MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 18 Rabi Al Thanni 1437.

Flash info du 18 Rabi Al Thanni 1437.
Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Du bon comportement envers les personnes âgées en Islam.
Les droits des personnes âgées en Islam.
Avant toute chose, les personnes âgées doivent bénéficier d’un profond respect, du fait de leur âge. Bien plus qu’un devoir que nous avons envers eux, le fait d’honorer la personne âgée en Islam fait partie de la gloire à notre Seigneur. D’après Abu Mussa Al Ashari (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Parmi les choses qui font partie de l’exaltation d’Allah, honorer les personnes âgées musulmanes et celui qui a mémorisé le Coran – sans faire preuve d’exagération ou de négligence, et honorer le gouverneur équitable » (Abu Dawud).
Le fait d’être bienveillants et patients envers les personnes âgées fait également partie de leurs droits en Islam. Bien qu’il soit parfois difficile de faire preuve de patience pour certains, il faut prendre en considération l’état des personnes âgées mais également le fait que cela fait partie de leurs droits en Islam. Ils ont le droit à ce que nous soyons compatissants et cléments envers eux. Cette clémence envers les personnes âgées est d’une telle importance en Islam que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) s’est désavoué de ceux qui ne manifestent pas cette patience envers eux. Il a en effet dit d’après Anas (qu’Allah l’agrée) : « N’est pas des nôtres celui qui n’est pas clément envers les plus jeunes d’entre nous et ne respecte pas le digne rang des plus âgés d’entre nous » (At Tirmidhy). La personne âgée doit être honorée et respectée en Islam. Nous ne devons en aucun cas la blâmer, la dénigrer ou la rabaisser.
Rappelons que l’Islam est la religion du bon comportement envers autrui, de la bienfaisance, de la bonté, de la miséricorde. Ainsi, les droits des personnes âgées en Islam se confirment de par les valeurs présentes dans notre religion. Il est donc triste de constater chers frères et sœurs, que certains membres de la communauté perdent patience face aux personnes âgées, parfois même au point de hausser le ton sur eux, qu’Allah nous en préserve. Tâchons de respecter les droits des personnes âgées, tout en suivant les qualités de notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) qui était l’incarnation de la bonté.
L’importance des personnes âgées en Islam.
Les personnes âgées en Islam possèdent une place essentielle et sont d’une importance cruciale pour le bien être de la communauté. Le fait d’être bienveillants envers les personnes âgées nous permettra de bénéficier de cette même bienveillance une fois plus âgés inchaAllah. C’est en ce sens qu’Anas (qu’Allah l’agrée) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il n’y a pas un jeune qui honore un vieillard à cause de son âge, sans qu’Allah ne l’honore lorsqu’il atteint l’âge de la vieillesse » (At Tirmidhy).
L’importance des personnes âgées en Islam est également prouvée par le fait qu’il nous faut les saluer en premier. En effet, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit d’après Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) : « Le plus jeune salue le plus âgé, celui qui est sur une monture salue celui qui est à pied… » (Al Boukhari et Muslim).
Les personnes âgées ont une place particulière en Islam et cela est reflété par leur rôle dans les assises. Lors d’un rassemblement, les plus jeunes laissent la parole aux plus âgés comme cela nous a été demandé par le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui a dit à Abd Ar Rahman ibn Sahl lorsqu’il voulut s’exprimer : « Les aînés d’abord, les aînés d’abord ». L’importance des personnes âgées en Islam est telle qu’elles ont la priorité sur les plus jeunes, même dans la possession du Siwak. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a demandé en effet à ce qu’on donne le Siwak au plus âgé lorsque deux personnes se présentent à nous (Al Boukhari et Muslim).
Les compagnons et pieux prédécesseurs s’appliquaient à accorder aux personnes âgées toute l’importance de leur statut. C’est ainsi que Malik ibn Mughawwal raconte dans un récit rapporté par Al Khattib al Baghdadi : « Alors que je marchais accompagné de Talha ibn Musarraf, nous arrivâmes à proximité d’un chemin très étroit. Il passa devant moi et me dit : « Si j’avais su que tu étais plus âgé que moi, ne serait-ce que d’un jour, je ne t’aurais pas devancé »« .
