérir les suffrages, dimanche 11 juin.

Propos recueillis par la rédaction d’Oumma.com
.

oumma.com
***


Islamophobie : condamnation requise pour Eric Zemmour.

La procureure de la 17ème chambre correctionnelle du tribunal de Paris a requis mercredi la condamnation du chroniqueur Eric Zemmour, jugé le même jour pour provocation à la discrimination et à la provocation à la haine, après une série de propos d’une rare virulence contre la population musulmane de notre pays.

Mis en délibéré, le jugement sera rendu le 22 juin prochain.

Le chroniqueur était jugé sur citation directe de notre association CAPJPO-EuroPalestine, qui s’était résolue à se porter partie civile, après avoir constaté l’inertie de la justice face aux propos pourtant ouvertement délictueux tenus par Eric Zemmour lors de l’émission C’ à Vous sur France 5, le 6 septembre 2016.

A l’antenne, Zemmour avait estimé que tous les musulmans sont terroristes puisque « le djihad guerrier fait partie du Coran » et sommé les musulmans de « faire le choix entre l’Islam et la France », tirant un trait d’égalité entre les auteurs « djihadistes » d’attentats et l’ islam.

oumma.com
***


Code de bonne conduite avant, pendant et après le Ramadan.

Le bon comportement est capital en Islam. Dans un hadith authentique, le Prophète (Paix et Salut sur lui) dit: « Certes je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles comportements ». Dans un autre hadith, Abdullah ibn ‘Amr ibn al-‘As a dit: «Le Messager d’Allah n’était ni grossier et ne proférait jamais des propos immoraux. Et il disait : «les meilleurs d’entre vous sont ceux qui jouissent d’un bon caractère».

Et qui d’autre est meilleur modèle à suivre que le prophète (Paix et Salut sur lui) ? « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah de façon abondante » (Sourate 33, verset 21).

L’infographie rappelant ce que doit être le comportement du musulman tous les jours, est visible sur www.mouslimradio.info.

desdomesetdesminarets.fr
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

L’auteur de l’attaque au couteau de Netanya meurt de ses blessures
.
Le citoyen palestinien Mohanad Abou Sefaqa (45 ans) de la ville de Toulkarem, est mort de ses blessures subies il y a deux jours par les tirs des forces armées d’occupation israéliennes, après avoir poignardé un policier israélien à Netanya.

Qu’Allah l’accueil en son Paradis
.
Des manifestants ferment une route principale à Naplouse
.
Ce mois de Ramadan est le plus accablant pour la bande de Gaza depuis des décennies
.
Nouvelle expansion de colonies sur des terres palestiniennes
.
Vendredi de colère par solidarité avec les prisonniers en grève de la faim
.
Des milliers de colons font irruption dans la vieille ville de Jérusalem
.
Israël veut exclure Shuafat et Kafr Aqab de Jérusalem
.
La Jordanie dénonce les invasions d’al-Aqsa par les juifs extrémistes
.
L’occupation arrête la mère d’un prisonnier de Jénine en route pour l’Omra
.
Le prisonnier Issawi transporté à l’hôpital dans un état critique
.
Le gouvernement sioniste projette l’exécution systématique des prisonniers
.
L’occupation prolonge la détention de six Jérusalémites
.
Qaraqea: Prenez les armes car les prisonniers meurent chez l’occupation
.
20 prisonniers transférés de Hadarim à l’hôpital de Meir
.
Al-Masri: la politique boiteuse de l’Amérique ne changera pas les faits de l’histoire
.
L’occupation arrête 3 enfants au camp d’Aïda et confisque le véhicule d’un prisonnier libéré
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information

Flash info du 18 Rabi Al Awwal 1438.

Flash info du 18 Rabi Al Awwal 1438.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur #mouslimradio :
www.MouslimRadio.info

******************************************************************


Santé : Le sommeil, un remède pour le cerveau.

Bien que nous passions à peu près le tiers de notre vie à dormir, que savons-nous réellement du sommeil ? Parmi les nombreux bienfaits du sommeil, nous pouvons citer l’amélioration de la concentration, de la mémoire et des capacités intellectuelles, la récupération de la fatigue physique et nerveuse accumulée quotidiennement, le renforcement les défenses immunitaires et la réduction du risque de maladies.

