MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Mouharram 1437.

Flash info du 14 Mouharram 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************

Angleterre : les étudiants syriens accueillis dans les universités.

Les conditions de vie difficile des réfugiés syriens ne sont plus un secret pour personne. Cela dit, les universitaires syriens ont trouvé une issue de secours en Europe, notamment au Royaume Uni.

L’Angleterre propose en effet à des centaines de syriens d’étudier gratuitement et même de bénéficier d’une bourse d’études. Cela est mis en place pour motiver les syriens, dans le long terme, à reconstruire leur pays en ruine. Une étudiante en doctorat, Reem Doukmak a fait part de ses difficultés à changer de pays dans un premier temps, puis à son adaptation au quotidien si bien qu’« à un certain moment, vous commencez à penser que la vie est facile ».

En effet, après les épreuves subies au quotidien en Syrie, la vie au Royaume-Uni paraît subitement plus aisée pour ces étudiants. Reem qui est partie de son pays en 2013 y étudiait l’Anglais car elle souhaitait l’enseigner aux syriens. Cette étudiante, désormais réfugiée au Royaume-Uni explique que malgré les dangers en Syrie, chacun est obligé de vivre presque normalement. Elle confie : « Vous savez que quelque chose de mauvais pourrait arriver, mais vous le faites quand même, parce que vous voulez vivre votre vie dans le temps qui reste », propos relevés par The Guardian.

Comme Reem, des centaines de syriens étudient au Royaume-Uni, trouvant dans les universités anglaises confort et sécurité. Tous ces étudiants n’oublient pas pour autant leur patrie, qu’ils ont quittée à contrecœur. Comme le souligne si bien la sœur Reem, « l’Angleterre est un endroit très agréable à vivre. Mais rien ne vaut la maison ». Qu’Allah assiste nos frères syriens éprouvés.

UK : les étudiants syriens accueillis dans les universités


***********************************************

Angleterre : des centaines de non musulmans à la mosquée.

En Angleterre, dans la ville de Slough, la mosquée située à Stoke Poges Lane a organisé des portes ouvertes durant deux jours. Pendant ces deux jours, une exposition sur l’Islam était proposée aux visiteurs.

Un véritable succès pour ces journées puisque des centaines de musulmans mais également de non musulmans ont fait le déplacement pour en apprendre davantage sur l’Islam. Au total près de 700 personnes se sont rendues à la mosquée hier. Il faut dire que l’exposition s’annonçait intéressante. En effet, elle portait sur les liens historiques entre l’Islam et le Royaume-Uni « ainsi que ses contributions au monde de la science ».

Umar Ansari, le responsable du centre islamique, en tête de ce projet a fait part de l’objectif de ce genre d’événements pour la population. « Le but est d’éduquer les gens sur l’islam et l’histoire des musulmans en Grande-Bretagne » a-t-il confié quotidien local Slough Express. Cette initiative prend toute son importance, notamment avec les préjugés ambiants. C’est en ce sens que Umar Ansari a affirmé : « L’éducation est vraiment la seule façon de contrer les histoires négatives dont nous entendons parler sur les musulmans et certains des stéréotypes et malentendus au sujet de notre religion ».

Ainsi, hier et aujourd’hui, la mosquée affiche une partie de l’histoire de l’Islam et sa contribution à la science actuelle. De quoi attirer les plus curieux, qui viennent par centaines. Une belle initiative qui permet aux musulmans comme aux non musulmans d’agrandir leurs connaissances sur l’Islam.

UK : des centaines de non musulmans à la mosquée


************************************************

France : Rien ne va plus à la mosquée de Lunel.

Les 800 adhérents de l’Union des Musulmans de Lunel devaient procédé ce dimanche 25 octobre à un vote pour élire le nouveau président après la démission de Rachid Belhaj et également de celle de son imam, El Hajj Bennasseur. Le président sortant avait été élu en janvier dernier après un scrutin très serré, des tensions entre les différentes tendances de l’islam et les modalités de gestion de la mosquée étaient au cœur des débats. Il semble que tout soit remis en question, même l’élection a été repoussée. Depuis janvier et les attaques de Charlie Hebdo, cette mosquée est régulièrement sous les projecteurs.
Un président contesté sur fond d’actualité djihadiste.