De même, Fadl ibn Musa relate : « J’étais avec Abd Allah ibn Moubarak lorsque nous arrivâmes devant un pont en arc. Je lui dis : « Passe le premier », il me répondit : « Passe le premier », je lui demandai donc son âge et il s’avéra que j’avais deux ans de plus que lui ». (Al Khattib al Baghdadi).
L’importance des personnes âgées en Islam et leur statut particulier a été rapporté dans de nombreux récits comme nous l’avons illustré. Tout musulman se doit d’être bon envers chacun mais il doit redoubler de patience et de bonté avec les personnes qui lui sont plus âgées. Gardons à l’esprit qu’un jour inchaAllah, nous serons également des personnes âgées, désireuses d’être entourées de jeunes pleins de bonté.
Qu’Allah nous permette d’être patients et bons envers les personnes âgées. Qu’Il préserve nos grands parents et fasse miséricorde à ceux qu’Il a rappelés.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Histoire : les soldats musulmans étaient deux fois plus nombreux.
La participation des combattants musulmans aux guerres mondiales est un fait historique qui n’a plus besoin d’être démontré. En effet, du fait de la colonisation, nombreux furent les soldats maghrébins ou africains venus combattre aux côtés de leur colonisateur.
Aujourd’hui, alors que l’on pensait que le nombre de musulmans ayant participé à la première guerre mondiale s’élevait à 400 000, une récente découverte a souligné que leur nombre était deux fois plus important. Ainsi, ils étaient 885 000 musulmans sur le front.
Cette découverte a été présentée par un maître de conférence, Islam Issa, qui a mené des recherches historiques quant au rôle des musulmans dans la guerre mondiale. Suite à ses recherches, le maître de conférence de l’université de Birmingham a conclu que les soldats musulmans étaient deux fois plus nombreux qu’on le croyait jusqu’à présent. Les conclusions de Islam Issa ont été tirées de l’étude de milliers de lettres, d’archives historiques mais également de rapports de recensement.
Le maître de conférence a expliqué que « le nombre de 400 000 que nous entendons si souvent fait référence aux musulmans de l’armée indienne et il y en avait au moins 430 000. Mais beaucoup de gens oublient qu’il y avait une contribution significative arabe », comme le relève News Discovery. L’étude a également mis en lumière le rôle important des soldats indiens aux côtés des colons britanniques. Aujourd’hui, les britanniques ne nient pas l’aide considérable apportée par les soldats indiens de confession musulmane. En effet, rappelons qu’afin de rendre hommage aux héros musulmans de la Première Guerre Mondiale, un programme d’éducation a été mis en place dans les écoles de Birmingham dès octobre dernier.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Pour Netanyahou, Ban Ki-moon encourage le terrorisme.
Tandis que la colonisation israélienne continue en Cisjordanie, Ban Ki-moon s’est exprimé sur le sujet. Appelant au gel des implantations, ses déclarations ont eu un « bel » accueil de la part du Premier ministre Benjamin Netanyahou. Ban Ki-moon ne serait qu’un soutien au terrorisme.
L’ONU favorable au terrorisme.
Il fallait s’y attendre. Lorsque les positions et les décisions israéliennes sont critiquées, la réaction des représentants de l’Etat hébreu ne tardent pas. Se disant inquiet quant aux prochains projets de construction de logements en Cisjordanie, Ban Ki-moon est considéré comme cautionnant le terrorisme. Il a souligné que cela provoquerait davantage de tension et paralyserait le processus de paix. « Comme les peuples opprimés l’ont démontré tout au long des siècles, il est dans la nature humaine de réagir à l’occupation, qui sert souvent d’incubateur puissant pour la haine et l’extrémisme », a dit le Secrétaire Général des Nations Unies. Des mots qui n’ont pas plu à Netanyahou.
Netanyahou souhaite que la communauté internationale reste murée dans son silence face à une colonisation illégale.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Egypte : Où en est le pays cinq ans après la révolution ?
En janvier 2011, la population égyptienne envahissait les rues du Caire et de nombreuses villes du pays pour demander la fin du règne dictatorial de Moubarak. Cinq ans plus tard, ces mêmes Egyptiens sont victimes du régime autoritaire d’Al Sissi. Comme si la révolution leur avait été volée.
Interrogatoires, arrestations, disparitions.