De plus, le sommeil, en déclenchant la sécrétion de l’hormone de croissance, participe au renouvellement cellulaire, à l’entretien des muscles, des tissus et des os.

Une autre fonction étonnante.

Dormir permet au cerveau de se nettoyer des déchets accumulés pendant l’éveil du fait de l’activité neuronale.

Cette découverte, publiée dans la revue américaine Sciences, pourrait faire avancer la compréhension des fonctions biologiques du sommeil et permettre de trouver des traitements contre des maladies neurologiques comme Alzheimer, estiment les chercheurs de l’étude, dont l’auteur principal est docteur à la faculté de médecine de l’université de Rochester à New-York.

Pour ce travail de nettoyage, qui serait responsable de la fonction récupératrice du sommeil, le cerveau utilise un système unique appelé « glymphatique », hautement actif pendant qu’on dort, qui permet de nettoyer les toxines responsables de la maladie d’Alzheimer et d’autres pathologies neurologiques. De plus, les chercheurs ont découvert que l’espace intercellulaire s’accroissait de 60% pendant le sommeil, permettant aux déchets d’être évacués plus efficacement car le cerveau est, en temps normal un espace clos !

Un miracle en soi.

Presque toutes les espèces animales dorment d’une manière ou d’une autre, des mouches aux baleines, notent les chercheurs. Or, le fait de dormir peut être fatal quand des prédateurs se trouvent à proximité : le sommeil doit donc répondre à une fonction vitale essentielle des êtres vivants.

Les auteurs ont pu observer pour la première fois ce système de nettoyage cérébral grâce à une nouvelle technologie d’imagerie utilisée sur des souris, dont le fonctionnement cérébral est comparable à celui des humains. Ce mécanisme, intégré dans le système sanguin du cerveau, pompe le fluide cérébro-spinal à travers les tissus et le renvoie purifié, les déchets étant transportés par le sang jusqu’au foie, où ils sont éliminés.

Une élimination de ces toxines du cerveau est essentielle car leur accumulation, comme celle de protéines toxiques, peut provoquer la maladie d’Alzheimer. Quasiment toutes les pathologies neurodégénératives sont liées à une accumulation de déchets cellulaires, soulignent ces chercheurs.

Une révélation surprenante ? Pas tellement, car Allah dans le noble Qur’an dit : « N’ont-ils pas vu qu’en vérité, Nous avons désigné la nuit pour qu’ils y aient du repos, et le jour pour voir ? » Sourate An-Naml – 86.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Syrie : la ville d’Idlib pourrait être « la prochaine Alep ».

Les convois humanitaires évacuent la population assiégée à Alep vers la ville d’Idlib notamment. Cependant l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a mis en garde contre le fait qu’Idlib pourrait subir le même sort que la ville alépine.

Idlib pourrait devenir « la prochaine Alep ».

Depuis jeudi, la population à Alep a trouvé du répit grâce à son évacuation vers des zones tenues par la résistance au régime de Bachar Al-Assad ou vers la partie ouest d’Alep sous contrôle gouvernemental. Bien que ce sauvetage tant attendu ait enfin pu être mis en place, avec notamment le Croissant Rouge et la Croix Rouge, les prochaines semaines risquent de voir se reproduire ce qu’Alep a déjà connu. En effet, l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a tenu à souligner que les habitants étaient notamment déplacés vers Idlib, aux mains de l’opposition à Bachar Al-Assad, et que la ville pourrait donc connaître une situation similaire à celle d’Alep. Si aucun accord politique et aucun cessez-le-feu durable, et surtout définitif, ne sont conclus, la population sera une fois de plus la cible du régime syrien et de ses alliés.

A l’heure actuelle, d’après l’ONU, il y aurait encore 50 000 personnes à Alep-Est alors que les évacuations continuent. Forcés par la violence, le siège et les bombardements à quitter leurs foyers, les habitants alépins ne sont pas pour autant en sécurité. Nous sommes prévenus !

Clic pour voir la Source de l’article

***

Syrie : Jean-Pierre Raffarin sur Alep : « Je le redis, Obama n’est pas innocent de cette situation ».

