MouslimRadio Programmes de diffusion sur MouslimRadio

Actuellement, en direct sur Loading ...


Flash info du 14 Shawwal 1438.

Flash info du 14 Shawwal 1438.

Pour écouter MouslimRadio partout ou vous voulez, télécharger l’application Tunein, disponible pour tout les types de téléphone, tablette et même les pc. Android, iPhone, Windows phone, etc… Tapez MouslimRadio dans la barre de recherche Tunein et hop, vous nous écouter, inch Allah… Les liens sont aussi visible sur notre site, www.mouslimradio.info.
******************************************************************


Préparez vite votre testament: rappels et démarches à suivre.

Le testament peut être défini comme le document par lequel un individu exprime ses dernières volontés, en désignant d’une part le ou les ayants droits qui doivent bénéficier des biens qu’il laisse sur cette terre (après son rappel à Allah) et, d’autre part, la part de chacun des bénéficiaires.

L’importance du testament en Islam.

L’Islam témoigne de l’importance pour le musulman de disposer d’un testament avant son décès. Ainsi la Sourate 2 (Al baqarah-la Vache) précise: «on vous a prescrit, quand la mort est proche de l’un de vous, et s’il laisse des biens, de faire un testament en règle en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C’est un devoir pour les pieux». (verset 180).
C’est donc une obligation de s’empresser de rédiger un pareil testament, selon cette parole du Prophète (salallahu ‘alayhi wa sallam) : «Le musulman qui veut recommander quelque chose [avant sa mort] n’a pas le droit de passer deux nuits consécutives sans avoir son testament écrit, près de sa tête.»
Ibn Umar dit : «Pas une nuit n’est passée depuis que j’ai entendu le Messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa sallam) dire cela sans que mon testament ne soit auprès de moi.» [Al-Bukhârî et Muslim].

Si le musulman devait garder 2 choses sur lui, beaucoup de personnes de science sont d’accord pour dire que ça devrait être le linceul et le testament. L’exécution d’un testament est une obligation incombant à tout musulman qui soit endetté, dépositaire, ou qui a des droits à faire valoir, de peur de mourir et de vouer à la perte les biens d’autrui, ou un dépôt, ou bien de manquer de réparer un tort et d’avoir à assumer la responsabilité le Jour du Jugement Dernier.

Le don de de ses richesses.

D’autre part, il est souhaitable pour celui qui possède beaucoup de richesses et qui a des héritiers aisés, de faire don d’une partie de ses richesses ne dépassant pas le tiers de sa fortune, à des proches parents non héritiers, ou au profit d’œuvres.

Demarches en France.

Dans la loi française, le testament est un écrit dans lequel vous pouvez donner la désignation du ou des bénéficiaire(s) de vos biens après votre décès et leur répartition. Il peut donner des indications sur le sort à donner à votre corps (bien que le don d’organes, organisation des funérailles, crémation soit interdits en Islam) et désigner une personne (exécuteur testamentaire) chargée d’exécuter vos dernières volontés (attribution des legs, etc).
Le testament peut aussi désigner un tuteur pour vos enfants. Pour être valable le testament régit par les lois françaises, doit être écrit entier à la main par la personne saine d’esprit, daté précisément puis signé. Conformément aux règles de transmission, les héritiers réservataires (descendants ou époux ne peuvent pas être exclus de la succession).

AJIB.FR
***


Palestine : l’Unesco place Hébron au patrimoine mondial en péril.

Le Comité du Patrimoine mondial de l’Unesco a décrété la vieille ville d’Hébron, située en Cisjordanie occupée, comme « zone protégée », en qualité de site « d’une valeur universelle exceptionnelle » vendredi 7 juillet.

Hébron (Al-Khalil en arabe) abrite le tombeau des Patriarches où reposent les dépouilles du Prophète Abraham, son fils Isaac, son petit-fils Jacob et leurs épouses Sarah, Rebecca et Léa. De part et d’autre, se trouve une mosquée et une synagogue. Un ensemble de 21 pays membres de ce comité* de l’organisation des Nations unies pour la culture se sont réunis à Cracovie, en Pologne, et ont voté l’inscription. Douze Etats ont voté pour, trois ont voté contre et six se sont abstenus, le tout à bulletin secret.