Craignant de voir un autre soulèvement populaire avoir lieu, les rassemblements sont interdits. Les policiers procèdent également à des arrestations de différents acteurs. Ainsi les activistes, tout comme les blogueurs relayant sur Internet les violations des droits de l’Homme, les pro-Frères musulmans sont visés. Aussi bien les libéraux que les laïcs ou les religieux sont traqués. Les appartements fouillés, les interrogatoires et les emprisonnements sont appelés des « mesures préventives ». Afin d’expliquer cet appareil sécuritaire, les autorités utilisent la menace terroriste. Elles luttent pour éviter des attentats, ce qui justifie les disparitions de citoyens égyptiens. De plus, le parti politique des Frères musulmans est interdit tandis qu’il pouvait exister sous l’ère Moubarak. Morsi a été l’un des premiers à en faire les frais.
Les Egyptiens vivent dans un climat de force et de répression. Et c’est ce contre quoi ils se battaient durant la révolution. Jusqu’à quand Al Sissi parviendra-t-il à gouverner le pays de cette main de fer ?
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Tony Blair déclare : « Il faut envoyer des troupes au sol en Syrie ».
L’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, était l’invité d’Europe 1 ce mardi 26 janvier. Interrogé sur l’Etat islamique, il a indiqué qu’une intervention militaire au sol de troupes occidentales était nécessaire pour venir à bout de l’organisation terroriste. Une position qu’il maintient d’ailleurs depuis septembre 2014.
Trouver une solution au problème des réfugiés.
Pour Tony Blair, crise en Syrie et crise des réfugiés en Europe sont incontestablement liées. Ainsi pour trouver des solutions face à la vague des migrants arrivant sur le vieux continent, il faudrait attaquer directement l’EI sur le terrain. « Nous sommes restés en arrière et nous, à l’ouest, en portons la responsabilité, l’Europe plus que tout. Nous n’avons rien fait. C’est un jugement de l’histoire auquel je suis prêt à faire face », a dit Tony Blair. Les bombardements aériens ne sont donc pas suffisantes. Cependant, la population locale en fait les frais quotidiennement, comptant morts et blessés.
Décider d’une intervention terrestre en Syrie n’est pas sans rappeler la guerre en Irak qui a été un véritable bourbier et qui a contribué à la création de l’EI, l’ennemi numéro un aujourd’hui.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Grande victoire contre l’islamophobie et l’arbitraire d’état du CRI.
– Communiqué du Président –
C’est une belle victoire et une première hexagonale depuis la proclamation de l’état d’urgence qui vient d’être obtenue devant le tribunal administratif de Toulouse.
Après un travail acharné et minutieux pendant l’état d’urgence par CRI-IDF, nous avons fait abroger 4 assignations à résidence à Montauban : celle de Magomed et ses amis.
En effet après des perquisitions musclées, violentes, théâtrales et complètement arbitraires qui ont traumatisé 4 familles tchétchènes et leurs enfants en bas-âge, nous avons obtenu une victoire éclatante. En effet argument contre argument. Les accusations infondées des renseignements ont été mises à plat. Nous avions auparavant fait abroger des assignations mais pour cause de santé, ou de travail.
Cette fois c’était sur le fond en référé-liberté et pour la première fois. Ces accusations et les assignations, perquisitions et violences qui ont suivi, ont porté de grands préjudices aux familles en raison de leurs appartenances religieuses et ethniques : Musulmans et Tchétchènes. Nous saluons la perspicacité de l’avocate Maître Villageon qui a su mettre en forme les enquêtes faites par CRI-IDF et le courage et la patiente de ces familles opprimées.
Nous avons d’autres dossiers en cours et l’effet domino va avoir lieu car tous les assignés que nous suivons sont dans la même situation que ces Tchétchènes, et les dossiers de défense ont été montés par les membres de notre équipe qui je le rappelle sont bénévoles et des militants du droit humain.
SOUTENEZ CRI !
FAITE UN DON ET RELAYER NOS APPELS SVP CAR ON VIENT D’APPRENDRE HIER QU’UNE AUTRE FAMILLE TCHECHENE DE NIMES VIENT DE SUBIR LE MEME TRAITEMENT. L’ACHARNEMENT SUR LES TCHETCHENES EST DU A UN SERVICE QUE POUTINE A DEMANDE A LA FRANCE QUI COLLABORE AVEC LUI EN SYRIE POUR FRAPPER DAECH.