Invité ce mercredi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, Jean-Pierre Raffarin est revenu sur la reprise d’Alep par le régime syrien.

« Aujourd’hui, Téhéran, Damas et Moscou sont les vainqueurs de cette situation, notamment du fait du retrait des Américains », a estimé l’ancien Premier ministre. « Je le redis, Obama n’est pas innocent de cette situation », a-t-il surenchéri.

Fin 2013, Barack Obama a choisi de ne pas soutenir les rebelles en Syrie. Ces derniers ont également refusé les compromis avec l’Occident notamment dans la feuille de route post-départ de Bachar Al Assad. Face à cette situation, la diplomatie américaine a laissé les clés de la région à l’Iran et la Russie.

A nouveau, les Etats-Unis ont provoqué indirectement une épuration éthnico-religieuse en Irak et Syrie. Les milices chiites fanatisées financées par l’Iran ont fait le reste.

Reportage vidéo a voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Frères musulmans : entre Manuel Valls et Clémentine Autain, le torchon brûle.

Et rebelote. Manuel Valls, qui a maintes fois exprimé son opposition ferme aux Frères musulmans, a décidé à nouveau de tacler Clémentine Autain, que l’ex-Premier ministre n’a de cesse de vouloir lier à la confrérie depuis des années.

Sur France Inter, le candidat à la primaire socialiste a accusé, jeudi 15 décembre, la conseillère régionale (Front de gauche) d’Ile-de-France de « s’afficher et passer des accords avec (l’islamologue) Tariq Ramadan et les Frères musulmans » alors même qu’elle a plusieurs fois démenti les dires de son opposant politique.

Sur sa page Facebook, Clémentine Autain a, à son tour, accusé Manuel Valls de « semer la haine avec des calomnies ». « Je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans », répète-t-elle, indiquant n’avoir « aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie Saoudite et renoncé à l’ABCD de l’égalité à l’école sous la pression des intégristes religieux ».

« Islamo-gauchiste », la dit-on ? « Un vocabulaire digne des fascistes des années 1930 qui traitaient les communistes engagés contre l’antisémitisme de « judéo-bolcheviques ». On connaît la triste suite de l’histoire… », répond-t-elle.

« Pour 2017, (Manuel Valls) préfère le débat sur l’identité à celui sur l’égalité. Valls ne veut pas affronter la réalité de nos profondes divergences de fond et pense pouvoir s’en dispenser en recourant à l’injure pour disqualifier un courant de pensée sans lequel aucune victoire de la gauche n’est possible », affirme la porte-parole d’Ensemble et soutien de Jean-Luc Mélenchon. Clémentine Autain, qui ne veut rien avoir à faire avec les Frères musulmans ou Tariq Ramadan, envisage une plainte contre Manuel Valls.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Etats-Unis : des professionnels du high tech s’opposent au fichage des musulmans.

Près de 1 300 employés exerçant dans des entreprises liées aux nouvelles technologies ont signé une lettre ouverte promettant de ne pas participer à la constitution d’une base de données qui recense les personnes de confession musulmane si on leur demandait de le faire. « Nous choisissons de rester solidaire avec les Américains musulmans, les immigrants et toutes les personnes dont la vie et les moyens de subsistance sont menacés par les politiques de collecte de données proposées par l’administration entrante », peut-on y lire.

« Nous refusons de construire une base de données de personnes basée sur leurs croyances religieuses constitutionnellement protégées. Nous refusons de faciliter les expulsions massives de personnes que le gouvernement estime indésirables », ont-ils ajouté.

Les signataires s’engagent à respecter trois principes : refuser de participer à la création de bases de données pour le gouvernement des États-Unis ciblant les personnes en fonction de leur race, leur religion ou leur origine, lutter au sein-même de leur entreprise contre toute tentative allant dans ce sens afin de minimiser la collecte et la conservation des données sensibles et s’exprimer publiquement s’ils découvrent l’utilisation illégale ou non éthique des données.

