MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Safar 1437.

Flash info du 18 Safar 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************


Allemagne : ce réfugié syrien nourrit 100 SDF tous les samedis.

Alors que l’accueil de nombreux réfugiés a été vivement critiqué voire blâmé par une partie du monde entier, ces derniers nous prouvent de jour en jour que leur arrivé dans de nombreux pays est d’un grand bénéfice pour tous.

Alex Assali est un Syrien qui a dû fuir son pays il y a déjà 8 ans de cela après avoir été menacé de mort. Son crime ? Avoir osé critiquer le régime du présent dictateur Bashar Al Assad. Ainsi, Alex a vécu de 2007 à 2014 en Libye, avant d’avoir rejoint l’Allemagne il y a un an de cela.

Là-bas, il a décidé de remercier le peuple qui l’a accueilli, de manière intelligente et réfléchie. Tous les samedis soirs, Alex sort dans les rues de Berlin et confectionne des plats tous chauds qu’il distribue aux SDF près de la gare d’Alexanderplatz. Ainsi, même avec une situation financière difficile, sa présence devient profitable à tous et ses services permettent à de nombreux nécessiteux d’être nourris.

Tabea Bü est son ami qui l’a pris en photo et qui a publié cette dernière sur les réseaux sociaux le 21 novembre dernier, accompagnée de ce texte :

« Il a vraiment tout perdu, il a dû fuir son pays et laisser sa famille derrière lui car des gens cherchaient à le tuer. Et, bien qu’il ne possède rien, il sort dans la rue pour distribuer de la nourriture aux sans-abri. ».

Alex Assali prouve, une fois de plus, que les réfugiés peuvent être une grande aubaine pour les pays où ils se réfugient, encore faut-il qu’ils y soient bien accueillis.

Allemagne : ce réfugié syrien nourrit 100 SDF tous les samedis

*************************************


Russie : Mise en scène de l’interview du copilote survivant ou propagande ?

Le 26 novembre dernier, Le Courrier International publie la vidéo de l’interview du copilote russe qui a échappé à une mort certaine causée par le bombardement de l’avion SU-24 par la Turquie.
Vulgaire mise en scène ou propagande russe ?

Le capitaine Konstantin Mourakhtine, l’homme qui a survécu en s’éjectant de l’appareil muni d’un parachute, a d’abord accordé une interview avant d’être décoré par le Président Poutine de l’Ordre du Courage. Pourtant, après la diffusion de cette interview dans les grands médias russes, ce sont les internautes eux-mêmes qui s’interrogent et doutent de la véracité des propos tenus pendant l’interview.

Pourquoi le pilote survivant est-il montré de dos ? A la fin de chaque phrase il regarde vers le bas, comme s’il lisait un papier.

Le copilote lit le texte d’un papier qui a été rédigé par quelqu’un d’autre. Les reporters se comportent de façon théâtrale. Cette vidéo est une mise en scène très grossière. Honte et déshonneur !

Alors que certains internautes s’attardent sur la mise en scène et la gestuelle des intervenants, d’autres poussent leurs interrogations beaucoup plus loin, se demandant après déduction faite que l’homme sur la vidéo n’est autre qu’un mauvais acteur, ce qu’il a pu advenir du véritable pilote : « A-t-il été tué ? »

D’après Le Courrier International, la désinformation en Russie serait monnaie courante à tel point que de grandes chaines de télévision auraient été prises en flagrant délit de désinformation et plus particulièrement avec le conflit ukrainien. Même si la désinformation russe n’est plus à démontrer, la question demeure ; Pourquoi une telle mise en scène ?

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Russie : Mise en scène de l’interview du copilote survivant ou propagande ?

*************************************


France : Témoignage d’un converti suite à une perquisition abusive.

Salam alikoum, bonjour,

J’ai grandi dans une famille chrétienne, j’ai reçu une bonne éducation, pleine de valeurs et de respect de l’autre.

On m’a inculqué l’amour du prochain et la générosité.

Par la suite j’ai rencontré l’Islam, j’y ai trouvé la paix et la sérénité, l’islam qui m’est apparu comme la continuité du message de Dieu auquel je croyais déjà et surtout la correction de certains principes qui dans le christianisme me dérangeaient comme l’adoration de Jésus avec Dieu ainsi que la croyance qu’il serait son fils.

Convaincu de mon choix et fier de ma foi j’ai décidé de vivre selon les préceptes de l’Islam au quotidien sans que jamais cela ne m’empêche de vivre avec les autres, ces autres dont je suis moi même issu.

Ma nouvelle vision de la vie m’a au contraire poussé a avoir plus de considération pour eux, à souhaiter pour eux le bien dans une société égoïste où chacun vit pour lui même et où les amitiés sont le plus souvent intéressées.

Les années ont passé, des attentats ont été perpétrés au nom de l’Islam et une guerre contre le terrorisme s’est déclenchée.