CRI,
32 boulevard des Provinces,
69110 Sainte Foy Les Lyon.
www.crifrance.com
.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

France : Réouverture de la mosquée de l’Arbresle sous certaines conditions.
La réouverture de la mosquée de l’Arbresle a été autorisée par le préfet du Rhône. Le lieu de culte musulman avait été fermée le 26 novembre 2015 par arrêté préfectoral dans le cadre de “l’Etat d’urgence”.
Cette décision a été prise sous certaines conditions. Selon France 3 Rhône-Alpes, une nouvelle association musulmane a été créée et l’association culturelle du canton de l’Arbresle a entièrement renouvelé son bureau. Ses membres se sont engagés “à respecter un projet associatif visant à la pratique d’un islam de paix, de tolérance et respectueux des règles de la République”. France 3 ajoute qu’ils devront également adhérer au Conseil régional du culte musulman.
Suspectée d’être “fréquentée par de nombreux salafistes, dont certains en relation avec des individus pouvant se trouver en Syrie”, les accusations ont surpris l’adjointe au maire de la ville, elle daclare, “On a jamais eu de retour qui pouvait être inquiétant, il n’y a jamais eu de soucis particulier”.
Quand on les interroge, les habitants ont plutôt tendance à décrire une banlieue tranquille de 6 000 âmes, nichée dans un décor rural à moins de 30 kilomètres de Lyon. Les anciens dirigeants de la mosquée de l’Arbresle sont des enfants du cru, des trentenaires que le maire socialiste, Pierre-Jean Zannettacci, connaît bien pour avoir été leur prof de sport au collège et leur éducateur de foot rapporte le journal Le Monde.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Hommage à Sir Nicholas Winton, héros britannique de la Shoah.
Nicholas Winton a quitté ce monde le 1er juillet 2015 à l’âge de 106 ans. Inconnu en France, il est gravé dans les annales de l’histoire britannique.
À l’occasion de la 11e journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, un hommage à cet héros très discret doit être rendu. Cet homme a en effet arraché au moins 664 enfants tchécoslovaques, juifs pour la plupart, des griffes du nazisme. Ce geste lui vaut d’être surnommé le Oskar Schindler britannique, en référence à un industriel allemand qui a sauvé 1 200 juifs en les faisant travailler dans ses fabriques.
Son histoire nous serait probablement encore inconnue si sa femme Greta Winton n’avait pas découvert en 1988, dans une vieille sacoche enfouie au grenier, la liste des enfants sauvés et des lettres de leurs parents. Cinquante ans après les faits, elle transmit les documents à Elisabeth Maxwell, spécialiste de la Shoah et femme du magnat de la presse Robert Maxwell. Nicholas Winton est invité par la suite à participer à une émission de la BBC, ignorant à ce moment là que le public qui l’entoure est composé de personnes qu’il a sauvé.
En 1938, Nicholas Winton avait 29 ans et employé à la Bourse de Londres quand il se rendit à Prague, répondant ainsi à l’invitation de son ami Martin Blake. Ce dernier travaille à l’ambassade britannique de la Tchécoslovaquie, alors partiellement occupée par les Allemands. Opposés tous les deux à la politique d’apaisement qui a cours entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne nazie, ils vont échafauder un plan pour sauver des enfants juifs.
La loi britannique permet l’immigration d’enfants de moins de 17 ans, dès lors qu’une caution est déposée et que des familles s’engagent à les accueillir. Nicholas Winton a alors ouvert un bureau secret dans un hôtel de Prague où il réceptionne les demandes pour des enfants qu’il n’a jamais rencontré. Il obtient les papiers du Foreign office, et organise le départ de centaines d’entre eux dans huit trains. Malheureusement, le neuvième train contenant 250 enfants ne démarrera pas suite à l’invasion de la Pologne décidée par Adolf Hitler en 1939.
En 2002, Nicholas Winton obtient le grade de « Sir » après avoir été anobli par la reine Elisabeth II. En 2014, il a reçu l’Ordre du Lion blanc, la plus haute distinction tchèque, des mains du président Milos Zeman. Toute sa vie durant, il conserva sa modestie déclarant au crépuscule de sa vie dans une interview au Guardian : « Je n’ai jamais été héroïque, car je n’ai jamais été en danger. »
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Après Canal +, des lendemains qui déchantent pour BarakaCity .