Le fichage des musulmans est une véritable crainte outre-Atlantique. En décembre 2015, Donald Trump affirmait qu’il mettrait « certainement en place » une base de données pour ficher les musulmans présents aux Etats-Unis. Cette déclaration faisait suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et de la tuerie de San Bernardino.

Facebook et Twitter sont opposés.

Certaines sociétés ont déjà promis de ne pas créer un tel registre. Facebook l’a confirmé cette semaine à CNN. « Personne ne nous a demandé de créer un registre musulman, et bien sûr, nous ne le ferions pas ». Twitter avait publié une déclaration similaire sur son site web avant que la lettre ouverte ne soit mise en ligne.

Donald Trump recevait, mercredi 14 décembre, à la Trump Tower les dirigeants de la Silicon Valley, y compris ceux de Facebook et de Apple. Le nouveau président leur a promis d’offrir son aide pour leur permettre de continuer à innover. En revanche, les responsables de Twitter n’étaient pas conviés à la réunion. Un comble dès lors qu’on sait combien le dirigeant américain en a fait « bon usage » durant sa campagne.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Suisse : l’initiative « contre l’immigration de masse » adoptée.

Après des mois de débats, le Parlement suisse, a achevé la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse. La chambre haute du Parlement a approuvé, vendredi 16 novembre, le texte par 24 voix contre 5 et 13 abstentions tandis que la chambre basse l’a adopté par 98 voix contre 67 et 33 abstentions. La législation fait écho au référendum de 2014 lequel demandait aux électeurs s’ils acceptaient l’initiative populaire contre l’immigration de masse. Ces derniers avaient répondu favorablement à 50,3 %.

La nouvelle loi, qui devrait entrer en vigueur l’été 2017, est une « version light » par rapport au texte initial qui prévoyait un système beaucoup plus contraignant avec la mise en place de quotas annuels pour les Européens voulant travailler en Suisse pour faire baisser de façon draconienne le nombre d’arrivées. Selon les derniers chiffres officiels, entre janvier et octobre 2016, quelque 81 247 Européens se sont installés en Suisse pour y travailler, une hausse de 7,1 % par rapport à la même période de 2015.

Les employeurs suisses qui voudraient faire venir des employés européens n’auront que quelques formalités supplémentaires à remplir. Les recruteurs devront annoncer leurs postes vacants aux offices cantonaux de l’emploi et rencontrer les candidats sélectionnés. En revanche, les patrons n’auront pas à justifier leur éventuel refus d’embauche.

L’UDC, le parti majoritaire de la droite populiste à l’origine de l’initiative, a dénoncé ce texte qui viole, selon lui, la Constitution suisse et représente une capitulation devant l’Union Européenne. Le parti politique a aussitôt demandé au gouvernement de légiférer par voie d’ordonnance et d’adopter un texte qui respecte l’initiative de 2014.

Si le gouvernement ne l’entendait pas de cette manière, l’UDC menace de lancer une nouvelle initiative qui visera à abolir la libre circulation des personnes avec l’UE. De son côté, le lobby « Action pour une Suisse indépendante et neutre » a indiqué pour sa part que cette nouvelle initiative serait lancée « dès que possible ».

Pour les autres partis qui ont voté le texte (libéraux, gauche), le projet représente la meilleure solution possible dans les conditions actuelles. Il sauvegarde selon eux les relations bilatérales avec l’UE, craignant que la Suisse puisse être accusée de discriminations.

Clic pour voir la Source de l’article

***


France : Discrimination pendant Ramadan : le maire FN de Beaucaire relaxé.

Le maire de Beaucaire (Gard) Julien Sanchez, poursuivi en justice par six commerçants de sa commune pour « entrave à l’exercice économique par dépositaire de l’autorité publique en raison de l’appartenance à une ethnie, une race ou une religion », a été relaxé jeudi 15 décembre.

Dès les premiers jours du mois de Ramadan 2015, l’élu frontiste avait pris deux arrêtés municipaux interdisant l’ouverture de certains commerces de nuit. Ces établissements, pour la plupart des épiceries et des primeurs, avaient décidé de porter l’affaire devant la justice, soutenus par l’Observatoire national contre l’islamophobie qui s’est constitué partie civile.

