MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 3 Dhou al hijjah 1436.

Flash info du 3 Dhou al hijjah 1436.

Ecouter le coran, des hadith, des conférences, des annonces divers, des anashids (sans musique), et bien d’autres choses, en direct sur :
www.islamatouswebradio.info
******************************************************************

Sadiq Khan : Premier maire musulman britannique ?

Londres – L’Angleterre connaîtra peut-être d’ici peu son premier maire musulmane, issu de la méritocratie britannique. Ancien avocat de 44 ans, fils de chauffeur de bus, spécialiste des droits de l’homme, estimé par tous pour son sens aigu de la justice sociale, Sadiq arbore un parcours exemplaire et inspire l’ensemble de la communauté ethnique de laquelle il est issu.
C’est avec le soutien des militants du parti travailliste et vainqueur du Labour Party qu’il se pose en futur conquérant de la mairie londonienne, ce mai prochain. La place convoitée est actuellement occupée par Boris Johnson, conservateur.
L’attachement de Sadiq Khan à la ville de Londres se manifeste par des déclarations touchantes : « Je dois tout à Londres », confie-t-il. Son parcours des plus classiques laisse penser au récit de vie de tout fils d’immigré enjambant les jalons sociaux.
Et c’est avec un tel cheminement qu’il affirme que « Londres doit redevenir une ville dans laquelle tout le monde peut réaliser son potentiel », puisant dans sa propre expérience pour être un élément de réforme dans le pays qui est sien.
Sa campagne porte les couleurs de ses engagements. Axée sur les problématiques prioritaires, telles que le logement et les moyens de transports caractéristiques de cette région du globe, il mène chacun de ses batailles avec la ferveur qui les sied.
« Notre ambition doit être de veiller à ce que tous les Londoniens aient les mêmes opportunités », dit-il, en scellant de persuasion les promesses ornant sa campagne.

Sadiq Khan : Premier maire musulman britannique ?


*************************************************

Accident à la Mecque, le groupe Bin Laden sanctionné.

Le Roi saoudien frappe fort et sanctionne sévèrement le groupe saoudien chargé de l’extension du Masjid Al Haram. Le Bin Laden Group sera désormais exclu des appels d’offre et les hauts responsables de la firme sont interdits de sortie du territoire.

Le « Bin Laden Group » en partie responsable.

Après la chute d’une immense grue vendredi dernier qui a provoqué la mort de plus d’une centaine de pèlerins et plus de 400 blessés, le roi Salman d’Arabie Saoudite a ordonné mardi de sanctionner le groupe saoudien Bin Laden, rendu responsable de la tragédie.
L’enquête ouverte dès le début de la catastrophe a conclu que le groupe Bin Laden n’avait pas respecté les « normes de sécurité » sur le chantier. Il lui est également reproché de ne pas avoir tenu compte des fortes pluies et des vents violents qui ont touché la Mecque et ses alentours.
La sanction est lourde et sans appel. Le groupe, dont le fondateur est le père d’Oussama Ben Laden, sera donc exclu des appels d’offres et de tous les projets publics à l’avenir. Les dirigeants sont sommés de ne pas quitter le territoire jusqu’à la fin des poursuites judiciaires contre la firme.
En outre, le ministère des Finances a été chargé de procéder « d’urgence à une revue de tous les projets publics réalisés actuellement par BinLaden Group ou d’autres sociétés pour s’assurer de leur respect des mesures de sécurité » .
Coup dur pour la firme qui s’était fait connaitre par le projet de construction « de la plus grande tour du monde », à Djeddah, en Arabie Saoudite. Elle était chargée depuis quatre ans, par le défunt roi Abdallah, d’agrandir la Mosquée Sacrée de 400 000 m2 avec l’ambitieux projet de pouvoir y accueillir 2.2 millions de fidèles. Le projet se poursuivra, dit-on, mais ce sera sans les Ben Laden.
Indemnisation des victimes.