Alors ces musulmans que nous sommes, qui avons toujours vécu en société sans difficultés sont devenus la bête noire, le problème majeur, nous représentons subitement le mal, l’intolérance et la haine.

Cette guerre contre le terrorisme s’est alors transformée en guerre idéologique, voulant imposer une pensée commune et combattre la liberté de penser et de croire.

Que s’est il passé ?

Ces attentats, les musulmans les ont toujours condamnés mais voilà qu’on leur attribue. Le monde est à feu et à sang, nombreux pays africains et autres sont pillés, au nom de la démocratie et de la politique de certains pays occidentaux mais pourtant personne n’accuse le citoyen lambda européen d’être responsable de ces maux, par contre le musulman lui est accusé d’être le responsable du meurtre d’innocents.

L’histoire de l’Islam montre comment les musulmans ont toujours réussi a vivre avec les autres peuples et comment l’islam a illuminé le monde et été à l’origine de nombreuses avancées, en témoignent les 800 ans de présence musulmane en Espagne.

Aujourd’hui on veut faire croire que les musulmans ne sont pas capables de vivre en société et ont des mœurs incompatibles avec le monde moderne.

Or chaque religion a ses préceptes, ses adeptes les suivent sans les imposer aux autres et cela n’a jamais été en soit une barrière pour vivre ensemble et dialoguer.

Celui qui y croit, les pratique avec conviction et en perçoit la sagesse et celui qui n’y croit pas trouvent cela étrange mais respectent le mode de vie de l’autre.

De plus dans chaque religion on trouve des propos pouvant paraitre violents ou intolérants sortis de leur contexte et isolés des autres textes, mais le pratiquant sait comment les comprendre et sa foi ne fait donc pas de lui un potentiel terroriste.

Dans ce climat de suspicion, la mère de famille musulmane qui, quand elle fait du pain, en offre à ses voisins devient alors suspecte, le père de famille qui rentrant de la mosquée aide une vieille dame a monter ses courses devient suspect, le jeune musulman qui, la nuit, quand les gens dorment, fait des maraudes devient suspect.

Et voilà que moi le barbu, pourtant lettré et éduqué, qui n’a ni casier judiciaire ni problèmes de vie en société, me retrouve perquisitionné, pour quel motif ? Je suis un individu dangereux pour la sûreté de l’état !

J’ai eu le droit à une trentaine d’agents équipés de boucliers qui pénètrent soudainement dans mon logement, suivis de civils, le visage cagoulé, qui fouillent mon logement de fond en comble, et d’un chien qui fait le tour des pièces de mon appartement, seul découverte: un pistolet caché au dessus d’un placard !

Alarmé ils se réunissent autour mais ce n’est qu’un jouet confisqué à mes enfants.

Dans ma bibliothèque se trouve un livre intitulé « Le Chemin vers Dieu de l’Imam Ibn al Qayyim », l’agent m’a dit alors :

– Pourquoi possédez-vous des livres appelant à aller en Syrie ?

J’étais obligé de lui expliquer que ce livre traite de spiritualité et de comment se rapprocher de Dieu et que l’Imam Ibn al Qayyim est un imam du 6e siècle de l’hégire et non de notre époque.

Ma maison sans dessus dessous, les agents sont repartis m’indiquant qu’ils n’ont rien trouvé, qu’aujourd’hui cela s’arrêtait là mais qu’étant dans leur fichier, ils étaient susceptibles de revenir chez moi.

Donc, on appelle à vivre ensemble, en demandant au musulman de renoncer à son dogme et sa pratique.

Ainsi au lieu de favoriser le dialogue, l’état divise et stigmatise une communauté, et l’accuse de ce dont il est lui même coupable, l’intolérance …

Témoignage d’un converti suite à une perquisition abusive

*************************************

France : Chanter la Marseillaise dans les Mosquées, jusqu’à où va-t-on descendre ?

Après les terribles attentats de Paris, l’état d’urgence a été décrété.

Depuis, pas un jour ne se passe sans que des centaines de perquisitions arbitraires ne visent des musulmans avec les violences et les humiliations qui en découlent. Même des mosquées sont profanées, voire fermées, au nom de la lutte contre le terrorisme.

La minorité musulmane n’a donc pas eu seulement le droit aux amalgames habituels mais aussi au principe de responsabilité collective ce qui nous vaut aujourd’hui dans les faits une punition collective.

Les mosquées faisant écho aux appels du CFCM ne sont point inquiétées de ce retour aux pratiques policières que nos anciens ont connu pendant la guerre d’Algérie mais ont plutôt appelées aux excuses donnant ainsi le flanc à tous les amalgames.

Le comble fut pour beaucoup de musulmans les drapeaux Bleu-Blanc-Rouge et les Marseillaises dans les mosquées.

