MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 17 Rabi Al Awwal 1437.

Flash info du 17 Rabi Al Awwal 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info

******************************************************************


Ukraine : trois marocains expulsés d’un avion pour « blagues terroristes ».

Un groupe de trois jeunes étudiants marocains se sont fait expulsés d’un avion. Celui-ci était à Kiev en Ukraine, et devait rejoindre Paris.

Le motif est assez particulier puisqu’il s’agit ici de blagues qu’auraient conférés entre eux ces quelques jeunes. Ils auraient évoqué pour cela des relations amicales qu’ils entretenaient avec des terroristes. Les jeunes ont affirmé qu’il n’était question que de plaisanteries entre eux.

N’appréciant guère cette trêve de plaisanterie, les membres de l’équipage les ont suspecté, et ont procédé à une fouille complète de l’avion. Résultat des courses, le vol a pris du retard. Les trois marocains ont été renvoyé de l’avion, et devront payer des dédommagements pour le préjudice subit.

En ces temps de troubles pour la communauté, mieux vaut éviter de rigoler de ce genre de choses en public, au risque de semer la panique et d’être rapidement arrêté.

Ukraine : trois marocains expulsés d’un avion pour « blagues terroristes »

***************************************************


Sheikh Muhammad Siraj Al Maroof, le muezzin de la mosquée Al Haram est mort.

Le 25 décembre, le Sheikh Mohammed Siraj Al Maroof, le muezzin de la Mosquée d’Al Haram depuis 1984 s’est éteint.

Ce Sheikh faisait l’appel à la prière dans ce lieu Saint de la Mecque depuis plus de 34 ans ! Mais depuis quelques mois, il était malade. Malgré sa maladie, le Sheikh a continué de livrer le adhan jusque début dévembre dans la Grande Mosquée. Il fut hospitalisé le 20 décembre dernier. Il a rendu l’âme 5 jours plus tard.

La salat janaza du Sheikh a eu lieu au lendemain de sa mort, après salat al Fajar, soit le matin du 26 décembre. Un grand monde a pu assister à son enterrement.

Qu’Allah lui pardonne ses péchés, et Lui accorde une place dans Son Vaste Paradis.

Son appel à la prière aura touché les coeurs de millions de croyants.

Sheikh Muhammad Siraj Al Maroof, le muezzin de la mosquée Al Haram est mort

***************************************************


Portes ouvertes des mosquées le 9 et 10 janvier 2016.

Al hamdoulillah, les actions de fraternité se multiplient ces derniers temps. Parce que l’union fait la force, nous sommes heureux de voir que des portes ouvertes sont organisées. Les portes ouvertes des dernières semaines à la mosquée d’Allones près du Mans, celle du Havre, de Lille, et bien d’autres encore ont été un succès.

Mais cette fois-ci, la donne sera différente. Le CFCM (Conseil français du culte musulman) a vu gros. Ils ont décidé et demandé à toutes les mosquées de France d’ouvrir leurs portes, le 9 et 10 janvier prochain. Cela correspond environ à 2500 lieux de culte. Une façon de plus de démontrer aux non-musulmans que nous sommes ouverts à eux, et prêts à leur faire découvrir notre univers, et notre ambiance spirituelle.

L’année 2015 a été gravement marquée par les attaques survenues à Paris. Elles ont touché les corps des victimes, mais aussi les cœurs des français, toutes origines confondues. Il est important de pouvoir se réunir sous le signe de l’amitié et de la cordialité dans les mosquées. Montrer une fois de plus les vraies valeurs de l’islam que sont la paix et la tolérance, tel est l’objectif de cette grande action au sein du pays.

Selon « BFMtv », le président du CFCM a déclaré : « Les personnes qui viendront pourront poser toutes les questions qu’elles souhaitent, même les plus taboues, sur notre religion, la manière de faire la prière, autour d’un thé et de pâtisseries. Le but est d’initier un dialogue pour mieux se connaître et casser la méfiance ».