Environ 200 000 Palestiniens vivent aujourd’hui à Hébron contre quelques centaines de colons israéliens, retranchés dans une enclave protégée par l’armée près du lieu saint. Les Palestiniens ont signalé la mise en péril du site du fait de la montée « alarmante » du vandalisme contre des propriétés palestiniennes de la vieille ville. Selon eux, les colons israéliens sont à l’origine de ces dégradations.

Ce scrutin est « un succès dans la bataille diplomatique menée par les Palestiniens sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines », a exprimé dans un communiqué, Rami Hamdallah, le ministre des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne. En revanche, les autorités israéliennes n’ont pas du tout apprécié. « La décision de l’Unesco sur Hébron et le tombeau des Patriarches est une souillure morale. Cette organisation sans importance promeut l’histoire fausse. Honte à l’Unesco », a tweeté Emmanuel Nahshon, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères.

*Ces pays sont l’Angola, l’Azerbaïdjan, le Burkina Faso, la Croatie, Cuba, la Finlande, l’Indonésie, la Jamaïque, le Kazakhstan, le Koweït, le Liban, le Pérou, les Philippines, la Pologne, le Portugal, la Corée du Sud, la Tunisie, la Turquie, la Tanzanie, le Vietnam et le Zimbabwe.

saphirnews.com
***


France : Corse : le maire de Sisco ne reconduit pas son arrêté anti-burkini.

Ange-Pierre Vivoni, le maire de Sisco (Haute-Corse), a choisi de mettre un terme à la polémique du burkini. « Le conseil municipal a décidé à l’unanimité jeudi soir de ne pas reconduire l’arrêté dans un esprit d’apaisement et de réconciliation. Mais nous avons décidé de rester vigilants et réactifs. Nous avons peur d’une provocation, quelle qu’elle soit, les réactions seraient vives », justifie-t-il.

La municipalité avait obtenu gain de cause lundi 3 juillet auprès de la Cour administrative d’appel de Marseille qui a jugé valide l’interdiction du port du maillot de bain de la discorde. Le maire se réserve donc le droit de changer d’avis. « Nous avons préparé un arrêté, s’il se passe quelque chose, il sera pris immédiatement, je n’aurai qu’à le signer sans avoir besoin de réunir le conseil municipal. Nous ne voulons pas revivre ce qui s’est passé l’été dernier », affirme-t-il.

Le 13 août 2016, une rixe entre villageois et vacanciers avait mis en cause le port d’un maillot de bain de type burkini, même s’il s’est avéré qu’aucune femme n’en portait ce jour là. Une trentaine de maires avaient choisi cet été de prendre des arrêtés anti-burkini avant que le Conseil d’Etat ne suspende celui pris par la municipalité de Villeneuve-Loubet fin août 2016.

Le maire de Lorette a été dernièrement condamné pour avoir mis en place un arrêté anti-voile dans le bassin d’eau municipal au moins de juin.

saphirnews.com
***


France : Paris : des milliers de migrants de la Porte de la Chapelle évacués.

La situation était devenue « insoutenable » selon les propos même du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. Une opération dite de « mise à l’abri » des migrants a été organisée vendredi 7 juillet entre 6h et 10h du matin à la Porte de la Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris.

Selon la préfecture, 2 771 migrants ont été évacués par la police. « Cette opération mobilise près de 350 effectifs de la préfecture de police ainsi qu’une centaine de personnels de l’État et de ses partenaires », a affirmé la préfecture de police et la préfecture d’Ile-de-France dans un communiqué commun qui précise que les migrants se verront « proposer une solution d’hébergement provisoire en Ile-de-France ».

Gérard Collomb avait annoncé la veille que les migrants seraient répartis dans des gymnases, hôtels et centres de transit. Lors d’un entretien à CNews, il a déclaré que le problème de l’hébergement des réfugiés est « totalement insoluble ». Pour lui, il faut, pour « un certain nombre de gens qui n’ont pas droit à l’accueil et à l’asile, (qu’) on puisse très vite instruire leur dossier et les renvoyer dans leur pays ».