On a toujours récusé le droit aux musulmans de se sentir appartenir à une communauté en criant au communautarisme.

On a toujours empêché les musulmans de ce pays d’exprimer leur vision du monde et leur visibilité au nom de la laïcité.

Aujourd’hui ces mêmes censeurs ont demandé aux musulmans de s’excuser, dans leurs mosquées, au nom d’une communauté, pour des choses qu’ils n’ont pas fait.

Quelle contradiction pour les soi-disant partisans de la lutte pour la laïcité et contre le communautarisme …

Mais tout le monde l’a bien compris aujourd’hui en France. Les lois, les valeurs et les principes ont une limite : les musulmans.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Marseillaise dans les Mosquées, jusqu’à où va-t-on descendre ? |VIDÉO|

*************************************

France : 1961-2015, si loin et pourtant si proche

Parfois pour comprendre notre présent il faut se plonger dans notre passé.

Si pour certains l’état d’urgence rime avec sécurité, pour nous ce mot fait resurgir un récit douloureux que nous racontaient nos mères.

Si hier la France et ses grandes valeurs républicaines a pu faire le pire, pourquoi aujourd’hui ne serait ce pas à nouveau possible ?

Après des milliers de perquisitions abusives, les pires des humiliations et des profanations, nous commençons à ressentir ce qu’ont vécu nos parents. Pendant ce temps, les mêmes beni-oui-oui qu’à l’époque chantent en cœur la Marseillaise au moment même où leurs frères sont écrasés injustement.

Alors regardons ce passé avec lucidité et affrontons notre présent sans peur et sans naïveté. Personne ne nous sauvera à part nous-même. Nous n’avons pas oublié notre histoire même si on ne la trouve pas dans les livres.

Car ne pas se souvenir c’est un peu mourir … Transmet.

Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

1961-2015, si loin et pourtant si proche [VIDÉO #Etatd’Urgence ]

*************************************


Palestine : Israël se coordonne avec Google et YouTube pour censurer les vidéos palestiniennes du conflit.

La vice-ministre des Affaires Etrangères israéliennes et membre de la Knesset Tzipi Hotovely a rencontré cette semaine des représentants de YouTube et Google pour voir commentcensurer les vidéos palestiniennes filmées en Palestine occupée, sous prétexte que ces témoignages sur le vif seraient « une incitation à la violence et au terrorisme ».

Le quotidien israélien Ma’ariv a dit qu’Hotovely va travailler avec les responsables de Google et de YouTube à un mécanisme commun qui sera chargé de « surveiller et empêcher » toute publication de matériaux jugés « incendiaires » par Tel Aviv.

Hotovely a annoncé dans un communiqué de presse en hébreu qu’elle a rencontré Susan Wojciki, directrice générale de YouTube, et Jennifer Oztzistzki, directrice de la politique publique de Google, dans les bureaux de Google dans la Silicon Valley.

Hotovely a dit avoir reçu un mécanisme d’examen exhaustif pour les sociétés qui surveille les films qui inciteraient prétendument à la violence, affirmant que les supposées « vidéos d’incitation » conduiraient les enfants à sortir et à poignarder : « Les attaques quotidiennes en Israël sont le résultat de jeunes et d’enfants incités par le système éducatif et les réseaux sociaux, c’est une guerre quotidienne d’incitation. ».

Elle a dit que Google a accepté de renforcer les relations bilatérales avec le ministère des Affaires étrangères israélien, et de construire un mécanisme de « travail concerté » qui ferait des deux parties des partenaires dans la surveillance et la censure des matériaux publiés.

La démarche israélienne a lieu au milieu d’une tension croissante en Palestine occupée, et un grand nombre de vidéos sont publiées, dont celles qui montrent des soldats et des officiers israéliens exécutant des Palestiniens après les avoir insultés, et de nombreuses vidéos qui, d’une manière générale, montrent la souffrance du peuple palestinien vivant sous l’occupation israélienne illégale de la Palestine.

La coordination israélienne avec Google et YouTube a de très graves implications, et beaucoup de journalistes l’ont dénoncée, disant que c’est une attaque directe à la liberté de la presse.

Tous les journalistes étrangers qui font des reportages dans les Territoires occupés sont obligés de se faire enregistrer auprès de l’armée israélienne, et toute prise de vue doit passer par le bureau du Censeur militaire israélien avant d’être diffusée.

Avec les récentes avancées de la technologie, beaucoup de Palestiniens et autres civils sont en mesure de poster des vidéos sans qu’elles soient contrôlées par la censure israélienne.

Le gouvernement israélien a fréquemment exprimé son mécontentement et s’acharne à trouver les moyens de censurer les vidéos qui sortent des territoires palestiniens occupés.

http://oumma.com/222092/israel-se-coordonne-google-youtube-censurer-videos-pa

Laisser un commentaire