MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 10 Mouharram 1437.

Flash info du 10 Mouharram 1437.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.MuslimRadio.info
******************************************************************
 » width= »600″>
Les origines et les mérites de Achoura.

Cette année, Achoura tombe ce samedi 24 octobre et il s’agit du 10ème jour de Mouharram (« Achoura » vient du mot « achara » qui signifie dix). C’est un jour où il est conseillé de jeûner car sa récompense est énorme. Ainsi, le Prophète Mohammed (salaLlahou alayhi wa salam) a dit : « Allah remet les péchés d’une année passée à quiconque jeûne le jour de Achoura. » (Rapporté par Mouslim).

L’origine de Achoura remonte à l’an 622. Le Prophète (salaLlahou alayhi wa salam) et ses Souhaba croisèrent un jour des juifs en train de jeûner et qui ne travaillaient pas. Le Prophète (salaLlahou alayhi wa salam) leur demanda alors les raisons qui les motivaient à jeûner et ces derniers lui répondirent que c’était pour Allah, qui a sauvé Moussa de Pharaon. Le Prophète (salaLlahou alayhi wa salam) dit alors « Nous sommes plus dignes de se réclamer de Moïse qu’eux. » (Rapporté par Al Boukhari).

C’est donc un jour de dévotion pour Le Tout Puissant que les musulmans et les juifs ont en commun. Le Prophète (salaLlahou alayhi wa salam) avait dit au sujet de ce jour de jeûne : « Si je vivais jusqu’à l’année prochaine, je jeûnerai le 9ème jour » (Rapporté par Mouslim). Mais il mourût avant cette date. Suite à cette recommandation du Prophète (salaLahaou alayi wa sallam) on peut aussi jeûner le 9ème jour, en plus du jour de Achoura.

Rappelons que le jeûne du mois de Mouharram a été encouragé par le Messager d’Allah (salaLlahou alayhi wa salam). Le Prophète (salaLlahou alayhi wa salam) a dit : « le meilleur jeûne après le jeûne du Ramadan est celui du mois sacré d’Allah Al-Mouharram ».

Qu’Allah accepte notre jeûne de Achoura et nos actes d’adoration. Qu’Il nous pardonne nos péchés commis et nos mauvaises actions.

Les origines et les mérites de Achoura


***************************************************

Palestine : Netanyahu accuse un savant musulman d’avoir convaincu Hitler de perpétrer l’holocauste.

Jérusalem – C’est en pleine effusion meurtrière qui dure depuis des semaines que le président israélien Benjamin Netanyahu décide d’ajouter une grossière couche à un gâteau déjà infect.

Netanyahu, au cours de son discours au congrès sioniste, provoque un énième débat autour de l’holocauste et de ses responsables en déblatérant, quelques heures avant sa venue en Allemagne, qu’Hitler avait un confident musulman qui l’a aidé à aiguiser ses plans génocidaires.

C’est, très loin de toute sagesse tactique en cette période trouble pour le territoire palestinien occupé, qu’il se fait historien et soutient qu’un certain Haj Amin al-Husseini a soutenu l’extermination des juifs en 1940. Il ajoute qu’en 1920, après une série d’attaques perpétrées par des musulmans à l’encontre des juifs d’alors, al-Husseini prit son envol pour Berlin en 1941 afin de tenir conseil à Adolph Hitler.

Hitler n’était alors qu’un enfant de chœur car « il voulait seulement expulser les juifs, pas les exterminer » nous conte Netanyahu. Al-Husseini d’ajouter « Si tu les expulse, ils viendront en Palestine ». « Que dois-je donc faire d’eux ? » dit Hitler, toujours avec la voix-off de Benyamin, « Brûle-les », lança le mufti.

Seulement l’instrumentalisation ne peut prendre très longtemps car les recherches historiques soutiennent que la venue du mufti prit place le 28 novembre 1941 or, Hitler avait déjà annoncé au parlement Nazi en 1939 son intention ferme d’exterminer « la race juive », concept central dans son idéologie.

Il est donc totalement fallacieux, en plus d’être calomnieux, de prétendre que le mufti al-Husseini fut celui qui instilla l’idée d’extermination à l’esprit hitlérien. Angela Merkel a tenu une conférence à la suite de ces propos afin de rappeler que l’holocauste est une responsabilité du peuple allemand et qu’il n’y a aucune raison d’apporter un autre éclairage à ce fait avéré et enseigné dans les écoles.

Les manigances immorales et malhonnêtes des autorités israéliennes ne sont pas chose nouvelle. Il est cependant interpellant de voir que la haine de l’autre est si intense que le premier ministre israélien est prêt à laver les mains et déférer les conceptions d’un des plus grands criminels de l’Histoire, coupable du meurtre de 6 millions d’individus.

Netanyahu accuse un savant musulman d’avoir convaincu Hitler de perpétrer l’holocauste


*************************************************

Le FN ferait-il les yeux doux aux Français musulmans ?

Au même moment où Marine Le Pen se justifiait au tribunal pour ses propos sur les prières de rue, le parti d’extrême droite se voit viser l’électorat de la deuxième religion de France.
Marine Le Pen convoquée au tribunal.

Mardi dernier, c’est au tribunal correctionnel de Lyon que la présidente du Front national est convoquée pour ses propos sur les prières de rue qu’elle avait qualifiées, en 2010, d’ « occupation ». Dans ce même temps, les Français de confession musulmane se voient être les cibles d’une opération séduction dans le cadre des élections régionales en Île-de-France.

Durant sa défense, Marine Le Pen a affirmé au tribunal qu’elle ne faisait pas référence à « l’occupation avec un grand O », celle de la Seconde Guerre mondiale, mais à « l’occupation avec un petit o », celle de la voie publique. Elle ose même conclure en dénonçant le voile, les prières de rue tout en plaidant sa liberté d’expression.

Ces arguments ont eu l’air de peser puisque le parquet a demandé sa relaxe.
« Opération séduction ».

Le parti d’extrême droite, souhaitant élargir sa base électorale, aimerait s’adresser dorénavant à un public à première vue hermétique, voire hostile à ses propositions. Les quartiers jugés sensibles et les Français de confession musulmane seront donc les cibles de 600 000 tracts, ces derniers comporteront un encart spécifique à l’adresse de la communauté musulmane comme le précise le titre : « Musulman peut-être, mais Français d’abord ».

« Nous voulons montrer que nous sommes un parti d’inclusion, pas d’exclusion », dévoile Jordan Bardella, 20 ans, tête de liste en Seine-Saint-Denis. « Ce ne sont pas des zones perdues pour le FN, nous sommes arrivés en tête en Seine-Saint-Denis aux européennes, il faut amplifier cette dynamique », poursuit-il.

Tandis que pour certains, cette stratégie pourrait sembler à de la pure communication, « une façon de dire « regardez, on n’est pas racistes, on a un discours républicain » », analyse le sociologue Sylvain Crépon. Cela serait une nouvelle étape dans la dédiabolisation du FN.

Le FN ferait-il les yeux doux aux Français musulmans ?


*********************************************

Tunisie : Le ministre des Transports » Le voile réduit de 30% l’audition des hôtesses de l’air.

Grosse polémique autour de la déclaration du ministre tunisien des Transports, Mahmoud Ben Romdhane au sujet du Hijab.

En effet, il vient de déclarer que le voile musulman réduit de 30% l’audition des hôtesses de l’air en altitude.

Cette déclaration fait suite au licenciement de Nabiha Jellouli, une hôtesse de l’air de la compagnie aérienne Tunisair qui porte le voile.

Selon le ministre, son licenciement est justifié car portant le voile elle n’entend pas les passagers et mets donc en danger leur vie.

La compagnie abonde dans un même sens :

« les constats pointus et bien précis formulés par des experts en matière de médecine aéronautique, en particulier au cours d’une situation d’évacuation d’urgence et sur un plan procédural international, stipulent que le port du hijab par le personnel navigant de cabine provoquerait une altération de l’audition ».

Le gouvernement tunisien continue à l’instar d’autres pays de mener une guerre contre l’Islam et les musulmans.

Tunisie : Le ministre des Transports  » Le voile réduit de 30% l’audition des hôtesses de l’air


**********************************************

Le Maroc remporte le prix de la meilleure destination pour la cuisine halal.

A Abou Dhabi se déroulait le mardi 20 octobre la cérémonie de remise de prix de la meilleure destination pour la cuisine halal à l’échelle mondiale.

C’est le Maroc qui s’est distingué parmi une multitude de concurrents. Cette distinction a été faite en marge du sommet mondial du tourisme halal, organisé dans la capitale émiratie du 19 au 21 octobre.

Ce prix a été remis au Maroc et prouve que dans le domaine de la qualité, la diversité et la richesse, la cuisine marocaine est de loin la meilleure.

Destination prochaine de vacances toute trouvée pour les amateurs de bonnes cuisines…

Le Maroc remporte le prix de la meilleure destination pour la cuisine halal


************************************************

Palestine : L’addition divisé par 2 à une table où mangent juifs et musulmans.

Initiative insolite de la part de ce restaurateur qui a eu l’idée de diviser par deux l’addition d’un repas pris par des juifs et musulmans à la même table.

Depuis que cette annonce a été posté sur la page facebook, ce tweet a fait le tour de la toile.

Le menu à partager est en réalité un menu à base de pois chiche, repas symbolique très prisé des Juifs comme des Arabes qui a plusieurs fois servi d’emblème de paix.

A l’heure actuelle où depuis à peine 1 mois, plus d’une quarantaine de palestiniens ont été sauvagement assassinés par l’armée israélienne il est difficile de penser qu’un repas pris ensemble va changer la situation…

L’addition divisé par 2 à une table où mangent juifs et musulmans


*******************************************

Palestine : Le texte de l’UNESCO visant à rendre le mur des Lamentations musulman rejeté.

Le conseil exécutif de l’Unesco a examiné un texte modifiant le statut du mur des Lamentations à Jérusalem.

En effet, celui- ci proposait que le mur des lamentations fasse partie intégrante de la Mosquée d’Al Aqsa.

Cette proposition soumise par un groupe de six pays arabes a recueilli 26 voix en sa faveur, tandis que six délégations ont voté contre, 25 se sont abstenues et une dernière était absente au moment du vote, selon des sources diplomatiques.

Cette partie de la résolution a donc été rejetée mais la partie condamnant fermement les agressions israéliennes et les mesures illégales limitant la liberté de culte et l’accès des musulmans au site sacré de la mosquée al-Aqsa a été validée.

Cette décision était bien évidemment à craindre…

Le texte de l’UNESCO visant à rendre le mur des Lamentations musulman rejeté


******************************************************

Palestine : Le Mur des Lamentations va t-il devenir un lieu musulman ?

Le conseil exécutif de l’Unesco examine un texte modifiant le statut du mur des Lamentations à Jérusalem.

En effet, ce texte vise à rattacher le mur des Lamentations, site le plus sacré du judaïsme à la mosquée Al-Aqsa ?

Cette résolution affirmant que le mur des Lamentations devrait faire partie intégrante de la mosquée Al-Aqsa et du Dôme du Rocher a été soumise par l’Algérie, l’Égypte, le Koweït, le Maroc, la Tunisie et les Émirats arabes unis.

Au vu des tensions de ces derniers mois sur le site, le texte exige la fin de l’interdiction de l’esplanade des Mosquées aux musulmans de moins de 50 ans.

En France, le Conseil représentatif des institutions juives de France ( CRIF) est monté au créneau par la voix de son porte parole Roger Cukierman. Il déclare ainsi que cela exacerberait les tensions.

Le Mur des Lamentations va t-il donc devenir musulman ou le texte va être rejeté ? A suivre…

Le Mur des Lamentations va t-il devenir un lieu musulman ?


********************************************

France : Des actes islamophobes en hausse de 200 % depuis janvier 2015.

Le bilan des actes antimusulmans n’est pas meilleur que les précédents fournis par l’Observatoire national contre l’islamophobie, qui dépend du CFCM.

Lors des neuf premiers mois de l’année 2015, 330 actes islamophobes ont été recensés en France contre 110 en 2014, soit 200 % d’augmentation, a informé l’instance jeudi 22 octobre.

Dans le détail, pour la période du 1er janvier au 30 septembre, 103 actions contre 45 pour la même période 2014 ont été enregistrés, (+129 %) et 227 menaces contre 45 pour la même période 2014 (+249 %).

Cette malheureuse progression a été constatée depuis janvier 2015après les attentats de Paris. « Ce qui a changé également dans les actes antimusulmans, c’est la violence avec laquelle ils sont commis : incendies ou tentatives d’incendie, tirs à balles réels, jets de coktails molotov, agressions… », indique l’Observatoire, pour qui les discriminations « sont très souvent d’origine institutionnelle ».

« A l’approche des futures élections et au vu du climat politique actuel, où l’on assiste à une hystérie généralisée d’une certaine classe politique qui considère que les maux de la France viennent des musulmans et de l’Islam, il est fort à parier que l’escalade va continuer. Les musulmans de France en ont assez d’être considérés comme les lépreux de la République », conclut-il.

http://www.saphirnews.com/Des-actes-islamophobes-en-hausse-de-200-depuis-janvier-2015_a21445.html
*******************************************

Argenteuil : une expo censurée sur l’histoire de l’immigration.

« Ceux qui marchent encore… » L’exposition autour du thème de l’immigration dans l’Agora de l’hôtel de ville d’Argenteuil depuis lundi 19 octobre a été démontée dès le lendemain de sa mise en place par l’Association des travailleurs maghrébins de France, (ATMF).

Le maire (LR) Georges Mothron, a exigé que quatre des 21 panneaux relatant 30 ans de luttes sociales des quartiers et de l’immigration soient tout simplement retirés. L’exposition devait pourtant marquer le grand final des 30 ans de l’ATMF.

Créée par l’association « Écho des cités » pour les 30 ans de la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983, l’expo rassemble des documents qui reprennent chronologiquement les luttes des travailleurs immigrés dans les années 1970, mais aussi les combats contre la double peine ou encore les mobilisations contre les lois Pasqua dans les années 1990. Il est reproché aux quatre panneaux censurés, qui correspondent à quatre périodes précises, leurs titres perçus comme provocateurs par la mairie.

Celui intitulé « Les ratonnades de bienvenue (1971-1973) » évoque ainsi les violences contre les immigrés, notamment à Marseille en 1973. « Les Noirs au four, les Arabes à la Seine » parle des affrontements à l’usine Talbot de Poissy en 1984 tandis que « Pasqua dégaine, Tonton ramasse la mise » revient sur les lois sur l’immigration de 1986 et « Racket d’un quartier en toute impunité » raconte l’épopée de la copropriété du Petit Bard, à Montpellier.

Mise à part l’opposition idéologique et politique, l’ATMF ne comprend pas la décision soudaine du maire. « La semaine dernière, l’exposition était à la médiathèque de la ville, ça s’est très bien passé. Nous avons travaillé en amont avec la ville sur le programme, c’est même elle qui a imprimé les livrets de nos 30 ans dans lesquels cet accrochage est annoncé », explique Mohamed Nemri, président de l’ATMF au Parisien.

Cependant, à la municipalité, on assure ne jamais avoir pris connaissance des affiches, et donc ne pas pouvoir les valider. Pour la ville, ces panneaux sont même « stigmatisants »… Les héritiers de l’immigration, qui auraient aimé en savoir plus sur l’histoire de leurs aïeuls, ressentent le même sentiment.

http://www.saphirnews.com/Argenteuil-une-expo-censuree-sur-l-histoire-de-l-immigration_a21440.html
************************************

Palestine : Netanyahou récrit l’histoire de la Shoah, L’allemagne réagit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a dédouané Hitler de son rôle de premier ordre dans la Shoah. La faute à qui alors ? Le coupable de la Shoah est le mufti de Jérusalem, Haj Amin Al-Husseini, présenté comme celui qui a poussé le Führer à organiser le génocide des juifs lors de la Seconde Guerre mondiale.

« Hitler ne voulait pas à l’époque exterminer les juifs, il voulait expulser les juifs. Et Haj Amin Al-Husseini est allé voir Hitler en disant : « Si vous les expulsez, ils viendront tous ici. » « Que dois-je faire d’eux ? », demanda-t-il. Il a répondu : « Brûlez-les. » », a déclaré le chef du gouvernement israélien lors du 37e Congrès sioniste mondial, à Jérusalem, mardi 20 octobre.

Ces propos inventés, qui auraient été tenus lors d’une rencontre entre le mufti et Hitler en novembre 1941, ont déclenché un tollé. Et pour cause : il a osé mettre la Shoah sur le dos des Palestiniens et, plus largement, des musulmans. « Nétanyahou déteste tant les Palestiniens qu’il est prêt à absoudre Hitler pour le meurtre de six millions de juifs », a réagi Saëb Erakat, le secrétaire général de l’Organisation pour la libération de la Palestine (OLP).

Cette déclaration a été lancée à la veille de sa visite officielle en Allemagne. La réaction de Berlin ne s’est pas fait attendre. « Nous, Allemands, connaissons très exactement l’Histoire de l’avènement de la folie raciste meurtrière des nationaux-socialistes qui a conduit à la rupture civilisationnelle de la Shoah », a déclaré le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel. « Nous savons que la responsabilité allemande pour ce crime contre l’humanité est inhérente. »

Face à la polémique, il a tenté de revenir sur ses propos. « Je n’avais pas l’intention d’absoudre Hitler de sa responsabilité dans la destruction diabolique de la communauté juive européenne. Hitler était responsable de la solution finale pour l’extermination de six millions de juifs. Il a pris la décision », a-t-il déclaré.

Il n’enlève rien cependant d’une supposée responsabilité première du mufti dans la solution finale. « Le mufti a été l’un des initiateurs de l’extermination systématique des juifs d’Europe et était un partenaire et conseiller d’Eichmann et de Hitler pour l’exécution de ce plan », a-t-il aussi ajouté.

Ce discours fait écho à d’autres déclarations en janvier 2012 devant la Knesset, le Parlement israélien. « Haj Amin Al-Husseini fut l’un des architectes de la « solution finale ». Il s’était rendu à Berlin. Il avait fait pression et imploré Hitler et le persuada plus que quiconque de conduire la “solution finale”. Ne pas laisser les juifs partir de peur qu’ils ne viennent ici, mais les annihiler, les brûler », avait raconté le Premier ministre. Du révisionnisme à l’état pur.

http://www.saphirnews.com/Netanyahou-recrit-l-histoire-de-la-Shoah-Berlin-reagit_a21439.html
*******************************************

La droite xénophobe remporte les législatives en Suisse.

Le parti de la droite xénophobe, l’Union démocratique du centre (UDC), conforte sa place de premier parti politique de Suisse en remportant les élections fédérales dimanche 19 octobre.

Selon le décompte définitif, l’UDC a remporté 29,4 % des suffrages, une progression depuis 2011 lorsqu’il avait obtenu 26,6 % des voix. Un « rechtsrutsch », un glissement vers la droite du paysage politique suisse est aussi confirmée avec l’avancée du Parti libéral-radical (PLR), favorable aux milieux d’affaires.

L’UDC raflerait onze sièges pour un total de 65 élus au Conseil national, chambre basse du Parlement qui compte 200 élus.
Sans surprise, le thème de l’immigration, avec l’afflux de réfugiés en provenance du Proche-Orient et d’Afrique, a dominé la campagne.

Selon la Radio Télévision Suisse (RTS), l’UDC gagnerait onze sièges pour totaliser 65 élus au Conseil national, la chambre basse du Parlement qui compte 200 élus. Le Parti socialiste se retrouve deuxième avec une légère hausse de 0,1 point de son pourcentage de voix (18,9 %), mais perdrait trois sièges (43 élus). Le PLR, troisième parti du pays, en gagnerait trois (33). Sans surprise, le thème de l’immigration avec l’afflux de réfugiés en provenance du Proche-Orient et d’Afrique a dominé la campagne. Ce qui explique ces bons résultats pour la droite.

Sur 19 circonscriptions, un second tour est prévu au Conseil des Etats, la haute chambre qui compte 46 membres. L’UDC, qui n’y est que la quatrième force, ne devrait conserver que ses cinq sièges.

http://www.saphirnews.com/La-droite-xenophobe-remporte-les-legislatives-en-Suisse_a21434.html

Laisser un commentaire