Dans son délibéré, le tribunal correctionnel a reconnu qu’il n’y avait aucune recrudescence des infractions sur lesquelles s’est appuyé Julien Sanchez pour délivrer les arrêtés (ivresse, dépôts de déchets, rassemblements d’hommes bruyants et stationnements prolongés incommodant les riverains), mais il a rappelé que les commerces visés n’étaient pas tenus exclusivement par des personnes d’origine maghrébine.

« En France, les règles doivent être les mêmes pour tous » a exprimé Julien Sanchez sur son compte Twitter, se félicitant de sa relaxe. Khadija Aoudia, avocate des six commerçants beaucairois, a indiqué que si « le tribunal a constaté que les fondements qui ont servi à délivrer les arrêtés étaient illégaux », « ils n’avaient pas pour autant vocation à être discriminatoires vis-à-vis des plaignants ».

Les demandes de condamnations des parties civiles ont été rejetées et leur consigne restituée selon l’avocate. Maître Aoudia demandait une condamnation du maire et des dommages et intérêts d’un montant de 6 000 euros par commerçant. « Leur chiffre d’affaires se (faisait) pour l’essentiel en période estivale et, surtout, pendant le Ramadan », avait-t-elle justifié. Abdallah Zekri, estimant que la décision est « une demi-victoire » dans la mesure où des mensonges ont été démontés, a fait savoir à Saphirnews qu’il ne fera pas appel de la décision. « Eu égard de la bonne foi des commerçants », le maire de Beaucaire a été débouté de toutes ses demandes de dommages et intérêts pour procédure abusive.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Pour les Français, les musulmans représentent 31% de la population française : les fantasmes ont la vie dure !

Il est navrant de constater que la France n’est la locomotive de l’Europe que pour un piètre record, révélateur des dégâts causés dans l’opinion par le travail de sape mené, sans relâche, par un cercle de clercs peu vertueux, grands pourfendeurs de l’islam devant l’Eternel : les Français, littéralement obsédés par la deuxième religion de l’Hexagone, devancent très nettement leurs voisins européens en matière de surestimation du poids des musulmans dans leur propre pays.

Ils sont en effet persuadés que leurs concitoyens de confession musulmane représentent 31% de la population française, alors que la réalité est bien en-deçà de cette estimation fantaisiste, qui en dit long sur les fantasmes pernicieux qui entourent le fait musulman : leur poids réel n’oscille qu’entre 7% et 10%.

C’est une étude réalisée par Ipsos auprès de 40 pays qui met en lumière cette spécificité française peu glorieuse, mais qui n’a rien de très surprenant au regard de l’instrumentalisation incessante de l’islam dans le débat public et de la surenchère islamophobe d’une certaine élite du parisianisme, tout au long de la décennie écoulée.

A force d’être abreuvés de discours fielleux et anxiogènes, d’être tétanisés par des Unes de magazines « coup de poing », et d’être abrutis par les cris d’orfraie des Zemmour, Finkielkraut, Fourest, BHL, Le Pen, Sarkozy, Valls et consorts qui hurlent à « l’islamisation rampante de la France », à son « invasion par le halal, le voile ou le burkini» ou encore à sa « reddition devant l’islam politique », comment s’étonner que les Français surévaluent le nombre des musulmans sur le sol national, que d’aucuns prennent un malin plaisir à appeler « sarrasins » ?

Quand le pays des droits de l’Homme dame le pion aux contrées limitrophes, ce n’est guère que pour s’illustrer par une peur irrationnelle et une ignorance crasse de l’islam qui creusent l’écart entre les perceptions et la réalité, jusque dans sa projection dans l’avenir, à l’horizon 2020 : les Français interrogés estiment qu’alors les musulmans représenteront 40% de la population, quand le chiffre tangible de 8,3% les renvoie à leur jugement faussé par des années d’un conditionnement de masse, redoutablement sournois et ravageur.

Les Français, champions du décalage entre la réalité de l’islam en France et ses perceptions, voilà un titre de gloire qui ne va certes pas redorer le blason du pays des Lumières !

Clic pour voir la Source de l’article

***


Sur la Syrie, la France est en état d’extinction cérébrale.