Une salve de critiques ont déferlé sur BarakaCity après son passage à l’émission Le Supplément lors de laquelle le président de l’association n’a pas condamné ouvertement l’Etat islamique.
Najat Vallaud-Belkacem a condamné l’intervention « inacceptable » d’Idriss Sihamedi dont le compte Twitter a été suspendu lundi 25 janvier. « C’est la raison pour laquelle j’ai non seulement exprimé mon profond désaccord, mais aussi refusé d’engager un débat avec un individu qui se situe en dehors du champ républicain », s’est exprimée la ministre de l’Education nationale dans un communiqué.
En parallèle, la famille de Moussa Ibn Yacoub, en détention au Bangladesh depuis le 22 décembre, s’est dite déçue du rendu final de l’émission « parce que la journaliste nous avait assurés qu’elle était venue pour faire un sujet sur le sort de Moussa. Au final, ils n’ont fait que parler de Barakacity. Pourtant, nous avons passé toute une soirée avec elle. (…) Le reportage dure plus de 8 minutes. Au final, la famille ne parle que pendant 40 secondes », elles-mêmes concentrées sur l’association, fait-elle savoir au Courrier de l’Atlas.
Tout en saluant le travail effectué par l’association, elle a tout de même fermement condamné les déclarations d’Idriss Sihamedi. « Nous condamnons toutes violences commises contre des innocents. Il n’y a pas à tergiverser dessus. »
Pendant ce temps, Moussa Ibn Yacoub est toujours en prison. La demande de libération du jeune homme a été rejetée mercredi 27 janvier.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Esther Benbassa démissionne de la mission d’information sur l’islam de France .
Alors que s’ouvrent, mercredi 27 janvier, les premières auditions de la mission d’information sur « l’organisation, la place et le financement de l’islam en France et de ses lieux de culte », la sénatrice Esther Benbassa qui en était membre a annoncé son retrait.
« Il est hors de question que je m’asseye aux côtés de David Racheline (sénateur FN du Var, ndlr) pour parler de financement de l’islam » a déclaré la sénatrice désignée par le groupe écologiste pour participer à la mission d’information sur Zaman France.
Fustigeant l’emploi des mots « organisation », « financement » et « place de l’islam », Esther Benbassa estime que le contexte de montée du Front National n’est pas propice à « la sérénité nécessaire pour aborder ces sujets ». La sénatrice a aussi souligné la dangerosité de la mission : « un rapport peut mener à légiférer, il faut faire cela avec doigté et humilité. »
La démission d’Esther Benbassa suit le refus du groupe communiste de participer à la mission d’information de peur d’alimenter l’amalgame. « Je trouve ça pathétique. Ils auraient assisté aux travaux et auraient trouvé que c’était stigmatisant, j’aurais considéré cette décision autrement. Mais là, ce n’est pas une démarche constructive par rapport à l’ampleur du sujet », a réagi Nathalie Goulet, la rapporteuse de la mission. L’initiative vise, selon ses termes, à mieux connaître les modalités autour de l’organisation de l’islam de France.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Jean-Jacques Urvoas : un jumeau de Valls ?
Christiane Taubira nous a montré que nous n’avions rien à attendre d’elle. Son successeur est quant à lui une copie conforme de celui qui l’a nommé, spécialiste notamment des retournements de veste, et d’une conception du socialisme où la crosse a remplacé la rose dans la main.
Comme Valls qui soutenait les droits des Palestiniens avant d’être nommé au gouvernement, Jean-Jacques Urvoas a fait partie en 2008, des soutiens à Salah Hammouri.
Mais les choses se gâtent ensuite.
En 2011, l’actuel rapporteur de la loi sur le renseignement signe une tribune s’opposant au statut d’observateur “renforcé” à l’ONU pour la Palestine .
Et il s’opposera ensuite à la reconnaissance de l’état palestinien. Ce monsieur se permettra également de mettre en doute l’objectivité du rapport Goldstone Et il ose se féliciter de la “légalité” du blocus maritime de Gaza au moment où Israël coule un navire humanitaire.
Il a fait disparaitre son blog (en vertu du droit à l’oubli ?) où figuraient des dénonciations des crimes de guerre israéliens. Bref, une trajectoire étrangement similaire à celle du premier ministre…
A part cela, ce sympathique individu est la cheville ouvrière de la loi sur le renseignement.