Portes ouvertes des mosquées le 9 et 10 janvier 2016

***************************************************


L’adoration pour le Créateur est en toutes choses.

L’adoration dans l’islam n’a rien d’abstrait et ne se résume pas seulement en l’accomplissement de la salat ou du jeûne. L’adoration est un acte de tous les instants, de jour comme de nuit et ce terme annexe tout ce qu’Allah aime et agrée comme paroles et actions, apparentes et cachées.

Les formes d’adorations.

L’adoration qu’Allah nous a ordonné se décline en plusieurs formes comme l’Islam (la soumission), Al-Imaan (la foi), Al-Ishaan (la bonté), la Dou’a (l’invocation) mais aussi la peur, l’espoir, la confiance, l’amour, la crainte, l’humilité, la repentance, demander le support, chercher refuge et protection, appeler au moment de détresse, sacrifier, faire un vœu…

Elles sont toutes réservées à Allah exclusivement comme l’atteste le verset suivant : Les mosquées sont consacrées à Allah : N’invoquez donc personne avec Allah. [Al-Jinn : 72 :18].

Il est important de rappeler qu’offrir une de ces formes d’adorations à autre qu’Allah c’est devenir un moushrik (idolâtre) et un kaafir (mécréant).

Les preuves de l’adoration sous toutes ses formes en versets.

L’invocation : Et votre Seigneur dit : « Appelez-moi, je vous répondrai. Ceux qui, par orgueuil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés ». [Ghaafir : 40 : 60].
La peur : N’ayez donc pas peur d’eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyant. [Aali’Imraan : 3 : 175].
L’espérance : Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur, qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur. [Al-Kahf : 18 : 110].
La confiance : […]Et c’est en Allah qu’il faut avoir confiance si vous êtes croyants. [Al-Maa’idah : 5 :23].
L’amour, la crainte et l’humilité : Il concouraient au bien et Nous invoquaient par amour et par crainte. Et ils étaient humbles devant Nous. [Al-Anbiya’ : 21 : 90].
La crainte : […]Ne les craignez donc pas, et craignez-Moi. [Al-Maa’ida : 5 : 3].
Le repentir : Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui. [Az-Zumar : 39 :54].
L’appel à l’aide : C’est Toi Seul que nous adorons et c’est Toi Seul dont nous implorons l’aide. [Al-Faatihah : 1 : 5].
Chercher la protection : Dis : Je cherche la protection auprès du Seigneur des hommes. Le Maître des hommes, Dieu des hommes. [An-Naas : 114 : 1-3].
L’appel au secours : Et rappelez-vous le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu’Il vous exauça aussitôt. [Anfaal : 8 : 9].
Le sacrifice : Dis : « En vérité, ma Salat, mes sacrifices, ma vie et ma mort appartiennent nul à Allah, Seigneur de l’Univers. A Lui nul associé ! Et voilà ce qui m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre ». [Al-An’aal : 6 : 162-163].
Le vœu : Ils accomplissent leurs vœux et ils redoutent un jour dont le mal s’étendra partout. [Al-Insaan : 76 : 7].

L’accomplissement des adorations d’Allah est un moyen qui mène indubitablement au bonheur éternel et devient une protection contre tous les méfaits. Il n’ y a donc de salut qu’en les accomplissant.

Source : Cheihk Haytham Sarhân, Enseignant à l’institut de la mosquée du prophète.

http://www.katibin.fr/2015/12/27/ladoration-pour-le-createur-est-en-toutes-choses/

**************************************************


Amérique : Un nouvel incendie suspect ravage une mosquée de Houston.

Près de quatre-vingt pompiers ont été mobilisés, vendredi 25 décembre dans l’après-midi, pour éteindre un incendie survenu dans une mosquée de Houston, dans le sud des États-Unis. Aucun blessé n’est à déplorer.

L’intérieur du lieu de culte musulman installé dans un centre commercial est complètement détruit.