Il s’agit de la pire tragédie à avoir touchée les lieux saints de l’islam, d’où les sévères sanctions prononcées à l’encontre du groupe immobilier saoudien. La commission d’enquête a recommandé de revoir les installations des multiples grues géantes sur le site sacré et de « reconsidérer » le contrat portant sur la réalisation du projet d’extension des lieux saints de la Mecque . Les familles des victimes (110 morts) ne seront pas en reste.

La roi Abdallah a, en effet, décidé d’indemniser les victimes de l’accident : la famille d’un mort recevra un million de riyals (soit 236 000 euros), la même somme sera versée à toute personne victime d’une invalidité permanente et 500 000 (118 000) riyals seront versés à chacun des autres blessés.
Les fidèles qui ont interrompu leur Hadj pour être hospitalisés pourront également participer au hadj en 2016 au frais du gouvernement saoudien.
Le Hadj a repris normalement après avoir procédé au démontage de la grue tombée vendredi. Souhaitons aux quatre millions de pèlerins de poursuivre leur hajd dans la sécurité et l’agrément d’Allah Ta3ala.

http://www.katibin.fr/2015/09/16/accident-meurtrier-a-la-mecque-le-groupe-bin-laden-santionne/
********************************************

Incendie à la mosquée de Auch : les fidèles prient sous un chapiteau de cirque.

L’incendie survenu dans la nuit de samedi à dimanche 23 août à la mosquée d’Auch était bien d’origine criminelle, comme l’a confirmé le procureur de la République, Pierre Aurignac, lundi 24 août.
Condamné mais impuni .

Cet acte islamophobe qui a endommagé à 70% le seul lieu de culte de la ville d’Auch avait été vivement critiqué, notamment par Manuel Valls et François Hollande. Ce dernier avait révélé que « Tout est mis en œuvre pour que les coupables soient identifiés et punis ». Plusieurs semaines après ce drame, ces paroles sont restées vaines et les fidèles de la mosquée se voient à ce jour devoir faire la prière du vendredi sous un chapiteau de cirque, comme nous témoigne un internaute qui a fréquenté cette mosquée :

« La mosquée d’Auch a été l’acte islamophobe le plus important et le plus grave de cette dernière décennie. Les fidèles de cette mosquée ont rapidement besoin d’aides afin d’avancer rapidement les travaux avant la saison hivernale ! A l’heure actuelle plus aucun lieu de prière n’a été proposé. ».

Aidons-les !

L’association Cultuelle des Musulmans du Gers (ACMG) fait aujourd’hui appel à la communauté afin de l’aider à reconstruire la seule mosquée d’Auch, dont les travaux avancent lentement.

Pour faire parvenir vos dons:

– Par virement : IBAN : FR76 1690 6010 2051 0203 6157 647.
– Par chèque, libellé au nom de : Mosquée d’Auch – ACMG.
Adresse: 64 Rue Jeanne d’Albret, 32000 Auch.
– Par Paypal : sur le site de la mosquée http://www.mosquee-auch.fr .

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Secours ton frère qu’il soit injuste ou victime d’injustice ».
[ Rapporté par Boukhari et Mouslim].

Incendie à la mosquée de Auch : les fidèles prient sous un chapiteau de cirque


*********************************************************

Naguib Sawaris, un milliardaire égyptien négocie l’achat de deux îles pour l’accueil des réfugiés.

Joindre le geste à la parole, c’est ce que le patron d’Orascon Telecom est décidé à faire en réitérant une annonce lundi via Twitter dans laquelle il a indiqué avoir lancé des négociations pour l’achat de deux îles ! Son idée initiale de racheter une île à l’Italie ou à la Grèce avait semé le trouble voire suscité des déclarations intempestives quand ce n’était pas des moqueries. La solution proposée à la « crise » des migrants a certes pu apparaître farfelue. Cela n’a pas entaché la détermination du richissime et influent patron égyptien à lancer les procédures adéquates pour l’acquisition de deux îles.
Un hommage au petit Aylan.

Début septembre, il affirmait « bien sûr que c’est faisable » et de poursuivre « vous avez des dizaines d’îles qui sont désertes et qui pourraient accueillir des centaines de milliers de réfugiés ».
Certes le défi est de taille, d’une part convaincre les Etats concernés de bien vouloir vendre, d’autres part de déterminer les modalités de ce nouvel Etat et de son établissement. Monsieur Sawiris semble avoir réponse à tout : « je leur fournirai des emplois grâce à la construction de leur nouveau pays ».

J’ai identifié deux îles en Grèce et je suis actuellement en contact avec leurs propriétaires. Nous sommes prêts à négocier avec ces derniers à condition que le gouvernement grec donne son accord pour accueillir le plus grand nombre de réfugiés possible ».

L’histoire du petit garçon mort noyé, qui avait ému le monde entier, a particulièrement touché le milliardaire qui promet de nommer une des îles achetées par le prénom du petit syrien de 3 ans « Aylan ».
Un projet fédérateur ?

Naguib Sawiris a affirmé qu’il se réunirait avec des représentants du HCR des Nations Unis pour discuter des moyens de coopérations possibles.
Il a indiqué avoir reçu des « des tonnes de témoignages de gens, prêts à faire un don pour ce projet ».
Théoriquement et juridiquement, le projet de Monsieur Sawiris est possible. Il a d’ors-et-déjà réfléchi au statut juridique d’un tel projet. D’après le communiqué « M. Sawiris croit que la meilleure façon d’incorporer les donations des gens est d’établir une entreprise par actions simplifiées de 100 millions de dollars. En effet, l’établissement d’une entité juridique permettra d’accepter les donations d’une façon légitime et permettra à tous ceux qui font des dons de devenir partenaires de ce projet. ».

Reste à savoir si les réfugiés, les principaux concernés, accepteront de s’y rendre, et quel sera leur statut. Quelle identité pour ces réfugiés sur ces îles ? Une question primordiale que l’argent seul ne peut résoudre.

Naguib Sawaris, un milliardaire égyptien négocie l’achat de deux îles pour l’accueil des réfugiés


********************************************************

Amérique, Un adolescent musulman arrêté dans son école à cause d’une horloge.

Ahmed Mohamed est un jeune adolescent musulman. Mais du haut de ses 14 ans, il se montre déjà très habile à réparer, voire fabriquer, différents appareils grâce à ses connaissances en mécanique et en robotique. Il est même parvenu à construire lui-même un réveil. Une réalisation qu’il décide d’amener dans son lycée de Dallas pour le montrer à son professeur de mécanique, lequel le félicite.

« Alors tu as essayé de fabriquer une bombe, hein? »

Sa professeure d’anglais par contre, se plaint que l’objet ait sonné en plein cours, et lui demande de lui apporter l’appareil coupable. C’est là que tout a basculé pour le petit Ahmed.

« Elle a dit : on dirait une bombe!, se souvient-il. Je lui ai répondu que cela n’avait pas du tout l’air d’une bombe à mes yeux ».

Mais le professeur concerné décide de confisquer l’appareil et de prévenir la police. Quatre agents de police vont interroger Ahmed. « Ils me disaient genre: ‘alors tu as essayé de fabriquer une bombe, hein?’ ».

« Je leur répondais que non, que c’était un réveil mais ils disaient ‘moi je trouve que ça ressemble à une bombe qu’on voit dans les films’ », raconte le jeune apprenti roboticien qui faisait visiblement face à des interlocuteurs mois férus de technologies que lui.

Finalement, Ahmed sera menotté et sorti par deux agents avant d’être placé dans un centre de détention pour jeunes délinquants.

« Nous n’avions aucune information faisant état qu’il s’agisse d’une bombe et (Ahmed) n’a jamais prétendu que c’en était une », a précisé un porte-parole de la police locale. « Il continuait à dire que c’était un réveil. Mais il ne donnait aucune autre explication », justifie le porte-parole sollicité par le Dallas Morning News. Un journal qui s’interroge: « Quelle autre explication aurait bien pu donner Ahmed »? Difficile de dire d’un réveil autre chose que « c’est un réveil »…

Malgré l’erreur d’interprétation des autorités scolaires et policières qui paraît a posteriori manifeste, Ahmed n’est toujours pas de retour en classe. Il a été suspendu pour trois jours par son école dénonce sa famille. Une association luttant contre l’islamophobie aux États-Unis s’est saisie du dossier.

Un adolescent musulman arrêté dans son école à cause d’une horloge (vidéo)


********************************************************
Mosquée Al Aqsa, 3ème lieu saint de l’Islam, piétinée et profanée par les israéliens, pour le 3ème jour consécutif.

Pour le troisième jour consécutif, l’armée israélienne et les colons juifs ont profané la Mosquée Sainte d’Al Aqsa.

Cette profanation s’est accompagnée une nouvelle fois de violences contre les pèlerins et les femmes musulmanes. Pour le monde musulman, ces attaques à répétition visent à l’annexion du 3ème lieu saint de l’Islam afin de transformer la Mosquée al Aqsa en temple judaïque. Une ambition que nombre de colons juifs ne cachent plus.

Les réactions face à ces agressions gravissimes se sont faites attendre. Des condamnations se sont enfin fait entendre aujourd’hui du coté de la Turquie et de l’Arabie mais sans qu’aucune action concrète n’ait été entamée.

Le CFCM a brillé par son silence. Coutumier des condamnations, il ne semble pas concerné par ce qu’il convient d’appeler un sacrilège. Il apparait clairement que ces condamnations n’ont lieu que si elles facilitent les amalgames islamophobes des musulmans à des actes répréhensibles mais jamais l’inverse.

Si la majorité des gouvernements arabes se sont fait complices de cette déclaration de guerre aux lieux saints de l’Islam par leur silence, la population musulmane qui commence tout juste à recevoir les images des profanations risque désormais de réagir avec force à cette provocation.

vidéo a voir sur www.islamatouswebradio.info.

Al Aqsa 3ème lieu saint de l’Islam piétinée et profanée par les israéliens pour le 3ème jour consécutif


***********************************************

Aïd al-Adha : l’étourdissement obligatoire fait débat au Québec.

Une loi qui divise à dix jours de l’Aid al-Adha. Depuis lundi 14 septembre, le débat autour de l’étourdissement obligatoire des animaux sont lancés en vue du projet de loi 54 sur le bien-être animal. Le rituel du sacrifice lors de l’Aid el-Kébir est directement visé par la loi qui modifie le statut juridique de l’animal. Il deviendrait interdit de causer ce qui est considéré comme de la détresse ou de la souffrance aux bêtes. Pierre Paradis, ministre de l’Agriculture, veut imposer aux personnes coupables de maltraitance envers les animaux jusqu’à 18 mois de prison.

Pour accomplir le rite du sacrifice, le bien-être animal est essentiel et les musulmans ne doivent pas faire souffrir la bête lors de l’égorgement. La loi lance ainsi un débat entre les fidèles. Faut-il ou pas étourdir le mouton avant l’égorgement ? Pour Khadiyatoulah Fall, auteur du livre Le halal dans tous ses états, « le projet de loi 54 n’est pas incompatible avec les principes de l’islam », explique-t-il dans les colonnes du Journal de Montréal.

La position du professeur musulman à l’Université du Québec à Chicoutimi, est loin d’être partagé par tous. La plupart des musulmans ne veulent pas entendre parler de l’étourdissement avant le rituel. Pour eux, c’est causer une souffrance supplémentaire à l’animal. Seraient-ils prêts à être hors-la-loi pour cela ? La question se posera au lendemain de l’adoption de la loi, si elle se fait.

http://www.saphirnews.com/Aid-al-Adha-l-etourdissement-obligatoire-fait-debat-au-Quebec_a21272.html

Laisser un commentaire