Il a contribué à construire une réforme des services secrets, vilipendée par les associations de défense des libertés publiques.
« Dans l’opposition, rappelle Libération, Urvoas était un des adversaires à la loi sarkozyste Loppsi 2, qui multipliait la vidéosurveillance. Maintenant, il légalise l’utilisation de valises espionnes capables de capter tous les échanges téléphoniques. Avant, il voulait désarmer les polices municipales. Maintenant, il tente de protéger le « secret des affaires », comme en rêve le Medef. Avant, il préconisait de fusionner l’Intérieur et la Justice dans un « grand ministère de la règle et du droit ». Maintenant, il va lutter contre le soi-disant « laxisme » à l’intérieur du second.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Les vacances royales de Sarkozy au Maroc aux frais de la princesse.
A l’heure où Nicolas Sarkozy, l’ex-oligarque de la France du « mouton dans la baignoire » et du non moins tristement mémorable « casse-toi, pauv’ con », bat sa coulpe dans un livre fraîchement paru qui n’est rien d’autre qu’un grossier coup de marketing, un de plus, sa vaine tentative de s’acheter une virginité, aux yeux d’une population qui n’est plus dupe et le rejette en bloc, a été définitivement ruinée par la révélation de ses vacances de Noël idylliques sous les cieux très cléments du Maroc, aux frais de la princesse… en l’occurrence du souverain marocain, toujours aussi hospitalier envers celui qui fut le président le plus islamophobe de la cinquième République.
C’est au Canard Enchaîné de ce mercredi que l’on doit d’avoir dévoilé, non sans causticité, le fabuleux séjour offert au président des « Républicains » et à sa « Carlita », accompagnés de leur fille Guilia et rejoints par le petit Louis devenu grand, dans un somptueux palais de Marrakech, sans parler du très confortable vol, le 21 décembre dernier, dans un jet privé spécialement affrété par le si généreux royaume de l’Atlas.
Nicolas Sarkozy, dont on se demande à quoi il carbure pour nourrir encore des rêves de gloire, est retombé dans l’un de ses nombreux travers : son goût immodéré du luxe, du « bling-bling » et du fameux mélange des genres qui ont tellement contribué à désacraliser la fonction suprême.
Pourtant, dans son « mea culpa » livresque, cet opportuniste invétéré n’hésite pas à s’auto-flageller pour avoir préféré jouer les « jet-setters », sitôt élu président, sur le yacht de son cher ami, le milliardaire Vincent Bolloré, plutôt que de faire un repli quasi monacal pour « habiter la fonction », comme il l’avait annoncé lors de son duel face à Ségolène Royal.
C’était là le premier mensonge éhonté d’une longue série d’autres, imposant le règne du diviser pour mieux régner et des petits arrangements entre amis, jusqu’à la « guerre humanitaire » en Libye, avec BHL, le philosophe d’opérette mué en conseiller et stratège, pas du tout occulte…
En signe de son infinie reconnaissance envers Mohamed VI, Sarkozy s’est fait son meilleur ambassadeur, ou plutôt VRP, lors d’une conférence début janvier à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis, au cours de laquelle il a chanté ses louanges, en regrettant que tout le monde n’ait pas « la chance d’avoir un souverain comme le roi du Maroc », avant de défendre les positions du royaume à propos de la répartition frontalière du Sahara occidental.
Dans ce vaste jeu de dupes que sont les relations entre puissants, Marrackech est un vrai petit paradis sur terre pour l’ancien président de la désunion nationale et de la bouc émissarisation de l’islam, car il peut y mener une vie de château sans qu’on lui renvoie l’image peu reluisante de sa duplicité. D’ailleurs, n’avait-il pas acquis un ryad enchanteur, à un prix d’ami, juste après avoir été déchu de son trône ?!
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Pour le droit au boycott !
A la suite de la condamnation de citoyens qui avaient appelé au boycott de produits israéliens, un appel de personnalités pour la liberté d’expression et le refus des amalgames vient d’être publié sur le site de Politis avec une première liste de signataires.
Nous avons pris connaissance avec stupéfaction de l’arrêt de la cour de cassation du 20 octobre 2015, confirmant la condamnation de citoyens pour avoir appelé à boycotter les produits israéliens, compte tenu des violations du droit international par l’Etat d’Israël.