Le directeur du Comité de relations américano-islamiques (CAIR), Mustafaa Carroll, a appelé les forces de l’ordre à « enquêter sur un possible mobile discriminatoire derrière cet incendie ». La police considère en effet qu’il s’agit d’un incendie suspect car « le feu est parti de plusieurs points » selon plusieurs médias.

Aucun suspect n’a été interpellé pour le moment.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Un nouvel incendie suspect ravage une mosquée de Houston (Vidéo)

***************************************************


France : Un maire se déguise en terroriste et surgit dans une école pour tester la réaction des écoliers.

Le maire de la commune de Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, petite ville située dans le département de la Savoie, s’est introduit dans une école « déguisé en terroriste » pour tester la réaction des écoliers. La scène surprenante s’est déroulée en pleine sieste pour les maternelles, alors que les plus grands en classe de CE1 étaient en cours.

D’après France Bleu, le maire Bernard Frison a décidé de donner de sa personne pour vérifier si l’école primaire de la ville est prête à faire face à une situation d’urgence. Le ministère de l’Éducation ordonne en effet que chaque établissement scolaire réalise au moins un exercice de confinement.

Certains écoliers, effrayés, ont éclaté en sanglots.

Habillé d’un parka militaire et bonnet enfoncé sur la tête, le maire de la ville a fait irruption dans la cour de récréation. Comme prévu, une corne de brume a sonné l’alerte et les 150 enfants âgés de 3 à 8 ans se sont cachés sous leurs bureaux après avoir fermé les portes des classes à clé. Le faux terroriste a ensuite essayé d’entrer par la force, avant de renoncer.

D’après le journal La dépêche, l’exercice de confinement a fait débat car des enfants, effrayés, ont éclaté en sanglots. Le président de l’association des parents d’élèves a défendu le maire en affirmant que « c‘est un bon exercice, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver même en Combe de Savoie ». Concernant les enfants qui ont pleuré, il s’agirait « d’enfants un peu sensibles » selon le président de l’association.

À la fin de l’exercice, toutes les classes ont été réunies pour «expliquer et dédramatiser la situation» rapporte Le parisien. Suite à cette simulation, plusieurs parents ont rapporté les cauchemars de leur enfants la nuit après l’exercice.

Un maire se déguise en terroriste et surgit dans une école pour tester la réaction des écoliers

***************************************************


« Déchéance de nationalité » : Tollé pour François Hollande, la presse internationale s’indigne.

Politiques et médias français n’ont pas cessé de montrer leur désaccord quant à la décision du Président de la République M. Hollande de déchoir de leur nationalité les binationaux nés en France condamnés pour terrorisme. Toutefois, ils n’ont pas été les seuls puisque la presse internationale s’est déchaînée contre le président français, sa décision de modifier la Constitution hérissant quelques poils.

La presse italienne le compare à la famille Le Pen, une hérésie pour un socialiste de sa trempe. « François Le Pen » s’intitulait le quotidien Il Manifesto, mettant ainsi en exergue les vues tacites de François Hollande sur l’électorat FN.

Dans la même lignée, le site saoudien Arab News évoque un « cadeau idéologique au Front National ». Ce journal perçoit déjà les dangers d’un tel changement, sous-entendant clairement que les musulmans ne sont pas des citoyens comme les autres.

Les suisses pour leur part sont dans l’ironie et la moquerie avec notamment le titre du journal Le Temps « Le président-protecteur a de nouveau laissé place, en France, au président-gaffeur ». Il fait allusion aux propos de Christiane Taubira en déplacement en Algérie qui avait proclamé l’abandon du projet de la déchéance de nationalité.Ces deux sons de cloche montrent les dissensions au sein du gouvernement comme le rappelle le quotidien « une erreur qui en dit long sur les fractures au sein du gouvernement français, et sur l’autorité contestée de François Hollande ».