D’après le ministre de l’Intérieur, environ 400 migrants débarquent dans la capitale chaque semaine : « C’est toujours le même problème. Au départ on se dit, « je vais ouvrir un centre où je vais avoir 500 personnes », et puis ensuite vous avez 3 000 à 4 000 personnes et vous êtes bien obligés de résoudre le problème. »

Le 4 novembre 2016, une opération de mise à l’abri avait déjà concerné 3 852 migrants, situés aux alentours du métro Stalingrad dans le 19e arrondissement de Paris.

Dans les jours qui ont suivi, la ville de Paris avait ouvert un centre de premier accueil humanitaire, à proximité de la Porte de la Chapelle. Mais les arrivées constantes de nouveaux migrants a vite fait déborder la capacité d’accueil. Ainsi, un campement de rue s’était développé dans le secteur, avec plusieurs milliers de personnes pour la plupart originaires du Soudan, de l’Erythrée et d’Asie centrale.

saphirnews.com
***

 


Une première mondiale : le Coran numérique présenté à Mascate .

Moustachu et grisonnant, jovial et exubérant, Thomas Milo pourrait incarner au cinéma un personnage hybride, entre Hercule Poirot et le professeur Tournesol. Ce néerlandais, âgé d’une soixantaine d’années, n’est pourtant pas un amateur mais un linguiste reconnu sur le plan international, qui présentait le 12 juin dernier, devant les plus hautes autorités du Sultanat d’Oman l’aboutissement de l’ambitieux projet commandé par le gouvernement : le premier Coran électronique interactif – Mushaf Muscat – mis au point selon le système Unicode avec la collaboration de divers spécialistes, linguistes, informaticiens, mathématiciens, hollandais, allemands, mais aussi Polonais et Libanais… Unicode ?

Un standard informatique peu connu du grand public, mais utilisé depuis des années par des groupes tels qu’IBM, Apple ou Microsoft pour résoudre les épineux problèmes d’échanges de textes au niveau mondial. Sans rentrer dans les détails, il faut savoir par exemple que lors de certains échanges complexes de données, un même texte précisant le montant d’une somme en dollars peut aboutir à donner un montant identique, mais dans une autre monnaie.

Unicode permet donc d’harmoniser tout cela. D’où l’idée de mettre à profit cette technologie du 21ème siècle pour faire un peu de ménage dans un domaine pour le moins inattendu : celui des multiples calligraphies utilisées à travers les siècles pour les différentes éditions du Coran. Le projet est né lors d’une visite à Amsterdam de Sheikh Abdallah bin Mohammad as-Salimi, ministre des affaires religieuses d’Oman, qui a proposé à Thomas Milo de relever le défi.

Ce dernier a accepté et, après de longs mois de recherches et de travaux, s’est livré, ce 12 juin à Mascate, à la présentation enthousiaste de son « produit fini » : un Coran entièrement numérique qui permet, lorsqu’on clique sur un mot, de voir s’ouvrir, dans une fenêtre, les différentes calligraphies utilisées pour le même mot à toutes les époques, dans tous les pays musulmans.

Calligraphie ? Le mot peut prêter à confusion. Certes, il ne s’agit a priori que de différences visuelles dans la manière de transcrire, et Thomas Milo se défend d’avoir voulu introduire dans son travail une quelconque dimension « interprétative » du sens du texte sacré. Linguiste rompu aux langues latines, slaves et indo-européennes, il confesse même n’avoir eu, au départ, qu’un intérêt limité pour la culture islamique.

Il a juste utilisé cette façon de penser et d’observer qu’il a acquise dans ses années de formation pour analyser l’écriture musulmane. En ce qui le concerne, le projet n’avait d’autre finalité que « la joie de vivre, l’art, le plaisir esthétique de retrouver l’Histoire et le dialogue entre les cultures ». Mais les choses sont toujours plus compliquées et Dieu, lui aussi, peut parfois se cacher dans les détails. Car il faut savoir que les différentes calligraphies islamiques ont énormément varié au fil des siècles et qu’elles obéissent, selon Thomas Milo, à une véritable « grammaire » équivalente à celles des langues, dont il est fier d’avoir réussi à reconstituer les règles aujourd’hui quasiment perdues.