Provoquée par la cupidité des puissances occidentales et des pétromonarchies corrompues, la guerre en Syrie connaît avec la libération d’Alep un tournant majeur. Le dernier carré des terroristes d’Al-Qaida et consorts, cerné dans les décombres, est sur le point de céder devant la progression fulgurante de l’armée arabe syrienne. Les civils s’enfuient en masse vers le reste de la ville, tenu par les troupes gouvernementales.

Que fait la France ? Elle éteint la Tour Eiffel par solidarité avec Alep. Avec les habitants d’Alep, avec tous ses habitants ? Non. Le million d’Alépins réfugié dans les quartiers Ouest, pour le gouvernement français et pour les médias qui le servent, ce sont des gens qui n’existent pas. Et même s’ils existaient, ils ne mériteraient pas de vivre. Lorsqu’ils subissaient les tirs de mortier des courageux rebelles en lutte pour la démocratie, leurs morts demeuraient invisibles, effacés des écran-radar.

Car ils ont commis une faute impardonnable, ces Syriens qui ne demandaient qu’à vivre en paix, un crime qu’on ose à peine nommer. Ils n’ont pas pris les armes contre le gouvernement de leur pays. Ils n’ont pas obéi aux gouvernements occidentaux qui leur demandaient de renverser le pouvoir baassiste. Sourds aux appels des prédicateurs saoudiens, ils n’ont pas réclamé l’instauration de la charia wahhabite. Alors on n’en parle pas, c’est plus simple.

On fait l’impossible, en revanche pour sauver la peau des mercenaires recrutés en masse pour détruire l’Etat syrien, laïque et souverain, et le remplacer par un Etat-croupion d’obédience wahhabite. Encerclés dans ce qui reste de la « capitale » d’une révolution-bidon, ces mercenaires sont les mêmes que ceux qui ont tué nos compatriotes au Bataclan. Ce sont les charognards du takfir, les seconds couteaux des Saoud, les petites frappes du gangstérisme sponsorisé par l’OTAN.

La cuisante défaite de ces desperados de la terreur leur arrache des larmes, à nos faiseurs d’opinion, elle les met en transe compassionnelle comme si ces coupeurs de tête étaient nos frères d’armes, ou de pauvres victimes sur le sort desquelles il faudrait s’apitoyer. Avec un art consommé du mensonge et de la manipulation, ces affabulateurs professionnels font comme si le sort des terroristes était lié aux populations civiles qui leur servent de boucliers humains, comme si les souffrances des innocents causées par la guerre justifiaient notre soutien aux terroristes qui en sont responsables.

Pourtant on les voit, ces civils, qui fuient les quartiers rebelles dès qu’ils le peuvent, essuyant les tirs de leurs soit-disant protecteurs. Les médias parlent de 100 000 personnes qui seraient recluses dans le dernier réduit « rebelle », mais sans nous expliquer comment elles peuvent contenir dans trois kilomètres carrés ! Plus les heures passent, en réalité, et plus ce dernier bastion de fanatiques se vide de ses civils, et plus les gouvernements occidentaux, relayés par leurs perroquets médiatiques, s’en affligent.

Avec un cynisme sans limite, nos dirigeants voudraient que ces civils restent bien sagement avec les terroristes dans leur trou à rats, pour servir d’alibi à la poursuite de la guerre par procuration contre la souveraineté syrienne. Complices des allumés du takfir maquillés en rebelles démocrates, nos dirigeants aimeraient les prendre en otages, ces civils, les avoir sous la main comme des preuves vivantes de cette révolution-bidon, en nous faisant croire que lorsque l’armée syrienne frappe Al-Qaida, elle s’acharne en fait contre des innocents.

Mensonge pour mensonge, on nous dit aussi que des dizaines de civils ont été froidement abattus par des milices chiites. Mais ceux qui rapportent cette accusation oublient de dire que selon l’ONU il n’y a pas de preuve de ces massacres et que ces allégations sont « invérifiables ». Peu importe, c’est un détail ! Les mêmes accusateurs diront alors que des massacres auront lieu, que c’est inévitable, qu’il y aura un « génocide » ! Impuissante à produire la moindre preuve sur des faits passés, l’accusation se conjugue au futur, elle se fait prophétique, elle vaticine en prenant ses désirs pour des réalités.