Au-delà des positions diverses qui peuvent être les nôtres sur ce boycott, nous voulons dire notre indignation face à une telle atteinte aux libertés publiques. Les actions de boycott pour pousser à des changements sur le plan social, politique ou économique, ont toujours été considérées, par les pays démocratiques, comme des formes protégées de liberté d’expression.
Au nom de quoi en vient-on, en France, à considérer qu’un appel au boycott est une incitation à la discrimination quand il concerne Israël alors qu’il ne poserait aucun problème quand il s’agit d’un autre pays ? Est-ce que le boycott contre l’apartheid sud-africain était une forme de discrimination ?
Cela fait des dizaines d’années que l’Etat d’Israël viole les conventions internationales et bafoue les droits du peuple palestinien reconnus par l’ONU, et notamment son droit inaliénable à l’auto-détermination, sans provoquer de réaction autre que de condamnation verbale de la part de nos gouvernements. Devant cette inaction, c’est le droit et le devoir des citoyens d’agir par les moyens pacifiques qui sont à leur disposition.
Le Boycott par les citoyens, l’appel au Désinvestissement que nous adressons aux institutions, aux fonds de retraite et aux entreprises, l’exigence de Sanctions de la part des Etats, de l’Union européenne et des Nations Unies, sont des moyens non violents répondant à l’appel publié par la grande majorité de la société civile palestinienne en 2005.
Cet appel de la société civile palestinienne s’appuie sur les principes de la déclaration universelle des droits de l’homme et le rejet de toute forme de racisme y compris l’islamophobie et l’antisémitisme. Il a de ce fait reçu l’appui de nombreux militants, universitaires et artistes juifs à travers le monde.
L’Etat d’Israël est mobilisé partout dans le monde pour promouvoir un amalgame extrêmement dangereux, y compris pour les citoyens juifs des différents pays, entre la critique de la politique d’Israël et l’antisémitisme. Il est consternant de voir que l’Etat français persiste à céder à ce type de pression.
Nous appelons le Président de la République et le gouvernement français à réagir de toute urgence :
· en abrogeant immédiatement les circulaires Alliot Marie et Mercier, qui demandent au parquet de poursuivre les citoyens qui appellent au boycott des produits d’origine israélienne exclusivement,
· en marquant de manière claire et publique les limites entre l’antisémitisme, qui est un délit, et l’action citoyenne contre les dénis du droit international commis par l’Etat d’Israël, qui est un droit citoyen imprescriptible.
· Cette clarification est particulièrement urgente dans le contexte dramatique que vit particulièrement la France depuis le 13 novembre, contexte qui exige la plus grande clarté dans le refus de tout amalgame.
A l’opposé, si vous persistez dans cette confusion, allez au bout de votre logique et poursuivez-nous tous pour notre soutien aux citoyens français qui appellent au boycott des produits israéliens tant que ce pays viole le droit international.
Cet appel est adressé au président de la République, M. François Hollande, au Premier ministre, M. Manuel Valls, et à la ministre de la Justice, Mme Christiane Taubira.
Pour participer à cet appel, vous pouvez adresser un message à :
afps@france-palestine.org
.
Clic pour voir la Source de l’article
********************

Les entreprises françaises à la conquête de l’Iran.
L’Iran, qui vient de voir ses sanctions internationales levées, recommence à s’ouvrir au monde. Surnommé la Chine du Moyen Orient, le pays vise maintenant une croissance de 7 à 8% par an. Du coup, de nombreuses entreprises françaises souhaitent bénéficier de ce nouveau marché de près de 80 millions d’habitants, notamment dans les secteurs de l’automobile et du cosmétique.
Reportage a voir sur www.muslimradio.info.

Clic pour voir la Source de l’article
********************

Un jeune cadre britannique d’origine sikh, pris pour un musulman, traumatisé par son interrogatoire à l’aéroport de Detroit.
Cela devait être un voyage professionnel de routine, effectué pour le compte de son entreprise spécialisée dans la sécurité, et cela a tourné à la descente aux enfers pendant 13 longues heures interminables, l’homme d’affaires britannique, Amreet Surana, se souviendra longtemps de son déplacement contrarié et extrêmement traumatique vers l’Arizona, une destination finale qu’il n’a jamais atteinte, et pour cause !