La mosquée El Baraka est la mosquée d’une petite ville tranquille de 26 000 habitants dans l’Hérault. Elle avait suscité un emballement médiatique lorsque la France apprenait qu’une dizaine de jeunes étaient partis pour défendre la cause en Syrie et/ou l’Irak.
La crise provoquée par ces départs et la mort de six d’entre eux avaient alerté les pouvoirs publics au point que le maire de la ville avait pressé l’ancien président, Lahoucine Goumri, de les condamner fermement.

Monsieur Goumri qui refusait de se prêter au chantage de la condamnation avait déclaré : « La mosquée n’a rien à voir avec tous ces départs. Ce sont des départs individuels. Ils n’ont jamais concerté l’imam ou la mosquée. Les musulmans qui viennent à la mosquée sont des Lunellois et il n’y a aucun souci à Lunel. Il y a un problème à 6 000 km d’ici et on ne veut pas le ramener à Lunel. »
« C’est leur choix. Je n’ai pas à les juger. Seul Dieu les jugera. Si on doit condamner quelque chose, il faut condamner ce qui est condamnable. Pourquoi condamner ces jeunes qui sont partis au nom d’une injustice en Syrie et pas ces Français qui sont partis et ont tué des bébés palestiniens avec Tsahal l’été dernier ? Pourquoi est-ce qu’une mosquée condamnerait, alors que les autres religions ne le font pas ? ».
Les propos tenus par Mr.Goumri n’avaient pas plu aux bien-pensants de la classe politique française, qui ont réclamé sa tête. Abdellah Zekri, un des représentant du CFCM, avait souhaité que Lahoucine Goumri, « laisse place à une personne qui a des positions plus fermes et plus nettes ».

Le 11 janvier, les élections désignaient Rachid El hajj. Dix mois après, le 18 octobre, il annonce sa démission à son tour pour les mêmes raisons que celles de l’imam, à savoir, la profération de menaces de mort.
Un imam et sa famille menacés de mort.

Les menaces de mort envers l’imam ont été jugées par la justice en septembre, qui a condamné les deux auteurs de ces menaces, deux trentenaires de 31 et 37 ans, à deux ans d’interdiction de la mosquée et à 16 et 18 mois de sursis. « On va brûler tes enfants » figuraient parmi les menaces retenues par le tribunal. Des menaces niées par ces fidèles qui ne se définissent pas comme des radicaux. Ils ont ainsi pu réintégrer les lieux en faisant appel de la décision de justice tout en continuant leur harcèlement. Aucune mesure protection n’a été accordée malgré la violence des éventuels propos.

L’affrontement entre les différentes doctrines de l’islam n’est pas étranger à ces pressions qui ont poussé l’imam à démissionner et à déménager !
L’imam qui avait condamné les attentats de Charlie Hebdo, officiait depuis 2010 dans cette mosquée. Sa position contre les départs au « djihad » était claire et assumé et n’avait, selon lui, rien d’un « précepte islamique ». Il a notamment tenu des prêches pour dissuader les jeunes de partir. Mais le climat de tensions qui régnait dans la mosquée devenant trop pesant voire dangereux pour lui et sa famille, il a préféré se retirer.
La mosquée n’a pas communiqué sur ces récents rebondissements. L’élection pour désigner la nouvelle équipe d’administrateurs de l’Union des Musulmans de Lunel prévue dimanche à 16h30 a été annulée et reportée à dimanche prochain, en attendant le poste d’imam reste vacant.

Rien ne va plus à la mosquée de Lunel


**********************************************

Les Britanniques se mobilisent pour mieux connaître l’islam !

En ce mois d’octobre, plusieurs mosquées britanniques se sont organisées pour mettre en place des expositions sur le thème de l’islam dans le but d’apporter un maximum d’informations et d’échanges. Et le succès est au rendez-vous ! Que ce soit au sein de la communauté musulmane mais aussi et surtout auprès des non musulmans qui sont venus par centaines et sont ressortis ravis !
Un retour sur l’histoire.

Les deux objectifs principaux de ces expositions, qui se sont déroulées notamment à Londres et à Slough, étaient de montrer le « véritable » visage de l’islam, loin de ce que de nombreux médias relaient et loin de l’image de groupes comme Daesh mais aussi de faire un retour sur l’histoire des musulmans en Grande-Bretagne. Le chef de projet de la mosquée Jamia de Slough s’exprimait ainsi :

La plupart des Britanniques sont convaincus que les musulmans sont arrivés sur le territoire national dans les années 60 et 70.

Preuve qu’ils ne connaissent pas bien l’histoire de leur pays puisque dans son exposition, la mosquée a montré un calendrier datant du 8ème siècle après JC accompagné d’une pièce d’or fabriquée sur demande du roi de l’époque, Offa de Mercie, et sur laquelle est frappé « Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah seul« . Les organisateurs des différentes expositions ont mit l’accent sur l’éducation et la connaissance argumentant que :

L’éducation est vraiment la seule façon de contrer les a priori négatifs et les stéréotypes islamophobes alimentés constamment. Le but était de favoriser la connaissance du véritable islam, notamment auprès d’un public qui entend à longueur de journées les pires calomnies au sujet de la religion musulmane, en ignorant tout de l’infinie richesse de sa civilisation, mais aussi de valoriser l’histoire des musulmans ici, dans le royaume britannique

Les Britanniques non musulmans présents sont ressortis souriants et enthousiastes, heureux d’avoir appris des choses sur leur pays et sur la culture musulmane. Nombreux sont ceux qui ont également valorisé le fait d’avoir pu échanger avec de véritables interlocuteurs, ce qui a changé leur perception de la religion. Une belle initiative qui prouve qu’il est possible d’avancer dans la paix et le savoir.

Les Britanniques se mobilisent pour mieux connaître l’islam !


*********************************************

Angleterre : La vidéo accablante d’un islamophobe qui déverse des torrents d’injures sur un vieil homme musulman.

L’agression de ce musulman dans un bus à Londres a été filmée par un passager au moyen d’un smartphone. Le père de famille de 25 ans a déversé des torrents d’injures racistes et islamophobes sur un vieil homme turc.

L’agresseur a crié à plusieurs reprises au passager musulman de « retourner dans son propre pays » tout en injuriant sa religion et en s’attaquant à son honneur.

En sortant du bus, l’islamophobe va jusqu’à jeter le déambulateur du vieil homme invalide et repart sans se retourner en pensant peut-être qu’il n’aurait pas à répondre de son acte ignoble.

Grâce à la vidéo postée sur les réseaux sociaux, Kashif Samuels a été retrouvé. Il a été inculpé d’agression raciste aggravée. Samuels comparaitra devant le tribunal le 5 Novembre 2015.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

La vidéo accablante d’un islamophobe qui déverse des torrents d’injures sur un vieil homme musulman


********************************************
Palestine, Les pleurs d’un père palestinien pour son fils assassiné par les israéliens.

La répression contre la 3ème Intifada palestinienne continue.

La ville d’Al Khalil, dite Hébron, est particulièrement touchée par les assassinats de l’armée israélienne.

La révolte des pierres, elle, continue malgré l’oubli des pays arabes.

Dans cette vidéo, un père qui craque devant le corps de son fils perdu …

Un martyr de plus pour la liberté palestinienne et la Mosquée sainte d’Al Aqsa.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Les pleurs d’un père palestinien pour son fils assassiné par les israéliens [ Vidéo ]


*************************************

Tulle : L’entrée de la Mosquée profanée.

La Mosquée de Tulle a été victime d’un acte malveillant islamophobe dans la nuit.

C’est en se rendant à la prière du matin que les fidèles ont découvert devant la porte de la mosquée une litière pour chat usagée jetée sur le pas de porte.

Le président de l’association de la mosquée a souligné que ces derniers temps plusieurs actes malveillants à connotation xénophobe avaient eu lieu dans la ville.

C’est dans ce climat où chaque jour une mosquée en France est profanée que la communauté musulmane française finit une année durant laquelle les actes islamophobes ont littéralement explosé.

Tulle : L’entrée de la Mosquée profanée


******************************************

France : Fadela Amara et Malek Bouti : les « béni-oui-oui » de retour pour évoquer la situation des banlieues.

BFM TV a souhaité évoquer la situation dans les banlieues 10 ans après les émeutes de Clichy-sous-Bois et Montfermeil. Pour se faire, les éternels béni-oui-oui qui n’habitent plus les quartiers depuis des décennies ont été rappelés.

A titre d’exemple, on a vu réapparaître sur les écrans Malek Boutih, auteur d’un dossier pitoyable sur les banlieues, ainsi que Fadela Amara, connue pour son association NPNS. Les deux responsables politiques d’origine maghrébine qui ont fait carrière sur la stigmatisation de la communauté musulmane n’ont pas hésité à indiquer que la situation dans les banlieues est pire… étant donné désormais la présence « du salafisme », du « jihadisme »…

En 10 ans, l’Etat n’a toujours pas trouvé d’interlocuteurs privilégiés au sein des banlieues afin d’améliorer la situation des habitants et permettre à ces derniers d’être plus audibles. Fadela et Malek ont servi à la gauche pour faire croire à une certaine représentativité des minorités issues des quartiers dans le parti. Aujourd’hui BFM TV fait l’erreur de les inviter à nouveau, crachant par la même occasion sur le travail effectué par les associations locales.

Fadela Amara et Malek Bouti : les « béni-oui-oui » de retour pour évoquer la situation des banlieues


*****************************************

Pakistan, Afghanistan, Inde : Un tremblement de terre fait des centaines de morts.

Un violent tremblement de terre a secoué une partie de l’Asie aujourd’hui.

L’épicentre du séisme se trouvait en Afghanistan. Celui-ci de magnitude 7,5 a été ressenti dans tous les pays aux alentours : Pakistan, Inde, Ouzbékistan.

Le séisme a fait des centaines de morts. Les images sont impressionnantes et donnent une idée du choc ressenti.

vidéo a voir sur www.muslimradio.info.

Pakistan, Afghanistan, Inde : Un tremblement de terre fait des centaines de morts [ VIDEOS ]


**********************************************

La nouvelle chronique de François de Hauteville : L’émincé Macias…

Enrico Macias lance un appel aux Musulmans et aux Juifs, leur demandant de quitter la France si Marine Le Pen prenait le pouvoir. Charmante attention ! Mauvaise intention ! A croire que le chanteur se soucie des Musulmans et des Arabes. Pas bête, l’ami mal ! Mais l’homme ne fait encore une fois qu’une vaste propagande pour son État chéri demandant aux Juifs de France de s’installer en Israel uniquement afin de contrebalancer la natalité des Palestiniens et d’envahir encore plus de territoire des colonisés réduit en peau de chagrin. L »article suivant nous donne une idée juste sur ce chanteur très engagé… du côté de l’injustice.

Je ne changerai pas un iota au texte tellement il décrit de manière parfaite le personnage. L’article est signé : Makhlouq édité par Altermonde- le village.

L’EMACIE MACIAS… OU LE CHANT DE PET !

On peut être chanteur engagé [1], mais on doit l’être pour les bonnes causes sinon c’est verser dans la propagande nauséabonde. Peut-on chanter la paix et prendre le parti de la guerre sans relever de l’imposture ? Peut-on pleurer sur « son pays » et soutenir inconditionnellement son ennemi ? C’est pourtant ce que fait Enrico Macias.

« Le bon choix c’est Israël ! »

Affirmée par Enrico Macias dans une interview donnée au journal israélien Guyzen Israel News, cette phrase montre combien le chanteur « français » est attaché à notre République, bien française… _ celle qui lui a donné sa chance.

Et surtout attaché à ses valeurs ! Ben voyons !
Aujourd’hui, il vient de manifester, toute honte bue, sans vergogne, lâchement, en soutien à l’État… marre, tire… cet État félon qui massacre des civils, nous la joue victime, et précède les agressés pour se plaindre faisant semblant d’ignorer que « sa » justification de la boucherie à Gaza en « représailles » aux tirs du Hamas c’est décharger les Nazis qui utilisaient les mêmes termes et les mêmes moyens, de la tuerie dans le ghetto de Varsovie… c’est donc donner corps au « négationnisme » !

Macias, l’éternelle victime, le pleurnicheur international parce qu’il n’arrête pas de verser des larmes de crocodile sur « son » pays natal l’Algérie, chante la France mais, surtout, garde son cœur et son énergie pour Israël, avait été décoré par le Ministre israélien de la Défense pour l’aide morale apportée à l’ADL.

Connaissez-vous, cher lecteur, l’ADL (Armée Des Lâches)… vous savez, cette armée qui a le courage d’utiliser toute sa puissance de feu contre des civils… Cette armée, dont les snippers tuent glorieusement des enfants… Cette armée qui bombarde, sans pitié, le territoire de Gaza… voulant, in fine, en exterminer la population ?

Enrico Macias a, donc, été distingué par un État qui tue, massacre, extermine, assassine des innocents, sans retenue, sans vergogne.

Pauvre petit État civilisé, le seul démocratique de la région, menacé par des barbares, violeurs et égorgeurs ! Hier, il se « protégeait », aussi, en annexant des territoires… aujourd’hui il le fait, encore, en détruisant Gaza… demain il envisagera de se débarrasser des autochtones pour vivre en toute sécurité et sérénité… pourquoi pas ? Il progresse dans la voie de l’Eretz Israël, sûrement, tout en narguant la Communauté internationale !

Tout cela pour vous dire, cher lecteur, que dans son interview, le chanteur a réaffirmé son soutien total et intégral non seulement à un État qui n’est aucunement le sien mais aussi à un gouvernement belliqueux, violant toutes les règles de droit international et utilisant ses relais pour traiter d’antisémites tous ceux qui critiqueraient sa politique expan-sioniste.

Il est curieux de constater la nomination de Macias par l’ONU, en tant qu’ambassadeur de la Paix. Son parti pris est pourtant évident ! C’est comme si on désignait un arbitre ayant la nationalité de l’une des deux équipes dont il doit diriger le match.

On sait pertinemment que l’entremetteur sera tendancieux. Mais bon… Enrico Macias est donc ambassadeur de la Paix. Parce qu’il est homme de paix… n’en doutons pas ! Il l’a toujours chantée… cette paix à laquelle il n’a jamais cru ! Ne disait-il pas « enfants de tous pays et de toutes les couleurs… » …mais avait-il inclus les petits Palestiniens dans sa mélopée ?

Je ne le crois pas car apparemment ils n’existent pas pour lui parce qu’il est inconditionnel d’Israël ; il dit amen à tout ce que fait cet État ou ce que disent ses dirigeants… adepte même de Sharon… c’est dire !

Et, bien sûr, comme à son accoutumée, tactique purement sioniste, il fustige les Palestiniens, ne voyant la violence que de leur côté et les signes de paix que du côté d’Israël… bien entendu !

Il reconnaît, néanmoins, l’existence d’extrémistes sionistes… c’est curieux moi qui croyais qu’il n’en trouverait pas ! Mais… des extrémistes qui ne font pas de mal… pour sûr ! Des extrémistes civilisés qui tirent seulement à balles réelles sur des enfants… pas comme ces foutus Palestiniens qui… jettent des pierres !

Et les pierres … ça fait mal ! Enfin…nous l’avons compris : Macias est de tout cœur avec un pays qui n’est pas le sien puisqu’il n’y est pas né, puisqu’il n’y réside pas !

Mais bon…. Il en a le droit, lui ! Supposez un seul instant, cher lecteur, que les chanteurs Mami ou Khaled soient Français et qu’ils se sentent de tout cœur avec l’Algérie et le disent !

Qu’aurait-on crié… sinon à la traîtrise ! Mais pas pour le coco Rico… qui nous la joue coq gaulois mais qui n’est, en fait, qu’une poule mouillée… sinon trempée, car je suis certain que si ses enfants étaient bombardés, s’ils recevaient du phosphore tout le jour… l’homme ne parlerait pas ainsi.

Peut être nous chantera-t-il que le phosphore, parce qu’utilisé par Israël… c’est bon pour la peau, c’est cosmétique, c’est pourquoi son utilisation est automatique ?

L’émincé Macias… | François de Hauteville


**************************************

Béziers : des opposants à Robert Ménard reçoivent une lettre raciste de menaces de mort.

Plusieurs opposants politiques au maire de Béziers, Robert Ménard, sont la cible de menaces de mort. Une lettre, à en-tête du Ku Klux Klan, « annonce la mort programmée » de ces trois personnes.

A Béziers, le climat politique est délétère. Depuis l’arrivée du maire Robert Ménard, la ville se divise autour des choix plus que radicaux du maire. A la tête de la fronde politique contre l’élu, Aimé Couquet, Linda Mendy-Hamdani et Mehdi Roland. Trois militants qui s’opposent aux décisions du conseil municipal notamment sur la question des réfugiés.

A ce titre, ils ont eu la désagréable surprise de découvrir des lettres de menaces à caractère raciste. Les trois militants cités dans cette missive sont menacés de mort au milieu d’insultes racistes et islamophobes. Le militant Mehdi Roland a publié les menaces sur Facebook et annonce avoir porté plainte au commissariat de Béziers.

Pour les observateurs, le lien entre le dernier numéro du magazine de la ville qui accusait les victimes d’être des « militants de la haine », des islamistes ou encore des antisémites ne fait aucun doute. Il est fort probable que l’auteur de ce courrier raciste soit un lecteur du magazine.

Béziers : des opposants à Robert Ménard reçoivent une lettre raciste de menaces de mort


*****************************************

Palestine : Des milliers d’israéliens manifestent avec les palestiniens pour la paix.

Samedi, jour du 20ème anniversaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, personnalité réputée pour son souhait et ses actions pour la paix, à Tel-Aviv, a été l’occasion du regroupement de milliers d’israéliens demandant la reprise des négociations avec les Palestiniens.

Les organisations présentes revendiquaient une solution « à deux états » dont « la Paix maintenant ».

Les participants ont débuté leur marche sur la place portant le nom M. Rabin, devenu Premier ministre en 1992 et mort le 4 novembre 1995, tué par un extrémiste juif, Yigal Amir.

« La voie qui s’est arrêtée en 1995 (avec l’assassinat de Rabin) reste plus que jamais celle à suivre aujourd’hui », clame à l’AFP une porte-parole de la Paix maintenant, Anat Ben Nun. Les violences « que nous voyons aujourd’hui sont complètement liées à la voie qui n’a pas été prise après 1995 ».

Une autre manifestante interviewée se positionne « contre le gouvernement, la violence, les incitations à la haine, la colonisation et pour le retour aux négociations entre Arabes et Israéliens ». Pour elle, « la situation n’a jamais été aussi mauvaise et le principal problème, c’est Netanyahu ».

La gauche israélienne accuse le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, d’avoir engendré cette haine en montrant fièrement des images de Rabin en uniforme nazi lorsqu’il tenait des discours publics.

Depuis le 1er octobre ce sont déjà 53 morts palestiniens et arabes israéliens qui sont à déplorer. On se souvient tous également du petit Ali Dawabcheh qui est mort brûlé lors de l’incendie de sa maison par des extrémistes juifs cet été.

Des milliers d’israéliens manifestent avec les palestiniens pour la paix


*********************************************

Donald Trump prêt à fermer des mosquées aux Etats-Unis

Les Américains de confession musulmane ont été irrités par les derniers propos de Donald Trump. Le candidat à l’élection présidentielle américaine ne voit aucun problème à fermer des mosquées au nom de la lutte contre le terrorisme.

Cette déclaration a été faite lors d’une interview sur la chaîne Fox Business, mercredi 21 octobre, lors de laquelle il lui a été demandé s’il était prêt à prendre de telles décisions dans le cadre de la lutte contre l’Etat islamique. « Je le ferai, absolument », a-t-il répondu.

Le Conseil des relations islamo-américaines (CAIR), voyant une porte ouverte à des abus nés d’amalgames entre musulmans et terroristes, a condamné de tels propos, rappelant que la déclaration de Donald Trump était une atteinte à la Constitution et à la liberté religieuse.

« Le gouvernement ne devrait pas être dans l’entreprise de décider quelle expression ou croyance religieuse est acceptable » ou non, a fait savoir l’organisation, estimant que les propos du milliardaire ne sont pas dignes d’un prétendant à la Maison blanche.

http://www.saphirnews.com/Donald-Trump-pret-a-fermer-des-mosquees-aux-Etats-Unis_a21454.html

Laisser un commentaire