La désinformation bat son plein, l’esprit collabo se déchaîne et l’hexagone, comme d’habitude, bat tous les records. Quel pays de masochistes ! On éteint la Tour Eiffel pour pleurer la défaite de ceux qui mitraillent les terrasses de nos cafés, mais on impose un embargo sur les médicaments à un peuple qui ne nous a rien fait en croyant punir un gouvernement qui combat ces assassins sans frontières. Alors, oui, éteignons la Tour Eiffel et tout le reste. De toutes façons, la France est un pays en état d’extinction cérébrale, une colonie de l’Empire dirigée par des imposteurs qui, en faisant le malheur des autres, feront aussi aussi le nôtre.

Clic pour voir la Source de l’article

***


Obama annonce que les Etats-Unis vont riposter au piratage russe de la présidentielle.

Les Etats-Unis vont riposter face aux actes de piratage informatique de la Russie lors de l’élection présidentielle américaine, a affirmé jeudi soir le président Barack Obama, au micro de la radio américaine NPR.

“Il est clair que si un gouvernement étranger, quel qu’il soit, tente d’entacher l’intégrité de nos élections, alors nous devons agir”, a plaidé Obama: “Et nous le ferons, au moment et où nous le déciderons”

Clic pour voir la Source de l’article

***


Burkina : un savon contre le paludisme.

Plonger son avant-bras dans une boîte pleine de moustiques affamés: un groupe de courageux volontaires accepte l’expérience pour participer à l’élaboration au Burkina Faso d’un savon anti-moustique, qui permettrait de lutter contre le paludisme, un fléau en Afrique.

Cette maladie a fait près de 500.000 morts en 2015, dont la grande majorité sur le continent africain.

Un oeil sur le chronomètre, Gérard Niyondiko, le jeune chercheur burundais à l’initiative de ce projet de savon spécial, observe le comportement d’une centaine de moustiques. “Ce sont toutes des femelles affamées”, explique-t-il.

Les volontaires s’attendent à se faire piquer mais le liquide gras et odorant qu’on leur a appliqué au préalable sur la peau les protège de la nuée de moustiques voraces.

Dans ce petit laboratoire du Centre Nationalde Recherche et de Formation sur le Paludisme (CNRFP) à Ouagadougou, Gérard effectue des essais depuis juin pour évaluer l’efficacité des “principes actifs” qui doivent repousser les moustiques.

La formule de ce produit est encore secrète, mais serait composée en majorité d’huiles essentielles issues de plantes principalement locales et africaines pour diminuer au maximum le coût de revient.

En Afrique de l’Ouest, “le paludisme tue un enfant toutes les deux minutes”, rappelle Gérard.

Sur les 214 millions de personnes souffrant du paludisme dans le monde en 2015, 88% des cas ont été enregistrés en Afrique, selon le dernier rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Parmi eux, 438.000 en sont morts, les enfants restant les plus vulnérables.

L’idée du savon est venue en constatant que le paludisme continuait de faire des ravages malgré la distribution de moustiquaires. “La moustiquaire protège pendant le sommeil mais elle tient chaud et les populations les plus vulnérables n’ont pas les moyens d’acheter des répulsifs pour toute la famille pour se protéger le reste du temps”, souligne Gérard Niyondiko.

C’est pourquoi “nous avons pensé à un produit qui s’intègre dans la vie au quotidien des populations, qui ne nécessite pas de changement d’habitude”, explique-t-il.

Le savon présente le profil idéal car “c’est un produit que même les ménages les plus pauvres achètent et qu’ils peuvent partager dans toute la famille”, note-t-il.

– Sauver 100.000 vies –

En recourant au savon, “un produit à un prix accessible” pour lutter préventivement contre le paludisme, on pourra “sauver ces gens qui ne sont pas prêts à – ou ne peuvent pas – dépenser plus pour se protéger”, estime le chercheur.

“On travaille sur la prévention avec un outil nouveau: en rapprochant deux choses qui n’ont a priori rien en commun, l’hygiène et le paludisme”, explique la Française Lisa Barutel, 28 ans, une associée de Gérard (qui en a deux).