La Belgique analyse la position de François Hollande comme étant un « coup de poker » ne s’appuyant pas vraiment sur son gouvernement mais tentant davantage de séduire un électorat sans couleur politique précise, bref il mange à tous les râteliers.

« Déchéance de nationalité » : Tollé pour François Hollande, la presse internationale s’indigne

***************************************************


Gaza : Israël empoisonne les terres agricoles.

Israël ne cesse d’être imaginative quant à la question de faire souffrir les habitants de Gaza. Les avions israéliens répandent des pesticides nocifs sur les terres agricoles de la bande de Gaza, information rapportée par l’agence Maan.

« Plusieurs agriculteurs nous ont signalé les épandages israéliens dans le secteur d’al-Qarrra à l’est de Khan Younès, ainsi que dans le Wadi al-Salqa au centre du territoire, causant des dégâts importants aux cultures », a notifié Wahil Thabet,directeur générale de l’environnement au ministère.

Un cultivateur de la région rapporte que cette attaque pernicieuse intentée sur ses champs trois jours d’affilé a engendré la perte des récoltes de 3 hectares plantés d’épinards et de haricots.

La Croix rouge estime l’empoisonnement sur une zone de 150 hectares au centre et encore une vingtaine d’hectares au sud-est des terres.

Or, selon les Conventions de Genève, ce type d’attaque visant à neutraliser les moyens de subsistance de toute une population sur un territoire occupé est appelé un crime de guerre.

Gaza : Israël empoisonne les terres agricoles

***************************************************


La soumission à Dieu est un acte de volonté libre.

La dimension de l’amour.

Seul Adam, « grumeau de sang coagulé » comme dit le Coran (40, 67), peut faire à Dieu l’offrande d’un amour en toute liberté. D’ailleurs, Dieu n’exige rien des simples d’esprit, car celui qui n’a pas la possibilité de choisir ne peut être considéré comme responsable. L’islam ne se réduit pas à la lettre, à une morale pratique, ni même à des préceptes rituels, mais ouvre avec des paraboles sur le mystère.

L’islam – au sens de soumission à Dieu – de l’humain, contrairement à celui des autres créatures, est un acte de volonté libre. Il n’est pas conformité passive, mais adhésion confiante, en réponse à l’Amour divin. Car Son Amour précède l’amour humain, et l’incite. « Sa Clémence précède Sa Rigueur », comme, selon la tradition, il est écrit sur le Trône divin, car « Dieu est plus proche de l’homme que sa veine jugulaire[1] » (Coran 50, 16). Le thème de la liberté se noue à celui de l’Amour divin. Par cela, il se rattache au mystère des fins dernières de l’être.

Chaque dimension de l’être humain est régie par un ordre. Selon une parole qui est quelquefois attribuée au prophète Muhammad, prototype du modèle de l’accomplissement dans les trois dimensions humaines : « Ma Loi (shari’a) ce sont mes paroles ; ma Voie (tariqa) ce sont mes états spirituels ; ma Vérité (haqiqa), ce sont mes caractères nobles ». Il exprime ainsi les trois modalités de l’être en donnant pour chacune la règle qui lui correspond.

Le monde formel auquel appartient le corps est régi par sa Loi sacrée dont dépend son équilibre. Dans ce domaine, celui de la matérialité qui est liée à l’espace et au temps, l’ordre procède de l’enchaînement des causes secondes. L’âme dont le destin est de s’élever pour s’attacher à l’esprit peut suivre une voie de transformation ou tariqa. Mais le monde comporte un envers, une autre face. Dans cet au-delà des formes, le monde de l’esprit est le domaine de la haqiqa, la Connaissance. Ainsi, la vérité est cachée ou révélée selon ce que nous sommes capable de recevoir, de percevoir, en nous-mêmes, car le monde corporel est le reflet changeant d’une immuable réalité.