Lorsqu’il a pris place à bord de l’avion qui devait le conduire de l’autre côté de l’Atlantique pour rendre visite à la filiale américaine de son entreprise « Octave Security » installée dans le Leicestershire, ce jeune cadre commercial dynamique était loin d’imaginer que son escale à Detroit lui serait fatale, en raison de sa couleur de peau et d’une islamité fantasmée, alors même qu’il est Sikh.
Son allure bon chic bon genre n’a pas pesé bien lourd face à son faciès typé, sa barbe stylisée, et son nom éveillant une suspicion bien dans l’air vicié du temps… A peine avait-il foulé le tarmac de l’aéroport de Detroit qu’il a été écarté sans ménagement, et sans les moindres vérifications d’usage, de la file des passagers par des gardes-frontières américains redoutés pour leurs excès de zèle à répétition.
Soumis au supplice d’un interrogatoire musclé pendant 13 heures qui lui ont paru une éternité, affamé et déshydraté, et sous le choc d’être accusé « d’immigration illégale » au bout de 20 minutes seulement, Amreet Surana a très vite compris qu’on l’avait pris pour un musulman et qu’il se voyait infliger à ce titre ce traitement injustifié et injustifiable, avec son raffinement de cruauté…
« Ils m’ont tout de suite demandé si j’étais musulman, en étant déjà intimement convaincus que je l’étais. J’ai eu beau dire que j’étais Sikh, rien n’y a fait. Ils m’ont traité comme un criminel, et je ne souhaite à personne, même pas à mon pire ennemi, de subir ce que j’ai subi. C’est du profilage racial et mon apparence m’a coûté cher », a relaté ce dernier, visiblement très marqué par cette plongée dans l’arbitraire de la lutte anti-terroriste made in US, au point de de se dire incapable d’envisager un nouveau voyage vers les Etats-Unis. (traduction Oumma).
Un profond traumatisme dont il doit aujourd’hui se remettre, au risque d’être pénalisé dans sa carrière professionnelle, ce qui serait une double peine en tout point insupportable.
Clic pour voir la Source de l’article
####################################################
############## Aujourd’hui en Palestine ################
####################################################

Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information C P I , Centre Palestinien D’Information.
Les détenus du FPLP en grève de la faim par solidarité avec Al-Qiq et Kayed.
.
L’Autorité Palestinienne veut semer le chaos à Gaza pour mettre fin à l’Intifada.
.
La Cour suprême examine la procédure d’appel de Cheikh Raed Salah sur sa condamnation.
.
Affrontements à Jénine suite à l’arrestation de deux jeunes.
.
L’Occupation décide de remettre les corps des deux martyrs de Ramallah et Jérusalem.
.
Haïtham Yacine, le martyr palestino-algérien.
.
Le prisonnier jordanien Abou Jaber remporte sa bataille et suspend sa grève de la faim.
.
Manifestation devant l’hôpital Afula en soutien à Al-Qiq.
.
L’occupation empêche Al-Qiq d’assister à son procès .
.
Des membres d’al-Qassam portés disparus .
.
Ramallah : l’occupation reporte la livraison des corps d’Allan et Abou Ghosh.
.
Deux sit-in en solidarité avec le captif Al-Qiq à Jérusalem Tubas.
.
« Le bloc du journaliste » : L’occupant cherche à exécuter al-Qiq.
.
Deux jeunes hommes palestiniens arrêtés sur le barrage de Container .
.
Vallée du Jourdain: Manœuvres et entraînements militaires sionistes.
.
Jérusalem: Un jeune arrêté pour tentative d’attaque au couteau.
.
Le Hamas appelle l’ONU à mettre fin à la souffrance de Gaza.
.
La Cour israélienne suspend le procès d’al-Qiq pour son état de santé.
.
Les services de sécurité de l’Autorité Palestinienne arrêtent trois citoyens, dont un dirigeant du Hamas.
.
L’occupation arrête quatre pêcheurs et confisque leur bateau.
.
L’UNRWA: 70% des vestiges explosifs de la guerre récente à Gaza n’ont pas été traités.
.
Prise d’assaut de la mosquée Al-Aqsa par des groupes de colons.
.
Une réunion prévue entre des dirigeants Sionistes et leurs homologues de l’Autorité Palestinienne.
.
Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.
Le Centre Palestinien D’Information, sur http://french.palinfo.com

Laisser un commentaire