“Notre objectif n”est pas de nous enrichir”, assure le chercheur: “nous voulons sauver 100.000 vies d’ici 2020”, dit-il en reprenant le slogan de ce projet ambitieux qui vise les six pays les plus touchés par le paludisme en Afrique subsaharienne, dont le Burkina Faso.

Diplômé en chimie, Gérard a grâce à une bourse, quitté son pays natal, le Burundi, pour suivre un master à l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) de Ouagadougou.

Pendant son cursus, en 2013, il rencontre Lisa, alors chargée d’accompagner les étudiants dans leurs projets d’entreprise. La jeune femme lance alors +La Fabrique+, un incubateur de projets d’entrepreneuriat social basé dans la capitale, et s’associe activement au projet de Gérard en l’appuyant dans la recherche de financements.

De 2013 à 2015, le projet est en stand-by faute de financements. Mais en 2015, l’équipe a revu ses ambitions à la hausse en comparant l’efficacité de plusieurs huiles et en adoptant une technique innovante, en partenariat avec une start-up en France spécialisée dans la micro-encapsulation (technique d’incorporation des principes actifs dans le savon pour garantir une plus grande efficacité en terme de durée).

“Pour la première étape, à savoir les essais en laboratoire, on en a eu pour environ 50.000 euros”, explique Lisa.

Cette somme a été entièrement financée grâce à des dons privés, la plupart collectés grâce à une opération de financement participatif qui a recueilli 70.000 euros, précise-t-elle.

Les essais sont réalisés en suivant un protocole scientifique strict pour que le savon soit homologué par l’Organisation mondiale de la Sante (OMS) et puisse ensuite être recommandé à tous les pays.

Mais pour en arriver là, il faudra que le savon anti-paludisme franchisse encore d’autres étapes. Il manque encore deux phases pour boucler le projet.

Clic pour voir la Source de l’article

***

Palestine : Des dizaines d’enfants palestiniens protestent en solidarité avec Alep.

Des centaines d’enfants Palestiniens de Gaza se sont réunis ce jeudi devant le Siège du Comité International de la Croix-Rouge afin d’exprimer leur soutien aux enfants Syriens, victimes d’acharnement meurtriers sous les bombardements à Alep (Syrie).

« Stoppez ce saignement ! », « Arrêtez le massacre d’enfants innocents ! » ou encore « Alep, tu es dans nos cœurs ! » ont scandés les enfants Palestiniens de Gaza.

L’un des enfants Gazaoui qui a fait le déplacement, âgé de seulement 10 ans, s’est dit compréhensif de la souffrance de « ses frères Syriens », appelant lui « uniquement les pays Arabes et Musulmans à régler le conflit interne Syrien de façon pacifique, en épargnant le peuple civil innocent ».

Les bombardements et la prise au piège, il l’a vécu dès son plus jeune âge. Pour le peuple Palestinien, « le peuple Syrien s’est vu imposé un conflit dont il est le seul victime, à cause de ceux qui veulent prendre ou garder le pouvoir de la Syrie ».

Clic pour voir la Source de l’article

###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

.
Deux grévistes de la faim entre la vie et la mort
.
Netanyahu incite à la démolition rapide des maisons palestiniennes
.
Israël annule la visite des fidèles gazaouis à al-Aqsa
.
Israël libère les corps de 7 Palestiniens tués
.
4 palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes
.
David Friedman nommé ambassadeur des États-Unis en Israël
.
L’occupation envahit l’ouest de Jénine
.
Hébron: Confiscation d’une clinique médicale
.
5 soldats israéliens blessés par le jet des pierres à Chaafat
.
Gaza: Une manifestation de solidarité avec la ville d’Alep
.
La Compagnie de distribution d’électricité à Gaza lance des signaux de détresse
.
Une jeune jérusalémite condamnée à 5 ans de prison
.
L’Allemagne fait don de 18 millions d’euros aux réfugiés palestiniens du Liban
.
Les colons envahissent Al-Aqsa sous la protection de la police
.
Le Hamas dénonce les arrestations politiques en Cisjordanie
.
L’occupation interdit 5 Palestiniens de voyager
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com