L’être humain fait un pont entre les deux mondes. Il occupe, de par sa position originelle, la place la plus élevée dans l’ordre de la création. Cette place se retrouve comme en miroir dans le monde manifesté, puisqu’il est le calife de Dieu sur la terre. Il est plus facile de se représenter les choses si l’on pense à l’état de veille et à celui du rêve. Les règles qui nous rendent compréhensible le monde disparaissent dans le rêve, pourtant il vient de nous. Dans notre sommeil, nous semblons fabriquer un monde incohérent ou merveilleux dans lequel est possible ce qui ne l’est pas à l’état de veille.

Quand nous nous réveillons, nous pensons que ce n’était pas réel, qu’il s’agissait d’une fantaisie de notre âme, une activité incontrôlée de notre cerveau. Mais quand nous dormons, où est la réalité ? Parfois, dans le rêve, il nous arrive de prendre conscience que nous dormons, et même de pouvoir sortir du rêve. Certains songes laissent une impression troublante de réalité. Ils restent en nous pour toujours, inscrits dans nos muscles et dans nos sens. Certains, renversant les habitudes mentales, disent que la vie est rêvée et que nous nous réveillerons lorsque nous mourrons. Nous sommes donc conscients qu’il existe un ordre des choses et que cet ordre est différent et nous échappe souvent dans le rêve. Ceci illustre l’existence d’autres états de conscience régis par d’autres lois.

L’esprit de la loi.

La nuit et le jour, l’eau et le feu, le début et la fin, l’esprit et la lettre, l’intérieur et l’extérieur, le féminin et le masculin, la santé et la maladie, dans le monde créé tout est duel et aspire au retour à l’unité primordiale. Le corps définit une forme. Il établit une frontière entre l’intérieur et l’extérieur, il nous individualise, nous distingue les uns des autres, fait éclater en multitude l’unité de l’être. L’harmonie, la cohérence du monde reposent sur un ordre cosmique, une Loi divine qui, en islam, se nomme shari’a, c’est-à-dire « route ».

Elle est le chemin du corps, ce qui ordonne la nature et oriente le comportement, reflet extérieur d’une attitude intérieure. En tant que Loi révélée, la shari’a fixe des règles qui participent à l’ordre du monde et qui constituent une protection, une direction pour retrouver l’unité perdue. Etre une femme ou un homme est une contingence qui n’a de sens que dans ce déterminisme qu’implique l’état individuel, car cela constitue pour le voyage de l’âme un point de départ. En fait, toutes les âmes sont féminines et soupirent vers le seul principe qui est Dieu et ne voit que les cœurs, non les sexes.

Quand un homme ou une femme s’est anéanti en Dieu, il n’a plus d’existence propre. Comme les corps après la mort retournent à la poussière, les notions d’ « homme » et de « femme », liées à la fonction cosmique, disparaissent. Etre une femme ou un homme participe donc d’une prise de conscience de la forme qu’a prise l’âme, de ce qu’implique cet état, de ce qu’il permet et de ce qu’il empêche dans le monde de l’extériorité. Dans le monde de l’intériorité, celui de lahaqiqa, cette distinction n’a plus cours. Mais nous ne sommes pas de purs esprits. Ne pas tenir compte de son déterminisme sexuel coupe l’individu de sa nature formelle et le rend incapable de se connaître lui-même.

Notre état corporel et l’ordre qui le régit sont un tremplin qui ne doit ni être dénié ni se transformer en boulet. « Occupez-vous de vous purifier, plutôt que de discuter sur la manière rituelle de monter une chamelle ! » disait une grande sainte de l’islam. La Loi divine est un moyen de parvenir à Dieu, une porte, pas un but et encore moins une obsession. L’imam Ghazali met en garde contre cette dangereuse confusion : « Ceux qui sont si érudits en certaines formes rares de divorce, ne peuvent rien vous dire à propos des choses les plus simples de la vie spirituelle, comme le sens de la sincérité en Dieu ou de la confiance en Lui ».