Non pas que ces règles soient mortes aujourd’hui, au sens des langues dites mortes comme le latin ou le grec ancien. Elles continuent d’être appliquées par leurs utilisateurs du Moyen-Orient, du Maghreb, du Pakistan, de l’Iran ou de l’Arabie, mais dans une pure pratique, et dans l’oubli presque complet des règles qui gouvernent leur fonctionnement. « J’ai fait de la géologie linguistique », explique-t-il, « oui, ce projet, c’est vraiment une grammaire de l’écriture arabe, une grammaire de l’écriture et non pas de la langue ». Il cite à titre de comparaison la langue française qui n’a pu naître qu’en oubliant le latin dont elle est issue et son système de déclinaisons.

De même, le système d’écriture arabe correspondait, dit-il « à de grands paradigmes d’inflexions, des tables de présentation, aujourd’hui perdues », par la faute des européens qui, parce qu’ils ne le comprenaient pas, « l’ont simplifié comme le français qui a dérivé par rapport à la langue latine ». Aujourd’hui, les règles de fonctionnement de l’écriture islamique sont ainsi analysées et théorisées. Au final, pour servir à quoi ? Thomas Milo se félicite des passerelles ainsi jetées entre l’orient et l’occident, même s’il admet que le but premier des autorités omanaises était « d’enseigner au monde musulman leur propre écriture ».

Oman reste ainsi fidèle à la tradition ibadite qui occupe une place originale entre le sunnisme et le chiisme : « à part », mais nourrissant aussi l’ambition de jouer un rôle fédérateur, « réconciliateur » – au sein de l’Islam. Et au passage, Thomas Milo lâche aussi cette réflexion, banale en occident, mais qui, à certains égards, peut passer pour révolutionnaire dans cette région du monde : « Les Omanais ont compris que l’Islam n’est pas seulement une religion, mais que c’est aussi une culture ».

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
***


Salah Mejri, la star du basket tunisien, l’affirme: sa prise de position contre Israël lui a coûté cher au Real Madrid.

Du haut de ses deux mètres dix-sept, Salah Mejri, la star du basket tunisien, n’est pas seulement grand par la taille, mais aussi et surtout par le talent qui a éclaté au grand jour au fur et à mesure de sa belle progression, sur la courbe ascendante depuis ses débuts à l’Etoile Sportive du Sahel dont il était l’étoile montante.

A 31 ans, ce géant de l’un des sports rois aux Etats-Unis, natif de Jendouba, une localité située au nord-ouest de la Tunisie, fait la fierté de son pays pour être entré dans la cour des grands de la NBA, au sein du Mavericks de Dallas.

Pour être un virtuose du basketball, et le premier Tunisien et Nord-Africain à se frayer un chemin parmi la fine fleur de la prestigieuse NBA, Salah Mejri n’en est pas moins un homme doté d’une conscience politique, dont il écoute la voix quand elle lui dicte de ne pas aller jouer en Israël.

Dans une interview accordée récemment à la chaîne égyptienne Extra News, le vainqueur et meilleur joueur du Championnat d’Afrique en 2011 a confié que sa non-reconnaissance de l’Etat d’Israël lui a coûté cher lorsqu’il évoluait sous les paniers, au Real Madrid.

« Le problème se résumait en ces termes : Salah va-t-il en Israël ? Jouera-t-il en Israël ? Moi j’étais contre le fait d’aller jouer en Israël lors d’un match entre le Real Madrid et le Maccabi Tel Aviv », a expliqué en préambule Salah Mejri, avant de préciser : « L’équipe m’a dit: ‘Salah, tu es un joueur professionnel, tu dois venir avec nous ».

Et de poursuivre : « Quand j’y suis allé la première fois, c’était l’équipe qui m’avait demandé d’y aller. J’y ai réfléchi comme un professionnel et je me suis dit que ce n’est que du sport après tout. J’y allais avec une équipe espagnole et non avec une équipe arabe ».

Mais il était loin d’imaginer alors qu’une phrase, à la forte résonance, allait lui valoir un carton rouge de la part du Real Madrid sans autre forme de procès. « Comme pour tout arabe, ici ce n’est pas Israël, c’est la Palestine », avait-il rétorqué à un journaliste israélien curieux de savoir « s’il aimait Israël ». Une question guère anodine à laquelle Salah Mejri avait répondu sans détour, au risque de provoquer un violent coup de tonnerre dans le ciel israélien…

Exclu par son club illico presto, le basketteur professionnel tunisien a juré que l’on ne l’y reprendrait plus, et l’année suivant, il a catégoriquement refusé de se rendre en Israël, lançant à la direction du Real Madrid : « Si vous voulez déchirer mon contrat, faites-le ! ».

« Si je devais de nouveau avoir cette discussion, je répéterais exactement la même chose. C’est mon avis (…) et je n’ai pas de raisons de le cacher », clame-t-il haut et fort, parfaitement conscient que sa prise de position, si peu consensuelle en Europe, lui a d’autant plus attiré les foudres d’Israël qu’il est arabe et musulman.

« C’est selon moi l’épisode qui m’a créé des problèmes avec le Real Madrid, qui est un club qui préfère toujours rester neutre, sauf que je suis un basketteur musulman et arabe et je ne peux pas rester neutre face à cette affaire », a-t-il commenté, fidèle à ses convictions profondes qui le grandissent un peu plus.

Reportage vidéo à voir sur www.mouslimradio.info.
w w w . m o u s l i m r a d i o . i n f o .

oumma.com
###################################
####### Aujourd’hui en Palestine #######
####################################


Aujourd’hui en Palestine, Voici les principaux titres du site d’information, C P I, Centre Palestinien D’Information.

Les forces israéliennes volent un tracteur des terres palestiniennes dans la vallée du Jourdain
.
Les forces d’occupation israéliennes ont saisi vendredi un tracteur agricole d’une terre palestinienne dans la vallée du Jourdain.
.
Israël réduit l’approvisionnement en eau à Salfit
.
Les manifestants des salaires interrompus déterminés à continuer leurs protestations
.
Le journaliste de « La Palestine aujourd’hui » arrêté par la sécurité de l’Autorité Palestinienne à Tulkarem
.
Israël prolonge l’interdiction de voyager de Sheikh Ra’ed Salah
.
Un avocat palestinien en grève de la faim depuis un mois dans les geôles israéliennes
.
Les services de l’Autorité Palestinienne en Cisjordanie arrêtent deux citoyens dont un ex-prisonnier
.
Un Palestinien blessé lors d’affrontements avec l’occupation à Silwan
.
L’occupation libère 4 dirigeants du Hamas à Bethléem
.
L’occupation arrête un jeune Jérusalémite qui aurait poignardé un policier
.
L’occupation attaque un village à Jénine
.
Bahar: Nous ne permettons pas à Abbas de séparer Gaza de la Patrie
.
L’occupation réduit l’approvisionnement en eau de Salfit
.
L’occupation installe une unité d’intervention rapide à la frontière jordanienne
.
L’ambassadeur qatari sera à Gaza dans quelques jours
.
Discours de Haniyeh : priorités et modalités de l’initiative politique
.

Retrouvez l’intégralité de tout ces articles sur http:// french pal info.com
.


Le Centre Palestinien D'Information
///////////////////////////////////////////////////
LES TAGS
///////////////////////////////////////////////////
#flashinfo #journal #quotidien #information #presse #attentat #daesh #étatislamique #isis #tv #radio #article #islam #news #musulman #coran #sourate #croyance #islamophobie #ccif #islamophobe #cri #ldj #ldjm #gaza #palestine #ouighours #immigration #fn #israel #valls #hollande #terroriste #racisme #nazisme #Rohingyas #tartar #réfugier #migrant #hindoue #hindou #cpi #CentrePalestinienD’Information #sif #secoursislamique #mouslimradio #tunein

Laisser un commentaire