Le monde formel et la loi qui le régit sont un moyen, une épreuve aussi parfois car il faut supporter patiemment les limitations que cela impose. Il n’est pas question, bien entendu, d’axer la vie sur la science du licite et de l’illicite, mais de comprendre en toute humilité la miséricorde qui fonde l’esprit de la loi. Elle est le code de la route de notre existence physique. Le mot shari’a est l’équivalent du terme sanskrit dharma. Ces termes désignent, tout autant dans l’hindouisme que dans le bouddhisme ou l’islam, la Loi révélée, l’ordonnance prescrite à tous dans le monde formel, celui du corps et des actes.

C’est le chemin que suit chaque être humain dans sa quête de l’origine. L’univers est organisé selon un ordre mathématique, cette harmonie repose sur la loi et de ce fait, on peut dire que les atomes comme les corps célestes, tous sont soumis et obéissent à cette loi. Elle est l’ordre du monde, universelle elle s’adapte à toutes les cultures et à toutes les époques. Le plus sage est celui qui parvient à se conformer à l’ordre universel. Cette conformité est un acte de foi, preuve de la confiance en la raison cosmique. Elle n’est pas résignation, mais amour. Il ne faut pas la confondre, comme c’est souvent le cas, avec le fiqh, le droit musulman dont les règles sont le fruit d’une tentative d’interprétation humaine de la Loi divine, interprétation qui est plurielle, selon que l’on se rapporte à une école ou à une autre.

L’esprit de la shari’a est donc loin de cette ankylose qui fige depuis plusieurs siècles la pensée religieuse des musulmans, ou de ce qu’en disent les media. Dans la perspective d’un enseignement initiatique, elle est considérée à la fois comme le début et comme la fin de la voie initiatique. Au terme de la voie, le corps a réintégré sa forme originelle.

Le disciple doit être, comme disent les soufis, « intérieurement avec Dieu et extérieurement avec les hommes », réalisant ainsi en lui-même l’identité essentielle entre Créateur et créatures. La shari’a est la voie extérieure, celle duzâhir, mais elle trouve sa justification dans l’intérieur, le bâtin, comme le mouvement de notre corps trouve son origine dans le fond de notre âme. L’individu humain est dans l’obligation de partir du socle formel pour s’élever, d’abord dans les prolongements de cet état même, et puis bien au-delà.

Ainsi va l’ordre du monde, avec un extérieur et un intérieur, pour que nous connaissions Dieu sous ces deux aspects dont nous sommes nous mêmes dotés.

http://oumma.com/220277/soumission-a-dieu-un-acte-de-volonte-libre

####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.

L’occupation arrête 14 palestiniens, dont deux filles.
.
L’arrestation d’un jeune homme en prétendant qu’il a essayé de poignarder des soldats à Jérusalem.
.
Deux soldats blessés dans une attaque près de Hawara et la mort des auteurs de cette attaque.
.
Des palestiniens blessés par les forces sionistes lors de la répression de « la plus longue chaîne humaine ».
.
L’association « Chahed » appelle à ouvrir une enquête sur le palestinien tué par les soldats égyptiens.
.
Deux jeunes filles palestiniennes arrêtées sous le prétexte d’une tentative de réaliser une attaque .
.
Des colons extrémistes profanent la mosquée al-Aqsa.
.
Jérusalem: Les colons essaient d’enlever une jeune fille palestinienne.
.
Une campagne d’arrestations nocturnes dans les villes de la Cisjordanie.
.
Plusieurs soldats blessés dans un accident au sud d’Hébron.
.
Jénine: L’occupation confisque des centaines de dunums à Yaboud.
.
Attaque à main armée contre un soldat sioniste à Jérusalem occupée .
.
Le Hamas est entre la politique et la résistance.
.
Convocations au cours de raids à Hébron et Bethléem.
.
44 palestiniens privés de leur droit de voyager .
.
Embuscades et checkpoints sioniste au sud de Jénine.
.
Un palestinien tué car soupçonné d’avoir voulu renverser un soldat.
.
L’occupation confisquerait les corps des Palestiniens pour voler leurs organes.
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire